Le Deal du moment :
Tablette 11″ Xiaomi- Mi Pad 6 global version ...
Voir le deal
224.97 €

Partagez








Dernière édition par Mechikabura le Sam 27 Aoû 2022 - 20:38, édité 1 fois
 

 La colère des réprouvés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mechikabura
Mechikabura
PNJ
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 18/06/2018
Nombre de messages : 19

La colère des réprouvés  Empty
MessageSujet: La colère des réprouvés    La colère des réprouvés  ClockLun 8 Aoû 2022 - 20:11
L’odeur viciée du cuir brûlé atteignait les narines de Riki, victorieux d’un match si simple qu’il en fut certainement ennuyant. Mais le saiyan courroucé n’était pas satisfait par la seule démonstration de ses capacités martiales, il désirait semer le plus de troubles possibles au sein du monde démoniaque et son actuelle victime était disposée à l’aider. Car cette atmosphère de guerre civile était propice aux plus juteux opportunismes, Riki étant ambitieux comme Adolf, il débuta immédiatement ce long et fastidieux travail de sape politique. Behrom l’avait bien compris, il le zieuta avec une certaine crainte avant d’accorder tout son soutien à cette étonnante entreprise.

« Je… Je vais te mener à lui… Mais sache qu’une fois là-bas, tu ne pourras plus faire entendre ta voix par la violence. Même affaibli, mon maître te reste largement supérieur. »


Précisa le démon en se reculant, toujours les fesses contre le sol.

« Hrm… Je vais ouvrir le portail et te mener à lui… »

Continuât-il en se redressant, l’air patibulaire. Même s’il n’était pas très impressionnant, Riki avait grandement perturbé ce diable autrefois plein de confiance. Remis, Behrom incanta une sorte de portail, une porte construite deux mètres devant lui donnant sur un océan d’une lumière rouge inquiétante. C’était une magie relativement instable, de modestes éclairs s’en échappaient, signe que le lieutenant était un mauvais sorcier en plus d’être un piètre combattant. Quoi qu’il en soit, la voie semblait libre, le serviteur de Mechikabura s’approcha de sa matérialisation, prêt à la traverser. Etant sous bonne garde du guerrier de l’espace, il se maintenait malgré tout à sa disposition ; Riki pouvait passer en premier s’il le désirait.

Le transit fut indolore quoi qu’épileptique, il serait dommage de voir un survivant si éminent mourir d’une crise bizarre.

Une fois rendu, le Kenshiro local eu le loisir de ressentir un air plus pourri encore que dans le monde des démons, c’était dire. Le ciel se nappait d’aurores boréales sanguines qui perturbaient la monotonie d’un ciel noir charbon. Une pléthore de nuages sombre en haut, une infinité de plaines désolées en bas, une belle répétition générale de ce que devait être l’enfer de l’âme. Mais le paysage n’était pas aussi vide qu’il le laissait penser : au loin se tenait quelques monts utiles pour se repérer dans ce capharnaüm gris. Et si les capacités visuelles du voyageur dépassaient celles du crabe des vases, il serait en mesure de remarquer un gigantesque fort au contrebas d’une des quelques montagnes qui lui faisait face. Le chemin semblait long, environ cent kilomètres.

Behrom s’avança de quelques pas, il s’imaginait que sa coopération lui promettait de sortir de cette histoire sain et sauf.

« Le château de mon maître est posté au flanc d’un de ces pics. »

Déclarât-il en désignant avec précision la construction démoniaque. Suite à son indication, il commença à prendre de l’altitude, il ne comptait pas s’y rendre en marchant.

« Suis-moi. »

Libre à Riki de suivre son prisonnier ou de le laisser partir devant comme un imbécile.

La région précédant les zones rocailleuses était composée de rares savanes desséchées au cœur desquelles se mouvaient quelques animaux plus misérables les uns que les autres. La quasi-totalité de la faune était carnivore et repoussante, la flore était logée à la même enseigne. Quelques routes étaient surveillées par des hordes de démons de rangs intermédiaires, tous à peine plus forts que des soldats de Freezer. Bien qu’ils n’étaient pas des lutteurs de bas étages, ces serviteurs demeuraient des troupes de seconde zone, il était évident que la majorité des forces de Mechikabura étaient mobilisées sur le champ de bataille. Après quelques secondes de vol, le fort était là : un important bastion composé d’innombrables tours ornées de pics, des remparts d’une trentaine de mètres de hauts et des milliers de troupes démoniaques disposés aux différentes casernes. Une étrange barrière verdâtre enveloppait les abords de la forteresse, certainement un mécanisme défensif permettant de prévenir toute intrusion. L’aspect manichéen-mauvais du lieu était renforcé par la couleur marbre des murs, les gargouilles disposées ça et là et toutes sortes d’ornements racistes. Imposé par la narration à un atterrissage face aux importantes portes du château, le jeune entrepreneur fut interpelé derechef par deux puissants gardiens.

Le bastion:

Il s’agissait de deux immenses trolls, atteignant facilement le quatrième mètre de haut chacun. Ces titans portaient de solides gourdins et dégageaient une très forte aura qui indiquait leur redoutabilité proche des 10 000 unités.

« Vous ! Que faites vous aux portes de Minas Morgul ! »

Apparence exacte des trolls:

S’écria le premier colosse tout en agitant une lourde masse cloutée.

La présence de Behrom pouvait calmer les ardeurs du duo puant, du moins, s’il était encore en vie. Dans le cas contraire, Riki allait devoir les combattre en vitesse afin de pénétrer l’enceinte de la citadelle. Une fois passé, le saiyan découvrit un intérieur tout aussi triste que le reste de ces terres désolées, tout manquait, il n’y avait même plus de sac vide pour manifester ce même manque. Malgré tout, un semblant de rien semblait maintenir plus ou moins en ordre cette garnison démoniaque, laquelle n’inquiétant pas le visiteur, quoi qu’il fasse.

Le chemin vers la haute tour était tout tracé : une succession d’escaliers menaient inexorablement vers la demeure du maître des lieux. Le caractère inévitable de la rencontre était avéré : si Riki cherchait à se balader en empruntant les mauvais passages, ses derniers se déplaceraient comme dans Harry Potter afin de le ramener sur le droit chemin. Une fois à bon port, le combattant solidaire fut confronté à une ultime garde, cette fois-ci composée de démons d’une toute autre trempe. Il s’agissait d’élites aux lourdes armures sombres, leur équipement de paladin des ténèbres semblait standardisé, ils étaient tous armés de la même manière. La puissance d’un seul de ces gardiens avoisinait timidement celle de Riki, ils étaient une quinzaine.
Behrom lui-même ne pouvait pas aller plus loin. Ainsi, si le lieutenant était encore vivant, il se retira naturellement.

Une poignée de la garde prétorienne du vieux mage accompagna le réprouvé dans les étages supérieurs de la tour, puis finalement au sein d’une salle du trône relativement modeste. Qui que soit ce Mechikabura, il ne perdait pas de temps avec de quelconques fioritures. Adossé à un trône malgré tout pompeux, le dieu maléfique fit partir ses gardes afin de discuter en toute tranquillité avec son invité.

« Alors te voilà. »

El famoso vieux:

Le père spirituel de Demigra était un vieillard rabougri habillé d’une longue toge noirâtre parsemée d’embellissements rougeâtres, des écharpes, une cape ou des bracelets. Son visage marin était tiré par de nombreuses rides. Il semblait au bout de sa vie, littéralement, il était très vieux. Il toussota avant débuter une discussion aux allures de monologue.

« Pour être parfaitement honnête, je ne pensais pas que tu accepterais mon offre. J’ai eu quelques renseignements à ton sujet, j’ai eu vent de ta haine viscérale pour les représentants de mon espèce. »

Indiquât-il sans animosité, il parlait avec la monotonie d’un professeur de mathématique. Il se redressa lentement, saisissant une canne annexe à son siège visiblement nécessaire pour le moindre de ses déplacements.

« J’imagine que tu es déjà informé de la situation que le monde des démons traverse. Je cherche des combattants valeureux pour me servir. »

Il s’immobilisa à environ trois mètres de Riki, le zieutant de haut en bas avec une drôle de curiosité.

« Mais ça ne t’intéresse pas. Fort heureusement, j’ai aussi besoin de fous suicidaires dans ton genre. Aider un démon pour le plaisir d’en détruire d’avantage, c’est étonnant. »

Il poussa un petit rire qu’il interrompit rapidement, prenant conscience qu’il était peut-être le prochain dans le collimateur de son interlocuteur. Lentement, il commença à tourner autour du mercenaire pendant qu’il parlait afin de l’analyser de long en large.

« Tu as servi Drichi pendant longtemps, mais je vois également que tu t’es débarrassé de ton masque. J’imagine que tu n’es plus intéressé par la puissance démoniaque. Qu’espère tu obtenir en m’aidant ? Tu ne cherches réellement que le moyen le plus simple de tuer le plus de démon possible ? »

Ce Riki semblait être d’un grand racisme, Mechikabura voulait s’assurer des intentions précises de son requêté avant de poursuivre.
Riki
Riki
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 310
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1375

Techniques
Techniques illimitées : Ki Barrier; Image Rémanente; Dark Flasher
Techniques 3/combat : Claymore de Ki; Tempête éclair
Techniques 1/combat : Final Flasher

La colère des réprouvés  Empty
MessageSujet: Re: La colère des réprouvés    La colère des réprouvés  ClockMar 9 Aoû 2022 - 14:59
Désormais plus calme, Kyohei se redressa de tout son long pour laisser à Behrom suffisamment d'espace pour incanter. Il obtint de l'avertissement de son captif une première information importante sur la condition de son futur partenaire.

"Je ne suis pas une bête sauvage, démon, quoi que tu puisses en penser. Il ne me viendrait jamais à l'esprit de défier ouvertement ton maître d'une telle manière, qui plus est au sein même de son domaine. Rempli ton rôle de guide et cesse de tergiverser."

