Le Deal du moment :
Elden Ring Shadow Of The Erdtree édition ...
Voir le deal

Partagez
 

 L'Entrainement vespéral

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Son Goku
Son Goku
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 31/10/2023
Nombre de messages : 10
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral ClockMer 8 Nov 2023 - 20:36


Après une série d'âpres batailles contre de redoutables ennemis, la Terre était enfin en paix. Goku quant à lui avait beaucoup réfléchit depuis sa confrontation avec Auros et ses voyages lui ont permit d'en apprendre davantage sur les adversaires qu'il avait rencontré au delà de son monde. Dès son retour dans son foyer, le héros de la planète bleue retrouva sa famille et enfila son nouveau Gi pour s’entraîner avec son plus jeune fils dans le jardin. Bien sûr, il regrettait l'absence de Son Gohan mais cela faisait quelque temps que l’aîné était parti en métropole pour étudier. Devenir un scientifique a toujours été son objectif et son paternel n'allait pas le déranger alors qu'il était à peine rentré. En se rassurant à l'idée qu'il parvienne jusqu'au bout de ce qu'il a toujours voulu faire, notre protagoniste conservait son sourire éclatant devant son enfant.

« Donc toi tu lançais des pierres et lui il devait toutes les éviter ? »

« Oui. C'était plutôt amusant. »

« Ben alors on peut commencer par ça, qu'est-ce que t'en dis ? »

« D'accord, je vais en ramasser alors ! »

« Je vais te filer un p'tit coup de main, ça ira plus vite. »

Il aura fallut compter environ cinq minutes pour qu'un petit tas de pierres - toutes plus au moins aussi grandes que leurs poings – ne se forme au milieu du jardin. Lorsque tout était fin prêt, le garçon se mit en position et son père (quel exemple) lui annonça le top départ, signalant qu'il pouvait commencer à le lapider joyeusement. Sa réaction ne se fit pas attendre, les projectiles fusèrent droit vers le père qui semblait plutôt à l'aise à les esquiver. Il s'est même surpris à encourager son fils à augmenter la cadence.

« C'est pas mal ça, Goten ! On passe à la vitesse supérieure ! »

Serait-il judicieux de préciser qu'il ne valait mieux pas se trouver dans la trajectoire de ses lancés ? Aux yeux du commun des mortels, cela ressemblait surtout à une sorte de balle au prisonnier mortel et pourtant, ces deux là s'amusaient comme des petits fous puisque ce n'était pour eux qu'un simple entraînement en famille. Chichi ne voyait pas les choses du même œil bien sûr mais puisqu'elle était plongée dans ses papiers, ça ne pouvait pas la déranger de toute façon... non ?

*Tiens ? Ces énergies, c'est...*

Intrigué par la sensation d'une énergie familière, le martialiste perdit sa concentration pendant un bref instant et dirigea son regard vers le ciel mais a peine son attention fut attirée par autre chose qu'une pierre s'écrasa contre sa joue gauche, suivi de trois autres, sous les rires de son-enfant.

« A-Aie ! »

« Haha ! T'as perdu ! »

« Une p'tite seconde, Goten ! Je crois bien qu'on va avoir de la visite aujourd’hui. »

« Ah oui ? » demanda t-il en penchant légèrement la tête sur le coté.

Et oui et pas qu'un peu ! Il semblerait que les vieux amis de la famille se soient concertés pour leur rendre une petite visite directement chez eux. Les mains sur ses hanches, le saiyan porta son regard en direction du ciel, là ou il pouvait sentir le Ki de ses vieux alliés se rapprocher.
Tienshinhan
Tienshinhan
Terrien
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 07/12/2022
Nombre de messages : 37
Zénies : 980

Techniques
Techniques illimitées : Dodonpa | Puissance colossale | Zanzōken | Taiyōken
Techniques 3/combat : Shiyōken | Shishin no Ken
Techniques 1/combat : Kikōhō

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: Re: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral ClockMer 8 Nov 2023 - 22:12
Tienshinhan et Yamcha volaient tranquillement en direction du mont Paozu. Ces contrées mystérieuses ravivaient beaucoup de souvenirs au martialiste de la grue, lui qui avait déjà visité cette région de nombreuses fois. Il fallait dire que le caractère montagneux de la zone poussait les habitants, isolés ou groupés en petits villages, à une sorte d’autarcie naturelle. Il n’y avait que très peu de routes et aucune métropole. Et c’est certainement pour cette raison que Son Goku avait choisi d’habiter ici, il s’agissait de montagnes calmes et tranquilles, là ou n’importe quel Z-warrior pouvait s’entrainer sans crainte de blesser qui que ce soit. Puis, l’éloignement de sa résidence vis-à-vis des grandes villes n’était pas vraiment un problème, le bourreau de Majin Buu volait facilement à plus de 3000 kilomètres par heure, sans parler du fait qu’il puisse tout simplement se téléporter. Quoi qu’il en soit, s’approcher du mont mythique rassura l’ermite : il y ressentait la présence de son ami.

« Je sens son énergie, mais quelque chose cloche, il semble… Plus faible qu’avant. »

Biensûr, le disciple de la tortue était en mesure de dissimuler son énergie, mais Son Goku ne le faisait jamais s’il n’y était pas contraint. Il était fort probable qu’il soit affaibli d’une manière ou d’une autre, ou bien qu’il modère sa force dans le cadre d’un entrainement avec l’un de ses fils. Et c’est bien ce qu’il se passait, visiblement. Le pauvre fermier venait d’être sauvagement lapidé par son propre fils. L’héritier martial de Tsuru Senin fut le premier à venir le rencontrer et se présenta de manière sobre et concise, comme toujours.

« Hey, Goku, ça fait longtemps. »

Le colosse fit quelques pas vers son ami, non pas pour l’enlacer, mais pour s’assurer que ce dernier n’avait rien. Tienshinhan n’était pas très attaché aux contacts physiques en général. Il toisa un instant les alentours, prenant le temps de saluer le jeune Son Goten d’un geste amical. Bien qu’il ne prenne pas souvent de nouvelles, il avait récemment appris que Son Gohan avait quitté la demeure familiale pour s’installer en ville auprès de Videl.

« Drôle d’entrainement. »

Plaisantât-il doucereusement en désignant le tas de rochers déjà bien entamé qui se trouvait quelques mètres en arrière.

« Je suis venu avec les autres. Il faut que nous nous réorganisions pour défendre la Terre. »

C’est à cet instant précis que les autres se posèrent : Yamcha, Krillin et Puar. La vieille équipe se reconstituait lentement, après déjà 2 ans de séparation qui ne furent pas de tout repos pour la Terre. Moins causant que ses congénères, il laissa la place à ses partenaires pour prendre le relais sur la menace qu’ils venaient d’affronter et des dangers futurs.
Yamcha
Yamcha
Terrien
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 20/12/2021
Nombre de messages : 37
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 350

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha / Sokidan / Roga FuFu Ken / Morsure du Soleil
Techniques 3/combat : Super Kamehameha / Shin Roga Fufu Ken
Techniques 1/combat : Super Sokidan

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: Re: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral ClockJeu 9 Nov 2023 - 14:22
Tenshinhan avait suivi Yamcha et Puarh. En un sens, celui-ci était content que son ancien rival le suive chez Son Gokû. D’ailleurs, ils ne tardèrent pas à sentir l’énergie de Gokû. Celui-ci était sensiblement plus faible qu’à l’origine, ce qui surprit le bandit du désert. Que pouvait-il s’être passé pour qu’il s’en retrouve affaibli ? Cela faisait au maximum six mois mais il se souvenait que lorsqu’il s’était entrainé avec lui, Gokû avait affiché un Ki bien plus haut. Or, ce n’était pas le cas. Et vu qu’il semblait s’entrainer avec Goten, cela signifiait qu’il ne cachait pas son Ki. En parlant de Goten, celui-ci avait profité de l’inattention de son père pour le mitrailler de caillou, alors que Yamcha survolait le ciel. Tenshinhan était arrivé avant lui, étant le plus rapide. Yamcha accéléra un peu la cadence pour arriver rapidement lui aussi. Alors qu’il commençait à atterrir, l’ancien bandit annonça à Puarh :

- Retiens cet entrainement qu’il fait avec Goten, j’aimerais qu’on fasse ça à la maison.
- D’accord, Yamcha-sama !

Une fois atterri, Yamcha se tourna vers Son Gokû et adopta un visage amical :

- Hé, salut Gokû ! Tu sembles bien te porter !

Il se gratta l’arrière de la nuque d’un air gêné :

- J’ai eu peur qu’un ennemi t’ait battu, vu que tu n’étais pas là.

Il ne le disait pas sous un reproche. Il faisait simplement un constat. Il y avait eu beaucoup d’ennemi, ces derniers temps, il fallait dire. Pour commencer, il y avait eu les démons de Piccolo, que Yamcha avait dû affronter, tandis que les autres s’étaient occupés de Black. Il adopta un air plus sérieux avant de dire :

- Gokû, l’heure est grave. De plus en plus d’ennemis s’en prennent à la Terre. Il y en avait même un qui te ressemblait apparemment, mais ce n’était pas Thalès.

Sur ce point-là, il préféra laisser la parole aux autres. Il n’était pas là, il ne pouvait pas vraiment donner d’information. Il valait mieux que ce soit à Krilin ou à Tenshinhan d’expliquer ce point clé. Il reprit la parole, n’ayant pas oublié ce que leur avait demandé Végéta, avant de partir :

- Végéta est parti sur la planète des Saiyan et voudrait que tu le rejoignes aussi. Broly est de retour !


Pendant ce temps-là, Puarh s’était transformé en mini-avion afin d’occuper Goten en volant autour de lui.
Krillin
Krillin
Terrien
Masculin Age : 38
Date d'inscription : 26/12/2022
Nombre de messages : 60
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 1400.

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha | Kienzan | Zanzōken | Taiyōken
Techniques 3/combat : Kakusandan | Double Tsuibikidan
Techniques 1/combat : Senzu Bean !

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: Re: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral ClockSam 11 Nov 2023 - 17:40

Krillin ne savait pas trop à quoi s'attendre en se rendant au mont Paozu. Malgré ses efforts pour rationaliser la situation, être aux abonnés absents alors qu'un nouvel ennemi ravageait la Terre n'était pas dans les habitudes de son meilleur ami - qui, bien qu'il n'en soit pas natif, restait leur plus grand protecteur.
Était-il absent, parti s'entraîner trop loin pour sentir les forces se déchaîner - peut-être chez Kaio, comme cela lui arrivait de temps à autre ? S'était-il, pour une quelconque raison, enfermé dans la Salle de l'Esprit et du Temps ? Avait-il, comme Yamcha le disait, été terrassé par la maladie ? Lui était-il arrivé malheur d'une autre façon ? Après tout, peut-être que ce fameux « Black » s'était débrouillé pour le neutraliser le premier en espérant se faire passer pour lui... !

En définitive, mieux valait ne pas trop y penser : plus il ruminait la chose et pires étaient les options qui lui traversaient l'esprit. Ils verraient bien une fois sur place ! Encore affaibli après que cette Léviathan lui ait ponctionné son énergie, même si elle commençait à se reconstituer, l'ancien moine volait un peu plus lentement que les deux autres, Piccolo ayant apparemment autre chose à faire avant de se joindre à eux.
Ce n'était pas forcément plus mal : même s'il était désormais considéré comme un « ami de la famille » par la force des choses, Krillin n'était jamais trop sûr de la manière dont Chichi se sentait vis-à-vis de lui. Certes, c'était loin, maintenant, mais il avait tout de même kidnappé son fils - après avoir tenté de tuer son mari avant qu'il ne le devienne. C'était ce que l'on pouvait appeler un historique compliqué. Autant donc désamorcer la situation avant qu'il se présente à son tour.

Le mont Paozu était assez éloigné de la Capitale de l'Ouest, mais quelques milliers de kilomètres n'étaient rien d'insurmontables à la vitesse où ils allaient : il ne fallut pas longtemps pour que le relief montagneux se dessine à l'horizon.
Fort heureusement, il s'avéra qu'aucun des scénarios catastrophe imaginés par l'ancien moine ne s'était concrétisé. L'environnement était intact, de même que la petite chaumière qu'il connaissait bien perdue en pleine nature, au milieu de nulle part - et le gigantesque potager qui l'entourait désormais.
Tiens ? C'est nouveau. Bien sûr, il y avait toujours eu quelques cultures à proximité de la maison - après tout, il fallait bien quelques légumes frais pour accompagner ces assiettes de viande qu'ils engouffraient à longueur de journée, et il était plus économe de les faire pousser soi-même, d'autant qu'ils ne manquaient pas de place - mais de là à voir les choses en grand à ce point... ! Le légendaire appétit Saiyan aurait-il encore empiré ?
Mais le plus important, c'était que Son Goku était là, et surtout, il avait l'air en forme ! Debout au milieu de la pelouse, il semblait presque les attendre, accompagné de son fils cadet. Celui-ci avait encore grandi ; c'était ça de ne pas se voir pendant des mois. Encore un peu et il le dépasserait... Non que ce soit bien difficile.

« HEY ! SON GOKU ! » le salua Krillin en agitant la main avant même d'avoir pu se poser, trop heureux de savoir que son meilleur ami était en parfaite santé pour réprimer son enthousiasme. Après tout ce qu'ils avaient vécu et appris au cours des dernières heures, ils avaient bien besoin de bonnes nouvelles !

« Ben alors ? Tu étais passé où ? » demanda-t-il plus calmement après avoir rejoint les autres au niveau du sol. Les poings sur les hanches, il prit un air faussement accusateur : « Depuis quand est-ce que tu te caches pour nous laisser faire tout le travail à ta place, hein ? »

En parler avec autant de légèreté alors qu'ils étaient encore tous en danger de mort il y a à peine plus d'une heure pouvait paraître étrange, mais à force d'être confrontés en permanence à des événements aussi terribles que celui-ci, ils avaient appris à dédramatiser dès qu'ils en avaient l'occasion - pour le bien de leur santé mentale.
Oui, ce qu'il s'était passé était grave, très grave, mais par chance - et avec une littérale intervention divine -, le danger avait été écarté, au moins pour le moment. Ils pouvaient bien se permettre de se relâcher un peu, d'autant plus à présent qu'ils étaient sûrs que Son Goku était encore de ce monde... Même si l'ancien moine était curieux, comme les autres, d'entendre ses explications.
Il y avait beaucoup de choses à dire, mais avant même qu'ils puissent se demander par quoi commencer, Yamcha mit les deux pieds dans le plat. Krillin fit les yeux ronds, ne s'attendant pas à une approche aussi directe - même s'il était important de nuancer ses propos, avant que tout le monde s'emballe.

« Pour être exact, Vegeta a dit qu'il retournait sur sa planète pour éviter que Broly en prenne le contrôle... Et que tu n'aurais qu'à aller le chercher si tu avais besoin de lui. Il compte également emmener Trunks et Bulma. Avec ce qu'il vient de se passer, on ne peut pas vraiment lui en vouloir, mais ça n'arrange pas nos affaires... »

Même si, grâce au vœu qu'ils avaient eu l'occasion d'effectuer, les bâtiments de la Capsule Corporation étaient à nouveau intact et avec eux le radar qu'ils étaient censés contenir, celui-ci n'avait pas grande utilité s'il n'y avait plus de Dragon Balls à aller chercher. Leur fidèle appareil serait-il seulement capable de détecter leur nouvelle version ? Cela aussi, il allait bien falloir en parler ; Goku n'était sans doute pas plus au courant qu'eux avant que Shin leur en parle. Dendé aurait quand même pu les prévenir... !

