-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% sur le purificateur d’air Dyson Pure Cool Air – Bleu / Gris
229  339  €
Voir le deal

Partagez
 

 Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Néférourê
Néférourê
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 23/01/2018
Nombre de messages : 43
Bon ou mauvais ? : Fondamentalement bon.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Fluctuation du Cosmos, Patte de Bastet, Charme Phénoménal, Morsure de Rê.
Techniques 3/combat : Projection Dimensionnelle, Communion des Molécules.
Techniques 1/combat : Valse des Avenirs.

Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] Empty
MessageSujet: Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra]   Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] ClockMer 6 Juin 2018 - 22:46
Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] Golq

Au sein de cet espace blanchâtre, parsemé de teintes bleutées, une figure assortie se tenait fièrement... Droite, mais sans paraître rigide pour autant, la jeune femme aux yeux d'or patientait silencieusement... Semblant flotter étrangement, au milieu de ce mystérieux fluide, presque impalpable et jonchant à la fois l'entièreté du lieu en question... Tout chez elle inspirait la grâce, l'élégance, la beauté, alors que sa chevelure de cristal ondulait copieusement, à la manière de reposantes vagues... se mariant avec l'hypnotisant courant marin, faiblement imposé par ce qui aurait pu être interprété physiquement comme un Éther... Une multitude de bulles translucides ponctuaient la zone, dont l'horizon ne disposait de la moindre limite. Qu'était-ce que cette mystérieuse vision, des plus dépaysantes ? Ce questionnement en constitua surtout le premier, en provenance de la silhouette faisant face à la maîtresse de ces lieux... et dont l'étonnante délicatesse corporelle n'avait rien à lui envier... Un fait assez rare que pour s'en voir dignement relaté... Ouvrant davantage ses paupières, les perles turquoises de Sa Majestée dévièrent plusieurs fois de position. À vrai dire, celle-ci ne savait réellement où les poser, tant elle se sentait prise au dépourvu... Réussissant malgré tout à faire preuve d'un calme exemplaire, la Souveraine d'Égypte, à la somptueuse coiffe, se voyait surtout et davantage subjuguée qu'autre chose... Elle ne l'eut pas remarqué de suite, mais c'est pourtant bien en reposant ses pupilles sur son hôte, que la svelte brune l'identifia finalement... D'une main sur la bouche, masquant à moitié l'ouverture de celle-ci, notre Reine adorée reconnaissait désormais sa sauveuse, comme celle lui ayant un jour accordé l'honneur de parfaire ses pas de danse, d'une fluidité sans égal... la nature de son chant, d'une voix aussi cristalline qu'ensorcelante... Et avant même de s'octroyer le temps d'émettre le moindre son, voici l'aube d'une manifestation orale, en provenance de l'entité respectée...

" Néférourê... Mon enfant... Ma précieuse Reine d'un temps révolu... te voilà enfin réveillée... Cette dimension doit certainement te paraître bien exotique... mais j'ai pour espoir que tu finisses par t'y habituer... Cette place constitue un monde en dehors des frontières, ou plutôt, entre celles-ci... À l'intersection des univers réside ma place, à moi, Bastet... Déesse de la Vie... Mon rôle consiste à façonner l'âme, ainsi qu'à l'insuffler... Penses-tu avoir connaissance de la raison pour laquelle je t'ai sauvée des griffes d'Anubis, la Déesse Mortuaire ?... " demanda poliment la déité, en penchant doucement la tête, mais sans lâcher son invitée du regard.

" Je... Je l'ignore... Qu'ais-je donc de si spécial, pour mériter l'attention d'une Déesse telle que vous ?... Et... je ne me souviens que vaguement, de ces instants en question... Aussi, devrais-je comprendre que mes croyances demeurent erronées, ô grande Bastet ?... " lui répondit donc l'intéressée, aussi posément, tout en portant mécaniquement une main au creux de son opulente poitrine.

" Anubis récolte effectivement les âmes, afin de les accompagner jusqu'à l'au-delà... Les Égyptiens n'avaient pas tord sur toute la ligne, mais ils ne pouvaient disposer d'un savoir absolu, prisonniers des frontières de leur planète, coupée du réseau galactique, alors que celui-ci n'existait pas encore... Nous aurons le temps d'en rediscuter plus tard... Ma Reine... l'heure est grave. La galaxie est en proie à de grandes perturbations, alors que les corps s'accumulent en monticules... Nous partageons une vision commune d'un avenir prospère à la vie, c'est pourquoi j'implore ton aide, à travers cet espace où moi seule dispose d'un accès... Le temps imaginaire, représente une dimension d'un plan supérieur aux autres, capable de recenser le temps lui-même. Tu peux la considérer telle une bibliothèque universelle, parsemée de portes évènementielles, dont la manifestation s'effectue par l'apparition de ces bulles cristallisées... "

À la suite de son discours et alors qu'elle laissait le temps à sa protégée de se remettre de ses émotions, comme d'assimiler ces sincères paroles, notre déité vénérée se rapprocha de sa bien aimée, coulissant en lévitant, calmement... Elle, qu'elle avait observée attentivement pendant si longtemps... l'une des âmes les plus pures, à laquelle la Déesse Chat donna un jour naissance... faisant assurément partie de ses plus grandes fiertés... Une tendre main vint rejoindre la joue de cet enfant, à l'empathie si essentielle, pour l'avenir de cette galaxie... La caressant, d'un sourire prouvant son grand amour, Bastet savait que son enfant comprendrait de lui-même, la nature de sa divine mission. Prenant le risque de provoquer la fureur des Dieux Supérieurs, la féline avait décidé de suivre son coeur, plutôt que ses directives, car ce massacre devait cesser... La paix et l'harmonie devaient être restaurées, avant qu'une catastrophe d'ampleur universelle ne voit finalement le jour... À quoi cela servait-il, de respecter l'écoulement du temps, si tout était voué à disparaître, dans les larmes et le sang ? Donner la vie n'inclut pas de l'offrir prestement à la mort. Il suffisait, de ces guerres incessantes, de ces Dieux prônant l'indifférence... Bastet en souffrait depuis bien trop longtemps, tout comme sa soeur, Anubis, à sa manière... En l'instant, cette dernière les pourchassait assurément. Néanmoins, c'est avec un espoir, possiblement futile, que la chevelure de cristal lui souhaitait une meilleure condition de travail, à l'aide de son initiative prochaine... Invitant la Princesse de son coeur à verticalement plaquer la paume de ses mains contre les siennes, la maîtresse de cette dimension s'apprêtait à entamer ce grand voyage, en très bonne compagnie... Quelque peu hésitante, face à l'inconnu, Néférourê ne tarda pourtant à reprendre son élan, touchant délicatement les doigts de son interlocutrice, sans un bruit et tandis que le contact provoqua une fine onde aqueuse... à la suite de laquelle deux fronts se rejoignirent, réitérant ainsi la tranquille perturbation de l'Éther...



(Avec les sous-titres français)


" Je t'en prie, Néférourê... Aide-moi à sauver ces âmes en peine, de leurs tristes destinées... Aide-moi à causer l'émergence d'une anomalie, dans le flux temporel... Je ferai tout ce qui sera en mon pouvoir, pour t'aider à devenir la juste et aimante souveraine, dont ce peuple a tant besoin... l'unificatrice de cette galaxie, avant qu'il ne soit trop tard... Peu importe les conséquences, pourvu que notre amour l'emporte, ma si ravissante fille, ma très chère élue... "

Des larmes, coulant à l'orée de ces lèvres tremblotantes... reflet d'une divinité, n'ayant que trop souffert de toutes ces violences. Condamnée à les constater, jusqu'à la fin des temps... À partir d'aujourd'hui, cette malédiction prendrait fin, elle l'espérait de tout coeur. Elle voulait sauver ses enfants de cette fatalité... trouver la porte d'un avenir radieux... La pression de ses doigts les firent alors glisser, serrant fermement les mains opposées... La jeune Reine faisait face à cet appel à l'aide, ce désespoir suprême, cette dernière tentative de changer le destin... Elle ne pouvait ignorer ces sentiments, ne pouvait que les faire siens à son tour, fusionner avec... partager cette peine, pour aider la Déesse à mieux la supporter, le temps de l'arranger... Versant à son tour cette eau salée, la plus belle Reine d'Égypte honora la pression des doigts les plus tristes au monde, d'une étreinte équivalente... Et alors que ces lèvres se rapprochèrent, d'une lueur englobant peu à peu nos protagonistes, c'est bien lorsque ces premières se rencontrèrent, qu'une écarlate lumière rayonna de mille feux ! L'on ne distingua rapidement plus les deux corps... et dans les deux sens du terme... car, pendant que le courant marin s'intensifia brusquement, emportant cette forme ovale au loin et à toute vitesse, seule la silhouette de la ravissante égyptienne paraissait encore concrètement présente... Voguant au sein du gigantesque océan superfluide, ses yeux avaient pris une teinte jaunâtre supplémentaire. Bientôt, seuls ceux-ci, garderaient une part de brillance, résultante de la surprenante union... Et tandis que la Déesse temporaire s'envolait, pouvait-elle constater divers évènements, apparaissant au creux de ces boules de cristal... Le regard, d'abord déterminé, se transforma bien vite en surprise, puis en tristesse, au fil de l'avancée... Néférourê arpentait le flux de son futur, de celui de son univers, de sa galaxie... Une route précise, afin d'atteindre un endroit comme un instant précis... Sa première vision fut celle de son peuple, pleurant sa disparition telle celle d'aucune Reine après elle... Mais cette manifestation fut suivie de bien d'autres représentations imagées...

