anipassion.com
Partagez | 
 

 Desperate lady 💕 <PV>[+18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Leixy
Leixy
Demon
Féminin Age : 68
Date d'inscription : 30/10/2016
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Je t'enchaîne pour mieux te dévorer, chéri(e)
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Images miroirs / Vol de mana / Orbes de feu
Techniques 3/combat : Fourberie / Rayon gangrené
Techniques 1/combat : Boule de feu sournoise

MessageSujet: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   Mar 29 Mai 2018 - 12:02
Good boy ! Huhu ~
Bien sûr que je suis innocente ! 💓

Durant les trois cent années d’absence de son créateur, Légion, la délicieuse succube avait eu le temps de s’ennuyer - et de profiter de certaines occasions pour faire le travail qu’incombe sa nature démoniaque: passer des contrats pour obtenir des âmes afin de contenter son maître. Ces âmes obtenue, à leur mort, et ce, via un pacte consenti au préalable, sont alors remis à son maître pour le servir (...ou se faire dévorer). Leixy n’avait jamais cessé de trouver des moyens saugrenues pour rafler des âmes à la pelle, où que ce soit dans le monde des mortels. Il y a de cela quelques mois à peine avant le retour de Légion dans sa vie, la machiavélique démone avait fait un petit séjour dans le Monde des démons.

Sachez, lecteurs, que l’Enfer est réservé aux morts qui ont été mauvais. Il faut donc savoir différencier l’Enfer qui se situe dans le royaume des défunts, et le Monde des démons, qui lui se situe dans le monde des vivants. Dans ce fameux Monde des démons se trouvent plusieurs Seigneurs qui se partagent - ou se battent - des belles parcelles de terrain. L’un d’entre eux est, d’ailleurs, le très connu Drallos, anciennement ange qui avait mené une rébellion contre le Dieu des anges, alias son propre père. Bref, vous l’aurez compris: Le monde des démons est encore plus badass que la planète Dark où certains ont décidé d’aller vivre - parce qu’au final, c’est quand même plus facile de vivre sur une planète de démons que dans le Monde des démons où règnent des Seigneurs depuis la nuit des temps, bien plus hostile - en principe !

Dans le Monde des démons, beaucoup ont des esclaves. Démons ou autres races, qu’importe, tous les mortels volontaires(si si, ça existe, je vous assure!), capturés, forcés, ou ayant vendu quoi que ce soit (et même parfois leurs âmes à d’autres succubes par exemple) sont acceptés, du moment qu’ils sont aux goûts de leurs “propriétaires”. Là-bas, la succube était très désirée pour des parties enflammées de jambes en l’air - malheureusement, cette dernière n’accordait pas ses faveurs à n’importe qui. La succube se savait séduisante à force d’avoir modeler son corps pour répondre aux critères des moeurs actuels et marchait aux coups de coeur, au feeling. De toute façon, bien d’autres succubes existaient maintenant, et des libertines aimant copuler avec un large panel de personnes, ce n’est pas ça qui manque ! Même pour ses contrats, la succube trouvait toujours un moyen de ne pas avoir d’ébats. Notre chère Leixy était connue pour être une sacrée arnaqueuse à ce niveau. Combien d’âmes Leixy avait-elle obtenue grâce à des idiots et idiotes ayant été désireux de son corps, et à qui elle l’avait mise à l’envers au final ? Eh oui ! Quand on passe un pacte, il faut être très précis sur l’objet du contrat. Sinon, des succubes malignes comme Leixy peuvent vous avoir au mot près et ne pas vous donner ce que vous imaginez dans vos petites têtes de vicieux, hihi !

Alors certes, la star qu’était devenue Leixy dans le monde des mortels - grâce à ses photos de charmes et ses show burlesques - était séduisante et voulue - et ne se laissait pas choper facilement, ce qui avait le don de rendre fou bons nombres de personnes qui essayait de la ken depuis des temps immémoriaux, sans chance de réussite un jour - mais certains se méfiaient aussi de cette dernière, à force. Leixy ressemblait un poil au Dieu malin Loki de notre fameuse religion très créative qu’est l’Odinisme sous certains aspects. La succube aime se jouer des autres pour son bon plaisir, pour ricaner et s’amuser. On ne la suspectait jamais directement d’être à l’origine de certaines mésententes, mais au moins liée à cela - ce qui devenait logique à mesure du temps que certains la soupçonne de manigancer de sales affaires juste pour se divertir.

Aujourd’hui, c’était l’un des Sommets. Les Sommets qu’est-ce c’est que ce bazar ? Eh bien ce sont des “grandes réunions” au centre du Monde des démons - littéralement, dans les terres du centre du royaume - où se réunissent une très grande foule de démons pour participer à des jeux. Un peu comme les jeux olympiques si vous voulez, mais il n’y a pas que des épreuves sportives. Il y a aussi des jeux de cartes entre autre… Pourquoi j’aborde le sujet des jeux de cartes en particulier ? Parce que c’est là où Leixy arrive toujours à tirer son épingle du jeu ! Pour sa propre gloire ? Pas vraiment. Encore une fois, elle passe des pactes (souvent, l’âme des esclaves des désireux de gagner les jeux sont offertes en échange) pour faire gagner untel ou untel en distribuant les cartes - car oui, c’est elle qui supervise certaines tables de jeu !

Et c’est ainsi que parfois, il y a ce genre de choses qui arrivent….

Tu triches Morkan ! Ce n’est pas possible que tu aies un jeu pareil !” S’exclamait une femme s’apparentant à une naga, en se levant de sa chaise, tapant du poing sur la table. “Je ne me laisserais pas insulter de la sorte par quelqu’un avec aussi peu de crédibilité que toi !” La démone fit apparaître une lance dans sa main, tout en fusillant le fameux Morkan du regard.

Comment oses-tu me défier Nelfa !” Hurlait de rage Morkan en se levant à son tour, dégainant les deux haches précédemment blotties dans son dos. “Je ne te croyais pas assez bête pour me menacer !

Tu rigoles ?” Disait une autre femme appartenant à la race des nains, sur un ton provocateur. “Moi je crois plutôt que c’est toi qui triches Nelfa !” Cette dernière croisait les bras d’un air indigné.

Parce que tu es mieux toi peut-être ? On sait tous que les nains sont des voleurs d’or !” S’écriait un homme à l’apparence d’un elfe noir à naine.

T’es vraiment un con avec tes clichés Elne'lanh !” Répondait du tac-au-tac la naine en levant les yeux au ciel.

Une bonne querelle commençait à débuter entre les huit démons autours de la table. Leixy faisait semblant d’y participer en glissant quelques phrases méticuleusement réfléchies. Bien entendu, ce n’était autre qu’elle qui avait trafiqué certains jeux de ses adversaires avant de distribuer les cartes - notamment en les comptant, et grâce à son don (entre autre) lui permettant de savoir qui ment ou non. Nelfa fini par retourner la table et le désastre commença. Toutes les tables alentours - où de base, régnait des tensions à cause du stress d’essayer de deviner le jeu adverse notamment - suivirent leur exemple. Imaginez un hall grand comme un aéroport et large comme le château de Versailles où toutes les tables se font retournées une par une - bon, simultanément en réalité au vue de la vitesse à laquelle les envies de meurtres se répandent ! - par des démons sous pression et enragé. Sacré spectacle, pas vrai ?

On voyait la succube esquiver plusieurs manoeuvres de combat - pas à son encontre, mais dans tout le tas de démons qui partait en zgeg, ça fusait de partout donc bon, mieux vaut faire gaffe ! - tout en s’extirpant de la foule. Alors que Leixy arriva à se mettre vers le fond de la salle, cette dernière sentit une force être exercée tout autours de son cou. Son regard croisa celui d’un visage qu’elle connaissait bien…

Sale traînée, tes courbettes ne me trompent pas ! Je sais que tu es à l’origine de ce foutoir !” L’homme qui la soulevait par le cou avait une poigne énorme en comparaison à celui-ci. Tout bonnement parce que c’était un orc.

Je ne peux pas être une traînée si je ne donne pas mon corps, réfléchis Ternak… En plus, t’es bien placé pour le savoir vu le nombre de fois où je t’ai repoussé mon canard !” Un sourire moqueur habillait ses lèvres. “Et puis tu sais qu’il ne vaut mieux pas essayer de me forcer à faire quoi que ce soit ! Tous ceux qui ont tenté leur chance en voulant me violer - tellement ce sont des personnes respectables, n’est-ce pas ? - sont castrés à présent, il me semble ! Hihi !.... Enfin, quoi que, d’après certaines de tes conquêtes, t’as pas grand chose entre les jambes pour un orc… Alors ma foi, ça ne serait pas une grande perte pour toi chéri !

La succube lui fit un clin d’oeil. Provocatrice et n’ayant pas peur de se brûler les doigts, comme toujours. L’orc se mit à grogner comme un animal enragé. Il écumait d’une rage telle que le muscle de sa lèvre supérieur sautillait involontairement.

Je vais t’apprendre ce qu’est le respect !” Aboya l’orc.

D’un geste brutal, il balança la pauvre succube dans le mur du fond de l’immense salle. Cette dernière ferma les yeux en s’attendant à manger cher au niveau du dos, mais à la place…. Quelqu’un... l’avait attrapé dans ses bras !?!

(c) sweet.lips
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7198
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 3745

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Sōzō ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

MessageSujet: Re: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   Mar 29 Mai 2018 - 19:32
Cela faisait un moment maintenant que le nouveau Dieu du temps avait quitté Toriel. Il s'en était allé au soleil pour retrouver ses amis... Mais sur son voyage, quelque chose avait attiré son regard. Une sorte de porte avec une épée brisée sur le côté. Atterrissant doucement sur la plaine désertique, Kaito regardait avec insistance cette incroyable ouverture. Elle avait vraiment un style unique et très particulier. En plus d'être d'une couleur grise et violette, ce qui entourait la porte avait la tête d'un démon au plus haut point avec deux piliers imposants sur les côtés. Qu'elle était donc cette chose ? Une étrange énergie négative s'en dégageait et pour Kaito, il était clair que ce n'était pas un endroit commode. En attendant, la curiosité avait eu son corps, lui faisant glisser ses mains entre les deux imposantes plaques de la porte. Il tirait donc celle-ci rapidement vers lui, entrant sans plus attendre dans le gouffre abyssal et sombre... Du Royaume des démons. Il faisait noir et l'odeur présente ici était vraiment insupportable. Il y avait une odeur de mort.
La porte:
 
*Tss... Je n'y vois vraiment rien !*

Dressant légèrement sa main gauche devant lui, il faisait donc apparaître une sphère d'énergie pour y voir un peu plus clairement. Et ce qu'il ressentait de plus en plus en avançant n'était pas vraiment bon ! En effet, plus il avançait et plus il ressentait des énergies diminuées, voir s'éteindre totalement. Il n'y avait pas que des démons ici... Il y avait également d'autres espèces ayant sûrement vendu leurs âmes au diable, ou pire encore. Mais Kaito ne le savait pas encore. Après-tout, il ne savait même pas où il était ! C'était surtout la curiosité qui l'avait obligé à rentrer. Avançant toujours devant lui, plusieurs créatures venaient vers lui. "Hmm... Excusez-moi ?..." "Fuyez ! Vous allez tous mourir ici !" "C'est toi qui crèveras en premier espèce de déchet ! Tu vas servir de chair à canon !" Ne comprenant rien à la scène, le guerrier de l'espace voyait juste les deux démons courir, comme s'ils fuyaient quelque chose... Ou quelqu'un. Mais bon, ce qui était sûr pour le guerrier, c'était que le courage n'était pas très présent ici ! Mais vu l'endroit, c'était normal.

"Eh beh... C'est pas tip top..."

Entendant un bruit venant de derrière lui, il se retournait directement, apercevant un démon imposant et rouge avec des cornes et juste un petit pantalon. Il souriait, levant un gourdin de sa main droite. "Oh bah oh ! Un jouet !" "Hum... Où est-ce que j'ai atterri moi ?..." Le monstre écrasant son gourdin, le Dieu l'avait simplement arrêté de sa main gauche relevée, brisant en même temps le bois en deux. "Un jouet solide ! T'es qui le nain ?!" "Ah, moi ? Un visiteur ! Où suis-je ?" "J'ai rarement entendu une question aussi conne... Tu es au royaume des démons !" "Hahaha ! Je pense pas ! Les démons sont censés être bien plus fort, non ?" "Tu es à l'entrée du royaume. Les plus puissants d'entre-nous se trouvent à la citadelle, au centre du monde des démons. Si tu veux voir de la vraie puissance, vas-y ! Mais je te déconseille d'y aller... Il y a une querelle en ce moment même." "Tu me frappes et me conseilles juste après pour ma vie ? Vive les démons ! Ah, et merci de l'info ! J'me tire !" "Hey mais attends !" Disparaissant dans une téléportation, l'apprenti de Chronoa s'était dirigé vers l'une des sources d'énergie mortels. Il apparaissait donc au beau milieu d'un conflit pour... Un jeu de cartes ? Enfin bon, il semblerait que le gros rouge ne lui avait pas menti.

*Je ne pensais pas que je me téléporterais aussi loin... Je ne sais même plus part où aller pour sortir ! Bon, de toute manière, je suis là pour aider les blessés.*

Ben oui, la véritable raison pour laquelle Kaito s'était élancé au cœur du conflit, c'était pour sauver des vies. Comme à son habitude, il ne pensait que pour la sécurité et le bien-être des gens. Les tables étaient renversées et les démons se battaient comme des fous... Enfin, il y avait vraiment de tout, encore une fois. Alors qu'il s'apprêtait à gueuler un bon coup pour essayer de calmer la foule, une sorte de démone venait d'être éjectée sur lui ! L'attrapant au vol dans ses bras, il tenait la demoiselle qui était quand même... Plutôt belle à regarder, avant de se poser une petite question. "Qui lui avait envoyé cette pauvre fille dessus ?". Avec cette tenue assez sexy et ses cheveux longs roses, elle avait également une poitrine très attirante. Heureusement pour le Dieu, il n'était pas le genre de mec à avoir des mauvaises idées ! Aidant simplement la "jeune femme" à se remettre sur ses pieds, il lui souriait.
Thème:
 
"Vous allez bien ?"

Son regard se portait cette fois sur l'orc qui continuait de gueuler comme un perdu."Éloignes-toi d'elle si tu ne veux pas finir écraser comme une merde !" Le poing gauche du géant venait s'abattre sur la tête du guerrier de l'espace, levant un nuage de fumée en un instant. On aurait facilement pu croire qu'il était mort vue que son KI n'était pas perceptible... Mais c'était loin d'être le cas ! Juste une fraction de seconde après, une tempête de vent venait de dégager la fumée, laissant apparaître Kaito sous sa forme de Super Saiyan, les cheveux blancs argentées et ses yeux d'une couleur brillante... Son aura divine venait de l'envelopper, brillant intensément d'une lumière étincelante. Il avait bloqué le poing avec son avant bras-gauche. Regardant l'orc qui ne devait pas s'y attendre, il posait sa main gauche sur le ventre du colosse. "Si tu veux faire mal à quelqu'un, il faut concentrer ta force en un point précis... C'est pas assez clair ? Je vais te montrer !" Dégageant un kiai de la paume de sa main, la vague de KI venait de faire valdinguer la créature à l'autre bout de la salle, tête la première dans le mur en plus de la gerbe de sang qu'elle avait lâché au moment de l'impact. Reprenant directement sa forme de base, il se retournait vers la jeune femme, main gauche derrière la tête.
Kaito pour Ternak:
 
"Voilà ! Il devrait être calme maintenant ! Ah et au fait, je suis Kaito Shan ! Enchanté de te rencontrer... Personne inconnue ? Haha !"

D'ailleurs, les créatures autour semblent également s'être calmé, ou du moins, ils ont été attirer par le raffut causé par le guerrier de l'espace... Lui qui voulait rester silencieux, c'était raté ! "Il... Il a écrasé Ternak sans bouger sa main ?!"
Leixy
Leixy
Demon
Féminin Age : 68
Date d'inscription : 30/10/2016
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Je t'enchaîne pour mieux te dévorer, chéri(e)
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Images miroirs / Vol de mana / Orbes de feu
Techniques 3/combat : Fourberie / Rayon gangrené
Techniques 1/combat : Boule de feu sournoise

MessageSujet: Re: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   Mer 30 Mai 2018 - 10:10
Good boy ! Huhu ~
Bien sûr que je suis innocente ! 💓


La succube ouvrit ses petits yeux clos en hésitant un peu: et si elle était tombé dans les bras d’un vieux dégueulasse qui voulait jouer au sauveteur pour la tripoter ? Pensait-elle alors, blasée de base parce que les pervers attendent souvent leur occasion pour se faire passer pour un héros - et tenter leur chance pour pécho. Franchement, ça ne serait pas la première fois que ça lui arriverait. La démone, un peu dégoûtée et pâle à l’idée d’être dans les bras d’un de ses horribles “fan hystérique” ou d’un dépravé libidineux (ou les deux D:), reprenait doucement des couleurs en admirant le joli minois qui venait de la rattraper. Cette dernière resta comme une sotte, un moment la bouche entrouverte en admirant le visage bien plus doux et rassurant de Kaito, comparé à la grande majorité des gaillards du coin. Non seulement il n’essayait pas de la malaxer comme un sale vicieux, mais en plus il l’aida gentiment à se remettre debout. Cette dernière reprit un air assez neutre, mais elle était toujours surprise par la venue d’une personne “comme ça” dans le coin. La star ne répondit même pas à sa question, elle se contenta de balancer sa tête de bas en haut pour répondre par l’affirmatif, au départ. Son visage changea littéralement du tout au tout en une fraction de seconde, lorsqu’elle pu l’observer en long et en large.

M...m-mon sauveur !




La démone regardait enfin Kaito dans les yeux. Un grand sourire mignard sur ses lèvres. Sans nul doute, Leixy était éblouie par la beauté évidente du saiyan, son apparence candide faisait tâche ici, et c’est justement ce qui plaisait à la belle.

Comme tu es mignooooooooooon !” S’extasiait-elle en le détaillant de haut en bas plus longuement. “ Merci mon chou !

Sa réaction tout aussi puérile que l’atmosphère albe qui suivait Kaito sembla enragé davantage l’agresseur. Ce dernier montra les crocs en signe de mécontentement et son regard fusillait le saiyan. Alors que la succube tendait sa main en direction de Ternak pour lui enflammer la gueule avec ses pouvoirs de mage, ce dernier tapa du poing en plein sur ce pauvre Kaito qui devait avoir fini écrasé. La succube leva les bras au ciel, en lançant un “bordel !” l’air exténuée.

Mais c’est pas possible !” s’exclamait-elle, visiblement contrariée. “Pour une fois qu’il y a un galant ET gentil jeune homme qui vient jusqu’ici, il faut que tu le t…

L’homme avait survécu ! Il était de nouveau là, étincelant dans une transformation digne d’un saiyan, mais pas jaunâtre/dorée. La sienne était argentée ! Une bien jolie couleur qui seyait parfaitement aux traits fins de ce… bien étrange membre de cette race primaire, qui n’avait ni l’air d’une bête sauvage, ni d’un gros tas de muscles. La plupart des gens poussèrent des cris d’étonnements ou de peur face à sa transformation. Leixy resta perplexe elle aussi: mais qui était ce type ? Le “singe” posa sa paume de main gauche sur le ventre du monstre en face de lui et en à peine quelques secondes, le bougre se retrouvait expulser loin dans un mur. Ternak poussa un cri féroce en se faisant dégager aussi facilement, mais la violence de son atterrissage l’avait bien calmé. Il crachait des salves de sang assez conséquente, ce qui fini par lui faire perdre connaissance.

La succube, un sourcil en accent circonflexe devant la puissance de Kaito et l’aura céleste qui se dégageait de lui, tourna son regard à son tour en direction du jeune homme - comme une bonne partie des gens de la salle. Ce dernier venait de retrouver son apparence “normale”, une main derrière la tête à la Goku et un sourire de benêt sur le visage, il dévoilait son identité à la démone. Celle-ci se mit à rire de bon coeur: soit il était extrêmement crédule comme personne, soit… c’était un sacré petit malin qui cherchait quelque chose. Difficile à dire, mais la démone était habituer à voir des bons comédiens capable d’embobiner n’importe qui - ou presque. Cette dernière ne restait cependant pas insensible à la présence d’un être à l’air aussi “pur” dans le coin.

Kaito-Shaaaaan ! C’est un prénom que je peux scander avec un air niais ! J’adooOooOreee !” La succube s’approcha de lui et posa ses mains sur les joues de Kaito pour les tripoter, mais avec délicatesse. “Mais qu’il est adooorableeeee ! Tu ressembles à un petit jeune homme qui découvre le monde ! Tu as quel âge Kaito-Shan ?

Oui-oui, Leixy lui tapait la causette en pleine “guerre de la haine de perdre au jeu” entre les démons. Certes, une bonne partie avaient cessé leur raffut du côté où se trouvait le Divin et la succube, mais le hall était particulièrement grand. Ceux qui avaient cessé les querelles en avaient profité pour se tirer en douce, sans même s’approcher du corps inconscient de Ternak, par peur de se prendre une raclée de la part de Kaito.

Mais quelle impolie je fais ! Je me nomme Leixy, enchantée mon mignon !” Disait la succube en palpant le reste du visage de Kaito, ainsi que ses cheveux. “MAIS ! même tes cheveux sont soyeux ! Haaaaaaw !” La succube alla même tâter les pectoraux du saiyan, sans aucune gêne comme d’habitude. “Mais c’est que t’es ferme mon poussin ! Huhu ! ...Et d’où viens-tu, chéri ? Tu es nouveau ? Je connais toutes les têtes du coin, ou presque ! ça m’étonnerait que tu sois là depuis longtemps. Surtout un aussi charmant jeune homme, tu ne passes pas inaperçu huhu !

La démone restait méfiante au fond de sa conscience, cela dit cela ne l’empêchait pas d’être elle-même et de trifouiller à sa guise le “nouveau”. Les complaisances restèrent de courte durée cependant, parce que bientôt, une dizaine d’orcs armés, les mâchoires baveuses et pleines de rancoeur envers les deux individus, déboulèrent près d’eux. Sans même dire un mot, les gros orcs foncèrent comme Le Fléau était capable de le faire, tête baissée et prêt à en découdre avec Kaito et Leixy. La première réaction de la succube fut de lever les yeux au ciel en faisant volte-face vers ceux-ci

Ahhh les orcs… je te jure…” lâchait-elle avec un air à moitié blasé et à moitié amusé par cette tactique digne d’abrutis consanguins.

Subitement, une dizaine de Leixy se manifestèrent, devant ou à côté des orcs pendant leurs courses - ou même carrément sur leurs dos. Ses clones tiraient la langue grossièrement au groupe d’orcs, ou les traitaient de poules mouillées… et tout le monde sait que provoquer un orc, c’est s’assurer son mépris et sa colère ! Ces derniers, incommodés et choqués par le fait qu’elle était… partout à la fois, s’arrêtèrent pour essayer d’attraper ses images miroirs, pour les frapper, ou bien ils détournaient leurs courses pour poursuivre les clones. Pendant ce temps, la véritable Leixy prit la main de Kaito dans la sienne, un sourire bienveillant sur le visage.

Profitons de la confusion de ces imbéciles !

Main dans la main avec l’être Divin, la succube les fit traverser des couloirs et des couloirs. Il fallait préciser que l’endroit était prodigieusement immense ! Sur leurs chemins, ils croisèrent d’autres fuyards ou des gardes qui tentaient de calmer le jeu. Leixy les emmena dehors, là où tout était fait de lave en fusion et de roches. Très cliché. C’est vrai, les terres du centre du Monde des démons le sont, c’est pour dissuader ceux qui se sont “perdu” de s’aventurer plus loin. Ben quoi ? C’est quand même sympa de la part des démons de prévenir les aventuriers en leur offrant visuellement ce à quoi ils s’attendent quand ils pensent aux démons, au mal, toussa toussa, non ?! héhé.

Il vaudrait mieux que l’on se tire avant que les Seigneurs ne se pointent, je n’ai pas très envie d’être là quand Drallos va arriver à vrai dire !” Disait-elle en regardant nerveusement autours d’eux, guettant l’arrivé par le ciel comme à terre d’un de ces fameux Seigneurs. “S’ils nous chopent, ça sent l'interrogatoire pas très...pieux, si tu vois ce que je veux dire. Je n’ai pas envie qu’on m’enferme dans un cachot alors que je suis innocente !Bien sûr qu’elle l’est, attendez. Ce n’est sûrement pas à cause de Leixy tout ça, maiiiiis nooooon….! lel. D’ailleurs, la star ne se doutait pas encore du fait que Kaito ne connaisse certainement pas les histoires et les “Grands” parmi les démons.

On devrait trouver un endroit pour se mettre à couvert, parcsssssqqq….

Des ‘serres’ se referment sur les épaules de Leixy abruptement et la tirent vers les cieux. Cette dernière lâche un petit cri aigu, et dans la paume de ses mains commencent à s’enflammer pour virer la bête qui l’a attrapé. Une gargouille énorme vient de la choper. Le monstre - visiblement pas dénué d’intellect - la fait, par la suite, sauter dans les airs agilement et la rattrape par les poignets pour l’empêcher d’agir. En effet, les gargouilles gardiennes de la Citadelle ont un pouvoir bien spécifique. Lorsque celle-ci attrapent une partie du corps de quelqu’un entre leurs pattes, les personnes touchées ne peuvent plus utiliser leurs magies. (au moins à cet endroit)

KaiiiitoOoooOo-ShaaaaAaann ! Un petit coup de main ne serait pas de refus !” Couinait-elle en balayant les cieux du regard: c’était la pagaille même dans le ciel !

“Attrapez cet individu !” Beuglait une bête volante qu’il ne vallait mieux pas venir enquiquiner. Un vampire Lord. Non, pas une baltringue de vampire avec des ailes angéliques et qui brille au soleil. Vous savez, comme la transformation de Markus dans Underworld !... Bon ok, c’est pas un super film référence non plus… C’est mieux si je dis qu’ils sont comme dans Skyrim. Ouais. Une nuée de vampires Lord tout beaux avec leurs apparats d’or aux trousses de Kaito. Pas mal, non ? En même temps, ils n’ont pas fini d’être dans la mouise, ils sont en plein coeur de la Citadelle !


(c) sweet.lips
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7198
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 3745

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Sōzō ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

MessageSujet: Re: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   Mer 30 Mai 2018 - 19:22
Encore une fois, Kaito se retrouvait dans une aventure plutôt spéciale... Lui qui était encore dans le monde normal il y avait quelque temps, il se baladait aujourd'hui parmi les démons pour en sauver les victimes ! C'était plutôt spécial comme chose, non ? Bien sûr, il ne voulait tuer personne et encore moins faire du mal gratuitement. Il n'était guidé que par sa forte volonté de protéger et faire le bien autour de lui... Il était un Dieu, mais également un saiyan qui avait un coeur pur; Si pour lui la meilleure façon d'agir était de simplement assommer l'ennemi, ce n'était pas pareil pour tout le monde ! En effet, certains démons n'étaient pas vraiment connus pour être des modèles de sagesse et de calme. Et encore moins les orcs qui sont facilement irritables... Du coup, en ayant voulu protéger la succube qui lui avait été envoyée dessus, le guerrier divin s'était vu obliger de mettre hors d'état de nuire le colosse. Ensuite, il s'était inquiété pour la démone. Savoir qu'elle allait bien avait suffi pour le soulager un bon coup. Mais en revanche, toute l'attention était tournée vers lui, ce qu'il n'appréciait pas trop ! Mais au moins, le calme était un peu revenu au milieu de ce bordel complet.

"Humm... C'est étrange comme façon de faire... Pourquoi me tripotes-tu le visage ?"

