-53%
Le deal à ne pas rater :
-110€ sur le Casque gaming sans fil Corsair Virtuoso WL Blanc ...
99 € 209 €
Voir le deal

Partagez
 

 Tout seul, ou presque! (Raditzounet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nappa1
Nappa1
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 10/01/2009
Nombre de messages : 7

Tout seul, ou presque! (Raditzounet) Empty
MessageSujet: Tout seul, ou presque! (Raditzounet)   Tout seul, ou presque! (Raditzounet) ClockSam 31 Jan 2009 - 22:49
La journée avait pourtant bien commencé. Un soleil tapageur brillait sur Terre, les montagnes rocheuses brillaient d'un bel éclat d'été, et les derniers souvenirs de l'enfer disparaissaient de son esprit. Mieux encore, Nappa était enfin parvenu à réparer son foutu détecteur défectueux, et avait un peu analysé les puissances sur Terre.

Le moins qu'il y avait à dire, c'est qu'il avait eu raison de ne pas foncer comme un imbécile tout autour de la Terre pour rechercher Kakarot, ou même Vegeta. Les chiffres qui défilaient à toute vitesse à travers le verre de son scooter lui avait fait sortir les yeux de leurs orbites. Jamais auparavant il n'avait vu de telles puissances, des énergies tellement hautes qu'aucun Saïyen de ses connaissances n'auraient pu obtenir. Même Vegeta ne pouvait décemment pas atteindre ce niveau-là....! Si...?

Paralysé par la stupeur, Nappa avait senti tout son corps se tendre, ses muscles s'alourdir, et il était resté comme ça, pantelant, devant la grotte qui lui servait d'abri (hé ben, oui, quoi? Il n'allait pas se construire une maison sur une planète qu'il pouvait atomiser d'un battement de cils!). Sa queue de saïyen battait l'air autour de lui, véritable métronome de ses émotions, et il n'avait vraiment pas su que faire.

Plus tard dans l'après-midi, une tempête s'était déclenchée et l'avait enfin délogé de sa position ridicule. S'il y avait autant de puissances ennemis sur Terre... et bien, soit il se donnait la mort (et plutôt crever), soit il trouvait un moyen de retourner sur une base de Freezer (et ce serait plutôt chiant, au moins là, il n'était plus l'esclave de personne, et puis il s'était habitué à la présence de ses deux compagnons Saïyens), soit il faisait carpette pour transformer des ennemis potentiels en alliés relatifs... Mouais.

Errant comme une âme en peine, Nappa voletait à 100 mètres au-dessus du sol, en pleine réflexion. Il sentait petit à petit une grande amertume, teintée de colère, l'envahir. Tout cela était parfaitement ridicule. Quelqu'un dont il ignorait tout (c'était même peut être QUELQUE CHOSE, une force occulte, un dieu ou il ne savait quoi!) l'avait ressuscité et il se réveillait sur cette foutue planète maudite, tout seul, dans sa tenue de combat habituel et avec son détecteur! Mais qu'est-ce qu'il se passait?! Combien d'années était-il resté dans l'Au-delà....? Tout cela, Nappa l'ignorait (à son grand dam).

Mais alors que la pluie redoublait et que le vent gagnait de plus en plus d'intensité, une puissance familière fut notée sur son détecteur. Plutôt faiblarde, mais il reconnaissait le chiffre... Uhm... Non, ce n'était pas possible... Enfin, s'il était vivant... Pourquoi pas "lui"? La coïncidence serait étrange, un peu trop belle...

Il n'était pas loin. Une cinquantaine de kilomètres, tout au plus, autrement dit à trois secondes et demi d'ici. Et s'il allait... voir? Juste voir si c'était bien lui?
D'un autre côté, ça pouvait tout aussi bien être un des potes de Kakarot qui le flamberait sur place dès qu'il le verrait. Hum. Il ne pouvait pas se permettre de prendre ce risque, cette mort serait trop déshonorante, et s'il était vivant, c'est qu'il y avait une raison, bordillou!

Lentement, il approcha sa main de son détecteur, et tripota quelques boutons, l'air sceptique. Réglant tout ce qu'il fallait sur la fréquence familière, Nappa s'éclaircit la gorge, puis appela:

- " Raditz, tu m'entends?"

Il n'y avait pas de raison du contraire, d'ailleurs. Si lui avait été ressuscité avec son détecteur, Raditz aussi. Bon, ce n'était peut-être pas Raditz, auquel cas la seule réponse qu'il obtiendrait serait un frustrant silence. Pour le moment, seuls des parasites grésillaient à l'oreiller de Nappa....

Bon, il attendait deux minutes, et il allait voir ce bordel, foi de Nappa!
 
Tout seul, ou presque! (Raditzounet)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La ou tout se termine ... et la ou tout commence.
» Un RP presque parfait !
» Sombre pensé [SEUL]
» Course poursuite... ou presque! (pv:Kirito)
» Révolution (presque) tranquille - ft. Uub, Scalio, Nabe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Montagnes Rocheuses-