Des guerres de religions... Des conquêtes sanguinaires... Le visage de la planète Terre changeait, peu à peu, avec l'arrivée de l'époque médiévale, de la technologie, l'époque moderne... Tournant la tête, la Fille de Rê distingua, dans l'une de ces bulles, l'émergence d'un moment émouvant. Celui de la première sortie dans l'espace, symbolisée d'une fusée... du moins, avant que celle-ci n'explose soudainement... Portant ses mains au centre de sa poitrine, comme pour retenir sa douleur, elle n'était pourtant pas au bout de ses peines... La Terre était loin de représenter la seule planète habitable, dans la galaxie. Elle s'en rendit compte, en observant ces soldats soumettre un système, par la seule force de leur technologie... Un peuple trahi, par sa propre héritière au trône... Une fille à la queue de singe, subissant des expériences inhumaines... Un homme aux cheveux jaunes et dressés, venant de constater la mort de son ami le plus cher... Un monstre rose détruisant toute une ville, d'un simple souffle et s'en réjouissant... La rancoeur de parents ayant perdu la vie, à laquelle ils avaient pourtant donné naissance... Cet homme, disposant d'une marque sur le front... Cette femme, enfermée dans sa citadelle de glace... Cette chèvre anthropomorphe, subissant un véritable viol tout en essayant de raisonner son agresseur... Cette panique épidémique, dans l'enceinte d'un large centre commercial... Cet abominable individu, revendiquant ses meurtres telles des oeuvres d'art... Une esclave d'un Dieu aussi innocent qu'égoïste, prête à tous les sacrifices pour son obsession... Une arme en recherche de rédemption, mais n'ayant le choix de régler les menaces autrement que par le sang... Une intelligence artificielle en conflit interne, en recherche d'une preuve de libre arbitre... Des scientifiques n'hésitant pas à sacrifier des vies, dans le seul but d'accélérer l'émergence d'une seule d'entre elles... Et finalement, la constatation d'un horrible tyran, capable des pires immondices, dans le simple but de pouvoir s'affirmer vivre, en ce monde malade... Elle la ressentait... toute la tristesse d'une époque où la destruction prenait une part injuste du gâteau. Alors c'était donc ça, que Bastet devait endurer, à longueur de journée, dans toutes les dimensions à la fois ?... Comment faisait-elle pour ne pas s'effondrer sur place ?... Relevant son visage larmoyant, tout en plongeant dans l'une des sphères, à l'aide du courant, Néférourê réalisa, peu avant de perdre conscience et de retrouver un semblant de motivation, que c'était justement cet infime espoir qu'elle représentait, qui avait permis à la Déesse de la Vie de s'y cramponner, de s'y concentrer... Est-ce cela que cette dernière voulait présentement lui montrer ? Était-ce pour cette raison, tous ces détours en courbes ? Impossible de reculer. Ce miracle émergerait... comme une promesse, désormais...






" ... Ma Reine... Ma Reine... Réveille-toi... Ma Reine... "

Cette voix... C'était bien elle... Et cette pression, sur le bassin... La patte d'un félin... En avait-elle repris la forme ? Certainement... Accueillant la digne héritière du royaume d'Égypte, ce soleil de plomb fracassait, de sa chaleur, les sables d'un désert miroitant, composé de multiples dunes... Un paysage ensorcelant... un panorama des plus réjouissants... Que faisaient-ils donc ici ? La traversée avait-elle eu lieu, sans la moindre encontre ? Se relevant alors et délicatement, tout en se dépoussiérant, notre Grande Reine pris l'attention d'observer davantage les environs... Si l'étendue jaunâtre ne communiquait de fin à son règne, au moins l'iris turquoise de notre chère souveraine pouvait-elle remarquer la présence d'une ville, située non loin de son actuelle position... Le style architectural, bien que ravissant, lui apparaissait comme sensiblement différent, de son pays d'origine... Manifestement, devait-elle se trouver dans un autre monde. L'atmosphère elle-même, paraissait des plus uniques, sans toutefois que cela dérange véritablement cette longue et soyeuse chevelure brune... En quelque sorte, l'ambiance propre à ces terres lui semblait, elle, familière... Les mélodies, relatives à sa nation, auraient aisément pu se confondre avec celles de ce nouveau peuple... celui de la planète Héra... Une étendue d'or et de poussière, dominée par le prestigieux Sultan, au sein d'un palais des plus flamboyants... Du moins, ce fut à l'origine le cas, avant que des envahisseurs ne viennent saccager les fondements de cette dictature, gardant pourtant un semblant d'humanité... Seulement, Néférourê ne pouvait encore se rendre pleinement compte, des conséquences de cette odieuse invasion. Aussi son regard bifurqua enfin sur sa déesse, assise, qui la guettait intensément, depuis maintenant un bon moment... avant que cette dernière ne décide enfin, de reprendre à nouveau la parole...

" Cette vision te plait-elle ?... J'ai pensé qu'il valait mieux ne pas te dépayser... Il s'agit de la planète Héra. Ensevelie, depuis toujours, par l'ocre de ce paysage enchanteur... La vie n'y est pas facile, mais les habitants ont appris de cette rudesse, jusqu'à finalement en chérir sa clémence... Mon aimante souveraine... Afin de ne pas éveiller les soupçons, je me dois d'inverser nos politesses. Aussi vous demanderais-je de me tutoyer, à présent de retour en cette réalité... J'ai conscience de l'embarras dont je vous affuble, mais je vous conjure de croire en ma bonne foi, dans le cadre de notre objectif... Croyez que c'est avec fierté, que je demeurerai officiellement la gardienne de votre prestigieuse personne... Bast, pour vous servir... "

" La planète Héra ?... J'espère que ma présence ne dérangera pas les personnalités locales... Je ne suis qu'une étrangère, aux yeux de celles-ci, après tout... Quoi qu'il en soi, je vous... je te... je te remercie de, ta dévotion apparente... Bien que partiellement factice, elle m'honore, provoquant toutefois en moi un profond malaise. Qu'Osiris me pardonne cet affront... "

Et c'est accompagné de ce chat de cristal, que le plus ravissant de tous les Pharaons marqua le début de son épopée, d'une marque effacée, d'un pas indécis, venant modérément compresser les particules sableuses... Par où se dirigerait-elle ? Ces fins doigts, posés sur ses lèvres, bien que séparés d'une façade en lin, recouvrant ses mains, témoignaient de sa réflexion... Manifestement, elle ne tiendrait bien longtemps, en manifestant l'ambition d'aveuglement parcourir le paysage, aussi splendide que meurtrier... Par expérience, notre prévenante demoiselle admettait également le risque, de se voir encerclée de sables mouvants... Ainsi paraissait-il plus raisonnable de retrouver au plus vite la civilisation, afin d'obtenir de plus amples informations, concernant cet espace des plus atypiques... tout comme pour ses habitants... Néférourê voulait absolument tout comprendre de cette culture, du contexte social dans lequel elle baignait... Elle savait n'avoir qu'une directive à respecter. Celle qu'elle a toujours appliquée... Écouter son coeur et se laisser porter par la vague. Promouvoir la paix et l'harmonie, sur son passage. L'abondance d'un amour sincère, pour toutes les formes de vie... Fermement décidée, les pas se virent plus francs, pendant que la brise se chargeait de taquiner toute surface n'arrivant à lui résister... ces quelques voiles, gratifiant le bassin comme le fessier de notre dirigeante adulée, voguaient donc, en témoin du passé de son avancée, alors que la place du marché paraissait se rapprocher... À l'endroit précité, une foule de braves gens, qui ne manquèrent d'enjailler cette âme si pure... Des commerçants, des promeneurs et visiteurs, des enfants, quelques artistes de rue, participant à cette ambiance si chaleureuse... Mais à peine le temps d'afficher une mine florissante, qu'un de ces nombreux gardes, paraissant étrangement faire tache avec la populace, se chargea d'extorquer les quelques musiciens, d'une fermeté plutôt préoccupante.

" ... Mais... pourquoi les chasser ?... Eux qui mettaient tant de coeur à l'ouvrage... Au-delà... ces hommes et ces femmes... semblent toutes et tous si exténués... Depuis combien de temps ne se sont-ils reposés ?... Et cette fumée nauséabonde, ces bruits stridents, par intermittence... Des travaux ?.. C'est si gris, ça ne correspond pas... C'est étrange. Pourquoi de telles rénovations, alors que le peuple lui-même y parait opposé ?... " se demanda oralement la Maîtresse des Deux Terres, pivotant gracieusement, autour d'elle-même, pourtant effarée par l'inquiétante situation, commençant enfin à se dévoiler.

" Car notre régime vient d'être renversé, je le crains... La faute à cet ignoble personnage. Freezer... Sa force est aussi intimidante que son sourire, ravissante demoiselle... Vous qui paraissez dans la fleur de l'âge, veuillez s'il vous plait pardonner les indignes complaintes, d'une vielle dame telle que moi... Prenez garde à son égoïsme maladif et partez au plus vite de cette planète maudite, avant qu'il ne soit trop tard, pour vous aussi... Ne gâchez pas votre jeunesse, elle ne demeure aussi éternelle qu'une divinité... Que celle du sable vous accompagne... "

Ainsi donc, ici aussi, l'humanité souffrait... Ce tyran vraisemblable avait commis un nombre incalculable de crimes, au fil de sa vie... Ayant pris le pouvoir, d'un ultimatum insensé, imposé à un pauvre garde, obligé de se retourner contre son propre seigneur, dans la volonté de sauver un amour, pourtant déjà condamné... Et que dire de cette tête d'Archange, décorant horriblement la pointe d'une pique acérée, en preuve d'une domination absolue ?... Rien. Il n'y avait heureusement rien à en dire, pour le moment, car l'espoir que notre belle reine ne puisse un jour constater ces atrocités sans nom, restait encore présent, bien que le papillon de la causalité l'y dirigeait sans pitié... Mais quand bien même ce destin taquin viendrait à l'effleurer, jamais cette somptueuse entité n'en viendrait à trahir sa promesse salvatrice. Hélas que voici déjà une occasion de se le prouver... alors qu'une de ces unités sans pitié venait à dangereusement s'approcher... À bien y regarder, les habitants paraissaient avoir pour traits communs, cette peau turquoise, comme cette chevelure orangée... partageant, pour le reste, la forme humanoïde d'un être humain... Bien évidemment, la figure d'autorité, elle, ne partageait rien de tout cela... bombant à présent son torse, en armure, et collant une monumentale gifle à la vieille dame, tout en la toisant désormais de haut, alors qu'elle peinait à se relever... Parce que sous prétexte de disposer d'un certain âge... elle devrait se permettre une pause ? Pour ce soldat de l'empire Cold, il n'en était question. Jusqu'au dernier souffle, elle travaillerait, en bonne esclave qu'elle fut devenue... à la gloire de Freezer, son maître vénéré !... Infect, dégoutant, rabaissant... Même les prisonniers de guerres de l'Égyptienne, avaient droit à plus d'estime, à des conditions de travail... Sans doute ceux-ci n'étaient-ils même pas payés, ne disposaient-ils du moindre congé... C'en était trop, pour l'Élue de Bastet, qui s'interposa à temps, bras écartés, alors que le membre de l'armée s'apprêtait à empoigner la résistante locale, qui avait eu le culot de lui tenir tête, comme de mal parler de sa cruelle et nouvelle Altesse...

