-28%
Le deal à ne pas rater :
110€ de remise sur le Dyson Pure Hot+Cool (purificateur + ...
289 € 399 €
Voir le deal

Partagez
 

 Muse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tobi
Tobi
Terrien
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 02/02/2011
Nombre de messages : 894
Bon ou mauvais ? : De l'autre coté des bombes
Zénies : 1070

Techniques
Techniques illimitées : Espace Temps - Katon - Gôkakyû no Jutsu - Tobi Combo
Techniques 3/combat : Super Espace Temps - Curly Queen
Techniques 1/combat : Izanagi

Muse Empty
MessageSujet: Muse   Muse ClockSam 27 Juil 2019 - 18:32
Il en fallait peu pour être heureux. Du coup, les humains devraient être heureux non ? Bon ok cela ne marche pas comme ça, c’est dommage, sinon le RP serait beaucoup plus intéressant. Enfin peut-être pas, faut pas abuser. Tobi qui avait fait qu’un seul poste dans le château avait au final été plus un personnage secondaire. Aurait-il son nom dans le générique ? Mais pire encore, il avait été celui qui avait laissé une quenelle aux saiyans, ces derniers n’ont pas dû apprécié, et ont dû rager sur le pauvre Terrien. Son award qui était sa muse, ne sera au final qu’un obscure souvenir. Il se releva, l’introduction du poste étant suffisamment longue.
 
Il frappa dans ses mains, satisfait de voir que son plan avait fonctionné. Il avait réussi à récupérer SK, ah ce bon vieux SK, tellement intelligent, beau et fort, si bien construit mentalement, un award lui irait si bien. Il était accompagné bien entendu du très stylé, fou, qui fait tellement bien la vaisselle, Kefka, un award irait parfaitement avec son teint. Et que seraient ces personnages sans celui qui est l’âme du désespoir, mais en même temps l’espoir mais aussi tellement un personnage qu’on verrait bien sur la bannière. Et pour couronner le tout, le personnage féminin le plus beau, le plus traitre mais tout de même sérieux quand il tire ses penaltys, Sharotto ! Sharotto ? 1 2 3 4, oui ils sont bien 4 c’est bon y’a pas d’intrus. Non 5, Tobi avait oublié de se compter, car il ne pouvait pas voter pour lui.
 
« Chef, toi qui dirige tellement bien ton équipe, dis-nous ce qu’on doit faire ? Je suggère fortement qu’on le renvoie le plus vite possible. »
 
Tobi regagna son sérieux, et attendit les consignes de son supérieur. Il avait déjà utilisé beaucoup d’énergie pour rapatrier tout le monde, il allait devoir surtout compté sur ses partenaires pour le coup, ne pouvant que recréer que des petits portails. Et bien entendu, il ne pouvait pas le laisser ouvert longtemps, sinon cela reviendrait à offrir un passage aux Sayens.
Seishiro Kasai
Seishiro Kasai
Demon
Masculin Age : 40
Date d'inscription : 04/02/2011
Nombre de messages : 2107
Bon ou mauvais ? : Passionnément Mauvais
Zénies : 2405 (+1500)

Techniques
Techniques illimitées : Free Fire // Boomerang Effect // Teleportation
Techniques 3/combat : Breath of Death // Sneaky Shade
Techniques 1/combat : Massive Dark Clatter

Muse Empty
MessageSujet: Re: Muse   Muse ClockSam 27 Juil 2019 - 23:45
En commençant sa journée, le roi de la planète Terre n'imaginait pas qu'il allait devoir abandonner son trône. Les événements s'étaient enchaînés à une telle vitesse sans crier gare que le démon n'avait pu que payer les pots cassés. C'était un peu comme si une force extérieure avait décidé habilement que les événements lui soient contraires, au même moment qui plus est, qu'il n'avait pu y faire quoi que ce soit. Curieuses coïncidences, dira-t-on. Mais SK était un homme qui savait faire des sacrifices et s'il fallait rendre sa couronne, alors soit. Cependant, il n'avait pas l'intention de se laisser abattre par le mauvais sort, et si le sien était déjà décidé alors d'autres allaient payer. C'était ce qui s'était passé et les terriens l'avaient apprit à leurs dépends, par la bêtise et l'arrogance saiyanne des villes avaient été ravagés. Lorsqu'on s'attaquait aux Black Feathers il fallait s'attendre à ce que le retour de bâton soit amer.

L'intervention de Tobi, qui avait suivit les instructions du monarque, avait été une réussite. Les quatre plumes noires qui restaient au château avaient été récupérés pour être envoyés... Dans une autre dimension ! Une technique propre au guerrier masqué et qui était bien pratique. Cependant, il y avait eu un bémol dans ce plan là aussi. Comme quoi les saiyans avaient tout prévu et étaient capables d'utiliser des ressources insoupçonnées... Dommage qu'ils n'avaient pas pu voir que la situation pouvait se régler sans morts. Ce bémol était la présence de Sharotto dans la pièce mystérieuse où les BF avaient été emmenés. Le courageux guerrier s'était lancé sur SK en évitant on ne sait comment Sneaky Shade et avait frappé le chapeauté avec hargne. Ce dernier avait vu venir le dyarque un peu tardivement mais il n'était pas un amateur, ni quelqu'un d'imprudent, et il s'était laissé emporter par l'élan de son opposant, se jetant en arrière avant de faire une roulade et se relever directement. Tenant son chapeau pour qu'il ne roule pas par terre, il s'était relevé avec grâce et... Un sourire, en observant l’intrus. Ce dernier était en infériorité numérique, assez ironique vu les circonstances. Mais ce n'était pas pour ça que Kasai souriait, il était ravi de voir la folie s'exprimer dans le corps de ce primate. A moins qu'encore une fois ce soit de la bêtise ? Le démon préférait croire en la folie.


 "Désolé mon ami mais nous n'organisons pas de soirée VIP après ce spectacle. Les coulisses ne sont autorisés qu'aux artistes aujourd'hui."

Toujours aussi calme, SK ne semblait pas perturbé par cet énième imprévu. A tel point qu'il sorti une cigarette de sa poche et la mit à sa bouche. Tobi lui suggéra de renvoyer le polisson qui avait réussit à passer le rideau. Seishiro était favorable à cette idée, il n'avait plus rien à voir avec ce qui se passait sur Terre désormais et la présence de Sharotto n'était qu'une nuisance de plus à d'autres projets. Allumant le tube avec une flamme sorti de son pouce, il plissa les yeux avant de regarder autour de lui, puis de plonger à nouveau ses yeux dorés dans ceux du roi de Vegeta.

"Normalement la sécurité se serait occupé de ton cas, mais j'ai bien peur que nous soyons en sous-effectifs... Il y a toujours des malins qui trouvent le moyen de s'aventurer là où c'est interdit. Alors, que vas-tu faire maintenant ? Nous n'avons plus rien à nous dire. Votre choix a été fait, c'est triste pour ces terriens mais je ne peux plus rien pour eux. C'est à vous d'être courageux désormais, vous avez voulu cette situation après tout."

Le démon aimait appuyer là où ça faisait mal. C'était tout ce que méritaient ces guerriers qui s'étaient vus trop beaux et avaient négligé un nombre important de paramètres. Il ne fallait pas sous-estimer SK, encore moins tenter de le piéger avec des accusations douteuses. Le monde avait désormais compris sur quel terrain de jeu les saiyans mettaient les pieds, et ça ils ne pouvaient pas l'effacer, l'Histoire l'avait gravé. Pire encore, ils avaient sous-estimé toute une organisation, et aveuglé par leur colère avaient commis l'irréparable. Seishiro soupira et répondit enfin à son fidèle acolyte.

 "Tu as raison Tobi, nous allons le renvoyer d'où il vient... Et il n'aura même pas droit à un petit autographe du groupe."

Il bougea de la tête de gauche à droite en faisant une moue boudeuse, comme s'il prenait lui-même au sérieux ce qu'il venait de dire. Mais qu'allait faire le saiyan ? S'était-il réellement mis en tête de défier quatre guerriers à lui tout seul ? Voilà qui était bien présomptueux. Enfin, il y avait peut-être une part de courage. Dommage que cet héroïsme n'ait pas été plus présent dans cette affaire, cela aurait évité quelques désagréments.
Jack O'Lantern
Jack O'Lantern
Demon
Masculin Age : 54
Date d'inscription : 31/10/2016
Nombre de messages : 200
Bon ou mauvais ? : Qu'en penses-tu ?
Zénies : 2420

Techniques
Techniques illimitées : Free-fire / Hollow / Jack the Ripper
Techniques 3/combat : Citrouille Explosive / Night Shade
Techniques 1/combat : Halloween

Muse Empty
MessageSujet: Re: Muse   Muse ClockLun 29 Juil 2019 - 19:01

Muse


Muse Videoblocks-halloween-scary-jack-o-lantern-s-pa3vthw-thumbnail-full01


Il était temps pour la vieille citrouille de faire un compost, à moins qu'il ne s'agît tout simplement d'un post con.
Une seconde plus tôt, nous faisions face à des Saiyans enragés prêts à nous réduire en bouillie, et l'instant d'après, nous voilà téléportés dans une autre dimension grâce à un tour de Tobi !

Surpris par ce retournement de situation, je regardai autour de moi avec étonnement, puis posai mon regard sur Tobi avant d'applaudir avec grand enthousiasme :


"Bravo ! Bravo ! Moi qui suis un grand amateur de tours de magie, me voilà comblé ! Quelle sortie de scène magistrale !"

Je me rendis rapidement compte qu'il y avait un mouton blanc au milieu des plumes noires. Un mouton ? Non, c'était plutôt un singe sans poil mais fort poilant ! Après le petit discours de notre boss à l'attention de notre invité, je m'exclamai :

"Bondiou de bondiou ! Allons SK, sois sympa ! Notre plus grand fan a risqué sa vie pour entrer dans nos loges, il a bien droit à un petit autographe comme lot de consolations !"

Aussitôt, je sortis un poignard de la manche droite de mon costume, il s'agissait d'un poignard magique qui avait été matérialisé grâce à ma technique "Jack the Ripper". Je lançai le couteau à plusieurs reprises au-dessus de moi en le faisant tournoyer et en le rattrapant par le manche à chaque fois.

"Nous pourrions graver les lettres 'B' et 'F' sur son torse, qu'en dites-vous ?" demandai-je en me dirigeant lentement vers le primate, le fixant avec un grand sourire malveillant.