Après s'être lui-même relevé, le majin s'exécuta, laissant à Riki le loisir de prendre ou non la tête de la marche. Il ne s'attendait pas à une trahison à un tel stade, mais il se devait de rester vigilant, et poussa Behrom à bout de bras jusque dans le portail avant de lui emboîter le pas. Le court voyage ne constituait bien entendu rien de nouveau pour Riki: il avait parcouru moult portails démoniaques par le passé, souvent en vue d'opérations variées dans différents mondes et temporalités et, la dernière fois, pour fuir le sombre royaume de Drichi.

Behrom et son invité atterrirent dans une énième variation d'un domaine putride peuplé de créatures qui l'étaient tout autant. Riki laissa échapper un soupir. Bien peu de mortels pouvaient se targuer d'avoir eu la malchance de se retrouver dans trois mondes démoniaques différents. En dépit de leurs différences notables, tous semblaient emplis de cette laideur commune, empestaient d'une violente odeur de souffre quasi permanente et inspiraient à Riki un sentiment de malaise ambiant. Les domaines sombres semblaient tous vouloir rappeler au sayan à quel point il n'y avait pas sa place.

En dépit de tout, il y était, et il avait un objectif clair. Le guerrier de l'espace décolla à la suite de Behrom pour rejoindre la forteresse qu'il commençait déjà à apercevoir au loin. Sur le trajet, il put noter la présence dans ces larges champs desséchés de réelles bêtes sauvages, jusqu'ici totalement absentes du royaume de Drichi et du monde des démons, dans lequel les plus farouches créatures n'étaient en fait que des natifs des villages environ plus dégénérés encore qu'à leur naissance ou tombés dans la folie. Les rares patrouilles que le sayan avait aperçues ne faisaient que confirmer les diverses rumeurs auxquelles il avait eu accès: la guerre civile avait un coût monstrueux sur les forces de Drichi, à tel point que les seigneurs conscrivaient les fonds de tiroir de leur population. Les troupes régulières postées dans la forteresse semblaient à peine plus qualifiées. Influencé par une mystérieuse entité, Riki atterrit avec Behrom pour se présenter aux portes du fort au lieu de simplement les survoler pour se rendre directement à la salle du trône, et fut accueilli par deux étranges gardiens cubiques, tous deux imposants mais pas franchement menaçants outre mesure. Face à leur interrogation, Riki se tourna vers son guide.

"Ton maître ne semble pas t'accorder une immense confiance."

Le sayan reposa alors les yeux sur les gardiens.

"Mechikabura nous attend, ouvrez cette porte. Ou peut-être êtes vous trop stupides pour reconnaître Behrom, son agent ?"

Gênés un instant par leur propre idiotie, les gardes frappent de leur gourdin la grande porte. Cette dernière s'ouvre alors révélant une cour d'une risible simplicité. Fort heureusement pour lui, Riki n'était pas là pour faire du tourisme, et il emboita à nouveau le pas à son guide, qui s'aventurait cette fois-ci dans une longue suite d'escaliers débouchant sur une sorte de salon rustique où attendaient une quinzaine de gardes d'élite. Quelques-uns vinrent escorter le sayan vers la salle du trône alors que Behrom se retirait. Une courte marche plus tard, Riki se retrouvait enfin seul à seul avec Mechikabura. L’ex timebreaker ne saurait dire à quel point son interlocuteur avait été réellement affaibli, car il semblait au premier coup d'œil aussi vieux et misérable que dans ses souvenirs. Bien au fait de l’affection des seigneurs démoniaques pour les futiles démonstrations d’autorité, Riki lui accorda le plaisir de terminer sa petite tirade sans être interrompu. Enfin, il entreprit de répondre à son interrogation avec défi et hargne en dépit de l’écrasante différence de puissance entre les deux êtres.

"Ta race est idiote et cupide, démon, les plus anciens d’entre vous brident le potentiel des plus jeunes, chaque démon majeur qui tombera dans cette guerre mettra au bas mot plusieurs décennies avant d’être remplacé par un candidat à la puissance similaire. Ne te fourvoie pas Mechikabura, s’il est vrai que la perspective d’étriper les tiens par dizaines me remplit d’enthousiasme, je participe aussi à votre petite guerre dans l’espoir de couper plusieurs des têtes de l’hydre d’un coup et d’offrir un peu de répit aux miens."

Riki marque une pause dans sa tirade. Maintenant que ses objectifs avaient été énoncés, peut-être était-il temps de mettre à l’épreuve l’efficacité de leur partenariat.

"J’imagine que Majin Kaito et ses acolytes sont au moins aussi bien protégés que toi, si ce n’est mieux étant donné que c’est pour l’heure ton camp qui se cache et le sien qui parade dans la capitale du domaine de Drichi. Par où devrions nous commencer ?"
Mechikabura
Mechikabura
PNJ
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 18/06/2018
Nombre de messages : 19

La colère des réprouvés  Empty
MessageSujet: Re: La colère des réprouvés    La colère des réprouvés  ClockMar 9 Aoû 2022 - 19:28
Mechikabura était étonné, presque subjugué, par la confiance déraisonnable de Riki. Aussi jeune et ensauvagé soit-il, le guerrier de l’espace maintenait une conscience ferme et une répartie respectable. Le dieu démon n’appréciait pas qu’on lui tienne tête ainsi, néanmoins, la précarité de sa situation l’incitait à repousser la limite de l’acceptable de quelques niveaux. Ainsi, lorsque le saiyan évoqua sa passion meurtrière, il ne fut interpelé que par un las soupire. Il fallait dire que le combattant solitaire était usiné : il n’avait pas besoin d’équipement et s’était mentalement préparé au pire, ça sautait aux yeux. Et dans cette même fougue martiale, il réclama les premières directives du mentor de Demigra afin de débuter son travail de nettoyeur. L’abyssalement vieil homme hocha la tête avant de de s’immobiliser face à son invité.

« Ta première mission ne risque pas de perturber ton quotidien. Avant de frapper les généraux de cet imbécile de Majin Kaito, il va falloir affaiblir assez ses forces pour qu’il dégaine ses réserves. »

Le maître des lieux repris sa marche méditative, ne manquant pas de tournoyer, une fois encore autour du jeune saiyan. Alors qu’il passa dans le dos de ce dernier, il observa avec enthousiasme le postérieur de son invité, une certaine satisfaction se lisait sur son visage.

« Tu es solidement bâti, je sais où je vais t’envoyer. Dan… »

Il se frotta le menton, comme s’il reconsidérait sa réflexion.

« Hmm… Un champ de bataille localisé au cœur d’une faille temporelle. Elle tourne en ma défaveur, mes troupes perdent du terrain et je n’ai plus d’agents à envoyer. Néanmoins, on parle ici d’une déconfiture totale, je ne suis pas certain que tu sois à la hauteur. »

Le sorcier frappa dans ses mains à trois reprises, faisant entendre sa voix nasillarde et fatiguée.

« POUTINE ! »

Presque aussitôt, la porte d’entrée fut poussée par une nouvelle protagoniste d’apparence totalement opposée au vieux débris qu’était Mechikabura. Il s’agissait visiblement d’une jeune femme démone, probablement une magicienne. Les traits de l’inconnue n’étaient pas repoussants bien qu’ils différassent des standards terriens : Une peau turquoise pâle, des yeux carmin et une chevelure saphir remarquablement bien entretenue. Elle portait une toge jaunâtre simple surmontée d’une chemisette et d’un poncho sombres. Elle approchait avec enthousiasme malgré la précarité avec laquelle elle avait été requêtée dans cette discussion.  

« Maître Mechikabura. »

Rien à voir avec Vladimir Poutine:


L’ancêtre toisa la gamine sans lui adresser le moindre respect, reprenant son discours.

« Elle t’accompagnera, ce n’est pas totalement une bonne à rien. »

Un manque de considération qui ne semblait pas la toucher. Peut-être était-elle habituée à un tel traitement ? Ou bien était-ce une sorte d’humour extrêmement privé tant il était imperceptible ?

« Vous allez vous préparer et vous y rendre rapidement. Vous croiserez sans doute quelques gradés dans le camp de Kaito, je ne saurais pas dire quelles sont nos chances d’en tirer un de ses généraux. »

Le sorcier incanta un portail similaire à celui qu’avait produit Behrom quelques minutes auparavant. A la différence de la création du lieutenant, cette version de la porte dimensionnelle était bien plus stable, plus vaste et disposait d’une portée de transit nettement supérieure. Une fois qu’il aura traversé la manifestation quantique, le vétéran se trouva seul un instant.

Il faisait face à un champ de bataille comme il en connaissait tant : La zone était couverte de corps de démons, le terrain était désolé et le ciel d’un rouge Bordeau inquiétant. Riki était posté sur une colline, il voyait en contrebas plusieurs colonnes d’adversaires, des milliers, des dizaines de milliers de serviteurs des anti-Drichi. Autant dire qu’affronter une armée au sens littéral demandait un temps soi peu d’ardeur, il valait mieux qu’il se coordonne avec l’inconnue qui lui servait d’allié. D’ailleurs, elle apparaissait enfin, environ 30 secondes en retard par rapport à lui. Cela laissait sous-entendre qu’elle avait surement été retenue par son employeur.

Lorsqu’elle foula le sol meurtri de cette dimension de mort, elle inspira un grand coup, comme si elle cherchait à rassembler la plus grande concentration d’air possible avant de se jeter dans la bataille. Elle avait les yeux clos un instant, faisant certainement attendre d’avantage le barbare. Une fois concentrée, elle se tourna vers le guerrier de l’espace pour lui adresser un regard aimable.


« Tu es Riki, c’est ça ? Je m’appelle Poutine. Je te propose que l’on fasse équipe et que l’on se coordonne. »

Elle s’avança à son tour vers le dénivelé, zieutant un instant la masse perfide de créatures. Elle se frotta le menton, visiblement à la recherche d’un plan. Les colonnes démoniaques face à eux étaient constitués de démons de bas niveau, presque tous sans armure. Elle se tourna vers son collègue, apparemment avec une idée.

« Tu es familier avec les propriétés du feu démon ? »

Elle matérialisa une flamme verte dans le creux de sa main droite.

« Il s’agit d’un brasier qui se montre presque totalement inefficace contre les mortels purs. »

Elle projeta la gerbe incandescente vers Riki qui la senti à peine.

