Le Deal du moment : -17%
PHILIPS Centrale vapeur HI5900/22 5,2 bar
Voir le deal
59.99 €

Partagez
 

 Des rêves noirs [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Comte Lucifer
Comte Lucifer
Démon
Masculin Age : 36
Date d'inscription : 09/02/2022
Nombre de messages : 54
Bon ou mauvais ? : Mauvais.
Zénies : 1140.

Techniques
Techniques illimitées : Envoûtement ; Télékinésie ; Téléportation
Techniques 3/combat : Blood Bomber ; Vampirisme
Techniques 1/combat : Devil Castle Cannon

Des rêves noirs [PV] Empty
MessageSujet: Des rêves noirs [PV]   Des rêves noirs [PV] ClockJeu 1 Sep 2022 - 5:46

« Installe-le ici, Igor. »
« Bien, maître. »

Traînant le corps derrière lui comme un vulgaire sac de marchandise, Igor entreprit de monter les marches menant au lit situé au centre de la pièce, celui-là même que le supposé « Saiyan » avait quitté un peu plus tôt. Le voyant faire, le maître des lieux voulut lui indiquer de le soulever pour éviter tout désagrément, mais la tête de l'intéressé rebondissait déjà sur l'escalier. Tant pis ; compte tenu de la manière dont il avait été neutralisé, même ça ne suffirait sans doute pas à le réveiller. Qui plus est, il était bien placé pour savoir que les représentants de cette espèce étaient plus coriaces qu'ils n'en avaient l'air.
Juste avant qu'il ne quitte les lieux avec son fidèle serviteur, Evie s'était apparemment lassée de jouer avec le roi des Makyans - lequel l'avait apparemment prise en grippe au premier regard. Lucifer n'y avait pris aucune part, préférant voir de quelle manière leurs rapports allaient évoluer en tant que simple observateur. Si bien sûr ne pas s'entendre avec sa conjointe risquait de compromettre quelque peu leur séjour, il n'y voyait pour l'heure qu'un simple jeu - et le ferait très certainement tant qu'elle-même n'en prendrait pas ombrage. Cela pouvait durer longtemps. Des siècles, à dire vrai.

Avec une adresse surprenante pour son gabarit - en total contraste avec la manière dont il l'avait ramené -, Igor plaça son « passager » sous les couvertures pour lui permettre de récupérer. Rien n'avait bougé depuis tout à l'heure, le maître des lieux ayant perdu de vue la nécessité de faire ranger la pièce par son personnel. Bien sûr, il ne pouvait pas s'attendre à ce qu'elle resserve aussi rapidement ; en fin de compte, cela tombait à point nommé.
Bien qu'il n'ait cette fois pas perdu de sang, semble-t-il, le majordome crut bon de rebrancher la perfusion au cas où. Son maître hocha la tête en signe d'assentiment. Après tout, ce Black ne s'était pas suffisamment reposé malgré ses indications et avait en plus mélangé de l'alcool au peu de sang qu'il lui restait. Lui en rajouter un peu dans les veines ne lui ferait pas de mal, d'autant que celui-ci était d'excellente qualité ; il s'en était personnellement assuré. L'intéressé n'apprécierait peut-être pas de se retrouver à nouveau dans le rôle de la princesse endormie - usurpant ainsi le titre du diamant qui décorait désormais sa canne -, mais il n'avait qu'à se montrer plus prudent.

« Cela fait deux fois en à peine quelques heures que notre nouvel ami se trouve alité ici... J'espère qu'il ne va pas en faire une habitude. » fit-il tant à l'adresse de son domestique que pour lui-même.

S'il ne voyait pas d'inconvénient à leur prêter des chambres - il en avait bien assez ; la plupart ne servaient pratiquement jamais -, et allait de toute façon devoir le faire puisqu'ils étaient partis pour rester, il aurait aimé que ce ne soit pas pour se remettre de leurs blessures, encore moins celles qu'ils pourraient se causer entre eux.

Au vu de leurs projets, cependant, il risquait de devoir s'y habituer ; les incidents de ce genre avaient de bonnes chances de se répéter. L'on n'enseigne pas les arts martiaux sans briser quelques os, et bien que ce soient de préférence ceux de leurs adversaires, il fallait pour cela commencer par les élèves... Et eux-mêmes, selon toute vraisemblance. Lucifer soupira ; ils n'étaient pas au bout de leurs peines.
Enfin. S'ils s'engageaient effectivement dans cette voie, sans doute devrait-il sans tarder prendre contact avec l'un de ses tailleurs pour leur confectionner des uniformes à l'effigie de cette nouvelle école. Un certain nombre de ses laquais - Igor inclus - avaient un talent étonnant pour les travaux d'aiguille, mais un tel travail méritait bien d'être placé entre les mains d'un spécialiste. Et puis, si cela pouvait éviter que le Namek fasse disparaître des tenues tout droit sorties de sa garde-robe personnelle pour les remplacer par ces frusques, il ne s'en porterait pas plus mal. La magie dont il s'était servi pour aider son adversaire à  se changer était d'une utilité certaine, mais aucun sort, aussi élaboré qu'il soit, ne pourrait remplacer le talent d'un maître artisan.

« Et maintenant, maître ? » questionna le valet tout en s'éloignant de la couchette.
« Nous attendons. » rétorqua-t-il. « Je ne doute pas que d'ici à ce que l'on revienne, ils auront trouvé de quoi s'occuper... Et les gardes que j'ai laissé avec eux sont là pour les retenir s'ils font mine d'aller trop loin. Je suis sûr que Ghastel se fera un plaisir de leur expliquer les règles de la maison si nécessaire. De toute façon, si j'en juge par la fois précédente, il ne devrait pas être trop long à se réveiller. »
« ...Vous voulez le regarder dormir ? » questionna un Igor dubitatif.
« Précisément. »

Au moins jusqu'à nouvel ordre.
Comtesse Evie
Comtesse Evie
Démon
Féminin Date d'inscription : 20/04/2022
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Abyss; Shadow Veil; Deformity
Techniques 3/combat : Autophagy; Persuasion
Techniques 1/combat : S a n g-ctification

Des rêves noirs [PV] Empty
MessageSujet: Re: Des rêves noirs [PV]   Des rêves noirs [PV] ClockVen 2 Sep 2022 - 20:08



Des rêves noirs


Le contour d’une silhouette qui sortait tout naturellement du sol – un évènement habituel pour ce terrifiant endroit - commença à se dessiner dans la chambre « royale ». Les couleurs sombres, délicates - et à l’origine de violentes passions - étaient maîtresses en ce lieu – aussi n’eut-il pas été étonnant que du véritable sang ait pu servir à l’élaboration d’un endroit aussi atypique. De ce fait, la Comtesse pouvait se mouvoir comme bon lui semblait entre les murs de sa demeure.

« Ooooh, quelle délicate attention, mon mignon ! » Fit-elle en lançant un regard à Lucifer avant de se pencher au-dessus du lit où reposait Black. « Ses veines sont de parfaites candidates pour étancher ma soif. Manger ici, dans notre lit… C’est une idée saugrenue – et j’adore ce qui est farfelu. »

Un sourire fendit ses lèvres, dévoilant les canines à l’origine du Mal que lui avait transmis son amant il y a de cela des décennies.

« Sont-ils tes amis, mon chéri ? » Interrogeait-elle en analysant de plus près le corps inconscient du saiyan. « Des alliés ne seraient pas de trop. Car, des « héros », il en a un lot ! » Ce dernier mot lui tira une moue dégoûtée – il ne faisait pas l’ombre d’un doute que ce terme lui donnait de déplaisants frissons.

« Donc : pouvons-nous considérer celui-ci comme un festin ? Il a un air enfantin, ainsi disposé dans nos draps de satin. » Ses longs ongles effleuraient doucereusement les clavicules de sa peut-être, future proie. « Concernant le pestilentiel idiot d’en bas - dont la naissance ne peut qu'être accidentelle, nul besoin de débat - Il va mettre un moment à retrouver son chemin, ce fifrelin. »

Un sourire contenté et sadique étira sa bouche malicieuse et les traits de son visage. Evie était une véritable tare pour la plupart des autres êtres vivants, et l’insulter revenait de surcroît à lui faire un compliment.

La Matriarche fit le tour du lit ; lentement et sensuellement - comme l’ange déchue seule savait se déhancher, de cette manière parfaitement seyante pour celle qui se trouve être la concubine du Malin. Ses longs ongles n’avaient pas quitté le corps de Black Goku tout du long de sa manœuvre ; frôlant du bout de ceux-ci le corps inanimé de cette singulière bestiole coincée dans sa toile.

Un désir ardent mais contenu – par respect envers « les bonnes manières » - se lisait dans ses prunelles. Cette dernière se faufila, en douceur, derrière Lucifer. Ses mains vinrent étreindre son torse alors que son buste collait au dos de son conjoint ; et que la joue droite d’Evie se déposait sur l’une de ses épaules d’un air attendrit.

« Quelles pensées se faufilent dans ton esprit, mon amant exquis ? » Interrogeait-elle d’un murmure à l’oreille de son amoureux méphistophélique de sa voix onctueuse et coulante.

Son regard demeurait posé calmement sur l’individu allongé dans la couche au centre de la pièce et était presque maternel – et cela contrastait avec la vive tentation qui étreignait son âme. Cette envie zélé que de marquer sa peau d’une jolie morsure.

Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 303
Zénies : 2100

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

Des rêves noirs [PV] Empty
MessageSujet: Re: Des rêves noirs [PV]   Des rêves noirs [PV] ClockVen 2 Sep 2022 - 23:22
Encore il répétait, plongé dans les ténèbres.

Une posture martiale idéale, perfectionnée, parfaite ; il ne commettait aucune erreur, son placement était le bon.

A chaque itération, à chaque once de changement dans une étape, il se dupliquait, Black se multipliait. Un Goku Black par redite, il y avait maintenant des centaines de clones, exécutant tous la même rengaine modulo un détail. Un rien de changement qui différenciait chaque image les unes des autres. Et face à ce régiment ordonné se dressait un énième Zamasu, un superviseur qui observait l’ensemble des prestations à la manière d’un juge assidu. Il les regardait tous, chaque trame, rien ne lui échappait.

L’exécution était divine, inégalable. Qu’est-ce qui lui avait échappé ?

Cette question lui torturait l’esprit.

Il se remémora moults détails, de l’heure du combat à la description de chaque spectateur avant de comprendre l’essentiel. Il se souvint de l’étrange sensation qui parcoura son corps lorsqu’il utilisa la technique du haut couteau. Il ne s’agissait pas de la botte secrète de la « planche à pain », mais du « tire-bouchant saignant aiguisé », une faculté permettant l’explosion d’un point vital. Malgré une excellente frappe, la constitution de Piccolo fut différente de celle d’un terrien, n’heurtant pas la zone espérée. Quelle erreur de débutant, il avait simplement négligé que le Hokuto était un art martial destiné à une utilisation strictement humaine.

Il se revoyait alors faire face au colossal Namek qui lui servit d’adversaire. Il devait maintenant comprendre comment il avait été si facilement mis au tapis. Il rembobina le fil, observant et analysant le coup de pied ravageur orchestré par Daimao à l’égard de son entrejambe. En renforçant considérablement la puissance de son coup à l’aide de sa capacité de concentration moléculaire, le tyran était parvenu à l’assommer d’une seule frappe.

Le visage du saiyan se crispait, autant dans son esprit que dans la réalité. Il allait devoir faire très attention à ce détail tant qu’il souhaitait profiter du corps de Son Goku. Peut être qu’une tenue disposant d’une protection spécifique était la clef du succès ? Non, cela diminuerait la souplesse du kimono ! Il fallait imaginer une solution, ou une capacité, un réflexe, une posture, quelque chose ! Après tout, il avait le temps de méditer, là où il était !

Pourquoi les corps humains masculins étaient-ils si peu optimisés pour le combat ? Ils étaient pourtant souvent ceux qui partaient à la guerre !



Comte Lucifer
Comte Lucifer
Démon
Masculin Age : 36
Date d'inscription : 09/02/2022
Nombre de messages : 54
Bon ou mauvais ? : Mauvais.
Zénies : 1140.

Techniques
Techniques illimitées : Envoûtement ; Télékinésie ; Téléportation
Techniques 3/combat : Blood Bomber ; Vampirisme
Techniques 1/combat : Devil Castle Cannon

Des rêves noirs [PV] Empty
MessageSujet: Re: Des rêves noirs [PV]   Des rêves noirs [PV] ClockLun 5 Sep 2022 - 3:29

Sans surprise, Evie finit par les rejoindre. En la voyant quitter la pièce, il savait qu'elle ne serait pas loin derrière lui. Malgré son intérêt apparent pour leurs nouveaux locataires, elle préférait sa compagnie à la leur, et n'était semble-t-il pas encore prête à « faire connaissance » sans la sécurité de sa présence. Ghastel était certes là pour monter la garde, mais même lui ne serait pas de taille à contenir leurs invités si les esprits devaient s'enflammer en son absence.
Après tout, Garlic avait déjà été prompt à lui sauter à la gorge, et tout amical que c'eut été alors, de telles chamailleries pouvaient rapidement mener à des blessures qu'ils n'auraient pas nécessairement les moyens de soigner. S'ils voulaient pouvoir rapidement entamer les travaux dont ils avaient parlé, mieux valait que chacun soit au mieux de sa forme - autant que faire se peut après que ce duel de démonstration en ait laissé un sur le carreau. Ne cillant nullement à son apparition, habitué à la voir recourir à ce mode de déplacement depuis des éons, Lucifer la salua d'un sourire.

« Des amis ? » gloussa-t-il en douceur. « Il est trop tôt pour en parler. Des alliés, en revanche… Eux ont l'air d'en avoir besoin. »

Vaincus et repoussés, les trois gredins étaient venus se réfugier dans son giron. Ils n'avaient certes pas prévu de le trouver là, le pensant toujours en sommeil, mais s'ils comptaient ne faire que profiter de ses installations au début, ils avaient saisi l'opportunité en l'invitant à les rejoindre.
Tout cela tenait plus du concours de circonstances que de la décision mûrement réfléchie, mais force était d'admettre qu'ils avaient besoin de toute l'aide qu'ils pourraient trouver - même si cela voulait dire passer un pacte avec le Diable.
Bien sûr, chacun d'eux - à l'exception peut-être de celui endormi devant lui - se considérait déjà comme un démon lui-même ; sans doute croyaient-ils donc ne pas pouvoir s'avilir davantage, qu'importe les sombres entités auxquelles ils pourraient s'associer. Comme ils se trompaient.

« Certainement pas. » répondit-il lorsqu'elle lui proposa d'ajouter le combattant alité au menu de ce soir. « Si tu veux essayer quelque chose de nouveau, je suis presque sûr qu'aucun des deux autres ne remarquerait une disparition parmi leurs soldats, à condition d'éviter ce qui leur sert de généraux. Sans doute pourrions-nous même les convaincre qu'ils les ont tués eux-mêmes sous l'effet de l'alcool. » Moqueur, il eut un léger haussement d'épaules. « Quant à celui-ci, je ne suis pas sûr qu'il soit très bon. Et de toute façon... » De sa cane sertie du diamant qui ne le quittait plus depuis son retour, il désigna la perfusion qui venait d'être remise en place. « ...Il faut d'abord le remettre d'aplomb. »

Ils en auraient encore besoin. Si Black était le membre le plus récent du trio, les deux autres se connaissant depuis très longtemps, ce n'était pas pour autant qu'ils verraient d'un très bon œil sa disparition. Aussi cuisante que soit la défaite qui lui avait été infligée - surtout pour son ego, à n'en pas douter -, ses lésions n'auraient pas pu justifier qu'il ait succombé. En d'autres termes, ce serait un bien mauvais point de départ pour leurs futures relations, quelle que soit la nature qu'elles allaient bien pouvoir prendre. Oh, il pourrait bien sûr trouver des excuses s'il s'en donnait la peine, et de belles amitiés naissaient parfois du meurtre d'un gêneur, mais il n'était pas encore considéré comme tel.

Du coin de l'œil, il observa le manège de sa compagne. Sans bouger lui-même, il la laissa venir jusqu'à lui, se glisser dans son dos - elle était bien l'une des rares personnes de qui il puisse le tolérer -, et venir se coller à lui. La grâce irréelle de ses mouvements était un spectacle dont il ne saurait se lasser, quand bien même elle n'exerçait pas sur lui le même effet hypnotique que sur les esprits faibles ; il l'appréciait pour la seule beauté de la chose, sans que quoi que ce soit de surnaturel vienne l'y forcer. Ainsi, son œil était peut-être le plus honnête sur lequel elle puisse compter, et il se délectait de ce qu'elle avait à lui offrir.

« Je ne crois pas un mot de ce qu'il m'a raconté tout à l'heure. » Sans détourner les yeux du guerrier endormi, il posa une main chaste sur celle de sa maîtresse, enserrant ses doigts avec la plus grande délicatesse. « Je refuse de croire que c'est une coïncidence s'il a le même visage que le garnement qui m'a vaincu autrefois... Même si je sais pertinemment que ce n'est pas lui. »

Car sans être expert en la matière, le comte s'y connaissait assez en auras pour reconnaître au premier coup d'œil - et plus encore après l'avoir vu en action - que celle de Black n'avait rien à voir avec le souvenir qu'il gardait de celle du gamin.
Comment pourrait-il s'y tromper, alors que ce dernier avait ruiné dix milliers d'années de méticuleuses de préparation ? C'était le premier depuis longtemps à avoir déjoué les plans de Lucifer d'une quelconque manière, en l'occurrence la plus destructive qui soit ; il n'était pas près de l'oublier.

Et d'un autre côté… Il avait vécu assez longtemps pour savoir qu'il y avait une différence entre une vague ressemblante et une parfaite reproduction. Bien sûr, il n'avait jamais vu ce garçon grandir, mais n'avait aucun doute quant au fait qu'il aurait eu cette exacte apparence s'il l'avait retrouvé ce jour.
Il aurait le fin mot de cette histoire, d'une manière ou d'une autre. Et les dettes que contractait envers lui ce supposé guerrier de l'espace en finissant une fois de plus soumis à ses bons soins seraient autant de moyens d'y parvenir.
Bien sûr, il aimerait à choisir ne pas devoir l'écorcher vif pour y parvenir ; le peu qu'ils avaient eu l'occasion d'échanger l'avait incité à voir en lui un possible compagnon. Mas comme il le lui avait indiqué, le mensonge était l'une de ses armes de prédilection ; le voir s'évertuer à la retourner contre lui plus qu'il ne l'avait déjà fait risquait de finir par être vexant.