Kefka Palazzo
Kefka Palazzo
Terrien
Masculin Age : 36
Date d'inscription : 23/01/2010
Nombre de messages : 794
Bon ou mauvais ? : Assez mauvais pour effacer les abus de Motta sur mon profil
Zénies : 1814

Techniques
Techniques illimitées : Eclair Zap-trap, Twist de glace, Feu-Follet
Techniques 3/combat : Ultima, Dancing Mad
Techniques 1/combat : Lumière sentencielle

Muse Empty
MessageSujet: Re: Muse   Muse ClockMar 30 Juil 2019 - 0:04

Je meurs !
Je meurs !
Car la colère de la Terre
Brule encore tel un charbon ardent
Gloire !
Destinée !
Dans la lumière de la Terre (la chute d'un nouveau monde) !



Kefka rouvrit les yeux sur une dimension nouvelle.
Un endroit aussi vide que le paradis... Heureusement ce lieu était la création de son cher Tobi, sans cela notre tyrannique ex-Roi aurait été pris d'une potentielle claustrophobie.
Quitter un champ de bataille pour se retrouver sur un plan désertique était normalement synonyme de défaite.

S'en sortir la vie sauve de cette façon était-ce une victoire ? Il y avait quelque-chose de triste d'avoir du quitter si vite la fête... Et Kefka songea à ce qu'il aurait aimé faire s'il était resté là-bas : frapper et humilier Tentra, et explorer ce que la Terre avait encore à lui offrir avant la fin du dernier acte. Il se sentait comme un artiste dont au aurait arraché la toile avant la fin... Mais quelque-part il ne pouvait pas en vouloir à SK, Tobi, ou au destin : il était comblé.

N'est-ce pas ?

Se retournant il entendit le bruit sourd d'un impact : SK venait d'encaisser un coup. L'arlequin ouvrit de grands yeux surprit, pensant qu'ils étaient seuls ici : quelle surprise eut-il de voir, fou de rage, Sharotto qui les avait suivi.
Le sourire qui avait disparut du visage du clown s'étira à nouveau en regardant la scène.

Oh oui il était comblé !

Tobi suggéra un renvoi, et SK semblait de cet avis, ne ratant pas cette occasion de faire preuve de son talent d'orateur et sa maitrise de la métaphore filée.
Jack, lui semblait joueur et pour le plus grand plaisir de Kefka, réclama un peu de violence.
Oui, Kefka était un peu frustré de ne pas avoir échangé quelques "gnons" comme l'avait dit Tentra... Et Sharotto était un jouet parfait pour combler ce manque.
Il y avait là de l'ironie tout de même. Kefka n'étais pas un guerrier, mais un stratège.
La conclusion de la rencontre était claire : les sayens assurément doués pour la guerre. Jamais Kefka n'avait eu autant envie de se lancer dans une bataille que ce jour... Un don des guerriers de l'espace ? Le don d'inspirer le combat ?

"Allons allons, tout doux..."
Fit Kefka en marchant vers Sharotto. "Le renvoyer, le mutiler... Vous êtes bien peu accueillants !" Kefka applaudit en tournant autour de Sharotto, tel un vautour. "Il en faut pourtant du courage pour foncer tête baissée dans l'univers de Tobi. Même moi, son allié je suis toujours un peu effrayé par ce qui se cache dans son for intérieur !"
Le fou finit par faire une petite pirouette pour faire face à son invité surprise, dos à ses compagnons. "Je sais qu'on s'est pas mal attaché toi et moi... Mais... oh, cela me peine de te le dire... Je suis flatté, mais mon cœur n'est pas à prendre." Il fronça les sourcils d'un coup, et inclinant la tête, marqua une expression intriguée avant d'avoir un regard vers SK. Le beau et ténébreux SK qui avait tous les regards sur lui. "Oh, non, ce n'est pas moi que tu suivais... Oh et je te comprends. Tous ici, moi y compris, avons eu la folie de décider de le suivre. Bienvenue à bord !" Il sourit. "Oh Sharotto... Je n'ai pas envie que tu meures. Tu sais, je me suis attaché. Vraiment. Ne le dis pas aux autres, mais tu es mon sayen préféré !" murmura-t-il.

Sharotto avait beau être un exemple de patience, Kefka savait qu'il ne fallait pas trop tirer sur la corde. Le sayen était acculé, face à quatre ennemis. Il ne pourrait sans doute pas s'en tirer en vie et devait comprendre son erreur à présent : il devait calculer ses chances et déjà avoir décidé qu'il allait tenter le tout pour le tout et essayer de tuer SK.
A moins que Tobi ne le boute hors de la dimension avant.

Kefka réfléchit un instant, regardant le regard de Sharotto.
Sharotto serait pressé, Tobi aussi... Mince comment faire durer la vie de la souris pour pouvoir jouer un peu plus longtemps ? Palazzo voulait tant s'amuser encore avec son partenaire de selfie !

L'arlequin, prenant le risque de se prendre un coup, plaqua sa main sur la nuque du dirigeant sayen, murmurant toujours.
"Je connais ce regard... ce regard pleins de violence, de colère... Je l'ai eu bien des fois... L'envie de frapper SK !" Il ricana dans l'oreille de son "ami".

Son rire devient plus sonore et put être entendu par les autres.
Kefka dans son hilarité se laissa tomber en arrière et tituba pour se remettre face à ses frères d'arme et avancer vers eux.
"Sharotto merci pour tout. Grâce à toi et tes amis je suis libéré du trône de la Terre, j'ai vu mes bombes chéries exploser les terriens alors que SK m'avait interdit de les utiliser, et j'ai pu voir à l’œuvre mon chef adoré ! AHAH !"
Il se posa devant SK qui était tout de même blessé à l'épaule. L'habit noir était taché, bien que le démon semblait ne pas prêter attention à la douleur, fier comme un paon.
"Ce serait dommage que quelqu'un se blesse encore..." Kefka sourit à son leader avant de prendre une posture de combat et de faire demi-tour pour regarder Sharotto. "Tobi, Jack, vous aviez raison, il faut nous débarrasser de ce type." Kefka avait utilisé l'électricité de son Dancing Mad à une puissance ridicule pour lire simplement les tensions électrique dans le cerveau de Sharotto. Il voulait simplement savoir quelle émotion il éprouvait pour savoir quelle issue donner à cet échange intime avec le seul sayen assez fou pour les rejoindre : Palazzo y avait lu un dégout, une haine, une détermination à toute épreuve, le genre de force héroïque qui fait se relever les héros et qui leur donne des ailes. Ce genre d'onde à base d'espoir, d'énergie du désespoir, d'honneur et autre foutaise que le magicien avait en horreur.

Il était donc temps pour le couple Sharotto/Kefka de rompre, et le fou en rouge de protéger son leader déjà blessé. Pas seulement parce que Kefka se sentait redevable envers son supérieur... Parce qu'il était hors de question qu'un seul petit sayen de rien du tout ait cet honneur de toucher sa cible s'il est mut par des valeurs aussi dégoutantes comme convictions. Que la maladie terrienne reste loin des sommets des Black Feather : que ce fléau appelé Espoir n'éclabousse en aucun cas pas la noble et pure Plume Noire.
Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Muse Empty
MessageSujet: Re: Muse   Muse ClockMer 7 Aoû 2019 - 15:56



Même au plus profond du désespoir, aux plus grandes vastes étendues de ténèbres que pouvait représenter ce lieu maudit, une lumière naquit. Fantaisiste, cette once d’espoir baignée d’une quiétude alogique fendillait ce mur enténébré. Une âme péremptoire, un front d’airain inflexible.

Thème Musical:
 

Ce n’était pas par haine. Ce n’était pas par vengeance. Ce n’était pas par désir d’égo, ou bien encore,  par folie que l’artiste martial avait bondit. Animé, pourtant, par tous ces sentiments aussi belliqueux que néfastes, ne laissant là qu’une coquille d’un homme attiré par le néant et dont la simple présence ici suffisait à vous faire deviner la suite de l’intrigue, c’était la nécessité. Le devoir poussé au paroxysme de sa définition. Transpirant une attitude d’une équanimité sans égal, intolérable pour n’importe qu’elle conscience non primitive, le saiyan imageait sa conscience. Celle même qui en l’instant éclusait son inclination de justice. Réel virtuose d’habileté, le paroissien vêtu de noir et de plumes ne serait pas si simple à faire choir. Qu’importe, il serait bien sot de penser la joute des poings si simplement remporté, son esprit conditionné et infatigable lui avais déjà fourni cette réponse, puis quand bien même, cela ne demeurait pas moins qu’une première tentative simple pour érafler son ennemi.

Perdu dans les limbes, le regard du dyarque aux cheveux ébouriffés découlait d’une expression puissante. Une hardiesse si éloquente dessinait sur les traits fermés d’un faciès redéfinissant même le mot « Détermination ». Pour lui, il n’existait rien en dehors de sa conviction. Emprisonné par une unique volonté, celle d’éradiquer le mal lui-même. Trancher la tête du roi Orochi et voir s’abattre sur les fervents de ce leader un sentiment propre à ceux qu’il avait ressenti lorsque les mots de Sheishiro sonnaient vrai en son esprit à travers la gratification faite par Vassreoth.

Calme et étendue, son expiration le fut encore plus que l’inspiration la précédent. Peut être de tous les guerriers venu affranchir le peuple de la Terre, il fut le seul à adapter son mental au niveau du machiavélisme discordant. Ses yeux fermés durant cette transe d’ataraxie provisoire ne furent pas les seuls changements physiques produits, mais judicieusement minutieux, celui ayant pour utopie de défendre son peuple, ne fit pas état immédiat de ce détail au combien important. C’est dans l’instant le plus propice, le plus insipide, que le roi frappa. Daignant accorder plus de temps, daignant accorder ne serait-ce qu’une once supplémentaire d’intérêt aux railleries nouvelles, l’endurance mentale de cet héros criait désormais à sa plus forte nature de saiyan. Exécuté avec une insolente aisance, à la limite d’un prodige transcendant les mortels, son coude vint écraser le visage charismatique de son adversaire. Un coup net, porté à une hâte dont même le guerrier ne semblait pas reconnaître, à un moment de concupiscence trahissant une orgueilleuse déconcentration, la cigarette du corbeau amené à sa bouche venait d’être saisi de manière instinctive par la paume ganté de l’assaillant.

Impossible de dire en l’état ce qu’il venait de se passer… Fasciné par cette aura fraîchement nouvelle aux couleurs pures, mêlant des reflets azur et mauve, le monarque s’enquerrait avec une certaine stupéfaction. Son regard trahissant son incompréhension lorsqu’il observa ses mains et contrôla l’articulation de ses doigts, comme s’il redécouvrait son corps pour la toute première fois. Ainsi, voila le détail qui illuminait le guerrier décrit jadis, à la différence habituelle, ses cheveux brun saiyans resplendissait d’une lueur argenté et sa pupille gauche subissait un similaire éclat, abandonnant son aspect naturel d’émeraude.

