Le Deal du moment : -61%
SEB Yaourtière multifonction : ...
Voir le deal
39.49 €

Partagez
 

 Génocide Express

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hanasia
Hanasia
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 23/07/2021
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Loyal Neutre
Zénies : 1160

Techniques
Techniques illimitées : Barrage de Kikohas - Break Cannon - Transposition
Techniques 3/combat : Force Bestiale - Vague explosive
Techniques 1/combat : Lance Purificatrice

Génocide Express Empty
MessageSujet: Génocide Express   Génocide Express ClockMar 24 Jan 2023 - 0:58
« Oh ! T'es là ? »

« Mmmh... »

« DEBOUT LA DEDANS !!! »

« Woooooh ! Ça va pas, bordel ? Tu veux mourir ?!»

« Arrête de pioncer, ! On est presque arrivés. »

« Ah. Ben fallait le dire tout de suite. Pas la peine de beugler... »


Comment ne pas être d'humeur massacrante après tel réveil ? Notre guerroyeuse avait passé un long moment à roupiller dans le salon du vaisseau, plus précisément sur cette causeuse un poil trop confortable pour ne pas se laisser tenter par l'idée de s'y assoupir. Le voyage n'était peut-être pas si long que ça mais l'attente, elle, semblait interminable. Non sans émettre un long bâillement, la marmotte s'étira et alla rejoindre ses deux camarades qui se sont déjà rassemblés au poste de pilotage. En son absence, Spargel avait prit l'initiative de prendre les commande de la corvette et de la laisser en orbite autour du monde qu'ils avaient pour objectif de nettoyer : une planète rougeoyante illuminée par une pair de soleils. Visible depuis l'habitacle, cette boule géante ne semblait pas si grande que ça par rapport aux autres et son aspect rocheux ne semblait nullement propice à la vie. A quoi cette mission allait donc bien servir ?

Génocide Express 642704-660x413


« Alors c'est ça Cordilia ? Un joli nom pour un morceau de roche rouge au beau milieu de nulle part ? J'suis déçue.»

« Oh que non, c'est l'endroit parfait ! Spargel, répète lui ce que tu m'as dit. »

Le colosse fit pivoter son siège pour se retrouver face à la brune aux cheveux long et frappa son poing contre la paume de l'autre main.

« Cette planète est habitée par des adversaires forts et résistants, ils protègent des minent rempli d'or et de matériaux rares. On raconte même qu'ils ont massacrée la dernière escouade qu'à accepté ce boulot. »

« Pah ! »

L'intéressée lâcha un rire, c'était parfait pour elle.

« C'était quoi ça ? Un avertissement ? Je crois qu'il est un peu tard pour ça, tu trouves pas ? On va se les faire et rentrer fissa ! »

« ... »

« On devrait peut-être laisser le vaisseau là et atterrir avec nos pods non ? Juste au cas ou ? »

« Ouais, on sait jamais. Bref, ne perdons pas de temps. »

Sans plus tarder, notre trio rejoignit la salle des capsules et prirent chacun leur pod pour atteindre la surface de la planète rouge. L'atterrissage fut rapide et fracassant. Fracassant au au point de s'enfoncer dans le sol et de dessiner de vaste cratères, comme pour signaler leur arrivée. Les portières s'ouvrent quelques secondes après l’atterrissage, révélant les silhouettes des envahisseuse qui se dessinaient au beau milieu d'un nuage de poussière qui commençait doucement à se dissiper. Outre le sol brûlant contre lequel nos guerriers étaient suffisamment protégé, la première chose que vit la demoiselle survolant la zone pour prendre de la hauteur ne fut qu'un grand désert parsemé de quelques montagnes au loin. Étrangement, il n'y avait rien de vivant dans le coin, à part peut-être...

« Tiens, c'est quoi ça ? »

Spoiler:

[justify]Des espèces de monstres semi-arachnoïdes ? De toute évidence, ils n'avaient pas l'air très intelligents, du moins pas assez pour être reconnus tels quels. Ces monstruosités semblaient en train de chasser les créatures plus petite qu'elles. Rien de bien extraordinaire jusqu'à maintenant, tout comme leur faible niveau de puissance.

« Vous êtes sûr de ne pas vous être trompés ? Y'a pas l'air d'avoir grand chose ici. »

« Non. C'est ici, c'est sûr. »

Spargel qui venait juste de la rejoindre dans les airs semblait on peut plus certains : il n'avait pas fait d'erreur. Pourtant, tout portait à croire qu'ils avaient mis les pieds sur un monde peu propice à la vie. Rabano, qui était encore sur la terre ferme, ne put se retenir d'émettre des commentaires sur la chaleur étouffante de cet endroit. Il fallait reconnaître que Cordilia n'avait de beau que le nom, surtout pour une fournaise dans son genre.

