Partagez
 

 La valeur d'une planète.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 353
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1360

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

La valeur d'une planète. Empty
MessageSujet: La valeur d'une planète.   La valeur d'une planète. ClockVen 9 Nov 2018 - 11:28
Le désert des mirages, une vaste étendue de sables aux reflet ardents. Si ce n’est pas la chaleur tonitruante d’un soleil de plomb qui parvient à éradiquer toutes formes de vie, alors c’est la sécheresse qui étranglera les visiteurs. C’est pour cette raison majeure que personne ne s’aventure profondément dans ce no man’s land. C’est par ailleurs cette absence de civilisation qui attire les chercheurs de trésors, car les pépites minérales riches de propriétés restent encore enfouies. Biensur, c’est l’or, les faibles gisements de pétroles et les pierres précieuses qui appellent en premier lieu à la recherche. Ridicule ! Seul les simplets et les mendiants au bord du gouffre risqueraient leur piètre existence pour de si maigres récompenses. Non, Rellum lui est un scientifique avare de connaissance et de véritables ressources de luxes qu’il ne conte pas juste récolter pour faire joli.
 
Arrivant depuis les cieux, arpentant une ombre menaçante au-dessus du plateau désertique, le docteur d’acier n’est pas venu seul … enfin pas vraiment. Il est escorté par une remorque lévitant et par cinq vulcans ; des Héras renégats dont le corps a été soumis à des expériences peu orthodoxes. Si leurs chaires blafardes obéissent désormais sans une once d’hésitation aux ordres, même les plus discutables, de leur maître de titane, ce n’est point le cas de leur psyché qui n’a pas été altérée. Beaucoup sont ceux qui ont crié aux crimes contre l’humanité, qu’il aurait mieux valut en faire des zombies décérébrés que des âmes prisonnières telles des marionnettes pleureuses. Que ces pseudo-philosophes aillent aux diables, non seulement les vulcans sont plus performants que de ridicules pantins, mais en plus cela sert d’avertissements aux récalcitrants qui osent encore mettre en doute la suprématie du seigneur Freezer. L’usine à bio-guerrier ne cessera de turbiner que lorsque la rébellion sera totalement écrasée au point que les futurs livres d’histoire les oublies. Il faut avouer, cela risque d’arriver asses rapidement vu le très récent pogrom effectué par la famille Cold.
 
*Quel dommage que je n’ai put assister à un tel évènement historique. Peut être à la prochaine planète à conquérir.*
 
Trêve de rêverie, les scanneurs internes de Rellum détectent finalement sa source de convoitises : un énorme rocher à l’apparence tordues et boursouflée, comme si elle est parsemée de bulbes rocheux. La troupe perdit en altitude pour se poser près de la chose. Le colosse y posa sa main droite et commença à creuser dans la pierre, forant et éclatant plusieurs centaines de kilos de rebuts. Ce n’est que quelques secondes plus tard qu’il en extrait, triomphant, son trophée. A l’apparence externe il ne s’agit que d’un banal orbe rugueux et peu ragoutant, mais en y donnant un corps de poing précis, le scientifique fissura la coque en deux révélant le précieux butin. En effet, à l’intérieur s’était endormie de l’eau piégée durant des millénaires devenant cristaux aux teints arc-en-ciel. Oui c’est bien une géode, mais encore plus, une géode plasmique ! Car cette eau-ci, avant de se transformer en joyaux, contenait des micro cellules qui se sont eux aussi mutés. Sur Terre, le temps n’a jamais eu l’occasion de fournir de tels œuvre d’arts. Mais sur Héra, c’est des veines entières qui la parcourent. Comment elles seront exploitées ? Seul le complexe cerveau électronique de l’automate le sait, mais ce qui est certain c’est que cela sera en faveur de l’armée intergalactique du souverain de l’univers.
 
"Commencez la récolte pendant que j’analyse cette géode et que je traite avec courtoisie le petit fouineur qui nous espionne."
 
Sur ces mots, un jeune Héra sortit en sursaut de derrière sa cachette. Cela fait depuis l’arrivée que Rellum avait détecté une faible et rachitique présence. Il a attendu le bon moment pour faire cette révélation afin de savoir les intentions de l’autochtone. Le concerné est sans nul doute un chercheur d’or au vu de ses vêtements ample et de son sac à dos dont une pioche dépasse. Néanmoins, à la suite de l’annonce, le jeune homme, au lieu de se présenter humblement et faire preuve de respect, se mit à fuir à toutes jambes tout en transpirant à grosses gouttes. D’après des calculs à vitesse lumière il y a environ quatre vingt onze pour cent de chances qu’il soit tout simplement terrorisé à la vue d’un escadron de l’armée intergalactique. Un comportement innocent et benêt parfaitement excusable. Mais il reste les neuf pour cent restant de chance que cela soit un rebelle survivant qui soit parvenue, via des méthodes illicites, à tracer la position de l’éminent scientifique de métal pour pouvoir récolter des informations ou pour effectuer un sabotage.
 
Un choix rapide et drastique s’impose. Alors que le pauvre hère arrive au sommet d’une dune, pensant pouvoir se mettre à l’abri d’un destin funeste, Rellum tira. De son orbite carmin, il traça un rayon laser qui fusa à toute allure en direction de la boite crânienne du malheureux. Deux questions se posent alors. Est-ce que cela valait vraiment le coup ? Bien entendu, l’androïde n’a accordé que trop de crédit envers les habitants de cette planète et trop de fois ils ont déçu par leur futile révolte. Mais plus important encore, est ce que l’attaque énergétique a touché au but ? Si non, qui ose s’interposer au jugement du scientifique en chef du seigneur Freezer ?
Beelax
Beelax
Démon du Froid
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4646
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Unité
Techniques 1/combat : Supernova

La valeur d'une planète. Empty
MessageSujet: Re: La valeur d'une planète.   La valeur d'une planète. ClockVen 9 Nov 2018 - 23:52
Au moins, il savait qu'il était fiché sur la planète. Le “Seigneur” Freezer avait informé ses défenses que Beelax était l'ennemi phare de l'Empire. Il venait de frapper un des gardes qui tentait de l'arrêter puis s'était téléporté dans un lieu inconnu. Était-ce vraiment une bonne idée de risquer sa vie en osant venir ici, sur les terres de Freezer. Plus personne était libre de ses choix, de sa vie, les Héras étaient enchaînés comme des chiens par le plus plus gros de leur espèce et les plus grands guerriers de l'univers ne faisaient rien pour sauver des millions de vies. Beelax, lui, voulait que les habitants légitimes de la planète retrouve un semblant d'humanité et s'il fallait se battre, il se battrait sans aucune hésitation. Où était ceux qui se prétendaient policiers de l'espace, les grands et beaux guerriers de l'espace ? Nulle-part. Ils étaient sûrement occupé à faire leur petites guéguerres mais ils étaient loin de se préoccuper d'un réel problème au sujet d'une population entière. Le fait que Freezer détruit une planète ne posait de problèmes à personne ! Beelax devait avouer que le sentiment de vengeance l'influençait beaucoup dans ses choix, mais il se battait pour le bien avant tout.

Enfin bref, il s'était donc téléporté en hâte et l'endroit était aléatoire. Il retomba sur un sable dur, tombant au sol ridiculement. Apparemment, il se retrouvait dans le désert des mirages et il était seul, ou presque. Il finit par se relever et regarder autour de lui.


”On pourra au moins dire que je commence à me faire connaître, c'est pas une si mauvaise chose, hmpf…”

Il n'y avait rien autour de lui si ce n'est des dunes, du sable et encore du sable… le vide. Où aller maintenant ? Il s'apprêtait à s'envoler pour regarder les alentours du haut mais des voix se firent ouïr. Il reconnaissait une voix robotique. Les énergies qu'il ressentait étaient étranges, très étranges. Il décida d'en savoir plus, logique comme façon de procéder pour les guerriers comme lui. Il monta une dune, puis une autre et les voix se firent plus proche et le Démon du Froid pût voir ceux qui parlaient. Un Héra lambda et un robot qui ne lui était pas inconnu. Le Docteur Rellum, qui avait participé à la Battle Royale qu'avait organisé le guerrier il y a de ça quelques temps. Il ne s'était quand même pas rallier à ça salaud de Freezer ?! Lui qui respectait tant la race de ce dernier et il se serait allié à celui dont le nom était néfaste ? Qu'il était naïf. S'il croyait que sa Majesté Freezer avait quelque chose qui pourrait l'intéresser, il se trompait. Il semblait aussi s'être endurci, il était devenu plus cruel car il venait de tirer sans hésitations sur un pauvre habitant sans défenses. D'instinct, le néo-Ganshou se téléporta à nouveau mais cette fois ci c'était contrôlé à la perfection. Il fit barrière entre le projectile et l'innocent et le dévia pour qu'il fuse jusqu'au ciel et offrir un joli feu d'artifices. La fumée avait recouverte la zone, alors il en profita pour s'adresser à celui qu'il venait de secourir.

”Va-t-en et ne reviens plus par ici !”

Et ce dernier s'exécuta, il courut aussi vite qu'il pût pour quitter cet endroit sans que le robot ne l'aperçoive. La fumée se dissipant, l'ancien soldat de Freezer avançait vers lui, calmement.

”Rellum, au service de Freezer. Je ne l'aurais pas pensé, j'imagine qu'il t'a bousillé le cerveau au point que tu lui offre tes services…”

Le fils d'Artic était fort au jeu du retournement de cerveau. Beelax en savait quelque chose, il avait lui-même été sous son emprise avant de se libérer et d'ouvrir les yeux.

