Le Deal du moment : -29%
SSD interne MSI – MSI SPATIUM M371 NVMe M.2 -1To ...
Voir le deal
69.91 €

Partagez
 

 Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 85
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 440.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] Empty
MessageSujet: Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta]   Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] ClockDim 7 Aoû 2022 - 8:36

Vegeta n'était une belle planète selon aucune définition de ce mot.

Avec ses deux soleils, son ciel rougeoyant et sa gravité plus de dix fois supérieure à celle d'autres mondes, elle était aussi rude que le peuple qui y avait élu domicile. C'était essentiellement une gigantesque base militaire - un avant-poste pour l'empire de Freezer qu'ils avaient rejoint bien malgré eux.
Si le prince avait cru comprendre qu'ils n'étaient aujourd'hui plus à son service - encore heureux ! -, il paraissait clair que leur civilisation n'avait rien perdu de son côté martial. Si l'on constatait çà et là des progrès inévitables en l'espace de trente ans, les infrastructures étaient conformes à son souvenir, ressemblant à un grossier mélange de ce qu'ils avaient arraché aux Tsufuls et de ce que les Démons du Froid avaient bien voulu leur laisser.
En somme, sa planète natale était telle qu'il l'avait laissée - et il détestait cela.

Car la planète Vegeta qu'il avait laissé derrière lui était l'antre d'une horde de dégénérés ; de brutes qui ne méritaient même pas d'être appelés des guerriers. S'il fallait s'attendre à ce que leur civilisation garde un fort cap militaire - même lorsqu'ils n'y étaient pas forcés, se battre était encore ce qu'ils faisaient de mieux - il avait eu l'espoir qu'être délivrés de l'emprise du tyran leur permettrait d'aller de l'avant. Grave erreur.

Certes, ils étaient finalement tombés entre les griffes - ou plutôt les mains de boucher - de ce monstre de Broly, mais entre cela et leur mystérieux retour, ils étaient censés avoir connu un règne éclairé. Pythar avait-il été incapable de les changer ? Ou s'étaient-ils contentés de redevenir les barbares qu'ils avaient toujours été dès qu'il avait eu le dos tourné ?
Certes, il se doutait que quiconque n'était pas en mesure de lutter avait dû avoir la vie dure sous l'ère du Super Saiyan Légendaire, mais de là à penser qu'ils aient été si prompts à s'affaler dans cette férocité tristement ordinaire...
Peut-être l'empereur avait-il raison, finalement ; peut-être n'étaient-ils effectivement que des singes, des bêtes incapables d'évoluer. Et le simple fait que cette pensée ait pu lui traverser l'esprit le répugnait au plus haut point.
C'était donc ça, ce dont il était si fier ?
C'était donc ça, son héritage ?

Fort heureusement, le bruit d'une seconde personne fendant l'air à sa suite le tira de cette vague d’écœurement. Sans même sonder son énergie, il ne se demanda pas un instant de qui il pouvait s'agir ; s'ils avaient ne serait-ce que tenté de le suivre, les gardes étaient encore loin derrière.
Personne au sein de ce spatioport ne leur arrivait à la cheville, et le Saiyan moyen étant incapable de dissimuler la sienne - ignorait même que c'était seulement possible -, ils n'avaient pas grand chose à craindre de leur part.
Si son départ précipité avait très certainement pris de court sa jeune acolyte, qu'elle ait réussi à le rejoindre alors qu'il allait à pleine vitesse - pourquoi aurait-il la clémence de faire autrement ? - prouvait qu'elle avait su réagir rapidement, à moins que ce soit la crainte d'être interrogée qui l'ait motivée.
Qu'importe : toujours était-il qu'ils n'avaient plus qu'à se rendre à destination, fusant à toute allure au-dessus des gratte-ciels qui peuplaient le centre-ville.

« Où se trouve-t-il ? Au palais, je suppose ? » lança-t-il par-dessus son épaule.

Elle était seule à connaître la présence de l'intéressé, si bien qu'il n'avait d'autre choix que de compter sur elle pour le localiser - en espérant qu'il ne se soit pas à son tour volatilisé mystérieusement.
Quand le pouvoir s'effondre, les choses avaient tendance à devenir quelque peu trépidantes dans les parages. Même les passages de flambeaux de l'un de ses ancêtres à un autre, pourtant encadrés, avaient tendance à rendre les gens nerveux, comme s'ils redoutaient que tout n'explose d'une seconde à l'autre.
On pouvait difficilement les en blâmer : en l'absence d'une forte poigne pour les tenir tranquilles - ou que celle-ci obtienne une légitimité -, les Saiyans étaient sauvages et indisciplinés. Il suffirait d'un rien pour qu'ils le redeviennent. D'une seule allumette, et la planète entière ne serait qu'un énorme baril de poudre.
S'il devait en être l'étincelle, ainsi soit-il.
Oishi
Oishi
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2021
Nombre de messages : 108
Bon ou mauvais ? : Rebelle
Zénies : 860 zénies

Techniques
Techniques illimitées : Gekiretsu Madan / Bluff / Image Remanente
Techniques 3/combat : Over Sell / NO-Va Strike
Techniques 1/combat : Perfect Lie

Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] Empty
MessageSujet: Re: Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta]   Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] ClockDim 7 Aoû 2022 - 10:04
Elle avait tout de prêt : une fausse identité en modifiant les bases de données de son détecteur et la raison de sa présence sur Vegeta à la place de raser une autre pauvre civilisation dans cet immense univers. Ouais, tout était parfait, il suffisait seulement que le Prince ne soit pas suffisamment orgueilleux pour éviter la sécurité, jouait le jeu de la menteuse et ça passerait crème. C'était certainement absurde de faire confiance au prince de se tenir à carreaux et d'accepter de décliner son identité. Ce dernier se mit à décoller à travers la base de lancement alors qu'il était sur le point d'être identifié. Oishi paraissait calme à l'extérieur, mais elle était en train de l'insulter à tout va son souverain pour une action aussi idiote dans son esprit ! Seulement son poing serré était indicateur de la frustration qu'elle ressentait. Néanmoins, avec une telle rentrée en la matière de la part de son supérieur, elle ne pouvait pas se permettre de risquer de se faire correctement identifier par un agent de la sécurité. Elle décolla aussitôt que possible pour le rejoindre. Un saiyan essaya d'envoyer un kikoha dans la face pour la ralentir, mais ce n'est pas en comptant sur l'agilité de la tricheuse pour l'esquiver gracieusement.

