-25%
Le deal à ne pas rater :
APPLE Écouteurs sans fil AirPods 2
135 € 179 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un ami en commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 53
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1200

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Un ami en commun  Empty
MessageSujet: Un ami en commun    Un ami en commun  ClockMer 3 Juil 2019 - 13:01


Un ami en commun




La saiyan marche vers les abords du château, là où elle se trouvait initialement. Suivie par la nouvelle venue, Setsuka cherche à aider la moindre plante, le moindre animal ou forme de vie sur le chemin. De la chenille aux plus imposant des chiens, la saiyan ne délaisse personne.


L’armée a bien évacué les êtres vivants de ce coin ! Tant mieux, parce que tout à l’heure c’était une pagaille !


Les deux femmes voient de loin l’armée tenter de sécuriser définitivement  le secteur, ainsi que l’étrange loup-garou qui a convoqué la nature tout à l’heure. Cette bête est fascinante aux yeux d’une adoratrice de la nature comme Setsuka.


Je viens de la planète Görana, au faite. J’ai apparemment été l’une des victimes de l’ancienne politique saiyan, qui envoyait des enfants conquérir des planètes. J’ai donc toujours vécu là-bas, jusqu’à ce que Sharotto découvre ma planète. C’est grâce à lui que je vois aujourd’hui le reste du monde ! ça ne fait qu’à peine un mois que je côtoie les autres saiyans.


Cette dernière passe devant plusieurs boutiques délaissées à cause de la guerre. Ses grands yeux tentent de comprendre à quoi servent tous ces appareils étrange présenté dans ces vitrines. Tout ceci reste un mystère pour une habitante d’une planète plus primitive. 


L’aura du roi Sharotto se fait ressentir dans l’enceinte du château, au loin. Beaucoup d’autres énergies puissantes également. Setsuka s’arrête de marcher à ce moment-là. Les deux femmes sont en contrebas, encore loin de la demeure royale de la Terre. De toute façon, les militaires et l’armée saiyan plus haut semblent encadrer le secteur.


Les dirigeants saiyans font des négociations avec le chef de la Terre. Enfin, de base. Mais ça semble plutôt fichu, les énergies s'agitent à l’intérieur. Il ne faut pas que l’on intervienne, on pourrait les gêner…


L’aborigène se remémore son intervention sur Vegeta contre l’envahisseur cyborg et déglutit maladroitement. Celle-ci se retourne pour faire face à cet endroit de la ville maintenant vide.


Je suis sûre qu’il reste toujours des formes de vies bloquées quelque part dans ce coin de la ville. On devrait les trouver et les aider. De la sorte, on préservera la vie pendant que Sharotto termine ses affaires. Au faite, tu l’as connu comment toi ?


La sauvageonne commença à soulever le moindre débris pour libérer les plus petits insectes. Attentive aux alentours, Setsuka compte bien venir en aide aux nécessiteux quel qu’ils soient.



Nayria
Nayria
Saiyan
Féminin Age : 33
Date d'inscription : 11/06/2014
Nombre de messages : 328
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Puissance colossale / Kienzan / Télékinésie
Techniques 3/combat : Burning Attack / Gekiretsu Madan
Techniques 1/combat : Big Bang Attack

Un ami en commun  Empty
MessageSujet: Re: Un ami en commun    Un ami en commun  ClockSam 17 Aoû 2019 - 14:22

Suivant la jeune femme qui allait me conduire auprès de Sharotto, je prenais le temps d’observer autour de moi pour voir ce que la guerre avait causé comme dégâts sur la planète Terre. Il fût un temps où j’aurais certainement exprimé de la peine en voyant un tel décor chaotique où certaines personnes n’avaient pas eu la chance de survivre mais aujourd’hui, tout était différent. Mon séjour sur cette planète inconnue m’avait permis de changer et de m’endurcir contrairement à Setsuka. Cette dernière sembla éprouver beaucoup de compassions pour les plantes, les animaux et les personnes.

« Nous ne serons pas gênées par des civils si nous devons nous battre contre un futur ennemi. » Lui avouais-je lorsqu’elle me fît part que l’armée avait fait un excellent travail en évacuant tout le monde.