Au point culminant de l’affrontement entre deux camps que l’histoire oppose inéluctablement sans cesse, lumière et ténèbres allaient se mêlées à nouveau dans un champ sinistre dont la fatalité n’échappera pas aux rouages cataclysmiques du destin...





[HRP : Deux trois petites choses à vous dire. Premièrement je m’excuse beaucoup d’avoir sauté la plus part de vos actions, c’est un peu le soucis en 4 vs 1, et comme je souhaitais jouer Sharotto au plein de son potentiel, j’ai agis au moment ou SK n’étais pas sur la défensive, tel qu’un guerrier aurait fait, afin d’être sur de porter le premier coup. Ensuite pour expliquer un peu mieux l’action, Sharotto agit donc au moment ou SK vint porter une cigarette de sa poche à sa bouche, une parfaite occasion pour surprendre celui qui vint quand même d’éviter une attaque de Pythar et un coup de poing très furtif, Sharotto considérant SK comme du coup très très habille. Pour les techniques, j’ai donc usé la transposition et ma toute nouvelle x3 des mouvements instinctifs, dont même Sharotto est étonné. Comme une x3 ne peux pas durer plus d’un tour, je vous le dis ici avant que vous postiez, considérez que Sharotto reste sous cette impulsion pour du coup les deux tours suivants, comme j’ai droit d’utiliser cette technique 3 fois par combat, je vais en profiter pour la faire durer, avant de la perdre subitement, un peu à la manière de Goku au départ contre Jiren. J’ai également fait court puisque vous allez être quatre à répliquer/attaquer, s’il vous en dit, essayez de ne pas trop surcharger vos actions, prendre tout en compte risque d’être difficile pour moi, à la rigueur voyez même en mp entre vous pour vous synchroniser Wink. Des bisous et encore désolé]
Tobi
Tobi
Terrien
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 02/02/2011
Nombre de messages : 894
Bon ou mauvais ? : De l'autre coté des bombes
Zénies : 1070

Techniques
Techniques illimitées : Espace Temps - Katon - Gôkakyû no Jutsu - Tobi Combo
Techniques 3/combat : Super Espace Temps - Curly Queen
Techniques 1/combat : Izanagi

Muse Empty
MessageSujet: Re: Muse   Muse ClockMar 13 Aoû 2019 - 1:06
Un nouveau tour, et le ninja masqué avait déjà peur d’avoir le tournis, surtout si le nouveau venu était endurant. Quelle idée d’avoir un Tank, pourquoi ce n’est pas un Saiyan de l’univers 6 alias les Super Coton-tiges légendaires qui serait venu ? Tobi soupira, créant de la buée dans son masque. Heureusement qu’il ne portait pas de lunette. Pendant ce temps un PNJ secondaire qui jouait au Qui-est-Tobi enleva les personnages avec Lunette, et se demande s’il n’était pas Toma. Mais ça, c’est une autre histoire. Pour la connaitre il faut acheter le DLC. Oui je suis la première personne à créer des DLC de mes propres RP, je suis un cran au-dessus de vous, vous ne pouvez pas test. (Oui ce premier paragraphe est toujours inutile).

Tobi arborant des écouteurs regarda le nouveau venu qui semblait s’en prendre à Seishiro Kasei et se décida de laisser pour le moment faire ses coéquipiers, car contrairement à eux il avait déjà dû utilisé un tas de techniques pour les aider à sortir de cette zone de combat. Néanmoins il prit une seconde, au moment où il serait éloigné des autres pour lui lancer dessus une boule de feu suprême.

« Il parait que tu es un excellent tireur de Penalty, prouve-le-moi ! »

Annonça le Terrien en même temps que son attaque. L’objectif de cet attaque placé était de déstabiliser ce dernier, permettant aux autres de faire une attaque bien plus imposante. Il recula suite à ça, afin d’éviter de marcher sur les pieds de ses coéquipiers. Il sembla attentif à ce qu’il se passait, et il les retira rapidement tout en en serrant sa main et annonça à haute voix :

« On est tous nominés dans des catégories Yes ! »

En effet Tobi, Jack, Kefka, SK et même Sharotto passaient au second tour des awards. Franchement c’était bien plus important que ce combat. Tobi se gratta le menton, et se demanda s’il devait proposer à Sharotto de faire une coalition contre Pythar pour les awards, mais préféra s’abstenir, ayant peur d’avoir justement l’effet inverse. Néanmoins tu as mon MP on peut négocier, bisous.

« Je reviens dans une minute. Enfin ça dépend de votre vitesse de réponse. »

Tobi préféra laisser un instant ses compagnons pour effectuer une drôle de tache. Il utilisa son ordinateur pour publier la vidéo qu’il a effectué en filmant Kennedy, et de vite finir le montage d’une autre vidéo. Il tapa de toutes ses forces sur sa souris et son clavier, à une vitesse dépendant l’entendement. Il fallait dire que Tobi utilisait au maximum les propriétés de ce lieu, permettant de faire des arrangements scénaristiques uniquement pour les passages troll, et qui mieux que Tobi pour ça.

Le vidéo uploadé, il continua à cliquer dans tous les sens, tel un cliqueur fou. Oui et Morsay qui venait d’apparaitre en fantôme applaudit derrière lui. Tobi cliqua sur l’icône fermé, et Morsay s’en alla immédiatement après. Il avait déjà préparé des discours il ne restait plus qu’à monter et terminer son introduction. Il attrapa un casque et parla. A un moment il s’avança légèrement pour mieux observer Sharotto qui était en plein combat et ajouta :

« … Comme par exemple un combat à gérer contre visiblement un beau-gosse enfin c’est votre avis. Pour moi c’est juste un légume du champ de Jojiba … »

Puis il posta la vidéo et il retourna vers Sharotto, après avoir raté quelques minutes du combat. Heureusement qu’il eut le temps de poster sa vidéo, hélas il n’avait pas le temps pour faire une vidéo réaction. Le ninja était un peu triste, mais pas trop quand même. Mais quoi qu’il arrive il avait tenté le tout pour le tout pour gagner des awards. Il ne comptait pas laisser le beau jack rafler le tout, pas sans intérêt en tout cas. Il a gagné en popularité avec son RP avec Tobi.

(C’est juste un RP pour dire que mon perso reste essentiellement en retrait, du coup j’ai pas trop tenue en rigueur vos post, bisous.)
Seishiro Kasai
Seishiro Kasai
Demon
Masculin Age : 40
Date d'inscription : 04/02/2011
Nombre de messages : 2107
Bon ou mauvais ? : Passionnément Mauvais
Zénies : 2405 (+1500)

Techniques
Techniques illimitées : Free Fire // Boomerang Effect // Teleportation
Techniques 3/combat : Breath of Death // Sneaky Shade
Techniques 1/combat : Massive Dark Clatter

Muse Empty
MessageSujet: Re: Muse   Muse ClockJeu 15 Aoû 2019 - 23:42
(En fait si tu relis, SK a bien encaissé le coup de Pythar ET celui de Sharotto. Il n'y a donc pas d'esquive de la part de SK ^^)

Si la présence de Sharotto ici était surprenante, lui qui avait quand même réussit à se faufiler dans la dimension de Tobi en évitant miraculeusement les ombres de SK, la raison de son action était évidente et pas moins différente de ce qui l'avait amené au château : la colère. Ces saiyans étaient des êtres hautement dangereux, pas seulement par leur puissance écrasante qui pouvait les faire évoluer à plusieurs paliers de transformation, mais aussi par leur conscience. En effet, ces singes se laissaient facilement happer par leurs sentiments, et souvent les plus violents. Bien sûr que le roi de Vegeta ici présent n'était pas là pour parlementer, comme il ne l'avait pas été non plus dans la demeure de son homologue de la Terre. L'envie folle de se battre, la soif de destruction parlait à sa place et le monde entier en avait été témoin. La suite était manifeste, c'était encore avec la haine que le cœur du saiyan allait s'exprimer.

Calme comme toujours, Seishiro donnait l'impression parfois d'être moins vigilant, or ce n'était jamais vraiment le cas. Il gesticulait dans tout les sens, parlait, beaucoup. On pouvait penser qu'il n'était pas concentré sur ce qu'il se passait autour de lui et pourtant... C'était simplement une illusion pour tromper ses ennemis. Il était un acteur né, et alors que tout le monde pouvait prendre ses extravagances pour des fioritures, il s'agissait en fait d'un leurre, dans lequel ses adversaires se perdaient facilement. Mais à ce moment là, lorsque le démon au chapeau noir avait mit la main sur une cigarette prête à être brûlée, le dyarque y avait vu une ouverture dans laquelle il s'était précipité. Et il avait eut probablement raison. La puissance de son coup, plus que l'éventuelle surprise, avait fait mouche. Le beau visage du ténébreux avait été écrasé par le coude du guerrier guidé par la haine et la souffrance. L'homme aux yeux dorés fit un vol plané, et le sang sorti de son nez venait accompagner ce coup une nouvelle fois réussit pour celui qui avait déjà frappé deux fois le roi de Dark.

Bien joué, Sharotto avait frappé fort dès le début et c'était probablement le mieux à faire pour lui. Son temps était compté. Alors que SK s'envolait dans les airs, ce dernier était conscient de la situation et se téléporta pour ne pas s'écraser au sol, mais aussi pour ne pas subir un second coup, qui serait encore plus difficile à encaisser après celui-là. Réapparaissant accroupis au sol en se tenant le nez rouge de sang, le regard assassin de celui qui venait de perdre son chapeau dans l'action fusilla son agresseur... Il mit plusieurs secondes avant de se remettre de ses émotions, Puis vint alors son sourire, qui était un peu tâché, le sang s'étant déversé dans sa bouche et coulant encore. Il se releva alors en faisant quelques pas pour reprendre son couvre-chef qui avait roulé par terre, sortant un mouchoir aussi pour s'essuyer et arrêter le saignement.


"Alors, est-ce que tu es plus apaisé maintenant ? Je l'espère pour toi, car ce sera la dernière fois que tu pourra profiter de ce sentiment... Avant ta mort."

L'apaisement, le calme, la paix... Évidemment, Sharotto ne pouvait le ressentir, il était submergé par sa colère et il serait étonnant que ce simple coup, réussit, suffise à son bonheur. Il ne devait d'ailleurs pas trop prêter attention aux paroles du démon. Ce dernier était comme un catalyseur à la haine des saiyans, bien malgré lui. Après tout il n'avait pas attaqué leur planète, pas plus que tuer leurs semblables. Mais l'aveuglement était encore présent et pour longtemps sans doute. Malgré la vérité, la fierté était toujours tenace. Alors, avec les bombes, l'homme en noir avait donné enfin une légitimité à leur colère envers lui.

