-40%
Le deal à ne pas rater :
Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 pièces (induction, ...
59.99 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Connexion naturelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 185
Bon ou mauvais ? : Bon

Connexion naturelle Empty
MessageSujet: Connexion naturelle   Connexion naturelle ClockDim 29 Aoû 2021 - 13:24
Un calme plat dominait les étendues accidentées, désert privé de toute vie depuis des temps antiques. Cette terre avait été maudite par les anges, destinée à n’être qu’un caillou sans but hébergeant des fous n’en ayant pas davantage. Pourtant, l’avenir de cet astre spécial avait changé dès lors que Demigra, Towa et quelques autres prirent la décision de fomenter leur opération à l’encontre de l’univers 13. Cette histoire permit à la succube de s’élever au-delà de sa condition vassale, accéder à la puissance et l’indépendance.  

C’est avec ces nouvelles possibilités qu’elle comptait construire une grande alliance, proposer d’audacieux projets et rénover ce triste endroit.

Néanmoins, cette idée de purification risquait de prendre plus de temps qu’elle ne le pensait. Il ne s’agissait pas d’un monde ordinaire privé de ressources mais du Makaioshinkai, un lieu qui était enchanté afin êd’tre repoussant. De grandes séances de méditation s’imposaient, lesquelles amèneraient la concernée à un stade de concentration suffisant pour briser le maléfice. Reposant sur ses genoux pliés contre le damier de pierres froides précédent son château, la déesse initia sa connexion spirituelle, prête à mieux comprendre son environnement pour le modeler à son image.

Les yeux clos, Misha fut subjugué d’informations macabres, les complaintes d’un sol souillé par la peste, témoin de combats et de scènes terribles, inhumaines. Ces lamentations n’étonnaient pas la magicienne, elle était familière à ce genre de crimes : Massacres, profanations, viols combinés aux plus sombres sortilèges. Finalement, maudit ou pas, cet astre aurait fatalement fini par ressembler au caillou sans vie qu’il était aujourd’hui. Les cris de ces plaines désolées indiquaient que ce lieu avait une âme, d’une once d’esprit habitait ce territoire chaotique. La première barrière était franchie rien qu’en écoutant les soupirs du Makaioshinkai. Comme auprès de n’importe quel être vivant doué de conscience, cet endroit avait été blessé et se complaisait à la découverte d’une oreille attentive. Qui aurait-été assez fou pour rentrer en communion avec une planète meurtrie par une éternité d’atrocités ?

Mais c’était bien l’objectif de Towa, amener ce monde à s’épanouir de nouveau, à renouer avec un tant soit peu d’espoir. L’ange ne désirait pas vivre au sein d’un désert sans intérêt : sa forteresse devait couvrir une région débordante de vie et de paysages superbes. Ce n’était pas qu’un confort égoïste, la plantureuse sorcière désirait s’émanciper de l’image abominable qu’on collait aux êtres démoniaques. Tout ceci n’était qu’une conspiration, une construction sociale visant à décrédibiliser son espèce.

Après l’écoute vinrent les promesses, connectée à la nature même, la sœur de Dabra énonça ses vœux d’une terre fertile, joyeuse et prospère. Des intentions louables qui ne manquèrent pas d’obtenir l’approbation de cet astre désespéré. Un travail en concert débuta alors ; sous l’impulsion de la belle, la planète entière fut enveloppée d’un mince halo d’énergie divine. Fort heureusement, cette émanation discrète n’était pas suffisante pour attirer l’attention du grand-prêtre et ses sbires. Une bénédiction était en cours, une magie possible par le nouveau statut de la reine des enfers. Le ciel immaculé illumina les plaines désolées quelques instants avant de finalement disparaitre. Rien ne semblait avoir changé : la terre était toujours grise, sablonneuse, morte. Le ciel était toujours d’un gris-noir inquiétant, constellé de nuages n’abreuvant jamais le sol.

Pourtant, la malédiction venait d’être levée, et bientôt, les preuves de cet espoir nouveau se firent remarqués. Quelques minutes après cet événement aux conséquences anodines, une fine pluie vint se déverser sur les environs, ultime indice du changement qui s’opérait. Une lente progression qui redonnerait au fil du temps sa superbe à la planète. Évidement, Misha aurait pu imposer l’apparition d’une flore à l’aide de ses pouvoirs, mais ça n’aurait été qu’une illusion. Ce lieu avait une âme et méritait de la préserver.