« Comme tu peux le voir, on a beaucoup de choses à te raconter. » fit-il en se passant la main dans les cheveux, se décalant pour éviter d'être percuté par un Goten que Puarh s'amusait à faire tourner en rond. « On ne te dérange pas, j'espère ? »

Il jeta un œil autour de lui, s'étonnant presque que la minute écoulée depuis leur arrivée - guère discrète, il faut le dire - n'ait pas suffi à faire surgir une Chichi soupçonneuse. Sans doute que cela ne saurait tarder.
Son Goku
Son Goku
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 31/10/2023
Nombre de messages : 10
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: Re: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral ClockDim 12 Nov 2023 - 0:04
« Oh, salut Tien Shin Han ! »

Son visage illuminé par un large sourire, le saiyan de la Terre accueillait son vieil ami à bras ouverts. Adressant un signe de main dans sa direction pendant l’atterrissage, il fut imité par Goten qui avait l'air de se demander ce qui pouvait bien l'amener en cette soirée si calme. Enfin « calme » d'apparence tout du moins car nos héros venaient de faire face à l'une des pires menace qui soit. Grandit par cette victoire, les défenseurs de la planète bleue avait une fois de plus sauvé le monde mais... cette fois-ci, Son Goku n'était pas au rendez-vous. Voila qui était étrange, surtout venant de lui ! Le triclope devait peut-être avoir des questions à lui poser mais s'il s'est donné la peine de faire le chemin jusqu'à chez lui il devait y avoir quelque chose de plus important et l'habitant du coin s'en doutait un peu alors que les énergies de ses trois autres amis se rapprochaient d'ici.

«  Ça fait longtemps, tu peux le dire ! »

Son petit commentaire sur leur façon de s'entrainer l'amusa un peu. Il fallait bien dire qu'il n'était pas commun pour un père de famille « exemplaire » de demander à son propre fils de le caillasser mais l'intéressé ne garda pas son sourire très longtemps : Tien avait l'air sérieux tout à coup. Si comme il le soulignait, une petite réunion s'imposait afin qu'ils puissent se préparer à défendre leur monde alors ça voulait tout dire : ils devront bientôt faire face à une nouvelle menace. Avant que l'élève de Tortue Géniale n'ait pu creuser pour en savoir plus, Krilin et Yamcha se sont posés, suivis de Puerh qui semblait bien accroché.

« Saluts les gars ! Vous avez l'air en forme ! »

Il répéta son geste de main en guise de salutation. Tout comme lui, ils étaient ravis de le revoir mais il ne put s'empêcher de constater leurs inquiétudes à son égard. Était-il parti depuis si longtemps que ça ? C'est vrai qu'on perd vite la notion du temps quand on passe d'un système solaire à un autre.

« Héhé, j'étais reparti m’entraîner moi ! »

La voilà, la fameuse explication à son absence. A force de s'en aller comme ça pendant d'aussi longues périodes il n'y a pas que Chichi qui finira par l'engueuler. Le bougre en était conscient et maintenant le voilà privé de tournoi des arts martiaux pour passer du temps en famille mais est-ce que cela allait pouvoir durer ? Si la Terre est de nouveau en danger, la simple idée d'une vie tranquille pourrait être un luxe qu'il ne pourrait pas toujours s'offrir. La question posée par Krilin lui mit tout de même la puce à l'oreille concernant ce qu'il aurait bien pu manquer même s'il n'avait pas encore une idée précise de ce dont il pouvait bien s'agir. Avant de poursuivre la conversation, le père de Son Goten s'abaissa brièvement pour se mettre au niveau de son fils pour lui faire passer un message.

« Dis Goten, tu peux aller dire à maman qu'on reçoit du monde ce soir ? On jouera un peu plus tard. »

« D'accord. »

Sans attendre, le petit était retourné à l'intérieur pour sortir sa mère de sa paperasse. Il était bientôt l'heure du dînez de toute façon et si il y avait du monde alors il valait mieux qu'elle le sache à l'avance pour préparer ses couverts. Goku attendit sagement que son fils ait refermé la porte pour s'adresser aux quatre autres avec un air plus sérieux. Il devait savoir ce qui s'était passé.

« Il s'est passé quelque chose, hein ? »

Les précisions apportées par Yamcha avaient de quoi pousser à la méfiance. Donc la Terre serait menacée par plusieurs ennemis depuis peu ? Et il y en avait même un autre qui lui ressemblait en plus de ça ?

« C'est vrai ?! Ben j'suis content de savoir que vous l'avez maté alors. Il était plutôt fort ? »

Les mains sur les hanches, le martialiste se mit à réfléchir. Si ce n'était pas Thalès alors ça voulait dire qu'il y avait encore un autre guerrier de l'espace qui le ressemblait comme deux gouttes d'eau ? En soit, ça n'avait pas grand chose d'étonnant mais pour qu'un autre comme lui arrive ici et vienne menacer ce monde, il y avait légitimement de quoi se demander si c'était ou non un fruit du hasard.

« HEIIIIIN ?! Broly ?! »

Stupéfait, il ne s'était attendu pas à entendre ce nom un jour. Maintes fois vaincu, le guerrier millénaire était encore une fois revenu d'entre les morts. Il s'agissait bien d'un fait qui ne pouvait être nié. N'ayant ni eut vent du retour ou de la disparition de ce souverain malfaisant, le combattant s'attendait déjà au pire.

« Mais qu'est-ce que Vegeta est parti faire là bas ? Même lui il sait que c'est trop dangereux de l'affronter tout seul ! »

Si le plus petit d'entre eux n'avait pas rectifié le tir aussitôt, leur ami n'aurait pas attendu plus de deux secondes pour aller chercher le Prince des saiyans et l'arrêter avant qu'il n'ait le temps de faire quelque chose qu'il pourrait regretter. Il poussa un petit soupir de soulagement quand il comprit qu'il n'y avait pas de danger direct. Cela dit, il ne comprenait pas pourquoi il impliquait Bulma dans cette histoire. Certes, Trunks peut se battre mais sa femme, n'était-elle pas plus en sécurité  West City ?

« S'il a choisi de les embarquer, c'est que ça doit être vraiment grave... »

Inutile de le demander. Si Vegeta les avait emmenés tous les deux c'est qu'ils n'étaient plus en lieu sûrs sinon ils n'auraient aucune raison de s'en aller ensemble, à moins de partir en vacances bien sûr mais une planète regorgeant de guerroyeurs au sang chaud était tout sauf la destination idéale pour prendre du temps pour soi.

« Et puis en parlant de lui, ça tombe mal en plus. Y'a pas longtemps j'ai demandé à Dendé de faire la même chose et de sceller mes pouvoirs pour peaufiner mes techniques ! Héhéhé... »

*Comme quoi, si j'avais su...*

Et voilà qu'il se frottait l'arrière du crâne en reconnaissant sa gaffe. D'habitude, c'était lui qui se jetait en première ligne pour profiter du soutien de ses pairs mais maintenant que sa puissance sa drastiquement baissé, il allait devoir redoubler de vigilance pour ne pas se faire tuer au prochain qui se mettrait en tête d'envahir l'univers.

« Bah, vous en faites pas pour ça ! Tant qu'on combattra cotes à cotes, la Terre ne craindra aucun danger, pas vrai ? »

Confiant, comme toujours. Son Goku s'avérait peut-être un peu trop optimiste pour être réaliste mais c'était aussi pour cela que ses amis appréciait l'avoir à leurs cotés. Le mari de C-18 déclara qu'ils avaient beaucoup de choses à se dire, chose que leur interlocuteur avait aisément deviné, cependant il mit ses mains en avant pour le rassurer.

« Bien sûr que non, vous pouvez passer quand vous voulez !»

« Dis-donc, Goku ! Tu pourrais au moins prévenir quand tu invites des amis ! Non pas que ça me dérange de recevoir de la visite de temps en temps mais si vous comptez manger, il va falloir attendre un peu le temps que ça chauffe. »

« Ah ! Euh...  »

Évidemment, sa conjointe n'était totalement du même avis. Chichi venait tout juste d'ouvrir l'entrée pour que Non pas que la présence de ses quatre là la dérangeait mais puisque c'était elle qui s'occupait des repas et des chambres, le minimum aurait été de la consulter avant de leur donner le feu vert.

« Désolé Chichi ! On avait des choses très importantes à se dire et ça pouvait pas attendre. »

Abaissant le dos légèrement, il eut un sourire gêné tandis qu'il joignait ses mains comme le ferait quelqu'un en train de prier bien qu'à la différence d'un croyant, Goku ne priait pas mais il implorait le pardon de sa terrible femme qui, bras croisés, le toisait du regard.

« Bon, on ne va pas en faire tout un plat non plus. Vous venez ? »

« Dis, tu sais comment va Bulma ? »

La brune haussa un sourcil à la question de son mari. Pourquoi est-ce qu'il demandait ça ? Le doigt sur le menton, elle se mit à réfléchir un bref instant le temps de se remémorer les événements mais il n'y avait rien qui ne sortait de l'ordinaire dans ses souvenirs.

« Et bien... je suis aller lui rendre visite il y a deux semaines et tout allait bien pourquoi ? »

« Ah euh... juste comme ça. Tant mieux alors. »

« Mmmh... »

La fille de Gyumao plissa des yeux. On pouvait difficilement faire plus suspect que ça comme question mais elle n'insista pas puisqu'elle devinait aux regards de leurs vieux amis qu'ils étaient bien plus renseignés qu'elle et son conjoint. Elle attendit que tout le monde soit à l'intérieur pour refermer la porte d'entrée puis invita tout le monde à se mettre à table avec les chaises qu'elle avait rajoutées juste avant de leur ouvrir.

« Ce soir, c'est nouilles sautées aux légumes et au bœuf. Vous m'en direz des nouvelles. »

« Ouaiiis ! J'adore ça ! »

« Vous allez voir, Chichi fait toujours de bons petits plats ! »

Ce n'est pas tous les jours que l'on mange chez eux alors autant en profiter. Ici, il n'y avait pas d'assiettes mais chacun disposait de baguettes et cuillères tandis que la mère de famille préparait des quantités astronomiques de nourriture pour ses deux ogres et leurs amis. Avec le temps, elle s'est habituée à en faire des gros stocks et à les préparer à une vitesse ahurissante ; sur le plan de travail on pouvait déjà apercevoir une quasi-vingtaine de bols remplis et prêts à êtres déposés sur la table.

« Alors, quoi de nouveau depuis tout ce temps ? Vous avez continué de vous entraîner vous aussi ? »

Comme à son habitude, Goku faisait toujours preuve d'un certain enthousiasme. Toutefois et bien qu'il ne le dise pas de vive voix, il aurait aimé ne pas inquiéter sa famille avec les nouvelles apportées par leurs amis mais d'un autre coté il valait mieux se préparer à toute éventualité plutôt que d'avoir à le regretter ensuite. Ne sachant pas trop comment lancer le sujet, il laissa ses comparses commencer afin d'avoir un aperçu plus clair de la situation dans laquelle se trouvait la Terre.
L'Entrainement vespéral PFI3Cz6


Dernière édition par Son Goku le Dim 12 Nov 2023 - 15:11, édité 1 fois
Tienshinhan
Tienshinhan
Terrien
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 07/12/2022
Nombre de messages : 37
Zénies : 980

Techniques
Techniques illimitées : Dodonpa | Puissance colossale | Zanzōken | Taiyōken
Techniques 3/combat : Shiyōken | Shishin no Ken
Techniques 1/combat : Kikōhō

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: Re: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral ClockDim 12 Nov 2023 - 13:07
Son Goku était resté fidèle à lui-même, sa mine souriante n’avait pas changé depuis ses dernières années et sa légèreté guidait toujours ses paroles. Malgré les événements dramatiques qui eurent lieu avec la guerre contre Auros, il semblait invariablement heureux et insouciant, comme s’il était persuadé d’une belle étoile veillait sur lui. Quelque part, ce n’était pas totalement faux, quand les dieux ne lui venaient pas en aide, c’était ses amis qui le soutenaient ou le remplaçait, la preuve aujourd’hui. Mais il était assez rare que l’aide du saiyan élevé sur Terre ne soit pas nécessaire, cette fois-ci était une exception. Quoi qu’il en soit, les grimaces radieuses qu’il arborait, d’ailleurs mimé par son fils, emplirent le cœur de Tienshinhan d’un baume apaisant.

Le triclope poussa un petit sourire paisible, visiblement, Son Goku ne changera jamais. Que ce soit par la simplicité avec laquelle il observait le monde que par sa manière de s’entrainer. D’ailleurs, la curiosité du champion de la grue fut piquée à vif quand il remarqua que l’arrière-cour de la maison des Son avait été profondément étendu pour laisser place à un grand champ paysan. Son ami cherchait-il à bonifier ses fins de mois à l’aide du fruit de ses labeurs ? Ou bien désirait-il simplement plus de pommes de terre dans son assiette ? Quoi qu’il en soit, cela devait être l’œuvre de Chichi, jamais il n’aurait pris le temps de cultiver ses propres légumes en temps normal.

Mais il ne prit pas le temps de le faire remarquer, Yamcha venait de se poser, visiblement happé par la qualité des exercices des Son. Néanmoins, le plus important vint être énoncé : Black avait attaqué la Terre et venait tout juste d’être défait. Evidemment, la curiosité du saiyan se porta sur le potentiel guerrier du tyran vaincu. L’ermite agita la tête, pour donner un semblant de réponse à son ami.

« Il te ressemblait plus que dans les apparences… Il imitait son style de combat et était capable de se transformer en super saiyan. Heureusement, nous avons eu l’aide de Vegeta qui s’est occupé de lui. Il te racontera les détails un jour, j’imagine. »

Tienshinhan lui-même n’était pas là pour assister au pinacle de la bataille, comme tous les défenseurs ici présents. Certes, il y avait bien des éléments à aborder, comme le retour éphémère de Piccolo Daimao et Garlic, mais il ne voulait pas encombrer l’esprit du disciple de Roshi d’informations secondaires. L’important était que Zamasu été éliminé et ne serait plus une menace pour la planète bleue.

Krillin et Yamcha prirent ensuite le temps d’énoncer la nouvelle menace du jour : le retour de Broly. Un événement malheureux qui ne manqua pas de faire sursauter Son Goku. Même si Tien n’avait jamais affronté un pareil monstre, il se doutait bien du défi que cela devait représenter pour n’importe quel guerrier chevronné. Il s’agissait du « super saiyan légéndaire », un titre qui mettait à l’amende les transformations, pourtant déjà ô combien puissantes, des saiyans classiques. D’autant que, de ce qu’il en savait, le fils de Paragus n’était à l’époque qu’une brute sans cervelle usant de sa force brute comme seul élément de communication. Un monstre sauvage et sanguinaire incapable de réfléchir. Pourtant, Krillin précisa que ce dernier était maintenant en phase de prendre le contrôle de la planète Vegeta ! Elle était de retour, elle aussi, personne ne semblait s’en étonner.