Il n'était pas gêné, bien sûr. Il était surtout perdu car il ne comprenait pas la raison de ce tripotage venant de la succube ! "Oh, moi ? Je ne suis pas vraiment tout jeune... Enfin, pour mon espèce, si. Je suis d'ailleurs encore un bébé normalement... Mais sinon, j'ai trente-cinq en année Terrienne. Donc oui, je suis plutôt jeune haha ! Leixy ? Enchanté !" Laissant la demoiselle finir son attouchement facial, celle-ci n'avait pas terminé, s'attaquant cette fois au torse du guerrier de l'espace. Et avec tous les compliments qu'elle offrait au jeune saiyan, son ego pouvait grimper ! Mais bon, il savait se tenir quand même. "Disons que j'étais juste venue car j'étais curieux de voir où menait cette porte à l'allure démoniaque. Je viens de la Terre." Ce petit moment tranquille pour faire connaissance avait dû se terminer précocement à cause de l'arrivée d'une dizaine d'orcs. Alors que Kaito tendait sa main gauche devant lui, c'était finalement la démone qui s'était occupée d'eux avec des clones ! Observant la scène, le jeune disciple de Chronoa restait vraiment étonné ! Elle était capable de se démultiplier ? Décidément, il allait de surprise en surprise ici !

"Wouaw ! Tes plutôt douées ! Tu utilises de la magie Majin ?"

Et pendant ce temps, elle avait pris la main du guerrier, le tirant avec elle vers un autre endroit, laissant les colosses avec les doubles. C'était une bonne tactique de replie, même s'il aurait préféré envoyer faire dodo l'ennemi. Courant donc sur plusieurs kilomètres avec Leixy, Kaito pouvait observer la scène de panique avec des fuyards et des gardes qui tentaient tant bien que mal d'arrêter ce foutoir intégral. Une fois dehors, la vue du royaume des démons avait totalement choqué l'apprenti Dieu du Temps. Ce monde était encore plus aride et volcanique que la planète Magma ! Il écoutait d'ailleurs attentivement ce que disait son alliée du moment, notamment sur les plus grands de ce monde. Les seigneurs... Un sourire aux lèvres, le guerrier de l'espace posait sa main droite sur l'épaule gauche de sa nouvelle amie. "Ne t'en fais pas, je te protégerais ! D'ailleurs, je vous protégerais jusqu'au dernier !" Mais au même moment, la succube s'était fait kidnapper par un monstre volant immense ! Celui-ci avait eu chaud d'ailleurs avant d'emprisonner comme il fallait sa prisonnière.
Thème:
 
"Leixy ! J'arrive !"

Reprenant son sérieux, il s'était mis dans sa position de combat de Dieu de la destruction, libérant son énergie divine tout autour de lui. Les ailes divines du guerrier l'avaient directement rejoint, laissant l'apprenti Dieu s'élancer à pleine vitesse vers la bête. Pendant ce temps, il passait la horde de vampires dans un dash de lumière, arrivant directement face à la gargouille. Sa main droite relevée au même moment, son immense épée venait d'apparaître, manche au creux de la main, écrasant la lame en plein sur le crâne du monstre qui chutait du ciel en ayant ouvert le bec. Fonçant rapidement pour attraper Leixy au vol, il la déposait sur l'un des petits murées qui composaient les fortifications de la géante cité démoniaque. "Ne bouge pas ! Ils sont les prochains !" Augmentant une fois de plus son pouvoir, il venait de passer directement au stade de Super Saiyan 2. Sa chevelure était encore plus piquante et brillante ! Et à ce moment-là, il avait disparu dans un flash de lumière, arrivant devant les vampires qui se trouvaient a à peine une centaine de mètres d'eux.

"Rends-toi si tu ne veux pas trop souffrir !"

"Tss... Essayez déjà de me vaincre !"

Plaçant sa main gauche devant lui, il donnait un gros coup de paume en plein au niveau du ventre du premier vampire, utilisant son pouvoir de création pour former plusieurs lances autour de lui qui partaient à pleine vitesse vers le reste du bataillon. Des Seigneurs ? Voyons ce qu'ils peuvent faire contre un adversaire au rang de Dieu ! Au creux de sa main gauche se formait d'ailleurs un kikoha qui tournait de plus en plus rapidement avant d'être lancé en plein sur un autre Seigneur. Alors que celui-ci voulait l'arrêter en le frappant, l'attraction de l'attaque le faisait tournoyer rapidement, l'expédiant bien plus loin. Et là, voilà cinq autres buveurs de sang qui venaient au contact avec le guerrier de Chronoa. Le premier s'était pris un coup de pied gauche relevé dans la mâchoire, le poussant donc contre le second. Le troisième venait de goûter au coup-de-poing droit dans l'estomac suivi d'un kikoha pour l'expédier dans le ciel, encore plus haut. Et pour les deux derniers, le divin venait de balancer un puissant cube de Kaishin de ses deux mains, les dégageant encore plus loin. Bien sûr, il avait fait attention à ne tuer personne, comme d'habitude.

"On se casse !"

Retournant auprès de son amie, le guerrier du temps avait posé sa main droite sur son épaule gauche, disparaissant dans une téléportation directement. Ainsi, il venait de mettre un vent au laser concentré de dix vampires en même temps... En effet, plus il en vainquait, plus il y avait de monstres ! Arrivant cette fois dans une sorte de détroit à la chaleur torride, Kaito avait repris sa forme de base. Son aura avait déjà disparu depuis un moment grâce au contrôle de son énergie. Pour Leixy, elle devait également avoir baissé son niveau d'énergie... Regardant le ciel, il y avait encore des troupes survolant la cité pour trouver les deux fuyards. "Tiens, enfile ceci !" Toujours en utilisant son pouvoir de création, il faisait apparaître deux capes avec des capuches noires. Enfilant la sienne, il pouvait déjà un peu plus passer discrètement.

"Tu peux me dire pourquoi nous sommes les plus recherchés alors que j'ai à peine touché un mec ? Franchement, tout le monde se battait !"

"Y sont là les p'tiots ! Capturez-lo pour l'Djo !"
Une créature immonde venait de faire son apparition devant les deux êtres. Elle avait un corps de cochon géant avec une tête humaine à moustache ! Mais sérieusement... Et en même temps, le duo se faisait entourer par plusieurs démons clichés aux corps noirs et rocheux ainsi que des vampires et autres créatures mythiques laissant place à l'imagination collective. "Vous deux ! Courrez !" Cette voix ! C'était le gros démon rouge que Kaito avait rencontré au début ! Il était venu les aider ? En tout cas, drôle de manière de s'y prendre... Il jetait des cailloux sur l'assembler... Kaito prit cette fois Leixy par la main pendant que les démons avaient le dos tourné, s'envolant de nouveau rapidement en abandonnant son costume. Il balançait en même temps un kikoha au sol, levant un nuage de fumée.

"Azy bande de hataii ! Z'avez cru pouvoir échapper au seigneur démon de la came ?! Wallah j'vais vous hagal !"

Un nouveau challenger faisait son apparition devant les deux êtres... Et il n'était autre que... Vegestreet ?!

Leixy
Leixy
Demon
Féminin Age : 68
Date d'inscription : 30/10/2016
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Je t'enchaîne pour mieux te dévorer, chéri(e)
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Images miroirs / Vol de mana / Orbes de feu
Techniques 3/combat : Fourberie / Rayon gangrené
Techniques 1/combat : Boule de feu sournoise

MessageSujet: Re: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   Jeu 31 Mai 2018 - 14:39
Good boy ! Huhu ~
Bien sûr que je suis innocente ! 💓


Le dénommé Kaito semblait effectivement candide dans la mesure où il parlait de sa provenance et de son âge avec légèreté - mais il n’était pas un ignorant pour autant. Leixy le trouvait bien trop bon d’apparence pour s’être retrouvé ici par hasard. Elle avait du mal à ne pas penser qu’il racontait des salades pour cacher ses intentions. En même temps, il y a tellement d’entourloupeur dans le monde des démons qu’il était difficile de ne pas être sur ses gardes. La succube le regardait avec un sourire sarcastique sur les lèvres pendant qu’il se demandait pourquoi elle le tripotait ainsi, et tout du long qu’il répondait à ses questions. Cela la rendait toute joie de voir cette petite “bête à l’air niaise” entre ses mains joueuses. Elle comptait bien en profiter…. Cette dernière ne préférait, cependant, pas poursuivre leurs échanges davantage dans une situation pareille - et l’arrivé des orcs ne leurs avaient pas laissé le choix d’ailleurs.

Retour au dernier chapitre: Kaito avait répondu à l’appel à l’aide de la démone. Cette dernière se faisait trimballer par les poignets par la gargouille avec un air blasé sur le visage. Elle essayait bien de lui foutre des coups avec ses propres ailes, mais bon, voilà l’utilité… Les coups de son nouvel “ami” saiyan avaient été bien plus utile ! Ce dernier la rattrapa en plein vol dans ses bras. En réalité, Leixy pouvait voler avec ses ailes aux belles plumes d’ébène - mais après tout, c’était bien plus confortable de siéger dans les bras de son “super héros” ! Cette dernière lâcha un petit rire de complaisance lorsqu’elle se lova alors, une nouvelle fois, dans les bras de ce jeune minot tout musclé.

Je vais finir par m’habituer au confort de tes bras mon poussin !” Disait-elle entre deux gloussements.

Il la déposa sur l’un des murets de la Citadelle. Le Divin était prêt à en découdre avec leurs nombreux opposants, et sa détermination s’avérerait bien utile... La succube avait un sale sourire vicieux sur les lèvres. Kaito était non seulement bien galant, mais en plus il se dévoilait d’ores et déjà comme étant un allié de poids. Il se jetait dans la bataille à corps perdu, et la démone ne comptait pas dormir sur ses lauriers non plus.

Des sphères de feux éblouissantes apparaissent en masse depuis les paumes de mains de la succube. Elle les balancent sur la nuée de vampires, cramant leurs ailes en priorité pour qu’ils s’écrasent au sol comme des insectes. Cette dernière crée aussi une multitude de ses clones afin de brouiller les pistes. Quand les vampires commencèrent à attaquer en groupe plutôt qu’individuellement, Leixy tendit ses deux paumes en direction du groupe d’ennemis, comme pour faire un kaméhaméha. Sauf que c’était son rayon gangrené, d’un vert luisant, qui se dégagea de ses paumes afin de venir percuter l’assemblée de nuisibles, faisant fondre leurs ailes et toutes les parties de leurs corps exposés au puissant effet de gangrène.

Le saiyan s’était bien débrouillé de son côté. Il venait d’ailleurs tout juste de rejoindre la démone, posant sa main sur son épaule. Cette dernière n’eut pas le temps de souffler qu’ils se retrouvèrent tout deux téléporté ailleurs. Un peu déboussolée par le changement radical d’endroit, cette dernière manqua de tomber à cause du tournis. Leixy cligna plusieurs fois des yeux, s’abaissant légèrement comme pour se mettre à couvert, repliant ses ailes contre elle. Sentant l’aura de son compagnon être pratiquement dissimulée, elle fit de même. Ce dernier fit apparaître des capes avec capuches également, et il lui conseilla de l’enfiler, ce que la star fit sans attendre.

Le saiyan venait de poser une question légitime. Cette dernière lui jeta un regard et allait lui répondre, mais du tac-au-tac, un mec ultra cringe avec une tête de risitas-like et un corps de piggeh les avaient “agressé”. Toute une foule de bouffons de toutes espèces les entourèrent petit à petit.

Magnifique !” Soupirait Leixy, les mains sur les haches et les sourcils froncés.“Tout le monde essaie de me voler MON Kaito ! Je vous signale que JE l’ai trouvée la première, alors bas les pattes les morveux !

Cette dernière fit apparaître quelques uns de ses clones, qui en profitaient pour foutre des coups de genou dans les couilles de ceux qui n’avaient pas fait attention. Heureusement, le démon rouge qu’avait croisé Kaito en entrant ici au départ avait fait diversion. Le duo s’envola main dans la main, et le saiyan balança d’ailleurs une attaque au sol qui souleva un nuage de “poussière”, histoire de faciliter leur nouvelle fuite.

...Mais… Vegestreet le tout puissant dealer avait fait son apparition pour leur barrer la route ! Ce dernier semblait grave déterminer sa mère wesh. Leixy faisait quelques affaires avec lui parfois. Il était l’un des rares vendeurs de la drogue appelée la douceur, qui faisait un carton chez les non-mort/ mort-vivant.

Végé ? Mais qu’est ce que tu peux en avoir à faire du saiyan ? Il a pas de cash ou de drogue sur lui aux dernières nouvelles !....Si ?” La demoiselle tourna son regard pour chercher celui de Kaito. Visiblement ce n’était pas le cas, comme elle le pensait - et vue la tête qu’il faisait, elle le croyait au moins sur ça. Cette dernière lâcha la main de Kaito et croisa les bras. “Laisse-moi te rafraîchir la mémoire: tu me dois toujours 30g de douceur pour Hidan au faite !

Wsh Leixy fait pas la meuf ! Nahawo j’te jure je l’ai bientôt la cam d’Hidan wsh...wsh.” Ce dernier faisait plein de gestes avec ses mains histoire de signifier à son interlocutrice que wesh, elle peut lui faire confiance tahu. “Jsais pas c’est qui ce gars mais Nergosh a mi sa tête à prix pour avoir foutu la te-hon à Ternak mdrrr, en vrai il donne grave du pognon ! Nahawo j’te jure wsh !” Ajoutait-il en voyant l’air pas convaincu de la démone. “Leixy woullllaaah fait pas ta kahba wsh ! Suivez moi vite def jte jure on le ramène juste pour la prime après on s’arrange ! J’double même c’que j’dois à Hidan ! 60g wsh ! 60 ! wsh !” Vegestreet faisait cette fois un geste digne d’un italien, allez savoir pourquoi. Ses doigts étaient tous ramené en un seul point bien précis, tous contre son pouce. Comme si ça allait accroître sa force de persuasion, peut-être.

Hors de question que je lâche mon poussin !” Répondit la démone en prenant Kaito par le bras. “J’ai bien compris que la prime c’était pas spécialement pour sa tête mais pour en faire un esclave et le revendre encore plus cher ! Et ben vous pouvez tous aller vous faire empapaouter !” S’exclamait-elle en posant l’une de ses tempes contre le bras du saiyan, qu’elle avait prit dans ses mains. “ Tu te questionnais tout à l’heure quant au fait que tout le monde s’intéresse à nous… enfin, à toi. Personne ne peut ignorer que ton aura est… très spéciale mon chéri ! Tu as quelque chose de… divin ? Tu n’as pas l’air de n’être qu’un simple saiyan dans tous les cas. Du coup, tout le monde te veut ! Pour diverses raisons… tu sais, ici, il y a bien des moyens de se servir de ceux qui sont capturés…je vais éviter de te faire des dessins, hihi.” Cette dernière détacha sa tempe du bras de Kaito pour venir lui chuchoter quelque chose à l’oreille. “Tu sais, tu pourrais finir esclave sexuel d’un hutt. Crois-moi, tu ne préférerais pas savoir à quoi ressemble un hutt. Ne t’en fais pas, moi aussi je vais te protéger ! de tous ces gros pervers !” Cette dernière lui adressa un clin d’oeil pour tenter de le rassurer un minimum, même si ses possibles perspectives d’avenir ici étaient… en gros d’être la kahba de quelqu’un.

Wsh tu fais trop la relou ! Jvais trop relayer l’info partout que t’es avec un keum qui vaut des thunes parske tu m’as trop v-ner uesh !

Je vais te broyer les deux raisins qui te servent de testicules espèce de mal élevé !” S’indignait la succube en fronçant les sourcils.

Vegestreet n’était en aucun cas un combattant, même s’il était bel et bien un Seigneur. Mais il l’était pour plusieurs raisons. D’une, parce que c’est probablement LE plus gros dealer de ce monde. De deux, parce que s’il n’arrive pas à négocier, il préfère quand même courber l’échine devant les autres Seigneurs en consommant sa cam pour se calmer, ce qui au final est plus judicieux pour lui. Et enfin, parce qu’il a un pouvoir exceptionnel malgré son inaptitude certaine à tenir un véritable combat….

Le /fuite pendant que tous ses potes de la te-ci le couvrent.

Regroup’ment wsh !

Aussitôt avait-il dit cela qu’une dizaine, quinzaine, vingtaine, cinquantaine et même bien plus encore de ses compatriotes wesh-wesh étaient immédiatement venu pour l’entourer. Vegestreet avait sorti son téléphone pour certainement faire passer l’info comme quoi il fallait trouver Leixy pour mettre la main sur le saiyan qui vaut des thunes. Ce dernier s’était dissimulé dans la foule, couvert pendant sa fuite par ses potes de la cité. Il y avait bien sûr Cortex, Zehef et même...

CLI-GNAN-COURT LE TER-TER ! CLIIIIQUEEEZZZ” C’était le cri de guerre de la bande de Morsay, qui était l’un des bras droits de Vegestreet.

Phuk….” Leixy plongea sa main entre ses seins et en sortit plusieurs petits paquets de méthamphétamine pratiquement pure et bleue, pour faire écho à une super série. La star haussa les épaules, soupirant à nouveau: “Je la gardais pour l’amener à un haut Seigneur à qui j’en devais aujourd’hui mais… pas le choix !” Elle la balança dans le tas de “gangsta” qui commencèrent à se bousculer pour choper rien qu’une miette de cette drogue très coûteuse. “Allons-y !

Une fois de plus en cavale, Leixy attrapa le poignet de Kaito pour s’envoler à toute vitesse en sa compagnie loin d’ici. La succube semblait concentrer. En effet, son esprit était ailleurs, parce que cette dernière utilisait de ses ressources pour créer des clones d’elle-même un peu partout dans le coin, à des endroits stratégiques. (là où se trouveraient normalement les plus grandes concentrations de foule)

Je vais faire diversion, mais tu vas devoir me transporter le temps que je nous couvre !” cette dernière passa ses bras autours de la nuque du saiyan et ferma les yeux pour se concentrer davantage.

Au loin, Leixy générait deux clones d’elle-même par endroit. L’un dans la même tenue qu’elle-même, et un autre dans la même tenue que Kaito, avec une capuche couvrant son visage pour faire croire que c’était lui. Ses clones étaient là pour amasser le plus de gens possible à des endroits loin d’eux. Ces fameuses images miroirs fuyaient naturellement dans une direction opposée à la leur, pour créer les mouvements de foule attendu. L’effet escompté prit vite effet, et le gros des démons poursuivaient maintenant sans relâche les clones à travers les terres du centre.

Alors que la succube reprenait ses esprits en se concentrant sur son corps originel, quelque chose d’énorme leur faisait de l’ombre. La démone ouvrit les yeux, tournant doucement sa tête derrière elle pour voir….

Oh…!” Leixy faisait les gros yeux, détachant sa prise autours de la nuque de Kaito. “C’est Zu ! On est mal !” s’exclama la succube en prenant ses distances avec le saiyan pour ne pas être au même endroit que lui, parce qu’en restant tout les deux accolés, ils faisaient une cible facile. “ Il va falloir qu’on l’élimine si on veut avoir une chance de se tirer de là ! Il ne va pas nous lâcher ! Même si tu nous téléportes, il vol à une telle allure qu’il sera capable de nous rattraper !




La démone s’envola haut dans le ciel et balança plusieurs de ses orbes enflammées dans le bec bien dentelé de l’oiseau bleu. Ce dernier poussa un cri perçant et concentra son attention sur la succube. Celle-ci s’envola haut dans le ciel pour que Zu la suive, laissant Kaito le prendre à revers. On voyait l'oiseau et la dame virevolter en s'échangeant de nombreuses offensives. Le bec de l'immense piaf, si aiguisé, menaçait chaque fois de se fermer avec agilité sur le corps de la démone. Des mèches de ses cheveux s'étaient même faites attrapé par les dents pointues du monstre. Cette dernière se propulsa le plus haut possible, faisant battre ses ailes à plein régime. Zu la suivait de près. Au dernier moment, la démone fit volte-face devant la bête, qui la gueule grande ouverte, escomptait faire de la star son quatre heure. Cette dernière tendit ses mains et balança un nouveau rayon d’énergie gangrené en plein dans le gosier de l’animal pour calmer ses ardeurs !

... Mais le bec immense de Zu se referma sur la belle malgré la blessure plutôt profonde qu'elle avait causé à son agresseur. Heureusement pas encore morte malgré l'impact, l'un des crocs affûtés de Zu venait de transpercer l'épaule droite de la succube qui hurla, naturellement, de douleur. De l'extérieur, Kaito devait certainement croire qu'elle était morte, avalée toute crue par l'oiseau. En vérité, Leixy était accrochée dans le palais abîmé de la bête !


(c) sweet.lips
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7198
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 3745

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Sōzō ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

MessageSujet: Re: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   Dim 3 Juin 2018 - 0:20
Ah ! Que la vie est belle quand on a pas besoin de travailler pour manger ou faire ce qu'on aime ! Ben oui, pour rappel, Kaito peut créer ce qu'il voulait dans la limite de la logique, donc, nourritures comprises... Et cette fois, sa curiosité l'avait attiré dans le monde des démons. Rien que ça ! Comme si ce n'était pas déjà quelque chose de fou pour un Dieu... Un apprenti Dieu, d'ailleurs. Mais bon, actuellement, il était encore trop jeune pour avoir le titre de véritable Kaïô Shin. Puis même, il ne voulait pas prendre tout de suite la place de sa maîtresse Chronoa. En tant qu'apprenti, il ne connaissait pas encore suffisamment son nouveau travail pour dire prendre la place de son boss tout de suite ! Mais un jour, peut-être, ce sera le cas. Enfin bon, il se pouvait aussi que les deux dirigent le temps ensemble. Et Kaito ne refuserait, de toute manière, jamais rien à Chronoa si elle venait à lui demander quelque chose. Mais bon... Il fallait retourner dans le moment présent ! Car oui, parler du passé c'est bien, mais ça ne fait pas avancer le présent du passé ! Enfin, je me suis compris ISSOU.

Enfin bon, après avoir foutu une belle raclée à l'orc Ternak, Leixy et Kaito avaient pris la fuite pour éviter plus de problèmes qu'ils allaient en avoir prochainement... Bien sûr, ce n'était finalement pas si gagné que ça ! En plus d'avoir des fous de jeu de cartes aux basques, il y avait désormais les autorités du royaume des démons qui voulaient attraper le duo. Étant toujours quelqu'un de très galant, Kaito tenait Leixy dans ses bras pour la déposer sur un mur, là où elle serait hors du conflit pendant qu'il se battait. Mais bon, ce n'était pas comme si elle allait gentillement écouter le guerrier, loin de là ! Elle avait quand même décidé de participer au combat en utilisant des attaques enflammées, brûlant les ailes des vampires. Et avec ses capacités, elle avait créé des clones et avait lancé une attaque d'une redoutable puissance ! Mine de rien, elle n'était pas à sous-estimer non plus. Le guerrier de l'espace voyait en elle quelqu'un de très intéressant ! Il n'avait peut-être pas autant besoin de la protéger ? Peut-être fallait-il juste qu'il fasse équipe avec elle ? Un travail d'équipe est largement plus méritant qu'un combat solitaire.

"Tu es vraiment forte... Tu caches encore d'autres atouts dans ta manche j'imagine ?"

Si Leixy se plaisait à faire des compliments sur le physique et la galanterie du guerrier, lui il le faisait surtout par rapport à la force de la succube ! Après-tout, il était encore très récemment recruté en tant que nouvel apprenti du temps. Juste après, la pauvre démone serait troublée par le voyage rapide de la téléportation ! Comme quoi, un rien suffisait pour mettre en situation de détresse de puissantes personnes. Laissant son amie s'accouder à lui si besoin, il avait rapidement agi pour la suite de la quête histoire de ne pas être reconnu... Mais c'était une fois de plus complètement raté à cause d'un porcitas ! Une espèce très rare de risitas démoniaque venant des enfers. Il a sûrement dû revenir au bout de deux jours. Après avoir reçu l'aide du démon du départ, le famoso pnj toujours bien placer pour renseigner le pj sur le lieu, le duo avait pu s'enfuir en s'envolant. Mais c'était sans compter sur l'apparition du plus wesh des wesh ! Le Vegestreet en personne ! La légende raconte qu'il fumerait plus vite que son ombre... Mais ce n'est qu'une légende, bien sûr.

"Je ne comprends absolument rien à son dialecte de barbare. Et d'ailleurs, je ne sais même pas ce qu'est de la drogue."

Il répondait tout simplement. Après cela, Leixy lâchait la main de Kaito, reprenant son dialogue avec Racaillou. Et là, il s'y perdait encore plus ! C'était quoi la douceur ? Le guerrier de l'espace commençait à comprendre de moins en moins ce qu'il se passait... Mais la suite, il l'avait compris au moins. La tête du Dieu était mise à prix pour avoir foutu la honte à Ternak ? Ce salopard n'avait qu'à pas chercher des noises aussi ! C'était bien fait pour sa gueule... Bon, mise à part que Vegestreet s'était transformé en Vegetalien, enfin, je dirais même en Vegetitalien, L-O-L DBAR, eh bien, il fallait revenir au sujet du jour ! Et au moins, Leixy allait répondre à la question de l'apprenti de Chronoa, même si elle s'était encore accroché au jeune saiyan... Il ne comprenait toujours pas cette manie de s'accrocher comme ça à lui, mais bon ! C'était peut-être un signe d'affection ? En cherchant dans ses souvenirs, la seule chose qu'il a eu d'affectueux, c'était des... Poings dans la gueule ? Oui, c'était bien sa vie ! Et en plus, il était même né dans une cuve d'expérience...

*Mouais... Je peux pas dire que la vie m'a gâtée...* "Oui, je ne suis pas un saiyan de sang pur. Je suis un métis !"

Mais pour ce qu'elle avait dit dans son oreille, Kaito ne connaissait pas vraiment... "Sexuelle ? Mais, de quoi tu me parles Leixy ? C'est quoi encore ce truc ? Et ne t'en fais pas, je connais bien les Hutts ! J'en ai vu pas mal..." Elle voulait protéger Kaito de tous les pervers ? Encore fallait-il qu'il sache ce qu'est un pervers. En revanche, quand elle avait dit à Vegestreet qu'elle lui broierait les testicules, il ne put s'empêcher de serrer les dents... Heureusement, il savait quand même ce que c'était... Et à quel point ça fait mal d'avoir un choc dessus. Et voilà que c'était de nouveau le bordel ! Une armée de wesh arrivait de tous les côtés. S'étant déjà mis en position de combat, la démone avait rapidement mis à mal le groupe en balançant une sorte de sachet avec quelque chose dedans. L'effet fut immédiat et l'armée de teuchiland s'était jeté dessus. Au moins, le problème était réglé une fois de plus.

"Je sais pas ce que tu as envoyé, mais... Bien joué !"

Le duo s'envolant une fois de plus vers d'autres cieux, Leixy semblait perdue dans ses pensées. Mais le guerrier de l'espace sentait bien le KI de la demoiselle divisé un peu partout ! Elle devait sûrement essayer de cacher la présence des deux amis aux autorités, ce qui n'est pas une mauvaise chose en soi. Et c'est alors qu'elle demandait au guerrier de la porter le temps qu'elle finisse de faire diversion. Décidément, elle allait vraiment finir par prendre l'habitude de siéger sur les bras du Dieu du temps. Ce dernier la prenait donc simplement dans ses bras, continuant son vol pour avoir un minimum de tranquillité. Il ne connaissait pas trop les environs, donc il laissait son instinct le guidait. Mais une grosse puissance s'approchait, très rapidement même ! En même temps, la succube revenait à elle, semblant être totalement inquiète de la tournure que prenaient les évènements. Zu ? Regardant derrière lui pendant que son alliée quittée ses bras, il pouvait un énorme oiseau d'une taille incroyablement énorme.