”Et maintenant, tu tires sur un homme sans défense, sans l'once d'une hésitation. Décidément, les guerriers qui se respectent encore sont en voie de disparition. Prends en toi à plus fort, quelqu'un qui pourrait se défendre et te remettre à sa place !”

Son regard était dur, il fixait la boîte robotique. Il l'avait défié délibérément, souhaitant lui faire regretter sa lâcheté. À moins qu'il soit trop lâche pour répondre à la provocation ?
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 353
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1360

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

La valeur d'une planète. Empty
MessageSujet: Re: La valeur d'une planète.   La valeur d'une planète. ClockSam 10 Nov 2018 - 11:57
Le fin filet de rubis, fissurant le paysage, alla s’abattre contre le héra qui n’avait peut-être finalement rien demander à personne. Peut être qu’il s’agissait d’un innocent qui ne faisait que ce qu’il pouvait pour sortir de la misère. Certes, mais il vaut mieux prévenir que guérir. Le choc est certain, mais l’issue plutôt surprenante. Normalement ce n’est que le son d’un corps sans vie qui s’écrase mollement contre le sable chaud que l’on devrait entendre, mais au lieu de ça il y eu une levée de poussière ainsi que l’attaque énergétique carmine qui alla se perdre vers les cieux ardents. Quelque chose cloche. Aussitôt, Rellum mit ses capteurs en alertes. Une présence … familière viens de faire irruption et semble avoir sauver la vie du pathétique chercheur de binious. Cette aura, c’est certain il l’a déjà senti mais sans véritablement l’avoir approchée.
 
"Qui va là ?"
 
En temps normal, le docteur n’aurait pas posé la question et se serait directement mis en garde, mais la surprise et la curiosité ont pris aisément le dessus. La réponse ne tarda pas à se révéler de manière théâtrale. Un vent de vérité balaya l’écran opaque, mettant en avant un spécimen d’une race si bien connu et qui apporte bien souvent le respect. Un démon du froid, à la peau tantôt blanc laiteux tantôt gris pluvieux et aux gemmes d’un cyan azuréen. Cette palette de couleur ne trompera personne, il s’agit bel et bien de Beelax.
 
Oui, l’automate s’en souviens, il l’avait aperçu lors de la bataille royale qui s’était déroulé sur Vegeta, c’est même cet être qui avait organisé ce championnat sans pour autant y participer. A cette époque, le robot était encore en recherche d’une quête à accomplir et s’était inscrit sans réel but. Le déroulement du tournois fut particulièrement intéressant et dramatique, entre la hargne de Renko, la puissance cachée d’un terrien, la stupidité d’un sayan lambda et surtout la folie furieuse de Wulhut. C’est au final sans suspens que le robot finit lamentablement avant-dernier. Ce fut très instructif, car cette défaite a permis à Rellum de bien comprendre les forces gargantuesques qui parcourent l’univers et qu’il ne pourrait pas les affronter seul. Cette leçon il le doit à celui qui a mis en place le divertissement, c’est-à-dire Beelax.
 
Depuis, de l’eau à coulée sous les ponts, et l’androïde a enfin trouvée sa voie, purger le monde des souillures qui la compose. Pour parfaire cet objectif il trouva l’alliée, le maitre, le messie parfait ; le seigneur Freezer en personne. Sa mégalomanie et ses impulsions sans bornes de conquêtes, qui sont beaucoup décriées, se concluent sans cesse par des planètes colonisées et surtout maitrisée d’une main gantée d’améthystes. Les autochtones trop faibles d’esprit ou qui possèdent un sang trop sauvage sont éradiquées ou au mieux esclavagisées, les plus érudits et les plus sages se conforment aux nouveaux systèmes et rendent l’existence que meilleure. Lors de l’ascension de Rellum en tant que scientifique en chef, ce dernier fut surpris en parcourant les divers dossiers de constater que le célèbre Beelax faisait lui aussi partie de l’armée intergalactique … avant de déserter et de rejoindre les Ganshou. Une nouvelle qui change beaucoup la donne.
 
Les vulcans avait cessées immédiatement leurs travaux pour se mettre en position de combat, mais contre toute-attente, le contremaître d’acier leur fit signe d’une main assuré de reprendre le boulot. Les ex-héras n’eurent d’autres choix que d’obéir aveuglément à l’instruction. Rellum, lui, avança à pas lent et déterminée vers l’invité imposé. Celui-ci commença dès le début à mépriser vigoureusement les décisions d’avenir du robot, comme quoi l’éminent empereur se sert de lui comme d’un vulgaire jouet, comme quoi il fait preuve de sournoiserie à vouloir abattre un faiblard. Bref, les mêmes inepties habituelles d’un rebelle. Une fois la rengaine terminée, le mastodonte de titane se retrouva face à son interlocuteur à un mètre de distance, le dominant de plusieurs têtes.
 
"Je suis ravi de pouvoir enfin converser avec vous, je n’en pas eut réellement l’occasion suite au chaos provoqué lors du tournois sur Vegeta. Ne vous méprenez pas, la raison pour laquelle je ne vous abats pas sur le champ est, et il ne serait pas étonnant que vous le sachiez, mon profond respect envers votre race. J’ai appliqué le même procédé lors de ma seconde rencontre avec l’ange du froid, il s’est montré tout aussi dérangé que la dernière fois … je l'ai maîtrisé, avant qu'il, la queue entre les jambes, ne subisse la sanction du seigneur Freezer. Je pense que je suis bien clair sur mes propos."
 
Cette mise en garde effectuée, le colosse contourna le démon du froid et observa au loin la silhouette du jeune vagabond disparaître pour de bon, hors de portée d’une mort rapide. Le cyborg secoua la tête de frustration avant de se retourner vers le traître. Des questions sont à poser et des vérités à faire comprendre.
 
"Je suis bien conscient de qui est le seigneur Freezer et de ce qu’il fait, qu’il ne veut s’approprier l’univers que par plaisir. Oui, c’est égocentrique, mais est-ce un mal ? Est-ce qu’une seule de ses appropriations sombrent dans la déchéance ? Non, c’est même tout le contraire, de grandes civilisations naissent au-dessus des cadavres des véritables monstres qui ralentissent le progrès et la paix. Je n’aime pas les sacrifices, mais elles sont nécessaires. Et ce chemin tortueux, je l’ai choisi."
 
On peut ressentir à travers la voie gentleman de l’automate à la fois de la tristesse et de la fierté, mais absolument pas une once de regret. Sa position est prise et il n’en démordra pas de sitôt. Reste maintenant à savoir où Beelax se situe réellement et quel est son vrai visage derrière ce masque de détermination et de reproches.
 
"Oh, bien entendu, les Ganshous sont les gentils qui protègent aveuglément la veuve et l’orphelin lorsqu’ils sont en dangers. C’est louable, et je le pense sincèrement. Mais la gentillesse n’est que saint à court terme. Mais dès que la vraie misère, les vrais problèmes, les vraies conséquences de vos actes, qu’ils soient moraux ou politiques, gangrènent l’univers … que faites-vous à l’exception de pavaner votre bonté ? Rien. Des bons gens qui ne font rien."
 
Aussitôt, le docteur se pencha vers le démon du froid. Il n’y a que quelques centimètres qui les séparent désormais, et la lueur menaçante qui prend forme dans la lentille carmine installe une atmosphère particulièrement pesante.
 
"Maintenant, soit vous formulez des phrases contenant des arguments concrets et non des balbutiements infantiles, soit vous me laissez retourner à mon œuvre, soit vous m’agressez en assumant les sinistres répercussions que cela engendre. Rassurez-moi, vous n’êtes pas venu sur cette planète par simple coup de tête ?"
 
*… Sérieusement !*


Dernière édition par Rellum le Sam 10 Nov 2018 - 16:46, édité 2 fois
Beelax
Beelax
Démon du Froid
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4646
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Unité
Techniques 1/combat : Supernova

La valeur d'une planète. Empty
MessageSujet: Re: La valeur d'une planète.   La valeur d'une planète. ClockSam 10 Nov 2018 - 13:05
La vision de ce jeune Héra courant au loin, loin du perfide assassin, retrouvant sûrement sa famille, rassurait Beelax. Il avait au moins pu sauver un innocent qui était juste au mauvais endroit au mauvais moment. Maintenant, le Démon du Froid faisait face à ce docteur géant. Il lui avait dit ce qu'il pensait de ses choix à propos de son allégeance à Freezer. Rellum pensait que c'était une bonne chose, pour l'instant. Bientôt, il regretterait, il regretterait ses choix en voyant Freezer le traiter comme un moins que rien. En voyant Freezer ne rien lui offrir, alors qu'il avait fait des promesses douteuses.

Pourtant, lorsqu'il l'avait rencontré sur la planète Vegeta afin d'organiser sa Battle Royale, il ne semblait pas émaner un sentiment mauvais de lui et pourtant, le voilà au service de l'empereur. Comme quoi, les gens peuvent vite changer et dévier dans le côté obscur de la vie. Y avait-il encore une once d'espoir de ramener ce scientifique à la raison ? Probablement pas, jusqu'à ce qu'il s'en rendre compte lui-même. Les remords le travailleront lorsqu'il se sentira trahis. Mais Beelax allait quand même tenter de le remettre sur les rails, on ne sait jamais. Alors que le jeune Ganshou finissait de parler, le colosse lui faisait face à un mètre de lui, le toisant de haut. Il se disait ravi de faire la rencontre de celui qui lui avait permis de comprendre certaines choses. D'après ce qu'il disait, si Beelax n'était pas un Démon du Froid, il serait déjà mort et ils n'auraient pas cette petite conversation. Sauf qu'il oubliait que l'être de petite taille n'était pas un guerrier lambda, s'il croyait se débarrasser de lui comme ça, il rêvait. La seule bonne nouvelle, c'était que son admiration et son respect pour les démons du froid n'avaient pas changés. Même le ridicule Wulhut avait été épargné par le robot, si c'est pour dire… Le scientifique ayant fini, le contourna pour observer l'Héra s'enfuyant.


