Partagez | 
 

 [Solo] Un destin chamboulé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Thalès
avatar
Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 22/09/2015
Nombre de messages : 489
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Marteau-pilon mortel // Barrage d'énergie // Transposition
Techniques 3/combat : Canon Garric // Sauvagerie
Techniques 1/combat : Fruit défendu

MessageSujet: [Solo] Un destin chamboulé   Ven 16 Déc 2016 - 23:44
Prologue : Le crash

Le voyage de Thalès avait enfin commencé, fier et déterminé à assouvir son désir de vengeance, le grand guerrier qui jadis fut réputé pour les nombreuses floraisons de l'arbre de vie comptait tout reprendre de zéro. En maîtrisant le pouvoir du super sayen, l'homme en armure avait gagné autant en sauvagerie qu'en hostilité envers ses ennemis mais l’entraînement lui manquait et il le savait pertinemment. Parmi les étoiles qui filaient à toute vitesse, la capsule du vagabond se dirigeait très clairement vers la planète Terre et son voyage n'aurait duré que quelque jours si celui-ci avait eut la patience de faire attention à la trajectoire qu'il avait déterminé car les chemins les plus courts n'étaient pas forcements les plus surs et c'était exactement pour ça que ce malheureux voyageur allait en payer les frais. Absorbée dans un trou noir, la capsule du vagabond fut projetée dans un lieu perdu et probablement inconnu, loin de la galaxie qu'il connaissait tant. Tandis que des messages d'erreurs s'affichaient sur le panneau de bord, le père de Pythar n'eut que quelques secondes pour activer l'état d'urgence et s'obliger à se poser sur la planète la plus proche.

« Merde, qu'est-ce que ça veut dire ?! » s'exclamait alors le sayen, complètement désorienté.

Les turbulences se faisaient violentes et la machine se secouait dans tous les sens. Inutile de vous expliquer à quel point Thalès se sentait complètement perdu dans un tel calvaire ? Ou était-il exactement ? Perdu dans l'univers, ce malheureux guerrier restait voué à lui même et la fâcheuse surprise supplémentaire se révélait dès lors que sa capsule approchait de l'atmosphère:un message en lettres capitales s'affichaient de nouveau sur le petit écran situé juste sur la gauche du tableau de bord. Le message d'avertissement « ERREUR : AUCUNE BASE DE LANCEMENT DETECTEE» clignotait en rouge alors que la machine volante s'écrasait à toute vitesse dans un terrain inconnu en plein milieu d'une planète complètement perdue. Mais ou se trouvait vraiment Thalès ? Curieux de le découvrir, notre protagoniste se décidait alors à enclencher l'ouverture de sa capsule pour en sortir et explorer les environs depuis les airs.

« Bon sang, ou est-ce que je suis encore tombé ? »
s'interrogeait-il en scrutant les horizons.

Le crash de la capsule n'avait visiblement pas attiré l'attention de qui que ce soit mais cela n'était pas étonnant : l'engin s'était échoué en plein milieu d'une forêt dense. Enfin, est-ce qu'il y avait au moins quelqu'un pour s'en rendre compte dans ce monde primitif ou toute forme d'intelligence n'était pas encore confirmée ? Thalès avait peut-être trouvé une nouvelle planète par simple et pur hasard mais si c'était le cas, il fallait au moins pouvoir la située. N'oublions pas que le sayen était complètement perdu dans un coin oublié de l'univers, nul ne savait ce que son destin lui réservait dans ce monde oublié. Visiblement décidé à en savoir plus sur ces terres inconnues, le brun fronçait les sourcils tout en abandonnant sa capsule derrière lui pour se lancer dans l'exploration. C'est seulement après de nombreuses heures à survoler chaque recoins de ce globe qu'il eut la déception de ne pas trouver la moindre ville sur cette planète. Il n'y avait strictement aucune trace de la civilisation galactique menée par le seigneur Cold qui était pourtant réputé pour avoir conquis une galaxie toute entière. Ici, il y avait seulement des animaux très similaires à ceux de la planète Terre. C'était dommage pour le combattant, très clairement mais il s'y attendait bien. En ces lieux, il n'y avait que forêts, plaines et montagnes... rien de plus. La présence d'êtres intelligents en un monde tel que celui-ci était donc compromise. Trifouillant son scouter dans un geste désespérer visant à obtenir plus d'information, Thalès ne trouvait absolument rien en ce qui concernait ce lieu perdu au milieu de nulle-part. Qu'allait-il advenir de lui ?