D’ailleurs, dans mon état actuel, j’ignorais si j’étais vraiment apte à me battre et tout en posant ma main droite sur mon ventre, j’étais légèrement songeuse sur le moment. Engageant à nouveau la conversation, la jeune femme m’expliqua qu’elle venait d’une planète portant le nom de Görana et que c’était Sharotto qui l’avait trouvé.

« Tu n’es pas la seule à avoir été victime de l’ancienne politique Sayenne… Par contre, contrairement à toi, je suis revenue sur notre planète par mes propres moyens. »

Je me rendais compte que j’étais un peu sèche avec les femmes et je détournais un peu le regard tout en me mordant légèrement la lèvre inférieure. J’allais devoir faire attention à mes prochaines paroles si je ne voulais pas lui faire du mal suite à mes propos. Après tout, je ne la connaissais pas et vu qu’elle semblait sensible, je devais m’abstenir d’être agressive. A présent, je pouvais ressentir l’aura de l’homme que j’aimais et mon visage s’illumina avant de remarquer qu’il n’était pas seul. Fronçant les sourcils, il était temps pour moi de le retrouver avec ou sans cette jeune femme. Sur le point de prendre mon envole, je portais à nouveau mon attention sur Setsuka qui  m’expliqua la situation à l’intérieur de cette immense bâtisse.  Elle m’avoua qu’on ne devait pas intervenir pour éviter de les déranger et si elle pensait que j’allais rester là sans agir, elle se mettait le doigt dans l’œil.

« Je suis venue sur Terre pour voir Sharotto, je ne compte pas rester ici les bras croisés. »

Et si elle osait se mettre en travers de mon chemin pour m’en empêcher, je lui ferais comprendre son erreur. J’arquais un sourcil quand elle m’avoua vouloir aider des êtres vivants coincés dans les coins de la ville et elle en profita pour me demander comment j’avais rencontré Sharotto.

« Sharotto est… » Marquant une courte pause, je reprenais doucement. « …L’homme que j’aime mais on a été séparée pendant plusieurs mois après que ma capsule a été défaillante alors que nous faisions route pour la terre. Pardonnes-moi mais je ne compte pas aider les habitants de cette planète tant que je n’aurai pas vu Sharotto… Je dois le voir pour lui annoncer une nouvelle. »

Par contre, je me dirigeais vers une assez grosse pierre pour m’asseoir un peu, histoire de récupérer. Le fait de porter un enfant n’était pas une chose facile et si je devais me battre, il fallait me reposer tant que c’était calme.

[hrp: Désolée, j'avais complètement oublié ce sujet Smile ]
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 53
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1200

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Un ami en commun  Empty
MessageSujet: Re: Un ami en commun    Un ami en commun  ClockSam 24 Aoû 2019 - 11:11


Un ami en commun



Une étrange manière de voir les choses. Quoi que, les saiyans que la sauvage a rencontré jusqu’ici ont l’air d’avoir deux sortes de mentalité distinctes. Une conservatrice, dans laquelle l’intérêt du peuple saiyan passe avant tout le reste. L’autre, progressiste, consiste à vouloir se détacher de cette ancienne mentalité égoïste en se mêlant des problèmes d’autres races. C’est ce qui amène au conflit d’aujourd’hui, si l'autochtone avait bien tout assimilé. 


Il est vrai que de ne pas avoir de civil pouvant être blessé à proximité en cas de pépin, c’est mieux comme ça. Setsuka acquiesça donc de la tête. Elle ne remarque pas vraiment le fait que sa congénère soit préoccupée au delà du fait de s’inquiéter pour l’état de Sharotto. En voyant que Nayria pose sa main sur son ventre, l’aborigène se demande si elle a faim ou une envie pressante. Loin de s’imaginer le pot aux roses.


Son ton est austère. Setsuka commence à avoir l’habitude avec ses congénères. Peu sont aussi avenant que le duo royal par exemple. La plupart sont renfermé et froid. Cela avait intimidé l’étrangère à la base, qui ne comprenait pas pourquoi ils étaient si peu chaleureux. Mais elle n’a d’autre choix que de s’y faire.


