-50%
Le deal à ne pas rater :
Nike Sportswear Club Fleece – Sweat à capuche
29.97 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 L'Envolée Hivernale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 155
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1180

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale ClockJeu 17 Fév 2022 - 11:15


L'Envolée Hivernale


Aparté

L’envolée Hivernale est une tradition du peuple des Lamia sur la planète Görana.

La réincarnation étant un fait avéré, il est possible pour les lamia qui jugent en avoir terminé avec leur vie actuelle de décider de s’offrir en sacrifice pour épauler la divinité de leur choix.

De la sorte, la personne qui se sacrifie renaîtra en une forme de vie nouvelle qui parcourra Görana en compagnie du Dieu choisi. Il ne s’agit pas de servitude à proprement parler, mais d’un désir de préserver un certain équilibre. Par exemple, choisir d’aider le dieu de la Pureté vous amènera à devenir peut-être un arbre ou une abeille, qui préservent l’authenticité de l’air pur de la planète.

Lorsque ces personnes meurent à nouveau dans leur « prochaine vie », elles sont réincarnées à nouveau en Lamia et ainsi de suite. Elles conservent les souvenirs de leurs précédentes vie.
Il faut savoir que ce processus de réincarnation n’existait pas à l’époque où les mâles lamia vivaient toujours.  Qui sait ce qu’ils sont devenu ?

Le procédé de réincarnation a été l’ultime cadeau de la divinité principale de Görana, Gaska, qui s’est sacrifiée suite à la fin des conflits des hommes lamia pour que son essence permette une réincarnation éternelle de ses fidèles femelles lamia qui donnaient tout ce qu’elles avaient pour reconstruire ce qui avait été détruit par les leurs.

Il y a deux « moments » de sacrifices organisés dans l’année. Celui de l’Envolée Hivernale et celui de l’Envolée Estivale. Les autres peuples de Görana peuvent venir assister à la cérémonie, bien qu’ils ne soient pas concerné par la réincarnation. Toutefois comme les différentes peuplades de la planète sont proches et en paix, ils viennent régulièrement pour rendre un dernier hommage « à cette vie-ci » des amies lamia qu’ils ont et qui ont décidé de se sacrifier.

Il est coutume de faire la fête et d’accompagner dans la joie les sacrifiés dans leur prochaine vie. La mort n’est aucunement considérée comme triste sur Görana, même avant la « bénédiction » de la réincarnation. Il est donc naturel de fêter le départ d’un proche.

Les Primates par exemple ne se réincarnent pas. Lorsqu’ils meurent, leurs esprits  subsistent cependant et viennent renforcer ceux qui existent sur la planète. Une sorte de « consensus d’âmes » de cette race demeure sur le plan astral.

Les Dragons, de leur côté, viennent renforcer le coeur de la Magie Arcanique dont ils sont les utilisateurs à leur décès. Toutefois, ils ne périssent que rarement puisqu’ils sont immortels. (Ils ne peuvent pas mourir à cause de vieillissement mais peuvent être tué normalement)

Les Golems sont animés par la même conscience collective. Ils ne meurent donc jamais, même quand leur corps physique est réduit à néant. D’autres pierres s’animeront et le même esprit en prendra possession.

Quant aux Pouics, ils se reproduisent si vite et meurt également si souvent qu’ils se réincarnent peut-être aussi !







-






PLOUF.







« Hmmmmrrgggblglglgllllll !! »

Bon, ben la porte dans l’arbre l’a fait tomber dans des eaux assez profondes ! C’est quoi, ce bazar ? Elle ne pouvait pas s’attendre à faire un plongeon aussi direct ! Heureusement, ses capacités hors-norme pour retenir sa respiration lui permettent de rester un bon bout de temps immergée sans souci.

Lorsque l’autochtone atteint enfin la surface, cette dernière secoue vigoureusement sa tête. Ses cheveux lancent de multiples gouttelettes sur des oiseaux qui étaient certainement venu pêché : ceux-ci s’envolent  tire-d’aile, surpris. La jeune fille se frotte les yeux avant d’observer les alentours.

« Mais c’est... »

Celle-ci nage avec une facilité déconcertante, pour une bipède, jusqu’à la terre ferme. Le vent chaud souffle vigoureusement, comme pour l’aider à se sécher. Un petit sourire gagne ses lèvres alors qu’elle reconnaît le lieu qu’elle foule.

« Bon, je suppose que ces « autres mondes » n’ont plus besoin de moi pour l’instant, alors ! » Dit-elle en s’envolant pour surpasser la grande forêt d’arbre qui habitent cet endroit. C’est ici que son voyage vers des univers annexes avait débuté et on l’y avait renvoyé. Une pause bien méritée après les récents évènements dans la Jungle Profonde. « Ou alors il y a des Sans-Coeur sur Görana !  Si c’est le cas, je vais leur botter le train, moi ! » Pense-t-elle à voix haute.

Après un certain temps à voler, la guerrière est de retour chez les lamia. Des préparatifs sont en cours, et à en juger par les paniers en osiers tressés… c’est déjà l’heure de l’Envolée Hivernale !

« Aaah, tu es là, Sssetsuka ! Il faut que tu nous prépares tes délicieuses tartes au fruit du dragon pour la célébration à venir ! » Lui confie une lamia du village en lui donnant un gros panier garni des éléments dont elle a besoin – preuve qu’ils l’attendaient.

« Ok je m’y mets tout de suite ! Désolée pour le retard ! » Lui répond la saiyan en s’installant aux fourneaux. Cette dernière produit en collaboration une bonne cinquantaine de tartes. Ensuite, elle aide aux travaux manuels pour monter l’autel et construire les bancs manquants pour les invités.

Cette capacité de passer du "coq à l'âne" de la jeune fille peut être soulignée.

Deux jours plus tard commence la célébration de l’Envolée Hivernale. Elle se fête aux premières lueurs de l’aube pour bien débuter la journée. Les personnes désireuses de s’offrir en sacrifice sont dorlotés. On les lave, on les apprêtes avec leurs plus belles parures, on les coiffe, on fait assortir des bijoux à leurs vêtements. Leurs amis primates, dragons, pouics et même la conscience collective des golem envoie toujours un émissaire physiquement pour rendre hommage aux sacrifiées.

Des chants, des danses, des jeux que l’ont peut qualifier de « médiévaux » sont au programme. Une abondance de préparations délicieuses à base de fruits (car, oui, c’est l’Envolée Hivernale, mais il fait au minimum quinze degré) et de viandes séchées sont disposées sur de longues et larges tables en bois, façonné par les lamia elles-mêmes.

Les animaux, qui sont considéré comme des proches au même titre que tout être humanoïde, sont également de la partie. C’est un spectacle qui paraît presque irréel tant il y a d’espèces différentes qui pourtant festoient ensemble dans la paix la plus paisible. Cela ne semble exister nul part ailleurs.

Le lieu des festivités se situe en bord de mer, sur la côte Ouest de Görana. Les dragons usèrent de leur magie pour réchauffer l’eau de la mer, ainsi il était possible de se baigner. Setsuka, de son côté, améliorait ses performances en volley – l’un de ses sports préféré. Cela lui rappela la partie faite avec Kibito et ses compagnons dans la salle de l’Esprit et du Temps. Quel agréable souvenir ! En espérant qu’ils vont tous bien, surtout que Kibito a toujours le pouic qui avait suivi Setsuka avec lui ! Enfin, pas d’inquiétude : il est entre de bonnes mains, c’est certain.

Alors que la göranienne vient de mettre un smash en duo avec son petit-ami Boris, un dragon – leur relation est donc totalement platonique, le sexe inter-espèce étant prohibé et naturellement considéré comme impensable – ils se tapent vigoureusement dans la main pour se féliciter mutuellement.

« On est imbattable, ma kevhran* ! » Lui lance son amoureux avec un clin d’oeil.

« On a bien mérité une pause jus de fruit ! » Dit-elle en lui prenant la main – après avoir tiré copieusement la langue à leurs adversaires qui sont plusieurs Pouics rassemblés en « tas » qui s’agglutinent pour prendre plusieurs formes. D’ailleurs, ils lui répondent en formant des fesses pour lui dire d’aller se faire voir, ce qui fait éclater de rire le couple en face d’eux.

Alors qu’ils se délectent d’un savoureux cocktails aux divers jus de fruits, assis sur la plage, une incroyable concentration de magie afflux. Personne ne la sent, à part les Dragons, très intimes avec la Magie en général.







« kevhran » pourrait être traduit par « mon coeur » ou « mon trésor ».


Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 117

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: Re: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale ClockSam 19 Fév 2022 - 10:28



Les festivités saisonnières furent alors illuminées par un fin tunnel de lumière. Cette énergie singulière d’un azur profond s’abattit au sol dans un fracas certain, attirant les regards des observateurs chanceux présents sur la côte. Cet étrange rayon avait été lancé depuis le ciel et n’avait causé aucune destruction dans son sillage : la seule conséquence fut l’apparition de trois inconnus. Chacun de ces nouveaux protagonistes était distinct par une apparence atypique bien différente des critères et mœurs Göraciennes.

Le matou anthropomorphe à la peau mauve fut le premier à fouler le sable chaud du monde-jardin. Il observait les alentours avec une certaine surprise, constatant la présence de nombreuses espèces festoyant ensemble. Il y avait des banquets, des jeux, de la musique, toute sorte d’activités de plaisance. Cette ambiance joviale ne pouvait pas être motivée par le hasard, ainsi, Beerus eut la futile impression qu’un de ses collaborateurs avait osé prévenir Setsuka de sa visite imminente.

« Il se sont bien préparés à notre venue ! »

S’égaieat-il en remarquant les diverses décorations aux alentours. La présence des êtres divins amena l’un des locaux à aller les rencontrer. Il s’agissait d’un dragon humanoïde de grande taille à la carrure massive, il disposait de plusieurs traits contraires à sa condition de reptile, par exemple la présence d’une pilosité. Cette armoire vivante aurait pu être un danger pour le groupe, mais il en fut tout autre : L’individu ailé se présentait avec un grand sourire.

Spoiler:

« Bonjour à vous ! Je pense que l’on ne se connait pas ? Vous êtes venus assister à l’envolée hivernale ? »


Beerus eut un petit mouvement de recul face à une si brusque sympathie. Il n’était pas familier avec ce genre de caractère rentre-dedans gentillet. Seul Whis faisait exception, le reste de l’univers ne s’encombrait généralement pas d’actions aussi avenantes.

« L’Hiver ? Mais il fait genre chaud ici ! »

Le dragon haussa un cil, pour les habitants, il s’agissait d’un climat froid étant donné que les températures négatives avaient disparues depuis plusieurs années. Mieux informé que son maître, l’ange se permit de prendre les devants, aimable comme à son habitude.

« Bien le bonjour, monsieur ! Excusez notre trivialité ! Nous venons de lointaines terres froides et ne sommes pas habitués à ce climat ! »


Le guerrier draconique passa brièvement sa patte frotter l’une de ses cornes, légèrement gêné par les courbettes du séraphin.

« Il ne faut pas être désolé ! Je vous souhaite la bienvenue sur Görana ! »

Bien peu intéressé, le matou balada son regard aux alentours à la recherche d’un rocher sur lequel s’assoir en attendant que les salutations prennent fin. Par chance, il découvrit juste à côté de lui un vaste roc couvert de mouse sèche. Il s’assit nonchalamment sur ce siège de fortune. Mais presque aussitôt la pierre se mit à trembler, puis à bouger.

« Mais c’est quoi ce bordel ! »

Le dieu de la destruction se jeta au sol, se retournant rapidement pour remarquer que la minerai prenait lentement la forme d’une sorte de golem vaguement humanoïde. Il s’agissait d’un genre d’entité animée par magie dont les orifices oculaires brillaient d’une lueur céruléenne. L’automate avait été surpris par sa condition de fauteuil improvisé et s’en justifia derechef.

« Nous sommes désolés de ne pas nous être dévoilés plus tôt. »

Le géant de pierre se mouva lentement pour quitter la plage, comme s’il ne s’était rien passé.

« Bon… Heu je vais pas m’assoir du coup. »

Le dragon intervint avec une grande bienveillance.

« Ne vous en faites pas, nous sommes tolérants envers les étrangers, vous ne dégagez pas d’intentions mauvaises. D’ailleurs, appelez-moi Astor. »

L’ange hocha la tête en signe de salutations respectueuses.

« Je me nomme Whis. Je suis le serviteur du maître Beerus. Nous sommes accompagnés par l’empereur Auros d’Elyséa, fils de Jarvis. »

Déclara le magicien en désignant respectueusement le dieu de la destruction de l’univers 13. En guise de réponse, le diplomate à la crinière blanche reçu un hochement de tête approbateur. Pour éviter de faire trop longuement languir leurs hôtes, l’entraîneur paisible fit étalage de la raison de leur présence.