"Hohoho ! Approches-toi ! Je vais me faire un plaisir de te montrer mon pouvoir !"

Un sourire sur le visage, il était prêt à en découdre avec la bestiole volante. Sauf que Leixy lui avait volé son compagnon de jeu en focalisant toute l'attention de la bête sur elle. Fonçant à son tour sur Zu, le guerrier du temps éclatait son pied-gauche en plein dans la nuque du piaf. Mais malheureusement, c'était sans succès. Il commençait alors à donner plusieurs coups-de-poing en suivant les déplacements du volant, toujours au niveau de la nuque. Cette chose était vraiment résistante ! Les attaques du guerrier ne parvenaient pas à l'atteindre et pire encore, il semblerait que Leixy soit dans le même pétrin que lui. Sauf qu'elle avait lancé son attaque dans le gosier du monstre avant de se faire gober. Le hurlement de douleur était facilement perceptible pour Kaito qui, sur le coup, venait d'assister à la scène sans pouvoir rien faire. Se reculant, encore choquer de la scène, il serrait les poings... Alors que l'oiseau hurlait pour montrer sa joie, le guerrier de l'espace avait changé de visage radicalement... Sa mine heureuse venait de laisser place à un visage emplit de tristesse.

"Leixy... Non..."

Baissant les yeux, il n'arrivait toujours pas à en croire ses yeux. "Saloperie de bestiole... C'était une démone au cœur doux ! Et toi... Jalouse de sa bonté naturelle... Tu la tues sans remords ?... Je vais te le faire payer ! Tu veux de la puissance ? Je vais t'en donner ! Kaio... Ken !" Son aura l'entourait alors qu'il se transformait directement en Super Saiyan 2. Celle-ci commençait à prendre une teinte rougeâtre alors que le guerrier s'était mis à hurler, le dos courbé et les poings serrés, relâchant son pouvoir tout autour de lui. Regardant la bête droit dans les yeux, il continuait d'exercer sa pression de KI Divin sur la bête, continuant d'augmenter encore plus son pouvoir jusqu'à l'apothéose ! L'explosion d'énergie venait de libérer le guerrier du temps qui fonçait à toute vitesse vers Zu, ses ailes divines dans le dos, chargeant un laser blanc d'une lumière aveuglante dans sa main gauche. Celui-ci se canalise rapidement sous la forme d'une lance.
Thème:
 
"Tu vas voir !"

Son pouvoir toujours au maximum, il l'envoyait cette fois dans sa x3 Light Hawk Wings, arrivant à bout portant de la créature avant de lancer à pleine vitesse son attaque de sa main gauche. La lance de lumière traversait dans un éclair de lumière Zu au niveau du ventre... Mais ce n'était pas fini ! Kaito s'était élevé dans les airs, les mains écartées en faisant apparaître par la suite plusieurs lances de Kaishins autour de lui ainsi que son Hyper Sword dans sa main droite. Il retournait à l'assaut, hurlant à plein poumon en envoyant ses lances au fur et à mesure qu'il en recréait encore et encore ! Bien sûr, il passait en cercle à plusieurs reprises pour taillader l'être entier de l'oiseau pour le détruire. Son aura disparaissait tandis qu'il reculait rapidement, tendant sa main gauche en avant. D'un coup, une énorme sphère lumineuse commençait à apparaître, étant envoyée vers le ciel. Il allait utiliser la même épée géante qu'il avait utilisée à l'époque avec Frystia... Une épée d'une taille immense ! "Sōzō !" La sphère explosait dans le ciel rouge, laissant l'immense arme apparaître d'un coup. C'était une immense épée dorée !
L'épée:
 
"Ne viens pas te plaindre de ton sort après !"

Abaissant ses mains en hurlant une dernière fois, l'oiseau qui était désormais tailladé, surtout au niveau des ailes, peinait à se déplacer pour échapper à l'épée de Damoclès... Et le choc crée lorsque l'arme s'abattait sur la cible était tout bonnement incroyable. L'oiseau hurlait de douleur tandis qu'il se faisait, non pas transpercer, mais tout simplement écraser par l'arme qui l'entraînait sur un amas de roches volcaniques, écraser contre avec l'épée qui disparaissait... Descendant rejoindre la créature au sol, le Dieu du temps serrait les poings, toujours triste du sort qui était arrivé à sa nouvelle amie. Seulement, voilà qu'un bruit retentissait venant de Zu ! La créature était-elle bien vaincue ? De toute façon, elle se relèverait encore un jour. Il n'était pas un assassin. Il avait simplement essayé de la mettre dans l'inconscience... Sa transformation s'arrêtant, il mettait un genou gauche au sol, le poing droit avec, respirant doucement... Zu était vaincu ? Leixy s'en était-elle sortie de son côté ? Tellement de questions... Si peu de réponses.
Leixy
Leixy
Demon
Féminin Age : 68
Date d'inscription : 30/10/2016
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Je t'enchaîne pour mieux te dévorer, chéri(e)
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Images miroirs / Vol de mana / Orbes de feu
Techniques 3/combat : Fourberie / Rayon gangrené
Techniques 1/combat : Boule de feu sournoise

MessageSujet: Re: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   Lun 4 Juin 2018 - 16:27
Good boy ! Huhu ~
Bien sûr que je suis innocente ! 💓


Pendant que Kaito réglait son compte à l’oiseau de l’extérieur, Leixy intervenait de l’intérieur. La succube n’avait pas dit son dernier mot. Malgré l’entaille profonde dans son épaule, plus proéminente qu’un coup de poignard - plus douloureuse et pleine de sang, aussi - cette dernière usait de ses pouvoirs pour ralentir le monstre. En effet, la démone utilisait sa technique “fourberie” pour bloquer au mieux les gestes du grand prédateur. Cette dernière avait réussi à entendre le saiyan de l’extérieur parler d’elle vu qu’il la croyait morte. Cette dernière eu un petit sourire sur le visage en l’entendant dire qu’elle avait le coeur doux: décidément quel homme ! Enfin quelqu’un d’innocent capable de reconnaître les autres personnes innocentes… haha. Bref, la star avait réussi à se reprendre et à arracher l’une des énormes dents - pas sans galérer, vu comment il bouge dans tous les sens, le nombre de fois où elle s’est cassée la binette dans sa bouche, je vous explique…- de Zu, à mains nues. Leixy usait certes de talents de mage ces derniers temps, mais c’était à la base une combattante en armure au corps à corps, ce qui signifiait que la belle n’était pas dénuée de force.

La succube planta la dent arrachée dans le trou béant que son attaque gangrenée avait provoqué plus tôt dans le palais de la bête, histoire d’en remettre une couche. De son côté, Noct… euh, Kaito, avait éclaté comme le digne Roi du Lucis huhu… ou plutôt le digne successeur de Chronoa leur opposant. Le hurlement puissant de la bestiole força Leixy à s’accrocher, une fois encore, à ce qu’elle pouvait, à l’intérieur de la bouche de l’oiseau - en plus de lui casser les tympans. Les deux combattants étaient venu à bout du gargantuesque Zu, qui s’écrasa comme une loque contre un amas de pierres volcaniques difformes.

La démone sorti par la bouche entrouverte de l’énorme bestiole en se tenant l’épaule droite. Cette dernière était surplombée d’un magnifique gros trou bien gore dont le sang ne cessait d’affluer. Son gant blanc comme le reste de ses vêtements aux allures angéliques, se retrouvaient tout tâché. Cette dernière soupira, mais serra les dents juste derrière, parce que la plaie que lui avait fait Zu n’était pas bénigne non plus. Malgré ce fait, la première réaction de Leixy en voyant l’air abasourdi de Kaito qui la remarquait la fit sourire jusqu’aux oreilles.

“Zu m’a bien amoché mais on ne se débarrasse pas de moi aussi facilement !” S’exclamait-elle tout en s’approchant du demi saiyan. “Je vois que tu as fait en sorte de ne pas le tuer. Que tu es romantique ! J’aime les personnes pures aux grands coeurs comme toi. C’est tellement mignooon !

Bien que son visage se tendait parfois à cause de la trop grande douleur physique provoquée par sa blessure, cela n’empêchait pas à Leixy d’être... ben, elle-même quoi. Vous savez, hystérique pour pas grand chose et un poil sans gêne quand même.

Une fois à proximité de Kaito, cette dernière leva son joli minois vers le ciel. Des hordes de démons volants de plusieurs espèces arpentaient, au loin, les alentours de la Citadelle. Les plus grands mouvements de foule continuaient d’opérer sur les clones que la succube avait généré. Le vent balayait ses longs cheveux noirs aux reflets parfois violacé sous l’effet d’une lumière particulièrement luminescente. Son regard se posa à nouveau sur son nouvel ami.

“Nous risquons d’être en cavale un moment. Maintenant que Vegestreet à fait tourner l’information, on va avoir du monde à nos trousses.” Cette dernière soupira, toujours sa main gauche appuyée fortement contre son épaule droite amochée. “Franchement Kaito, autant dire qu’on est déjà mort. On ne battra jamais tous les Seigneurs réuni. Encore moins Drallos qui nous exterminerait en quelques secondes…” Cette dernière ferma les yeux quelques instants, profitant du doux vent qui venait caresser son visage et lui faire quelque peu “oublier” la douleur physique qu’elle éprouvait. “Tu es très fort, tu me l’as prouvé ! Mais je te confirme qu’on ne fera pas le poids…. Alors on a deux options: soit on trouve un moyen de sortir du monde des démons sous peu - ce qui va être compliqué, et ce qui va probablement provoquer notre perte en essayant, parce que la porte de sortie est dans la Citadelle - soit… ben, soit on va se faire tuer, haha, malheureusement je n’ai pas de meilleure nouvelle à t’annoncer !

Cette dernière semblait… tendue à l’idée de se faire choper. Mais à la fois, elle arrivait à rester calme malgré cette situation peu enviable. Bien qu’il y ai beaucoup d'inconscients encore en vie riant de la mort, Leixy côtoyait la crème du monde des démons, et avait déjà assisté à des tortures. Autant dire qu’elle préférait éviter d’en être la cible...Alors oui, la mort était effrayante, mais c’était l’avant-décès, les tortures que leur promettait les Seigneurs s’ils se faisaient prendre qui la terrifiait encore plus.

On a au moins un atout: tout le temps que j’ai passé dans le monde des démons ! Ce n’est pas rare de se gripper avec d’autres races, des clans, ou tout simplement son prochain, ici. Si j’ai survécu aussi longtemps tout en fréquentant le monde des démons, sans appartenir à une quelconque “faction”, c’est parce que… Je suis assez ingénieuse et débrouillarde pour filer entre les doigts de ceux qui veulent ma peau hihi !

Leixy n’en était pas à sa première cavale, en effet. Il y avait divers moyens de faire annuler une prime sur sa tête, mais en dehors du monde des démons c’est plus prudent. Ensuite, il suffit d’avoir les bon contacts, de négocier, et paf, vous pouvez retourner dans le monde des démons et votre prime a été annulée - en principe contre un paquet d’or ou de services.

Je connais plusieurs planques pour effectuer une rotation entre chacun de ces endroits sécuritaires, jusqu’à se rapprocher au plus près de la Citadelle où on tentera notre percée vers la sortie. Le plan est foireux mais je vois mal quelle autre chance on a, mon cher Kaito-Shan !” Cette dernière tira doucement sur le bras de Kaito de sa main qui ne faisait pas tampon sur sa blessure. “On ne devrait pas traîner davantage, suis-moi mon chéri !

La succube déploya à nouveau ses gracieuses ailes. Ils s’envolèrent ensemble en évitant les pluies de météores rouges et hautement brûlante, s’acharnant sur toutes les terres du Centre actuellement à cause des fugitifs. Des mages avaient dû être convoqué pour faire en sorte que toute la zone devienne dangereuse. Le truc étant que certains démons eux-même se faisaient exploser par ces boules enflammées… Comme quoi les démons s’en battent vraiment les couilles de la sécurité pour leurs semblables ! La fin justifie les moyens comme on dit !

Ils volèrent une vingtaine de minute, jusqu’à même surmonter des montagnes enneigées (pour dire la diversité tout de même au sein de la flore et de la faune chez les démons, des gros contrastes !) et arriver dans des marécages… désert. Il n’y avait plus de pluie de météorite à cet endroit, et pas un seul péquenaud dans le coin d’ailleurs, à croire que les démons eux-même fuyaient cet endroit.




Il est quel heure ? T’as l’heure mon Kaito-chou ?” Même si Leixy utilisait toujours des termes délicat et gentillet pour s’adresser au Divin, une pointe d’anxiété se sentait dans sa voie. Son regard se plissa comme pour voir au loin dans les marécages. “ Je ne la vois pas, on a de la chance...” disait-elle à voix basse, visiblement la succube pensait tout haut. De qui pouvait-elle bien parler ?

Ils arrivèrent près d’un arbre. Il était vraiment au bord des marécages celui-ci. Naturellement, il y avait tout un tas d’autres végétations bizarres et d’arbres sinistres dans les parages, alors il n’avait rien de spécial comparé aux autres… à quelque chose près que l’arbre se mit à se mouvoir et à s’ouvrir lorsque Leixy s’en approcha.

Voici mon vieil ami Méthérys !” La succube se tourna vers Kaito avec un sourire soulagé sur les lèvres. L’arbre ne fit aucun bruit, mais l’une de ses branches s’abaissa pour tapoter la tête de Leixy. Une autre branche s’inquiéta de sa blessure et y versa de la sève, comme pour atténuer sa peine. “Ne t’en fais pas mon chou, il en faut plus à cette vieille Leixy pour mourir !

L’arbre les laissa entrer en son sein sans avoir de mouvements agressifs. Il se referma, comme un automatisme, suite à leur entrée, et reprit une position statique.

L’intérieur ressemblait à une mignonne maisonnette digne d’une sorcière de goût. Il y avait de quoi vivre, manger, dormir, se doucher, comme s’ils étaient vraiment dans une maison de campagne ou un appartement humble mais cosy. L’entrée donnait directement sur une grande pièce à vivre avec une cuisine à l’américaine, c’est à dire ouverte sur le salon. Il y avait une drôle de télévision flottante et un ordinateur futuriste qui sortaient du lot dans le décor rustique de la demeure. C’était des petits objets de haute technologie que s’était payé Leixy grâce au fait qu’elle était devenue une star dans le monde des mortels, notamment sur Terre.

Tu es chez toi ici. Et on est au moins en sécurité pour quelques temps…

La succube alla trifouiller directement dans sa salle de bain pour y trouver de quoi se désinfecter et panser sa plaie. Cette dernière retira sa robe vite fait bien fait: de toute façon, avec tout ce sang elle était foutue. La star se retrouvait en sous-vêtements. Cette dernière attrapa une serviette et mordit dedans pendant qu’elle se versait le produit bigrement désinfectant sur sa plaie béante. Son hurlement de douleur fut donc prodigieusement étouffé dans le tissu entre ses dents. Cette dernière le retira de sa bouche en haletant, le visage toujours crispé par la souffrance. Vu la vitesse avec laquelle la star avait trouvé de quoi se soigner, et sa dextérité pour savoir quoi faire et comment, on comprenait que ce n’était pas non plus la première fois que ce genre de chose lui arrivait.Cette dernière posa un large pansement pour couvrir sa lésion.

Par la suite, comme si le mal était déjà passé, l’ancienne ange se dirigea vers la kitchenette, et sortit de quoi faire un thé vert traditionnel et apprécié pour ses vertues apaisantes.

Alors au faite, pourquoi t’es un demi-saiyan ? Qui sont tes parents ? T’as pas de frères ou de soeurs ? Tu as dit que tu venais de la Terre, tu n’es pas proche de tes confrères saiyans ?

La jeune femme tenait vraiment à cerner Kaito. Il paraissait tellement loin de toute méchanceté dans son comportement que c’était trop beau pour être vrai. Mais Leixy voulait aussi apprendre à connaître le type avec qui elle allait certainement passé ses derniers jours avant de crever, quand les démons les retrouveraient ou qu’ils se feraient tués en essayant de sortir du monde des démons. Elle n’avait plus grand chose à perdre à l’heure actuelle, au vue de la situation merdique et pratiquement sans espoir dans laquelle ils étaient...

Je suis curieuse de savoir pourquoi tes transformations à toi sont différentes de celles des autres personnes de ta race. En tout cas c’est très esthétique l’argenté, bon choix de couleur !

Pendant que le thé infusait, la jeune femme posa deux tasses sur la table basse en face du canapé et de l’écran télévision. Bien entendu, elle invita Kaito à s’asseoir. Cette dernière alluma une chaîne au pif en son de fond et tendit la télécommande à son nouvel ami, au cas où il aurait une préférence. La démone ramena le thé une fois prêt.

Nous avons beaucoup à nous dire mon cher… “métis” !” Cette dernière se penchait devant Kaito pour servir le thé messieurs dames. En sous-vêtement. Ce qui inclut une vue très explicite sur ses deux gros atouts plus que irréel et gigantesque. “Déjà, il va falloir m'expliquer comment tes parents t’ont conçus...parce que, ne pas savoir ce que veut dire “relations sexuelles”... avoue que tu t’es foutu de moi sur ce coup-là, espèce de coquin !

Cette dernière se redressa après avoir servi le thé et posé la théière sur la table. Les mains sur les hanches avec un air accusateur mais amusé, elle le fixa quelque instants. Puis d’un coup, comme si elle avait eut un éclair de génie, Leixy attrapa la télécommande et… zappa jusqu’à tomber sur un film érotique (pas pornographique berk, un peu plus finaud que ça !) où les deux personnes allaient bientôt passer à l’acte. Cette dernière croisa les bras d’un air satisfait, guettant la réaction de Kaito en croyant l’avoir eu à son propre petit jeu du “mec innocent qui ne sait pas ce que c’est que faire l’amour.

Et en plus tu as dit ne pas savoir ce qu’est de la drogue !” Enchaînait-elle en laissant le demi-saiyan regarder la scène à l’écran, ce qui devait être une grande découverte pour lui “…Kaito-Shan, t’es vraiment adorableeeeee ! Arrête de faire cette tête, ça me donne envie de te tripoter, moooow t’es trop miiignoooon ! J’arrive pas à croire que tu es vraiment si niais ! Mais j’arrive pas à croire non plus que tu sois si bon pour faire semblant de l’être !

Cette dernière s’était avancé vers le Divin, vraisemblablement assis sur le canapé. La succube avait enjambé les jambes de Kaito pour se mettre debout devant lui, et se pencher vers ce dernier pour lui caresser les joues d’un air enfantin. Son regard bienveillant s’accentua alors que l’air probablement confus et candide du demi saiyan était toujours présent sur son visage à lui. Celle-ci finit par s’asseoir sur les genoux de l’innocent jeune homme, faisant glisser ses mains le long de son torse pour venir se nouer derrière sa nuque. Un petit sourire mesquin sur ses lèvres. Si Kaito n’avait pas eu une vue assez plongeante sur les seins de Leixy quand elle servait le thé, là ses obus étaient carrément compressé contre son torse actuellement ! Issou la tête de Kaito, je l’imagine déjà le pauvre !

N’as-tu donc pas de compagne, de femme ? Vu ton comportement, on croirait que tu es vierge…” Cette dernière fit descendre une de ses mains le long du buste du poitrail du Divin, lascivement comme la succube savait si bien le faire… jusqu’à toucher son paquet. Oui-oui carrément. C’est Leixy, tu t’attendais à quoi ?Tu ne t’es donc jamais servi de ça… ?

Elle penche la tête légèrement sur le côté droit. Quelques uns de ses longs cheveux noir viennent chatouiller sa figure. Grand sourire espiègle sur le visage. Oui, pauvre Kaito…En plus le thé va refroidi, haha !



(c) sweet.lips
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7198
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 3745

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Sōzō ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

MessageSujet: Re: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   Lun 4 Juin 2018 - 20:19
Cette victoire avait un goût amer pour Kaito. Oui, il avait vaincu cette créature, mais au prix de la vie de Leixy... Le guerrier de l'espace n'en revenait toujours pas ! Il était là, devant elle lorsqu'elle s'était fait gober en plus d'avoir été blessée. Comment pourrait-elle s'en sortir ? Maintenant, il était à genoux au sol, regardant par terre en fermant les yeux. Il était beaucoup trop perturbé pour faire attention au KI de la démone... Puis de toute façon, les démons ont un KI imperceptibles également. Donc en vérité, il aurait eu du mal à le ressentir ! Pourtant, il y avait bien quelque chose qui sortait de Zu et c'était... Oh mon Kaito ! Ouvrant grand les yeux, l'air surpris, il voyait sa nouvelle amie sortir de la gueule de l'oiseau, recouverte de sang et blesser. Ne pouvant s'en empêcher, il avait lâché un "Leixy !" s'accompagnant d'un serrage contre lui, digne d'un petit câlin. Il était vraiment rassuré cette fois... Il fallait dire que comme la succube l'avait soulignée, elle n'était pas facile à tuer. Et c'était vraiment une très bonne chose. Le sourire retrouvé, le Dieu lâcher son amie, écoutant ce qu'elle avait à dire.

"Je ne peux pas tuer. C'est contre ma façon d'être. La vie est précieuse et... Elle mérite d'être sauvegardé, peu importe le monstre qu'il y a en face. C'est pour cette raison que j'étais venu ici au départ... Ma curiosité m'avait attiré dans un endroit où les KI's s’affaiblissaient trop vite. Et quand je vois le carnage qu'il y a eu..."

Le guerrier de l'espace voyait la douleur sur le visage de Leixy. Il aurait pu la soignée, mais il n'avait pas eu le temps ! En effet, au-dessus du duo, une bonne armée s'était amassé pour les tués. Il était toujours prêt à en découdre, alors il avait directement repris son épée dans sa main gauche en voyant les démons. Pourtant, la démone semblait avoir une autre idée en tête ! Et comme d'habitude, le guerrier divin écoutait tout bonnement. Il apporterait bien des idées, mais pas sûr que botté les culs de tout le monde soit la bonne chose à faire... Pour l'idée de son alliée, elle voulait quitté le monde des démons pour se réfugier ailleurs, en attendant que les choses se calmes. Ce n'était pas une mauvaise idée, mais malheureusement, le Dieu du temps ne savait pas du tout par où aller pour faire cela ! "Je ne sais pas qui est Drallos, mais s'il a l'air aussi terrible que tu le dis, alors on devrait se barrer en effet. Mais Leixy ne t'en fait pas... Je ne laisserais personne nous tuer ! J'ai une trop grande mission à accomplir pour ma part. Et toi... Tu m'as montré ton grand cœur. Risquer ta vie pour un inconnu comme moi, ce n'est pas quelque chose que des démons feraient tous les jours." Souriant après la fin de sa phrase, il était sincère dans ce qu'il disait. Il n'était pas du genre à mentir ou quoi, Kaito était un Dieu qui avait la grande gueule !

"Je te suis !"

Après que la démone s'est vanté d'avoir déjà eu des problèmes similaires, le Dieu pouvait faire confiance à son alliée qui semblait avoir l'expérience nécessaire pour les sortir de là. Après-tout, dans une équipe, il fallait faire confiance à chacun des membres qui l'a composé. Sinon, autant se suicider directement, car ce n'était même pas la peine de partir défaitiste. C'était le moment de partir ! La belle succube avait tiré sur le bras du guerrier, s'envolant avec lui vers un autre endroit. Mine de rien, Kaito s'inquiéter pour la blessure de son amie. Qui sait si Zu avait des crocs empoisonnés ou autres chose du genre ? Non, ça devrait aller... Le poison aurait déjà dû faire effet dans ce cas ! Il ne suivait donc que le chemin que la démon se frayait. Regardant les environs, il trouvait le monde des démons empli de lieux insolites... Un arbre ici ? Que cacher encore le royaume démoniaque ? En tout cas, cela faisait une excellente aventure pour le Dieu qui pouvait enfin en apprendre plus sur le monde de Sanyl, son ancien ami.

"Je ne comprends pas la raison de tels agissements... Ils se tuent entre-eux..."

Kaito avait vu cette scène ou les démons s'entre-tuer pour tuer l'ennemi. C'était tellement improbable... Tuer les leurs alors que l'union fait la force ? Enfin bon, ils reviendront au bout de deux jours donc cava ! Non, je blague, ce sont des PNJ's. Ils peuvent revenir en quelques secondes ou mois selon les joueurs qui parlent d'eux. En s'étant enfin posé près de l'arbre dans les marécages, la succube demandée l'heure au divin. Malheureusement, il avait beau être le futur Dieu du temps, il n'avait pas ce qu'il fallait pour voir l'heure ! Ah, mais suis-je bête... Il pouvait créer à volonté ce qu'il voulait. Faisant donc apparaître une montre dans sa main droite, il pouvait voir l'heure affichée dessus. " Il est tout juste minuit." Laissant la montre disparaître, il regardait son amie qui venait de parler tout doucement. N'ayant pas pu entendre ce qu'elle venait de dire, il laissait tomber. Cela ne devait pas être trop important ! Et l'arbre derrière elle venait de bouger en prime. Décidément, ce monde entier était vivant. S'en était plus terrifiant que rassurant... Mais bon, au moins, l'arbre soignait la blessure de la démone.

Il était prêt à aller la soigner quand celle-ci présenter l'arbre au Dieu. Méthérys ? Pour les soins qu'il avait apportés à la démone, Kaito tirait une révérence en guise de remerciement et de salutation. Le sourire aux lèvres, il semblait que finalement, il n'avait pas eu besoin d'agir. Mais le plus étonnant, c'était l'arbre qui s'ouvrait pour laisser le duo rentrer dedans. Il était complètement impressionné ! Avec quelle magie cet arbre vivait-il ? Et il y avait une putain de maison à l'intérieur ! Une fois à l'intérieur, il pouvait admirer la décoration très classe de la démone. Ce n'était pas comme la cabane dans les bois qu'il avait créés pour Toriel et lui, mais cette maison était autant unique et stylée. Avec le reste des objets qu'elle avait, le Divin se disait qu'elle avait vraiment bien gagnée sa vie au moins. Mais bon, il ne savait pas si c'était honnêtement ou non. Mais il ne le demanderait pas, ce n'était pas dans son genre. Puis bon, les mortels sont libres d'agir selon leur désir. Les Dieux ont octroyaient le libre-arbitre dans ce but-là après-tout. S'asseyant sur le sofa en attendant que son amie revienne, il réfléchissait quelque temps.

Entendant son amie revenir, celle-ci avait commencer à préparer le thé tout en posant plusieurs questions au Dieu du temps. "Je partage mon sang avec une seconde espèce. Mes parents... Mon père est un saiyan et ma mère, une alien de l'espèce shinjin. Et oui, j'ai un frère... Un grand-frère. Mais il a disparu... Et pour les saiyans, disons que je ne peux être près d'aucune espèce. Et merci ! Mais je n'ai pas choisi ma couleur haha... C'est ma seconde origine qui me l'impose. Et toi Leixy ? Qu'es-tu comme démone ? Pourquoi m'as-tu aidé alors que tu ne me connais pas ?" Une fois le thé près et sur la table, il prenait sa tasse lorsque Leixy l'avait servi et commençait doucement à boire en soufflant sur la vapeur pour alléger la chaleur du liquide. Ce n'était pas mauvais. Il avait toujours beaucoup aimé le thé... Surtout qu'avec la façon dont il était fait, il pouvait montrer la nature des gens. Mais pour le guerrier de l'espace, il était encore apprenti et donc, encore trop inexpérimenté avec cette méthode de faire. Avant, il pouvait sonder le cœur des autres pour connaître la véritable nature de quelqu'un, mais ce n'est plus le cas. Pour la télécommande, il avait décliner l'offre, n'ayant aucune connaissance de chaînes particulières... Ici, c'était impossible de capter Godtube de toute façon ! Et son Godpad était déchargé.

