Le Deal du moment : -37%
PLAYMOBIL – 9266 – City Life – La ...
Voir le deal
76.99 €

Partagez
 

 Jungle Profonde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Setsuka
Setsuka
Saiyan
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 155
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1180

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Jungle Profonde  Empty
MessageSujet: Jungle Profonde    Jungle Profonde  ClockDim 30 Jan 2022 - 8:11


Jungle Profonde


En traversant la porte, le décor change radicalement.

Setsuka se retrouve bel et bien dans une jungle, comme dépeinte sur la plateforme où elle se situait précédemment.

L’endroit est magnifique ! La nature est préservée, comme sur Görana. Toutefois il ne lui semble pas être sur sa planète, des choses diffères dans la faune et la flore. Cette idée se renforce à mesure que la chasseuse avance prudemment dans cet endroit. Il y a moult lianes et branches, alors Setsuka passe par-là ! C’est plus facile quand on a l’habitude de voyager comme les singes.

Ses yeux curieux veulent tout voir de ce lieu. Il y a plusieurs espèces de singes, apparemment. Certains ont l’air agressif, aussi la jeune femme les observe de loin. Ils parlent en émettant des sons compréhensibles grâce au don de l’autochtone. Ils semblent assez « primaires » à côté des primates d’une intelligence redoutable de Görana. Quoi qu’il en soit, la jeune fille poursuit sa route et croise plusieurs félins, canidés et autres joyeuseries. Ils sont bien plus petit que sur Görana niveau taille, mais quand même !

Alors que son visage est tourné vers, au loin, un genre de savane…

…Elle rentre en collision avec… quoi ? !

Son regard croise celui d’une… oui, apparemment c’est une femme ! Aux longs cheveux bruns et aux yeux de la même couleur.

« EEEEEEEEEEEEHHHGNIIIIIIIIIIIII !!!! » Dans la précipitation et la peur induite par cette situation, les deux femmes tentent de se sécuriser l’une et l’autre pour ne pas tomber, aussi finisse-t-elle collées.

Elle arrivent plus ou moins à se distancer, assez pour analyser le visage de l’autre.

« Eh bien… bonjour je suppose… ! C’est inattendu de croiser un autre humain ! » Commence la dame avec un air gêné.

« Euh ouais, salut ! Je m’appelle Setsuka ! » Réponds la saiyan en faisant virevolter gaiement sa queue de singe – ce qui fait tirer de gros yeux à son interlocutrice.

« Tu…vous… vous avez une queue de singe ? ! Mais c’est incroyable ! D’où venez-vous ? Êtes-vous à l’issu d’une sorte de… mutation ? ! Je dois absolument faire un croquis de vous !... Au fait, je m’appelle Jane ! »

Les deux jeunes femmes finissent par arriver à se défaire des lianes entremêlées et se posent sur une branche plus loin.

« Euh ben je viens de Görana ! En fait je ne comprends pas ce qui m’arrive ! Peut-être que j’ai été en contact avec un truc hallucinogène et que je rêve ou un truc comme ça ! » Dit-elle en haussant les épaules. « Je me suis retrouvée dans un endroit tout noir avec des monstres, puis j’ai ce machin qui m’a permis de les vaincre qui est apparu par magie ! » Dit-elle en faisant apparaître sa clé géante de manière naturelle, comme si cela avait toujours fait partie de la chasseuse. « Et puis j’ai vaincu les méchants, j’ai passé une porte, et me voici ! »

Jane fit les gros yeux. Cela embarrasse Setsuka – jusqu’à ce que cette moue étrange se transforme en un grand sourire.

« Tu es une amie de Sora, alors ? Toi aussi tu es une porteuse de keyblade ! Tu tombes si bien, nous avons besoin de toi ! Les Sans-Cœurs sont revenus ! »

Au vue de l’air déconfit de l’étrangère, Jane compris qu’elle était perdue. Cette dernière lui expliqua alors ce qui suit :