”Si tu crois que tu me feras repartir la queue entre les jambes, tu me connais mal Rellum !”

Il se retourna à son tour dans la direction du fuyard.

”C'est dommage, tu ne pourras pas ajouter un autre innocent à ta liste des morts.”

Le larbin du seigneur Freezer reporta son attention sur le petit invité, revenant au sujet initial. Apparemment, il était bien au courant de qui était le seigneur et il osait le suivre, quel d'être était-il ? Pour lui, les appropriations de l'empereur n'étaient pas déchéances, il disait qu'une grande civilisation naissait au bénéfice de tous les morts provoqués par l'Empire. Tous des innocents ! Des milliers d'innocents tués seulement pour la petite distraction de sa majesté Freezer. Et il osait dire que c'était pour le bien de tous ? Que c'était nécessaire ? Les habitants de sa planète étaient terrorisés par cet être odieux et malfaisant, ils ne lui obéissaient pas pour sa personne, loin de là.

”Tu t'entends parler ? Je m'inquiète pour toi Rellum, ton cerveau ou ce qui te sers de conscience doit être en miettes désormais, vu les sottises que tu dis. Toutes les appropriations de Freezer sont mauvaises pour tous, il ne sème que chaos et peur, rien d'autre. Jamais son peuple le soutiendrait par dévouement, ils se renferment sur eux par peur de perdre la vie. Et tu participes à ce chaos, tu es tout autant un enfoiré que lui et tu dis que c'est toi qui a choisi cette voie…”

Il tendit son bras et plaça son doigt sur le torse métallique du fidèle. Il y avait toujours du bon dans une personne, ou presque, et Rellum en avait, le guerrier en était sûr.

”Mais ça, tu peux encore le changer, tu peux te rattraper. Il y a d'autres organisations à qui tu pourrais offrir tes services de scientifique où tu aurais tout à disposition, mais ça ne dépend que de toi.”

Il lui laissa la parole et ce dernier parla des Ganshous et des “gentils” en général, disant que ils répétaient sans cesse qu'ils étaient bons et qu'ils se battaient pour ça mais qu'au final ils ne faisaient rien d'autre. Rien de concret. Beelax serra les dents après cette phrase, il ne manquait rien pour qu'il passe à l'acte et qu'il résonne le robot par la violence. Rellum se pencha au dessus de lui, seulement quelques centimètres les séparaient. Le larbin lui demanda de passer à l'acte en assumant ce qu'il s'ensuivait ou alors de quitter la planète docilement. Regardant la tête qui se dressait au-dessus de lui, son poing s'élança et fracassa ce qui lui servait de menton dans un magistral uppercut.

”On ne fait rien ?! Tu te demandes donc pas ce que je fais ici : j'agis ! Je ne peux pas faire semblant de fermer les yeux sur ce qu'il se passe ici, je suis venu résister ! Et bien d'autres guerriers le feront, il y aura toujours quelqu'un pour vous résister, ne t'en fais pas.”

Maintenant, il allait lui faire payer ses crimes, peu importe les répercussions. Il tendit son doigt vers l'ennemi et un rayon de la mort fusait vers lui et juste après il se téléporta dans son dos et utilisa ses rayons oculaires pour l'atteindre par derrière. Toujours derrière lui,  sa jambe s'élança pour le frapper avec son pied, pour l'envoyer plus loin. Il restait pour l'instant en forme de base, il s'adapterait pour la suite…
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 353
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1360

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

La valeur d'une planète. Empty
MessageSujet: Re: La valeur d'une planète.   La valeur d'une planète. ClockSam 10 Nov 2018 - 16:38
Hélas, bien trop souvent de fois hélas, le petit démon du froid prouva de part ses paroles dignes d’un preux chevalier d’un conte de fée qu’il est conditionné par la même et stupide culture. Tuer des gens sympas c’est mal, occire des dictateurs c’est bien. Heureusement que l’histoire a prouvé à maintes et maintes reprises que ce genre de pensées restreintes n’amènent qu’au désordre et un système démocratique biaisé et bien pire que le précédent régime. On contente le peuple tout en les abrutissants et par conséquent en les laissant faire n’importe quoi. A moins que cette communauté ne soit une colonie de fourmis, qui est néanmoins coordonnée par une reine, elle ne fera que s’autodétruire. Bien que cette logique dépasse les plus basses consciences, un chef charismatique, expérimenté et sévère est la seule solution pour amener un semblant d’harmonie.
 
Beelax ne fit par ailleurs pas que de se stéréotyper, il voulut même convaincre Rellum de rejoindre ses rangs en débitant que sa faction est bonne. Mais bonne à quoi ? A rien selon l’androïde qui ne s’empressa de s’en moquer en tête à tête avec son interlocuteur. Et visiblement, les mots employés commencent à agacer la créature dont l’expression faciales trahit ses sentiments. Elle s’énerve, mais pourquoi donc ? Parce qu’elle ne trouve pas de réponse sensée aux questions épineuses qu’elle ne s’est jamais posées. Par contre, l’androïde ne s’attendait pas que la patiente du nabot arrive si vite à ses limites. Sans crier gare, ce dernier flanqua un violent uppercut au menton du géant d’acier qui lâcha un grognement et un juron.
 
"Soit. Simplet."
 
Après s’être pris ce coup traître, quoique prévisible, le robot lança une petite impulsion pour reprendre un petit mètre de distance de sécurité. Au même instant, il remarqua l’adversaire pointer un doigt accusateur en sa direction. Bien entendu, c’est la technique fétiche des Colds qu’il utilise, le fameux rayon de la mort. Le filet énergétique fendit le désert et alla s’abattre sur le plastron du cyborg qui cracha un second râle. Et dire qu’il s’est récemment remis à neuf. Mais malgré la vive douleur sur son poitrail, le scientifique resta lucide et garda en vue son opposant dont le corps vient subitement de disparaître. S’il pouvait soupirer il le ferait.
 
*Aaaah ! Encore un utilisateur de déplacement instantanée.*
 
S’il y a bien une technique parmi toute contre laquelle Rellum s’est battu, c’est bien celui de la téléportation. Que ce soit le sayan nommé David, que ce soit l’ange du froid Wulhut ou bien cette garce d’Haruka. Tous ont abusé de ce système de locomotion gourmant en énergie mais diablement efficace. Et tous ont commis la même erreur que l’androïde a bien appris à punir désormais. Ses capteurs énergétiques en alerte lui permirent rapidement de tracer la position du traître qui n’a pas pris soin de masquer son aura. Pire, il prépare à lancer une nouvelle agression de ki au lieu de faire directement un coup au corps à corps. D’un mouvement rotatif sur un sabot tout en utilisant son propre poids pour accélérer la manœuvre, le cyborg est à nouveau bien orienté, notamment pour voir arriver deux traits rougeoyant issue des yeux furibonds du démon du froid. Il est bien trop tard pour lever un écran de protection pour s’en protéger, il va falloir être astucieux et rentable.
 
Une solution est trouvée ! Rellum tira un rayon oculaire unique depuis sa lentille en direction du trait de gauche, mais avec un angle particulier vers la droite. Ainsi lorsque le laser percuta le premier fil meurtrier, les deux attaques s’imbriquèrent l’une dans l’autre et furent dévier vers le second rayon. Le choc énergétique entraina une petite explosion bénigne tel un pétard mouillé. Satisfait de cette issue, le cyborg voulut contre-attaquer en flanquant une baffe au torse de l’ennemie. Mais ce dernier se permit aussi une agression via un coup de pied fulgurant. A nouveau, un changement de plan s’impose.
 
Alors que son coup initial visait un torse à découvert, l’automate dévia son bras vengeur pour parer la jambe de l’énervé. La suite suivit un schéma d’une précision chirurgicale. Tout se passa au même instant. La main du bras droit qui parait le kick saisit le genou au niveau de l’articulation et fit pression. Le regard embrasé tira un nouveau rayon oculaire qui aura pour but de gêner ou bien occuper l’adversaire. Le bras gauche fut utilisé donner un puissant mais non létal coup de paume dans l’estomac de la créature de bas en haut. Les jambes se tendirent pour donner suffisamment de force au titan d’effectuer la prochaine manœuvre.
 
Ceci était la première étape, déstabiliser et harceler. Seconde étape, que ce soit parce qu’il est parvenu à agripper un membre ou parce qu’il a enfoncé une main dans l’estomac, Rellum continua son combo en dessinant un arc de cercle gris bleu blanc dans les airs avant d’abattre dans un choc épouvantable le dos frêle de Beelax contre le sable. Mais à nouveau, le déplacer et le cogner contre terre n’est qu’une fraction du plan final.
 
Troisième et dernière étape, la remontrance. Ainsi plaqué contre sol dans cette position, il y a quelque chose qui se retrouve sans défense, livrée à elle-même. Utilisant son allonge supérieure, Rellum planta l’un de ses sabots dans la queue du démon du froid, à la base. Le membre peut bien gigoter ou s’enrouler autour du mollet, la suite n’en sera que plus aisée. Avec ses bras et de nouveau sa corpulence meilleure en taille, le robot tira le haut du corps de Beelax vers l’arrière d’une impulsion sec et avec la brutalité d’un forcené, l’envoyant au loin. Ce qui en découla n’en sera que le bruit craquant des os se séparer et le son dégoutant de la chair s’arracher. Si la manipulation est respectée, le traître n’a pas subi que quelques dommages mais est désormais privé de son cinquième membre qui git sanguinolant sous un sabot d’onyx.
 