J’ai tenté de réparer ma capsule pendant des années à vrai dire, mais il y avait une pièce cruciale qui était cassée. J’ai été bien incapable de reproduire un tel engin pour voyager avec ce dont je disposais sur ma planète. Et puis, mes connaissances sont limitées ! (rires) Surtout quand je vois tout ça… tout ce monde autours de moi… ça me dépasse.


L’aura de leur ami en commun se fait sentir. Il est dans le château. Nayria est très directe et autoritaire, comme plusieurs femmes saiyan de fort caractère qu’avait rencontré la sauvageonne une fois sur sa planète natale. Ce n’est pas un mal d’être aussi déterminé à vouloir sauver son ami.


Tu es libre de tes actes mon amie ! Mais je ne te laisserais pas y aller seule, je serais là pour te prêter main forte au besoin. Surtout que tu as l’air d’être malade, alors ne t’en fais pas !


La manière dont s’adresse respectivement les jeunes femmes l’une à l’autre sont radicalement opposé. Setsuka ne se laisse pas décourager par le ton sérieux de sa nouvelle amie. Tout le monde est son ami à ses yeux, si tant est que ces personnes ont l’air bien intentionné et qu’elles n’ont pas mauvais fond. Nayria a l’air d’être une femme de bien.


L’expression sympathique de Setsuka se transforma en une sorte de rictus quelques secondes. Un pincement surprit son coeur et la fit légèrement sursauter. Une bien étrange sensation. Sa nouvelle amie lui apprend que c’est la compagne de Sharotto. La bouche entrouverte, l’autochtone a failli lui couper la parole sur le coup. Mais elle se ravisa et n’en fit rien, restant bêtement à écouter la fin du discours de la belle aux cheveux rouges.


Tu es… !!


Son coeur s’emballe, alors que Nayria va s’asseoir sur un rocher. Elle semble exténuée. Est-ce que ça va aller ? Setsuka se demande comment l’aider, confuse avec cette situation… plus que innatendue !


Sharotto te cherchait en réalité lorsqu’il m’a trouvé. Il ne s’est pas étalé mais il m’a dit qu’il cherchait sa femme, et je lui avait promis que je l’aiderais à la retrouver ! Je suis tellement honorée de pouvoir tenir ma promesse, même si c’est un heureux hasard ! Et de rencontrer celle que mon ami a choisi pour l’aimer et le guider à travers cette rivière agitée qu’est la vie ! Ardas’khan Nayria ! ça veut dire: santé à votre amour !


L’aborigène s’extasie, son sourire en dit long sur la sincérité de sa joie. Cette dernière s’était approchée doucement pour se retrouver face à sa nouvelle amie lorsqu’elle lui parlait. Les yeux pétillants de Setsuka fêtaient l’amour et les futures retrouvailles de ces êtres qui avaient été béni par Mhat’ylan, le dieu de l’amour et de la bonté dans les croyances du peuple lamia par lequel la saiyan avait été élevée. 


Avant que la conversation ne puisse se poursuivre, Setsuka retrouve une expression bouche-bée. Son index pointe le ciel. “Qu’est-ce que… C’est l’homme-bête qui commandait les troupes ?” s’exclame la saiyan. 


Le loup-garou qui avait éveillé la faune et la flore et appelé ses semblables pour aider les militaires s’envolait dans le ciel. Il porte une énorme chose sphérique à bout de bras. Lorsqu’il fut très haut dans les cieux… une gargantuesque explosion se fit ressentir.


L’explosion retentit avec une violence rare. Le coeur de Setsuka fait un tel bon dans sa poitrine ! Son premier réflexe est de placer son pouvoir de bouclier sur Nayria en première, puis sur-elle même. L’aborigène s’accroche à la caillasse solide près d’elle. Ses yeux sont écarquillés, mais pas pour bien longtemps. Il y a un tel maelstrom qu’elle préfère les fermer.  Ainsi, les gravats expulsé par la terrible explosion ne les blessent guère. Le souffle du dragon mécanique qui vient de balayer moulte choses tout autours des deux jeunes femmes mets plusieurs longues secondes à se calmer. 


Le corps de l’homme-bête était retombé des cieux, mais Setsuka n’eut pas eu le temps de le voir. Dans sa tête, cette personne avait signé son arrêt de mort, et ce fut le cas. Des larmes de panique et d’incompréhension s’envolèrent depuis les bords de ses yeux, alors que d’autres détonations violentes suivirent celle-ci. Les unes après les autres, au loin, comme si tout avait été programmé.