« L’idée que la planète Vegeta soit de retour ne peut être qu’une source de nouveaux ennemis pour nous. »

La Z-team avait forcément un certain apriori pour ce peuple maléfique, l’idée que des guerriers de l’espace puissent librement se rendre sur Terre n’augurait que des nouveaux combats. Fort heureusement, tout le monde avait beaucoup progressé depuis l’arrivée du prince et Nappa il y a maintenant plus de 15 ans. Bien sûr, le fait que la famille Bief ait embarqué en direction de ce monde hostile étonna Son Goku qui prit pleinement conscience de l’investissement de son rival dans la sauvegarde de leur monde. En se rendant plusieurs mois là-bas, Vegeta allait certainement se confronter à Broly de manière… politique ? Espérons-le, bien que cela sembla totalement décalé avec le passif qu’ils purent avoir avec le guerrier légendaire…

« J’ai du mal à croire qu’un monstre comme lui puisse avoir de telles ambitions. J’espère que Vegeta saura mettre sa fierté de côté et nous demander de l’aide s’il traverse un moment difficile. »

Que ce soit un rejet des siens ou l’aube d’une guerre civile, le père de Trunks prenait de grands risques en se frottant avec les locaux de sa planète d’origine.  

Goku expliqua ensuite avoir scellé son pouvoir comme su le faire le prince. C’est donc ça qui expliquait le ki relativement faible qu’il émettait, il avait choisi de repartir de zero pour s’améliorer encore d’avantage. Bien que la manœuvre fût explicable, elle restait encore très étrange aux trois yeux de l’artiste de la Grue. La Terre était sans cesse menacée, était-ce une bonne idée de s’affaiblir de la sorte ? Bien sûr que non, il s’agissait là d’un entrainement irresponsable qui les mettait tous en danger. L’ermite fronça son regard, l’air du plus dur.

« Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, Goku. Nous avons besoin de toi à ton maximum. Est-ce que tu pourrais demander à Dendé de te rendre ta puissance ? »

Il était important de demander à ce que l’homme de Chichi soit capable de confronter Broly, chose qui pourrait arriver dans les prochains jours, à en croire Vegeta. Il fallait impérativement qu’il soit prêt, et ce n’est pas affaibli comme il l’était qu’il pourra vaincre pareil adversaire.

 
Krillin guida la conversation au grès des réactions de leur ami commun. Il demanda ainsi un peu de temps pour tout expliquer en détail, une requête indirectement acceptée : Goten était déjà parti prévenir sa mère des invités du soir. Mais la maîtresse de maison aurait apprécié être prévenue au moins une petite heure à l’avance, elle n’avait pas hésité à se montrer, et à montrer les crocs par la même occasion. Tienshinhan reconnaissait bien là le caractère de la fille de Gyumao, elle non plus n’avait pas changé, et avait troqué sa fougue combattante en fougue ménagère.

Une petite scène colérique qui arracha un sourire amusé au lutteur solitaire. Dans un instant de légèreté, il adressa un regard complice à Yamcha et Krillin.

« Un peu plus, et c’est lui qui aurait fini au menu. »

Finalement, et après une drôle de question sur Bulma, le groupe fut autorisé à pénétrer dans la demeure familiale. L’ami de Chaozu entra pour la première fois dans cette chaumière accueillante, découvrant une maison au style traditionnel cosy, mais follement bien entretenue. La maîtresse de maison annonça le menu, ce qui ne manqua pas de faire saliver le groupe entier. Juste à en entendre les commentaires des habitués, le diner allait être excellent. Le groupe entier s’attabla, le soleil couchant balayant le visage de ceux qui se trouvaient trop près des fenêtres. Tout ceci avait des airs de réunion longuement attendue, dans la joie et la bonne humeur ; il fallait bien relativiser les événements récents.

Goku interrogea ses amis sur ce qu’ils faisaient en ce moment. C’est vrai qu’il avait beaucoup été questionné, mais il n’avait eu aucune information en retour de la part de ses amis. Tienshinhan commença, d’autant qu’il traversait une drôle de situation.

« C’est vrai que nous ne nous sommes pas revus depuis maintenant un an, quand j’y pense. »

En parallèle, Chichi commença à déposer quelques bols et plats, d’abord aux invités, puis aux deux monstres. Après des remerciement prompts et nécessaires, les convives débutèrent le repas tout en discutant.

« Après la défaite de Buu, tu as du savoir pour moi et Lunch. »

L'Entrainement vespéral 2ac40737c6b146984771071789edcf802f0a57f0

Initia le terrien, il se souvenait clairement en avoir parlé à ses amis à l’époque. Il avait vécu presque un an avec la femme qu’il aimait et s’était installé à flanc de montagnes aux abords d’un petit village tranquille. Bien qu’il demeurât à l’écart des autres, il n’avait jamais réellement apprécié passer son quotidien au sein de la civilisation, il préférait le calme de la nature et la solitude.

« Et bien j’ai choisi de partir, elle voulait fonder une famille et je n’étais pas prêt à l’accepter. Mais… Elle ne l’a pas vraiment bien pris et… »

Il passa sa main droite à l’arrière de son crâne, l’air un peu gêné.

« Eh bien… Elle me cherche sans relâche. C’est pour ça que je me suis isolé. »


Bien sûr, il avait essayé de la raisonner, mais la situation était très complexe, il aimait Lunch mais ne s’alignait pas à ses choix de vie, l’impasse l’obligeait tout simplement à fuir. Il était naturellement conscient que ses histoires de cœur n’étaient peut-être pas les plus intéressantes, mais c’était quelque chose qui le minait beaucoup, au final. Pour un martialiste solitaire et rigoureux, il était bien tendre, au fond.

« Mais rassurez-vous, je ne compte pas repartir, la Terre a besoin de moi. Je n’ai pas arrêté l’entrainement une seule seconde pendant tout ce temps. »

Et cela pouvait se constater à sa stature. Pour rappel, il était actuellement torse nu et un large bandage couvrait son bras droit, douloureux souvenir de son combat contre Léviathan. Mais au-delà de cette blessure, on pouvait constater la musculation absolument phénoménale de l’ermite. Il prenait un soin particulier à pousser son corps à ses limites, renforçant continuellement ce dernier à force d’efforts.

« Oh, j’oubliais, nous avons aussi rencontré petit cœur ! Il devrait bientôt arriver. »

Ce n’était pas une mauvaise nouvelle pour Chichi dans la mesure ou ce dernier n’allait certainement pas demander une pièce de bœuf et encore moins prendre un lit.

« Je lui ai proposé un petit duel entre lui et moi. Après tout, je ne l’ai jamais affronté en combat singulier. »

Précisa-t-il d’un petit sourire en coin. Il savait que Piccolo était un adversaire redoutable et que le match à venir allait être extrêmement difficile. Mais c’était ainsi qu’il se renforcerait et qu’il atteindrait de nouveaux sommets. Il était motivé, bien que la science physique semblait lui souffler le contraire. Que ce soit lui, Krillin ou Yamcha, leurs kis ne valaient pas un dixième de celui de Son Goku à pleine puissance. Globalement, ils semblaient avoir atteint un plafond de verre à partir duquel chaque entrainement ne rapportait presque plus aucune évolution. Mais qu’importe, Tienshinhan comptait continuer à persévérer, même s’il ne progressait pas aussi vite qu’un saiyan.

« D’ailleurs, vous êtes au courant pour le tournoi d’art martiaux ? Les inscriptions ouvrent la semaine prochaine ! »

Argh ! Voilà l’un des motivateurs du triclope : le budokai tenka ichi ! Nul doute qu’il ne serait pas le seul Z-warrior tenté par une pareille aventure, d’autant que la dernière fois, la compétition fut interrompue par l’arrivée de Babidi et ses sbires. Une petite compétition amicale ne manquerait pas d’offrir quelques souvenirs agréables aux défenseurs de la Terre.

Yamcha
Yamcha
Terrien
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 20/12/2021
Nombre de messages : 37
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 350

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha / Sokidan / Roga FuFu Ken / Morsure du Soleil
Techniques 3/combat : Super Kamehameha / Shin Roga Fufu Ken
Techniques 1/combat : Super Sokidan

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: Re: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral ClockMer 15 Nov 2023 - 16:59
Yamcha fit les yeux ronds en entendant ce que venait de dire Son Gokû au sujet de sa puissance. Et en un sens, il comprenait parfaitement la réaction plus froide de Tenshinhan. La Terre n’était clairement pas en état de supporter ce genre de choses. Mais de l’autre côté, il reconnaissait parfaitement Gokû qui cherchait toujours à repousser les limites de sa force. De plus, il suivait parfaitement les préceptes de l’Ecole Kame, qui n’entrainait pas à la puissance brute.
 
- Tu es sûr que c’est une bonne idée, Gokû ? demanda-t-il, tout de même incertain de ce choix, surtout après ce qu’ils avaient vécu.
 
Il ne put empêcher un sourire de naitre sur ses lèvres en entendant le Saiyan affirmer que la terre ne risquait rien tant qu’ils étaient ensemble : peu importe son âge, Gokû restait quelqu’un de très naïf. Et ce fut à ce moment-là que Chichi ouvrit la porte de la maison, les invectivant. Yamcha était quelque peu mal à l’aise avec Chichi. Il fallait dire que le courant n’était jamais passé convenablement entre eux. Pour dire, la première fois qu’ils s’étaient vu, Chichi l’avait attaqué et lui l’avait assommée. Aussi, il garda le silence lorsqu’elle vint leur parler, ne sachant pas vraiment quoi lui répondre. En un sens, c’était peut-être un reste de son ancienne timidité envers les femmes ? Ce fut avec surprise qu’il entendit l’invitation de Chichi. Il avait vraiment pensé qu’elle allait les chasser, dans le fond. Le groupe la suivit alors, et Yamcha fit de nouveau les yeux ronds en voyant le contenu ahurissant du repas. Il avait vraiment oublié à quel point les Saiyan pouvaient manger énormément. Il eut un petit rire nerveux en voyant la nourriture s’accumuler et souhaita bon appétit à tout le monde, remerciant Chichi pour ce repas au passage.
 
Il commença alors à manger. La nourriture était exquise, il n’avait sûrement jamais mangé pareille nourriture par le passé. Il fallait dire aussi qu’il n’était pas forcément doué pour la cuisine. Et Bulma était certes doué pour construire, mais ce n’était pas réellement le cas pour la nourriture. Du moins, ce n’était pas au niveau de Chichi, ça c’était sûr. Et ce n’était « que » des nouilles, des légumes et du poulet. Contrairement aux Saiyan qui avaient besoin de bien plus de nourriture, il n’eut besoin que d’un seul bol pour se sentir rassasié. Ce fut à ce moment-là que Son Gokû leur demanda ce qu’ils devenaient et s’ils continuaient de s’entrainer. Yamcha ne put retenir un frisson en entendant le fait que Lunch pourchassait Tenshinhan, incapable d’accepter sa décision. De l’autre côté, il ne pouvait s’empêcher de se de demander ce qu’il se serait s’il avait été à la place à la place de Tenshinhan. Il plaisanta alors en disant :
 
- ça t’aura donné un bon cardio de devoir la fuir, hein ?
 
Reprenant un ton plus sérieux, il lui dit ensuite :
 
- Prends le temps qu’il te faut, elle acceptera bien ta décision un jour…Ou alors, tu auras peut-être changé d’avis…Qui sait ?
 
Il marqua un temps de silence avant de prendre la parole afin d’expliquer ce qu’il a fait, à son tour :
 
- Pour ma part, après la défaite de Buu, je n’en pouvais plus d’être aussi faible… avoua Yamcha, penaud. Alors, j’ai repris l’entrainement. J’ai même participé à des tournois sur une autre planète, vous savez ?
 
Cela restait très certainement son meilleur exploit de gagner le premier tournoi de Dosatz. Il avait pu marquer l’histoire. Mais il fallait aussi dire qu’il avait pratiquement tout oublié du tournoi, les événements s’étant rapidement enchainé après celui-ci.
 
- Je me suis tout de même accordé de nombreuses pauses durant mon entrainement pour devenir joueur pro de base-ball ! Et depuis la dernière fois qu’on s’est vu, il y a 6 mois, j’ai continué l’entrainement.
 
Il avait tout de même essayé d’affronter Végéta puis Gokû, afin de jauger sa valeur. Et même s’il n’avait pas été à leur hauteur, il se disait qu’elle était tout de même loin l’époque où ils étaient faibles, du moins plus faibles que maintenant. Yamcha se souviendra toujours du moment où il était mort des mains d’un Saibaman. Fort heureusement, cela ne risquait plus d’arriver. Du moins, il l’espérait. L'avenir était incertain, surtout après tout ce qui arrivait à la Terre. C'est pour cela qu'il précisa alors :
 
- Je ne pense pas arrêter l’entrainement de sitôt, tout de même. Et toi, Krilin ? Comment ça se passe avec C-18 et Marron ?
 
Tenshinhan mentionna ensuite qu’un tournoi d’arts martiaux allait se tenir et que les inscriptions ouvraient la semaine prochaine. Yamcha ne put s’empêcher de se dire qu’il allait s’inscrire pour affronter les autres. Il se tourna vers Son Gokû et Krilin, s’exclamant alors :
 
- Eh bah ça alors, ça pour une surprise ! Je vais y participer ! Vous allez vous inscrire, pas vrai ?
 
La question était rhétorique, selon lui. Il s’attendait à ce que Gokû et Krilin y participent. De même pour Tenshinhan et probablement Piccolo.
Krillin
Krillin
Terrien
Masculin Age : 38
Date d'inscription : 26/12/2022
Nombre de messages : 60
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 1400.

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha | Kienzan | Zanzōken | Taiyōken
Techniques 3/combat : Kakusandan | Double Tsuibikidan
Techniques 1/combat : Senzu Bean !

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: Re: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral ClockJeu 16 Nov 2023 - 1:06

Ça fait beaucoup, là, non ?... se demanda Krillin après avoir terminé ses explications.

Où qu'ait été Son Goku au cours des derniers mois, il était beaucoup trop détendu - même selon ses propres habitudes en la matière - pour être ne serait-ce qu'un tant soit peu au courant de ce qu'il s'était passé dernièrement. Lui révéler d'un seul coup toutes ces informations risquait de le faire paniquer plutôt qu'autre chose, mais il était un peu tard pour rattraper le coup après que Yamcha ait lâché la pire d'entre elles sans réfléchir. Tant pis ! Il n'avait qu'à être là, après tout... !

« Je pense qu'il a été un peu secoué de les savoir en danger et qu'il préfère les garder près de lui pour le moment, plutôt que de repartir en les laissant là... Je ne peux pas lui en vouloir : sans lui, je ne sais pas ce qu'il leur serait arrivé. »

L'admettre n'avait rien d'agréable, car c'était un aveu d'échec supplémentaire, mais c'était une réalité qu'il leur fallait regarder en face. Bulma était l'une de ses plus anciennes amies, mais ce n'était pas avec ses maigres moyens qu'il aurait pu la sauver d'un monstre pareil. Malgré les efforts de Shin pour les mettre à l'abri, ce Zamasu aurait sans doute fini par retrouver leur trace, en ayant spécifiquement après le prince des Saiyans - et sa famille, par extension. S'il n'avait pas lui-même mis un terme au problème, s'il n'était pas revenu à temps, peut-être serait-il actuellement en train de les enterrer...
Cette pensée lugubre n'était pas sans rappeler à l'élève de Tortue Géniale à quel point il était devenu inutile ; que l'époque où il avait encore un rôle à jouer était loin derrière lui. Il le savait déjà, mais se le faire rappeler - surtout de cette manière - retournait le couteau dans une plaie qu'il pensait pourtant cicatrisée ; il s'était, après tout, depuis longtemps fait à l'idée qu'il ne rattraperait jamais Son Goku et les autres. Et pourtant... Bref ! Il ne servait à rien de s'apitoyer.