"Ne nous faites pas perdre notre temps, surtout le vôtre si vous souhaitez me défaire avant que les renforts arrivent et ne gâchent votre précieuse existence."
 
Le sous-entendu est bien plus clair que de l’eau de roche. Le cyborg, loin d’être ignare, sait que le traître est à l’heure actuelle sous sa forme de réduction. Certes elle est plus faible, mais elle permet une fois brisée de revenir à la forme finale et surtout de soigner les blessures et de repousser les extrémités perdues. Et que toute la stratégie qui consiste à arracher la fameuse queue ait fonctionnée ou non, Beelax se retrouve désormais avec un compteur gravé sur l’âme et sera sans doute obligé de se transformer s’il veut finir à temps sa vendetta. La pression est énorme, mais elle est factice. En effet, bien qu’annoncée, l’androïde n’a absolument pas appelé une rescousse, son égo, qui se développe de plus en plus, a pris le dessus. L’objectif est juste de faire stresser l’intrus et d’attiser d’avantage sa colère pour en profiter plus amplement. Cela ne fait que commencer.
 
"Oh et il me semble vous avoir prévenu, voici votre sinistre récompense."
 
Tel un projecteur, le vicieux robot montra l’hologramme de plusieurs écrans qui ne sont que les images des scooteurs d’une dizaine de vulcans qui patrouillent dans un petit bidonville de quelques centaines d’habitants. Des déchets sans originalité qui n’attendent qu’une fonction ou un travail imposé par le système. Un futur radieux les attend. Mais un claquement de doigt du maître de titane ainsi qu’un ordre mental changea leur avenir. Les vues internes d’abord innocentes devinrent un spectacle que l’on qualifier de crime contre l’humanité. Les ex-héras se jetèrent sans vergognes sur leur compatriote, les égorgeant à mains nues, leur arrachant leurs visages avec les dents, les étouffant en les plaquant contre les murs. Que ce soit des vieillards rachitiques, des adultes d’âge mûres ou des gamins enjoués, les pantins ne firent pas d’exceptions ou de traitement de faveur. De toute manière les cadavres serviront plus tard de composant. Horreur et mort sont les seuls mots qui peuvent qualifier ce qui se passe avant que le docteur ne stoppe la séance, coupant le film tout en applaudissant sarcastiquement. Encore une provocation gratuite qui rajoutera une veine enflée supplémentaire.
 
"Vous avez agi, grand bien vous fasses. Voyez comment votre vision du bien ne concerne que vous. Un héros exemplaire."
 
Est que la douleur d’un adversaire plus tenace que la moyenne, l’anxiété de voir arriver une armada et la colère d’un pogrom auront raison du mental de Beelax ?
Beelax
Beelax
Démon du Froid
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4646
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Unité
Techniques 1/combat : Supernova

La valeur d'une planète. Empty
MessageSujet: Re: La valeur d'une planète.   La valeur d'une planète. ClockLun 12 Nov 2018 - 7:09
Ce qui devait arriver, arriva. Dès lors où les deux s'étaient fait face, la suite était déjà toute tracée. Raisonner le robot Rellum n'était visiblement pas possible alors ils règleraient ça en combat. Le Démon du Froid prenait beaucoup de risques pour défendre ses idéaux, il n'y a pas si longtemps, il fut envoyé aux cieux par le maléfique Dark Jewel. Perdrait-il la vie aujourd'hui ? Il était certain que non, il survivrait. Il avait plusieurs cartes sous sa manche qui lui permettrait de résister au cyborg. Sa première réaction dans cet affrontement avait été d'envoyer une belle droite dans le visage de son ennemi. Ça marquait le commencement, les choses sérieuses allaient débuter. Voyons voir ce que valait Rellum face à quelqu'un qui pouvait se défendre !

Par peur, le fidèle de Freezer avait prit quelques mètres de distance mais Beelax n'allait pas en rester là et il réattaqua de plus belle en enchainant avec un rayon de la mort, technique typique des Démons du Froid. L'attaque fit mouche, s'encastrant dans le plastron de son adversaire mais il en voulait toujours plus donc il usa de la téléportation pour apparaître dans le dos du robot. Intelligemment ou pas, il continuait d'utiliser des attaques énergétiques et cette fois-ci c'était autour des rayons oculaires, dirigés tout droit vers le soldat de l'Empire Cold. Il n'avait que quelques secondes pour réagir et c'est ce qu'il fit, il eut l'astucieuse idée d'envoyer qu'un seul rayon vers une des attaques pour ensuite dévier vers le deuxième, ce qui annula les deux rayons oculaires. On ne pouvait pas omettre que le scientifique ne manquait pas de ressources et d'ingéniosité alors que le guerrier gemmé combattait plus à l'instinct. Pour clore son enchaînement, son pied s'élança pour frapper d'un coup sec la poitrine de la cible. Malheureusement, tout ne se passa par comme prévu… Son pied fut stoppé en pleine lancée par le bras droit du docteur, qui ne s'arrêta pas là. Il attrapa, avec cette même main, le genou du Ganshou et fit pression, ce qui procura une douleur qui lui fit serrer les dents. Rellum, de sa main de fer, frappa l'estomac du fils de Bouta, ce qui eut pour conséquence de le faire cracher. Entre-temps, il avait créer un hologramme dans le ciel, sans préciser pour quelle raison. Pour l'instant, Beelax ne devait penser qu'à se libérer mais il n'eut pas besoin de chercher loin, son ennemi le jeta contre le sol et le réflexe fut grandiose, il réussit à se téléporter pour ne pas se fracasser le dos contre le sol et réapparaître quelques mètres plus loin, sur ses deux pieds, évitant davantage de degats. Cependant, il ne baissa pas sa garde, ce n'était pas fini. Une pression soudaine apparut sur sa queue. Impuissant sur ce qui allait se passer, il fut soudainement projeté vers l'arrière sans rien ne pouvoir y faire. Sa queue s'arracha dans un craquement bruyant, le sang giclant, le bruit horrible de la chair s'arrachant. Son corps retomba des mètres plus loin, sans queue donc. C'est à ce moment que le Docteur personnel de l'empereur prit la parole, lui demandant de ne pas lui faire perdre du temps en passant direct aux choses sérieuses. Décidément, il en savait des choses sur l'espèce des Démons du Froid. Il était au courant que le guerrier aux gemmes bleues n'étaient qu'en forme de réduction. Il avait pénétré la planète sous cette forme pour ne pas attirer l'attention, même si ça n'avait pas fonctionné. Beelax finit pas se relever afin de faire face au cyborg.


”Tu es devenu sauvage, tu as bien changé. Et je vois que tu es bien informé sur la race de mes confrères, félicitations, tu as bien révisé. Ton vœu va être exaucé.”

Le combat allait donc reprendre et il allait pouvoir contre-attaquer, mais Rellum en avait décidé autrement. Il pointa l'hologramme, montrant un bidonvilles d'Héra, qualifiant ceci de “récompenses” pour ses actes. En premier lieu, tout paraissait normal sur les images puis ce fut le chaos. Des Héras changèrent littéralement de comportement et commencèrent à tuer leurs propres compatriotes, sans pitié. La scène était d'une violence inouïe qui en dégoûterait plus d'un. D'autres seraient prit d'une colères ahurissante et c'était le cas de Beelax. Ses dents se serraient à limite de se casser, ses poings étaient serrés, sa rage menaçant d'exploser à tout moment.

”Comment as-tu osé faire ça enfoiré ! Ils n'avaient rien demandé et tu les tues sans aucunes raisons. Tu mérite qu'une chose, c'est les rejoindre dans l'autre monde, maudite boite de ferraille !!”

Il était temps de passer aux choses sérieuses, il passa en forme finale puis il fut rapidement accompagné de l'aura rouge l'entourant, apparaissant en un éclair. Il était donc en forme originelle et muni du Kaioken. D'un bond, il se retrouva devant le robot et le frappa avec ses poings à maintes reprises au niveau de la tête puis d'un coup il se téléporta au-dessus de lui et le frappa avec ses poings liés telle une massue. Il était toujours dans les airs et il atterrit littéralement sur son opposant de le but de le faire tomber à plat ventre sur le sol. Une fois la chose fait, il frappa le cyborg à plusieurs reprises alors qu'il était au sol, ce qui l'enfonça dedans encore plus, créant un cratère énorme. Il finit par lancer un Kihoha vers le larbin des Colds pour le déstabiliser puis il aggripa son corps pour le faire tournoyer et le lancer dans les cieux. À ce moment, il canalisa son énergie pour la relâcher dans un rayon puissant et rapide qui fusait vers le scientifique, qu'il avait appelé Fresh Canon. Cela créa une explosion mais Beelax n'en avait que faire, il lévita vers son adversaire et le tient en s'enroulant autour de lui à l'aide de ses bras, de ses jambes et de sa queue. Puis ils piquèrent vers le sol. Leur vitesse était incroyable, le choc serait énorme mais le Démon du Froid n'était pas dupe et juste avant la chute, il se téléporta quelques mètres plus loin en observant l'endroit où Rellum s'était probablement écrasé.

”Tu vas regretter d'avoir tué tous ces innocents, je vais te faire regretter crois-moi ! Freezer retrouva son toutou en pièce, il s'amusera à reconstruire son jouet préféré !”