Malédiction… Des explosions encore plus sévère que celle de ce cyborg sur Vegeta ! Pourquoi est-ce possible de créer des engins de mort si monstrueux ?


L’étrangère demande pourquoi, pas comment. Une telle arme de destruction massive ne doit pas exister. C’est une terrible erreur. La saiyan est en alerte et affolée. Son esprit n’arrive pas encore à assimiler réellement que cela existe bel et bien. L’indigène tombe à genoux et se tient le ventre en regardant dans le vide.


Toute cette nature… tous ces animaux… tous ces gens… ils…


Elle est faible. Sa gorge bloque toute possibilité d’en venir à une conclusion évidente. La saiyan déglutit avec une grande difficulté. Dans toute cette folie, elle remarque à peine un fait important.


L’aura de Sharotto… Elle n’est plus… !!?








(HRP: ça arrive Razz)
Nayria
Nayria
Saiyan
Féminin Age : 33
Date d'inscription : 11/06/2014
Nombre de messages : 328
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Puissance colossale / Kienzan / Télékinésie
Techniques 3/combat : Burning Attack / Gekiretsu Madan
Techniques 1/combat : Big Bang Attack

Un ami en commun  Empty
MessageSujet: Re: Un ami en commun    Un ami en commun  ClockDim 15 Sep 2019 - 10:55

Le fait d’avoir un peu de compagnie, n’était pas si mal en fin de compte et je devais bien admettre que Setsuka est assez gentille pour une femme de notre race. D’ailleurs, je m’en voulais un peu pour m’adresser à elle de manière assez sèche et je décidais d’être plus amicale avec elle dans mes prochaines paroles. D’ailleurs, cette dernière me fît part qu’elle avait eu des problèmes pour le retour à cause d’une panne à sa capsule et je me mordais légèrement la lèvre inférieure suite à cette révélation vu que mon retard sur la terre était causé de la même manière.

« J’ai vécu la même chose en venant sur terre. Ma capsule a été défaillante lors de mon voyage pour venir sur Terre… La trajectoire a été déviée et j’ai atterri sur une planète inconnue. J’ai mis quelques mois pour la réparer car je ne disposais du matériel nécessaire pour le faire… »

Portant mon regard vers le palais, je pouvais sentir l’intensification du ki de Sharotto et je devais poursuivre ma route pour pouvoir lui prêter mains fortes. Après en avoir fait part à Setsuka, elle décida de m’accompagner pour m’aider car à ses yeux, j’étais malade et j’esquissais un fin sourire avant de lui répondre.

« Je ne pense pas que cela soit une maladie. » Lui avouais-je simplement sans pour autant en divulguer trop sur mon étant car je préférais garder le secret pour le moment.

La surprise fût grande pour la jeune lorsque je lui avouais qui j’étais pour Sharotto et visiblement, elle l’avait croisé par le passé alors que ce dernier était à ma recherche. Quel hasard que nos chemins se croisèrent dans de tels circonstances et effectivement, elle allait pouvoir tenir sa promesse vis à vis de l’homme que j’aimais.

« C’est très aimable de ta part de lui avoir proposé ton aide pour me retrouver, j’apprécie énormément. » Lui disais-je avec le sourire. « Effectivement, tu vas pouvoir tenir ta promesse et je te remercie pour tes paroles, cela me fait énormément plaisir. »

Je me levais pour poser une main amicale sur l’une des épaules de Setsuka lorsque cette dernière s’était rapprochée de moi et je continuais à lui sourire.

« Pour être honnête avec toi, je porte son… »

Je m’interrompais pour suivre le regard de la jeune femme, remarquant que cette dernière venait de porter son attention vers le ciel. Plissant légèrement les yeux, j’observais ce qui était entrain de se passer la haut alors que Setsuka demanda si c’était l’homme bête qui commandait les troupes.

