-44%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max 90 à moins de 80€ (du 38,5 au 47,5)
78.48 € 139.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Le choc des titans [BEERUS VS AUROS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 84

Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] Empty
MessageSujet: Le choc des titans [BEERUS VS AUROS]   Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] ClockLun 3 Fév 2020 - 16:45
La vie divine était tranquille, reposé sous le soleil intense son astre artificiel Beerus se prélassait en grignotant quelques biscuits d’une planète lointaine. Il ne faut pas croire qu’il passait sa vie entière à dormir, parfois, il agissait. Depuis quelques temps des guerriers puissants venaient s’entrainer au sein de son temple, lui offrant régulièrement l’exercice physique qui lui manquait tant. Bien que cet effort lui demandait du temps, cela le rassurait car progressivement une relève héroïque se formait. Cette nouvelle génération lui promettait encore moins de travail, une aubaine aux vues du peu de choses qu’il avait à faire.

Mais alors qu’il profitait du temps qui passe, le destructeur fut interrompu par son serviteur Whis, c’était semble-t-il l’heure des informations. L’ange était cependant pressé, il n’avait qu’une nouvelle à confier à son maître.

« Beerus-Sama, j’ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer au sujet de nos relations avec l’univers 13. »


Relevant ses lunettes de soleil et se redressant de son siège posé sous un parasol, le protecteur galactique fut immédiatement inquiété. Il était bien rare que Whis parle de telles choses.

« Votre collègue de cet univers, le seigneur Auros, vous a déclaré la guerre. »

Beerus était perplexe, il n’avait jamais entendu parler du nom d’un tel freluquet. Il ne pouvait pas être le représentant de l’univers 13, c’était Jarvis qui commandait là-bas.

« C’est un usurpateur. C’est Jarvis le dieu de la destruction de cet univers. »

Affirma-t-il avait un certain désintérêt, se retournant sur son siège pour débuter une sieste. Il s’était lui-même rassuré de l’absurdité de la situation, n’imaginant pas une seule seconde qu’une telle déclaration pouvait être sérieuse. Il fallait bien dire que de sa longue vie, jamais il n’avait été victime d’une telle provocation. Pourtant, tout ceci n’était que la cruelle réalité. Whis en semblait d’ailleurs désolé, agitant la tête pour faire comprendre à son supérieur la véracité de ses propos.

« Malheureusement, le seigneur Jarvis est mort il y a de ça quelques semaines. Auros, son fils, est le nouveau maître de cet univers. »


C’était donc un nouveau divin imbu de lui-même, sans expérience ni recul. Il allait être temps de remettre ce marmot à sa place. Se relevant doucement, le félin comprenait lentement qu’il allait devoir se confronter à un adversaire de sa trempe. Heureusement pour lui, Beerus était l’un des plus puissants représentants de sa fonction, il y avait bien peu de chances pour que ce gamin d’« Auros » soit à la hauteur. Le regard mauvais, le protecteur de l’univers 7 se préparait à remplir sa principale fonction : Détruire.

« Whis, ou est-il ? »

L’ange se frotta un instant le menton, fermant finalement les yeux pendant une poignée de seconde afin de sonder la totalité des mondes et galaxies ou qu’ils soient, découvrant indubitablement la position de ce dernier.

« Il est sur la route de la planète Terre. Il y sera rendu dans une dizaine de minutes. »


Beerus hocha la tête, il comprenait que son futur adversaire n’allait pas être tendre et risquait de réduire en poussière toutes les planètes sur sa route. Il était urgent d’intervenir, et d’ailleurs d’intercepter Auros avant qu’il ne soit trop proche des mondes civilisés. La meilleure solution était s’interposer à la route du tyran afin de le forcer à s’arrêter. En se plaçant dans un milieu vide, le félin aura la garantie de pouvoir se battre contre son adversaire sans mettre en danger la vie de son univers. Il n’avait que peu de temps, il ne pouvait pas se permettre de réfléchir à un plan plus élaboré, chaque seconde gâchée en était une qui jouait dans le camp de l’agresseur.

« Whis ! Téléporte-moi sur sa trajectoire, dans un endroit désert ! »

« Hi ! »

Frappant le sol de son sceptre, le serviteur émis un halo de lumière qui le transporta lui et son maître en direction du second duo divin. L’heure de la castagne approchait, et il semblerait que les dieux de destruction allaient faire mi-route. Au fil d’une petite minute de voyage, le défenseur fut en position, proche de lui se tenait une planète rougeâtre n'ayant pas l'honneur d'abriter la vie. Maintenant, il ne pouvait qu'attendre l’arrivée imminente de son rival. Fatalement, ce dernier allait apparaître face à Beerus. Le matou pourpre découvrit donc l’apparence presque humaine de son opposant ; à cela près que son visage meurtri était en partie recouvert d’un masque. L’armure qu’il portait le caractérisait bien comme l’empereur tyrannique qu’il représentait aux yeux des 13 univers. Le visage du félin n’augurait pas un grand pacifisme, il savait pertinemment d’aucune issue politique n’était possible.

Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] Giphy

« Seul et dernier avertissement, gamin. Dégage ou je m’arrange pour que tu disparaisses de l’histoire de ton peuple aussi rapidement que tu y es arrivé. »

Le dieu de la destruction de l’univers 7 n’était pas un tendre, il était reconnu comme expérimenté et doté de capacités surnaturelles liées à l’ultra instinct. Il prit d’ailleurs sa pose de combat, un bras levé, le second reposé dans son dos. Whis se mit à l’écart tout comme Misha. En leurs qualités d’anges, ils n’avaient pas le droit d’intervenir dans un tel combat sauf si l’un des dieux en question est menacé de mort ou qu’ils causent trop de destruction lors de la bataille. Laissant quelques secondes de battement afin de laisser son opposant réfléchir aux conséquences de ses actes, Beerus reprit la parole.

« J’ai connu Jarvis, j’ai combattu à ses côtés. Je n’arrive pas à croire que son fils ait gâché tout ce qu’il a accompli en une seule journée. »

Déclarait finalement et très sérieusement le représentant de l’univers 7, d’un regard aussi froid qu’impitoyable. L'aura des deux destructeurs pouvait être libérée, annonçant sans doute un combat d’anthologie.

Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] Beerus_vs_auros
Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 110

Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] Empty
MessageSujet: Re: Le choc des titans [BEERUS VS AUROS]   Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] ClockLun 3 Fév 2020 - 23:09
« Et donc tu me suggères de commencer par cette planète appelée ''Terre'' ? J'ignore tout de ce monde mais j'ose espérer que l'on y trouvera Beerus. »


Cela faisait déjà une quinzaine de minutes que Auros et Misha voyageaient à la vitesse de la lumière. Traversant ainsi les frontières invisibles qui séparaient équitablement chaque univers, la rancœur du nouvel empereur était telle qu'il avait grand mal à la retenir. Comme pouvait le constater l'ange qui se tenait à ses cotés, son maître n'était pas du genre patient et il se le montrait encore moins alors que sa haine le rongeait de l'intérieur. Il voulait faire vite, il voulait les voir ; les visages de ses ennemis qui se tordent de douleur en suppliant pitoyablement de recevoir une mort rapide. Si un quart d'heure n'était rien pour un être immortel de son acabit, l'Elyséen perdait patience malgré tout. Il ne savait pas pourquoi il se rendait sur cette fichue planète bleue mais tout portait à croire que son guide avait une idée derrière la tête. Et si... et si Misha faisait ça pour attirer l'attention de Beerus ? Après-tout, il serait logique que ce chat fainéant se mette a bouger si quelqu'un commençait à faire le sale travail à sa place, pas vrai ?

« Mais... »



« Misha, j'ai horreur de perdre mon temps, pourquoi est-ce qu'on s'arrête ? »

De toute évidence, les capacités de détection (ou plutôt de divination) de Misha étaient bien supérieures à celles de celui qui l'accompagnait. Il serait difficile d'expliquer comment mais agissait comme si elle savait exactement ce qui allait se produire dans les minutes à venir. Était-ce donc une capacité innée aux anges ou alors peut-être étaient-ils de se détecter entre-eux ? Dans tous les cas, il n'aura pas fallut attendre plus d'un quart de seconde pour que le minou et son toutou ne se pointent face face à son nouveau collègue. Si le mot semblait étrangement mal choisit, ces deux là occupaient bien les mêmes fonctions mais il allait sans dire qu'aucun d'eux n'allaient jouer la carte de la diplomatie. Après-tout, les chats étaient des animaux très territoriaux et ceux de cette espèce s’avéraient être aussi fainéant que belliqueux aux yeux du leader d'Elyséa. Pour lui c'était très simple désormais : il avait des comptes à régler et il allait commençait par le maigrichon et son univers avant de s'attaquer au gros matou qui n'allait pas échapper à son sort, lui non-plus.

« Seul et dernier avertissement, gamin. Dégage ou je m’arrange pour que tu disparaisses de l’histoire de ton peuple aussi rapidement que tu y es arrivé. »

Pour des présentations, elles étaient pour le moins hostiles. Le dieu de la destruction de l'Univers 7 était très clair dans ses propos. Aucune issue diplomatique n'était possible et cela convenait parfaitement à son opposant de l'Univers 13. Il n'était pas d'humeur à perdre son temps à la conversation et les quelques paroles lâchées sèchement à l'encontre de sa personne confirmaient ses croyances une fois encore : Beerus savait qu'Auros allait venir. Dans l'esprit du fils de Jarvis, tout était déjà très clair ; si ce félin malicieux était bien informé, ce n'était sans doute pas sans raison. Beerus s'était préparé à l'avance car il savait que son nouveau rival allait lancer la contre-attaque. Il savait que tôt ou tard, il serait venu obtenir sa vengeance. Enfin, tout cela n'était que ce que l'on voulait lui faire croire... et cette machination a fonctionné à la perfection.

« Beerus... »

« J’ai connu Jarvis, j’ai combattu à ses côtés. Je n’arrive pas à croire que son fils ait gâché tout ce qu’il a accompli en une seule journée. »

Ces intolérables propos ne sont pas tombés dans les oreilles d'un sourd. Réagissant vivement face aux insultes de ce profanateur qui avait l'audace de mentionner le nom de son défunt père. Les veines de son front se gonflaient, ses yeux se gorgeaient de sang et tous les signes de la colère étaient palpable sur la partie visible de son visage. En proie à une rage intense, le Dieu-Empereur sentait déjà son pouls s’accélérer alors qu'il serrait son poing organique face à celui qu'il considérait désormais comme son ennemi juré.


« Ne prononce pas son nom ! Tu as toujours craint et jalousé sa puissance... et maintenant qu'il nous a quitté, tu veux détruire tout ce qu'il a construit de son vivant, lâche ?! »


N'attendant visiblement aucune réponse de la part de son interlocuteur, le dieu destructeur ferma les yeux un cours instant et pris le temps de souffler. Auros devait absolument garder son calme. S'il venait à oublier de canaliser sa colère en s'emportant maintenant alors il n'avait aucune chance de rivaliser face à cet adversaire qui avait de toute évidence beaucoup plus de vécu et d’expérience que lui dans son domaine. En clair, si le guerrier divin voulait démontrer la puissance d'Elysea au cours de ce combat, il allait avant tout devoir se montrer plus astucieux que par le passé et exploiter son potentiel au maximum pour anéantir son opposant. Les instincts de guerriers appelait nos deux concernés à se préparer ; le combat allait bientôt débuter. Cachant sa main cybernétique derrière son dos, la cape semi-épaule du combattant masqué cachait quasi-entièrement la forme de son bras gauche. Comptait-il utiliser ce facteur comme avantage ?