Les jours qui suivirent cette courte connexion, la terre devint arable et les nuages furent moins ténus, laissant échapper par instant quelques rayons de soleil. A certains endroits, de timides brins d’herbe vinrent colorer les régions désolées, leur offrant progressivement un aspect de toundra bienvenu. La déesse appréciait ces changements, contemplant depuis son fort délabré les quelques éclats ensoleillant son domaine. A l’image de son combat, une aube rafraichissante lui apportait une estimable espérance. Car trop longtemps elle s’était abandonnée à l’idée d’une guerre sans fin, d’un interminable conflit qui ne pourrait se régler que par la destruction de toute chose. En réalité, il existait une pléthore de ressources profitables à sa cause. La construction d’une solide alliance était l’une de ces étapes, le retour de Demigra une autre, on peut aussi y ajouter la libération de ce « mal ancien » capable de retenir les anges. La préparation de Towa était lente mais minutieuse, un jour, elle sauvera le monde.
Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 185
Bon ou mauvais ? : Bon

Connexion naturelle Empty
MessageSujet: Re: Connexion naturelle   Connexion naturelle ClockLun 11 Oct 2021 - 21:13
La nature avait trouvé sa voie, autorisée à s’épanouir au sein de terres naguère maudites, la flore offrait un nouveau de panel de couleurs à ce triste monde. Cette restauration suivait celle du fort dominant la région, bâtissant un ensemble lumineux annonciateur du renouveau de l’activité de cette planète. Sur quelques kilomètres, de modestes arbrisseaux ponctuaient le tapis verdoyant naissant. Quant au château, il se tenait fièrement sur une colline régissant les environs, affichant fièrement ses pierres blanchâtres et ses tours chapeautées de tuiles aux couleurs chaudes. Ce panorama offrait une lueur d’espoir, l’idée que Towa avait un impact sur son environnement et possiblement sur le destin de l’univers. Mais aussi beau soit-il, ce domaine n’apporterait jamais à la magicienne la force de travail décisive dont elle avait besoin. Certes, l’apparition de sa seconde était une aubaine inespérée, malheureusement cette dernière se trouvait occupée dans une première aventure qui la rendait indisponible pour d’autres tâches. En attendant davantage de volontaires, l’ange allait devoir travailler à la reconstruction de son androïde. En effet, Mira avait été détruit lors d’une mission temporelle perdue. Le serviteur s’était fait désintégré par Trunks en partie à cause des méfaits de l’arrogant « Quatre ». Cet événement avait privé Misha d’un allié fiable doté d’une grande marge de progression. Il fallait dire que ce dernier était l’un de ses plus grands projets scientifiques : Une créature artificielle capable d’accumuler sans limite une énergie toujours plus importante. Ce n’était pas tout, Mira était en mesure de copier les techniques et les styles de combats de n’importe quel adversaire.

Et bien que ce potentiel ne lui ait pas permit de vaincre le redoutable fils de Bulma, il méritait une nouvelle chance de faire ses preuves. Le passif d’ingénieur de la maîtresse des lieux gonflait son palmarès de Reine des enfers. Celle-ci se dirigea alors vers le sous-sol du palais, traversant les mêmes couloirs que lors de son entrevue auprès de Mithra. Mais à la différence de sa dernière visite, la sorcière pénétra dans une pièce totalement différente, davantage vaste et obstruée. Aux quatre coins de la salle trônaient des machines de haute technologie comme des ordinateurs, des serveurs, des écrans et divers équipements de pointe. Au centre du laboratoire se trouvait une table médicale sur laquelle reposait le corps inerte du défunt Mira. Ce dernier avait été reconstruit par Misha quelques jours auparavant sans qu’elle n’ait le temps de lui transférer l’énergie nécessaire à la résurrection. De plus, l’androïde avait besoin de quelques réglages pour qu’il puisse profiter des informations en la possession de Towa. Entre sa destruction et son retour, le guerrier a raté plusieurs événements majeurs qu’il serait laborieux de raconter en détail.

La démone se mit rapidement au travail, elle actionna plusieurs machines qui initièrent l’alimentation en Ki du cyborg. En parallèle, la belle pianota sur l’un des ordinateurs, sélectionnant judicieuse se dont le prototype devait avoir conscience ou non. Evidement, il serait contre-productif d’évoquer la mission au cours de laquelle il fut détruit. Également, il ne valait mieux pas qu’il ait connaissance de l’avenir que Misha réservait à la jeune Mithra. En quelques minutes, la configuration était terminée, l’androïde avait en mémoire les événements de la bataille contre Auros, du potentiel revigoré de sa maîtresse et de tous les détails importants à ses prochaines opérations. Une fois totalement regénéré en énergie, le serviteur fut réveillé par une démarche électromagnétique aussi précise que subtile. Reculant de quelques pas, la magicienne observait sa créature prendre de vie, de nouveau.

