-29%
Le deal à ne pas rater :
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur congélateur bas – 338L
352.99 € 499.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un Chiffre et une Ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zer0
Zer0
MJ
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 438
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Projecti0n Etherée • Rech4rge • Ch0c
Techniques 3/combat : Vél0cité • Disjoncti0n
Techniques 1/combat : Mement0 M0ri

Un Chiffre et une Ombre Empty
MessageSujet: Un Chiffre et une Ombre   Un Chiffre et une Ombre ClockDim 29 Aoû 2021 - 18:25
Chambre 404, au quatrième étage du quatrième hôtel de la zone ; voilà une coïncidence relativement amusante lorsqu'on savait que l’assassin dénommé "Quatre" en avait fait ses quartiers personnels après un ensemble de contrats réussis. Ce fut en revanche le hasard qui voulut qu'un autre tueur à gages que lui soit situé à très exactement quatre mètres de ce même repaire, dans l’inertie la plus complète, comme pour s’assurer que l’endroit était bel et bien vide de la présence de son ancien occupant.



Quelques secondes s’écoulèrent avant que le Nombre se décide à passer le pas de la porte, pénétrant à l’intérieur sans plus tarder. Comme si le temps ne s’était jamais écoulé depuis sa dernière venue, son agencement n’avait pas bougé d’un seul centimètre, rangé dans la même disposition que celle qu’il avait observé depuis la lunette de son fusil de précision, à la recherche de son locataire de l’époque. L’absence de ce dernier semblait indiquer que le lieu était désormais à l’abandon : il procéda donc à la fouille de ses moindres recoins, sans se soucier d’être remarqué dans un premier temps. Il savait que sa combinaison et son anatomie un peu particulière avaient probablement dû attirer une attention indésirable, un regard méfiant, des murmures précipités — peu importe, cela sera sans incidence sur la qualité de son travail. Les assassins étaient censés se fondre dans la foule en toutes circonstances, mais il lui arrivait de sacrifier sa discrétion pour répandre l’incertitude dans la perception de ses adversaires. Rien ne faisait plus peur que ce qui ne pouvait être compris. La plupart des gens ne vivent pas suffisamment longtemps pour savoir qui — ou quoi — il est, de toute façon.

" . . . "

Son regard se posa sur les meubles charmants, sur les lampes à peine poussiéreuses, sur la lumière éblouissante de la fin de matinée. Les tiroirs ne contenaient rien d’autres que quelques prospectus touristiques laissés à la disposition de la clientèle, énumérant les mérites des plus grands restaurants ou encore des milliers de boutiques du centre commercial. Un paquet de croquettes pour chien et sa gamelle assortie avaient été disposés non loin de la fenêtre, mais l’absence du chien en question demeurait intrigante malgré les quelques miettes qui parsemaient la tapisserie brodée posée à même le sol. Même le parfum légèrement opiacé qui embaumait autrefois la pièce s’était dissipé, comme si les murs en avaient absorbé la substance. La forme du fauteuil en velours rouge était bien trop intacte, comme s’il n’avait absorbé le poids d’aucun corps dans son adossement confortable.

Sans aucun doute, le Chiffre n’était plus dans les environs.
Mais s’était-il trouvé là pour commencer ? Ensuite, où s’en était-il allé ?
Et avait-il gardé sur lui ce qu’il avait dérobé au Nombre lorsqu’il avait rencontré ?


Voilà qui était embarrassant. Son propre enregistreur ECHO contenait des informations plutôt importantes, notamment des renseignements utiles à ses missions futures et le résultat de nombreuses heures de recherches sur une quantité de données variées. Non seulement cela, mais également un message enregistré qui pourrait s’avérer compromettant une fois remis entre de mauvaises mains et écouté par de mauvaises oreilles — pour ne pas nommer l’insupportable mégalomane qui les possédait. Laisser un quelconque avantage à ses ennemis n'était pas dans son habitude, surtout lorsque cela touchait à son intégrité.  

Les dossiers contenus dans le LAVALEAKS.zip, qu’il avait eu l’opportunité de visionner peu après son retour sur Dosätz, n’étaient guère à son avantage : le despote à la tête de l’Empire Cold n’était plus, abrogeant de facto le contrat qui les associaient et les informations qui lui étaient promises dans la foulée. Un retour à zéro dont le tueur à gages se serait dispensé.