« Bah ! J'imagine que ça fera plaisir à Bulma de découvrir une autre planète. Si ça se trouve, ça lui inspirera de nouvelles inventions. » tenta-t-il de dédramatiser. En plus d'avoir construit un vaisseau spatial à partir d'une de leurs capsules de transport - celle qu'elle n'avait pas fait exploser -, elle avait également réparé et appris à utiliser l'un de leurs fameux détecteurs, autrefois. Et ce n'était que ce qui lui était tombé entre les mains ! En se rendant sur place, l'on pouvait s'attendre à ce qu'elle trouve d'autres choses à adapter à la mode terrienne. « Et puis, Vegeta est un prince, là-bas, pas vrai ? Je suis à peu près sûr qu'elle va adorer se faire appeler « Votre Altesse »... »

Connaissant son goût pour le luxe, c'était effectivement fort probable - même si elle était nettement plus supportable sur cet aspect qu'elle avait pu l'être à une époque. La gamine pourrie gâtée qu'elle était dans son adolescence ne manquait à aucun d'entre eux, c'était sûr - enfin, sauf peut-être à Yamcha ; car après tout, c'était à cette époque qu'ils étaient encore ensemble... Pauvre vieux, se dit Krillin en lorgnant dans sa direction, sans rien lui révéler du fond de sa pensée.
Néanmoins, se détendre risquait de s'avérer difficile, alors que Son Goku leur confiait avoir très récemment demandé à Dendé de se servir de sa magie pour le priver d'une partie de ses forces.

« Qu-qu-qu-quoi ? » bredouilla un Krillin abasourdi, incapable dans un premier temps de formuler une réponse plus élaborée. Son meilleur ami était, n'en déplaise à Vegeta, de très loin leur meilleur combattant : savoir qu'il n'était plus que l'ombre de lui-même avait de quoi lui faire un choc, et sans doute pas qu'à lui ! En prenant cette décision, il pouvait bien avoir scellé le sort de la Terre... « M-mais enfin Son Goku, qu'est-ce qui t'a pris ? Je sais que les choses ont été calmes dernièrement, mais il y a d'autres choses à faire si tu t'ennuies... ! »

Malheureusement, féru de combat comme l'était le maître des lieux - comme l'était toute son espèce, à vrai dire -, il ne doutait pas que cette dernière remarque tomberait dans l'oreille d'un sourd comme elle l'avait déjà fait tant de fois par le passé. Ce n'était pourtant pas faute d'avoir essayé de lui trouver d'autres centres d'intérêt au fil des ans, mais jusqu'à preuve du contraire, la seule chose qui pouvait distraire un Saiyan de son entraînement efficacement, c'était la nourriture. Or, ils ne pouvaient pas non plus le nourrir en permanence - ne serait-ce que pour des raisons de budget. Sans lui avoir posé la question, était à peu près sûr que Bulma avait déjà essayé pour le tenir tranquille, et que cela s'était rapidement avéré ingérable même pour elle sur le long terme.

« Qu'est-ce qu'on va faire, maintenant ?... » gémit-il en se passant une main sur le visage avec dépit, faisant de son mieux pour encaisser la nouvelle sans totalement y parvenir.

Son Goku avait bien choisi son moment : ça n'aurait pas pu plus mal tomber ! S'ils avaient effectivement connu une courte période de paix suite à la défaite de Buu, celle-ci venait de s'achever avec perte et fracas. Et de toute évidence, ils n'étaient pas près d'en avoir une autre. Zamasu, Broly, Piccolo Daimao... Qui sait quoi d'autre encore ? À croire que tous leurs ennemis - anciens comme nouveaux - s'étaient ligués contre eux pour tous leur tomber dessus au même moment... Et ce quand son meilleur ami était le moins à même de s'occuper d'eux. C'était un complot !...

« Si j'avais su, j'aurais empêché Vegeta de partir aussi vite !... » C'était sans doute trop tard à présent, surtout s'il avait recouru aux services de Shin pour l'emmener quand il semblait le vouloir. Certes, Goku pourrait toujours aller le chercher en cas de besoin - à moins que sa nouvelle condition l'ait également privé de son fameux Déplacement Instantané ? -, mais encore faudrait-il en avoir le temps quand quelque chose leur tomberait dessus, quoi que ça puisse être cette fois. Comment faire ?... Aussi troublé que lui, Tienshinhan tenta bien de l'amener à revenir sur sa décision, mais l'autre disciple de l'École de la Tortue doutait que ce soit si simple. « Je ne sais pas ce qu'on t'a raconté, mais je pense que tu t'es fait avoir. Vegeta m'avait l'air en grande forme, à moi, quand il a flanqué une raclée à cet imposteur. Tu es sûr que tu as bien compris ? »

Vegeta n'aurait sans doute pas pu en venir à bout s'il n'avait pas pu jeter toutes ses forces dans la bataille - et même comme ça, Krillin s'étonnait du résultat. À l'évidence, ce n'était pas ce « Black » qui était plus faible que prévu, il n'y avait qu'à voir la manière dont ils avaient été malmenés ; c'était bel et bien Vegeta qui, d'une manière ou d'une autre, s'était montré plus fort, beaucoup plus fort qu'il ne l'était déjà. Quant à savoir comment et pourquoi, ça, ce n'était pas à l'ancien moine qu'il fallait le demander : c'était au-delà de ses compétences. Cela faisait bien longtemps qu'il ne cherchait plus à comprendre comment fonctionnaient les Saiyans et leur puissance absurde !

« J'imagine qu'on va devoir se débrouiller... On n'a pas tellement le choix, de toute façon... » soupira-t-il, résigné. Même s'il l'avait voulu, il n'était pas près de pouvoir reprendre sa retraite en tant que combattant : dans ces conditions, la Terre allait avoir besoin de tous les bras disponibles. Certes, il aimait l'idée de se sentir à nouveau utile, mais aurait préféré que ce ne soit pas forcément une littérale question de vie ou de mort...

Entendre soudain la voix de Chichi le fit sursauter - une mauvaise habitude qu'il n'arriverait définitivement jamais à corriger. Après tout, si elle arrivait à effrayer le guerrier le plus puissant qu'il connaisse, qui était-il pour ne pas trembler à son approche ? Goten avait fait vite pour aller la chercher, peut-être plus vite qu'il ne l'aurait souhaité : il aurait voulu avoir au moins le temps de se remettre de ses émotions avant de devoir lui faire face - quand bien même contre elle, ils savaient n'avoir aucune chance !

Invités à partager leur repas, ils ne se firent pas prier, veillant à enlever leurs chaussures avant d'entrer et à ne pas mettre les coudes sur la table - en bref, de se comporter en parfaits invités pour éviter toute remontrance de la part de la maîtresse de maison. C'était toutefois un maigre prix à payer pour un si bon repas : à force de devoir cuisiner assez pour nourrir trois ventres sur pattes, même si l'un d'entre eux ne vivait désormais plus sous le même toit, la femme de Son Goku était devenue un véritable cordon bleu.
Krillin tâcha de faire honneur au plat à son échelle, se resservant à deux reprises - c'était toujours plus raisonnable que ce qu'engloutissait son meilleur ami. Et dire qu'il avait essayé de le concurrencer même là-dessus à une époque... ! Bien sûr, c'était avant de savoir qu'il n'était littéralement pas humain, ce qui l'avait quelque peu réconforté quant à ces duels alimentaires qu'il n'aurait jamais gagné.

Au cours de la conversation, l'homme de la maison leur demanda de leur nouvelles, ce qui incita l'ancien disciple du Maître des Grues leur raconta ses mésaventures avec Lunch, celle-ci étant apparemment folle de lui ; peut-être au sens premier du terme. D'autres hommes que lui se seraient sans doute réjouis de savoir une femme prête à les suivre jusqu'au bout du monde, mais connaissant le tempérament de son ami, il n'avait aucun mal à imaginer à quel point cela pouvait le mettre mal à l'aise. Krillin reposa ses baguettes dans son bol - qu'il venait de vider pour la troisième fois ; il avait préféré ne pas compter à combien en était son meilleur ami - et s'appuya contre le dossier de sa chaise pour entamer sa digestion, largement rassasié.

« Mon pauvre... Je comprends mieux pourquoi on n'avait plus de nouvelles de toi, maintenant... » fit-il d'un air compatissant. Connaissant Lunch depuis l'adolescence, il était bien placé pour savoir qu'elle pouvait être aussi adorable que terrible selon les jours au gré de ses transformations. Ils avaient vécu sous le même toit assez longtemps pour qu'il sache pertinemment qu'une telle cohabitation n'était pas de tout repos, même sans la moindre considération romantique...

Ce fut ensuite au tour de Yamcha de leur expliquer à quoi il passait sa vie ces derniers temps, et contrairement à ce qu'ils avaient pu croire, cela ne se résumait pas à sa nouvelle célébrité en tant qu'athlète. Krillin avait personnellement assisté à quelques-uns de ses matchs, grâce aux tickets gratuits qu'il leur offrait régulièrement ; il ne comprenait pas grand chose au sport en lui-même, mais cela leur faisait une sortie en famille, même s'ils n'avaient plus eu l'occasion de s'y rendre dernièrement. De toute évidence, leur camarade en avait profité pour s'offrir une petite escapade dans l'espace. Rien que ça.

« Sur une autre planète ? Et tu ne nous as rien dit ? » s'étonna-t-il. Pourquoi ne pas les avoir prévenus au moins pour qu'ils ne se demandent pas où il avait bien pu passer? Avait-il peur qu'ils lui volent la vedette, s'ils décidaient de venir avec lui ? Il était vrai que ses dernières participations à ce genre de compétition ne lui avaient pas vraiment permis de briller comme il aurait pu le vouloir.

Toujours était-il qu'il avait manifestement eu plus d'occasions de se battre qu'ils ne l'auraient cru. Cela voulait dire que Krillin était le plus rouillé de tous, lui qui avait tout bonnement laissé tomber les arts martiaux après le combat contre Cell. En arriver à cette conclusion le fit se sentir quelque peu honteux, comme s'il était le seul à n'avoir pas fait au moins le strict minimum. Certes, il avait l'excuse d'avoir fondé une famille, mais tout de même ! L'ex-bandit s'enquit d'ailleurs de l'état de cette dernière, ramenant l'attention vers lui.

« Euh, moi ça va ! Comme je l'expliquais à Tienshinhan tout à l'heure, on vient tout juste de déménager dans la région de Satan City. Il était temps qu'on ait un endroit à nous. Je cherche un nouveau travail. Enfin, je cherchais, je suppose : avec tout ça, ne je vais plus vraiment avoir le temps... » Il déglutit difficilement à l'idée du savon qu'allait lui passer son épouse.

S'il n'avait aucun doute quant au fait qu'elle finisse par comprendre - il en allait du sort du monde, surtout maintenant que Son Goku se retrouvait diminué -, il n'était pas pressé de devoir lui apprendre qu'il n'allait rien pouvoir faire pour renflouer leurs finances. Certes, avec la copieuse somme qu'elle avait extorqué à Mister Satan pour lui céder la victoire, ils étaient loin d'être dans le besoin, mais elle n'aimait pas du tout voir descendre les chiffres de leur compte en banque sans que rien vienne les faire remonter.

« Du coup, j'avoue avoir un peu laissé tomber l'entraînement... Désolé... » Avec un sourire gêné et un rire nerveux, il se passa une main dans les cheveux. Certes, il avait bien fait un peu d'exercice dans les jours précédant la vingt-cinquième édition du tournoi, mais c'était plus pour s'échauffer avant la compétition que pour progresser à proprement parler. « ...Mais je vais m'y remettre, hein, j'vous rassure ! »

D'autant qu'apparemment, le nouveau Tenkaichi Budokai avait déjà été annoncé - et était imminent. De quelle façon Tienshinhan - qui avait passé l'essentiel des dernières années à vivre en autarcie - était au courant et pas lui, il n'en avait aucune idée, mais c'était bien le cas. Peut-être qu'en avoir eu vent, qu'importe comment, avait justement joué un rôle dans son retour vers la civilisation ? Dans tous les cas, sans doute ne l'aurait-il pas évoqué s'il n'avait pas eu l'intention d'y participer, et Yamcha se montra également intéressé.

« Oh, déjà ? Et bien, euh... » fit-il, pris au dépourvu alors qu'il attrapait son verre de limonade pour faire descendre ce délicieux repas. C'était un peu soudain, mais à bien y réfléchir, s'il réussissait à décrocher une bonne place pendant la compétition et à ramener un peu d'argent, sa conjointe verrait sans doute d'un meilleur œil son retour aux arts martiaux. « Moi aussi, alors, je suppose. Je devrais sans doute prévenir C-18, elle voudra sans doute s'inscrire elle aussi...  »

Au grand désarroi de certains d'entre eux, certainement.
Piccolo
Piccolo
Namek
Autre / Ne pas divulguer Age : 35
Date d'inscription : 02/08/2023
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Bunshin, Kaikōsen, Chō Makōhō, Mashu, Vitesse
Techniques 3/combat : Makankōsappō, Chōbakuretsumaha
Techniques 1/combat : Gekiretsu Kōdan

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: Re: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral ClockDim 19 Nov 2023 - 20:14
Le foyer était illuminé.
La cheminée allumée. Les champs, cultivés… Plus larges que ceux dont se souvenait Piccolo, qui y avait pourtant vécu trois ans durant. La petite famille avait donc de l’activité, cela faisait plaisir à voir… Mais plus encore, le Namek sentait la signature énergétique de Son Goku, son ancien rival. Elle était basse, comme il aimait souvent la restreindre. La plupart d’entre eux faisait de même. C’était toujours utile pour surprendre un malfrat un peu trop ambitieux… Alors tout semblait aller bien ? Non, dans ce cas il n’y avait aucune raison pour laquelle le Saiyan élevé sur Terre la laisse tomber entre les mains d’un monstre comme Zamasu et sa clique de démons. Il y avait anguille sous roche…

Descendant du ciel pour poser le pied sur le pas de la porte de la modeste maisonnée ronde, Petit-Cœur toqua à la porte, entendant parler les autres à l’intérieur de la bâtisse à l’aide de son ouïe affutée. Il allait donc débarquer en pleine discussion autour de la prochaine édition du Tenkaichi Budokai. Voilà qui était pour le moins intriguant. Des petits pas approchèrent pour ouvrir la porte, qui laissa place à la version miniature de Goku.
 

« Salut, Goten. »

Accueilli par le sang-mêlé, Piccolo entra à sa suite. Les effluves de la cuisine imprégnaient l’air ambiant. Chichi était sans doute affairée à nourrir toute l’assemblée. Enfin, Piccolo doutait que la charge de travail soit bien plus alourdie que d’habitude au vu de la tâche quotidienne que représentait le régime alimentaire de deux Saiyans. En comparaison, c’était comme si Krillin, Tenshinhan et Yamcha jeûnaient, et ne parlons même pas du Namek… Il fallait dire que la seule raison qui avait poussé Chichi à accepter la présence de Piccolo pendant tout le temps de préparation contre la menace Cyborg, c’était sa nutrition exclusivement à base d’eau et son caractère distant et calme. Au final, la cohabitation s’était plutôt bien passée…

L’entrée donnait directement sur la table à manger où s’était rassemblé tout le monde. Les trois terriens, bien sûr, mais aussi Son Goku lui-même. Il avait bonne mine. Un soulagement… Le sourire aux lèvres, l’homme vert interpella le guerrier de l’espace.