"Non, je suis sérieux. Je ne sais vraiment pas ce que c'est... Et puis bon, je me suis battu toute ma vie. Je suis né dans une cuve d'expérience. De base, les shinjins sont asexués. Mais le physique et la voix de ma mère ressemblait énormément à une femme, du coup, j'en déduis que mon père, c'est le saiyan et elle m'a mère... Je crois. En vérité, je ne sais pas comment appeler un parent qui est normalement asexué haha ! Et de toute façon, mon père est parti je ne sais où alors que je n'avais à peine quelques années. Et ma mère... Elle est morte, tuée par Majin Buu."

Pour le coup, le guerrier tirait une mine assez triste... Il fallait dire que c'était quelque chose qui l'atteignait toujours. Surtout en parlant de ce démon qu'il aurait aimé corriger de lui-même. Pour le fait que Leixy montrait explicitement ses deux gros melons, il fallait dire que de base justement, Kaito ne savait même pas ce que c'était donc bon... Les voir ou non, ce n'était pas quelque chose qui allait attirer son regard sauf si le sujet venait à être abordé, même s'il trouvait la démone vraiment très jolie dans sa tenue actuelle. De plus, celle-ci avait zappé de chaîne sur la télé pour mettre un film... Étrange... Le guerrier du temps ne comprenait pas trop ce qu'il voyait, mais il fallait dire que cela lui inculpait une certaine gêne intérieure. "Mais... Ils foutent quoi ? C'est quoi ce programme, Leixy ?" La main gauche au menton, il regardait la scène plutôt... Torride. Il se demandait d'ailleurs toujours pourquoi l'un touchait la queue de l'autre et l'autre les deux ballons de la dame !

Cette fois, c'était Leixy qui s'était foutu entre les jambes de Kaito pour lui caresser le visage. Posant sa main gauche pour sa droite, il fermait les yeux, ne comprenant toujours pas les gestes de la démone, mais trouvant cela très doux et agréable. "Cette chaleur..." Son oeil droit avait lâché une petite larme. En tant que combattant, l'instinct de survie avait toujours pris le dessus sur le reste de ses émotions. Du coup, tout ce qui s'apparenter à de la douceur était inconnu pour lui. Et ceci avait naturellement lâché le trop-plein d'émotions que Kaito avait refoulé en lui durant ses nombreuses années. Ouvrant les yeux en se ressuyant l'oeil, il n'avait lui-même pas compris pourquoi cette larme avait perlé. "Désolé... Je ne sais pas pourquoi elle est tombée, elle !" Souriant de nouveau, la vitesse de son cœur accélérait doucement. Pour l'une des rares fois de sa vie, il était détendu. Chose qu'il n'avait jamais connue, sauf dans les cuves d'incubations pour se soigner. Une fois que Leixy était assise sur les jambes de Kaito, le guerrier pouvait sentir les mains de la démone sur lui, remonter jusqu'à sa nuque. Le visage du guerrier était plutôt rouge cette fois avec un petit sourire.
Le visage:
 
"Oh, mais, ta poitrine... Tu n'as pas mal quand elle est écrasée comme ça ?"

Oui, il était vraiment un puceau mage noir. Il s'inquiétait plus du bien-être de Leixy que de lui-même ! "Non, je n'ai pas de compagne. Enfin, si, mais pour moi, mes compagnons sont comme mes frères. Ou bien mes disciples comme mes enfants. Vierge ? C'est mon signe astrologique en effet ! J'ai vu le signe des vierges sur un journal sur Terre... Je n'ai jamais compris les prédictions." Cette fois, ce que venait de faire Leixy avait cloué le bec au saiyan. Elle venait... De poser sa main sur son arsenal ? "Ben, je m'en sers pour les besoins, mais sinon... C'est surtout celle-là que j'utilise pour le combat." Sa queue de saiyan sortant de sous le canapé, elle virevolter de gauche à droite. "J'aimerais essayer quelque chose." Se taisant, il collait simplement son front contre celui de Leixy et fermait les yeux. Cette chaleur et cette douceur... Oui, il appréciait énormément ce moment agréable qui serait peut-être le seul de sa vie. "Merci..."
Leixy
Leixy
Demon
Féminin Age : 68
Date d'inscription : 30/10/2016
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Je t'enchaîne pour mieux te dévorer, chéri(e)
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Images miroirs / Vol de mana / Orbes de feu
Techniques 3/combat : Fourberie / Rayon gangrené
Techniques 1/combat : Boule de feu sournoise

MessageSujet: Re: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   Mar 5 Juin 2018 - 9:01
Good boy ! Huhu ~
Bien sûr que je suis innocente ! 💓


La succube avait la réponse à ses questions. Kaito était-il un excellent mythomane ? Un mélodieux comédien capable d’imiter les réactions naturelles d’un être pur ? Leixy aimait jouer. Mais pour le peu de temps qu’ils leur restaient à vivre, cette dernière préférait malgré tout réaliser à qui elle avait vraiment affaire. Jusqu’ici, la dame n’avait pas utilisé son don “N’essaie pas de me duper, chéri !” mais, c’était l’heure. Depuis qu’ils étaient rentré, las de devoir deviner s’il était un doué comédien ou non, la démone usait de son don. Et plus Kaito parlait en répondant, sans aucun détours aux questionnements de Leixy, plus intérieurement elle se décomposait. Pas de la mauvaise manière, évidemment. C’est surtout qu’elle pensait du demi-saiyan qu’il ne pouvait pas être aussi innocent qu’il en avait l’air, qu’il en jouait au moins un peu. Mais son don lui montrait distinctement que le Divin était un de ces êtres très rare possédant une âme et un coeur absolument pur… Tout comme… tout comme…

Elle l’avait été avant de rencontrer Légion. La démone sentit son coeur se serrer. Ce n’était pas une bonne époque à se remémorer pour cette dernière “l’avant Légion”. Bien sûr, avec le temps c’est plus facile d’en parler, mais ça n’enlève rien à ce que l’on a pu vivre, aux déceptions et à la douleur. De l’extérieur, Leixy conservait un air railleur, un joli sourire et son amabilité naturelle sur le visage. La succube savait très bien, quant à elle, tromper les gens si besoin, et du coup elle était largement capable de ne pas montrer son véritable état, au fond d’elle. Lire tant de chasteté dans les yeux du demi-saiyan remuait, cependant, des plaies du passé qui avaient toujours du mal à cicatriser…Ce pourquoi la jeune femme avait vite enchaîné sur une réponse aux dires du jeune homme par rapport à son vécu, pour ne pas répondre dans le vif du moment au retour de questions la concernant.

La race des Shinjin ? Vu comme je suis une vieille peau, je connais pas mal d’espèce… au moins physiquement. Mais ce nom ne dit rien !” Leixy entortilla l’une de ses mèches de cheveux autours de son index d’un air pensif. “... une espèce asexuée en plus, ça ne court pas non plus la galaxie… Mais du coup, je veux dire… Est-ce que tu as pu savoir pourquoi tes parents ont fait une telle… “expérience”? Combiner leurs ADN pour te créer ? Dit comme ça, ça a l’air un peu “froid” comme façon de donner la vie. Mais moi je trouve ça original ! Et ils ont bien fait, parce que tu es quelqu’un qui a une aura… exceptionnelle, c’est le moins que l’on puisse dire.” Le sourire de Leixy se voulait chaleureux. Kaito n’avait rien d’une “bête de foire expérimentale”, au contraire. “Je suis navrée que tu n’aies pas pu apprendre à mieux les connaître. Majin Buu est très connu, il a fait de nombreuses victimes…. désolée d’apprendre que ta mère en est une…. Mais peut-être que tu pourrais les retrouver, tes parents, dans l’au-delà ? Ce n’est plus un secret d’état depuis un moment, il y a une vie après la mort, alors ils sont peut-être dans un endroit du Royaume des morts ! Qui sait ? ça vaut le coup d’essayer de les trouver !” La succube avait continuellement ce regard bienveillant envers Kaito, chose qu’elle n’avait avec personne d’autre que Darcia. Même pour Légion, c’était un regard plutôt “vicieux/complice”, pas bienveillant comme avec un être aussi bon. “Concernant ton frère, je pourrais peut-être t’aider à trouver une piste avec son prénom et ce à quoi il ressemble, je connais du monde après tout !….Tu n’as pas de photo de tes parents ou de ton frère, d’ailleurs ? Je sais que je suis curieuse mais ce n’est pas un si vilain défaut que ça !

Par la suite, le demi-saiyan avait vu quelques images par rapport au film érotique, de quoi lui donner des idées peut-être pour plus tard… Lorsqu’il questionna Leixy sur ce que c’était et qu’il se mit à observer la scène de plus près pour comprendre, cette dernière eu une sueur froide. Ce type était réellement innocent. Déjà que c’était à peine croyable de croiser quelqu’un comme ça un jour… Leixy avait cru qu’elle l’aurait eu à son petit jeu de mythomane, alors qu’en réalité le Divin était réellement ignorant à ce sujet. La star se sentait… toute bête. La succube s’était empressée de changer de chaîne, attrapant maladroitement la télécommande pour se faire.

Hem… Laissons tomber ça, tu veux ? Il y a bien mieux pour apprendre que ce genre de connerie…!” Avait-elle glissée en changeant de programme télévision, pour revenir à une émission drôle du style American Dad. Vive Roger, c’est mon modèle de vie IRL kek.

Elle s’était installée sur ses genoux pour le taquiner et détendre l’atmosphère...mais ce dernier avait prit un air si doux, il avait l’air si zen à ce moment…et il..il...pleure. Voir la larme dévaler le long de la joue du Divin sembla la bloquer physiquement. Leixy se crispa, son expression devint profondément chagriné. Elle entrouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais sa gorge était nouée par l’émotion qu’il lui transmettait. Ce pauvre type avait été une machine à faire la guerre toute sa vie. Il n’avait même pas eu réellement de famille, de points d’attaches. Il avait l’air d’avoir des amis, mais il n’avait jamais connu… Ce que cela faisait d’avoir quelqu’un dans sa vie sur qui compter et se reposer réellement. De qui on peut être proche, à qui on peut se confier. Avec qui on peut se laisser aller aux sentiments et aux tendresses. Il n’avait jamais connu la chaleur rassurante d’une amante pour lui tendre ses bras lorsqu’il se sentait à bout… ou, mieux, connaître l’amour absolu et la tendresse d’un foyer. Par dessus le marché, il s’excusait innocemment pour cette larme si...authentique.

Tu…” Ses yeux brillaient alors que, la tête toujours légèrement penchée, elle analysait le visage du saiyan de près. Son innocence était si touchante.. Heureusement, il avait continué sur une question concernant la poitrine de la succube, ce qui permettrait à cette dernière de rebondir sur une note plus légère. “...M-mais non voyons...je…” Trouve quelque chose de gênant à répliquer. Vite. “...Ma poitrine va rudement bien pressée comme ça contre ton torse musclé huhu ! Tu peux toucher si tu veux…!” Ouf. Voilà. Leixy avait réussi à ne pas avoir l’air juste d’une conne abasourdie en bavant devant la pureté du demi saiyan.

Cette dernière riait aux éclats après la remarque de Kaito concernant son signe astrologique et “les prédictions” liées à cela. Franchement, il est vraiment trop fort ce demi-saiyan ! Cette dernière le regardait d’un air hautement égayé par ses propos, dont lui même ne saisissait pas la portée. Celle-ci retira doucement sa main de l’entrejambe du guerrier alors qu’il avait mise en évidence son “autre queue plus poilue que l’autre j’espère quand même !”, ce qui donnait envie à la succube d’y toucher.

Vierge ça va être ton surnom pour un moment je crois ! Sérieusement, ça te va comme un gant !” Plaisantait-elle, levant sa main droite pour venir ébouriffé d’un air chaleureux la touffe de cheveux de Kaito. “Arrête d’agiter cette magnifique queue devant moi ! Sans mauvais jeu de mots que tu ne pourrais pas comprendre huhu...Non mais, je peux toucher, diiiiiis ?” Cette dernière s’extasiait comme une nunuche devant la queue de singe qui se balançait sans arrêt sous son nez. En attendant - à moitié - l’accord du demi-saiyan, cette dernière se mit à tripoter délicatement le bout, puis la démone caressa dans le sens du poil sa queue... de singe roooh !

Et… il posa son front contre le sien. Une nouvelle fois stupéfaite, la succube resta pétrifiée. Ses yeux cherchaient ceux de Kaito, mais il avait clos les siens. Cette dernière sentait qu’elle manquait d’air, elle retenait son souffle comme si ce moment était… important ? “Merci” dit-il… “Merci…. ?” répéta t-elle naïvement, clignant plusieurs fois des yeux. Son regard qui fixait l’air serein de Kaito, fini par calmer également la succube… se laissant elle aussi aller à fermer les siens pour profiter de l’instant. Cette dernière avança ses mains vers les joues du demi-saiyan, comme si cela intensifiait d’une quelconque manière leur actuelle “connexion”.

La vérité, c’était que Leixy n’avait jamais fait une rencontre spontanée aussi saugrenue et apaisante de la sorte de toute sa longue vie. Actuellement, elle voulait immortaliser ce moment dans sa mémoire. Là, près de l’innocence incarnée, la démone avait l’impression de retrouver sa réelle nature profonde. Celle d’une jeune femme au coeur en or, prête à se saigner pour aider son prochain, pour aider sa race comme les autres par gentillesse… une époque très reculée durant laquelle les autres anges n’avaient fait que profiter du fait qu’elle soit crédule. Ce qui avait remis fondamentalement en question ses idéaux concernant “le mal et le bien”. Qu’est ce que c’était que tout ça, au final, à part une interprétation personnelle de chacun ?

Tu m’as demandé ce que je suis… Je suis une ange.” Ses yeux fermés étaient maintenant à moitié ouvert. Son regard était plongé dans le vide. “Je suis née ange mais quelqu’un m’a transformée en démone...même si à mes yeux, la “race” n’a pas d’importance. J’étais surtout… comme toi. Tu es le reflet de ce que je fut jadis sous quelques aspects…” Cette dernière souriait de part la grande mélancolie qu’elle ressentait. “La race ne fait pas la pureté d’une âme, j’ai connu des démons bien meilleurs que des anges. Les anges ne sont souvent pas ceux que l’on croit…. beaucoup de mortels croient qu’ils représentent tous les bons sentiments. Qu’ils sont gentil, qu’ils s’entre-aident et ne délaissent personne, qu’ils sont bons…. Mais ce ne sont que des stéréotypes débiles. La vérité est toute autre.” La succube décolla, en douceur, son front de celui du demi-saiyan pour plonger son regard aux prunelles scintillantes dans le sien. “J’ai vécu dans la société des anges. J’étais une jeune femme banale qui aimait rendre service à ses compères. Je passais mon temps à aider mon prochain. Et ils n’ont fait que se moquer de moi et profiter de ma bonté. Ils m’ont humiliés… ils se sont servi de ma gentillesse pour mieux me rabaisser. “Son regard sembla se durcir. Pour une rare fois, Leixy ne plaisantait pas. “ Je n’ai connu qu’un seul ange véritablement digne de confiance… le reste ? Seulement des hypocrites. J’ai mis des centaines et des centaines d’années à ouvrir les yeux… Et pendant ce temps, je déprimais sans comprendre ce que je faisais de mal. Alors que ce n’était pas de mon fait. Ils ont gâchés ma vie et m’ont fait sentir comme si je n’étais qu’une moins que rien ! Tu sais, les anges sont un peuple très élitiste, fier, ils se prennent pour les grands sauveurs de l’humanité mais ne daignent pas lever le petit doigt pour aider les autres races mortelles, à part si ça peut leur apporter de la gloire !

Cette dernière était fâchée sans l’être. On sentait surtout à quel point toute cette histoire l’avait abattue intérieurement. La démone lâcha les joues de Kaito avec autant de douceur qu’elle avait décollé son front du sien, cela dit. Ce qui faisait contraste avec la rude histoire de celle-ci avec les anges. La démone avait un trop plein d’émotions, elle aussi. Ses yeux étaient bordés par l’émoi. Entre la pureté touchante de Kaito et parler, même si ce n’était pas dans les détails, de son vécu avec les gens de sa race, c’était très éprouvant.

Tu es venu me prêter main forte sans demander ton reste, d’une manière si naturelle… chez moi aussi c’était un automatisme, une “normalité” d’agir ainsi à l’époque… Et même si je me sentais d’abord méfiante envers toi parce qu’il y a un tas d’embobineurs dans ce monde…Ton aura plaidait déjà de ta pureté alors que je ne te connaissais pas, comme si c’était indubitable et qu’on ne pouvait pas remettre en question cela…C’est une étrange sensation.” Cette dernière se colla un peu plus à lui pour l’enlacer. Elle déposa son menton contre l’épaule droite de Kaito, l’entourant avec ses bras. “C’est à moi de te dire merci… parce que tu me fais me souvenir de ma nature profonde...à quel point j’ai dû séquestré ma propre bonté parce que les autres profitaient de moi...

Cette fameuse nature profonde que la succube avait du caché, enfermé loin dans son âme pour que plus jamais les autres ne profitent d’elle. Leixy avait dû se forger une nouvelle personnalité, de toutes pièces pour ne pas se faire dévorer par un monde où on veut simplement profiter de vous. Cette dernière partageait un véritable câlin affectueux avec son nouvel ami pour la première fois, ce qui soulageait tout de même son coeur de toutes ses peines. Encore un moment à conserver précieusement dans ses souvenirs…

Bon !” Dit-elle subitement en se décollant de Kaito, ayant retrouvé une expression plus gai. “On devrait repartir sur une note moins triste ! Il ne nous reste peut-être pas tant de temps que ça à vivre encore... alors il vaudrait mieux en profiter astucieusement !

La succube approcha son visage de celui du demi-saiyan et pressa ses lèvres pulpeuses contre sa joue, en douceur. Cette dernière se leva suite à ce geste attendrissant, afin de laisser son ami un peu tranquille.

La jeune femme alla dans sa salle de bain trifouiller dans ses tiroirs à nouveau. Elle venait de sortir une boule de bain. Vous savez, ces petits objets qui, une fois dans l’eau de votre bain, lui donnent une couleur spécifique et une senteur agréable ! La succube commençait donc à faire couler un bain dans sa baignoire, elle aussi se distinguant du reste de son humble demeure. Parce que la baignoire est spacieuse et luxueuse. On sent bien que Leixy est une femme qui aime la détente, le cossu et l’hygiène !

La démone arriva près de Kaito après quelques minutes, le temps que le bain soit prêt. Cette dernière prit place cette fois à côté de lui sur le divan.

“Première étape: te faire comprendre les enjeux des plaisirs charnel ! Déjà, on va essayer de trouver quelques explications scientifiques à ce sujet…. hmmm…” La démone venait de prendre son pc hightech sur ses genoux, l’allumant pour aller faire des recherches sur les relations sexuelles. Enfin, des explications claires et précises pour faire déjà comprendre au saiyan ce que c’est.

Tiens, lis-ça ! Et regarde les images en bas, ce sont des schémas des procédures de reproductions chez plusieurs espèces, dont les personnes à l’apparence humanoïde dans notre genre…

Les voilà les deux champions qui arpentent la toile en quête d’éclaircissement et de réponses aux questions de Kaito quant aux pratiques sexuelles ! J’écris ça avec beaucoup d’ironie, en vrai j’étais pliée de rire en écrivant cette phrase issou ! ça fait bien au boulot d'avoir un vieux sourire sur le visage derrière son pc kek Leixy lui avait fait lire des choses du point de vue “scientifique” à ce sujet, pour qu’il puisse comprendre le fonctionnement de “la chose”. Mais la succube n’avait pas omis d’appuyer le côté “sentimental” de tout ça.

Je t’ai montré le fonctionnement de ces pratiques et ce à quoi elle servent, à procréer ou à se donner du plaisir à soi et à son partenaire...huhu. Mais le plus important dans tout ça, c’est qu’il faut avoir un feeling quand même très… particulier avec quelqu’un pour faire ces pratiques-là. On ne peut pas se donner physiquement au premier venu ! Enfin…. je dis ça mais ce n’est pas à moi de juger. Certains aiment bien avoir de multiples partenaires amis ou connaissances, ou coucher avec des inconnus par exemple. D’autres, à l’extrême opposé, ne se réservent qu’à une personne en particulier… d’autres encore, ont plusieurs relations avec des personnes et c’est consenti entre tous les parties, ça s’appelle les polyamoureux.” Cette dernière lui montrait les définitions des choses dont elle lui parlait, petit à petit, histoire de le documenter en long et en large sur le sujet. “ Il faut éprouvé une grande intensité de sentiments, de désir pour la personne avec qui tu as envie d’avoir des relations intimes. Il doit y avoir une sorte de… “déclic”, une sorte d’alchimie très singulière. Et ne me demande pas de préciser les choses, tu sais les sentiments amoureux c’est abstrait… il n’y en a pas que d’une sorte ! L’important c’est d’être bien avec quelqu’un et d’en profiter !” Avait-elle dit en tapotant gentiment l’épaule du Divin d’un air complice. Elle avait un peu l’impression d’être… sa “maîtresse” ou une quelconque éducatrice pour le coup. C’était cocasse !

Cette dernière posa le PC sur la table basse, laissant Kaito faire d’autres recherches annexes s’il le souhaitait. La succube était parti dans la kitchenette, cette fois pour sortir des verres à pieds. Dedans, elle y versa sa meilleure cuvée de champagne en stock. Leixy n’avait au final même pas touché à sa propre tasse de thé. Après tout, il y avait des chances pour qu’ils se fassent tuer dans quelques jours, tout au plus… Alors merde, quoi. Il fallait profiter au maximum de ces dernières heures de vie mortelle. La jeune femme avait fait un aller-retour pour poser les verres de champagne près du bain, avec également du saucisson qu’elle avait découpé en tranche sur une planche et qu’elle avait aussi déposer sur le grand rebord de sa large baignoire. (Le sauciflard c’est la vie !) La succube arrêta de faire couler l’eau à bonne température, chaude mais pas brûlante. Cette dernière déposa sa “bombe de bain” au centre de la grande baignoire. Cette dernière délivra une couleur dorée pleine de paillette (et pas jaune pipi) et parfuma le bain à la “vanille de Madagascar” pour vous donner une idée de l’odeur.

Le bain est prêt !” Dit-elle en revenant dans le salon, tirant le demi-saiyan pour qu’il vienne faire trempette en sa compagnie. Une fois dans la salle de bain, la succube se déshabilla, de dos au Divin, et entra dans le bain en soupirant de plaisir. Une fois assise confortablement dedans, la mousse couvrant son imposante poitrine, cette dernière prit sa coupe de champagne pour trinquer avec Kaito.

Ah, et… se baigner nu devant quelqu’un ça dépend des mentalités mais ça ne veut pas forcément dire que tu as envie de coucher avec l’autre, hein ! Dans le monde des démons, ce n’est pas perçus spécialement comme une “invitation” que de se baigner sans vêtements avec d’autres personnes, c’est même assez courant les bains publics !” La démone prit une ou deux gorgées de sa boisson, profitant de la plénitude de ce moment pour se reposer les méninges. “ Là on est entre nous, l’ambiance est plus intime et confortable, huhu ! Au faite, n’as-tu donc jamais eu d’attirance dans ta vie pour un homme ou une femme ? Même si tu ne savais pas ce qu’était des relations sexuelles, c’est quand même naturel de ressentir de l’envie !

La star se trouvait probablement à côté de Kaito dans le bain. Si ce n’était pas le cas, elle s’était rapprochée pour trinquer, dans tous les cas. Leixy en profita pour prendre quelques bouts de saucissons et donner carrément la béquée à Kaito ! Il était tellement mignon avec son air tout innocent qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de le faire <3


(c) sweet.lips
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7198
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 3745

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Sōzō ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

MessageSujet: Re: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   Mer 6 Juin 2018 - 21:23
C'est drôle comme il était con ce gars ! Il ne comprenait même pas ce que voulait dire la démone à propos de sa queue. Il la faisait simplement bouger de gauche à droite selon son envie alors que Leixy avait... Fait une allusion plutôt cocasse à ce propos. Mais lui, il ne comprenait rien car c'était un putain de gros puceau qui n'avait jamais connu le cul de sa vie ! "Fais-toi plaisir ! En plus j'utilise toujours un bon nettoyant pour poil sur ma queue. Il faut dire que sinon, elle ébouriffe et c'est une horreur quand j'dois la cacher dans l'pantalon..." Encore une fois, il avait sûrement ouvert l'esprit de la démone à des jeux de mots sûrement très cocasses. Après la palpation du bout par son amie, il avait plié cette dernière pour permettre à Leixy de poser sa tête dessus, comme sur un coussin ou une épaule. Mais c'était après que la véritable scène touchante et calme commençait. Ils avaient collé leurs fronts l'un à l'autre et le guerrier avait fermé ses yeux pour en profiter au maximum...

Dire que pour la première fois de sa vie, le Dieu du temps connaissait un véritable moment de douceur. Après toutes ces années à se battre, il avait enfin eu le droit à sa part de tendresse, chose qu'il ne connaissait véritablement pas à l'origine. Vous savez, depuis qu'il est né, la seule chose qu'il a fait, c'est foutre des patates de forains dans la gueule des gens ou en recevoir ! On ne peut pas dire que ce soit très doux tout ça. Mais bon, maintenant, il connaissait ce sentiment de tranquillité et d'apaisement. C'était quelque chose de magique pour lui... Un instant qu'il devait mémoriser au plus profond de lui, dans son âme et dans son cœur. Pourquoi devait-il se battre maintenant ? Jusqu'où était-il prêt à aller pour retrouver un moment comme ça avec Leixy ? Elle venait de le désarmer. Cette douceur qu'elle avait avec lui et cette sensibilité qu'elle montrait malgré son air de femme au caractère excentrique rendait le guerrier du temps totalement faible. Quel était ce sentiment ? Cette chose qu'il ressentait au plus profond de lui ?...

"Les shinjins sont une espèce très rare tu sais. Il faut dire que sur notre planète, nous sommes à peine 80 habitants..."

Souriant à la belle démone, il continuait de lui répondre, toujours avec la même douceur dans sa voix qu'au départ. "La raison pour laquelle j'ai été créée ? Pour succéder au rôle de ma mère et empêcher que le mal pur comme Majin Buu ne revienne. Mais oui, c'est vrai que c'est assez original haha ! Le truc c'est que je n'aurai pas pu venir au monde dans le cas contraire. Ma mère n'aurait pas vraiment pu me porter. Pour mon aura... Je n'ai découvert cette partie de moi qu'à partir de l'âge de 18 ans. Au départ, mon énergie était encore perceptible et d'un rouge écarlate naturel propre aux guerriers de l'espace. Et pour mes parents, je les ai déjà revus ! Du moins, mon père m'a sauvé la vie pendant mon entraînement avec Champa avant de re-disparaître et ma mère, je l'ai vue lorsque j'ai entraîné mes disciples sur une planète. Il y a eu un tournoi et j'ai affronté un guerrier redoutable. Après un match nul, j'ai fini sur un brancard en soin intensif. Et je l'ai vue... Pas très gai comme retrouvaille, hein ? Pour mon frère ou mes parents, ne t'en fais pas. Je sais que mon frère à dû quitté notre monde... Je ne perçois plus son énergie et je n'arrive plus à le localiser de mon poste. Ma mère, elle, elle est bien morte. Mais pas dans l'au-delà. Je ne sais pas comment elle a fait, mais elle perdure dans mon esprit. Même si elle apparaît que très rarement ! Cela doit demander beaucoup d'énergie, je pense." Toujours avec un petit sourire, il essayait de ne pas plomber l'ambiance actuelle. Il avait répondu à Leixy un peu plus tard, après avoir collé son front au sien. Sûrement ne savait-il pas comment aborder le sujet sur le moment présent. Et bon, il avait évité les réponses sur les choses étranges à la télé ! Même si la pauvre émission avait été abandonner depuis longtemps pour ce moment de douceur entre les deux protagonistes.