« Prépare-toi à souffrir. »

Alors qu'il levait doucement son bras organique face à son opposant, les déités semblaient presque agir comme les deux coté d'un miroir. La pose de combat des dieux de la destruction était unique en son genre et pourtant aucun d'eux ne se battait exactement de la même façon. Le coté personnalisé de Jarvis ressortait dans les mouvements d'Auros. La flamme qui illuminait son regard était exactement la même que celle de son paternel avant lui : il cherchait la destruction... seulement la destruction. A l'heure actuel, détruire son opposant était-tout ce qui l'intéressait mais avant ça il devait souffrir, Beerus avait l'obligation de connaître la douleur de l'humiliation causée par sa défaite et la destruction de ses mondes avant de connaître l'anéantissement total, celui qui ne lui ouvrirait pas les portes d'un quelconque au-delà.

« ... »

Le silence se fit soudainement. Tout deux attentèrent le moment propice pour prendre l'initiative et lancer l'offensive mais l'espace est grand, l'espace est vide. Si aucun son ne parvenait à leur donner le top départ alors ce fut un étrange bruit métallique qui sonna le début des hostilités car sans prévenir, Auros dévoila sa délicieuse fourberie en révélant très précipitamment son bras gauche qui s'était changé en une véritable sulfateuse ! Mais comment était-ce donc arrivé ? Et bien c'était très simple à comprendre. Durant leur très courte discussion le nouvel empereur a profité de l'échange pour dé-clipser sa main de métal sous sa cape alors qu'il faisait circuler une partie de son énergie destructrice dans son autre bras. Ainsi, il s'assurait que son opposant se concentre dessus avant de révéler son arme secrète qu'il ne tarda pas à utiliser dès le début du combat.

« Goûte un peu ça, chacal ! »

Le bras cybernétique entamait un mouvement rotatif puis la machine se mit en marche. Une multitude de projectiles énergétiques fusaient droit vers le dieu de la destruction du septième univers qui avait tout intérêt à les esquiver d'entrée de jeu car ceux-ci pouvaient bien s’avérer tout aussi redoutable que le fameux rayon de la mort souvent employé par le Clan Cold. Ceci étant dit, le dieu le plus jeune n'était point un idiot, il savait pertinemment que son attaque ne serait rien d'autre que de la pisse de chat face à celui qui a déjà eut à faire à bien plus d'adversaire que lui par le passé. En vérité, cette attaque surprise n'était pour lui rien de plus qu'une énième diversion alors qu'il préparait une toute autre technique : le Hakai. Alors que les tirs semblaient ne jamais s'arrêter, Auros concentrait déjà une partie de son KI dans son bras libre qu'il cachait désormais derrière son dos. De petit à petit, une boule énergétique au teint violacé se formait dans le creux de sa main et celle-ci allait n'attendait plus que de supprimer sa future cible. Très vite, l'orbe fut prêt à l'emploi... mais le fils de Jarvis n'en fit l'usage que lorsqu'il jugea son adversaire suffisamment proche de lui pour ne pas manquer son coup.

*Maintenant !*

Très vite, une occasion fut saisie et la dangereuse attaque fut lancée à toute vitesse sur sa cible alors qu'elle commençait tout juste à s'approcher du tireur. De cette façon, le guerroyeur élyséen avait peut-être une chance d'arracher l'ascendant à son adversaire au début du combat... à moins que celui-ci n'ait déjà tout prévu depuis le début ? Nous le découvrirons bien assez tôt.
Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] 1o--Ho




« HAKAI ! »






Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 84

Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] Empty
MessageSujet: Re: Le choc des titans [BEERUS VS AUROS]   Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] ClockMer 5 Fév 2020 - 17:16
La confrontation était inévitable. Dès qu’il eu découvert le visage dominé par la rage de son collègue, Beerus comprit que la guerre ne pouvait être annulée, une bataille s’engageait ici et maintenant pour le salut de l’univers 7. Malgré la terreur qu’un événement de ce genre pouvait générer, le félin conservait tous ses moyens et ne se laissait pas faire. Un combat avait une dimension psychologique et il était hors de question de lâcher du leste à son opposant sur ce terrain-là. Les deux concurrents se provoquaient donc ouvertement, prenant finalement leurs postures de combat. Un certain vide s’en suivit sous le regard avisé des deux anges.

Malgré sa colère et sa haine de l’agresseur étranger, Beerus conservait un grand calme, il était conscient que la clef de la victoire résidait souvent dans une concentration exemplaire. Il l’avait bien remarqué lors de ses nombreux affrontements comprenant ceux avec Champ son frère. Si les choses eurent été différentes et qu’il n’avait pas appris à être réfléchi, il aurait surement perdu bon nombre de ses matchs. Dans une dernière bravade, Auros dégaina soudain son bras gauche auparavant caché sous une épaisse cape, dévoilant une arme à feu à haute cadence de tir. Entamant une rotation du canon, le dieu mi-cyborg entama un barrage de feu vers la destruction de l’univers 7 qui ne pouvait cacher son exaspération.

« Tu fais pitié ! »

Les projectiles étaient puissants, rapides et précis. Cependant, tout ces concepts étaient bien relatifs à l’adversaire qui y faisait face. Beerus n’eut aucune difficulté à éviter les rayons multiples, se mouvant avec une grâce féline particulière qui le rendait aussi agile que l’air. Les munitions d’Auros ne possédaient pas une vélocité suffisante et ne furent utile que comme diversion, offrant néanmoins un merveilleux spectacle mauve au sein du noir profond spatial. Tout en jouant de ses esquives, le félin se rapprochait progressivement de son adversaire, s’avançant entre chaque esquive pour fatalement se trouver à portée de frapper. Quand l’occasion fut assez belle, le seigneur de l’univers 7 se rua vers son rival pour asséner la correction qu’il méritait.

Cependant, toute cette manigance n’était qu’un vil piège. Aussi fourbe que lâche, le représentant Elyséen usa d’un Hakai, envoyant une sphère de destruction redoutable sur Beerus. Se figeant net à beau milieu de son parcours, le félin ne pouvait esquiver une technique aussi rapide, c’était la fin. Ainsi, la sphère percuta le creux des mains jointes du frère de Champa, provoquant une grande émanation d’énergie. Les nerfs à vif, grommelant de rage, le protecteur de l’univers 7 se disparaissait cependant pas, maintenant une certaine emprise sur la sphère de ses deux mains. Progressivement, la technique ultime d’Auros fut réduite, puis d’avantage petite, jusqu’à finalement disparaitre sous la poigne du maître de Whis dans un bruyant éclat d’énergie.

Cela plaçait la barre des puissance, Beerus était si terrifiant qu’il venait de détruire la destruction. Il prouvait que le hakai ne pouvait pas le vaincre, il avait atteint un niveau d’expérience lui permettant de contrer la faculté la plus redouté des représentants de sa fonction. Haletant, marqué de goutte de transpiration sur l’ensemble de son visage, les bras épais, le félin avait souffert de l’arrêt d’une telle technique. Néanmoins et avec cette démonstration de force, il avait peut-être déjà découragé son adversaire. Il fut donc empreint d’un grand sourire narquois, fier, près à provoquer d’avantage le misérable qui s’était présenté à lui.

« Quelle blague ! Tu es sûr d’être un dieu de la destruction ? Tu ne sais pas te battre, ni faire de magie, quelle honte ! »


Déclarait l’entraîneur divin de manière très sérieuse en croisant les bras, cachant du mieux qu’il pouvait son essoufflement avant de reprendre sa posture de combat.

« Je vais te faire regretter d’être arrivé au pouvoir, je vais te détruire, toi et tes espoirs ! »

Dans un cri de guerre puissant, le représentant de l’univers 7 fit exploser son énergie, combinant paradoxalement sa sérénité et sa colère dans un ensemble surpuissant. Se ruant couvert d’un champ protecteur tête la première vers Auros à la manière d’un missile, il percuta l’abdomen de ce dernier pour le déstabilisé. S’en suivit un coup de pied ravageur droit bas-haut contre le visage du mauvais empereur puis d’un enchainement de frappes diverses sur l’ensemble du faciès. Cet assaut de coups par milliers était représentatif des mêlées les plus intenses du dragonballesque. La précision du maître de Whis n’était pas en reste, chaque agression avait pour but d’heurter un point vital adverse. C’est après un véritable ouragan de fureur divine que Beerus percuta Auros d’une puissante frappe en plein ventre dans le but de le paralyser et de lui infliger un manque de souffle. Profitant d’une ouverture aussi simple que grossière, le matou se glissa alors dans le dos de l’empereur, prêt à lui donner une ultime attaque.

« Que sa te serve de leçon. »

Indiquait-il, donnant un coup du plat de sa main droite contre les vertèbres supérieures de l’agresseur, menaçant de rendre ce dernier infirme tant le coup était violent. Indubitablement, subir cette frappe risquait de projeter sur quelques mètres le malheureux, ses espoirs avec. Croisant de nouveau les bras, l’honorable protecteur de l’univers 7 zieutait son adversaire, sondant son état. Un sourire plein de confiance et de malice hantait le visage de Beerus, il ne prenait clairement pas au sérieux son opposant qui avait fait une première prestation misérable.

« Il est encore temps de te soumettre. »

Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] C732a0c98d5084e7ab8fb6249de8cd0d

Comprenant qu’il était peu probable que son opposant se rende aussi rapidement, le félin mit en place une contre-mesure pour se défendre efficacement d’un potentiel assaut futur. L’aura du destructeur augmenta donc grandement de volume, recouvrant plus d’une vingtaine, voire d’une trentaine de mères autour de lui. C’était une technique de sonar, tout ce qui pénétrait dans son champ d’énergie serait détecté directement. Tous les mouvements d’un objet dans ce champ seraient lus et compris d’une façon plus rapide encore qu’un regard. C’était une manière d’assurer un certain périmètre défensif, Beerus ne risquait pas d’être surpris d’une approche de son opposant, qu’elle soit rapide ou fourbe. Ensuite, l’entraîneur gourmant fit apparaitre une dizaine de sphères de lumière autour de lui, elles ont plusieurs fonctions. D’une part, elles servaient de mines, mais également de projectiles parfaits pour contrer un potentiel kikoha géant lancé par le belliqueux collègue qu’il affrontait.

Spoiler:
 

Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 110

Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] Empty
MessageSujet: Re: Le choc des titans [BEERUS VS AUROS]   Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] ClockJeu 6 Fév 2020 - 21:56
« Quelle blague ! Tu es sûr d’être un dieu de la destruction ? Tu ne sais pas te battre, ni faire de magie, quelle honte ! »

*J'admire ta naïveté Beerus.*

Un fin sourire se dessinait sous le masque du nouveau dieu de la destruction. S'il n'avait pour le moment infligé aucun dégât à sa cible, ce dernier prenait bien le temps d'analyser la situation. Alors qu'il écoutait calmement la tirade de son adversaire qui pensait sans doute le narguer ou encore le déstabiliser, le fils de Jarvis replaça sa main mécanique au bout de son bras artificiel. Pour le moment ce combat lui avait appris deux choses : si son opposant s’avérait aussi agile que redoutable, il avait bien un défaut duquel on pouvait en tirer l'avantage. Après s'être prélassé durant de nombreuses décennies, le corps de ce vieux chat fainéant n'est pas resté inchangé. L'endurance du grand destructeur de l'Univers 7 n'était plus du tout la même que celle qu'il conservait avant son long sommeil et de toute évidence, il avait besoin que ce « gamin » lui offre une remise en forme digne de ce nom.