Mais cela était sans importance.

Désormais en possession du minimum d’informations nécessaire à la mise en œuvre de son objectif ainsi que d'un potentiel sur mesure qui transcendait le possible et l'imaginable, le temps était la seule inconnue dans l’algèbre de sa finalité ; tous les autres éléments avaient déjà été résolus, calculés ou définis. Il ne lui restait plus qu’à déterminer combien de minutes, de jours, de semaines ou de mois il lui restait avant de trouver le moment opportun pour confirmer la solution à son équation et soustraire l'infâme Beau Jack de la réalité de ce monde. Cela pouvait tout à fait être aujourd’hui. Cela aurait pu être hier. Mais contre tout attente, même la sienne, il avait décidé de remettre tout cela au lendemain.


" . . . "

Sous l’obscurité impénétrable de son casque, à quoi pouvait donc bien penser le Nombre ?
Même son mécène, qui le suivait comme son ombre, n’en avait pas la moindre idée.



Un Chiffre et une Ombre Tumblr_pqubj7aseA1xulpawo2_540

Capacités

Endurance  ne connait pas la fatigue.
Evasion  peut s'échapper d'un combat sans être poursuivi ; excepté s'il est en possession d'une Dragon Ball.


Xendor
Xendor
Autres Races
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 31/07/2020
Nombre de messages : 39
Bon ou mauvais ? : Neutre !
Zénies : 100

Techniques
Techniques illimitées : Guerriers cadavériques / Toucher de mort / Armure osseuse / Flash de l'âme
Techniques 3/combat : Linceul de mort / Échange de place
Techniques 1/combat : Berserk cadavérique

Un Chiffre et une Ombre Empty
MessageSujet: Re: Un Chiffre et une Ombre   Un Chiffre et une Ombre ClockMer 8 Sep 2021 - 16:26
Les moments ou le duo n'étaient pas en activité pouvaient être comptés sur les doigts de la main. Aujourd'hui, c'était l'une de ses rares journées sans véritable challenge. Après-tout, ils avaient l'opportunité de se prélasser dans un des plus prestigieux hôtels de la planète Dösatz... Mais se prélasser était-il seulement possible pour lui qui n'avait aucun muscle à détendre ? Se pouvait-il seulement qu'il ait des besoins de détente ? Ou bien n'était-ce qu'une habitude de paresse de sa vie antérieure ? Beaucoup de choses lui restaient inconnues, au vue de sa nouvelle vie en tant que fantôme. Lui qui était jadis un démon supérieur, combattant moult ennemies juste pour se divertir, il était aujourd'hui maître de la mort elle-même, et pouvait disposer comme bon lui semblaient des cadavres, et apporter un soupçon de "vie" aussi éphémère que la nuit, à leurs macchabées. Oui, il était celui qui écrivait les règles de qui mourrait, et qui vivait. Même si ces "morts" n'étaient plus les mêmes psychiquement, ils étaient toujours réels, physiquement.

"Zer00000 ! Viens, on commande à manger ! J'ai faim !"

Le pouvait-il seulement réellement ? En avait-il ne serait-ce que le plaisir ? Sans un palais raffiné, il était inutile de manger, si ce n'était pour remplir un estomac inexistant. Alors... Bon, il s'agissait de Xendor, après-tout. Il n'y avait pas forcément besoin de se demander pourquoi. "Elle est trop bien cette chambre ! Regarde, y'a même une PlayPassion 5 ! Avec un Bordel-Land 2 ! Je crois que dedans on combat Le Gros Fat !" De ses longs bras spectraux, il touchait à cette console cachée dans le meuble, qu'il semblait étrangement convoiter. Mais où était-il, exactement ? Eh bien, il recouvrait toujours son Champion, de sorte à ressembler à une cape qui le mettait étrangement bien en valeur. Du coup, on pouvait avoir l'impression que l'assassin possédait une paire de bras en plus, qui étaient d'une élasticité renversante... Néanmoins, l'intérêt que semblait porter son charmant compagnon à ses bêtises semblait minimes. Comme perdu dans ses pensées, il le voyait même scruter cet endroit de fond en comble, comme s'il lui rappelait des souvenirs.

"Oh bah... Oh... Ohhh baaaah... Oooooh..."