« Imagine ce qu’il se passerait si tu étais intégralement enveloppé de ce genre d’ardeur. »

Et c’est suite à cette interrogation probablement rhétorique que le Kenshiro local fut enhardi d’un feu anti-démon recouvrant son aura. Elle désigna une partie de la horde la plus proche, visiblement, ce groupement-ci était en pleine baignade dans un lac de boue.

« Allons-y ! Je te couvrirais avec mes sorts ! »

S’écriât-elle avant de s’envoler juste au-dessus de ses premiers adversaires, elle laissait les douches à son allié.

Si Riki pouvait s’attendre à ce qu’elle reste en arrière, il n’en fut rien. Visiblement, la jeune magicienne avait une relation très libérale avec la notion de « couverture ». Elle se lança donc à l’assaut de l’armée démoniaque en première ligne, brandissant un simple bâton de stalinium duquel jailli une myriade d’éclairs rougeâtres. Les effets furent immédiats, presque une centaine de laquais ennemis furent pourfendus par les premières salves.

Des opposants à l’apparence d’orcs se jetèrent ensuite sur elle, ils étaient trop nombreux pour que l’affrontement se limite à une bataille à distance. Parée à tout, elle parvint à modifier la composition de son sceptre pour le transformer en épée longue à deux mains. Brisant tout consensus relatifs aux classes de MMO, elle manifesta une très grande agilité à la lame barbare, pulvérisant sans mal des colosses mesurant près de deux fois sa taille.

Finalement acculée par le nombre, elle brandit son arme vers les nuages dans une sorte d’appel mystique envers le ciel lui-même. Visiblement à l’écoute des éventuelles héroïnes, l’Elysée la frappa d’une lumière incandescente, un événement providentiel si puissant qu’il pulvérisa les démons qui l’entourait dans un rayon de trente mètres. Au sein de la meute qui s’avançait vers les deux champions se trouvait les premières troupes d’élite. Certains étaient d’imposants chevaliers noirs quand d’autres se présentaient plus simplement comme d’immenses trolls de six mètres de hauts. A cette taille, ces créatures maudites disposaient d’un potentiel de violence bien plus importants que la normale.

Afin de se frayer un chemin vers ces titans maladroits, la démone projeta une onde de choc psychique, une sorte d’appel d’air surnaturel qui écarta tout ennemi mineur la séparant du premier géant. Elle se jeta ensuite vers lui, le pommeau de sa lame fermement tenu, évitant les quelques projectiles balancés par les éventuels opportunistes. Une fois à deux ou trois mètres seulement, elle lança son épée batarde comme s’il s’agissait d’une lance, percutant avec une précision martiale l’une des cavités oculaires du monstre.

Enervé et paré à frapper, le mutant borgne tenta d’écraser la valeureuse à l’aide de mouvements de bras désordonnés, presque confusants tant ils étaient chaotiques.

Pour s’évader, Poutine se projeta en arrière, matérialisant un duo de revolvers. Ces pistolets utilisaient des munitions à base de Kuronium, un métal radioactif combiné à un extrait de pudding à l’arsenic. Ainsi, les balles tirées sur le troll eurent un effet redoutable, abattant ce dernier en à peine 4 tirs. Pour l’achever, elle abandonna ses armes à qui les voudra pour s’inventer une énième spécialité tout en bondissant vers le crâne dégarni de l’affreuse créature.  En l’air, elle invoqua un immense marteau, si grand qu’il en était catoonesque. Et c’est à l’aide de cet outil de guerre qu’elle explosa la tête tout entière du titan.

Le marteau allemand:

Elle poursuivit alors la bataille, zieutant alors comment Riki s’en sortait, lui dont les louanges de grand baroudeur étaient chantées depuis belles lurettes.

Poutine venait d’éliminer 387 démons dont un élite en 12 secondes.

Il restait environ 20 000 adversaires.



Riki
Riki
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 310
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1375

Techniques
Techniques illimitées : Ki Barrier; Image Rémanente; Dark Flasher
Techniques 3/combat : Claymore de Ki; Tempête éclair
Techniques 1/combat : Final Flasher

La colère des réprouvés  Empty
MessageSujet: Re: La colère des réprouvés    La colère des réprouvés  ClockMer 10 Aoû 2022 - 11:41
Le démon ne semblait apprécier qu’à moitié la hargne de son nouveau partenaire, mais il était évident qu’il n’avait pas vraiment le luxe de se passer d’un agent aussi expérimenté et efficace. En dépit d’une curieuse interruption, Mechikabura lui délivra ainsi ses objectifs de mission. Rien qui ne sorte vraiment de l’ordinaire pour l’ex timebreaker, dont la principale tâche au service de ses anciens maîtres consistait généralement à stériliser les zones sur lesquelles il était déployé. Son employeur semblait en revanche considérer que la tâche était trop ambitieuse pour sa seule personne, et fit donc appel à un renfort des plus étonnants. Son nom prononcé, Poutine, dame du feu Conseil des Six, fit son entrée dans la grande salle. Riki l’avait déjà rencontrée auparavant bien entendu, mais elle n’avait que rarement interargit avec lui par le passé. On la disait la plus intelligente du Conseil, bien que Mechikabura préférait à l’évidence contester cette rumeur. Rien d’étonnant donc à entendre la façon dont ce dernier s’adressait à celle qui fut presque son égale avant le début du conflit. Bien incapable de percevoir les réels sentiments de deux seigneurs démoniaques simultanément, le guerrier de l’espace pensait pouvoir deviner une sorte de jalousie mutuelle entre les deux seigneurs.

Son duo de choc assemblé, le régent entrepris sans plus de cérémonies d’ouvrir un portail magique vers la faille temporelle en question, soit littéralement nulle part. Sentant qu’on voulait l’inciter à passer en premier, Riki s’exécuta. S’il était conscient de ne pas pouvoir cacher ses intentions, il ne voulait pas non plus s’attirer les foudres de deux démons surpuissants par simple preuve répétée d’insolence. Ce qui l’attendait de l’autre côté ne lui étant malheureusement que trop familier : un énième non-monde arborant lui aussi une nouvelle nuance de laideur propre à cette drôle de race. La masse grouillante et informe, quoique particulièrement massive cette fois, n’avait pour sa part rien de nouveau non plus pour le guerrier. Alors qu’il commençait à trouver abusive l’attente qui lui était imposée, sa partenaire du jour apparu à ses côtés. Riki resta silencieux, laissant à la dame le loisir de s’exprimer comme les siens aimaient tant le faire. A sa grande surprise, Poutine se montra relativement synthéthique dans ses propos, et même quelque peu amicale, bien que le sayan ai appris depuis bien longtemps déjà à lire entre les lignes. Désormais enveloppé par les flammes de la magicienne, Riki poussa un cri de guerre difficilement distinguable de ce que l’on pourrait attendre des autochtones avant de s’élancer à la suite de sa partenaire dans la mêlée.

Les points que Riki avait soulevés sur la société démoniaque plutôt s’appliquaient aussi et surtout à son armée. Cette dernière était très hiérarchisée et très peu flexible, et il était tout aussi probable qu’un fantassin dépourvu de ses figures d’autorités ne s’enfuit qu’il ne se mette à frapper son voisin de rang. En l’absence de leader pour l’heure clairement identifiable, Riki entreprit de saper le moral de la masse en exterminant les créatures les plus massives et les mieux équipées. Deux archétypes sortaient du lot à ses yeux : les grands trolls difformes et les silencieux chevaliers noirs. Ils étaient cependant pour l’heure bien à l’abri derrière une myriade de troufions aussi hideux que variés. Alors que Poutine se frayait un chemin par l’avant au travers d’une première vague au sol, Riki prit l’initiative et se propulsa par les airs droit dans une seconde armée derrière le corps d’élite rebelle.

Les flammes voraces qui l’entouraient se chargèrent d’achever les démons qui n’avaient pas succombé à la force d’impact de son brutal atterrissage. Depuis le petit cratère qu’il avait formé, Riki leva un bras pour laisser échapper une soixantaine de kikohas à tête chercheuse pendant qu’il repoussait avec ses autres membres les groupes assez stupides pour oser l’approcher. Ces démons là n’étaient pas bien farouches et plutôt lents, chacun tombait en une frappe et le sayan passa donc à l’offensive dès que sa tempête éclair fut achevée, sautant d’un groupe à l’autre de seconde en seconde, avant de simplement voler à pleine vitesse droit au travers des lignes ennemies.

Sa progression fut interrompue quand la lourde claymore d’un chevalier noir vint s’abattre juste devant lui. Sa progression stoppée, Riki engagea immédiatement le guerrier au corps-à-corps, esquivant le revers de ce dernier par un simple saut avant de réactiver son aura en plein vol pour lui asséner un violent coup de genou aérien. Son adversaire momentanément assommé, Riki retomba sur sa main avec cette même vitesse, écrasant partiellement son bras armé pour lui subtiliser son épée, qu’il saisit immédiatement pour décapiter son opposant via une puissante rotation.

L’épée toujours en main, Riki la lança en ligne droite en direction de l’actuel vis-à-vis de sa partenaire. Toutes les troupes d’élite parvinrent à esquiver ce lancer, ce qui permit au sayan de poursuivre l’épée dans sa lancée sans craindre d’être interrompu, jusqu’à ce qu’elle ne se plante dans le dos de l’ogre qui faisait face à Poutine, ressortant par son ventre. Riki, lui, ne s’arrêta pas, préférant modifier sa course au dernier instant afin d’adopter une trajectoire légèrement descendante. Il percuta sur son passage le pommeau de l’épée avant de passer entre les jambes du colosse pour se retrouver face à lui. Déjà encastrée dans le corps de ce dernier, l’arme effectua simplement une large rotation verticale qui acheva de trancher en deux le troll dans la longueur alors que Riki récupérait en vol les pistolets lâchés par la dame. Il propulsa d’abord de deux coups de crosse simultanés les deux moitiés de troll qui lui fasaient face sur ses côtés afin de se dégager une ligne de feu et de ralentir d’éventuels contournements et fit feu pendant quelques secondes sur les colosses dépourvus d’armure alors qu’il remarquait avec surprise que les flammes magiques le recouvrant s’étendaient même aux balles qui sortaient des canons.

