Partagez
 

 Meanwhile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kefka Palazzo
Kefka Palazzo
Terrien
Masculin Age : 35
Date d'inscription : 23/01/2010
Nombre de messages : 701
Bon ou mauvais ? : Assez mauvais pour effacer les abus de Motta sur mon profil
Zénies : 1114

Techniques
Techniques illimitées : Eclair Zap-trap, Twist de glace, Feu-Follet
Techniques 3/combat : Ultima, Dancing Mad
Techniques 1/combat : Lumière sentencielle

Meanwhile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Meanwhile   Meanwhile - Page 2 ClockSam 23 Fév 2019 - 10:43
Il était amusant de voir à quel point Kefka et Jack étaient aux antipodes du reste du groupe... Le magicien fou avait fait une entrée colorée, révérencieuse et loquasse, quant à Jack, le légume lumineux ( légumineux ? ) il n'avait manifestement pas non plus de problème de timidité au vue de sa présentation chantée : avec le reste de leurs équipiers c'était littéralement le JOUR et la NUIT.
Deux facettes des Black Feather, tantôt représentées par des membres mystérieux, ténébreux agissant dans l'ombre... Tantôt par la folie de certains préférant la lumière des projecteurs.
.... Et entre les deux il y avait Tobi... Inutile d'essayer de mettre celui là dans une case, il était à lui seul une espèce à part. Mais passons.

Ce contraste de luminosité et colorimétrie avait déjà valu à Kefka un jeu de scène amusant face à son sombre leader lors de leur première rencontre.
L'illuminé donc, si l'on pouvait l'appeler ainsi, leva son verre pour répondre au sourire de O'Lantern, et l'écouta chanter. Cette nouvelle recrue était un délice : enfin un autre disciple de la lumière !! Son humour et son univers étaient parfaitement compatibles avec les siens et Kefka se réjouissait déjà de leurs collaborations futures.

Mes amis, je vous l'dis, avec cetteuh Lanterne ! ♪
Chaqueuh jour j'éclair'rai vos visages un peu ternes ! ♪
Car si nos plumes sont noires et que nos âmes sont sombres... ♫
Sachez que seule la lumière... amène l'ombre !


Le Roi de la Terre remplaçant ne put qu'admirer la justesse de ce propos, résumant à merveille les conclusions faites à l'instant. A la fin de l'intermède musical il ne fut donc pas étonnant de voir un Kefka hilare se lever et applaudir chaleureusement son nouvel allié.
Mais si Kefka était envouté par l'esprit d'Halloween, il n'avait d'yeux que pour un seul homme ici... Et une fois avachi à nouveau dans un fauteuil, son verre de vin en main, il échangea un regard avec la plume noire en chef.
Ce dernier était comme toujours diplomate, accueillant, chaleureux et bienveillant avec ses sujets. Le sourire charmeur, les manières coquettes... Comme si rien ne l'atteindrait jamais, que le monde entier était sous son contrôle. En réalité, c'était le cas : ils avaient le contrôle des personnes les plus incontrôlables de la création dans sa propre alliance. Le reste de l'univers, c'était un jeu d'enfant à côté. Qui d'autres aurait réussi cet exploit ? Clairement pas Kefka, et ça le clown le savait très bien.
La seule chose à confirmer était de savoir si tout ceci était bien vrai... Si SK avait bien le contrôle de ses hommes. Et à chaque parole du gourou, le fou du Roi répondait d'un regard lourd, mais souriant. Un brin hautain... défiant, mais surtout observateur. Une expression propre au fou, un regard pleins de respect, mais qui donnait pourtant l'impression que Kefka pourrait tuer SK la seconde suivante.

Mais pour savoir à quoi ressemblait réellement un regard haineux de Kefka il ne fallut pas attendre d'avantage : Narumi fit son entrée.
L'ombre, la lumière, Tobi... Et la bête immonde qui laisse de la bave et des poils partout. Madame, à peine entrée, n'attendit pas un instant de plus pour rappeler son pédigrée et faire sa bonne élève : elle se targuait d'avoir rencontré une potentielle recrue (mais l'information était finalement une perte de temps puisqu'il s'était avéré que c'était un pleutre non fiable : c'était bien la peine de les couper pour ça...) et d'avoir retrouvé Dayu qui avait manifestement perdu la mémoire. Bon ok ça s'était plutôt intéressant. Mais quand-même ! ...

Kefka plongea donc son nez aquilin dans son verre pour renifler son vin, faute de pouvoir sentir sa consœur. Il ne cacha pas son manque d'entrain à l'idée de son arrivée, mais ne fit aucune remarque ni aucun geste déplacé. Kefka se tenait. Après tout devant les petits nouveaux il fallait faire bonne figure... D'ailleurs Renko était stoïque, difficile de savoir quoi penser de lui.

Et enfin le chapeauté leader de la plume noire prit la parole, attrapant la perche tendue par Narumi pour faire l'éloge de leur groupuscule. Kefka en fut amusé, mais ne pouvait nier qu'il était d'accord sur tout les points qu'il soulevait.
"Faire parti des Black Feathers n'est pas donné à tout le monde. Considérez que vous avez une chance de pouvoir vous asseoir à cette table, parce que nous n'accueillons ici que ceux qui le méritent et si vous êtes là c'est que vous avez déjà fait un pas en avant vers vôtre rêve. Les Black Feathers le réaliserons et nous réaliserons les Black Feathers."
Oui, SK tenait ses promesses, et Kefka avait réalisé plusieurs de ses objectifs inavoués : il avait pris la tête des Ruban Rouge, posé son cul sur le trône terrien et avait une équipe de gens compétents à ses côtés sous la bannière des BF.
Mais le propre de l'humain et d'évoluer, vouloir toujours plus. L'ambition d'un être peut se montrer insatiable et Kefka, aujourd'hui, était loin d'être rassasié. Heureusement, il était à cette table dont SK venait de faire l'éloge, à pouvoir se servir une part d'un curly géant et autre mets que lui apportaient sur des plateaux ses frères et soeurs emplumés.
L'habile parleur continuait sa représentation : pendant ce temps un employé du château vint discrètement par une porte secrète apporté une note à Kefka, avant de disparaître.
Malgré ça, et tout le temps du discours de SK, Kefka continua de sonder et tester du regard son supérieur : le fou attendait impatiemment que ce dernier entre dans le vif du sujet, ce qui ne tarda pas à arriver. Le clown croisa un instant le regard furtif que lui adressa le démon avant d'annoncer la future guerre contre les sayens.

Enfin.

SK n'avait pas fait mention de la responsabilité du clown. C'était tout à fait élégant. Une preuve que le leader avait de la considération pour lui, ne le pointant pas du doigt devant les autres. Le démon avait toujours été très correct avec tous ces membres et Kefka espérait que c'était une marque de diligence et non de faiblesse... Après tout, peut-être avait-il peur de Kefka ? Peut-être n'osait-il pas faire de vague devant "celui dont on parle le plus" comme disait Jack !!
Le leader attendait des réactions et Kefka ne laissa personne parler avant lui. Détendu, il se leva et pris la parole depuis l'autre bout de la pièce.

"Messieurs.... et madame... je prends la responsabilité de cet incident. En réalité, l'individu en question avait été nommé par moi-même à la tête d'un petit escadron du Ruban Rouge. Il n'était en aucun cas prévu qu'il s'en serve outre atmosphère terrienne." Il regarda Jack, en souriant. "Si tu veux me le retrouver je serai ravi de voir un autre spectacle de marionnette. N'oublies pas de lui demander si son acte était délibéré ou s'il est simplement con. J'aime adapter mes sentences au QI de mes patients." Il mit fin à son aparté. "Mais quoiqu'il en soit, les sayens sont déjà en train de débarquer..." Dit-il en montrant la note électronique qu'il avait reçu plus tôt par l'employé, mais nul besoin de cela car déjà les auras simiesques étaient perceptibles pour les combattants ici présents. Palazzo était droit, une main sur son torse, comme rarement il se montrait : seul son œil fou et peut-être des spasmes dans ses lèvres laissaient paraître sa démence habituelle. "Il est regrettable que ce conflit éclate, mais en soi je pense que nous sommes suffisamment puissants pour y faire face... Néanmoins..." Il posa son verre. "... Néanmoins il y a un autre incident, mineur, qui va peser malheureusement dans la balance. Il y a peu, un usurpateur a donné en mon nom l'ordre de bombarder la célèbre Capsule Corporation. Ce fait divers a été étouffé par l'intervention de notre cheeeeer Essssska." Kefka rendit le même regard qu'il avait reçu à son compagnon. Le contrôle que Kefka dû garder sur lui pour ne pas lui reprocher cet acte était remarquable. "Mais vous n'êtes pas sans savoir que la Capsule Corporation est le bastion de la Z-team, un groupe de petits mais néanmoins puissants guerriers de la justice qui n'ont jamais été très fan de la couleur de notre logo." Kefka avait une aisance en prise de parole, mais bien différence de SK : le démon distillait de la sympathie, de l’élégance dans ses allocutions... Kefka lui n'était absolument pas dans la recherche de l'approbation des autres, mais savait captiver tout autant. "Le problème est que si nous devons faire face aux deux en même temps, cela va devenir un briiiiin tendu pour nous." Le Roi remplaçant fit quelques mouvements de doigts en l'air, quelques pas, comme si son corps se languissait d'agir de façon plus folle, et il reprit. "Il y a fort à parier que ce sera le cas... Tout simplement parce que je ne pense pas que ces deux "incidents" rapprochés soient liés au hasard. Quelqu'un a su créer le chaos -et je dois avouer que je suis admiratif !- et veut manifestement nous mettre en déroute, en tout cas sur Terre. " Il regarda les visages en face de lui : forcément ils ne devaient pas être ravis ! Et en réponse au sérieux de tous Kefka éclata de rire, ce qui pourrait faire sursauter dans un tel moment. Il enchaina très vite ; "Mais il y a du bon... Dans les deux cas, je suis le seul bouc émissaire ! HAHAHA !" Il s'arrêta un instant, sachant que cette "bonne nouvelle" surprendrait... Puisqu'elle n'en était pas une de prime abord. Il s'expliqua : "L'enjeu est diplomatique. Je doute que la Z-team ait envie de voir les sayens faire une soupe de tomate de la populace." il inspira fort à cette délicieuse image qui lui donnait tellement envie... si seulement... "Je pense que repousser au plus vite les sayens pourrait leur plaire aussi. Je pense que notre très charismaTIQUE chef n'aurait de difficulté à leur faire comprendre leur intérêt à s'allier à nous pour repousser l'envahisseur : après tout, les black feather n'ont jamais fait de dégâts chez les citoyens..." Il leva les yeux au ciel. "Sauf peut-être moi. Un peu. Mais ça tombe bien, je suis la cible : dites-leur qu'en échange de leur aide, vous me retirez le trône. Sacrifiez le fou."
Kefka était clairement prêt à renoncer à la gouvernance de la planète la plus convoitée de la galaxie. Pas une once de regret dans sa voix ne se fit sentir : il aurait très bien pu annoncer la carte des desserts avec la même impartialité. "Je suis responsable de tout ce bordel à leurs yeux, si éviter un massacre général des habitants ne suffit pas, cela devrait montrer la bonne foi de la Plume Noire." Il regarda ces compagnons. "Bien entendu cela n'est qu'une proposition." Conclut-il en regardant dehors. Pour l'instant tout était encore calme mais c'était l'histoire de quelques heures à présent. Il tendit le bras pour reprendre son verre. "...Quand à la suite, j'ai quelques idées concernant la personne à mettre sur le trône terrien, mais j'imagine que c'est une affaire à traiter dans un second temps."
Ainsi donc Kefka avouer être prêt à être destitué. Officiellement ou non. Si cela empêchait de voir l'alliance de la plume noire se faire piétiner, il était prêt à passer pour le fou de service... En même temps... N'était-ce pas le cas ? HAHA.
Jack O'Lantern
Jack O'Lantern
Demon
Masculin Age : 52
Date d'inscription : 31/10/2016
Nombre de messages : 148
Bon ou mauvais ? : Qu'en penses-tu ?
Zénies : 1800