La cape le recouvrant prenait forme, comme il l'était à l'origine, et pourtant toujours relier à lui par un fin fil noir à peine visible. Face à lui, même très proche, de sorte à être accoudé, il dégustait de côté une carotte d'ombre, inexistante. "Quoi de neuf, docteur ?" Il voyait bien, que quelque chose n'allait pas ! Malgré le fait que son partenaire n'était pas très loquace, il le trouvait étrangement moins... Loquace encore. "Dis-moi tout ! Qu'est-ce qui te tracasse ? Si tu veux, on peut sauter par la fenêtre en mode défenestration ! Tas déjà essayé de te défenestrer ? Non ?... Tu verras, c'est drôle !" Ils sont bizarres, ses habitants du milieu. C'était un jeu très cool chez lui ! Mais... Il savait bien aussi se montrer sérieux, quand il le fallait. Apposant ses ombres sur lui, prenant forme de main, il se mettait devant lui, l'étreignant... "Tu n'es pas seul, mon petit Champion ! Dis-tout à tonton ! Je t'écoute !" L'absence d'oreille ne semblait pas le déranger, en plus. C'était une bonne chose, non ?

"J'ai l'impression que ce lieu ne t'est pas inconnu, je me trompe ? Tu as rencontré une concubine, peut-être ? Ou bien un camarade de beuverie avec qui tu as bu de l’hydromel ?" Ce qui était le plus bizarre, c'était la fois où quelqu'un lui avait dit le reconnaître, alors qu'il n'avait rien fait. Un garde, dans une ville lambda, dont il avait oublié le nom. C'était loin, en même temps. Mais il voulait commencer en douceur, montrant un réel intérêt à son ami ! Après-tout, il avait le meilleur confident qui soit ! Même s'il voulait en parler à quelqu'un d'autre, il ne le pourrait pas ! "Bah oué, maintenant, y'a que Zer0 qui m'entends !" Et le narrateur. C'était bien les deux seuls. Pauvre Zer0... Son mécène allait encore lui faire une tête comme un ballon. Heureusement que c'était surtout mentalement, et pas physiquement. Le pire dans l'histoire, c'est qu'il en avait réellement la capacité... Vous imaginez voir Zer0 avec une tête gonfler à l’hélium, vous ? Vous auriez encore confiance à ses capacités d'assassin ?

"Moi, oui !" Meeeeehhh...
Zer0
Zer0
MJ
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 438
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Projecti0n Etherée • Rech4rge • Ch0c
Techniques 3/combat : Vél0cité • Disjoncti0n
Techniques 1/combat : Mement0 M0ri

Un Chiffre et une Ombre Empty
MessageSujet: Re: Un Chiffre et une Ombre   Un Chiffre et une Ombre ClockLun 13 Sep 2021 - 13:15
" Je l’ai trouvé. "

Tout en écoutant les commentaires de son mécène, Zer0 avait continué ses recherches dans les recoins de la chambre 404. La formidable technologie de sa combinaison lui avait permis, au travers de l’affichage tête haute de sa visière, de détecter toute rémanence thermique et donc d’en établir l’absence la plus certaine, ce qui n’avait pas manqué de l’intriguer. Il en avait conclu que le Chiffre ne possédait aucune chaleur corporelle, malgré ses mains aussi froides que son cœur l’était sans doute, et s’était donc concentré sur le fidèle compagnon canin de ce dernier. Mais les agitations de la petite créature ne le renseignèrent pas plus, remontant un peu trop loin dans le temps pour qu’il puisse en tirer quelconque conclusion ; si ce n’est qu’à un moment donné, celle-ci avait subitement cessé toute activité, comme si elle avait soudainement disparu de la pièce. En même temps que son maitre, il avait supposé, avant de reprendre sa marche sur la moquette brodée du studio.

Après quelques minutes, son regard s’était interrompu sur l’ouverture d’un tiroir un peu trop renfoncé dans son meuble, qu’il délogea d’un geste sec. A l’intérieur, un dispositif de communication vide de toute personnalisation avait été laissé. Ses doigts s’engouffrèrent à l’intérieur pour le saisir hors de sa cache. Quand bien même ce modèle était indistinguable de n’importe quel autre enregistreur ECHO, son propriétaire initial l’avait aussitôt identifié comme étant le sien : celui qui lui avait été malencontreusement dérobé, ce pour quoi il était revenu à l’endroit même d’où il était parti.