« Tu n’as pas l’air de connaître Sora, comme c’est bizarre ! Peut-être que les élus de la keyblade ne se connaissent pas tous… » Dit-elle en réfléchissant à voix haute. « Ne t’inquiète pas, je vais t’expliquer ce que je sais. Il existe des élus de la keyblade, cette grande clé que tu tiens. Ceux avec le cœur pur ont une keyblade de lumière, comme la tienne. Cela vous permet d’éradiquer les créatures issues des ténèbres. Les Sans-Cœur, ce sont les petites créatures aux yeux jaunes que tu as vus, mais aussi toutes les bestioles dans le même genre. » Setsuka s’assied sur la large branche, toute ouïe. « Si j’ai bien compris, les élus sont appelés magiquement vers les lieux qu’ils doivent protéger. C’est pour ça que tu as été envoyé jusque chez nous ! » Celle-ci pris les mains de la göranienne dans les siennes sous le coup de l’excitation. « Sois la bienvenue dans notre jungle ! Il faut que je te présente à tout le monde, Tarzan va être fou de joie ! »

Toutes ces informations sont absolument farfelues. Setsuka ne peut pas s’empêcher de prendre la chose comme elle vient et de penser *Bon, ok ! C’est ma destinée ! C’est peut-être pour ça que je ne suis pas restée dans le monde des morts !* Cette capacité à toujours tout prendre du bon côté c’est du travail, mais ça marche !

« C’est super méga bizarre ! Mais je suis contente si je peux vous aider ! Et pour te répondre, mon père est un chimpanzé et ma mère une lamia. Mais mes géniteurs sont des saiyan. Pis ils ont tous des queues de singes comme moi. Je sais pas trop pourquoi, mais voilà ! »

Setsuka lui expliqua bien des choses sur sa vie tout en la suivant sur la route qui les mèneraient jusqu’au campement principal des singes.

« Je n'ai jamais entendu parlé du pays de Görana, mais ça a l'air FAN-TAS-TI-QUE !  » S'emballe Jane qui adore faire de nouvelles découvertes. « Comme il est bon de constater qu'il existe tant de mystères dans notre monde ! D'ailleurs, je me demande de quel pays viens Sora...  » S'interroge-t-elle en parlant "dans sa barbe".

Setsuka se demandait bien pourquoi cette nouvelle copine parle de "pays". Les règles qui régissent cet endroit sont sûrement différentes de là où l'autochtone vient. Elle ne souhaite pas semer la confusion en parlant de planètes et d'autres trucs comme ça, alors cette dernière fait la sourde oreille et laisse Jane dire qu'il s'agit d'un pays inconnu.


Setsuka
Setsuka
Saiyan
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 155
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1180

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Jungle Profonde  Empty
MessageSujet: Re: Jungle Profonde    Jungle Profonde  ClockDim 6 Fév 2022 - 8:45


Jungle Profonde


« Les amis, voici Setsuka ! Une porteuse de la keyblade ! Nous sommes sauvés ! » Clama Jane alors qu’ils arrivèrent dans une sorte de clairière protégée par la forêt.

« Ouaaaah… c’est magnifiiiiqueee ! » S’exclama Setsuka avec de grands yeux brillants.

Une multitude de gorilles éparpillés un peu partout regardaient avec curiosité la nouvelle arrivante.

« Salut ! Je suis nouvelle dans ce truc d’élu de la « kiblaide » mais je vais faire de mon mieux ! » Celle-ci fit les gestes appropriés en langage des signes pour bien se faire comprendre de tout le monde. Les singes en eurent l’air surpris.

Tarzan s’avança prudemment vers l’inconnue. Il la renifla et lança quelques regards à Jane, qui lui faisait « oui » de la tête comme pour lui dire de ne pas s’inquiéter. Setsuka se mit à glousser car il lui avait fait des chatouilles en touchant à sa queue de singe.

« Je suis Tarzan et voici ma famille. » Fit-il en montrant du bras les primates aux alentour. Il s’exprima en sonorité prononcées par les « singes primaires » ne pouvant pas parler le langage commun. Du coup, Setsuka s’adapta et lui répondit avec ces mêmes sons :

« Heureuse de vous connaître ! Mon papa, César est lui aussi un singe ! Moi ça me fait plaisir de croiser d’autres représentants de cette espèce ! Alors, qu’est-ce que je dois faire pour vous aider ? »

Tout le monde se lança des regards surpris.

« Tu sais parler notre langue ?! » S’étonna un petit gorille à la mèche rebelle. « Ben ça alors ! J’m’appelle Terk ! »

L’autochtone lui fit un grand sourire. « T’as du style ! J’adore ! » La flatte Setsuka.