« Je suis curieux de voir jusqu'où ils sont capables d'aller. » finit-il par dire. Fort de sa prise sur la main griffue de sa conjointe, il la porta à ses lèvres pour embrasser ses phalanges. « Je suis disposé à les aider. Il va de toute façon falloir encore un moment avant que je puisse m'en retourner à mes propres projets. » Il se retint de grimacer en lorgnant sur la pierre précieuse qu'il emmenait partout avec lui - laquelle, si elle n'était plus entièrement vide, n'avait encore retrouvé qu'une infime fraction de la puissance nécessaire en l'espace des quarante dernières années. Ce n'était pas encore aujourd'hui que soleil serait éteint, tout du moins pas de son fait. « Je compte leur donner les moyens d'arriver à leurs fins... Dans la limite de mes capacités, évidemment. » Ou de celles qu'il prétendait avoir. Qu'importe, tant qu'ils ne seraient pas à même de faire la différence. « Ce devrait être un agréable divertissement. Nous en manquons cruellement ces dernières années. Et qui sait, peut-être arriverons-nous effectivement à nous débarrasser de quelques bienfaiteurs. Nous avons tout à y gagner. »

Et pas grand chose à perdre - ou rien qui ne puisse être reconstruit ou récupéré, avec assez de temps à la clef. Or, il avait l'éternité devant lui. Il pouvait bien se permettre ce petit pari.
Comtesse Evie
Comtesse Evie
Démon
Féminin Date d'inscription : 20/04/2022
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Abyss; Shadow Veil; Deformity
Techniques 3/combat : Autophagy; Persuasion
Techniques 1/combat : S a n g-ctification

Des rêves noirs [PV] Empty
MessageSujet: Re: Des rêves noirs [PV]   Des rêves noirs [PV] ClockLun 5 Sep 2022 - 18:55



Des rêves noirs


Son conjoint brillait encore plus qu’elle dans l’art d’être raffiné – car oui, c’est tout un style. Quelque chose d’invariablement bestial collait à l’apparence d’Evie malgré que ses manières soient quasiment irréprochables. Devait-elle cela à la crinière qui lui sert chevelure ? Ce n’était pas seulement ça. Son calme surhumain ; à l’instar de son Adam ; sa gestuelle du prédateur qui observe sous toutes les coutumes sa proie, le fait qu’elle soit tactile comme pour tâter la qualité de son futur met d’avance – tout ceci était inquiétant : et à raison. Le pire demeurait cette lueur inextinguible dans son regard – celui du faucon, serein, parce qu’il sait qu’il trouvera toujours un stratagème pour fendre sur sa victime et en faire ce qui lui plaît - qui dévorait quiconque osait le soutenir.

Elle tira une moue légèrement contrariée lorsque son conjoint désapprouva le fait que cet homme pouvait être un encas intéressant. En y réfléchissant bien, il n’avait pas pour autant dit qu’on ne pouvait pas le goûter – juste pour être sûr. Qu’il soit d’aplomb ou pas ; une toute petite – minuscule ! – morsure n’allait pas le tuer, voyons !

« Goûter un peu de son sang… lui laisser une petite marque discrète… voilà qui serait charmant ! Et j’en serai satisfaite. » Avait-elle prononcé en un souffle à ce moment-là ; le regard hypnotisé par les veines du protagoniste allongé qui pulsaient agréablement le long de son corps.

La seule proximité physique - qui n’avait pas pour but que de piéger ou de contraindre l’autre (et encore ; tout dépend du contexte !) – était celle que l’ange déchue vivait en cet instant. Il n’y avait que lui pour partager les délices de la vie sous le même angle qu’elle. Son magnétisme naturel l’avait poussé dans ses bras ; certes ; mais à présent ils se connaissaient depuis des temps immémoriaux – et ils demeuraient pourtant ensemble, fidèle à leur engagement mutuel. Un contact physique avec un autre humanoïde que Lucifer annonçait sa mort ; car Evie ne voyait les autres êtres vivants que comme une bectance potentielle.

« Se pourrait-il qu’il soit capable de changer d’apparence sans qu’il n’y ait de défaillance ? » Il n’était même pas question d’un effet de « déjà-vu » ; mais bel et bien de la version adulte du marmot qui avait causé du tort à son époux. « Peut-être a-t-il été créé à partir des gènes de ce petit sot ? – et si c’est le cas, j’espère que ce marmot est en morceaux. » La Matriarche n’était pas au fait de ce que cet homme avait pu raconter à Lucifer toutefois – mais de toute évidence son concubin savait très bien faire la part des choses seul.

Quiconque tentait de tromper Le Malin ne devait pas avoir « la lumière à tous les étages ».

Un délicieux frémissement naquit du baiser qu’il déposa sur les segments osseux de sa main. Ce tressaillement exquis s’accompagna d’une douce caresse de la pulpe du pouce sur la main de son aimé qui tenait la sienne.

« Si tu te tiens à leurs côtés, il ne fait pas l’ombre d’un doute que leur comité sera de qualité. » Celle-ci défit lentement l’étreinte qu’elle exerçait sur lui ; de tel sorte qu’elle effleura délicatement l’épaule de son « ange » préféré en geste de soutien – alors que ce dernier jetait un regard à son inestimable gemme. « Tu as raison : cela me dériderait de pouvoir m’amuser un peu – je commence à me lasser de ces terriens hideux. »

Cette dernière se plaça à ses côtés, croisant ses bras telle une Lady ; une hanche légèrement plus haute que l’autre dans une position à la fois sensuelle et dominante. Ses mirettes parme se posèrent à nouveau sur Black.

« Et si l’un d’entre eux devient ambitieux et dangereux – as-tu un moyen de garder le contrôle sur ces messieurs ? » Tel le Mal revêtant la peau du Serpent ; la Matriarche se retrouva assise sur le lit l’instant d’après ; frôlant du bout des doigts les veines les plus visibles du poignet du « saiyan ».

« Nous pourrions le contraindre à devenir une créature de la nuit et le soumettre à notre génie. » Elle faisait mine de réfléchir, la tête légèrement penchée sur un côté ; ses yeux avides de découvrir chaque nouveau battement du cœur de leur invité qui faisait savoureusement tressauter la moindre parcelle de sa peau.  « Ou peut-être est-il sensible au charme ? Ce corps d’humain mâle pourrait servir afin que je le désarme. » Fit-elle d’un sourire sournois. « Ou peut-être qu’il est friand d’autres délices… auquel cas tu le séduiras avec tout ton angélisme. »

Un rire étriqué, agréable - mais pernicieux - joua de sa mélodie, soufflé d’entre les lèvres rosées de la créature nocturne. Durant ce moment de complaisance, les canines liées à son os maxillaire s’allongèrent sans hâte et toujours avec cette grâce qui seyait à chacun de ses mouvements.

« Puis-je au moins prendre l’apéritif ? » Fit-elle en lançant un regard malicieux à son bien aimé. « Enfin ! En espérant qu’il ne soit pas séropositif – ou ce sera vomitif. »

Un nouveau petit rire secoua légèrement ses épaules ; alors qu’elle commença à marquer de son index une veine palpitante dans le cou de sa peut-être future « source » pour s’abreuver.

Comte Lucifer
Comte Lucifer
Démon
Masculin Age : 36
Date d'inscription : 09/02/2022
Nombre de messages : 54
Bon ou mauvais ? : Mauvais.
Zénies : 1140.

Techniques
Techniques illimitées : Envoûtement ; Télékinésie ; Téléportation
Techniques 3/combat : Blood Bomber ; Vampirisme
Techniques 1/combat : Devil Castle Cannon

Des rêves noirs [PV] Empty
MessageSujet: Re: Des rêves noirs [PV]   Des rêves noirs [PV] ClockSam 17 Sep 2022 - 5:08

« Allons, il en manque déjà assez sans lui imposer un prélèvement. » fit-il en tapotant la perfusion du bout de sa canne.

Si Black avait certes cessé de se vider de son sang - faisant preuve en cela d'une capacité de cicatrisation tout simplement hors-normes -, il n'en était pas moins encore convalescent. Vouloir prouver le contraire n'avait réussi qu'à le ramener dans ce lit plus vite qu'il n'aurait pu l'imaginer.
S'il pouvait comprendre cette soif - il la connaissait bien -, il n'était néanmoins pas indiqué de se servir sur une proie déjà diminuée. Ce serait jouer avec le feu. Et si le domaine était bien assez grand pour y cacher quelques corps - les ossements qu'on y trouvait de part et d'autre n'étaient pas que décoratifs -, les enterrer n'en était pas moins une corvée dont il se passerait bien.
Certes, ce n'était pas lui qui se salirait les mains, mais tout de même.
D'autant que ses hordes malfaisantes allaient déjà avoir bien assez de labeur s'il leur fallait se lancer dans les grands travaux que leur projet allait demander. Là encore, il ne serait pas seul à mobiliser de la main d'œuvre - encore heureux -, mais ses sbires étaient encore ceux qui connaissaient le mieux les profondeurs du palais.
À ce titre devraient-ils s'improviser chefs de chantiers auprès des autres laquais, s'ils voulaient pouvoir avancer correctement - et, ce faisant, éviter que tout s'effondre.
Ce ne serait pas la première fois qu'ils prendraient en main des « travaux d'agrandissement », et l'expérience lui avait montré qu'ils étaient parfois un peu... Limités malgré une évidente motivation - la volonté de plaire à leur maître. Au moins ils auraient à décider de quoi que ce soit par eux-mêmes, se contentant de la partie manuelle du procédé, et au mieux tout le monde s'en porterait.
Autant dire qu'il faudrait surveiller tout cela de très près pour ne pas courir à la catastrophe.
Le petit personnel, ce n'est plus ce que c'était.