*Putain, c'est vraiment mal barré.*
Thalès
avatar
Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 22/09/2015
Nombre de messages : 489
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Marteau-pilon mortel // Barrage d'énergie // Transposition
Techniques 3/combat : Canon Garric // Sauvagerie
Techniques 1/combat : Fruit défendu

MessageSujet: Re: [Solo] Un destin chamboulé   Sam 17 Déc 2016 - 12:45

Chapitre 1 : La boite

J'étais complètement perdu dans ce monde inconnu. Déboussolé dans un recoin oublié de l'univers, je ne savais vraiment plus quoi faire. Démuni mais surtout abasourdi par le choc de ma capsule, je n'étais plus qu'un pauvre homme livré à lui même dans ce monde qui n'était même pas localisé dans les archives de mon scouter. De toute évidence, j'ai commencé par explorer les alentours mais j'ai très vite été déçu de ne trouver que des lieux naturels tels que de arbres à pertes de vue, des montagnes et des plaines... j'étais alors tombé sur une planète sauvage ? C'était belle et bien la question que je me posais mais en entendant les bruits d'un combat qui faisait rage, je compris alors qu'il y avait au moins une espèce doté d'intelligence sur cette planète de malheur. Les bruits de ce conflit ouvert me semblaient lointains et j'avais encore du mal à sentir les énergies ; je fus donc obligé d'utiliser mon scouter pour connaître l'emplacement précis et la puissance de ces êtres qui s’entre-tuaient.

« Une vingtaine d'individus dont la puissance est estimée entre 150 et 730 en direction du sud-est... c'est vraiment léger. » me disais-je sans vraiment savoir à quoi m'attendre.

Je dois bien avouer que j'étais presser d'aller à leur rencontre même si je en savais vraiment pas à quel genre de créatures j'allais avoir affaire ; je devais sûrement me dire que j'en apprendrais plus sur ce nouveau monde en leur parlant mais quand j'y repense, il aurait mieux valu que cela n'arrive jamais... vraiment. En me dirigeant à toute vitesse vers les régions boisées, j'ai alors aperçu un groupe d'individus dont la taille était vraiment imposante, des guerriers mi-hommes mi-lions dont les hurlements terrorisaient leurs opposants bien plus petits, ils semblaient avoir un net avantage sur ce combat à sens unique. Cela ressemblait plus à un guet-apens qu'à une bataille. En face de ces créatures aux hurlements terrifiants se trouvait un groupe d'hommes-animaux bien plus faibles que leurs opposants, ils étaient visiblement en difficulté et certains de leur compagnons étaient déjà tombés sous les attaques de leurs ennemis. Décidant de ne pas me mêler de leurs problèmes tout de suite, je me suis silencieusement dissimulé dans les feuillages pour mieux les observer et les écouter.

Chef des hommes-lions : Tu es cerné, Marhakyff, donne moi cette boite avant que je ne vienne la chercher sur ta dépouille.

Homme-Renard : Marhakyff ne laissera personne approcher de son fabuleux trésor, Marhakyff a volé la boite à la tribu de l'Ouest alors la boite appartiens à Marhakyff maintenant !

Prenant la fuite en abandonnant ses hommes derrière lui, l'homme-Renard répondant au nom de Marhakyff s'en est allé en courant avec une petite boite en bois entre ses mains. Pourquoi est-ce que ces drôles de créatures attachaient autant d'importance à cette chose ? Qu'y avait-il à l'intérieur de cette boite pour qu'un groupe d'hommes bestiaux se battent à mort pour s'en emparer ? J'étais tellement curieux à cette idée que je n'ai pu m'empêcher d'intervenir. C'est donc avec la plus grande discrétion que j'ai pris en filature cet animal afin de le prendre en embuscade. Dès lors qu'il fut suffisamment éloigné du lieu du combat, je me suis subitement téléporté devant lui pour le stopper dans sa course. J'étais bien déterminé à m'emparer de cette boite qu'il protégeait au péril de sa vie.