« Je ne… »

N’ayant pas le temps de finir mes propos qu’une importante explosion se fait ressentir et le premier geste de Setsuka fut de placer une bouclier de protection sur ma personne avant de le faire sur elle. J’appréciais sincèrement son geste et remarquant que la déflagration arriva sur nous, je me protégeais le visage tout en prenant des bons appuis pour ne pas reculer ou être projetée. Je n’avais jamais ressenti une telle explosion par le passé et on allait devoir se montrer méfiante à l’avenir si nous ne voulions pas être victime d’une telle attaque. Quand je posais mon regard sur la jeune femme, je remarquais ses larmes et sa panique du moment. Je venais lui prendre la main pour tenter de la réconforter alors que d’autres explosions se faisaient ressentir.

Setsuka s’interrogea sur la raison qui poussait ses personnes à créer des armes de destructions massives et je n’avais pas vraiment la réponse à cette question. C’était à ce moment là que l’aura de Sharotto ne se fît plus sentir et la jeune Saiyan en profitant pour en faire part.

« Non… Sharotto… »


Tombant sur les genoux, je ne pouvais retenir les larmes qui coulaient le long de mes joues tandis que mon regard était porté vers le château du roi.

« Ce n’est pas… possible… »
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 53
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1200

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Un ami en commun  Empty
MessageSujet: Re: Un ami en commun    Un ami en commun  ClockVen 20 Sep 2019 - 12:51


Un ami en commun



Sa nouvelle amie commence à être moins hostile. Elle lui raconte son accident et ses galères pour arriver à réparer sa capsule de voyage. D’ailleurs, un peu plus tard dans leur conversation, celle-ci met l’accent sur le fait qu’elle n’est pas malade. Setsuka est loin de s’imaginer le fin mot de l’histoire. Cela ne lui traverse pas l’esprit car, après tout, elle a vécu sur une planète où les femmes se reproduisent entre-elles et d’une manière bien spécifique. Du coup, l’indigène, ou plutôt son cerveau, a encore du mal à se dire que la reproduction entre mâle et femelle est encore un type viable de conception partout dans le monde, bien qu’il soit représenté comme obsolète pour les humanoïdes de Görana. 


Un beau sourire illumine le visage jadis froid de sa partenaire. Elle pose sa main sur l’épaule de Setsuka. Un geste qui n’est pas anodin. En guise de réponse, un air tendre se lit dans les yeux de l'autochtone. C’est tout de suite plaisant de la voir changer d’attitude. Ce fut normal qu’elle soit méfiante auparavant après tout. Maintenant, son homologue sait quel relation entretien son petit-ami avec Setsuka. Ils sont liés par une profonde amitié qui a poussé l’indigène à vouloir l’aider dans sa quête amoureuse. Aujourd’hui, c’est chose faite.

L’autochtone adresse un regard interrogateur à la femme aux cheveux de feu. À un moment donné elle débute une phrase où Nayria lui dit pour être honnête [...], mais dans l’entre-fait tout s’enchaîne si vite que la discussion se termine aussi vite qu’elle a commencé. 


Une fois de plus, le phénix aux cheveux ardents vient réconforter Setsuka en lui prenant la main. Un geste fort. La saiyen serre doucereusement la main de sa partenaire. Même si l’indigène a mal, ce n’est nullement de la faute de son amie, alors elle contient sa rage. 


C’est au tour de Nayria de s'effondrer aux côtés de sa comparse. L’aura de Sharotto n’est plus. Dans ce moment désespéré, l’indigène a pour seule réaction d'occulter sa propre souffrance afin de tenter d’apaiser celle de sa congénère. À son tour, Setsuka veut consoler. Ses bras entourent les épaules de son amie et elle la prend dans ses bras. 


Rien… Rien que je ne puisse faire ou dire ne peut apaiser ta souffrance, je sais… mais je suis là pour toi.”


Ces paroles chuchotées au creux de l’oreille de Nayria sont sincères. Malgré le choc, toujours lisible sur le visage de Setsuka, son regard est déterminé. Elle veut protéger sa partenaire. Peut-être que cela paraît étrange aux yeux d’inconnus. Le fait que Setsuka soit si enclin à devenir amis rapidement avec les autres. À désirer prendre leur défense et à les choyer. On l’a éduqué ainsi. Toute personne que tu rencontres est un nouvel ami, jusqu’à preuve du contraire. Ici, il s’agit d’un cas tout de même encore plus spécial. Car c’est Nayria, la femme d’un ami qui lui est très cher.