« Nous ne souhaitons pas abuser de votre hospitalité. Nous aimerions rencontrer une certaine « Setsuka ». Il s’agit d’une personne qui devrait vivre sur cette planète. Elle a accompli des actes héroïques et nous aimerions la rencontrer. »


Astor se frotta la moustache.

« Ça ne m’étonne pas d’elle ! Elle passe son temps à voyager et nous raconte souvent ses histoires mirobolantes ! Suivez-moi. »


Indiquât-il avec une grande sympathie. Visiblement, la saiyanne était relativement connue sur sa planète. Le dragon se mit ainsi à marcher en direction d’un petit bar d’extérieur improvisé depuis lequel il était possible de se servir diverses boissons. Proche de cette boutique éphémère se reposait quelques autochtones, dont la jeune martialiste.

Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 182

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: Re: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale ClockLun 21 Fév 2022 - 21:42

Spoiler:

« Enchanté. »

*Bon sang mais c'est quoi, ça ?!*

S'il semblait actuellement calme, Auros était en vérité quelque peu étonné par l'apparence disons... inhabituelle de l'individu qui est venu les accueillir. Son univers avait beau regorger de formes de vies diverses et variées, certaines choses arrivaient encore à la surprendre. Restant en retrait, il jeta un œil au paysage et constata la présence de nombreuses autres espèces. Un simple coup d’œil lui suffisait pour deviner à quel point cet endroit serait une parfaite destination de vacance, dommage que ce ne soit pas le genre de choses qu'il puisse se permettre. Sans un mot, le cyborg croisa les bras et resta debout à coté de Whis pour écouter ce que cet homme avait à dire sur cette fameuse « Envolée Hivernale ». Un tel nom ne pouvait qu'évoquer une sorte de tradition annuelle. Comme l'a souligné Beerus, il faisait si chaud ici qu'il était bien difficile de se croire en plein hiver pour ceux qui ont connu des climats plus tempérés. Contrairement à son homologue, le visiteur épargna leur interlocuteur de toute remarque lorsque quelque chose d'étrange attisa son attention.

« Mmh ?! »

Le conquérant dirigea son bras métallique en direction du rocher mouvant jusqu'à ce qu'il ne parvienne à réaliser qu'il s'agissait en vérité d'un être vivant. Afin de cacher piètrement ce réflexe d'après-guerre, il releva le bras pour faire passer ce geste offensif pour un signe de salutation envers l'homme de pierre et s’efforça à dessiner un sourire amical sur son visage bien que personne ne pouvait vraiment observer ce qui se cachait derrière son masque d'acier. Revenant vers Astor, le maître du treizième univers devina assez rapidement que ce monde ne fut nullement affecté par la précédente guerre et ce bien qu'elle se soit étendue sur l'ensemble de cet univers. Cela dit, c'était une bonne chose. En cette triste époque, ceux qui ont eut le loisir de ne pas connaître le dirigeant d'Elyséa dans ses plus mauvais jours pouvaient se vanter d'avoir pu profiter d'un moment de tranquillité en plein milieu de cette période de conflits incessants.

« Dis moi, Whis. »

Le guerroyeur au bras de fer s'avança vers lui, suffisamment pour s'approcher de son oreille et lui glisser quelques mots discrètement.

« Peux-tu me dire à qui allons nous avoir affaire ? Je n'ai aucun souvenir de l'avoir rencontrée. »

Effectivement, notre jeune amie a fourni beaucoup d'efforts pour mettre fin au règne de terreur du pantin élyséen. On pourrait même dire qu'elle y a littéralement vouée sa vie. Plus sérieusement, le fils de Jarvis était véritablement curieux de savoir à qui il allait avoir à faire. Il avait beau chercher à se remémorer toute l'histoire, il était bien incapable de se souvenir de quelqu'un qu'il n'a jamais rencontré par le passé. Pourtant, le combat que Setsuka a mené a fortement contribué au bien être de l'univers entier, n'en déplaise à ce pauvre Freezer qui n'avait plus qu'à supporter les cacophonies répétées par ses amis peluchés toute la sainte journée. Espérons seulement qu'il se porte bien depuis là ou il est et que, soyons fous, un nouvel ange apparaisse pour lui offrir une troisième chance de racheter ses erreurs passées ?

« Je ne sais pas pour vous mais pour une fois, je m'attarderais bien dans un endroit comme celui-là. »
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 155
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1180

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: Re: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale ClockMar 22 Fév 2022 - 9:12


L'Envolée Hivernale


Boris ressent cette vague d’énergie magique mais ne peut pas ressentir les auras des personnes qui y sont liées, comme presque tous ici. Il remarque dans le lointain qu’Astor se dirige pour accueillir les invités et n’y prête donc plus spécifiquement attention. Ce n’est même pas par crainte qu’il a observé ce qui se passait, mais par inquiétude que ces nouveaux arrivants soient bien accueilli. Les gens d’ici ne se méfient pas vraiment des étrangers. Il faut vraiment en vouloir pour atterrir sur Görana, c’est une planète isolée loin de tout ! Alors ceux qui y viennent par le plus grand des hasards sont souvent des voyageurs sans histoire. En fait, ils n’ont jamais été attaqué par des extraterrestres.

« Tiens, on a des visiteurs de l’extérieur. Mais c’est bon, Astor les accueille. Ça fait toujours plaisir de voir de nouvelles têtes ! » Dit-il en finissant sa boisson d’une grande inspiration dans sa paille. (Faut-il dire qu’il a une sacrée gueule, c’est un dragon après-tout)

« Ah ! Cooool ! On finit de se dorer la pilule pis on ira les saluer ! »  Dit-elle gaiement en s’étirant avant de s’allonger dans le sable, faisant fuir un petit crabe qui passait par là.

Setsuka de son côté n’a rien remarqué encore quant au fait du qui est venu leur rendre visite. Elle sirote gaiement son jus de fruit, laissant ses pieds se réchauffer dans le sable – quand même un peu frais pour eux – de ce magnifique début de journée. Cet endroit peut correspondre à l’idée que les masses se font d’un « Paradis terrestre » sans nul doute. Ce lieu béni ne connaît nul conflit entre ses espèces habitantes et les températures les plus froides ne descendent que rarement en dessous des quinze degrés, sauf durant le seul mois réellement hivernal de l’année où la neige est la bienvenue. (Et où tout le monde se couvre de trente-six couches de vêtements et de sorts magiques pour se réchauffer tellement ils ne sont pas habitués à de telles températures glaciales)

« Setsuka ! Nos invités viennent pour toi ! Tu en as de la chance ! »

L’interpelle Astor qui se tenait derrière elle. Cette dernière avait fermé les yeux. Elle ouvre donc un œil et voit le géant draconique lui sourire. Celle-ci lui rend sa bonne humeur en lui souriant en retour et se redresse d’un bond souple. Elle s’étire, toujours face à la mer. Boris se lève à son tour et se retourne directement pour saluer Beerus, Whis et Auros d’un signe de la main affectif.

« Trop bien ! C’est peut-être des copai- » Dit-elle en faisant volte-face subitement avec sa joie éclatante habituelle.

« Oooooh ! » Elle fait les gros yeux. C’est qui ces gens ? ! « Mais !!! » Il y a… AUROS ! C’est bien lui, l’Empereur avec son masque cybermachintruc et son habit super bizarre mais classe ! « Olalala !!!! Olalala !!! » Fait-elle en posant une main sur sa bouche et en gigotant en dansant sur un pied puis sur l’autre.

Astor et Boris s’échangent un regard intrigué et amusé. Ils connaissent assez bien Setsuka pour se douter de la suite. Ils se mettent en retrait pour laisser leurs invités et l’autochtone en paix.

« Je suis si contente !!!!! » Explose-t-elle littéralement d’un coup. D’un bond, elle se retrouve à faire un câlin à Auros, sa joue contre son torse et ses bras tout autour de lui. Sa queue de singe virevolte dans tous les sens. « Tu es redevenu un gentil, je t’ai vu à la télévision ! C’est ça la vraie victoire ! » S’exclame-t-elle.
Celle-ci fait quelques pas en arrière pour regarder Auros chaleureusement.

« Je suis Setsuka ! J’ai aidé à vaincre le gros marshmallow vivant avec du rouge à lèvres violet là… euh… » Celle-ci se gratte l’arrière du crâne quelques instants. « Frizeur ! Voilà ! Bah il m’a tué mais bon, je sais pas trop pourquoi après j’ai été au Paradis, j’ai rencontré Boneco et Kaito, pis après on m’a renvoyé dans le monde des vivants donc… me voilà ! »

Celle-ci a un sourire banane jusqu’aux oreilles. Elle se tourne à présent vers le joli personnage tout bleu et le chat tout violacé.

«  !! Vous êtes trop mimiiii tout les deux ! J'ai hâte de vous connaître !! Allez, câlins de bienvenue pour vous aussi ! » Dit-elle en les étreignant chacun leur tour avec amour et compassion.

Celle-ci se rend tout d’un coup compte que ces étreintes ne font pas forcément office de « bonjour »… raah, elle est tellement excitée qu’elle fait tout dans le désordre !

« Euh coucou du coup hein ! » Celle-ci voit Astor faire des grands mouvements de bras derrière pour lui indiquer de saluer plus respectueusement ces individus. Si Astor se démène pour lui faire comprendre ça, c’est qu’ils doivent être importants. Celle-ci serre son poing droit, ouvre sa paume gauche et vient les coller l’un contre l’autre devant elle. Ensuite, elle s’incline bas devant Auros, Beerus et Whis.

« Désolée, je suis toute excitée par votre venue, j’en oublie les bonnes manières ! » Subitement elle s’empresse d’accourir à une table, prend un plateau et revient au pas de course devant les trois compères. « Tenez, c’est de la tarte aux fruits du dragon ! J’espère qu’elle vous plaira ! Et euh… attendez on a plein d’autres trucs trop bons ! »

Celle-ci repart aussitôt, prend carrément une desserte et y place quatre cocktails, de la gelée à la framboise, de la crème pâtissière à la pistache et divers gâteaux exotiques. On dirait une sorte de turbofusée tellement elle est véloce. Celle-ci apporte même des sièges et une petite table, et en un clin d’œil, tout le monde a un endroit où s’asseoir confortablement derrière lui, une boisson et de quoi manger à foison à disposition.

« Aaah voilà ! C’est mieux ! ça fait longtemps qu’on n’a pas accueilli des étrangers, je suis survoltée ! » En effet, son corps tremblotait de façon incontrôlable sous cette exaltation soudaine.

Une myriade de Pouics curieux étaient venu observer ce qui se déroulait. Ils avaient des formes diverses : des petites boules noires avec des yeux, des bras et des jambes (Noiraude), de minuscules chiens, chats, lapin et autre joyeuseries… mais tous de formes très variés. Ils n’allaient pas tarder à se donner en spectacle pour « impressionner » les invités, même si la plupart du temps ils faisaient des choses complètement stupides et incohérentes.

Setsuka fini par s’asseoir dans son transat, les yeux toujours ronds et le sourire au beau fixe.

« Vous êtes chez vous, ici ! Si vous avez besoin d’aide pour quoi que ce soit, ça sera avec plaisir ! » Celle-ci lance un regard au Seigneur Elyséen. « Tu restes dans notre univers alors ? Si t’as besoin d’un coup de main dans ton monde, tu peux compter sur moi en tout cas ! »

Son enthousiasme résonnait dans le cœur de ce lieu atypique, où les rires, l’odeur des mets et l’atmosphère festive rendait paisible quiconque s’aventurait dans ces terres. 


Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 117

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: Re: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale ClockMar 22 Fév 2022 - 16:56


La planète Görana était porteuse d’une simplicité et d’une paix admirable, une exception rare dans la galaxie. En effet, que ce soit Beerus ou Auros, ils avaient conscience de la réalité de la plupart des enjeux galactiques. Souvent, les peuples se faisaient la guerre pour des territoires, des ressources ou pour imposer leurs idéologies. Ainsi, recevoir un si bel accueil relevait du miracle et n’avait pas manqué de surprendre la troupe. Dans cet environnement étrangement amical, le matou divin n’avait pas manqué d’aligner les bourdes, créant un comique de situation sympathique qui alimentait la baisse de tension spectaculaire suivant le départ de Yukko. Le seigneur Elyséen n’était pas en reste, il avait lui aussi des signes évidents de détente qui rassuraient quelque peu Whis.

Le groupe suivait Astor qui les dirigeait vers Setsuka, sur le chemin, le représentant de l’univers 13 demanda quelques précisions au séraphin. L’hakaishin n’avait aucune idée de qui pouvait bien être cette mystérieuse guerrière. L’ange fut amusé d’entendre une pareille interrogation, il avait conscience du caractère bien particulier de la jeune femme : psyché singulière qui tranchait radicalement avec les faits d’armes qu’il s’apprêtait à annoncer.  