« Donne-moi ça, renard. » lui ordonnais-je sur un ton qui ne laissait pas place à la discussion.

Homme-Renard : Hssssss ! Marhakyff ne remettra jamais son trésor à un vil polymorphiste tel que vous !

L'homme-Renard aussi bête qu'imprudent avait tenté de me résister et cela aurait pu être sa dernière erreur. Le saisissant par le cou pour l'étrangler, j'ai finis par le rendre inconscient et par la même occasion m'emparer de cette fameuse boite mais alors que je m’apprêtais à en vérifier le contenu, j'ai été alerté par les « bips » réguliers de mon scouter qui m'annonçait la présence de nombreuses sources de puissances juste au dessus de mon emplacement !

A suivre...
Thalès
avatar
Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 22/09/2015
Nombre de messages : 489
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Marteau-pilon mortel // Barrage d'énergie // Transposition
Techniques 3/combat : Canon Garric // Sauvagerie
Techniques 1/combat : Fruit défendu

MessageSujet: Re: [Solo] Un destin chamboulé   Sam 7 Jan 2017 - 21:58
Après les hommes-lions et les hommes-renards, j'avais maintenant affaire à un groupuscule d'homme-piafs aussi intelligents que les créatures précédentes. Mais ou est-ce que j'étais tombé à la fin ? Cette planète était envahie par les furries ou quoi ? Depuis que j'ai atterris ici, je ne voyais que des créatures humanoïdes aux caractéristiques animales, mais ou est-ce que j'étais tombé bon sang ? Cette question me revenait sans cesse alors que je savais bien que je n'obtiendrais aucune réponse à me torturer l'esprit pour ce genre de conneries. Revenons en aux événements, ce groupe de piafs aux airs menaçants volaient en rond au dessus de ma position à la manière de rapaces prêts à fendre l'air pour s'abattre sur leur proie. J'en déduisais qu'à leur hostilité évidente à mon égard que eux aussi voulaient s'accaparer la boite que je venais juste de prendre à ce maudit renard.

Pillard Homme-Piaf
: « Remet nous ce que tu as entre les mains et aucun mal ne te sera fait, étranger ! » m'ordonnait-il sur un ton fort déplaisant.

Cette voix aiguë et agaçante provenait de l'un de ses maudits vautours qui tenaient absolument à se procurer la boite que je venais de « prendre ». Le monde entier en avait après cette chose ou quoi ? Ça me faisait bien chier de l'admettre mais je risquais bien de me faire emmerder toutes les cinq minutes en me trimballant avec ce « trésor ». J'osais au moins espérer que ces peuples primitifs en se battaient pas pour ne vieille sculpture sans valeur ou un truc du genre mais je ne comptais pas vérifier le contenu de la boite pour cet instant. Je me devais de remettre à leurs places ces fichus piafs qui ont osés jeter leurs menaces à un véritable guerrier sayen. Aucun être inférieur ne pouvait se permettre un tel affront et j'allais bien causer du grabuge pour cet abus qui ne saurait être pardonné. Mon scouter m'indiquait bel et bien que chacun de ses oiseaux de malheur étaient des êtres faibles et incapables de m'amuser plus de cinq minutes.

« Si c'est ce truc que vous voulez tant, alors venez le chercher ! » répondais-je d'un air provocateur.

Ces volatiles avaient le mérite d'être un peu plus puissants que des saïbamens mais ils restaient largement inférieur à la basse caste des sayens. Ils n'avaient pas la moindre chance face à moi et n'allaient pas tarder à le découvrir à leurs dépens. Comme une bande de faucons, ces vrais cons se sont tous jeter sur moi les uns après les autres tandis que je déviais leur trajectoire d'un simple revers de main. Il fallait vraiment voir le ridicule de la situation, ces imbéciles qui mordaient la poussière les uns après les autres étaient complètement démunis. Oui, on pouvait déjà le voir dans leurs regards, ils étaient faibles face à moi et chacun d'entre-eux semblaient terrifiés une fois rendus au sol. Le combat n'était-il pas à leur avantage ? Et bien c'était parfait, cela me permettait de me débarrasser d'eux bien plus vite !

