Le Deal du moment : -50%
-50% Nike React Live – Chaussure pour Homme
Voir le deal
57.47 €

Partagez
 

 Les gardiens de la lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rosemary
Rosemary
Autres Races
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 08/01/2022
Nombre de messages : 18
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Zanzoken | Lumière | Vague déferlante
Techniques 3/combat : Hyper-vitesse | Bouclier
Techniques 1/combat : Jūji Zan

Les gardiens de la lumière Empty
MessageSujet: Les gardiens de la lumière   Les gardiens de la lumière ClockLun 28 Fév 2022 - 19:29
La clef porteuse de lumière

Justice et liberté

Voix de l’âme

Combattante inépuisable


Navalrexia ouvrait péniblement les yeux, découvrant une terre sombre, noirâtre, presque indissociable du ciel parfaitement ténébreux qui voutait cet endroit étrange. Elle avait pourtant souvenir de reposer au sein de la forteresse du seigneur Xemnas. Elle se redressa en vitesse, constatant avec une certaine satisfaction qu’elle ne souffrait plus des maux l’ayant, il y a quelques jours déjà, fait chuter. Elle observait les alentours sans comprendre la raison de sa présence dans ce monde inconnu. Cet endroit était composé de vide, seul un sillon de roche creusait un semblant de chemin au cœur du noir profond. Quant au peu de lumière permettant de se repérer, elle venait d’un pseudo soleil accroché au plafond de cet étrange monde. Un astre bleuté dont la maigre lueur pavait à peine la route qu’allait fatalement emprunter la jeune femme. Cet environnement lugubre ne provoquait pas vraiment d’émoi chez elle, elle n’avait aucun sentiment positif à comparer à ce qu’elle ressentait ici.

Avant de s’avancer vers cet inconnu insondable, elle remarqua que ses habits avaient changé. À l’image de Xemnas, elle portait maintenant un large manteau de cuir noir à capuche. Cet accoutrement était assorti à un pantalon et des gants du même genre ainsi que des bottines. Cet ensemble sombre avait le mérite d’être harmonieux et pauvre en détails superflus. Elle se mit en marche vers cet horizon charbon, n’ayant aucune idée de ce qu’elle y trouverait. Cette route silencieuse était terriblement morne. Un élan de curiosité la poussa à regarder en contrebas : Un vide immense s’afficha alors, néant ponctué par divers autres chemins qui passaient ici et là. Certains de ces passages menaient à de petits ilots misérables au caractère purement minéral. En traversant le tracé qui lui était destiné, elle parvint à un élargissement de la route qui faisait maintenant presque dix mètres de large.

Le chemin était devenu une véritable plateforme, limitant les risques de chutes inopinées. Elle observa avec attention cette zone sans intérêt tout en la traversant, elle redoutait la présence d’observateurs ou d’un quelconque danger. Comment avait-elle atterri ici ? Cette dimension ne ressemblait à rien du peu qu’elle connaissait. Soudain, un petit bruit de détonation se fit entendre. Une explosion magique de faible intensité s’était produit plusieurs mètres derrière elle. Navalrexia fit aussitôt volteface, se confrontant alors à un étrange être vaguement humanoïde. Cette manifestation semblait composée d’une matière violacée sombre grossière, les yeux de cette création étaient illuminés d’un jaune puissant qui croisa presque immédiatement les mirettes de la guerrière fade. Il ne s’agissait pas d’une grande menace : L’invocation mesurerait tout juste un mètre de haut. Cette entité était construite de pures ténèbres et était dérangée par la simple présence de l’Elyséenne sur ces terres. Ne sachant pas quel était le niveau de conscience de cette étrangeté, Navalrexia prit les devants en l’interpelant.

« Toi, reste en arrière. »


Prévint-elle sans compassion.

La formation sombre n’était pas de cet avis et s’avança, une démarche menaçante bien que désarticulée annonciatrice de la fin des négociations.