« Bien sûr que je suis cool ! » Rétorque la concernée en passant sa main dans ses cheveux avec un sourire charmeur.

« Ooooh mais vous avez une queue de singe ! Comme c’est intéressant ! » S’extasie avec le même enthousiaste que Jane, tout à l’heure, un homme d’un certain âge. « Puis-je la toucher ? » Demande l’homme plein d’intérêt.

Le membre tant désiré se mit à frétiller et à onduler dans tous les sens. Setsuka se disait qu’après tout, elle aussi était animée par l’envie de savoir ! Pis c’est la première à harceler de question les gens d’autres espèces, normalement.

« Papa ! Laisse Setsuka tranquille, on va vous expliquer d’où elle vient et pourquoi elle a cette queue de singe ! » Dit la chercheuse en riant doucement. « C’est mon père, Archimède. Nous sommes fascinés par les primates et c’est pour les étudier que nous sommes venus ici, à la base. »

Celle-ci prit le bras de son géniteur qui suivi le mouvement sans demander son reste.

Un gorille prudent s’avança pour observer à son tour la nouvelle arrivée. Tarzan fit un sourire et annonça :

« Voici ma mère, Kala. »

La göranienne lui fit un signe de la tête pour la saluer, auquel le gorille femelle répondit par un sourire timide.

« Je sens ta bonté, Setsuka. Tu as la même aura que Sora. » Souligne-t-elle.

Sacré Sora ! Tout le monde en parle !

Un éléphant ne tarda pas à les rejoindre. Son petit nom est Tantor. Il avait l'air simple et gentil, c'est tout ce qu'aimait bien l'autochtone ! Ces gens sont formidables, pensait-elle.

Ainsi Jane, Tarzan et leurs amis expliquèrent à Setsuka la venue de Sora, de Donald et de Dingo. Comment ils les avaient aidés par le passé, et comment elle pourrait s’y prendre pour suivre leurs traces.

Ce soir-là, ils échangèrent sur leurs histoires respectives : Setsuka appris les épopées de Tarzan contre Sabor et contre ce monstre de Clayton !

Aussi, les jours qui suivirent, ils apprirent à se connaître tout en repérant des Sans-Cœur afin d’aider Setsuka à s’entraîner à les combattre – et à se préparer pour affronter le Mal à l’origine de leur venue.

Enfin... leurs journées n'étaient pas occupées seulement par cela, à vrai dire et-


« OUAIIIIIIIIS PLUS VITE TANTOOOOOOOOOOOOR !!! » Hurlaient en cœur Terk et Setsuka.


Le gigantesque pachyderme courrait à s’époumoner. Le bruit tonitruant de sa trompe fit s’envoler les oiseaux aux alentours. L’immense bestiole sauta dans le vide du haut d’un grand ravin, sous les éclats de rire de la guenon et de la saiyan.

Un énorme « PLOUUUUUUUUUUUUF ! » s’ensuivit, arrosant les autres éléphants déjà présents dans l’eau. « Aaaah… la jeunesse… » soupirait l’un d’entre eux avec un air ennuyé. « Ils ne sont pourtant plus des enfants… » Répondit un autre avec un air tout aussi peu engageant. Certains tiraient donc la tronche, et d’autres se mirent à rigoler. Fallait-il dire que Tantor « valait son pesant d’or » et qu’en plus il avait deux jeunes femmes fringantes sur le dos.

« C’ETAIT GEANT ! » S’exclame l’autochtone une fois revenue à la surface.

« T’as vu ça !! » Répondit Terk en secouant sa mèche crânienne touffue.

« On recommence quand vous voulez les amies ! » S’extasie à son tour Tantor.

Tarzan fit une bombe à son tour juste derrière eux, les submergeant à nouveau dans l’eau et provoquant de grandes vagues. Ils rirent de bon coeur aux éclats et se chamaillèrent gentiment dans ce milieu aquatique propice. Jane ne tarda pas à les rejoindre.

C’était un repos bien mérité après ces derniers jours. Entre les récits sur tous ces trucs de keyblade, de lumière, de ténèbres, de Clayton ce gros naze et tout ! Et puis les combats d’entraînements à la chaîne contre ces « Sans-Cœur », ça avait fatigué tout le monde !