"Pas mal."

Lorsqu’il constata que les démons sur ses flancs s’étaient libérés du cadavre de leur camarade, il expédia ses armes derrière ses épaules au cas où Poutine souhaiterait s’en servir à nouveau et expédia un maximum flasher aux pieds du groupe à sa gauche, engloutissant ce dernier dans un nuage de poussière avant d’y foncer, claymore de ki en avant. Recouverte elle aussi de feu démon, elle semblait désormais plus grisâtre que rose. Confus et aveuglés par la dernière manœuvre de leur ancien général, trois membres de ce contingent d’élite des forces putschistes furent découpés avant même de réaliser ce qui leur arrivait. La lame d’énergie du sayan tranchait au travers des armures des chevaliers comme dans du beurre, et la magie de Poutine la rendait plus efficace encore contre la chair de ses adversaires, qu’ils revêtent ou non une armure. Rares furent les démons capables de contre-attaquer à l’intérieur du nuage de poussière. Riki se savait seul et pouvait donc se repérer intégralement avec le ki de ses ennemis, là où ces derniers devaient faire attention à ne pas toucher leurs alliés, bien que l’instinct de survie prenne vite le pas pour moult d’entre eux qui se mirent à attaquer aveuglément leurs voisins, ce qui ne créa que plus de confusion.

Ce macabre spectacle se prolongea pendant une vingtaine de secondes avant que Riki n’exécute le dernier chevalier. Désactivant sa claymore, le guerrier s’éleva au-dessus du nuage de fumée qui commençait à se dissiper pour coordonner ses prochaines actions avec Poutine. Il détestait l’avouer mais il était évident qu’ils formaient une redoutable équipe.
Mechikabura
Mechikabura
PNJ
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 18/06/2018
Nombre de messages : 19

La colère des réprouvés  Empty
MessageSujet: Re: La colère des réprouvés    La colère des réprouvés  ClockJeu 11 Aoû 2022 - 16:21


Si le ciel maudit du champ de bataille désolé grondait, ce n’était pas par repentance d’âmes innocentes et frivoles, bien au contraire. C’est à deux seulement que les courageux champions mirent en déroute des milliers de soldats démoniaques, affublant l’air d’une senteur d’hémoglobine qui vint pourrir encore un peu plus l’air ambiant. Le mal que représentait cet endroit était lavé à coup de claymore, de magnum et divers autres outils appréciés par le Roi. Et non contents d’être de véritables machines à tuer, Riki et Poutine s’offraient le luxe de se complaire dans une exécution aussi violente que stylisé de la chose martiale.

Suite à la première phase de sa danse macabre, l’invocatrice émérite fit usage du peu de temps qu’elle s’économisait pour observer l’allure de son partenaire. Rien de surprenant, elle jugeait l’agilité indéniable avec laquelle il abattait ses opposants, chevaliers de la mort y compris. Lorsqu’il eu terminé ses dernières taillades, le saiyan rejoignit son alliée pour qu’ils entament un court échange, alors même que les troupes démoniaques se rassemblaient. Poutine tenait encore son gigantesque marteau, remarquant que ce dernier était de trop, elle le zieuta un instant, regarda Riki, puis une meute de gobelins sur lesquelles elle le balança immédiatement. La lourde masse s’écrasa au milieu d’un tas de larbins qui n’eurent pas l’air bien inquiétés : un mort sur une centaine rassemblés.

« Une seconde… »


Déclarât-elle en messe basse à l’attention de son collègue.

Et effectivement, deux secondes plus tard retenti une vaste explosion pré-nucléaire qui atomisa facilement plusieurs centaines de serviteurs de Kaito. La détonation vint agiter le vol tranquille des deux héros tout en plongeant l’atmosphère dans un capharnaüm cendré. Profitant de ce couvert visuel, la belle joint ses mains, concentrant ses pensées sur la chose qu’elle s’apprêtait à créer. Dans un petit effort magique, elle parvint à concevoir un poignet assisté, une sorte de gros bracelet couvrant potentiellement tout un avant-bras. L’objet était blindé, surmonté d’une conduite de tir sous entendant que cet accessoire permettait de faire feu. Elle tendit l’objet métallique vers son associé, toujours l’air aussi aimable, comme si la guerre qu’ils menaient seuls n’était qu’une formalité.

« Couvre ton avant-bras droit avec ça. C’est un canon à plasma, c’est de l’eau bénite chauffée à 60 000°, à cette température, son état change et devient un rayon sous haute pression, en partie à cause de l’agitation thermique. »


Poutine était équipée pour s’affranchir de toute difficulté, la force de son imagination lui permettait de mettre son génie en œuvre au cœur même des batailles. Nul autre guerrier des limbes ne pouvait prétendre à de telles capacités.

« Je vais me frayer un chemin vers le nord, c’est là-bas que risque de se trouver leurs officiers. »






Message pour Kaito,

Pour rappel en 1022, fin du coup d’état.

Conscience des larbins opportunistes.

Ouverture de la prison temporelle.

Les anti-drichistes ne sont pas prêts !




Elle brandit ses mains face à elle, matérialisant une très longue arme d’hast : une hallebarde. Il s’agissait d’un long bâton constitué d’alliage de mythril et d’or battu, renforcé pour le combat. Au bout de ce sceptre se trouvait la double lame caractéristique de ce type d’équipement, l’un des tranchants était plus gros que l’autre, mais plus important encore, ils étaient en argent, et pas n’importe lequel. Car le métal composant les rainures était étrangement irrégulier, il semblait parsemé de petites imperfections, des petites bosses desquelles sortaient des… grosses pointes. Cela paraissait anodin, mais c’était l’élément le plus important de l’arme : Les clous de la sainte croix, ceux avec lesquels le Christ avait été crucifié. Ces artefacts légendaires semblaient être la propriété personnelle de Poutine, difficile de savoir d’un coup d’œil comment elle les avait récupérés puis réinvestis dans la lutte anti-démon.

Les nuages étaient presque intégralement dissipés, la magicienne se jeta en contrebas par l’abandon de son vol, laissant la gravité naturelle la faire chuter à vive allure. Dans un mouvement spartiate, elle abattit sa hallebarde contre le sol, en plein milieu d’une meute de créatures qui furent projetées tout autour d’elle par la force de l’impact. Un tonnerre sonore résultat de cette frappe, laquelle résonnait comme la sainte grenade dans Worms, une sorte d’Alléluia divine. S’en suivit plusieurs girations sur elle-même, suffisantes pour achever tout malheureux encore en vie après un tel Armageddon. Lors de ses rotations, de fines tranchettes d’énergie étaient libérées, projetant ainsi des ondes de choc sur les misérables postés plus loin. Finalement, la combattante relâcha l’emprise qu’elle exerçait sur son arme, laissant l’hast lui échapper. Le sceptre fusa vers un chevalier de la mort malchanceux qui passait par là, 2 kilomètres plus loin, en pleine tête. « Il a cassé ma longue-vue » furent ses dernières paroles avant qu’il ne meure.

Le jet de son équipement avait pris environ une demie seconde à la championne, assez de temps pour que de nouveaux démons viennent l’assaillir. Prise au dépourvu, légèrement surprise par la résilience de certains laquais qu’elle pensait morts, elle n’eue le temps de s’armer et combattit donc à mains nues.

Un golem qui n’était pas prêt se rua vers elle, il avait les bras tendus et tentait clairement d’attraper la belle. Agile, cette dernière ne se laissa pas faire et s’élança vers ce colosse, plongeant entre les jambes de cet immense adversaire qu’elle fit chuter en tirant l’un de ses pieds de granit. La bête s’écroula sur le coup, difficilement capable de se lever à cause de l’agitation alentour et de son caractère ballot. Un second démon chargea, plus modeste en gabarit, assez « humain » pour que Poutine puisse éviter le crochet qui lui était destinée. Elle répondit en saisissant le bras de l’agresseur pour le briser net à la manière d’une professionnelle des arts martiaux militaires. Deux infernaux patibulaire se profilaient dans son dos, l’un avec une épée batarde dont il fit bien vite usage pour tenter de trancher l’héroïne en deux, verticalement. Elle fit instantanément volte-face, immobilisant la lame entre ses mains sans réelle difficulté. D’un coup sec, elle brisa le fer en deux, utilisant le bout qu’elle avait récupérée pour l’enfoncer dans le cœur de l’épéiste qui s’écroula en pleurs. Pour écraser le second infernal, l’invocatrice fit une démonstration de souplesse féminine en enchainant deux coups de pieds retournés destinés au menton de l’horreur. La mâchoire déboitée, arrachée d’ailleurs, le concerné s’écroula à son tour.

Encore à l’aide d’un tour de magie, Poutine fit apparaitre un long fouet qu’elle anima d’un fort courant électrique. Cette arme de torture devint aussi douloureuse que mortelle, parcourue par un courant continu de 8000 volts sous 120 ampères. Avec cet outil adapté à la course, elle se rua vers le nord, donnant plusieurs et amples coups de lanières qui découragèrent les quelques fous assez rapides pour s’interposer.

Relativement rapprochée du camp adverse, elle fut fatalement bloquée par un ennemi qui sortait du commun : une sorte de géant mesurant facilement 10 mètres de haut dominant ce qu’il restait du champ de bataille.

Ce boss a 100PV:

Il s’agissait d’une bête immonde, un tas de chair désordonné tout droit sorti de l’anathème. Cet être grossier purulant inspirait le dégoût tant il était horrible et pestilent. Non doué de parole, la chose titanesque souleva une sorte d’immense gourdin en pierre qu’il abattit vers Poutine. Fort heureusement, elle ne craignait pas ce genre de menace, bondissant à environ 15 mètres de haut, assez pour esquiver l’attaque brutale. Dans les airs, elle se laissa tomber sur le bras de l’abomination, courant le long de son membre pour remonter au niveau de la tête. Une fois rendue au cou, elle fit usage de son fouet pour étrangler la chose, ajoutant à sa strangulation le puissant courant décrit plus tôt. En conséquence Riki pu sentir, au cœur des odeurs d’entrailles, la désagréable senteur d’un porc en décomposition brulé à petit feu. S’il regardait l’origine de cet effroyable fumet, il remarquerait qu’il s’agissait de ce fameux impur. Et au moment ou il y prêterait attention, il verrait la tête de ce dernier se détacher de son corps, coupée par un étranglement trop brutal. Le lourd faciès du colosse s’écroula sur quelques gobelins situés plus bas, deux furent écrabouillés sur le coup, dans une explosion sanguine peu ragoutante.