« Cette bienfaitrice est une saiyanne ayant grandi sur Görana, elle a grandement participé à la défaite de Freezer. Lors du combat, elle n’a pas hésité à se sacrifier pour offrir la victoire à ses amis. Vous devriez aussi savoir qu’elle a un cœur parfaitement pur, à bon entendeur. »


Cette dernière information était pertinente pour deviner que cette héroïne n’avait rien à voir avec l’égoïste Yukko. Setsuka était une aventurière qui dédiait sa vie aux autres ; au détriment de ce qu’elle pourrait obtenir seule. Beerus profitait de la question de son collègue pour enregistrer ces informations. Le démon du froid avait été terriblement puissant lors de cette bataille, cette gamine devait être une artiste martiale d’exception dont la rigueur de fer n’avait d’égal que la discrétion. Peut-être était-ce une sorte d’ermite comme Tentra ou une sage comme Claire ?

« A tous les coups, c’est une sorte d’expert du combat caché au cœur d’une forêt qui passe son temps à faire des phrases philosophiques quand tu lui causes. Au moins, ça ira vite ! »


Whis étouffa un rire dans le plus grand secret avant de laisser les deux êtres divins prendre les devants. Le protecteur de l’univers 7 découvrit alors la fameuse lutteuse qui se redressait lentement du banc de sable sur lequel elle reposait. Puis, elle fit volteface, explosant littéralement de joie, une surprise bruyante qui fit tressaillir le félin. Les poils de Beerus s’hérissèrent et il fit un bond en arrière en poussant un miaulement de surprise. A l’aide d’une vitesse surhumaine, Setsuka se jeta sur Auros pour lui faire une accolade, voire carrément un immense câlin. Une action surréaliste, l’empereur-dieu n’avait sans doute jamais reçu de telle déclaration physique d’amour !

L'Envolée Hivernale UL1tdvh

« What the fuck ?! »

S’écria le destructeur de monde face à cet événement unique en son genre. Mais quel serait la réaction du monarque Elyséen ? Cette femme n’avait jamais entendu parler de la notoriété macabre du fils de Jarvis ?! Même moi, la narration, je suis choqué ! Après ce long enlacement, elle se retira, déclarant avoir aidé à vaincre un certain « Frizeur » au péril de sa vie. Elle indiqua également être une connaissance de Boneco et Kaito. C’était des données utiles qui étaient totalement éclipsées par le naturel de l’indigène. Whis observait la situation avec beaucoup d’amusement, voilant son ricanement en le couvrant de sa main droite.

Fatalement, l’attention de Setsuka se réorienta vers Beerus et son serviteur. Aussitôt, elle détona de nouveau, indiquant que le duo supérieur était « mimi » et qu’il méritait « un câlin de bienvenue ».

*Certainement pas !*

Afin d’éviter le câlin de la jouvencelle, le matou s’enveloppa d’une discrète aura symptomatique de l’utilisation de l’ultra instinct, la technique de combat la plus puissante. Il se prépara à éviter avec élégance la tentative de son interlocutrice. Ainsi, dès que la guerrière s’approcha, il se mouva en arrière de sorte à éviter l’étreinte bienveillante.

Cependant.

Malgré l’anticipation et l’utilisation des mouvements instinctifs, la rapidité de la gamine était telle qu’il fut contraint au câlin malgré tout. Elle était… plus rapide que Beerus ?!

« GARH ! Mais… comment ?! »


Expirât-il pendant le puissant câlinage qu’il subissait. Pour Whis, les choses furent plus simples, il accepta cette accolade avec un grand sourire.

« Quelle manière joviale de dire bonjour ! Ohoh ! »

Il y en avait au moins un qui appréciait l’intention.

Les deux dragons, Astor et un inconnu proche de Setsuka, eurent le réflexe de demander à leur amie un tant soit peu de canalisation, forçant cette dernière à de plus simples salutations. Elle fit une courbette plus solennelle, s’excusant pour son excitation.

« Bah j’ai carrément eu l’impression que tu voulais nous exploser dessus ! »

Se plaignit le félin dans la foulée d’un air encore partiellement agar.

« Je me nomme Whis, et ce charmant bonhomme est le seigneur Beerus, dieu de la destruction ! »

« Charmant ??? »


Elle disparut alors de nouveau, récupérant du mobilier qu’elle installa à une vitesse subliminique face aux invités. Table, chaises, plats, boissons, glaces, tout. Cette vélocité était inégalable, impressionnante, Beerus se sentait obligé de demander à son serviteur la nature d’un tel pouvoir.

« Whis… est-ce que c’est… ? »

Le séraphin, observateur bien qu’un peu amusé par Setsuka, répondit maladroitement à cette allusion de l’ultra instinct.

« J’en perçois clairement les bases. Pourtant, elle ne semble avoir reçu aucun entrainement à cet effet… »


Songeat-il, penseur.



En un instant, tous les invités étaient assis avec leur hôte survolté. La jouvencelle était si agitée qu’elle tremblait, menaçant à terme ses fibres musculaires.

« Bon, du coup, on est venus par-… »


« MIMI ! MIMIIIIIIIII ! »

Une toute petite créature, suivit par beaucoup d’autres, semblait s’être hissée sur la table. Il s’agissait de minuscules créatures aux apparences félines, canines, en tout cas mignonnes et inoffensives. Il s’agissait des fameux « pouics ». L’un d’eux, visiblement le « « « « « « chef » » » » » » s’agitait à côté de Beerus, comme s’il protestait. Très ennuyé, le dieu de la destruction balaya la petite chose d’un revers de main relativement doux et clément.

« Bon du balai ! »

Les autres « manifestants » étaient encore là.

« Bon ça suffit le festival, je discute là ! »


« Mimi »


« Meumeumeu ! »


« Mimimi ! mimimimimi »

« Mimimi »

« Roh mais dégagez ! Je sais même pas ce que vous voulez ! »

Remarqua Beerus en tapant du poing sur la table. Les pouics se dispersèrent alors dans la panique générale. Setsuka expliqua alors que le trio était bienvenu, demandant au passage les raisons de la venue du dictateur étranger. Ce dernier eut le temps de répondre sans aucune interruption.

Whis se permit d’apporter quelques précisions par la suite.

« Nous souhaitons te remercier personnellement pour ton implication. Sans ton aide, peut être que Freezer aurait survécu et aurait détruit une partie de l’univers. »

Pendant ce temps, le frère de Champa jeta son dévolu sur la nourriture, remarquant la présence de boulettes de viande fort appétissantes. Il saisit une cuillère puis ramassa l’un de ces mets pour l’avaler. Mais quelque chose n’allait pas, il sentit immédiatement une résistance. Il pouvait sentir, à très bas volume, la voix d’un pouic qu’il avait visiblement en bouche.

« mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmhhhhhhhhhhhhhhhhhh ! »

Spoiler:

« mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmhhhhhhhhhhhhhhhhh ! »


Heureusement le bruit était étouffé et ne s’entendait pas trop. Donc Beerus resta muet un instant, espérant qu’on ne lui demande pas de parler. Evidemment, l’expression de son visage indiquait que quelque chose n’allait pas. Cela, Whis ne l’avait pas remarqué et poursuivi ses explications.

« Cependant, nous n’avons pas idée de la manière dont tu pourrais être remerciée. Désirerais-tu quelque chose en particulier ? Nous sommes en mesure de t’offrir des voyages, des armes, des armures, des vaisseaux et même des journées en présence de certains d’entre nous. »


L'Envolée Hivernale Very-surprised-beerus-585a0b5957cb4






Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 182

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: Re: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale ClockSam 26 Fév 2022 - 11:48
« Elle se serait sacrifiée pour vaincre l'Empereur Freezer, tu dis ? Ça ne doit pas être n'importe-qui. »

Oh, s'il savait... de toute évidence, Auros n'était pas prêt et il n'était pas le seul ! Son homologue ne connaissait pas plus que lui la personne qu'était Setsuka et l'image qu'il s'en faisait était à des années lumières de la réalité. Tandis que le dragon moustachu prévenait l'intéressée de la venue de ces étrangers, cette dernière éclata de joie à la vue du monarque élyséen. Lui, ici ? Avec ses anciens ennemis qui plus est ? Son étonnement était plus que justifié mais sa réaction fut vraiment inattendue. Contre toute attente, la göranienne semblait se réjouir de l'arrivée d'un tel tyran sur ses terres. Sans prévenir, elle se jeta dessus pour lui donner l'accolade. Attendez... quoi ?! C'était bien réel ? Remuant la queue à la façon d'un chien tout excité, voilà qu'elle enlaçait le fils de Jarvis qui, pris de surprise, ne savait nullement comment réagir. Les yeux écarquillés, il se figea presque, reculant machinalement d'un pas alors que l'information remontait à son cerveau. D'habitude, les gens le craignait par sa seule présence mais elle... ELLE ! Elle le trait comme un ami de longue date ?!

« Qu'est-ce qu... ?! »

*Mais c'est quoi le problème avec les gens de cette planète ?!*

Qu'il était drôle de le voir aussi désemparé. Le Maître du treizième univers, ne savait-il vraiment pas comment répondre à un simple câlin ? Voila qui en disait long sur sa personne. A en juger par l'expression de son visage, on devinait assez facilement que notre antagoniste n'était pas très tactile et encore moins habitué à ce genre de témoignage d'affection, comme pouvait se l'imaginer ceux qui l'ont accompagné jusqu'ici. Le dieu de la destruction ne put s'empêcher d'adresser un regard noir en réponse aux rires du gardien qui semblait beaucoup s'amuser de la situation pour qu'il puisse l'ignorer. L'unique œil visible du cyborg s'est maculé de sang en moins d'un instant. Ne sachant que dire ou que faire, il laissa simplement la jeune femme se retirer tandis qu'elle racontait avec un certain enthousiasme son implication dans la guerre universelle. Comme l'avait affirmé Whis un peu plus tôt, cette guerrière avait belle et bien pris part dans ce combat opposant les défenseurs de l'univers contre Freezer. Racontant le passage tragique de son propre trépas sans laisser trace du moindre signe de douleur, c'est avec une joie déconcertante qu'elle parvenait à surprendre son interlocuteur.

*Elle a impliquée jusqu'à sa propre vie pour mettre fin à tout ça...*

Elle avait beau ne pas l'avoir mentionné clairement, un tel acte de bravoure avait de quoi forcer le respect. Alors que la saiyanne se jetait gaiement sur les deux autres divinités, le despote porta la main à son menton. Comment une personne aussi insouciante pouvait-elle s'être retrouvée mêlée à u confit intergalactique. Avait-elle seulement quelque chose à y gagner ? Non, ça ne devait pas être ça. Elle avait mentionné Kaito Shan et Boneco un peu plus tôt. Était-ce donc pour ses amis qu'elle se battait ? Peut-être, oui. C'était bien plausible et pourtant, Auros avait l'intime conviction qu'il y avait encore autre chose. Quelque chose qu'il ne pouvait ni entendre ni voir, comme un fantôme invisible et silencieux, qui pourtant était ici. Setsuka, était-elle vraiment la personne qu'il avait en face de lui ? Dans tout les cas, sa présence en ce moment même était comme un rayon de soleil et son sourire semblait égayer tout le monde autour d'elle. En quelques mots, elle était complètement à l'opposée de celui que l'on a fait venir ici.

« Mmh... »

Répondant aux salutations de la demoiselle par un signe de tête, il la regarda accourir pour leur apporter de la nourriture. L'engouement qu'elle y mettait faisait plaisir à voir, même pour le frère de Makra qui était plutôt du genre renfrogné. Un accueil aussi chaleureux était quelque chose d'inhabituel pour quelqu'un comme lui, voilà en partie ce qui le menait à penser que les habitants de ce monde étaient du genre à sortir de l'ordinaire. Comme si cela ne suffisait pas, cette véritable pile sur patte ne prit qu'un instant à installer tout le nécessaire pour parfaire ce pic-nique improvisé. Et par tout le nécessaire, cela ne comprenait pas simplement la nourriture mais aussi l'installation qui allait avec. On aurait pu dire qu'elle avait toujours fait ça. Avec un tout cet entrain, il y avait sérieusement de quoi penser qu'elle ne pourrait jamais s'épuiser. A quels moment, cette triade avait-elle méritée un tel accueil ? Étaient-ils seulement arrivés au bon moment ou bien est-ce que c'était tous les jours comme ça, sur Görana ?

« De toutes les personnes que j'ai rencontrées dans cet univers, vous êtes bien celle qui me surprend le plus et c'est un compliment. »

Il fallait qu'il le pense très sincèrement pour le dire aussi ouvertement. Contrairement à ceux qui lui ont fait face, l'habitante de cette charmante planète tropicale le surprenait de bien des manières. Si bien qu'il se demandait si elle ne puisait pas sa force dans sa débordante joie de vivre. Décrochant son masque de fer qu'il posa sur la table avant de s'installer, le dictateur révéla son visage à demi-brulé puis commença à goûter la part qui lui fut apportée.

« Vous savez, je ne raffole pas tellement de ce genre de choses... !!!»