Toutes ces histoires étaient rocambolesques, pour sûr ! Mais sa découverte de l’Univers 7 lui avait montré que bien des mondes existaient. Cependant, la chasseresse n’aurait jamais cru en visiter d’autres de son vivant : il y a déjà tellement à faire rien qu’avec les nombreuses planètes de son univers de base !

Ses nouveaux copains l’emmènent en repérage dans les coins les plus stratégiques de la jungle. Ils observèrent des Sans-Cœur et agirent de concert pour défaire ceux sur leur chemin. Ces petites choses prolifèrent à une vitesse ! Il semblerait qu’il faille défaire la personne qui a succombé aux ténèbres, car c’est cette personne qui attire les Sans-Cœur. Quelle histoire !

« J’ai parlé avec d’autres tribus de gorilles et des animaux de la jungle : Il paraît qu’un grand danger sévit à l’est. » Fit Tarzan en revenant d’une journée à la « pêche aux infos ».

« C’est ce que m’ont aussi dit des toucans tout à l’heure ! » S’exclame Jane qui, rentrée plus tôt, en avait profité pour commencer un croquis de Setsuka et de sa superbe queue de singe, pendant que son père avait prélevé un poil de la fourrure de la saiyan – avec son accord, bien sûr ! - pour le coller dans son ouvrage sur les différentes espèces de singes – oui, du coup, il classifiait Setsuka comme tel. Plus ou moins. « Hybride » semblait être un terme approprié.

« Reposons-nous bien ce soir et partons traquer cet imbécile qui menace notre jungle ! On va pas le laisser faire ! T’inquiète, Tantor et moi on gère. On va lui rentrer dans le lard, pas vrai ? ! » Ajoute Terk en donnant un coup de coude complice à son ami pachyderme.

« Oui oui oui ! Il va voir ce qu’il en coûte de faire du mal à notre jungle et à ses habitants ! » Acquiesce Tantor avec son air un peu à l’ouest habituel.

« Ouais ! Ensemble, on va y arriver, les amis ! » Ajoute Setsuka avec son enthousiasme habituel qui vient galvaniser et renforcer la détermination générale des troupes.

Ainsi, ils enquêtèrent les jours suivants pour trouver la personne responsable de cette situation. C’était difficile de trouver des indices, les créatures ténébreuses apparaissaient un peu partout sur l’île et il n’y avait pas de « bastion » ou de « campement » ennemi.

Ce n’est qu’au bout de plusieurs jours de recherche qu’ils tombèrent sur un début de piste : un babouin entraînait les autres à saccager les lieux de vie d’autres espèces pour se les approprier. Il était plus imposant que les autres, plus musclé, il s’imposait donc naturellement comme leader du groupe.

Ils découvrirent avec effroi que dans cette zone, les babouins avaient réduit en poussière des terres sur des kilomètres à la ronde, laissant des os et des carcasses derrière eux.

« Allons-y ! On va lui botter les fesses ! » S’exclame Setsuka d’un air confiant.





Dernière édition par Setsuka le Dim 13 Fév 2022 - 8:40, édité 1 fois
Setsuka
Setsuka
Saiyan
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 155
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1180

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Jungle Profonde  Empty
MessageSujet: Re: Jungle Profonde    Jungle Profonde  ClockDim 13 Fév 2022 - 8:40


Jungle Profonde


La motivation était au beau fixe. Tantor courrait à toute allure. Terk, Tarzan et Setsuka étaient sur son dos, car dans l’incapacité de voyager via les lianes dans le lieu qu’ils traversent actuellement. C’était un genre de savane devenu désertique. Même le point d’eau était plongé dans un parfait silence, alors qu’habituellement ils étaient très prisés.

« Qui a pu faire une telle atrocité… » marmonne Tarzan d’un air consterné.

« Y’en a qui ne manque pas d’air, ici ! Des zinzins prêts à tout pour s’approprier les territoires
des autres ça court les rues, Tarzan !
 » Dit à son tour Terk avec un air sombre.

« On ne peut pas réparer ce qui a été fait, mais on peut l’empêcher de continuer ! » Assure la
jeune saiyan d’un air sympathique mais déterminé.

Ils affrontèrent du « menu fretin » sur leur route, et mêmes quelques Sans-Cœur de « rang supérieur ». Mais rien qui ne puisse résister à leur fine équipe ! Lorsqu’ils arrivèrent enfin à remonter l’ensemble des traces du passage de la bande de babouins, ils se retrouvèrent dans une montagne rocheuse. Tout en haut se trouvait visiblement la tribu des responsables, qui étaient tous étrangement fagoté.