Les sanglots de son amie mêlé aux siens. Un spectacle des plus tristes. Mais cela ne semble pas suffire: de nouvelles détonations retentissent. La grande tempête venteuse que cela soulève manque de faire décoller les deux femmes, mais chacune a assez de force pour maintenir l’autre au sol. 


Quand ce carnage se termine, à nouveau des KI ont disparus. Il s’agit des auras d’énergies d’animaux et de végétation qu’elle avait secouru et...de ces hommes attachants avec qui Setsuka avait passé un peu de temps avant de partir avec Nayria. Même s’il est apparemment démoniaque, elle a même une pensée pour leur ennemi, l’homme aux cheveux violets. 

...K-kya...be…!?...S-sc-alio…


Son ventre se contracte et se décontracte au son de sa respiration lourde. Ce sont ses doigts qui grelottent le plus, car l’autochtone se retient d’être entièrement tremblante. C’est pour que son accolade amicale et protectrice envers Nayria ne soit pas désagréable. C’en est pourtant trop. 


L’indigène relâche doucement son étreinte sur sa semblable. Plus rapidement, cette dernière s’éloigne. Setsuka tente de se lever mais cette tentative est un échec. Elle se traîne donc lamentablement plus loin. Là, son surplus d’émotions négatives s’exprime. La saiyan rend tripes et boyaux. Les vomissements durent. Ses larmes désespérées s’écrasent dans la bouillie immonde que rejette son corps.


Plusieurs minutes se sont écoulées, et Setsuka tente de reprendre son souffle et ses esprits. Assise loin de Nayria et de l’endroit où elle avait jeté son lest; elle est exténuée. Celle-ci lance quelques regards vers son amie cependant pour s’assurer de son état, même s’il est aussi laborieux que le sien. 


Il n’y a plus de grabuge dû aux bombes, c’est enfin terminé. Des écrans géants encore intacte dans la zone où les femmes se trouvent ne perdent pas de temps pour diffuser des messages de la part de personnes dont Setsuka ne sait rien. Un certain Le Beau Jack et Rufus. Ils ont l’air si… ambitieux. Même s’ils se donnent un air sympathique, ils ont quelque chose de détestable, ces étranges hommes si bien fagoté. 


La question de la mort est vue sous une perspective bien différente des moeurs habituelles sur la planète où a été élevée Setsuka. La mort est honorifique parce que l’on rejoint les desseins des Dieux et que l’on sert toujours, en étant réincarné ou dans un autre plan de l’existence. Il faut donc glorifier la mort autant que la vie, d’après le peuple lamia de Görana. Malgré cela, la perte de tous ces amis en si peu de temps ne peut que la mettre au plus mal. 


N-nayria…(Setsuka se relève et s’approche en titubant d’elle)... Qu’est-ce que je peux dire… à une femme qui perd son amour… (elle pense tristement à voix haute en chuchotant)... Je pense qu’il faut que l’on… que l’on s’en aille d’ici…


La saiyen lui tend une main tremblante mais plus stable que tout à l’heure. Setsuka s’accroche à ses croyances et veut honorer la disparition de ses amis. Il faut donc que les deux femmes aillent de l’avant. Au mieux, ensemble. 



Nayria
Nayria
Saiyan
Féminin Age : 33
Date d'inscription : 11/06/2014
Nombre de messages : 328
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Puissance colossale / Kienzan / Télékinésie
Techniques 3/combat : Burning Attack / Gekiretsu Madan
Techniques 1/combat : Big Bang Attack

Un ami en commun  Empty
MessageSujet: Re: Un ami en commun    Un ami en commun  ClockDim 6 Oct 2019 - 13:47

Alors que nous apprenions un peu plus à nous connaître Setsuka et moi-même, l’aura de Sharotto venait de s’éteindre. Cette nouvelle me fît tomber sur les genoux alors que la situation sur terre empirait au fil des minutes qui s’écoulèrent. Je serrais les poings alors que des larmes coulèrent le long de mes joues et le sentiment que je ressentais sur le moment, était très douloureux. Je n’arrivais pas à croire que je venais de perdre l’homme que je venais alors que j’étais sur le point de le retrouver pour lui annoncer une bonne nouvelle. Je pouvais ressentir la douce étreinte de Setsuka, cherchant à me consoler durant cette tragédie mais rien n’y faisait, je n’arrivais pas à me reprendre. Je pouvais ressentir une douleur au niveau de ma poitrine, c’était comme si on venait de m’arracher le cœur et une partie de moi venait de disparaître.