Dit-il, juste avant de s'y essayer. Autant vous dire qu'il ravala ses paroles à la première bouchée. Pourquoi n'existait-il pas de mets comme celui-là sur Magnetar ? C'était si dégueulassement bon qu'il n'y avait aucun mot pour décrire cette sensation de pur bonheur. Sa tête à elle seule suffisait à remarquer à quel point il appréciait d'avantage ce dessert qu'il ne voulait bien l'admettre. Beerus, quand à lui ne s'en cachait nullement. Il adorait ça à tel point qu'il avait sans doute déjà ajouté Görana à la liste des mondes qu'il s'interdisait de toucher. Sans trop réagir à l'invasion ds petites créatures velues, l'être divin écouta avec attention les dires de leur hôte qui les accueillait à bras ouverts. Outre son sens de l'hospitalité plus qu'exemplaire, elle se proposait même de venir prêter main forte à celui qui il y a seulement quelque temps était encore son ennemi. Pourquoi tant d'attention à son égard ? Après tout ce qu'il s'est passé ici, et après tout ce qu'il se passera du temps qu'il vivra, Auros ne méritait pas qu l'on lui adresse un tel éclat de gentillesse.

« La bienveillance dont vous faites preuve est admirable... mais vous n'êtes pas sans savoir ce que cela implique. Je suis un dieu de la destruction. Mon devoir est de réguler la vie dans toutes les galaxies. Je ne suis pas certains que vous voudriez m'aider dans cette tâche... »

Il avait beau être l'empereur, il était avant tout « le Grand Destructeur ». Ce titre, il ne l'a pas hérité de feu son père mais il l'a acquis après ses faits de guerres. Obéissant aux ordres de son paternel, tel un chien obéissant à son maître, ce meurtrier a de nombreuses fois ôté des vies en échange d'un semblant de reconnaissance. Ce qu'il a fait hier, il continuera de le faire aujourd'hui et demain ; son rôle était celui d'avancer sans ne jamais reculer, d'aller toujours plus loin, dispersant la vie sur son sillage. Bien peu de personnes étaient capables d'aller au delà du mur de leur conscience pour commettre l'irréparable et malgré cela, Setsuka lui offrait son soutien ? En entendant ses mots, le dirigeant élyséen ne sut deviner si le problème venait d'elle ou bien de lui. Tout ce qu'il savait à ce moment précis, c'est que cette étrange sensation était partie. Pour la première fois depuis des décennies, l'être de chair et de métal pensait enfin avoir eut le droit de baisser sa garde.

« … mais si tel est votre désir, alors je vous montrerais Elyséa. »
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 155
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1180

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: Re: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale ClockLun 28 Fév 2022 - 10:10


L'Envolée Hivernale


De nouveaux copains, c’est trop top ! Voilà comment la petite saiyan envisage les choses. Lorsqu’Auros la complimente, celle-ci lui fait son plus beau sourire.

« C’est vraiment sympa de me dire ça ! J’espère que tu vas te plaire, ici ! » Lui répond la jeune femme avec enthousiasme.

Ce dernier semble par ailleurs ne pas être très versé dans le sucré… mais son étonnement et le plaisir qui se lit dans les traits de son visage à sa première bouchée font d’autant plus plaisir à l’autochtone.

« Je te ferais goûter d’autres tartes ! J’adooooore manger, alors il faut soigner ses recettes ! » Continue-t-elle.

Bien sûr que les Pouics venaient les embêter ! Ce n’est pas tous les jours qu’on accueillaient de nouvelles têtes sur Görana, alors ils étaient tout excités ! Ces derniers embêtent avec vigueur ce pauvre Beerus, mais pour Setsuka ce n’est qu’une situation habituelle. De son côté, le fringant monsieur à la peau bleue la félicite.

« Ben c’est pas grand-chose ! C’est normal de s’entre-aider ! » Dit-elle tout naturellement.

Un Pouic de type « meumeu » (cette race est appelée ainsi car ce sont des individus plus gros et lourds que les autres Pouics qui adorent bâfrer) continuait la manifestation au sol, avec plein de Pouics pour l’encourager et l’idolâtrer autour de lui. Sans nul doute que sa « danse » rituelle de manifestant était là pour réclamer des vivres car il voulait s’en mettre plein la panse.

L'Envolée Hivernale Gtux

Toutefois parvint à ses oreilles les bruits de panique étouffés par les muqueuses buccales du grand chat violet.  Ce bougre est en train de manger un de ses congénères ! Et au vue de ses yeux exorbités, cela doit lui procurer un plaisir tel…

L'Envolée Hivernale 4hcw

Du coup la manifestation prit fin et les Pouics ainsi que le Meumeu central prirent leurs jambes à leur cou.

« Votre présence c’est déjà une manière de me remercier ! Même si je ne comprends pas bien pourquoi je devrais l’être, remerciée. » Dit-elle en lançant un regard à Whis puis à Beerus… qui faisait une tête rigolote. « Tu peux cracher si tu n’aimes pas, ce n’est pas grave ! » Dit-elle en plaçant une serviette sur la table pour lui permettre de faire cela.

Ce fut au tour d’Auros de prendre la parole. Celle-ci remarqua enfin les brûlures sur son visage. Des étoiles dans les yeux, l’étrange saiyan semble apprécier ces cicatrices qui en rebuteraient plus d’un.

« Ouah… » Celle-ci admire Auros avec un regard nouveau. « T’es vachement beau sans ton truc métallique ! Sur Görana les cicatrices on trouve ça vraiment séduisant parce que c’est une marque visible d’une émotion forte ! » Au loin, des lamia qui les regardaient se mirent à rougir en voyant effectivement les cicatrices d’Auros. « Et nous, on est pour l’expression des sentiments sans gêne ! C’est trop bizarre d’ailleurs car dans le reste du monde les gens ils préfèrent cacher ce qu’ils ressentent et ce qu’ils pensent, mais je ne comprends pas comment on est supposé se faire confiance si on ne s’exprime pas honnêtement ! » Dit-elle en haussant les épaules d’un air confus. « Enfin, si tu veux des petites copines ou des petits copains, tu trouveras certainement ici ! Car tu pars avec un avantage considérable ! » Dit-elle en levant son index pour appuyer son propos.

Comme souvent, Setsuka divague. Celle-ci se recentre sur le sujet lorsque son interlocuteur se dit prêt à lui montrer son monde. Cette dernière se lève soudainement et sautille de joie, la queue frémissante à nouveau :

« Ouuuuuuaaaaaaaiiiis ! ça serait vraiment trop trop trop bien !! J’adore visiter des nouveaux endroits ! En plus, récemment j’ai pu voyager dans d’autres mondes ! J’ai une kiblade et tout, pour repousser les Sans-Cœurs ! » Ils ne comprendraient sûrement pas, mais cette dernière en tout cas explosait de bonheur. « Pis les trucs de Dieu de la Destruction tu fais ça pour le bien de l’univers et tout, quoi ! Je comprends ! En plus je n’ai jamais passé de temps avec des divinités en dehors de Görana ! »

Tout d’un coup, deux gros Meumeu (qui avaient réussi à trouver un moyen de se hisser sur la table pendant leur discussion) volèrent moult petites choses à leur portée, les engouffrèrent dans un sac en toile et se dépêchèrent de redescendre pour se barrer à toute vitesse avec leur butin.

L'Envolée Hivernale 88ab

Encore un comportement qui n’avait rien d’inhabituel pour les Pouics. Même s’ils peuvent se servir gratuitement à leur convenance, ils adorent inventer des histoires, des « opérations suicides » pour voler des trucs pour se compliquer la vie inutilement. Setsuka ne releva même pas, elle les regardait partir avec un petit sourire amusé. Ils apportent toujours des rires avec leurs actions complètement stupides.

« Je ne sais pas pourquoi les gens de l’extérieur ont l’air d’être aussi révolté contre les Dieux en général, mais j’ai un ami qui s’appelle Scalio qui a l’air d’accord avec ça. Franchement ça me chagrine, surtout qu’il a l’air d’avoir sacrément perdu la tête ! Mon ami Cabba, aussi… J’espère qu’ils retrouveront foi en vous tous ! En tout cas, je vous soutiens et vous remercie de veiller sur nous ! »

Celle-ci lève son verre pour trinquer à leur santé avec un sourire chaleureux.

« J’ai une chance inouïe que vous soyez tous venu jusqu’ici me voir ! Je n’oublierais jamais ce moment ! »

Celle-ci porte son verre à ses lèvres. Le soleil réchauffe sa peau. Le vent ne souffle pratiquement pas. Le temps n’est pas idéal car elle adore quand il fait très chaud, mais c’est quand même super agréable.

Un gorille, enfin plutôt une guenon, s’approche en les saluant respectueusement. Puis elle dépose une tarte à l’abricot devant Auros en s’inclinant, avant de repartir sans un mot. Setsuka se met à rire doucement.

« Je te l’avais dit, tu as déjà du succès ! » Dit-elle en lançant un regard complice à Auros.

De son côté, un Pouic particulier a réussi à se hisser sur l’épaule de Whis.

L'Envolée Hivernale 3lm9

Ce dernier se frotte contre sa joue, d’abord timidement, puis…. Il le couvre d’une myriade de bisous !!!

« Hmmmm, hmmmm ! *mhhhouuaaa bisous bisous* *mhoua mhouaaaaa* Hmmmm ! »

Setsuka éclate carrément de rire, cette fois.

« Toi aussi tu es populaire ! C’est un BisouPouic, ils font des bisous aux personnes qu’ils trouvent belles ! »


Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 117

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: Re: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale ClockJeu 3 Mar 2022 - 11:54


La détente du groupe était totale, Setsuka avait un don pour placer ses invités dans des situations confortables. Que ce soit le virulent Auros ou le détestable Beerus, tous étaient assis et en train de profiter des douces collations. Une atmosphère bien particulière influençait quiconque foulait le sol de Görana, peut-être était-ce une conséquence de la magie des dragons.

Toujours paralysé par la présence d’un représentant pouic dans sa gueule, le félin divin observait la discussion en espérant avoir une occasion de recracher discrètement cet invité indésirable. Poussant des bruits aussi forts que possible, le petit être ne semblait fort heureusement pas être entendu. Mais, au bout de plusieurs secondes de chant du cygne, la petite créature se fit entendre par l’un de ses congénères, visiblement une sorte d’animal plus gros que les autres qui compris immédiatement ce qui se tramait. Dans la plus grande cacophonie, le groupe de manifestants se dispersa rapidement dans les hautes herbes alentours.

Setsuka quant à elle se montrait d’une grande modestie, ne comprenant pas en quoi son acte élogieux devait être remercier. Sans doute avait-elle agi dans l’intérêt seul de ses amis, de celui de la sauvegarde du monde. Malgré tout, une pensée collectiviste de la sorte était une aubaine dans cet univers de brutes égoïste. En conséquence, l’ange et ses maîtres tenait à valoriser la bonne morale de la Goranienne. Elle remarqua d’ailleurs que quelque chose n’allait pas avec Beerus, invitant le dieu de la destruction à recracher ce qu’il tentait de consommer. Le matou hocha vivement la tête, les yeux toujours hors des orbites. Il se tourna pour n’être pas vu par ses interlocuteurs et recracha de suite le petit pouic. La créature enfin libérée poussa de petits pleurs avant de s’enfuir pour rejoindre ses camarades. Libéré de cette situation débile, l’hakaishin se redressa, affichant un large et faux sourire.

« Bon bah j’ai plus faim. »
L'Envolée Hivernale Maxresdefault

Pour se substanter, le seigneur Elyséen retira son masque, affichant son visage bardé de cicatrices en tout genre. Ce n’était pas tout : Une moitié de son visage, celle dissimulée, était totalement carbonisé. Ce détail repoussant pour la plupart ne l’était pas pour la jeune saiyanne qui fut impressionnée par les marques guerrières d’Auros. Elle précisa ensuite qu’elle n’appréciait pas l’hypocrisie criante des autres peuples de la galaxie. Elle indiqua également que l’empereur-dieu disposait d’un profil relativement séduisant. Cette remarque fit glousser Whis qui couvra son rictus par sa main droite.

« Ohohoh ! C’est vrai que vous êtes plutôt séduisant, Seigneur Auros. »

Agacé par des discussions qui ne lui plaisaient pas, le matou s’exclama dérechef.

« Ouais bah quoi ? Je suis moche, moi ?! »

En tout cas Setsuka était totalement partante à l’idée de découvrir le travail d’Auros dans toute sa complexité. Ce n’était pas étonnant, elle était faite pour voyager et s’intéressait à peu près à tout. Elle n’hésita pas à faire mention de son aventure contre les sans cœurs et sa keyblade au passage. Biensûr, personne ne comprit mais aussi personne n’eut le temps de la contredire. Car presque aussitôt deux petites créatures parvinrent à se saisir de la nourriture à l’aide d’un gros baluchon qu’ils avaient montés sur la table. Il s’agissait encore d’un duo de pouics, les plus gros exemplaires qui faisaient la taille de petits chats. Les criminels avaient réalisé leur opération en quelque secondes, visiblement habitués à ce genre d’action kleptomanes. Whis observa la scène avec amusement, tout le faisait rire ici. Beerus se montrait moins compatissant mais ne pigeait pas grand-chose à cette planète hors norme.