« C’est quoi ce machin visqueux sur leur fourrure ? » S’étonne Tantor en se grattant le sommet du crâne avec sa trompe.

« Berk ! On dirait une sorte de boue ! » Répond Terk avec un air dégoûté.

« C’est la même matière que sur les Sans-Cœur. Ils ont donc cédé leurs cœurs aux ténèbres… » Relève Tarzan avec un air mélancolique.

Ils échangèrent des regards silencieux quelques instants. Setsuka tape un grand coup dans le dos
de son ami humanoïde afin de lui remonter le moral.

« On va les purifier de ce truc ! » Encourage l’étrangère avec bravoure.

« Tu as raison, c’est la seule chose que l’on puisse faire de bien pour eux. » Convient Tarzan en lui rendant un sourire triste. « En avant ! »

Ils s’engouffrèrent dans la forêt environnante pour monter cette espèce de large et haute pente.
Sur le chemin, ils « rasèrent » les Sans-Cœur grâce à la course effrénée de Tantor et les interventions sur ses flancs de ses agiles compagnons.

Une fois en haut de la pente, ils découvrirent avec stupeur que les babouins étaient… beaucoup.
Vraiment. Plus d’une soixantaine, peut-être !

« Faut qu’on mette au point une stratégie. » Chuchote Terk. « Tantor et moi, on va foncer dans le camp et foutre le bazar. Comme ça une partie de ces babouins vont nous suivre et on se débrouillera pour les éliminer petit à petit en chemin. »

Le pachyderme glousse doucement en guise d’approbation.

« Oh oui ! On va leur montrer de quel bois se chauffe notre duo d’enfer ! » Ajoute-t-il.

« Tarzan, séparons-nous et éliminons le plus de ces babouins Sans-Cœur que possible. Si nous sommes avantagés dans les arbres, eux aussi. Alors restons à distance de la forêt pour nous battre. Au sol et sans point d’accroche, ils sont plus vulnérables je pense ! » Propose l’autochtone.

« Oui, battons-nous sur la pointe de cette montagne. Mais soyez prudents, ils ne sont pas de
grandes menaces seules, mais en groupe c’est une autre histoire.
 » Prévient Tarzan.

Les quatre amis se lancèrent des regards pour affirmer qu’ils sont prêts.

Aussitôt, Tantor avec Terk sur son dos s’élance et fonce tout droit dans le camp adverse. Il joue de ses pattes pour faire trembler le sol et attirer le maximum d’attention sur lui, pendant que Terk leur hurle :
« Eeeeeh les babouins ! Vous puuuuuez graaaaaveeeee ! Ouaiiiiis vous m’avez bien entendu bande de bouseux ! »

Alors les singes enragés montrent les crocs et se lancent à leur poursuite. Tantor s’élance pour redescendre la colline, ce qui lui donne davantage de vitesse. Terk de son côté leur fait des grimaces pour les énerver davantage, sous les rires aussi discrets que possible de Tarzan et Setsuka qui observaient la scène de loin jusqu’ici.

« En avant ! » Lance la göranienne.

Tarzan prit sa lance en mains et l’autochtone sa keyblade.

Les deux amis se lancent à leur tour dans la mêlée. Il reste un bon paquet d’ennemis, mais c’est gérable. Tarzan comme Setsuka se retrouvent encerclés et se lancent dans un ballet endiablé pour esquiver et donner le change à leurs adversaires respectifs. Claaac ! Un coup de keyblade sur le coin du museau, paf ! Un babouin de moins ! Shrrrrp ! Un coup de lance bien placé et l’ennemi disparaît ! Bim ! Un coup de keyblade dans le dos ! Et hop, la lance dans les fesses, ça pique !

Deux véritables arènes s’étaient créées et désenflaient progressivement. Les assauts combinés des babouins donnaient moult difficulté aux deux protagonistes. Cependant leur agilité leur permettait de se sortir de justesse des griffes de leurs assaillants. Tarzan soulevait avec sa lance sans mal des babouins qui virevoltaient dans les airs avant de s’écraser lamentablement au loin et disparaître. Setsuka tourbillonnait sur elle-même comme une sorte de toupie, faisant tomber à la renverse ses opposants.

