Partagez
 

 D'une planète à une galaxie [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le Beau Jack
Le Beau Jack
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 29/06/2017
Nombre de messages : 356
Bon ou mauvais ? : Je suis le héros
Zénies : 1390

Techniques
Techniques illimitées : Atouts Jetables / Stun Baton Hyperion JR4000 / Occulteur / Gantelets-Flash
Techniques 3/combat : Fusion / Drone Bouclier
Techniques 1/combat : L'Oeil de Hélios Mk.II

D'une planète à une galaxie [Solo] Empty
MessageSujet: D'une planète à une galaxie [Solo]   D'une planète à une galaxie [Solo] ClockVen 9 Mar 2018 - 14:48

On dit souvent que dans l’espace, personne ne vous entendra crier, mais je suis quasiment certain que même sans air dans le vide intersidéral, le jacassement de Mercury doit être une exception à la règle : un son retentissant et d’une emmerde infinie qui interrompt le silence harmonieux du Cosmos. Et dire que je suis bloqué à écouter les discussions entre elle et l’intelligence artificielle primitive à bord de son vaisseau, ça m’agace et m’ennuie en même temps. Sérieusement, on doit être plusieurs générations en arrière en terme de programmation de IA comparé à ce qu’on à sur Hyperion. Après, si ça se trouve, c’est volontaire pour éviter que ça devienne conscient de son rôle en tant qu’outil jetable et ne tente de faire une révolution comme les CL4P-TP avaient tenté sur Pandore. Mais où est le fun de se limiter dans la programmation de robot par peur que le pire arrive? Je vais vous le dire : nulle part! Si il y a une rébellion de grille-pains dans leur galaxie, ça m'offrira une occasion parfaite pour vendre mes armes au grand public ! Faut savoir bénéficier des guerres, les gosses : profiter de tout l’argent que l’on peut se faire en sécurité alors que la plèbe paye pour se défendre. Et si le combat vient jusqu’à ici, j’ai suffisamment de quoi pour m’en débarrasser facilement.





Le voyage dure un joli moment avant que je puisse enfin observer Hélios de nouveau. Ah, cette station spatiale, je l’adore,  je l’ai construite avec mes deux mains, vous savez? Enfin, avec les deux mains des ouvriers mais ça revient au même. Je me rapproche de la baie vitrée du vaisseau, à côté de la femme-chat qui devait être émerveillée devant la magnificence de ma station spatiale. Je lui donne une frappe au niveau du dos pour la sortir de sa transe face à la perfection du Grand H.

“Bienvenu à Hélios, gamine ! Alors, tu en penses quoi, n’est-elle pas magnifique? Je connais déjà ta réponse mais j’aimerais bien l’entendre.”

“ Gamine, gamine… N’oublies tout de même pas que t’étais pas encore né, lorsque ma réputation galactique s’étendait déjà… M’enfin… Disons que c’est déjà plus acceptable que ton petit bidule, en terme de design… “

Alors, non seulement elle ose a peine lever un sourcil face à ma base, elle a le toupet de me dire que c’est tout juste “acceptable” ? Tu es sérieuse, connasse, c’est la plus belle chose que tu as vu de ta vie! Surtout quand la tienne se résume certainement à être campée dans ta baraque à faire des bricoles inutiles ! Vivement que tu sois plus vitale à mes opérations de pacification de ta galaxie sinon je t’aurais fait bouffer tellement de balles qu’elle y gagnerait en forme.

Enfin, je vais vous passer le passage où on demande de décliner mon identité sinon ils nous défoncent, bla bla bla, c’est d’un barbant, même si c’est nécessaire pour assurer la sécurité de la station… et encore, c’est pas quand ces connards que je paye à rien foutre la moitié du temps ratent tous leurs tirs pour abattre le vaisseau non identifié ou pour défendre la base quand un ennemi est à l’intérieur. Oui, j’ai encore le coup de Quatre à travers la gorge, j’irais expulser du peuple par un sas pour me détendre, j’en ai bien besoin entre lui et Mercury. Heureusement qu’il y a les tourelles automatiques pour faire le taff… Maintenant que j’y pense, pourquoi elles ne sont pas activées lorsque Quatre s’était ramené? Faudra que je vérifie cela plus tard; maintenant, c’est l’heure de s’occuper de notre invitée.