« Qui plus est... Avec la quantité de sang de remplacement qu'il a dans les veines désormais, je ne suis même pas sûr que ce soit son goût que tu aurais. Tu sais comme moi que les mélanges sont déconseillés... »

Leur affliction les obligeait à consommer de l'hémoglobine, mais cela ne voulait pas dire qu'ils ne pouvaient y prendre de plaisir. À avoir dû s'en accommoder depuis des millions d'années, il était naturel qu'ils aient cherché la meilleure manière de s'en imprégner ; joindre l'utile à l'agréable, si l'on peut dire.
Cela leur avait également permis - à force de tests divers et variés - d'établir une liste de choses à faire et à ne pas faire. Au même titre que l'alcool, mélanger des sangs de différentes provenances pouvait ainsi avoir des effets aussi imprévisibles qu'indésirables. Se souvenant très bien de l'effet qu'avait eu sur lui le dernier cocktail de cet acabit qu'il avait pu absorber, le comte s'abstenait bien volontiers...

« Comme je te le disais, je ne crois pas à son histoire. Ce que je suis prêt à croire, en revanche, c'est qu'il ne vient pas de cette planète. » Il dévisagea le soi-disant « guerrier de l'espace » avec intensité. Il avait eu le loisir de l'observer pendant le repas ; un certain nombre d'indices portaient à croire qu'il découvrait tout ce qu'il voyait, fut-ce les plaisirs de la chère les plus élémentaires. « Je n'y toucherais pas, si j'étais toi. Son sang est peut-être rouge, mais qui sait ce qu'il peut y avoir à l'intérieur... »

Le fait qu'il puisse recevoir de la sorte une transfusion de sang humain - lequel constituait l'essentiel de ses réserves, naturellement - sans que son corps se révolte suggérait qu'il soit compatible jusqu'à un certain point, mais Lucifer n'avait pas non plus pris la peine de procéder à une analyse plus poussée. Si vaste que soit l'éventail de ses compétences, la biologie n'en faisait pas partie ; extraterrestre encore moins. Enfin, à supposer que ce soit sa vraie nature : après tout, eux non plus n'étaient techniquement pas de ce monde...

« À vrai dire, je me suis demandé si ce n'était pas l'un des nôtres cherchant à me faire une mauvaise blague. Après tout, je ne serais pas surpris que le récit de mes mésaventures soit finalement parvenu jusqu'au Royaume des Démons... »

Et bien qu'il n'y ait plus mis les pieds depuis une éternité, cela ne voulait pas dire qu'il ne s'y trouvait plus personne qui voudrait mettre du sel sur les plaies en apprenant qu'il s'était fait humilier par un vulgaire garnement. Lequel était, hélas, toujours de ce monde, pour autant qu'il avait pu en juger ; du moins se dressait-il encore contre ses envahisseurs il y a de cela quelques années. Triste existence.
S'avançant auprès de sa partenaire, il posa la main sur la sienne pour la décourager d'aller plus loin. Il ne l'en empêcherait pas formellement - de quel droit aurait-il eu sur elle pareille autorité ? -, mais pouvait difficilement ne pas la mettre en garde ; les signaux d'alarme devenaient trop nombreux pour ne pas en tenir compte.

« Je ne t'empêcherai pas d'en boire si tu y tiens réellement. » dit-il en serrant les doigts sur les siens avant qu'elle ait pu l'égratigner plus avant. « Mais il me paraît plus prudent d'attendre de savoir ce qu'il est en vérité. Cela pourrait t'éviter des désagréments. » Pour aider à la convaincre, il la gratifia d'un sourire enjôleur - lequel, surprenamment, semblait continuer d'opérer sur elle, même après tout ce temps. « Je ne voudrais pas que tu tombes malade. »

Au sens très large du terme. Ils n'étaient pas sans savoir l'un et l'autre que nombre de nuisances pouvaient passer par le sens ; c'étaient autant de précautions auxquelles ils avaient dû s'habituer en même temps qu'à ce régime particulier. Au-delà d'une simple indigestion, ils risquaient surtout de contracter tout ce qu'il pouvait contenir - fut-ce une bactérie ou un obscur sortilège.
Même s'il n'était pas de leur espèce - ne s'en seraient-ils pas rendu compte ? -, cela ne l'empêchait pas nécessairement d'être porteur d'un envoûtement plus ou moins néfaste. La faim pouvait faire perdre de vue de telles considérations, et il ne lui en tenait pas rigueur, mais se faisait un devoir de les remettre en avant. Une morsure irréfléchie pouvait mener à une éternité de regrets.
Fort de sa prise sur sa main, il l'attira contre contre lui, l'éloignant du lit et de cette jugulaire qui semblait lui donner l'eau à la bouche. S'il n'était pas sans apprécier de la voir parader, sensuelle jusque dans le plus négligeable de ses gestes, et aurait pu continuer à le faire pendant des heures, la garder auprès de lui lui convenait tout autant. D'autant qu'il n'était pas sûr que leur invité apprécierait s'il se réveillait au milieu de l'extraction.

« Concernant les deux autres, je ne suis pas sûr qu'ils soient beaucoup plus appétissants. Le Namek doit avoir la saveur de l'eau. Quant à ton nouveau compagnon de jeu, n'en parlons pas... Je crains qu'il ne faille attendre que leurs projets se concrétisent pour avoir droit au buffet à volonté. »
Comtesse Evie
Comtesse Evie
Démon
Féminin Date d'inscription : 20/04/2022
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Abyss; Shadow Veil; Deformity
Techniques 3/combat : Autophagy; Persuasion
Techniques 1/combat : S a n g-ctification

Des rêves noirs [PV] Empty
MessageSujet: Re: Des rêves noirs [PV]   Des rêves noirs [PV] ClockMer 21 Sep 2022 - 19:27



Des rêves noirs


La bête insatiable, celle qui se tapis dans l’ombre et vous dévore de ses yeux luisants et rougeoyants n’était qu’autre qu’Evie. Aussi distinguée puisse-t-elle être d’apparence ; ses pulsions la consumaient. Elle demeurait comme une enfant à avoir envie de tout explorer, de tout savoir, de tout goûter. Prendre des risques ne lui faisait pas peur ; mais la perspective d’une déplaisante expérience gustative ne la « branchait pas » outre mesure.

« Puisque tu sembles réticent à l’idée que je puisse me délecter de lui, je vais mouvementer sa nuit. »

Ses vilaines canines se rétractèrent doucement ; alors qu’elle fit serpenter le bout de ses doigts le long du bras de Black jusqu’à déposer une main réconfortante sur son front – balayant en douceur les mèches de cheveux qui le lui couvrait.

Ses pouvoirs vampiriques liés au Monde des Songes lui permettait de moduler les rêves, ce qui pouvait s’avérer être un atout de taille ou un divertissement des plus palpitants. Tout dépend de la manière dont on utilise cette compétence antique.

« Si nous devenons une charmante compagnie pour lui ; il finira par nous révéler ses secrets enfouis. » Assurait-elle en continuant de caresser avec tendresse les cheveux de l’individu, telle une mère le ferait avec son enfant.

Une faible lueur violacée naquit au bout de l’index et du majeur de la Comtesse. La pulpe de ses doigts reposait sur l’une des tempes de leur invité. Aussitôt, une histoire désagréable s’instilla dans l’esprit de Black. Un récit imaginaire qui le mettait en position de faiblesse et qui ne lui permettait pas de régler la situation exposée lui-même, peu importe ses efforts. C’était le début du « poison séduisant » qu’instillait la Duchesse écarlate en lui, à travers un simple songe.

« Il a l’allure pour être l’un des nôtres, et nous punirons sa faute. » Une nuée d’étoiles traversa son regard – c’était cette cruauté délicieuse qui veillait en elle, prête à bondir à toute occasion. « Enfin, s’il s’avère que c’est le cas – en attendant, évitons de nous faire du tracas. »

Son besoin vital que de se nourrir la tirailla de nouveau. Les veines saillantes du saiyan n’aidait pas à lui faire retrouver raison. Fort heureusement, son compagnon de toujours était l’unique être vivant à avoir le contrôle sur Evie – Même Elohim, le Dieu des Anges, n’avait su garder sa création auprès de lui.

Les tourmentes infligées dans ses rêves prirent fin lorsque Evie se matérialisa à l’intérieur de son rêve ; une image d’elle tout du moins, pour lui porter secours et se placer comme une « figure rassurante » dans son esprit – parce qu’elle l’avait aidé. Ce n’était rien qu’un rêve, rien qu’une « idée » qui venait de naître à travers cela. Mais les graines que l’on sème peuvent parfois prendre une ampleur démentielle – et l’ange déchue espérait bien que cela prendrait.