« Crevez, bande de faibles ! »
lançais-je de vive voix alors que je déployais mon KI.

Une vague d'énergie puissante émanait de moi, j'aurais tôt fait de tous les anéantir à coups de marteaux-pilons mortels  jusqu'à ce qu'il n'en restait plus aucun. Ses individus n'auront malheureusement pas eut le loisir de m'amuser longtemps mais il était tout de même divertissant de les voir danser jusqu'à la mort. En y repensant, ce n'était pas vraiment à des rapaces que j'avais affaire mais à des poulets ridicules. Étant de nouveau tranquille, j'ai été piqué par la curiosité ; je tenais absolument à savoir ce qu'il y avait dans cette boite que ses animaux recherchaient tant alors je n'ai pas tardé à en vérifier le contenu. Étant donné que cette vieille chose était fermée avec une sorte de loquet assez spéciale, il a fallut que je casse celui-ci pour découvrir le fabuleux trésor que renfermait celle-ci.

« Qu'est-ce que c'est que cette chose ? » me demandais-je alors en découvrant son contenu bien étrange.

Une sorte d'orbe fait d'un métal brillant dont je ne soupçonnais même pas l'existence se trouvait à l’intérieur du coffret. L'objet était recouvert par une couche de tissu brun bien qu'il semblait assez solide pour supporter les chocs du voyage. Je me disais alors que je n'avais affaire qu'à une boule de forte valeur sur cette planète et je m'en fichais pas mal puis-ce que je ne comptais pas rester longtemps dans ce trou à rat mais dès l'instant ou j'ai posé ma main sur cet objet, quelque chose d'aussi surprenant qu'effroyable est arrivé !

A suivre...
Thalès
avatar
Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 22/09/2015
Nombre de messages : 489
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Marteau-pilon mortel // Barrage d'énergie // Transposition
Techniques 3/combat : Canon Garric // Sauvagerie
Techniques 1/combat : Fruit défendu

MessageSujet: Re: [Solo] Un destin chamboulé   Dim 26 Fév 2017 - 20:44
L'orbe, il s'est mit à émettre une lumière si forte et éblouissante qu'un blanc des plus opaque avait comblé la quasi-totalité de mon champ de vision. Je n'y voyais presque  plus rien. Plissant les yeux pour éviter d'être ébloui d'avantage, j'essayais de voir en travers de celui-ci. Qu'est-ce que c'était que ça ? Quels genres de secrets cet étrange objet pouvait-donc cacher ? Intrigué et surtout déterminé à en découvrir d'avantage, je me suis soudainement senti comme transporté. Après ce surplus, il n'y en avait plus. Il faisait tout noir à présent, je n'entendis plus le champ des oiseaux et les bruits vent qui carressait les feuilles des arbres, rien de tout cela. En ré ouvrant les yeux, je me rendait enfin compte que je n'étais plus dans la forêt mais dans une sorte de grotte dans laquelle se cachait une étrange créature. Je n'arrivais pas à la percevoir correctement, mon champ de vision était très flou et réduit. Lorsque je vis la créature s'approcher de moi lentement, très lentement, mon champ de vision s'est obscurcit jusqu'à ce que je ne puisse plus rien voir. J'étais... aveuglé.

« Qu'est-ce qui m'arrive ? »

Je ne voyais rien, absolument rien. J'entendais de nouveau le champ des oiseaux, les cris des animaux et le vent qui soufflait contre les feuillages mais je n'y voyais absolument rien ! C'était comme si j’entrais en plein milieu d'un cauchemar. Des KI... je sentais de nombreuses énergies bien plus grandes que les précédentes rencontres que j'ai eut jusque là mais je n'avais pas le privilège de jeter un œil sur mon scouter pour avoir plus de détails. Je pouvais entendre des bruits de bêtes féroces se rapprocher de moi, leurs grognements suivis de leurs rugissements s'apparentaient bien à ceux des lions de tout à l'heure mais ils semblaient bien plus nombreux qu'avant. Combien étaient-ils ? Une vingtaine ? Non, une trentaine ? J'avais toujours du mal à repérer les présences énergétiques et l'effet de surprise en plus de la perte de la vue m'avaient prit au dépourvu.