" Il suffit ! Ne disposez-vous donc du moindre honneur ? Ne pouvez-vous donc trouver de la satisfaction que dans la violence ?... Je suis certaine que vous pourriez trouver une tâche plus satisfaisante pour votre développement personnel. Mais par pitié, cessez d'importuner cette sage femme. Elle dont la vie ne tient certainement déjà plus qu'à un fil, laissez-lui au moins profiter de ses derniers instants, entourée de ceux qu'elle se plait à chérir... Neb !... Vous devez comprendre cela, n'est-ce pas ? Ne souhaiteriez-vous pas à votre mère de vivre heureuse ? Pourquoi en serait-il autrement avec ces habitants ?... Je vous en conjure... Réalisez l'immoralité des actes que vous vous apprêtez à commettre, au nom d'une personne qui ne vous considère qu'à la simple valeur d'un pion sur son échiquier... Je vous en prie... Réalisez que vous ne servez pas les desseins d'un respectable seigneur, mais bien d'un monstre sans vergogne... et reprenez dignement votre destinée en main... " s'exclama la Grande Néférourê, dans un discours improvisé, qui lui valut l'attention de toute la place.

" Comment ?!... Vous aussi, vous en voulez ?! Freezer est le maître légitime de cette galaxie, petite sotte ! Retire immédiatement ce que tu viens de dire... pauvre terrienne, à la puissance négligeable... ou je te réduis aussi à l'esclavage, ou même à la mort, si tu insistes ! Sous ordres du commandant Zarbon, je ferai taire toute naissance de rébellion, d'une correction des plus regrettables. Est-ce bien clair pour tous ?! Alors... Maintenant, tu vas baisser les yeux, en signe de soumission au Grand Freezer. Tu m'as bien entendue, trainée de danseuse ?! "

Oui... elle l'avait bien écouté... Notre belle souveraine avait bien noté la moindre de ses paroles mordantes... Endolori du venin de cette odieuse vipère, le pantin en uniforme ne vivait plus que pour les ordres de ce mystérieux tyran galactique... À ses côtés, Bast plissait des paupières, s'apprêtant à une possible confrontation, tout en levant sa patte gauche. Une initiative justifiée, car Néférourê, bien que tremblant significativement, ne détourna toutefois le regard... fixant toujours, voire même d'une plus grande détermination encore, cette tête de mule, qui n'en démordait pas un instant... Un duel visuel qui eut le mérite de causer le silence absolu, comme un calme avant la tempête... Les civiles se demandaient si l'espoir était encore permis, si de cette révolte pouvait encore naître un avenir souhaitable... Elle avait peur... Cela se constatait aisément, à travers sa posture, n'ayant rien d'assuré, comme de son visage, aux expressions instables... Son impressionnante coiffe scintillait à la lumière du jour, alors que ses perles humidifiées retranscrivaient un savant mélange de terreur et de courage... L'une des plus marquantes, des plus honorables visions qui soient, que celle d'une Reine, d'une impuissance jeune femme le sachant, mais faisant pourtant barrière, de son propre réceptacle... comme un sacrifice pour la protection d'une vie, pourtant sans impact présumé... sans pertinence... Mais pas à ses yeux... Car la seule valeur que défendait la Reine la plus adulée de l'Égypte Antique, représentait bien celle de la vie elle-même et du soin qu'il fallait lui accorder... Et si cette valeur pouvait, ne fut-ce qu'avoir une chance de rayonner en le coeur de ce peuple, dont elle ne connaissait pourtant encore rien, alors cela valait le coup... le coût de sa propre vie... D'une forte inspiration, bombant dignement son torse, elle tentait vainement de retrouver le contrôle de ses sentiments. Peu importe ce qui arriverait... elle, serait restée fidèle à ses nobles convictions, même aux portes de la mort, d'une menace dont elle se voyait déjà en grande perdante... Frustré par ce débectant élan d'héroïsme mal placé, le garde vit son visage se déformer, sous la colère que cette provocation lui insufflait... Alors, l'insultant sans retenue, il chargea brutalement son poing en arrière et s'apprêtait à imposer son respect par la force... fondant finalement son poing en direction de ce si délicat minois, dont la crainte s'intensifia perceptiblement. D'un instant à l'autre, la patte de Bast claquerait ce sol poussiéreux, pour venir en aide à sa protégée, tandis que celle-ci refermait déjà et compulsivement ses yeux, déglutissant d'incertitude... À moins d'un imprévu ?


Dernière édition par Néférourê le Ven 29 Juin 2018 - 22:03, édité 1 fois
Toppo
Toppo
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 02/03/2018
Nombre de messages : 14
Bon ou mauvais ? : La justice
Zénies : 1080 justice

Techniques
Techniques illimitées : Justice Flash!; Justice Flash!; Justice Flash!
Techniques 3/combat : Justice Flash!; Justice Flash!
Techniques 1/combat : Supernova

Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] Empty
MessageSujet: Re: Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra]   Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] ClockDim 24 Juin 2018 - 0:48
Toppo errait sans but à travers la planète Hera. Pendant sa quête de civilisation, il découvrit de nombreux biomes tous plus incroyables les uns que les autres. Une jungle florissante, un désert s'étendant à perte de vue, il passa même au dessus d'une archipel d'îles à l'allure paradisiaque, un endroit où l'eau était claire comme le cristal. C'était pour protéger ce genre d'endroits que Toppo avait créé les Pride Troopers, les défenseurs de l'univers 11, la justice personnifiée!

Malheureusement, emporté dans un mystérieux vortex, il avait perdu le contact avec ses compagnons, se retrouvant sur cette planète inconnue, cherchant désespérément un lieu civilisé pour glaner quelques informations et ainsi rejoindre son équipe.

Après plusieurs heures de recherches à travers le désert, il tomba sur une énorme ville,technologiquement avancée mais aussi au caractère ancien, montrant que la cité était la preuve de l'existence d'une ancienne civilisation sur la planète. Elle profitait des multiples oasis pour se développer et s'approvisionner en eau et nourriture. Se posant sur ce qui semblait être une place destinée au commerce, Toppo commença ses recherches d'information, demandant aux passants s'ils avaient quelqu'un d'habillé comme lui où s'ils avaient entendu parler des Pride Troopers. La place était bondée, des milliers de personnes venaient y échanger des biens, il semblerait que cet endroit était l'un des poumons de l'économie d'Hera.

S'approchant d'un marchand vendeur de bijoux, le leader des Pride la parole:

"Auriez-vous aperçu quelqu'un habillé de la même tenue que moi? Je suis arrivé sur cette planète complètement par hasard et je ne sais pas où je suis."

Le marchand, l'oeil expert, auscultait diverses gemmes aux couleurs chatoyantes. Il releva doucement la tête et retira ses lunettes grossissantes qui lui permettait de jauger la qualité des pierres.

"Non. Je n'ai jamais vu quelqu'un comme vous? Vous dites être arrivé par hasard?" Il se gratta légèrement la tête, réfléchissant surement à une solution. "Vous devriez rejoindre l'hôtel de ville, il est à quelques kilomètres d'ici, plus au centre de la ville. Peut-être que l'on vous informera."

Remerciant le marchand, Toppo prit la direction qui menait au centre-ville. Il espérait y trouver plus d'informations. Il était étonnant que personne n'ait jamais entendu parler des Pride Troopers, pourtant connus à travers tout l'univers comme les défenseurs de la justice et de la liberté.

Il remarqua plusieurs faits étranges lors de son chemin. La planète semblait pratiquer l'esclavage puisque certains étals présentaient différentes espèces intelligentes, un crieur public présentant leurs qualités. Du gros loubard fait pour les tâches physiques à la jeune beauté sauvage capable de réaliser tous les fantasmes, tout y était. Étrange pratique qu'était l'esclavage, renier l'humanité d'un être pour le réduire à l'état de bête, peu de planètes étaient encore capables de le faire dans un univers connecté où les idées de libertés et d'égalité régnaient. Ensuite, il remarqua que plusieurs civils se faisaient arrêter par la police locale, emmenés de force au poste. Arrestations légitimes ou preuve de l'existence d'un pouvoir autocratique? Toppo ne pouvait le dire pour le moment.

Tendant l'oreille, espérant capter des éléments qui lui permettrait de trouver son chemin, il comprit que la plupart des habitants n'avaient qu'un seul nom à la bouche : Freezer. Qui était ce Freezer? le dirigeant de la planète? Un héros intergalactique? Peut-être était-il une sorte de star sur Hera. Cependant, plusieurs adjectifs et qualificatifs suivaient ce nom: nouveau dirigeant, tyran, esclavagiste. De nombreux termes peu élogieux lui étaient destinés mais quelques uns étaient plutôt positifs comme puissant ou grand. Il semblerait qu'il y avait une véritable division de l'opinion à propos de ce Freezer.

Soudain, une scène de violence donna réponse à ses questions. Des soldats, visiblement rameuté par le pouvoir en place pour faire régner l'ordre vinrent arrêter plusieurs artistes et musiciens locaux, leur demandant de payer une taxe supplémentaire. utilisant la force, les bohèmes furent forcés de payer. Une vieille dame, qui expliquait alors la situation à une jeune fille la situation, fut violentée par un des gardes, lui rappelant sa situation d'esclave et de propriété de l'empereur Freezer? L'empereur Freezer? Toppo ne se rappelait pas d'un quelconque dirigeant répondant à ce nom, de multiples questions vinrent à nouveau l'assaillir, où diable pouvait t-il bien se trouver?

Avant que d'autres violences soient perpétrées sur l'esclave, la jeune fille s'interposa, bras écartés, clamant un discours se voulant moralisateur, elle défendait les faibles en mettant sa vie en danger. Toppo esquissa un petit sourire, elle était courageuse. Arborant un ton autoritaire, le soldat lui rappela qui faisait la loi en ces terres et à qui elle devait répondre. L'injonction tomba, elle devait baisser les yeux se soumettre. intérieurement, le Pride Trooper espérait qu'elle ne le ferait pas, il n'intervenait pas pour le moment, préférant attendre de voir l'évolution de la situation.

Elle tint le regard, faisant preuve d'une fermeté et d'un courage incroyable pour une personne de son age. Toppo en était fier. Sur cette planète qui semblait déchirée entre les idéaux, il restait des personnes vertueuses, animée par le sens de justice. Bafoué dans son exercice d'autorité, le soldat voulut répondre par la violence, tendant son poing dans le but d'infliger une correction à la belle. Ne pouvant attendre plus longtemps, le leader des Pride s'interposa. Prenant le garde de vitesse, il passa devant la jeune fille et bloqua le coup.

"Ce n'est pas en faisant preuve de violence que l'on exerce la loi. Une bonne loi n'a pas besoin de l'appui de la force pour être respectée, elle est elle-même éligible et fait justice. Je vais vous montrer ce que c'est, la justice!"