Blessé, à nouveau, Seishiro était malmené depuis quelques instants par le clan ennemi. Brûlé par le rayon d'énergie de Pythar à l'épaule, c'était maintenant son visage qui faisait les frais d'un coup surpuissant et la douleur était bien présente. Mais pour le démon il était préférable de montrer à nouveau son plus beau sourire, et de narguer, encore et encore, pour leur montrer qu'ils n'arriveraient jamais à le lui faire perdre. Il faisait toujours attention aux détails, que ce soit ses gestes, ou ceux des autres, et avant même qu'il n'ai prononcé ses derniers mots il avait déjà enclenché la suite des événements. Sneaky Shade était de nouveau utilisé, l'ombre de Sharotto, et seulement elle, était liée à SK. Le saiyan était donc vulnérable aux attaques adverses.


"Bonne nouvelle, cependant : pour fêter ton départ dans l'au-delà nous allons t'offrir un joli feu d'artifice... Oh, pas aussi inattendu que le précédent... Mais tout aussi douloureux."

Il avait prononcé ses derniers mots sur un ton plus grave, alors qu'il fit apparaître des flammes, qu'il lança habilement sur sa cible, qui était à leur merci. Sharotto allait payer pour avoir déclarer la guerre aux Black Feathers, il allait connaître la souffrance. Lui qui était à l'origine, avec ses acolytes, de la chute des plumes noires du trône de la Terre.
Jack O'Lantern
Jack O'Lantern
Demon
Masculin Age : 54
Date d'inscription : 31/10/2016
Nombre de messages : 200
Bon ou mauvais ? : Qu'en penses-tu ?
Zénies : 2420

Techniques
Techniques illimitées : Free-fire / Hollow / Jack the Ripper
Techniques 3/combat : Citrouille Explosive / Night Shade
Techniques 1/combat : Halloween

Muse Empty
MessageSujet: Re: Muse   Muse ClockVen 16 Aoû 2019 - 16:11

Muse


Muse Videoblocks-halloween-scary-jack-o-lantern-s-pa3vthw-thumbnail-full01


Popopopopoooooooooo ! Un sacré coup de coude que ce cher SK s'était pris en pleine face, l'envoyant valser quelques mètres plus loin, ce qui suscita chez moi un rictus amusé !

"Woh ha ha ! T'as dû l'sentir passé celui-là, mon chaton !" m'exclamai-je à l'attention de mon chef d'un air joyeux.

Cette scène était tellement amusante. L'un des rois Saiyans s'était lui-même jeté dans la gueule du loup pour réclamer sa fessée que nous allons nous faire un plaisir de lui administrer ! Certes, il avait l'air plutôt costaud, pour preuve il était parvenu à toucher notre si puissant chef incontesté ! Et je dois bien avouer que je ne ferais pas le fier si je m'étais retrouvé seul face à lui ! Mais ! J'avais pleinement confiance en mes camarades, et avec une telle supériorité numérique - il était amusant de constater à quel point la situation s'était inversée par rapport à celle de l'attaque du château où nous étions en grande infériorité - je ne voyais pas comment cela pourrait tourner en notre défaveur. Aussi la distrayante scène qui se déroulait sous mes yeux m'inspira une petite chanson ! Je n'avais pas très envie de me battre, je préférais laisser cette tâche ingrate aux vrais guerriers et me consacrer à des pitreries bien plus amusantes ! L'ami Tobi s'était mis en retrait, il avait utilisé trop d'énergie pour nous rapatrier ici. SK,de son côté, s'était relevé, et avait  vite fait de provoquer notre adversaire. Il était alors tant, pour Jack O'Lantern, d'animer le spectacle avec une petite touche musicale. Restant à distance tout en observant le combat, je me mis à chanter d'un air très enthousiaste. Je commençais d'abord sur l'air de la musique "Bourrée" de Jean-Sébastien Bach !


Premier couplet:
 



"Oh mon Dieu ! ♪
- dés ces premiers mots, je mis une main devant la bouche d'un air outré.
Ce bon vieux ♪ - je pointai alors du doigt le Saiyan
Sharotto ♪
attaqua ♪
le château ♪
- je posai la paume de ma main sur le front d'un air dépité
et fonça ♪
tout droit sur notreuh bon roi ! ♫ "


Sur ce dernier mot, je jetai un couteau magique - matérialisé avec la technique 'Jack the Ripper' un peu plus tôt - en direction de notre ennemi pour essayer de le toucher en plein cœur. Le couteau tournoyait sur lui-même en filant vers l'ennemi, était-il nécessaire de noter que j'étais très bon viseur quand il s'agissait de lancer de couteaux ?

Je repris aussitôt la chansonnette sur l'air de Für Elise de Ludwig van Beethoven !


Deuxième couplet:
 


"Mais qu'est-c' que tu vas bien pouvoir fair' ? ♫ ¯\_(ツ)_/¯
Tu es tout seul ! ♪
Nous sommeuh quatres ! ♪
C'est comme si tu étais en Enfer ! ♫
Tu es tout veule, ♪
On va te battre ! ♪ "


Sur ce dernier ver, j'utilisai de nouveau la technique Jack the Ripper pour faire apparaître un couteau dans chaque main, et les balancer de nouveau vers le Saiyan, tout en continuant de chanter :

Troisième couplet:
 

"Oui mes amis, ♪
Je vous le dis, ♪
C'est bien ici, ♪
Que tout finit ♪ "


Tout en chantant, je tournoyai sur moi-même tout en dessinant un cercle autour du combat, prenant soin de rester à distance alors que SK et Kefka devaient certainement l'occuper.

Quatrième couplet:
 

"On va t'faire ta fête ♪ - je lançai un nouveau couteau,
T'arracher la tête ♪ - puis un autre,
T'abattr' comm' une bête ♪ - encore un autre,
Sale analphabèèèète ! ♫" et un dernier couteau pour la route.

Le combat continuait, au rythme de mes vers endiablés, cette fois sur l'air de "Eine kleine Nachtmusik" du grand Wolfgang Amadeus Mozart !

Cinquième couplet:
 


"Ce ! Petit ! Chatôyant Sharotto ! ♫
Aime ! La chatte ! Bien fraîche quand il est tôt ! ♫"


Pas d'attaque de ma part cette fois-ci, simplement des gestes grotesques de mes bras tel un véritable chef d'orchestre, et sans interruption j'enchaînai :

Sixième et dernier couplet:
 


"Chatte-tôôôôt, ♫
Il aime les châteauuux, ♫
Et il prend notr' châteauuuu ♫
Car il veut des châteauuux ! ♫

Ce charlot de !
Chat rotant tantôt ! ♪
Ce charlatan salaud ! ♪
Quel vilain saligot ! ♫

Hop ta-ti-tou-té-to-totototo tatou tatie ! ♪ ♫ ♪ "
et la suite de la chanson continua ainsi de divers bruitages à base de "ta-ti-tou-té-to" en continuant la musique, tout en gigotant autour du combat, dansant et tournoyant sur moi-même avec la grâce d'une danseuse étoile.


Chanson intégrale:
 







( HRP : Mon post étant assez long, vous pouvez considérer qu'il dure plusieurs tours de combat (et donc que je ne répondrai pas pendant plusieurs tours) afin de mieux disperser les actions à travers les tours, selon vos envies. Tu peux ignorer certains lancers de couteaux, en vrai ils sont plus là à titre décoratif pour montrer que Jack cherche quand même un peu à blesser Sharotto tout en restant à distance ; il est plus occupé à faire le pitre que vraiment intéressé par le combat.
Cela m'ennuyait de séparer ma chanson en plusieurs petits posts donc c'est pour ça que j'ai tout mis dans le même. Après, si vraiment ça gène, j'éditerai, ou au pire vous pouvez juste l'ignorer. )
Kefka Palazzo
Kefka Palazzo
Terrien
Masculin Age : 36
Date d'inscription : 23/01/2010
Nombre de messages : 794
Bon ou mauvais ? : Assez mauvais pour effacer les abus de Motta sur mon profil
Zénies : 1814

Techniques
Techniques illimitées : Eclair Zap-trap, Twist de glace, Feu-Follet
Techniques 3/combat : Ultima, Dancing Mad
Techniques 1/combat : Lumière sentencielle

Muse Empty
MessageSujet: Re: Muse   Muse ClockVen 23 Aoû 2019 - 12:21
Qu'il était beau ce démon aux yeux dorés, avec son petit sourire impertinent. SK venait de réactiver son Sneaky Shade pour immobiliser Sharotto ; le chapeauté n'avait sans doute pas aimé le coup que le sayen lui avait porté. Kefka non plus d'ailleurs, n'avait pas apprécié que ce petit défenseur blesse son supérieur : SK n'avait pas le droit d'être en position de faiblesse. En aucun cas. Si la Plume Noire en chef se révélait un gros looser, imaginez quelle honte cela serait d'être un de ses sujets !
"Tobi, Jack, vous aviez raison, il faut nous débarrasser de ce type." avait prononcé (dans le poste précédent) Kefka qui s'était positionné devant son leader à lui suite de son Free Fire. Sharotto était entravé, encré au sol par son ombre, liée à celle de SK.

C'était marrant d'ailleurs. Il n'y avait pas de soleil dans la foutue dimension de Tobi. L'ambiance était étrange, oppressante... D'où venait la gravité ? L'air ? La lumière ? Est-ce que Tobi pouvait jouer avec les lois de la physique ? Ce lieu existait-il vraiment ?
En tout cas le ninja à la Face de Pouce n'avait pas l'air de vouloir entrer dans la danse... Et s'isola au loin sur une ordinateur. Peut-être que maintenir le lieu était difficile pour lui.
Ce n'était pas un problème ; il restait Palazzo et O'Lantern pour assister SK. Ô Jack ! Enfin il allait voir combattre son cher Jack !

D'un seul bond, Kefka et Jack agirent alors en même temps, faisant chacun de leur côté un bond :
Jack s'éloigna de l'ennemi tandis que Kefka vint à sa rencontre.

"Oh mon Dieu ! ♪ Ce bon vieux Sharotto attaqua le château et fonça tout droit sur notreuh bon roi ! ♪"
Le magicien fou allongea un sourire en entendant son compère agrémenter leur action d'un peu de musique. Voilà qui était motivant ! Inspirant ! Si Jack était le fou chantant... Kefka serait le Fou Dansant !