Guerrier Homme-Lion : Père, regardez ! L'orbe est à ses pieds.  s'exclamait l'un d'entre-eux par sa voix grave.

Chef Homme-Lion : J'ai vu, Asamuf. Capturez-le et emparez-vous de l'orbe ! ordonnais-le plus imposant d'entre eux d'une voix plus rauque et imposante que celle du précédent.

« Qui que vous soyez, ne sous-estimez pas le pouvoir d'un guerrier sayen ! » ai-je hurlé en me lançant aveuglément dans la bataille

J'étais à la fois surpris et rudement en colère. Ses bêtes sauvages croyaient réellement pouvoir me capturer, moi, un véritable guerrier sayen et détenteur du fruit défendu qui plus est ? Quelle bonne blague, j'étais sur le point de leur montrer l'étendu de ma toute puissance. Rugissant de colère, je déployais mon aura, ma signature énergétique et toute la peur que cela inspirait. Même si je ne le voyais pas, mes cheveux passaient de nouveau à la couleur dorée. Après si longtemps, je reprenais enfin le stade du super sayen ! Ils allaient en baver, même si je ne les voyais pas, j'allais déchaîner toute ma puissance jusqu'à ce qu'il ne restait plus rien autour de moi, vous entendez ? Rien ! Suite à ma transformation, j'ai donc décidé d’enchaîner plusieurs barrages de KI. Les cris de mes ennemis et le bruits de leurs déplacements étaient pour moi les seuls repères que j'avais à ma disposition. Malheureusement... il n'aura pas fallut longtemps avant que la force du nombre n'ait eut raison de moi.

« Putain mais... crevez ! »

La faible menace que représentait mes adversaires dans leur individualité était incomparable au danger de cette escouade à laquelle j'étais confronté. C'est bien triste à raconter mais ce fut au bout de trois quart d'heure que je me suis fait vaincre. Oui, j'ai été vaincu par une simple bande d'animaux sur pattes. Des sauvages qui se prenaient pour des guerriers, quelle bonne blague ! Quoi qu'il en soit, ce n'était non-pas dans un autre coin paumé que je me suis réveillé mais dans une cage faite d'un métal dont je ne soupçonnais pas l'existence. Au bout de chaque membres, j'étais relié à des chaînes forgées de la même matières que les composant de ma cage et je pouvais simplement me contenter d'avoir recouvrer la vue. Malheureusement, je n'avais presque plus rien sur moi; ses autochtones ne se sont pas privés de me retirer mon scouter, mon armure et mon équipement... j'étais juste en slip et enchaîné à l'intérieur d'une cage !

??? : Enfin réveillé ?

Spoiler:
 

… j'espère que tu ne m'as pas déjà oublié, étranger.

Thalès
avatar
Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 22/09/2015
Nombre de messages : 489
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Marteau-pilon mortel // Barrage d'énergie // Transposition
Techniques 3/combat : Canon Garric // Sauvagerie
Techniques 1/combat : Fruit défendu

MessageSujet: Re: [Solo] Un destin chamboulé   Lun 6 Mar 2017 - 18:06
INTERLUDE : L'échappatoire



Enfermé dans une cage et par des animaux en plus ? Peu importe le nombre d'individus qui pouvait constituer leur groupuscule, pour un sayen tel que moi il ne pouvait y avoir pire humiliation que de finir emprisonné par qui que ce soit. Le plus important n'était pas ça mais cet étrange être sous forme spectral qui se riait vraisemblablement de moi et de la situation dans laquelle j'étais. Qu'y avait-il de si drôle pour cette sorte de fantôme que de voir un guerrier enchaîne. Si seulement j'avais de quoi recouvrir mes forces, j'en aurais vite terminé avec ses bêtes aussi fragiles que bruyantes mais ses chaînes... je en savaient pas de quoi elles étaient faites mais je sentais que ce métal étrange qui les constituait avait un effet assez néfaste sur moi... c'était comme si mon KI était bloqué par une force inconnue.