De la colère émanait de sa voix et elle ne serait pas prêt de se calmer. Avec tout cela, il avait oublié que Rellum avait mentionné des “renforts” et à vrai dire, il s'en fichait. La seule chose à laquelle il pensait, c'était de tuer ce robot !
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 353
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1360

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

La valeur d'une planète. Empty
MessageSujet: Re: La valeur d'une planète.   La valeur d'une planète. ClockLun 12 Nov 2018 - 18:04
Bien que les deux premières agressions du traître fassent mouche, l’orgueil soudain qui l’investit renversa vite la vapeur. En effet, grâce à un enchainement finement réfléchit et d’une précision millimétrée, Rellum parvint non seulement à contrer l’assaut du furieux mais à également à riposter avec une efficacité exemplaire. Le résultat est clairement un succès ; le petit démon du froid se releva douloureusement d’une valse robotique avec quelques égratignures et surtout sa queue grossièrement sectionnée. Le membre manquant se contorsionna dans tout les sens avant que le manque de sang n’en fasse qu’une simple pièce de viande déformée sous un sabot d’acier trempée. Visiblement, le blessé est terriblement vexé et ne manqua pas d’insulter son tortionnaire de sauvage. Lui, sauvage ? Non, il n’a été que simplement méthodique et performant dans ses actions. Mais quitte à pousser le bouchon un peu plus loin, pourquoi ne pas aller dans le sens du déraisonné ?
 
"Non, ceci est de la sauvagerie … qui découle de vos méfaits."
 
Et c’est à ce moment précis, que le vicieux androïde décida de projeter la séance d’une race qui se fait horriblement violentée par ses ex-congénères. Sanglant, terrifiant, inhumain qu’est cette vision macabre. La fin du film qui n’est arrogamment applaudit que par le scientifique qui viens ajouter une dose de haine salée dans la salive de Beelax qui, comme ce qui était convenu, laisse ses sentiments prendre le dessus. Dans un élan émotionnel d’une ire palpable, le démon du froid révéla enfin sa vraie forme, une variante légèrement plus grande de celle de réduction, plus lisse et aérodynamique et surtout diablement plus puissante. Tout s’accorde selon le plan initial, l’ennemie vient d’utiliser l’une de ses cartes maitresses qui vient de refermer ses plaies mineures ainsi que de reconstituer sa queue manquante. Et en prime il est désormais au bord de la folie et donc en proie aux erreurs. L’automate pourrait presque en voir une pâle copie du défunt ange du froid.
 
Confiant, serein, mais pas au point d’en être stupide, le robot se mit en garde attendant sagement que la bête fasse le premier faux mouvement. Et c’est sans surprise que cela arriva. La créature en colère se jeta tête baissée vers son bourreau métallique paré pour le meilleur. Mais pas pour le pire. Que se passe-t-il ? La cible est déjà si proche ? Pourtant selon les calculs infaillibles du grand mathématicien, Beelax sous son apparence ultime est certes bien plus puissant et rapide mais à ce point. Son étonnement se transforma en douleur lorsqu’une première baffe vint lui cabosser d’avantage son menton déjà abimé. Le cyborg dut s’efforcer pour ne pas laisser la tête basculer vers l’arrière afin de garder en visuel son agresseur. Ainsi il put s’arranger comme il put pour parer la suite brutale qui consistait à lui marteler le visage. Parer, c’est tout ce qu’il pouvait se permettre, il n’avait juste pas le temps pour caler une contre-offensive. Le diable de cyan drapé d’une enveloppe cramoisie était complétement déchainé. Mais malgré ce tohu-bohu, cette forme rougeâtre si bruyante fut étrangement familière. Outrageusement familière.
 
*Une force et une rapidité qui défient les lois de la physique ? De rouge ? Est-ce que …*
 
De nouveau, le harcèlement du monstre fit cesser une phase de réflexion et de doute. Le furibond usa de nouveau d’enquiquinant déplacement instantanée, mais sans pour autant recommettre la même erreur qu’auparavant. Cette fois-ci, il en profita pour donner un violent coup martial dans la coque dorsale de l’être d’acier qui en tomba au sol face à autant de pression. Et la fête n’est pas encore terminée, il faut agir et vite. Ronchonnant, Rellum se fit violence pour ériger presto une barrière cinétique violacée de forme sphérique qui engloba toute sa carcasse. Cela permit de freiner un tant soit peu cette situation déplaisante. Ainsi protéger, le scientifique en profita pour se retourna et observer avec stupeur l’amalgame de haine qui continue sa course démente en continuant de frapper avec vélocité la coque protectrice. A nouveau, pas d’ouverture possible à exploiter pleinement, l’énergie doit alimenter de manière constante le bouclier pourpre. Autrement il subirait bien trop de dégâts à en juger à quelle vitesse surprenante il commence à s’enfoncer dans le sol sablonneux qui semble fuir cette hargne.
 
La défense tiens bon, et le cyborg sait qu’il peut compter sur sa batterie illimitée pour que cela dure éternellement. Mais c’est compter sur un nouveau coup de théâtre. Voyant sans doute que cela ne servirait à rien de continuer le martelage, Beelax balança avec détermination un orbe de ki qui surchargea la barrière qui se dissipa en une myriade de paillettes violettes. Puis, dans la confusion, une main au cœur blanc pur mais à l’aura de feu agrippa puis fit fuser vers les cieux le corps massif du cyborg. Et c’est pendant ce voyage forcé qu’il détecta en panique une importante pic énergétique venir d’en bas. Mais c’est surtout dans ce bain d’air frais qu’un déclic se produisit. Une épiphanie.
 
Ça y est ! Il se souviens d’où cette anomalie rougeoyante a déjà été vue : Des enregistrements des derniers instants du docteur Willow. Lorsque ce brillant scientifique fut forcé de combattre dans un exosquelette contre Son Goku, cet ignoble sayan ! Le macaque de l’espace a également usé d’un tel tour flamboyant pour exploser ses limites et, malheureusement, vaincre. La même histoire s’est répété face au seigneur Freezer en personne qui y rencontra des difficultés. Le Kaioken, la technique de dieu. Comment Beelax l’a-t-il maitrisé ? S’est-il acoquiné avec l’autre chimpanzé ? Ce n’est pas le plus important. La priorité est : comment le combattre ? A cela, il peut remercier son expérience post-naissance et ironiquement à Goku de lui fournir une réponse.
 
*Petit cachottier.*
 
La pensée personnelle ne fut que si courte grâce à l’approchement fulgurante d’une énorme vague d’énergie. Cette chose ne désire clairement qu’un chose, réduire à néant ce qu’elle croise. Et elle est si proche, que sa chaleur affola les capteurs de Rellum. Dès lors, sa carte mère débita des téraoctets à ne plus savoir quoi en faire. Toute la carcasse subit un overclock absolument démentiel donc l’excès fut redirigé vers divers processeurs. Ces derniers transformèrent cet excès abondant en calculs infinie qui explosèrent les lois quantiques qui s’appliquent sur l’être d’acier. Puis ce fut la division par zéro de trop. Le cyborg en est altéré de manière arrangeante. Certes surprenant mais arrangeante. Son corps n’était plus au même endroit, il a été sous effet de distorsion. Ce n’est même pas du niveau du déplacement instantanée. C’est, il était là, et à partir d’un moment qui n’est pas un instant il est quelques mètres en arrière de côté. Un système de défense in extremis efficace, quel dommage qu’il ne puisse être utiliser offensivement.
 
Quoi qu’il en soit, le voici hors de danger et à moitié masqué par la fumée générée par la boule de feu qui était censé le réduire en cendre. De là-haut il vit que Beelax, encore, se rua vers son jouet, toujours sous son problématique Kaioken. Enfin, c’est ce que feint l’androïde, comme s’il ne sut quoi faire. Bien entendu c’est le contraire. Le démon du froid, toujours ivre d’ire, déploya ses cinq membres pour agripper la carcasse du scientifique tel un saibamen. Faire une choppe sur quelqu’un prêt de deux sa fois sa taille ? Une folie, mais c’est sa chance ! Chose voulut, chose faite, mais certainement pas comme initialement convenu. Si le fou aux gemmes cyan a bel et bien saisit le géant, ce dernier usa de sa ruse et de sa corpulence bien plus volumineuse pour placer ses jambes pour coincer avec véhémence la queue de l’agresseur puis ses mains, bien que bras désormais coincés, sous les aisselles. Et bien que Rellum se laissa fuser vers terre avec son hôte, tête en bas, il en profita pour faire deux choses. Premièrement, et devinant ce qui implique d’atteindre une destination finale sous cet angle, il fit un tir oculaire puissant et continu … vers l’horizon … comme s’il loupait constamment de viser la tête de son geôlier. Pourquoi ? La réponse ne saurait tarder. Deuxièmement le robot fit pression de tout son corps sur le frêle extraterrestre. Non seulement les points de pression risquent de sévèrement effritée les articulations de la queue et des bras du démon du froid, mais en plus le contrecoup suivant au Kaioken devrait être intense.
 
Oui, cette fameuse technique à un bien un coup et ce n’est pas de l’énergie spirituelle ou magique, mais bien corporel. Ces images, que Rellum s’est passé en boucle pendant des années, où il voit Son Goku transpirer abondamment et laisser ses muscles crier à l’aide à chaque coup porté sous cette bénédiction a double tranchant sur son père. Frapper fort mais pour subir fort. Pour contrer la technique de dieu il ne faut ni parer, ni subir, ni esquiver, il faut bel et bien rendre la monnaie et ainsi faire payer le prix double. Le tout en faisant preuve d’ingéniosité.
 