« On peut dire que tu sais te faire prier, Son. »

Oh, ça, c’était sûr. Depuis que Piccolo œuvrait pour le bien, force était de constater que Son Goku avait toujours eut des imprévus l’empêchant de venir en aide aux autres. « Sauf que cette fois-ci, Vegeta t’a coiffé au poteau. » Piccolo s’approcha de la table, bras croisés sans pour autant prendre place sur l’une des chaises. Comme à son habitude, le Namek n’aimait pas s’assoir dans autre chose que son propre siège pour la simple raison qu’il était juste généralement trop grand pour tenir dessus sans inconfort.

« Je vous ai entendu depuis l’extérieur. Le tournoi vous fait de l’œil ? »

Demanda-t-il l’arcade sourcilière relevée. La dernière fois qu’ils s’étaient mis d’accord pour se retrouver au tournoi, les circonstances semblaient plutôt exceptionnelles. C’était avant tout une occasion de se revoir le temps que Son Goku puisse passer l’équivalent d’une journée sur Terre. Et même là, Tenshinhan choisit de ne pas s’en mêler, et Yamcha lui aussi préféra rester dans les gradins. Il fallait donc dire que ce revirement pouvait étonner. Soit les adversaires étaient risibles, soit ils les dépassaient largement, donc ce n’était pas très étonnant tout compte fait. Et si l’on devait faire un bilan de leurs participations à ce type d’évènement, quelque chose finissait toujours par mal tourner.

Evidemment, leur part de la faute était variable… Mais Piccolo ne pouvait s’empêcher de penser à la 23ème édition du Tenkaichi Budokai où il rasa l’île entière, à sa 25ème édition où les machinations de Babidi poussèrent Vegeta à massacrer la moitié des spectateurs ou encore au Tenkaichidai Budotaikai où leur présence attira l’attention de la terrible troupe du pirate Bojack qui tuèrent les participants. Partout où ils passaient, les ennuis n’étaient jamais loin… Néanmoins, quelque chose avait changé depuis cette époque. La Terre a évolué, elle s’est ouverte au reste de l’Univers. Aujourd’hui, il y avait bien plus de personnes fortes qui arpentaient ce monde. Et c’était autant de participants potentiels. Enfin, l’inconnu représenterait un challenge…


« Avec le nombre de nouvelles têtes qui apparaissent sans cesse ces derniers temps, il faudra sans doute s’attendre à un peu plus de mordant qu’au 25ème Tenkaichi Budokai. Ça peut s’avérer intéressant en effet. »

Affirma le Namek uni en posant sur la chaise sur laquelle il pourrait s’assoir un sac tout ce qu’il y avait de plus banal. Se tournant vers le père de famille Saiyan, Petit-Cœur demanda à être mis au parfum de la situation. S’il les avait entendu parler du tournoi, cela ne lui expliquait pas l’absentéisme pur et dur du meilleur élève de l’Ecole de la Tortue. Que lui était-il bien arrivé pour qu’il fasse ainsi profil bas lorsque les monstres rôdent ?

L'Entrainement vespéral S7n6

« Alors, qu’ai-je raté ? Pourquoi ne pas être intervenu à la Capitale de l’Ouest, Son ? Je doute que ce soit parce que tu nous faisais confiance pour gérer la situation… »

D'abord, s'enquérir de la situation ne semblait pas être une mauvaise idée.
Après quoi il devrait évidemment leur parler de ce qu'il amenait dans son petit sac.
Son Goku
Son Goku
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 31/10/2023
Nombre de messages : 10
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: Re: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral ClockLun 27 Nov 2023 - 20:48
« Il imitait aussi mon style de combat, tu dis ? Mmhh... »

Le saiyan porta sa main au menton, l'air de réfléchir. Si au cours de sa vie, il avait déjà rencontré des adversaires qui lui ressemblaient ou d'autres en possessions de techniques similaires aux siennes, jamais il n'a entendu parler d'un tel imitateur. Sa simple existence n'avait rien de bien rassurant mais l'idée de le savoir vaincu et ce définitivement rassurait l'intéressé. Secrètement, il aurait espérer pouvoir le combattre s'il avait survécu d'une quelconque façon à sa bataille l'opposant aux défenseurs de la Terre mais il savait ô combien il était préférable qu'il n'ait jamais à recroiser sa route. En parlant de ce mystérieux guerrier de l'espace justement, la conversation semblait tourner autour de cette espèce. Vegeta qui retourne en famille sur sa planète natale, le retour de Broly et sur le trône qui plus est ! Quelle catastrophe allait donc encore arriver ? Le retour de Cell, peut-être ?!

« Et ben ! Quand je vous entend j'ai l'impression qu'il s'est passé plus de choses sur Terre en un mois que ces quinze dernières années ! »

C'en était presque à croire que les méchants avaient attendue l'absence de Goku pour repointer le bout de leur nez. Pour des raisons obscures, la planète bleue était souvent prise pour cible par des êtres aux intentions malveillantes, l'habitant du coin peinait à imaginer ce qui aurait pu se passer sans l’intervention de ses amis. Cela dit, Tien Shin Han marquait un point concernant leur ancien adversaire : le fils de Paragus était certes un guerrier au potentiel infini mais, lui, un roi ? Son vieil ennemi ignorait lui même comment l'idée a bien pu lui venir en tête. Un roi... il aimait vraiment s'embêter avec ce genre de choses ? Cela lui rappelait l'époque ou le Tout-Puissant lui avait proposer de prendre sa place. Évidemment, le martialiste avait refusé tout de suite ce titre, pour ne pas dire la patate chaude !

« C'est bizarre, il n'avait pas l'air du genre à s'en préoccuper... »

Les bras croisés, il réfléchissait encore un peu à l'intérêt qu'il aurait à s'emparer d'un royaume. Aurait-il en tête d'attaquer la Terre ? Non, si c'était le cas il serait déjà là alors ce n'est pas possible. Et puis notre héros savait bien une chose : les habitants de la planète Vegeta ne sont plus ceux qui anéantissaient des populations entières pour ensuite les revendre au plus offrant.

« Quand j'ai... enfin, quand Vegeto demandé à Zarama de ressusciter les victimes d'Auros et de sa guerre, il lui a bien précisé de ne ramener que les personnes bienveillantes. S'il a bien réalisé ce souhait, Vegeta ne devrait pas avoir trop d'ennemis là bas. »

*Du moins j'espère.*

La seule manière de le confirmer restait de s'y rendre pour en avoir le cœur net. Il se peut que certaines choses aient changées depuis la réalisation de ce vœu et puis la population de Paragus a déjà eut le temps de se mêler au reste des habitants. De toute manière, s'en inquiéter ne changera rien. Le mieux à faire était de se concentrer sur l'organisation du groupe afin de défendre leur terres aux mieux mais cette conversation ne fut pas sans quelques remontrances de la part de certains.

« Désolé ! Je l'aurais pas fait si j'avais su que l'univers entier serait contre nous en si peu de temps ! »

Cet imbécile pouvait dire ce qu'il voulait, ce n'était pas en agitant les bras vers l'avant ou avec de plates excuses qu'il allait arranger les choses : c'est pouvoir son scellés et maintenant que c'était parti pour durer, on dirait bien qu'il allait devoir mettre les bouchées doubles pour arranger la situation dans laquelle il s'est mis tout seul. Évidemment, le triclope lui demanda s'il était possible de revenir voir Dendé pour faire marche arrière mais...

« Et bien... »

Le regard fuyant, l'élève du Maître des Tortues se gratta la joue brièvement avec son index. Comment allait-il bien lui annoncer ça ?

« … je crois que c'est parti pour durer en fait. Héhé... »

Et ben bravo ! Et comme si ça suffisait pas, Krilin venait de sous-entendre qu'il s'était fait avoir. Vegeta aurait été en pleine forme pendant son combat ? Non, ce n'est pas possible, on lui aurait menti ? Il ne savait pas trop que dire, non seulement pour faire face aux reproches du groupe ou pour réaliser qu'il allait devoir doubler ses efforts pour revenir à un niveau de puissance assez correct pour dissuader quiconque de s'en prendre à ce monde.

« T'es sûr de ça Krilin ? C'est Mister Popo qui me l'a dit pourtant... et puis Dendé me l'a confirmé aussi. »

Non, non. Il n'aurait eut aucune raison de lui jouer un mauvais tour. En plus d'être un fervent serviteur du nouveau dieu, Mister Popo était à la fois un guerrier aguerri en plus d'avoir été un jour son entraîneur. Ces intentions n'étaient pas mauvaises et ça, le martialiste ne le savait que trop bien.  

« Si tu veux mon avis, les efforts de Vegeta on finit par payer mais pas d’inquiétude ! Même dans le pire des cas il me reste toujours une potara, regardez ! »

Il l'a sorti d'une poche intérieure de son Gi comme s'il s'agissait d'un remède miraculeux. La boucle d'oreille ornée d'un bijoux jaune et rayonnant s'illuminait comme une lueur d'espoir sous le ciel orangé de ce soir. Son Goku n'était peut-être plus aussi puissant qu'il ne l'était avant mais cette fois il était bien présent et il amenait avec lui un moyen de juguler le mal s'il venait un jour à refaire surface.

« C'est lui qui a la deuxième par contre mais je pourrais le rejoindre en un instant avec le déplacement instantané de toute façon alors ne vous bilez pas, vous vous en êtes très bien sortis sans moi les gars. »

Il l'a rangea aussitôt qu'il l'avait montré. L'heure du dînez fut annoncée et tout le monde fut inviter à s'installer. D'ailleurs, il n'aura pas fallut attendre longtemps pour que des piles de bols vident ne se forment autour de deux ogres qui se complaisaient à manger de grandes quantités. Cela n'empêcha en rien le père de famille d'écouter l'ancien disciple du Maître des Grues parler de sa relation amoureuse (mais également de la catastrophe qu'il en résultait) avec Lunch. A vrai dire, ses problèmes avec elle ne le concernait pas mais d'un autre coté il ne pouvait s'empêcher de le comprendre. Fonder une famille, c'est avancer ensemble, de nouvelles responsabilités et beaucoup de temps à consacrer. Par ailleurs, Chichi tilta lorsque le nom de la criminelle fut mentionner.

« Justement, je l'ai vue passer devant la maison, en moto. C'était la semaine dernière. Elle portait un gros sac blanc et m'a demandé si tu étais passé récemment. Je comprends mieux maintenant. »

Oh oh ! ça voudrait dire qu'elle était déjà venue le chercher par ici ? Ça sentait pas bon pour quelqu'un tout ça. Une fois les repas servis, Chichi s'installa à son tour entre son fils et son mari qui vida sa bouche avant de poursuivre.

« Ah oui on dirait qu'elle te lâchera jamais. Je suppose que discuter n'est même plus possible une fois qu'elle a éternué, pas vrai ? »

Si par « discuter » il entendait se mettre à terre et garder les mains sur la tête en obéissant bien sagement à ses injonctions alors oui, discuter serait envisageable... mais bon, à qui jeter la faute. A Lunch ou bien à celui qui s'est dit qui se serait une bonne idée de se mettre en couple avec une demoiselle qui devenait complètement dingue à chaque fois que ses cheveux tournaient au blond ? Comme le dit l'adage, le cœur à ses raisons que la raison ignore. De plus, c'était le genre de combat que Tien allait devoir gagner tout seul cette fois là. La meilleure chose que ses amis pouvaient faire pour lui était de l'encourager ou lui souhaiter bonne chance.

« En tout cas c'est bien que tu poursuives l’entraînement ! Et puis je crois bien que t'es le dernier à maîtriser le style de la Grue, non ? »

C'est vrai, Chaozu qui se montrait encore plus rarement que son acolyte et à part lui, nul ne savait s'il avait continué l’entraînement de son coté. Ne parlons pas non plus de Tsuru-Sennin ou de Tao Pai Pai qui se servaient de leurs connaissances en arts martiaux pour former des assassins de la pire espèce. Si quelqu’un devait transmettre son arts pour faire le bien autour de lui, ça ne pouvait qu'être Tien Shin Han. Du coté de Yamcha, celui que l'on connaissait autrefois sous le nom de « bandit du désert » n'avait pas chômé non plus et ce malgré une petite interruption au cours de son entraînement. Et oui, il a remporté un tournois sur une autre planète ! Le bougre ne s'est pas donné la peine de prévenir ces amis, peut-être cherchait-il seulement à se débrouiller seul pour éviter de se couvrir de honte si les choses tournaient en sa défaveur ? Malgré ses efforts, la chance n'a pas toujours été de son coté.

« Ah bon ? C'était sur quelle planète ? Elle est loin ? » demanda Goten.

« Oooh ! Dis moi, c'était quand ? »

Malgré son enthousiasme apparent, son père se senti tout de suite menacé par le regard de sa bien aimée, regard qu'il eut le malheur de croiser au cours d'un bref instant. Chichi n'avait pas besoin de dire un seul mot pour que le message qu'elle veuille lui faire passer soit clair : n'y pense même pas, tu restes à la maison et tu joues un rôle de père exemplaire ! En parlant de cela, Krilin, C-18 et leur fille se sont installés à Satan-City. Il fallait bien dire que cette ville animée attirait beaucoup les regard, ses commerces et ses activités nombreuses et attractives faisaient tout son charme.

« Ah c'est drôle, Gohan s'est installé là bas il y a pas très longtemps ! Tu sais c'est un adulte maintenant, j'espère qu'il est toujours aussi assidu dans ses études. »

C'est sûr qu'il s'en sort très bien sans l'influence de son père quand il s'agit d'apprendre et d'assurer son avenir professionnel. Cela dit et malgré les événements, Krilin avait bien l'intention de se remettre sérieusement à l’entraînement, chose que son ami approuva du chef avec un sourire confiant.

« Oh tu sais, si tu cherches du travail ils recherchent du monde dans la police en ce moment. Fort comme tu es, tu devrais grimper les échelons en un rien de temps. » affirma Chichi en se resservant.

*Je ne le proposes pas à Goku parce qu’il serait incapable de se plier aux ordres. Monsieur le héros n'en fait qu'à sa tête.*

« Krilin dans la police ?! Tu trouves que ça lui conviendrait ? »

« Tout à fait. Qu'est-ce que tu en dis, toi ? » demanda t-elle à l'intéressé.

En omettant le fait qu'ils ont un jour stoppé une course poursuite pour littéralement casser du flic et offrir un le gîte à une braqueuse de banque, oui, notre ami était tout à fait qualifier pour rejoindre les forces de l'ordre. Pour changer un peu de sujet, le triclope annonçait l'arrivée imminente de leur ami le Namek. Ça faisait longtemps que Goku ne l'avait pas revu et le savoir dans les environs renforçait sa confiance en ce qui concernait la défense de la Terre.

« Oh bah c'est super ça ! J'espère qu'il se porte bien. »

Il n'allait pas tarder à le savoir de toute façon. Un autre sujet, litigieux cette fois-ci était le Tenkaichi Budokai. Bien sûr que le saiyan en avait entendu parler, c'est même son fils qu'il lui l'avait annoncé plus tôt dans la journée mais si il avait le droit d'y participer ? Alors là c'était une autre histoire. La mère de famille sembla fusilla du regard le pauvre fou qui eut l'audace d'en faire mention. Comment osait-il répandre sa mauvaise influence sous son toit ? Ne l'entendait-il pas grincer des dents à la première syllabe ? C'était trop tard pour faire demi tour de toute façon, Yamcha se faisait une déjà une joie d'y participer tandis que Krilin était déjà de la partie. Elle aurait bien mis en avant son caractère si l'attention du groupe n'avait pas été retenue par l'arrivée de Piccolo. En le voyant arriver depuis la fenêtre, le petit sortit de table pour lui ouvrir la porte, tout sourire.