“Je suis navré, mais en étant son escorte, je ne peux le laisser derrière ! On réglera cela plus tard !”

Comme si elle allait s'exposer au grand jour son identité aussi aisément. Elle était certes portée disparue depuis plus d'un an, mais son retour soudain allait attirer la fureur des fidèles de Broly les plus intelligents. Tant qu'elle n'était pas certaine du nouveau régime mise en place depuis la disparition du roi fou, elle allait jouer le rôle d'une autre guerrière pour le temps présent. Elle osait bien espérer que Motta soit plus orienté vers l'idéologie de Pythar que celle de Broly, mais rien n'était garanti. Dans tous les cas, même si les gardes voulaient les rattraper, la fouine était bien trop rapide pour que la sécurité la pourchasse efficacement. Elle pouvait profiter de la vision de la capitale qui était restée immobile depuis des années, même après l'attaque du Ruban Rouge qui aurait forcé la reconstruction de nombreuses infrastructures. Au moins, Dösatz était bien plus agréable à observer que la capitale de son peuple.

Elle gardait un œil sur son supérieur avec l'aide de son détecteur. Elle arriva en urgence, clairement pas heureuse du retournement de situation. Elle ne dit rien néanmoins. Le silence était un choix valide dans ce genre de cas. Vegeta lui posa une simple question.

“En toute logique, il est certainement dans le palais. En toute logique aussi, vu le bordel que t… qu’on a foutu à notre arrivée, je ne serais pas surp..”

Son détecteur s’agita soudainement pour dévoiler que Motta venait de quitter le palais. Ouais, il ne fallait pas être un génie dans la culture saiyan qu’un départ aussi soudain ne soit pas pour leurs gueules. Elle soupira avant de retourner son regard vers le guerrier Vegeta en s’étirant un bon coup.

“Il vient de quitter le palais selon mon détecteur. C’est certainement pour nous. Je vous demanderais d’éviter d’aggraver la situation, votre Majesté.”

Au moins, ils avaient l'attention de la personne qu'ils voulaient. Pas de la meilleure façon qu'il soit, mais c'était une réussite qui allait certainement valoir des conséquences inattendues. Soit Motta allait leur foncer dans le lard directement, soit ils allaient pouvoir parler en tête-à-tête. Elle tourna la tête dans la direction générale du palais et lâcha un soupir démontra son défaitisme. Bien qu'elle puisse souhaitait pas se faire reconnaître, elle changea rapidement la base de données du détecteur pour que ce soit à son nom. S'ils allaient devoir le confronter, la menteuse allait devoir se montrer plus honnête qu'à son habitude sur son passé en tant que cheffe d'escouade de l'armée saiyan. De plus, elle avait partiellement perdu espoir que le roi légitime de la planète prenne part au jeu si elle continuait cette fausse identité qu'il n'avait jamais entendu parler auparavant. Toutes ses préparations pour rien !

“Je propose que nous l'attendons sagement ici. Le moins agressif on se montrera, plus il sera ouvert au dialogue… s'il ne nous défonce pas d'entrée de jeu.”

L’anxiété était palpable dans la voix de la mercenaire. La dernière chose qu’elle désirait était d’être en confrontation avec Motta. Sa puissance était absurde et Oishi n'apprécierait pas de se faire décapiter par un Kienzan de la part du général. Maintenant, il suffisait plus qu’à attendre son arrivée… et certainement de la garde royale et des forces de l’ordre de la planète en plus.
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 39124
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] Empty
MessageSujet: Re: Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta]   Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] ClockMer 17 Aoû 2022 - 1:42
"Mon général ! Des intrus sont parvenus à percer notre premier rideau défensif..."

L'intrusion avait commencée alors que le général était encore au château, soudainement tiré de cette tranquillité qu'il avait trouvé depuis quelques temps, celle-ci prenant fin de façon assez inattendue. En temps normal, un général n'avait pas besoin de se préoccuper constamment de la sécurité. Il y avait tout un système et des ordres donnés aux soldats pour que le moindre problème soit immédiatement résolu sans l'intervention des plus hauts gradés. Si cela revenait jusqu'aux oreilles du général avant que l'incident soit clos ce n'était jamais bon signe, et signifiait que la menace était suffisamment grande pour qu'il ait besoin de s'en inquiéter.

"Très bien, je vais m'en occuper personnellement."

Il avait prit connaissance de la situation via son détecteur et nota les déplacements des troupes, forcément influencées par les mouvements des deux individus qui posaient problème, avant de quitter les lieux pour aller à leur rencontre.  Au moins l'armée de Vegeta ne pouvait pas se plaindre de l'investissement de ses gradés. Ceux-ci n'étaient pas des fainéants qui passaient leur temps à se cacher derrière leurs hommes en déléguant à tout va sans prendre la peine de donner de leur personne. Non, les Saiyans avaient le goût du combat et une intervention était pour eux une occasion de démontrer leur puissance. Ce n'était certainement pas la perspective d'un duel qui allait refréner leur envie de se mêler à l'action.

Motta était parti avec un groupe de guerriers chevronnés en direction de la ville, puisque c'était manifestement là où se rendaient les intrus. L'ancien disciple de Toma volait en tête de ce qui pouvait ressembler dans le ciel à une escadrille mais il ne flotta dans les airs que quelques instants avant de disparaître par sa technique de téléportation, bientôt suivi des guerriers qui le précédait. Sa silhouette réapparue ailleurs sur Vegeta mais dans ce même ciel, se positionnant sur le chemin que les intrus avaient pris afin de les intercepter. Son apparition soudaine aurait de quoi surprendre alors qu'ils avaient jusqu'ici une vue bien dégagée, pensant sans doute avoir semé leurs poursuivants.