« Je vais te faire regretter d’être arrivé au pouvoir, je vais te détruire, toi et tes espoirs ! »

*Il arrive.*

Alors que le félin à la puissance monstrueuse libérait son énergie dans une explosion assourdissante,  Auros se mit directement en posture défensive en plaçant les bras devant puis concentrait ses forces afin de ne pas être emporté par la bourrasque déclenchée par son ennemi juré. Enfin, il découvrait une partie des pouvoirs de son opposant qui semblait s'amuser d'avantage que de le prendre au sérieux. Ce hurlement suivit d'un assaut spontané n'allait pas rester sans réponse. Alors que le frère de Champa lui fonçait dessus à toute vitesse, Auros voulut en faire de même mais alors qu'il eut entamé son envol, il ne put que se rendre compte de l'étonnante rapidité de son adversaire alors que ce dernier venait de le percuter en plein ventre, offrant ainsi une large ouverture à son ennemi.

« Qu-... ?! »

Pas le temps de réagir, le pauvre bougre venait de se manger un violent coup de pied en pleine mâchoire et celui-ci n'était que le début d'une violente série de coups en plein visage. Progressivement, son masque se fissurait, se brisait et l'absence de ce dernier révélait de nombreuses traces de brûlures sur le faciès du jeune empereur qui parvenait bien que mal à bloquer quelques attaques au corps à corps. Sa priorité à cet instant était surtout de protéger l'avant de son crane. Bien conscient que le combat ne jouait pas en sa faveur à cet instant, il attendit que le félin commence doucement à se fatiguer après cet enchaînement pour lui porter un coup de poing en pleine figure mais...

« G-Gaaah... ! »

… il était déjà trop tard, il venait encore de se prendre un puissant coup de poing en plein dans l'abdomen. Le souffle coupé, l'élyséen écarquillait les yeux en crachant l'air qui lui restait dans les poumons avant de se faire expulser par le minou qui tenait visiblement à lui donner une leçon qu'il ne serait pas prêt d'oublier. A bout de souffle, Auros essayait tant bien que mal de faire fit de la douleur et de reprendre son air. N'écoutant nullement le dominant qui lui offrait encore une échappatoire à la destinée qu'il pensait entrevoir dans son annihilation totale, le guerroyeur poussa un râle de colère et déploya à son tour son énergie destructrice. Son aura imposante était digne de celle d'un véritable dieu de la destruction et même si Beerus le pensait clairement indigne de cela, il ne pouvait pas néanmoins ignorer ce potentiel grandissant qu'il avait en face de lui.

« Me soumettre, hein ? Ne me fait pas rire, minou. »

Le guerrier-cyborg laissa un gloussement l’échapper. Des souvenirs récents refaisaient surface dans son esprit et ce dernier se souvenait de son précédent combat qui l'opposait face à Kaito Shan ou plutôt le « Super Saiyan God » qui l'avait prit de court avec cette transformation inopinée. Cette humiliation était restée gravée dans sa mémoire. Tout comme Beerus à l'heure actuelle, il avait grandement sous estimée l'étendue réelle de ses capacités et l'avait amèrement regretté lorsque ce dernier lui avait lancé son ultime attaque. De toute évidence, Auros avait tout intérêt de suivre l'exemple du nouveau Kaioshin du Temps s'il voulait faire payer chaque attaque reçue au centuple. Sur ses gardes, il prit malgré tout le temps d'analyser ce qu'il l’entourait : son opposant jouait maintenant la carte de la distance et de la défensive. En d'autre termes, il voulait profiter de la distance pour récupérer avant d’enchaîner sur une seconde offensive au corps à corps. Enfin ça, c'était du moins ce que supposait son assaillant qui n'allait certainement pas en rester là.

« Je vais te montrer la toute puissance d'Elyséa !»

Ce fut bien malgré la douleur encore très présente qu'Auros déployait son énergie au maximum. Il allait sans dire qu'il devait mettre toutes les chances de son coté s'il voulait avoir une chance de renverser ce maître du combat qui avait inévitablement plus d’expérience que lui dans son domaine. Il lui fallait le prendre de court, par surprise ou jouer de ses faiblesses pour renverser la tendance mais comment ? Observant attentivement la manœuvre du défenseur, le frère de Makra comprit enfin comment il allait s'y prendre. Si un assaut frontal aurait été du suicide, ces boules d'énergies gravitant autour du dieu de la destruction étaient aussi une occasion de lui faire payer ses nombreuses moqueries agaçantes. Sans plus tarder, il commença par envoyer une vague déferlante de kikoha, semblable à ce que l'on aurait pu qualifier de « Canon Garrick » chez les saiyans. Seulement voilà, cette technique n'en avait que la ressemblance car celle-ci se... divisa a mi chemin. Partant d'une seule et même vague d'énergie, nous avions cette fois une douzaine de mini-vagues déferlantes et se séparaient toutes pour que chacune prenne une direction différente.



*Encore un petit peu...*



Chacune de ses attaques énergétiques visaient à détruire les sphères d'énergie déployées par Beerus. Sans doute, comptait-il les utiliser comme projectiles défensifs ou comme des mines explosives pour empêcher son adversaire d'approcher mais se doutait-il seulement qu'il essaierait de les exploser à distance... ? Évidemment qu'il le savait ! C'est exactement pour cette raison qu'Auros avait agit de la sorte : il y a seulement quelques secondes, il était passé pour un idiot doublé d'un faible aux yeux de ce matou qui s'amusait à le massacrer sans aucun scrupule. Au mieux, les explosions des sphères proches de Beerus lui auront causées quelques dégâts, au pire, elles auront simplement créer une diversion suffisante grâce à la fumée qui se dégageait de chaque explosion. Dans les deux cas, cela devait laisser le champ libre à Auros pour rassembler ses forces et réagir de façon spontanée. Sans attendre d'avantage, il laissa un clone de lumière à sa dernière position connue pour duper son ennemi qui allait peut-être encore se vanter que cette attaque ne l'avait même pas chatouillé mais lorsque ce dernier voudra détecter son opposant, il aura bien du mal car celui-ci avait laissé quelques résidus d'énergie ici et là pour échapper aux sens de ce monstrueux félin.

*Je le tiens*

Après avoir fait l'usage d'une technique de téléportation digne d'un déplacement instantané, Auros réapparut à seulement quelques mètres derrière sa proie puis imita sans la moindre difficulté la technique qui a été utilisée par Kaito lors de sa récente humiliation ! Attendez... quoi ?!

Surprise Madafaka:
 

« Prosterne-toi devant le dragon de la fin ! »

C'était aussi impressionnant qu'incroyable. Qui aurait pensé une chose pareille ?! Il avait vu et subit cette technique une seule fois et pourtant il s'est avéré capable de la reproduire. Mieux encore, il l'a refaite à son image après y avoir mis la quasi-totalité de son énergie de destruction. Aussi puissant qu'était Beerus, il allait enfin regretté d'avoir pris de haut son adversaire car sa force dépassait de loin sa volonté de détruire. Au moment même ou le guerrier dressa son poing face à son opposant, le puissant dragon énergétique fonça sur sa cible à une vitesse ahurissante.



« RAAAAAH ! »





Rien ne pouvait échapper à la faim insatiable du grand dévoreur, pas même Beerus. La quantité d'énergie de destruction était telle que même un Ange aurait eut des sueurs froides en la voyant. Désormais, cette monstruosité prenait en chasse le chat qui s'est pris pour un lion et tandis que cette chose immense refermait son énorme mâchoire sur sa cible, elle déclencha une gigantesque explosion d'énergie destructrice qui ne fut pas sans conséquence. Le combat des dieux avait déjà fait exploser de nombreux mondes aux alentours et la planète rouge qui se trouvait non loin d'ici n'a pas pu échapper à l'anéantissement, elle non-plus. Dès à présent, il ne restait plus qu'un décor fait de noir et les quelques étoiles qui restaient faisaient tâche dans le paysage.

« Ah... Ah... je l'ai eu ? »

Complètement épuisé, Auros haletait très fortement en s'efforçant de garder les yeux ouverts. Après avoir joué le tout pour le tout, il n'avait pas le droit de céder à la fatigue ou fermer les yeux. Non, il devait encore s'assurer que Beerus était vaincu, même s'il n'y croyait que moyennement. En effet, il se doutait bien que ce combat n'était pas terminé alors il chercha Whis du regard et déterminait par ou est-ce que celui-ci regardait pour enfin trouver son opposant. Avait-il seulement réussi à le blesser ou ne serait-ce que le toucher ? C'était bien difficile à dire, tout s'est passé si vite que rien n'était sur mais il demeure néanmoins une certitude : nous nous rapprochons doucement mais sûrement du dénouement.
Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 84

Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] Empty
MessageSujet: Re: Le choc des titans [BEERUS VS AUROS]   Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] ClockVen 7 Fév 2020 - 18:06
Voilà un exercice rare, un spectacle sans pareille pour les rares observateurs capables de suivre un tel match. Le combat de dieux de la destruction était un événement antique et exceptionnel qui pouvait toujours se vanter d’être incomparable aux affrontements des mortels. Mais comme dans chaque bataille, il y a toujours un vainqueur, aussi faible son avantage soit-il face à son rival. Des premiers échanges observables, l’on pouvait clairement remarquer la supériorité du matou arrogant. L’on pouvait accorder cette domination par son expérience, sa forme physique conservée ou son intelligence ; quoi qu’il arrive, il semblait être le plus fort. Cela le renforçait donc son orgueil, la victoire paraissait à portée, de plus en plus proche. Le masque partiellement brisé, Auros ne se rendait pas, conservant une grande détermination propre à la réputation des guerriers de son peuple. S’il ne savait visiblement pas se battre, il entretenait malgré tout une certaine fierté qui n’était pas sans rappeler celle des guerriers de l’espace qu’il détestait tant.

Protégé dernière une ligne défensive polyvalente et mobile, Beerus zieutait la concentration d’énergie de son adversaire avec un grand calme. Il ne comptait pas interrompre son rival pendant le rassemblement de son Ki de destruction, telle une mise au défi, il patientait et se préparait à la destruction du projectile de son homologue Elyséen.

« Quel abruti ! »


S’écriait sans discrétion le félin en shootant d’un coup de pied droit d’une de ses sphères qui fut envoyée vers le rayon violacé si bêtement projeté vers lui. Comme l’avait prévu Auros, Beerus misait sur l’efficacité de son périmètre défensif pour parer un assaut frontal. Lorsque le canon garrik fut divisé en douze vagues déferlantes, le protecteur de l’univers 7 fit un large mouvement de bras, projetant ses sphères en avant, vers les mini-rayons. En fait, il y avait méprise, le maître de Whis n’avait pas imaginé que son adversaire vise ses sphères, mais plutôt sa propre personne. Ainsi, les deux amas d’énergie s’écrasèrent à mi-distance dans une explosion forte en couleur.


Le temps sembla alors se figer, Beerus réfléchissait, le coup qui venait de se produire était inattendu et cachait peut-être une stratégie. Alors que tout semblait plus lent, le destructeur ferma les yeux l’espace d’un dixième de seconde, s’interrogeant : Qu’aurait fait Jarvis à la suite de ce coup ? L’entraîneur divin n’était pas dupe, il avait compris dès le premier instant que le style de mêlée d’Auros était fortement inspiré de celui de son père. Il n’était pas exclu que ce dernier ait, par respect ou par admiration, étudier et copier la technique de son géniteur. Le félin plongeait donc dans ses plus profonds souvenirs, se remémorant l’une des grandes batailles qu’il avait mené aux cotés de l’empereur, c’était il y a quelques millions d’années.

