Le deal à ne pas rater :
Mangas Kazé : 2 achetés = 1 manga offert
Voir le deal

Partagez
 

 La réponse prévue de Babel contre Karifu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Demon
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 148
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Orage Baronnial
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Laisse-moi essayer !
Techniques 1/combat : 16 - LA TOUR

La réponse prévue de Babel contre Karifu Empty
MessageSujet: La réponse prévue de Babel contre Karifu   La réponse prévue de Babel contre Karifu ClockJeu 17 Mar 2022 - 21:47
[Bon je me suis fait avoir par un malentendu vis-à-vis de la gérance du temps du tournoi, ça arrive  Sad . Vu que j'ai fait quelques efforts pour ce post j'ai pas envie de simplement l'effacer donc je le place ici à l'attention de Karifu qui voulait quand même le voir (et au cas où pour d'autres intéressés). C'est pour toi BG !]

…”Bonjour” ? C’est tout ? Aucune manifestation de terreur face au génie de son entrée en scène ? Aucune joute verbale et exagérée provenant d’un égo démesuré ou une confiance en soi incroyable ? Aucun sourire en coin provenant de l’arrogance et de la sûreté de remporter le match ? Aucune démonstration de personnalité en dehors d’une maigre confusion et d’un petit mouvement de tête vers le côté et de sourcil relevé ? Mais où était le fun dans cela ? Oui, il pouvait y avoir un léger effet comique dans le contraste débordant de la personnalité grandiloquente de l’Archidémon et la fade gêne de cette guerrière aux cheveux blancs et à la veste toute aussi immaculée. En fait, avec une dégaine aussi excentrique, centrée sur deux couleurs (ou plutôt, une absence et une présence de couleurs), avec des cheveux aussi longs qu’ils étaient inutiles au combat et cultivés ainsi pour le style si ce n’était l’utilité pragmatique, avec sa petite jupe courte et ses gants asymétriques… il avait été convaincu de faire connaissance avec une amatrice de l’exagéré, avec une habituée du dramatique ! Qui combinerait aussi désastreusement ce types de vêtements si ce n’était un design absolument mémorable désigné à rentrer dans les têtes et s’imprimer dans les cerveaux ! Mais il n’en était rien. Peut-être qu’elle faisait ça pour compenser. Utiliser le matérialisme pour se donner une personnalité là où il n’y en avait pas dans le cœur ni dans le cerveau.

Ses genoux étaient fléchis, et son bras droit était plus avancé que l’autre, l’avant-bras présenté dans une position protectrice et accompagné d’un tonfa, son autre bras rapproché de son torse, lui aussi accompagné d’une de ses armes approuvées par les arts martiaux. La plus longue partie des bâtons longeait ses membres jusqu’à ses coudes, tandis que ses poings étaient accompagnés de la pointe de ses manches, comme si un sixième doigt bien plus résistant que les autres renforcerait chacune de ses attaques. De part le tonnerre qui continuait à figurer dans le ciel et le vent qui s'engouffrait dans son corps lui donnait bien plus de gravité qu’on ne saurait en attendre de la part d’un individu qui allait ici commencer son premier combat. Oui, oui, tous ses affrontements jusque-là n'avaient été que des négociations et des jets de charisme, poussant Jojiba et Sasuke dans leurs destinées… dommage que Sasuke ait disparu. Babel ne laissait pas la taciturne apathie de sa partenaire de combat le décourager de son premier véritable affrontement de cette chronologie. Quoi que la temporalité ambigüe de cet évènement puisse quelque peu rendre confus son audimat, il n’en resterait pas moins une démonstration entraînante de chorégraphies exagérées et d’effets spéciaux luminescents. Cet affrontement pouvait être répertorié comme un loisir, et le Baron s’amuserait !

Bien, le combat commençait par un changement dans la kétamine adverse, la mélanine des cheveux teintés blancs reprenant le dessus pour rendre toute sa ridicule crinière dorée comme les bijoux d’une reine, les pics multiples dans sa tignasse contrastant avec sa soudaine vitesse. Ils n’étaient pas encombrant, pas du tout… pas pour l’instant. L’explosion de puissance résultant de cette transformation de moins en moins légendaire fit éclater du vent dans l'arène, un vent qui s'engouffra dans la cape du Baron pour gonfler davantage sa figure pourtant moyenne en taille. Karifu bondissait, prétendant ne pas vouloir laisser à son adversaire l’occasion d’imposer son rythme de combat. Elle put voir en s’approchant l’amusé sourire de Babel qui nonchalament annonçait son rictus et son intérêt pour l’animation qui semblait presque zoomer dans le regard de son adversaire.