« C’est normal dans cette jungle de voler la bouffe comme ça, tranquille ? »

Mais ces intervenants minuscules furent vite oubliés au profil de nouvelles discussions sur l’univers 7. Effectivement, au sein du monde supervisé par Shin se multipliait les propagandistes anti-dieux. Setsuka fit mention de Scalio, apparemment un ami qui lutterait contre l’influence divine. Le séraphin n’était pas indifférent à ce genre de discours et se voulait rassurant.

« Ils comprendrons tôt ou tard leurs erreurs, ils ne peuvent pas lutter contre des êtres de notre genre. Leur exaspération ne provient pas du rôle des Kaioshins ou des Hakaishins, mais bien de leurs propres torts ou ceux d’acteurs du chaos. »

Effectivement, les traumatismes de Cabba ou de son collègue de l’univers 6 venaient du jeu du diable et de plusieurs événements directement influencés par Demigra.

« La vraie raison de leur malheur est la liberté accordée aux mortels. Les interventions divines sont rares pour leur offrir le plus grand libre arbitre. Cela signifie que nous laissons parfois des personnes mal intentionnées agir pour préserver un cycle naturel. »


Si le grand prêtre le voulait, des individus comme Majin Vegeta ou Warui auraient disparus depuis longtemps. Mais dans sa grande mansuétude, le père des anges a préféré maintenir les univers dans une authenticité maximale. Quoi qu’il en soit, la saiyanne était contente de revendiquer son soutien aux êtres d’en haut. Cela faisait plaisir dans une période ou les dieux devenaient fortement impopulaires.

« Merci ! »

Bien heureux d’entre ces remarques, Beerus afficha un pouce en l’air accompagné d’un sourire sincère. Puis une guenon fit son apparition, s’approchant du groupe avec une tarte similaire à celle qu’avait mangé Auros quelques instants auparavant. Le fils de Jarvis était visiblement la cible d’une offrande sucrée, le tout avec les formes royale auxquelles il prétendait habituellement. Beerus observa le plat avec beaucoup d’intérêt, non seulement parce qu’il semblait délicieux, mais aussi parce qu’il se posait une question.

« Setsuka, comment les gorilles de votre planète font des tartes ? Il ne devrait pas y avoir pleins de poils à l’intérieur en plus ? »

Le félin était curieux de voir des animaux faire une telle cuisine !

Ce n’était pas tout, pendant qu’ils savouraient tous le plat, un second intervenant, bien plus petit, fit son entrée. Il s’agissait d’une sorte de pouic encore plus petit et ridicule que les précédents. Cette petite bête grimpa sur les épaules de Whis pour le caliner et lui faire des… bisous ! Mais c’est quoi ce monde ? Beerus était encore une fois très étonné qu’un monde de bisounours de la sorte puisse encore exister. Quant à ce chanceux d’ange, et bien il profitait.

« Oh il est très mignon ! »

« Hmmmm, hmmmm ! »

S’exclama le séraphin en accompagnant la petite créature dans ce flot de gentillesse.

Soudain, deux lamias, qui sont pour rappel exclusivement des femelles, se profilèrent près du groupe. Une semblait devant l’autre, elles avaient l’air de jeunes (mais légales) représentantes de leur race. La plus avancée s’approcha du groupe, visiblement pleine d’énergie.

« Bonjour et excuzzzzzzez nous mais mon ami aurait quelque chose à vous dire zzzégneur Aurozzz ! »

La seconde lamia, bien plus en retrait, s’avança timidement vers le chef de guerre.

« Zzzégneur, je vous ai vu tout à l’heure enlever votre mazzque et je vous ai trouvé très beau. Est-ce que nous pourrions nous voir après votre entrevue et faire connaizzzzzance ? »


Visiblement, le protecteur de l’univers 13 était vraiment tout de suite apprécié !

Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 182

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: Re: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale ClockLun 14 Mar 2022 - 17:08
« Eurk. »

*Il allait vraiment avaler ça ?*

Décidément, Beerus ne faisait vraiment pas attention à ce qu'il consommait. Entre ce Meumeu et le morceau de métal rouillé qu'il avait trouvé dans sa bière la dernière fois, il y avait de quoi s’inquiéter sur sa santé. Pourtant, Whis ne semblait aucunement s'en soucier et le matou au teint violacé semblait toujours en excellente forme. La boule de poil qu'il faillit ingérer pouvait s'estimer heureuse de ne pas avoir été dévorée par accident. Cette dernière, paniquée, alla rejoindre ses semblable sans tarder, ne manquant pas de leur partager toute cette... beurk... cette horrible bave qui recouvrait presque totalement sa sa fourrure. Pas étonnant que notre glouton du jour n'ait plus fin après un tel incident. S’inquiétait-il enfin d'ingérer n'importe quoi par inadvertance ou bien était-il convaincu qu'il s'agissait d'un plat typique de cette planète ? Dans un cas comme dans l'autre, il y avait fort à penser qu'il y ferait d'avantage attention à l'avenir.

« Plaît-il ? »

*Ils m'ont bien regardé ou je rêve ?*

La confusion vint au premier compliment sur ses cicatrices. Alors comme ça, Setsuka et Whis affirmaient qu'il était plus « séduisant » lorsqu'il ne le portait pas. C'était, comment dire... perturbant pour celui qui en voyait tout le contraire. Si aux yeux de la brune, cette blessure qui recouvrait la moitié de son visage était la marque éternelle d'une émotion forte. Pour l'intéressé, ce n'était rien de plus que le dernier souvenir laissé par feu son frère, symbole de la honte gravé au fer rouge sur son corps pour qu'il n'échappe jamais à sa mémoire. Défiguré à tout jamais, voilà maintenant qu'on arrivait à qualifier cette abomination de « séduisant » ? Son étonnement était on ne peut plus compréhensible mais tout portait à croire qu'ici, il s'agissait d'un critère important en ce qui concernait la sélection de partenaires. D'ailleurs, leur hôte en avait elle-même une et elle ne cherchait aucunement à la cacher. De toute évidence, les coutumes qui leurs étaient propres étaient totalement à l'opposé. Cette petite théorie lui fut rapidement confirmée, plus précisément lorsque la saiyanne employa le pluriel pour parler des éventuels partenaires de l'empereur élyséen.

« La vie ici est bien différente de ce que je l'imaginais. »

C'était bien le moins qu'il puisse en dire. La société qui l'a élevé était a des années lumières de l'état d'esprit de ce monde et il y avait fort à parier que cette jeune femme ne préfère pas découvrir ce qui se cache dans le cœur de certaines personnes. A ce propos, voilà qu'elle se mettait à parler de « kiblade » et de « Sans-Coeur » maintenant. Démontrant son enthousiasme à toute épreuve, elle frétillait d'impatience à la simple idée d'aller là bas mais le démasqué n'avait aucunement idée de ce qu'elle espérait y trouver.

« Les Sans-Coeurs ? »

Il regarda Beerus et Whis, tour à tour, avisant ces derniers du regards sur la signification des choses dont elle pouvait bien leur parler.

Outre le second passage des boules du poils que, dans son immense générosité, Auros n'a pas jugé bon de faire disparaître. Le tyran ferma les yeux sur le larcin de ses petites créatures et se contenta de répondre aux propos de son interlocutrice.

« Se plaindre de ses supérieurs, cracher sur chaque décision d'un roi, blâmer les dieux ou maudire le destin... tout cela revient au même. Chercher un coupable auquel imputer toutes les fautes est dans la nature des Hommes. »

Et ça, il le savait très bien. Ne pouvant se reposer uniquement sur la foi de ses sujets, le dieu de la destruction et son prédécesseur ont jugé bon de maintenir l'ordre et la paix en s'appuyant sur leur puissance de feu qui s'est avérée supérieure à ce que quiconque aurait pu imaginer. Évidemment qu'une telle méthode était contestée, évidemment qu'ils étaient détestés mais évidemment qu'ils étaient respectés... et évidemment que ça a fonctionné. Le régime de la terreur ne pouvait que difficilement être contesté lorsque le courroux divin menaçait de abattre à tout instant sur ceux qui s'opposent aux décisions des dieux. C'était exactement comme si des enfants se rebellaient vainement contre leurs parents : ils n'en tiraient rien d'autres que les souvenirs d'un sale quart d'heure, si cela n'était pire encore.

« J'ai déjà rencontré ces deux personnes... si ce que tu dis est vrai alors ton ami Scalio se lance dans une guerre sans fin et perdue d'avance. S'il veut condamner les responsables de chacun de ses petits problèmes alors grand bien lui fasse. Une fois m'aura suffit à ne plus répéter cette erreur. »

Il faisait allusion à son arrivée dans cette univers. En voyant tout le monde comme un coupable ou un assassin potentiel, il a bien faillit faire le ménage sur les planètes les plus peuplées de ces galaxies afin de s'assurer que l'incident de Magnetar ne puisse plus jamais se reproduire. En empruntant cette voie, l'originaire du sixième univers ne faisait que répéter le cycle et à moins qu'il ne soit arrêté à son tour, cette histoire se reproduira encore, encore, encore et encore. A ce rythme, elle est bien partie pour perdurer bien au delà de son trépas. Trinquant à son tour, le dirigeant d'élyséen restait pensif.

*Et moi je m'estime heureux d'être encore en vie...*

« Santé. »

L'arrivée inattendue d'un tout autre personnage manqua de lui faire recracher le contenu de son verre. Une jeune femme était poliment venue lui apporter à manger. Ce fut très sympathique de sa part, appréciable même. Le dieu empereur n’attendait pas autant de dévouement de la part d'une guenon... attendez, quoi ? Un gorille était vraiment en train de lui apporter de la tarte ?!

« M-Merci. »

Confus, il la regarda partir sans toucher à cette offrande et avant même que celui-ci n'y touche, voilà que deux autres jeunes femmes ont jugé bon de l'aborder, le tout sous le regard amusé de Setsuka, Beerus et Whis qui semblaient presque s'amuser de la situation.

*N'y pensez même pas.*

Il savait très bien comment ça allait finir si sa réponse ressemblait de près ou de loin à un oui et outre le fait qu'il s'agissait d'une lamia, il était hors de question qu'il se montre aussi ouvert avec une inconnue, aussi jeune qui plus est. Cela dit, il ne voulait pas passer pour un rustre en se montrant trop dur, il fit donc ce que les habitants de cette planètes n'avaient pas pour coutume de faire : garder ses pensées pour lui, trouver une excuse et saupoudrer le tout d'un beau sourire.

« Ça aurait été avec plaisir mais je suis un homme occupé. Après cette entrevue, je devrais repartir d’où je viens sans tarder. Nous aurons peut-être l'occasion de parler une autre fois. »

*Arrêtez de me juger, aucune réponse n'est correcte dans ce genre de bourbiers !*
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 155
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1180

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: Re: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale ClockMar 15 Mar 2022 - 9:25


L'Envolée Hivernale


Le pauvre matou violacé n’a plus faim. En même temps, les Pouics ont l’air traumatisé par sa présence. Il a dû faire un truc qui a échappé à la petite saiyan, mais en même temps ce n’est pas bien compliqué de leur faire peur à ceux-là ! D’ailleurs, certains Pouics plus courageux que les autres brandissaient les poings devant eux, en posture de boxe, pour défier Beerus ou Auros, comme s’ils avaient la moindre chance.

« Ooh mais non ! T’es classe et t’as des beaux grands yeux ! » Rétorque Setsuka avec un sourire attendrit lorsque Beerus demande si, non de dieu, il est moche ou bien ?

Par ailleurs, ce dernier se questionne légitimement sur le fait de savoir si c’est habituel de s’accaparer de la nourriture qui n’est pas sienne dans « cette jungle ». L’autochtone hoche de la tête avec vivacité.

« Ouais, rien d’anormal ! Ils peuvent très bien se servir à leur guise, mais ça leur plaît d’inventer des scénarios où ils sont des vedettes qui arrivent à voler des trucs incognito ! Enfin presque… On fait semblant de ne pas les voir, ça leur fait plaisir ! » Dit-elle avec cet air gai et compatissant qui touche souvent le cœur des autres.

L’interrogation d’Auros concernant les Sans-Cœur lui fait enfin l’effet escompté : ils ne connaissent pas tout ce charabia qu’elle leur a exposé ! Celle-ci prend un air navré en se grattant la joue d’un air bébête.