En revanche, pour la proposition de toucher ses obus assez puissants pour "suicider la zone" tel Rafhen, il n'avait que sourit. Actuellement, il ne savait même pas que les seins étaient un objet de désir sexuel pour certaines personnes ! Lui, la seule chose à quoi il pensait, c'était surtout partagé ce moment unique pour lui avec la demoiselle sur ses jambes. Par la suite, ce moment s'était intensifié avec les douces mains de Leixy posé sur les joues du guerrier. Mains qui pouvaient se voir recouvertes par celle du saiyan également. Jamais de sa vie le guerrier du temps n'aurait imaginé pouvoir ressentir de telles choses... Comme quoi, le destin était quelque chose que même le temps ne pouvait toucher ! La preuve, peu importe la timeline, rien ne se passe forcément comme prévu à l'origine. La destinée de quelqu'un ne se limite pas qu'à une version finalement. Et c'était peut-être mieux ainsi. En tout cas, Kaito était content de pouvoir vivre cette expérience avec la démone. D'ailleurs, il allait enfin pouvoir en apprendre un peu plus sur elle ! Chose qu'il allait écouter avec grande attention.

Ouvrant les yeux, il regardait sa partenaire intensément. Malgré le changement de climat par l'histoire de la démone, Kaito était toujours aussi calme, essayant d'apporter un minimum de réconfort à celle qui avait tant vécu... Et qui avait tant souffert. "Leixy... Démone ou ange, cela ne change rien à ce que tu es de nature. Ce que je vois moi, c'est une personne qui a été trahie par les siens. Et... Je comprends à quel point cela peut te faire mal. Mais sache que moi... Cette bonté dont tu fais preuve... Je saurais la préserver pour le meilleur et pour le pire... C'est désormais à mon tour d'être honnête avec toi." Souriant en répondant à son câlin par son propre enlacement, il caressait la chevelure de son amie. La seule chose qu'il savait faire, c'était les câlins ! Et encore, il avait tendance à serrait un peu fort. Mais ça avait l'air d'aller. "Je sens que je peux te faire confiance. Nous venons de risquer nos vies ensemble et tu t'es confié à moi. Si mon aura te semble si particulière... C'est car je suis un Dieu. Et pour ce que tu m'as dit..." Portant sa main gauche au niveau du cœur de Leixy, donc juste sous sa poitrine, il écoutait les battements. "Ta bonté est toujours là, naturellement chez toi. Et elle est visible sur ton visage... Cette tendresse dans ton regard, cette gentillesse qui émane de toi... Tu as beau avoir changé de race, tu as beau renfermer ta nature, il y a des choses qui ne trompent pas. Et toi... Tu mérites d'être heureuse. Et dis-toi que moi..." Prenant cette fois la main gauche de la démone après que celle-ci se soit décoller de lui, il posait sa main sur son propre torse, au niveau de son cœur également. "Je serais là pour toi. Aussi longtemps que ce cœur continuera de battre et de se battre, aussi longtemps que je n'aurai pas rendu mon dernier souffle, je serais présent pour t'épauler quand tu auras besoin de moi. Et tu sais pourquoi je parle au futur ? Car nous allons survivre... Je te protégerais et je nous sortirais de cet enfer. Je me battrais aussi longtemps que nécessaire pour que tu puisses vivre... Et sourire." Cette fois, il caressait la joue gauche de sa partenaire, souriant tendrement à celle-ci.

Il avait eu droit à un bisou sur la joue, d'ailleurs. Chose qu'il n'attendait pas ! Les deux debout, le Dieu se demandait bien quelle était la nouvelle idée farfelue de Leixy ! Suivant la démone, il arrivait dans la salle de bain. Elle cherchait quelque chose dans les tiroirs jusqu'à sortir une sorte de boule bizarre... OLOL BULBIZAR EUSSOU LA CHANCLO ! Yatangokli. D'ailleurs, cette salle était très luxueuse. Il semblerait que le guerrier ne soit pas le seul à aimer la vie de seigneur. (Non Riki, pas la vie de seigneur version El Pueblo :sueur:) Eh oui, rien qu'à voir le vaisseau du saiyan, il y avait de quoi en faire bavé certains. Retournant s'asseoir en attendant qu'elle ait fini avec cette boule étrange, il avait fermé les yeux pour réfléchir un moment, essayant également de percevoir les énergies à l'extérieur. Pour l'instant, rien de bien dangereux... Il n'y avait aucune pression menaçante et pas de KI d'un ennemi en approche. Alors que son amie revenait, il quittait sa petite concentration pour l'écoutait. Apprendre les plaisirs charnels ? C'était quoi encore ? Elle avait utilisé un appareil qui affichait également des images, comme la télé.

"Je... Je ne savais pas que les femmes n'avaient pas de sachet entre les jambes... Hum... C'est cette poche dans quoi il rentre sa deuxième queue ? Ah mais il n'a qu'une queue c'est vrai ! C'est pas un saiyan !"

Quel putain de puceau ce Kaito. Il a beau être un Dieu, il ne sera pas celui de la nique en tout cas. Puis par la suite, il écoutait la longue explication des relations par Leixy. Au moins, il apprenait des choses dont il n'avait pas la moindre idée de l'existence au départ. Puis en plus, le guerrier savait désormais comment fonctionner ce système ! Cela allait pouvoir lui être très utile pour terminer son monde et ainsi, permettre aux espèces de procréés. Comme quoi, toutes les expériences sont bonnes à prendre, surtout que maintenant, il avait le chaînon manquant de la prochaine évolution de la vie. Pour finir, la démone était partie chercher du champagne pendant que l'apprenti de Chronoa se renseignait un peu plus en détails. Bon, il ne savait pas utiliser d'ordinateur si ce n'est un ordinateur de bord d'un vaisseau spatial ou encore sur son godpad. Mais le système d'exploitation n'est pas le même. Ben oui, sur le godpad, il est sous le Wingod 11 commandements ! C'est le dernier OS du moment chez les Dieux.

Bizarrement, le champagne n'était pas pour le salon... Comme le saucisson d'ailleurs. Qu'avait-elle en tête de faire ? Kaito avait attendu un petit moment avant que Leixy ne l'appelle, confirmant que le bain était prêt. Un bain ? Mais pour quoi faire ? Le lac était toujours bien mieux pour se laver ! Se faisant tirer par le bras, il suivait sa partenaire. "Je veux bien essayer le bain... D'habitude, je me lave dans le lac car il y a plus de place. Mais c'est vrai que t'as salle de bain est quand même grande." Leixy se déshabillait pour rentrer dans l'eau. Après cela, Kaito avait fait de même en claquant ses doigts, laissant sa tenue disparaître entièrement. Il rentrait dans l'eau directement, se mettant face à l'ancienne ange avec un sourire. Mine de rien, c'était relaxant et l'eau lui monter juste au niveau des pectoraux. "Je suis encore trop novice pour m'avancer sur ce genre de choses haha ! Ce n'est pas moi qui te dirai que tu veux forcément coucher avec moi car on prend un bain ensemble... Puis bon, je ne sais même pas si je serais capable d'assurer là-dedans ! Je suis plus doué avec mes poings qu'avec ma première queue... Façon de parler. Et pour l'envie... Je n'y ai jamais accordé d'importance justement. J'ai toujours eu la tête dans le combat. Je suppose que la seule chose qui me procurer le sentiment d'envie c'était d'affronter quelqu'un de tellement fort que l'Univers tremblerait rien qu'à l'entente de son nom haha ! Ou bien la tête dans mon apprentissage." Après cela, les deux étaient côte à côte, verre de champagne à la main, trinquant en buvant. Le guerrier appréciait bien le goût, même s'il préférait largement le thé ! Mais voilà maintenant que Leixy donnait le saucisson à Kaito, mais pas avec la main. S'essayant donc à cette méthode, le Dieu avait fait tomber le morceau dans l'eau comme un idiot...

"Oops..."

Se levant de l'eau, la mousse sur tout son corps, il cherchait le morceau parmi les montagnes de mousses. "Hmmm... Ici !" Plongeant sa queue de saiyan dedans, il attrapait le morceau, le jetant dans les airs pour la rattraper dans sa gueule, en plein dans le gosier. Se tapant un bon coup au torse, il se rasseyait dans l'eau, avalant tout rond le saucisson. "Pfféé ! J'ai failli m’étouffer ! Faut vraiment que j'apprenne à y aller plus mollo... Mais ce n'est pas grave ! C'est quand même rentré !" Souriant en levant son pouce gauche, il avait l'air content de sa connerie. "Attends. Viens-là !" Faisant bouger légèrement Leixy pour qu'elle soit de dos à lui, il commençait à lui frotter le dos avec le savon, essayant d'y aller doucement tout en proposant sa queue comme tout à l'heure. Ainsi, pendant qu'il s'occupait d'elle, elle pouvait, si elle voulait, posée sa tête dessus et se détendre.

"Tu aimes ? Je ne suis pas encore trop doué pour ce genre de choses, mais j'espère ne pas te faire mal. M'enfin bon, si c'est le cas, colle-moi une baffe dans la figure haha !"

Juste après, il posait sa main droite juste au-dessus de la poitrine de Leixy, en dessous de sa gorge, l'invitant à s'allonger sur lui. L'ambiance était à la détente alors... Autant en profiter comme il se doit, non ? Même si Kaito ne savait pas trop comment faire, il essayait des trucs ! Ce n'était déjà pas trop mal pour un débutant. Même s'il pouvait sûrement faire mieux. En attendant, il claquait des doigts pour faire apparaître un petit poste radio, laissant en arrière-plan la musique qu'il avait entendue sur la planète où il avait entraîné ses apprentis la première fois.
La musique débile:
 
"Ce n'est pas trop approprié à notre instant, mais depuis que je l'ai entendu durant un voyage, elle me fait toujours rire !"

En vérité, il devait plutôt changer de musique pour rendre l'instant plus... Unique. Il avait trouvé une petite musique plutôt douce, laissant le son à un degré pas trop élevé pour laisser cet instant de calme. "Je ne suis pas un as en musique non plus... Tu m'excuseras.
La belle musique:
 

Regardant le haut de la salle de bain, il réfléchissait quelques instants. Pour le moment, il n'y avait rien de dangereux et ils étaient cachés. Et ce moment qu'il partageait avec Leixy... C'était quelque chose qu'il n'avait jamais ressenti de sa vie. Mine de rien, il n'avait pas envie que ce moment se termine. Il voulait pouvoir en profiter encore et encore... Mais toutes bonnes choses avaient une fin, non ? Maintenant, c'était à savoir quand ce moment finirait. "Et si tu me parlais un peu de toi ? Je veux tout savoir sur toi !" Voilà de quoi bien entamer la discussion ! Le reste se fera avec le temps !
Leixy
Leixy
Demon
Féminin Age : 68
Date d'inscription : 30/10/2016
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Je t'enchaîne pour mieux te dévorer, chéri(e)
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Images miroirs / Vol de mana / Orbes de feu
Techniques 3/combat : Fourberie / Rayon gangrené
Techniques 1/combat : Boule de feu sournoise

MessageSujet: Re: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   Ven 8 Juin 2018 - 16:02
Good boy ! Huhu ~
Bien sûr que je suis innocente ! 💓


La démone se devait de passer à une note plus légère. Non seulement, parler du fruit de sa nature même, du pourquoi elle en était arrivée jusqu’ici était toujours douloureux, mais en plus, Kaito venait de la troublée plus qu’elle ne voulait l’admettre. Ce jeune homme rencontré il y a quelques heures était loin d’être qu’une simple bonne rencontre hasardeuse… Il était un Dieu vivant, et en plus de cela, il venait de servir l’une des plus “belle déclaration” qu’on avait pu faire à la succube. Cette dernière restait mentalement déboussolée par la révélation. Ou plutôt, les. Kaito était un être divin, et c’est ce qui expliquait son aura si singulière… mais de surcroît, il venait de dire des choses à Leixy qu’elle avait toujours espéré entendre de la bouche de Légion.

Bien entendu, Légion et elle passaient leur temps à se montrer à quel point ils étaient complice, à quel point ils s’aimaient, avec des petites attentions très tordues, mais correspondant au Damné - et à Leixy, puisqu’il a déteint entièrement sur elle. Bien sûr, elle était heureuse à ses côtés et faisait constamment tout pour le voir sourire, et ils se déclaraient leurs flammes conjointement, joyeusement, en copulant sur les cadavres de leurs victimes. Voir la vive lueur scintillante dans les yeux de Légion lorsqu’il la regardait… c’était le but de toute la vie de la succube, à cette époque-là. Et même après la mort de son cher et tendre, la démone continuait de le servir… et de l’aimer, sans failles, sans que son coeur ne puisse être interpellé ailleurs. Bien que Leixy puisse fréquenter d’autres personnes sur le plan sexuel… En même temps, cela faisait bientôt 300 ans que Légion était décédé. Alors, même si la succube fréquentait notamment son propre agent, Darcia, elle ne l’aimait pas de la même manière que l’amour absolu qu’elle éprouvait pour Légion.

.. Un Dieu… qui s'intéresse à moi… ?” Un demi-sourire, à moitié perdu, à moitié gêné venait décorer ses lèvres pendant son moment pleins d’émotions avec le Divin. “Me protéger…-j-...j-je…Kait-o…” Et sa gorge nouée par les sentiments ne la laissait plus s’exprimer convenablement. Elle n’était pas aussi confiante que lui quant au fait qu’ils pouvaient survivre, mais… Leixy ne se sentait pas de blesser Kaito avec son pessimisme. Son coeur s’emballa si vite… comme la première fois où Légion lui avait dit qu’il l’aimait, il y a de cela des temps immémoriaux...

Le hic, c’est qu’elle sentait son coeur chaviré, mais pas pour Légion cette fois. Plus ses yeux persistaient à se planter dans ceux du demi-saiyan, plus elle se sentait déconcertée et impuissante vis-à-vis des sentiments qui affluaient dans son coeur. Blue screen de l’intérieur en ayant passé un moment aussi intime et sentimental avec Kaito. Comment un “inconnu” pouvait-il ressentir de telles choses envers elle, en lui servant là tout ce qu’elle avait toujours désiré entendre de la part de Légion ? Est-ce que le fait d’entendre enfin ces paroles - celles qu’elle-même avait servi à Légion de son vivant - mais cette fois, qui lui sont destinées, expliquait qu’elle se sente ébranlée de la sorte ? Certainement. Leixy connaissait bien le sentiment de “coup de coeur” ou d’’alchimie du moment”, qui se différencie totalement du véritable amour. Beaucoup de gens ressentent couramment et à plusieurs occasions cela dans leurs vies. Cette dernière se rassurait, mentalement, en se disant qu’il ne s’agissait là que de ce type de ressenti… autrement, elle aurait l’impression de… tromper sentimentalement Légion ?!...

La démone se focalisait sur les réactions de puceau - logique - de Kaito face à ce qu’elle lui faisait découvrir. Ils avaient étudié ensemble comment faire l’amour, à quoi ça sert, les mécanismes, et les sentiments liés à ça. Mais il fallait encore qu’elle lui montre comment est-ce qu’on donne du plaisir à son partenaire. C’était fondamental, et si Leixy ne se considérait pas comme étant la meilleure instructrice pour ça, c’était pourtant certainement l’une des mieux placé sur l’univers pour en parler. Pas parce qu’elle a le feu aux miches - étant donné le nombre de personne qu’elle bullshit avec ses contrats la petite maligne, héhé - mais parce qu’elle a quand même énormément expérimenté sur le plan sexuel avec son cher et tendre amour de toujours, Légion. Leur libertinage était d’ailleurs naturel et sans jalousie, puisque le Damné - qui en gros, a fait toute l’éducation de la “nouvelle” Leixy lorsqu’elle est devenue succube - lui a inculqué aussi le fait de savoir dissocier “sentiments amoureux véritables” et “sentiments liés aux activités sexuelles”, un concept que certains ne pourraient pas comprendre cela dit.

Ils allèrent donc dans la grande baignoire ensemble pour se détendre. Kaito avait l’habitude de prendre des “douches très nature” dans des lacs apparemment, ce qui avait encore fait en sorte que Leixy se moque de lui gentiment. Sa naïveté était vraiment rafraîchissante ! Dans un monde où tout est corrompu… Ce dernier ne s’inquiétait pas que tout ceci ne soit qu’un subterfuge pour essayer de coucher avec lui. En réalité, le rouge monta aux joues de la succube… Pourquoi ? P-pourquoi je rougis ? Se disait-elle, étonnée de sa propre réaction. Pourtant, son rôle de succube laissait supposer que celle-ci était douée pour amadouer les gens et les mettre dans son lit… Rien d’anormal étant donné sa nature. Mais… Pourquoi l’idée de coucher avec Kaito la dérangeait à ce point ? Cette dernière détourna le regard et balança, comme un instinct de défense pour cacher sa gêne:

Qui te dis que tout cela ne fait pas partie de mes plans pour te chevaucher mon cher saiyan ! Haha …!” La succube n’était quand même pas sereine vis à vis de ses sentiments étranges qui la hantait. Heureusement, la candeur de Kaito lui permettait de souffler… et surtout de surenchérir dans les vannes salaces ! “Peut-être que si tu m’entendais crier ton nom pendant que tu ferais trembler tout mon corps avec tes coups de bassins et que t’aurais la tête dans mes seins, ça te donnerait aussi un sentiment d’envie ! Huhuhu !

Faire ce genre de “remarque” scandaleuse détendait Leixy, toujours intérieurement chamboulée par son précédent moment sentimental auprès du Dieu. Nourrissant Kaito comme un bébé tout mimi, celui-ci décida d’essayer de faire la même chose. Ce dernier, maladroit comme tout, avait fait tomber le morceau de saucisson dans l’eau. La démone s’esclaffa.

J’espère que tu vises mieux que ça dans les moments sérieux, parce que si tu as des relations sexuelles avec une fille et que tu te trompes de trou…” Cette dernière se bidonnait davantage après avoir souligné cette éventualité. “Mais, d’ailleurs, tu préfères peut-être les hommes après tout !” Celle-ci paraissait plus sérieuse en disant cela, ce n’était pas improbable qu’il préfère la compagnie des gens du même sexe que lui. “Si tu ne sais pas, tu devrais essayer de côtoyer un homme, au moins tu seras fixé !

Le demi-Shinjin se leva pour chercher le morceau dans l’eau. La succube se rinça l’oeil avec un petit sourire vicieux: sa musculature est très imposante et surtout agréablement dessinée… Leixy matta même le fessier de Kaito, qui était alléchant tout autant que son grand dos faisant ressortir son allure en V. Bien musculeux le Divin, et autant de l’avant que de l’arrière huhu… Même son torse était grand et tout bombé. La succube connaissait un tas de gens très musclé cela dit, mais ce qui différenciait Kaito de ces autres personnes, c’était… d’une part, qu’elle se sentait intimidée à l’idée de coucher avec lui - ce qui restait d’une bizarrerie sans nom ! Pourquoi Diable une succube comme elle serait gênée à l’idée de coucher avec quelqu’un, tout court déjà, et en plus avec lui ? - et de l’autre, Leixy se demandait ce que cela faisait de faire l’amour avec une personne ayant un physique pareil… huhu.

Rien que si on regarde Légion, Darcia et Xul, on ne peut pas dire que Leixy se soit tapé des colosses au niveau de la carrure. Certes, ces trois-là sont grands (enfin, Xul, pas tellement), musclés et quand même assez large d’épaules, mais ils n’ont pas de corps de Ben Swolo comme Kaito. Bref, huhu. Le demi-saiyan avait réussi à trouver le bout de saucisson et l’avait lancé dans sa bouche habilement. La succube, en plein sarcasme, l’applaudit lorsqu’il avait levé le pouce comme un couillon. Ben oui, Leixy n’est pas la dernière pour alimenter les gausseries !

N’empêche que si tu avais été un acteur pornographique, cette phrase du “j’ai failli m'étouffer mais pas grave c’est quand même rentré” aurait fait son effet sur grand écran ! Huhuhu!” Encore une occasion en or de se foutre du demi-Shinjin, pas question de la manquer !

Ce dernier l’interpella, et la fit se retourner pour être dos à lui. Cette dernière se laissa faire sans problème, surtout quand Kaito commença à frotter son dos avec le savon. Leixy soupira de bonheur une nouvelle fois, ce qui devait lui rappeler les vidéos ludiques concernant les pratiques sexuelles qu’ils avaient survolé, kek ! Il proposa même sa queue de singe pour qu’elle puisse y reposer sa tête, ce qu’elle fit en lui glissant un petit “merci” tout mignon. Ses yeux se fermèrent pour accentuer son moment de détente.

Ne t’en fais pas, toute cette douceur est extrêmement agréable… et puis, tu sais, j’aime bien qu’on me fasse mal… Du moins dans certaines pratiques sexuelles, huhu.

Peu après, il déposa sa main sur le haut de la poitrine de la demoiselle. Cette dernière ouvrit doucement les yeux, un peu surprise au départ, en se disant qu’il avait fini par accepté sa proposition de tout à l’heure, lorsqu’elle lui avait dit qu’il pouvait toucher… mais il ne fit que ramener le dos de la succube contre son torse athlétique. Ce qui était déjà pas mal, huhu. Cette dernière se lova confortablement contre le tronc de du demi-saiyan, sentant ses gros pectoraux robustes contre ses omoplates, ce qui lui fit monter le rouge aux joues. Mais ! Pourquoi je me sens encore gênée ? Reprends toi ma vieille… ! pensait-elle en fermant subitement les yeux de nouveau, comme pour se concentrer sur autre chose.

La musique puérile de Kaito l’aida à soulager sa conscience et à rigoler de nouveau. Issou cette perle ! Une musique comique ne semblait pas incommoder Leixy, elle trouvait que cela rendait encore plus adorable Kaito, si niais ! Ce dernier s’excusa et changea de musique, pour quelque chose… d’incroyablement apaisant, sentimental… et qui faisait voyager intérieurement la démone.

Quel choix pertinent…” Dit-elle à voix basse, simplement ça. Safe Heaven. Un nom parfait pour représenter la situation actuelle, dans le petit paradis personnel de ces deux âmes qui, à la base, étaient de la même nature… la pureté. Cette dernière était bien capable de s’assoupir là, entre les mains ferme de Kaito dont l’étreinte était rassurante. Comme une barrière contre le monde extérieur, elle se sentait… comme quand Légion l’enlaçait pour la protéger de ses maux les plus douloureux.

Le Dieu souhaitait pouvoir en apprendre davantage sur sa compagne démone. Cette dernière, toujours tout contre lui, regardait les fluctuations de l’eau du bain et des paillettes qui le décoraient, comme si elle y voyait les propres remous de sa longue vie.

Quand j’étais une ange, j’étais une “simple d’esprit”, ma vie était insouciante, je ne voyais pas le mal chez les autres à la base, et tu vie bien mieux quand tu ignores certaines choses. D’ailleurs, j’étais totalement différente physiquement. J’étais… bien portante, grosse -même si ce terme est utilisé comme insulte maintenant…- mais à mes yeux il n’y avait rien de mal, j’étais bien avec moi-même. Par contre, aux yeux des autres… tu connais les moeurs, les rachitiques, les gros, ou tout ceux qui diffèrent d’une certaine “normalité” sont vu d’un oeil négatif. J’ai mis longtemps à comprendre que mon apparence dérangeait… parce que je ne jugeais pas moi-même l’apparence des autres. Donc c’est le regard des autres personnes qui a fini par me faire me sentir mal avec moi-même…et j’ai fini par ne plus supporter de voir mon propre reflet où que ce soit...” Cette dernière détournait le regard. Visiblement, Leixy avait fini, à cause des autres, par se détester énormément à l’époque. “ Être forte ne m’a jamais empêché de me battre, j’étais même meilleure que la plupart des gens quand j’ai fait mes classes chez les anges dans certaines disciplines sportives. Enfin… j’ai changé d’apparence au fil du temps pour plaire à la majorité, pour plaire aux goûts actuels les plus répandu dans la galaxie. Parce que je suis une succube… donc je dois être charmante aux yeux des autres, aussi bien dans mon allure que dans ma gestuelle. Et puis, j’ai réussi à retrouver de la confiance en moi grâce à l’homme qui m’a tendu la main et qui m’a transformé en succube.” Un ton sérieux, comme tout à l’heure se sent à travers sa voix.

Légion - l’homme qui a fait de moi la première des succubes - m’a sauvé de ma condition. Chez les anges, j’ai fini par devenir tellement dépressive à cause du fait qu’on se jouait de moi à outrance que je suis ensuite devenue tout l’inverse, physiquement, de ce que j’étais à la base. J’ai cessé de manger, et à la place je fumais des cigarettes quand je ressentais la faim. Je suis devenue ce qu’on appel une anorexique… En gros, je n’avais plus que la peau sur les os. Légion m'a rencontré anorexique, il ne m'a pas connu quand j'étais forte. ” Cette dernière, toujours appuyée contre Kaito, pencha sa tête vers l’arrière pour le regarder et lui sourire. “Mais tout ça est derrière moi heureusement, et ces expériences m’ont permis de devenir celle que je suis aujourd’hui, donc quelque part je ne suis pas perdante !” Cette dernière tendit ses mains vers l’arrière pour venir caresser les cheveux de Kaito, toujours la tête à la renverse pour l’admirer. “Légion a fait de moi une femme… dans tous les sens du terme. Je me haïssais quand il m’a rencontré. Pourtant, il a vu un potentiel gâché en moi. Il m’a transformé en démon, en succube, et il m’a tout appris du monde ! J’ai enfouis au plus profond de moi ma véritable personnalité pour devenir la femme qu’il avait toujours désiré avoir à ses côtés. J’étais heureuse quand lui l’était, et j’ai toujours œuvré pour qu’il soit satisfait et qu’il me désire à jamais… à mes yeux, c’est mon sauveur. J’aurais fini par me laisser mourir si je ne l’avais pas rencontré, à cette époque.” Cette dernière continuait de se confier tout en grattouillant de ses ongles longs le crâne du demi-saiyan, ce qui devait lui faire un massage crânien agréable. “ Mon cher Légion est mort il y a cela près de 300 ans… mais il va revenir, je le connais ! Rien n’arrive jamais à le mettre hors jeu. Alors je continue d’oeuvrer pour lui, je passe des contrats et je récolte un maximum d’âmes pour sa cause… Comme ça, je l’accueillerais comme un Roi lorsqu’il reviendra !

En effet, Leixy avait énormément changé comparé à son apparence initiale. Cela s’expliquait par le fait que, lorsqu’elle a été transformé en succube par Légion, ce dernier l’a modelé physiquement pour qu’elle ait une carrure plus athlétique pour les combats. (et probablement pour ses goûts personnels au passage) La star avait également opérer grâce à de la magie lié à son statut de succube à de nombreuses modifications physique, afin de trouver le “combo parfait” pour séduire tout ceux qui croisent sa route. Même les ailes d’anges noires était un ajout personnel pour se donner du style, au même titre que ses cornes.

Les paroles de Leixy pouvaient paraître dingue. Personne ne croyait que Légion ne reviendrait, il avait été vaincu. Seule elle persistait à dire qu’il ferait son apparition un jour, à nouveau. Cela devait paraître aussi comme étant de faux espoirs pour Kaito, mais la succube semblait convaincue que son créateur et maître allait ressusciter d’une quelconque manière.