Le colosse musculeux se redressa, toujours habillé de son juste-corps bordeaux couplé à une cuirasse singulière blanche sur laquelle reposait le symbole des time breaker. L’apparence de Mira n’avait pas changée d’un iota : Un homme de grande taille, imposant, doté d’un visage carré fermé en permanence. Si l’on omet sa nature artificielle, ce combattant dispose d’une apparence raciale similaire à celle de sa créatrice, c’est-à-dire un démon marin aux longues oreilles et aux cheveux immaculés.

Dès qu’il fut redressé, il observa les alentours d’un air nonchalant qu’il arborait presque systématiquement. Il dévisageait tout son environnement, sa maîtresse compris, comme s’il ne pouvait rien exprimer d’autre qu’une sorte de dubitativité ; un regard froid, oscillant entre désintérêt et colère.

« J’ai dormi longtemps ? »

Demanda-t-il, n’étant pas conscient du sort qui lui avait été réservé par Trunks.

« Non. »


Mentit-elle aussitôt.

Le lutteur resta silencieux, ne décelant pas le mensonge dans la voix de sa supérieure. De toute manière, tout souvenir lier à la langue de serpent de Towa lui avait été retiré, il était totalement désarmé. Mira était tenu par la baguette d’une manière totalement différente de Mithra. Le cyborg était programmé puis reprogrammé pour n’avoir aucun recul, aucun apprentissage quant à celle qui servait. La saiyanne était un cas tout autre, elle avait été modifiée au stade moléculaire pour aimer follement sa maîtresse angélique. C’est la principale raison qui a poussée Misha à faire de l’ancienne time patroller sa plus directe héritière : Elle était d’une fiabilité sans borne.  

Quoi qu’il en soit, Mira restait une force de la nature à son service, il serait utile pour assister une mission ou servir d’agent. En attendant que cette occasion se présente, le gaillard allait avoir le temps de découvrir ses nouvelles limites.

« Accompagne-moi à l’extérieur, ton niveau d’énergie a été augmenté. »

« J’avais remarqué. »

Rétorqua-t-il froidement avant de suivre sa reine jusqu’aux niveaux supérieurs. Face au fort se dressait une grande plaine sur laquelle le redoutable lutteur allait pouvoir s’habituer à sa nouvelle puissance.

Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 185
Bon ou mauvais ? : Bon

Connexion naturelle Empty
MessageSujet: Re: Connexion naturelle   Connexion naturelle ClockSam 11 Déc 2021 - 13:12
Perché au sommet de l’un des bastions de son fort, la déesse contemplait les plaines environnantes sous la bonne garde de son protecteur. L’apparition d’une flore épargnée de toute corruption créait un horizon unique dans lequel se mêlait l’aspect ténébreux des cieux et la pureté du sol. En se réfugiant au cœur des mondes oubliés, Towa se pensait en sécurité, isolée de la menace que pouvait représentait le courroux du grand prêtre. En effet, les manigances passées de la succube la plaçait dans une situation délicate. Elle était parfaitement consciente que le dieu des dieux avait mobilisé des forces pour la retrouver et lui faire payer l’affront qu’elle constituait par sa simple existence. Fort heureusement, ces informations étaient toutes en possession de Mira. Le cyborg avait été reconstruit physiquement et mentalement, permettant de lui octroyer toutes les données des récents événements. Ainsi, alors qu’ils observaient la vue depuis les sommets, il prit la parole.

« Affronter la plus haute des entités, c’est un sacré projet. Nous n’avons même pas réussi à vaincre Kaito, je me demande bien ce qui t’a motivé à une entreprise aussi risquée. »

L’ange ne détournait pas son regard de l’horizon verdoyant, elle était comme aspirée par cet idéal que sa création cherchait justement à comprendre.

« Je n’ai jamais changé d’objectif, juste de manière de faire. »


L’androïde plissa ses sourcils, l’air ennuyé.

« Tu peux être encore moins précise ? »


Elle émit un petit rictus amusé, reprenant.

« Le pouvoir divin est une connexion particulière, voisine de celle des mortels et pourtant si différente. Un mur les sépare, une condition, un fait, quelque chose. »

Elle jeta son regard vers la forêt naissante en contrebas.