Techniques
Techniques illimitées : Free-fire / Hollow / Jack the Ripper
Techniques 3/combat : Citrouille Explosive / Night Shade
Techniques 1/combat : Halloween

Meanwhile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Meanwhile   Meanwhile - Page 2 ClockDim 24 Fév 2019 - 0:30

Meanwhile


Meanwhile - Page 2 Giphy


A peine eus-je fini ma petite chansonnette qui avait un petit air de chant de Noël, que mon nouveau super copain se leva avec entrain et m'applaudit bien fort. Chose que j'appréciai grandement. Malheureusement pour moi, il fut le seul à m'applaudir, ce qui me déçut quelque peu vis-à-vis des autres. Papa SK avait tout de même eut l'air d'apprécier ma manœuvre puisqu'il me présenta avec grand enthousiasme en levant son verre. En revanche, mon petit spectacle musical semblait avoir laissé les deux autres totalement indifférents. Cela m'avait fait un peu mal au cœur, j'aurais tant voulu leur faire bonne impression à eux aussi. Mais peut-être ne partageaient-ils pas notre goût pour le spectacle, à Kefka, SK et moi.

J'ôtai mon chapeau haut-de-forme en me penchant en avant vers un Kefka applaudissant, puis fit de même vers SK lorsqu'il leva son verre pour moi en me présentant. Il présenta ensuite le nouveau venu, un dénommé Renko, qui ressemblait un peu à un Saiyan, et qui ne dégageait aucune aura, ce qui était particulièrement étrange. Ce dernier ne répondit pas, et resta immobile, bras et jambes croisés, un air sérieux et renfrogné gravé sur le visage. On avait trouvé là mon parfait opposé !


"Pas bien bavard, le petit nouveau !"
m'exclamai-je à voix haute d'un air amusé suite à la réaction du dénommé Renko, ou plutôt à son absence de réaction lorsque était venu, pour lui, le moment de se présenter.

J'avais dit cela pour le taquiner gentiment mais il n'y avait aucun dessous de méchanceté ni de reproche dans ma remarque. Après tout, nous faisions désormais tous partis de la même famille !

Puis l'homme au masque orange prit enfin la parole, pour donner une information capitale. Enfin, ça y ressemblait, mais il avait une façon rigolote de parler et semblait ne pas du tout prendre cela au sérieux. Cela provoqua chez moi un petit rire strident qui ne passa pas inaperçu :


"HA HA !"

J'ignorais encore son nom car on ne l'avait pas présenté, mais il me faisait marrer, ce type que Kefka avait surnommé "face de pouce" ! Je l'aimais bien, tiens !

Soudain, une entrée fracassante fit sursauter votre lanterne favorite ! Une gigantesque créature aux crocs acérés venait d'entrer brusquement dans la pièce ! Je me tournai aussitôt vers elle, la regardant avec émerveillement, avant de m'exclamer :


"Belle bête !"

Une créature digne des plus grands contes fantastiques, mes amis, car il s'agissait d'un loup-garou, ni plus ni moins ! Oh, je ne l'avais jamais rencontré, mais je me doutais d'ores et déjà de qui il s'agissait. Mine de rien, j'étais dans l'alliance depuis un an, et bien que j'étais resté la plupart du temps dans les cachots du château de Dark pour torturer les prisonniers, j'avais pris soin de me renseigner sur nos membres les plus éminents. Ainsi émis-je l'hypothèse que cette magnifique créature toute de muscles et de fourrure était en réalité la charmante femme de SK, en personne ! Néanmoins, je n'en étais pas certain : peut-être y avait-il d'autres loups-garou parmi les Black Feathers. Ce ne fut que lorsqu'elle se présenta que j'en eus la confirmation. Elle parla de recrutement de nouveaux membres, dont un ancien qui était devenu amnésique mais qui voulait revenir parmi eux. Bon, à vrai dire, tout cela ne m'intéressait pas. Je laissais le recrutement à SK et aux autres, pour ma part je ne m'estimais pas capable de trouver de nouvelles recrues. Faire le commercial, c'était pas mon truc. Moi je faisais plutôt dans le gore et dans le dégueulasse, ça c'était mon style !

Après son petit discours, l'imposante créature qui suscitait chez moi une certaine admiration - j'avais toujours aimé ce genre de créatures qui faisaient peur aux enfants - se métamorphosa pour prendre l'apparence d'une jolie jeune femme.


"Belle bête !" répétai-je, m'osant à une remarque qui frôlait la misogynie, je le reconnais.

Mais les belles jeunes femmes comme elle avaient toujours suscité chez moi un vif intérêt, même à l'époque où je n'étais pas encore une citrouille magicienne. Oui, j'étais toujours attiré par les jolies jeunes femmes, même après tout ce temps. J'aimais, en particulier, planter un poignard dans leur nombril et dessiner une entaille en descendant la lame jusqu'à leur vagin, avant d'écarter leur peau et leur chair de chaque côté pour plonger mes mains dans leurs entrailles et jouer avec leurs corps. A l'époque où j'étais humain, cela provoquait en moi un grand désir ! En fait, c'était même la seule façon que j'avais trouvée pour exciter mon organe reproducteur. Pas étonnant que je passais mes nuits à éventrer les prostituées ! Mais tout était différent, maintenant. Je n'étais plus qu'un spectre, une tête de citrouille flottante déguisée en sorcier. Et lorsque j'avais le luxe d'être doté d'un corps, comme c'était le cas ce jour-là, il ne s'agissait pas de mon véritable corps, mais du corps d'un mortel que je possédais, et qui n'était plus capable de me faire ressentir ce genre de petit plaisir charnel. Malgré cela, chaque fois que je voyais une jolie jeune demoiselle, je ne pouvais m'empêcher de repenser avec nostalgie à ces bons moments où je plantais leur bas-ventre de mon dard métallique. Et ça me donnait toujours envie de le refaire ! Encore et encore !

Je ressentais cette envie, en regardant Narumi. Mais je m'efforçais de réfréner mes pulsions barbares et meurtrières. Premièrement, parce que si je tentais de l'éventrer, ce serait plutôt elle qui m'éplucherait et me transformerait en soupe aux potirons avec ses griffes tranchantes et ses crocs acérés ! Je ne me faisais pas d'illusions, contre elle, je n'avais pas la moindre chance de m'en sortir vivant. Deuxièmement, parce qu'en réalité, lui faire du mal, ou même essayer, était la dernière chose que je souhaitais ! Après tout, elle était l'une des nôtres, et pas des moindres ! Elle était la compagne de notre saint-boss, le grand patron SK ! Les amis de mes amis étaient aussi mes amis ! Et la famille de ma famille était également ma famille !

Car oui, nous étions une grande famille. SK avait su me donner ce que j'avais toujours voulu et dont j'avais toujours manqué, et ce dans toutes mes vies passées, sans même que j'eus à le lui demander ! Il m'avait offert un foyer, et surtout une famille. Si SK pouvait être considéré comme le Papounet de cette charmante famille, alors la ravissante Narumi en était la Mamounette ! Et Kefka mon grand frère préféré ! Et rien n'est plus important que la famille, surtout quand on en a jamais eu auparavant ! Voilà pourquoi l'alliance était si importante à mes yeux. Pour la première fois de mon existence, j'avais trouvé des gens comme moi. Des gens qui partageaient mon goût pour l'ultraviolence et le chaos, pour la liberté, le meurtre, l'humour et les fêtes ! Ils étaient mes premiers et mes seuls amis ! Ma première et seule famille ! Après des dizaines et des dizaines d'années d'existence, enfin, je ne me sentais plus seul ! Et cela faisait un bien fou ! Pour rien au monde, je n'aurais gâché une chose pareille. Voilà pourquoi il était important de réfréner les pulsions que je ressentais en observant la belle Narumi, d'autant plus que je ne pouvais plus ressentir la jouissance que cela m'apportait à l'époque où j'étais humain !

Il était enfin l'heure d'écouter le discours de notre maître vénéré ! Malheureusement, il fut porteur de mauvaises nouvelles... nouvelles que j'avais déjà plus ou moins entendues sous formes de rumeurs lorsque j'écoutais les conversations de nos confrères démoniaques dans le château maléfique. Une attaque sur Vegeta en notre nom qui nous exposait à un grand risque de retour de bâton. Voilà qui était très fâcheux, surtout connaissant ces êtres primaires et belliqueux qu'étaient les Saiyans ! Je n'avais rien contre le fait qu'ils parcouraient l'espace pour tuer des tonnes de gens et conquérir des planètes. Mais, vous savez, chers lecteurs, le crime est un art. Et les Saiyans étaient de mauvais artistes : ils faisaient du travail bâclé ! Lorsque l'on contemplait leurs œuvres, on ne ressentait aucune émotion, on n'y voyait aucune vision d'artiste ! Et c'était fort dommage...