Bon, le vaisseau vient d'atterrir dans le hangar D-20, je peux voir à travers la vitre du vaisseau Jimmy et mes hommes se regrouper pour mon glorieux retour. Enfin, ça fait du bien d’avoir le respect qu’on mérite, quelque chose que vous ne connaîtrez jamais car vous en n’êtes pas dignes, contrairement à moi ! Je sors en premier du vaisseau pour être sûr qu’ils ne dézinguent pas la scientifique même si ça serait bien drôle à voir, tellement cathartique. En parlant d’elle, la femme-chat me suit en dehors de son transport volant et bordel, les réactions face à son anatomie n’ont pas tardé. Ça allait de l’indifférence à la curiosité en passant certainement par l’attirance pour les dégénérés dans l'assemblé. Mais on s’en fout de cela, même si voir un con se faire frapper en pleine face par son collège après avoir fait un mauvais jeu de mot sur ma “capacité à collectionner des chattes” m’a bien fait rire. J’ai trouvé mon candidat pour se faire propulser dans l’espace grâce à ça. C’est quoi son nom, déjà? Ah oui, Ludwing ! Mais revenons à nos moutons, voulez-vous?

“Jimmy ! Ça va? En vrai, je m’en fous. Tiens, voici les plans de machines à construire pour un certain empire “MooSchuzt” ou un truc du genre, le nom est pourri dans tous les cas.”

“Mon prénom est Jeffrey, monsieur… j’ai des informations les concernant. Ils ont essayé de prendre le contrôle de Hera.”

“Attends, quoi? Hera, tu veux dire cette fameuse planète sur laquelle on va installer nos premiers distributeurs de flingues sur cette galaxie? Avant même que nous ayions commencer la production de leurs véhicules de guerre?”

“En effet, et le général a ordonné une frappe orbitale qui l’a tué avec ses forces en voulant se débarrasser d’une autre menace qui voulait également conquérir la planète.”

“Je me doutais qu’il était con mais à ce point! Tu m’étonnes qu’il ait fini par se suicider, j’aurais fait de même si j'étais suffisamment stupide pour ne pas attendre des bijoux de technologie confectionnés par nos soins avant de tenter l’invasion d’une planète. Gardez les plans pour les faire examiner et ne lancez pas la production. Ils méritent même pas de se faire associer avec Hyperion, ces crétins!”

Bordel, mais le type, sérieusement? “Tiens, je vais conquérir une planète avant même d’avoir l’équipement nécessaire pour la prendre” : avec des armes aussi arriérées, tu m’étonnes qu’ils n’y soient pas arrivé. Ils feraient même pas de bonnes chairs à canon! Je romps le contrat et si ils tentent quelque chose, je vais leur faire comprendre pourquoi Hyperion va rendre à ce monde l’ordre qu’elle mérite! De plus, ça sera drôle de les fusiller.

“Ne me dis quand même pas que l’autre menace a réussi à prendre le contrôle de la planète.”

“Non, Wulhut, la personne qui a défié les moojuus, n’a pas pu envahir la planète… c’est un dénommé Freezer qui a pris le pouvoir suivant ces événements.”


“QUOI? Sérieusement, pourquoi parmi toutes les options imaginables, fallait que ce soit lui? Aaaah... on va quand même foutre les distributeurs sur cette planète. Si on choppe suffisamment d’influence là-bas, on pourra tenter un coup d’état pour le virer et prendre la planète. Et pour les rebelles que j’ai trouvé sur Namek et que je vous ai ordonné de ramener sur Hélios, c’est fait?”