« La Ki naturel provient de la force vitale de chaque individu, de la puissance de sa volonté, de son âme et de son cœur. »

Elle leva les yeux vers les teintes azurée timides du ciel gris.

« Mais l’énergie divine est tirée d’une source différente, c’est une sorte de parasite jumeau. Cette force est une taxe soumise aux mortels, une puissance illégitime accumulée secrètement l’on ne sait où, née de conflits artificiels. »

Elle se tourna vers son serviteur, l’air décidée.

« Si je trouve cette source et que je la romps, les êtres divins perdront leurs pouvoirs surnaturels. »

Elle mit la main au cœur, témoignage final de l’attachement ultime qu’elle portait à son combat.

« Et ainsi… La guerre éternelle qui est vouée aux démons prendra fin… Car la nature même de ce qui les rendaient mauvais aura disparu : Le maléfice des anges. »


Mira était circonspect, sa nature et sa manière de pensé était bien différente de celle de sa créatrice, néanmoins, il reconnaissait le courage de cette dernière.

« Tu fais donc un lien entre la nature mauvaise des individus et une volonté calculée de la part du grand prêtre. »

Il croisa les bras, contemplant de nouveau l’horizon.

« Comme tu le sais, je suis avant tout motivé par les défis que m’apporte la servitude à tes côtés. Je suis convaincu que la voie que tu prends sera semée d’embuches que je serais ravis de canaliser. »


Elle adressa un sourire sincère à son protecteur, bien qu’il ne soit qu’un outil imprévisible, il trouvait son compte à suivre Misha.

« Bien sûr. »


Elle se retira, prenant la direction des escaliers.

« Je dois faire des recherches sur cette source. Je te charge de la protection du domaine, Mira. »

« Ok. »

Le time breaker avait l’habitude de servir de garde-fou, de surveiller des zones et de remplir, en somme, le métier d’agent de sécurité. A la manière d’un soldat protégeant un château-fort, il se positionna au niveau d’un promontoire de la tour. Il s’agissait d’une petite saillie depuis laquelle il pouvait observer avec davantage d’aisance le pied des fortifications. Il resta ainsi inerte pendant quelques heures, voire quelques jours. En tant que trouble fait temporel son horloge interne était totalement déréglée, ce qui l’empêchait d’avoir une claire notion du temps qui passe. Fort heureusement, il profitait un panoramique sympathique : l’étendu autrefois désertique et maudite s’était muée en un modeste jardin qui prenait à chaque heure des lettres de noblesses.

Malheureusement, cette scène ne savait pas dissimuler la présence d’une silhouette en son centre : Par-delà le tapis verdoyant des terres alentours se dressait la forme d’un homme d’une épaisseur impressionnante. Cette apparition masquait son identité d’un long manteau sombre, maintenant le concerné à l’abri de tout regard indiscret. Le visage de ce mystérieux personnage n’échappait pas à la règle en se trouvant solidement encapuchonné. A l’aide de sa vision perçante, le gardien du fort parvint à comprendre que cet intru orientait son attention vers le château, mêlant presque son regard contre le sien. Comment ce visiteur avait-il trouvé son chemin ? Misha avait manœuvré de sorte à ne pas être retrouvée !

Le time breaker prit alors les devants, bondissant de la haute tour sur laquelle ils se trouvaient pour atterrir en contrebas. L’androïde travaillait depuis toujours auprès de la reine des enfers, il avait parfaitement conscience de l’importance capitale qu’elle donnait à sa discrétion. La présence de cet observateur lointain n’était pas anodine et ne présageait rien de bon. Ainsi, la meilleure des choses à faire était de confronter le concerné, voir de l’éliminer. Le pragmatisme de l’être artificiel battait facilement sa curiosité, il ne fichait bien de savoir qui pouvait bien se trouver sous cet attirail de tissu noir.

La silhouette commençait à se déplacer en conséquence, marchant dans la direction du gardien de la belle, une réaction qui ne déplaisait pas à ce dernier. D’ailleurs, il fit de même, Mira s’avança d’un pas décidé vers ce mystérieux aventurier, prêt à l’évident combat qui allait s’ensuivre. En s’approchant, le cyborg put constater la taille importante de cet être : Environ deux mètres cinquante de haut couplé à des épaules d’une largueur tout aussi incroyable. Quel qu’il soit, ce visiteur disposait de capacité de combattant hors normes. Les choses étaient très claires pour le protecteur des lieux, cet intru venait pour régler ses comptes avec Misha, certainement un agent du grand prêtre qui avait fini par trouver le repaire de la magicienne.
Une fois qu’ils furent à quelques vingt mètres l’un de l’autre, un silence stoïque appuya la pression ambiante. Pourtant, aucun des deux personnages n’en semblait victime, l’homme encapuchonné ne bougeait pas d’un iota alors que Mira conservait une mine parfaitement indifférente.