SK nous demanda alors d'émettre des suggestions. Avant qu'on ne pût dire quoique ce soit, le Fou du Roi que j'affectionnais particulièrement prit les devants ! Il affirma d'abord prendre la responsabilité de ce fâcheux incident, tout en affirmant qu'il y avait un autre problème : une attaque sur Capsule Corp. qu'il n'avait pas commandée mais qui portait également sa signature, engendrant ainsi la colère d'un groupe appelé la Z-Team. Nous avions donc deux groupes ennemis : les Saiyans ainsi que la Z-Team. C'était vraiment pas tip-top comme situation. Mais comment aurais-je pu en vouloir à Kefka ? De mon point de vue, il n'y était pour rien dans cette histoire, il n'était qu'une victime de l'acharnement d'un ennemi qui, de toute évidence, avait une dent contre nous ! Et puis, de toutes façons, j'avais confiance en SK. Je savais qu'il saurait nous sortir de ce pétrin. Si j'avais été seul dans cette histoire, j'aurais sans doute été terrifié par mes ennemis ! Mais je n'étais pas seul, je faisais parti d'une grande famille, et je savais que je n'avais rien à craindre !

Par ailleurs, lorsque Kefka me demanda de retrouver la petite vermine qui avait envoyé l'armée du RR sur Vegeta en notre nom et de la faire parler, je me contentai d'acquiescer d'un signe de tête, gardant toujours ce sourire sur mon visage : je n'y pouvais rien, il était gravé !

Une autre mauvaise nouvelle arriva : les Saiyans étaient déjà sur le point d'arriver ! Bigre de diantre de saperlipopette ! Ils voyageaient plus vite que la lumière, ceux-là ! Plus rapidement que les informations des Black Feathers, en tout cas !

Pendant ce temps, l'un des serveurs du roi des terriens apporta un plat sur la table, qui était recouvert d'une cloche métallique. Le serveur ôta délicatement la cloche, pour laisser apparaître une tête flambée et fumante ! Une tête d'humain, bien entendu ! Un présent que j'avais offert à Kefka quelques minutes plus tôt. Il ne s'agissait pas de n'importe quelle tête d'humain, puisque c'était celle de l'un des lieutenants des rebelles terriens, recherché par les Black Feathers depuis quelques semaines car il était le commanditaire de plusieurs attentats à l'encontre de la monarchie de Kefka. C'était le Fou lui-même qui avait demandé à ce qu'on la serve au dîner ! Mais revenons au plus important !

Enfin, Kefka poursuivit avec une bonne nouvelle, qui n'avait rien de bonne à priori : il était le fautif dans les deux cas. Il se mit à rire, ce qui me donna également envie de rire puisque son rire était communicatif et que j'étais bon public. Alors je ne me fis pas prier.


"Ha ha ha ! C'est con ça !"
m'exclamai-je lorsqu'il affirma être le bouc-émissaire.

Il expliqua alors son plan bien ficelé. SK allait devoir convaincre la Z-Team de nous aider à défendre la Terre contre l'invasion Saiyanne, en leur promettant de destituer Kefka de son trône de fer. Je fus admiratif de son humilité et de son sens du sacrifice pour le bien de notre petite association de malfaiteurs, mais j'étais tout de même inquiet. S'il le destituait de ses fonctions, qu'arriverait-il à Kefka ? Allait-on le livrer à nos ennemis ?  Allait-il mourir ? Pour moi, il en était hors de question ! Un être aussi exceptionnel méritait de vivre et devait continuer de nourrir notre alliance !


"Sacrifier notre bouffon préféré ?! Mais serais-tu donc devenu FOU ?! Ha ha ! Décidément, tu es vraiment trop BON, Kefka ! Je suis touché par ton humilité ! Néanmoins, je ne suis pas convaincu que te retirer le trône soit suffisant pour que nos ennemis gagnent notre confiance... Ils risquent de vouloir plus ! Ils vont peut-être nous demander que l'on te livre à eux... pour te faire prisonnier, ou PIRE, t'exécuter ! Et ça, mon ami, il n'en est pas question ! Nous sommes tous une famille, nous n'allons tout de même pas sacrifier l'un des nôtres, non ? NON ?" m'exclamai-je en me tournant vers notre papounet avec toujours mon si grand sourire empli de gaieté.

Puis je levai un index à côté de ma tête, tout en marchant en me tenant droit, et en plaçant l'autre main dans mon dos tel un gentilhomme.


"En outre, ces petites fripouilles pourraient vouloir profiter de cette occasion pour s'emparer de notre trône... Et ça, ce ne serait pas marrant du tout. Mais dites-moi ! Si nos ennemis ont attaqué les Saiyans en nous faisant porter le chapeau..."

Sur ce dernier mot, j'ôtai mon propre chapeau tout en me dirigeant vers le centre de la table.

"Ne pourrions-nous pas, tout simplement... faire porter ce chapeau à quelqu'un d'autre ?"

Pour conclure, je posai mon chapeau haut-de-forme sur la tête encore fumante qu'un serveur avait amené à table un peu plus tôt.

"Comme par exemple, ces misérables rebelles qui nous font tant de mauvaise publicité... Ooooh je crois qu'il me vient une idée de scénario. Imaginons un instant que les rebelles de la Terre aient pu avoir accès à une partie de notre armée, corrompant ainsi une partie de nos troupes avec leurs idées révolutionnaires... Et que ces mêmes rebelles aient orchestré l'attaque sur Vegeta avec nos troupes dans l'unique but de provoquer une réaction en chaîne visant à manipuler l'armée des Saiyans pour nous détruire ! On peut alors tout-à-fait concevoir que l'attaque sur la Capsule Corp., commanditée par Kefka, était une réponse des Black Feathers à l'égard des rebelles, que l'on pense être liés d'une quelconque manière à la Z-Team ! En gros, je résume : les rebelles enrôlent une partie de notre armée, ils s'en servent pour attaquer Vegeta afin de provoquer les Saiyans. Kefka a eu vent de cela, et pour punir les rebelles, il attaque la Capsule Corp., considérée comme l'un des QG rebelles ! On dit aux Saiyans que ce sont les rebelles, affiliés à la Z-Team, qui les ont attaqué en retournant une partie de nos soldats contre nous, et hop ! On retourne les Saiyans contre les rebelles et la Z-Team, et on laisse ainsi nos ennemis s'entretuer ! Cette histoire vous parait-elle crédible ? Bon, le problème, c'est qu'il faudrait alors admettre que nous avons perdu le contrôle d'une partie de notre armée, et on risque de perdre en crédibilité..."

Je me tins le menton quelques secondes, d'un air pensif. Puis une autre idée germa dans mon esprit, et je levai à nouveau le doigt à côté de ma face de citrouille avant de reprendre la parole :

"Ou aloooooors... On se prend pas la tête et on bute tout le monde ! Ha ha ! C'est comme ça que les Saiyans font, après tout."




Tobi
Tobi
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 02/02/2011
Nombre de messages : 869
Bon ou mauvais ? : Du coté des gagnants de la guerre
Zénies : 810

Techniques
Techniques illimitées : Espace Temps - Katon - Gôkakyû no Jutsu - Tobi Combo
Techniques 3/combat : Super Espace Temps - Curly Explosif
Techniques 1/combat : Izanagi

Meanwhile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Meanwhile   Meanwhile - Page 2 ClockMar 26 Fév 2019 - 23:55
Ce plafond était-il blanc ou gris ? Difficile à dire, le Terrien avait du mal à voir. C’était en effet très frustrant pour le terrien qui ne pouvait pas donner de réponse claire au lecteur. Il se sentait extrêmement désolé pour eux. Heureusement, il chercha à analyser les différentes taches. Il y avait une étrange tache dans un coin, proche du noir. Un peu plus loin, on pouvait voir une toile d’araignée, ou bien un filet de foot, mais le second restait moins probable. Puis il remarqua dans un autre coin tapis dans l’ombre, Michel Drucker. Ah non, c’était simplement une autre tâche. Le terrien baissa ensuite la tête pour refaire face à tout ce monde. Contrairement aux autres, j’ai préféré parler du plafond, que de répété ce que tout le monde avait dit pour faire mon poste. Tu vas faire comme moi, tu vas lire ceux des autres, ou bien juste les dialogues, mais chut ça c’est un secret.
 
Il ne manquait plus personne, et c’est au final le grand chef, aimé de tous, des petits et des glands, pardons des grands. Il expliqua que l’heure était grave, et que Tobi aurait dû en parler plus tôt, sauf que le terrien attendait justement qu’il y ait plus de mondes pour en parler, et puis s’il en avait parlé plus tôt j’aurais dû faire plus de posts. Bref, c’était la merde et le terrien redoutait le pire : se retrouver enfermé dans un long rp de 2 ans, dans lequel il serait obligé de se battre. Adieu son graal, adieu le personnage le plus drôle de l’année, adieu ma seule chance d’avoir un award. A moins que je fasse un RP solo avant les awards vu que ce n’est pas trop à la mode en ce moment.
 
Bref, la situation de crise obligeait Tobi à rester attentif aux paroles. Il fallait en effet trouver un moyen d’éviter cette attaque … ce qui semblait trop tard comme l’annonçait son bien aimé Kefka. Par la suite Jack donna son avis, qui était plutôt juste. Le terrien se gratta son menton, et sentait qu’il n’y avait actuellement pas assez de place pour ses blagues. C’est pour cette raison qu’il me demanda à ce que je place un Flashback ici :
 
Flashback
 
Tobi : Maman, Maman comment on gagne aux échecs ? Tu me bats tout le temps.
Maman Tobi : C’est simple, je joue avec 10 pièces et toi 4.
Tobi : Mais, tu triches !
Maman Tobi : Non t’inquiètes, tu as tes chances.
 
Fin Flashback.
 
Le terrien plaça ses deux mains sur la table, jointe l’une à l’autre. Il était en phase de réflexion. La Terre était en jeu, et il serait en effet fâcheux qu’ils perdent le contrôle de cette planète. Il fallait analyser le plus possible la situation actuelle afin de réagir la meilleure des façons possibles. Jack ayant terminé son discours, c’est le terrien masqué qui se chargea de prendre la parole, alors qu’il était resté jusqu’à présent relativement silencieux. Mais pour une fois, ce n’est pas sa voix habituellement juvénile qui en sortit, mais bien une voix grave, et c’était peut-être la première pour certains des membres qu’ils entendaient cette voix-là.
 
« On peut déblatérer comme on veut, on est actuellement dans la merde. Les Sayens, ce sont les pires adversaires qu’on puisse avoir. Une communauté imposante de guerriers, et nous sommes 6 à tout casser. Après tout dépend de leur nombre. »
 
Un Zetsu blanc, membre de l’armée de Tobi fit son apparition et murmura au Terrien quelque chose avant de disparaître. Gardien du château, il était uniquement là afin d’observer les environs, profitant de sa capacité à se fondre dans le sol pour rester le plus discret possible.
 