Il se remémorait un grand champ de roches sombres surplombées par un ciel carmin parsemé de nuages noirâtres. Une atmosphère lourde dominait les environs, presque irrespirable pour le commun des mortels. Autour du dieu de la destruction de l’univers 7 se trouvait plusieurs de ses collègues, tous étaient flous, inintéressants dans le cadre de cette vision. Mais proche de lui, à ses côtés d’ailleurs : Jarvis. C’était un homme de style à la coiffure soignée, aux paroles sages et au ton charismatique. Il était bagarreur, mais savait justifier chacune de ses actions, aussi belliqueuses soient-elles, pour paraître représenter l’ordre et la justice.

Spoiler:
 

Ensemble, ils faisaient face à un monstre de grande taille, un titan colossal qui dégageait une force illimitée. Quelques images de cet instant lointain revinrent alors au frère de Champa. Des poses singulières, des techniques signature et des mouvements maîtrisés de Jarvis furent reproduits dans son esprit.

Soudain, un éclair de lucidité frappa le matou pourpre, il vit de manière spectrale le mouvement de son ennemi, ce dernier apparaissant juste au-dessus de voir pour lui infliger un coup d’épée laser en frappe haut-bas sautée. Oui, c’est comme cela que l’empereur-dieu Jarvis aurait agi ! En ce fiant bec et ongle à ses souvenirs et sa déduction, Beerus guetta l’effective disparition de son adversaire pour immédiatement braquer son bras droit vers la position supposée de son rival. Sûr de lui, il s’écrit alors, d’une voix aussi forte que railleuse, il tira un gigantesque kikoha en synchronisation parfaite avec la réapparition de son opposant.

« Disparais ! »

Malheureusement, le protecteur de l’univers 7 avait totalement vu faux, Auros n’était pas face à lui armé d’une épée à énergie, il était dans son dos, préparant une attaque plus dangereuse encore. Dans un râle fantomatique aussi brusque qu’impitoyable, l’empereur-dieu déchaîna une technique unique en son genre dans la cour des dieux de la destruction. Faisant volteface en un éclair, le formateur découvrit la gueule monstrueux et béante d’un dragon sombre. Une créature que l’on pouvait comparer visuellement au shenron maléfique invoqué dans le passé par Demigra et Towa. Ce colosse volant renfermait une effrayante puissance qu’il n’était inimaginable de combattre sans une totale préparation. Glissant en arrière, Beerus fit ses distances en usant de son vol à sa vitesse maximale, prenant un peu de distance par rapport à la créature qui le poursuivait. Cependant, l’invocation maudite parvenait à se mouvoir de plus en plus rapidement, telle une épée de Damoclès, un risque inévitable et permanent. Conscient qu’il ne pouvait y échapper, le félin s’enveloppa de sa propre énergie de destruction afin d’être assuré de ne pas être réduit au néant par l’attaque de son adversaire, couvrant son visage de ses deux bras. Le choc allait être difficile, douloureux, atroce, mais c’était le prix qu’il devait payer pour son écart arrogant.

Une explosion cataclysmique d’énergie eu lieu, un carnage coloré qui fit s’ouvrir les yeux de Whis qui observait la scène dans une grande passivité. Un nuage de fumée incohérent recouvrait la position du félin, dévoilant ce dernier calciné sur plusieurs parties du corps. Et malgré les grands espoirs qu’avait placé l’empereur-Dieu dans sa technique empruntée, il semblerait que Beerus soit toujours valide au combat. Reprenant avec une certaine difficulté son souffle, couvert de ses blessures, le protecteur de la Terre avait fatalement subi de lourds dommages, relevant le museau vers l’auteur de cette terrible agression.

« Bien… »


Pas un mot de plus, il était maintenant inutile de parler. Le vétéran avait compris le double jeu de son adversaire et rassembla ses forces pour s’entourer d’une compacte aura mauve. Cette dernière brillait de mille feux et indiquait l’utilisation prochaine d’une ou plusieurs techniques puissantes. Levant ses bras vers le ciel, le matou fit soudainement apparaitre une énorme sphère d’énergie solaire. Un véritable petit astre, une supernova destructrice. Si la puissance engagée dans cette technique n’était pas équivalente à celle du dragon modafaka, elle restait suffisante pour inquiéter n’importe guerrier qui n’était pas Broly. En grossissant, le gigantesque projectile émis de nombreux flash de lumière coupant totalement la vision des malheureux l’ayant regardé pendant un millième de seconde. C’était là tout le piège, si Auros avait le malheur d’entrevoir un de ces flash, il sera, sans s’en rendre réellement compte, privé de sa vue pendant le temps d’un très rapide mouvement. Et ainsi, dès lors qu’il aura été victime de ce fourbe effet, Beerus relâcha sa sphère vers son adversaire, se téléportant immédiatement sur le flanc gauche de ce dernier.

« Salut ! »

Déclarait-il en attrapant le bras gauche de son rival, pour le lancer avec force vers la supernova qui était maintenant proche. Ce n’était pas terminé, là ou un guerrier ordinaire en aurait terminé, l’entraîneur lui forma un disque de ki dans le creux de sa main droite, un cercle de la mort. Cette technique était calculée pour être suffisamment tranchante pour que rien de lui résiste à l’exception de certains métaux comme le katchin. Envoyant le disque dans le dos du représentant Elyséen, Beerus espérant qu’il ne puisse pas esquiver la supernova ET le disque, lui imposant un dilemne draconien.  Difficile d’entrevoir autre chose qu’une explosion à la suite d’un tel événement, ouvrant le champ d’une nouvelle offensive au représentant de l’ordre vétéran.
Chargeant son rival quelques instants à peine après la détonation, le matou jouait encore de sa vitesse et de sa capacité d’improvisation pour surprendre. Au bout de ses avant-bras se formaient des émanations d’énergie, signe qu’il concentrait une certaine puissance dans ce qui s’annonçait être un assaut de mêlée.

Finalement, ce sont les griffes de Beerus qui furent enveloppées d’une couche de Ki, rendant ces dernières plus tranchantes d’une lame traditionnelle, un véritable outil de déchiquetage. Par des mouvements toujours gracieux, le dieu de la destruction de l’univers 7 donna une frappe rapide destinée à infliger une douloureuse coupe au travers du visage de son adversaire. C’est attaque menaçait de détruire ce qu’il restait de son casque, mais aussi de le priver définitivement de l’usage de la vue. Une deuxième rafale, provenant de l’autre patte, vint se planter dans le métal blindé d’Auros, mettant à l’épreuve la résistance de ce dernier avec l’espoir de le détruire. Fermant finalement le poing droit, Beerus infligea un final, chargeant d’une grande puissance son bras droit pour frapper le torse de son homologue maléfique avec pour objectif de traverser de part en part ce dernier !

Spoiler:
 
Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 110

Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] Empty
MessageSujet: Re: Le choc des titans [BEERUS VS AUROS]   Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] ClockSam 8 Fév 2020 - 22:19
« Tchh. »

Il fallait bien s'en douter. Malgré son manque de jugeote, Beerus s’avérait bien plus malin qu'il ne s'en donnait l'air et ce dernier a tout de même eut le temps de trouver une solution adéquate pour survivre à la menace draconique qui fonçait sur lui à toute vitesse. Certes, notre protagoniste n'en est pas ressorti indemne mais il était tout de même remarquablement ingénieux. Notez bien la capacité de ce dernier en la matière de l'improvisation et de survie face à un danger imminent. Voila qui était bel et bien digne d'un dieu de la destruction. Dès à présent, Auros allait devoir en faire de même s'il ne voulait pas finir en charpie car son assaillant n'allait certainement pas lui pardonner un tel affront. Ce « gamin » qu'il ne considérait pas plus que le simple rejeton de Jarvis avait bien plus à lui montrer que l'attaque précédente. Même à bout de souffle, celui-ci n'avait nullement l'intention de se rendre aussi facilement mais ça, le dieu félin le savait déjà très bien.

« Bien... »

Son aura divine se déployait tout autour de lui, témoignant de son incommensurable puissance. On pouvait alors deviner avec certitude que celui-ci comptait rendre la monnaie de sa pièce à son opposant de l'Univers 13. Mais que préparait-il donc ? C'était bien la crainte du nouvel empereur qui ne pouvait que s’imaginer les pires monstruosité puisque celui-ci était certainement capable de lui renvoyer une attaque de la même ampleur que la précédente, après-tout. Dès qu'il vit cette étoile semblable à un véritable soleil qui prenait de l'ampleur à chaque seconde, il comprit tout de suite qu'il avait tout intérêt à la détruire avant même que son ennemi n'ait le temps de de lui la lancer toutefois...

« M-Merde... !!! »

… les flash aveuglants de cette supernova n'ont pas joué en sa faveur, bien au contraire. Tandis qu'une occasion en or s'est présentée, ce chat vicieux lança sa terrible sphère puis se téléporta au niveau de son adversaire pour profiter de l'éblouissement en l'envoyer valser en direction de celui-ci après l'avoir narguer d'un « Salut ! ». Pestant intérieurement contre sa propre bêtise, le guerroyeur se vit foncer droit vers ce projectile énorme qui semblait grandir encore et encore à mesure qu'il s'en rapprochait. Tentant aussi bien que mal de se freiner dans son élan, il fut témoins du sadisme sans égal de son ennemi qui le prenait désormais en tenaille. D'un coté, l'Elyséen allait faire face à une boule destructrice, de l'autre, il voyait un disque de la mort foncer droit sur lui. Dans les deux cas, le guerrier cyborg risquait très clairement de subir une mort atroce et s'il parvenait malgré tout à s'en sortir alors Beerus se ferait un plaisir de le torturer jusqu'à ce qu'il ne soit plus en mesure de crier. Qu'allait-il donc faire ?!

« Je... je vais mourir ? »

Désespéré, il comprenait enfin la toute puissance de son opposant. L'écart était vraiment très grand, nous avions là un nouvel arrivant et un vétéran expérimenté dans le domaine des dieux de la destruction. Pourtant, une volonté surnaturelle résidait au fin fond de son esprit. Une volonté si forte que même épuisé, même face à sa propre mort, il ne pouvait se permettre d'abandonner maintenant. Telle était la voie, voici la puissance de l'âme qui résidait au sein des véritables guerriers d'Elyséa.

*Non...*

« Pas par ta main ! »

L'incroyable s'est produit, alors que le piège semblait se refermer sur cet être impuissant face à cette terrible destiné qui l'attendait, c'est dans un effort surhumain qu'il parvint à se redresser prodigieusement à l'aide d'un salto-arrière. Mieux encore, il avait concentré une petite partie de l'énergie destructrice qu'il lui restait dans le bas de ses jambes pour poser les pieds sur la surface du disque qui lui fonçait dessus. Non vous ne rêvez pas ! Il se tenait bel et bien dessus à la manière d'un surfeur qui allait faire face à la terrible vague qui l'attendait.

