Le Deal du moment :
TCL C74 Series 55C743 – TV 55” 4K QLED 144 ...
Voir le deal
499 €

Partagez
 

 The enemy is here

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Démon
Féminin Age : 33
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 341
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

The enemy is here Empty
MessageSujet: The enemy is here   The enemy is here ClockLun 29 Nov 2021 - 13:57
Son esprit n’était jamais vide, en comparaison avec son cœur.

Ses yeux scrutaient minutieusement le dossier concernant ce fameux Scalio. Celui-ci, ainsi que deux autres personnes notables - Garou et Bardock - avaient été disculpés par Auros. La louve était accoutumée à devoir endosser la responsabilité de paraître le moins possible dépassée par les situations qui se présentent. Toutefois, il y a des questions évidentes à se poser dans cette histoire. Le dossier de l'ex-agent de police “faussement” criminel ne contient que des renseignements de surface - c’est à dire qu’il manque des éléments clés pour comprendre la teneur de ces évènements. Quel est son rapport avec le dénommé Garou, qui l’a entraîné dans une telle rage, pour commencer ?

La louve avait pris l’habitude de garder un paquet de cigarette plein dans l’une de ses poches. Lorsqu’elle se sentait en besoin de fumer pour compenser, machinalement sa main venait chercher l’objet de ses rêves. Cependant le pacson était toujours plein - signe que l’alpha ne fumait plus depuis quelques jours déjà. Au lieu donc de tirer une cigarette du paquet au moment où sa main venait tâtonner ce dernier, Narumi s’obligeait à essayer d’autres choses pour se contenir. Cette fois-ci, la guerrière déposa des écouteurs sans fil dans le creux de ses oreilles et lança un album musical susceptible de la faire souffler un peu.

Il va falloir que tu éclaircisses tout ça toi-même, Scalio.” Marmonnait-elle avant de refermer le dossier d’un air préoccupé.

Alors que Narumi s’apprêtait à faire une ronde avant de s’accorder enfin une sieste - plus qu’une nuit complète, étant donné que celle-ci n’en faisait plus depuis des années - en regardant par la grande baie entièrement vitrée de son bureau qui donnait une sorte de 360° sur à peu près toute la structure, cette dernière croisa le regard d’un loup-garou.

Il ne lui était pas familier. Cependant il était bel et bien en forme de bête - ce que ne faisaient généralement pas les personnes atteintes de lycanthropie pour ne pas effrayer les autres terriens -, à attendre sagement devant l’entrée principale du bâtiment militaire. Ses yeux se plissèrent en un rictus méfiant et la cheffe ne tarda pas à sortir pour accueillir cet étranger.

Lorsque la combattante fit face à son congénère, celle-ci le salua d’un geste de la tête.

Je peux t’aider ?” Dit-elle sans cacher ses soupçons.

Celui-ci eut un sourire mauvais en guise de réponse.

Narumi Karuzaki, je vous remets par la présente,” dit-il en lui tendant une pierre gravée.”Une obligation de vous rendre à l’ordalie afin d’affronter le chef du clan susmentionné sur le tribut.

Un loup-garou qui en vouvoie un autre est généralement de mauvaise augure, de toute façon. La louve tendit la main pour réceptionner l’objet en question. Une ronce entortillée était sculptée. Ses doigts se resserraient sévèrement contre la roche alors que son interlocuteur poursuivait :

Les motifs du duel mentionnés sont divers : -Il considère que votre refus de participer à la période de reproduction des alpha depuis une dizaine d’années est un grave manque de respect en plus de mettre en péril notre race. -Le chef de clan pense également que votre siège à l’assemblée des clans est une erreur, parce que vous pensez aux terriens en priorité mais pas spécifiquement aux loup-garous. -Ce dernier a aussi souligné le fait que vous n’aviez jamais considéré que les loup-garous étaient une variante plus évoluée des terriens et que, par conséquent, ils devraient les dirigés, pas être leurs égaux. Je cite : “par sa faute les nôtres ont dû se cacher pendant des décennies dans les montagnes, le temps que ces idiots faibles d’esprits de terriens inférieurs nous acceptent tout en massacrant nos petits qu’ils croisaient dans les forêts uniquement par peur de l’inconnu.”