D'ordinaire le clown attaquait à distance, de part sa condition de magicien aux muscles, disons-le, moyennement développés. Mais là, il avait fait le choix logique de venir au corps à corps, pour plusieurs raisons :
- SK avait attaqué avec des boules de feux, préférant sans doute lui aussi être à distance pour maintenant le sneaky shade.
- Jack était un lanceur de couteau troubadour, il était aussi en retrait.
Kefka avait donc logiquement le rôle de combattant de proximité à remplir.
Ce n'était pas pour lui déplaire...
Les petits éclairs qui avait parcouru le corps de Kefka face à Tentra était réapparus, contractant tous les muscles et nerfs du fou dansant.
"Décidément, on est destinés au contact rapproché toi et moi !"
Fit Kefka qui sauta sur Sharotto pour lui écraser son pied dans la face, non sans avoir au préalable renforcé sa botte d'un bloc de glace. Un couteau lancé par Jack fut lancé vers la poitrine du camarade de Pythar.
Jack utilisait la musique comme tempo pour rythmer ses actions. C'était si pratique ! Ainsi le clown saurait quand ne pas gêné son allié.
"Voilà qui ne me fera pas regretter Cortex" dit-il en parlant de Light, ancienne plume noire avec qui il avait fait un combat en double lors de la prise de la Terre : le duo Kefka-Light avait été un échec tant Kefka (déjà à l'époque relayé au corps à corps) et le crétin de démon avaient passé leur temps à se gêner mutuellement et annuler les attaques de l'autre par manque de synchronisation.

Spoiler:
 

Donc, Kefka animé par la douce voix de son frère d'arme commença à gesticuler autour de son nouveau pantin.

Mais qu'est-c' que tu vas bien pouvoir fair' ? ♫
Kefka qui avait un pied sur Sharotto continua de "marcher" dans les airs et posa son deuxième pied sur l'épaule du sayen.
Tu es tout seul ! ♪
Il glissa un pied sous le menton de son adversaire toujours sur le tempo de la musique. Un Tango mortel mon ami ? Olé !
Nous sommeuh quatres ! ♪
Il plia les genoux, comme pour s'assoir sur la tête de Sharotto mais au lieu de ça il se laissa tomber en arrière pour entrainer la mâchoire de son ennemi en arrière et lui tordre la nuque.
C'est comme si tu étais en Enfer ! ♫
Une décharge d'éclair Zap-Trap vint paralyser d'avantage le malheureux au cas où lui viendrait l'idée de résister.
Tu es tout veule, ♪
Kefka se contenta de regarder dans les yeux Sharotto qui était le visage en arrière, à l'envers. L'arlequin lui adressa un petit sourire charmeur à son attention : on est pas des monstres, restons courtois !
On va te battre ! ♪
Deux nouvelles lames de Jack the Ripper fendaient l'air vers notre adepte du yoga : Kefka prit appui sur son ennemi pour sauter au dessus de lui : en plus des deux couteaux, Sharotto pourrait voir un chaleureux Ultima lui descendre dessus. Une jolie boule à facette descendait du ciel, applaudissez les effets sons et lumière de nos artistes !!


( et je laisse les 4 prochains couplets pour la suite <3 )
Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Muse Empty
MessageSujet: Re: Muse   Muse ClockMer 4 Sep 2019 - 19:21
[HRP : Désolé j'avais pas vu que Kefka avait répondu, j'ai capté que début septembre mdrr]




Si tenté que tous les acteurs, hormis le héro, plaide la folie, il n’en résultait au fond qu’un sentiment bien loin d’être descriptible. Pris dans un ouragan d’émotions aussi paradoxales les uns envers les autres, le dyarque, plongé au cœur du mal, daignait répondre ou simplement accorder un temps d’écoute supplémentaire à cette organisation bien trop déséquilibré pour lui. Qu’il était affligeant de penser avec leur esprit si étriqué, comme si eux avaient réellement jouait le jeu de la négociation ! Quelle blague ! Le but d’un échange est de proposer un compromis, qu’importe sa teneur, qu’importe son niveau, et en aucun moment les plumes noires n’avaient tentés d’alléger la revendication des rois, se contentant bien d’alourdir le dialogue et d’empoisonner le cœur des guerriers primates de haines et de frustration... Ainsi les deux parties ne pouvait se quitter que sur une mauvaise note.

Mais qu’en bien même, cette histoire semblait déjà entériné et ancré dans le passé commun que partageait désormais Seishiro et Sharotto. A quoi bon parler du passé ? Ce qui est fait ne peux être défait. Et c’est en l’état ce qui fait la tournure de ses évènements dans lequel l’unique représentant des forces libératrices se mêlait à une danse bien trop sombre pour lui. Sombre était bel et bien le mot juste, la dimension où se trouvait tout ce beau petit monde ressemblait étrangement à l’endroit dans lequel il avait passé huit années. Si ce détail troublant aurait pu affecté le combattant saiyan, si son devoir et sa détermination ne lui permettait que de cibler un seul et unique personnage. Si l’ex roi chapeauté pensait à une réaction dictée par la haine, il était à moitié dans l’erreur. Nul n’oserait rejeter l’amertume de Sharotto envers le leader maléfique, mais au fond de son cœur naquit en réalité une toute autre forme de sens moral, une voix intérieure qui lui dictait de mettre fin à la vie de cet homme afin d’en sauver probablement des milliers dans l’avenir. Un désir de protection, voila ce qui sommeillait plus profondément chez le guerrier baignant dans une toute nouvelle aura, impropre à sa race. On pouvait aussi apparenter tout ceci à un sens aiguë de la « Justice », et bien sur cela sonnait également vrai.

Le guerrier dont l’aura argentée, impropre à sa race, resplendissait désormais cette zone était lui même plongée dans une incompréhension suite à ce mouvement si instinctif et si différent de sa manière de porter un assaut.

Au delà même de la surprenante couleur qu’avait pris son œil droit, puisque l’œil insufflé de Vassreoth demeurait rouge, le roi saiyan contemplait à tour de rôles ses doigts, ses mains, ses bras puis l’ensemble de son corps. En contre-bas, l’impact fulgurant de cette attaque qu’il n’avait lui même pas initié avait fait mouche. Le seigneur corbeau apparaissait désormais moins fier et moins enjouée, du moins l’espace d’un court instant durant lequel son visage venait d’être sali de rouge. Mais tout ceci, l’ancien guerrier d’élite n’y prêtait pas attention, partagé entre sa stupéfaction et sa concentration téméraire. Il n’écoutait même pas les mots stridents s’échappait de la langue venimeuse de son adversaire, affichant une expression faciale neutre et vide d’émotions, comme si il transcendait en cet instant toutes railleries ou discours humain.

Et alors, qu’il se perdait à comprendre comment tout ceci était simplement possible, son corps fit un saut en arrière, sans que celui ne réalise vraiment pourquoi. Son regard se jeta ensuite sur une ombre qui venait de se saisir de la sienne, provoquant immédiatement sa paralysie. Sous cet forme, il réalisa alors d’où venait ce pouvoir, si il n’avait pas du tout saisi il y a de ça quelques secondes dans la salle du roi de la Terre, à présent il devrait se méfier de ce tour de magie très entravant.

La situation n’était pas excellente. Malgré ses nouveaux réflexes à la limite de l’impossible, il ne pouvais pas réellement se priver de son ombre et il fut donc entraver, comme un agneau que l’on mène à l’abattoir. Autour de lui un chant s’éleva. Il s’agissait des laquais de sa majesté déchu, toujours présent pour seconder leur leader, et bientôt un déluge d’attaque allait pleuvoir sur notre cher et courageux ami. Que ce soit par les flammes, par la glace, ou bien encore par des projectiles létal, ou d’autres magie incantés et inimaginables. Et bien, ce fut un peu de tout ça à la fois, et même plus encore…

La tempête était-elle vraiment passé pour les plumes noires ? Sharotto avait-il abattu sa dernière carte ? Difficile de prétendre le contraire au vue de la tournure des évènements… Pourtant, dans ce sillage d’attaque répétés et inlassable, plusieurs petites explosions autour du corps du soldat roi vinrent entichés la fête. Comment et volontairement ? Encore une question périlleuse à laquelle répondre puisque même l’utilisateur des mouvements intuitifs ne pouvait donner réponse. En revanche après cette mascarade d’assaut, la fumée allait se dissiper pour ne déployer que l’absence du guerrier. En l’état celle ci était encore épaisse, alors que tous les opposants du saiyan constaterait avec effroi que celui venait d’apparaître au près de leur tendre et cher suzerain, le genou plongé sous le menton de celui ci, provoquant un uppercut digne des plus grand combattants de free fight. Le corps bien plus frêle qu’un guerrier saiyan, et donc plus léger, se souleva suite à ce nouveau choc direct, et dans la même mesure de temps, harmonieusement le corps robuste et d’apparence peu agile du saiyan effectua une double rotation. Non pas une double rotation sur un même axe, mais sur deux axes à la fois, permettant de se retrouver tête en bas et face à SK qui venait d’essuyer le coup. Cette position allait lui permettre d’enchaîner dans l’instant d’un kick retournée visant l’épaule déjà meurtri du guerrier, mais pour l’heure, nous ne serrons pas si ce dernier assaut sera couronnée de réussite, en revanche revenons un peu en arrière…

Comment un guerrier du niveau similaire à ses adversaires pouvait-il si aisément échapper à toute leur techniques, sans sourciller ni subir la moindre trace de blessures ?
Au moment de sa paralysie, le corps de Sharotto avait immédiatement réagit au danger, comme poussé une nouvelle fois par son instinct, et donc déploya une technique purement défensive du registre du saiyan : le souffle de ki. Cette aura invisible à l’œil entourait son utilisateur d’une armure très difficilement violable. Ainsi, peut être que le bouffon du roi pensait tout ses coups placés et réussit, mais le saiyan jouait simplement de lui en suivant de manière opposé ses coups, pour paraître vulnérable. C’est simplement lors de la chute de son sort de feu que son intuition lui poussa à agir, couplant à son armure de ki sa propriété explosive, il avait insufflé à son bouclier une énergie offensive, provoquant les multiples explosions décrites plus tôt, étant désormais certain qu’au vue du nombre d’attaques qu’il avait effacé, celui ci ne résisterait d’avantage pas. Et c’est au même moment qu’il utilisa encore sa transposition pour revenir chercher sa cible…

Toujours entourée de cette aura aux délices de couleurs mêlant bleu, turquoise, mauve et argent, le guerrier ne réagissait plus que comme un animal. Privé du contrôle de son corps et ayant seulement ses pensées pour lui. Peut être que cette nouvelle force lui jouerait des tours dans très peu de temps...
Tobi
Tobi
Terrien
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 02/02/2011
Nombre de messages : 894
Bon ou mauvais ? : De l'autre coté des bombes
Zénies : 1070

Techniques
Techniques illimitées : Espace Temps - Katon - Gôkakyû no Jutsu - Tobi Combo
Techniques 3/combat : Super Espace Temps - Curly Queen
Techniques 1/combat : Izanagi

Muse Empty
MessageSujet: Re: Muse   Muse ClockSam 14 Sep 2019 - 0:37
Comme un nouveau-né, qui faisait face à la dure causalité, il était venu le temps des rires et des shamans, qui dans un état second de persuasion, donnait lieu à une profonde callipyge. Nul doute que ces inerties, qui, tel un thaumaturge qui se réveillait d’un sommeil hiémal qui ressentant le pétrichor se sentait dans une palingénésie. Le macrophage Tobi préparant sa péréquation, afin d’effectuer sa chattemite afin de passer dans un pertuis d’expectance. Son salut ne viendrait qu’au travers d’un hourvari de pilous flavescents obombré d’un ocelle hyalin caudé par la réminiscence d’une cascatelle hubris par la caducité d’une sempiternel ailette. Vous n’avez rien compris ? Ça tombe bien moi non plus. Désolé, j’étais nostalgique de mot compliqué. RT si t’as compris, fais 4 fois le tour de la table, fais un Dab à 48 degré puis réfléchit au sens de ta vie si tu as vraiment effectué ce que j’ai dit.
 