Il décocha une puissante droite qui mit le balourd au tapis. Ne perdant pas de temps,  se dirigea vers les autres soldats qui n'eurent guère le temps de réagir, se faisant coucher un à un par le colosse. Les armures des gardes n'étaient pas capable d'encaisser la force des coups de Toppo, elles furent réduites à l'état de poussière, rendant leur porteur vulnérable à une deuxième frappe.

En à peine quelques secondes, la rixe était déjà terminée. Le Pride Trooper se tenait au centre, fier. Réalisant une des positions dont il avait le secret, ne se sentant absolument pas ridicule au milieu de toute cette foule qui l'observait, il déclara:


"Je suis Toppo des Pride Troopers! Je viens de vous montrer que la justice a un visage et qu'elle défend toujours les plus démunis!"

Pas d'applaudissements ou de cris de joies. Toppo s'interrogea. Était-il devenu ringard? La foule se dispersa, reprenant son activité précédente, ne faisant comme si elle n'avait rien vu. Quelque peu déçu mais tout de même fier d'avoir défendu les plus fiables, Toppo s'approcha de la jeune fille.

"Tout va bien? Tu as fait preuve d'un grand courage en t'interposant, je suis sûr que tu as redonné espoir à tout ces gens. Viens, trouvons un autre endroit. J'ai quelques questions à te poser et ces gardes risquent d'appeler du renfort quand ils se réveilleront."

Rejoignant une rue étroite, le leader des Pride espérait passer inaperçu. au vu de l'étroitesse du lieu, il eut du mal à se mouvoir, sa force constitution ne lui donnant pas que des avantages. Il aurait du faire ce régime, celui qu'il se promettait de faire depuis des années. Rejoignant une petit place couverte complètement déserte, il vint s'assoir sur une pile de vieux cageot. Prenant une légère inspiration, il prit ensuite la parole:

"Comme tu le sais, je m'appelle Toppo, défenseur de la justice. Je suis arrivé ici par un vortex et je ne sais pas me diriger, pourras-tu m'aider?"

Oubliant complètement le fait qu'il ne connaissait pas le nom de la belle, il se rattrapa:

"Mais j'oubliais, je ne connais pas ton prénom! Comment t'appelles-tu?"

Il ne le savait pas encore, mais cette rencontre allait ouvrir une tout nouvelle voie pour Toppo, la voie d'un nouvel univers à découvrir et à défendre.


Dernière édition par Toppo le Mar 7 Aoû 2018 - 19:47, édité 1 fois
Néférourê
Néférourê
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 23/01/2018
Nombre de messages : 43
Bon ou mauvais ? : Fondamentalement bon.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Fluctuation du Cosmos, Patte de Bastet, Charme Phénoménal, Morsure de Rê.
Techniques 3/combat : Projection Dimensionnelle, Communion des Molécules.
Techniques 1/combat : Valse des Avenirs.

Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] Empty
MessageSujet: Re: Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra]   Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] ClockDim 24 Juin 2018 - 21:14
Sous les mines consternées des habitants de ces lieux, des dames et des enfants, mais aussi des hommes et des vieillards, une femme... seule... Une inconnue, mais protégeant pourtant l'un des leurs. Geste symbolique, bien qu'à la fois des plus futiles, pour ces pauvres esprits, lentement gangrénés par les pousses du désespoir... Elle ne faiblirait toutefois. Pourtant, intérieurement, la jeune Reine le savait... qu'il paraissait des plus osés de penser, n'avoir ne fut-ce qu'une chance de s'en tirer. Ou du moins, sans risquer de provoquer encore plus de grabuge... Là résidait la subtilité d'un tel conflit, dans sa résolution. Oui... Quel impact son sauvetage aurait-il, sur ces prisonniers, sur la tolérance à venir de la garde ? Néférourê n'avait à vrai dire le temps de pleinement s'en soucier, souillée par les marques de la panique... L'élue de Bastet ne pouvait rester sans rien faire. Elle voulait aider ces habitants à retrouver une vie digne, mais en était-elle capable ? Des mots, juste des mots... Cette populaire personnalité, en son temps, n'avait eu besoin que de cette arme. La lance de la raison frappait toujours en plein coeur et restaurait l'harmonie des peuples... Sa mère, la grande Hatchepsout, lui avait enseigné cet art. Nonobstant, celui-ci ne suffisait, en l'instant présent... À quel point ces braves soldats furent-ils été aveuglés, par les vices du rampant Apophis ? Le temps ne demeurait plus aux questionnements, car déjà la finalité de l'échange verbale prenait tout son sens... D'une frappe chargée, s'élança la créature frustrée, soucieuse d'octroyer à la populace le spectacle de son autorité... par la force, s'il paraissait bien le falloir en ce moment... Au sein d'un silence pesant, le calme fut pourtant restauré immédiatement... À la surprise générale, une entité nouvelle venait de faire irruption. Massive, que cette corpulence à la répartition moyennement enviable... D'une tenue à la fois de jais, comme de rubis, la voici. L'émergence d'une justice, en cet espace moisi... corrompu par la présence d'un empereur si tyrannique. Toppo, de la modeste et première nomination... Un mot fort, mais bref... creusant son impact dans les esprits, à la manière de ses frappes précises. Les Pride Troppers entraient en scène, d'une spectaculaire force de frappe... quand bien même ce fier guerrier se voyait pourvu d'une allure plutôt solitaire.

" Je... je suppose qu'il vaut mieux faire ainsi... Je vous suis... "

Assez bouleversée par la scène, malgré la pose de victoire, venant à peine de transcender ses perles turquoises, la Fille de Rê n'avait le coeur à repousser la demande subite, en provenance de son nouvel interlocuteur... Déjà car ce courageux individu venait de la sauver, ainsi que la vieille dame, mais aussi par la réalisation des dangers potentiels d'une nouvelle bataille... S'entêter contre ce pouvoir établi, à cette heure, représenterait plus de risques et de souffrances qu'autre chose... Prise dans l'étau, c'est donc douée d'une certaine mélancolie, que notre souveraine adulée dû se résoudre à suivre les indications, communiquées de ce bon conseil... Bast la suivait donc, sans prononcer la moindre parole. Ne voulait-elle s'exprimer, ou valait-il simplement mieux ne pas davantage attirer l'attention ?... Durant le trajet, les mots de cet homme, à l'âme d'argent, ne manquèrent de résonner inlassablement, en la boite crânienne du Pharaon... Cela s'avérait-il correct ? Les tristes spectateurs de la précédente altercation, retrouveraient-ils une once d'espoir, au sein de leur apparente misère ?... Néférourê restait mentalement septique. Oh, bien sûr, notre ravissante demoiselle l'aurait souhaité de tout coeur, une réalisation leur promettant des lendemains meilleurs... Hélas, la rudesse de la réalité ne laissait présager que la crainte de funestes représailles... Dans leurs yeux, elle l'avait constaté. La volonté préservée d'un changement, mais à la braise faiblissante, mourante... Ainsi le peuple avait-il préféré se disperser, se désolidariser des actes héroïques entrepris, par peur d'éventuelles retrouvailles avec leur angoisse des plus ancrées... Une rébellion, par le soutien de quelques paroles, valait-elle le risque d'une famille humiliée, torturée ? Comment leur en vouloir, de n'oser suivre un mouvement portant en lui la menace de conséquences pires encore ?... À mesure de son avancée, l'empathique demoiselle saisissait, de mieux en mieux, la problématique actuelle et ne pouvait empêcher l'humidification de ses iris... Patte de chat sur sa jambe, tandis que la Maîtresse des Deux Terres observait son héros se mouvoir avec difficulté, à l'orée d'une étroite ruelle, Bast faisait comprendre qu'il n'était encore temps pour les pleurs... La Déesse de la Vie souffrait bien évidemment des évènements, mais disposait toutefois d'une expérience de vie si longue, que son coeur parvenait plus facilement à faire la part des choses. Il fallait se concentrer sur les solutions et non seulement sur la cause demandant leur émergence...

Dérangeant la sérénité d'une clairière des plus urbaines, notre petit comité décida d'y siéger, au moins l'espace de quelques instants... Diverses façades paraissaient assurer la prolongation du calme établi et nul doute que ce but fut celui recherché, par notre bon Toppo. Lui qui disposait certainement d'une multitude de questionnements, quant à la nature sociétaire de cette planète, mais possiblement aussi concernant sa brève protégée... Ainsi s'exprima-t-il de nouveau, alors que son interlocutrice s'avançait vers lui, bien qu'observant auparavant la complexité architecturale de la place en question... Arrivée à son niveau, notre douce Reine prêta attention aux dires lui étant adressés, poing au creux de la poitrine... Pour quelle raison l'émergence de ce réflexe ? Elle ne le savait, même si sa concentration et son implication paraissaient resplendir en fonction. Tel un tic, une habitude de proximité corporel, lui octroyant plus d'aisance à la communication... Quoi qu'il en fut, notre cher défenseur des opprimés exprima sa détresse modérée... Perdu au sein de cet immensité et comme le suggérait fortement sa couleur de peau, il ne représentait un natif de cette aride désert généralisé. Cela risquait de poser problème, car en vérité et bien évidemment, ce n'était également le cas de notre souveraine adorée... Celle-ci s'apprêtant lui répondre, en cherchant les mots justes, Toppo rajouta néanmoins la présence de sa confusion, quant au fait qu'il paraissait avoir failli aux notions les plus rudimentaires de la courtoisie. À savoir la demande d'un nom, par lequel il pourrait plus simplement s'exprimer, à sa royale personne... n'ayant nonobstant encore et logiquement accès, à cette dernière information. Une initiative qui fit sourire notre Pharaon... Physiquement parlant, le gaillard affichait une stature bien robuste, d'autant plus que son imposante moustache renforçait ladite prestance. Pour autant, il ne s'y limitait et savait éviter de se laisser submerger, par l'empressement que sa condition lui justifierait pourtant... L'élue de Bastet restait en un sens attristée, qu'il eût fallu avoir recourt à la violence, pour calmer les pions du maître démoniaque, sévissant dans l'ombre... Seulement, cette attaque permettant leur présence actuelle en ces lieux, avait-elle au moins le mérite de permettre le développement d'une relation saine, voire même d'une amitié naissante.


" Ahah. De grâce, ne vous imposez pas le poids de cette négligence. Bien qu'étant encore sous le choc des évènements récents, j'en représente également la responsable... Toppo, noble défenseur des opprimés... Juste avant d'accéder à cette requête, je tiens à saluer cette intervention comme il se doit. Même si une vision de violence m'attriste, j'ai conscience qu'il ne fut évident de gérer cette situation autrement... Je tiens donc aussi à m'excuser, pour le trouble que mon intervention a finalement causé... En mes terres, votre sens de la justice, comme votre vigueur et votre sagacité, auraient fait de vous un compétent Medjäy. De tout coeur et au nom de ces braves gens, je vous remercie et leur espère des jours meilleurs à venir... Vous pouvez m'appeler Néférourê... " déclara l'importante figure d'Égypte, tout en ne pouvant s'empêcher la concrétisation d'une proximité physique, en finissant par maintenir l'une des mains de son héros, entre les siennes.