L’appareil avait été déposé au fond de ce compartiment puis laissé là depuis quelques jours, voire quelques semaines. Pourquoi le Masque de Fer s’en serait-il débarrassé, bien qu’il contienne des renseignements inestimables pour les intérêts de son détestable patron ? Une énigme qu’il cherchera à résoudre dès l’instant où il en vérifiera le contenu.

"J'ai l'impression que ce lieu ne t'est pas inconnu, je me trompe ?" lui demanda le Nécromancien, dont la curiosité était aussi insatiable que la rancœur des milliers d’âmes damnées qu’il dissimulait en son sein. "Tu as rencontré une concubine, peut-être ? Ou bien un camarade de beuverie avec qui tu as bu de l’hydromel ?"

L’espace d’un instant, la silhouette de Quatre se dessina, confortablement assise dans le fauteuil de velours carmin, avant de s’estomper en quelques volutes enivrantes d’opium. Hors d’atteinte de ses pensées. Hors d’œuvre dans l’architecture de ses plans. Hors de cette réalité.

" . . . "

Il repensa à l’inéluctabilité de leur entrevue, à leur contemplation impassible, à l’adrénaline qui avait envahi son corps, à la frustration insoutenable de ne pas avoir pu jouer de la résistance de ce possible adversaire, à l’impossibilité d’avoir pu le dominer et l’éliminer avant que ses actions futures ne puissent le desservir. Mais le Chiffre était resté immobile, dans un stoïcisme admirable, presque désintéressé. Pourtant, il avait su se montrer aussi habile que le Nombre qui avait eu l’honneur de lui faire face, sans pour autant donner suite à ce premier et dernier échange. Ainsi, la curiosité du Nombre n’avait jamais eu de véritable réciprocité, à sa plus grande déception.

Quatre ne l’avait-il pas jugé assez valeureux pour lui offrir l'opportunité de se mesurer à lui ?
Avait-il estimé que ce combat n'en valait pas la peine ? Que cela n’était qu'une perte de temps ?
Avait-il pensé pouvoir le réduire à un simple retour en arrière, une simple rencontre sans importance ni enjeu ?


Pour la première fois depuis des décennies, Zer0 avait été pris d'une irrépressible envie de sortir de son silence laconique et de poser mille questions. Mais ces questionnements seront à jamais laissés sans réponse, abandonnées dans le pathos de ses sentiments.

" Pas vraiment. "

Les deux enregistreurs en sa possession restèrent un moment entre ses doigts, indissociables.

" Voyons voir. "

Une pression fut suffisante pour activer et parcourir son registre. Le répertoire de communication et les fichiers référencés n’avaient pas été supprimés, l’interface n’avait pas été modifiée, l’historique des transferts était resté vide. La copie des documents était impossible sur un modèle aussi obsolète, ce qui obligeait toute donnée à être conservée ou alors déplacée vers un autre système. C’était pour assurer la transparence et la gestion de ce qu’il contenait que Zer0 avait opté pour une version antérieure.

Mais tandis qu’il constatait ce fait, une incompréhension absolue s’était emparée de lui. Pourquoi ne pas avoir saisi une si belle opportunité ? Pourquoi lui avoir subtilisé cet ECHO s’il n’avait pas aussitôt retransmis son contenu ? Les agissements et les décisions d’un être aussi énigmatique répondaient à une logique qu’il ne fallait sous-estimer en aucun cas. Tout semblait n’être qu’un scénario dont il était le réalisateur en hors champ, modifiant la mise en scène au gré de ses humeurs jusqu’à ce que la suspension d’incrédulité de ses interlocuteurs soit enfin consentie.

" Mission accomplie. " annonça-t-il, d’un ton neutre, à l’intention de son mécène.

Néanmoins, il restait encore quelques manipulations à effectuer avant qu’il ne puisse avoir l’esprit vraiment serein. Un de ses quatre doigts ouvrit un petit compartiment sur le côté de l’un des deux appareils et vint dérouler un câble, avant de le brancher à l’autre et d’initier un partage de données.


Transfert en cours — 0%


Vouloir les connecter par leurs fréquences seules était ce qu’il y avait de plus pratique, mais aussi de plus risqué. En l’absence de certitudes sur de possibles espions au service de Hyperion, il mieux valait ne pas ouvrir publiquement la communication à l’ECHOnet, même en données locales, au risque de voir sa position malencontreusement interceptée.