Tobi regarda au loin les gens se battre, sans vraiment vouloir intervenir. Il avait quand même utilisé la moitié de ses 3X ! Ce n’était pas anodin, donc voilà. Mais il ne pouvait pas rester uniquement en retrait. Il attendait les bons moments pour agir, et justement il en vue un. Le terrien masqué qui se tacha de soigner son attaque commença à faire de grands mouvements. Il ne pouvait pas juste lancer une simple attaque et attendre, car déjà sinon cela ne ferait uniquement 3 lignes, et puis j’aurais fait attendre plusieurs jours pour ça, donc pas le choix. Le terrien masqué commença à prendre une pose pour le moins étrange. Sa main posée sur son front, les jambes légèrement repliées et sa tête légèrement penché en arrière donna une position des plus insolites.  
 
« Je me présente, mon véritable nom est, Patrick Sébastien, et je te présente mon stand : CURLY QUEEN. »
 
Subitement un curly géant dans une tenue moulante fit son apparition. Une musculature imposante dans un corps croustillant, donnant un résultat des plus explosifs. Le regard de Tobi se posa en direction de son adversaire, qui avait la tête bien ailleurs. Il sortit alors la main de Choko, la posant sur son masque tout en prenant soin de garder sa position loin d’être agréable.
Dessin explicatif:
 
Le terrien se redressa et pointa du doigt son adversaire avec la main de Choko, prêt à lancer son attaque. Il toussa dans un premier temps, ayant mangé de travers un curly. Il annonça ensuite de vive voix
 
« CURLY QUEEN : Bites the Curly + fais tourner les serviettes »
 
Curly Queen portant une serviette caleçon tournante fonça à toute allure en direction de Sharotto, mais au lieu de chercher à se battre, il se contenta d’esquiver avant de finalement foncer vers ce dernier au moment où les alliés étaient les plus éloignés. Tobi qui avait rangé sa main dans son inventaire baissa son pouce créant alors une explosion. En effet le curly était tout simplement sa technique Curly explosif.
 
La stratégie du Terrien était simple : voyant la force surhumaine dégagé par son adversaire il fallait créer une brèche dans sa défense, et rien de mieux qu’une grosse explosion. Il n’y avait plus qu’à espérer que ses compagnons puissent en profiter.
 
« Je chanterais bien aussi, mais pas certains que mes gouts puissent plaire. »
 
Tobi croisa ses bras, attendant la suite du combat. Au même moment un peu plus loin un Zetsu blanc regarda la scène et se demanda :
 
« Est-ce une jojo référence ? »
Seishiro Kasai
Seishiro Kasai
Demon
Masculin Age : 40
Date d'inscription : 04/02/2011
Nombre de messages : 2107
Bon ou mauvais ? : Passionnément Mauvais
Zénies : 2405 (+1500)

Techniques
Techniques illimitées : Free Fire // Boomerang Effect // Teleportation
Techniques 3/combat : Breath of Death // Sneaky Shade
Techniques 1/combat : Massive Dark Clatter

Muse Empty
MessageSujet: Re: Muse   Muse ClockLun 23 Sep 2019 - 23:20
Depuis le début SK subissait les événements, qui s'enchaînaient tel un effet boule de neige, et malgré les coups tentés par le démon, peu étaient véritablement des succès. Il n'était clairement pas dans la position qu'il préférait, celle où il ne maîtrisant pas la situation, lui qui appréciait peu les imprévus. Le leader devait faire avec, trouver des moyens de réduire les dégâts. Heureusement il n'était pas sans ressources et était entouré d'alliés fiables, quoi qu'on en dise, qui savaient improviser. Encore une fois, et alors que les plumes noires avaient soigné leur sortie, ils durent faire avec un nouvel élément perturbateur qui faisait se prolonger cette histoire. En effet, alors que ce monde brûlait, l'un des preux défenseurs de la veuve et de l'orphelin avait décidé de faire justice tout seul en poursuivant les malfrats qu'ils avaient attaqués. Cette intervention inopinée mettait une nouvelle fois à mal les plans des BF, qui devaient supprimer cette menace au plus vite. Leur devoir était aussi de le faire avec style.

Il la voyait bien. Oh oui, il l'a voyait très bien cette douleur trahit par le regard du singe solitaire, qui daignait répondre aux provocations du chapeauté. Aucun mot, rien, simplement ce regard de braise presque aussi brûlant que les flammes provoquées par les explosions. Le dialogue n'était pas une option mais tant pis, Seishiro commençait à en avoir l'habitude et il s'en amusait, comme il adorait s'amuser de tout. Il avait bien compris, aussi, que Sharotto avait décidé de faire de lui sa cible prioritaire. Dans d'autres circonstances il en aurait été honoré mais il préférait savourer les louanges de ses propres faits et gestes. C'était navrant mais l'homme aux yeux dorés ne pouvait pas contrôler les autres, alors si le roi de Vegeta avait envie de faire de lui son ennemi, soit ! C'était une situation qu'il fallait accepter, qu'importe les raisons au final, c'était son choix et il allait devoir l'assumer. On ne peut pas s'en prendre aux Black Feathers sans en payer le prix et sa sentence sera à la hauteur du préjudice qu'il avait commis. Il était désormais trop tard pour revenir en arrière et au fond il devait savoir ce qui l'attendait.

Le démon avait prit du recul, préférant laisser ses comparses passer à l'offensive : ils avaient tout autant le droit de s'amuser que lui. Il fallait transformer cette tragédie en fête et les membres des Black Feathers étaient qualifiés pour cela. Oh, bien sûr celui qui portait un chapeau ne comptait pas rester les bras croisés, bien qu'il était bon public il préférait être un acteur du jeu. Quelques flammèches ici et là, aussi bien pour chauffer l'invité que pour éclairer ce lieu indescriptible. Mais pas de doutes, Sharotto n'avaient d'yeux que pour lui ! Les capacités du saiyans n'étaient pas étonnantes, il faisait partie d'une race qui possédait des guerriers monstrueux et il en était le roi. Alors, il était sortit de là avec la puissance que l'on pouvait attendre de l'un des leurs. SK n'était cependant pas un amateur, par contre un bon observateur. Enfin... Tout le monde avait pu lire aisément les intentions du dyarque ici : il voulait s'en prendre à celui qui gouvernait Dark. Alors, sans surprises, c'était vers lui qu'il avait décidé de porter son offensive, ignorant ses autres partenaires de jeu, qui devaient l'avoir un peu mauvaise. Si le démon avait prit du recul ce n'était pas pour se faire prendre à revers par quelques coups bien sentis, juste après avoir prit ses précautions. Il s'était préparé à l'accueillir,s'attendant à un défi physique, au corps à corps. Malgré son corps svelte et pas vraiment bodybuildé, Kasai avait une force non négligeable qui était bien loin de celle d'une danseuse étoile.


"Allez mon grand, viens dans les bras de tonton SK..."

Avait-il soufflé avec un sourire dans des mots à peine audible, au moment où le saiyan était encore en train de se faire cuisiner par les cuistots de qualités qu'étaient le clown et la citrouille. Tout ce beau monde avait oublié un ingrédient dans cette sautée au saiyan, l'élément incontournable des repas entre copains : Le Facteur Curly. L'être masqué était intervenu de fort belle manière, dans un style qui lui était propre. Mais qu'importe puisque de toute manière le roi de Vegeta n'avait d'yeux que pour le leader des Black Feathers. Ce dernier n'avait pas manqué de le remarquer et s'attendait à un coup au corps à corps, puisque c'était le procédé utilisé par Sharotto depuis le début. Grave erreur. Si dans un premier temps son offensive semblait bien en passe de fonctionner, Kasai lui préparait l'un de ses meilleurs coups fourrés. Cependant, le saiyan avait bel et bien frappé son ennemi au menton, celui-ci était parti pour s'envoler, une nouvelle fois touché par les attaques adverses il ne pouvait que subir la situation. Toutefois, si le démon avait décollé... Il en était de même pour Sharotto, à qui il s'était accroché tel une sangsue. Comme déjà expliqué, Seishiro s'attendait à le voir proche de lui, et dès le premier coup il eut le réflexe de lui attraper le bras, l'empêchant d'agit à sa guise et de continuer son enchaînement. Alors, une simple prise risquait d'être insuffisante, ce pourquoi SK avait lâché son cadeau empoisonné dès l'instant où le guerrier de l'espace se trouvait proche de lui. La fumée violette s'était échappée autour du corps de l'homme en noir, ce qui allait commencer à ronger celui du courageux combattant aux yeux vairons, saisit par le terrible roi de Dark. Il s'agissait bien sûr de Breath of Death, qu'il avait commencé à charger dès lors que ses acolytes s'étaient mit à attaquer leur adversaire. L'homme au chapeau noir pouvait reprendre son sourire habituel alors que leur adversaire devait être en train de se faire ronger par la fumée violette. Puis, le chef des plumes noires frappa son adversaire pour se dégager et se téléporta. En lévitation au dessus de tout le monde et ayant une vue d'ensemble de la situation, la position du guerrier aux yeux vairons lui était révélée. Il se téléporta alors vers lui aussitôt, attaquant au ventre ou au dos, tout dépendait de la réaction de son adversaire, dont l'armure devait être maintenant craquelée. Une douleur terrible devait le traverser mais ce n'était ni un poing ni une technique, mais plutôt le fer de l'épée du démon, qu'il avait sorti en essayant de toucher gravement sa cible. Il se téléporta de nouveau, laissant un écran de feu s'élever dans sa fuite, obligeant Sharotto à se concentrer sur les flammes voulant le dévorer plutôt que suivre son agresseur. Kasai se retrouva à nouveau dans les airs, observant la scène en souriant. Ce coup n'avait peut-être pas fonctionné mais il savait que ses acolytes reviendraient vite à la charge et il se préparait à porter le coup suivant.
Kefka Palazzo
Kefka Palazzo
Terrien
Masculin Age : 36
Date d'inscription : 23/01/2010
Nombre de messages : 794
Bon ou mauvais ? : Assez mauvais pour effacer les abus de Motta sur mon profil
Zénies : 1814

Techniques
Techniques illimitées : Eclair Zap-trap, Twist de glace, Feu-Follet
Techniques 3/combat : Ultima, Dancing Mad
Techniques 1/combat : Lumière sentencielle

Muse Empty
MessageSujet: Re: Muse   Muse ClockJeu 10 Oct 2019 - 23:56
Le talon du fou dansant retomba lourdement sur le sol de la dimension de Tobi : La cible de son dernier coup lui avait glissé entre les doigts, faisant atterrir maladroitement le clown qui chancela un temps sur une jambe avant de pivoter pour regarder derrière lui ce qu'il était advenu de ce petit fuyard.
Que Sharotto ait réussi à lui échapper était surprenant, mais bien moins que la vision d'un bodybuilder croustillant virevoltant. Kefka dut cligner des yeux une fois ou deux avant que son cerveau ne traite cette image peu commune.