" Reine, Néférourê... de son appellation complète... Quant à moi, je m'appelle Bast et je représente sa gardienne. De la même manière que les Medjäy représentaient les protecteurs du peuple, dans l'Égypte Antique... " renchérit le chat de cristal, d'une voix toute aussi pure, alors que sa protégée lâcha subitement l'emprise exercée.

" Ah ! Non... Je... Nul besoin de me traiter comme telle ! Et surtout en ces lieux... Vous pouvez me tutoyer, je vous l'assure. Excusez cette méprise, car, même si je fus initialement reine, la situation demeure aujourd'hui légèrement plus compliquée... Aussi... Toppo... Je suis navrée de ne pouvoir être en mesure de vous renseigner grandement, concernant les alentours... À vrai dire, les conditions de notre arrivée semble similaires... Je sais que cette planète se nomme Héra, que son climat ressemble à celui dont j'ai été habituée, sur Terre, et que les autochtones paraissent disposer d'une couleur de peau turquoise, comme d'une chevelure rousse... mais guère plus, je le crains... Toutefois, peut-être que Bast pourrait vous éclairer davantage... "

Reprenant la parole, l'enfant du soleil, de sa si charmante silhouette, peu vêtue mais accordée aux alentours, s'était permis de clarifier les paroles énoncées, par son accompagnatrice... Il aurait été cocasse que notre cher Pride Trooper veine à la croire souveraine du régime en place, même si, en toute franchise, son intellect disposait de peu de chances, de s'abaisser à sérieusement le penser... Néanmoins, ce qu'il ne savait encore, ce fut bien qu'une telle destinée lui était souhaitée par la Déesse Bastet, ici présente... Cette dernière connaissait la situation actuelle, qui représentait le point précis à partir duquel l'univers entier serait bientôt menacé. Freezer n'était pas un être à prendre à la légère... Aussi vicieux que puissant et surtout à l'aube d'un avenir proche, il devait être stoppé, avant qu'il ne soit trop tard... avant que la répercussion industrielle de cette planète ne lui rende sa gloire d'antan... la richesse démesurée sur laquelle il s'apprêtait à mettre la main, lui permettant prochainement de déborder sur la sphère politique et galactique, en y faisant pression. Le retour du tyran, sur tous les plans, il fallait l'éviter à tout prix... Justement, un plan avait été conçu... Un plan que seule la Déesse s'était permise de concevoir, à l'abri des regards et dans le but d'instaurer la véritable harmonie, au sein de cet univers meurtri de pourpre... Cette personnalité même, qui ne tarda à quitter les pieds de sa fausse maîtresse, pour aller rejoindre un emplacement confortable, non loin du brave Toppo. Si celui-ci désirait des réponses supplémentaires, il pourrait tenter d'obtenir des informations... Malgré tout, changer la moindre donnée pouvait disposer de conséquences catastrophiques, pour le futur. Bast, de son surnom, était parfaitement consciente des risques et comptait donc se montrer des plus prudentes, défiant déjà la vigilance des dieux temporels, pour la faute commise... Celle de projeter la jeune et supposée défunte reine, en un futur de plusieurs millénaires d'écart... L'aubaine restait qu'elle fut suffisamment maline pour calquer ce changement avec celui d'une autre tragédie temporel, dont le responsable n'était autre qu'un puissant Dieu Démon. Drichi... de son doux nom... Une modification d'ampleur multiverselle avait été provoquée et avait représenté l'opportunité parfaite pour s'incruster. Du moins, le pensait-elle... Ayant accès à la matrice des naissances, sa dimension de cristal d'où elle guettait le besoin d'âmes, la consultation d'un avenir proche lui était naturellement accordée... mais pour combien de temps, avant qu'au grand jour sa traitrise ne soit révélée ?

" Euh... J'ai conscience que cela puisse vous paraître bien soudain... Néanmoins, si vous le désirez, peut-être pourrions-nous explorer ces lieux en nos compagnies respectives ?...  Oh ! N'éprouvez donc la sensation que je vous force la main, il s'agit bien sûr d'une simple proposi- "recommença la belle Reine, avant de brusquement s'interrompre, à la constatation d'une multitude de voix graves, situées non loin.

" Fouillez-moi ce secteur ! D'après leurs aveux et leurs témoignages, ils devraient pas être bien loin... Soyez attentifs à tout et ils ne devraient pas nous échapper... Nos supérieurs veulent leur tête, en guise de trophée ! Pour Freezer ! " s'exclama donc un responsable de troupes, à plusieurs bâtiments de là et d'une voix un poil forte, pour le bien de l'opération, alors que déjà le félin translucide se redressait.
Zarbon
Zarbon
Autres Races
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 17/02/2018
Nombre de messages : 66
Bon ou mauvais ? : Cela dépend du seigneur Freezer
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Shining Shot--Téléportation--Coup de poing d'énergie
Techniques 3/combat : Canon de Possibilité--Flèches Étoiles
Techniques 1/combat : Blaster Élégant

Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] Empty
MessageSujet: Re: Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra]   Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] ClockVen 29 Juin 2018 - 20:31
Après le discours meurtrier de Zarbon, un curieux individu fit la connaissance de l’être sublime qu’était le bras droit du seigneur Freezer, celui-ci possédait une puissance relativement élevée, d’ailleurs cette même puissance égalait l’une des forces qui venait de se faire sentir, une force qui allait permettre au fabuleux conseiller de l’empereur de tester sa nouvelle recrue. Le duo au service de l’empire après avoir pendant quelques secondes combattus, se dirigeait désormais vers la plus faible quantité d’énergie. Celle-ci était vraiment proche, elle devait être à quelques kilomètres, toujours dans le marché qui occupait une surface très importante, sur la planète Héra. Le bel être vert venait de recevoir un message d’alerte, décidément le peuple de cette planète ne voulait pas accepter son sort, de vraies imbéciles. Comme par hasard le lieu ou se dirigeait le serviteur de l’empire, n’était autre que l’endroit ou le pouvoir inférieur
avait émergé, était-ce une coïncidence ?

Arrivé sur les lieux, le bras-droit de Freezer, accompagné de son nouvel allié, avait remarqué le mouvement, une recherche était en cours, comme l’indiquait le message reçu sur le scooter bleu du commandant des armées, un crime venait d’être commis dans ce secteur, il s’agissait d’un acte de violence ou plutôt d’une rébellion. Mais celle-ci n’était pour le moment pas la priorité des deux serviteurs de l’empire qui poursuivirent leur propre recherche. Planant dans les airs, Zarbon avait la capacité de tout voir, quand soudain la faible énergie qu’il avait sentie auparavant se fit sentir juste en dessous de ses jambes. Le couple de guerriers volait au-dessus d’une étroite rue, ils pouvaient apercevoir deux silhouettes, l’une était féminine, l’autre était masculine, on pouvait apercevoir une moustache énorme sur cette dernière.

Pose de Zarbon lors de l'atterrissage :
 

L’être vert à l’apparence charmeuse se posa de manière impressionnante devant ces individus, l’un possédait un corps des plus laids, un corps complètement disproportionné, des mains plus grandes que sa tête, et une moustache plus grande que ses mains, à ce stade-là, on pouvait affirmer que Guldo était beaucoup plus beau à voir que cet idiot. Quant à l’autre personne, c’était une femme, une Terrienne qui rappelait le culte ridicule qu’était le culte du dieu des sables, mais également les moments désagréables passés sur Namek.
Zarbon arrangea sa mèche et s’adressa ensuite au curieux personnage possédant la puissance qu’ils recherchaient, et donc à la personne qu’il les intéressait, la fillette ne paraissait pas dangereuse, les gardes compétant de l’empire allaient s’occuper de celle-ci :

‘‘Je me présente, Zarbon bras-droit de Freezer et commandant de l’armée, qui es-tu et que fait-tu ici ? Ne me dis pas que joue les héros ? J’en conclurais directement que tu vas mourir, mais également que ton niveau intellectuel est très bas.’’

Dans tous le cas, cette personne en combinaison, allait devoir affronter Tundra, la question qu’il fallait se poser était : est ce qu’il allait-il mourir ou pas ?

Le splendide être au service de l’empire Cold convoqua une troupe de soldats, qui ne tarda pas à arriver. La garde prétorienne avait reconnu ses deux types, c’étaient eux les responsables de rébellion.
Zarbon ordonna aux gardes de capturer la fille en tenue de pharaon et dit ensuite au démon du froid:

‘‘ Parfait ! Tundra, je suppose que tu sais ce que tu es censé faire, fait disparaître cette horreur de notre vue.’’

Un combat très intéressant allait se produire sous les yeux de l’examinateur qu’était le bras-droit du seigneur de l’univers, qui n’allait agir que dans les pires des cas.
Tundra
Tundra
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 28/03/2018
Nombre de messages : 36
Bon ou mauvais ? : mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : rayon de la mort/ Téléportation/ Frappe psychique
Techniques 3/combat : boule de la mort/ Rayon Occulaire
Techniques 1/combat : supernova

Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] Empty
MessageSujet: Re: Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra]   Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] ClockDim 1 Juil 2018 - 2:45
La frustration était présente chez Tundra, en effet le classieux démon du froid s'était vu retiré son combat contre le bras droit du grand empereur Freezer a cause de l’arrivée de deux puissances. La première était sans nulle doute celle du Tyran ayant la mains mise sur la planète Héra. La deuxième était insignifiante comparée à la première, une puissance égale à la sienne et avait donné l’idée à Zarbon d’en faire son adversaire test. Trop poli pour refuser, l’être glacial se retrouvait à suivre l’être de beauté dans l’immense marché a la recherche de cet adversaire. Un message fut envoyé au conseiller, apparemment un acte de violence avait était fait sur un groupe de valeureux soldats qui ne faisaient qu’appliquer les lois. Un acte violent et gratuit qui méritait une belle correction hors cela n’était pas leur quête principale et le duo continue donc sa route vers l’insignifiante puissance.

C'est en passant au dessus d’une ruelle étroite qu’ils finirent par retrouver le propriétaire de ladite puissance. Un être assez …. difforme au vue de son corps musclé, de ses mains surdimensionnées et de ….. cette moustache! Seigneur dieu cette moustache qui lui dévorait le visage, déjà que sa tête était pas bien grosse mais là c’était tellement risible. Justement un sourire moqueur naquit sur son visage alors qu’il atterrissait devant le duo. Il était accompagné d’une femme qui portait une tenue assez étrange. Peu de tissus mais beaucoup d’apparats. Du clinquant pour pas grand chose selon lui, mais il reste classe et lui accorde même un léger signe de tête comme salut.