Le contact de sa main sur la sienne lui donna des chaleurs d’une autre nature ; et aussi le rose lui monta aux joues : une sensation entre la honte, le plaisir et l’envie. Celle-ci leva les yeux vers lui ; buvant ses paroles comme s’il était le Messi en personne – ce qu’il était à ses yeux à vrai dire, même après des temps immémoriaux passé à ses côtés.

Ses doigts qui englobaient les siens, le sourire qu’il lui adressait : toutes ces petites attentions faisaient battre son cœur qui ne lui servait à rien d’autre qu’à cela : aimer le Diable en personne. L’ensemble de tous les êtres de cet univers la laissaient insensible ; froide et creuse ; ils pouvaient subir les pires sévices qu’elle ne cillerait pas. C’était donc logique qu’Evie se soit acoquiné avec Lucifer, qui de toute évidence lui procurait des sensations qu’aucun autre ne pouvait lui offrir.

« Tu es plus sage que moi, c’est en toi que j’ai foi. Je le goûterais un jour peut-être, et de son sang je pourrais enfin me repaitre. » Fit-elle par affirmer en portant le dos de la main de son aimé contre sa joue - pour l’y frotter amoureusement – gage du fait qu’elle se rangeait de son avis.

Il l’amena tout contre lui, et elle lui lança un regard enivré par son geste – tout autant que la beauté incontestable de cet être divin à ses côtés. La tempête infernale dans son cœur s’exprimait aussi à travers ses yeux, et Evie échangea un long regard avec son aimé sans piper mot, un sourire passionné aux lèvres – avant de déposer sa joue contre le pectoral de son conjoint et de nouer ses mains dans son dos.

« Hmmm… » Fit-elle pour première seule réponse aux commentaires de son concubin sur les deux autres invités. « En conclusion : Garlic est sans nul doute de la viande avariée, et le Namek ne saurait nous rassasier. » Dit-elle en un soupir presque déçu de ne pas pouvoir se mettre quelque chose de nouveau et d’alléchant sous la dent, mais –

La Comtesse Rouge se défit lentement de l’étreinte de son aimé – sans lui avoir glissé un regard brûlant – et se plaça à ses côtés dans une posture solennel et élégante.

« En attendant, amusons-nous de ces filous. »

Ne pas pouvoir goûter leur sang ne la déprimait pas pour autant – pouvoir se jouer de ces gens à loisir était une charmante perspective. Aussi ; bien que le contact physique avec le saiyan avait été rompu, son influence dans ses songes n’avait pas pour autant cessé. Evie avait fait en sorte d’apparaître comme une séduisante sauveuse de confiance dans son rêve et il était temps que ce petit voyou soupçonné soit tiré des bras de Morphée.

Alors Evie claqua des doigts – rompant le contact avec l’esprit de Black et le privant de la continuité de son rêve et, en principe tout du moins, le faisant se réveiller.

Cela allait lui faire tout drôle d’avoir rêvé d’une personne qui se tenait là et qu’il ne connaissait pas – cette étrange femme raffiné qui semblait attendre après lui, un sourire poli aux lèvres.

Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 303
Zénies : 2100

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

Des rêves noirs [PV] Empty
MessageSujet: Re: Des rêves noirs [PV]   Des rêves noirs [PV] ClockJeu 22 Sep 2022 - 10:12
Pendant que le duo Adams se jouaient du malheur du monde, un spectacle aussi incroyable qu’étrange se jouait dans l’esprit malade du Kaioshin traitre. La pouponnière à rêves qu’il était devenu était attaquée, percée à jour et malmenée par la sournoise présence d’une force inconnue. Dans son état convalescent, le guerrier assoupi n’avait aucun moyen de le remarquer. Il était bercé par ses cauchemars et ne se souciait de rien d’autre. Avant même qu’Evie n’ajoute son grain de sel, Zamasu était déjà confronté à ses angoisses : l’aube d’une défaite idéologique qu’il ne savait pas accepter. Car la chose auquel il tenait le plus, c’était l’ordre, l’action divine, une sorte de dynamisme organisé. Ô qu’il détestait l’oisiveté de ses pairs ! qu’il haïssait le caractère mauvais des hommes !

L’imagination du saiyan le plongeait au beau milieu d’une flaque de boue duquel il sorti péniblement. A la surface, il constata un chahut dément, il était hué, moqué tout autour de lui. Il était observé par des tribunes remplies de spectateurs, il était dans une grande arène. Une pluie polluée et malodorante trempait progressivement son visage à mesure qu’il se redressait. Il se tenait au milieu d’un colisée dans un lointain futur. Les gradins peuplés de personnages aux allures chaotiques et dérangés, portant des vêtements en lambeaux, voir rien. Ils étaient couverts de peintures de guerre comme des sauvages et revêtaient des traits physiques dignes des hommes-bêtes.

Black était dans un bien vilain état, son costume était déchiré, ce qui laissait apercevoir de nombreuses blessures. Il n’avait plus d’énergie, il respirait lourdement, il se sentait terriblement faible.

En scrutant l’horizon, il constata la présence d’un adversaire qu’il ne connaissait que trop bien : Beerus.
Le dieu de la destruction était amusé, il scrutait Zamasu de haut en bas.

« Alors, c’est ça le bras armé de la justice ? »

Le concerné voulait lui répondre de vive voix, mais il en fut incapable, aucun son ne sortait de sa bouche. Quelque chose l’empêchait d’agir, et il se senti alors dépossédé. Muet, il fut alors interpelé par un second personnage, une voix dans son dos.

« Il est comme vous autres, Beerus. Il ne sert à rien. Bientôt, je prendrais le contrôle de l’univers tout entier. »

C’était Demigra, le malin en personne semblait faire équipe avec le protecteur de l’univers 7 contre lui ! Constatez la taille des rats !

« Ce n’est pas moi qui vais t’en empêcher, je suis un incapable. »

Sur sa droite, Kaito, cet imbécile bienheureux de Kaioshin du temps. Malgré de nombreuses confrontations, jamais les deux hommes ne se mirent d’accord sur la manière dont il fallait combattre les dangers démoniaques.

« Ce monde est terminé, il va maintenant sombrer dans les ténèbres. »

Sur sa gauche se tenait une représentation de sa propre personne lorsqu’il était encore Shinjin. Une image du passé qu’il n’appréciait guère redécouvrir, c’était l’époque où il était faible, ou il ne valait rien. Néanmoins, il était forcé de constater qu’il était aujourd’hui seul contre tous, qu’il n’avait pas remporté de victoire et qu’il semblait couvert de boue, malmené par les éléments, à la merci de ses geôliers.

Sans aucune force, sans aucune voix, que lui restait-il ?

Un éclair d’un blanc immaculé perça alors les nuages, brisant la monotonie des rires moqueurs. Le tonnerre s’abattit sur chaque image, les faisant disparaitre dans un éclat de lumière. Cette illumination prit la forme d’une femme à la chevelure blanche et sauvage. Cette silhouette était vague, mais il parvenait à comprendre qu’il s’agissait… de la concubine qui se tenait aux côtés du diable ! C’était Evie, cette étrange magicienne aux mouvements félins. Cette dernière se tourna vers le saiyan démuni, sale et faible pour lui transmettre un sourire empathique et sincère.

Le visage de la démone était sans imperfections et brillait d’une aura chatoyante charmante.

Spoiler:

Puis il revint à lui, il ouvrit brusquement les yeux en constatant que tout ce qu’il venait de vivre n’était qu’un rêve. Cette expérience fut étrange, il était habituellement maître de ses pensées lorsqu’il se reposait, jamais il n’avait autant souffert dans son sommeil. Une douleur mentale qui fut soulagée par une fin heureuse dont il ne savait pas quoi en tirer.

Il remarqua qu’il était allongé dans le même lit que quelques heures auparavant, bardé des mêmes équipements de survie. Avait-il voyagé dans le temps ? Non, sa tenue était différente, il portait encore le Gi invoqué par Piccolo. Il zieuta les alentours, constatant la présence de Lucifer qui semblait l’avoir observé dans son sommeil. Bien sûr, ce genre d’activité laissait Black songeur, le mal incarné se complaisant dans de bien vaines choses.

De toute manière, le regard du saiyan se porta davantage sur la figure féminine qui accompagnait le malin depuis quelques heures déjà. Cette dame était incontestablement celle qui l’avait vu pendant son rêve ! Comment avait pu-t-il imaginer une personne qu’il avait à peine entraperçu ? Et pourquoi s’était-elle matérialisée sous un joug si pur et vertueux ? ça ne collait pas, elle était une démone, le suppôt de Satan, elle ne méritait aucune attention !

Et bien qu’il n’en fît pas part, le duo fusionnel remarqua sans difficulté se mine froide et fermée.

« Qu’est-ce qu’il se passe ? Vous me regardez depuis combien de temps ? »

L’esprit du saiyan était embrumé par son réveil récent, il se frotta l’arrière du crâne et retint difficilement un bâillement. Ses yeux balançaient entre ses interlocuteurs, un peu plus Evie que le reste.

« Toi… Qui es-tu ? »

Demandât-il alors qu’il commençait à retirer le dispositif lui administrant du sang, en faisant jaillir une petite quantité sur les lambeaux qui lui servaient de tunique. Une fois libéré de toute étreinte mécanique, il se redressa lentement, fort de son expérience de la dernière fois. D’ailleurs, il semblait en meilleur état que lors de sa précédente visite, il était déjà capable de se mouvoir. Il était bon de préciser qu’il n’avait pas été blessé gravement lors de cet affrontement, il avait simplement été assommé par son terrible adversaire.  