Sans nul doute Tarzan était un guerrier aguerri. Setsuka faisait pâle figure sans ses pouvoirs habituels en sa possession. On notait cependant que la jeune fille arrivait à s’améliorer au fil du temps, déployant des nouvelles façons de manier son arme spéciale. C’était surtout grâce à sa vélocité que la sauvageonne arrive à survivre, toutefois.

« Personne ne peut contester ma supériorité ! » Tonne une voix roque. « Je suis OUK-OUK ! Le seul et unique souverain de ces terres ! »

Les babouins restant s’écartèrent. Un babouin déjà bien plus large et gros que ses congénères s’avance. Tarzan et Setsuka se lancent un regard. Les subordonnés de Ouk-Ouk viennent à lui et disparaissent en le faisant grossir, et grossir encore davantage… plus ils viennent « fusionner » avec ce dernier, plus il enfle comme une baudruche !

« Je vais briser votre doukacque ! »

Il commence à marteler le sol de ses poings anormaux, énormes, créant des ondes de choc qui balayent les deux amis.

Tarzan et Setsuka se relèvent rapidement, galvanisé par la situation. Il est urgent de mettre hors de nuire un tel monstre et chacun le sait.

Leur ennemi étant relativement puissant, chacun peine à parer ses coups. Il est difficile d’arriver à placer une quelconque offensive en retour tant qu’ils restent tous les deux en face de lui.

Tarzan prend les devants et le contourne, pendant que Setsuka fait en sorte que Ouk-Ouk reste focaliser sur celle-ci.

Des coups de lance furtifs viennent chatouiller le géant qui commence à s’agacer. La bave accumulée dans sa bouche commence à écumer. Setsuka lutte tant bien que mal mais commence à peiner sérieusement.

« Le sol ! » Crie Tarzan à son intention.

Il a une meilleure visu de ce qui se passe sur le terrain car il n’est pas la cible directe. Setsuka comprend furtivement que la pointe de la montagne où ils s’affrontent commence à avoir de sérieuses fissures. Elle menace de s’effondrer sous les martèlements des poings de Ouk-Ouk.

La göranienne recule le plus possible, se préparant à foncer sur un côté le plus vite possible pour ne pas tomber dans le vide avec l’amas de caillasse qui va bientôt se briser.

Quand les poings du singe gigantesque touchent à nouveau le sol, la pointe montagneuse se détache du reste, s’effrite et commence à s’écrouler. Setsuka plonge le plus vite possible pour échapper à cette course contre la montre mortelle. Cependant, Tarzan se jette à la gorge du monstre pour le contraindre à tomber dans le vide.

« TARZAN ! » S’écrie la saiyan dont le cœur pulse si vite. Elle fait immédiatement volte-face pour lui prêter secours, alors que l’éboulement prend de l’ampleur.

Ouk-Ouk tombe dans le vide en hurlant de toutes ses forces et Setsuka attrape de justesse le poignet de son ami.

« Setsuka, lâche mon bras ! C’est trop tard, on va tomber tous les deux ! » S’inquiète Tarzan.

« Ensemble ou rien ! » Répond la courageuse göranienne, qui tend son deuxième bras pour se maintenir à son ami.

Les deux protagonistes furent plongés dans le vide à leur tour. La petite saiyan avait beau faire de son mieux pour réussir à voler comme d’habitude, il lui était impossible de le faire dans ce monde.

Le duo hurle de terreur, accrochés l’un à l’autre et ne parvenant pas à fermés les yeux bien que tout ce vent dans leurs tronches leur colle des larmes. Plus le bas se rapproche, plus la fin est inévitable.

Pourtant !

°

« BRRRRRRRRRLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL ! »

°

Ce son de trompe assourdissant résonne au creux de la montagne. L’éléphant se fraie un chemin
autant que possible à travers les gravats qui lui pleuvent dessus.

« Tantor et Terk à la rescousse ! » S’exclame la guenon avec un air enjoué.

Réceptionné sur le dos du pachyderme, Tarzan et Setsuka n’en croient pas leurs yeux. Un large sourire et de gros yeux accompagnent leur réaction. Ils se jettent tous les deux sur Tantor et Terk à tour de rôle pour les enlacer.

« Eeeeh pas le temps pour ça ! Fonce, Tantor ! » Crie la fringante gorille.