« M'sieur Piccolo ! »

« Yo, Piccolo ! Ça fait plaisir de te revoir !»

Le voilà bien accueilli, tandis que Chichi partait chercher une chaise supplémentaire, le martialiste le salua d'un signe de main avec sa désinvolture habituelle. Ceci étant dit, il ne fut pas épargné de la remarque de l'arrivant qui avait (comme tout le reste du groupe) une bonne raison de se mécontenter de son absence. A force de s’entraîner, ce bougre ne voyait même pas le temps passé, inutile d’expliquer pourquoi il est privé de tournoi quel qu'il soit cette année et doive s'en cantonner à s'occuper du potager. Il faut dire que le concerné ne put qu'afficher un petit sourire gêné : il ne lui servait à rien de se confondre en excuses, le tout était maintenant d'être efficace, toutefois il y avait quelque chose qu'il ne comprenait pas dans ce qu'il disait.

« Coiffé au... ben non qu'est-ce que tu racontes ? » marmonna t-il en touchant les cheveux.

Et puis ça voulait dire quoi ? Vegeta n'a jamais touché à sa belle chevelure brune, il dit des conneries lui !

« Des fois tu me fatigues. » souffla sa compagne.

Difficile de ne pas comprendre qu'il n'a jamais été très doué pour saisir le sens caché derrière les mots ou celui de certaines expressions. On reconnaissait là son innocence presque enfantine mais le mentor de Son Gohan avait bien raison : Vegeta était plus fort que lui désormais et son rival avait tout intérêt à faire de sérieux efforts pour récupérer son niveau. Si beaucoup y voyait une erreur dans cette perte en puissance volontaire, ces deux là y voyaient par contre une opportunité de parfaire leur art du combat, un art qui ne pourra pas être mis en valeur au cours du prochain championnat malgré tout. Déjà parce que le Prince des saiyans était bien trop occuper pour s'en mêler mais aussi parce que l'intéressé avait l'interdiction formelle d'y participer.

« Pour votre gouverne, il n'est pas question que mon Goku participe au Tenkaichi Budokai ! Il a déjà été s’entraîner pour combattre à droite, à gauche pendant un bon moment alors maintenant qu'il est de retour vous êtes priés de ne pas lui mettre ça dans la tête. EST-CE QUE JE SUIS ASSEZ CLAIRE ?! »
L'Entrainement vespéral Icegif-1133

La voilà furax maintenant. Inutile de demander à son mari de la calmer, son mari se faisait tout petit et son fils n'osait même pas l'ouvrir. Le pire c'est quelle avait raison en plus. On ne pouvait pas vraiment lui en vouloir et la faute revenait entièrement à l'élève de Tortue Géniale. Ses absences répétés ont pour le moins été remarquées depuis son combat l'opposant au dieu de la destruction. Au moins il était de retour et en forme, c'était le plus important.

« Et bien je pense que Chichi a tout résumé, je suis parti m’entraîner un moment chez Kaio, puis j'ai voyagé et honnêtement je n'ai pas vu le temps passer. Haha... si j'avais su que la Terre en danger, j'aurais débarqué sans me faire attendre. »

Mais les héros savent se faire attendre et lui il était un vrai champion dans ce domaine. Au moins il n'y a rien eu de trop grave cette fois-ci. Maintenant que Zamasu est vaincu, la victoire de la Z-Team devrait refroidir les personnes malintentionnées pour bon moment. La fille de Gyumao déposa un verre d'eau sur la table à la place qu'elle désigna pour le Namek. A défaut d'être un gros mangeur comme tous les autres, ce dernier sera facile à sustenter. Quant à Goku, il ne tarda par à lorgner sur le sac avec lequel il se trimballait. Aussi ne put-il pas s'empêcher de lui demander ce que c’était en le voyant avec.

« Tu as amené quelque chose ? Qu'est-ce que c'est ?»

Découvrons-le sans attendre.
Tienshinhan
Tienshinhan
Terrien
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 07/12/2022
Nombre de messages : 37
Zénies : 980

Techniques
Techniques illimitées : Dodonpa | Puissance colossale | Zanzōken | Taiyōken
Techniques 3/combat : Shiyōken | Shishin no Ken
Techniques 1/combat : Kikōhō

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: Re: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral ClockMar 28 Nov 2023 - 22:16
Malgré toutes les préoccupations qui hantaient la planète bleue, Son Goku s’évertuait à conserver ce même sourire, cette même légèreté caractéristique. Bien que son pouvoir semblait scellé pour « un bon moment », il dégageait toujours une confiance irradiante, une sorte d’aura inquantifiable de motivation. Difficile d’arracher un tant soi peu de sa détermination à un tel personnage, Tienshinhan en savait quelque chose. Ainsi, il ne fut pas réellement surpris d’apprendre que son ami comptait bien repartir de zéro, tout comme Vegeta en somme. Afin d’ajouter un peu de concret à ses dires, le saiyan élevé sur Terre dégaina de sa ceinture un potala, celui qu’il utilisa lorsqu’il fusionna pour constituer le redoutable Vegeto. Une belle trouvaille qui ne manquerait pas d’être utile, à condition que le concerné ait la présence d’esprit de s’assurer que son associé dispose également d’un exemplaire. Mais là encore, le héros terrien appuya qu’avec son déplacement instantané, il pourrait rejoindre Vegeta en moins de temps qu’il en fallait pour le dire. C’était une bonne chose. Bien que le Triclope n’ait jamais affronté Buuhan, il eut tout même combattu Buutenks. Certes, il ne s’agissait là que d’une échauffourée d’environ dix secondes, mais ce fut bien suffisant pour qu’il prenne en considération la bête de puissance qu’il fallu être pour le vaincre. La technique de fusion divine était tout simplement une aubaine inespérée, une sorte de carte suprême qu’il fallait toujours avoir dans son jeu.

Vint ensuite l’heure du repas, Tienshinhan y exposa sommairement les raisons de son absence : Lunch. Une situation complexe qui n’avait rien à voir avec de quelconques conflits intergalactiques. Et pourtant, c’était bien là un sujet qui tracassait l’ermite encore plus que le retour de Broly. Et lorsqu’il eut fini d’exposer sa triste position, Chichi précisa avoir vu passer la femme fatale par ici, il y a à peine une semaine. Le sang du terrien ne fit qu’un tour et son rougissement s’intensifia légèrement. Elle était dans les parages ? Elle n’allait sans doute pas tarder à débarquer !

« Elle est passée par ici ? J’espère qu’elle ne compte pas revenir. »

S’inquiétât-il, Lunch était dangereuse quand elle avait une idée en tête. C’était une femme téméraire et casse-cou qui ne manquait pas de motivation pour le traquer. Mais il ne pouvait pas laisser l’angoisse le priver du plaisir de retrouver ses amis, d’autant que l’avenir de la Terre était en jeu. Krillin était compatissant face à cette drôle de situation, il fallait dire qu’il avait été lui aussi confronté à cette furie à mi-temps. Quant à Yamcha, il se montra plus rassurant, évoquant l’idée que les circonstances allaient sans doute changer avec le temps. C'était vrai, Tien allait fatalement devoir faire son choix : arrêter de fuir, ou assumer de le faire pour le restant de ses jours. Le champion de la grue hocha lentement la tête en échangeant un regard mitigé mais souriant au loup du désert. Finalement Son Goku ajouta son petit commentaire, mentionnant évidement l’attitude très changeante de Lunch. Elle était littéralement scindée en deux personnalités distinctes, ce qui en faisait une personne très peu fréquentable. Et pourtant, c’est bien ce qui plaisait à Tienshinhan. Il l’aimait aussi batailleuse que calme, aussi directe que moelleuse. Cela ne rendait pas le dialogue facile, pour sûr, mais c'était une situation qu’il avait naturellement choisi d’accepter en sortant avec elle.

« Ce n’est pas une tasse de thé, mais je trouverais le courage de lui parler, une fois que j’aurais pris ma décision. »

Car il ne savait pas ce qu’il voulait faire de son avenir. Jusqu’à maintenant, il avait toujours cherché à devenir plus puissant afin de rattraper le niveau de Son Goku et des saiyans en général. Mais bien qu’il demeurait l’un des martialistes les plus rigoureux de la planète, le fossé qui le séparait des guerriers de l’espace restait indescriptible. Il était assurément difficile de garder une bonne motivation avec un tel constat, celui qui inscrivait noir sur blanc, d’avance, sa défaite. Cependant, une lueur s’imposa à son esprit lorsque le maître de maison mentionna le statut de Tienshinhan. Il était le dernier pratiquant respectable de son art. Chaozu avait arrêté l’entrainement, quant aux frères l’ayant formé, ils n’étaient que des bandits sans foi ni loi. En théorie, il était le dernier héritier du haut couteau à grue. Cela signifiait que son école risquait de disparaitre, et ses techniques anciennes avec. Quel gâchis… Le visage du Triclope se porta à ses pieds, comme s’il ne s’en rendait compte que maintenant.

« C’est vrai. »

Avouât-il, la mine triste.

Tous ses souvenirs, sa jeunesse et ses amis, tout cela, il l’avait construit parce qu’il avait été l’élève de Tsuru Senin. Bien sûr, il ne s’agissait pas d’une voie simple et parfaitement saine, mais elle restait la pierre fondatrice de l’homme qu’il était aujourd’hui. Devait-il rencontrer son ancien maître dans l’espoir qu’il prenne de nouveaux disciples ? Après tout, il était un artiste immortel.

Non, il ne le méritait pas, il n’était qu’un brigand, un menteur, un faible d’esprit.

Il agita la tête, isolé dans son propre espace-temps, coupé de la discussion qui s’articulait à côté de lui.  

Il ne restait plus rien de son école, la seule personne capable de transmettre correctement les valeurs de l’art de la grue, c’était lui. Mais était-ce une envie ou un devoir ? Tienshinhan se sentait d’un coup responsable, le poids de son savoir millénaire s’appuyait sur ses épaules, l’écrasant aussitôt d’une mission qui le dépassait. Devait-il donc devenir un grand maître ? Remplacer Tsuru Senin ? Ce dilemme risquait de le hanter, une autre question à élucider en somme. Il poussa un petit soupir discret et regagna sa concentration, releva son visage vers ses interlocuteurs. Il avait immanquablement raté une partie des explications de Yamcha, mais il parvint à saisir son aventure sur une lointaine planète depuis laquelle il aurait remporté un tournoi d’arts martiaux. C’était impressionnant, il n’était pas du genre à cacher de tels exploits ! L’ermite vint donner un petit coup de coude amical contre l’épaule de son ami à la longue chevelure afin de le charrier gentillement.

« Petit cachotier ! Tu ne voulais pas qu’on vienne te voler la vedette. »

Déclarât-il dans un élan de taquinerie bon enfant. Evidement, l’idée de participer à un tournoi intergalactique éveilla l’intérêt de Goku, nul doute qu’il cherchera à participer à la prochaine édition. Vint ensuite les histoires de Krillin. Ce dernier avait troqué son kimono pour vivre à Satan City auprès de C-18 et sa fille Marron.

Visiblement, ses principales préoccupations tournaient autour de l’obtention d’un emploi ; il était mal tombé, sur sa liste d’amis, personne ne saurait l’aider. Il fallait dire que la Z-team n’était pas très bien intégrée à la société, Tienshinhan n’avait même pas de téléphone. Son Goku avait bien passé quelques entretiens d’embauche, mais rien de bien concluant. Chichi demeurait la mieux renseignée par l’intermédiaire de son fils qui s’était lui aussi installé en ville. De ce qu’elle disait, la police locale recrutait, un poste qui semblait tout à fait approprié pour un profil comme celui de Krillin. Malheureusement, les nouvelles menaces l’intimaient à abandonner cette idée pour reprendre l’entrainement, chose qu’il comptait bien, faire mais sans un grand panache.

« Le choix t’appartient, mais je serais heureux de combattre de nouveau à tes côtés. »

D’ailleurs, c’était littéralement ce qu’ils avaient fait aujourd’hui en se frottant à Black puis Léviathan.

Le tournoi fut alors évoqué, Tienshinhan comptait bien remporter cette nouvelle édition. Il s’était entrainé sans relâche afin de défaire n’importe quel martialiste. Bien évidemment, il se doutait qu’un duel contre Son Goku ou Vegeta serait très difficile, mais un combat acharné n’était jamais perdu d’avance. Puis, il avait préparé des techniques pour se démarquer des précédentes éditions. Le tenkaichi budokai éveilla immédiatement l’intérêt de tous les Z-warriors.

« Yamcha, Krillin, vous participez ? Tant mieux, je veux voir ce que vous valez après tout ce temps. »

Surtout pour Yamcha, il était supposément avoir laissé tomber les arts martiaux et pourtant il disait avoir remporté un tournoi extraterrestre !

Piccolo poussa le pas de la porte, se présentant sommairement avant de mentionner le tournoi. Le fils du roi démon ne venait pas les mains vides, il déposa un petit sac sur sa chaise, sans en préciser le contenu. Oh ça non, il était trop occupé à charrier l’absence de Son Goku lors de la précédente grande bataille. Ceci avant de mentionner à son tour le Tenkaichi Budokai, un événement qui ne manquait pas de l’intéresser. Les choses se corsaient, Piccolo n’était pas un enfant de cœur et disposait d’un arsenal de techniques redoutables ! Mais d’un autre côté, il s’attendait à une telle annonce, il n’avait pas proposé un entrainement à Petit Cœur pour faire l’intéressant.

« Donc nous sommes déjà quatre… »

Compta le terrien avant de se tourner vers Son Goku dans l’espoir d’obtenir une cinquième participation. Mais c’est alors que Chichi libéra sa puissante colère. Elle se retourna brusquement vers le groupe, les yeux ampli d’une fureur indescriptible qui cloua le martialiste contre sa chaise dans un silence de plomb. Une véritable aura de meurtre s’évadait de la fille de Gyumao, assez puissante pour que sa volonté ne soit pas discutée : Son mari ne participera pas au tournoi. C’était indiscutable et Tien se contenta d’hocher mollement la tête.

« D… d’accord… Nous sommes quatre, donc. »

Terminât-il d’une voix légèrement tremblante en se tournant vers les participants « autorisés ». Goku expliqua ensuite les raisons de son absence : il s’était entrainé et avait voyagé un peu partout sans prendre en considération son environnement. Ce n’était pas bien étonnant, il avait toujours été un aventurier aux décisions improbables. Il suffisait de mentionner son souhait de ne pas être ressuscité après la défaite de Cell pour pleinement prendre conscience du décalage qui l’animait. Son Goku eut tôt fait de plutôt questionner Piccolo sur le mystérieux sac qu’il transportait. Tienshinhan était tout ouïe, le combattant Namek n’était pas vraiment du genre à transporter des babioles inutiles.



Quand le groupe obtint une réponse, le champion de la grue prit les devants et se leva pour interpeler le dernier arrivé. Comme il l’avait demandé, il comptait bien se mesurer à Petit Cœur dans un duel qui c’était trop longtemps fait attendre. L’affrontement s’annonçait difficile, mais le Triclope souhaitait mettre à l’épreuve ses nouvelles techniques à l’approche du tournoi.