Narumi ne le coupa pas une seule fois. Cette dernière avait, au contraire, écouté avec attention les griefs qui lui incombaient. Ce chef de clan ne lui était pas inconnu puisque celui-ci avait aussi une voie au conseil de leur espèce qui se tenait à peu près tous les quatre mois.

Je te remercie d’avoir fait le déplacement. Quand se déroulera l’ordalie ?” Dit-elle sans émotion visible sur le visage.

Ce dernier se racla la gorge, visiblement déconfit qu’elle ne le soit pas :

Q-quand vous êtes disponible. Votre adversaire se tient à votre entière disposition.

Bien, alors je te suis.” Répondit-elle du tac-au-tac tout en gardant la pierre taillée sans sa main.

Son semblable haussa les épaules, l’air de dire que son choix était stupide parce que la concernée ne s’était visiblement pas reposée et qu’il était tard. Ils parcourent ensemble les toits de la ville en sautant avec leur vélocité hors du commun. Une fois dans la forêt, son compagnon l’emmena jusqu’à un chantier dégagé et isolé.

Attendez ici, je vais chercher Drekta.

Narumi restait droite comme un i, debout au milieu de la parcelle de terre. Celle-ci s’abandonna quelques instants à ses sens : la forêt était indubitablement perturbée. Car elle savait ce qui se tramait ici. Leur Mère à tous, la Nature, allait pleurer la perte d’un de ses enfants ce soir. La louve tenta d’effleurer du bout de son esprit celui de sa génitrice pour la réconforter - sans lui mentir en lui disant que tout irait bien mieux qu’elle ne le pensait. Parce que la louve connaissait très bien le caractère de Drekta, cheffe du clan Agorne.

Quand la duelliste arriva, celle-ci était déjà dans sa forme bestiale, à l’instar du messager qu’elle avait envoyé à la militaire. D’ailleurs, une quinzaine de gens de son clan l’accompagnait. Cela n’avait rien d’étrange. Personne n’allait intervenir durant le duel au risque d’offenser les traditions. Ils étaient là en tant qu’observateur.


Narumi, contente que tu sois venue trouver ta mort aussi rapidement.” Commença à railler son opposante en crachant par terre d’un air dédaigneux. “Ton règne mollasson touche à sa fin. Tu influences les autres chefs de clan depuis trop longtemps avec tes histoires de paix et d’intégration. Avec tes idées pacifistes, tu n’as fait qu’asservir notre race, comme nous étions les esclaves de ce monstre d’Alucard et son Empire Vampirique, maintenant nous sommes de bons petits chiens qui marchons main dans la main avec nos pairs terriens. Pourtant nous sommes issus d’une mutation, nous ! Une mutation grandiose qui fait de nous des êtres supérieurs. Nous sommes fait pour gouverner et tu ne veux pas l’entendre.

Elle marqua une pause pour laisser le temps à la louve d’assimiler et de répondre. Il y eut pour seule objection un silence morbide de la part de sa cible.

Pfffa ! Je me doutais que tu n'aurais rien à dire. Tu sais que je dis la vérité au fond de toi. Il n’est pas trop tard pour que tu légitime ma cause et que tu nous rejoigne. Ce n’est qu’une question de temps avant que mon clan ne prenne l’ascendant sur les autres clans. Nous avons un chaman qui sait se montrer très… persuasif. Quand ce sera fait, nous les convaincrons d’attaquer le pouvoir terrien en place.” Tonna t-elle en serrant un poing rageur.