Déchirant ce qu’il restait du haut de son Gi, Black sonda les environs à la recherche d’une tenue appropriée. Il était un tant soit peu précieux et désirait s’habiller correctement pour se présenter aux autres.

« Il faut que je me change. Lucifer, je suis désolé de te défaire de ta garde-robe, mais je ne supporterais pas longtemps d’être en guenilles. »

Comte Lucifer
Comte Lucifer
Démon
Masculin Age : 36
Date d'inscription : 09/02/2022
Nombre de messages : 54
Bon ou mauvais ? : Mauvais.
Zénies : 1140.

Techniques
Techniques illimitées : Envoûtement ; Télékinésie ; Téléportation
Techniques 3/combat : Blood Bomber ; Vampirisme
Techniques 1/combat : Devil Castle Cannon

Des rêves noirs [PV] Empty
MessageSujet: Re: Des rêves noirs [PV]   Des rêves noirs [PV] ClockJeu 6 Oct 2022 - 4:40

« Comme il te plaira. » consentit Lucifer, plus réceptif à de telles brimades. Celles-ci au moins n'étaient pas susceptibles de leur exploser au visage.  Démon ou pas, mieux valait ne rien prélever de lui tant qu'ils n'y verraient pas plus clair sur sa condition véritable.

Si Lucifer aimait croire que semblables - évidemment, en dehors de ses propres vassaux - avaient oublié son existence, tous les quelques siècles, l'un d'entre eux jugeait bon de se rappeler à son bon souvenir. Or, la nouvelle de sa défaite était pour eux l'occasion ou jamais de le tourner en ridicule. Ça ne faisait certes que très peu de temps - à leur échelle, qu'était-ce que quarante années ? -, mais il n'était pas sans savoir que certains d'entre eux guettaient la moindre occasion...
Et même sans cela, il préférait savoir à qui il avait affaire, voilà tout. Pouvait-on réellement lui reprocher ? Là d'où il venait, la plupart d'entre eux - lui inclus - cachaient leurs traits les plus monstrueux sous de fausses apparences ; il n'avait pas quitté les lieux pour voir l'histoire se répéter sur cette nouvelle planète.

« Oh mais je te rassure, c'était bien mon intention. » Son sourire s'étira quelque peu. « Dans un premier temps, j'aimerais savoir comment il en est venu à s'associer à nos autres invités. Eux se connaissent de longue date, mais lui... » Sans qu'il détourne les yeux, sa tête pencha sur le côté. « Disons que le rapport est moins évident. »

Tant le Makyan que le Namek avaient fait allusion aux raisons qui les avaient poussés à l'accepter à leurs côtés. Le premier ayant même avoué le considérer comme un égal, en dépit de son apparence trop conventionnelle à à son goût ; cela ne lui donnait cependant pas tous les détails de l'histoire. Or, même les plus anodins pouvaient en dire très long sur qui il était - ou à tout le moins d'où il venait.
Certes, Lucifer était enclin à offrir l'asile à ceux qui, comme lui, portaient les couleurs du mal ; en cela, il n'avait pas menti. Mais en échange de son hospitalité, qu'il pensait avoir déjà amplement démontrée - et cette fois pas uniquement pour que ses « invités » aident à remplir malgré eux le garde-manger -, il préférait savoir à quoi s'attendre, que ce soit pour satisfaire sa curiosité personnelle ou pour renforcer les fortifications du palais en conséquence si nécessaire.

« Je ne m'en fais pas trop. Je ne pense pas qu'il compte nous trahir... Après tout, même les nôtres jouent rarement plus que des tours pendables. Je ne redoute pas tant le mal qu'il pourrait nous faire directement que celui qu'il est susceptible de causer malgré lui. » Ses yeux se plissèrent subtilement alors même que sa compagne manipulait les songes de l'intéressé, plantait les graines de leur future « amitié » dans le terreau de terreurs dont elle avait le secret. Cela participa à le décontracter ; il sourit. « Mais je vois peut-être le mal partout. Après tout, c'est la première visite que nous avons depuis longtemps... Peut-être n'ai-je simplement plus l'habitude de recevoir. »

Toute tiraillée par la Faim soit-elle - et il savait mieux que personne combien cela pouvait être terrible -, Evie n'était cependant pas sourde à ses arguments ; elle ne l'avait jamais été. De cela, il lui était reconnaissant : il eut été autrement plus délicat de faire bonne figure s'il lui avait en même temps fallu l'empêcher de dévorer leurs nouveaux partenaires.
Cette gratitude, il l'efforça de la transmettre dans les lentes caresses qu'il lui dispensa alors qu'elle se blottissait contre lui, sans toutefois retirer toute l'attention placée sur leur « patient » - d'autant que celui-ci, de par « l'intervention » dont il faisait l'objet, s'agitait de plus en plus dans son sommeil. Une dernière mèche repoussée derrière son oreille, il la laissa faire ce qu'elle avait à faire.

Sa concubine mit un terme aux tourments du malheureux d'un littéral claquement de doigts après s'être détachée de lui. Il la gratifia d'un regard complice tandis qu'elle adoptait une posture plus sobre à ses côtés - moins révélatrice du rapport intime qui pouvait les unir, sans entièrement le passer sous silence pour qui savait observer. Sans doute ne l'eut-elle de toute façon pas toléré.
Et effectivement, la conscience du sombre guerrier revint une fois de plus aux contrées de la conscience, non sans une certaine brutalité. Le comte demeura parfaitement placide de manière à ne pas l'effaroucher davantage, lui laissant le temps de retrouver le peu de repères que cette pièce avait dû lui laisser.

« Cela ne fait que peu de temps. Peut-être une heure. » répondit-il avec détachement, subodorant qu'Evie le corrigerait s'il se trompait dans ses estimations. « J'ai bien peur que votre rixe amicale n'ait été un peu plus musclée que prévu. Étant donné que vous n'étiez pas encore entièrement remis de vos blessures précédentes, il a paru plus prudent de vous ramener ici. » De la pierre précieuse au sommet de sa canne, il désigna les draps et couvertures que Black avait éparpillés en gesticulant. « Et étant donné que vous vous agitiez dans votre sommeil, j'ai préféré reste à votre chevet, ne serait-ce que pour m'assurer que l'équipement reste bien en place. »

Laissant le soin à sa conjointe de répondre si elle le désirait, puisque c'était à elle qu'il s'adressait, le maître des lieux préféra pour sa part refermer la poche de sang dont leur invité avait apparemment décrété ne plus avoir l'usage, avant qu'elle ne déverse son contenu sur le sol. Après tout, il ne fallait pas gâcher la nourriture - et la laisser se répandre plus qu'elle ne l'avait déjà fait risquerait d'attiser un appétit qui ne les aiderait pas à paraître sous leur meilleur jour. À ce sujet, l'aider à se changer semblait d'autant plus nécessaire qu'il s'en était aspergé au moment d'ôter l'aiguille plantée dans ses veines.

« Si je ne vois pas d'inconvénient à vous prêter davantage de vêtements, je crois comprendre qu'ils ne siéent guère à vos activités. Plutôt que d'épuiser ma penderie, mieux vaut peut-être vous en confectionner qui vous correspondront davantage. »

Tournant son regard vers lui, il mobilisa ses sombres pouvoirs. Black pourrait peut-être y déceler quelque forme de magie, pour peu qu'il soit sensible à ce type d'énergie. En un instant, les haillons dont il était vêtu disparurent au profit d'une proche réplique de ce qu'il portait à son arrivée - en meilleur état, évidemment. Ayant produit de tête cette imitation, Lucifer ne pouvait garantir qu'elle soit fidèle dans les moindres détails, mais il avait dans l'idée que cela suffirait à le contenter - plus que toutes les vareuses et redingotes qu'il pourrait lui proposer. Pour n'avoir plus pratiqué ce sort depuis longtemps, son auteur dut s'avouer satisfait du résultat.

« Je me suis permis d'apposer ma marque dans la doublure. » prévint-il néanmoins. « Rien d'aussi ostentatoire que ce que notre ami avait inscrit sur votre précédent uniforme, je vous rassure. »

Et s'il ne pouvait s'en accommoder, et bien... Il pourrait toujours l'enlever par ses propres moyens.
Comtesse Evie
Comtesse Evie
Démon
Féminin Date d'inscription : 20/04/2022
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Abyss; Shadow Veil; Deformity
Techniques 3/combat : Autophagy; Persuasion
Techniques 1/combat : S a n g-ctification

Des rêves noirs [PV] Empty
MessageSujet: Re: Des rêves noirs [PV]   Des rêves noirs [PV] ClockMer 12 Oct 2022 - 18:56


Des rêves noirs

Lorsque ce freluquet de saiyan daigna enfin revenir à lui, le couple digne des Addams le fixait. Le silence de morts qui régnait était confortable, agréable pour ceux qui savaient apprécier Les Ténèbres.

La Dame ne fit rien d’autre que d’ajouter ceci aux premières interrogations de leur invité :

« Quarante-six minutes qu’il gesticule, avec exactitude. » Précisa, en effet, la Matriarche en levant son index.

Ce fut, par la suite, un délice de voir que le « poison » qu’elle avait instillé en lui en était à ses prémices – alors qu’il la questionnait à propos de son identité.