Cette dernière se redressa en se décollant de Kaito, lentement. La succube se retourna vers lui avec un grand sourire sur le visage. Cette dernière ne semblait pas aussi triste et mélancolique que tout à l’heure. Non, parler de Légion lui donnait le sourire et de l’espoir, même si avancer sans lui depuis presque 300 ans, tout en continuant de bosser pour sa cause prouvait qu’elle était très, très tenace et courageuse. Elle tenait bon, parce que chaque fois que la démone avait un coup de mou, celle-ci se remémorait ses plus précieux souvenirs auprès de son créateur.

Remettons ce genre de discussion à plus tard, tu veux bien ? Je suis d’humeur à m’amuser !... et puis, tu peux serrer plus fort tes bras autours de ma taille, j’aime être à la merci de mon partenaire pour le jeu...” Cette dernière posa le plat de sa main droite sur le torse de Kaito et le poussa contre un rebord du bain. Ses yeux de reptiles dévisageaient intensément le demi-saiyan comme si elle allait le dévoré. Sa main descendit subtilement le long de son torse, dessinant le moindre de ses muscles du bout des doigts. La succube se pencha en avant pour avancer comme un prédateur vers sa proie, les fesses dressées hors de l’eau puisqu’elle était à quatre pattes. Cette dernière, agilement, grimpa sur Kaito sans gêne aucune, et un sourire mesquin épousa ses lèvres. Elle se plaça à califourchon sur lui une fois bien en place, comme sur le canapé, sauf que là… y’a plus un poil de tissus pour couvrir leurs peaux !




Ses mains, timides, se posaient sur les épaules du demi-shinjin, serpentant le long de ses clavicules et de ses pectoraux. Cette dernière se mit à rougir légèrement en tâtant, cette fois sans les vêtements, cet endroit si ferme et proéminent. Comme son esprit avait attendu ce moment, pouvoir tripoter, chaire contre chaire, ce beau morceau… huhu ! Qu’il était agréable de toucher un homme aussi musculeux que lui ! La démone bougeait ses fesses bien ronde et se déhanchait au rythme de ses mains qui farfouillaient le haut du corps de son partenaire. Une danse envoûtante digne d’un show burlesque privé… et puisqu’elle est connue principalement pour faire des shows burlesques et pour ses photos de charme dans toute la galaxie, croyez-moi qu’elle s’y connait en coup de rein rythmé et aguicheur !

Qu’est ce que tu ressens…?” glissait-elle à son oreille, cherchant des yeux le demi-saiyan, d’un air fougueux non dissimulé. La chaleur opérait entre eux comme une symphonie des plus mathématiquement logique, comme si la cohésion fusionnelle de leurs corps était un algorithme d’une justesse fatale….Ô que oui, elle savait qu’elle jouait allègrement avec son coeur, elle savait à quel point ce jeu pouvait le blesser. Et comment ça pourrait, éventuellement, la blesser aussi… n’est-ce pas, Leixy ? Tu sais ce que tu ressens en ce moment. Ce n’est pas qu’une simple alchimie…


If only there could be another way to do this
'Cause it feels like murder
To put your heart through this...


Cette dernière posa les paumes de ses mains sur celles du Dieu, afin de les déposer sur ses propres hanches. Elle fit glisser les mains de celui-ci, lentement, pour faire durer l’effet de “pression” qu’il devait ressentir en lui en ce moment, le long de ses formes. Les hanches de Leixy chaloupaient à une cadence mélodieuse, suave, qui correspondait bien à la sensation que sa peau faisait au toucher. Elle était si douce, si soyeuse… pas étonnant que la plupart des êtres, femmes ou hommes, qui approchent de près la succube en tombe raide dingue. La charmante démone approcha son visage de celui de sa proie, frottant le bout de son nez affectueusement contre celui du demi-saiyan, le même sourire que tout à l’heure railleur sur les lèvres. Bientôt, elle taquina de ses lèvres celle du demi-shinjin, qui avait vu des gens s’embrasser fougueusement tout à l’heure dans les vidéos.. et qui devait peut-être rêvasser quant au fait de reproduire cela avec Leixy ! Celle-ci effleurait les lèvres de son compagnon avec les siennes, sans l’embrasser d’une quelconque manière. Après un moment à se frotter de la sorte, la succube usa de sa langue, qui caressa le contour des lèvres de son partenaire…

Ses mains épousaient chaque angle du corps du Dieu, comme si ses paumes avaient été façonnées pour son corps à lui. Son regard brûlait au moins aussi vivement que son entre-jambe accolé à celui de son compagnon. Le corps de la succube ondulait, vibrait sous la sensation des mains de son partenaire qui découvrait elles aussi chaque aspects de son anatomie... sans jamais réellement rentrer dans le "vif du sujet", comme un teasing perpétuel qui vous embrase de l'intérieur, à la limite de vous carboniser tellement la hype semble éternelle...

Celle-ci lâcha doucement les mains de Kaito sur le haut de ses seins, alors qu’il n’avait toujours pas toucher à sa poitrine à pleine main, tout d’un coup un air pensif. Cette dernière se redressa et prit un air faussement interloqué, posant son index contre le bas de ses lèvres.

Oooh mais que je suis sotte ! Tu es un demi-saiyan, et ton peuple sont des vrais estomac sur patte ! Tu dois avoir faim, mon pauuuuuvre Kaitooo-Shaaan !” Cette dernière se mit à rire d’un petit air cristallin et aigüe, embrassant le bout des lèvres du saiyan furtivement avant de se lever et de sortir du bain comme si rien n’était. Putain, mais quelle sadique !

La succube enfila un simple bandeau pour couvrir son opulente poitrine, un petit boxer transparent en latex et une paire de bas en latex s'arrêtant au niveau du genou - bien entendu, elle s’était baissée devant Kaito à plusieurs reprises, son joli derrière dressé devant ses yeux. Quelle cruelle petite s..uccube ! Enfin, si Kaito arrivait enfin à ressentir un quelconque sentiment de désir et d’excitation ! Autrement, il n’y verrait pas là le petit jeu que Leixy avait commencé à instaurer entre eux.

La séduisante jeune femme se dirigea vers la cuisine et commença à préparer un gigot au curry et aux épices, avec des pommes de terres sautées et du riz en accompagnement. Cette dernière avait l’air d’être un vrai cordon bleu en cuisine - btw comme tout mes personnages parce que la bouffe c’est la vie frère ! Cette dernière avait dressé la table-basse de son salon avec des couverts et tout le nécessaire pour manger.

Une fois que le plat fut prêt, la succube emmena la gamelle pour la déposer sur la table basse et servir son invité, puis elle-même. Cette dernière ouvrit une bonne bouteille de vin également, servant à son compagnon un verre avant de boire au goulot de la bouteille comme une ivrogne, carrément ! La démone s’installa près de lui. Sa télévision avait continué de tourner, et c’était un programme sur… la masturbation. Ce qui forcément, posa la question du….

Ah ouais, d’ailleurs, t’as jamais essayé de t’astiquer le poireau comme ce dont ils parlent à l’écran ? Même pas juste y toucher un peu pour découvrir ton engin ? Il parait que ça chatouille tous les hommes très tôt ce genre de pratique ! ça me semble toujours si… surnaturel que tu n’aies jamais eu d’envie de la sorte ! J’espère avoir réveillé tes hormones tout à l’heure ! Enfin, si elles existent… huhu !

Oh oui, à mon avis elles doivent effectivement exister, et avec l’ambiance chargée de sexualité de tout à l’heure… maintenant qu’elles sont éveillées, ses hormones vont certainement faire imploser ce paaaauuuuvre Kaito-Shan ! :ohhimark:


(c) sweet.lips
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7198
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 3745

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Sōzō ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

MessageSujet: Re: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   Ven 8 Juin 2018 - 21:54
Le monde pouvait apporter tellement de choses dont on ne s'y attendait pas à l'origine... Kaito, qui de base, n'était qu'un combattant affrontant le danger sans cesse, se retrouve aujourd'hui dans un bain avec une démone, mais qui était une ange par le passé. Cependant, la race n'avait rien à voir. C'était la personne qui compte. Ce qu'elle faisait, ce qu'elle était ou encore ce qu'elle avait à offrir... C'était là, que l'on reconnaît une personne bonne d'une mauvaise personne. Pour l'instant, la seule chose que voyait le guerrier du temps, c'était une ancienne ange troublée par un passé triste et torturé. Elle n'avait pas mérité tant d'acharnement de la part de ses congénères... Que se serait-il passé s'il était venu au monde à ce moment ? Aurait-il fait sa rencontre ? Aurait-il pu changer quelque chose ? De toute façon, la pauvre avait déjà souffert. Et maintenant, la seule chose qu'il pouvait faire, c'était apporté de sa personne pour la faire sourire, ne serait-ce que quelques secondes de plus. Il ne voulait que le bonheur des autres, mais par-dessus tout, il voulait celui de Leixy... Elle avait tellement souffert dans sa vie...

Le silence était revenu quelques instants, sûrement le temps nécessaire pour que la démone puisse comprendre à qui elle avait à faire. Eh oui, elle partageait quelque chose avec un Dieu... Mais dans le fond, Kaito n'était qu'un vivant, également. Il ne voulait jamais être considéré comme quelqu'un au-dessus des autres. L'égalité est ce qu'il aimait par-dessus tout. C'était le sens même de la vie... Être égal. "Qui s'intéresse à toi ? Tu as montré des choses que peu seraient capables de faire. C'est ce qui crée des liens, je présume... C'est pour cela que je ne ménage pas mes efforts à tes côtés." Jamais de sa vie, il n'aurait imaginé trouver quelqu'un dans ce bas-monde qui soit capable d'autant de gentillesse. Jamais de sa vie, il n'aurait également imaginé pouvoir apprendre des choses comme il en apprenait avec Leixy. Et jamais il n'aurait imaginé pouvoir ressentir des choses pareilles en faisant autre-chose que de se battre ou de s'entraîner... Ce moment était devenu important pour lui, comme pour la succube, sûrement.

Mais il était sûr d'une chose, c'est qu'il protégerait Leixy jusqu'au bout des démons qui rôdent à l'extérieur, voulant tuer les deux êtres. Il ne l'abandonnerait pas... Il ne se le permettrait pas. Le sérieux dans le regard du Dieu démontrait bien qu'il ne rigolait pas et qu'il était vraiment prêt à tout pour les faire sortir de ce merdier. Et encore plus, quand Kaito était persuadé d'une chose, il le faisait jusqu'au bout. Comme il l'avait si bien dit... Jusqu'à son dernier souffle, il combattrait une horde de démon s'il le fallait ! Il en affronterait autant qu'il faudrait. Un seul, un groupe, un bataillon ou toute une armée ! Peu importe tant qu'il pouvait permettre à Leixy de vivre. Il ferait les choses jusqu'au bout. Le cœur du guerrier du temps se sentait étrange... Comme s'il avait découvert quelque chose d'important pour lui. Mais rien n'était sûr, c'était peut-être encore trop tôt pour l'affirmer ? Enfin bon, il était encore trop novice dans ce nouveau monde pour affirmer quoique, ce soit d'ailleurs. Mais il ne voulait que le bien de Leixy. Il ne voulait qu'une chose... Et il l'obtiendrait coûte que coûte.

Bon, après, les choses étaient plutôt tourné sur autre chose ! Mais bon, c'était un grand apprenti, Kaito. Il avait beau avoir entraîné plusieurs disciples, il ne pouvait pas être instruit sur tout, étant lui-même un disciple sur bien des choses inconnues pour lui, surtout dans ce monde. Pour le reste de l'action, ils étaient allés ensemble dans le bain, là où plusieurs petites scènes autant coquines que comiques se déroulaient. Surtout la petite réponse de la démone suite au dire du jeune divin. "Hmm... Un sentiment d'envie ? Qui te dis que j'en ai pas déjà ?" Apportant un petit sourire à sa fin de phrase, il s'était installé encore plus confortablement dans la baignoire pendant que Leixy lui donnait à manger. Mais bon, quand c'était lui qui avait essayé, c'était un magnifique échec de sa part ! Au moins, il avait pu rendre la scène un peu moins bête, du moins c'est ce qu'il pensait, en assurant par la suite en récupérant le morceau dans l'eau... Et en le mangeant. Puis après, il allait enfin répondre à sa très chère partenaire !

"Ne t'en fais pas ! Je pense pouvoir me débrouiller de ce côté-là... C'était juste la faute à pas de CHANCE sur ce coup ! Ahem... Non, même en temps calme, j'ai jamais ressenti de choses similaires avec des hommes que ce que je ressens actuellement avec toi... Et je peux te dire que c'est très fort. Et je ne suis pas un acteur porno !... Pas encore."

Oui, il avait habilement essayé de participer au délire de la succube à sa manière ! Le demi-shinjin avait bien vu Leixy le reluquait de haut en bas dans les moindres détails en plus. Cela le faisait sourire. Mine de rien, c'était toujours assez flatteur ! Même s'il n'était pas trop habitué à ce genre de choses, il pouvait au moins apprécier cette délicate attention. "C'est pas bientôt fini les imitations de la machine ?!" En disant cela, il rigolait quand même, hein ! C'était sur un ton humoristique. Mais bon, en même temps, son amie avait de quoi se détendre vu que Kaito s'était remis dans l'eau et avait commencé à lui frotter le dos ! Mais de là à imiter les sons de plaisir des vidéos torrides, c'était chaud quand même ! Par la suite, elle se relaxait totalement, la tête sur sa queue (EUGNEUGNEU EUSSOU) de saiyan, profitant du moment. Le guerrier du temps l'écoutait ensuite affirmé qu'elle aimait bien avoir mal dans certaines pratiques... Décidément, ce n'étaient pas les jeux de mots qui manquaient en s'moment ! Mais bon, il avait de quoi la rendre encore plus détendue.

Avec la petite marque de tendresse qu'il avait apportée, il était fier de voir que Leixy semblait aimer le geste, s'étant complètement collé à lui par la suite. Il caressait délicatement les bras de la démone, profitant également de ce moment autant qu'il pouvait. Et après, il avait voulu ajouter de la musique, même si elle était complètement foirée ! Le geste était là, non ? En s'excusant, il avait ensuite mis une véritable musique qui rendait ce moment tout simplement magique. C'était un moment qui, encore une fois, ne devrait jamais connaître de fin... C'était bien plus qu'une simple alchimie qu'il y avait entre lui et la démone et il le ressentait très bien. Ce sentiment de paix intérieure, comme si le monde ou encore l'Univers n'avait plus aucun problème, était tellement puissant... Cette fois, il voulait en connaître bien plus sur sa partenaire. Pour lui, s'était le bon moment pour parler de choses et d'autres. Apprendre à connaître quelqu'un, prêter attention à cette personne, mine de rien, c'était toujours quelque chose qui était important.

"La cruauté et l'inégalité sont deux choses que j'essaye de combattre depuis très longtemps. Tu sais, en tant que futur Dieu, je veux pouvoir être celui qui mettra fin à toutes les inégalités, les moqueries ou chose du genre. Malheureusement, même à ce titre, je ne pourrai pas faire grand-chose... Nous, les Dieux, avons offert le libre-arbitre aux mortels pour qu'ils choisissent d'eux-mêmes la destinée dont ils rêvent. Malheureusement, ce libre-arbitre fait parfois du mal autour de lui... Et ce Légion, il a utilisé le sien pour te rendre heureuse. Mais tu ne dois jamais te forcer pour quelqu'un, Leixy. Ton corps, ton âme, ton esprit, ta personnalité... Ils t'appartiennent. Et si je t'avais rencontré à cette époque, sache que je t'aurais aidé autant que possible. Malheureusement, je n'étais même pas encore né... Et je tiens à te le dire, je suis sûr qu'il reviendra également. La mort ne retient jamais personne bien longtemps. Tu sais, je suis mort deux fois également. Une fois pendant une guerre sur la planète Namek et une autre fois en affrontant Majin Vegeta. Mais j'ai perdu... Deux fois. Et j'en suis revenu. Donc ne t'en fais pas, il y a même des chances pour qu'il soit déjà revenu s'il a fait ses preuves dans l'au-delà."

Leixy s'étant décollé du saiyan, elle semblait avoir une idée en tête, voulant remettre la discussion plus tard. Elle préférer s'amuser ? Se laissant repousser au bord de la baignoire, le guerrier apprécié les caresses de la démone sur son torse, voyant que celle-ci prenait une posture plutôt... Aguichante. Montant ensuite sur les jambes du Dieu, sur sa demande, mais toujours avec une certaine douceur, Kaito serrait la démone contre lui, caressant ses ailes du bout des doigts. Elles étaient douces... Et pendant ce temps, elle bougeait ses reins, se frottant au jeune Dieu qui ressentait pour la première fois des sensations onctueuses... Un massage encore plus fort, mais sur un endroit bien plus intime et plus sensible. Il s'était mis à rougir, ne laissant parler que son corps en bougeant également doucement et timidement. Sauf qu'à son tour à lui, il ne pouvait s'empêcher de caresser la joue droite de la succube, collant son front au sien en la regardant dans les yeux aveuglément.

"Ce que je ressens ?..."

Prenant sa main droite par sa main gauche, il la déposait sur l'emplacement de son coeur. Ainsi, pas besoin de parler, Leixy pouvait directement comprendre que sa réponse, elle l'obtiendrait en écoutant les battements de coeur du Dieu. En plus du moment très intime qu'ils partageaient, il ne pouvait s'empêcher de noyer son regard dans celui de la démone, ajoutant son petit sourire timide. Une fois qu'elle avait pris les mains de Kaito pour les mettre sur ses hanches, il l'avait collé une seconde fois contre lui, montant sa main droite sur ses ailes de nouveau, les caressants, mais avec la main gauche sur sa chevelure. Et sa tête à lui, elle était cachée dans le cou de sa partenaire qui devait ressentir la chaleur de la respiration du Dieu. Ce qu'il voulait... C'était partager avec elle, bien plus que ce moment. Oui, il voulait qu'elle ressente ce qu'il ressente... Mais comment faire ? Il devait réfléchir de lui-même cette fois. Car ce n'était pas quelque chose qu'il pouvait faire aussi aisément.

Et bientôt, c'était presque un baiser qu'ils partageraient. Du moins, juste un léger frottement. Le jeune divin était encore plus secoué, toujours à la recherche d'une méthode miracle. Cependant, Leixy avait commencé quelque chose qui avait totalement électrisé le corps du saiyan. Les lèvres... Celle du haut, pas du bas, hein ! Bande de coquins ! Bref, il était totalement saccadé au niveau de sa respiration. Mais la démone avait stoppé ce moment, agissant d'une manière choquée. Voilà maintenant qu'elle pensait à l'estomac du divin ? C'était une façon peu naturelle de faire ! Mais là, Kaito n'écoutait quasiment pas. Il essayait juste de reprendre sa respiration, laissant son coeur se calmait doucement. Bien sûr, dans l'état actuel, c'était impossible. Qu'est-ce qui venait de lui arriver ? Il était totalement perdu le pauvre ! C'était donc cette sensation qu'il y avait dans les films que Leixy lui avait montrés ? Non, c'était bien plus... Il avait ressenti quelque chose qui allait au-delà du simple plaisir.

"D'a... D'accord... Allons manger..."

Leixy sortant du bain, elle enfilait... Ben, quasiment rien, en vérité. Kaito pouvait vraiment voir l'ensemble du corps de sa jolie démone. Mais le regard du saiyan, même s'il était attiré par le corps de la succube, se perdait plutôt quand il le pouvait dans les yeux de cette dernière. Sortant du bain à son tour, il respirait doucement en quittant la salle de bain en suivant sa partenaire après s'être habillé de son pantalon bleu et d'un t-shirt simple et blanc. Il était resté debout tout le long qu'elle préparait à manger ! Allez savoir pourquoi. Mais bon, c'est Kaito, il ne faut pas chercher de véritables explications à son comportement. Faut dire qu'il n'était pas très malin quand il était perturbé... Même si c'était très rare qu'il le soit, voire jamais. Mais bon, actuellement, il vivait des choses qu'il n'avait jamais vécues de sa vie ! Toutes ses nouvelles émotions qu'il avait, c'était complètement différent d'avant. Mine de rien, il adorait être avec Leixy. Peut-être même un peu trop. Malgré ce qu'elle avait mis à la télé et les questions qu'elle posait, lui, il avait une autre idée en tête.
Thème:
 
"Ne dis plus rien s'il te plaît..."

En ayant agi directement, comme s'il était dicté instinctivement, il avait attrapé les deux mains de Leixy, la tirant vers lui. Mais sans réfléchir, il avait posé ses lèvres sur les siennes, fermant les yeux en même temps. Bien sûr, il avait attendu qu'elle n'ait plus rien en main pour qu'il n'y ait pas de catastrophes. Et en partageant ce moment, il avait fait quelque chose en plus... En effet, laissant son KI se libérer, ce dernier enveloppé également la démone. Chaque parcelle de son énergie spirituelle traversait la démone, laissant cette "fusion" se faire jusqu'au plus profond des âmes des deux êtres. Il voulait partager toutes ses émotions avec elle... Alors quoi de mieux que de lui faire goûter à ses émotions au travers de son énergie ? Ce qu'il avait fait... C'était partagé avec elle jusqu'à ses moindres pensées, ses moindres désirs et tout ce qui l'animait. Ses ailes divines se formant dans son dos, elles se repliaient sur les deux êtres, laissant se baiser immortel perduré, protéger dans ce cercle de lumière.

Leixy ne devait pas s'y attendre à ce que le guerrier agisse ainsi ! Et pourtant, il irait même encore plus loin, allant jusqu'à porter une nouvelle fois sa main gauche, donc la main du coeur, sur le sien, battant tout aussi vite que tout à l'heure. C'était quelque chose de magique... Les émotions de Kaito étaient encore plus fortes maintenant qu'il avait relâché son énergie. Son essence... L'essence spirituelle. Et l'esprit... C'était immensément puissant lorsqu'il se rapprochait de celui de quelqu'un. Séparant ses lèvres de celle de Leixy, il gardait les yeux fermé un instant, respirant doucement en ouvrant ses paupières, regardant la démone droit dans les siens. L'aura du saiyan diminuait doucement, disparaissant enfin ainsi que ses ailes. Il caressait de nouveau la joue de la belle femme, collant son front au sien comme tout à l'heure. Ses lèvres tremblaient, il ne savait plus quoi dire...

"Je me suis... Un peu emporter..."
Leixy
Leixy
Demon
Féminin Age : 68
Date d'inscription : 30/10/2016
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Je t'enchaîne pour mieux te dévorer, chéri(e)
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Images miroirs / Vol de mana / Orbes de feu
Techniques 3/combat : Fourberie / Rayon gangrené
Techniques 1/combat : Boule de feu sournoise

MessageSujet: Re: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   Lun 18 Juin 2018 - 6:37
Good boy ! Huhu ~
Bien sûr que je suis innocente ! 💓


La succube était toujours profondément troublée par l’essence même de ses sentiments. Dans sa tête se produisait un jeu morbide duquel elle ne tirait pas les ficelles. Son esprit lui chuchotait: “Tu sais, c’est comme avec Légion”. Mais Leixy détournait le regard de cette vérité. La peur de “tromper” sentimentalement son maître triturait ses entrailles. La succube lui était toujours resté fidèle sentimentalement parlant, et l’idée de ressentir toute cette passion envers un autre était une tromperie à ses yeux bien plus conséquente que de s’amuser physiquement avec d’autres. D’ailleurs, se distraire en couchant avec des protagonistes différents de Légion avait toujours été “normal”, puisque c’était Légion lui-même qui avait apprit à Leixy à raisonner de la sorte. Les plaisirs charnels ne sont rien qu’un passe temps comme un autre, à rendre le plus plaisant possible. Leixy n’était pas pour autant une nymphomane libidineuse, mais avoir quelques relations amicales liées à des sentiments d’affection et d’attirance comme avec Xul et Darcia était toujours réconfortant pour ses longues nuit seules à ruminer… à penser à ce qu’elle avait perdu depuis que Légion n’était plus: tout.

Alors ce mignon Kaito-Shan si candide pouvait être une délicieuse opportunité de “dernier partenaire sexuel chaleureux et à son goût sentimentalement parlant” avant leur fin pratiquement certaine. La succube n’était pas contre, surtout qu’il lui plaisait physiquement mais encore plus mentalement, de part ses douces paroles si chastes. Il remplissait le coeur de la belle d’émoi, comme elle en avait rarement ressenti… son innocence était telle que Leixy se sentait rassurée dans ses bras. Parce qu’une telle naïveté est aussi une preuve que Kaito ne cache pas de mauvaises intentions et, le don de la star lui permettait de toute manière de déceler qu’il ne mentait en aucun cas. Même pas un tout petit peu. Kaito n’avait rien enjolivé depuis le départ, alors qu’il aurait pu. Même en apprenant comment les relations sexuelles marchent, il n’avait pas essayé de mentir pour la pousser dans ses bras. Leixy n’était pas habituée à ce qu’un homme (ou une femme) soit aussi naturel à ses côtés…il y avait de quoi être stupéfait et touché.

D’autant plus que ce demi-shinjin était d’une douceur épatante. Leixy buvait ses paroles autant qu’elle s’était noyée dans celles de Légion, celui qui jadis voulait conquérir le monde par ses fourberies et rire des Dieux. Deux discours à l’opposé, deux protagonistes si différents, et pourtant… Kaito lui faisait actuellement le même effet que son Créateur lui-même. Le jeune homme apprenait vite, et il rentrait lui aussi dans la plaisanterie sexuelle maintenant qu’il en savait un peu plus. Cela charmait la succube qu’il se prête avec autant de légèreté à son petit jeu, et le fait qu’il soit un être Divin… ne la laissait pas non plus indifférente, elle devait bien l’avouer. Ce n’était pas tant “le prestige, la gloire” qui l’attirait, c’était surtout le fait qu’un Dieu lui serve de tels compliments, qu’il soit déjà attaché à elle, son envie de la protéger, de s’occuper de cette dernière avec beaucoup de tendresse… et ça aussi, le fait que Kaito soit un Dieu, était d’une manière une tromperie envers Légion - lui qui les haïssait et se moquaient d’eux à longueur de journée.

Et Leixy se haïssait, elle aussi. Son regard devenait scintillant, lorsque Kaito, même dans un moment aussi sensuel et sexuel, ne faisait que la regarder avec la même passion. Il n’essayait pas de la tripoter, ni de profiter d’elle. Le moindre geste qu’il adressait à la succube n’était que pure tendresse, pur amour… Il saisissait la main de sa compagne, la déposait sur l’endroit de son coeur. Cette dernière s’agitait moins, comprenant où il voulait en venir - et partageant ces battements sourd et soutenu dans son propre corps.  Qu’est-ce qui m’arrive ? Pourtant, c’était évident. Leixy ressentait une profonde dualité au sein de son propre être: l’amour la guidait à Légion, l’unique, le seul… non, plus le seul. Parce que son coeur lui pointait aussi du doigt… Kaito… timidement, lentement, mais les sentiments étaient bien là.