« 7. Nous sommes un nombre relativement proche d’eux, néanmoins j’ai la sensation de sentir d’autres grosses forces venir ici, ce qui risque de compliquer la tâche. Si un combat venait à se déclencher on serait alors désavantagé, voir sérieusement en danger s’ils viennent encore en nombre, surtout que je suppose qu’ils vont se faire rejoindre par des amis. Sinon vous devez déjà vous en douter, mais on est en train de se faire attaquer, donc on va devoir agir rapidement. »
 
Le terrien dirigea son visage en direction de SK, profitant de cet instant pour lui proposer les idées qu’il avait en tête.
 
« La première chose à faire serait d’utiliser les médias, chose qu’on a déjà fait à plusieurs reprises il me semble. Il faut absolument envoyer un message d’alerte aux gens, annonçant l’imminence d’une attaque. Les gens commencent à connaitre cette race et la craint. S’ils on met bien en avant cette peur, cela jouera en défaveur des Saiyans. Avec chance on pourra peut-être récupérer quelques guerrières prêtes à défendre la Terre, mais aussi cela mettrais des bâtons dans les roues des Saiyans. En effet ils seraient juste vu comme des envahisseurs, les terriens auront ce sentiment désagréable d’être captifs, nous faisant passer pour les gentils, et les Saiyan pour les méchants, car après tout on ne fera que défendre la Terre »
 
C’était la première idée de Tobi, qui pourrait avoir son importance, néanmoins le plan devait s’effectuer rapidement.
 
« Ensuite, il faut voir comment on va accueillir nos assaillants. Première possibilité : la négociation. En soit-on ne veut pas de mal à la Terre et tout cela reste un malentendu. Je suppose que tout le monde veut protéger cette planète, se serait dommage de contribuer à sa perte. Pour cela il faut absolument que ce soit le leader qui parle, et la présence de Kefka me semble indispensable, quant à moi je serais utile en cas de replis. Je conseille que les 3 autres restent en retrait, que ce soit pour nous couvrir ou pour garder un effet de surprise. 
 
Deuxième possibilité, comme Jack l’évoque, on se bat. Mais si on se retrouve en sous-nombre, se serait suicidaire de notre part. Je pense que passer par la première possibilité avant nous permettra de voir si cette possibilité est envisageable.
 
Troisième possibilité, on les pièges. Nous ne cachons pas notre énergie, et il ne serait pas surprenant que les Saiyans viennent jusqu’à nous. Ne pourrions-nous pas tout simplement faire exploser le château ? Certes cela serait coûteux, mais cela resterait la plus grosse attaque qu’on puisse effectuer. Et grâce à mes capacités je peux tous vous déplacer en dehors du château. Si les négociations ne se passent pas mal, on pourrait en effet effectuer cette attaque, ou du moins au pire juste exploser cette pièce.
 
Dernière solution, et la plus étrange de toutes. Jouons là politique. En effet ils veulent reprendre la Terre à Kefka, membre des Black Feather. Mais que vont-ils faire si ce n’est pas un membre des Black Feather qui se trouve roi de la Terre, mais un simple Terrien ? Admettons que nous officialisons la démission de Kefka de son trône mais que nous donnons le pouvoir à un simple terrien ? Cela ne devrait pas compliquer de trouver quelqu’un acceptant ce rôle, par exemple quelqu’un de réputé comme Mr Satan. Il serait sans doute à notre écoute, du moment qu’on protège la Terre. Mais que ferait les terriens s’ils venaient à savoir que les Saiyens ont tué un des Terriens, et dans ce cas-là, un de leurs modèles ? Cela créerait une fissure, et eux même connaitraient le risque. »
 
La dernière solution restait difficile à mettre en place, mais pourrait-être une piste intéressante. Les Saiyens voulaient jouer sur leur muscles, les BF eux joueront sur leurs matières grises.
Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Demon
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 250
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

Meanwhile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Meanwhile   Meanwhile - Page 2 ClockJeu 14 Mar 2019 - 22:58
La louve restait impassible. Seule la considération de SK à son arrivée lui tira un sourire. Autrement, sa froideur était alarmante. Cela dit, elle n’était pas la seule à être aussi stoïque: l’un des nouveaux, Renko, l’était tout autant. Quoi que: la tête de citrouille fit hausser les sourcils d’étonnement à la louve lorsqu’il la qualifia de “belle bête” tout en la regardant avec adoration. C’était la première fois qu’elle rencontrait quelqu’un dans ces conditions… et elle n’osa rien lui répondre, se concentrant sur les informations qu’elle amenait.

Cependant, la citrouille répéta cette même expression lorsque Narumi reprit sa forme humaine. Celle-ci grinça des dents, l’ignorant pour continuer à parler, mais l’agacement et l’envie de lui enfoncer son poing dans la tronche se sentait très clairement. La louve pensait soit qu’il se fichait d’elle, soit que c’était un commentaire déplacé de toute façon. Mais il était une recrue de SK… Alors, ses nerfs, l’alpha devrait les passer sur d’autres.

Par la suite, SK prit la parole pour motiver les troupes. C’était une bonne chose que de galvaniser ses guerriers. Narumi n’avait rien à redire. Son regard envers SK ne changeait jamais: il était le bon dieu à ses yeux, aussi charmeur, sanguinaire ou vicieux puissse t-il être.

Le bouffon prit la parole, évoquant les événements: l’attaque sur Végéta au nom des BFs sans que ça ne soit eux les commanditaires, l’attaque sur Capsule Corp… Tout ça n’était que des coups bas. De quoi bien énerver Narumi qui ne supporte pas ce genre de méthode… Alors qu’elle suit un fourbe d’elle-même. L’amour rend aveugle, ce n’est plus à prouver.

Kefka était responsable et il ne le niait pas. L’alpha resta indifférente aux réactions de la citrouille qui semblait aimer le clown d’une manière démesurée. En même temps, ces deux êtres farfelues étaient fait pour être amis. Ils proposèrent des solutions chacun leur tour. Narumi fixait le sol, les bras croisés, le dos contre l’un des murs, pensive. Mais dans son regard commençait à se faire sentir son envie grandissante d’arracher les membres à tous ces idiots. Saiyans ou rebels, qu’importe.

Finalement, c’est le fan de curly qui prit la parole à la suite. Ses idées étaient brillantes. Utiliser les médias, c’était déjà une base obligatoire aux yeux de l’alpha. Narumi avait remanié entièrement l’armée. Elle avait participé à de nombreux séminaires et émissions TV pour en parler, offrir du boulot et une chance d’être utile à tous en fonction de leurs compétences. Les choses allaient bien mieux depuis son arrivée, et beaucoup s’étaient tourné vers la carrière militaire depuis que la louve s’était donnée à faire cela. Depuis, elle était à la tête de l’armée et participait aux entraînements des soldats en se mêlant à eux. Ce qui, avec le temps, lui avait procuré l’image d’une femme juste, souple et à la fois rigoureuse, et surtout qui prend en considération chaque soldats recruté.

Il énonça plusieurs possibles plans. Narumi jugeait qu’elle n’avait pas à décider, seul SK saurait quoi faire. Elle n’était que sa dame dans ce grand échiquier. L’alpha saurait donner son avis si nécessaire, mais sa pleine confiance en les capacités de son cher Seishiro la faisait penser qu’il était inutile d’étaler son avis. Le sien était la seule véritée dont ils avaient tous besoin.

Suite au discours de Tobi, Narumi reçus des messages sur son téléphone professionnel. Ce foutu Kennedy, qui se prenait pour “le seul parti des terriens fiables” profitait de la situation pour essayer d’augmenter son audimat et ses fidèles.

Regardez-ça… ” dit-elle simplement en projetant l’écran de son téléphone en glissant simplement son doigt sur l’écran. Comme un vidéo-projecteur le ferait. Oui, la technologie, c’est chouette.

Ainsi, la vidéo prise il y a peu par les médias du cher Kennedy fut projetée. L’homme avait tenu ce discours:

"Mes chères compatriotes, aujourd'hui est un grand jour. Si tout va comme prévu, la Terre qui était oppressée par des envahisseurs nommés les Blacks Feathers devrait être libérée ! Nous avons trop longtemps était sous le joug de démons qui ne viennent même pas de la planète Terre, ce sont des créatures qui ne veulent que le mal et le pouvoir. Grâce à des alliés inattendus, cette ère devrait prendre fin, la Terre sera rendu aux Terriens et il n'y aura plus de couronnes. Il n'y aura plus de trône. Ce sera la République ! Je me porte garant de représenter notre chère planète en faisant tout pour la sécurité et le bien être des terriens. Je vous informe qu'une guerre est en cours pour libérer la Terre. Dans quelques temps, nous retrouverons la liberté et nous ferons en sorte que ça soit le cas pour toujours ! Je suis un Terrien, vous êtes des Terriens, nous sommes des Terriens, c'est notre planète. J'ai contacté les forces de police pour qu'ils évacuent les habitants afin qu'il n'y ait aucun mort ni aucun blessé."

Narumi avait regardé cette vidéo avec un rictus de dégoût. Cet homme n’était qu’un opportuniste doublé d’un sombre crétin, parce qu’il…

Il a pointé du doigt le fait que nous sommes des étrangers. Que nous ne sommes pas forcément né sur la Terre. Quel abrutis…Nous pouvons facilement souligner le fait que son discours est anti-réfugiés...bon nombres d’être vivant d’origine extraterrestre ont trouvé refuge sur Terre… il les insultent en disant cela. De plus, nous n’avons jamais rien fait d’autre que d’améliorer la vie du peuple vivant sur la Terre. Comme l’a dit Tobi, nous devons mettre l’accent sur le fait que nous sommes les défenseurs. Et qu’eux, le peuple saiyans, viennent envahir pour essayer de faire de la Terre l’une de leur colonie. Je n’ai plus qu’à faire à mon tour un discours pour redorer notre blason.