Oui mes amis, Je vous le dis, C'est bien ici, Que tout finit ♪

Comme si la nature voulait corriger cette atrocité qui n'aurait jamais dû exister, le Curly queen explosa sans attendre, ralentissant sans doute la course de Sharotto qui n'avait qu'une envie, se faire un petit tango avec le bellâtre ténébreux de service, le tombeur de ses dames et meilleur ami des sayens en manque de moment de gloire, j'ai nommé sa majesté victime de sa popularité, le grand SK.

Tout était absurde ici bas : et c'était sans même considérer que la scène se passait dans une technique de face-de-pouce ... Qui était le plus taré ? le mec qui fait apparaitre des biscuits apéro sous stéroïde ? Celui qui chantait en lançant des couteaux ? ... Faux. Faux ! FAUX ! C'était celui qui avait volontairement plongé dans ce monde de fou pour se taper un démon et qui venait de vexer son ex-majesté kefkaienne en le snobbant comme pas permis.

On va t'faire ta fête♪ T'arracher la tête ♪ T'abattr' comm' une bête ♪ Sale analphabèèèète ! ♫


Kefka grinça des dents et s'apprêta à revenir à la charge quand il vit que SK avait parfaitement anticipé le fait que Sharotto se faufile jusqu'à lui et se défendait avec la malice qu'on lui connaissait.
Tss, c'était plaisant de voir ce cher leader se battre sérieusement, le spectacle était magnifique, mais... La fête annoncée dans le chant de Jack -toujours aussi inspiré et inspirant soit dit en passant- se déroulait sans le clown qui ne demandait s'il y avait encore du sens à vouloir intervenir dans cette rixe.

Cependant Sharotto était encore trop peu affaibli, et plus vite il serait démolit, plus vite ils pourraient tous sortir de cette blague matérialisée par l'imaginaire de Tobi et hantée par les rêves de grandeur d'un sayen sans discernement.
Kefka se plaça à côté de son vieil ami masqué : il était peut-être judicieux de protéger celui qui faisait tenir ce monde debout parce que si Sharotto était mis en difficulté il ferait bien de tenter de désarmer Tobi pour voir si l’effondrement de ce monde pourrait tuer tout le monde.
"Je dois m'incliner : je pensais être le plus grand architecte du chaos mais jamais je n'aurai su concevoir un tel imbroglio."
Est-ce que c'était pas ça le plus vexant au fond ?
Kefka sentit alors un souffle dans son cou et se retourna pour voir un Zetsu blanc qui n'avait rien à foutre là le regarder avec des yeux encore plus vide d'intelligence que ceux de Pythar.

"..."

La crispation dans la tempe de Kefka glissa de ses nerfs cervicaux jusqu'à son bras qui vint de saisir du Zetsu pour l'utiliser comme d'un projectile sur Sharotto.
Ce ! Petit ! Chatôyant Sharotto ! ♫Aime ! La chatte ! Bien fraîche quand il est tôt ! ♫

Des flammes s'élevèrent alors à l'instar de SK qui bondissait hors de la zone : tandis que le démon prenait de l'altitude c'est Kefka qui redescendit vers Sharotto tout en concentrant un Dancing mad. Kefka avait déjà usé passivement de cette technique sur le sayen plus tôt pour lire en lui quelques émotions... L'arlequin n'eut de peine lors de cette deuxième utilisation à se frayer un chemin le long du système nerveux du macaque pour le déstabiliser :
Chaque nerf du petit mec aux yeux vairon deviendrait hyper sensible. Attention, rien de douloureux là-dedans. Palazzo savait être plus raffiné. Mais pouvez-vous imaginé le gêne de ne plus pouvoir supporter le moindre contact sur votre peau ? Même du contact de votre propre peau ? Que le contact de vos jambes l'une contre l'autre soit irritant ? que l'espace entre vos doigts contienne la peur de sentir vos phalanges venir au contact de leur voisine ? Que le pli de votre cou vous donne envie de vous retourner la tête ?
Kefka l'avait déjà ressenti lors de ses crises d'angoisse, et même s'il savait que le Dancing Mad n'affecterait peut-être qu'une seconde sa victime, cela serait au moins assez pour le ralentir le temps qu'un Ultima lancé juste après lui traverse le crâne.

Chatte-tôôôôt, ♫
Il aime les châteauuux, ♫
Et il prend notr' châteauuuu ♫
Car il veut des châteauuux ! ♫


Brûle Sharotto, que que brûle avec toi l'espoir de justice, d'honneur et toute autre connerie qui te pousse à t'élever contre ceux qui ont abandonné la raison pour embrasser la folie d'un monde bien trop cruel pour toi.

Ce charlot de !
Chat rotant tantôt ! ♪
Ce charlatan salaud ! ♪
Quel vilain saligot ! ♫
Hop ta-ti-tou-té-to-totototo tatou tatie ! ♪ ♫ ♪
Jack O'Lantern
Jack O'Lantern
Demon
Masculin Age : 54
Date d'inscription : 31/10/2016
Nombre de messages : 200
Bon ou mauvais ? : Qu'en penses-tu ?
Zénies : 2420

Techniques
Techniques illimitées : Free-fire / Hollow / Jack the Ripper
Techniques 3/combat : Citrouille Explosive / Night Shade
Techniques 1/combat : Halloween

Muse Empty
MessageSujet: Re: Muse   Muse ClockJeu 31 Oct 2019 - 19:01

Muse


Muse Videoblocks-halloween-scary-jack-o-lantern-s-pa3vthw-thumbnail-full01


Alors que la bataille faisait rage dans l'épicentre de ce monde pluridimensionnel à l'architecture alambiquée qui sortait tout droit de l'esprit torturé de notre ninja préféré, votre humble conteur, que je suis, préférait garder ses distances, tel un figurant qui s'effaçait en arrière-plan pour laisser place aux principaux comédiens acrobatiques qui menaient ce charmant spectacle de sons et lumières orné d'effets pyrotechniques des plus réalistes.

En réalité, je n'éprouvais que peu d'intérêt à l'idée de prendre part au combat. Moi, j'aimais m'attaquer aux petites gentes faibles et sans défense. Découper un bébé en morceaux, brûler un gosse, éventrer une pute - on y revient toujours - ça, c'est vraiment jouissif ! Mais affronter un puissant guerrier, par contre, non. A quoi bon attaquer si l'adversaire peut se défendre, quel intérêt y a t-il à passer à l'offensive si nos coups ne portent pas ? Tout cela est source de frustrations. J'aimais jouer avec mes victimes comme l'on joue avec une poupée, pouvoir en faire ce que je voulais sans qu'elle n'oppose la moindre résistance, sculpter dans son corps comme l'on sculpte une œuvre d'art, car voyez-vous, mes amis, le meurtre, c'est tout un art. Et en tant qu'artiste de la mort, votre narrateur a le sens du détail. Le couteau, tel le pinceau, doit être manié avec une précision chirurgicale, chaque petite touche doit être à sa place. Or, il est impossible de peindre l'image que l'on a en tête si la toile s'agite dans tous les sens sous notre nez.

Mais bien que figurant, je n'étais pas pour autant inactif. J'étais en retrait, et pourtant, moi aussi, à ma manière, j'assurais le spectacle. J'étais le saltimbanque de cette joyeuse troupe. Alors que Tobi, lui, était l'architecte, le décorateur de scène, j'étais celui qui assurait l'ambiance musicale et festive. Car ne l'oublions pas, mes camarades, ce jour-là, c'était mon anniversaire et, par dessus-tout, c'était Halloween ! Cette merveilleuse nuit de la Samain ! Et ce, depuis désormais un an. Comme le temps passe vite !

Telle la cigale, je chantais et je dansais au rythme des coups et des explosions, mes pas de danse chaloupés s'enchaînaient entrecoupés de pirouettes et de tours sur moi-même orchestrés sur la pointe d'un pied avec la grâce d'une danseuse étoile. Ainsi était mon rôle dans cette mascarade. J'étais là pour mettre un peu de couleur aux tons orangés dans ce monde tout noir. J'étais le jus d'orange multi-vitaminé que les Black Feathers prenaient au petit matin. Par mes chants énergiques, je galvanisais mes coéquipiers. Et par la raillerie, j'attaquais mes adversaires psychologiquement, dans le but de les faire douter, de les ébranler, de les déconcentrer et ainsi les affaiblir. Ceci est mon dessein. Mais cela ne fonctionnait pas tout le temps, et en l’occurrence, cette bonne poire de Charlotte aux fraises semblait imperméable à toute moquerie, bien trop focalisé sur notre chevalier noir dont la victoire était assurée.

Après quelques temps, l'on put remarquer que la situation se renversait. Ce bon roi Sharotto, qui avait mis sa culotte en lambeaux, et qui un peu plus tôt paraissait inébranlable, poussé par une inexplicable puissance, commençait à montrer quelques signes de fatigue. Il fallait dire qu'affronter trois guerriers chevronnés de façon simultanée devait être particulièrement éprouvant. Ainsi, les magies combinées de Kefka et de SK et le coup d'épée de ce dernier eurent raison de lui.

Le roi chuta et s'effondra, et avec lui tous ses espoirs de justice, de vengeance, de quête d'idéal ou de gloire. Je m'immobilisai aussitôt en tapant mes mains l'une contre l'autre à une seule reprise, me tenant droit comme un i, tourné vers eux, les jambes collées l'une contre l'autre. Le singe rampait sur le sol, encore vivant, encore capable de ressentir la douleur, mais à bout de forces, épuisé, vidé de cette énergie du désespoir qu'il avait eue en s'engouffrant dans ce trou. L'occasion manquée, il venait de passer à côté de son heure de gloire.