Et maintenant ? L’adversaire subit, c’est bien, mais la destination finale approche dangereusement, et c’est évidemment au dernier instant que Beelax largua les amarres en se téléportant en sécurité. Mais a-t-il remarquer la supercherie dans toute sa rage sans fin et la douleur omniprésente ? Peu probable et surtout peu importe. Car la raison pour laquelle le cyborg a utilisé horizontalement son laser dans la version la plus brute, c’était pour faire incliner le sens de la chute. Ce qui était à la base une chute à deux soixante-dix degrés trigonométriques a été réduit à deux cent quarante. Oui, le choc reste brutal et l’ossature de Rellum en a pris un coup, mais bien moins que si ce fut en plein dans le mille.
 
Se relevant péniblement du second cratère créé durant la bataille, le docteur se fait de nouveau charrier par l’autre taré qui vomit ses mots plus qu’il ne les prononce. Le mastodonte d’acier, éraflé de partout, en rit intérieurement. Lui qui a bien souvent faillit perdre la vie à cause de ses incroyables prises de colères, le voila en face de quelqu’un qui le réplique et de manière plus grandiloquente. Mieux encore, il profite ouvertement de cette absence de raison. Est-ce que la teigne s’en rend-il seulement conte ? Non, et c’est jouissif. Il est temps de mélanger travail et plaisir : à le poussé à bout. Roulant de ses massives épaules, faisant fi de ses blessures tant bien que mal et en remerciant son état de cyborg infatigable, le chercheur en chef de l’armée intergalactique répondit à la menace.
 
"Oui, vous pouvez me disloquer puis m’éparpiller aux confins de l’univers. Et ensuite ? Mon héritage perdurera quoi que vous fassiez. Mais c’est tellement plus simple de cogner quelqu’un que d’en combattre l’esprit. Brisez-moi donc pour laisser vos précieux innocents périr. Supprimer le seigneur Freezer pour les laisser en proie à l’anarchie. Honnêtement, de tous les spécimens des démons du froid, vous êtes le second qui me désole, mais bien celui qui me déçoit le plus. Aveugle et naïf."
 
Un discours incisif qui ne va pas que laisser des marques. Bien qu’il fût déjà sur ses gardes, le colosse renforça sa position de garde tout en plantant ses épais sabots dans le sable ardent, une idée en tête. Puis, il se permit de tirer un simple rayon oculaire vers son adversaire dont on peut entendre le sang bouillir de très loin. Ne serait-ce qu’une demie seconde plus tard qu’il fusa en ligne droite vers sa proie, et les jambes à moitié ensevelies firent gerber le sable tel un geyser ocre, camouflant un robot à la présence nulle. L’instant d’après, lorsqu’il sera à portée de frappe, une carrure massive et intrigante surgit de la trainée de manière provocatrice. Le titan souhaite chopper la mâchoire du démon du froid des deux mains tandis que la lentille brille d’une envie meurtrière.
 
Mais étonnamment, que Beelax subissent, riposte ou esquive, tout cela est vain. Car ce qu’il voit et qui lui bouche plus de la moitié de sa visibilité n’est pas réel. Il s’agit en vérité d’un hologramme envoyé en leurre. Le vrai combattant de titane, est dans l’angle mort, juste derrière et légèrement de biais afin d’esquiver à l’avance un probable rayon de la mort ou oculaire de réflexe. Pouvant disposer ainsi d’un tel avantage, l’androïde en fit bonne usage. De ses grandes mains il choppa celles de l’opposant au niveau des phalanges, les refermant sur elles même. Qu’il tente de tirer un kikoha ou un rayon mortel, il ne fera que se blesser lui-même. Les pieds solides et plats de métal allèrent frapper leurs homonymes de chairs, pour les déplacer de tel sorte qu’ils gênent un minimum la queue fraichement repoussée. Et cette lentille ci, qui est authentique, est prête à contrer un regard énergétique.
 
Cette prise, Rellum aurait voulut la faire plus tôt mais n’avait pas toutes les cartes en mains. Désormais c’est le cas. Et tandis qu’il a la grappe sur le traître qu’il juge indigne de faire partie de la plus grande espèce jamais connue de l’univers, il libéra son idéologie. Dès lors, une foudre d’un rouge sombre surgit des entrailles du cyborg. Cette représentation virulente de ce que désire le scientifique se rependit tel un remède dans le corps du prisonnier. Les éclairs zébrèrent les muscles, purgeant Beelax de tout ce qu’il est : un usurpateur. Tout doit disparaître ! Oh, même si ce dernier tente vainement de frapper par habilité de son front, ses genou voir sa queue s’il est bon … il ne fera que se faire d’avantage mal en plongeant sa peau dans l’aura électrique. Qu’il parvienne à se défaire de la choppe, le tortionnaire reviendra au corps à corps finir le travail.
 
Six secondes se déroulèrent avant que l’idéologie ne prenne fin. Qu’en est-il du héraut de la justice inquisitrice ?
Beelax
Beelax
Démon du Froid
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4646
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Unité
Techniques 1/combat : Supernova

La valeur d'une planète. Empty
MessageSujet: Re: La valeur d'une planète.   La valeur d'une planète. ClockVen 22 Fév 2019 - 13:17
Le combat prenait une tournure plus qu’intéressante, les deux forces étaient quasiment égales ou presque, mais c’était sans compter ce que Beelax gardait en réserve. Le robot venait de montrer des images digne d’un film d’horreur qui en ferait vomir plus d’un. Un peuple totalement fou s’entretuant et ça, à cause de ce foutu empire dirigé par l’être le plus ignoble de l’univers qui arrivait à laver le cerveau de personne respectable, comme Rellum. Le Démon du Froid regrettait vraiment qu’il ait mal tourné, autrefois il avait son estime et maintenant, voilà qu’il était destiné à le détruire. Il avait essayé de lui parler mais en vrai, le serviteur de Cold avait aussi essayé de le rallier à sa cause mais il échoua également. Il ne restait qu’une solution, la bagarre. Un combat violent, sûrement l’un des plus dur en intensité que Beelax avait rencontré. Alimenté par la rage de ces images, il était hors de lui et avait éveillé, pour la seconde fois dans le monde des mortels, le Kaioken. Et il s’était élancé sur Rellum comme un chien après son os, il voulait le ronger jusqu’aux boulons. Pendant un moment, il prit le dessus, échangeant des coups sans que le robot puisse contre-attaquer avec une quelconque offensive. Apparemment, ses calculatrices avaient oublié de prendre en compte ses événements car il était totalement dépassé. Les poings du vengeur frottant contre l’acier du manipulé, procurait une satisfaction au Ganshou. Trouvant comme seule solution de faire apparaître une enveloppe d’énergie, le robot resta planqué dans sa belle protectrice, attendant une ouverture qui n’existait pas. Beelax finit par créer une orbe d’énergie qui déferla contre la sphère pour la faire disparaître. Ensuite il agrippa son adversaire pour l’envoyer vers un ciel bleu pur et le suivit dans cette course rapide et l'enlaça de tous ses membres. Ceci fut sa première erreur depuis que le Kaioken était apparu. Dans sa colère, il avait balayé d’un revers de la main l’information que le docteur Rellum était bien plus imposant que lui, concentré sur son enchaînement. Bref, c’était désormais trop tard pour changer de plan, ils fusèrent tous les deux vers le sol à une vitesse ahurissante, pendant la descente aux enfers, le robot tenta des tirs de rayons oculaires, en vain, ils n’atteignirent pas sa cible. Le sol se rapprochait à grande vitesse alors le démon se téléporta au dernier moment pour éviter le choc. Ses bras et sa queues étaient endommagés mais ça ne suffira pas à l’arrêter. Ses bras pendaient le long de son corps, inertes. Beelax menaçait une énième fois son opposant et ce dernier répondit que même en milles morceaux sa conscience sera toujours présente. Il ajouta que le ganshou était le deuxième membre de sa race qui le désolait mais le premier qui le décevait. Le combattant prit un moment pour répondre, mettant les choses au clair. Il se calmait, il s’était trop laissé guider par ses sentiments jusqu’à lors, alors il laissa son sang refroidir avant de répondre.

“J'imagine que le premier est l’ange du froid, lui au moins a eu le courage de ne pas se soumettre au pire être de notre race, de le combattre ouvertement. Si je te déçois c’est une bonne chose, cela signifie que je m’éloigne encore plus de vos idéologies.”

Après ces quelques paroles échangées, l’affrontement allait pouvoir reprendre pour décider qui sortirait vainqueur de celui-ci. Cette fois, c’est Rellum qui partit à l’offensive en envoyant un simple rayon oculaire qui fut contré par un autre rayon oculaire, tout simplement. Puis, le robot fonçait vers lui comme Beelax l’avait fait il y a quelques minutes. Il se mit en garde et au moment où il allait esquiver, ses mains de chair furent immobilisées par des mains métalliques, il était paralysé. Il reçut un coup dans les jambes qui le mit à genoux, devant le docteur. Il ne pouvait pas attaquer avec ses mains au risque de se blesser lui-même. Il était vraisemblablement en mauvaise posture, impuissant. Pour l’instant, il était à la merci de son adversaire. Ce dernier en profita, une armure électrique apparut autour de lui et des éclairs viennent contractés les muscles du démon azuré. Au bout de cinq secondes, il décida de réagir comme il pouvait s’il ne voulait pas y passer. Il tira des rayons oculaire vers le sol pour se propulser plus loin, son corps toujours empli d’éclairs dévastateurs. Son corps tomba au sol, pendant que son corps fumait et une fumée s’éleva et brouillait quelque peu la vue. Si Beelax voulait sortir vainqueur de ce combat, il devait utiliser sa dernière carte.