*Je n'ai pas le droit à l'erreur.*

La boule gigantesque approchait dangereusement et alors qu'elle arrivait juste à quelques mètres de lui, il ressentit la puissante vague de chaleur qui s'en dégageait. En effet, il risquait fortement de finir dans un état équivalent à celui d'un poulet cuit à la broche s'il ne réagissait pas rapidement. Instinctivement, Auros ne fit ni une ni deux et concentra son Ki dans ses deux mains pour envoyer une vague déferlante en direction de celle-ci. Évidemment, notre antagoniste n'avait pas assez de puissance pour repousser cette attaque ; sa précédente technique a beaucoup trop puisé dans ses réserves et il devait se ménager s'il ne voulait pas tomber d'épuisement alors... pourquoi envoyer une attaque aussi faible si ce n'est pas pour repousser cette sphère destructrice, me demanderez-vous ? Et bien c'est parce qu’il avait l'intention de se repousser lui même ! Ainsi, grâce à l'élan procuré par son attaque, ce dernier fonçait droit vers le matou alors qu'il se tenait toujours sur le disque mortel.

Spoiler:
 

« BEEEERUS ! »

L'esprit du guerrier élyséen s'était enfin réveillé. Alors même qu'il s'approchait dangereusement de son adversaire, celui-ci fit apparaître des lames d'énergie dans le creux de ses deux mains puis les allongea pour former un sabre dans chaque main. De toute évidence, il allait utiliser le style de combat de feu son père toutefois il fallait s'en méfier : Auros était autrefois un enfant têtu et son fort caractère ressortait dans son style de combat qui s’avérait être un peu plus agressif que celui de son paternel. Alors qu'il arrivait au niveau du matou destructeur, le maître de Misha improvisa en entreprenant un vif mouvement de rotation sur lui même. La dangerosité qu'il présentait cette fois n'était plus à négliger car le disque sur lequel il se tenait pouvait bien découper presque n'importe-quoi et son tourbillon de lame avait un effet quasi similaire. Résultat : Si Beerus approchait il allait avoir à faire à une véritable toupie qui découperait tout ce qui se trouve sur son passage.

CEPEEEEENDANT...









« Urgh... »

Si Auros était doué dans le domaine de l'improvisation lui aussi, il n'avait pas le cœur bien accroché. Dès lors qu'il eut sauté hors de ce disque dans le but de le retourner à l'envoyeur, il lui fallut se remettre du tournis engendré par son tourbillon destructeur. Ce qui voulait dire … que son opposant avait cette fois-ci le champ libre pour attaquer à son tour ! Impuissant, le malheureux subissait alors une insupportable douleur alors qu'il se retrouvait littéralement entre les griffes de son assaillant qui marquait son masque et son visage d’inquiétantes blessures. Finalement... ce qui devait arriver arriva, le devant du masque d'Auros se brisa en milles morceaux alors qu'il révélait les nombreuses brûlures causées par son frère défunt, celles là même qui l'ont défiguré à tout jamais. Non content de rajouter sa pierre à ce triste édifice, ce fut sans la moindre gène que Beerus le priva définitivement de la vue en le griffant au niveaux des yeux.

« GN-... AAAAAARGH !!! »

Un hurlement atroce retentit alors que la souffrance indéfinissable du fils de Jarvis semblait l'emporter sur tout le reste. Si les coups qui se sont ensuivi n'ont pas été en mesure de transpercer son corps qui semblait étonnement résistant, ce tortionnaire avait semble t-il plongé son adversaire dans l'inconscience. Allait-il donc en finir avec lui ?
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Il faisait sombre tout à coup. Il n'y avait plus de planète, plus d'étoile. Beerus n'était plus là et les anges semblaient avoir disparu. Voué à lui même dans un lieu démuni de son et d'image, Auros se retrouvait perdu au milieu du néant. Seul et voué à lui même dans cette solitude, il ne ressentait plus que le froid

« Ça y est alors... je suis mort ? »









« Non. »

« Hein ?! »

« Tu n'es pas encore passé de vie à trépas... mais ça va bientôt arriver. »

Cette voix lui était familière. Celle-ci n'appartenait pas à n'importe-qui. Tandis qu'il relevait la tête pour distinguer une étrange lueur qui perçait les ténèbres, Auros n'en croyait pas ses yeux : il apercevait son mentor, son empereur, son père. Celui-ci se trouvait dans les airs, à quelques mètres au dessus de lui. Serein, ce dernier descendit tranquillement au niveau de son jeune fils puis s'approchait de lui, les mains jointes dans le dos.
Spoiler:
 


« Et dire que tu projetais de me tuer... était-ce donc à cela que tu aspirais ? »

« Père ?! Non... non je dois rêver. C'est impossible !  Vous êtes... »

« Mort, en effet. Pas par ta main... l’araignée qui m'a tué n'est pas très loin.»

Soufflant du nez, Auros lançait un regard noir à son père. Il s'est toujours moqué de ses capacités.

« Alors qu'est-ce que vous voulez ?  Êtes-vous seulement revenu pour vous moquer de moi pendant mes dernier instants ?! »

« Non. Je suis simplement venu te rendre... ce qui autrefois t'appartenais. »

A l'entente de tel propos, Auros s'agaçait d'avantage. Après-tout, il n'a jamais rien eu pour lui.

« Qu'avez-vous donc à me rendre ? Vous ne m'avez jamais rien donné. »

« C'est vrai. En fait c'est plutôt moi qui t'ai pris quelque chose. »

« Tchh... je ne comprends rien à vos inepties. De quoi est-ce que vous parlez ? »

« Patience, mon enfant. Observe attentivement. »

Jarvis replaça sa main droite le long du corps tandis que sa main gauche présentait quelque chose. Lorsque Auros tourna la tête, il découvrit alors Makra, son frère jumeau qui se tenait debout, un peu plus loin. Oui, c'était bien lui ; celui là même qui l'a privé de son bras avant de le brûler au troisième degré sur la moitié du corps au cours de leur ultime affrontement. Toutefois, il était différent, effacé. C'était comme si... il avait perdu sa personnalité. Oui, c'était bien cela ; plongé dans le sommeil éternel de la mort, Makra n'était plus qu'un pantin au regard vide, sans parole et démuni d'esprit. Il avait perdu toute fierté ! Les yeux d'Auros s'écarquillèrent alors. Pris de stupeur, il s'attendait à ce que son tour n'arrive. Jarvis avait-il vraiment l’intention de transformer son deuxième fils en un fantôme démuni de toute forme d'intelligence ?

« Makra ?! Qu'est-ce que vous lui avez fait ?! »

« Rien. C'était juste dans l'ordre naturel des choses. »

« Vous mentez ! Qu'est-il arrivé à mon frère ? Répondez ! »

Pris d'une colère noire, Auros tenait son père par le col désormais. Celui-ci ne bougeait pas cependant. Toujours aussi serein, il expliquait simplement ce qu'il s'était passé réellement durant son absence.

« Lorsque Makra est mort, son âme ne s'est pas en allée vers l'au delà. Elle s'est simplement... réfugiée dans sa véritable demeure pour s'y reposer.»

« Qu'est-ce que c'est que ce charabia ? Je n'y comprends toujours rien. »

« Son âme est ici, endormie. Elle attends juste d'être réveillée. »

Jarvis saisit calmement les mains de son fils pour les faire redescendre puis pointa du doigt le torse de ce dernier. En agissant ainsi, il lui faisait comprendre que Makra n'était pas réellement mort. Il voulait lui dire qu'il était bel et bien vivant, d'une façon différente certes mais qu'il était toujours de ce monde malgré tout ce qu'il s'est passé entre eux. Levant ainsi le voile sur ce mystère, le défunt empereur s’apprêtait à lui faire l'une des plus grandes révélations de son existence ; il allait avouer le grand péché qu'il a commis le jour de la naissance de son propre enfant.

« Lorsque vous... non. Lorsque que TU es né, j'ai tout de suite compris que ta puissance dépasserait rapidement la mienne. Il m'a fallut prendre des mesures pour que cela n'arrive pas alors... »

Le vieil homme prit une pause. Il regarda ses deux fils tour à tour puis reprit parole.

« … je vous ai séparé ton frère et toi. Vous n'étiez qu'un seul à l'origine mais je vous ai divisé pour m'assurer que votre puissance n'échapperait pas à mon contrôle. »

« Ce n'est pas croyable... non. Tu as tout inventé ! Tu te moques de moi, voila-tout.»

« La vérité n'est pas toujours facile à accepter, je le sais... mais elle n'en demeure pas moins réelle. »

L'image de Makra commença à s'illuminer soudainement. Après quelques instant seulement, le frère jumeau s'est transformé en une véritable boule de lumière semblable à celle du Sokidan inventé par le jeune terrien répondant au nom de Yamcha. Jarvis, quand à lui, leva la main en la direction de cette source de lumière puis fit un geste rapide de l'auriculaire. La boule avança alors vers lui puis se posa délicatement dans le creux de la main de ce mage éternel. Dès lors qu'il eut terminé son petit tour de magie, il se tourna une dernière fois vers son fils puis plaqua sa main contre le plexus solaire de son enfant, forçant ainsi la boule de lumière à fusionner de nouveau avec sa seconde moitié. Une aura de lumière entourait rapidement l'enveloppe du dieu de la destruction qui n'arrivait pas encore a réaliser ce qu'il lui arrivait alors qu'il sentait sa conscience partir encore une fois.

« Mais qu'est-ce qu'il m'arrive ? »

« Nous allons renaître. »
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Dans la réalité, seule une dizaine de seconde s'est écoulée. Auros était à la merci de Beerus et ce au grand déplaisir de Misha qui voyait son dieu de la destruction se faire infliger la pire humiliation. Ce combat ne semblait pas équitable, le guerrier-cyborg faisait pale figure face à l'ancien qui se dressait face à lui. Qu'allait-il donc en faire désormais ? Le supprimer, comme il l'avait envisagé au début du combat ? Le tuer peut-être ? Tant de possibilités s'offraient à lui que l'embarras du choix était vraiment embêtant. Alors que nous pensions que tout ceci allait déjà prendre fin, une lueur blanchâtre enveloppa le corps de l'élyséen et son corps disparu en l'espace d'un instant. Si Beerus en avait profité pour l'attaquer durant ce moment d'inconscience alors malheur à lui car cette attaque aura été esquivée in-extremis par ce guerrier increvable. Son énergie semblait revenir peu à peu alors que ses yeux crevés s'ouvraient subitement, laissant ainsi s'échapper des larmes de sang. Tel un mort revenu à la vie, Auros se redressa subitement dans un silence de mort. Sa chevelure, quand à elle, s'illuminait quelque peu puis passa rapidement à un blanc rayonnant.

« Désolé de t'avoir fait attendre. »

Ce que Jarvis redoutait tant de son vivant venait alors d'arriver. Son fils unique avait atteint une puissance telle qu'il ne saurait lui même la contrôler. Fermant ses yeux qui semblaient être devenu inutilisables, Auros reprit sa pose de combat habituelle, optant sur l'utilisation de tous les sens qui lui restait à disposition pour combler l'absence de la vue. Il pouvait encore entendre son ennemi, il pouvait toujours sentir son énergie, il connaissait ses paterns et gestes désormais.