Alors les rumeurs sont avérées. Votre chaman est en communion avec le pouvoir du Chaos. Il rentre dans les esprits de ses congénères pour instiller des idées et les faire grossir. C’est en tout point semblable à la manipulation mentale que nous faisait subir les vampires.” Rétorquait la louve en gardant un calme qui ne lui ressemblait pas.

COMMENT OSES-TU NOUS COMPARER AUX MONSTRES QUI NOUS ONT FAIT ESCLAVES ?!” beuglait Drekta en laissant exploser sa haine. “Je ne fais qu’ouvrir les yeux à ceux que tu as endormi avec tes bonnes idées toutes belles et bien gentilles ! J’ai dû usé de magie encore plus... puissante sur les gens de mon clan pour qu’ils obéissent… Leur libre arbitre ne signifie rien, nôtre cause est plus importante que tout ! Maintenant je vais t’écraser sans le moindre remord ! T’es qu’une putain d’hérétique à la botte des terriens inférieurs ! Regardes-toi avec ta forme humaine ridicule ! Tu as beau être musclée et toute pimpante, moi je crois que t’es devenue sénile et flasque dans ta VRAIE forme, celle que l’on ne devrait pas cacher, bordel ! C’est quand même une honte que de devoir adopter une forme humaine pour ne pas effrayer ceux qui ne sont pas atteint de lycanthropie ! Une insulte à notre dignité !

Narumi se contenta de se mettre en garde. Un feu grandissant brûlait dans ses yeux, au même titre que dans ceux de son ennemi. Les témoins de l’ordalie se placèrent en cercle autour des deux femmes. Le duel débuta au moment où le signal fut donné par l’intendant du clan Agorne.

Drekta fonça comme un bélier sur son adversaire : sa vélocité et sa puissance d'impact était plus qu’impressionnante. Cette dernière éclata l’arcade de Narumi contre ses phalanges, autant dire que le premier coup n’était pas du chiqué. La militaire se contentait d’encaisser ou d’esquiver les bourrades qui lui étaient destinées. Fallait-il dire que, visiblement, l’alpha ne pouvait pas vraiment faire autre chose que d’être sur la défensive tant les capacités de son concurrent la surpassait.

Un coup de crâne fit saigner son nez à outrance, jusqu’à éclabousser le visage de son opposante. On entendit certaines de ses côtes se briser dans sa carcasse alors que le genou de son adversaire s’enfonçait dans celles-ci, sous les “Ooooh!” à la fois indignés et excités du public. La louve arrivait à se sortir de situations critiques grâce à des projections bien placées pour dégager son challenger, mais l’écart se creusait de minute en minute. Narumi lui faisait de bons dégâts et pouvait se défendre, mais à la longue elle ne tiendrait pas. Drekta était une combattante vétérante après tout...

IDIOTE ! TRANSFORMES-TOI !” aboya Drekta en la harcelant avec ses assauts violents.

Le regard de Narumi devint glacial.

N’oublies pas que c’est toi qui me l’a demandé.

The enemy is here Werewo10

C’est à ce moment précis, alors que la forme bestiale de Narumi se dévoilait, que sa main attrapa le visage de Drekta. Le cri puissant et enivrant de l’alpha créa une bourrasque et se répercuta à des kilomètres à la ronde. Les animaux reconnaissaient son cri particulier. Au vue de l’intonation du hurlement surpuissant du Loup Ancestral - l’un des titres de Narumi, pour faire court - les animaux comprirent qu’ils devaient se cacher. Une telle rage émanait de la bête qu’elle était largement perceptible par chacun. D’ailleurs, la majorité des observateurs se mirent à genoux, complètement subjugués et secoués par l’autorité et la puissance de Narumi.

Cette rage et cette profonde tristesse, c'était eux qui la créaient. Ces extrémistes qui détruisaient tout sans distinction. Narumi était épuisée, tellement fatiguée de devoir se confronter à ces personnes inhumaines. Pourtant quelqu'un devait les anéantir. On ne pouvait laisser en vie des gens comme eux.