Le regard du général se posa sur chacun d'entre eux alors qu'il ne leur offrait pour commencer rien d'autre qu'un air sévère. Son regard se durcit un peu en reconnaissant leurs visages. Cette Saiyanne avait une balafre remarquable et difficilement oubliable mais son nom ne lui revenait pas. Il consulta silencieusement son scooter pour la scanner et se rendre compte qu'il s'agissait d'une guerrière de l'armée qui était pourtant portée disparue. L'autre était encore plus troublant puisque son visage était identique à celui d'un de ses pires ennemis : Majin Vegeta. Marque sur le front en moins et aura différente, il n'avait pas eut besoin de réfléchir pour être certain qu'il ne s'agissait pas du leader des Maléfique. Mais se retrouver face à ce visage qu'il avait apprit à haïr était pour le moins déconcertant. Ces traits rappelaient bien évidemment un autre homme, que Motta avait longtemps servi, l'ancien roi Vegeta. Que pouvait-il conclure au premier coup d’œil ? Pas grand-chose à vrai dire, ce n'était de toute façon pas sur le physique des gens que l'on jugeait quelqu'un mais sur leurs agissements. Alors, sans attendre il brisa ce court silence pour en revenir à l'essentiel, la raison qui a obligé un gradé à se déplacer.

"Donnez-moi une bonne raison de ne pas vous pulvériser sur-le-champ."

Qui que soit ce portrait craché d'un parent de la famille royale, il avait commis bien des infractions en forçant le passage jusqu'à la ville, et sa ressemblance avec celui qui avait longtemps été le souverain de la planète ne lui serait d'aucune utilité dans ce cas précis. L'ancien roi et ses descendants n'avaient de toute façon plus aucun pouvoir depuis que Sharotto avait reprit le trône au terme d'un surprenant duel.

Avant même que le général ait prononcé ses premiers mots, les soldats qu'il avait emmené avec lui étaient apparus autour d'eux dans la forme d'un cercle afin de dissuader toute tentative de fuite. Motta attendait désormais une réponse, se montrant certainement beaucoup plus patient qu'on ne pouvait l'imaginer de la part d'un soldat Saiyan, ceux-ci étant plus connus pour frapper avant de parler.


Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] Motta_12
Spoiler:

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 85
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 440.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] Empty
MessageSujet: Re: Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta]   Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] ClockDim 28 Aoû 2022 - 2:41

Ainsi donc, Motta venait vers eux. Parfait. Voilà qui lui éviterait d'avoir à faire le tour de la planète pour lui mettre la main dessus. Ce n'était peut-être pas la manière la plus délicate de prendre rendez-vous, mais on ne pouvait nier son efficacité. Le prince n'aimait pas attendre, et qui sait combien de temps il aurait fallu pour obtenir une entrevue s'il était passé par les moyens conventionnels. Sa vie était peut-être sur Terre désormais, mais il n'en restait pas moins ici chez lui également ; n'en déplaise à ceux qui avaient comblé le vide laissé par l'absence de la famille royale.
Il n'émit aucune réponse aux recommandations d'Oishi. Elles n'étaient pas dénuées de sens, mais il savait déjà de quelle manière il comptait mener cette confrontation. Il avait eu tout le temps du trajet pour y réfléchir - et n'avait pas l'intention de changer sa façon de procéder pour plaire à qui que ce soit. Tant pis si cela devait lui valoir des ennuis. En se rangeant sous ses ordres, elle avait accepté de le suivre où qu'il aille - jusque dans la tombe, s'il le fallait. Qu'elle se rassure, cependant : il n'avait aucune intention de mourir ici. Tout cela était plus calculé que ça n'en avait l'air.

Motta ne faisait cependant pas que venir vers eux ; Motta était déjà là, et avec lui sa garde rapprochée - ou peu importe ce que c'était. Vegeta n'en fut pas impressionné : s'il ne doutait pas qu'ils soient considérés comme des guerriers redoutables, aucun d'eux ne savait masquer sa puissance. Ainsi savait-il parfaitement pouvoir les terrasser un par un s'ils essayaient de s'en prendre à lui. Même s'ils l'attaquaient tous ensemble, ils n'auraient sans doute aucune chance. Même Oishi en serait certainement capable ; peut-être l'avait-elle elle-même déjà réalisé. Le chef de file, en revanche... C'était une autre histoire.

« C'est toi, le général Motta ? »

La question était rhétorique. Plantant son regard dans le sien, Vegeta prit la mesure de l'homme qui se tenait devant lui.
Même s'il n'avait pas pu voir à quoi il ressemblait dans les documents rassemblés par Oishi - et c'était le cas, quand bien même les photos dataient quelque peu -, l'aura d'autorité qui émanait de lui trahissait le militaire de carrière, probablement décoré d'à peu près toutes les médailles qu'ils avaient pu inventer ; peut-être en existait-il même une à son nom.
Un homme de poigne, à n'en pas douter - il fallait bien l'être pour espérer inspirer le respect à un peuple aussi indiscipliné que le leur. Ces qualités apparentes valurent immédiatement à Vegeta une certaine quantité de respect à son égard ; il pouvait d'ores et déjà affirmer qu'il avait mérité ses galons jusqu'au dernier. Hélas, cela ne changeait rien aux raisons de leur visite.

« Je suis Vegeta quatrième du nom, fils du dernier roi légitime de cette planète. »

Cette révélation fit circuler un murmure de stupeur et d'indignation dans les rangs des hommes qu'il avait amené avec lui. C'était l'effet recherché. D'une manière ou d'une autre, la rumeur de son retour allait se répandre - de même que celle de son sort si les choses devaient mal tourner. Les beuveries de retour de mission y veilleraient, si cela ne se faisait pas déjà naturellement. Par le fait même, cette rencontre était déjà plus qu'un banal incident isolé.
Vegeta n'était pas sans savoir qu'il y avait eu d'autres rois après son père, même avant que Broly ne prenne le pouvoir, mais n'ayant eu qu'une vague idée de qui ils avaient pu être - si ce n'est ce Pythar, à l'origine de la récente montée en puissance de Kakarot -, il ne reconnaissait aucun d'entre eux jusqu'à nouvel ordre. S'ils avaient pu laisser un monstre pareil accéder au trône, quelle que soit leur excuse, quel bien pouvait-il y avoir à en dire ? Qu'étaient-ils face au sang des rois, de ceux si intimement liés à l'histoire de cette planète qu'ils en partageaient le nom ?