« Qui est-tu ? Qu’est-ce que tu viens faire ici ? »

Interrogea froidement le défenseur du château en dévisageant l’inconnu, l’air sévère.
La réponse se fit attendre quelques instants avant qu’une voix se fit entendre, grave, roque, que l’on ne pouvait attribuer qu’a celle d’une brute aguerrie.

« Je suis venu pour elle. Ecarte-toi si tu ne veux pas connaître son sort. »

Déclara l’ombre sur un ton impératif et impassible avant de faire un pas en avant, signe qu’il était indubitablement décidé à avancer. En réaction, le cyborg fit de même afin de faire barrage au gêneur.

« On dirait que n’aime pas répondre aux questions. Je te conseille de ne pas t’avancer d’avantage, imbécile. »

Remarqua l’androïde avec amertume, mêlant son regard contre celui de son interlocuteur ténébreux.

« Bien, dans ce cas. »


Le colosse fit deux pas en arrière, prenant le temps de retirer sa capuche, laquelle dissimilait un visage bien humain. Une figure anguleuse, sèche et marquée la rudesse de mille combats ; voilà comment on pouvait décrire la face de ce combattant sans bannière. Des cheveux en bataille immaculés couvraient cet individu gigantesque dont la musculature était palpable à sa la simple vue de sa nuque. Mais ce descriptif impressionnant ne changeait rien au regard qu’il recevait de Mira. Le rival de Trunks était tout aussi résolu à faire front.

Spoiler:
En conséquence, ils prirent tout deux leur posture martiale.

« La confrontation est inévitable ! Mettons à l’épreuve les limites de ton courage ! »


« L’honneur d’assassiner une innocente ? Tu devrais te passer de tes sermons ridicules ! »

Échangèrent les lutteurs avec animosité, dernières paroles précédent le combat.

Initiateur de la bataille, le mercenaire se jeta vers son adversaire avec fougue, armant un crochet du droit. Habile, l’androïde prit appui au sol pour décoller avec vigueur, évitant facilement cette frappe directe. « Pitoyable ! » Hurla-t-il à l’encontre de cette action qu’il jugeait mollassonne. Presque aussitôt, le géant rattrapa l’ascension du serviteur de Towa en esquissant un immense bond. Rapidement en mêlée, les deux martialistes échangèrent plusieurs coups qui ne laissèrent aucun vainqueur. Afin de briser la promiscuité de cette échauffourée aérienne, le tueur à gage fit usage de sa poigne en saisissant l’une des jambes de son opposant. A l’aide de cette prise contre laquelle Mira tenta de se débattre, il déclencha un lancé d’une brutalité terrifiante en direction du sol. Projeté à une vitesse supersonique, l’être artificiel ne fit qu’un avec le sol à peine régénéré du jardin, créant un vaste cratère qui fit un boucan à assourdissant.

Enfoncé au cœur de la pierre, le défenseur se trouvait totalement immobilisé, l’emprise de la roche étant trop forte pour s’en extirper rapidement. Profitant de la position difficile de son adversaire, le colosse profita de sa position en l’air pour se laisser retomber avec véhémence contre le corps du malheureux. En réponse à ce danger immédiat, Mira libéra son Ki, s’enveloppant d’une aura noirâtre démoniaque qu’il concentra tout autour de lui pour créer un dôme d’énergie qui fit rompre ses entraves. Capable d’agir, le protecteur du fort fit détoner son champ énergétique : La déflagration qui s’en suivie retrouvait les enjeux, l’attaquant devenait l’attaqué.

« Tsk… »


Afin de se défaire de sa situation délicate, l’agent se recroquevilla à la manière d’un boulet de canon. Ainsi, il limitait l’exposition de ses points faibles et pouvait plus efficacement faire face à l’explosion. Cette mesure lui permit de traverser le cœur du capharnaüm sans le moindre dégât, pulvérisant un bon mètre de terre avant qu’il se n’arrête dans son sillon. Aussitôt, Mira fit usage de son déplacement instantané pour apparaitre juste en face de son adversaire. « Misérable ! » Arguât-il en matérialisant dans le creux de sa main droite une modeste lame d’énergie, laquelle fut dirigée entre les deux yeux de l’assassin. Le concerné commençait à peine à se redresser, multipliant les efforts pour prend un appui suffisamment fort pour saisir à pleines mains la lame de son opposant.