La poigne de la militaire était d’une telle brutalité que les zygomatiques de son adversaire se brisèrent contre la pulpe de ses doigts.

PAR TA FAUTE JE VAIS DEVOIR DECIMER TON CLAN !” Rugit Narumi dans un excès de colère qui sortit enfin de ses entrailles. Des larmes jaillirent subitement de ses yeux figés dans une intense folie.  “COMMENT PEUX-TU NE PAS VOIR QUE LA HAINE ENGENDRE LA HAINE ? SI LES NÔTRES N’AVAIENT PAS MONTRÉS À NOS FRÈRES TERRIENS QU’ILS N’AVAIENT PAS A NOUS CRAINDRE, QUE NOUS SOMMES TOUS TERRIENS, MUTATION OU PAS - ALORS NOUS SERIONS CONDAMNÉS À UNE GUERRE ÉTERNELLE CONTRE NOTRE PROPRE RACE !

Les gémissements de profonde douleur de son adversaire étaient étouffés par la main monstrueuse qui couvrait son visage. Drekta repoussa l’alpha avec la force de son propre courroux. Sa trogne était repliée contre elle-même, une sorte de Picasso vivant. Malgré ses difficultés pour s’exprimer correctement, l’animosité qui régnait ici était tellement exacerbée que cela leur faisait conjointement outrepasser la souffrance physique.

CE N’EST PAS MOI QUI AI SERVI UNE ENFLURE SOUS COUVERT DE SENTIMENTS STUPIDES ! TU AS MIS DE CÔTÉ LES TIENS POUR TE FAIRE TRINGLER PAR CE MONSTRE DE SK ! QUELLE GLOIRE Y A-T-IL QUAND ON SE LAISSE AVEUGLER PAR UNE ÉMOTION AUSSI PRIMAIRE ?!” Mugit en retour la cheffe de clan.

Les crocs affreusement affûtés de la militaire s’enfoncèrent dans l’avant-bras de Drekta. En un mouvement brusque de la tête, Narumi arracha les tissus qui maintenaient son membre en place. La victime hurla à la mort, à la fois terrifiée par la force suprême de son ennemi mais aussi par la vue de sa patte qui lui avait été ôtée avec tant de violence. Le pire, c’est que Narumi n’en avait pas fini.

Les griffes de la militaire pénétrèrent dans les côtes de son opposante. Ses doigts griffus s’introduisaient de plus en plus à l’intérieur du corps de l’agressée, laissant des couches des différents dermes sous ses ongles acérés. Lorsque sa gigantesque patte pu s’enrouler autour de deux de ses côtes, elle tira d’un coup sec pour les faire sortir du buste de la duelliste.

Cette dernière tomba à la renverse en vociférant moultes phrases injurieuses à l’encontre de l’alpha. Narumi, qui surplombait de tout son long sa concurrente, écrasa dans la paume de sa main les côtes retirées avec toujours cette rage qui déformait et rendait plus terrible encore son apparence, malgré les larmes qui s’accumulaient aux coins de ses yeux. Plusieurs témoins de l’ordalie, en plus de demeurer genoux à terre, pleuraient et demandaient pardon.

ALLEZ ! TUE MOI ! ET PORTE LE FARDEAU DE MES PAROLES TANT QUE TU VIVRAS !!! PUTAIN DE MONSTRE !” Beuglait le monstre à terre bien que l’ardeur de son tourment était visible.

Le torse inhumain de Narumi se gonfla subitement, et l’instant d’après son poing s’écrasa contre le haut de la figure de Drekta. La zone touchée venait d’exploser contre le sol, répandant cervelle et autres joyeusetés. La louve continua d’enchaîner les coups de poing dans le cadavre de la concernée sous un excès de colère incontrôlable. Ses yeux vitreux ne laissaient rien transparaître d’autre que toute cette haine accumulée par les évènements récents et qui ressortait en partie en ce jour. Autant dire qu’il ne restait qu’une bouillie indescriptible de Drekta du clan Agorne.