« Très bien. »

Ajouta-t-elle avant de tendre son bras droit, projetant derechef un kikoha qui percuta le sol, un éclat de lumière provoqué par l’explosion illumina courtement les environs. Mais quand la lueur se dissipa, aucun dégât ne semblait avoir été causé à l’environnement, ni au monstre. Il ne s’était rien passé, comme si le Ki de Navalrexia ne pouvait pas affecter cette dimension. Plongée dans l’incompréhension, la lutteuse fit un vif pas en arrière, observant sa paume droite avec consternation. Visiblement, elle allait devoir combattre sans pouvoirs, qu’importe. Peu patiente, la créature hostile se jeta alors vers l’aventurière, griffant plusieurs fois cette dernière à l’aide de doigts crochus. Fort heureusement, la petite bête n’était pas bien grande et ne représentait pas une menace très sérieuse. En réponse à cette agression, elle arma un coup de pied ravageur qui percuta la chose en pleine face. Dominée par la puissante Elyséenne, l’entité fut projetée en arrière, chutant de la plateforme pour tomber dans le vide. Bon débarras ! La combattante reprit sa route, traversant une bonne partie de la zone avant d’être de nouveau dérangée par la présence d’invités indésirables. Cette fois-ci, c’était une dizaine de petites manifestations ténébreuses qui encerclèrent la belle. Chacune de ces représentations sombres semblait vouloir le départ de Navalrexia, une bataille s’engagea en conséquence.

Les esprits bondirent tous ensemble vers la femme aguerrie, prêts à en découdre. Afin d’avoir une chance, la concernée performa une esquive latérale rapide qui lui permit d’éviter le gros de l’attaque. En effet, l’un des nains d’énergie s’accrocha à son manteau à l’aide de ses petites griffes. C’est avec une certaine difficulté qu’elle parvint à substituer le gêneur de sa tenue.  Vinrent plusieurs autres gnomes sombres qui ébranlèrent tous à leur manière la défense de la jeune femme, acculant cette dernière d’attaques contre lesquelles elle ne pouvait pas se défendre efficacement. Les contres de l’Elyséenne ne semblaient avoir que peu d’impact sur les entités ennemies, ces dernières étaient de plus en plus véloces d’ailleurs. Et c’est dans ces conditions difficiles ou le combat devenait de plus en plus ingérable qu’une masse lumineuse fit son apparition dans le creux de la main droite de sa main droite. Cet objet prenait rapidement la forme d’une arme, une sorte d’épée dont l’apparence se référait à celle d’une immense clef domestique. Cet artefact était spontanément apparu dans les mains de la jouvencelle qui s’en étonnait.

« Qu’est-ce que c’est que cette arme ? »

Spoiler:

Monologuât-elle en observant cette aide providentielle. Un support qui fut bien vite utilisé, un des monstres se rua vers elle, goutant presque aussitôt à un coup en tranche qui scinda la bête en deux. Etonnée par les dégâts provoqués par un accessoire somme toute banal, la guerrière se mit en tête de n’utiliser que cette épée-clef à partir de maintenant. Elle n’avait aucune compétence d’épéiste, elle fit donc un usage relativement rudimentaire de son arme, l’utilisant davantage comme une massue magique qu’autre chose. La précarité de ses compétences à la lame lui autorisa malgré tout une victoire facile, chaque créature disparaissant en une ou deux frappes de gourdin.

Essoufflée après cette drôle de bataille, elle poursuivit sa route, n’abandonnant pour rien au monde son étrange acquisition. En suivant le tracé, Navalrexia rencontra d’autres groupes d’étrangetés, des êtres violents qui l’attaquaient systématiquement. Fort heureusement, la belle ressortait toujours victorieuse. En progressant, elle constata l’élargissement de sa route et la présence de timides reliefs. Ce n’était pas tout : les odeurs salées de la mer se combinaient au bruit caractéristique des vagues s’écrasant sur le rivage. Cette région désolée disposait donc d’un océan ? Naturellement, la visiteuse se dirigea vers la côte, éliminant toute résistance sur son passage. Une fois sur place, elle découvrit une modeste plage offrant une vue sur le faible soleil lointain. Le doux son de la mer tranchait avec l’aspect lugubre de cet espace si singulier, incitant l’étrangère à s’approcher davantage.