« Pffff... ce qu'on crève de chaud ici ! C'est à peine si-... »

*Crack*

« … hein ? »


Surgissant de la terre, une horde d'ennemis qui jusque là étaient restés indétectables, firent leur apparition alors que les scouters de nos saiyans ne commençaient que maintenant à s'affoler.

« Rabano ! En dessous ! »

« Oh put-... ! »

Esquivant in extremis une lame de roche qui aurait bien faillit lui transpercer le crâne, c'est dans un bond de frayeur que le moustachu rejoignit ses deux camarades dans les airs.

« T'as failli crever. » le charrie t-elle.

« Ferme-là ! Je l'ai vu arriver à des kilomètres ! »

« Ils se montrent enfin. »
Spoiler:

« Ce qu'ils sont moches n’empêche... c'est quoi ça ? Un genre de golems ? »

« Ils sont faibles mais leur peau de roche à l'air résistante. Nous devrions nous méfier d'eux. »

« Ouais ben en tout cas ils viennent vers nous. Qu'est-ce qu'on fait ?»

« C'est simple : on se disperse. Celui qu'en bute le plus à gagné ! » lança t-elle en se lançant dans la mêlée.

« Hé attends ! Tsh, c'est pas vrai...»



Suivant l'exemple, les deux autres prirent part à la bataille et se séparèrent de façon à former trois groupe d'ennemis. Ainsi, ils se donnaient la garanti de ne pas se retrouver submerger en prenant le pari que cela suffira à gérer un grand nombre d'ennemis à la fois. Les coups et les kikohas fusèrent aussi bien du coté des saiyans que des autochtones jaillissant de la terre elle même. Si leur niveau de combat était nettement inférieur à ceux des envahisseurs, ces derniers devaient bien leur reconnaître cette résistance hors du commun que leur offrait leur grande taille et cette carcasse rocheuse qui recouvrait tout leur corps.

« Vous allez regretter d'avoir poser les pieds ici, c'était votre dernière erreur ! » s'écria l'un d'entre-eux avec une certaine détermination

« J'veux bien voir ça. Allez approche ! »

Même à une contre quatre, la combattante aux cheveux longs parvenaient à esquiver ou bloquer les attaques sans grandes difficultés et pourtant le combat ne jouait pas en sa faveur : elle avait beau assèner ces plus puissants coups, ses ennemis se retrouvaient seulement propulsés. Voiila quelque chose qui pouvait bien l'handicaper sur la durée. Ses adversaires rocailleux, quand à eux, ne perdirent pas de temps pour synchroniser leurs attaques de façon à ne laisser aucune échappatoire. Alors que nos malfaiteurs se montraient plutôt confiant quand à leurs propres compétences, ces derniers eurent la surprise de se rendre compte que les habitants du coins pouvait manipuler... la gravité ?

« Hein ? »

*C'est quoi leur truc ?!*

Incapable de bouger, la Major se retrouvait maintenue au dessus du sol, entourée par une dizaine d'autres colosses qui restaient immobiles les mains tendus de façon à la retenir là ou elle était avec leur espèce de sortilège. D'un mouvement brusque et presque synchronisé, ces derniers l'envoyèrent valser vers ses deux autres camarades qui la percutèrent après avoir été victimes de cette étrange magie.

« Oh ! Vous m'genée là ! »

« Mais c'est pas nous ! »

Coincés dans les airs et collés les uns aux autres, notre petite triade n'avait pas l'air d'en mener bien large. Quelle ne fut pas quand le plus sérieux d'entre-eux se rendit compte de ce qui les attendait.

« Là haut ! »

Levant aussitôt la tête, c'est avec les yeux exorbités qu'ils virent l'un d'entre eux manipuler la roche environnante pour la transformer en un marteau gigantesque. Les locaux, avaient-ils vraiment l'intention d’en finir comme ça ? En les aplatissant comme de vulgaires insectes ?

« Oh les fumiers ! »

N'ayant ni mains ni jambes pour bouger, ces derniers essayaient vainement de se débattre mais il n'y avait rien à faire. Leurs opposants avaient beau s'avérer plus faible, leur capacité à manipuler la gravité et la roche à leur guise leur donnait un avantage certains. Les sous-estimer fut une erreur que nos guerriers n'allaient pas répéter.

« RAAAAAAAAAAAAAAH ! »



Sans bras, ni jambe. Le combat allait être difficile à mener. Fort heureusement, Hanasia avait une technique en réserve pour ce genre de situations. Usant de son Break Canon pour faire jaillir une vague déferlante de sa mâchoire, elle brisa le marteau de pierre au moment ou celui-ci devait s'abattre sur elle et son groupe et força un mouvement de tête afin de déstabiliser une poignée d'ennemis. Si ce genre d'attaque ne s’avérait pas suffisante pour les blesser, elle le fut bien assez pour les libérer de leurs entraves et leur donner une nouvelle occasion d'attaquer.