Celle-ci fit une élégante révérence, digne d’une dame, inclinant légèrement la tête et joignant ses mains délicatement l’une contre l’autre devant son buste, plissant légèrement et courtement les genoux pour s’incliner.

« Je suis Evie. La Mère qu’à créer Elohim pour ses anges asservis. » Un étrange sourire gaina sa bouche – à la fois doux et fallacieux.

Cependant elle n’ajouta rien de plus, sachant pertinemment que cela finirait tôt ou tard par attiser sa curiosité. Après tout, peu de personnes pouvaient se targuer de connaître le nom du Dieu des Anges, il était donc très peu probable qu’elle lui mente. Et s’il connaissait ce prénom, alors c’est qu’il était bien plus important qu’il ne paraissait, ce « Goku » de substitution.

La Duchesse Ecarlate inclina de nouveau légèrement la tête alors que leur obligé venait de déchirer le haut de ses vêtements. Son regard luisait comme deux kunzites brillantes dans une obscure cavité rocheuse.

« Quel spectacle délicieux. » De l’extérieur, cette remarque pouvait la faire passer pour une dépravée.

Toutefois elle ne pensait pas aux délices de la chair, mais bien à ceux que pourraient lui apporter le sang de Black. « Vous avez un physique prodigieux. » Ajouta-t-elle pour le complimenter avant de détourner son regard de lui.

Ses yeux se posèrent sur son bien-aimé à la place, qui de sa magie aussi puissante qu’utile offrit une tenue plus appropriée à leur « futur nouvel ami ».

De son côté, « la Sanguinaire » servit une délectable coupe de jus de raisin à Black, qu’elle tendit d’une main assurée et d’un sourire charmant.

« Vous êtes bien aimable de vous joindre à nous. Dans notre meute, nous avons besoin d’autres loups. » Celle-ci croisa les bras mais avec délicatesse, avec la gestuelle soignée d’une impératrice. « J’espère que nous pourrons compter sur vous. »
Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 303
Zénies : 2100

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

Des rêves noirs [PV] Empty
MessageSujet: Re: Des rêves noirs [PV]   Des rêves noirs [PV] ClockJeu 13 Oct 2022 - 12:22
Une heure, ou plutôt quarante six minutes, voilà le temps que Black avait passé dans les limbes de ce drôle de cauchemar. Son esprit lui avait joué des tours en faisant apparaître la figure démoniaque d’Evie comme une camarade protectrice à l’intervention salutaire. Peut-être que tout ceci n’était que la conséquence d’un dommage important à son cerveau ayant malmené sa nuit ? Zamasu ne s’appuyait sur aucun égal dans la réalisation de ses plans, il suffisait de voir avec quelle facilité il menait en bateau Lucifer sur sa réelle identité. Oui, il avait le contrôle de la situation, il n’en donnait simplement pas l’air avec sa tunique déchirée, son air hagard et sa lente élocution. Il reçut les informations qu’il voulait : il avait effectivement été mis hors combat par Piccolo à l’aide d’un coup terriblement bien placé. L’appareil reproducteur masculin était une véritable catastrophe pour les joutes martiales, Black enrageait mentalement d’avoir été défait par si peu. Il était urgent qu’il protège ce point faible ou change de corps pour celui d’un être féminin ou asexué.  Mais à défaut de mieux, une coque de rugbyman en Kuronium devrait suffire. Il salua les explications du baron d’un hochement de tête relativement cordial, ses bonnes manières revenaient à mesure qu’il se réveillait.

« Je te remercie. Il va falloir que je reste sur mes gardes. »

Il aurait apprécié méditer plus longtemps sur son propre cas, mais la présence de cette démone aux mouvements félins lui apportait un semblant de nervosité le poussant à la curiosité. Cette femme semblait être la concubine du malin, elle devait avoir une importance capitale pour être hissée au sommet de la société rivale à celle des anges. Ce qui était certain, c’est qu’elle était ancienne, antique. Difficile d’atteindre le cœur de Lucifer en une paire de décennies. Non, elle était certainement immortelle à en croire par la jeunesse manifeste de son corps qu’on situerait à vingt-sept ans environ.

Elle fut ravie de répondre, elle semblait avoir attendue une telle question et se pressa d’afficher son intérêt en esquissant une noble révérence, se présentant comme Evie, la mère des anges. Zamasu n’était pas un ignorant de l’histoire ancienne, il avait plusieurs notions et savait qui était Elohim. Il faisait parti d’une des premières créations de Zenoh visant à concevoir des êtres paisibles et parfait, quelque chose du genre. Le concept de « mère des anges » ne lui était pas inconnu, il avait conscience de l’existence de séraphins primordiaux incarnant les valeurs sacrées cardinales. Le guerrier, la mère, le bâtisseur, l’agriculteur, il existait plusieurs saints originaux divisés en rôles destinés à transmettre aux futurs habitants des hauts mondes les notions et savoirs fondamentaux. Black avait conscience que certains de ces anges symboliques s’étaient détournés de la voix et voie d’Elohim, mais il ne s’était pas renseigné davantage. Ainsi, le justicier compris que Lucifer, lui aussi réprouvé, avait peut-être rencontré Evie pendant ou à l’issue de ce grand schisme entre fidèles séraphins et futurs démons. Le Kaioshin renégat n’avait pas toutes les pièces du puzzle, néanmoins il en possédait assez pour comprendre l’essentiel. Un essentiel qu’il ne dévoila pas à ses pairs. Il fit mine de rien et acquiesça.

« Un démon qui enfante des anges ? Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Qui est Elohim ? »

En posant ces questions, il découvrirait peut-être leur version des événements.

Pendant qu’ils répondaient, le saiyan retira les miettes de son Gi, affichant son imposante musculature et les marques de ses combats : quelques cicatrices marquaient les précédents échecs de Black. Une grande entaille hantait son flanc droit au niveau des côtes, sans doute le souvenir douloureux d’un adversaire à l’épée. Plusieurs brulures coloraient son dos de teintes cramoisies. Zamasu était invariablement la première victime de ses propres ambitions. S’il pouvait remercier sa régénération rapide et sa grande intelligence, il ne profitait pas d’une enveloppe parfaite et allait, un jour ou l’autre, passer de vie à trépas. Les cicatrices qu’il portait était le signe de cette mortalité qui le guettait chaque jour plus précisément.

Mais tant que son âme existait, il gardait espoir. Un jour, le monde des dieux disparaitrait au profit d’un univers régit par un solide, sensible et véritable ordre.

En se tournant vers Lucifer pour demander une nouvelle tenue, Black croisa le regard d’Evie qui semblait plein d’intérêt. Elle lui vouait une grande attention, précisant que la vue du torse du saiyan était « délicieuse », qu’il avait un physique prodigieux. Celui qui fut un Shinjin ne voyait pas en quoi il se donnait en spectacle. Serait-elle amatrice de culturistes ? Sans se prêter à l’exercice, le guerrier de l’espace conservait une musculature idéale qu’elle devait apprécier. Si ce n’était que ça, elle pouvait zieuter sans honte, Zamasu était fier de la puissance que lui offrait son corps et de ce qu’il représentait. Bien sûr, il n’avait pas fait de lien avec une quelconque notion de charme, ni même de vampirisme.

Plutôt que de laisser Black dévaster sa buanderie, Nosferatu préféra faire usage du même genre de magie que Daimao, invoquant directement une tenue appropriée. Le saiyan fut enveloppé un cours instant d’une énergie noire. Cette force obscure prit la forme d’une tunique qui l’était toute autant. En quelques secondes, le justicier avait retrouvé son fidèle Gi, celui avec lequel il avait débuté sa croisade meurtrière. L’uniforme était fidèlement reproduit, autant que possible tout du moins.

« Très urbain de ta part. »

Commenta le martialiste en réajustant sa tenue.

En parallèle Evie vint lui servir une coupe du même nectar que ce lui qu’il avait tant gouté il y a deux heures. Du vin, un raisin fermenté à l’alcool qui semblait avoir affecté ses capacités. Ainsi, il n’était ni utile, ni prudent de s’abreuver d’un tel mélange. Il refusa poliment la boisson d’un revers de main discret.

« Je n’ai pas trop apprécié ma dernière expérience avec ce genre de cocktails. Je ne suis pas encore bien réveillé par-dessus le marché. »

Et c’était sans compter sa récente perte de sang, autant de facteurs qui ne lui laissait pas penser qu’il était temps de se remettre à boire. Cela n’empêchait pas la démone d’attendre une coopération fructueuse entre eux.

« Je suis ici pour faire le mal. La Terre n’a pas fini d’entendre parler de moi. »

Mentit-il en esquissant un fin sourire.

Le saiyan se tourna vers Lucifer, paré à retrouver ses collègues.

« Je pense qu’il ne faudrait pas plus faire attendre Garlic et Piccolo. »

Déclarât Zamasu en se dirigeant vers l’une des nombreuses issues de la pièce. Il s’immobilisa devant elle, ne sachant pas vraiment quel était le bon chemin.

« Heu… »

Il fit volteface et tenta une autre porte qui ne semblait pas mener au hall non plus.

« Mh… »

Il en tenta une dernière, celle-ci menant directement à des cachots, visiblement. Incapable de comprendre l’organisation de ce bastion maudit, Black se tourna finalement vers ses hôtes.