Losque le monstre se releva, les témoins se mirent à trembler deux fois plus. Certains s’étaient fait dessus, ce qui n’avait rien d’illogique devant la scène immorale qui s’était produite.

Où est le chaman ?” Questionna de sa voix caverneuse Narumi, dont la fourrure était en quasi-totalité recouverte par du sang.

Personne n’hésita à le pointer du doigt si cela pouvait faire en sorte qu’ils soient épargnés.

Le magicien se recroquevilla instantanément sur lui-même. Il se mit à reculer machinalement en balbutiant des “non !... je vous en prie, non… je n’ai fait qu’obéir !”. Comme un vieux magnétophone usé, il répétait sans cesse la même chose. Voir le Loup Ancestral le regarder droit dans les yeux avec cet air de fou furieux ne l’aidait pas à demeurer sain d’esprit de toute évidence.

Lève ton sort.” Siffla entre ses dents pointues et menaçante la louve qui était à deux doigts de repartir dans une folie meurtrière.

J-j-j-je p-p-peux l-l-le retirer su-sur c-certains…oui-oui-oui, c-c’est bon, c’est bon Loup Ancestral ! oui-oui !

Les personnes des autres clans ciblé par son sort afin de créer en eux une envie irrésistible de se joindre à leur rébellion cessa d’exister.

Et les autres ?” Questionna la bête effrayante.

Non..non… soyez clément…” commençait à répondre le chaman. “J-j-je… im-impossible... Ils...j’-j’ai eff...acé leur lib-r-re arbitre…ce..ce sont… co-m-m-m--m--e…. pan..tins… je… ne.. les contrôlent mê-m-m-e plus… der-dernière fois… cann...canni...balisme...meurtr...es...”

PUTAIN !” Rageait le Loup Ancestral. C’était extrêmement rare de le voir sortir des grossièretés, mais le contexte s’y prêtait largement. Ce dernier tentait de contenir le liquide lacrymal dont la densité croissait. Il se détourna quelques instants du chaman comme pour reprendre contenance avant de se lancer dans l’inévitable. C’était bien ce que la louve craignait. Voilà ce qu’il en coûtait quand un chaman fricotait avec les énergies du Chaos : les répercussions de ces sorts étaient irréversibles et horribles.

Pendant quelques longues secondes, Narumi n’entendait plus aucun son. Juste ses pensées. Et le son de la voix de Mère Nature qui sanglotait. Cette constatation brisa en miettes ce qui restait de son cœur à ce moment-là. Mais il n’y avait pas d’alternative.

Brusquement, l’Alpha fit volte-face et tua sur le coup le chaman. Avec une vitesse sans égale, le monstre en fit de même avec le reste du clan présent ici. Le sol s’ouvrit pour récupérer leurs dépouilles, mais, la nature n’eut pas le temps de faire son office. Leurs restes prirent feu précipitamment, sous l’air éberlué du Loup Ancestral.

C’était là la corruption du Chaos. Leurs âmes étaient condamnés à lui appartenir, même dans la mort. Ce n'était pas la première fois qu'elle voyait cela.

Narumi pris une nouvelle grande inspiration pour ne pas perdre définitivement les pédales, alors… qu’il lui restait tout un clan à tuer. Des congénères à exterminer parce que leur chef de clan avait décidé de les vendre à des forces qui les dépassaient tous.

Elle serra les dents si fort que du sang commença à dégouliner de sa mâchoire. Son regard se durcit, et son coeur aussi. Est-ce que ce cauchemar allait un jour s’arrêter ? N’avait-elle pas assez traversé de choses odieuses et hideuses à travers ses neuf cent cinquante-quatre années de vie ?...

...Quelle question rhétorique.