« Sortez moi de là que je vous brise les os ! » m'exclamais-je à forte voix.

Si je ne pouvais plus les détruire, je disposais au moins des mots pour les incendier. Alors que le sourire de cette mystérieuse entités qui me fixait depuis un moment, se faisait de plus en plus perturbante, l'homme étrange aux traits de Magma a soudainement disparu dans un nuage de fumée noir. C'était comme si une immense bombe fumigène avait rempli l'atmosphère au point d'en imposer la nuit pendant un bref laps de temps. Le pire dans tout ça, c'était qu'une fois la fumée dissipée, je m'étais retrouvé de nouveau au pieds de l'ancien QG des défenseurs. Étrangement, j'avais récupéré mon armure, mon scouter et mes autres équipements mais la boite renfermant la mystérieuse orbe avait disparue. Je n'y comprenais moi même plus rien et la seule chose que je savais dans tout ça, c'est que j'étais retourné au point de départ.

A suivre...
Thalès
avatar
Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 22/09/2015
Nombre de messages : 489
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Marteau-pilon mortel // Barrage d'énergie // Transposition
Techniques 3/combat : Canon Garric // Sauvagerie
Techniques 1/combat : Fruit défendu

MessageSujet: Re: [Solo] Un destin chamboulé   Jeu 4 Mai 2017 - 23:10
Chapitre 2 : l'Oeil de vérité


J'avais beau fouiller au plus profond de ma mémoire, je restais toujours incapable de trouver la moindre logique dans ces événements. Quelle était cette chose ou plutôt cette entité qui m’épiait depuis on ne savait-ou ? De tout ce que je me souvenais, j'arrivais encore à me remémorer le moment ou j'ai quitter la planète Freezer pour me rendre sur Dosätz, la planète commerciale mais comme vous vous en doutiez, tout ne s'était pas déroulé comme je l'avais prévu. Il ne m'aura quand même pas fallut beaucoup de temps pour que je me rende compte de la seconde manifestation de cet événement étrange ; Alors que j'étais dans ma capsule, éveillé et en train de me regéneré... je me suis de nouveau retrouvé dans cette cage au beau milieu de ces hommes bêtes mesurant plus ou moins trois mètres de haut pour chacun d'entre eux.

« … hein ? »

Des lions, des tigres, des rhinocéros, des reptiles et j'en passe. Ces hommes bêtes étaient par centaines dans ce qui s'apparentait à un village ou plutôt un zoo vu la population. Sans mon scouter et mon haut d'armure, je perdais quelques avantages en cas de confrontation directe avec ses créatures mais je ne m'en faisais pas trop pour cela puisqu'après-tout, ces créatures ont réussit à me capturer uniquement grâce à la chance. Si la chose qui se trouvait à l'intérieur de cette boite ne m'avait tout simplement pas fait perdre la vue durant ce combat, la tournure qu'aurait prit cette bataille aurait été toute autre mais assez de remords et concentrons nous sur les événements présents.

« Ohé, sortez moi de là ! » hurlais-je à plein poumons à ces créatures inférieures et hostiles.

Les personnes les plus proches de ma petite prison n'auront pas mis beaucoup de temps à se retourner vers moi en me lançant des regards noirs et emplis de haine à mon égard. J'en déduisais donc que ces créatures n'avaient pas l'intention de me faire passer un simple interrogatoire. Alors que je m’apprêtais à tout faire sauter dans ce trou à rat immonde empli d'insectes, un autre de ses misérables bien plus grand que les précédents s'était avancé en ma direction. Celui-ci ressemblait à une sorte de grand caméléon. Sa peau verte et pâle reflétait un visage fatigué et ses nombreux traits sans oublier son bouc à poils blancs démontraient bien son vieil âge. Je n'avais pas mon bon vieux scouter sur moi mais je devinais aisément à la faible aura qu'il dégageait que sa force était dérisoire.