La voie vers les tentes noirâtres du camp démoniaque était ouverte.

Poutine s’avança vers le repaire du commandant, plus grand et imposant que les autres. La base était vaste mais presque entièrement vide, le gros des forces était maintenant derrière elle. Elle n’était pas inquiétée par ce qu’il restait de cette même horde, ils étaient désorganisés et démoralisés, en plus d’être pris de court. Elle sonda les environs, ressentant un puissant ki maléfique à quelques pas. Par précaution, elle attendit le retour de son allié Riki qui ne devait pas être bien loin.

« Tu t’es bien battu, mais le plus dur est devant nous. »

Lui indiquât-elle en balançant son regard vers la source de l’aura qui l’inquiétait.

En avançant de quelques pas, le duo parvint au centre du campement, il s’agissait d’une place improvisée de grande taille, parfaitement adaptée pour le combat. Autour de cette arène de bric et de broc se trouvait de nombreux taudis construits par les démons, constituant un réseau d’habitations digne d’un bidonville brésilien. Et au bout de ce terrain vague se trouvait le maître de cette armée patibulaire.

C’était un homme vêtu comme un saltimbanque : une échappe large, un veston à peine assez grand et un pantalon ample et blafard comme seuls habits. Le visage de ce général n’était pas marqué par l’âge, il semblait, comme Poutine, être relativement jeune. Ses cheveux d’argent contrastaient avec le teint rosé de sa peau, laquelle couvrait un corps musclé dans la limite du raisonnable. Ce visage n’était pas inconnu, c’était…

« Shroom. »


Shroom:

Evoqua La guerrière en dissipant son fouet électrique, l’air inquiète. Quand il entendit son nom, le concerné répondit d’un grand sourire carnassier, il avait l’air content qu’on le provoque en duel.

« Poutine, tu me fais une bonne surprise en te présentant à moi. Aurais-tu décidé de rejoindre Kaito et d’abandonner ce vieux galeux de Mechikabura ? »

Questionnât-il en balança sa tête de droite à gauche comme un gamin ayant écouté trop de rap. Le ton qu’il prenait indiquait qu’il n’envisageait pas sérieusement que sa rivale change de camp. Il ne la prenait pas au sérieux et se sentait clairement supérieur.

« Je te réserve la même surprise qu’a ton maître, Shroom… »

Tout en parlant, elle matérialisa de nouveau une arme de duel : Une claymore à la lame d’argent, en général utilisée par des guerriers disposant d’une grande force physique.

« Tu vas mourir, et j’irais effectivement le rejoindre pour qu’il connaisse le même sort que toi ! »

S’écria telle de sa voix cristalline. Son autoritarisme et sa haine fusionnaient pour lui offrir un ton impérieux propice à une bataille d’anthologie aux allures de règlement de compte.

Arrogant, Shroom poussa un petit ricanement en dégainant de sa sangle une longue faux qui fut rangée dans son dos. Le métal de l’arme du serviteur de Kaito était constitué d’un élément noir inconnu, néanmoins, l’instinct de Riki lui criait d’éviter tout contact avec. D’ailleurs et plus simplement, le saiyan damné pouvait ressentir l’intense pression qu’exerçait le ki invisible du dieu démon sur son environnement, la gravité semblait s’être légèrement intensifiée.

« Hahaha ! Ben voyons ! »

Braillât-il en agitant sa faux de gauche à droite avant de finalement la brandir vers Riki.

« Oh ! Mais tu t’es fait un copain ! »

Poutine fronça son regard, adressant un regard sévère à son allié.

« Ce n’est qu’un pion sans importance. »

Rétorquât-elle après un court instant. Elle voulait impérativement éviter que Shroom s’attaque au natif de Vegeta en priorité, cela ne ferait que rendre le combat que plus difficile. Malheureusement, le second de Kaito était très bien informé.

« Sans importance ? Fais-moi rire ! Même sans masque, je reconnais ce type ! C’est Riku ! L’un des chiens enragés de feu Drichi. »

Il n’avait même pas volontairement écorché le nom du guerrier de l’espace, il était simplement trop détaché d’une once de sérieux pour s’en rendre compte.

« Je crois que je vais d’abord me débarrasser de lui ! »

HIIIIIIN:
S’exclamât-il en libérant son énergie dans un vaste…  « HIIIIIIIIIIIIIIIIIINN ! ». Aussitôt, le ki du démon fut d’avantage visible, sans que Riki puisse en deviner la totale profondeur. Il s’agissait d’une aura rougeâtre sombre de grande ampleur qui augmentait encore un peu la pression ambiante. Puis, il se téléporta, passant derechef dans le dos du soldat autrefois masqué pour lui percuter son dos d’un coup de genou presque inévitable tant il était rapide.

« Je suis au moins dix castes au-dessus de toi, minus ! »

S’écriat-il en poursuivant son mouvement, tirant l’épaule du malheureux pour qu’il lui fasse face. Fermement tenu, le mercenaire aux ordres de Mechikabura fut percuté par trois coups de tête tout aussi redoutables en raison de la cruelle différence de niveau, puis d’un direct du gauche dans l’abdomen. Le pauvre saiyan était naturellement dominé, ne lui laissant que peu de chance d’en réchapper. Shroom fit un pas en arrière, gagnant assez d’aisance pour préparer une frappe de sa précieuse faux.

Et alors qu’il initiait son attaque, l’acier de son arme percuta la lame énergétique de Poutine qui s’était interposée. La magicienne s’était jetée vers Riki pour le protéger. La flamberge et la faucheuse croisaient le fer, aucun des deux ne semblait prendre l’avantage pour l’instant.

« Tiens, des armes en argent, de l’eau bénite, des attaques de lumière… Tu en caches des choses à Mechikabura, pas vrai ? »

Provoquât-il avant de donner un coup de pied contre l’un des genoux de Poutine, la déstabilisant assez pour rompre le contact, la demoiselle fut repoussée quelques mètres en arrière. Un combat semblait commencer, le duo improbable allait-il être en mesure de défaire l’ignoble Shroom ?




Riki
Riki
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 310
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1375

Techniques
Techniques illimitées : Ki Barrier; Image Rémanente; Dark Flasher
Techniques 3/combat : Claymore de Ki; Tempête éclair
Techniques 1/combat : Final Flasher

La colère des réprouvés  Empty
MessageSujet: Re: La colère des réprouvés    La colère des réprouvés  ClockVen 12 Aoû 2022 - 10:02
Riki se préparait déjà à sauter à la suite du marteau magique, mais la remarque de sa partenaire l'invita à patienter quelques instants de plus. Cette décision lui apparut quelques instants plus tard particulièrement éclairée quand le marteau révéla sa nature explosive en emportant toute la petite horde de gobelins avec lui. Le guerrier libéra son aura de façon contrôlée pour s'assurer de pouvoir garder un œil sur ses environs immédiats tout en laissant le nuage recouvrir son binôme, Poutine semblant vouloir en profiter pour invoquer un autre de ses outils de travail. Cette fois-ci, il semblait en revanche que l'arme lui soit destinée. Un canon à eau bénite affirmait-elle. L'ex timebreaker ne s'attendait certainement pas à voir un démon lui offrir un cadeau aussi létal contre sa propre espèce, mais il se doutait bien que Poutine devait disposer de quelques contre-mesures au cas où il viendrait quelques fourbes idées à son associé.


Tendant la main, le sayan récupéra le canon sans pour autant immédiatement le passer à son poignet. Le guerrier était absolument certain d’avoir reçu assez de cadeaux empoisonnés de la part des seigneurs démoniaques pour plusieurs vies et se promit de n'user de cet outil qu'en guise d'absolu dernier recours.


Alors que Poutine s'élançait à nouveau dans la mêlée à l'aide d'une autre arme singulière qui détonnait tout aussi fortement que le canon à eau bénite du reste du paysage et de ses occupants, Riki, toujours recouvert de feu démon, se propulsa quant à lui vers un autre contingent de chevaliers d'élite qu'il apercevait à quelques kilomètres de la position de sa partenaire et qui semblait coordonner les déplacements des hordes en contrebas. Concentrés sur la menace qui se rapprochait rapidement, ces derniers ne virent pas venir la hallebarde de Poutine qui vint couper au travers du heaume puis de la tête de l'un d'entre eux comme dans du beurre. Cette violente distraction permit au guerrier de l'espace de prendre un avantage moral non négligeable sur le groupe alors qu'il engageait la demi-douzaine de démons au corps-à-corps. Le premier fut pris par surprise et vit son opposant lui arracher la moitié du ventre en plein vol. Ses compagnons poussèrent un hurlement sauvage avant de s'avancer avec une étonnante discipline vers leur cible. D'abord assailli par les frappes précises et puissantes qui pleuvaient, Riki maintenait une barrière de ki tout en cherchant une ouverture, qu'il finit par obtenir lors du malencontreux faux rebond de l'une des épées bâtardes sur sa barrière. Saisissant cette opportunité, Riki asséna un coup de pied à l'épée déviée pour modifier plus encore sa trajectoire et sa vitesse afin qu'elle vienne trancher le bras du voisin de son assaillant désemparé. La victime de ce demi-tir ami, sous le choc, laissa tomber son arme que le guerrier de l'espace s'empressa de récupérer avant de s'en servir pour trancher son propriétaire en deux à la suite d'un bref mais rapide saut dans sa direction. Désormais hors du piège qui avait été refermé sur lui, Riki se déplaça en rasant le sol et à une vitesse phénoménale pour abattre les ennemis restants grâce à de vengeresses frappes éclair, tant et si bien que l'épée qu'il avait dérobée pour mener cette action à bien se mit à fondre sous la vitesse dès le début de cette séquence.