« Fini de jouer ! On va en finir rapidement ! Rabano !»

« OK ! »

Agacé par la tournure des événements, Rabano concentra une grande partie de son énergie et forma une boule de lumière. Envoyant cette dernière dans le ciel, il la fit exploser afin de former une lune artificielle.

« Maintenant ça va chier. »

Ayant emprunté leur forme bestiale, plus rien ne semblait en mesure de stopper les guerriers de l'espace. Pris de paniques, les locaux essayèrent encore une fois de les immobiliser avec leurs sortilèges mais le mieux qu'ils parvenaient à faire était de ralentir leurs mouvements. Ils s'y mettaient à cinq, à huit, à dix, puis à vingt sur le même... mais rien y faisait. Ces monstres parvenaient encore à se mouvoir dans cet état !

« HAHAHAHA ! ALORS ? OU EST PASSÉE VOTRE ASSURANCE DE TOUT A L'HEURE ?! »



La suite ce résuma par un véritable massacre. Aussi résistants qu'ils étaient, les habitants de ce mondes se brisaient littéralement sous les pas des singes géants. Ces derniers détenaient maintenant leurs vies entre leurs mains et cette apparence monstrueuse les rendait aussi effrayant qu'ils étaient puissants. Si les plus malins d'entre-eux essayaient tant bien que mal de s'échapper en se cachant dans le sol, ces derniers en furent dénichés presque aussitôt par le plus grand des oozarus. Aussi vif qu'il en avait l'air, Spargel frappait le sol d'un puissant coup de pied pour démolir les cachettes de ses cibles et les faire bondir hors du sol. Il lui suffisait alors de les briser entre ses grandes paluches, à la différence de son compère qui compensait en chopant les plus massifs pour les écraser contre les autres. Quand à Hanasia, elle se démenait avec un style plus barbare et primitif. Enchaînant les frappes répétés jusqu'à ce qu'il ne reste plus que des miettes de ses adversaires, elle abusant également de son Break Canon pour se débarrasser de ceux qui arrivaient encore à tenir la distance.

« Je n'y crois pas, ça se termine... comme ça ? »

« VOUS ÉTIEZ PAS PRÊTS, LES GOLEMS ! »



Écrasés par la force colossale de nos trois guerriers, les membres de la horde ont presque tous été annihilés. S'il en restait peut-être encore quelques uns en vie quelque part, ils ne représentaient nullement une menace pour ceux qui s'empareront du territoire et la taille relativement petite de cette planète ne laisserait que trop peu de cachette. En quelque mots, il n'était plus qu'une question de temps avant que les derniers survivants ne finissent par se faire anéantir, voire pire.

Au bout d'une bonne demi-journée de repérage, les nettoyeurs trouvèrent quelques bâtiments de pierres ainsi que des hameaux mais rien de bien intéressant en surface. La partie la plus compliquée fut de combattre les quelques groupes de résistants encore présents dans les villes souterraines qu'ils ont pu dénicher par-ci par là mais les scouters de nos explorateurs n'auront pas pu détecter grand chose de plus. Une chance pour les quelques survivants qui auront réussi à se cacher à temps.

« Bon ben on dirait que c'est réglé. »

« Je ne sais pas...»

« M'ouais, j'ai encore un doute moi aussi mais ça fait bien six fois qu'on a fait l'tour. Pas la peine d'aller chercher plus profond, ce serait un coup à faire péter la planète. »

« Au pire on a qu'à attendre qu'ils sortent d'eux même, c'est pas comme si ils pouvaient aller bien loin, non ? »

« Une minute. J'ai un message du Général. »

« Quoi ?  Qu'est-ce qu'il te veut ? »

Gardant son silence un moment pour écouter le message vocal, le saiyanne ne comprenait malheureusement pas tout ce qui se disait à cause des paroirs de la grotte souterraine. Tout ce qu'elle comprenait, c'est que tout le monde devait revenir sur Vegeta (ou maintenant Plant), afin de prendre de nouveaux ordres.

« Raaah... mais j'capte rien là ! De toute façon on a été rappelés. »

« Alors ne le faisons pas attendre. »

C'est ainsi que nos trois guerriers regagnèrent les pods respectifs pour regagner le confort de leur corvette. Leur mission étant désormais terminé, ces trois là repartirent aussitôt vers l'endroit d’Où ils sont venus, prêts à recevoir de nouvelles instruction auprès de Motta. Si le mystère demeurait encore sur la raison de cette convocation, une seule question se posait au cours de ce trajet :

Qu'avait-il bien en tête ?
 
Génocide Express
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Génocide sur la planète végèta [Libre]
» Un repas express

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-