« Je veux savoir ce qui est arrivé à Broly. Lui et moi avons un compte à régler. Je ne peux pas croire qu'il soit mort aussi facilement... À moins que vous vous en soyez débarrassés. »


Dernière édition par Vegeta le Dim 28 Aoû 2022 - 21:42, édité 1 fois
Oishi
Oishi
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2021
Nombre de messages : 108
Bon ou mauvais ? : Rebelle
Zénies : 860 zénies

Techniques
Techniques illimitées : Gekiretsu Madan / Bluff / Image Remanente
Techniques 3/combat : Over Sell / NO-Va Strike
Techniques 1/combat : Perfect Lie

Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] Empty
MessageSujet: Re: Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta]   Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] ClockDim 28 Aoû 2022 - 15:52
Yep, yep, yep, c'était bel et bien pour leurs gueules ! Téléportation avec des anciens de l'armée en plus. Yep, tout allait bien, tout allait bien ! Oishi souffla longuement en fermant les yeux avant de se voir confronter par Motta en personne et sa garde personnelle qui les encerclaient entièrement. Pas de moyen de fuir sans passer à la castagne, donc… De quoi rendre nerveuse celle qui cherchait généralement la solution de facilité à l'adversité, en particulier dans des scénarios aussi mortels que celui-ci. Elle ne laissa pas se décomposer entièrement pour autant. Elle n'était pas tremblante. Elle n'était pas en train de suer à l'anticipation d'un affrontement contre le saiyan le plus puissant qui était encore sur la scène. Par contre, son regard pouvait trahir la nervosité qu'elle éprouvait. Elle regardait un peu partout avec des mouvements légers et subtiles pour trouver une faille dans la coque formée des siens.

Les mots étaient clairs, Motta leur demandait ce qui l’empêchait de les pulvériser. Sans la puissance légendaire du Prince, il avait clairement le droit de se poser la question. Ça se serait passé plus rapidement et plus efficacement. Vegeta pouvait peut- être se douter que les saiyans les entourant étaient plus faibles que Oishi, mais pour l’ancienne mercenaire, elle n’en savait rien. Sa maîtrise de la détection de ki était limitée à séparer du réel du faux : la différence entre une image rémanente et le véritable combattant. Par pure flemme et précipitation, elle n’était jamais au-delà de ça. Pour peu qu’elle sache, ces molosses avaient déjà atteint le Super Saiyan à l’heure qu’il était, voir au-dessus.

Oishi ne savait pas quoi dire, laissant le début de la conversation à son futur monarque. Elle laissait faire, les bras croisés avec un regard toujours aussi analytique sur la situation. Pas une faille qui pouvait être recouverte aisément par les membres présents de l’armée. Néanmoins, Vegeta décida d’enfin décliner son identité au choc des soldats et de la garde qui les entouraient. Cela avait le mérite de provoquer la stupeur parmi les gardes et des débats entre certains. Des ouvertures se créèrent petit à petit si la discussion passait à la confrontation. C’était des choses que la stratège pouvait voir comme de l’eau de roche. Le retour du Prince parmi les siens après avoir disparu depuis si longtemps. Le véritable en chair et en os, pas un imitateur qui s’était tatoué le front pour des raisons certainement idiotes. Un tel retournement de situation avec la disparition de Broly allait créer des conflits d'intérêts par les loyalistes, les fidèles à la dyarchie et les destructeurs de mondes.

Oishi pouvait se détendre un peu, elle posa son regard vers Motta, apaisée qu'elle puisse profiter de la situation pour sortir elle et son supérieur d'ici en un seul morceau. Le visage du général était dur et froid. Probablement que l'affrontement avec le Majin avait laissé des traces et il avait du mal à différencier les deux ? C'était tout à fait possible. Le prince continua son discours en précisant qu'il souhaitait savoir où se trouvait Broly. Sa disparition était des plus troublantes et il présentait cela comme un conflit à régler entre eux que la capture du trône. C'était un excellent point d'approche pour débuter les négociations… avant qu'il sous-entende que Motta pourrait être de la disparition du saiyan légendaire. Le visage d'Oishi pâlit soudainement, elle ne s'attendait pas à ce genre de retournement. Motta avait toujours été fidèle à la couronne, jamais il aurait essayé un coup d'État ! Elle gardait son calme physiquement, mais elle était intérieurement en train de crier de panique. Elle n'osait pas sortir un seul mot pour l'instant donné par peur d'aggraver cette conversation entre les deux concurrents au trône. Qui sait ? Avec un peu de chance, Motta se montrera raisonnable et acceptera d'ouvrir des relations diplomatiques avec le fils de l'ancien roi de son peuple… Au fond d'elle, elle craignait que l'absence soudaine du guerrier de la légende ait offert au haut-gradé une occasion de choper le pouvoir définitivement sans adversaires. Si c'était le cas, Vegeta devrait l'affronter à un contre un. Un duel inégal en faveur du combattant en vert. Elle ne pouvait qu'espérer que cette déduction n'était qu'une hypothèse sans fondement.

Oishi se positionna à quelques mètres de Vegeta, prête à agir si le général décidait de passer à la force brute. Elle n'aimerait pas un tel scénario, mais ce n'était pas comme si elle avait le choix à ce point de l'histoire. Elle devra défendre son souverain avant de trouver une ouverture pour forcer leur fuite.  Elle devait se justifier également pour sa longue absence. S'il y avait une divinité sur cette planète, qu'elle soit clémente avec elle et ses espoirs.

“Je suis Oishi, je sers d’escorte au Prince Vegeta depuis que je l’ai retrouvé après avoir repris connaissance suite à l’invasion ratée de la planète Cordilia. Il me paraissait juste de le ramener sur notre planète pour qu’il puisse s’entretenir avec le roi Broly, vu son héritage.”