Faisant appel à sa capacité de détection du ki tant qu'à ses yeux, Riki balaya le vaste champ de bataille du regard. Il finit par apercevoir sa partenaire à quelques centaines de mètres de là où il l'avait laissée, entourée d'une bouillie de démons mineurs et chevauchant une abomination qu'elle tentait d'étrangler avec son fouet. Le temps que le sayan la rejoigne, la magicienne avait décapité sa cible et s'aventurait à présent vers ce qui s'apparentait à des tentes de commandement. Nul doute qu'il y avait là une belle opportunité d'abattre un important commandant des forces rebelles. Si Poutine était certainement du même avis, elle semblait aussi considérer que le combat à venir serait une réelle épreuve. Le guerrier comprit à quel point elle avait raison aussitôt que leur adversaire fit ses premiers pas vers le duo. Riki l’avait reconnu avant même que sa partenaire n’en prononce le nom: il s’agissait de Majin Shroom, ancien membre du Conseil des Six et désormais un des leaders de la rébellion du Sombre Royaume.
Les anciens alliés engagèrent une brève joute verbale alors que Riki se mettait en position de combat. Il se savait loin derrière l’un et l’autre des combattants, et espérait secrètement au fond de lui que Poutine suffise, mais l’assurance de leur adversaire et la nervosité de son alliée lui faisait craindre que les deux démons soient au fait de l’écart entre leurs propres puissances.


Shroom reconnut bien vite l’ex général et passa presque immédiatement à l’offensive, sans doute dans le but de rapidement isoler Poutine dans un duel qu’il était presque certain de gagner. En dépit de la vigilance du guerrier de l’espace, le seigneur démoniaque s’était avéré tout simplement trop véloce, et le sayan ressenti une douleur aiguë dans le dos avant même de voir le démon se volatiliser devant ses yeux. Se sentant être ramené en arrière, il leva une première barrière d’énergie juste à temps pour la voir immédiatement voler en éclats contre un premier coup de tête. Voyant Shroom en réamorcer un autre, Riki matérialisa une autre barrière qui parvint à arrêter le second coup de tête au prix de son intégrité, avant d’en manifester une troisième qui eut l’exact même effet, puis enfin une quatrième qui céda face à la puissance de la frappe envoyée sur son abdomen. Le souffle coupé et plié en deux, Riki tomba à genoux alors qu’il sentait le goût amer de la bile envahir sa bouche. Le sifflement d’une lame qui tranchait l’air lui fit un instant craindre une défaite bien trop rapide, mais sa partenaire s’interposa à l’aide de sa propre arme. Le temps qu’il se relève, les deux démons achevaient de rompre le contact alors que Poutine sautait de quelques mètres en arrière. Riki la rejoint en vitesse pour préparer un assaut conjoint, et ouvrir le bal avec un dark flasher qui vint percuter le sol devant Shroom. Le sayan profita de cette distraction pour s’adresser à sa partenaire.


“Poutine, je vais avoir besoin d’une pleine lune.”


Puis il usa immédiatement d’une image rémanente pour se téléporter devant Shroom et feint de lui asséner un coup de front pour finalement se volatiliser et réapparaître dans son dos. Là, il transforma son direct en un coup d’estoc en manifestant sa claymore d’énergie quelques secondes avant l’impact, et enchaîna par la suite avec plusieurs amples attaques destinées à conférer à son associée les quelques instants dont elle aurait besoin pour créer un puissant émetteur de zenos. Son combo achevé, il leva une nouvelle barrière de ki au cas où avant d’envoyer en courte succession un low kick suivi d’une pluie de coups de poing jusqu’à ce que son adversaire fasse l'erreur de saisir l’une de ses mains. Alors, profitant de l’arrogance du démon, Riki ouvrit son poing immobilisé pour y générer son ultime attaque, affichant un sourire presque dérangé.

“Prend ça idiot, Maximum Flasher !”

Quoi qu’elle fasse au seigneur démoniaque, la détonation propulsera le guerrier de l’espace à quelques centaines de mètres jusqu’à ce qu’il s’encastre dans un large rocher. S’en extirpant avec difficulté, le sayan lèvera les yeux, espérant que son regard tombe sur la lune qu’il avait requise à sa partenaire, ou tout du moins un objet disposant des mêmes effets.
Mechikabura
Mechikabura
PNJ
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 18/06/2018
Nombre de messages : 19

La colère des réprouvés  Empty
MessageSujet: Re: La colère des réprouvés    La colère des réprouvés  ClockDim 14 Aoû 2022 - 20:37
Poutine faisait face à son rival Shroom, la belle contre la bête dans un affrontement qui relevait d’un dualisme millénaire. Jamais les deux anciens du conseil ne s’étaient entendus sur la manière dont le royaume des ombres devait être géré. Si la magicienne privilégiait une approche prudente et méthodique, son ennemi de toujours préférait les coups de force et une autorité paranoïaque. Cette profonde différence se reflétait dans leurs styles de combat, l’alliée de Riki jouait sur la défensive, peut être trop, d’ailleurs.

Rejoints par une explosion aussi distrayante que providentielle, le duo pu échanger quelques bribes de plan, un rien qui allait améliorer leur chance de survivre à cette bataille.

« Je fais ça. »


Une sphère de lumière contenant une certaine quantité de lumens, assez pour que la capacité raciale des saiyans se déclenche. Poutine n’imaginait pas qu’un simple gorille géant renverserait le match, néanmoins, la surprise et l’imprévisibilité d’une telle créature jouerait sans doute en sa faveur. En se séparant de son camarade qui se rua en mêlée, canalisant rapidement le ki néccéssaire pour faire apparaitre l’objet des convoitises de Riki. Le guerrier solitaire avait joué de ses téléportations pour plonger le dieu démon dans la confusion, arrivant finalement dans son dos pour lui infliger un estoc surprise. Mais comme le craignait peut-être le natif de Vegeta, Shroom se retourna immédiatement pour saisir la lame entre ses mains.

« C’est merveilleux, je n’ai même pas besoin de te poursuivre ! »

En augmentant la poigne qu’il exerçait sur l’épée d’énergie, le serviteur de Kaito la brisa, tout simplement. Dans la continuité de sa contre-offensive, l’être malfaisant tendit s’appropria le cou de sa pauvre victime en l’étranglant. Malheureusement, la barrière qu’il avait prévu en cas de danger ne fut pas suffisante et se brisa aussitôt qu’elle apparue. Soulevé un mètre au-dessus du niveau du sol, Riki était condamné à lentement perdre conscience s’il n’était pas rapidement aidé.

« Tu pensais qu’il s’agirait d’un combat normal ? Que tu pourrais m’attaquer sans conséquences ? HAHAHAH ! »

Ricanait le mauvais en resserrant sa poigne.

Fort heureusement, une sphère s’éleva vers le ciel, libérant Poutine qui vint à la rescousse de son allié. Elle se rua vers Shroom et vint le saisir pour lui infliger une clef de bras. L’antagoniste fut tiré dos au sol et l’invocatrice vint affiner sa prise en plaçant ses jambes autour du membre qu’elle enserrait, parée à le briser si le bougre ne se laissait pas faire. Cette posture de soumission laissait quelques instants à Riki pour débuter sa transformation en singe géant. Le processus de métamorphose des saiyans n’était pas instantané, il fallait bien 15 secondes pour que le changement soit effectif.

« Si tu ne joues pas au con, tu pourras t’en sortir vivant ! »

Lui indiquât-elle en amorçant une lente torsion de sa prise. Inconfortable, son adversaire ne semblait pourtant pas prêt à abandonner.

« Ton judo à la con ne marchera pas ! »

Gémissait-il en donnant plusieurs coups de pied destinés à déstabilisée la championne de Mechikabura.

« Imbécile ! »

S’écriat-elle en déboitant l’avant-bras de Shroom d’un coup sec, le bruit caractéristique d’un os brisé se fit entendre. La victime de ce coup dur lâcha un râle de douleur mais parvint à se libérer, son bras étant cassé et donc sans valeur stratégique. Redressé à la hâte, il constata la présence d’une lune artificielle et compris que le saiyan qui le gênait précédemment risquait de revenir à la charge. C’est donc avec une rapidité impressionnante qu’il vint réaligner ses os qui semblaient se reconstituer presque immédiatement. La nature démoniaque de Shroom lui offrait un avantage certain pour tout ce qui touchait à la constitution physique.
 
Aussi vite remis, il eut le temps de plonger la boule lumineuse dans un halo de ténèbres.

La transformation de Riki fut donc annulée à mi-parcours.

« Comme si j’allais laisser faire ça ! »

Zieutant un instant Poutine qui s’apprêtait à l’attaque, le vil démon tendit son bras droit fraichement restauré vers cette dernière, propulsant des chaines magiques qui vinrent l’entraver. La demoiselle était paralysée pendant quelques instants, autant de temps qui allait être investi dans le meurtre du guerrier de l’espace. Il se rua vers ce dernier pour lui infliger deux crochets au visage avant de faire une belle démonstration de son agilité en esquivant tous les low kicks de son adversaire.

« Tu ne vaux rien ! »

Vinrent ensuite une succession de coups de poing. Riki enchainait du mieux qu’il pouvait son mitraillage de phalanges mais son opposant parait chaque frappe avec une grande facilité. Au bout de quelques secondes à peine, Shroom parvint à s’emparer du bras gauche du saiyan, esquissant un grand sourire au passage.

« C’est à mon tour, je vais te briser le bras, es… »


C’est à ce moment là que le jeune gland de chêne fit feu, une immense vague déferlante se libéra de sa main prisonnière et provoqua une grande détonation. Les deux lutteurs furent projetés dans des directions opposées.

De son côté, Poutine s’était libérée de l’emprise des chaînes, remarquant qu’une lune artificielle était inutile car destructible, et se dirigea vers son camarade.


« Riki, mets ça à ton poignet. »

Elle tendit une sorte de montre, laquelle disposait d’un bouton avec une tête de singe.