“Nous avons perdu contact avec le vaisseau de transport.”

“Tu te fous de moi?!”

“Non monsieur, le véhicule a disparu quelques minutes après son départ de Namek. C’est possible que le véhicule ait été détruit par les forces de Freezer ou par des pirates galactiques.”

Bon, encore un autre projet à l’eau, bordel! J’aurais adoré avoir ses armes à Ki dans mon arsenal. Je vais expulser toute un régiment de cette foutue station par un sas pour me calmer, je le sens arriver gros comme un putain de nid à Rakk.

“Sinon, le laser offert par l’Empire Galactique est opérationnel et prêt à tirer sur Sanctuary à votre demande.”

YES! Moxxi, profite de tes derniers instants de ta vie dans ton petit bar de bandits sur cette cité volante de merde, tes heures et celles de tes petits amis chasseurs de l’Arche sont à présent comptées. C’est presque triste que tu doives mourir ainsi, j’aurais préféré le faire avec mes deux mains mais bon… tout faire péter, ça restera fun à regarder quand j’aurais appuyé sur le gros bouton rouge métaphorique.

“Parfait : temps d’en finir une bonne fois pour toutes avec les pillards écarlates! Sanctuary va bientôt tomber et de ses cendres naîtra une société parfaite sous ma tutelle. Ça va être… tellement merveilleux! Je vous donnerai le signal quand je serais bien installé avec quelque chose à grignoter. D’autres bonnes nouvelles du genre?”

“Même une excellente, monsieur. Il s’avère que nous avons reçu une somme incommensurable de zénies de la part de la Stinger Industry. Le chiffre est exact est de…”

“Ouais, ouais, c’est cool. Autre chose?”

Oublie le contrat, oublie le contrat, oublie le contrat, oublie le contrat, oublie le contr...    

“Ooooh, mais c’est formidable, ça…”

Salope ! Bien sûr qu’elle l’a pas oublié. Ben quoi? Un homme n’a pas le droit de rêver que son génie scientifique soit suffisamment tête en l’air pour omettre cette petite information de rien de tout? Ouais, rapproche toi tout d’un coup alors que tu avais rien à foutre de ce qu’on disait il y a même pas une seconde. Commentaires passifs-agressifs chiants en approche dans trois, deux, un...

“Tu vas déjà disposer de moyens pour me payer… Oh c’est vraiment très généreux de leur part. J’ai vraiment hâte qu’on partage ensemble cette somme, visiblement bien rondelette… Je n’ai jamais douté que c’était une très bonne idée, que de conclure ce contrat avec toi… Mmh, tu t’en rappelles ? Roh, tu penses bien que moi, oui. Regarde, je me balade même, en permanence, avec une copie… Tu sais… juste au cas où un malencontreux oubli venait à se manifester… Ne suis-je pas la plus prévenante de tes employées ?... Uh, uhuhuh…“

Ouais, ouais, ne me fais pas ce ridicule rire condescendant. Tu as peut-être une petite, minuscule victoire sur moi, mais je te rappelle que ce bout de papier stipule que JE suis TON patron. De plus, tu es maintenant sur mon territoire, à bord de la plus belle station spatiale de tout ce putain d’univers. Je pourrais te faire virer par un sas en une seconde, je pourrais te faire abattre par un peloton d'exécution, je pourrais t’étrangler jusqu’à ce qu’il ne reste plus que du dioxyde de carbone dans ton corps! Tu es rien de plus qu’un engrenage dans une immense machine que je contrôle. Certes, un engrenage important pour le moment mais attends un peu que tu ne me sois plus d’aucune utilité et que tu deviennes remplaçable, tu souhaiteras de ne m’avoir jamais provoqué.