Les bottines de Navalrexia foulèrent le sable fin, naviguant entre les quelques pierres jonchant le banc. Et alors qu’elle s’avançait, elle distingua deux inconnus postés près d’un rocher. L’un d’eux portait un manteau en tout point similaire au sien : d’un noir profond, doté d’une capuche et sans le moindre ornement extravagant. La seconde personne était assurément une jeune femme à la chevelure marine. Cette dernière portait une tenue de combat partiellement défendue par des pièces d’armure.  

Intriguée par la présence d’humains au sein de ce monde apocalyptique, elle s’afficha à eux. Une certaine surprise émana des deux inconnus qui se retournèrent aussitôt. Le plus grand était indescriptible, son visage était dissimulé par une capuche ne laissant aucun détail transparaitre. La guerrière qui l’accompagnait était tout autrement identifiable, ne cachant nullement son apparence. Il s’agissait d’une individue aux traits fins dont les yeux bleus s’alliaient parfaitement à sa chevelure mi-longue. Elle portait une tunique personnalisée raffermie par un corset élégant.

« Nous n’avons que rarement des visiteurs. »

Affirma la voix d’un homme mature qui ne semblait pas dérangé par l’arrivée soudaine d’une mystérieuse aventurière.

Navalrexia inspecta ce dernier de haut en bas.

« Qui êtes-vous ? »

Demandât-elle simplement en observant alternativement ses deux interlocuteurs. S’il n’était pas possible de connaître l’expression habitant le visage du dissimulé, celle qui le suivait affichait une sympathie bienvenue.


Spoiler:


La voix de cette femme était d’une grande douceur, un calme certain enveloppait chacune de ses paroles. Le premier personnage releva sa capuche, affichant un visage mûr à la pilosité blondâtre. Il s’agissait d’un homme au teint pâle doté d’un bouc et d’yeux rougeoyants identiques à ceux de Navalrexia.

Spoiler:

De telles paroles apitoyaient sa camarade, on ne pouvait pas en dire autant de la nouvelle venue qui restait stoïque. Cette attitude détachée poussa l’élève d’Eraqus à prendre de nouveau la parole.

« Et toi, qui es-tu ? Tu ne sembles pas ici depuis longtemps. »

Demandât-elle sans animosité. Dans cette dimension, errer loin des côtes était une entreprise très dangereuse.

« Appelez-moi Navalrexia. Je ne sais pas comment je suis arrivée ici. »

Elle balaya son regard vers les vagues, incapable de décrire avec précision ce qu’elle venait de traverser. A l’image d’un guide bienveillant, l’homme d’âge confirmé se permit quelques remarques.

« Personne ne sombre dans les ténèbres sans raison. Tu y as été emmené pour un but précis. »

Débutât-il avec un certain air songeur. Il porta alors sa main contre son menton, accentuant sa réflexion.

« Tu ressembles beaucoup à une personne que j’ai connu mais dont je ne me souviens pas du nom, une fille légèrement plus jeune que toi. Naviguer dans le monde des ténèbres sans le moindre souvenir n’est pas anodin. »


Navalrexia see souvenait de sa rencontre avec Xemnas, mais rien de plus. Observatrice, Aqua s’exclama quand elle remarqua l’arme que portait son interlocutrice.

« C’est… Une Keyblade ? »

Remarquât-elle en désignant l’épée-clef de la nouvelle venue. Surprise, la guerrière fade souleva son outil de guerre, provoquant également la stupéfaction de l’inconnu aux yeux carmin.