Quelques heures plus tard, alors qu’il était presque l’aube, Narumi était de retour à Satan-City. Assise sur le toit du bâtiment principal de l’armée, elle avait repris sa forme humaine. Tout ce sang sur ses vêtements et son corps avait séché. Son regard était figé dans une expression de profond choc et sa carcasse était secouée de spasmes. Plus légers qu’à l’accoutumé, semble t-il. La tachycardie se calmait à peine. L’alpha avait un mental foutrement solide pour réussir à accepter, plus ou moins et aussi rapidement, ce qui s’était déroulé en cette nuit d’enfer. Mais voir les choses en face et avancer était l’un de ses crédo.

...Narumi ? Que fais-tu ici ?” L’interpella une voix masculine familière. “Tu… ça va aller ?” Questionna t-il directement en observant le piteux état général qui était le sien et toute cette sève vermeil qui jonchait son être.

J’ai réfléchi à ce que tu m’as dit durant notre dernière séance psy. Je crois que tu as raison : ça ne me ferait pas de mal d’être moins exigeante envers moi-même. Et je crois que je suis prête à accepter que des personnes peuvent me plaire.” Répondit-elle.

Alex Louis Armstrong était l’un des maréchal de l’armée, mais aussi l’un des psychologues en charge de suivre les militaires. Ce dernier suivait Narumi depuis belles lurettes. Cette femme combattait des états de dépression qui revenaient et s’en allaient subreptisement sans cesse. Ce dernier déglutit avec difficulté face à cette réponse qui se voulait être un changement de sujet radical. Cependant il ne voyait pas l’intérêt de la forcer à parler de ce qu’elle ne voulait pas aborder.

La plupart des gens qui rencontraient Alex Louis Armstrong étaient impressionnés par sa musculature gargantuesque et sa classe au moins aussi grande. Il traçait automatiquement des sourires sur le visage de ceux qui le rencontraient et était de très bon conseil d’une manière générale. En plus d’être une personne empathique capable de discerner les soucis des autres et de les aider à trouver des solutions pour ouvrir les yeux puis les surmonter, c’était également un véritable génie en matière de gestion des ressources au sein de l’armée.

Le maréchal Armstrong, qui faisait donc une ronde, mis un frein dans celle-ci afin de prendre un moment pour s’asseoir à côté de la cheffe des armées.

Je suis content que ces questions aient fait leur chemin dans ta tête. Sois toi-même autant que possible. Tu as un rôle à tenir, mais tu es aussi une mortelle. On ne peut répondre à aucun idéal parfaitement. On ne peut que faire de notre mieux pour être quelqu’un de bien. Il est temps que tu fasses des choses qui te plaisent, au lieu de te brider constamment !” Il lui tapota gentiment l’épaule. Il savait son aversion pour les contacts physiques, cependant elle en avait bien besoin en ce moment. “Tu fais tout ce qui est en ton pouvoir pour ton peuple. Il y aura toujours des gens pour pointer du doigt la moindre petite faille, parce que le cœur des humains est jaloux et belliqueux par essence. Mais !” Dit-il en levant sa main et en faisant un signe de pouce vers sa semblable. “Tu brille, Narumi ! Tu fais partie de ces personnes qui tirent les autres vers le haut ! Continues sur ce chemin, mais arrête d’enfouir tes désirs. Il faut les vivre, car cela t'apportera satisfaction et tu brilleras d'autant plus de milles feux, comme moi !The enemy is here 5431_s10  Et arrête de croire que tes attirances pour des personnes sont impures. La sexualité n’est pas une tare !

Des petites étoiles apparaissaient autour du visage confiant et serein d’Alex, accentuant le côté sain de cet homme singulier. Le regard de la louve qui, jusqu’ici était bloqué vers le lointain, se dévérouilla. Celle-ci eut un sourire soulagé et chaleureux en regardant son coéquipier.

Tu as raison sur toute la ligne. Je dois profiter de ce que j’ai... La vie est déjà assez terrible pour que je me complique encore plus les choses.” Affirmait-elle alors que son souffle se faisait de plus en plus lent, signe qu’elle revenait vraiment à la réalité.