« Maintenant, je vais tout te rendre au centuple. »

Si la marionnette des démons n'avait jamais eut l'intention de se laisser faire, elle se montrait beaucoup plus sérieuse qu'elle ne l'avait jamais été désormais. Ne faisant ni une ni deux, elle fonçait sur son adversaire à une vitesse ahurissante pour lui faire goûter à un enchaînement de coups de poings. Comme il venait de l'affirmer, il avait bien l'intention de rendre chaque coup donné au centuple alors le tyran destructeur commença par s'attaquer au visage de son ennemi juré. Visant principalement le museau de la bète, il cherchait à lui faire perdre des dents dans cette volée de coups qui pourrait bien s'avérer fatale s'il ne parvenait pas à tous les éviter. Enchaînant directement par un puissant coup de genoux au niveau du ventre pour le paralyser un bref instant... un instant qui lui suffirait afin d'enchaîner avec un coup de pied retourné en plein visage et ainsi l'envoyer valser plus loin pour terminer avec plusieurs barrages de kikohas destructeurs.

« Tu n'en réchapperas pas.»

Alors que l'on pouvait penser cette manœuvre terminée, Auros se téléporta juste derrière Beerus pour le saisir entre chaque bras et l'immobiliser à la manière de Goku face à Raditz afin qu'il ne puisse trouver d'échappatoire. Vous l'aurez compris, après avoir démontré son agilité hors norme et son étonnante capacité à réagir, Beerus ne pouvait pas espérer que son assaillant ne lui laisse le moindre répit au cours de ce combat. Voyons désormais comment il réagira dans sa position de bouclier humain. Des salves de kikohas destructeur leur fonce droit dessus désormais et c'est ce maudit félin qui allait toutes les encaisser semble t-il. La situation, se serait-elle renversée finalement ? Nous le découvrirons bien assez tôt.
Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 84

Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] Empty
MessageSujet: Re: Le choc des titans [BEERUS VS AUROS]   Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] ClockLun 10 Fév 2020 - 20:37
Rien ne jouait en la faveur du prétendu empereur galactique qu’était Auros, dépassé en vitesse, en force et en endurance par son adversaire au teint mauve. Le summum de cet écart fut dévoilé lorsque le prétentieux destructeur de l’univers 13 fut confronté à deux attaques conjointement inesquivables. Malin, ce dernier parvint malgré tout à se dégager de cette situation en lançant une folle contre-offensive contre le félin. Mais cette tocade n’était pas fredaine. Le délire guerrier d’Auros l’eu bien vite rattrapé quand il fut partiellement transpercé du poing rédempteur de Beerus. Une frappe au centuple du réaliste, brisant les limites des cauchemars du jeune despote. Il s’éteint alors sous le regard malicieux du représentant de l’univers 7. L’énergie de l’agresseur impétueux avait disparue, il était mort. Le félin observa la dépouille du défunt quelques secondes dans un silence de plomb, loin de respecter un acte aussi déraisonnable que celui du collègue qu’il venait de froidement exécuter.

« Quel imbécile. Whis, on va devoir prévenir le grand prêtre. »

En effet, si Auros venait de mourir, son Kaioshin l’avait sans doute suivi, laissant le monde élyséen hors de la garde des gardiens divins. Faisant volte-face au cadavre, Beerus rejoignit son serviteur jusqu’à ce qu’il fût interrompu à mi-distance. La puissance de son précédent adversaire montait en flèche, c’était une véritable aberration de logique. Pourtant, c’est la véridique, le maître de Misha voyait sa force doublée, il semblait avoir été partiellement régénéré et se montrait de nouveau prêt au combat. L’entraîneur ultime écarquillait les yeux à mesure que son opposant reprenait conscience, jamais il n’avait vu pareille chose.

Les deux dieux reprirent leurs postures de combat, le niveau d’Auros était maintenant supérieur à celui de du félin, de quoi être déconcerté. Heureusement, le formateur divin était vétéran, il avait déjà affronté des ennemis d’une force supérieure à la sienne.


« Tu es juste plus puissant par colère, ça ne changera rien à tes tactiques minables et ça va s'estomper. »

Rétorquait avec arrogance le félin lorsque l’exterminateur de saiyan vint lui annoncer sa défaite prochaine.

Cette fois, c’était Auros qui était à la manœuvre offensive, se ruant vers le défenseur d’une vitesse nouvelle. Il était maintenant bien plus agile et véloce que le matou pourpre, atteignant ce dernier en un temps si court qu’on pouvait l’assimiler à de la téléportation. Armant son poing droit, Beerus se risqua à une contre-offensive en prenant son rival de court : Très mauvaise idée. Bien plus habile, le représentant de l’univers 13 fut le premier à frapper en mitraillant le maître de Whis d’une multitude de coups menaçant principalement son visage. Le museau en sang, un cocard béant sur l’œil droit et de nombreux bleus recouvraient maintenant la face du félin qui regrettait son imprudente action. Mais guidé par l’outrecuidance d’un match qui semblait gagné d’avance, il avait baissé sa garde et diminué l’importance de ses stratégies d’attaque. Une cruelle erreur motivée par la fierté qui l’habitait, une assurance qui ne lui apportait aucun bénéfice autre que le déplaisir de perdre quelques-unes de ses canines. Balayé en arrière dans un direct du genou, Beerus fut emporté sur plusieurs centaines de kilomètres, prenant lentement conscience de l’écart qui s’était creusé entre lui et son adversaire.

Aussi triste que cela puisse paraître, Auros semblait plus fort que Jarvis ne l’avait jamais été. Cette puissance qui semblait sans fin n’était malheureusement pas utilisée pour produire une justice et une bienveillance universelle, mais bien pour abattre le marteau d’une domination aussi injuste qu’inutile. Manipulé par le malin d’on ne sait quel manière, l’Elyséen faisait croisade seul. Pourtant, il disposait de la force d’une légion. Réouvrant les yeux qu’il fut forcé de fermer pendant qu’il se faisait détruire le visage, le félin remarqua la disparition de son cruel opposant, devinant immédiatement que ce dernier allait se transposer dans son dos. Se figeant net, Beerus se retourna presque directement, essayant immédiatement d’attraper les épaules de son terrifiant rival pour l’immobiliser et le balancer vers ses propres projectiles.

Malheureusement, les deux lutteurs eurent la même idée, donnant un échange basé sur la force brute, au grand désavantage de notre chat préféré qui fut retenu en épouvantail pour kikohas.


« Lâche moi ! Grrr… AHHHHHHHHH ! »

Hurlant de toute ses forces, le protecteur de l’univers 7 fut illuminé de son aura, projetant immédiatement des boules de destruction dans toutes les directions, touchant immanquablement son adversaire. Ce n’était pas tout, les nombreuses émanations d’énergies vinrent fatalement intercepter la suite de sphères d’énergie destructrices, les détruisant dans l’opération dans une explosion en chaine.

Le souffle plus lourd à cause de son effort et des dommages qu’il avait subi, Beerus prit le temps de souffler, passant son bras sous son museau pour en retirer une trainée de sang.

« Putain… Harf… Toi t’es mort ! »

Faisant de nouveau éclater son énergie, l’entraîneur galactique montait son niveau en repoussant ses limites, brisant totalement l’équilibre de puissance/endurance qu’il entretenait dans ses combats conventionnels. Ici, Auros avait clairement triché en multipliant sa force, il n’y avait donc plus de place pour les lettres de noblesse ! Gonflant légèrement sa musculature, le félin explosait tout plafond.

« HAAAAAAAAAAAAAAAA ! »


L’objectif de Beerus était d’une grande simplicité, il allait, tout comme Freezer, sacrifier son endurance au profit d’une force sans égale. En quelques secondes, le maître de Whis devint incroyablement puissant, dépassant largement tous les autres dieux de la destruction, maintenant d’un niveau proche d’Auros.

Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] Beerus.full.2503214

« MAINTENANT TU VAS MOURIR ! »

L’aura du protecteur de la Terre était immense et instable, affichant de terrifiantes formes draconiques, des éclairs et des couleurs aux teintes améthystes.

Mais alors que la tension était à son comble, la voix de l’ange au service de Beerus se fit entendre. Ce dernier avait une certaine vigueur inhabituelle dans sa manière de s’exprimer.


« Beerus-Sama ! Cessez le combat immédiatement !»


Le concerné jeta un regard noir à son serviteur. Comment diable son propre ange pouvait lui demander de jeter les armes face à un envahisseur !

« Je ne t’ai pas demandé ton avis, Whis ! »

Lui répondait sèchement son supérieur avant de se tourner de nouveau vers son rival, ce dernier toujours légèrement plus fort que lui.

« Je ne vais pas me rendre, j’ai promis à Ulysse de tout donner pour protéger le monde ! »


Ulysse.

Libérant toujours plus de puissance, Beerus se jeta dans la gueule du loup, fini les tactiques, place à l’improvisation extrême dans une mêlée dantesque. En chargeant son rival, le félin s’illuminait d’une brillance d’argent, sans s’en rendre compte, son énergie augmentait encore, dépassant celle d’Auros, deux fois, trois fois, quatre fois, cinq fois…

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, le frère de Champa atteignit un niveau si élevé qu’il était peu probable que son opposant puisse n’esquiver qu’un seul coup, subissant certainement un direct du droit dans l’abdomen. De mouvements habiles et rapides, Beerus se déplaçait en un éclair sur le flanc de son rival puis lui infliger un coup massue de ses mains jointes dans les côtes. Attrapant la tête de son misérable adversaire pour l’immobiliser, profitant de cette occasion pour l’abaisser et la blesser d’un coup de genou violent. Glissant ensuite en arrière, le maître de Whis se préparait à frapper de nouveau quand il fut courtement retenu : La brise d’argent qui accompagnait le formateur divin avait disparue. Malgré être revenu à un niveau légèrement inférieur, et pourtant au-delà de ses limites, Beerus poursuivit son assaut. Corps et âme. S’entourant d’une sphère d’énergie mauve, il fonça sur son homologue maléfique pour le percuter brutalement.

Que cet impact soit concluant ou non, cela n’empêcherait pas le matou de se lançait dans une mêlée bien plus dragonballesque que précédemment, avec des échanges de coups rapides et incompréhensibles pour le public. Malgré l’écart de niveau et sa force qui le quittait lentement, le félin donnait tout ce qu’il avait, ressassant pour une des rares fois de son existence le devoir important qui l’incombait.





Alors qu’il frappait, les couleurs du vide spatial, des armures et de tout ce qu’il l’entourait semblaient disparaitre, elles devinrent des teintes de gris, une mélancolie, une mémoire, tout un passait qui défilait dans son affrontement. Au court de sa très longue existence, le Dieu de la destruction qu’il était vécu des aventures et des histoires incroyables, mais pour forger sa puissance et sa réputation, il dut, comme tout le monde, s’entrainer, souffrir, pleurer.

-------------------------------------------

C’était le couché de soleil, la mer s’étendait à perte de vue, l’horizon était magnifique aux teintes de celle de la Terre. Une aurore de bronze illuminait la course du soleil sous le niveau des vagues. Au centre de ce milieu simple aux allures de paradis, une ile de taille modeste, suivie de plusieurs dizaines d’autres réparties sur une longue distance. La plus petite d’entre elle ne devait pas excéder trois fois celle de Tortue géniale en termes de superficie. Ce petit havre abritait une modeste demeure de bois taillé sur un montant de pierre, un petit escalier de roche permettait d’accéder à une petite plateforme plate sur laquelle la lutte était vaguement possible.

Sur cette surface respirait avec une grande difficulté un petit être chétif pourvu de grandes oreilles. La comparaison de son corps avec celui d’un anthropomorphe félin était évidente. L’habit de ce petit personnage n’était composé que de lambeaux de tissus sales, bien triste pour son âge qui ne semblait pas dépasser les 10 ans. Aussi sale que blessé, ce petit combattant faisait peine à voir.