La louve n’attendit que l’approbation de SK, qui lui donna d’un geste de la tête, pour sortir de la pièce un moment et appeler ses agents militaires afin de réunir les troupes pour secourir les civils. Celle-ci se plaça à l’écart du groupe et se filma avec son propre téléphone. Cette vidéo servant donc d’une sorte de réponse officielle à Kennedy, mais aussi à passer un message aux terriens. Elle sera relayée par les médias car postées sur la plus grande plateforme connue à ce jour pour poster des vidéos… Et étant la chef des armées, aucune de ses actions sur les réseaux sociaux comme dans la vie courante ne passe inaperçue, quand Narumi le désir…

Citoyens, citoyennes, à ceux qui sont nés sur cette planète comme à tous ceux qui ont trouvé sur la Terre un refuge pour leur vie, pour leur peuple. Le peuple saiyan cherche à nous intimider, ils nous forcent à quitter la sécurité de nos foyers et de notre vie paisible parce qu’ils ne cherchent qu’à nous coloniser. Ils veulent nous imposer leur modèle de vie… cette vie imposée à leur peuple sous la pression de leur société guerrière. Une vie dans laquelle les femmes et les hommes sont tellement endoctrinés qu’ils pensent devoir vivre et mourir uniquement pour leur patrie. Ils font des enfants pour grossir leurs rangs et leur seul accomplissement personnel est de servir… De l’esclavage dont nous ne voulons pas ! ” Son air déterminé était bien connu des terriens. Narumi était une sorte d’étendard de défense et de justice à leurs yeux depuis toutes ces années. “ Et que dire du message de cet opportuniste de Kennedy ? “ La terre aux terriens” ? N’est-ce pas là le message le moins tolérant que nous n’ayons jamais entendu, nous tous qui vivons en paix ? Originaire d’ici, originaire de planètes tombées sous le joug de tyran, nous sans famille ou dont le peuple a été exterminé… Il ose parler de république tout en s’imposant lui-même directement comme celui qui en sera à la tête… Visiblement, monsieur Kennedy, vous ne savez pas vous-même ce que signifie le mot démocratie ! Votre déclaration est une vaste blague pitoyable. Une tentative de prise de pouvoir perfide qui s’appuie sur le mensonge et la haine envers les étrangers. Vous ne mériteriez rien de moins que le mépris et la colère de la part de nous tous, Kennedy. Nous ne nous laisseront pas envahir par les saiyans ! Nous sommes un peuple libre ! Nous ne permettrons pas qu’un imposteur instaure sa dictature cachée sous un faux-semblant de république ! Nous avons des droits et nous les conserverons !

Les terriens n'étaient pas prêt d'oublier ce discours !
Seishiro Kasai
Seishiro Kasai
Demon
Masculin Age : 39
Date d'inscription : 04/02/2011
Nombre de messages : 2032
Bon ou mauvais ? : Passionnément Mauvais
Zénies : 1945 (+1500)

Techniques
Techniques illimitées : Free Fire // Boomerang Effect // Teleportation
Techniques 3/combat : Breath of Death // Sneaky Shade
Techniques 1/combat : Massive Dark Clatter

Meanwhile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Meanwhile   Meanwhile - Page 2 ClockLun 18 Mar 2019 - 2:32
La réunion avait commencée dans la joie et la bonne humeur mais elle risquait de se terminer sur un ton un peu plus sombre, à l'image de ce qu'étaient les plumes noires. Si rassembler tout le monde avait avant tout été fait pour que chacun puisse se rencontrer, un sujet épineux était venu se placer sur la table des Black Feathers, arrivant comme un cheveu dans la soupe et contrariant possiblement les plans du grand chef et de son équipe. Il était normal d'en informer tout le monde parmi les membres de l'organisation. Tous devaient être au courant de la menace qui planait au dessus d'eux. Il s'agissait d'un ennemi sorti de nul part qui n'avait pas été provoqué par les BF eux-même, mais plutôt par un élément extérieur qui leur causait du tort. Un imprévu dont ce serait bien passé SK mais ce dernier avait probablement déjà imaginé le pire pour pouvoir préparer quelques solutions de secours, et il comptait sur la collaboration de ses alliés pour pouvoir choisir la meilleure marche à suivre. Cependant, allait-il avoir le temps de mettre en place ses idées ?

Après les mises en scène de Kefka et de Jack, le leader de l'alliance s'était prononcé sur le sujet à aborder en priorité. Il n'avait pas donné le bouffon au visage bariolé comme coupable devant tous, pour des raisons assez simples. Déjà parce qu'il avait dans l'idée de s'entretenir personnellement avec lui pour mettre tout ceci au clair, pour qu'aucun détail ne puisse échapper à une analyse plus poussée. Il aurait été assez malvenu de l'accuser de quoi que ce soit et de le rendre responsable aux yeux de ses compagnons de cette grossière erreur, alors même que les deux hommes ne s'étaient pas rencontrés pour avoir une vue d'ensemble sur l'incident. Ils étaient dans la même équipe et une guerre intestine sur un malentendu aurait été très mal joué de sa part. De plus, la menace qui s'apprêtait à leur secouer les plumes était redoutable, il n'était donc pas l'heure de chercher un bouc-émissaire et de perdre son temps dans des disputes qui au mieux leur ferait perdre un temps précieux et au pire un trône sur lequel chacun d'eux pouvaient s'asseoir... Il fallait s'attendre à une réponse rapide d'un peuple belliqueux et puissant. S'épuiser dans des querelles à cet instant précis n'avait que des désavantages. Enfin, Kefka restait un homme de confiance de SK, un homme important de l’organigramme des BF, il aurait donc forcément un rôle à jouer dans une guerre où chaque soldat pouvait compter et surtout ceux qui devaient défendre leur réputation. C'était d'ailleurs l'occasion idéale pour le membre des Rubans Rouges de redorer un peu son blason et de montrer à son chef qu'il avait raison de lui faire confiance. Le regard de Seishiro, qui fixait l'arlequin au teint blafard, en disait long sur ce qu'il attendait de lui. Celui qui siégeait gracieusement dans le château du roi de la Terre grâce au pouvoir de l'organisation allait devoir se rattraper devant son maître.

Le roi de Dark était ravi de voir que celui qui avait été nommé dirigeant de la Terre avait avoué être impliqué dans le soucis qui risquait de faire du tort aux BF. Il démontrait ainsi qu'il n'était pas un couard et qu'il était capable de prendre ses responsabilités dans une situation compliquée qu'il avait indirectement lui-même engendré. Face à son discours, SK, enfoncé dans son fauteuil les jambes croisés et la main frottant son menton, dissimulait un demi-sourire. Alors que dans une telle situation la colère pouvait faire éruption, lui était amusé. Comme dit précédemment, l'heure n'était pas à accabler un coupable, il y avait bien plus urgent. En effet, comme venait de le dire le clown, les saiyans étaient déjà arrivés sur Terre, et même jusqu'au château. Zut alors, lui qui ne voulait pas attendre que les saiyans frappent à leur porte... Seishiro se redressa alors juste après la première intervention de son allié et se mit debout en plaçant ses mains contre la table, légèrement courbé.


"Oui, le coupable sera châtié... L'ahuri qui a eut la sombre idée d'attaquer les saiyans en nôtre nom sera recherché et une fois trouvé exécuté sur le champ." Ses yeux se portèrent sur l'arlequin qui avait à nouveau prit la parole pour parler de la Z-Team, sentant aussi le mécontentement de ce dernier, bien qu'il n'était pas en mesure de reprocher quoi que ce soit. Le leader commenta sobrement, avec un petit sourire en coin, toutefois. "La Z-Team... Ils sont en quelque sorte nos ennemis, oui. L'attaque contre Capsule Corp n'est donc pas vraiment un problème. Ce qui l'est c'est le fait qu'ils puissent s'allier aux saiyans et regardez..."

Les infos allaient vite dans le château, et pour cause ils avaient toute la technologie adéquate pour ça, des caméras installées partout. Bien entendu SK avait été informé de la venue des intrus par son émetteur, lui donnant un tas d'informations à leur sujet. Il se redressa alors après ses derniers mots, se retournant pour faire face au mur de derrière, qui fut recouvert d'un large écran qui descendit du plafond. Il s'alluma en plusieurs cases qui dévoilaient les images de l'entrée du château et même son intérieur. On pouvait y voir une belle brochette de saiyans, c'était à faire froid dans le dos mais Seishiro ricana, les mains dans les poches. Il s’approcha de l'écran qui zoomait un certain Son Gohan, qu'il pointa du doigt.

"Ce type fait partie de la Z-Team... On ne l'avait pas revu depuis leur cuisante défaite. Il ne fait aucun doute qu'il s'est allié avec les saiyans. Ahlala, il a fallut qu'il ramène des gens qui n'ont rien à voir avec ce qui se passe sur Terre, se sentant probablement trop faible face à nous tous... Créer la discorde entre eux risque d'être compliqué mais on peut tout de même leur offrir quelques doutes..."

Un sourire malicieux se dessina sur le visage du démon, qui se retourna finalement face à ses hommes (et sa femme). Il était resté debout en écoutant les avis de chacun, prêtant une oreille attentive au moindre mots qui sortait du bec de chacune des plumes noires. Hormis Renko, tout le monde avait prit la parole pour donner son avis, c'était bien, ça démontrait l'implication de tous dans l'organisation et cela réjouissait Kasai. Ce dernier commença par répondre à la dernière à s'exprimer : Narumi. Celle-ci avait été informée de ce qui se passait en ville. Tiens, comme par hasard il y avait un type qui, pile à ce moment là voulait se présenter pour être le nouveau dirigeant de la Terre. SK fut prit d'un rire incontrôlable à la vision de ce message envoyé par ce pauvre terrien, il ricana pendant plusieurs secondes sans avoir l'air de pouvoir s'arrêter. Puis il stoppa soudainement son fou rire en reprenant un peu son sérieux.

"Comme c'est étrange. On dirait presque que certains se sont concertés en douce pour essayer de nous prendre à contre-pied dans tout les sens. Quelle curieuse coïncidence..." SK gardait son sourire, sortant une cigarette de la poche de son manteau qu'il mit à ses lèvres, sans l'allumer. Il regarda ses alliés."Quel discours pathétique... On dirait que ce politicien ne sait même pas ce qu'il se passe sur sa planète. Je me demande même si son but n'est pas de démontrer les bienfaits de notre gouvernance sur la Terre par un discours aussi mal habile, tant ses mots le discréditent." Il jeta un regard à Narumi, sa chef de guerre attitrée et maîtresse des communications."Envoie ton message au peuple de la Terre, s'il te plaît et une réponse bien cinglante à ce Kennedy. Les Terriens ne doivent pas oublier que nous les protégeons, que les saiyans sont avant tout des êtres belliqueux semant la destruction sur leur passage. Ils s'en rappellerons certainement, ils faut réveiller leur crainte du peuple sanguinaire. Haha ha ! Je compte sur toi pour faire passer le message, de bien faire comprendre que ce sont eux, l'ennemi."

Utiliser les médias ? C'était la démarche habituelle des Black Feathers, c'était une idée qui allait forcément être utilisée, le chef y avait évidemment pensé. Ils l'avaient fait pour prendre la planète Terre, puis pour camoufler l'incident à Capsule Corp. A vrai dire aujourd'hui que représentaient la Z-Team ? Un groupe qui se cachait par peur du gouvernement, qui n'avait pas réussit à défendre le peuple du règne terrible des plumes noires, qui commettait des attentats et maintenant s'alliaient à un peuple réputé pour son agressivité et sa capacité à tout détruire sur leur passage. La poignée de gens qui croyaient encore à ces sauveurs avaient pour la plupart été tués par l'armée des Black Feathers. Leur popularité ne devait pas être très élevée à l'heure actuelle et l'idée d'une attaque envers le gouvernement, proposant comme seule alternative à ses habitants une guerre, à eux qui avaient déjà tant souffert, devait finir de ternir leur image déjà grandement entachée.