Un mensonge fabriqué de toute pièce, mais basé sur la vérité. Elle avait profité de l’invasion catastrophique de cette planète sauvage pour prendre les voiles et devenir garde du corps pour un connard sur Dösatz. Elle jouait encore sur le statut de “Portée disparue” pour amoindrir la possible colère de Motta. Que sa disparition était justifiée et qu’elle n’avait que les meilleures attentions en ramenant le fils du roi de l’ancienne monarchie à la maison. Elle fit exprès de ne pas préciser qu’il l’avait retrouvée sur Terre. Pour éviter la fureur de son mentor et possiblement une deuxième guerre si Motta était aussi agressif que Broly… c’était peu probable, mais si elle pouvait éviter un nouveau massacre, ça serait bien.
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 39124
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] Empty
MessageSujet: Re: Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta]   Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] ClockMar 6 Sep 2022 - 0:14
La potentielle menace était trop grande pour que Motta laisse ses soldats se charger seuls de la situation et il ne pouvait se permettre de donner tout le loisir à ces intrus de progresser davantage sur leurs terres. Jusqu'ici, on lui avait surtout rapporté un certain nombre de blessés à la base de lancement mais il valait mieux stopper l’hémorragie avant que la situation ne s'aggrave. Une petite troupe l'accompagnait, il ne s'agissait pas d'un véritable escadron mais de quelques hommes de confiances, des soldats ayant à la fois un état d'esprit irréprochable et une puissance non négligeable. Puisqu'il ne connaissait pas encore l'étendue exacte de la menace, et qu'il savait que ceux qui forçaient le passage se comptait au nombre de deux, il avait préféré jouer la prudence. Pour autant, il ne comptait pas forcément se servir de ses hommes, encore moins comme bouclier. Ils étaient là pour intimider, leur montrer qu'ils risquaient de faire face à une puissance militaire comme il en existe peu dans cet univers. Bien sûr, ils agiraient en cas de nécessité, sous l'ordre de leur supérieur hiérarchique. Les deux indiscrets étaient probablement plus puissants que ce petit groupe que le général avait emmené avec lui, il l'avait noté, mais ses soldats étaient capables de rendre le combat suffisamment éreintant pour leurs adversaires avant d'être vaincus.

Les premiers mots de celui qui se positionnait comme le leader de ce duo démontrait déjà qu'il n'était pas d'ici. Nul ne pouvait vivre sur la planète Vegeta sans connaître le nom et le visage du général, qui officiait déjà depuis tant d'années. Le gradé fit un simple geste en direction de sa poitrine, là où était inscrit l'emblème.

"En personne !"

Il y aurait toujours une fierté pour lui de représenter l'armée et le peuple de Vegeta, ce n'était pas quelque chose qu'il voulait cacher, bien au contraire, et encore moins sur sa planète natale. Mais ce qui fut surprenant n'était pas la révélation de son identité mais plutôt celle de son interlocuteur, qui se présenta comme étant l'héritier de l'ex-roi. Cette annonce suscita forcément quelques réactions parmi les soldats que Motta avait emmené avec lui mais le général ne se montra pas impressionné.

"Oh, vraiment ?"

Si c'était vrai sa présence ici allait faire grand bruit, réveillant les nostalgiques et dérangeant les fidèles du dernier régime. Venait alors une question inévitable : que venait-il faire ici ? Ou plutôt, la question qui avait traversé l'esprit de tous ici était : ce Vegeta allait-il revendiquer le trône ? Bien qu'il était issu d'une lignée aussi importante dans l'historique Saiyan, la prise de pouvoir de Sharotto avait brisé tout espoirs de le voir hériter aussi simplement du siège royale, surtout après tant d'années. Mais Vegeta était-il vraiment là pour ça ? Pour l'instant il n'avait rien affirmé, bien qu'il avait sous-entendu que les successeurs de son père étaient illégitimes.

Motta était resté silencieux pendant un certain temps après les déclarations de celui qui prétendait être la progéniture de l'ancien roi. Cela laissa un peu de temps à sa camarade pour se présenter. Le général la considéra attentivement en écoutant ses paroles. Il ne l'avait pas oubliée, son cas aussi était particulier et méritait plus d'attention. Un ex-prince et une disparue ? Quelle drôle de duo ! Il fallait à cet instant garder son sang-froid et Motta savait en faire preuve. D'une voix grave, il reprit la parole.

"Mort ? Fais attention à ce que tu dis, et ne sous-estimes pas celui qui porte la couronne. Le règne de Broly n'est pas terminé. Le roi est actuellement indisponible, alors pour toutes requêtes tu devras t'en remettre à moi."

Voilà qui était embarrassant. C'était d'ailleurs une éventualité que Motta avait déjà envisagée. Broly avait disparu, oui, et le Saiyan au bouc ignorait même sa position actuelle aujourd'hui. Difficile d'évoquer clairement sa situation, donc. Il ne pouvait toutefois pas faire de telles révélations au premier venu, ce serait imprudent, pour ne pas dire complètement stupide. Des individus malintentionnés pourraient voir en la disparition du roi une faiblesse à exploiter, et l'armée de Vegeta ne pouvait se permettre de laisser place aux soupçons. Le général agissait donc dans l'intérêt de Broly mais il serait gêné de devoir parler à sa place. En effet, beaucoup d'événements s'étaient produits ces derniers temps, à tel point que la direction prise par le dernier souverain en date en était floue. Il n'avait pas prit la peine de s'entretenir avec son plus expérimenté général, ce qui n'aidait pas non plus à y voir clair. L'ancien disciple de Toma avait en revanche connaissance des désirs de conquête du guerrier de la Légende, sans qu'ils n'aient pus en discuter plus amplement. Mais tout cela avait-il encore du sens alors que le principal intéressé était absent ? En attendant, par prudence, le général avait décidé de ne pas trop en dire à deux individus qui n'étaient pour lui que des étrangers, puisqu'ils revenaient tout deux sur la planète après une longue et étrange absence.