Personne ne pouvait voir ce qu’il se passait derrière la fumée, mais on sentait bien que son énergie changeait encore une fois. Quand la fumée se dissipa, ce n’était plus la même qu’on voyait. Son apparence avait changé, son énergie aussi et surtout le plus important : sa puissance aussi. En effet, vous l’aurez compris, il venait de passer en forme d’augmentation, c’était son dernier atout. Il tendit ses mains devant lui pour constater le changement puis il resserra les poings et regarda Rellum, son regard avait changé. Si cela ne marchait pas, ce serait la fin.


“Ce fut un beau combat, Rellum.”

Il leva les bras au ciel et rapidement une boule de taille moyenne se forme et il la lança évidemment vers son rival. Pour augmenter la puissance et la rapidité, il plaça ses mains vers elle et tira un « Fresh Canon ». La puissance était multiplié et la vitesse également, Rellum ne devait pas sous-estimé cette double attaque. Lorsqu’elle atteint son but, le vacarme fut immense, le sol tremblait, on pouvait entendre l’explosion à des kilomètres. Le Démon aux gemmes cyan n’allait pas laisser de répit à son adversaire et se ruait déjà sur lui, le poing en avant. Une fois à sa hauteur, son poing droit se dirigeait vers la joue gauche métallique mais subitement il disparut pour réapparaître au dessus du chouchou de Freezer et son pied s’encastra dans le crâne robotique pour endommager ses capteurs essentiels et il enfonça le clou en joignant ses mains pour frapper le dessus de la tête avec un coup massue surpuissant. Il usa pour la centième fois de la téléportation pour se retrouver devant son ennemi et lui offrir une belle droite dans ce qu’on pouvait qualifier de tempe droite. Il s’envola plus haut dans le ciel pour jouer le tout pour le tout. Il allait tenter l’impossible. L’aura rouge venait se mêler à la forme striker de Beelax. Il pointa son index vers le ciel, chargeant sa supernova et attendit qu’elle arrive au plus haut de sa puissance.

“Adieu RELLUM !!”

Et il abaissa son index comme le jugement dernier, c’était probablement la dernière attaque ou du moins il l’espérait. Le contre coup de ce combat serait énorme, il ne pourrait probablement plus bouger et devrait sûrement appeler au secours. Pour le moment, il restait hors de portée, le regard fixant la boule de feu qui avançait dangereusement vers son adversaire, elle était gigantesque, la scène était incroyable. Un soleil venait de faire son apparition sur la planète du sable. Dans la logique des choses, il devait en avoir finit de Rellum, l’attaque était décuplé par la puissance de la forme d’augmentation mêlée au Kaioken. Serait-ce la fin d’un combat insoutenable ?...
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 353
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1360

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

La valeur d'une planète. Empty
MessageSujet: Re: La valeur d'une planète.   La valeur d'une planète. ClockVen 22 Fév 2019 - 21:21
Tout se passe comme convenu. Beelax, enhardi pas sa sacro-sainte croisade contre un mal qui n’existe pas, a laissé sa colère prendre le dessus. Encore mieux, il fait usage d’une technique autodestructrice qu’est le kaioken, ce qui n’est pas inconnue à l’automate. Ce savoureux mélange d’ire et d’erreur permet au docteur d’acier de prendre subtilement l’ascendant sur le combat. Et donc, au terme d’une ballade tantôt terrestre tantôt aérienne, Rellum se relève avec un peu de difficulté face à un démon du froid azuré qui peine à mouvoir ses bras, révélant une garde déplorable. Et malgré cette stature ensanglantée, le renégat se permit de gerber une nouvelle fois d’à point il est aveuglément fier de la futilité de sa résistance face au futur promis par l’empereur doré.
 
"Cessez d’user de mots inappropriés. Soumis ? Non, je suis un collaborateur d’une entité supérieure qui a besoin de mon savoir et de mon talent pour soigner le monde de sa vicieuse corruption. La votre !"
 
Sur cette punchline inquisitrice, le colosse de titane se rua dans une trainée de sable artistique vers son opposant. Mais il ne fonça pas bêtement ainsi vers la gueule du loup, il mit au point un stratagème complexe et astucieux qui mêla la fourberie d’un hologramme handicapante et d’une prise parfaite au corps à corps. Résultat, Beelax est à la merci de son geôlier de fer qui se délecta de ce sentiment de domination. Oh oui, il lui appartient désormais, et c’est l’occasion idéale pour infliger une violente sanction. L’androïde laissa surgir de son corps oppresseur des gerbes de foudres carmines qui allèrent se rassasier de la chaire du démon du froid. La virulence de la technique est à hauteur de sa volonté idéologique : implacable.
 
Chaque seconde passée est un pas supplémentaire vers une victoire totale. Surtout lorsque le détenu, souffrant de mille lésions, ne fait rien d’autre que gesticuler dans une ridicule vanité. Néanmoins, au moment de l’instant fatidique, l’alien bleuté laissa parler son instinct de survie et fit preuve de génie. En effet, sachant que tirer sur son agresseur est inutile, il cibla plutôt le sol sablonneux lui-même afin de s’auto-expulser hors de sa situation calamiteuse. Sous l’effet du choc, son corps azuré fut projeté au loin avant de s’étaler lamentablement dans un énième cratère. In extremis, le Cold s’en est tiré, mais avec de nouvelles blessures. Car s’il a pu ainsi s’éjecter ce n’est pas qu’à cause du souffle généré, mais aussi parce que le mastodonte ferreux n’avait plus de prises. Comment est-ce alors possible ? La réponse se trouve dans les mains violacées du scientifique tenant encore la moitié des phalanges, bien chargée en hémoglobine, de l’autre protagoniste. Le sot !
 
Conscient que l’intrus est désormais quasiment à la portée du maillet d’Enma, Rellum avança sereinement à pas lourd. Sans peur, il s’engouffra dans le nuage de poussière qui s’est récemment levé à cause de la chute de la salamandre cyan. Dans sa marche, il se demanda ce qu’il devra faire du corps. Si le belligérant respire encore, il sera soumis au même sort que tous les rebuts de cette planète hostile, c’est-à-dire soumis aux sordides mais nécessaires expériences peu éthiques du cyborg. Au contraire, si son âme l’a quitté, sa tête sera un trophée absolument sublime qui satisfera et motivera l’éminent seigneur Freezer. Dans les deux cas, il sera gagnant.
 
Mais il y a un tiers scénario qui n’était pas prévu au programme. Tandis que le boucher d’Héra avance telle une épée de Damoclès, une silhouette se dessina dans le brouillard de guerre. Une forme humanoïde, floutée, mais debout se tient fermement à quelques mètres. Visiblement, le démon du froid fait usage de ses dernières bribes de détermination et de puissance musculaire pour offrir une nouvelle injure. Un beau combat ? Un sentiment d’honneur qui n’a rien à faire dans un monde qu’est celui de la guerre et du progrès infinie. En réponse à cette ultime insulte, la lentille du docteur se mit à luire d’une teinte meurtrière.
 


Puis il tira, en direction de l’épaule de la forme quelconque, mais celle-ci n’oscilla point. A-t-il loupé dans sa vantardise ? Non, et cette lumière bleuâtre qui provient de la source des ennuies y est sans doute pour quelque chose. En effet, tel un lever de rideau du troisième acte, une imposante orbe d’énergie balaya le nuage poussière et heurta de pleine fouet Rellum qui se voie emporté au loin. Une seconde de voyage plus loin, l’androïde laisse parler ses réflexes robotique, plante ses sabots au sol et érige une barrière cinétique en urgence. Il fit pression sur ses vérins domotiques pour freiner son ascension vers l’horizon pour finalement stopper l’attaque surprise. Il ne reste désormais plus qu’à jeter ce globe d’énergie ailleurs sans la titiller, un mouvement pivotant serait idéal. Mais à peine que l’idée lui effleura la carte mère que la sphère énergétique prit soudainement une ampleur absolument démentielle. Cet élément devenu bizarrement instable, souffla le bouclier tel une simple feuille de papier et dévora son propriétaire dans une explosion d’une rare intensité. Peu de temps après la détonation, la carcasse entière du robot se mit en alerte maximale et surchauffa. Des formules mathématiques impossible furent élucidée, et l’ingénieur subit la distorsion se faisant instantanément reposition non loin de la cage flamboyante. Il est en sureté, mais tardivement.
 
Un champignon de feu se dessina avant de rapidement se dissoudre, dévoilant un cyborg dont l’armure turquoise et aubergine tombe intégralement en miettes sur une terre rocheuse calciné. Rellum est nu comme un ver, c’est-à-dire n’ayant plus que sa peau rosée, roussie et striée ornée d’un œil rouge et désorienté. Le scientifique, inquiet et tétanisé de stupeur, observa au loin l’origine de sa soudaine déchéance. Beelax est encore là, un poing entier en doigt en avant, à l’allure plus massive, et à l’aura évoluée. Ce n’est pas une illusion, ce démon du froid est bel et bien en forme augmentée qui n’a pourtant été atteint à ce jour que par le grandiose Cooler et le défunt Whulut. Cette transformation lui a permit de retrouver une nouvelle jeunesse et un corps plus puissant. C’est inattendu, c’est catastrophique, c’est …
 
"Inconcevable !"
 
La main vengeresse s’approche à toute allure, mais l’androïde reprit que vaguement ses esprits et ne put que gauchement prendre une posture défensive. Futile ! le guerrier de cyan prit de cours son adversaire en usant du déplacement instantané. Le silence ne dura que quelques millisecondes avant qu’un pieds monstrueux ne vienne cogner avec véhémence le crâne de l’automate. Le coup résonna dans tout le désert, et la fissure qui se dessine sur le viseur de verre témoigne de la souffrance qu’endure son possesseur.  De plus l’utilisation du laser fétiche et des copies holographiques sont désormais prohibées. Ce mixe de sentiment de perte et de sensation de détresse agaça le scientifique d’acier.
 