"Muse, ma muse, ne veux-tu plus faire mumuse ?" m'exclamai-je tout en me dirigeant à cloche-pieds vers le primate.

Le grand roi Saiyan était devenu impuissant. Inoffensif, faible, sans défense. Il était à ma merci, désormais. Et si vous avez suivi cette histoire depuis le début, vous savez ce que cela signifie. J'allais enfin pouvoir utiliser cette matière première, brute, pour en faire une œuvre d'art.
Mais avant cela, des salutations devant la foule s'imposaient. Je fis une courbette devant mes trois camarades de jeu, avant d'affirmer d'une voix nasillarde :


"Mes chers amis, veuillez désormais admirer ce que j'appelle sobrement... le CLOU du SPECTACLE !"

Je me redressai, me frottai les mains, puis penchai la tête en arrière, de sorte à ce qu'elle soit presque perpendiculaire à mon corps. Ouvrant grand la bouche orientée vers le haut, je levai soudainement la main droite, et la fourrai dans ma bouche avant de l'enfoncer profondément dans ma gorge, jusqu'à ce que mon coude se retrouve à l'entrée du trou entouré par mes dents ciselées. Puis, mon bras sortit lentement de ma gorge, progressivement, comme s'il était en train de tirer quelque chose depuis l'intérieur de mon corps. Au bout de quelques secondes, ma main refit surface, et l'on put remarquer qu'elle était fermement agrippée à un objet : un manche en bois ! Je continuais d'élever la main au-dessus de ma bouche en tirant sur le manche en bois jusqu'à ce qu'il dépasse d'environ 20 centimètres de ma bouche. Puis, je l'agrippai avec mon autre main et tirai de nouveau vers le haut, puis fis de même avec l'autre main, et ainsi de suite, j'alternais main droite et main gauche en agrippant à chaque fois le manche pour le tirer un peu plus vers le haut. Lorsque plus d'un mètre du manche en bois fut sorti de mon gosier, je pus sentir quelque chose faire de la résistance à l'intérieur de ma gorge, quelque chose qui bloquait la sortie.

"Goarrrgh... arrrggghhh..."

On avait l'impression que je m'étranglais avec quelque chose dans ma gorge. Agrippant le manche à deux mains, je tirai dessus à plusieurs reprises de plus en plus fort, et parvins finalement à le faire sortir un peu plus. On pouvait désormais voir des poils longs et durs sortir de ma bouche, l'obstruant complétement. Je continuais de tirer sur le manche, et petit-à-petit, on put distinguer que ce qui sortait de ma bouche n'était rien d'autre qu'une grosse brosse, et pour être exact, il s'agissait de la brosse d'un balai bouleau, plus communément appelé balai de sorcière.

Spoiler:
 

Enfin, j'étais parvenu à le sortir complétement de ma gorge après quelques minutes d'intenses efforts où j'avais bien cru m'étouffer ! Je redressai la tête pour regarder mes congénères tout en m'exclamant d'un air joyeux :

"Bon sang de bois ! J'ai bien cru qu'il sortirait jamais de là, le salopiot ! Ha ha ha !"

En signe de triomphe, je fis tourner le balais entre mes doigts fins telle une majorette avec son bâton, puis je me mis à tournoyer autour de notre primate à quatre pattes, le fixant telle une hyène devant son repas. Il agonisait à nos pieds, sans doute priant pour que sa mort soit rapide et indolore. Il n'était pas au bout de ses surprises, le bougre !

"Tu sais, Charlotte, je dois t'avouer quelque chose..."

Je m'arrêtais juste derrière lui, matant son magnifique popotin bien ferme tout en continuant de faire tournoyer le balai entre mes doigts.

"J'ai toujours trouvé..."

Soudain, je cessai de faire tourner le balai et le pris fermement dans mes deux mains, orientant le bout du manche en direction des fesses de Sharotto.

"...que t'avais un SACRÉ "

D'un mouvement rapide et violent, j'enfonçai le bout du manche à balai dans son anus, trouant sa tenue Saiyanne sans le moindre effort, et l'enfonçant de 20 centimètres environ tout en m'exclamant :

"BALAIS DANS LE CUL !!! WAAAH HA HA HA HA HA HA !!! OUI ! C'est ça !! Un BALAIS dans le FION !!! HA HA HA HA HA !!!"

Puis je me tournai vers mes amis, tout sourire.

"C'est vrai quoi !!! Regardez-le !!!" m'exclamai-je en pointant du doigt mon œuvre d'art, hilare.

"Ce mec a vraiment un sacré balai dans le cul, bordel de merde ! HA HA HA HA HA HA HA HA !!! WAH HA HA HA HA HA HA !!!"

Je pris de nouveau le manche du balai de la main droite et l'agitai dans tous les sens pour amplifier la douleur au niveau de son rectum, et même plus loin encore, tout en faisant quelques mouvements légers d'avant en arrière, pendant plusieurs dizaines de seconde, le temps de calmer l'hilarité qui s'était emparée de moi.

"Aaaaah..." soupirai-je, comme soulagé, tout en m'éventant le visage de la main gauche, continuant de tenir le manche du balai avec l'autre main.

Je pris quelques secondes pour admirer une dernière fois mon œuvre en marquant un silence. Puis, d'un ton plus grave et machiavélique mais également plus bas, j'affirmai :


"Joyeux Halloween, Votre Seigneurie."

Je lâchai aussitôt le balai qui venait de s'embraser, les flammèches se dirigeant rapidement vers le postérieur du roi déchu.




Tobi
Tobi
Terrien
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 02/02/2011
Nombre de messages : 894
Bon ou mauvais ? : De l'autre coté des bombes
Zénies : 1070

Techniques
Techniques illimitées : Espace Temps - Katon - Gôkakyû no Jutsu - Tobi Combo
Techniques 3/combat : Super Espace Temps - Curly Queen
Techniques 1/combat : Izanagi

Muse Empty
MessageSujet: Queen   Muse ClockDim 3 Nov 2019 - 2:16
Trop de mots, trop de maux, trop de Motta trop de pamplemousses, oui je n’aime pas les pamplemousses. Alors qu’un tour venait de se terminer, un nouveau commença, comme un tour de manège cadeau. Le seul problème c’est que le pompon qu’on voulait récupérer était déjà tombé dans absence/retour avant de tomber au combat. Tout ça pour ça ? Le terrien ressentit une désagréable amertume, et ce n’était pas à cause des pamplemousses. Oui, il avait réalisé une action incroyable, et on n’avait même pas eu la réponse de Sharotto, ni même de vidéo réact. Tobi prit la main de Choko et fit un pouce rouge avec.
 
Malgré tout il fallait terminer cette musique sans refrain. Seishiro à la basse envoya la sauce, rythmé aux pas de ses multiples téléportations dont le point d’orgue se situa de son souffle de la mort. L’homme au chapeau se fit accompagner par l’électrique Kefka, et pour finir Jack à la batterie fit vibrer le lieu, frappant de plus en plus fort. Juste dommage qu’il y ait que 3 membres chez Muse, Tobi était donc le mec pommé sur son piano, non crédité et même pas sur la jaquette. C’était Jaquette et Michel.
 
Alors que Sharotto commençait finalement à se briser et que sa mort approchait le terrien repensa à son attaque qui fut tombé dans l’oubli. Il avait pourtant eu tant de mal pour le maîtriser. Il fallait dire que le terrien avait eu une enfance très difficile. Le ninja regarda en l’air, pensif et décida de faire réapaitre son Curly Queen. C’était forcément le bon moment pour un flashback. Oui que serait un rp de Tobi sans un bon flashback des familles ? Un flashback, de Tobi à 7 ans.
 
Flashback
 
Est-ce que ce monde est la réalité ? Ne serait-il pas juste mon imagination ? Pris dans un éboulement j’étais incapable d’échapper à la réalité. Je dois ouvrir mes yeux. Regardant vers le ciel, alors que je ne suis qu’un pauvre garçon, n’ayant pas besoin de compassion. Parce que je pars et viens facilement, j’ai des hauts et bas. De toute façon le vent finira par tourner, tout ceci n’a pas vraiment d’importance pour moi.
 
Tobi : Maman, je vais tuer un homme, je lui ai mis un Curly contre sa tête. J’ai appuyé sur la détente, et il va mourir. Maman, sa vie n’était qu’à ses débuts, mais maintenant je suis en fuite et j’ai tout foutu en l’air. Maman OHOHOH
 
Maman Tobi : Ta gueule. Déjà ce n’est pas le groupe du titre du topic et ce n’est non plus pas la musique liée à ta technique. Et puis comment tu peux faire un flashback tout en connaissant les éléments actuels ?
 
Tobi : Tu es méta, maman.
 
Maman Je suis méta moi ? Je te rappelle qu’on est dans ton flashback, c’est donc toi qui est méta. Tu es puni, tu vas lire le règlement et recopier dix fois les principes du métagaming.
 
C’est comme ça que Tobi devint Meta et qu’il apprit Killer Queen.
 
Fin du Flashback
 
Tobi souffla, il avait la flemme de relire tous les posts des autres pour se synchroniser aux autres techniques, donc il décida de prendre la suite quand Jack avait terminé son tour. Avec un balai dans le cul Sharotto devenait un vrai joueur de l’Olympique de Marseille. Le terrien regarda son Curly Queen. Il allait aider ses partenaires dans une dernière attaque tout en laissant en évidence son attaque.

Image illustrant Curly Queen:
 
 
D’un mouvement de pouce le curly explosa au contact de Sharotto compliquant sérieusement ses chances de survies. Le ninja regarda tout autour de lui, laissant à ses partenaires l’occasion de l’achever si besoin. Obtenir le kill ne l’intéressait, ce n’était pas Hellzetsu.
 
Une fois ce délai terminé le ninja magique ouvrit un portail vers le monde extérieur et y fit sortir le cadavre de Sharotto. Ne voulant éviter de laisser son monde ouvert trop longtemps il referma tout aussitôt ce dernier ... et dans la précipitation une jambe du roi resta. Tobi s’approcha de ce dernier et l’examina.
 
« Sacré mollet quand même, un vrai tireur de Penalty. »
 
Tobi ajouta la jambe de Sharotto dans son inventaire. La partie était à présent terminé, il allait être possible de retourner à la base de lancement. Mais Tobi décida de moment, pour parler très sérieusement :
 
« La paranoia est en train d’éclore, les transmissions vont reprendre, ils vont essayer de les droguer pour les garder ignorant, espérant qu’ils ne voient jamais la vérité autour. »
 
Il fit apparaitre ensuite un nouveau portail, en direction cette fois-ci de la base de lancement. Il était grand temps de retourner dans le monde réel après s’être bien amusés, eux, les Killer King.
Contenu sponsorisé

Muse Empty
MessageSujet: Re: Muse   Muse Clock
 
Muse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-