Un autre point semait la confusion dans cette discussion, puisque ce Vegeta soupçonnait la mort du guerrier légendaire. C'était assez ironique, puisqu'après l'épisode Auros, Motta était revenu sur la planète mère des Saiyans en étant certain d'une chose : la mort du roi. Celui-ci était finalement bien vivant... Avant de disparaître mystérieusement quelques mois plus tard. La vie de Broly, comme sa mort, était décidément très mouvementé et les trames n'avaient pas le temps de souffler pour fournir un rebondissement encore plus spectaculaire que le précédent. À quelle version de Broly ce Vegeta avait-il eut droit ? Croyait-il en sa mort après sa défaite contre Auros ? Comment l'avait-il su ? À moins qu'il ait connaissances de derniers événements dont le général ignorait tout ? Une mort, encore ? Ou alors était-il simplement dans la supposition ? La situation était complexe et Motta fronça des sourcils, n'appréciant pas le ton pris par le prince mais il ne releva pas les sous-entendus douteux et se concentra sur l'essentiel.

"Dans quelles circonstances as-tu connu Broly ? Et quel compte as-tu à régler avec lui ?"

Motta ne comptait pas faire de révélations tant qu'ils n'en saura pas plus sur la relation qu'avait l'héritier avec Broly et ce qu'il espérait avec cette visite inattendue sur la planète. Vegeta allait devoir se montrer plus précis, et surtout convainquant.


Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] Motta_12
Spoiler:

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Vegeta
Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 23/12/2021
Nombre de messages : 85
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 440.

Techniques
Techniques illimitées : Galick Gun ; Lucora Gun ; Spirit Sword
Techniques 3/combat : Big Bang Attack ; Final Impact
Techniques 1/combat : Final Flash

Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] Empty
MessageSujet: Re: Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta]   Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] ClockVen 23 Sep 2022 - 14:22

« Je t'imaginais plus impressionnant. » nargua Vegeta.

Ce n'était pas tout à fait vrai - d'autant qu'il n'avait pas eu à l'imaginer, de par les clichés qu'on lui avait fait consulter -, mais il était toujours bon de montrer qu'on ne fléchissait pas devant un adversaire sur Vegeta. Malgré tous leurs efforts pour devenir une société civilisée, les Saiyans restaient des primates ; il convenait de savoir garder la tête haute et rouler des mécaniques si l'on ne voulait pas se faire écraser. Pour autant qu'il puisse en juger, cela non plus n'avait pas tant changé. 
Cela ne signifiait pas nécessairement qu'il n'avait aucun égard pour lui ; juste qu'il refusait d'aller jusqu'à l'échine - pas plus qu'il ne le ferait devant qui que ce soit. Un prince ne doit jamais s'incliner, c'était là l'une des premières leçons d'étiquette qu'on lui ait inculqué ; cela n'avait rendu que plus dur de voir son père - le roi - se prosterner devant Freezer, lorsqu'il le vit pour la première fois. C'était ce jour-là que toute l'estime qu'il pouvait avoir pour son géniteur était partie en fumée. 
Alors non, il ne plierait pas, c'était hors de question ! 
Et si Motta était l'homme qu'il imaginait, il devrait le comprendre...

« Personne ne me dicte ce que j'ai le droit de dire ou non. » rétorqua-t-il, austère, mais sans agressivité à proprement parler. Là encore, question de bienséance - pour le peu que leur peuple en savait. Il se para d'un sourire narquois. « Indisponible, vraiment ? Vous êtes en train de me dire que ce gros balourd est capable d'autre chose que de rester sur son trône à ricaner toutes la journée ? Je ne vous crois pas. Que lui est-il arrivé ? »

Son but n'était pas de le pousser à la faute, et ce malgré la crispation palpable que leur échange faisait naître chez les simples soldats, qui redoutaient à présent chaque tirade ; craignaient que ce soit l'allumette qui ferait sauter le baril de poudre. 
Pour ce qu'il en devinait, la situation était déjà suffisamment explosive sur la planète ces derniers jours pour ne pas y ajouter une esclandre s'ils pouvaient l'éviter - ou du moins, pas en plein ciel au-dessus de la capitale, là où tout le monde pourrait le voir. 

Bien sûr, Motta n'hésiterait pas non plus à l'abattre s'il l'estimait nécessaire ; de cela, il n'avait aucun doute... Mais malgré ses mises en garde, ils n'en étaient pas encore là. Non que le prince soit fermé à l'idée de se battre avec lui, ne serait-ce que pour voir ce que leur armée avant dans le ventre désormais, mais ce n'était pas pour cela qu'ils étaient venus. Peut-être plus tard. 
Laissant au général le luxe de trouver une manière de présenter les faits qui ne soit pas trop compromettante, supposait-il, il jugea bon de l'éclairer sur ses rapports avec leur « roi » - si insupportable que lui soit l'idée -, comme il le lui avait demandé. Après tout, pourquoi pas ? C'était après tout une histoire qu'il n'avait rien à perdre à raconter, bien au contraire...

« Si vous voulez vraiment le savoir, Broly et son père ont tenté de me tuer il y a de cela quelques années. » Il laissa cette affirmation faire son effet sur sa petite audience avant de se reprendre. « Ils sont venus me chercher sur Terre pour m'emmener sur la « nouvelle planète Vegeta »... Celle que vous appelez désormais Paragus, si j'en crois mes renseignements. » Il lorgna du côté d'Oishi, comptant sur celle-ci pour assurer ses arrières si l'un des gardes tentait quoi que ce soit pendant son discours. « Ils prétendaient vouloir me remettre sur le trône. Ce n'était en fait qu'un stratagème destiné à nous assassiner, moi et mon fils, en nous abandonnant sur place lors du passage de la comète Komori. » Il laissa son regard courir sur les différents visages, jaugeant les réactions à son récit, non sans espérer qu'il les mette dans le bon état d'esprit. « Fort heureusement, nous avons pu déjouer leurs projets. Broly a alors tenté de s'en prendre à moi... » Il releva la tête, serrant les poings et bombant le torse, plein d'arrogance. « ...Il a échoué, comme vous pouvez le voir. »

Bien sûr, c'était omettre de mentionner qu'ils avaient dû s'y mettre à cinq pour le mettre en déroute - ce qui ne l'avait pourtant pas empêché de revenir sur Terre quelques années plus tard pour prendre sa revanche, mais tout cela relevait du détail superflu. Tout ce qu'ils avaient besoin de savoir, c'était que leur monarque de pacotille et son traître de père avaient fomenté un coup d'état - quand bien même il n'y avait alors plus d'état à proprement parler - et n'avaient pas réussi à le mener à bien, ce qui était doublement infâmant. Ce n'étaient pas là les méthodes d'un Saiyan digne de ce nom, et ils n'avaient même pas été capables d'y arriver...