La venue de la troupe appelée par Zarbon eu tantôt fait de confirmer l’identité des deux protagonistes, c’étaient bien eux les vils rebelles. Quelque dommage pour la jolie demoiselle mais bon la beauté cachait parfois de terribles actes et cette femme n'échappe pas à la régle. Regardant les gardes s’occuper de la femme aux bijoux clinquants, Tundra reporta son attention sur son compagnon difforme qui était maintenant son adversaire. Apparemment Zarbon ne supportait plus la vue de cet homme. Le démon du froid fit un pas en avant puis se mis en garde. Il n’allait clairement pas laisser une seule chance à ce rebelle moustachu.

-Et bien il aurait mieux fallu rester tranquille, quel dommage.

Le combat allait être très passionnant pour Tundra, son adversaire a l’air de ne pas manquer de ressource enfin …. il l’espère.
Toppo
Toppo
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 02/03/2018
Nombre de messages : 14
Bon ou mauvais ? : La justice
Zénies : 1080 justice

Techniques
Techniques illimitées : Justice Flash!; Justice Flash!; Justice Flash!
Techniques 3/combat : Justice Flash!; Justice Flash!
Techniques 1/combat : Supernova

Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] Empty
MessageSujet: Re: Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra]   Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] ClockMar 7 Aoû 2018 - 19:44
Les deux "rebelles" venaient de rejoindre une petite place couverte, un endroit à l'écart du brouhaha de la ville. Au vu de ce qui venait de se passer sur la place du marché, il valait mieux pour les deux compères de se cacher pour au moins faire connaissance avant d'élaborer un plan pour se sortir de ce pétrin. Toppo n'était pas dupe, il savait que s'attaquer à ce genre d’État le mettait en danger lui ainsi que toute la population locale. Malheureusement, il était très difficile de sauver la justice et la paix sans combat et sans victimes. Combattre un pouvoir autocratique était toujours un choix difficile, était-il plus sage de laisser le pouvoir en place pour éviter à la population locale la souffrance de la révolte ou d'attiser le feu de la révolution, quitte à ce que ce feu s'embrase et blesse même son porteur? Ce choix, Toppo l'avait fait mainte fois dans sa vie et il était prêt à le refaire à nouveau.

Le Leader des Pride s'était présenté, expliquant sa situation, néanmoins, il avait complètement omis les règles de politesse et demanda alors le nom de son interlocutrice. La jeune fille prit la parole, doté d'une voix douce et claire, elle n'hésita pas à créer un contact physique avec Toppo, prenant sa main entre les siennes tout en se présentant. Elle s'appelait Néférourê, un nom à la sonorité bien singulière que le Pride Trooper n'avait jamais entendu auparavant. Avant même qu'il ne puisse prendre la parole pour la remercier pour ces paroles remplies de bienveillance, un chat fait de cristal vint rappeler son titre, se présentant comme étant Bast, gardienne de la Reine Néférourê ce qui eu pour effet de rompre le contact entre Néférouré et Toppo. Le chat surenchérit en expliquant le terme de Medjäy, le gardien du peuple de l'Egypte Antique, encore un nom inconnu. Il n'avait pas fait attention au félin qui accompagnait la belle depuis le début, il pensait au départ qu'il n'était qu'un simple animal des rues, il s'était trompé.

Souhaitant corriger le tir au niveau des présentations, il prit la parole, tout en posant sa main sur sa poitrine:

"Votre Majesté..." Il se fit interrompre par Néférourê qui expliqua que la politesse liée à un souverain n'était pas de mise en ces lieux. La jeune fille fit d'ailleurs sous entendre qu'elle ne possédait plus le pouvoir sur sa planète natale.

Elle clarifia aussi l'esprit de Toppo en lui donnant des informations sur la planète où ils se trouvaient. Le Pride Trooper fronça les sourcils, ces informations étaient précieuses mais ne faisaient aucun écho dans son esprit. Il ne savait toujours pas où il était, il ne connaissait aucunement une planète portant ce nom.

"Héra tu dis... Je ne connais pas de planète portant ce nom. Je dois surement être très loin de chez moi, dans un coin reculé de la galaxie..." Tout d'un coup, Toppo se leva et prit une position ridicule, le bras gauche en l'air et le droit replié au niveau de son visage.

"Mais s'il règne un climat d'injustice en ces lieux, Moi, Toppo, Leader des Pride Troopers, je ferais en sorte de rétablir la paix et la justice!" S'exclama-t-il, oubliant qu'ils étaient venus ici pour se faire discret.

Reprenant son calme, il se tourna alors vers Bast qui s'était installé sur un amas de rouleaux de tissus, une position des plus confortables pour un félin.

"Alors vous possédez de plus amples informations sur cet endroit? Pouvez-vous me dire où nous sommes? Suis-je loin de chez moi? Si je dois rétablir un semblant de justice ici j'aimerai que mon équipe soit présente, vous verrez ils sont excellents." Dit Toppo, confiant de la force des Pride Troopers. Il se savait loin de ses amis mais s'il pouvait trouver un moyen de communication, il était certain qu'ils viendraient le chercher.

Néférourê proposa alors d'explorer les lieux mais elle s'interrompit dans sa phrase. Toppo se mit de suite sur ses gardes, tendant l'oreille. Des dizaines de voix approchaient. Toppo se plaça alors devant l'entrée de la place, prêt à réagir. Soudain, un être, doté d'une grande beauté et vêtu d'une armure se posa, le sourire au coin des lèvres. Ce qui semblait être un acolyte se posa à son tour, un être à la peau mauve, habillé d'une sorte d'armure blanche. Le Pride Trooper y porta plus attention et se rendit compte que ce qu'il pensait être une armure était tout simplement le corps de l'Alien. Tous les deux possédaient une force assez importante, ils n'étaient pas de simples soldats mais des guerriers expérimentés, des bras droits. Le premier se présenta, il se prénommait Zarbon et était le bras-droit de Freezer ainsi que le commandant de l'armée. Un homme important donc. Toppo ne prit pas la peine de relever les petites piques lancées, il passait au-dessus de cela. Il savait que ce genre de personne, ceux qui se cachaient derrière un voile de beauté, étaient les pires des monstres.

"Je ne faisais que défendre les faibles. Il ne sert à rien de faire preuve de violence pour imposer un pouvoir. S'il est légitime, me pouvoir n'a point besoin de la répression." Il s'avança et plaça sa main en signe de barrage, empêchant les gardes de capturer Néférourê. Désormais, le Leader des Pride arborait un air sérieux, prêt à en découdre.

Zarbon demanda à son acolyte, dénommé Tundra, de s'occuper de Toppo. Celui-ci se mit en garde, visiblement confiant en ses capacités. Stoïque, le Pride Trooper ne semblait pas inquiet de la situation. Il était parfaitement calme, il ne se laisserait pas impressionner par de petites frappes dans leur genre.

"Nous ne sommes pas obligés d'en arriver aux mains, laissez nous partir et nous ne causerons plus de problèmes." Il marqua une pause, laissant sa voix grave et puissante donner un effet intimidant. "J'ai simplement défendu cette individu face à une violence injustifiée. Si vous êtes incapables d'instaurer des mesures disciplinaires à vos soldats, à quoi bon un régime autoritaire? Vous êtes censé représenter l'ordre et non la violence sauvage."

Il adressa un regard à Néférourê avant de reprendre la parole:


"Si vous voulez absolument un prisonnier, prenez-moi. Elle n'a absolument rien fait et ne mérite pas de se faire emprisonner pour rien."

Il espérait sincèrement que cette situation se réglerait pacifiquement. Dans le cas contraire, il y aurait des blessés, voir des morts.
Néférourê
Néférourê
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 23/01/2018
Nombre de messages : 43
Bon ou mauvais ? : Fondamentalement bon.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Fluctuation du Cosmos, Patte de Bastet, Charme Phénoménal, Morsure de Rê.
Techniques 3/combat : Projection Dimensionnelle, Communion des Molécules.
Techniques 1/combat : Valse des Avenirs.

Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] Empty
MessageSujet: Re: Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra]   Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] ClockJeu 9 Aoû 2018 - 2:52

Le destin. Immuable, figé au creux d'un océan d'éventualités... Bien des hommes s'y sont frottés avec espoir. La tenace impression d'un contrôle pourtant futile... La vérité résidait en une dimension où nul n'avait accès. Pas même les dieux... Tous ces lieux, dédiés à la temporalité, n'en représentaient-ils donc qu'une vaste illusion ? Simple concept en apparence, l'écoulement du sable primordial restait bien changeant... Pour quelle raison ralentissait-il son avancée, à certains endroits, l'accélérant pourtant à d'autres ?... Pourquoi octroyer à quelques espèces un système si performant, que celui-ci permettait à son hôte la distinction d'un environnement ralenti ?... Au fond, un organisme suffisamment vif, ne pouvait qu'admettre la triste vérité. Tel un diaporama de bonds quantiques, l'avenir s'est toujours vu gelé... Le sablier a été renversé. L'univers entier, cet ensemble divisé par ces figures divines, à la manière de terrestres frontières, sans réel marquage... Toutes ces aventures, liées à une position prévisible, dont l'issue paraissait des plus uniques... Impossible de se rebeller, d'y échapper. Prison absolue, donnant l'illusion de se mouvoir. La grandeur nature d'un livre sans image. L'avenir ne pouvait être consulté sans modification... Par conséquent, l'avenir consulté se voyait voué à l'être, avant même que ce geste ne soit entrepris. Pas la moindre consistance. Juste, une vision, provoquant la réaction écrite, au sein d'un livre comprenant l'entièreté de l'insignifiant consulté. Au fond, ces multiples silhouettes, alors si chanceuses, ne pouvaient réaliser l'étendue de la cosmique boutade, s'acharnant à suivre la seule et si large route à disposition. Celle de l'univers lui-même... Néanmoins, cela elle l'avait compris. Bastet avait saisi la réflexion, qui lui servirait de tremplin, afin de mener à bien son véritable destin. Cette représentation féline se persuadait ainsi avoir le pouvoir d'influencer le monde l'enlaçant, pour la raison que sa dimension d'oracle ne pouvait se targuer d'exprimer sa suprématie temporelle, qu'à la condition que la déesse ne s'écarte du futur annoncé... En d'autres termes... Guetter les potentialités, ne permettrait d'y constater une certitude. Le véritable parchemin restant inconsultable, pour une éternité dépassant celle d'une divinité. La scène serait toujours plus large que ses comédiens, afin de les y faire tenir... La bénédiction d'une fatalité, demeurant à jamais une pièce inaccessible.