Malgré son tourment, le colosse s’accrocha à son crédo et lâcha un râle cryptique suraigu pour se ressaisir, puis il fit un salto arrière pour déloger son assaillant tout en lui flanquant un coup de pied dans l’élan. Néanmoins son sabot ne fit que dévier dans le vide le coup main jointes du Cold. Malgré leurs tentatives, les deux combattants y trouvent leur compte. L’androïde se réceptionna rapidement sur ses deux supports pédestres face au faux héros, mais cette fois-ci il est pleinement averti et ses capteurs présents sur tous son corps turbinent. Mais rien à faire, la nouvelle célérité du monstre le surpassa une fois supplémentaire et il se prit pour la on ne sait plus combientième de fois un choc sur le chef précédé d’une téléportation. Un fragment de barrière protectrice levé juste à temps évita la casse complète de l’entité. Seulement, ce coup-ci est bien plus ciblé et véloce, à tel point que tous les senseurs de l’androïde furent déstabilisés, confus, voir désactivés.
 
Dans ce blackout complet, Rellum rugit tout en déployant une seconde fois son idéologie dévastatrice. Cette fois-ci son armure de foudre sanguine ne fit pas que recouvrir son corps, mais zébra terre et ciel à la recherche d’une cible à gober pour anéantir. Que cela soit le renégat qui devrait se prendre un sacré coup de jus et l’entraver ou même les pauvres vulcans qui bossaient encore tranquillement qui furent à proprement dit désintégrés. Cet état de rage extrême dura un bref instant, le temps que les circuits de l’être de métal refroidissent et connectent les conduits auxiliaires. Peu à peu, la vision fêlée fut rétablie et les palpeurs de ki reconnecté.
 
Mais quelque chose ne va pas … vraiment pas … le docteur de l’univers leva la tête et vit un soleil tournoyer au-dessus d’un doigt d’une peau blanche et auréoler d’une enveloppe d’un rouge carnassier. C’est bel et bien une supernova qui est en train de se finaliser, une formule très appréciée chez les Colds. Mais si vite ? Sans doute à cause de la transformation à double tranchant de Kaïo qui pompe la vitalité de l’hôte et de la pause forcée du fils de Willow. Mais ce n’est pas trop tard, toujours chargé de sa hargne idéologico-électrique, le colosse de titane fusa vers la fin du voyage. Son ire électronique lui permit d’arriver à cinq mètres de la crapule avant le gong final. Et alors que, confiant, Beelax dit simplement adieu à Rellum tout en s’apprêtant à plisser un muscle qui vise à incliner sa phalange, ce dernier répliqua.
 
*Comment ose-t-il croire me comprendre ?*
 


"Je ne suis pas CE Rellum !"
 
La créature à gemmes doit encore penser que le cyborg possède encore sa technique qui détransforme les êtres environnants ; la fameuse régulation qui a été dévoilée lors de la bataille royale. Mais l’automate à bien évolué depuis, il est devenu bien plus dur. Le tournois lui a appris à comprendre autrui, la conquête d’Héra à ne jamais laisser tomber son objectif, et le matage de rébellion à être impitoyable. C’est ainsi qu’il bourdonna d’ondes sonores assourdissantes qui firent frétiller les grains de sables présents dans un périmètre sphérique tout autour de l’abomination métallique. Et Beelax, tout comme ces poussières du désert, est devenu insignifiant. En effet, le secret ultime du Rellum actuel est l’insignifiance, une onde qui entrave temporairement les gestes et la constitution des pauvres hères trop proches. Baisser un simple index est d’une torture ainsi que d’une difficulté indicible pour ne pas dire impossible. Alors contrôler huit mégatonnes de pouvoir brut concentrée encore moins.
 
Normalement ce deus ex machina devrait durer dix bonnes secondes, mais l’urgence ne lui offrit qu’une. Mais une seconde fort bien utilisée, qui permit au colosse rosé de flanquer un uppercut foudroyant magistral dans le saphir pectoral du Cold qui fut propulser directement vers sa propre supernova. A l’instant même ou le corps de chair de la créature heurta la masse plasmique, l’idéologie et l’insignifiance prirent tout deux fins. Si Beelax possède une bonne étoile plus grosse que sa technique il pourra s’en tirer. S’en suivit la soudaine descente en enfer de la bombe nucléaire. Naturellement, le génie scientifique se décala rapidement sur le côté à toute vitesse afin de ne pas bêtement en subir le courroux. En vérité il prit même plus de distance que nécessaire, car vu son état lamentable se prendre ne serait-ce que des débris pourrait être létal.
 
Ça y est, il est enfin en sureté. L’androïde prend juste le temps de se retourner pour observer le soleil d’énergie se fondre dans le sable du désert avant d’éclater dans une gerbe abusive de feu et peut être de sang. Franchement à ce stade, que le traître ait périt ou non, cela lui importe peu. Qu’il meurt et n’en parlons plus, ou qu’il vive et qu’il répande dans la galaxie sa cuisante défaite face à l’armée la plus puissante de l’univers. Il aura eu suffisamment veine d’en survivre pour pouvoir en crâner auprès de ses relations. Car oui, sur Héra, Rellum n’est pas le seul de leur souci, il y a une horde entrainée de soldats, des mutants obéissants, des guerriers d’élites expérimentés … et surtout un trio familial dont leur nom suffisent à faire glacer le sang de l’avatar de l’existence. Le robot n’est qu’une faible partie de cette entité.
 
"Ce monde saura, de grééééééééé ou de force notre notre notre suprémaAAAatie et notre nécessité."
 
Ouais, vraiment mal en point rien qu’à en juger la qualité de sa boite vocale. Et par l’améthyste frontale de l’empereur intergalactique que ses capteurs sensoriels lui font un mal de chien astral. Sa seule envie est de désormais se revêtir et de se réparer tout en espérant ne pas subir les moqueries de sa disciple.
 
Sur le chemin du retour, l’automate se demanda si ce jeune Héra qui s’était enfui ne poserait pas de soucis à l’avenir ? Honnêtement, malgré sa batterie à capacité illimité, il est trop fatigué électroniquement et spirituellement pour s’en soucier.
Beelax
Beelax
Démon du Froid
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4646
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Unité
Techniques 1/combat : Supernova

La valeur d'une planète. Empty
MessageSujet: Re: La valeur d'une planète.   La valeur d'une planète. ClockDim 24 Fév 2019 - 13:17
Le combat touchait à sa fin, le verdict final allait être révélé. À ce stade de l’affrontement, le Démon du Froid était en mauvaise posture, malgré l’utilisation du Kaioken. Rellum était un adversaire de taille, c’était le moins qu’on puisse dire. Être aux côtés du plus grand fourbe de l’univers lui avait permis de s’améliorer au niveau de sa puissance mais bon, il s’en servait pas de la bonne manière. Autant être impuissant plutôt que de martyriser les faibles habitants d’Héra et des êtres comme l’était Beelax ou encore Haruka, une rebelle de cette planète, étaient là pour les protéger et leur rendre une vie normale et sans risques à chaque pas en dehors de chez eux. Et ce, par tous les moyens. C’est donc avec une surprise totale que le Ganshou eut accès à une nouvelle transformation qu’on surnommait la Forme d’augmentation, que seuls Cooler et le célèbre Whulut étaient parvenus à atteindre. Freezer, lui, n’avait pas eu besoin de cela pour atteindre une puissance astronomique. Enfin bref, Beelax comptait bien en finir avec la prochaine attaque, c’était quitte ou double. La victoire ou la défaite. D’un calme étonnant, il leva son index vers le ciel et forma l’attaque dévastatrice qu’était la Supernova, technique phare des membres de son espèce. La boule géante se dirigeait vers son opposant mais d’une manière surprenante, il perdit le contrôle sur son attaque mais aussi sur son corps. Il ne pouvait plus bouger. Le boite métallique se retrouvait devant lui et lui dit au-revoir avec un magistral uppercut dans le haut de la poitrine. Le coup était tellement puissant que du sang était recraché par le démon bienfaisant. L’impulsion donné par l’uppercut le propulsa vers sa propre attaque, il fallait réagir, et vite. Il fusait vers la Supernova et il réagit par instinct, il utilisa plusieurs rayons oculaires contre sa propre offensive et réussit à s’écarter in-extremis de la boule qui menaçait de le détruire. Le fils de Bouta retomba lourdement sur le sol et ses multiples transformations disparurent et il se retrouva en forme de base, allongé sur le sol, incapable de bouger…

Il allait mourir ici, lamentablement, seul et impuissant. Il ne pouvait rien faire et tout cela, c’était de la faute de ce pauvre Rellum. Pour survivre, il faudrait que Beelax soit béni par une bonne étoile. Et si cette bonne étoile était un jeune Héra à qui il avait sauvé la vie quelques minutes auparavant ? Il était donc resté. C’était un jeune esclave, maltraité par l’Empire Cold, qui avait pris le risque de rester sur les lieux où Rellum avait tenté de le tuer. Sans un mot de la part des deux, le jeune Héra prit son sauveur dans les bras pour l’emmener à un endroit où ils seraient en sécurité tous les deux. Heureusement pour le garçon, Beelax n’était pas le plus lourd et il était habitué à porter de lourdes charges… Chacun d’eux avaient sauvé l’autre, n’est-ce pas magnifique ?

Contenu sponsorisé

La valeur d'une planète. Empty
MessageSujet: Re: La valeur d'une planète.   La valeur d'une planète. Clock
 
La valeur d'une planète.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant
» valeur en point
» Votre plan de travail
» [ Un plan diabolique - La salle vide ] - [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Hera :: Désert des mirages-