Il était désormais temps à Seishiro de dévoiler son plan, ou plutôt de trancher parmi toutes les idées qui avaient volées depuis quelques minutes dans la salle de réunion. Ils n'avaient pas le temps de discuter davantage de tout ça, les saiyans ici présents n'étaient pas du genre patient et seraient bien tentés de commencer à tout casser rapidement... D'ailleurs ils avaient déjà débuté avec les portes du château. Le démon reprit la parole, allumant avant cela sa cigarette avec une flamme qu'il venait de créer au bout de son doigt. Il l'a fit disparaître et commença son discours.


"Bien. Voilà ce qu'on va faire : Je vais me rendre, accompagné de Kefka, dans une salle pour négocier avec leurs chefs. Nous allons les accueillir comme il le faut et nier toute association avec celui qui nous a porté préjudice avec son attaque stupide, qui n'est de toute manière pas l'un des nôtres. Nous allons leur démontrer que leurs accusations sont fausses et que venir nous attaquer ne leur causera que du tort, qu'en agissant ainsi ils ne créerons que le mal qu'ils espèrent éviter. Si cela fonctionne tant mieux, après tout nous n'avons rien orchestré contre eux... Cependant, connaissant leur esprit avide de combats, en prenant en compte leur fierté et les troupes qu'ils ont mobilisées, je doute fort qu'on s'en tire avec leurs plus plates excuses. Ils privilégieront probablement la bataille pour ne pas perdre la face. Par simple fierté ils ne voudront sûrement pas reconnaître leur erreur, et c'est d'ailleurs un point sur lequel nous devront nous appuyer du côté des médias : montrer qu'ils préfèrent écraser le peuple de la Terre plutôt que de trouver un compromis qui arrange tout le monde. C'est là que le monde verra qui il faut soutenir. Cette guerre sera leur responsabilité, les morts sur leur conscience, et le peuple le saura."

Il fit une pause et prit le temps de regarder chacun de ses associés, comme pour les garder captivés, concernés par cette situation, par l'enjeu. Toujours avec son sourire aux lèvres, et alors qu'il prenait le temps de laisser s'échapper quelques bouffées de cigarette, il reprit la parole, jetant brièvement un regard à son complice masqué et plus vieil acolyte.

"Nous allons suivre l'idée de Tobi. Offrir au saiyans un dirigeant qu'ils ne pourront contester, que personne ne voudra contester. Comme c'est son idée, Tobi s'en chargera, je lui fais confiance, il trouvera. Quand à vous autres... Jack, Renko et Narumi. Ne vous en faites pas vous aurez votre rôle à jouer. Vous restez pour l'instant en backup. Vous disposez ici de tout le matériel pour communiquer ou contrôler le château. Je donne le commandement à Narumi qui saura comment agir pendant ce temps. Les troupes saiyannes risques elles aussi de s'impatienter, alors observez les et agissez en conséquences mais ne leur donnez pas raison, n'oubliez pas que c'est eux les envahisseurs, c'est eux les méchants de l'histoire ! Ha haha ! Nous considérerons les négociations comme un temps mort pour désamorcer cette bombe, si elle explose avant que tout soit terminé, alors, encore une fois ce sera de leur responsabilité..."

Seishiro avait terminé son discours, chacun savait ce qu'il avait à faire. Les trois qui restaient en backup devaient trouver un plan au cas où la guerre serait déclarée, ils pouvaient déjà imaginer qui ils allaient affronter et dans quelles conditions. Après tout ils étaient sur le territoire des Black Feathers, ils jouaient à l'extérieur, c'était un avantage sur duquel les plumes noires pouvaient tirer profit.

"Bien, j'espère que vous êtes prêts. Kefka, nous partons. Les autres, nous restons en contact via nos émetteurs, si ça se passe mal vous le saurez bien assez tôt..."

Le leader quitta la pièce par une porte située derrière lui que personne ne soupçonnait, il se retrouvera ailleurs dans le château, où ils seraient rejoint par les saiyans : il allait leur donner une petite invitation.
Renko
Renko
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 921
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2310

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Matérialisation // Tartaros Phobia
Techniques 1/combat : Akidama

Meanwhile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Meanwhile   Meanwhile - Page 2 ClockSam 23 Mar 2019 - 2:18
Eh bien, qui l’eût cru ? En tout cas, pas moi, c’était certain. Je n’aurais jamais imaginé qu’un tel bouffon ait pu côtoyer le trône terrien d’aussi près, mais surtout qu’il était prêt à s’en retirer sans une quelconque forme d’attachement. Si j’avais bien tout suivi de ce qu’il disait, il semblait qu’il fût le responsable de tous les problèmes que l’alliance des Black Feathers avaient avec la race Saiyan. Il révéla ensuite qu’un usurpateur avait attaqué un endroit sur le territoire d’une certaine « Z-Team », ce qui nous causerait des soucis supplémentaires, d’autant plus que l’armée Saiyan était déjà suffisamment puissante et étendue que pour pouvoir nous causer des problèmes. Certes, parmi ces singes, la grosse majorité était composée de vulgaires moucherons dont je pourrais m’occuper seul, et que je pourrais éliminer sans même déployer un seul pourcent de ma puissance totale. Toutefois, certains d’entre eux sortaient du lot, pouvant nous causer de sérieux problèmes, voire nous anéantir si nous ne restions pas sur nos gardes. Alors, si quelque alliance que ce soit venait à nous attaquer pendant la bataille, nous courrions à la catastrophe.

Cependant, et ce fou à l’apparence extravagante l’avait très bien souligné, la Z-Team avait aussi un intérêt à repousser ces envahisseurs Saiyans qui, j’en étais sûr, ne repartiraient pas gentiment s’ils venaient à nous éliminer. Non, ils ne feraient pas ça, ils mettraient plutôt la planète Terre à feu et à sang, allant même jusqu’à éliminer toute trace de vie sur toute la surface du globe. Je n’avais aucune considération pour le peuple terrien, mais je ne voulais bien sûr pas que cette planète soit détruite, je ne voulais pas que ces vulgaires Saiyans puissent gagner. Une divinité telle que moi ne pouvait se résoudre à périr face à de simples mortels, cela serait un affront.

La face de citrouille se mit alors à brailler, ne voulant pas que ce Kefka endosse toutes les responsabilités. Le légume semblait craindre pour la vie de son compagnon. Décidément, qui se ressemble s’assemble, on dirait. Je décidai d’intervenir. Leur façon de se comporter comme des imbéciles, surtout cette espèce de légume, m'horripilait.

"Et pourquoi pas ? Ce n’est qu’un bouffon, après tout. On ne perdrait pas grand-chose." dis-je, affichant un petit sourire narquois.

Par la suite, l’espèce de chose orange émit à son tour quelques idées. Je devais dire que ce n’était pas une mauvaise idée, mais à mon avis, c’était bien trop tard, nos ennemis étaient déjà à nos portes.

"Cela ne servirait à rien." répondis-je alors. "Les Saiyans sont des êtres stupides, mais surtout absolus. Maintenant qu’ils sont arrivés sur Terre dans le but de nous attaquer, rien ne pourra plus leur faire changer d’avis. Je crains qu’il faille nous battre contre ces primates et bien entendu sortir victorieux de ce combat. De toute façon, l’armée Saiyan est assez importante. Le mieux serait de rallier cette « Z-Team » à notre cause au lieu de nous les mettre à dos. Tu vois, le doute persistera toujours chez ces singes et même si on arrivait à les convaincre que la « Z-Team » était derrière tout ça et qu’ensuite ils allaient batailler contre eux à la place, rien ne nous garantit qu’ils ne nous attaqueraient pas par la suite, histoire d’être débarrassés de cette planète, et de la vie qui l'anime, une bonne fois pour toutes."

J’entrai ensuite dans une phase de réflexion et n’écoutai pas l’huluberlu au masque qui parlait ensuite. Je me disais que si j’avais eu connaissance de tous ces faits bien plus tôt, j’aurais pu faire un aller-retour au Ma Kaiô Shin Kai pour y recruter quelques démons qui nous auraient bien aidés. En effet, en tant que dieu de ce monde, j’étais techniquement un supérieur hiérarchique à toutes ces créatures démoniaques qui existaient en cet endroit. Tant pis, il faudrait s’en passer, je n’avais plus le temps d’y aller, d’autant plus que je sentais que les Saiyans étaient déjà passés à l’action.

Le leader de notre alliance se mit alors à parler, me ramenant à la réalité. La bataille était imminente et il donna à tout le monde ses dernières instructions avant de sortir de la salle, accompagné de Kefka. Ainsi, nous allions tout de même tenter de négocier avec ces primates. A mon avis, c’était vain, ils ne voudraient rien entendre. En attendant que les négociations échouent, je devais rester dans le château sous le commandement de Narumi. Soit, j’allais prendre sur moi pour le moment mais une fois les hostilités entamées, je n’hésiterais pas à faire un massacre chez ces idiots. Ils allaient bientôt connaître la terreur que pouvait inspirer un véritable Super Saiyan au statut divin.

Ces Saiyans…Bon nombre d’entre eux se jetteraient à corps perdu dans la bataille, ne comptant que sur leur puissance brute pour s’en sortir. Je demeurai confortablement assis dans mon siège, bras et jambes croisés, pour réfléchir à quelques stratégies que je pourrais mettre en place si jamais je venais à être surpassé en puissance brute par un ou plusieurs de ces singes. Bien sûr, bon nombre de Saiyans avaient une fierté telle qu’elle les pousserait à combattre en un contre un, mais nous n’étions jamais trop prudents. Il arrivait que certains Saiyans n’aient pas cette stupide fierté et attaquent alors à plusieurs, et dans ce cas, il fallait que je sois préparé à les recevoir comme il se devait. J’avais au cours de ma longue existence élaboré et appris plusieurs techniques qui pourraient me servir en cas de grosses difficultés lors d’un affrontement. Aussi, il était évident qu’étant un dieu et eux de simples mortels, ils ne pourraient me détecter par le ki. De ce fait, je pourrais aussi jouer sur cet avantage pour m’assurer la victoire.