Celui-ci hocha de la tête pour lui signifier qu’il était d’accord.

D’ailleurs, je pense que tu devrais faire un tour dans les laboratoires de Queen Nemor. Ils ont développé une nouvelle machine dont le principe pourrait t’intéresser. Ils ont synthétisé l’épice qu'utilisait la lignée des Boss Stinger pour leur rendre hommage. C’est une sorte de nouvelle thérapie qu’ils adaptent en fonction des patients, ça peut valoir le coup de se renseigner.” Ce dernier lui transmis semble t-il via un appareil connecté à son bras les informations nécessaires.

Expérimenter de possibles nouvelles thérapies ne me ferait pas de mal. J’y jetterai un oeil.” Conclut-elle en le remerciant.

Enfin, Alex se redressa. Il jeta un dernier coup d’oeil à l’horizon : le soleil se levait enfin.

Au fait, Razor Hughes et son escorte t’attendent dans ton bureau. Passe dans ma chambre pour prendre une douche, je te ferai apporter des affaires.” Lui dit-il en prenant une pose pour mettre en avant ses muscles et ainsi lui transmettre que “tout irait comme sur des roulettes !”

D’abord, elle fit les gros yeux. Heureusement, le comportement particulier d’Alex la fit rire doucement. C’était ça, la vie. Un enchaînement des extrêmes, bien souvent. Des choses terribles et des choses d’une infinie douceur. Une tempête qui ne s’arrêtait jamais. C’était la vie de Narumi Karuzaki.

A son tour, la louve se leva. La cheffe écouta les recommandations de son maréchal et se rendit dans sa chambre pour se laver. Le sang mit un temps certain à partir. L’alpha avait frotté avec acharnement et, enfin, comme un mauvais souvenir, le liquide infernal s’en était allé. Elle n’avait pas de temps supplémentaire pour se lamenter sur les récents évènements et sur son sort.

Une tenue officielle l’attendait sur le canapé. Il y avait également une puce à intégrer directement sur son lobe cérébral. Cet appareil servait à traduire certaines langues spécifiques et répertoriées pour les peuples qui ne parlaient pas la langue basique de l’univers. Ceux qui parlaient dans une autre langue que le basique avaient eux-aussi des puces de traduction pour comprendre le langage basique et les autres langues particulières, bien sûr. La louve l’enfila rapidement, attacha ses cheveux et se rendit dans son bureau sans plus attendre.

Razor Hughes, grand champion de MMA mondial, ouvrit grand ses bras en la voyant arriver. Son escorte personnelle n’était pas là pour la décoration, bien que Razor les dépasse largement en hauteur et en largeur - c’était un champion du combat rapproché uniquement. Son manager était également toujours présent lors de ses déplacements.

Ti zwazo mwen ! Men ou anfen !” Il lui voua un sourire fraternel non dissimulé auquel Narumi lui répondit naturellement. Sa visite lui changeait les idées.
(Mon petit oiseau ! te voilà enfin !)

Il la souleva de terre pour la serrer contre lui. Cette dernière demeura neutre malgré le ridicule manifeste de la situation. Lorsqu’il daigna la reposer à terre, la louve lui proposa de s’asseoir et de boire un verre - et à ses hommes aussi.

Je suis ravie de te revoir, Razor. Comment vont tes filles ?

Yo deja rive nan travay la. Ou dwe vin kote mwen. Mwen vle yo rankontre zanmi mwen depi lontan ak advèsè mwen an. Felisitasyon pou viktwa ou ane sa a nan chanpyona fanm yo !
(Elles sont déjà des athlètes à la hauteur. Il faut que tu viennes chez moi. Je veux qu'elles rencontrent mon amie de longue date et ma future adversaire. Félicitations pour ta victoire cette année au championnat féminin !) Dit-il en s’asseyant confortablement au fond de son siège, levant son verre d’eau pétillante - puisqu’il ne boit ni soda ni alcool pour ne pas dégrader sa diète très stricte.