“Tout de même. La Stinger Industry, c’est pas rien. Faire affaire avec cet organisme reste très souhaitable, si tu veux mon avis. Ca me... ça nous ferait de belles rentrées d’argent, que de continuer à conclure des partenariats avec eux. Je sais que ça te sera plus utile que tu ne veux me l’avouer… Mais en tout cas, je te félicite. On dirait bien que le destin semble de ton côté, même si je me demande où tu veux en venir… “


“Tu n’as pas besoin de savoir où je vais, tu as juste besoin de faire ton job et te faire une masse de zénies sur mon dos. Néanmoins, je ne suis jamais rentré en contact avec eux, même si ça faisait partie de mes projets... Jimmy, tu as pas fait des affaires derrière mon dos, j’espère… Tu sais à quel point j’ai horreur de cela.”

“Non, la raison pour laquelle nous avons acquis cet argent nous est inconnue. Néanmoins, j’ai le regret de vous informer que nous ne pourrons pas faire affaire avec Stinger Industry ou les questionner sur leur générosité. Suivant le transfert des zénies, leur quartier général, la flèche d’argent, s’est crashé sur Hera emportant avec lui d’innombrables vies et tout ce qui pouvait rester de la compagnie.”


"… Tiens donc… J’imagine que ça va me porter préjudice, cette histoire… Bah, tant pis…"



Alors Stinger Industry n’existe plus? Quoi de mieux pour enfin lancer la conquête médiatique et commerciale de Hyperion dans la galaxie de la chieuse ? Un massif gouffre que seul Hélios peut remplir. Héhé, une fois que Sanctuary sera détruite et que ma firme commencera à se faire connaître, je ramènerai ma station chez eux et là, le show pourra démarrer correctement. La pacification de toute une galaxie, la mort des gêneurs et l’acquisition des Dragon Balls. Ooooh, que je suis tellement impatient que ça puisse commencer ! Mais d’abord, faut que je donne une leçon à nos pillards écarlates et m’occuper le mieux que possible des saiyans avec l’aide de Mercury.


“Excellent, ça fera moins de concurrence quand on s’installera chez eux! Mais d’abord, on a un petit projet à faire pour être sûr que notre arrivée se fasse sans encombre. Jimmy, tu peux disposer. Mercury, tu me suis.”

Ça reste quand même louche cette histoire de Zénies offerts avant leur mort. Le coup était certainement prémédité, mais par qui? Je ferais mes recherches plus tard, c’est pas comme si ça pressait de toute manière. Je pourrais toujours fouiller les ruines pour des restes mais avec Freezer qui dirige Hera, ça serait un coup sûr pour démarrer une guerre et je compte pas en avoir une sur les bras avant d’être confortablement installé là-bas. L’attaque sur les saiyans ne compte pas, ils le sauront jamais que je suis derrière ce coup de génie, je m’en assurerais.

Je marche à travers la station avec :3 derrière moi qui regarde toujours de façon désintéressé ma base. Ouais, voyons comme tu vas agir face à la station New-U, tu feras moins ta touriste difficile à impressionner. Et en parlant de cela, nous voici devant l’une des ces beautés, faites par ma firme, bien entendu.


“Voici la station New-U ! Avec cette beauté, tu pourras revenir à la vie parmi nous si tu te fais dézinguer. Ça peut également servir de voyage-éclair entre plusieurs autres installations du même genre. C’est pas beau, la vie immortelle que je t’offre? Enfin, jusqu’à que tu tentes de m’entuber : là, ça sera un ticket direct pour l’autre monde. Bon, comme tu l’as deviné, j’ai des choses bien plus important à faire que de te faire découvrir Hélios. Je te pointe quand même la direction du centre de recherche et de développement pour commencer ton travail. Je veux quelque chose de simple mais brutal ! Allez, au boulot, si tu as besoin de moi, je serais dans mon bureau.”


”Ouais ouais… t’inquiète, je gère le bordel. Hein, ma petite ?... Toi et moi, on se mettra bientôt à nu, c’est une promesse…

Ouais, ouais, tu vas quand même pas tenter de draguer la machine, ce n'est pas comme si elle pouvait émettre des émotions : je suis quasiment sûr qu'elle ressentirais du dégoût à ton égard, Madame mécanophilie! Allez, barre toi et va me faire des soldats digne de la grandeur de Hyperion, et par extension,
de moi-même.