« Euh bah en gros, j’étais en train de nager dans une grotte sous-marine, pis y’avait une porte super bizarre. Ouais, sous l’eau ! Et du coup j’ai réussi à l’ouvrir, et là, PAF ! Je me suis retrouvée dans un endroit tout noir sur une plateforme en espèce de verre, mais j’étais plus dans l’eau du tout ! Pis y’a des bestioles noires aux yeux jaunes qui m’ont attaqué, et là y’a une grosse clé qui est apparue dans mes mains et j’ai pu les vaincre. » Celle-ci fit le geste pour faire apparaître sa keyblade, leur dévoilant ainsi la beauté de cette arme singulière avant de la faire aussitôt disparaître. « Voilà, c’est ce truc ! Après j’ai vaincu un gros Sans-Cœur, pis une autre porte est apparue, et là j’ai atterri dans une jungle d’un autre monde ! J’ai rencontré Tarzan, Tantor, Jane…. » Elle fit la liste des noms de chaque habitant sympa et leur raconta le reste de l’histoire en précisant qu’une énième porte l’avait ensuite reconduite ici, à Görana, à la fin de son périple.

Whis lui fait l’effet d’une sorte de sage. Une aura de plénitude bienveillante se dégage de lui. Aussi, Setsuka écoute telle une enfant passionnée et attentive la moindre de ses paroles. Auros aussi y ajoute son commentaire, et Beerus quant à lui reste en retrait. Certainement que son ange a dévoilé ce que lui aussi pensait.

« Ah, ouais, je vois ! J’ai cru saisir que la cruauté fait partie intégrante de certains êtres vivants en effet, Seigneur Auros ! Même si je ne peux pas comprendre où est l’intérêt ou le plaisir qu’ils prennent à faire ça. C’est vachement nul de voir les gens tiré la grimace parce qu’on leur fait du mal ! »  Affirme la jeune fille pour leur répondre, tout en croquant à pleine dent dans une part de cette délicieuse tarte au fruit du dragon.

L’élyséen exprime également le fond de sa pensée concernant Scalio et Cabba. Celle-ci ne peut qu’être d’accord avec lui.

« J’essaie de les raisonner du mieux que je le peux, mais il n’y a qu’eux qui peuvent se changer en définitive ! » Assure-t-elle en finissant goulûment d’avaler son gâteau avec un plaisir non dissimulé.

Ensuite, c’est au tour du chat divin de revenir sur le devant de la scène avec une question pour le moins pertinente, à propos de la confection des gâteaux par les singes.

« Y’a peut-être un ou deux poils qui tombent dans la préparation par inadvertance, mais pas plus que si c’était moi qui l’avait préparé, t’inquiète ! Ils font de super tarte avec des fruits mélangés, et aussi des mousses à la mangue dont je raffole ! » Dit-elle en fantasmant subitement sur cette fameuse mousse plus que délicieuse.

Pendant ce temps, Whis est « aux prises bisoutées » avec un BisouPouic qui ne lui lâche pas la grappe. Peu de temps après, deux lamia prirent leur courage à deux mains pour approcher le Dieu de la Destruction de l’Univers treize, ce qui parut tout à fait logique à Setsuka au vue de la beauté de ce dernier.

La jeune fille fut subjuguée par l’étincelant sourire qu’offrit Auros à la lamia. Il avait l’air sincèrement déçu de ne pas pouvoir prendre le temps de s’intéresser à cette dernière. Le divin n’était pas d’ici et en effet c’est un homme fort occupé au vu de son rôle au sein de son monde.

« Ouah, tu m’as touché avec ta réaction ! Tu as l’air de te sentir seul. Ne t’inquiète pas, tu ne l’es plus ! » S’exclame Setsuka en se redressant sur sa chaise pour avoir l’air moins vautré tout en lançant un clin d’œil à sa congénère lamia qui s’intéresse à Auros. « Je vois bien que ça a l’air de te chagriner profondément, et je comprends ! Masska est une super joueuse d’échecs et c’est une spéléologue douée ! »

La dénommée Masska est donc la lamia qui fait du rentre-dedans au pauvre Seigneur élyséen qui ne comprend pas encore l’étendu du foutoir dans lequel il s’est fichu en feignant d’être désolé de ne pouvoir honorer la proposition de celle-ci.

« Ne sois pas triste ! Il y a toujours de belles opportunités qui nous attendent ! » Et elle dit cela à Auros, pas à la lamia, qui elle a la même mentalité très positive que Setsuka.

L’autochtone se lève de son transat. Celle-ci part quelques instants vers la grande table avec tout les mets. Celle-ci prend une demi noix de coco vide (qui sert alors de récipient) et commence à la garnir d'une mousse à la framboise et aux fruits rouges. Dessus, elle décore avec plusieurs copeaux de chocolats, des petites meringues et de la guimauve en forme de nounours.

Par la suite, la saiyan vient se placer aux côtés de la lamia et de son amie, sa noix de coco garnie à la main. Celle-ci pivote d’une manière solennelle vers Auros, s’incline et lui tend à deux main son offrande.

« Seigneur Auros, je sollicite également de faire plus ample connaissance avec toi durant le séjour que l’on va passer ensemble ! Et si tu trouves ma compagnie plaisante, comme le veux les traditions göraniennes, je te défierai non pas pour te vaincre mais pour te prouver ma valeur guerrière ! Et si mes performances te satisfont, alors nous pourrons sortir ensemble ! »

Celle-ci se redresse d’un air tout jovial mais pas du tout gêné après la remise de son présent. Par contre, sa queue de singe se balance dans tout les sens et est toute électrisée, signe de son excitation. Celle-ci pense avoir fait la bonne chose à faire, de la sorte Auros ne sera pas triste d’être tout seul, et en plus il est cool.
Au loin, Boris, le seul petit-ami de Setsuka lève le pouce en l’air d’un air encourageant pour la féliciter. Celle-ci l’en remercie en souriant à pleine dents d’un air fier. En effet, il ne faut pas omettre le fait que sur Görana, la « normalité » est le polyamour. Cela a donc l’air d’être une très bonne chose que la saiyan se lance pour tenter de créer une nouvelle relation amoureuse.

« Du coup on y va quand tu veux ! J’ai hâte de passer du temps avec toi dans ton monde, ça va être trop génial ! » Dit-elle en ayant du mal à contenir les frétillements incessants de sa queue de singe. « Oh ! et Seigneur Beerus et Seigneur Whis, vous pouvez rester ici si vous le voulez, et si vous voulez dormir sur place, allez chez moi ! Il n’existe pas de clé pour fermer les lieux où l’on vit sur Görana, parce qu’y’a pas de voleur ! Pis demandez à n’importe qui, ils vous emmèneront chez moi, on se connait tous ici ! » Leur dit-elle avec un sourire sympathique sur le visage. « Enfin on n’est pas pressé, hein ! On peut faire la fête tous ensemble avant que je ne parte à l’aventure avec le Seigneur Auros si vous préférez, moi je veux juste que tout le monde soit bien et content ! »


Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 117

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: Re: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale ClockMar 15 Mar 2022 - 12:10
Les regards furent tous portés vers Beerus dès qu’il eut lâché sa prise, visiblement, personne n’avait remarqué l’odieux crime qu’il avait failli commettre. Déclarant qu’il n’avait plus faim, le matou s’enfonça dans son siège, bien décidé à ne pas encore subir de mésaventure sur cette planète étrange. Le pouic fuyard rejoignit un petit de congères posté dans un buisson proche depuis lequel certains s’affichaient, brandissant leurs pattes comme des combattants de boxe. Osaient-ils défier le dieu de la destruction ? Ces ridicules créatures ne disposaient d’aucun instinct de survie ! Malgré tout, le félin se montra bon en ignorant les gesticulations sportives des pouics, meumeus et autres mignonneries hostiles à son égard.  

S’en suivit l’admiration de l’ile tout entière à la découverte du visage d’Auros. L’empereur-Dieu disposait d’une popularité incroyable basée sur la valeur inégalable de ses cicatrices. Bien énervé à l’idée d’avoir l’air d’un figurant, le protecteur de l’univers 7 pesta un grand coup, Setsuka le rassura alors en précisant qu’il était « classe » et qu’il avait de « beaux grands yeux ». L’Hakaishin fut très étonné d’apprendre que la taille de ses iris lui procurait un avantage dans ce monde bizarre.

L'Envolée Hivernale QJTW89SChbBfaPrtM0LVdbRkkF-Y9xmeC1SL-LU2CZc

« Ha bon ? Enfin oui bien sûr que je suis classe ! »

La surprise avait vite laissé place au caractère crâneur habituel de Beerus.

Vint ensuite l’interrogation sur les actions très originales des pouics consistant sommairement à faire des bêtises. On croirait retrouver dans la personnalité de ces petites bêtes l’imagination de deux enfants un peu trop complices. Setsuka justifia que le vol était l’un de leur jeu favori et que la plupart des habitants n’y prêtaient même plus attention. De toute façon, la typologie de Görana en faisait un véritable Eden riche en ressources en tous genres. Bien qu’il ne soit pas un spécialiste en la matière, le frère de Champa était capable de s’en apercevoir.

« D’accord. De toute façon vous semblez manquer de rien ici. »

Indiquât-il en observant les riches arbres fruitiers alentours, les palmiers et les buissons à baies.

La jeune porteuse expliqua ensuite par quel procédé elle avait obtenu sa keyblade, précisant être entrée dans un monde étrange par le biais d’une porte magique. Une fois dans cette dimension spéciale, elle aurait obtenu son arme en terrassant ces fameux « sans-cœurs », matérialisant dans la foulée l’épée en question. Whis observait cet artefact avec un grand intérêt, rare étaient les combattants dignes d’en faire usage.

« Les porteurs de telles entités sont des prodigues au cœur bon et vaillant. Le fait que tu puisses brandir une keyblade est le signe que tu luttes pour une noble cause. »


Remarqua l’ange avec sagesse, adressant un sourire sincère à la saiyanne. Il ne voulait pas en dire plus, Setsuka découvrirait par elle-même les droits et devoirs de son nouveau rôle. Il s’agissait des dernières paroles du séraphin avant qu’il ne soit attaqué par le bisoupouic, neutralisant totalement sa capacité à s’exprimer.  

Vint alors les deux fameuses lamias, l’une présentant l’autre comme une prétendante au cœur d’Auros. La jeune femme timide avait énoncé son désir de mieux connaître le dieu de la destruction dans l’espoir de partager des aventures avec ce dernier. Il fallait bien admettre qu’il était prestigieux de par sa cicatrice, mais aussi par son rôle militaire de premier ordre. Malheureusement, le concerné rejeta maladroitement la demande en expliquant être très occupé, son passage sur Görana n’étant que temporaire.

La lamia timide fut sentimentalement touchée par ce refus, c’était peut-être sa seule chance de rencontrer le grand seigneur de l’univers 13.

L'Envolée Hivernale Dusa

« Zzzzzeigneur, vous zaavez, je ne prends pas beaucoup de place ! »

Suppliât-elle, comprenant malheureusement qu’elle n’obtiendrait probablement rien avec une si médiocre accroche. Pensait-elle qu’Auros allait lui répondre « Ok mais que si tu te fais petite ! » ? L’amie de Boneco intervint alors, interprétant le refus poli de son invité comme une véritable preuve de sa surcharge de travail. Elle précisa alors que la lamia, Masska, était une joueuse d’échec et une grande spéléologue. C’était bien vrai, elle était jeune et avait un beau palmarès intellectuel, sans parler de ses compétences guerrières. Mais la femme-serpent était peut-être davantage lucide que Setsuka, comprenant que son interlocuteur cherchait à se défausser gentiment de toute interaction à but amoureux. Ce n’était pas une fin en soit, elle le savait bien. Une autre occasion se présentera auprès d’Auros ou d’un autre prétendant de son cœur.


« Je vais vous laizzzer profiter de votre repas. Bon zzéjour zzzeigneur. On ze reverra plus tard. »


Saluât-elle poliment avant de repartir avec sa collègue qui semblait la réconforter pour son courage. Peut-être qu’à ce moment le fils de Jarvis se pensait sortit d’affaire, une grossière erreur. Setsuka annonça vouloir faire plus ample connaissance avec l’Elyséen dans l’idée de sortir avec lui. C’était un véritable piège qui se refermait sur lui ! La jeune saiyanne disposait d’un hameçon de qualité auquel le pauvre empereur ne pouvait se substituer. Une fois encore, les yeux de Beerus sortirent de leurs orbites, impressionné par le culot sans égal de l’aventurière.

L'Envolée Hivernale Very-surprised-beerus-585a0b5957cb4

De surcroit, les traditions de cette planète semblaient mettre la confrontation en point d’orgue d’une relation naissante ! Cela signifiait que Setsuka était prête à affronter le dieu Auros dans un combat singulier ! Elle était folle !

« Au moins, elle a du caractère ! »

S’exclama le matou, toujours paralysé par la surprise. Whis quant à lui abandonna le petit bisoupouic qui semblait fatigué après tant de câlineries. Bienveillant, le serviteur adressa un regard plein de complaisance au régent de Magnétar.