« Piccolo, je te propose qu’on aille se battre dès maintenant. »




Yamcha
Yamcha
Terrien
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 20/12/2021
Nombre de messages : 37
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 350

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha / Sokidan / Roga FuFu Ken / Morsure du Soleil
Techniques 3/combat : Super Kamehameha / Shin Roga Fufu Ken
Techniques 1/combat : Super Sokidan

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: Re: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral ClockVen 8 Déc 2023 - 1:11
Yamcha écouta et observa la réaction de tout le monde. Globalement, ils eurent la même réaction : ils étaient étonnés d'apprendre ce qu'il avait fait. Leur réaction était une petite victoire pour le champion de base-ball. Après tout, il savait pertinemment qu'il était certainement le plus faible parmi eux. Mais ce qui le surprit tout de même, c'était la question que presque tout le monde se posait, il semblerait : pourquoi ne les avait-il pas prévenus ? Et bien, en réalité... Lui-même ne le savait pas réellement. Il avait sûrement dû avoir une raison. Mais il l'avait oubliée. Il se gratta l'arrière de la nuque, gêné et en rit légèrement :
- Haha ! Je sais plus vraiment ! Peut-être car je voulais mon quart d'heure de gloire, qui sait ?
Il y songea tout de même. C'était probablement pour cela. En tout cas, ils embrayèrent plutôt rapidement sur le sujet du Tenkaichi Budokai. Et ils étaient excité à l'idée d'y participer, sous la bonne humeur. Du moins...Tous sauf une personne. Chichi n'était absolument pas de cette avis et elle n'hésita pas à le faire comprendre en criant et en s'énervant rapidement. Yamcha en fut presque tétanisé, acquiesçant rapidement comme s'il était d'accord :
- Nous...Nous sommes donc quatre désormais... 
Personne ne pouvait vraiment contester le choix de Chichi. Il fallait être suicidaire pour oser le faire. Et Yamcha ne l'était clairement pas. Aussi, il ne chercha pas à discuter ce choix. De toute façon, il connaissait "bien" Chichi, depuis qu'elle était petite. Disons plutôt qu'il savait à quel point elle pouvait s'avérer dangereuse. Elle avait bien failli le tuer à leur première rencontre.

- J'ai hâte de voir à quel point vous êtes forts, les gars, sourit Yamcha à cette idée.
Cela faisait longtemps qu'ils ne s'étaient plus affrontés amicalement. Il n'avait pas donc idée d'à quel point ses amis pouvaient avoir progressé ou non. Et il avait donc très hâte de voir cela. Et à la surprise de Yamcha, son rival de toujours souhaitait affronter Piccolo. Sûrement voulait-il jauger ses  capités. Et cela n'était clairement pas une mauvaise idée, selon le Bandit du Désert.
- J'aimerais bien voir ça ! s'exclama-t-il joyeusement.
Mais la réponse du Namek semblait tout autre... Il disait avoir ramené quelque chose. Cela intrigua Yamcha qui se fit tout de suite beaucoup plus curieux.
Krillin
Krillin
Terrien
Masculin Age : 38
Date d'inscription : 26/12/2022
Nombre de messages : 60
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 1400.

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha | Kienzan | Zanzōken | Taiyōken
Techniques 3/combat : Kakusandan | Double Tsuibikidan
Techniques 1/combat : Senzu Bean !

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: Re: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral ClockLun 18 Déc 2023 - 7:17

« Et bien, si tu le dis... » dit-il à Goku quand celui-ci brandit fièrement une boucle d'oreille - la même que portait Kaio Shin ; sans doute celle qui permettait de fusionner - comme si c'était la solution à tous leurs problèmes. Krillin n'en était pas si sûr, mais il ne servait à rien de relancer le débat : la situation était ce qu'elle était, ils ne pouvaient que l'accepter. N'en étaient-ils pas déjà arrivés à la conclusion qu'ils s'étaient un peu trop habitués à compter sur lui ? Ils pouvaient bien le laisser se reposer - à condition que les menaces pesant régulièrement sur la Terre soient également de cet avis.

« Dans la police, hein... » fit-il d'un air pensif, accoudé à la table, la paille de son verre désormais vide encore dans la bouche. Tienshinhan lui avait fait la même suggestion lorsqu'ils avaient mangé ensemble un peu plus tôt, avant que tout ne dégénère, et apparemment, les forces de l'ordre de Satan City manquaient justement de personnel. Le moment serait donc bien choisi pour déposer une candidature.
Oui, ce n'était pas une perspective plus désagréable qu'une autre, et cela aurait le mérite de lui offrir une certaine stabilité s'il devait être pris... Mais pouvait-il vraiment se le permettre, s'il devait en plus reprendre l'entraînement ? Il avait déjà sa vie de famille à gérer ; ça risquait de commencer à faire beaucoup... Le mieux à faire était sans doute encore d'en parler à sa femme, même si la connaissant, tout salaire serait bon à prendre - d'où qu'il vienne.

« Je vais y réfléchir. Merci, en tout cas ! »

Il nota mentalement de passer voir Gohan, puisqu'ils vivaient semble-t-il dans la même ville dorénavant, mais s'abstint de le mentionner : il ne tenait pas à ce qu'on lui demande de vérifier qu'il était bien en train d'étudier. Le pauvre avait assez souffert de cette vigilante constante lorsqu'il vivait encore sous le même toit que sa mère pour ne plus avoir à en souffrir maintenant qu'il avait réussi à s'échapper !
Et puis, dans la mesure où il habitait sur place lui aussi - en plus de côtoyer de près la « mascotte » de la ville -, il pourrait être intéressant de lui demander son avis... Et éventuellement un petit coup de pouce. Si Hercule avait su convaincre les terriens de donner leur énergie à un parfait inconnu, il devait bien pouvoir persuader le chef de la police de prendre une nouvelle recrue, pas vrai ?

Finalement, ce fut au tour de Piccolo de faire son entrée. Ces mystérieuses affaires personnelles dont il disait vouloir s'occuper en priorité lui avaient pris moins de temps qu'ils n'auraient pu le croire - juste celui de partager un repas. Au moins, au vu de son régime particulier, il ne risquait pas de se sentir lésé comme auraient pu l'être d'autres invités ; ce n'était de toute façon pas comme si Goku avait laissé quoi que ce soit à manger une fois sûr qu'ils en avaient fini de leur côté...
Le Namek s'installa à leurs côtés à sa manière, préférant rester debout que subir l'inconfort d'une chaise qui ne lui était pas adaptée - et à laquelle sa tenue ne devait que peu convenir, ayant été reconstituée, sa longue cape y compris ; Krillin savait, pour l'avoir déjà portée, que ça n'avait rien de pratique.
Manifestement, lui aussi avait entendu parler du tournoi et - sachant désormais qu'il ne serait pas le seul à y aller - avait bien l'intention de prendre part aux festivités. Voilà qui réduisait encore un peu leurs chances de livrer une belle performance avant d'être éliminés. Ben tiens ! Il ne manquait plus que ça.
Comme au bon vieux temps... songea Krillin avec dépit.
Au moins serait-ce un bon entraînement ; c'était-ce qu'il fallait se dire ; et puis, C-18, elle, pourrait avoir ses chances... Déjà plus que lui.
Néanmoins, avait que Goku ait pu manifester lui aussi la volonté de participer - comment aurait-il pu en être autrement ? -, sa femme lui coupa l'herbe sous le pied, lui interdisant formellement de participer - et à eux de l'y encourager. À en juger par son emportement, même lui faire miroiter l'argent de la récompense ne suffirait pas à la faire changer d'avis, cette fois.

« D'accord, d'accord ! On ira sans lui ! Ne t'énerve pas ! » fit fébrilement Krillin, agitant les mains devant lui comme pour se protéger de cette colère qu'il n'avait rien fait pour mériter. Certes, c'était malheureux pour son meilleur ami, qui aurait aimé renouer avec cette tradition vieille de près de trente ans sans l'ombre d'un doute, mais il n'y aurait pas de négociations possibles.

« Désolé... » fit-il piteusement à l'adresse de celui-ci une fois la tempête passée, non sans garder le volume de sa voix assez bas pour s'assurer que ladite tempête n'entende rien.

Et puis, d'un point de vue parfaitement égoïste, il fallait bien avouer que ça leur permettrait certainement à tous de mieux se placer dans le classement final ; même privé d'une partie de ses forces, Son Goku restait un adversaire redoutable. Et sans lui pour rafler la mise, à moins d'une surprise, le Namek était sans doute celui dont il fallait le plus se méfier... Même si les autres n'étaient pas en reste.

Les explications fournies par son condisciple sur les raisons de son absence n'étaient d'ailleurs pas bien satisfaisantes, mais... L'on pouvait difficilement dire qu'elles étaient étonnantes pour qui le connaissait vraiment. Comme lui. Car exception faite de sa moitié, Krillin le côtoyait depuis plus longtemps que tout le monde à cette table ; plus qu'assez pour savoir qu'il lui arrivait de disparaître de la sorte, parfois même pendant plusieurs années pour ne revenir qu'au dernier moment, quand on avait le plus besoin de lui.
Sauf cette fois, apparemment - mais puisque Vegeta était là, en avaient-ils vraiment besoin ?
Et puis, il n'avait pas de comptes à leur rendre ; il pouvait bien faire ce qu'il voulait. Aucun contrat, aucun serment sacré ne faisait de lui le protecteur de la Terre attirtré ; c'était juste ainsi que les choses s'étaient faites naturellement. Une habitude qu'ils avaient prise malgré eux - une mauvaise habitude, dont ils allaient devoir se défaire, dorénavant.
De son côté, Tienshinhan avait proposé un duel à Piccolo avant qu'ils ne quittent la Capitale de l'Ouest, et ne manqua pas de lui rappeler maintenant qu'il était de retour parmi eux. De toute évidence, il ne comptait pas laisser au grand homme vert l'occasion de se défiler - même s'il était fort peu probable que ce soit son intention.

« Vous voulez encore vous battre ? Vous n'en avez pas eu assez ? » fit Krillin en sortant de table, commençant à ramasser les innombrables plats dans l'espoir que ça l'aide à regagner les bonnes grâces de la maîtresse de maison.

D'accord, ils avaient eu un copieux repas et le temps du trajet pour se remettre à la fois de leurs blessures et de leurs émotions, mais de là à vouloir s'y remettre immédiatement après avoir - littéralement - dû lutter pour sauver leurs vies un peu plus tôt...  C'était dire s'ils étaient motivés ! La question était cependant rhétorique : il se doutait bien qu'ils ne risquaient pas de changer d'avis, enthousiastes à l'idée de la compétition à venir. Résigné, l'ancien moine se tourna vers Yamcha :

« Je suppose qu'on devrait s'y mettre, nous aussi, si on ne veut pas se retrouver à la traîne... Son Goku, tu veux t'entraîner avec nous ? »

Krillin jeta un regard anxieux du côté de la cuisine où était retournée Chichi pour commencer la vaisselle. Cela, au moins, il devait en avoir le droit : qu'importe ses absences récentes, il était peu probable qu'elle parvienne à l'empêcher de s'entraîner tout court, et à cette heure-ci, il ne devait plus avoir de travail aux champs pour la journée. Mais... On ne sait jamais. Ce ne serait certes pas la même chose que de prendre part au Tenkaichi Budokai, mais c'était toujours mieux que rien - et ça leur permettrait de voir à quel niveau il avait « régressé ».

Néanmoins, le visage caché derrière les assiettes qu'il continuait d'empiler - lesquelles commençaient à approcher dangereusement le plafond -, l'élève de Tortue Géniale n'avait pas remarqué que l'attention s'était tournée vers le sac qu'avait ramené Piccolo. Ce n'est qu'en penchant la tête sur le côté pour s'assurer de ne pas se prendre les pieds dans une chaise qu'il se rendit compte de son existence.

« Ben quoi ? Qu'est-ce qu'il y a, là-dedans ? »
Piccolo
Piccolo
Namek
Autre / Ne pas divulguer Age : 35
Date d'inscription : 02/08/2023
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Bunshin, Kaikōsen, Chō Makōhō, Mashu, Vitesse
Techniques 3/combat : Makankōsappō, Chōbakuretsumaha
Techniques 1/combat : Gekiretsu Kōdan

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: Re: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral ClockMer 20 Déc 2023 - 15:11
Il avait beau être le plus grand guerrier de la planète, Son Goku restait Son Goku…
Soupirant à l’incompréhension du Saiyan devant son allusion à Vegeta, Piccolo se garda de faire une remarque dont se chargea bien elle-même Chichi. De toute évidence, le sujet du Tenkaichi Budokai était sur toutes les lèvres… Enfin… Presque toutes les lèvres. La maîtresse de maison, elle, n’était absolument pas favorable à la participation de son mari à l’évènement ! Soucieuse de passer un peu de temps avec l’homme de sa vie qu’elle ne voyait que trop peu, cette dernière prit la parole en haussant le ton, fusillant du regard les martialistes qui se raidirent instantanément, et cela valait aussi pour l’homme vert !


« T-très claire ! »

Limpide, même. Piccolo déglutit sur le moment… Il n’avait jamais su pourquoi, mais Chichi avait une aura démentielle pour ce genre de coups de pression. Lui qui par le passé souhaitait même mettre le monde sous sa coupe craignait aujourd’hui le courroux de la ménagère. C’était carrément sous son impulsion qu’il avait été poussé à passer – et à rater – le permis de conduire aux côtés de Son Goku. Quelque part, il en venait même à se demander si Videl elle aussi finirait ainsi pour terroriser le pauvre Gohan. Un destin bien sombre pour le pauvre scientifique en herbe. Il n’y avait plus qu’à prier pour que sa femme reste aussi calme qu’à son habitude. En tout cas, cela clarifiait la situation sur le protecteur de la Terre : ce dernier allait et venait un peu partout pour s’entraîner et voir du pays sans se douter de rien… Qu’est-ce qu’il ne fallait pas entendre. Mais le pire, c’était qu’en connaissant le loustic, c’était sans doute vrai. Cette insouciance qu’il avait ne le quitterait jamais, on dirait.

Quoiqu’il en soit, ils ne seraient donc que quatre à rejoindre le tournoi. Yamcha avait hâte de voir les progrès de tout le monde. Enfin, y a-t-il seulement eu du vrai progrès depuis l’affaire Majin Buu ? Au contraire, Piccolo avait presque l’impression qu’ils ont tous plus ou moins rouillé, lui y compris. Avoir eu du mal contre des reliques comme le Roi Démon et son comparse Garlic était presque une honte pour lui qui souhaitait au contraire se rapprocher de la perfection martiale. Mais à trop s’entraîner sans mettre sa force à réelle contribution devait émousser ses sens. Il avait bien besoin de piqures de rappel pour se remettre dans le bain… Le combat de prévu avec Tenshinhan serait donc la parfaite occasion.