Chacun aide à éviter les roches issues de l’éboulement autant que possible : Terk « conduit » Tantor en le tenant par les oreilles pour l’aider à se diriger pendant que Tarzan et Setsuka brisent les morceaux de cailloux qui les menacent.

« Eh ! C’est lui leur chef ?! » Hurle Tantor en voyant un énorme babouin au sol essayant de se relever.

Setsuka et Tarzan se lancent un regard paniqué : « Il n’est pas mort !? » s’étonnent-ils en cœur.

Mais à ce même moment, une énorme roche fini Ouk-Ouk en l’écrasant intégralement !

« Bien fait, gros nul ! » Nargue Terk en riant à gorge déployée.

« OuAAAAAahhhhh ! » Aboie soudainement la göranienne, dont la keyblade se met à briller. Un faisceau lumineux s’élance vers le ciel et semble fermer une sorte de… serrure ? « C’était quoi ce truuUuuuuuucccc !! » Fait-elle alors que Tarzan la rattrape alors que celle-ci avait failli tomber du dos de Tantor.

« C’est exactement comme Sora ! Tu as débarrassé notre monde des Sans-Cœur ! » Se réjouit l’homme de la jungle.

Les quatre compères arrivent tant bien que mal à s’extirper de cette délicate situation après plusieurs longues minutes de galère à craindre pour leurs vies.

« On a réussi ! » Fait Setsuka en levant ses deux bras en l’air.

« Tu l’as dit ma poule ! » Répond Terk en lui tapant dans la main.

« Bien joué les amis ! » Dit à son tour Tarzan en tapant dans l’autre main de l’autochtone.

« Vous nous avez sauvé la vie, merci ! Vous êtes vraiment un super duo vous deux ! » Les remercie la saiyan gaiement.

« T’as vu ça ! » Lance Terk en prenant une pose de « belle gosse ».

« C’est vrai, mais on est une équipe encore plus incroyable à nous quatre. » Souligne le pachyderme.

Ils ratissèrent les zones où ils avaient vu les Sans-Cœur se multiplier depuis le départ. Comme prévu, il n’y en avait plus.

Ils rentrèrent au campement des gorilles et fêtèrent leur réussite. Terk raconta toute leur épopée – tout en ajoutant quelques détails embellis sur les bords, ce qui fit éclater de rire Setsuka.

« Je ne sais pas trop ce que je suis supposée faire, maintenant. » Confie la saiyan un peu penaude à elle-même après s’être isolée pour marcher un peu dans la jungle.

« Si ma théorie est bonne jeune fille, je crois que Sora voyage entre plusieurs mondes. » Lui chuchote à voix basse le Prof Archimède. Celle-ci sursaute, ne s’attendant pas à ce qu’il y ait quelqu’un. « Je comprends que cette information soit particulièrement délicate, alors il ne faut pas que cette idée se répande ! Sinon, des personnes mal intentionnées pourraient vouloir envahir les autres mondes et faire des choses horribles. »

L’autochtone acquiesce de la tête.

« Ben alors je vais sûrement tomber sur une autre porte à un moment donné, comme pour quand je suis arrivée ici ! Parce que tout le monde croit que je viens d'un autre euh... "pays", mais pas du tout, comme tu l'as deviné, prof ! »

L’œil vif, le vieil homme lui fit un sourire.

« Oh à mon avis, ça ne saurait tarder, en effet ! En attendant, profitons du temps qu’il nous reste tous ensemble ! »

Ils retournèrent ensemble à la fiesta. Ainsi Jane et Archimède lui montrèrent l’ensemble de leurs croquis concernant les primates, Tarzan et Kala lui parlèrent de Kerchak et Setsuka joua avec les bébés gorilles à des jeux frivoles.

Le lendemain, la petite göranienne trouva une étrange porte translucide dans le tronc d’un arbre. L’autochtone informa simplement ses nouveaux amis qu’il était temps pour elle de partir et, après un au revoir qui n’avait rien de triste car ils se reverraient sans nul doute, la jeune fille traversa la porte qui lui était destinée.

°
°
°

Au loin, une personne vêtue d’un long manteau noir, encapuchonnée, semblait s’en satisfaire.


Contenu sponsorisé

Jungle Profonde  Empty
MessageSujet: Re: Jungle Profonde    Jungle Profonde  Clock
 
Jungle Profonde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La loi de la Jungle !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-