Le Dieu avait conforté Leixy dans son idée: Légion reviendrait, tôt ou tard… plutôt tard, vu que ça faisait bientôt 300 ans qu’il n’était plus là, le sacripant ! Mais au moins, le demi-saiyan était compréhensif et ne la prenait pas pour une folle, comparé aux autres. Ce dernier confirmait d’ailleurs le fait qu’il soit si prompt à aider et à changer les mentalités, il désirait vraiment faire quelque chose pour enrayer les mauvais jugements des mortels, mais… oui, rien ni personne ne peut changer les idiots. Seuls eux-même peuvent le faire en ouvrant leurs esprits, malheureusement ces gens-là en manquent cruellement, d’esprit… Et Kaito avait soulevé quelque chose d’important: son âme, son esprit, sa personnalité…. lui appartiennent ? Cela laissa la succube perplexe. Tout ça ne lui appartenait pas, non, c’était destiné à Légion. Leixy était devenue tout ce qu’elle est depuis qu’elle est succube grâce (ou à cause ?) de lui, et de ce fait, la star se considère comme “à lui”. Tout ce qu’elle fait, tout ce qu’elle est… n’est que pour répondre aux désirs et aux attentes de son créateur…

M-mais… j-...je… Légion… C’est lui qui m’a créé. Véritablement, je veux dire… avant lui, je n’étais rien… et sans lui je ne suis…” La succube ne chercha pas à finir sa phrase. “Ma personnalité comme chacun de mes actes… je fais tout pour être à son goût et le satisfaire… Au final… je suis dépendante de lui, totalement…

Si ce n’était pas l’intention du demi-shinjin de la rendre confuse, c’était pourtant le cas. Une remise en question était nécessaire, quelque part… C’est vrai, Leixy n'existait que pour Légion, et persistait à vivre pour accomplir le but qu’il lui avait confié.... mais qu’était-elle, sans ça ? La réponse était toute tracée. La réponse était douloureuse, parce que la réponse c’était… R i e n. Il lui avait tout offert. Il l’avait rendu heureuse, vivante, il avait fait d’elle quelqu'un. Sans lui, la succube ne serait plus qu’un grain de poussière insignifiant sans but, qui retomberait probablement dans une profonde dépression…

Cette dernière avait secoué la tête négativement sur le moment, comme pour chasser ces idées-là de son cerveau malade. C’était aussi ce qui l’avait poussée à sortir de cette situation, de base extrêmement sensuelle et doucereuse, qui s’était transformé en une sorte de… torture mentale, sous un certain angle, à cause des questions que soulevait les paroles du Dieu.  Ce dernier avait parlé de ses morts et de ce fameux Majin Végestreet, parce que Wesey un mec de son alliance à l’époque dealait de la drogue donc bon, y’a des rumeurs qui cours comme quoi MV serait un peu un Vegestreet du ter-ter dans l’ombre du roi de Kanasa impitoyable qu’il se donne ! Même si Kaito était revenu d’entre les morts et que, c’était réjouissant car cela ajoute une chance que Légion puisse également en bénéficier, le demi-saiyan était lui un Dieu vivant… Et pas Légion. Enfin, pas de nature, même si aux yeux de la succube il l’était.

Alors qu’ils devaient à présent partager un repas ensemble pour se détendre, tout ne se passa pas exactement comme “le plan de base” le voulait. Leixy venait de déposer les couverts et les assiettes, s’asseyant près du demi-shinjin qui la somma de se taire. Cette dernière cligna des yeux, plusieurs fois, ses grands cils se balançant au rythme de son air surpris. Ses mains se firent étreindre par celles du Divin, et cette dernière se retrouva tirée dans sa direction. Ses cheveux se soulevèrent doucement pendant cette action inattendue, et ses yeux s’écarquillèrent lorsque ses lèvres touchèrent celle du demi-saiyan. Elle n’osa rien dire, rien faire pour se libérer de son étreinte. Comme un mécanisme naturel, comme un désir partagé, ses paupières se fermaient également pour partager, le plus tendrement possible, ce baiser volé.




La fusion était… la plus puissante expérience de toute sa vie. Les flux énergétiques transpercent ses sens, tous les pores de sa peau un à un, un orphéon des plus colorés et sentimental. La mélodie du coeur du Dieu, sophistiquée, dansait dans l’âme, le corps et jusqu’à son point culminant; le coeur de la succube. La transe de cette romance, mise en commun entre ces deux entités vivantes, se caractérisait par l’aleph de ressenti de Kaito qui percutaient de toute part la star. Une spiritualité d’une vigueur toute-puissante, eurythmique et agréable, la plus parlante de ses expériences “immatérielles”, c’était… la transcendance de l’abstrait et ingénieux Eros; le désir, mais aussi de l’Amour inconditionnel, comme celui entre Hadès et sa chère Perséphone, si insolite, inexplicable, et pourtant… indubitablement sincère.

Les ailes scintillantes du Dieu les entouraient comme pour les mettre à part du monde et les protéger à la fois. Ils étaient… dans leur “monde personnel”. Leixy avait l’impression de vivre comme si elle était Kaito, de pouvoir percevoir toutes les subtilités de sa manière de concevoir les choses et les autres, de visualiser les lignes énergétiques invisibles à l’oeil des mortels, ces mêmes tissages de chakra qui lient chaque individu, et qui eux aussi les lient, les enchaînent et les attaches l’un à l’autre comme un fait incontestable. Cette visu haute en couleur qui ne dura pourtant que si peu de temps dans la réalité, avait semblé être un torrent d’énergie infini dans son âme. Ses yeux fermés dans le présent étaient pourtant bien ouvert dans son esprit, là où elle percevait chaque flux qui les liaient, qui s’entremêlaient, là où elle…. contemplait le coeur de Kaito, à vif, entièrement tourné vers Leixy, dans un sens sous-entendu sagace et éthéré… il…

m’aime ?

La plénitude de leur connexion se brisa à ce moment-là. Kaito venait de décoller ses lèvres. Leixy mit plusieurs secondes à rouvrir ses yeux dorés, donc la pupille était dilatée comme si cette dernière venait de prendre de la drogue. Le demi-shinjin s’excusa, visiblement confus lui aussi… Alors que dire de l’état de la succube ? Cette dernière avait les lèvres entrouvertes, une expression difficilement déchiffrable sur le visage. Celle-ci était plus que clairvoyante maintenant, quant aux sentiments de Kaito comme à tout ce qu’il est au fond de lui. Et cela soulève aussi la peur, parce qu’il y a Légion dans tout ça. L’incompréhension par rapport à elle-même, ses propres sentiments. L’intimidation, parce qu’il ressent tant de somptueuses choses à son égard...et l’Amour.

...

Elle ne savait pas quoi dire de censé. Son regard peiné se détourna de celui du Dieu.

Kaito…Tout ce que tu ressens a pénétré dans mon âme et dans mon coeur… avec une telle force…” La succube chuchotait, comme si c’était un lourd secret. “Cet océan de sentiments... est-ce… est-ce que tu…” Ses yeux restaient coincé dans l’absolu noirceur de l’abysse, du néant. “Je suis probablement la première fille avec qui tu es physiquement et… et mentalement aussi proche, mais tu te fourvoie. Tu ne m’aimes pas Kaito ! Ce n’est que l’alchimie du moment qui fait croire ça à ton coeur, ça s’appel avoir le béguin… Menteuse. La différence entre un béguin et ce qu'elle avait pu lire dans le fond de l'âme du Dieu était totalement différent. Cette dernière gardait la tête légèrement baissée pour ne pas croiser son regard. “...ça te passera… Tu comprends, c’est facile si tu as de bons sentiments envers moi, si on a une complicité et une grande affection que l’on partage, mais pas ça… tu ne peux pas m’aimer, pas de cette manière-là…” La succube tripotait nerveusement ses propres doigts. “... Ce n’est pas possible… Légion il…il va devenir…f o u

Une profonde angoisse se lisait au fond de ses yeux. Il ne fallait pas que Légion puisse découvrir cela un jour. La star osa enfin planter son regard inquiet dans celui du Dieu. Cette dernière se sentait mal, impossible de rater ça.

Je...il faut que je prenne l’air.

La succube ne laissa pas le temps à Kaito de protester. Cette dernière venait de faire apparaître un clone en dehors de la maison-arbre, et Leixy venait d’échanger sa place avec celui-ci. (son seul moyen de “téléportation” véritable vu qu’elle n’a pas cette technique) Bien entendu, son clone disparu au bout de quelques secondes en un nuage de fumée noire après son échange de place avec ce dernier. (du coup Kaito avait peut-être protester face à un clone issou !)

La star avait baissée son aura au maximum et s’était envolée au loin. Loin, loin de la sûreté rassurante de sa petite maison dans le coeur même de son ami arbre. Cette dernière se posa dans un coin de l’affreux lieu macabre que Kaito ne pouvait pas connaître. Leixy savait bien se repérer ici, mais pas la plupart des démons qui fuyaient cet endroit comme la peste, et donc encore moins ce pauvre Dieu. La succube ne craignait pas la chose qui traîne dans ces marécages, parce qu’elle s’en était fait… pas vraiment un ami, mais… une sorte de compréhension mutuelle s’était créer entre les deux êtres. En vérité, la star ne pensait même pas au terrible monstre qui décourageait pratiquement l'entièreté des habitants du Monde des démons de venir ici.

Ses pieds foulaient le sol du marécage à l’allure désert d’un air las. Son esprit se morfondait, encore plus douloureusement, dans la vérité. Comment peut-on aimer… Comment peut-on aimer deux personnes différentes avec autant d’intensité ? Autant Légion se fichait des partenaires sexuels qu’ils pouvaient chacun avoir de leur côté - et Leixy également - autant ce dernier ne resterait pas insensible à ce que SA Leixy puisse s’amouracher sérieusement d’un autre. Parce que Légion veut le contrôle. Il doit avoir le contrôle. Sinon il… il... va nous briser.

Pendant que Leixy broyait du noir dans son coin, en marchant sans réelle destination à travers le cloaque. Kaito avait dû probablement sortir pour la trouver, connaissant le type. Cela faisait déjà une quinzaine de minutes qu’elle s’était barrée d’un seul coup en le laissant seul. Ce dernier devait donc arpenter le marécage, seul, depuis tout ce temps - pendant que Leixy, la tête ailleurs, ne pensait même pas à ce fait, pourtant cela mettait rudement en danger le demi-shinjin.

Le demi-saiyan tomba enfin sur la succube. Cette dernière était de dos à lui, au bord de l’eau. Un coin paisible en face d’un grand lac à l’eau d’un bleu azuré et pur, qui fait totalement contraste avec le paysage “bourbier” du coin. Les formes de vie animales du coin étaient toutes retranchées dans le peu de verdure. On pouvait ressentir leur peur plombé l’atmosphère, et leurs petits yeux curieux observer les deux protagonistes de loin. La présence du Divin effrayait-elle donc autant les habitants du marécage ?  Kaito venait probablement d’adresser la parole à Leixy, mais la star semblait… ailleurs. Cette dernière se retourna vers Kaito après un petit moment à observer le lac paisible. Un sourire adorable bordait ses lèvres.

Est-ce que tu penses que tu as le pouvoir de me rendre heureuse ? Crois-tu que tu penseras toujours à moi, que tu m’aimeras encore avec toute cette bienveillance, même si nous étions séparés pendant longtemps ? ” Son air interrogateur semblait sincère. Ses mains étaient jointes dans son dos, et sa tête légèrement penchée sur le côté. “Je sais que tout n’a pas été toujours fait d’arc-en-ciel et de lumière entre nous, mais… je veux que tu saches que je tiens à toi plus que tout dans ce monde oubliés des Dieux… jamais je n’oublierais ça.

Leixy semblait dire cette phrase en la citant de quelqu’un d’autre. Comme si c’était Kaito lui-même qui le lui aurait dit auparavant. Cette dernière semblait avoir les larmes aux yeux, émue et à la fois… tellement maussade. Plus il s’approchait, plus il se rendait compte que le sourire de la belle s’éteignait, petit à petit. Il devait probablement la questionner, se demander ce qui n’allait pas - entre ce sourire qui s’effaçait à mesure qu’il s'approchait et son départ précipité…

Où est-il ?” Répondit simplement Leixy. Son regard était morne et morose, tout éclat pétillant dans ses yeux n’étaient plus. “...mon partenaire.. ?

Quand Kaito fut à proximité de la succube, cette dernière changea. Physiquement, petit à petit. Ses ailes disparurent. Deux têtes de serpents ou de dragons peut-être, venait de se matérialiser, de part et d’autres des jambes maintenant bleutées de ce qui semblait, à la base, avoir l’apparence de Leixy. Bientôt, une femme nue, entrelacée par les deux bêtes mystiques à l’allure agressive, fit son apparition. Ses cheveux, tels ceux de Médusa, rougeoyants et tout aussi belliqueux que leurs homologues à l’allure de reptiles qui entouraient la demoiselle, bordaient son doux visage, ce dernier contrastant avec l’allure démoniaque de son être.




M é l u s i n e


Je ne touche pas à Leixy... parce qu’elle aussi a perdu son amour...elle me comprend. Tu ne devrais pas l’aimer. Son coeur appartient déjà à quelqu’un.” Malgré l’allure monstrueuse de la chose, son visage ne reflétait qu’une mélancolie inépuisable. “Mais toi tu n’es qu’un homme parmi tant d’autres…et tu n’es pas celui que je cherche…” Les têtes de serpents/dragons qui entouraient la jolie femme à l’air démoniaque commencèrent à siffler en direction de Kaito.

Cette dernière tendit sa main droite devant elle et une énorme sphère rouge étincelante se matérialisa. Kaito se retrouvait irrémédiablement attiré de force vers l’attaque, au risque de se faire désintégrer à force d’être en contact avec la sphère si cela arrivait. Les têtes de serpents distordaient leurs grandes gueules ouvertes où le venin de leurs crocs à découvert s'agglutinent, tentant de broyer le demi-saiyan tout cru entre leurs canines acérées.


(c) sweet.lips
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7198
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 3745

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Sōzō ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

MessageSujet: Re: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   Jeu 21 Juin 2018 - 21:39
Comment pouvait-il vivre une telle chose ? Lui qui n'était qu'un guerrier qui n'avait connu que combat et entraînement... Ce genre de choses, il n'y avait jamais pensé, ne serait-ce qu'une fois dans toute sa vie. Non, ce qu'il vivait actuellement avec Leixy était quelque chose d'unique pour lui. Il n'avait jamais imaginé que de telles sensations existaient ! C'était juste quelque chose de fabuleux... Et avec sa démone, il avait l'air heureux. Ce n'était pas une simple émotion passagère, c'était quelque chose que le Divin prenait plaisir à faire. Mais bon... Même s'il avait envoyé toutes ses émotions vers sa douce, celle-ci ne pouvait plus cacher les siens non plus. Et c'était à ce moment-là que le guerrier du temps avait senti cette gêne... Enfin, plutôt, ce blocage en elle. C'était pour cette raison qu'il avait arrêté le baiser qu'ils venaient de partager ensemble. Même si l'apprenti de Chronoa ne regrettait pas ce moment, il était peut-être encore trop tôt pour ce genre de moment ! Mais pourtant, c'était impensable de ne pas y passer après ce qu'ils venaient de vivre ensemble.

"Je... Je suis désolé..."

Leixy semblait totalement perdue après ce moment. Kaito aussi, d'ailleurs... Mais comment pouvait-il se faire pardonner maintenant ? Ce qu'il avait fait, c'était partagé avec elle ce qu'il ressentait au plus profond de son âme. Et c'était sûrement une très mauvaise idée qu'il avait eue ! Mais bon, le jour où il n'aurait pas une mauvaise idée, il deviendrait Dieu du temps. Donc autant dire qu'il y avait encore du temps... Cependant, il était loin d'avoir dit son dernier mot dans cette histoire. La démone faisait part de ce qu'elle avait ressenti et là, elle affirmait que Kaito n'avait pas de réels sentiments pour elle. Est-ce qu'elle jouait avec lui ? Le Dieu ne comprenait pas vraiment la raison de ses paroles, mais lui, il savait ce qu'il avait en lui, en son cœur. Dans sa famille, les sentiments sont très puissants, à tel point que toutes personnes avec qui se lient le Dieu se retrouvaient ancrée au plus profond de son âme... Jusque-là, il n'y avait que sa propre famille qu'il pouvait ressentir. Mais là, oh que oui, c'était bien différent...

"Leixy... Je..."

Ne pouvant même pas continuer sa phrase, cette dernière affirmait que cela allait lui passer. Pour lui, c'était clair que non, au contraire ! Cette passion qui s'était installée n'allait pas disparaître comme ça du jour au lendemain et ni d'ici quelques millénaires. Cependant, il avait en effet repensé à ce fameux Légion. Même si celui-ci n'était plus présent dans ce monde, il était encore présent dans le cœur de la démone. Et jamais Kaito ne pourrait rivaliser avec toutes ses années d'amour et d'attente qu'elle avait dû subir pour son bien-aimé. Par respect pour elle, il ne pouvait que se taire et écouter ce qu'elle avait à dire. Surtout que vu son état actuel, elle était vraiment mal ! Kaito s'en voulait et commençait à regretter ce qu'il avait fait... Peut-être aurait-il dû garder en lui ce qu'il avait dans son cœur ? Son visage était devenu inexpressif, la tête vers le sol pour regarder le plancher. Il ne savait vraiment pas où se mettre. Surtout que maintenant, elle voulait prendre l'air ! Il avait vraiment tout foiré le con.

"Je ne voulais pas te mettre dans un tel embarras... Désolé..."

Et pouf ! Relevant la tête, il avait vu Leixy disparaître dans un nuage de fumée ! C'était une ninja ou quoi ? Bon, de toute manière, c'était le moment de s'inquiéter ! "Mais... Elle est partie dehors ?... Non ! C'est encore trop dangereux !" Kaito faisait apparaître sa tenue sur lui d'un claquement de doigts, quittant l'arbre-maison en passant par la porte. Il ne pouvait pas la laisser seule dehors ! Elle était encore blessée et en prime, il y avait trop de démons à l'extérieur qui voulaient leurs peaux. S'envolant alors vers le ciel, il fonçait à toute allure au travers des marécages, le plus vite possible. Il s'était entouré de son aura de Kaio pour aller encore plus vite. Oui, c'était obligé ! C'était bien trop risqué pour Leixy de rester ici pour le moment... Il ne pouvait pas... Il ne pouvait pas l'abandonner. Serrant les poings et les dents, il regardait tellement à gauche et à droite qu'il n'avait pas fait attention au monticule de pierre face à lui !

"Et mince..."

Il venait de rentrer dans le tas, littéralement, traversant les roches avant de s'écrouler au sol. Se relevant doucement, il se frottait cette fois la tête. Et il était entouré de plusieurs monticules... En vérité, il venait carrément de rentrer dans une sorte de grotte. Mais en se concentrant, il pouvait la sentir ! Il pouvait sentir l'aura de l'ancien ange ! "Grrr... Pas de temps à perdre ! Je vais devoir défoncer de la pierre !" Plaçant son pied gauche en arrière, il s'était appuyé dessus à pleine puissance pour s'expulser, l'avant-bras droit face à son visage. Il traversait plusieurs cavités de la grotte, perçant la roche à pleine vitesse. Oui, il ne voulait pas perdre la trace de Leixy ! Et ressortir de la grotte pour faire le tour lui aurait pris trop de temps... Seulement, au fur et à mesure de passer au travers des murs en les explosant, son bras avait commencé à saigner et bien comme il fallait. Mais au moins, le dernier muré était fini, laissant le guerrier du temps repartir de plus bel vers l'aura de la succube qui devenait de plus en plus proche. En plus de s'être éloigné de la grotte jusqu'à la perte visuelle complète du lieu, il avait retrouvé... La personne qui avait désormais une grande place dans son cœur.

"Cet endroit..."

Se posant au sol, le Dieu était enfin arrivé au lac où s'était réfugiée la démone. Et pour son bras, il s'était brûlé la plaie avec son KI, évitant ainsi un saignement continu... Et il avait juste serré les dents ! Faut dire que faire la femmelette, ce n'était pas son truc. Bon... Après avoir ENCORE une fois réparé sa tenue, il allait enfin pouvoir s'excuser... Mais surtout, protéger Leixy du danger. "Je suis désolé... Je ne voulais pas te faire du mal Leixy..." Le guerrier était sincère. Il n'avait jamais menti sur ce qu'il disait et cela n'était pas prêt de commencer. Elle s'était retournée vers l'apprenti de Chronoa, un sourire aux lèvres. Elle lui demandait cette fois s'il pensait avoir le pouvoir de la rendre heureuse et qu'il penserait toujours à elle même s'ils étaient séparés pendant longtemps. Et le reste de sa phrase... Pourquoi disait-elle une chose pareille ? Commençant doucement à s'approcher, il ne voulait plus brusquer les choses. Il devait y aller doucement... Les mots ? Kaito disait des choses, oui. Mais il disait toujours ce qu'il pensait en y apportant des preuves. C'était sa façon de montrer sa sincérité.

"Bien sûr que oui ! J'ai le pouvoir de faire beaucoup de choses... Et c'est avec ce même pouvoir que je compte faire en sorte que tu sois heureuse en commençant par sortir indemne de cet endroit maudit. Et puis... Leixy... Comme tu as dis, tu est la première personne avec qui je ressens une telle chose. Ce que tu viens de dire, c'est ce que mon cœur t'a exprimé, non ?"

S'arrêtant en chemin, il avait cette fois la certitude que quelque chose n'allait pas. Et là, cette métamorphose ?... Reculant d'un saut en arrière, il observait la scène se déroulant devant lui, impuissant et dans l'incapacité de faire quelque chose... Son partenaire ? Elle parlait de Légion ?... Encore une fois, le guerrier n'avait aucune idée de comment réagir... Et pire encore, il ne pouvait être que spectateur du changement radical de la succube. Cette dernière était devenue une sorte de serpent géant à deux têtes avec elle au milieu, ayant une forme bleue au lieu de sa peau d'origine. Mais même son aura avait changé... Ce n'était plus la femme qu'il avait connue juste avant. L'amour pouvait-il changer un être à ce point ? Jusqu'à le rendre totalement méconnaissable ? Non, c'était sûrement autre-chose ! Le guerrier temporel devait faire quelque chose pour Leixy... Mais quoi ? De toute manière, Légion avait bien trop de place dans son coeur. Il ne pouvait vraiment rien faire...

"Qui... Qui es-tu ?..."

Ce qu'elle disait... Il ne devait pas aimer Leixy ? Parce qu'il pouvait contrôler ses sentiments, peut-être ? Non, c'était une chose impossible ! Et faire taire ceci était juste de la pure folie. Mais elle avait raison... Le coeur de Leixy était déjà à quelqu'un d'autre. Et il ne pouvait pas y avoir deux places à l'intérieur. Et puis même... Même Kaito n'aurait aimé l'avoir que pour lui. Encore une fois, il tairait ce qu'il voulait. C'était la seule chose à faire, après-tout. L'amour... Il était bien trop novice en la matière pour comprendre ne serait-ce qu'un minimum à quel point c'était un sentiment aussi destructeur que doux. Alors pourquoi s'acharner ? De toute façon, le choix de la démone devait déjà être fait depuis longtemps. Il avait encore fait une erreur et pour se racheter, il n'avait d'autres-choix que de subir le courroux de cette "amie" de la succube. Celle-ci siffle vers lui pendant qu'il ne pouvait rien dire... Et une grosse sphère rouge apparaissait devant la main droite du serpent. Et il était attiré... Le visage triste est l'esprit ailleurs. Il se laissait simplement emporter...

*Mais tu es idiot ou quoi ?!*

Cette voix ! D'où venait-elle ? Tournant la tête à gauche et à droite, il venait de se souvenir de celle-ci. Sur la planète où il avait entraîné ses disciples... *M... Mère ?!...* *Comment peux-tu rester là, à ne rien faire et te laissant prendre ?! Tu n'as pas encore compris ?* *Et que puis-je faire ? Je ne connais rien sur ce sujet ! Si cela se trouve, elle a raison et... Je me mens à moi-même...* *Kaito... Si j'ai pris ton père pour te faire, ce n'était pas pour rien. Dans votre famille, vous avez cet amour irréprochable pour vos semblables et les autres... Cet amour... Autant ce sentiment envers une personne que son ami destiné aux autres vivants... C'était ce que je voulais pour le futur Dieu qui prendrait ma place... Et crois moi, cet amour que tu ressens, il est bien réel. Tu ne comprends pas encore les sentiments, tu les apprends à peine. Mais là, ce que cette femme ressent aussi bien pour toi... C'est de l'amour. Mais elle a quelqu'un encore dans ses pensées.* *Justement... Je ne peux rien faire...* *Arrête ! Tu es le futur Dieu du temps, désormais ! Une femme est entrain de souffrir face à toi et tu ne vas rien faire ? Une femme que tu aimes, en prime ? Je ne veux que le meilleur pour toi, mon fils. Mais là... C'est elle qui a besoin de toi ! Tu dois lui dire et l'écouter... Tu dois l'aider et l'épauler... Tu dois la laisser libre de ses choix en sachant que tu es là... Et là, maintenant, tout de suite... Elle a besoin de toi.* *Mère...* *Reprends-toi Kaito. Et montre-lui ce que tu désires et qui tu es vraiment ! Fonce !* Ouvrant les yeux, son corps était déjà en sang, plonger dans cette énergie rouge, torse dévoilé et tenue déchiré par le KI présent. Il serrait les dents... Mais surtout les poings.
Thème:
 
"Grrr... Tu n'es pas non plus celle que je cherche... Non... Celle que je cherche... C'est Leixy ! Et écoute moi bien..."

Serrant les poings jusqu'au sang pendant qu'il résistait encore à la sphère en s'étant remis dans une position un peu plus confortable, les bras relevé au niveau de son torse, il regardait Melusine droit dans les yeux. "Je ne l'abandonnerai jamais !" Commençant à hurler à plein poumon, son aura blanche arrivait petit à petit autour de lui, laissant son énergie augmentait au fur et à mesure. Il avait, certes du mal à se concentrer à cause de la douleur, mais il ne s'était pas entraîné avec un Dieu de la destruction pour rien ! La douleur... La souffrance... C'était des choses qu'il avait déjà surmontées pour devenir celui qu'il est aujourd'hui. "Leixy ?! Tu m'entends ?! Je ne te laisserais pas tomber ! Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour... Pour te sauver !" *Je sais que c'est en moi... Je le sais... Je le sens... J'ai besoin de cette force... J'ai besoin de tout ce que j'ai pour sauver Leixy ! Aller... Je suis un Dieu, non ? Alors... J'ai besoin de ce pouvoir !* "En mon cœur et en mon âme et conscience... Je n'abandonnerais pas !" Continuant d'hurler de toute son âme, ce hurlement se rapprocher cette fois d'un être bien plus bestial. L'Oozaru... En effet, ce cri venant du plus profond de son être montrer là, la puissance d'un guerrier qui se surpasse. Mais pourquoi se surpassait-il ? Eh bien, c'était simple... Il le faisait pour...

"Pour Leixy !"

Ses cheveux prenaient une teinte blanche argentée, sans métamorphose physique supplémentaire. Ses yeux devenaient d'un blanc argenté une fraction de mili-seconde à peine visible, et son aura avait totalement explosé autour de lui, détruisant la sphère dans un ultime effort. La fumée s'étant relevée et enfin dissiper, le guerrier du temps était visible, sans avoir finalement changé. Il avait compté sur le véritable pouvoir du Dieu qui sommeillait en lui pour sauver Leixy... Mais... Quel était ce pouvoir ? Elle l'avait fait se surpasser une ultime fois et maintenant, il n'avait plus une once de force. Tombant à genoux, il respirait doucement, haletant et suffoquant. Son cœur battait tellement vite qu'il croyait mourir ! Ce déversement qu'il avait provoqué venait totalement de le vider et maintenant, il était là, impuissant face à Mélusine... Mais voilà, il allait quand même le faire... Se relevant doucement, boitant avec la main gauche sur son cœur, il s'avançait doucement, posant sa main droite sur la joue du serpent.

"Je t'en prie... Rends-moi... Leixy..."