Enfin vînt le sujet délicat… Qu’y avait-t-il donc dans ce sac que le Namek avait apporté ? Goku fut le premier à poser la question, suivi de Krillin. Naturellement, la vue de ce Namek apporter autre chose que les vêtements qu’il porte sur lui était en soit déjà quelque chose de notable. L’heure était donc aux explications…
« J’imagine qu’ils t’ont déjà parlé de ce qui est arrivé aux Dragon Balls… » Regard à la fois curieux et confus de la part du Saiyan. Avait-il au moins été mis au courant ? Piccolo tourna son regard vers Krillin pour lui poser la question. « Vous lui en avez parlé, non ? » Au vu de l'air un peu gêné de ses comparses, apparemment non… Nouveau soupir de la part de l’ancien Gardien de la Terre. Ils auraient dû directement commencer par-là au vu de l’importance de cette nouvelle. Pas grave, il ferait vite…

« Bon, pour la faire courte, Dendé et les Gardiens des Dragon Balls d’autres planètes ont décidé de mettre en commun leurs lots de Dragon Balls pour n’en faire qu’un seul dispersé dans l’Univers pour éviter que nos mondes ne soient en proie à la première menace qui voudrait les rassembler… C’est un choix discutable, mais là n’est pas la question. »

Ce qui était fait était fait. Maintenant, il s’agissait de jouer les bonnes cartes parmi celles qu’ils avaient en main. Et là, c’était des bombes à retardement qu’ils tenaient au bout de leurs doigts. « Pour autant, la Terre n’est pas dénuée de boules de cristal pour autant et ce n’est pas nécessairement une bonne chose. » Dit le Namek alors qu’il sortit du sac des petites boites carrées très sobres en métal noir. Il y en avait six en tout. Piccolo ouvrit le couvercle de l’une d’entre elles pour révéler à l’intérieur la présence d’un petit orbe orange familier pour tout le monde ci-présent. Un Dragon Ball véritable, au centre de laquelle se trouvait trois petites étoiles noir comme le jais. C’était d’ailleurs le seul détail qui les différentiait du lot de Dragon Ball bien connu de nos héros, et donc la raison de son nom fort peu inspiré…

L'Entrainement vespéral A3q7

« Cela en fait peut-être les plus puissantes Dragon Balls connues, mais aussi les plus dangereuses. »

Ca, ce n’était rien de le dire… Il, ou plutôt le Namek sans Nom qui était il fut un temps apprenti Gardien de la Terre, n’avait aucune idée de l’erreur monumentale qu’il fit lorsqu’il fit appel à cette magie innée qu’il n’avait jusqu’alors jamais comprise, et le Tout-Puissant bienveillant en lui n’a donné que peu d’importance à ces boules devenues simples pierres depuis sa scission. Il a fallu que le jeune Namek qui occupait désormais le Palais l’informe de la dangerosité. « Dendé, Mister Popo et moi avons étudié leur cas et il semblerait que le moindre vœu formulé à leur dragon sacré aurait pour effet secondaire de détruire le monde, purement et simplement. Autant vous dire qu’il faut tout faire pour empêcher ça. » Affirma-t-il d’un ton qui se voulait grave. Ce n’était bien sûr pas la première menace d’ordre mondiale que le groupe avait à surmonter, mais cela en restait une… D’autant plus au vu du contexte actuel.

« Sauf que maintenant que nous n’avons plus d’autres Dragon Balls, lorsqu’un Dragon Radar cherchera des boules de cristal, il les détectera elles. C’est pourquoi j’ai décidé de prendre les devants et de les dissimuler dans ces petites boîtes de plomb qui les rendent indétectables. J’en ai déjà avalé une par sécurité, donc celui qui voudra me la prendre devra me passer sur le corps et ainsi la rendre inerte… »

Dit le Guerrier Namek avec certitude. Néanmoins, qui pouvait savoir si cet acte suffirait ? Le premier malfrat doué avec un scalpel pourrait le lui enlever du ventre sans lui ôter la vie… Non, il lui fallait plus de garanties de ne plus jamais voir ces Dragon Balls les unes avec les autres… Piccolo referma la boîte de plomb précédemment ouverte, la faisant glisser sur la table, elle et les cinq autres, vers ses interlocuteurs.

« Mais pour être plus prudent, j’ai pensé que je pourrais vous laisser la surveillance de quelques-unes d’entre elles. Surtout toi, Son, puisque j’ai cru comprendre que ta famille gardait la Suu Shinsuu depuis longtemps… Enfin, jusqu’à l’arrivée de Raditz, disons. »

Gohan lui avait déjà parlé de cette histoire. La raison pour laquelle ses parents avaient, il y a longtemps, trouvé intelligent de le faire se balader avec un chapeau surmonté d’une Dragon Ball. Le jeune demi-Saiyan lui raconta alors que la personne qui avait élevé son père Saiyan n’était autre que celui à qui il devait son nom, Grand-Père Gohan, et que la Dragon Ball à Quatre Etoiles était l’héritage qu’il légua à Goku. Devenu relique familiale, cette boule était maintenant et probablement à jamais perdu après le choix que prit Dendé, au grand dam de la famille Son… D’ailleurs, Piccolo pourrait aussi demander à Gohan fils de garder une de ces dangereuses boules. Ou même, puisqu’ils vivaient apparemment presque ensemble, faire un saut chez Mister Satan et surtout voir Majin Buu pour leur en laisser une. Quoique, l’un peut se montrer idiot et l’autre carrément décérébré… Non, ce ne serait pas un bon choix, qu’importe à quel point Buu était fort il pouvait toujours se faire avoir par la ruse… Il fallait décidemment être bien prudent avec les personnes à qui il confierait une partie de son fardeau. Il aurait bien demandé à Vegeta, mais il était parti sans donner l’occasion à Piccolo de lui demander, sans compter le genre de gus malveillant qu’il pourrait trouver dans l’espace et exciter à la vue de ce genre de trésor… Non, mieux valait les garder à portée de surveillance tout de même. Sur Terre… Et auprès de gens fiables.

« Naturellement, vous êtes libres de refuser. Un radar ne pourrait certes pas les trouver, mais si quelqu’un de malintentionné apprenait que vous gardiez ces reliques, vous pourriez être pris pour cible. Je serais simplement rassuré de savoir que ces boules sont gardées par des personnes de confiance… »

Dit-il avec un léger hochement de tête. En plus de toutes les responsabilités qui semblait incomber d’office à ces martialistes, Piccolo leur proposait d’alourdir plus encore leurs taches. C’était peut-être malvenu, surtout de la part de celui qui a causé ce problème en premier lieu. Encore une erreur de jeunesse que le groupe aurait à gérer, en somme. Mais il n’y avait, selon Piccolo bien sûr, pas de cela entre eux. Au moindre besoin d’aide, il ne suffisait que d’un appel pour savoir que les autres, ou du moins la majorité, répondraient présent. C’était peut-être là l’une des plus grandes forces de leur équipe. Laissant les boîtes de plomb sur la table pour qui souhaitait les prendre avec lui, l’homme vert se redressa, lançant un regard au Triclope qui lui-même le zieutait. Il savait déjà ce qu’il allait dire avant même qu’il n’énonce le moindre mot.

« Je vous laisserais y réfléchir pendant que Tenshinhan et moi nous nous affronterons. »

Le Namek prit le verre qu'on lui servit et le but d'une traite avant de se diriger vers la porte. Ensemble, Piccolo et Tenshinhan quittèrent ainsi la maison, le Namek commença à prendre son envol, invitant le disciple de la Grue à faire de même.

« Allons plus loin… Je ne donne pas cher de notre peau si on endommage les champs… »
Son Goku
Son Goku
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 31/10/2023
Nombre de messages : 10
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: Re: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral ClockMer 3 Jan 2024 - 18:24
Rien ni personne ne semblait en mesure de de passer outre l'autorité suprême de la ménagère en colère. Quoi qu'ils en disent, Son Goku ne participera pas au tournoi ! La poisse ! Et lui qui était revenu plus tôt de son voyage spécialement pour ça en plus ! Et comme si cela ne suffisait pas, le pauvre Goten en était privé également, quel malheur ! Le garçon n'avait plus qu'à se concentrer sur ses devoirs... à moins qu'il ne veuille s'attirer les foudres de sa mère. La seule idée de la mettre en colère donne déjà froid dans le dos alors n'y pensons plus ! Bien que notre héros cachait une certaine déception derrière ce sourire gêné, il comprenait qu'il avait des responsabilités et qu'il ne pouvait pas toujours se permettre de passer le plus clair de son temps à s’entraîner. Non, il était temps pour lui de mettre la main à la patte et de passer un peu de temps en famille. En famille, on entretient pas les relations à coup de poing de toute façon.

« Il est arrivé quelque chose aux Dragon Balls ? »

Après avoir échangé un regard avec le reste du groupe, la réponse devenait aussi clair que l'interlocuteur du Namek semblait perdu : il n'était pas au courant.

« Désolé Piccolo mais je ne suis pas sur de comprendre. La dernière fois on a utilisé les Super Dragon Ball pour ressusciter les innocents qui ont été tués à cause d'Auros mais je ne me souviens de rien concernant celle de la Terre... »

S'ensuit un soupir de la part du fils du Roi-Démon. Puisque personne ne s'en est encore donné la peine, il allait devoir tout lui expliquer. Puisque c'est Goku, autant ne pas s’embêter avec les détails, il n'avait qu'à donner une version courte de l'histoire et le saiyan se contenterait de faire avec, comme à son habitude. Comme il l'annonçait, Dendé et les autres créateurs de Dragon Ball ont décidé de fusionner leurs pouvoirs dans un commun accord pour que ces nouveaux artefacts magiques puissent se disperser dans l'immensité de l'Univers, chose qui les rendrait plus difficile d'accès. Un choix judicieux si l'on se ne pose pas trop de questions mais à bien y réfléchir, est-ce que cela était vraiment nécessaire ?

« Mais nous aussi on devra se donner plus de peine pour les réunir pour le coup... »


C'est vrai, si le Dr.Brief était en mesure de fournir une poignée de vaisseaux dignes de ce nom afin d'explorer les confins de l'espace, Freezer disposait de toute une Flotte Galactique qu'il pourrait déployer dans le seul but d'obtenir les fameuses boules de cristal. Outre la difficulté que nos héros allaient rencontrer pour les réunir, cette idée compromettait également leur usage au prochain anniversaire de Bulma mais bon, cela n'était pas d'une importance capitale et puis rien n'affirmait que les boules de la planète bleue avaient cessées d'exister pour autant et c'est justement ce que Piccolo soulignait pour éviter toute confusion. Goku laissa s'échapper un petit soupir de soulagement en l'entendant, elles se sont avérées tellement utiles par le passé que les remplacer par d'autres, disséminées aux quatre coins de l'Univers aurait été un véritable calvaire.

« Ouf ! J'ai cru qu'on allait devoir voyager dans l'espace la moitié du temps ! »


Nos héros avaient tout intérêt à bien s'accrocher car cette révélation n'était pas la seule. Bien qu'ils ignoraient encore commun c'était possible, Piccolo (ou plutôt son prédécesseur) avait créée ses artefacts il y a bien longtemps et leurs pouvoirs étaient immenses en comparaison de celles de la Terre. En l'apprenant, le martialiste écarquilla les yeux et prit un air étonné.

« Quoi ?! Tu les cachais depuis tout ce temps ?! Et t'en parles que maintenant en plus ? On en aurait bien eu besoin contre Buu ! »


Et si ce n'était que ça. L'homme vert est resté assez vague sur le sujet mais s'il ne leur présentait ces artefacts que maintenant, c'est qu'il devait avoir une bonne raison. En tout cas, c'est ce qu'en déduisait l'élève de Tortue Géniale, sinon il ne les aurait pas cachées pendant si longtemps. Le père de Goten n'aura même pas eu besoin de poser la question, son interlocuteur lui expliqua sans plus de mystère que le moindre vœu formulé détruit le monde entier. Oui, rien que ça...

« Hiiiii ?!! Mais c'est vachement dangereux ton truc, Piccolo ! Et puis pourquoi on a de nouvelles Dragon Balls si le moindre vœu qu'on fait avec peut détruire le monde ? »


C'est vrai, maintenant qu'il le disait, le concerné se retrouvait davantage devant une bombe à retardement qu'une boule à souhait ou le souvenir de son grand-père. Encore une fois, Piccolo devait avoir de bonnes raison pour agir ainsi mais si une chose était sûre désormais, c'est que notre protagoniste ne laisserait quiconque s'en emparer, pas sans qu'on lui passe sur le corps du moins. Jusque là, le Namek semblait sur la même longueur d'onde avec lui puisque ce dernier avait déjà prit certaines dispositions en les rendant indétectables et cela sans oublier celle qu'il a avalé afin d'amoindrir les chances que l'on puisse lui la dérober.

*J'aurais fait pareil si j'étais pas quasi-certain que je m'étoufferais avec.*

C'est pour ce genre de bêtises qu'il sous-estime ses capacités mais inutile de s'attarder sur le sujet. Le groupe avait maintenant un nouvel objectif à défendre et c'est avec une détermination sans faille que l'homme de la maison accepta de partager ce fardeau avec le gardien des nouvelles boules de cristal.

« C'est vrai, j'ai pendant longtemps gardée celle de mon grand-père... »


Sa voix était emprunte d'une certaine nostalgie, la boule du vieux Son Gohan l'avait suivie au cour de ses nombreux voyages en plus de lui avoir sauvée la vie plus d'une fois. Il ignorait si cela allait toujours être le cas avec ces machinounettes capable de tout réduire à néant mais qu'importe, il allait partager cette responsabilité avec lui. D'un air décidé, il avança sa main vers la boite de plomb et en retira l'orbe doté de quatre étoiles sombres avant de rediriger son regard vers son ancien rival.

« Tu le sais déjà mais... tu peux compter sur moi. »

Avec une telle détermination dans le regard, on aurait pu lui remettre le destin du monde entier entre les mains qu'il ne reculerait pas devant de tels engagements. Il s'agissait là d'un sujet qu'il traitera toujours avec autant de sérieux qu'il le faudra. Après tout, Son Goku a toujours su se montrer digne de confiance lorsque le destin du monde était en jeu. Sachant qu'il ne serait sans doute pas seul à porter le fardeau de Piccolo et des siens, le saiyan était intimement convaincu que tant qu'ils seront ensemble, aucun être mal intentionné ne serait en mesure de formuler le moindre souhait. Toutefois, ces reliques deviendront vite une malédiction pour quiconque sera en leur possession. Espérons qu'ils seront à même de ne pas y succomber. Maintenant que nous avons fait le tour du sujet sérieux, la question du l’entraînement repointa le bout de son nez.

« Faites ça ou vous voulez mais loin d'ici ! » prévint Chichi.

La dernière chose dont elle avait besoin, c'est que quelqu'un ne détruise encore les murs accidentellement ou que ces cultures soient anéantis au cours d'un de leurs « jeux ». La pauvre avait perdu le compte du nombre de fois ou son mari ou leur fils aîné avaient causé du grabuges et ça sans parler des frais qui s'accumulaient derrière. En tout cas, le message semblait être passé pour tout le monde, enfin presque tout le monde. Alors que le repas venait de toucher à sa fin, elle lança un regard à son mari alors qu'il eu à peine le temps d'ouvrir la bouche.

« Chi-... »
« Chichi, je peux aller avec eux ? Hein ? »


S'ensuit un rire gêné de la part de son époux, on dirait qu'elle avait vu juste. Forcément, elle l'avait anticipé ce coup là. Après tant d'années passées avec ce fana du combat, il ne lui était pas difficile de deviner ce qu'il guetterait la moindre occasion pour repartir à l’entraînement.

*Décidément...*


« Prend l'exemple sur Krilin et ramène moi ta vaisselle, on verra ça après. »
Contenu sponsorisé

L'Entrainement vespéral Empty
MessageSujet: Re: L'Entrainement vespéral   L'Entrainement vespéral Clock
 
L'Entrainement vespéral
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lentraînement de Vegeta Prince des Saiyans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Mont Paozu-