”Enfin ! Une initiative !”

Ses Lames Manxomes, adaptées à un monde non-létal par leur transformation en bouts de bois stylisés, se mirent à tourner à toute vitesse, chaque attaque de la rafale infernale pugiliste de sa partenaire se retrouvant parée avec impeccable dextérité. Cette multitude de coups n’avait pas de réflexion, l’objectif étant de les amasser et de les multiplier en dépit de leur utilité, tant et si bien qu’il n’y avait pas de véritables moyens de les quantifier. Une quantité et non une qualité, et le Baron ne pouvait donc avoir de mal à s’en protéger. Quand bien même elle alternait le centre de gravité ciblé par ses poings et qu’elle ajoutait davantage d’énergie dans son enchaînement faiblement chorégraphié, Babel parvenait de par ses armes si dramatiquement rapides à se protéger des attaques, utilisant la poussée d’un coup pour rapidement déplacer ses bâtons d’un autre sens. L’archidémon ne gardait pas son tronc fixe, loin de là, il le balançait de droite à gauche, sautillant sur place, non, trottinant carrément tandis qu’il évitait chaque coup comme un danseur, tournant sur lui-même pour accompagner l’élan des attaques, avec une grâce digne de patineur artistique. Mais ce qu’il ne fallait pas oublier, c’était que ses parades ciblaient les creux entre les phalanges de la demoiselle, transformant chacun de ses rapides et confus coups en une véritable source de douleur faisant vibrer les os et les mains.

La cascade se termina bien assez tôt, et Babel finit sa chorégraphie par une poignée de tours sur lui-même, finissant par un coup de pied sur le sol digne d’un tango, ouvrant les mains vers les cieux, les bras écartés, ses bâtons maintenus dans ses paumes par ses pouces, sous une soudaine ovation du public. Il fit alors un cent quatre-vingt degrés en arquant ses bras, tournant l’un de ses poings comme pour préparer une attaque. Mais ce n’était pas le cas. En fait, juste à moitié le cas. Ce coup chargé était si prévisible qu’il était fait pour être esquivé et rendre le Baron vulnérable, afin de donner une occasion à Karifu de briller. Briller elle fit, car elle se téléporta derrière lui avant que sa prévisible attaque ne puisse faire mouche. Son dos vrombit de l’onde de choc que le coup de coude lui fit subir, un coup qui sembla faire figer le temps l’espace d’une demi-seconde afin d’intensifier l’impact qui était subit par le Baron, tandis que de la poussière s’élevait des dalles de l’arène. Bien sûr, dans chaque coup l’on pouvait trouver un donneur et un receveur, et l’Archidémon de la tour se devait de vendre cet impact avec le plus de gusto possible. Il se fit catapulter vers l’avant avant de rouler sur le sol, mais parvint, d’un mouvement d’épaule, à rebondir afin de continuer sa lancée pour davantage démontrer la puissance de son adversaire, pour finalement plonger son dos dans le sol afin de creuser dans la pierre grâce à son impact. Le manteau qui couvrait habituellement ses épaules avait été projeté dans les airs. Se relevant en prenant appui sur la petite barricade de roche et de terre qui s’était accumulée derrière lui, l’un de ses bras ballants pour témoigner de sa faiblesse et l’autre empoignant sa casquette afin de la replacer correctement sur sa tête.

”Bien, bien, ça !”

Il commença alors à s'épousseter, débarassant ses bras des grains de cailloux qui s’étaient enlacés dans les plis de son uniforme. Il était temps d’initier un dialogue semi-moqueur afin de démontrer l’établissement d’une rivalité.

”Je me disais que malgré tes vêtements asymétriques et ta teinture ridicule tu ne serais pas à la hauteur de mes attentes, mais tu ne débrouilles pas si mal que ça. Cependant…”

Il releva soudainement son bras pour pointer Karifu du doigt, ses vêtements décorés de poussière et de traces noires témoignant des dégâts qu’il venait de subir.

”Cette teinture, c’est un oxydant, n’est-ce pas ?”