A l’approche du conflit, je demeurais étonnamment calme, prêt à en découdre à tout moment, dès que l’occasion se présenterait. Je repensais alors à ce fameux entraînement avec mon cher père, celui où je devais me battre avec calme et laisser mon corps agir à ma place, de sorte à bouger plus rapidement et à taper là ou ça fait mal. Bien sûr, ceci était difficile à maîtriser, je n’y arrivais pas encore tout à fait, mais je m’y exerçais tout le temps, et j’arrivais désormais à parfois entrer dans ce calme extrême, à vider mon esprit, mais pas tout le temps, c’était insuffisant. Cependant, c’était un début et ça pourrait me sauver la mise le temps venu. Comme quoi, père pouvait se rendre utile quand il le voulait…
Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Demon
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 250
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

Meanwhile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Meanwhile   Meanwhile - Page 2 ClockSam 23 Mar 2019 - 14:31
La louve avait fait son discours selon les directives du chef de l’alliance. Celle-ci n’aimait pas spécialement parler devant les médias, mais elle était une personnalité appréciée par les terriens depuis le temps. Elle avait montré à plusieurs reprises ses aptitudes pour prendre la parole, malgré elle. Bref, SK avait donné ses directives et le plan qu’il comptait adopter. Pour le coup, lui-même et Kefka allaient se rendre aux négociations avec les deux rois saiyens. La louve ne fit aucun commentaire de plus, laissant Renko parler avec animosité des saiyans et de la z-team. Un paria de son propre peuple… c’est toujours utile de toute façon.

La louve tapotait sur son portable dernier cri pour commander les armées et ses contacts dans les médias à distance. Pour l’instant, le but était d’évacuer les civils, de les rassurer, d’apporter le nécessaire pour bien s’occuper d’eux - matériel médical, matériel de confort entre autre.

Une étrange odeur… non-familière, forte, aux phéromones semblables à ceux des saiyens vint déranger les narines de la louve. Celle-ci fronça les sourcils, quittant du regard son téléphone pour regarder les murs; comme si elle pouvait voir à travers les pièces. Ce n’était pas le cas, mais sa tête se tournait vers l’endroit où cette odeur bizarre se dirigeait. Aucune aura perceptible….

 ...Je ne sens aucune aura mais une odeur étrangère qui a pénétré dans le château et qui n’est pas dans la pièce où se déroule les négociations. Restez-ici camarades. Si vous avez un problème, servez-vous de vos émetteurs pour me prévenir. Je ferais de même au besoin.

La froide Narumi ne dit rien de plus et quitta la pièce pour se rendre à l’endroit où l’odeur bizarre s’était arrêtée.
Kefka Palazzo
Kefka Palazzo
Terrien
Masculin Age : 35
Date d'inscription : 23/01/2010
Nombre de messages : 701
Bon ou mauvais ? : Assez mauvais pour effacer les abus de Motta sur mon profil
Zénies : 1114

Techniques
Techniques illimitées : Eclair Zap-trap, Twist de glace, Feu-Follet
Techniques 3/combat : Ultima, Dancing Mad
Techniques 1/combat : Lumière sentencielle

Meanwhile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Meanwhile   Meanwhile - Page 2 ClockSam 23 Mar 2019 - 17:25
Le Grand Kefka Palazzo avait ainsi parlé, annonçant ne pas craindre d'être la cible principale de tout ce bordel à venir. Si le bouffon du Roi voulait bien être sacrifié, ce n'était pas par volonté d'auto-mutilation, mais bien parce que c'était une façon facile de reprendre le contrôle.
Bien que cette option de facilité ne soit pas choisie il fut ravi de voir Jack dépité à l'idée même de penser à la livraison de son nouveau copain aux pieds des ennemis.
"Je ne me serai pas laissé abattre facilement... Rassure-toi !" Sourit Kefka qui n'avait même pas pensé que ce "sacrifice" puisse signifier sa mort. En aucun cas il ne serait mort. Il était bien trop malin pour mourir face à l'envahisseur... Haha... mourir. Comme si ! L'instant après Renko annonça que pourtant la perte du bouffon ne serait pas "grand-chose". Kefka lui répondit d'un regard glacial, assassin, et finalement, en un clignement d’œil, le clown éclata de rire. Hilarant...
Le bodybuilder du clan affirma qu'il ne servirait à rien de négocier avec les sayens, répondant qu'un bouc émissaire serait inutile si on suivait l'idée de Jack. Qui était Renko ? Un sayen ? Il en avait l'apparence mais semblait pas du tout s'inclure dans leur race, ni d'avoir une aura même un peu similaire... Puisqu'il n'en dégageait aucune. Le fou aurait bien demandé plus d'information sur le nouveau bout-en-train de service mais il y avait beaucoup d'autres choses à régler pour l'heure... Cela attendrait, mais Kefka n'oubliait pas qu'il devrait se renseigner et "sympathiser" plus tard.
Tobi continua, montrant aux nouveaux venus qu'il était aussi capable d'être sérieux. Kefka aimait bien voir à l’œuvre le type masqué qui l'avait recruté. Au final il ne connaissait pas tant de chose sur Face de pouce et il aimait justement la capacité du type à... porter un masque, doublement. Les plus excentriques personnages étaient souvent, à l'instar de Jack, les plus complexes et les plus intéressants à côtoyer.
A l'inverse, dans le genre chiant comme la pluie, il y avait Narumi qui heureusement ne fit que leur diffuser un message de campagne d'un terrien, voulant sans doute profiter du bordel approchant pour se faire nommer à la tête de la Terre. C'était presque mignon de naïveté, mais bon, ça se tentait, il fallait le comprendre. Kefka écouta non sang avoir de petits sourires moqueurs.
"La terre aux terriens ? Je ne sais pas si je dois me vexer ou être honoré qu'il ne me voit pas comme l'un des siens." Bref Kefka s'amusa un peu du bonhomme, mais ne le prit pas au sérieux. Rien n'allait dans ce discours : comment vouloir un régime plus juste s'il est fermé seulement aux natifs de la Terre ? Et comment faire une démocratie si le type impose déjà sa place de dirigeant, ayant même déjà donné des ordres à la police sans légitimité. "Ce mec est encore plus totalitaire que moi." fit le clown en croquant une part du gâteau. Sur la demande express de la plume noire en chef qui avait lui aussi trouvé le Kennedy en question bien peu glorieux, Narumi n'eut de mal à pondre un discours plus ficelé. Le bouffon devait reconnaître qu'elle savait parler au peuple. Son petit message manquait de classe et de structure mais il disait l'essentiel.
Les Black Feather avait ainsi donné leur première riposte et Kefka attendait de voir ce que le démon chapeauté allait décidé pour la suite : le démon avait l’œil brillant, la cigarette prête à s'enflammer, autant dire que Kefka et sans doute les autres avaient hâte de voir le feu d'artifice qu'allait leur offrir leur leader :
Boum ! SK annonça tour à tour les directives avec une dictions aussi rapide que précises : Palazzo irait négocier avec les envahisseur. C'était une joie pour Kefka qui fut plus que satisfait du choix de la plume noire : c'était un choix pas si évident car Kefka était impopulaire, mais c'était le mieux à faire selon le fou aussi, pour plusieurs raisons :
- Kefka était le plus intelligent de tous, et le plus charismatique, en tout objectivité. Nul doute qu'il était le meilleur pour convaincre. Le meilleur tout court d'ailleurs.
- Si cela ne marchait pas SK pourrait trahir Kefka devant l'ennemi, montrant ainsi sa bonne foi. Cette possibilité bien que tactique ne plaisait pas forcément au bouffon mais il était ravi que son chef soit assez fourbe pour y penser.
- Enfin, c'était possiblement une façon de garder Kefka à l'oeil. Après tout rien ne prouvait que le fou n'avait pas lui-même demandé à C-911 d'attaquer les sayens. Rien n'indiquait que Kefka n'avait pas lui-même demandé l'atomisation de Capsule Corp.
Kefka était méga suspect, encore plus en disant bien vouloir être sacrifié ! Le fou le savait, mais il n'avait pas d'autres choses pour se défendre que sa bonne foi : Il n'était pas inquiet quant à la confiance que ses frères et soeurs avaient en lui. SK l'avait rappelé ils étaient une famille. En réalité, Kefka était comblé que son supérieur prenne cette précaution : cela montrait qu'il était lucide et méthodique.... Oh Eeeeeeeska ! Comme tu rendais fier ton fidèle ! Enfin s'il l'était bien... fidèle ! Haha !
Tobi quant à lui exécuterait son plan. Kefka en fut une nouvel fois ravi car c'était le plan plus qui se rapprochait le plus du sien... Offrir un nouveau Roi qui plairait d'avantage que lui. Après tout, tous ces attentats qui l'avait pris pour cible l'avait condamné à la tête de la planète, et le clown avait lui-même en premier annoncé la nécessité d'être remplacé.
Enfin les autres attendaient que la partie commence pour bouger une fois le scénario de l'adversaire identifié. Sous les ordres de Narumi... Ce qui était logique mais diantre qu'est-ce que Kefka était content de ne pas avoir été ce coup-ci à nouveau sous les ordres de la louve, comme il l'avait été pendant la prise de la planète bleue il y a des années ! Comme quoi le fou avait gravit les échelons !!
C'était parfait, parfait, parfait !!!!

Kefka, comme SK, regarda sa "tribus" avant de sortir. La guerre commençait et c'était assez excitant d'enfin savoir ce que Jack et Renko allait leur servir comme spectacle :
"La dernière représentation des plumes noires datait un peu trop... Il était temps de revenir sur le devant de la scène !! J'espère que tu mettras le feu, Jack !"
Le fou passa ensuite devant face de pouce. Il le regarda intensément, se demandant qui il allait choisir comme candidat au trône. Kefka comme il l'avait annoncé avait un candidat parfait en tête mais les probabilités que Tobi choisisse le même étaient faibles. Il avait hâte de savoir, et envie de donner son idée à son ami... mais préféra laisser l'homme masqué prendre sa propre décision, se contenta d'un petit sourire amical d'encouragement.