Nul n'aurait été en mesure d'affirmer si oui ou non, Bast contrôlait en permanence ses faits et gestes... Cette agression, l'avait-elle prévue ? Et la récente intervention de ce Pride Troppers ? En disposait-elle du loisir ? Du temps requis ?... À quelle vitesse, sa dimension de cristal se renouvelait-elle, à mesure de ses interactions avec le monde extérieur ? L'heure n'était à ces réflexions, que déjà ces nouveaux protagonistes enclenchèrent leur irruption... Le tableau, débutant à peine l'aplat de teintes plus vivaces et colorées, se vit subitement souillé, d'une tache aussi noire que l'ébène. Aussi sombre que le coeur de ce tyran, pourtant si reluisant... Et ce charmant sourire, que la belle reine appréciait offrir sans retenue, ci à l'attention d'une figure tant noble que divertissante, il s'assoupit brutalement, sous la crainte de la situation présente... Zarbon et Thundra, les voici donc... À la solde du puissant monarque de ces lieux, mais non sans disposer toutefois d'une pointe de politesse, de délicatesse. Une vision qui ne tarda de surprendre notre bien-aimée souveraine, rendant respectueusement le salut lui étant adressé, d'un mouvement similaire au premier... à ce même Démon du Froid, qui exprimerait plus tard son regret, concernant un acte regrettable et justifiant apparemment les violences prochaines... Celui d'avoir osé tenir tête au pouvoir en vigueur... au grand Freezer... Un nom empli d'une terrifiante prestance, à travers la galaxie. Une appellation qui ressurgirait maintenant, des lèvres de l'apprêté personnage, à la chevelure de jade... Attentive au discours médisant de cette créature, ne cachant son importance au sein des forces armées, la grande Néférourê saisissait l'étendue de son erreur. Qu'allait-il lui arriver, désormais ?... Non pas à elle, figure emblématique de la Haute et Basse Égypte, non... À ce courageux compagnon, ce brave héros, dont sa vie se voyait ainsi menacée, pour ses frappes antérieures mais protectrices... La Déesse de la Vie, de ses pas félins, s'approcha de sa protégée, guettant à tour de rôle ceux qu'elle devrait possiblement se résoudre à immobiliser, dans un avenir proche, et qui venaient à peine d'émerger, par convocation du fameux bras droit de l'empereur... Thundra semblait devoir s'occuper de Toppo, tendit que les quelques gardes avaient pour obligation d'escorter la demoiselle, sous peu... Une telle situation ne demeurait souhaitable et c'est pourquoi le leader des Pride Troppers le fit de suite remarquer, de vive voix... Hélas, ses belles paroles, pourtant criantes de légitimité, risquaient fortement de générer au mieux l'amusement, au pire l'agacement, de ces détracteurs vraisemblables. Ainsi et malgré le bras censé la protéger, notre franche Beauté de Rê le contourna et s'approcha des gardes, laissant paraître un sourire doux et reconnaissant, par-dessus l'épaule, à son précédent sauveur. Elle ne le laisserait pas tomber, après tout ce qu'il avait fait et proclamé, en son honneur... dans le seul but de lui sauver une fois de plus la mise.


" ... Mes excuses, seigneur Zarbon... cher Thundra... Bien que mon ami semble partager les mêmes idéaux que ma simple personne, je me dois de restaurer une vérité qui, à mon sens, dispose d'une réelle importance... Je suis désolée, Toppo... Je sais que tu cherches à me protéger de ma faute et j'ai conscience de la noblesse d'une telle action, comme du fait qu'il me faudrait te laisser l'exprimer, par respect pour ce courage dont tu disposes... Mais c'est à moi et à moi seule, d'endurer les fautes dont je suis responsable... Seigneur Zarbon ! Prenez-moi pour seule fautive des évènements récents, je vous en conjure. Si je n'avais pas fait barrage, de mon corps, au sort de cette dame à la vie bien remplie, jamais mon ami n'aurait eu à intervenir, pour me sauver à mon tour... et jamais vous n'auriez eu à utiliser de votre précieux temps, pour venir à notre rencontre... Par conséquent, s'il faut blâmer en respect aux lois, c'est à moi, que je vous implore de vous adresser... "

Aux abords de la fin du sacrificiel discours, Bast se permit de siéger au côté du moustachu, à la perceptible carrure. Profitant de l'attention, visiblement monopolisée par le Charme Phénoménale de la si délicate figure humanoïde, le félin apparent se permit le contact d'une de ses pattes, avec la jambe du Pride Troppers... L'heure de ce fier guerrier n'était pas encore venue... Il n'était question de lui laisser entreprendre pareille initiative, que celle d'un sauvetage supplémentaire, alors même que son rôle pouvait s'avérer plus grandiose encore, pour l'avenir de cette planète... De ses yeux jaunâtres et lumineux, la déesse le fixa ainsi, ne tardant à intriquer quelques de ses particules divines, avec la respectable personne lui faisant face... Toppo... Elle le connaissait bien. Elle qui avait vécu depuis que la vie fut... Elle qui avait donné naissance à toutes les âmes composant ce monde... Même celle de Freezer, de Zarbon, de Thundra... et bien sûr, la sienne... Bastet savait qu'elle pouvait faire confiance à son enfant, quand bien même celui-ci pouvait parfois se montrer un peu brutal. Au moins se montrait-il impliqué et agissait-il au nom d'un monde plus juste, où personne ne viendrait à manquer de rien... Une utopie, que voici ? Se reposer sur une telle et négative pensée, ne permettrait l'émergence de perspectives souhaitables, d'initiatives louables. C'est pourquoi... Même si tout pouvait sembler perdu d'avance. Même si l'espoir s'éteignait, sous la torrentielle averse de l'hostilité imposée... il fallait essayer... Parce que personne ne dispose du luxe de prédire efficacement l'avenir, il restait une chance de sauver cet univers en regroupant plusieurs... Néférourê, de son côté, craignait assurément pour sa vie, sans pour autant perdre confiance en le soutien de sa gardienne. Si une attaque venait à avoir lieu, cette dernière saurait réagir en conséquence... Notre princesse, à la longue chevelure si soyeuse, trop soyeuse, pour les moyens d'une pauvre villageoise, et de loin... décida alors de tendre les bras, à présent joints, en direction de la garde commençant à l'entourer. En preuve de bonne foi, proposait-elle déjà de se voir ligotée ou menottée des poignets, n'ayant véritablement conscience des procédures en vigueur, quant à l'arrestation. Du moins, concernant ce régime en particulier... Tout du long, son regard s'était vu empreint d'une sincérité perceptible. Que ce soit envers son nouvel ami, à l'encontre du Commandant Zarbon, ou même à l'égard de la garde, qui paraissait désormais presque embêtée, de risquer l'inconfort d'une pareille nymphe, aux yeux de ses hommes... aux yeux de pratiquement tous, à vrai dire... Sincèrement, paraissait-elle regretter le poids de ses actes, d'une rébellion partant pourtant d'un bon sentiment, qu'elle aurait bien sûr reproduite, si cela n'aurait pas risqué l'implication d'autres personnes.

* ... Toppo... Garde ta position et ne me fixe pas trop longtemps... J'ai à te parler... Pour commencer, sache que tu es le seul à m'entendre, présentement... Même si cela s'avère plus complexe, considère ça comme de la télépathie, car nous ne disposons d'assez de temps, que pour de plus amples explications... Cette planète, non, cet univers, va mal... et j'ai besoin de toi, pour y remédier... J'ai choisi Néférourê, d'entre toutes ces âmes, pour tenter l'éclosion d'une ère nouvelle... Je pense que tu commences à en saisir la raison par toi-même... Son coeur est aussi pur que le cristal liquide me composant... Mais seule, il lui sera impossible de parvenir à la paix galactique... Héra représente le début de cette longue quête. Je t'en prie, laisse Son Altesse sous ma protection. Au moins pour l'instant... Si tu veux participer au sauvetage de ce peuple opprimé, de grâce, pars à la recherche de guerriers en mesure de s'allier, afin de faire pression sur ce puissant tyran... Les sayens, représentent la seule race en mesure de le tenir en échec. Pythar, Charlo, Motta, Sharotto, Tentra, restent parmi les 5 personnalités les plus puissantes d'entre eux... Certaines disposent même d'une planète et de forces militaires... Je t'en prie, parle à ces braves guerriers de la rudesse et de l'esclavagisme, de la violence sévissant en ces lieux, de tous ces sacrifices festifs et de ces expériences inhumaines. Et surtout, prononce ce nom, qui les fera certainement réagir. Freezer... Je compte sur toi. Crois en moi comme je crois en toi... Nous t'attendrons, alors soit sans crainte. Je saurai prendre soin de ma Reine... J'assurerai ton échappatoire d'un aveuglement surprise, s'il le faut, alors reviens-nous victorieux, s'il te plait, et je tâcherai de répondre à tes requêtes... Dirige-toi vers la base de lancement, au loin à notre droite, et commence ce périple pour la libération du peuple, comme de la galaxie. Tu obtiendras des informations en chemin... Les planètes Végéta 1 et 2 te guideront... Nous nous occuperons de limiter les dégâts, comme de préparer une résistance plus structurée sur Héra, au possible. Bonne chance, mon enfant... et sois prudent... *

" Bast ?... Ah, te voilà... Cela vous ennuie-t-il, si mon chat me suit ? Enfin... dans l'éventualité ou, je pourrais espérer... Seigneur Zarbon. J'aurais une requête, peut-être déplacée à vous soumettre... Mais, ne connaissant pas encore bien cette planète, comme l'ensemble de sa politique... j'aimerais, de par mon statut royal, disposer d'une audience avec l'empereur de ces terres, avant ma sentence. Quitte à risquer qu'elle soit pire, j'aimerais au moins disposer d'une chance de pouvoir rattraper mes fautes... Je, je voudrais juste... que tout le monde se sente mieux... Qu'il n'y ait jamais besoin d'en arriver à de telles extrémités. Alors s'il vous plait... C'est une reine, qui vous supplie de laisser son seul ami partir, de lui laisser une chance de s'épanouir et de ne pas devoir endurer le poids des fautes d'une mauvaise souveraine, ayant failli à ses devoirs les plus élémentaires... Et sachez que je le regrette sincèrement, voyant à présent où cela nous mène... " osa la demoiselle des sables, tenant ses mains au creux de la poitrine et manifestant le charme d'une empathie certaine, tandis que ses perles turquoises se perdaient au fond de celles du charismatique bras droit, les soldats rougissant d'une incertitude grandissante, devant pareille démonstration d'élégance et de sacrifice.
Zarbon
Zarbon
Autres Races
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 17/02/2018
Nombre de messages : 66
Bon ou mauvais ? : Cela dépend du seigneur Freezer
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Shining Shot--Téléportation--Coup de poing d'énergie
Techniques 3/combat : Canon de Possibilité--Flèches Étoiles
Techniques 1/combat : Blaster Élégant

Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] Empty
MessageSujet: Re: Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra]   Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] ClockVen 28 Sep 2018 - 21:43
Après avoir pendant quelques minutes plané à travers les beaux paysages de la planète possédée et désormais exploitée par l'Empire Cold. 
Le bras-droit, ayant détecté une puissance dans la place ou ce dernier avait organisé son mémorable discours, avait pris la décision, accompagnée de sa nouvelle recrue, d'éliminer la menace, ou de recruter le détenteur de la force ayant émergée dans la place animée et peuplé qu'était la place du marché.
À l'arrivée des deux redoutables et meurtriers serviteurs de Freezer, le décor n'était pas dans un bon état, ou plutôt dans l'état dans lequel il devrait être. L'Empire n'allait tout de même pas dépenser des biens pour rénover le lieu de vie d'êtres inférieurs et sans réelle valeur.
Plusieurs soldats étaient au sol, pitoyable dans leur état, en rien, ils ressemblaient à l'empire. 
Répugné, l'être à la beauté sans pareil, élimina ses misérables sans pitié, ni scrupule. Ces insectes n'avaient fait que mériter une telle punition, donner une image aussi misérable, était un crime des plus graves.