« Je suis certain de vous formerez un magnifique couple ! »

S’amusât-il en mimant une enlaçade amoureuse.

La réponse du concerné se fit un peu attendre, en attendant, Setsuka proposa aux protecteurs de l’univers 7 de rester le temps qu’ils voulaient pour profiter des bienfaits de cette planète. La proposition était tentante, malheureusement, le groupe avait beaucoup de travail et ne pouvait pas séjourner sur une longue durée.

« Cet endroit est sympa… Mais on a d’autres trucs à faire. Du genre aller voir d’autres gens pour les remercier aussi. C’est une idée de Whis. »

Terminât-il, comme si un tel élan de générosité était une honte pour une personne de son rang ; ou de sa paresse. Evidement, Auros avait un rôle important à jouer pour décider du départ ou non de ses collègues. Peut être qu’il souhaitait dès maintenant passer du bon temps avec Setsuka !



Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 182

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: Re: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale ClockJeu 24 Mar 2022 - 22:03
Les explications de Setsuka et Whis concernant ces abominations qu'ils nommèrent « Sans-Coeur » auront laissé Auros dans le flou. Visiblement, il ne comprenait pas tout à fait de quel genre de menace on lui parlait mais si une chose pouvait être sûre, c'est que ces créatures, quoi qu'elles puissent être réellement, devaient toutes être exterminées afin de garantir l'intégrité des mondes, ou plutôt des dimensions dans lesquelles elles se sont amoncelées. C'était tout ce qu'il avait besoin de savoir ; s'il devait croiser l'une de ses bestioles à l'avenir, nul n'avait besoin de douter qu'il ferait ce qu'il conviendrait de faire. Selon l'ange au service de Beerus, cette jeune femme qui les accueillait à bras ouvert était en droit de porter une « Keyblade » puisqu'elle luttait pour une cause noble. Voila qui était bon à savoir et ceci en disait long sur elle ainsi que tous les autres porteurs d'armes similaires mais... qu'est-ce que cette lame en forme de clef avait de si particulier ?

« Voila qui attise toute ma curiosité. J'ai toutefois l'impression que cela n'augure rien de bon. »

Et il avait raison. Il ignorait pourquoi ou comment mais l'empereur élyséen se fiait souvent à ces instincts. Ses craintes n'étaient pas fondées sur une quelconque peur de l'inconnu mais plutôt de l'avenir. S'il ne disposait que de très peu d'éléments, il devinait que la présence d'une élu telle que cette goranienne ne pouvait signifier qu'une chose : l'univers était de nouveau menacé. Non pas par lui, ni par Towa. Cette fois-ci, cela lui semblait différent. Comme il l'avait si bien expliqué au cours de son discours, il existe toujours des ennemis invisibles qui attendent, tapis dans l'ombre. Ceux qui tirent les ficelles en coulisse, ceux qui observent joyeusement le bain de sang qu'ils ont eut même causer et tout cela sans prendre la peine de se salir les mains eux même. C'était bien eux qu'ils fallait pointer du doigt mais comment désigner un coupable qui n'a ni nom, ni visage ? L'arrivée de ces Sans-Coeur, n'était-elle simplement pas liée à l'un de ses ennemis invisibles ? Voila une réponse qui allait devoir attendre. Dans tous les cas, espérons que nos protagonistes ne le découvre pas trop tard.

« Certaines personnes ne peuvent apprendre autrement que de leurs propres erreurs. C'est un fait et l'on ne peut y remédier. »

Peut-être n'était-il pas le mieux placé pour mettre le doigt une telle vérité mais ces propos n'en demeuraient pas moins avérés. Après tout, ce sont les erreurs qu'il a commises qui l'ont poussé sur la voie de la rédemption. Plongé dans ses pensées, le monarque ne remarqua même pas les provocations des petits êtres inconscients qui s'amusaient à dérober sa pitance. Si ces boules de poils tenaient tant à s'empiffrer alors qu'ils se servent. Il ne manquait de rien de toute façon. La nourriture avait beau sembler délicieuse, l'appétit n’était pas au rendez-vous. On pouvait alors discerner un soupçon d'agacement sur le visage du tyran. Les aurait-il trouvé trop bruyants ? Non, ce n'était pas simplement dû à ça. La présence des mimis ne le dérangeait pas vraiment. Sa réaction venait d'ailleurs et l'insistance de Masska semblait y être pour quelque chose. Le naturel, serait-il en train de revenir au galop ? Ennuyé par la situation, le seigneur élyséen remit son masque d'acier contre son visage, cachant ainsi ses marques éternelles afin d'éviter que de nouveau regards ne viennent se poser sur sa personne. N'étant nullement en quête de popularité, ce bougre ne cherchait pas à se faire désirer mais bien malgré-lui, son faciès était fortement apprécié par les habitants de ce coin tropical. Pour une fois qu'il cherchait à se fondre dans la masse... il fallait bien avouer que ce n'était pas une réussite.

« Attendez... quoi ?! »

Un instant, que venait-elle juste de dire ? Ici les gens se lançaient des duels pour définir s'ils méritaient ou non de se mettre ensemble ? C'était quel genre de tradition ça encore ?

*Je crois rêver.*

Plutôt que d'assister à l'envolée hivernale, Auros découvrait une toute autre coutume de cette planète et à en juger par l'expression de son visage à moitié couvert, ce dernier était à la fois surpris et peu enthousiaste à l'idée que l'on vienne s'imposer à lui d'une telle façon. Cependant, une partie de lui se réjouissait à l'idée de combattre à nouveau. Peut-être ne le montrait-il pas suffisament mais lui aussi était le représentant d'une race guerrière. A ses yeux, chaque confrontation avait un intérêt particulier et les enjeux rendaient le tout d'autant plus excitant. Ne manquant pas de fusiller l'ange gardien du regard lorsque celui-ci se mit à mimer ce qui se rapprochait de près ou de loin à une enlaçade amoureuse, il reporta de nouveau son attention sur la demoiselle.

« Le moins que l'on puisse dire, c'est que tu sais ce que tu veux, Setsuka. »

Et pourtant...

« Soit, je ne recule devant aucun défi... mais ne t'enflamme pas trop vite. Il en faut beaucoup pour m'impressionner. »

*Ce n'est pas comme si elle avait la moindre chance de toute façon.*

Alors il relevait le défi ? Voila qui était inattendu. Ceci dit, ces paroles étaient on ne peut plus claires : le corps et l'esprit de cet homme ont été bâti de telle façon à ce qu'il devienne lui même une imprenable forteresse. Comment satisfaire les attentes d'un individu qui ne sait se contenter du résultat de ses propres efforts ? Setsuka, réalisait-elle à quel point elle mettait la barre haute, cette fois-ci ? Tout comme lui, notre amie saiyanne cherchait à accomplir l'irréalisable et ce en dépit de toutes probabilités. Ils avaient beau être deux parfaits opposés, aucun d'eux n'avait encore révélées toutes les facettes d'eux même et ces dernières présentaient bien quelques similitudes. Deux personnes pour quatre visages... aussi drôle que cela puisse paraître, la réalité qui se cachait derrière le voile du passé n'en était pas moins attristante. Quel qu’en soit l'issue, leur prochain avait de grandes chances de rester graver dans les mémoires. En attendant l'arrivée de ce moment, une décision restait à prendre. Partir tout de suite ou bien rester encore un peu ? Tant de possivilités et si peu de temps pour décider...

« J'aurais apprécié pouvoir assister à cette fameuse "envolée hivernale" mais comme je l'ai mentionné plus tôt... je suis un homme occupé. »

Il monta légèrement le ton pour accentuer sur la fin de sa phrase. C'était bien sûr une excuse toute trouvée mais au moins cette dernière lui offrait un soupçon de tranquillité. D'un coup d’œil furtif, il vérifia si ces nouvelles admiratrices ne rodaient plus autour de lui puis répondit directement par une proposition des plus cordiales.

« Je vais faire venir un vaisseau qui nous transportera directement jusqu'à la capitale du treizième univers : Magnetar. Libre à vous de me rejoindre, je me suis déjà chargé de dissiper le malentendu entre nos mondes. »

Oui, Auros et Beerus n'avaient plus une seule raison de s’entre-tuer comme ils l'ont fait par le passé et il serait d'autant plus étonnant que l'un d'entre eux ne tombent une nouvelle fois dans une supercherie visant à les monter l'un contre l'autre. En résumé, le matou divin et son gardien étaient eux aussi les bienvenus. Après une brève manipulation sur le micro-ordinateur intégré à sa prothèse, le dirigeant d'Elysea reçut une notification indiquant l'arrivée imminente d'une navette privée et cette dernière ne se fit pas attendre. Sorti de nulle part, l'engin volant perça le mur qui séparait cette dimension de la sienne et créa une brèche assez grande pour passer de l'autre coté avant amarrer sur le bord de la plage. A la grande surprise de tous, le vaisseau s'ouvrit dans un grand bruit mécanique, dévoilant deux grands hommes vêtus d'une épaisse armure et de heaume dorés. Dans une démarche digne d'une chorégraphie, ces derniers descendirent du véhicule, s'écartèrent de deux pas et se mirent au garde-à-vous, l'un face à l'autre.

« Ils sont arrivés. J'espère que vous êtes prêts. »

Comme nous pouvions le constater, ces fiers soldats faisaient aussi bien dans la rigueur que dans la ponctualité. A peine fut-elle arrivée que cette grande carcasse métallique était déjà prête à repartir. S'il étant évident que Setsuka serait du voyage, qu'en était-il de Beerus et de Whis ? Souhaitaient-ils eux aussi se joindre à eux ou bien avaient-ils d'autres destinations en tête ? Ce choix était le leur. S'éloignant de la table, le dieu de la destruction s'avança de quelques pas en direction la plage puis hocha simplement la tête, les mains dans le dos.

« En route pour Elyséa. »
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 155
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1180

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: Re: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale ClockJeu 31 Mar 2022 - 9:31


L'Envolée Hivernale


Un pouic en forme de minuscule félin se hissa sur la table en face de Beerus pour venir se dorloter contre l’une de ses mains. En effet, il ne passait pas non plus inaperçu auprès de ceux qui lui « ressemblaient » par les traits caractéristiques animales qui pouvaient éventuellement les liés. Ses gros et superbes yeux semblèrent attirer plusieurs petit pouic encore plus insignifiant que les autres, probablement une horde de bébés, qui tentèrent de se chamailler pour trouver la meilleure place sur la main du Dieu de la Destruction.

La göranienne hoche de la tête lorsqu’il affirme qu’ils ne manquent de rien ici. Il a raison : ce lieu est une idylle. Ce lieu est dépourvu des cœurs corrompus d’humanoïdes en quête de pouvoir. Il n’y a que la paix et l’abondance.

Setsuka avait levé le pouce d’un air bienveillant vers Whis lorsque ce dernier affirme qu’être porteur d’une keyblade signifie être une bonne personne. 

Puis il y eut cette fameuse scène hors du commun à laquelle personne ne pouvait s’attendre. Venir sur Görana avec d’aussi belles cicatrices vous garantissait du succès ! Setsuka était ravie de voir Masska rejoindre son amie sans être peinée. Cette dernière avait senti la sensibilité et la solitude d’Auros et était venue lui proposer un peu de tendresse. C’était tout à son honneur ! Et la jeune göranienne avait pris le relais, espérant à son tour faire une bonne action.

Beerus fit ressortir ses globes oculaires à outrance une fois encore, soulignant que la jeune saiyan avait du caractère. Celle-ci pris la pose : une main sur une hanche, l’autre dressée devant elle pour faire le signe « V » avec ses doigts, preuve de son implication et de sa joie dans cette action soudaine.

Auros tirait une tête assez stoïque la plupart du temps, mais là au moins son expression avait changé l’espace de quelques secondes. Evidemment qu’il était surpris, on n’a pas la chance tous les jours de se voir proposer une relation cool ! 

Whis mima des embrassades et Setsuka lui adressa un sourire, pendant qu’Auros de son côté l’incendiait du regard.

« Euh en fait je n’ai jamais embrassé personne sur la bouche, mais je suis une pro des câlins ! » Dit-elle fièrement. 

En effet, ce n’est pas avec son unique petit-ami dragon qu’elle pouvait expérimenter autre chose que des câlins, des bisous sur le front (ou la joue) et le fait de se tenir la main. Non seulement ça ne lui viendrait jamais à l’idée, mais c’était prohibé et vu comme dégoûtant que d’imaginer plus dans des relations inter-espèce. Et puis de toute façon, les dragons sont asexués et ne possèdent aucun désir lié aux hormones sexuelles par conséquent, ce qui règle le souci.

Lorsqu’Auros lui adressa enfin directement la parole à ce sujet, ce dernier accepta le défi. Celle-ci sautilla gaiement sur place comme une gamine quelques instants en prenant une expression particulièrement adorable. 