Il claqua alors de ses doigts, et l’électricité qui s’était emmagasinée par le coup de foudre ayant touché ses cheveux se dégagea alors de son manteau qui continuait de flotter dans les airs afin de toucher en traître l’épiderme crânien de la demoiselle, provoquant une combustion dans sa chevelure rayonnante ! Une véritable Dramatique Démonstration de Supériorité ! Un piège fantasmabulique qui ne pouvait fonctionner que s’il était révélé pile avant d’être enclenché ! Mais ce n’était pas que de simples flammèches. La température montait, montait, jusqu’à dépasser ses mille cinq cents degrés habituels ! Il arrivait jusqu’à deux mille ! Trois mille ! Par une petite étincelle, les produits chimiques qui n’avaient eu jusque là qu’un but esthétique et cosmétique se retrouvaient transformés en un outil de destruction d’un individu ! Karifu avait un véritable incendie sur le dos, un incendie qui continuerait de brûler et de brûler quand bien même elle pourrait se rouler sur le sol ! Ah ! Quelle fantastique plan ! Mais quel diabolisme ! Quel machiavellisme ! Qu’est-ce que Babel était méchant ! Nyeh eh eh eh eh ah ah AH AH AH AH AH AH AH AH !

Il bondit alors vers l’avant, se mettant à courir, retroussé sur lui-même comme un boxeur, dressant la pointe inférieure de ses tonfas sous ses poings, les faisant ainsi tenir une extrémité dure et très rapide. Il sauta alors, esquissant une attaque lente et aisée de parade. Un coup de haut en bas, un poing comparable aux atterrissages héroïques des justiciers de blockbusters… Mais il n’en était rien ! Il ne fit aucun coup de poing, de coup de genou ou de coup de bâton, atterrissant plus rapidement qu’il n’en avait l’air avant de directement frapper la trachée de son adversaire avec l’extrémité de son arme ! L’objectif était de la forcer vers l’arrière, de l’endommager suffisament pour forcer la demoiselle à s’étouffer avec son propre cartilage, un coup avancé par une utilisation sensationelle de sa Lame… euh… de son Tonfa Manxome (non-létal) - Oui, c’était impeccable, comme ça ! Impeccable ! Il suffisait d’un seul de ces coups pour neutraliser un individu ayant besoin de respirer, et, surtout si elle sortait de la fumée aveuglantes et étouffant des flammes, la jeune Karifu avait besoin de son accès en oxygène !

Mais il n’eut pas encore fini ! Toujours en position recroquevillée après son atterrissage, Babel fit un coup tournant du pied sur le sol, une véritable balayette visant les genoux afin de forcer Karifu à tomber, avant d’utiliser l’élan pour se redresser à l’aide d’un tour sur lui-même ! Il allait finir son enchaînement avec panache et choc ! Et quoi de plus choquant qu’un coup de tonnerre ! L’Orage Baronnial rugit dans le ciel. Tandis que Karifu se retrouvait dos en avant pour une chute vers le sol, Babel releva ses deux armes afin de les abattre sur l’estomac de son adversaire, son attaque se retrouvant alors boostée par un fulgurant éclair s’écrasant entre ses poings afin de la faire chuter de cet unique mètre comme si elle faisait un grand saut depuis la stratosphère !

De la fumée, Babel ressurgit, faisant une suite de pirouette en arrière aussi classe qu’elle était inutile et tout bonnement inutilisable dans un véritable affrontement. Mais le public l’adorait, le public rugissait de joie en le voyant se rattrapper sur les mains puis sur les pieds avant de finir dans un salto, les bras ouvert, tandis que des confettis manquaient de s’abattre sur lui ! C’était ça, d’être le méchant de l’histoire. On finissait plus charismatique que la blasée timide en face ! Mais pourvu que Karifu survive, il lui donnait tant d’outils pour se démarquer ! Il fallait qu’elle continue, cette demoiselle des décombres de la Terre ! Il y avait une histoire à concevoir, ici !

Karifu, quelle était ton histoire, à toi ? Que le Baron s’en imbibe et qu’il te présente au grand jour !
 
La réponse prévue de Babel contre Karifu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baron Mars Babel vs Karifu
» Capsule de Babel
» The Cooler Capsule de Babel
» Fiche de Baron Mars Babel
» Karifu [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Alternatif-