« Hmpf, qu'est-ce que tu me veux, papy ? »
lui lançais-je agressivement.

« Eh bien ! Je vois que nos braves hommes nous ont amenés là un individu bien agressif. » osais affirmer ce vieux crouton non sans rire de moi.

Les autres bestioles, elles... elles osaient rire de cette piètre blague ?! Comment des créatures aussi bêtes et inférieures pouvaient elles oser rire de moi ? J'étais tout de même un saiyen, un véritable guerrier de l'espace et non pas un sous-homme duquel on pouvait se foutre royalement. Ils allaient payer pour une telle abération et c'était sans la moindre hésitation que j'ai déployé mon aura pour faire sauter cette ridicule petite cage... mais sans succès. Je ne comprenais toujours pas, comment était-ce possible qu'une si petite prison pouvait me retenir prisonnier de ces animaux ? Nous étions complètement plongé dans un monde inversé et je me rendais malade à cette simple idée.

« Tu es ici chez moi, au Village d'Ouginach et nul ne peut briser ces cages de l'intérieur, étranger. Si nous t'avons capturé, c'est parce que tu détenais le trésor de notre village : l'Oeil de vérité et comme tu le sais sûrement, tout ceux qui se retrouve en la possession d'un tel artefact peuvent contempler les lignes du destin... mais un tel pouvoir ne peut être confié aux personnages à la fois sauvages et grossiers tels que toi et c'est bien pour cette raison que l'Oeil t'a rejeté puis aveuglé. » annonçait celui-ci sereinement.

Écoutant ces mots silencieusement, j'ai vite compris que l'objet que j'avais en ma possession quelques instants plus tôt était en vérité un artefact ancien de cette planète inconnue et pas n'importe lequel. J'allais tenté d'en savoir plus avant qu'un jeune effronté à tête de lion ne confirme en appuyant sur le fait que «l'être le plus sage de ce monde sera choisit par l'Oeil de vérité. » C'est donc ainsi que j'ai compris ce qu'il me restait à faire pour obtenir le pouvoir sacré renfermé dans cet objet doré. Changer de voie, changer de façon de vivre... changer tout ça ?! Quelle bonne blague, un véritable guerrier sayen n'avait pas besoin de tout ça pour obtenir ce qu'il désirait et si cet objet devait designer la personne la plus sage de ce monde, alors je n'aurais qu'à me débarrasser de la concurrence. Vous voyez ou je veux en venir ? Cet œil ne pourra élire personne d'autre que moi comme étant son porteur légitime si j'éradique toute vie sur cette planète... il était grand temps pour moi d'entamer ma vengeance sur ces animaux qui m'ont mis en cage !
Thalès
avatar
Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 22/09/2015
Nombre de messages : 489
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Marteau-pilon mortel // Barrage d'énergie // Transposition
Techniques 3/combat : Canon Garric // Sauvagerie
Techniques 1/combat : Fruit défendu

MessageSujet: Re: [Solo] Un destin chamboulé   Lun 5 Juin 2017 - 9:35
J'étais trop longtemps resté enfermé dans cette stupide et immonde cage qui me retenait prisonnier en ce bas monde. Combien de temps s'était écoulé depuis ma capture déjà ? Un jour ? Un mois ? Un an ? Peut-être plus qui sait ? J'étais complètement affaibli et désorienté à cause de la nourriture infâme qu'ils m'avaient donné mais je me devais d'avaler ses choses dégoûtantes si je voulais survivre. Tous les jours je frappais dans les barreaux de la cage, tous les jours je m'acharnait comme un forcené pour me libérer de ce monde insensé mais qu'importait ma puissance, la cage demeurait incassable depuis l’intérieur. Pourquoi cette torture ? Pourquoi ça ? Pourquoi ça m'arrive à moi ? Toutes ses questions se répétaient encore et encore dans ma tête ais je ne trouvaient jamais les réponses quand aux événements qui m'ont conduit à la douleur. Était-ce le karma qui voulait me voir souffrir pour toutes les planètes que j'ai annihilées jusqu'à ce triste moment ou alors était-ce uniquement parce que ses animaux adoraient me voir souffrir ?