Transfert en cours — 50%


Saisissant quelques prospectus disposés sur une commode non loin de lui, il en lut les termes pour faire passer le temps. Le moins coloré obtint son attention : des offres de contrats publiées par une agence de mercenariat dont le siège social se situait non loin du Quartier des Affaires de la métropole. Les missions étaient variées, les récompenses avantageuses. Il repensa au début de son parcours, à des époques où les choses étaient plus simples, non sans une certaine nostalgie.


Transfert en cours — 100%


Le silence retomba sur la surface de son casque comme des particules figées dans la lumière du jour. Lorsqu'il l’avait obtenu, il avait immédiatement su qu'il devait utiliser cette absence de visage à son avantage. Cela rendait imprévisible, ses victimes ne pouvaient jamais déterminer s'il était dans l’improvisation ou s'il avait planifié chacun des instants qui les conduirait à une mort certaine. Au cours des décennies, il avait subi une certaine usure, mais il demeurait toujours en grande partie indemne. Son fournisseur lui avait alors assuré que cette visière pourrait bien prendre quelques bons coups avant de se briser, et que cela pourrait bien lui sauver la vie. Les fissures qui adornaient son interface noire et lustrée étaient autant de constellations sur le firmament de sa destinée, autant de rémanences qui ressurgiront ou non à leur bon vouloir.


Transfert terminé.


Le chasseur à la lame maudite. L’entité dévergondée et métaphysique. Le chien fou et sanguinaire. Le démon du froid traitre à son empire. La gorgone baroudeuse. La machine de givre et d’airain. Le nécromancien qui avait fait de lui son champion et qui augurait toujours plus de beauté et de violence dans ses prochaines péripéties. Autant de variables qu’il lui avait fallu résoudre et intégrer dans ses calculs. Mais le résultat resterait le même : une ultime soustraction, la finalité de toutes.

Un des dispositifs tomba entre les mains invisibles de son mécène. L'autre fut raccroché à ses hanches.

" Tout doit disparaitre. "

Une requête prononcée de façon bien détournée, mais l’assassin avait confiance en son enchanteur pour faire bon usage de ses arcanes et ainsi effacer toute trace de l'appareil, jusqu’à le faire se désintégrer dans les flammes de l’Enfer si nécessaire. Maintenant qu’il avait récupéré ce dont il avait besoin, il ne lui restait plus qu’à reprendre sa route. Mettre en place la dernière partie de son plan était tentant, mais il souhaitait d’abord bien s’assurer une bonne fois pour toutes que le Chiffre ne soit pas encore dans les parages. Et pour cela, il savait désormais où se rendre.

" Partons. "

L'itinéraire vers le Quartier des Affaires venait d'être déterminé.


Un Chiffre et une Ombre Tumblr_pqubj7aseA1xulpawo2_540

Capacités

Endurance  ne connait pas la fatigue.
Evasion  peut s'échapper d'un combat sans être poursuivi ; excepté s'il est en possession d'une Dragon Ball.


Xendor
Xendor
Autres Races
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 31/07/2020
Nombre de messages : 39
Bon ou mauvais ? : Neutre !
Zénies : 100

Techniques
Techniques illimitées : Guerriers cadavériques / Toucher de mort / Armure osseuse / Flash de l'âme
Techniques 3/combat : Linceul de mort / Échange de place
Techniques 1/combat : Berserk cadavérique

Un Chiffre et une Ombre Empty
MessageSujet: Re: Un Chiffre et une Ombre   Un Chiffre et une Ombre ClockJeu 16 Sep 2021 - 0:17
Au final, son cher petit protégé semblait désirer s'amuser avec un appareil électronique. Pas quelque chose que Xendor connaissait, et loin d'être d'ailleurs une technologie qu'il utilisait au Royaume des Démons. D'ailleurs, en y repensant, la technologie, ce n'était pas vraiment ça... Même chez les Anges ! Comment il le savait ? Allons, je vous rappelle qu'il est mort là-bas, en défonçant la gueule des Anges... Tout content, il était en tout cas en pleine partie de jeu vidéo pendant que son compagnon semblait faire ses affaires. Apparemment, cela n'avait rien à voir avec un copain ou bien une petite amie. "Pas vraiment", de ce qu'il avait dit. Pas besoin de chercher plus loin, il aimait son Champion comme ça, avec sa dose de mystère ! Après-tout, on ne pouvait pas faire parler quelqu'un qui ne le voulait pas... Sauf avec de la torture. Mais même le Nécromancien ne s'amusait pas à ce genre de chose. Dire que dans le jargon, Zer0 avait littéralement fait un pacte avec un démon ! Vendre son âme au démon ne semblait jamais aussi bien porter son nom...