En effet, Narumi participe chaque année au championnat mondial de MMA depuis une quinzaine d’années. L’année 1021 marque enfin sa première victoire à ce championnat - elle a donc le titre officiel de championne mondiale de MMA féminin. Ce qui lui donne un droit d’accès à une autre catégorie de MMA qui se joue également en mondial. Il s’agit de la catégorie “MMA champions : combat en duo”. Les matchs se jouent en duo. Vous pouvez avoir des équipes de deux femmes, de deux hommes ou mixte, peu importe. L’un des deux coéquipiers doit obligatoirement avoir eu au moins une fois le titre de champion d’un tournoi de MMA. C’est du 2 v 2 constant sur le ring.

Alors tu es venu car tu sais que je cherche un partenaire pour m’accompagner au championnat de MMA en combat duo. Je comprends. Je n’ai pas encore trouvé de partenaire pour être honnête, mais j’y réfléchis.

Spoiler:

Razor Hughes du haut de ses deux mètres pour cent dix kilos de muscles allait être difficile à vaincre. Ce n’était pas qu’une question de physique, mais de technique. Il y avait une réglementation stricte au niveau des implants pour augmenter ses capacités, et le champion créole en était bardé. Que des choix judicieux qui se greffaient parfaitement à ses compétences. Il n’était pas champion en titre de MMA masculin depuis sept ans d'affilée pour rien !

Mwen vin pase tan tou sou bèl planèt ou a. Avèk ou, si ou gen tan apre obligasyon ou yo. Mwen ta renmen patnè w, men ou konnen mwen deja gen yon koekipye. Mwen kontan rankontre ou nan bag la, finalman !
(Je suis aussi venue pour passer du temps sur votre magnifique planète. Avec toi, si tu as du temps après tes obligations. J'aurai aimé être ton partenaire, mais tu sais que j'ai déjà un coéquipier. Je suis surexcité à l'idée de te rencontrer sur le ring, enfin !)

Razor et Narumi se connaissaient depuis une vingtaine d’années. Il est originaire de la planète Cyber, où la technologie est particulièrement avancée. Pour autant, le prix à payer pour cette technologie de pointe a été la nature. Elle est quasiment inexistante sur la planète Cyber. Il n’y a que de très grandes villes divisées en quartier délimités strictement entre les divers gang de cultures différentes. Le gang de Razor Hughes, dont il est l’un des représentants au vue de sa notoriété mondiale dans le sport, s’appelle les Voodoo Boys. Ils sont très patriotiques et isolationnistes - ils ne font pas confiance à ceux qui ne sont pas de leur culture et de leur gang, tout du moins en principe. Ils se marient entre personnes de la même ethnie uniquement, pour préserver leur héritage.

Tu as bien fait de venir, ta présence va me faire le plus grand bien. Tu peux participer aux entraînements de notre armée si tu le souhaites, et même en mener exceptionnellement comme les dernières fois où tu m’a rendu visite. Je te réserve mes soirées pour que nous perfectionnons ensemble nos techniques sur le ring.

Ils levèrent leur verre une fois de plus avec un sourire complice aux lèvres. Ces deux-là avaient eu respectivement des sentiments l’un pour l’autre à une époque reculée. Razor ne pouvait cependant pas être le compagnon d’une femme n’étant pas de sa culture, et Narumi le savait. Ils avaient donc transformer cette émotion en une glorieuse relation de soutien mutuel, et c’était de cet optimisme combatif dont Razor faisait constamment preuve dont la louve avait besoin en ce moment. Pour s’en inspirer et se remettre sur les rails de cette vie qui ne cessait de mettre sa santé mentale à l’épreuve.

Mais jamais elle n’abandonnerait.
 
The enemy is here
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-