En tout cas malgré les dégâts subits par l'endroit, le responsable n'était pas sur place, mais il n'était par contre pas très loin.
Zarbon et Tundra continuèrent leur recherche en survolant la grande place peuplée par les insectes qu'étaient les héras. Soudainement, alors que l'ancien prince commençait à croire qu'il ne s'agissait que d'un soldat ayant surpassé ses limites, au fin fond d'une ruelle sombre et crasseuse, empli de linge accrochés de part et d'autre, deux individus dialoguait, tel deux criminels prévoyant un braquage ou une exportation massive de drogue.
L'un était une fille, l'autre était un... Truc. Ça décrit bien cette créature, dont la laideur atteignait des sommets.
Ces deux imbéciles, croyaient réellement qu'ils étaient à l'abri dans une ruelle isolée, se sont-ils crus dans un film de gangsters.
Sûrement... ce qui témoigne de leur faible niveau intellectuel.
Une pute et un Hippopotame mal formé, franchement...
Premièrement, ils ont directement attaqué l'Empire en neutralisant plusieurs soldats, ce qui est une preuve de rébellion et qui a donc encouragé plusieurs héras contrôlés par l'armée impériale, à vouloir lutter.
Le plan des sots était bien évidemment compromis par l'arrivée des gardes mais également des deux guerriers surpuissants, qu'étaient l'être sublime et le démon du froid élégant dénommé Tundra.
Dès que les deux serviteurs impériaux furent dans le champ de vision des deux rebelles, ils savaient avec pertinence qu'ils étaient cuits.
Alors le gros bas lourd en combinaison se présenta voulant se sacrifier. Alors l'être aux mille beautés se retourna leva la main en l'air pour donner un ordre aux soldats et finit avec un ordre. 

"Occupez-vous de ces déchets, prenez l'individu en combinaison en prison et présentez le au seigneur Freezer quand il sera disponible. Je n'ai pas de temps à perdre avec ces deux imbéciles.
Tundra, quant à toi veille que tout se passe bien." 


Zarbon s'entoura de son aura rosâtre et disparu dans les airs à toute allure.
Il reçu une information capitale de la part du saint empire.
Désormais il disposait d'une nouvelle destination...Une destination hors du territoire coldien.
Tundra
Tundra
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 28/03/2018
Nombre de messages : 36
Bon ou mauvais ? : mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : rayon de la mort/ Téléportation/ Frappe psychique
Techniques 3/combat : boule de la mort/ Rayon Occulaire
Techniques 1/combat : supernova

Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] Empty
MessageSujet: Re: Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra]   Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] ClockSam 29 Sep 2018 - 19:27
Sa journée avait prit une tournure des plus inattendues et intéressantes possible. Fraîchement arrivé sur la planète désertique et possédée par le seigneur Freezer, Tundra avait eu l’idée de visiter un peu la ville centrale de ce cailloux au climat ardent. Il ne s’attendait pas à tomber sur le bras-droit de l’empereur du mal au détour d’une ruelle. Ce dernier donnait un discours devant une populace muselée et rabaissée, résultat du règne tyrannique de son roi. Connaissant les règles et ayant une éducation, Tundra vint se présenter à l’être de beauté qu’était Zarbon, s’inclinant en signe de respect. S’ensuivit un très léger combat qui fut interrompu par l’apparition d’une puissance. Sur les ordres de Zarbon, Tundra le suivit, partant à la recherche de cette dite puissance.

A leur arrivée, les gardes avaient étaient mis à terre. Au vue de la grimace de Zarbon, ce dernier ne semblait pas apprécier la situation et tua sans vergognes les gardes, les jugeants inapte à servir ce bel l’empire. Tundra n’avait cure de leurs situation. il était lui aussi passé par là et savait pertinemment que l’empire pouvait donner beaucoup mais prendre aussi prendre le triple. Ils continuèrent leur recherche qui ne dura pas longtemps. Les deux fugitifs étaient visibles dans une ruelle. Les prenant en tenaille, Zarbon devant et lui derrière pour éviter toute fuite, l’être de beauté demanda une escouade de gardes qui confirma l’identité de ces deux rebelles. Un être aux proportions difformes mais laissant voir une certaine puissance et une femme aux apparats royaux, sûrement une princesse. Égale a lui-même, le démon du froid salua cette dernière d’un mouvement de tête, rien ne servait d’être menaçant pour l’instant selon lui.

Zarbon dégoûté par la difformité de l’homme en uniforme, lui ordonna de le supprimer, mais ce dernier donna des explication quant à ce qui c’était passé. La princesse vint ensuite à se proposer comme seule prisonnière suppliant de laisser son ami partir. Son courage était notable mais Zarbon n’en avait cure et ordonna qu’on les enfermes, lui demandant de surveillait l’opération avant de disparaître rapidement dans le ciel.

Il soupira, les arrestations c’était pas sa tasse de thé mais il ne pouvait désobéir à un ordre du bras-droit. Alors que les gardes s’occuper de menotter Toppo, il s’occupa de Néféroué, venant lui passer les bracelets électroniques sans faire preuve d’aucunes brutalités.

- Désolé … je vais voir pour que vous ayez audience auprès du seigneur Freezer … mais ne vous attendez pas à grand chose …

Il laissa les gardes avec Toppo passer devant, fermant la marche avec la princesse. Il l’enferma ensuite, lui retirant les menottes avant de disparaître dans l’obscurité de la prison.
Toppo
Toppo
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 02/03/2018
Nombre de messages : 14
Bon ou mauvais ? : La justice
Zénies : 1080 justice

Techniques
Techniques illimitées : Justice Flash!; Justice Flash!; Justice Flash!
Techniques 3/combat : Justice Flash!; Justice Flash!
Techniques 1/combat : Supernova

Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] Empty
MessageSujet: Re: Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra]   Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] ClockDim 21 Avr 2019 - 21:15
La situation devint rapidement difficile pour Néférourê et Toppo. En effet, les deux comparses étaient bloqués par les gardes de la ville ainsi que deux guerriers. L'un d'eux se présenta comme le bras-droit de Freezer et commandant des armées. Si un tel membre de l'État-major se déplaçait simplement pour quelques fauteurs de troubles, c'était qu'il considérait Le Pride Trooper et la demoiselle des sables comme assez dangereux pour devoir diriger les opérations de capture. Ils étaient piégés, Toppo, ne sachant pas vraiment pourquoi, avait perdu toute sa force, il ne pouvait se défendre seul.

Il proposa alors de se porter garant du désordre créé plus tôt, demandant à ce que rien ne soit fait à Néférourê, préférant se faire capturer. Soudain, la demoiselle des Sables, le contourna et préféra se sacrifier pour le Pride Trooper. Il ne pouvait supporter telle injustice, elle n’avait rien fait, ils n'avaient pas le droit de la capturer. Il était le seul responsable des troubles, laisser passer quelque chose de pareil, c'était perdre son honneur.

Il s'apprêtait à bondir en avant, prêt à combattre pour donner assez de temps à Néférourê pour fuir, il s'arrêta dans son geste quand il sentit la patte de Bast se poser sur lui. C'est alors qu'une forme de contact s'établit entre lui et la divinité. Sans même un mot de la part de la déesse, il comprit qu'il devait attendre, voir ce qui allait se passer ensuite.

Les gardes vinrent les entourer et commencèrent à menotter la demoiselle des Sables. Bast prit alors la parole par télépathie, expliquant qu'Héra souffrait et qu'il fallait absolument rassembler des guerriers pour libérer la planète du joug de Freezer. Elle lui conseilla de demander une audience auprès des "Saiyens", surement une race de guerriers. Bien qu'il était perdu au milieu de cet univers, il était maintenant investi d'une mission : trouver des alliés en vue de libérer Héra. Il se sentit motivé par les paroles du chat de cristal, Univers différent ou pas, il devait continuer à œuvrer pour la justice!

*Compris, j'irai chercher ces Saiyens et reviendrait apporter la justice sur cette planète! Cependant, il semblerait que Zarbon ne veuille pas me laisser partir. Je vais gentiment les suivre et attendre une occasion. *

Les gardes s'approchèrent de lui, alors que le dénommé Tundra, acolyte de Zarbon, s'occupait de Néférourê. Au moment, où la demoiselle des Sables se faisait emporter par le Démon du Froid, Toppo déploya alors une Vague explosive qui vint heurter les gardes, les envoyant se vautrer dans le décor.

"Bastet! Maintenant!"

La déesse comprit le message et aveugla le reste de la troupe, Toppo en profita pour s'envoler vers l'est, en direction de la dite base de lancement.

Le Pride Trooper faisait dorénavant cavalier seul, il lui fallait quitter au plus vite Héra pour rejoindre un endroit plus tranquille. Première étape de son nouveau voyage, trouver quelqu'un pour lui expliquer ce qu'il foutait ici et ensuite rassembler assez d'hommes pour vaincre le Tyran Freezer!
Contenu sponsorisé

Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] Empty
MessageSujet: Re: Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra]   Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra] Clock
 
Pour l'Amour de la Justice ! [PV Toppo, Zarbon, Tundra]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Hera :: Place du marché-