Spoiler:
 

Face à lui se tenait un homme de grande taille, perpétuellement caché sous l’ombre d’un manteau à capuche plaçant son visage sous l’ombre. L’on pouvait deviner une épaisse carrure humanoïde sous ses larges vêtements, une barbe bourrue témoignait de la rusticité de l’homme en question.

Spoiler:
 

« Tu n’es pas encore digne d’apprendre mon art ancien. »

Plein de hargne, le gamin semblait sûr que si, grognant d’une voix enfantine dans laquelle l’on pouvait reconnaître celle de Beerus. Endiablé, le petit guerrier se rua vers son maître d’arme pour lui infliger la correction qu’il rêvait de lui donner.

Malheureusement, ce n’est pas toujours avec des étoiles pleins les yeux que l’on conquiert les astres.

Ainsi, en prenant une pose précise, les bras levés, Ulysse usa de l’une de ses plus puissantes techniques.

« ATATATATA ! »

Fendant le vent comme un éclair en pleine tempête, l’inconnu au fort potentiel vint terrasser dans une centaine de coups supersoniques le petit être qui fut soulevé par le déplacement d’air de chaque impact.

« ATOU ! »

Un dernier coup de pied circulaire vint ensuite renvoyer le petit garçon dans le sable, incapable de poursuivre le combat. Fixant un instant son élève au sol, le maître ne se permit qu’un maigre commentaire avant de reprendre la route.

« Retente ta chance demain à l’aube. »

Disparaissant derrière le pas de sa porte, le propriétaire de la petite ile laissait le jeune Beerus récupérer de son état misérable. Le chaton devait vivre seul dans une ile voisine qu’il rejoignait après plus d’un kilomètre de nage, le menant alors dans une dense jungle aux milles dangers. Peuplé de dinosaures bien plus coriaces que sur Terre, le gamin devait se cacher et vivre dans les grottes qui se présentaient à lui au fil de ses aventures.

Ce n’était qu’une bride de son existence, peut être pourtant la plus difficile, mais celle qui avait nourri le plus d’espoir en lui.

-------------------------------------------

Cette phase comme tant d’autres animaient le dieu de la destruction dans sa tâche guerrière, le motivant à toujours frapper plus fort et plus vite pour tenir la distance avec son adversaire. C’était fou et Whis lui-même l’avouait, mais Beerus s’interdisait de baisser les bras, trop s’étaient sacrifiés pour lui, la paix devait être préservée ! Ainsi, le félin poursuivit ses échanges jusqu’à faire céder son rival et s’offrir une occasion de lui porter une frappe chargée d’une énergie de destruction menaçant de désintégrer Auros.

Plein de hargne, le gamin semblait sûr que si, grognant d’une voix enfantine dans laquelle l’on pouvait reconnaître celle de Beerus. Endiablé, le petit guerrier se rua vers le maître d’arme pour lui infliger la correction qu’il rêvait de lui donner.


Malheureusement, ce n’est pas toujours avec des étoiles pleins les yeux que l’on conquiert les astres.



Spoiler:
 

Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 110

Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] Empty
MessageSujet: Re: Le choc des titans [BEERUS VS AUROS]   Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] ClockMer 12 Fév 2020 - 18:55
Ce qui s'apparentait tout d'abord à une querelle entre chien et chat s'est rapidement transformé en un grand combat. Ce même combat qui avait pris tant d'ampleur semblait bel et bien en gagner encore à chaque instant. Les anges ne s'en sont rendu compte que trop tard mais le sort de cet univers tout entier était bel et bien en jeu. Pour  un coup donné, un monde supprimé. Pour une technique lancée, un système solaire annihilé. Pour un combat terminé... il vaudrait mieux ne pas y penser. Inquiet, Whis fut le premier à réagir mais ses interjections étaient évidemment inutiles en l'état actuel des choses. S'il n'intervenait pas sur le champ alors le combat se finirait inéluctablement dans véritable un bain de sang. Misha quand à elle, ne disait mot. Tout comme son confrère au début, elle devait se contenter d'observer le combat et s'en souciait visiblement bien moins que le serviteur de Beerus. En parlant de lui justement, il s'est remarquablement libéré de la manœuvre offensive de son adversaire, non sans lui infliger quelques dégâts au passage. C'est qu'il en avait encore en réserve, ce bougre !

« Putain… Harf… Toi t’es mort ! »

« ... »

Auros ne disait mot. Il était bien trop concentré sur son adversaire pour se lancer dans des brimades et puis il semblait... différent. Ce combat était en train de le changer. Tout comme une page de son histoire qui se tournait avec lui, Auros ressentait l'évolution physique et psychique dû à son retour à lui même. De nouveau complet mais surtout unique, il subissait malgré tout le contrecoup de la fusion. Il n'était plus vraiment lui, il n'était pas non plus son frère... il était quelqu'un d'autre, la personne qu'il aurait toujours dû être. Malgré tout, ce retour aux choses n'allait pas lui assurer la victoire pour autant. Il allait désormais devoir faire face au courroux du dieu de la destruction de l’Univers 7. Il savait ô combien ce dernier ne lui pardonnerait pas son affront mais lui non-plus n'avait pas l'intention d'oublier ce violent massacre auquel son adversaire a été désigné comme responsable.  Sur la défensive, le guerrier élyséen observait son adversaire et guettait l'occasion de lancer la contre mais...

« HAAAAAAAAAAAAAAAA ! »

*Il est invincible ?! Non, il refuse de perdre lui aussi.*

… la force de son adversaire avait encore augmentée ! Ce n'était pas croyable. Alors qu'il faisait déjà preuve d'une puissance phénoménale, voilà maintenant qu'il envoyait tout ce qu'il avait pour défaire son ennemi. Avait-il l’intention d'en finir vite ? A en juger par sa façon de faire, cela semblait plus qu'évident. Beerus était devenu si impressionnant de par son aura que son incommensurable pouvoir qu'il était fort dommage que son opposant ne puisse l'admirer visuellement. La vision lui ayant été volée, il ne pouvait plus que compter que sur ses autres sens pour tenir tête à ce monstre qui lui paraissait quasiment invincible. Par réflexe, il écarquillait tout de même ses yeux ensanglantés lorsqu'il pu sentir sa puissance se décupler aussi drastiquement.

*C'est quoi ça ?!*

Trop tard pour s'en rendre compte. Alors que son ennemi juré avait repoussé ses limites, il s'était lancé sur lui à une vitesse si folle qu'il ne put lui même s'apercevoir de ce qui venait de lui arriver. Humilié une fois de plus, il subissait encore et encore. Tel un martyr, il prenait les coups sans aucun moyen de riposter. Il lui fallait l'admettre désormais : quoi qu'il fasse, ce patriarche demeurait beaucoup trop fort pour lui. Malgré tout cela, la volonté de l'élyséen l'empêchait de replonger dans l'inconscience. La défaite lui était interdite après tout ce qu'il s'est passé. S'il n'avait pas été en mesure d'assurer la protection de son peuple alors il se devait au moins de lui rendre justice d'une façon ou d'une autre et ce avant que la tragédie ne se reproduise. Son honneur désormais bafoué, il n'avait plus grand chose à y perdre alors il lui valait mieux jouer toutes les cartes qui lui restait et ce au péril de sa propre vie si c'était nécessaire.

« G-Guuaarh... »

Le visage en sang, Auros ressemblait ni plus ni moins à un cadavre ambulant. Se maintenir éveillé dans son état semblait relever de l'impossible mais alors qu'il prenait de plein fouet les attaques de son terrible assaillant, il pu s'apercevoir que ses coups ont commencé à perdre de leur panache... Beerus, commençait-il à fatiguer ? Nous entamions alors ce que l'on aurait pu qualifier d'un duel à l'usure. Tout deux plongés au cœur de la mêlée, les deux protagonistes se livraient dans une lutte acharnée et sans merci. Entouré d'une aura mauve, le chat destructeur semblait vouloir employer le même genre de technique que Scalio lors de son combat contre Garou. Oui, c'était bien ça ; la même que l'Elyséen avait bloqué d'un seul doigt mais au stade actuel... il valait mieux tout simplement pas l'encaisser une technique à cette puissance ou le pauvre bougre se ferait briser tous les os ! Toutefois, ceci allai être bien plus compliqué que ce qu'il aurait voulu. A cette distance, difficile d’éviter une telle attaque et rien ne lui garantissait de s'en sortir indemne, même en tentant de l'arrêter.

« ... »

*Hein ? Comment j'ai fait ça ?*

Ça c'est déroulé en un clin d’œil, même un dixième de seconde n'aurait pas suffit pour décrire ce qu'il venait de se passer. Alors que le vétéran avait atteint une vélocité bien au dessus de celle du fils de Jarvis, ce dernier réussit miraculeusement à l'éviter, frôlant ainsi la charge qui était à deux doigts de le percuter une bonne fois pour toute. Le guerrier cyborg n'avait lui même pas compris comment il avait été capable d'un tel exploit. Est-ce que son instinct de survie l'aurait naturellement sauvé de ce coup fatal ou alors s'agissait-il d'autre chose encore ? Peu importe, tout deux s'étaient de nouveau lancés dans la mêlée. Tout deux étaient si impliqués dans cette confrontation aussi exaltante que destructrice qu'ils ne se rendaient pas compte des dégâts qu'ils causaient tout autour d'eux. L'espace se vidait progressivement au cours de leurs échanges de coups et ceux qui se pensaient dieux s’avéraient plutôt être des démons destructeurs, tout deux manipulés par les vils desseins d'un seul un même diable.

« Que-... ?!»


Ces long échanges de frappes se sont enfin terminés. En portant cette attaque décisive, Beerus condamnait finalement son ennemi au néant de par cet ultime coup de poing chargé d'une énergie destructrice condensée. Brisée, l'armure impériale volait en éclair et les minuscules morceaux s'en détachaient tout comme sa cape qui flottait au beau milieu de l'espace avec tout le reste. Auros, quand à lui, poussa un hurlement de douleur. Tout son corps était vraiment en train de disparaître ! Tout comme ceux qu'il a détruit d'un seul mot, il retournait à la poussière et se dirigeait droit vers une mort qui ne lui offrirait jamais de paradis ou d'enfer. Il s'agissait alors de la fin au sens propre, celle qui n'apporterait aucune suite, celle qui marquait à tout jamais la fin de son histoire.

« Non... »

Spoiler:
 

*Je ne peux pas me permettre de mourir maintenant... je ne t'emporterais pas avec moi !*

Alors que son corps s'éclaircissait au fur et à mesure qu'il disparaissait en des milliers de fragments de poussière, une puissante force semblait s'être réveillée au fond de son être et le temps s'est mis à ralentir. La tragédie s'étant produite, Auros se désintégrait progressivement jusqu'à complètement disparaître. Enfin, il allait pouvoir connaître la fin de tout ses maux. Il n'aura plus à se soucier de rien lorsqu'il sera complètement anéanti, effacé de l'existence elle même. Il aurait alors pu obtenir un répit éternel au sens littéral. Pourtant, la simple clémence d'une mort rapide lui avait été refusée par sa seule volonté de vivre. Vous n'aviez pas besoin de comprendre pourquoi, disons simplement que les élyséens ont toujours été reconnus pour être une race d'entêtés qui ne se détournaient jamais de leurs propres objectifs.