« Je trouve d'ailleurs particulièrement ironique que cette planète soit désormais nommée en son honneur, considérant que c'est là-bas que Broly lui-même l'a exterminé... Enfin. Ce n'est pas moi qui irai pleurer sa mort. » Le prince laissa échapper un léger rire moqueur, offrant à chacun l'occasion d'absorber toutes ces nouvelles informations qui ne manqueraient pas d'altérer quelque peu l'image qu'ils pouvaient avoir de leur potentiel ex-souverain. « Je ne vous cache pas ma surprise quand j'ai appris que ce lâche était parvenu à s'emparer du trône. Heureusement, ça ne semble plus être à l'ordre du jour... À moins que vous comptiez encore me raconter qu'il est en train de faire la sieste ? »
Oishi
Oishi
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 21/07/2021
Nombre de messages : 108
Bon ou mauvais ? : Rebelle
Zénies : 860 zénies

Techniques
Techniques illimitées : Gekiretsu Madan / Bluff / Image Remanente
Techniques 3/combat : Over Sell / NO-Va Strike
Techniques 1/combat : Perfect Lie

Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] Empty
MessageSujet: Re: Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta]   Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] ClockSam 24 Sep 2022 - 10:41
Des provocations et des concours d’ego. Oishi était en effet de retour sur la planète Vegeta avec ses congénères. Quant au prince, il semblait adorer jouer à ce jeu avec Motta. Il estimait peut-être que les saiyans n’avaient pas particulièrement évolué depuis sa longue absence. La dyarchie avait changé les mœurs, mais c’était également le cas avec Broly et Auros qu’ils craignaient trop pour s’interposer et faire valoir les anciennes valeurs. Elle-même avait préféré prendre la fuite à la première occasion que de devoir affronter cette brute sans cervelle. Elle avait eu une lueur d’espoir avec Mithra de pouvoir la renverser, mais le roi fou avait rapidement repris ses terres.

La garde du corps était néanmoins nerveuse que Motta finisse par tout couper à la conversation et se lancer dans un duel à mort avec le seul espoir qu'elle avait pour le futur saiyan. Ce n'était pas qu'elle ne faisait pas confiance à Motta… Enfin, c'était entièrement cela. Ses idéaux étaient restés dans l'ombre depuis des années. On ne connaissait ni ses convictions, ni ses aspirations. De plus, une chose qui était troublant était le manque d'explications valides concernant son retrait durant la guerre sur Terre. Il n'aurait pas changé la donne, les explosifs de SK étaient inconnus des forces de la dyarchie, mais il n'y avait aucune excuse pour son manque de participation dans le conflit ! Apparemment, il défendait la capitale en cas de nouvelle attaque. Autant le dire, l'ancienne cheffe d'escouade ne l'appréciait pas tout simplement, car elle rejetait la faute sur lui pour la perte des membres de son groupe de guerriers durant la confrontation contre les Black Feathers et le Ruban Rouge. Était-ce immature ? Entièrement !

Néanmoins, quand le général posa la question de savoir ce que l'ancien monarque avait à voir avec Broly, l'ancienne mercenaire eut… une idée ! Elle fit genre de se gratter l'arrière de la tête tout en pressant le bouton d'enregistrement de son détecteur avec son poignet. Toute l'exposition de Vegeta était sous les caméras de l'opportuniste .Elle savait que les deux s'étaient affrontés, mais l'étendue de la fourberie de Paragus et de son fils lui était inconnue. L'attirer sur une fausse planète pour se faire détruire par une comète ? Certains avaient apparemment pris l'histoire de Freezer trop à cœur. Puis vint son combat contre le tas de muscle et en était ressorti vivant pour continuer à raconter l'histoire. C'était déjà un exploit qui n'allait pas tomber dans les oreilles d'un sourd. Le fait que Vegeta 2 avait été nommé à l'honneur de son paternel qu'il avait assassiné fut une surprise également. Après, ce n'était pas tant le roi fou qui avait renommé la colonie que cette chatteuse de Hanasia !

“La galaxie entière est au courant de la soudaine disparition de Broly. Le prince Vegeta est probablement le plus apte à prendre la fonction si ce dernier n'est plus présent pour diriger notre peuple. Il l'a déjà vaincu par le passé. Puis, si jamais il revient, il n'aura qu'à se battre contre Vegeta comme nos traditions nous le demandent. Vu l'histoire qu'il vient de nous raconter, les deux prétendants au trône seront satisfaits."

Aussitôt que le prince avait fini son discours avec une dernière raillerie et qu'elle avait ajouté son grain de sel, elle arrêta l'enregistrement et l'envoya à tous les soldats de l'armée. Elle savait que la manœuvre allait être repérée par Motta sur son scouter, pas la peine d'être aussi discret que pour l'enregistrement. Elle afficha un sourire confiant concernant son plan. Elle était nerveuse que cela puisse se retourner contre eux, mais vu la direction que son supérieur prenait, il fallait l'épauler du mieux qu'elle pouvait.

“Après tout, je suis certaine que le peuple Saiyan serait curieux du résultat d’une telle confrontation maintenant qu’ils ont entendu son récit. Qu’est-ce qui vous paraît le plus judicieux, général ?”

Il savait que l'information avait fuité et que le peuple allait avoir des questions d'ici peu. Qu'est-ce qui était le meilleur pour la stabilité des guerriers les plus renommés de la galaxie ? Oishi avait sa réponse : Donner le trône au prince pour qu'un régime soit instauré, un moins brutal que celui du roi fou. Après tout, Motta n'avait jamais été intéressé par le pouvoir politique jusqu'à présent. N'était-ce pas le cas ?
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 39124
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] Empty
MessageSujet: Re: Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta]   Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] ClockHier à 20:34
L’impertinence de Vegeta ne l'aidera pas mais son attitude n'était pas surprenante du point de vue du général. Le sang royale coulait dans ses veines et il avait longtemps vécu ici, comme un prince, avec tout ce que cela impliquait comme culture de l'égo. Son exil sur Terre ne l'avait donc pas tant changé que ça, du moins si changement il y avait il ne sautait pas aux yeux. Le gradé souffla simplement du nez en l'écoutant, montrant que tout ça ne l'atteignait pas. Jouer au roi lorsqu'on ne porte pas la couronne était un peu ridicule mais le comportement de l'héritier de l'ancien monarque n'avait pas vraiment d'importance jusqu'à présent, et était compréhensible d'une certaine manière. Ici, sur la planète des Saiyans, montrer ses faiblesses ou s'écraser n'était pas vraiment bien vu. Maintenant, celui qui portait le nom de la planète devrait surveiller sa langue, car la clémence avait ses limites...