« Sharo…tto… Non !!! »

Qu’allais-je devenir sans toi ? Y avait-il un avenir pour notre enfant ? Que devais-je lui dire à ton sujet ? Toutes ses questions étaient entrain de se bousculer dans ma tête et je n’avais pas les réponses adéquates à donner. Continuant de pleurer la mort de celui que j’aimais, je pouvais sentir des nouvelles auras disparaître et Setsuka sembla être affectée par cette nouvelle tragédie. Elle me lâcha pour s’éloigner de ma personne tout en étant incapable de se tenir debout et l’émotion de mon amie venait de prendre le dessus vu qu’elle venait de remettre ses tripes. Portant un regard vers elle, j’avais envie de me lever pour la prendre dans mes bras et lui faire part qu’elle n’était pas toute seule, que j’étais là pour elle mais je n’avais pas la force de le faire. Frappant de mon poing droit sur le sol, je me sentais impuissante face à cette situation et je m’en voulais énormément.

Je m’en voulais également que j’avais pris autant de temps pour réparer ma capsule... Je m’en voulais pour ne pas avoir rejoint Sharotto plutôt... Je m’en voulais d’être inutile en étant incapable d’empêcher ses disparitions…Je m’en voulais de ne pas pouvoir consoler ma nouvelle amie, Setsuka. D’ailleurs, cette dernière avait trouvé la force de revenir auprès de moi et malgré qu’elle était toujours dans tous ses états, elle me fît part de l’une de ses pensées à voix hautes avant de me suggérer de quitter les lieux. J’essayais tant bien que mal de me calmer, frottant à plusieurs reprises mes yeux mais il n’en était rien. Au contraire, je commençais à ressentir une colère qui venait de voir le jour en moi et cette dernière ne cessait de croitre en ma personne.

Tout en serrant les poings, je finissais par me relever sans avoir attrapé la main de ma nouvelle amie et je portais mon regard en direction du château, là où Sharotto se trouvait avant de disparaître. Des gravas autour de nous, commencèrent à s’élever dans les airs tandis que mon aura commença à s’intensifier contre ma volonté.

« Je ne… peux pas partir… sans venger la mort… de Sharotto… »

Après quelques longues secondes, je finissais par laisser sortir cette colère qui était en moi pour déployer une puissance différente de ce que j’étais capable de faire. Mes yeux devinrent bleus et ma chevelure qui venait de se dresser vers le haut pour me donner une coupe de cheveux légèrement différente ainsi que mon aura venaient de prendre une couleur dorée.


Un ami en commun  16a1d0bef7ad4cc40be3603ec43c18cf


N’étant pas habituée à cette nouvelle sensation, je pouvais néanmoins sentir ma force se développer énormément au fil des secondes et j’étais prête à me battre contre l’ennemi pour venger mon amour, Sharotto.
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 53
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1200

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Un ami en commun  Empty
MessageSujet: Re: Un ami en commun    Un ami en commun  ClockSam 12 Oct 2019 - 15:55


Un ami en commun



Deux consoeurs en pleine souffrance. La tempête se déchaîne autours d’elle. De ses grands yeux bleus anormaux, Setsuka fixe sa partenaire avec le plus de tendresse dont elle est capable. 


La main tendue ne fut pas acceptée. Dans un élan de déception, l’autochtone laisse son bras lourdement retomber le long de son corps. Ses sourcils se plient d’une manière triste au-dessus de ses yeux. La posture de son amie transmet là tout son désespoir, et surtout, sa colère. Des cailloux s’élèvent dans les airs à cause de la pression exercée par le KI de Nayria qui monte en flèche. 


Ses dires désolent l’indigène qui baisse les yeux, ne sachant quoi répondre face à une telle détermination. C’est vrai, il faut venger Sharotto.