Kefka suivait son leader dans les couloirs. Les deux hommes seraient donc seuls pour le premier acte : Il y avait de l'audace chez SK, il fallait le reconnaître, car si le fou était un traitre il pourrait durant les négociations facilement se retourner contre lui et le mettre seul face à ses ennemis en huit-clos. Mais cela était réciproque...
La plus courageuse des employée de Kefka accourut et lui annonça que les quartiers du Ruban Rouge étaient attaqués. Ce n'était pas surprenant mais il fallait choisir la stratégie à adopter.
"Je te rejoins immédiatement." Fit dans un mouvement de cape rouge l'homme en se détournant du chemin que prenait le démon. "Combien d'ennemis, combien de pertes." prononça Kefka en approchant d'un écran que sa fidèle se hâta d'allumer pour afficher les images qu'ils avaient.
"Pas mal de soldats sayens, et deux combattants identifiés comme bien plus redoutables. L'un des deux semble terrien."
"Merveilleuse entente entre êtres primitifs et primates..." se désespérait presque le fou.
"Ils ont réduits nos unités robotiques O-4 à néant, et la plupart des soldats des unités vertes, cyan et jaune."
"Bon, c'était bien la peine de m'appeler si il n'y a plus personne à sauver..."
"Il reste... "eux". Ils se battent en ce moment même. Et ils s'en tirent plutôt bien."
Kefka regarda les clones sur l'écran. Le Ruban Rouge était le petit plaisir qu'il s'était fait en devenant Roi, et une façon d'avoir des hommes à lui que Narumi ne maîtrisait pas. Il n'avait pas passé autant de temps qu'il l'aurait voulu à peaufiner cette milice mais il avait eu de jolies surprises : Et ces plus beaux joyaux n'avaient pas encore été tous dévoilés. Il soupira, hésitant.
"Sonnez la retraite. Que les deux unités métalliques engagées continuent à se battre le temps de mettre à l'abri nos hommes et robots, mais qu'aucune initiative offensive ne soit donnée. Nous négocions le cessez le feu... Ne l'alimentons pas."
La femme étonnée ne contesta pas et hocha la tête en tapotant des ordres sur une tablettes alors que déjà les soldats hurlaient dans les couloirs plus bas de faire passer le message pour rapatrier les robots et cyborg qui avaient été préparé au combat.

L'homme à la tête de la Terre regarda devant lui et prit la direction du rendez-vous que SK avait annoncé.
Jack O'Lantern
Jack O'Lantern
Demon
Masculin Age : 52
Date d'inscription : 31/10/2016
Nombre de messages : 148
Bon ou mauvais ? : Qu'en penses-tu ?
Zénies : 1800

Techniques
Techniques illimitées : Free-fire / Hollow / Jack the Ripper
Techniques 3/combat : Citrouille Explosive / Night Shade
Techniques 1/combat : Halloween

Meanwhile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Meanwhile   Meanwhile - Page 2 ClockLun 25 Mar 2019 - 19:36

Meanwhile


Meanwhile - Page 2 Giphy


Et bien ! Il s'en était passé des choses en peu de temps, mes lapins ! Mais je me sens d'humeur flemmarde, alors sachez que l'histoire de Père Castor de ce soir sera brève. Laissons de côté les fioritures et les figures de style, car du style, nous en avions déjà en excès dans toutes ces belles figures qui représentaient les Black Feathers, de la plus peinturlurée à la plus terne, en passant par la plus sexy, la plus masquée, la plus fermée et la plus enflammée ! Il y en avait pour tous les goûts et les couleurs dans cette union cosmopolite qui se rassemblait sous une même plume.

Je ne répondis pas à la provocation de Renko lorsqu'il osa affirmer que la perte de Kefka ne serait pas bien grosse. Comment ?! Qu'ouïs-je ?! Ce serait pourtant une véritable catastrophe interplanétaire si le clown aux talons hauts venaient à sombrer dans les méandres de l'Enfer ! Je crois que j'en perdrais mon sourire ! Je restais pourtant silencieux, me contentant d'afficher un visage outré et extrêmement surpris, avec des yeux ronds comme des billes embrasées et une bouche en forme de O.

Tout le monde donna ses plans et ce bon vieux Renko se trouva bien plus bavard que ce qu'il avait été jusque là ! Et ce fut pour me démontrer que mon plan était un brin foireux ! BON ! Je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir, j'avais pas vraiment la lumière à tous les étages, malgré le fait qu'avec ma tête de citrouille parfois enflammée, on pouvait littéralement dire que j'étais une lumière ! En tout cas, il donnait l'impression d'avoir raison et je n'aurais su le contredire.

Ensuite, Tobi le petit rigolo de la bande devint soudainement si sérieux que ça en devint ennuyant ! Diantre de saperlipopette, on dirait bien qu'il y avait un cerveau derrière le curly qui lui servait de boîte crânienne !

Puis ce fut à la magnifique bête lycanthrope de papoter après nous avoir montré un petit extrait du débat politique de la semaine. Comme c'était chiant à mourir, je n'écoutais pas, les discours politiques ça avait le don de m'endormir !

Et enfin, ce fut au grand prêtre, Papa SK en personne, de donner ses ordres. Et résultat des courses : Renko et moi restèrent sur le banc de touche alors que Narumi venait de sentir une présence et nous avait demandé de rester ici !

Je me tournai alors vers l'homme aux cheveux blancs ainsi que celui au masque orange, et haussai les épaules avant de m'asseoir confortablement au fond d'un fauteuil.


"Bon, on dirait bien qu'il n'y a plus que nous trois, les petits amis ! Et si nous faisions une partie de Poker en attendant que ça pète ?" demandai-je avec un large sourire.

Sur ces mots, je claquais dans les mains une fois, puis éloignais mes mains lentement pour faire apparaître entre elles des cartes à jouer qui passaient d'une main à l'autre, tel un magicien.





Tobi
Tobi
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 02/02/2011
Nombre de messages : 869
Bon ou mauvais ? : Du coté des gagnants de la guerre
Zénies : 810

Techniques
Techniques illimitées : Espace Temps - Katon - Gôkakyû no Jutsu - Tobi Combo
Techniques 3/combat : Super Espace Temps - Curly Explosif
Techniques 1/combat : Izanagi

Meanwhile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Meanwhile   Meanwhile - Page 2 ClockMar 26 Mar 2019 - 23:09
La tension était palpable, montant sous la pression des nombreux Saiyans s’approchant de leur but. L’ambiance avait relativement par rapport au début de la conversation. Tobi devait rester le plus concentré possible, tachant à ce que le rouge prenne le dessus sur l’orange. La conquête d’un trophée fut abandonnée par le terrien, préférant donc se concentrer sur la défense. Bien entendu ce dernier espérait que le narrateur se dépêche d’écrire plus vite l’histoire afin qu’il puisse enfin bouger.
 
Narumi montra une vidéo d’un étrange terrien qui venait de prendre la parole. Il espérait gagner la guerre avec ses mots, néanmoins il fallait encore les maitriser. Son discours pouvait facilement se retourner contre lui. Tobi garda le silence, laissant les autres personnes réagir. Le roi de la Terre était bien un terrien, ce qui enlevait toute crédibilité à son discours, surtout que les fameux libérateurs étaient encore moins terriens. Le ninja masqué n’eut rien besoin d’ajouté, le reste de l’alliance résumant déjà le fond de sa pensée. Suite à ça Narumi se chargea de donner sa réponse. Voilà une bonne chose de faite. Ironiquement grâce à Kennedy les Saiyans étaient en train de devenir les envahisseurs, l’effet contraire de ce qu’il avait recherché.
 
Il était à présent venu le temps de s’occuper des Saiyans, et c’est le leader qui décida de la marche à suivre. Il allait se rendre en compagnie de Kefka afin de rentrer dans les négociations. C’était ce qu’il y avait de plus sage à faire actuellement. Mais la situation était tendue, et en effet le combat risquerait alors d’être l’issue le plus probable. Mais c’est justement ça qu’il faudra mettre en avant. Tobi était en accord avec SK, collant avec l’idée qu’il avait de comment se défendre.
 
Le leader des Black Feather reprit la conversation, approuvant l’idée de Tobi. Il ne lui restait à présent plus qu’à appliquer cette demande, et de chercher un nouveau dirigeant pour la planète. Une personne suffisamment réputé pour donner satisfaction au peuple, et à la fois suffisamment faible pour qu’il puisse être manipulé. En réalité la personne parfaite serait une personne avide de pouvoir, néanmoins il n’avait pas ça sous le coude. Il resta donc sur son idée de base.
 
SK et Kefka furent les premiers à partir, se lançant dans une négociation bien plus compliqué que de justifier d’avoir une fille dans son lit et de dire « ce n’est pas ce que tu crois ». Narumi s’en alla également à son tour, sentant un intrus. Jack proposa alors une partie de poker, néanmoins le ninja répondit négativement à sa proposition :
 
« Hélas je vais devoir être contraint de refuser, j’ai une affaire à effectuer. »
 
Le terrien se fit aspirer par le trou de son masque, partant ainsi à son tour, sans laisser la moindre trace. Enfin, excepté les nombreux curly trainant un peu partout dans la pièce, et un papier « Votez Tobi » qui était tombé de sa poche. Néanmoins, un objet manquait à présent à l'appel.
Jack O'Lantern
Jack O'Lantern
Demon
Masculin Age : 52
Date d'inscription : 31/10/2016
Nombre de messages : 148
Bon ou mauvais ? : Qu'en penses-tu ?
Zénies : 1800

Techniques
Techniques illimitées : Free-fire / Hollow / Jack the Ripper
Techniques 3/combat : Citrouille Explosive / Night Shade
Techniques 1/combat : Halloween

Meanwhile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Meanwhile   Meanwhile - Page 2 ClockDim 7 Avr 2019 - 14:32

Meanwhile


Meanwhile - Page 2 Giphy


Quelle ne fut pas ma déception lorsque l'ami Tobi quitta les lieux à son tour pour mener à bien sa mission consistant à trouver un remplaçant à notre bon vieux Kefka ! Mais nul ne saurait le remplacer, de mon point de vue, je ne voyais pas qui pourrait être à la hauteur de cet homme au charisme inégalable !
De ce fait, je me retrouvai nez-à-nez avec Renko le petit nouveau, qui semblait être mon total opposé : un type calme, silencieux et sérieux !

Alors que je faisais passer les cartes à jouer d'une main à l'autre à la manière d'un croupier, je finis par claper dans mes mains, rassemblant par ce même geste toutes les cartes dans un seul tas qui disparut dans le creux de mes mains. Lorsque j'éloignai de nouveau les mains, les cartes avaient disparu, il n'en restait rien.


"Bon !"
m'exclamai-je en me levant d'un bond.

"C'est pas que j'me fais chier, mais j'me fais chier ! Je vais aller accueillir comme il se doit les primates qui frappent à notre porte, surveiller qu'ils restent bien sagement dans la cour du château, tout ça tout ça. Contacte-moi s'il y a du neuf,
que l'on puisse faire une autre teuf !"


Sur ces mots, je serrai les poings, pliai les bras, et me mit à marcher en direction de l'entrée du château, en exagérant ma démarche déterminée : je faisais de grands pas en levant très haut mes genoux, tout en faisant basculer mes bras, poings fermés, d'avant en arrière au rythme de mes pas, et en bombant le torse.




Contenu sponsorisé

Meanwhile - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Meanwhile   Meanwhile - Page 2 Clock
 
Meanwhile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Château du roi-