« J'en ai.... assez ! »

J'entendais alors les rires de ses créatures qui se riaient de me voir dans un tel état. Tout comme une bête de foire, j'ai été martyrisé jours après jours sans aucun moyen de me rebeller. Ils étaient si peu puissants mais leur satanée magie m'empêchait d'agir comme bon me semble. Si seulement... si seulement leurs fichus sorciers pouvaient juste disparaître, j'en aurais terminé avec toutes ses conneries. Je prenais mon mal en patience, j'attendais mon heure car je savais qu'il me restait encore un peu d'espoir. Même si ma puissance était scellée dans cette cage, celle-ci ne demeurait pas absente mais juste endormie. Oui, cette puissance avait besoin de s'éveiller et si je ne pouvais plus le faire par moi même alors je n'avais qu'à m'en remettre au ciel. L'heure approchait à grand pas et le gong qui sonnait ma libération n'a pas tardé à se faire entendre.

« C'est mon heure, sales bêtes sauvages. Préparez-vous à subir mon courroux ! »

Même si je ne pouvais plus me transformer par moi même, je pouvais encore m'en remettre aux pouvoirs de la lune. Grâce à celle-ci, j'ai pu de nouveau prendre la forme d'un gigantesque animal et de me libérer de cette prison ensorcelée par la même occasion. Dévastant murs et plafonds, je sentais de nouveau mon pouvoir ressurgir au plus profond de moi avant de déclarer mon vengeance dans un rugissement bestial. Tous allaient mourir pour cet affront, ces hommes-bêtes qui m'ont traité à la manière d'un un cochon d'élevage ne méritaient même pas d'exister, ils avaient tous signer leur arrêt de mort. Même si je ne savais pas combien de temps s'était écoulé depuis ma chute sur ce monde oublié, cela en m'a pas dérangé dans le génocide que j'avais entamé. Hommes, femmes et enfants devenaient mes proies et les rôles se sont inversés. En agissant de la sorte, j'avais l'impression de me transformer en la bête sauvage que représentait ma transformation.

« Disparaissez ! Je vais tous vous anéantir ! »

Les fracas de mes assauts suivis de la violence de mes coups, fissuraient le sol, détruisaient les habitations et ravageaient les villages un à un. De temps en temps, j'avais l'impression d'entendre un homme rire en écho mais je n'y prêtais que très peu d'attention. La seule et unique chose que je souhaitais faire, c'était d'exercer ma vengeance sur ce peuple infâme mais au bout d'une journée, j'ai réalisé que quelque chose n’allait pas. Au fur et à mesure que ce monde cessait d'exister, j'avais l'impression de partir. Ma vision devenait trouble et ma rage semblait s'évaporer de petit à petit. Tandis que je m'acharnais à finir ce massacre que j'avais entamé, je me suis soudainement écroulé. Plus d'image, plus de son, plus d'odeur ni rien. C'était comme-ci tout avait disparu d'un seul coup mais en ouvrant les yeux... j'ai réalisé que j'étais toujours là et en parfait état dans ma capsule spatiale.

« Hein ? »

Je n'y comprenais plus rien, j'étais de nouveau dans l'espace et en parfait état en plus. Mes blessures dues à d'innombrables heures de tortures avaient disparues et mes signaux de fatigues avaient étrangement cessé... mais j'étais toujours en slip par-contre et ça ça me faisait chier. Enfin peu importe, je ne savais pas vraiment si ce qui s'était passé en ce bas monde n'était rien d'autre qu'un rêve ou une suite événements bien réels mais je pouvais néanmoins affirmer une chose : une chose en moi avait changée. Je ne pouvais encore décrire ce que c'était ou quel a été son élément déclencheur mais je n'allais pas tarder à me rendre compte que pouvais ce tout nouveau pouvoir sommeillant en mon être allait me permettre de changer bien des choses.
 
[Solo] Un destin chamboulé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» On ne contrôle pas le destin !
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Loominëi , la déesse du destin.
» Arc-en-ciel [PV Zarathos][DESTIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-