« Mais t’oublie pas que le but, ce n’est pas que j’arrive à te vaincre, hein ! Parce que ça, je peux pas ! Mais faut juste que mes prouesses guerrières t’impressionnent suffisamment pour que tu acceptes éventuellement un rencard avec moi, quoi ! » Précise-t-elle, pleine d’énergie et de motivation à l’idée de tenter cet exploit. « Merci d’accepter en tout cas ! ça veut dire que je ne te laisse pas indifférent et c’est trop mimi ! »

Voilà de quoi donner du grain à moudre à Whis qui devait encore pouffer de rire dans son coin.

Le Dieu de la Destruction d’un univers lointain amorça leur départ. Ce dernier n’avait pas vraiment le loisir de se poser plus que quelques instants ici à profiter du soleil et des mets qu’on lui servait. 

« Ben tu reviens quand tu veux, y’a l’envolée estivale qui se fera dans quelques mois ! Pis vous aussi vous revenez quand vous voulez ! » Fit-elle en tournant sa tête vers Beerus et Whis.

La combattante se hâte d’aller chercher un sac en cuir tanné qui n’est pas sans rappeler le style « steampunk » qu’elle accroche à sa taille.  Il y a un tac de bric-à-brac utile pour la chasse ou pour confectionner des choses à partir d’outils. Setsuka n’a pas les mains entièrement dénuée d’ampoules ou marques du fruit de ses travaux : c’est une travailleuse du sol et des matières. 

« ON VA AVOIR UN VAISSEAU POUR NOUS RÉCUPÉRER ? ! Choueeeeetttteeeeee ! » S’exclame-t-elle d’un air enjoué. 

Celle-ci fit signe à ses amis en sautillant et en faisant des grands gestes. Les habitants la saluèrent également. Boris vint lui caresser le haut du crâne d’un air bienveillant et le lui embrassa gentiment. 
Par ailleurs, les citoyens de Görana préparèrent des sacs avec des petits plats emballés et des sucreries, qu’ils apportèrent en s’inclinant à leurs invités.

« Puisse notre gastronomie ravir vos papilles, où que votre chemin vous mène ! Et pensez à revenir nous voir quand il vous plaira ! » Leur confia un imposant Orang-outang qui avait l’air vivace d’esprit tant la lueur dans ses yeux reflétait là une intelligence supérieure. 

Cela pouvait paraître être de « trop » ou « forcé », mais ce serait mal connaître les coutumes de Görana. Dans le reste du monde, la plupart des individus agissent par intérêt. Ici, ils n’agissent que pour transmettre l’importance de l’instant présent, la tranquillité de l’esprit et le bonheur. Cela leur apporte autant que ceux de qui ils s’occupent si bien, peu importante leur provenance.

Une salve de « OooooooOOOOHHH mais… » suivi de « OooooooooOOHH » comme l’aurait fait Pilaf uni les voix des habitants en cœur en voyant l’étrange navette débarqué ici. C’était trop bizarre de la voir « casser un mur invisible » pis se poser comme ça. Pis ces étranges bonhommes tout en or et en armure en rajoutaient une couche au tableau du « bizarre ». En plus ils prenaient une pose super solennelle, l’un en face de l’autre. Il n’en fallut pas plus à l’autochtone pour s’approcher d’eux d’un air guilleret. 

« Salut et bienvenue à vous sur Görana ! Je suis Setsuka ! Je vais vous accompagner dans votre univers – j’ai trop hâte !! » Elle montra le sac de provisions donné par ses semblables. « Si vous avez faim ou soif, vous piochez hein ! »

Celle-ci fit volte-face pour faire un grand « à pluuuuuus ! » en agitant ses bras vers Beerus et Whis – qui cette fois, furent sauvé d’un câlin ou d’un bisou d’au revoir, mais auxquels ils n’échapperaient pas la prochaine fois qu’ils croiseraient la petite saiyan. 

L'Envolée Hivernale Captur10

Cette dernière reporte son attention sur Auros et le suis avec excitation pour monter à bord de la navette. Sa queue de singe se balance d’une manière vivace, appuyant ce sentiment. 



Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 117

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: Re: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale ClockSam 2 Avr 2022 - 10:15
L’heure était au départ, le bon temps passé sur la planète Gorana ne pouvait malheureusement pas devenir le point d’encrage de la vie de Beerus. Et pourtant, les plats présentés ici étaient très bons et la popularité du chat anthropomorphe semblait monter en flèche au fil du temps. Plusieurs petites créatures étaient attirées par l’Hakaishin qui aurait préféré une compagnie féline à celle de créatures de la taille de sa part de tarte. Mais bon, le matou avait d’autre chat à fouetter et ne manqua pas de le faire comprendre à son hôtesse. Elle-même était sur le départ, Setsuka allait partir auprès d’Auros pour vivre une folle aventure en amoureux : Quel petit veinard cet Elyséen.

Le protecteur de l’univers 7 n’avait rien contre la saiyanne, malgré tout le caractère survolté de cette dernière la rendait certainement fatigante. De mauvais poil, Beerus pourrait mal digérer une telle proximité avec la guerrière de l’espace. Fort heureusement, cette rencontre s’est faite dans les meilleurs conditions !

« On repassera sans doute un jour, ouais ! »

Déclarât-il sincèrement, enjoué à l’idée de manger toujours plus de plats locaux (Tant que ce n’était pas ces insupportables pouics). Quelques instants avant les aurevoirs, Whis et son maître eurent l’heureuse surprise d’apprendre qu’un sac contenant une variété de plats les attendait. Le jeune Orang-Outang fut remercié par l’ange bienveillant.

« Merci beaucoup ! Votre générosité nous va droit au cœur ! »

Nul doute que ces mets ne seront pas perdus. Mais l’attention de tous fut redirigée vers le ciel, une forme étrange s’y matérialisa, comme happée par une brève lumière violacée. Cet événement attira l’attention de la région entière. Il s’agissait en fait d’un vaisseau spatial qui se posa à proximité du quadro. Il s’agissait d’une navette de l’empire Elyséen affrétée pour Auros et Setsuka. Ce vaisseau extrêmement sophistiqué impressionnait les habitants aux cultures tribales du monde insulaire.

Folle à l’idée de découvrir de nouveaux mondes, la jeune femme se rua dans l’appareil, saluant tous ses amis au passage, comprenant Beerus et Whis.

« Salut ! »


« Aurevoir ! »

Les divins disparurent à leur tour.
Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 182

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: Re: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale ClockJeu 14 Avr 2022 - 19:24
Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette joyeuse triade avait le chic pour mettre mal à l'aise notre despote favoris. Si ce dernier restait calme d'apparence, la façon dont il détournait le regard en disait long sur sa personne. Les histoires de couples, il n'en était pas vraiment fan. Trente sept ans, c'est jeune pour un élyséen et ça l'est encore plus pour un empereur ou même un dieu. Ceci dit, il aurait été naïf de croire qu'il n'a pas vécu au moins une aventure alors qu'il était encore Prince d'Élyséa... pourtant, ça n'a jamais été le cas. Du moins... pas tout à fait. Contrairement à son « frère », Auros n'était pas reconnu pour sa sagesse d'esprit et encore moins pour sa compassion. Même s'il n'était qu'un pion manipulé, son arrivée dans le septième univers en disait déjà long sur sa personne. Il était un homme coléreux, cruel et rancunier ; c'est ainsi que son mental été forgé. L'héritier du trône avait beau être en possession de ce que tous les autres n'auraient jamais pu rêver d'avoir, il ne disposait nullement des facultés d'un leader bienveillant. Ceci dit... quelque chose à changé chez lui... quelque chose de nouveau.

Ça n'avait avec lui directement. Il devait sûrement y avoir un élément déclencheur à tout cela... mais quand ? Et surtout lequel ? Le Grand Destructeur, tel que vous l'avez connu n'a jamais été celui que vous pensiez. Outre le contrôle mental que Misha exerçait sur lui, un facteur inconnu s'est immiscé dans l'équation. Lui qui, dans sa colère n'aurait jamais pu épargner la terre est revenu sur sa décision. Privilégiant la voie de la domination plutôt que celle de la destruction, le fils de Jarvis avait pour la toute première fois laissé une seconde chance à son prochain. Mieux encore, il avait ordonné la restauration du monde des terriens. Jamais une telle chose ne s'était produite par le passé. Que ce soit le culte qui l'adorait comme un dieu vivant ou ses plus fervents serviteurs, aucun d'entre eux n'auraient jamais pensé qu'un être comme lui opterait pour cette réponse... alors pourquoi ?

« Oh mais j'ai bien entendu. J'entendais par là que mes exigences sont plutôt élevées. J'espère que tu seras à la hauteur. »

Encore aujourd'hui, son coté froid prenait le dessus sur sa personnalité. Il avait volontairement esquivé le sujet des signes affectifs tels que les enlaçade ou autres. Y avait seulement eut le droit une seule fois ? Par ailleurs, qu'est-ce que Setsuka pouvait bien trouver de si intéressant chez lui ? Après tout les crimes qu'il a commis, il ne pouvait être vu autrement que comme un monstre. Même les plus grands fanatiques le craignaient alors quelles pouvaient bien être les raisons qui l'ont poussée à s'attacher aussi rapidement à ce tyran ? Espérait-elle pouvoir le changer ? Faire de lui l'homme qu'il aurait pu être ? Qui sait ? Le cœur à ses raisons que la raison ignore.

« Tsh. »

Comme on aurait pu le deviner, il ne fit aucun commentaire sur le fait que la jeune femme ne le laissait pas indifférent. Cachant sa gène, il répondit par cette impassibilité qui semblait presque naturelle. Autant le dire tout de suite, il était aussi bien fort physiquement que mentalement. Bâti comme une imprenable forteresse, on pouvait affirmer sans la moindre hésitation que s'accaparer son cœur était un exploit dont nul ne saurait se vanter... mais tenter l'impossible est dans la nature de ceux qui vivent dans ces galaxies. Cela, il l'avait bien compris lorsque tout semblait perdu. Gravée à tout jamais dans sa mémoire, la bataille du Kaioshinkai fut pour lui un événement historique et une leçon qu'il ne pourrait jamais oublier : ces points faibles résidaient en sa personne ; aussi fort puisse t-il être il était son propre ennemi. Voila quelque chose de véritablement ironique pour quelqu'un qui s'imaginait être la Némésis d'un univers tout entier. Évidemment, son arrogance a fini par le ramener à la réalité.

« Je reviendrais peut-être un jour si le temps me le permet. »

Son attention fut ensuite reportée vers une poignée d'habitants qui ont pris l'initiative de venir vers le groupe. De toute évidences, ces généreuses personnes avaient quelque chose à leur apporter. Une multitudes de mets savoureux étaient présents dans les sacs qu'ils offraient avec grand plaisir aux visiteurs qui, même s'ils ne manquaient de rien, ne pouvaient pas refuser de tels présents. Auros en prit donc un et remercia poliment les habitants, accompagnant ses mots d'un signe de tête. La suite, vous la connaissez déjà : le vaisseau est arrivé et les gardes en armures dorés ont ouvert la voie aux passagers. Quand à ces derniers, ils ne répondirent nullement à la jeune saiyanne qui ne se doutait sans doute pas de leurs obligations. Pas le moindre geste, pas le moindre sourire... rien. Tel une paire de statue, ils restaient droits et fier, ne dévoilant pas l'ombre d'une réaction. Peut-être que Setsuka ne le comprenait pas encore mais le reste de l'univers était vêtu de ses masques invisibles qui vraisemblablement, n'existaient pas en ce monde. Rien ne devait trahir le personnages du soldat aussi froid que le marbre. Cette pose, cette démarche, ce silence... ces trois choses faisaient intégralement partie de leur devoir et il n'y avait nullement à l'expliquer : telle est la voie dans laquelle ils ont choisi de s'engager.

« Bon, il est temps de se mettre en route. »

Après avoir fait ses au-revoir à tout le monde, Auros entra dans le vaisseau après le passage de la göranienne puis ses subordonnés fermèrent la marche. Avançant d'un pas assuré vers le poste de pilotage, il s'adressa à la personne aux commandes et lui indiqua leur prochaine desination.

« On part pour Magnetar. »

« A vos ordres, Messire. »

Ni une, ni deux, le gaillard pianota son tableau de bord et les portes de la grande carcasse métallique se refermèrent. Cela fait, l'engin démarra doucement puis décolla à quelques mètres du sol avant de reproduire le procédé qui lui a permis de venir jusqu'ici. Un portail de lumière s'ouvrit alors, créant une brèche entre les dimensions, brèche dans laquelle s'est engouffrée la navette avant de complètement disparaître. La faille se refermait alors, ne laissant plus aucune trace de leur passage, mettant ainsi fin à ce « spectacle inattendu » qui n'aura pas manqué d'attirer la curiosité des habitants du coin.
Contenu sponsorisé

L'Envolée Hivernale Empty
MessageSujet: Re: L'Envolée Hivernale   L'Envolée Hivernale Clock
 
L'Envolée Hivernale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-