« Avec ce dispositif, tu pourras te transformer à volonté, il émet des ondes blutz ! »

Elle se redressa aussitôt et fit face à Shroom, le bras tendu.

« Tu veux encore m’affronter ? »

Lui brailla le démon en dégainant de nouveau sa faux.

« Non, je vais te tuer. »

Elle invoque ça :

Dessin nul pour l'occas:

Rétorquât-elle d’un ton inquisiteur en matérialisant une longue épée. Cette arme était particulière, au-delà de sa composition en argent, elle accueillait deux fines lames au lieu d’une seule. Et entre le métal pourfendeur se trouvait une cavité dans laquelle reposait d’un revolver intégré à l’arme. Elle en fit directement usage, elle tira deux coups de canon avant de se ruer vers l’être maudit et engager une série d’échanges. Les deux représentants du monde démoniaque étaient de niveau similaire, offrant un duel relativement équilibré. Shroom était plus agressif, mais pêchait sur la qualité de ses contre offensives.  

demon
La colère des réprouvés  Femelle Age : 77 000 000
Date d'inscription : 14/08/2022
Nombre de messages : 4
Bon ou mauvais ? : Opportuniste
Zénies : 0
Résidence du personnage : Repaire de Mechikabura
Points de jeux : 0


Techniques
Techniques illimitées : Ingénierie magique | Portails |
Techniques 3/combat : barrière | Téléportation
Techniques 1/combat : Sainte croisade

Seuls envers et contre tous Empty
Riki
Riki
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 310
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1375

Techniques
Techniques illimitées : Ki Barrier; Image Rémanente; Dark Flasher
Techniques 3/combat : Claymore de Ki; Tempête éclair
Techniques 1/combat : Final Flasher

La colère des réprouvés  Empty
MessageSujet: Re: La colère des réprouvés    La colère des réprouvés  ClockVen 19 Aoû 2022 - 9:22
Ce nouveau cadeau fut accueilli par un soupir de la part du guerrier de l’espace. Il en avait assez de ne recevoir que des gadgets qu’il devait impérativement équiper, mais la situation était critique et si cette drôle de montre était la seule chose qui le séparait de la victoire, alors sans doute était-il sage de la passer à son poignet. Il s’était après tout déjà défait une fois de l’envoûtement d’un démon plus fort que Poutine. Une fois l’accessoire équipé, Riki frappa du plat de la main le bouton principal de ce dernier, et ressenti immédiatement le rayonnement blutz intense qui s’en dégageait alors que son corps commençait déjà à grandir. Assailli par une rage ô combien trop familière qu’il s’empressa aussitôt de canaliser, le sayan décupla en taille et en force en l’espace de quelques secondes alors que les rivaux démoniaques s’engageaient à quelques dizaines de mètres de lui dans un corps-à-corps sans merci.

Sa transformation achevée, Riki fut heureux de pouvoir remarquer qu’il avait, semble-t-il, conservé sa pleine conscience. Il devait à présent décider d’un plan. Shroom semblait dôté d’une capacité de régénération hors norme, et, même sous sa forme actuelle, le guerrier de l’espace se savait incapable de l’éliminer en une attaque, aussi puissante soit-elle. Or, il était désormais suffisamment fort pour lui infliger des dégâts réguliers qui sauraient à coup sûr suffisamment handicaper ou gêner Shroom pour permettre à Poutine de trouver une ouverture viable. Bien qu’il en soit désormais plus capable qu’avant sa transformation, il devait aussi à tout prix éviter de prolonger trop longtemps tout affrontement direct contre Shroom, qui n’hésiterait alors pas à s’en servir comme d’un bouclier humain particulièrement gênant contre Poutine.

Son plan d’assaut fomenté, Riki se précipita par l’usage de quelques images rémanentes vers le combat en cours et profita de la concentration du Majin pour lui asséner un penalty des plus dévastateurs digne de Matthew Le Tissier. Il ne laissa cependant pas à son adversaire le temps de valser plus loin et le saisit plutôt au vol pour le jeter vers Poutine, à laquelle il laissera quelques frappes avant d’abattre ses mains jointes sur la tête du démon pour l’encastrer à son tour dans le sol. Sans doutes imprudent et à contre-sens de ses précédentes réflexion mais surtout grandement satisfait d’avoir enfin un impact sur cet affrontement, le primate enverra alors un véritable barrage de coups dans le cratère fumant, mettant toute sa masse, sa puissance et sa rage derrière chaque frappe et faisant trembler l’entièreté de champ de bataille sur plusieurs kilomètres jusqu’à en faire tressauter les cadavres de la piétaille abattue plus tôt par le duo de choc. De Thalésia à Conton City, toute sa vie avait été régie par diverses entités surpuissantes, tantôt empereurs et tantôts dieux, qui s’accordaient le droit de malmener les mortels et les plus faibles comme du bétail, souvent par simple sadisme. Bien que la montre à son poignet lui rappelle toujours bien qu’il n’était pas encore libre, il avait pour la première fois l’occasion de directement répliquer contre ces forces soi-disant supérieures, et il s’en donnait à cœur joie. Qu'il souffre ou non de la fureur du sayan, Shroom aurait de quoi réaliser au cours de cet assaut effréné ce qui faisait de Riki l'exécuteur préféré de Drichi. Son enchainement terminé, le gorille géant ouvrira la gueule pour y éjecter une vague déferlante improvisée avant de se reculer et de laisser à Poutine le loisir de dicter la suite du combat.
Mechikabura
Mechikabura
PNJ
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 18/06/2018
Nombre de messages : 19

La colère des réprouvés  Empty
MessageSujet: Re: La colère des réprouvés    La colère des réprouvés  ClockDim 21 Aoû 2022 - 13:03
Les dieux démons s'affrontaient dans une mêlée épique mêlant agilité et magie. Un combat ô combien gracieux duquel aucun des deux ne semblait sortir vainqueur. Que ce soit par ses invocations ou son ingéniosité, Poutine tenait la cadence face au barbare tactique qu'était Shroom. Cet équilibre, il fut brisé aussitôt que Riki s'avança, profitant de sa gigantesque stature pour devenir un élément incontournable de la bataille. Et cette bête sauvage qu'il était devenu allait avoir l'impact attendu. Approchant facilement le serviteur de Kaito déjà fort occupé, le saiyan transformé n'eut aucun mal à porter sa première attaque.

Un violent coup de pied qui percuta le postérieur divin de son adversaire. La frappe disposait qu'une ampleur impressionnante percutant le malheureux avec une rare violence. La force centrifuge conséquente à ce penalty fut terrifiante, tirant quelques applaudissements au ciel lui-même. Riki aurait pu être un vénérable champion du ballon rond, peut-être se trompait-il depuis toujours de voie. Gémissant de douleur suite à cette projection brutale, Shroom se pensait éloigné du terrible animal, une grave erreur.

Car en tentant de s'immobiliser dans les airs, le démon rebelle ne devenait qu'une cible encore plus facile pour son colossal adversaire. Le gorille géant était bien là et l'avait rattrapé malgré ses proportions dantesques. Et, perdu un instant par la disposition compliquée de son match, Shroom fut incapable de se défendre, subissant une prise qui l'envoya dérechef vers sa principale opposante.

Poutine avait jaugé bon de laisser Riki agir sans aide, ce fut une bonne initiative. Doté d'une remarquable aisance malgré sa taille, le monstre avait surpris l’être malfaisant et généré une belle opportunité de porter un coup décisif. Toujours équipée de son épée-révolver, la magicienne vida son barillet en éjectant Les quelques cartouches restantes sur le boulet de canon qu’était devenu son rival. Voyant fuser les balles, le dieu démon matérialisa à la hâte un bouclier qui fut en mesure de dévier les éclats, ne mettant pas fin pour autant à son inertie.

Parée à en finir avec son vil adversaire, elle généra une énième arme, cette fois-ci connue de tous. Le long acier béni de l’église Catholique s’illuminait à l’approche de l’être démoniaque. Cette poignée, ce pommeau, cette garde toute entière : Il s’agissait de la lame du rocher, Excalibur. L’artefact légendaire des sagas arthuriennes était lui aussi la possession de la servante de Mechikabura. Dans un bond dantesque, elle percuta le champ de force de Shroom à l’aide de l’arme magique, brisant lentement ce dernier. Le dieu de la mort n’appréciait pas l’ampleur de l’arsenal de Poutine et ne tarda pas à le faire savoir.

« Mais comment peux-tu manier ce genre de choses sans être détruite ?! »

Sans aucune empathie pour le courroucé, elle amplifia et intensifia son estoc, cassant presque entièrement la barrière sur le coup.

« Elle ne peut être portée que par les honorables. »

« Ce qui signifie que… »

Il n’eut pas le temps de finir, son bouclier explosa et il fut transpercé dans l’abdomen par la sainte épée du Roi des Bretons. Un bruyant cri de douleur résonna dans la vallée entière, prévenant tout gobelin mal avisé de la dangerosité du duo héroïque. Une épaisse fumée s’échappait de la plaie de Shroom, la lame toujours plantée dans son bas ventre. Au contact de ce métal particulier, son corps semblait s’évaporer. Mais dans un effort totalement sur-humain, le manieur de faux vint saisir l’acier à deux mains afin de s’en extirper. Dans une suite de gémissements atroces, les mains fumantes, il fut à deux doigts de se libérer.

Puis Riki revint à la charge, joignant ses phalanges pour produite un coup marteau colossal qui scella le sort du second de Kaito. Alors qu’il tentait de s’échapper de la lame, Shroom fut frappé dans le dos, le poussant à s’enfoncer de nouveau au fin fond du fer. Un deuxième hurlement perça les environs, et le mauvais s’écroula au sol, rapidement rattrapé par son gigantesque bourreau. La souffrance du malheureux fut trop grande pour qu’il ne puisse se défendre, son corps se désintégrait progressivement à cause d’Excalibur. Le mercenaire n’eut donc aucun mal à porter ses frappes, toutes touchaient au but, une réussite également facilitée par le 10 mètres de haut du titan.