"Il m'énerve ce salopard avec son étalon du fion, là !"

Fallait dire que Le Gros Fat semblait avoir un sérieux problème avec son cheval, ou qu'importe ce qu'il était. Quittant le jeu, il revenait auprès de son acolyte, se posant carrément sur sa tête. Loin d'être lourd, il devait même pas le sentir... Il avait juste pris la forme d'une espèce de petit fantôme noir ridicule, ressemblant à une figurine Pop plus qu'autre-chose. "Trop de technologie en toi. C'est quoi, c'te bidule ? Tu transfères quoi ? Il sert à quoi ? Il est cher ? Y'en à sur LeBonSouk ? Ou bien faut chercher sur AlienExpress ?" Des questions, toujours des questions ! De quoi remplir la pauvre tête si solitaire de notre ami d'un ras-le-bol général. Heureusement pour son mécène, son camarade de voyage avait l'air de s'être habitué à ses remarques ridicules, et ne semblait pas forcément mal le prendre. Il s'était attaché l'un à l'autre ? Trop tôt pour le dire, vu qu'ils avaient commencé à se rapprocher il y a peu ! D'ailleurs, en y pensant, c'était de la folie d'avoir essayé le Mode Union à un stade si précaire...

Mais une chose était sûre : L'un comme l'autre avaient désormais un destin bien lié, et le démon ramené à la vie ne semblait pas vouloir laisser tout seul son charmant immortel. Ensemble, ils pouvaient changer les choses dans le bon sens, comme dans le pire... Même si le jovial des ténèbres préférait dans le pire ! Bah oui, c'était plus amusant. Et comment dire... Il adorait déjà son petit Zer0 ! Y'en avait pas Deux comme lui ! Même si ensemble, ils devenaient Un ! Trop de Chiffre dans le tas, fallait soustraire tout ça. Car oui... Zer0 collait très bien à sa peau. Un Assassin qui éliminait ses proies à vitesse grand V. Et quoi de mieux que le maître des morts, pour suivre le rythme d'un traqueur si spécial ? Rien ne collait mieux à Zer0... Que le Rien. L'un apportait la mort, tandis que l'autre s'en régalait. Un duo parfait, qui s'était trouvé par la chance du destin. Dans un désert, qui plus est. Un rien suffisait, pour former la plus belle des paires ! Et apparemment, ils allaient de nouveau bientôt bouger !

"Tout ? Tout tout tout ? Partout ?... Vraiment... Partout partout partout ?..."

Pas besoin de répondre. "Je suis magicien, tu sais ?" Plouf. Et il avait disparu dans un portail. Ouep, le truc brûlait dans les feux de l'Enfer, comme il l'avait rêvé ! Xendor, réalisateur de rêve. Au moins, il n'avait pas besoin qu'on lui presse les sept boules de cristal, lui ! "Normal, j'en ai pas." Même une seule... Iel avait besoin d'indépendance. Iel en avait eu. Iel n'était pas genré, même si on l'appelait "un mécène". "Zer0 ! Après on va à Tropicaland ?! C'est sur la route ! Viens on y va ! Aller aller aller aller !" Sale gosse. Décidément, comment tu fais pour le supporter, Zer0 ? Je sais pas toi, mais moi, j'y arriverais pas... Il a beau être ton mécène, tes littéralement devenu son père... Faut le faire quand même. Une adoption indésirable. Bon, de toute façon, il était prêt à partir. Pour vous dire, il avait même trouvé le moyen d'avoir un baluchon sur les épaules. Fin, sur les épaules de Zer0, vu qu'il s'était encore transformé en cape. Il aimait bien être un vêtement.

"Oublis pas Tropicaland !" Meh...
Contenu sponsorisé

Un Chiffre et une Ombre Empty
MessageSujet: Re: Un Chiffre et une Ombre   Un Chiffre et une Ombre Clock
 
Un Chiffre et une Ombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une glace à l'ombre [Pv Hide, Hentaï, Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dösatz :: Métropole :: Hôtel-