« Après vous. »

Comtesse Evie
Comtesse Evie
Démon
Féminin Date d'inscription : 20/04/2022
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Abyss; Shadow Veil; Deformity
Techniques 3/combat : Autophagy; Persuasion
Techniques 1/combat : S a n g-ctification

Des rêves noirs [PV] Empty
MessageSujet: Re: Des rêves noirs [PV]   Des rêves noirs [PV] ClockMar 25 Oct 2022 - 18:18



Des rêves noirs


Evie emboîte le pas à ce très cher saiyan et à son amant. Sa démarche féline est si délicate, si légère qu’elle donne l’impression de planer à des moments donnés. Des bougies aux composants naturels, capturant puis délivrant à combustion les saveurs de l’Automne dans toute leur beauté ; se répand dans les corridors du Manoir. Imaginez être dans un bois, sentir cette humidité douce et réconfortante à l’approche de l’hiver, mélangée à l’odeur des feuilles fraîchement tombées des arbres. Ajoutez-y une note sucrée et acidulée, qui n’est pas sans rappeler les bonbons, et vous comprendrez alors l’étendue de cette agréable odeur qui chatouille leurs narines.

« Laissons les autres se reposer et allons voir les petites gens de la ville pour les condamner. » Sifflotait alors Evie, qui sans demander l’avis de ses partenaires semblait déjà décidée. « Rendez-vous non loin d’ici pour commettre ce délit ! »

D’un rire à la fois enfantin et ensorcelant, Evie s’enfonce dans le sol. Plus précisément : elle fait usage de l’hémoglobine contenue dans les fibres pour se rendre ailleurs.

Comte Lucifer
Comte Lucifer
Démon
Masculin Age : 36
Date d'inscription : 09/02/2022
Nombre de messages : 54
Bon ou mauvais ? : Mauvais.
Zénies : 1140.

Techniques
Techniques illimitées : Envoûtement ; Télékinésie ; Téléportation
Techniques 3/combat : Blood Bomber ; Vampirisme
Techniques 1/combat : Devil Castle Cannon

Des rêves noirs [PV] Empty
MessageSujet: Re: Des rêves noirs [PV]   Des rêves noirs [PV] ClockVen 28 Oct 2022 - 6:35

« Ma compagne a plus que moi la notion du temps. » abonda Lucifer après qu'elle eut précisé que cela ne faisait « que » quarante-six minutes qu'il était au repos - une durée dérisoire avec une longévité comme la leur.

Non que ce soit très surprenant ; elle souffrait davantage que lui de cette éternité de perdition qui leur avait été infligée, entretenait sa rancœur avec chaque seconde passant, fut-elle bien cachée sous un charme évident.
Le comte avait pour sa part choisi de s'accommoder de cette nouvelle situation, sans guère plus ruminer sa vie d'avant ; à bien des égards, il estimait avoir gagné au change, quand bien même ce n'était pas son intention au départ.
Enfin, cela ne les empêchait pas de s'entendre à la perfection ; vivre différemment leur sinistre sort ne les empêchait pas d'être dans le même bateau… Une arche bien plus sombre que tout ce que ce pauvre idiot de Noé aurait jamais pu bâtir, en vérité.

Si Lucifer s'étonna d'ailleurs qu'elle se montre aussi loquace au moment de faire les présentations en bonne et due forme - Black étant trop occupé pour remarquer sa présence plus tôt, alors qu'il était en plein combat -, il s'imagina que cela faisait partie de sa manœuvre pour l'amadouer. En dire juste ce qu'il fallait pour gagner sa confiance sans trop se dévoiler… Mais c'était déjà aller loin que d'en dire autant sur ce qu'il était réellement - même si, il est vrai, elle n'avait jamais été démone à s'en cacher. Tout du moins, pas entièrement.

Il se fendit d'un sourire mettant en valeur ses crocs acérés lorsqu'elle commenta le physique de leur invité, appréciant visiblement sa musculeuse carrure et le faisant savoir avant qu'il ne lui offre une tenue créée expressément pour lui, au sens premier du terme.

« Heureusement que je l'ai aidé à se couvrir. J'aurais pu finir par croire que je ne fais pas assez d'efforts à votre goût, très chère. »

Non qu'il ait jamais cherché à acquérir un physique guerrier de cet acabit. S'il ne doutait pas qu'il satisfasse l'intéressé - sans cela, pourquoi se fouler à en prendre soin alors qu'il devait demander tant d'entretien ? -, il n'avait pour sa part aucune intention de se muscler davantage. C'eut été mauvais pour sa garde-robe et il n'était après tout pas à plaindre, jouissant déjà des atouts naturels de son espèce sans avoir à s'entraîner.
Et si ce n'était qu'une question d'esthétique, rien ne l'empêchait de changer d'apparence à volonté ; chacun d'eux en était capable - d'où ses craintes concernant la réelle identité de leur nouvel allié. Sa complice aurait néanmoins pu attendre qu'il ne soit plus dans la pièce avant de se laisser aller à de tels commentaires ; tout démoniaque soit-il, il n'était pas non plus dénué d'amour-propre !

« Je t'en prie. » répondit-il néanmoins lorsque l'intéressé le remercia de l'avoir rendu décent à nouveau. « Je ne voudrais pas que l'on croie que je laisse mes invités se balader en guenilles dans ma maison. »

Black était troublé, plus qu'il ne l'avait été lors de son réveil précédent. De toute évidence, la manière dont sa compagne s'était insérée dans ses rêves - dont il n'avait pas les détails dans ce cas précis, mais connaissait l'efficacité - faisait son petit effet, à en juger par les œillades fugitives qu'il lui jetait régulièrement, comparant certainement son image réelle à celle qui s'était invitée à l'intérieur de son subconscient.
Il n'y avait pas de doute à avoir : c'était bel et bien la même personne. Quant à savoir comment, ce serait à lui de le démêler, si tant était qu'il n'y voie pas une simple divagation de sa part. Pour l'heure, il réaffirmait sa volonté de collaborer avec eux pour mieux semer le trouble.

« Il y a bien des manières de faire le Mal. » souligna Lucifer - qui, comme son nom semblait l'indiquer, n'était pas sans s'y connaître un tant soit peu en la matière. « Je ne sais pas quelles sont celles que tu as tenté d'employer jusqu'alors, mais au vu de l'état dans lequel tu es arrivé jusqu'à nous, je me permets de te suggérer d'en essayer d'autres. Aussi fort que tu sois, aucun Mal ne sera fait si tu dois mourir dans le procédé... Ou du moins, pas celui que tu aurais souhaité. »

Son sourire s'étira légèrement, laissant à Black le soin - s'il le désirait - de lire ou non entre les lignes. Après tout, son but n'était pas de lui dicter sa conduite ; il n'en avait ni l'envie, ni les moyens - en tout cas, pas sans s'engager dans des rites qu'il n'était pas près de réitérer. Non, tout au plus, il se contentait de suggérer - et c'était déjà bien souvent assez pour n'avoir pas à plus se salir les mains.
Encore hagard, le rescapé voulut s'en aller, ouvrant pour ce faire des portes dont la poignée n'avait plus dû être touchée depuis au moins quelques siècles. De son côté, le Dieu-Démon arqua un sourcil, ayant presque fait abstraction malgré lui de l'existence de ces recoins de sa forteresse. Des cachots, oui, mais pas seulement. Que pouvait-il bien avoir laissé traîner en ces pièces oubliées ?

S'en voir soudain remémoré piqua au vif sa curiosité, de la même manière qu'on ne peut s'empêcher parfois de se redécouvrir une passion pour ce que l'on croyait avoir jeté lorsque l'on s'aperçoit que c'est en fait tout le contraire.
Si Black semblait avoir besoin de se défouler après cette nouvelle défaite à son palmarès - Lucifer doutait qu'il la perçoive comme aussi « amicale » que ce duel était censé l'être -, Evie n'en fut pas moins toute disposée à le suivre lorsqu'il fit mine de se diriger vers l'extérieur.

« Partez devant. Il me reste encore quelques petites choses à régler. » Un regard de connivence suffirait à faire comprendre à sa partenaire que ce n'était rien dont elle doive s'inquiéter. Et alors qu'il cherchait à transmettre cette émotion, il ne put qu'espérer avoir eu raison.« Soyez sans crainte, je tâcherai de vous rejoindre très rapidement. »

Sa notion de la rapidité n'était, là encore, pas nécessairement la même que celle de tout le monde - mais il n'en était pas moins vrai qu'il les rejoindrait dès qu'il le pourrait. C'était tout simplement qu'il devait, avant cela, mettre de l'ordre dans ses affaires, et ce de la manière la plus littérale qui soit.
Ainsi, plutôt que de les suivre dans leur périple, il emprunta pour sa part l'une des portes qui avaient été ouvertes par erreur un peu plus tôt. S'enfonça dans les ténèbres pour y devenir citoyen du royaume de la mémoire. Tel était son devoir ; s'il n'était pas là pour se rappeler de tout, alors qui le ferait ?
Contenu sponsorisé

Des rêves noirs [PV] Empty
MessageSujet: Re: Des rêves noirs [PV]   Des rêves noirs [PV] Clock
 
Des rêves noirs [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les fantomes des 7 dragons noirs
» Trous noirs et Révélations
» baeck l'inconnu aus yeux noirs
» vos rêves rigolos.
» Briseurs de Rêves x3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Zones désaffectées-