Nous le vengerons, mais, Nayria… Je ne sens plus aucun KI élevé au château, alors…


D’un coup et d’un seul, sa force explose. Dans un mouvement de recul affolé, Setsuka trébuche et tombe sur les fesses. Son bras droit se dresse devant ses yeux afin d’atténuer la luminosité éclatante de la transformation de son ami. C’est le Super Saiyen, une légende sur son peuple que l’indigène a apprise sur Vegeta. C’est toujours très impressionnant à voir.


N-Nayria… (Setsuka la regarde avec admiration et effroi mêlé) je t’en prie, ne laisse pas ta colère te guider… ! Les responsables semblent s’être… volatilisé… je ne sens plus aucun des KI qui étaient auparavant auprès de Sharotto, ils ont disparu en même temps que lui… (Elle se relève maladroitement et époussette ses vêtements) J’espère qu’ils sont morts, ces… j-je ne trouve même pas les bons mots pour qualifier ces personnes horribles… (murmure t-elle)


Que faire, que penser dans une situation aussi désespérée. L’amie de la nature prend une grande inspiration. Quelque part, elle a peur que Nayria devienne violente à cause de sa haine justifiée. Sa colère pourrait l’amener à combattre Setsuka, ou même pire, à blesser des innocents. Il est pourtant impossible de calmer le courroux d’une personne qui vient de perdre sa moitié…


Un écureuil se faufile entre les décombres. Setsuka l’observe quelques instants, puis… Eureka ! L’autochtone siffle le petit animal et lui fait signe de venir. La bestiole s'exécute, comme ensorcelée, et grimpe le long de la jambe gauche de la saiyan pour venir s’installer sur son épaule. La guerrière tourna légèrement la tête vers l’animal et les deux se fixèrent dans les yeux comme deux amis de longue date. 


Je dois trouver un endroit sûr. L’un de mes amis était haut gradé, enfin je crois, dans la police de cette planète. Il doit donc avoir un endroit à lui dans le coin. Son odeur est sur moi car… euh… sans le faire exprès je lui ai rentré dedans…bref, est-ce que tu peux m’aider à trouver sa maison ?


L’indigène parle bien évidemment de Scalio. La petite boule de poil se met à renifler Setsuka en guise de réponse. Quelques instants après, elle descend de son épaule et commence à pister le chemin en direction de la demeure de son défunt ami. Peut-être que l’écureuil et Setsuka demanderont, sur leur route, leur chemin à d’autres animaux pour être sûr de l’endroit, si l’écureuil n’est pas tout à fait certain de lui.


Nayria ! Je t’en prie, viens avec nous ! Pour ton bien-être, et parce que tu es malade aussi, alors tu dois faire attention !






Nayria
Nayria
Saiyan
Féminin Age : 33
Date d'inscription : 11/06/2014
Nombre de messages : 328
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Puissance colossale / Kienzan / Télékinésie
Techniques 3/combat : Burning Attack / Gekiretsu Madan
Techniques 1/combat : Big Bang Attack

Un ami en commun  Empty
MessageSujet: Re: Un ami en commun    Un ami en commun  ClockMar 5 Nov 2019 - 13:45

Après avoir explosée de rage, je peux sentir ce nouveau pouvoir qui recouvre tout mon être et je me sens invincible avec ce dernier. Cependant, je sais que je ne pourrai pas venir à bout de nos ennemis toute seule et dans mon état, il faut bien admettre que c’est mission impossible. Posant mon regard sur ma nouvelle amie, je l’observe en silence pendant plusieurs secondes alors qu’elle me demande de la suivre.

« Je suis désolée… » Lui dis-je dans un doux murmure.

Je m’élance dans les airs pour quitter les yeux sans jeter un quelconque regard en arrière car je ne veux pas éprouver le moindre regret en quittant Setsuka. Je suis certainement devenue un danger pour elle en voulant venger Sharotto, il vaut mieux que je ne l’emmène pas avec moi.

[Hrp: Réponse très courte et j'en suis désolée. Je vais devoir m'absenter un moment et je préfère te libérer pour que tu puisses continuer à avancer. J'espère que tu ne m'en voudras pas Smile ]
Contenu sponsorisé

Un ami en commun  Empty
MessageSujet: Re: Un ami en commun    Un ami en commun  Clock
 
Un ami en commun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Château du roi-