« Je suis éternel ! Tu ne peux pas m'effacer ! »

Les fragments de lumières qui se sont dispersés faisaient marche arrière cette fois. C'était tout bonnement impossible ! On aurait même pu croire que le temps remontait, ça n'avait plus aucun sens ! Par sa seule force de volonté, l'empereur avait absorbé l'énergie de destruction de son opposant après avoir encaissé sa dernière attaque et maintenant... il était en train de se reconstruire ?! Progressivement, son corps enveloppé d'une lumière intense redevenait ce qu'il était auparavant puis, dans une ultime tentative, le dieu de la destruction de l'Univers 13 envoya son ultime attaque, celle qui décidera ou non de la fin de cette folle confrontation.


« JE SUIS LE DERNIER EMPEREUR D'ELYSEA ! »





En moins d'un instant, Auros joua sa toute dernière carte en augmentant sa puissance à son paroxysme. Cette fois là, il rassembla toute l'énergie qui lui restait encore dans le creux d'une seule main pour l'envoyer dans une ultime vague déferlante. Son ambition, sa détermination, ses espoirs de justice au service de sa propre vengeance auront eut raison de lui et son esprit. Désormais, il était un être empli d'une haine si intense qu'il était enfin prêt à jouer le tout pour le tout. En fonçant sur son adversaire, il libéra alors une immense vague déferlante, capable d'anéantir tout ce qui se trouvait en sa direction, les dieux y comprit. Quand aux anges, même si l'envie d'intervenir les démangeait de plus en plus, ils n'avaient tout simplement pas intérêt à réagir maintenant car même eux ne pouvaient encaisser une attaque aussi soudaine que puissance. Ils ne pouvaient tout simplement pas espérer s'en sortir indemne en stoppant ce combat au stade ou il en était actuellement.

A bout de force, Auros a finalement envoyé sa toute dernière attaque.
Beerus, pourra t-il en réchapper ?
Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 84

Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] Empty
MessageSujet: Re: Le choc des titans [BEERUS VS AUROS]   Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] ClockJeu 13 Fév 2020 - 18:55


« Réveillez-vous Seigneur Beerus. »

Le seigneur de la destruction dormait sur un petit lit déposé au sommet d’une roche flottante. Cette pierre volante voguait tranquillement autour du centre d’une immense caverne, la salle de sommeil de son temple. C’était Whis qui se présentait face à lui, c’était la fin de sa sieste, il était temps pour lui de reprendre du service.

« Vous avez dormi 39 ans. Comme vous me l’avez demandé je suis venu vous réveiller. »

« Oui je sais… Je suis au courant. »

Avouait Beerus en se frottant les yeux. Il se roulait dans son lit, chutant de plusieurs mètres pour s’écrasant contre le sol dans un râle de fatigue. Il se redressa non sans difficulté, déambulant vers son serviteur avec la grâce d’un camion benne. Le chef des lieux baillait à en perdre raison, visiblement, il aurait apprécié une petite extension de son temps de sommeil. Finalement, le félin perdit l’équilibre, enchainant de nombreuses roulades et gesticulations qui lui permirent malgré tout de se présenter à son ange. Les fesses contre la terre, Beerus commençait déjà à se plaindre.

« J’ai dormi à peine 39… C’est court, même pour une sieste, j’aurai pu facilement dormir 39 ans de plus… »

« Je n’y suis pour rien, c’est vous qui avez décidé de vous réveiller. A ce propos, pourquoi aujourd’hui ? »


Poussant un petit ricanement, le dieu de la destruction se redressa, ajoutant avec un fin sourire.

« Quelque chose à attisé ma curiosité. »


Le protecteur de l’univers 7 parti ensuite prendre un bain, puis un petit déjeuné au court duquel il annonça à son valet avoir rêvé.

« Un super saiyajin divin ? »

« Oui, exactement comme lui ! Il est comme sur l’image ! »

Spoiler:
 

Whis avait usé de sa magie pour faire apparaitre un grand cercle de lumière sur lequel l’on pouvait voir le guerrier Son Goku luttant contre le redoutable démon du nom de Freezer. Les images affichaient la teinte dorée du combattant défendant les innocents, symbole de sa force, mais aussi de sa pureté. Beerus en était dingue, il était sûr d’avoir rêvé de cet incroyable combattant ! Croyant à un rêve prémonitoire, le matou pourpre flottait de manière désordonnée dans la salle à manger, aveuglé par la joie de combattre un opposant de sa trempe. L’ange détourna les yeux un instant, conseillant finalement son maître.

« Je ne veux pas vous offenser, mais jusqu’à présent vos prédictions ne se sont jamais montrées fiables. »

Le servant chuchota alors quelques exemples de visions irréalisées de Beerus, en passant de la top modèle au générateur de nourriture. Néanmoins, le félin restait sûr de lui et se rendit voir le poisson prophète, c’est lui qui avait prédit un combat incroyable l’opposant à un adversaire plus fort encore que lui. Après quelques minutes de marches, ils parvinrent à interroger ce dernier.

« Que voulez-vous ? »

« Te rappelle tu ce que tu m’as annoncé il y a 39 ans ? Tu m’as dis que j’affronterais un puissant adversaire il y a 39 ANS ! »

« Oui je l’ai dis ! »

Gamin, Beerus se retourna, secouant Whis avec une grande énergie.

« Tu as entendu ? J’avais raison ! A tout le coup c’est le super saiyan divin ! »

L’ange resta stoïque un instant, se laissant secouer sans répondre quoi que ce soit, interloquant son supérieur.

« Whis ? Qu’est-ce qu’il t’arrive ? »

Relevant lentement le nez, le valet à la coiffure excentrique fut soudain habité d’un grand sourire.

« Oh ! Rien maître ! »

« Super ! »

Heureux, le dieu de la destruction se ruait de nouveau vers son palais pour se préparer à se rendre sur Terre, là ou il affrontera ce qu’il considérera comme ce grand adversaire. Une fois seul, proche du poisson prophète, l’ange susurra finalement quelques mots.

« Vos prédictions ne se sont jamais montrées fiables. »



--------------------------------
Un flash, un immense faisceau de lumière, il était emporté dans une vague d’énergie sans précédent. C’était douloureux, assez pour l’empêcher de rêver, d’espérer, Beerus était vaincu, perdu. La vague déferlante avait fait mouche en pulvérisant le félin maigrichon dans une fulgurante émanation de Ki. Auros avait usé de toute la force qu’il lui restait pour s’assurer une victoire nette ! C’était chose faite, le corps du matou flottait inerte dans l’espace, sans le moindre signe de vie ! Misha affichait un air décomposé, n’en croyant pas ses propres yeux. Pour Whis, ce fut avec une expression bien plus neutre qu’il accueillit la terrible nouvelle.

C’était fini.

Malgré la distance, l’ange tendit très rapidement son bateau son maître, projetant un rayon d’énergie qui le percuta, sans doute un sort de soin. Cependant, rien ne se produisit. Après quelques secondes ou il observa le corps de Beerus, il se tourna vers le vainqueur, sans aucune émotion.

« Vous avez gagné le combat. Libre à vous de détruire cet univers. »

Déclarait-il en se dirigeant vers la victime de ce drame, la prenant par le bras, fixant attentivement Misha.

« Je n’en reviens pas qu’une telle chose ait pu arriver. Je ne pensais pas qu’il était aussi simple de s’approprier un rôle aussi éminent. »

Whis observa ensuite Auros d’un regard sévère. Peut-être qu’il était finalement capable d’exprimer un avis négatif envers ce mauvais dieu de la destruction ? Après quelques instants, il se téléporta avec le corps de son maître, laissant les deux représentants de l’univers 13 seuls.






Misha
Misha
Féminin Age : 240
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 116
Bon ou mauvais ? : Bon

Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] Empty
MessageSujet: Re: Le choc des titans [BEERUS VS AUROS]   Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] ClockVen 14 Fév 2020 - 17:08

« Wow. »

Conclusion bien rapide d’un combat d’anthologie. Tout s’était déroulé en un éclair, un affrontement unique par la détermination démesurée des deux destructeurs qui y prenaient part. Ce ne fut pas qu’une bataille d’honneur, mais bien la confrontation de deux histoires tortueuses qui firent se déchaîner les passions des lutteurs. Beerus avait été éliminé, l’intervention de Whis fut supersonique, mais en sondant l’aura du félin, Misha ne put nullement y repérer une trace de vie. C’était le début des premiers feux, maintenant, rien n’empêcherait Auros se s’attaquer à l’ensemble de l’univers 7. En disparaissant avec son maître, l’ange suppléant Beerus ne se priva pas d’afficher son amertume, annonçant qu’Auros avait bien trop facilement reçu son titre qu’il aurait usurpé. C’était totalement faux, l’Elyséen avait accompli avec brio chaque étape, recevant la bénédiction du grand prêtre. Cette déclaration était un blasphème !

« Quel homme malpoli. »

Commentait-elle avant se faire volte-face, découvrant l’état lamentable dans lequel avait été laissé l’empereur. Couvert de nombreuses marques du combat mais aussi vidé de son énergie, il n’était maintenant plus en mesure de détruire quoi que ce soit, et bien que ça vie n’était pas en danger il méritait des soins appropriés. L’ange se rua vers son responsable, mesurant progressivement l’ampleur des dégâts, comprenant que l’utilisation d’un sort de soin reporterait de plusieurs heures l’invasion de l’univers. Attrapant alors la main d’Auros, la jeune servante lui adressa un sourire angélique avant de le réconforter d’une voix mielleuse au possible.

« Vous vous êtes magnifiquement battu maître ! Je connais une planète lointaine sur laquelle vous serez vite soigné. »


Emprise d’une grande joie d’agir, la belle usa de son déplacement divin pour permettre à son Dieu de la destruction de rejoindre ce fameux monde. Les deux êtres furent illuminés puis aspirés dans un vortex de Ki les menant droit vers leur objectif.

« C’est un petit astre connu sous le nom de « Terre », un homme y fait pousser des médicaments très efficaces en forme de haricot. »

Il existait dans l’univers 7 de nombreux moyens tout aussi efficace de soigner l’empereur Elyséen, cependant, l’ange semblait avoir préféré choisir la Terre, drôle de hasard. Mais ce dernier faisait bien les choses, cette planète était accueillante et le duo y serait rendu dans à peine 5 minutes. Les terriens seront donc les premiers à connaître la fureur de leur nouveau seigneur ; enfin une fois qu’il sera soigné. Il était d’ailleurs bon de le proposer à ce dernier, prendre possession de ce monde permettrait d’y enregistrer et diffuser un discours. Il serait aussi bon d’y faire venir l’armée, la flotte et le nécessaire pour assurer la sécurité des, environs, 27 civilisations avancées peuplant la galaxie du nord.

« Auros-Sama, vous devriez commencer votre vengeance sur cette planète reculée, puis demander que nous soit livré Kaito et les membres de son groupe. »

Une remarque judicieuse et merveilleusement orientée pour un ange, il semblerait que cette dernière soit drôlement bien investie dans ses conseils. Il était d’ailleurs tout à fait vrai qu’il serait pratique de causer du grabuge en exigeant la reddition de la time patrol, ces derniers avaient causer des griefs envers l’univers 13 sans en payer le prix. C’était donc l’ordre normal des choses, Auros était en droit d’exiger la dissolution de cette organisation. C’était d’avantage profitable si cet événement pouvait se terminer sans bain de sang par la voie de la capitulation de ce qui pouvait être vu comme des « criminels », les time patrollers en somme.

Contenu sponsorisé

Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] Empty
MessageSujet: Re: Le choc des titans [BEERUS VS AUROS]   Le choc des titans [BEERUS VS AUROS] Clock
 
Le choc des titans [BEERUS VS AUROS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Espace-