Tombant finalement en arrière, il s'était évanoui, l'esprit ailleurs. Kaito s'était-il éteint ? Impossible de le savoir... En tout cas, le rythme de son cœur était tellement lent qu'il pouvait le laisser croire... Mais voilà, il avait tout fait pour récupérer celle qu'il aime. Et si ce n'était pas suffisant... Il reviendrait encore et encore jusqu'à y parvenir... Car c'était cela, la force de ses sentiments.
Leixy
Leixy
Demon
Féminin Age : 68
Date d'inscription : 30/10/2016
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Je t'enchaîne pour mieux te dévorer, chéri(e)
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Images miroirs / Vol de mana / Orbes de feu
Techniques 3/combat : Fourberie / Rayon gangrené
Techniques 1/combat : Boule de feu sournoise

MessageSujet: Re: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   Ven 29 Juin 2018 - 8:18
Good boy ! Huhu ~
Bien sûr que je suis innocente ! 💓


Elle errait dans l’ombre du peu d’arbre présent, marchant maladroitement vers un but indéfini. Ses yeux de prédateur, jaunâtres, fixaient inlassablement le néant comme s’il était son seul point de repère. La succube traînait des pieds dans les marécages que les démons eux-même fuyaient. Entre autre à cause de Mélusine, un mythe pourtant bien réel en ce monde damné. Mais il n’y avait pas qu’elle au niveau des légendes locales. On parlait d’autres chimères, des serpents géant avec des têtes humaines, des véritables “médusa” capable de transformer en pierre ceux qui croisent leurs regards… Et toutes ces fables n’en étaient pas. C’était véridique. Leixy avait suffisamment traîner dans ce coin pour le savoir. Autant elle s’était attirée la sympathie de Mélusine, autant les autres créatures du bourbier étaient des tares pour elle comme pour les autres. Le fait que Mélusine ne soit pas agressive avec elle était, cela dit, plus qu’une chance. Car cela permettait à Leixy de traîner dans un coin du cloaque en toute tranquillité, et même d’y avoir un refuge à travers son cher ami arbre.

Le plus cocasse dans l’histoire est que Leixy a une peur bleue des serpents et de ce qui s’y apparente. Je vous laisse imaginer la rencontre entre Mélusine et la succube, forte en émotions ! (et surtout en terreur) Comme quoi, malgré les phobies et les situations désespérées dans lesquelles on peut être, parfois on a au final de bonnes surprises. Et son espèce “d’amitié” avec cette chère Mélusine était totalement imprévue et stupéfiant, c’est le moins que l’on puisse dire ! D’ailleurs, la succube était tellement absorbée dans ses sombres pensées qu’elle faisait abstraction du danger potentiel que pouvait être son “amie” très spéciale. Cela faisait tellement d’années qu’elle passait du temps ici, dans le “secteur” de Mélusine sans accroc aucun, qu’elle ne faisait plus attention par habitude.

Ce n’est que l’explosion du potentiel de Kaito, envoyant une radiance lumineuse en un éclat des plus étincelants à travers les terres du marécages - et bien plus encore, qui la tira de ses pensées. Ses yeux s’écarquillèrent et sa tête se releva subitement. Son regard affolé fixa le ciel en premier lieu: C’était bel et bien “la signature” de l’aura du Dieu, donc par extension… tout ceux qui l’avaient senti allaient s’amener. Cet immense potentiel libéré allait forcément faire venir beaucoup de monde en sa direction… et la succube déploya ses ailes pour arriver, la première, sur les lieux où s’était propagé cet éclat de pouvoir immense.

La propre sphère de Mélusine lui avait éclaté à la tronche à cause du surplus d’énergie. Kaito avait libéré toute sa puissance, et la “nova” incandescente qui en découlait était si puissante que même elle n’avait rien pu faire. La Médusa-like avait son bras gauche complètement éclaté, parti en miette à cause de cet événement soudain. Cette dernière fut expulsée à plusieurs mètres de là, des lambeaux de sa peau du dos restèrent accrochés sur le sol pendant sa chute qui avait été un véritable supplice. La peau de son buste était profondément entaillée par la radiance lumineuse qu’avait libérée Kaito, et ses serpents s’en étaient retrouvé aveuglés. Une partie du serpent qui l’entourait, du même côté que son bras gauche explosé, avait une grande partie de son dos la chaire à vif, lui aussi. Le hurlement de la bête avait été sourd et douloureux, de quoi faire fuir les curieuses (et inférieures comparé à eux) formes de vies qui observaient la scène. Le sang pratiquement noirâtre de la bête mystique avait éclaboussé le sol. Mélusine se releva avec un mal de chien, ses serpents encore atteint d’amblyopie, et son seul bras encore valide avec de multiples fractures.

Remontée à cause de la douleur percutante qu’elle venait de vivre, Mélusine comptait bien en découdre, malgré son état déjà pitoyable. C’était l’adrénaline qui la tenait encore. La femme serpent approcha de nouveau du Dieu, et ce dernier… arriva près de cette dernière, caressant sa joue, lentement, demandant après Leixy…

Mélusine, froissée et surtout heurté dans sa sensibilité, recula de plusieurs pas. Sa bouche entrouverte et son air outré démontraient qu'elle était troublée. Le demi-saiyan s'écroula au sol. Ses serpents reniflaient le corps du guerrier et l’analysaient, prêt à calculer comment le digérer convenablement. Mélusine restait dubitative, indécise après les paroles de cet homme envers Leixy. Son amour pour la succube la faisait douter: devait-elle le tuer ?

KAITO !” La première chose qu’avaient capté les yeux de Leixy était le corps inerte de son ami. Ses yeux remarquèrent, par la suite, cette pauvre Mélusine dont les têtes de serpents tripotaient le Dieu. “ Mélusine !! Arrête je t’en prie !” S’égosillait la succube encore dans les airs, se posant rapidement entre le demi-shinjin et la créature. “ Qu’est-ce qui s’est passée ma belle ?!” Son visage regardait un coup Kaito, un coup le piteux état de Mélusine. Cette dernière posa ses doigts dans le cou du demi-saiyan pour mesurer son pouls. Une fois certaine qu’il était “juste” inconscient, la démone s’empressa de faire apparaître dans ses mains des bandages et de quoi désinfecter les blessures de la créature. Bien que la vue des serpents la faisait à moitié tourner de l'oeil - et baignait son corps dans des sensations de sueurs froides - ce n'était pas la première fois qu'elle voyait Mélusine d'aussi près, donc, ça irait.

Mélusine restait muette. Ses yeux à la sclère noire fixaient Leixy calmement. Ses mauvaises intentions semblaient avoir disparu quand cette dernière avait débarqué. Le corps de la succube était pris de tremblements dû au stresse, à la panique, toujours choquée par la situation - et surtout le fait qu’elle aurait dû se douter que ça allait finir ainsi. La star s’en voulait à elle-même d’avoir été si sotte, d’être sortie subitement et d’avoir exposé son ami au danger.

Je vais finir par me régénérer… mais merci de t’occuper encore une fois de moi.” En effet, à leur première rencontre, Mélusine avait également été blessée. L’histoire serait longue à raconter dans les détails, mais de fil en aiguille, la star avait fini par décider de soigner la créature. “ Il est amoureux de toi comme tu aimes Légion. C’est plus récent mais je ressens la même intensité, la même passion en lui que celle que tu as développé et que tu gardes pour l’autre.” La créature à la voix dédoublée finit par s’asseoir sur le dos de son serpent qui n’avait pas été blessée. Les serpents avaient posés leurs mentons contre le sol pour souffler un peu, eux aussi. “ Pourquoi est-ce que je peux voir que c’est réciproque ?” La créature n’était pas agressive, mais apparemment ébahi par ce fait.

La succube prit une grande inspiration et soupira. Déjà, pour essayer de calmer ses spasmes incontrôlés pendant qu’elle s’occupait comme elle le pouvait des plaies de Mélusine, mais aussi parce que cette foutue question…N’avait aucune putain de réponse logique.

Je l’ignore moi-même à vrai dire.... Je pensais comme la plupart des gens que l’amour est une chose bien définie, je veux dire, dans le principe. Tu sais, tu aimes quelqu’un plus que les autres, plus que toi-même, tu es prêt à tout sacrifier pour cette personne et tu ne vois que celui que tu aimes. Enfin, dans les grandes lignes. Et c’est vrai ! J’ai toujours aimé et servi Légion plus que n’importe qui d’autre… Je ne sais pas si c’est le temps qui joue, ou d’autres alchimies… Pfff, je comprends à moitié rien à toutes ces histoires de sentiments de toute manière !” La succube venait de finir de faire les bandages et les soins nécessaires sur les plaies sanguinolentes de la créature, qui était resté détendue malgré la souffrance.

Qui peut se vanter de comprendre ?” Lui faisait remarquer la créature.

...C’est juste que… Légion m’a ouverte l’esprit au niveau relationnel et sexuel. Il m’a montré que l’on pouvait fréquenter d’autres personnes sur ces plans-là, mais qu’aucune relation “annexe” ne pouvait prendre le dessus sur la relation fusionnelle entre lui et moi. Et en effet ça n’est jamais arrivé !... Jusqu’ici…” La succube soupire de nouveau. Elle sent les énergies diverses et multiples en provenance de la Citadelle affluer vers eux. Un facteur de stress supplémentaire auquel elle ne peut rien faire. “ Je ne sais pas comment ça se fait que ça soit possible d’aimer deux personnes plus que le reste...c’est… bizarre. Et j’ai surtout l’impression de tromper réellement Légion, là, pour le coup…

La créature posa sa main intacte dans la longue chevelure d’ébène de Leixy et la lui caressa avec tendresse, comme on le fait avec une enfant.

Si tu étais une mauvaise personne tu ne te torturerais pas l’esprit pour ça. Peu importe. Légion a de la chance d’être toujours dans ton coeur de cette manière après toutes ces décennies…Maintenant, vous devriez partir.” - “Et toi ? Tu n’es pas encore en état de te défendre correctement !” - “ Je vais m’éclipser sous l’eau du lac, le temps qu’ils ratissent les marécages. Demain soir, je serais de nouveau au plus haut de ma forme. Si l’un d’eux s’approche trop près de mon lac à ce moment-là, il le regrettera.

La succube acquiesça, lançant un regard désolé mais amical à la créature que tout le monde redoutait. La star fit apparaître une sphère ailée dans ses mains. “ Bon, j’ai usé de stratagèmes pour t’acquérir au poker toi ! Je n’aurais jamais cru t’utiliser dans un tel moment… mais je n’ai pas d’autres choix ! Maintenant, cerveau, réfléchis… Où est-ce qu’on va ? Pas trop près de la Citadelle car ils vont passer au peigne fin les terres collées à la tour donc… Il vaudrait mieux s’en éloigner pour l’heure...” Il s’agit d’un Portoloin comme dans Harry Potter, l'objet qui repose dans ses mains. Leixy se concentrait intellectuellement pour trouver un lieu où ils seraient “immunisés” aux menaces quelques temps. Mélusine se redressa, tournant le dos à la succube pour aller se terrer dans les profondeurs du lac. Les serpents de Mélusine la guidèrent jusque dans l’eau, où cette dernière s’enfonça après avoir jeté un dernier regard mélancolique en direction de Kaito et Leixy.

La star s’abaissa près de Kaito et posa sa main sur la sienne. Derrière elle, dans les cieux, des tas de démons ailés, et des cavaliers à dos de créatures immondes débarquèrent, soufflant dans leurs olifants pour prévenir leurs compères qu’ils avaient leurs “cibles à vue”. Le Portoloin ailé dans la main, Leixy ferma les yeux, pensant à un endroit où ils pourraient être en sécurité...aussitôt dit, aussitôt fait. Kaito et Leixy venaient de disparaître, sous les hurlements de déception et de colère des nombreux guerriers dont le visage étaient maintenant déformé par un rictus infâme.

Ils venaient de ré apparaître dans une chambre. Plus précisément: LA chambre attitrée de Leixy dans cet endroit. Cette dernière souleva Kaito sans mal - peut-être que la succube avait décidé de se concentrer sur la magie ces derniers temps, mais il ne fallait pas oublier qu’elle était spécialiste des armures lourdes et de la hallebarde à la base ! - et le déposa sur le grand lit dans la pièce. La star fouilla dans l’une de ses grandes armoires dans la chambre, sortant plusieurs tenues loufoques et excentriques. Après avoir trouvé son bonheur, la jeune femme retourna près du Dieu allongé sur le lit. Celle-ci commença à le déshabiller. (pour le peu d’habits qui lui restait encore)

Bon… Kaito, je sais que t’es dans les vapes… et je dois passer pour une conne à te parler pour le coup, mais euh… il paraît que notre inconscient peut entendre et enregistré tout de même parfois ce qui se passe dans la réalité malgré un état de coma ou quoi… m’bon !” Le demi-shinjin était maintenant entièrement nu. “ On est dans l’Antre Charnelle. C’est… comment dire… LE plus grand club échangiste du Monde des démons.” Cette dernière eut un petit rire nerveux. “ Alors dit comme ça, j’admet que ça fait con hihi… Mais euh, déjà je suis connue ici ! Parce que je suis souvent la maîtresse de jeu de certains événements ! Enfin je ne participe pas directement tu vois, mais je créé les jeux de rôles entre les gens et je m’assure que tout se passe bien, je décore des pièces à thèmes pour des jeux sexuels spéciaux aussi… Enfin bref t’as compris le concept !!” Cette dernière fit enfiler un boxer en cuir à Kaito. “ Le maître des lieux est très respecté. Les règles ici sont simples: tout le monde est le bienvenue, peu importe le genre, les préférences sexuelles et la race. On ne juge pas les autres, mais par contre les trucs dégueulasses comme la pédophilie et la zoophilie sont interdits ! Y’a des endroits où des dégénérés l’autorise mais pas ici ! Bref, AUCUNE embrouille n’est tolérée. Et je peux te dire que personne n’a très envie de provoquer le patron ! Tu sais que l’un de ses pouvoirs est de rendre asexué quelqu’un ?! Un pouvoir des plus utiles pour celui qui dirige le plus populaire des clubs échangistes de ce monde, hihi !  Donc on est en sécurité ! Même si on est recherché, je suis assez proche du dirigeant pour qu’on nous foute la paix !” Cette dernière attacha un collier avec une laisse autours de la nuque du demi-saiyan. Un accessoire bien utile pour le garder près de soi au besoin ! “Donc voilà le topo: on reste ici quelques heures ou jours jusqu’à ce que les démons qui nous recherchent arrêtent de ratisser chaque parcelle de terre autours de la Citadelle. Par la suite, on mettra en place notre plan pour nous rapprocher petit à petit du portail… Bon c’est pas terrible mais c’est tout ce que mon cerveau m’a accordé sous la pression de l’arrivée imminente de l’armée de démons qui nous a repéré à cause de la libération de ton potentiel incroyable ! D’ailleurs…” Cette dernière se pencha au-dessus du demi-shinjin. Un sourire habilla ses lèvres alors qu’elle admirait son visage toujours endormi. La succube déposa un tendre baiser sur le bout des lèvres de Kaito. Au bout de quelques instants, elle se retira et se redressa. “ Merci…

Elle n’avait dit que cela. Et pourtant, ce seul mot voulait dire beaucoup.

.. Bon, du coup je t’ai habillé pour les circonstances. J’avais pas grand chose pour homme ici, mais au moins avec ce boxer en latex et ta laisse, tu seras dans le thème !” Cette dernière disait cela tout en se changeant elle-même, optant de son côté pour quelque chose d’angélique et de soft, rappelant à ses origines premières. (photo du début du rp !) “ Alors on va juste chill dans la foule, se montrer un peu, danser et s’amuser par égard pour le patron, pis c’est un bon ami donc je vais éviter de lui manquer de respect dans sa propre maison ! Puis on retournera dans ma chambre à la fin de la soirée. Ok ?... J’espère que c’est ok… Ouais, enfin si t’as entendu tout mon speech… La débile qui parle toute seule... pfff...” Soupirait-elle, regardant le Kaito toujours “endormi”. Cette dernière le souleva à nouveau dans ses bras et sortit de sa chambre.

Ils débouchèrent dans un couloir où il y avait quelques autres “chambres-loges” pour les habitués VIP de l’endroit. Ils croisèrent quelques personnes, en effet content de croiser la succube et ne posant pas spécialement de question. Ils avaient l’air de nobliaux assez détaché des conflits, alors soit ils s’en foutaient des récents événements, soit ils avaient passé ces dernières heures tellement concentré dans leurs… plaisirs sexuels qu’ils ne s’étaient pas soucié de savoir ce qui se déroulait à l’extérieur du domaine. Bientôt, ils arrivèrent dans une salle énorme composée de très nombreux autres embranchements - soit diverses salles du plaisir, y’en a pour tous les goût ! - et Leixy tapait des “coucou” par-ci par-là toutes les cinq secondes. Vraiment, l’endroit était digne de Versailles. Entre la grandeur et les décorations raffinée - mais toujours autours du sexe - et l’espace central énorme, plus les diverses salles à thème, avec au moins six cent personnes dans le domaine… Il y avait de quoi se perdre ! Un labyrinthe des plaisirs sexuels de toutes sortes ! Cette dernière déposa Kaito une nouvelle fois dans un lit, dans l’une des salles à part où il n’y avait personne. C’était une salle sur le thème de la galaxie, avec des jeux de suspensions entre autre… bref, au moins il y avait un lit et personne ici.

Je reviens tout de suite mon Kaito-Shan ! De toute façon, tu ne risques pas de bouger !... Bon, je vais te laisser un mot quand même au cas-où !

La star fit apparaître un bout de papier et un marqueur afin d’écrire en gros: “Kaito, c’est Leixy ! On est en sécurité ici ! Je reviens dans une bonne heure et demie je pense ! Sors faire un tour si tu veux, mais reviens ici après, ok ? Bisous trésor ! ~” et de le coller en plein sur la porte de sortie pour qu’il ne le rate pas.

La succube sortit de la salle à part du “salon principal”, où elle venait de déposer le Divin. Cette dernière cherchait le patron. Avec tout ce monde qui venait la saluer et lui taper la discussion, elle mit bien quarante minutes avant de tomber sur…

Oh Sssseigneur-Dieu mais c'est Leikssyyy ! Salut shériiiiie, comment shaaavaaa ?




Oui. N'en déplaise à M.(ou Mme :issou:) Garrison, il s'agissait bien de Monsieur esclave. Accompagné de Al Super Gay.

Coucou mes poussins ! ça peut aller ouais, enfin il faut que je vous parle quand même des derniers évènements…

La succube alla s’asseoir au comptoir de l’un des bars avec Mr. Esclave et son petit-ami. (car oui, vu la grandeur de l’endroit, il y en a plusieurs !) La star leur raconta donc ce qui lui était arrivé et ce qui l’avait amené jusqu’ici. Du coup, Leixy avait bien dû laisser Kaito pendant deux heures tout seul. Peut-être qu’il s’était éveillé, peut-être qu’il avait fait un tour dans le bordel puis qu’il était retourné se réfugié dans la chambre où la succube lui avait demandé de rester… Au moins, Mr Esclave restait fidèle à lui-même: pas d’embrouille dans sa demeure, donc il n’irait pas livrer ou laisser quelqu’un faire du mal à son amie et à Kaito !

Une fois rassurée (et après avoir bu plusieurs cocktails de tiss en compagnie du gérant et de son copain) la succube décida de retourner voir le demi-shinjin. Peu importe ce qu’il avait fait pendant ces deux heures, il était probablement de retour dans la chambre où Leixy lui avait demandé de rester ? Impossible de sentir les auras dans le domaine, elles sont toutes “cachées” par un sorte de filtre - volontée du patron pour l’anonymat. (déjà que certains viennent ici déguisés, avec des loups ou des masques…)

La star poussa la porte d’entrée, ayant hâte de pouvoir passer du temps avec Kaito, encore plus dans ce lieu où on peut s’amuser sans crainte de jugement !

Kaitoooo-shaa…

Une fois dans la pièce, Leixy découvrit pas moins de trois femmes en train de s’amuser ? visiblement, avec le demi-saiyan. L’une d’elle était sur lui et les deux autres auprès de lui à le lécher et à… La star ne préféra pas en voir plus, son regard s’abaissa vers le sol. C’est sûr qu’en rentrant et en découvrant un tel contexte, surtout dans un endroit pareil, on s'imagine vite ce qui allait se passé… ou ce qui s’était déjà produit. D’habitude, Leixy aurait rit aux éclats et l’aurait taquiné en lui balançant un: “Alors, ça s’amuse déjà on dirait !” mais… Quelque chose n’allait pas. Elle resta bouche-bée, statique, alors que l’une des femmes lui signifiait que c’était “occupé” et qu’en gros, elle devait dégager à part si elle souhaitait participer. Le rouge monta aux joues de la star. Celle-ci resta la main sur la poignée de la porte et dans l’encadrement de la porte.

C’était la première fois que Leixy ressentait du malaise vis à vis du sexe.

J-je… suis contente que tu ailles mieux... Je repasserais plus tard.

Aussitôt dit, aussitôt fait. La démone sortit et referma la porte, se mélangeant à l’immense foule. Cette dernière marcha un moment, croisant des connaissances sur le chemin où elle errait une nouvelle fois perdue. Juste pas dans le même endroit. Mais une nouvelle fois belle et bien perturbée.

Est-ce que je me sens… jalouse ?

Bizarre comme sentiment. Quelque chose d’étrange qu’elle n’avait pas ressenti depuis… oula, des lustres ! Et surtout pas comme ça. Pleins de fois elle avait vu des hommes et des femmes être proches physiquement de Légion par exemple, mais cela ne faisait que l’égayer. Elles les percevaient comme des “objets” pour pimenter leurs relations sexuelles chacun de leur côté. (et aussi ensemble) Mais… Kaito n’était pas Légion. Ils n’ont pratiquement rien en commun, surtout au niveau mentalité et perception des choses, du sexe, de l’amour… Alors… c’était probablement logique qu’elle se sente embarrassée et à la fois envieuse.




La douceur, s’il vous plaît.

La succube était maintenant accoudée à l’un des comptoirs. Le barman acquiesça, ce n’était pas la première fois que Leixy consommait ce produit. Il l’avait beaucoup vu ici, à une époque. Quand Légion était mort, Leixy était morte intérieurement avec lui. La démone passait son temps ici, le front qui finissait bien souvent contre le comptoir tellement elle était déchirée. Ou alors, entraîné par des femmes et des hommes dans l’une des salles du domaine, à se laisser faire tellement elle était défoncée à cause de la drogue et de l’alcool, ne captant plus rien à ce qui se déroulait autours d’elle. En peu de temps, sa fameuse drogue bleutée rare lui fut apportée. Cette dernière fit apparaître sa carte gold toute dorée qui lui servait bien à Satan-City et ailleurs, afin de payer le type en premier lieu. Ensuite, cette dernière se servait du “tranchant” de sa carte afin de dessiner des lignes de coke pour pouvoir se les envoyer. Son regard morne était d’ores et déjà profondément ailleurs, dans le passé. Encore, le schéma le reproduisait aujourd’hui: elle se sentait mourante, à l’intérieur. Quelle foutue ironie…

La Douceur. Quelle merde, ça réveil les morts et ça fait un effet de MDMA pluis qu'améliorer sur les vivants. Peu de monde pouvait se permettre d’acheter cette drogue qui était si singulière - et bougrement coûteuse.Elle abaisse son visage vers la drogue. Se bouche une narine. Et c’est la fête dans sa narine qui inspire. C’est le foutoir dans ses sinus, ça danse déjà dans sa caboche qui vient d’être percuté par la Douceur de plein fouet. Ses pupilles se dilatent à la manière des félins hype par le moment où ils vont bondir sur leur cible. La star se tape tout les grammes à la suite, sous les yeux inquiet du serveur qui ne pipe pourtant pas mot. Il serait imprudent de faire des remontrances à l’une des meilleurs clientes (et organisatrice) de l’Antre Charnelle.

La pauvre petite chose. Leixy ignore que dans le futur, elle fera la fête pour son anniversaire. Consommera la Douceur avec ses invités. Et se prendra un coup dans la gueule de la part de Légion, qui lui coupera définitivement l’envie de prendre cette drogue-là à l’avenir. Aujourd’hui, elle se mêle aussi à la populace. Après avoir sniffé l'entièreté de la drogue, la belle se déhanche en compagnie de la foule. Son cerveau lâche, sa conscience et ses sens aussi. Plus rien ne répond correctement, et c’est ce qui fait du bien. Oui, c’est ça qui détend. Vous n’êtes plus vous-même, vous n’êtes plus écrasé sous le poids de toutes vos responsabilités, de tous vos malheurs. Vous ne ressentez que l’envie de rire, ou alors plus rien de négatif, ou plus rien du tout dans le pire des bad. Qu’importe: au moins, on est plus soi… et ça libère.

Kaito devait faire ses affaires de son côté. L’important était qu’il s’amuse, qu’il passe du bon temps… Après tout, ce dernier avait l’air convaincu qu’ils s’en sortiraient - mais pas Leixy. La démone connaissait bien le Monde des démons, et au vue du nombre d’esclavagiste et de taré capable de tout pour mettre la main sur un nouvel esclave - de sang Divin, en plus !- il ne valait mieux pas se faire des faux espoirs. Alors, autant qu’il mette en pratique avec le tas de créatures de rêve du domaine les plaisirs charnels dont il a vu le fonctionnement théorique avec la succube !

La star se retrouve à danser en petite tenue avec un tas d’autres gens, qu’elle connaissait pour la plupart, des habitués, et les autres qui découvraient ce fabuleux lieu de rencontre sexuel et si plus dans la quiétude et l’amusement le plus total. Leixy rigole à n’en plus pouvoir, mais son esprit ne ressent rien d’aussi joyeux, tout au fond d’elle. Il lui fait au moins croire au bonheur, à des moments de divertissements passager qui la font oublier le reste, et c’est bien là l’important. Elle se fait tirer par le bras par quelqu’un qui l’emmène dans une salle à part, visiblement pas pour jouer au scrabble. Mais tu parles, elle est tellement high man, que ses yeux voient sans voir. Qu’elle bouge sans réellement être maître de ses mouvements. Elle se laisse tirer là-bas sans réagir, les yeux regardent droit devant mais ne voient pas la réalité. Qui est cet… homme ? qui l’emmène ? Une ombre, plutôt. Son visuel est tellement lointain... à travers l’espace, le temps, et ce que le cerveau ne voit pas d’habitude, qu’elle ne sait même pas de qui il s’agit. Physiquement ce n’est qu’une ombre qui gesticule parmi tant d’autre. Il n’est d’aucune importance.

On l’allonge. La base de son crâne tombe lourdement contre le lit. Il la déshabille mais elle ne sent même pas le contact de ses mains. Le fait que Leixy soit à son stade de “trip” dû à la drogue la laisse apathique et à la fois extrêmement émotive. Tout dépend ce que l’on touche. Tout dépend qui te touches. Le corps n’est plus rien dans ce genre de moment, on devient insensible physiquement. Dans des circonstances pareilles, quand ton esprit est plongé dans un schéma bien trop perché, trop grand pour ce que ton cerveau a l’habitude d’appréhender, pour toucher le corps et que tu le ressentes, il faut toucher l’âme. Alors, lui qui n’est rien, ce type aux longs cheveux rouges qui s’abaisse pour passer sa tête entre ses jambes… Il n’a aucune chance de lui faire ressentir quoi que ce soit. Parce que dans son coeur, il n’est rien. Pas comme…

... Kaito…

Souffle t-elle, les yeux rivés sur le plafond qui ne fait que mouvoir dans tous les sens… Cela lui rappelle l’époque où Légion était bel et bien mort. Quand elle passait son temps à se foutre la tête à l’envers…

Tu sais, cette sensation...

Feels like we only go backwards


(c) sweet.lips
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Desperate lady 💕 <PV>[+18]   
 
Desperate lady 💕 <PV>[+18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quelle desperate Housewife, etes-vous ?
» Desperate Housewives [Dramédie, Soap]
» The Lady
» Lady canichette Toy 12 ans (14) verson
» presentation lady voldemort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-