Enfin débarrassé de cette chieuse, j’utilise le voyage-éclair pour me rendre directement à mon bureau. Il est temps pour les choses sérieuses de commencer. Le laser est prêt, il me reste plus qu’à moi de donner le signal. Je m’installe confortablement à mon bureau, dans mon trône. Un seul appui sur l’écran en face de moi. Voici le pouvoir que je me donne ma position en tant que président-directeur général de Hyperion. C’est tellement bon cette sensation de puissance. Mais assez parlé… Quoique, non! Un dernier discours pour les pillards écarlates avant qu’ils ne disparaissent en un instant. Allez, temps de brancher mon système ECHO à leur fréquence et…

“Bonjour habitants de Sanctuary, vous devez sûrement connaître le doux son de ma voix, c’est le Beau Jack ! Alors, qu’est-ce que vous avez fait de beau pendant que j’étais occupé? Vous savez, à part de vous baigner dans vos propres excréments et vous bouffer entre vous. Moi, de mon côté, je suis ici pour vous dire adieu. J’ai trouvé la solution parfaite pour en finir avec votre cité volante et votre bouclier. Dites, est-ce que Moxxi vous a raconté la fois où elle m’a sauvagement poignardé dans le dos? Non? Pourquoi je ne suis pas surpris que cette pétasse vous ait caché son véritable visage, et je ne parle pas uniquement de ses dix-mille couches de maquillage… Avant, sur Hélios, il y avait un laser qui avait la capacité de pulvériser Elpis, fait à partir de l’oeil même du Destructeur. Un beau jour, des membres tarés de DAHL ont pris le contrôle de la station et a essayé de détruire le satellite de Pandore avec. Sauf que je les ai empêchés comme le héros que je suis… j’ai repris la station spatiale pour tous vous sauver, de la bonté de mon coeur. Et devinez comment cette salope a décidé à me remercier? C’est ça : en détruisant complètement l’oeil dans une tentative de me tuer avec ! Mais ceci est de l’histoire ancienne, je ne suis plus rancunier concernant cette affaire...  j’ai un nouveau rayon de la mort et vous allez me servir de cobayes. Ne pensez pas que vous pouvez vous enfuir, j’ai désactivé votre station de voyage-éclair. Profitez bien des dernières secondes de votre vie.”

Et le signal est donné. Je surveille bien l’écran devant moi pour voir cette satanée ville flottante partir en fumée. Le compteur à rebours commence. 5432..

“À jamais, trésor!”

1!

Un énorme laser rouge sort de l’oeil de Hélios en se dirigeant à toute allure vers Sanctuary. La seconde suivante, une énorme explosion eut lieu dans le ciel de Pandora et des détritus s’envolèrent de partout. OUAIS! ENFIN, JUSTICE À ÉTÉ DONNÉE. Tous ces traîtres et ces sauvages ne sont plus ! Pandore est maintenant entièrement sous mon contrôle ! FLAWLESS VICTORY ! Aaaaaaaaaah, c’était tellement jouissif… J’aurais adoré voir ses faces de pets de courir de droite à gauche alors que ma justice divine s’abattait sur eux, en train de crier : AAAAAAAAAAAAHHH! Haha, et c’est certainement pas le rembourrage de Moxxi qui va la sauver d’une précision aussi chirugicale ! Ah ça non ! Hahaha...aaaaaah. Je suis le meilleur.
 
D'une planète à une galaxie [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La liberté ne meurt jamais [RP solo]
» [FB solo] 14 ans, Marine 1ière classe
» Classement solo en Greater Rift
» cité d'osgiliat
» [25-26-27 mars] CIIL 2011 : la fauCIIL et le marteau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Espace-