Motta savait écouter, et bien qu'il aurait pu se lancer dans la bataille sans réfléchir il donnait une chance à ces deux là de s'expliquer. Il n'aimait en revanche pas le ton pris par Vegeta, qui poursuivait cette fois en égratignant dès qu'il le pouvait le guerrier de la légende, qui se distinguait aujourd'hui par son absence. Le général ne l'avait pas reprit, ce qui pouvait laisser quelque peu deviner le manque de proximité qu'il avait avec celui qui était encore officiellement roi. Mais c'était aussi parce que le mépris du prince pour Broly n'était pas ce qu'il y avait de plus important à retenir dans son discours. Il évoqua une vieille histoire, qui bien que poussiéreuse semblait encore raviver de douloureux souvenirs, et à juste titre vu les circonstances. Le général nota par ailleurs une information passée un peu inaperçue mais qui resta dans son esprit : Vegeta avait un fils, et donc déjà un héritier pour une potentielle place sur le trône. Cela n'avait pas vraiment d'importance à cet instant mais il était bon de le garder en mémoire.

"Broly est parti en mission depuis un certain temps mais nous ne sommes pas tenus de vous en dire davantage à ce sujet. Vous n'êtes pas en mesure d'exiger quoi que ce soit ici. Le trône ne vous appartient pas..." Il jeta un œil à Oishi. "Puisque c'est bien de ça dont il s'agit ?"

Il n'attendait pas vraiment de réponse, du moins pas de celle qui portait la balafre. Celle-ci avait reprit la parole toute en fourberie puisqu'elle comptait sur son enregistrement pour que ses paroles soient diffusées et ainsi parviennent aux oreilles du plus grand nombre. C'était un choix audacieux mais pas sûr que le résultat soit excellent. Le peuple était déjà tiraillé, divisé depuis quelques années, autant depuis la Dyarchie que depuis la prise de fonction de Broly. Semer le trouble dans des esprits déjà confus en laissant planer le doute sur un potentiel retour du prince sur le trône risquait de remuer encore plus ce peuple qui, qu'on le veuille ou non, avait déjà beaucoup souffert de cette instabilité. C'est ainsi que Motta, via son scooter également, donna l'ordre de brouiller la communication pour que tout ce qui serait dit dans cette zone ne soit pas entendu du peuple. Celui-ci n'avait pas besoin d'en savoir davantage pour l'instant. Il laissa toutefois sa réponse être écoutée de tous ceux qui le pouvaient, comme conclusion de cette brève fuite, se tournant d'abord vers le fils de l'ex-roi.

"Il est curieux de vous voir débarquer ainsi en l'absence du roi. Pourquoi ne pas l'avoir défié plus tôt ? Pourquoi attendre toutes ces années pour revenir dans le but de revendiquer un titre ? Qu'avez-vous fait pendant tout ce temps ?" Il jeta ensuite de nouveau un regard à sa complice. "Plus apte ? Ce n'est pas à vous d'en juger."

Pensaient-ils vraiment pouvoir gagner le trône en mettant simplement en avant les racines de l'héritier de sang royal ? Pensaient-ils sérieusement que le tapis rouge leur serait déroulé aussi simplement ? C'était d'une naïveté déconcertante si tel était le cas. Bien que la mention de la lignée de l'ex-roi Vegeta réveillait probablement la flamme dans le cœur des plus nostalgiques, ils ne pourraient convaincre tout un peuple. Même ceux-là qui regrettaient un passé pas si lointain ne pouvaient se laisser convaincre si facilement, car ils auraient vite en tête que ce beau prince s'était volatilisé il y a bien longtemps, les laissant à leur propre sort. Motta se tourna alors vers Vegeta, flottant quelque peu en sa direction avant de s'arrêter.

"C'est donc le trône que tu es venu chercher aujourd'hui, n'est-ce pas ? Je veux te l'entendre dire, par tes propres mots et non par ceux d'un subalterne. Si c'est ton souhait, dis-le clairement ! Mais prends bien note que ta réponse ne sera pas sans conséquences. Le roi est absent mais le trône n'est pas à la portée de quiconque foule ces terres. Il faudra prouver ta valeur, héritier de la lignée royale ou non."

Devenir roi n'avait jamais été un objectif de Motta, mais il acceptait d'en endosser la responsabilité quand celui-ci ne pouvait répondre à ses engagements. Il se plaçait en gardien du trône, que celui qui y siégeait lui plaise ou non, que ses idéaux épouses les siennes ou non. D'ailleurs, depuis la prise de pouvoir de Broly, les agissements du guerrier légendaire étaient surveillés par le plus haut gradé de la planète. Le général défendait les intérêts de son peuple, il en était la figure, ineffaçable sur ce tableau où les têtes pensantes étaient dégagées les uns après les autres aux heures des plus grandes crises. Il était celui en qui le peuple pouvait se reconnaître et en qui il avait confiance. Probablement celui qui pouvait avoir le regard le plus avisé sur celui qui méritait de prendre le pouvoir.


Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] Motta_12
Spoiler:

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Contenu sponsorisé

Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] Empty
MessageSujet: Re: Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta]   Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta] Clock
 
Le ciel de mon enfance [Vegeta - Oishi - Motta]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les périls à venir [Vegeta - Oishi]
» Monkey Business [Vegeta - Oishi]
» Majin végéta vs Motta [Guerre]
» Le retour à Vegeta [Pv:Motta-Sharotto]
» Fiche de Oishi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta :: Ville-