« Une Keyblade… »

« Une quoi… ? »

La porteuse n’avait pas réellement analysé cette fameuse arme qu’elle transportait depuis maintenant plus d’une heure, il s’agissait donc d’un objet identifiable, c’était une bonne chose. En observant les faces agréablement surprises de ses deux camarades, elle comprit que c’était de bon augure.

« Il s’agit d’un artefact que seuls les êtres aux cœurs purs peuvent porter, elle permet de vaincre les forces du mal que nous appelons généralement les « nescients ». »

« Une drôle de manière de les nommer. Mes recherches m’ont poussées à leur donner le nom de « sans-cœurs » ».

Les créatures qu’elle avait affrontées précédemment portaient donc cette appellation originale, c’était intéressant d’obtenir ce genre de données. Aqua semblait bien informée sur ces fameuses clefs, nul doute qu’elle a dû y être confrontée par le passé.

« Tant que tu le mériteras, ta keyblade te protégera, apparaissant spontanément dans ta poigne. Si tu te détends, elle disparaitra. »

Se détendre ? La région entière était un bastion de désolation qui n’inspirait ni le repos, ni quelconque forme de satisfaction. Malgré tout, Navalrexia relâcha ses muscles, prenant le temps d’apprécier la candeur de son interlocutrice et les sages paroles de son interlocuteur. Dans la foulée, son épée s’illumina, nimbant l’air environnant d’une douce lueur. Cette incantation silencieuse fit disparaitre cet étrange objet.

« Merci ! »

S’exclama la jeune femme de manière spontanée, bien contente de savoir comment utiliser cette fameuse keyblade. En attendant de savoir comment quitter cet endroit, elle semblait destinée à trainer au bord du rivage aux côtés de ses deux premières connaissances. Observant la plage, l’homme au long manteau eut quelques paroles mélancoliques.

« Depuis combien de temps ères-tu dans le monde des ténèbres, Aqua ? »

La concernée reposa ses fesses au sol, pensive quelques instants.

« Cela doit faire 8 ou 9 ans. »

Navalrexia haussa alors un cil ; elle était retenue ici depuis autant de temps ? Quel dommage que des personnes si bienveillantes soient condamnées à patienter ici.

« Mais tu n’as pas fléchi depuis tout ce temps. Je suis certain que tes amis Ter… »

Un bruit sourd se fit entendre dans le dos de la porteuse de Keyblade, un portail sombre venait de s’ouvrir. Ce dernier semblait commencer à aspirer la combattante impassible, l’attirant hors de cette dimension. S’interdisant d’abandonner aussi vite ses deux premiers camarades, elle résista un tant soit peu.

« Cette magie ! Je le reconnais ! C’est… »

Aqua s’était levée en vitesse, coupant la parole à son collègue pour transmettre un message à la visiteuse. Elle semblait affolée par ce retournement brutal de situation.

« Navalrexia ! S’il te plait, dis à mes amis que je vais bien ! »

S’engouffrant rapidement dans la porte maudite, la concernée n’eut que peu de temps pour demander des précisions.

« Qui sont-ils ? »

« Ven... Ventus et Terra ! Ce sont des porteurs de Keyblade comme toi et moi. Dis leurs que j’▄▄ ██▄██▄█ █ ████▀ ▄▄███▄█ ████▄ █▄▀█▄▄██ █▄▄█▀▀█ █▀██ █▄██▄▄█ █▄█▀██▄█ ██ █▀██▄████ ██▄ █▄▄▄▄▄▄▄ ! »

Spoiler:

Elle n’avait pas eu le temps de tout entendre, quittant le monde des ténèbres pour revenir au sein de la lumière.
 
Les gardiens de la lumière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Watchmen, les gardiens.
» Albedo, la dirigeante des gardiens du Tombeau.
» Le Roi de la lumière.
» de la lumière?
» GFX en lumière !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-