Lorsqu’il s’écarta, le guerrier de l’espace constata le pitoyable état de son ennemi qui semblait à l’agonie. Poutine interpela Riki pour lui faire part de son souhait : En finir avec ce misérable.

« Riki. »

Elle s’approcha de lui, sérieuse sans pour autant dévisager son allié simiesque.

« J’espère que tu comprendras que je sois celle qui en finisse avec lui. »

Sans perdre plus de temps, elle matérialisa un parchemin sur lequel était rédigé des textes sacrés.

Elle déposa le papier sur le torse fumant de Shroom, avant de poursuivre. Elle s’accroupit juste à côté de lui, pour lui déclarer tout bas quelques mots.

« L’évangile selon Marc, je pense que tu vas apprécier. »

Sur le papyrus était écrit :


«     Jésus les appela, et leur dit sous forme de paraboles: Comment Satan peut-il chasser Satan?
3.24
    Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut subsister;
3.25
    et si une maison est divisée contre elle-même, cette maison ne peut subsister.
3.26
    Si donc Satan se révolte contre lui-même, il est divisé, et il ne peut subsister, mais c'en est fait de lui. 
»

Ces textes sacrés semblaient accélérer le dépouillement du dieu démon qui ne pouvait que geindre de douleur. La victoire semblait bientôt acquise.

Puis un petit tremblement se fit entendre, une pression intense s’en suivie. Quelque chose n’allait pas, cela venait du ciel lui-même.

Quelques nuages s’écartèrent, comme poussés par une entité plus sombre encore, un homme, un autre makaioshin. Ce dernier dégageait une force incroyable, Riki ne pouvait ignorer la hausse de la gravité ambiante, si forte que tenir debout devenait compliqué, même sous forme de gorille géant. Le visage de cet inconnu fut dévoilé quand il toucha le sol, le pire de tous.

« J’arrive au meilleur moment on dirait. »

S’exclama l’homme portant le visage de Kaito. Oui c’était lui, son jumeau maléfique, le meneur de la révolte du royaume des démons. Ce chef de guerre portait une tenue de Kaioshin noire couverte par une armure lourde elle-même recouverte d’une cape noirâtre. Mais sa chevelure, ses yeux, son nez ! Il restait un parfait sosie de l’apprenti de Chronoa. Et ce ki… Une aura mortelle entourait le nouveau venu, aussi vaste que redoutable, des millions de fois supérieure à ce que Riki pouvait atteindre. En vitesse, Poutine retira l’une de ses deux potalas et la balança aux pieds de son collègue saiyan. Désirait-elle fusionner ? Non, c’était pour organiser sa fuite, au cas ou elle ne ferait pas le poids. Elle prévoyait une échappatoire car elle ne pouvait pas garantir sa victoire, elle était trop précautionneuse pour périr suite à un manque de préparation. Elle s’adressa en télépathie au mercenaire, à la hâte.

« Si tu fuis, mets-la rapidement, puis retire là aussitôt ! »

Prévint-elle en coupant ensuite les communications. Leur nouvel opposant était en mesure de lire les discussions par la pensée, il fallait juste espérer qu’il n’y ait pas encore fait attention.

Le seigneur maléfique s’avançait vers le duo aux ordres de Mechikabura, calme et confiant, comme toujours.

« Je suis déçu de ta maigre résistance Shroom. »

Poutine s’interposa, retirant l’épée plantée dans son précédent adversaire pour la brandir vers le prochain.

« J’espère que tu es mieux préparé que lui ! »

Malgré l’écart de force flagrant, elle semblait croire que sa technique pouvait suffire à vaincre le tyran. Mais le Shan ne semblait pas réceptif à cette provocation, il haussa simplement les épaules, totalement détaché de son camarade.

« Il n’y a qu’un moyen de le savoir, Poutine. »

Suite à ses paroles, le maître du sombre royaume tendit ses mains qui projetèrent un torrent d’éclairs. Dans une scène similaire à celle d’un combat sith-jedi, la magicienne para le flux électrique à l’aide de son épée sacrée tendit que Kaito persévérait à briser cette maigre défense. Tout allait très vite, peut être trop pour Riki qui était totalement débordé par la vitesse du concurrent a poste de maître du mal, il ne pouvait pas agir. Mais à défaut d’agir, il pouvait voir, découvrant son alliée en très grande difficulté qui déviait avec un grand mal la magie obscure qui la frappait. Et pourtant, ce n’était qu’un petit aperçu du pouvoir de Majin K.

Tout en projetant sa foudre, le mauvais s’avançait, s’approchant inexorablement de Poutine qui était maintenue sur place par le tonnerre. Et une fois à seulement deux mètres de la championne de Mechikabura, il interrompit ses éclairs pour désarmer la malheureuse sans grande difficulté. Il vint ensuite lui encastrer un coup de pied dans l’abdomen, puis deux crochets dans chaque flanc suivit d’une balayette pour qu’elle tombe à genoux. Effectivement, elle s’écroula en arrière, gémissant de douleur face à un opposant si puissant. Elle ne pensait pas qu’elle serait aussi efficacement neutralisée, elle avait commis une terrible erreur. Quand le makaioshin aux ambitions temporelles s’approcha, elle récupéra in-extremis Excalibur qu’elle utilisa pour exécuter deux tailles rapides afin d’éloigner le tyran demi-saiyan. Inutile, il parvint à attraper la lame, puis à la briser grâce à la poigne d’une seule de ses mains. Kaito venait de détruire l’épée légendaire, sans le moindre effort.

Poutine se recula à la hâte et invoqua un portail près de Riki, il menait hors du champ de bataille et loin de tout danger. Elle tenta alors de s’y rendre, mais fut invariablement bloquée par le puissant Majin K.

« Je te pensais plus maline que ça. Tu penses que je vais te laisser partir ? Quelle idiote tu fais ! »

Sans temps mort, il infligea alors un immense crochet qui déboita la mâchoire de l’épéiste, elle s’écroula au sol pour vomir une gerbe de sang. Les côtes brisées, elle souffrait d’une hémorragie interne, elle perdait du sang, elle n’allait pas tenir longtemps. Mais ce constat effarant ne l’empêchait pas de se redresser, courageuse ou folle. Elle échangeait quelques regards fuyants avec Riki, lui hurlant de fuir à travers le portail, elle priait intérieurement pour qu’il s’exécute.

saiyan
demon
La colère des réprouvés  Male Age : 55 000 000
Date d'inscription : 14/08/2016
Nombre de messages : 1235
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 200 000
Résidence du personnage : Sombre royaume
Points de jeux : 0


Techniques
Techniques illimitées : Eclairs de force | Vague déferlante | Image rémanente
Techniques 3/combat : Magie Kaioshin | Surpuissance
Techniques 1/combat : Regénération

Seuls envers et contre tous Empty
Riki
Riki
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 310
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1375

Techniques
Techniques illimitées : Ki Barrier; Image Rémanente; Dark Flasher
Techniques 3/combat : Claymore de Ki; Tempête éclair
Techniques 1/combat : Final Flasher

La colère des réprouvés  Empty
MessageSujet: Re: La colère des réprouvés    La colère des réprouvés  ClockJeu 25 Aoû 2022 - 21:56
Riki avait bien du mal à comprendre ce qu'il voyait. La simplicité avec laquelle sa partenaire maniait diverses armes visiblement sacrées et donc absolument mortelles aux siens semblait grandement impressionner leur adversaire, tant et si bien que le sayan venait à questionner ce curieux arsenal lui aussi. Les démons se connaissaient pourtant depuis plusieurs millions d'années au bas mot, comment diable pouvaient-ils encore garder des secrets les uns envers les autres ? Plus étrange encore, Poutine déploya contre le lieutenant rebelle un parchemin aux inscriptions lisibles mais fortement ésotériques qui accéléra plus encore sa décomposition.

Shroom était vaincu, mais une menace bien supérieure avait fait son entrée sur le champ de bataille. Il semblait que le leader de l'insurrection démoniaque en personne ai décidé de se joindre à la fête. Il rechignait visiblement à lever le petit doigt pour aider son lieutenant mourant, et préféra à la place engager la seule menace vaguement crédible dans son champ de vision. Le premier assaut magique du nouveau venu fit chanceler de quelques pas le gorille géant, ce qui l'écarta par chance du chemin du Dieu démon. Le tyran ne prêtait aucune attention au guerrier de l'espace alors qu'il malmenait allègrement celle qui fut son égale. Ses attaques n'avaient techniquement rien d'impressionnantes mais il semblait que la puissance brute de l'usurpateur suffise à lui garantir une écrasante victoire. Coup après coup, Majin Kaito asseyait sa domination sur Poutine et encaissait avec aisance et hilarité ses tentatives désespérées de contre-attaques.

De son côté, Riki, de retour à sa forme classique, hésitait: le simple fait d'imaginer qu'un seigneur démoniaque puisse respirer une minute de plus par sa faute l'insupportait. D'un autre côté, il lui apparaissait évident qu'il avait encore du travail à faire avant que les deux camps ne soient à peu près égaux en forces, et il se refusait donc à laisser celui de Kaito prendre un ascendant trop décisif. Ainsi et pour l'heure, il devrait faire preuve de pragmatisme et stabiliser la balance. Après avoir récupéré le parchemin sacré sur ce qui restait de Shroom, Riki se plaça dos au portail et fit pleuvoir sur Kaito divers kikohas et vagues déferlantes improvisées dans le but de gêner sa vue et donc de couvrir la retraite de Poutine. Afin d'accélérer cette dernière, il accrocha le bijou qui lui avait été confié à son oreille avant d'immédiatement le retirer. Se sentant partir vers son alliée de circonstance, il manifesta et planta dans le même temps une claymore d'énergie dans le sol afin de rester proche du portail dans lequel le choc avec la démone devrait le projeter sous peu si tout se passait comme prévu.
Contenu sponsorisé

La colère des réprouvés  Empty
MessageSujet: Re: La colère des réprouvés    La colère des réprouvés  Clock
 
La colère des réprouvés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Namek en colère
» La damnation de la colère
» Colère Divine - Satomaru
» Les raisons de la colère [LIBRE]
» Purifier le pêcher de la colère.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Makaioshinkai-