« Aucune arme de ne peux me vaincre ! »

Se targuât-il en pulvérisant sous sa poigne l’épée de Ki, au grand dam de Mira. Mais le cyborg ne s’avoua pas vaincu, profitant de la position difficile de son concurrent pour transformer sa charge en cabriole ascendante. A l’aide de son mouvement improvisé, il parvint à faire une rotation de son basin, amenant sa jambe droite à percuter la face du géant. Sous l’impulsion de cette frappe rondement menée, le mercenaire fut projeté sur quatre mètres, pulvérisant tout ce qu’il se trouvait sur sa trajectoire. Cet éloignement permettait à l’être artificiel de canaliser plus d’énergie et de projeter une vague déferlante. Le défenseur joignit ses mains, accumulant entre celles-ci une sphère d’antimatière obscure aux teintes rougeâtres.

« Disparais ! »

S’écria le time-breaker en libérant le rayon destructeur vers sa cible. Constatant le danger immédiat, le colosse se releva en vitesse et prit un solide appui avant de plonger la tranche de ses mains jointes contre le rayon, comme on le ferait avec une épée contre un jet d’eau. A l’aide de sa maîtrise presque divine des flux vitaux, l’assassin parvenait à faire fit du danger que représentait le laser.

« Quoi ?! Mais comment fait-il ça ?! »


Mira ne pouvait pas dissimuler sa surprise, il n’avait jamais vu un combattant capable de distordre la composition d’une vague déferlante sans provoquer l’explosion de cette dernière ! D’où venait ce guerrier ?!

« KuuuuHaaaaaaaaa ! »

Finalement, l’intru releva sa prise, pliant le rayon tranché sous sa volonté. Et comme par enchantement, le laser se tortilla dans les airs avant de se jeter vers son envoyeur. « Malédiction ! » L’arroseur arrosé, le serviteur de Towa était désarmé, contraint de subir le retour de sa propre attaque. La détonation fut cataclysmique, causant des dommages importants à la nature environnante, une fois de plus. Le protecteur en ressorti affaibli, le souffle court, couvert d’hématomes et de brulures. De son côté, le mercenaire avait subi quelques revers mais semblait en meilleur état, paré à en découdre pendant de longues heures.

« Le combat ne fait que commencer ! »

Déclara avec fougue le colosse en reprenant sa posture de combat initiale. Frustré par l’écart de performance qui se creusait, Mira fit de même à contrecœur. Il ne vivait que pour guerroyer, mais l’idée de perdre aussi rapidement après son retour et l’augmentation de sa puissance le laissait pantois. Malgré tout, il tenta de sauver les apparences en dissimulant le plus possible ce qui le rongeait.

« Approche si tu l’oses ! »

La cible de cette vaine provocation fit un petit rictus, amorçant un premier pas vers sa cible avec de s’immobiliser brusquement. Il semblait dérangé par quelque chose, à juste titre. Visiblement interpelé par quelque chose, le géant observa un instant la paume de ses mains, poussant un bref soupire avant de baisser les bras. D’un coup, son ton fut moins envoyé, il acceptait un fait dont il aurait préféré faire abstraction.

« Hmf… On dirait que ce sera pour la prochaine fois. Je n’ai plus le temps nécessaire pour intervenir ici. »

La présence de cet agent du grand prêtre était limitée dans le temps ? Se genre de contrainte expliquait peut-être la raison de sa présence ici. Il était quasiment impossible de trouver ce sanctuaire, cependant, il était peut-être possible de s’y rendre en empruntant certains raccourcis à travers de rares failles temporelles. Mais les chances pour qu’une telle combinaison d’événements soient possibles étaient infinitésimales. La motivation de ce lutteur-né devait être grande pour parcourir un tel chemin et ne disposer, au final, que quelques instants au sein du domaine. Connaisseur des règles affectant les voyages temporels, Mira ne mit pas longtemps à comprendre la manipulation courageuse de son opposant. Ainsi, comprenant la fin de tout danger, il rompit sa posture martiale à son tour, croisant les bras en observant son adversaire.

« Mais tu n’avais pas d’autre choix, ce lieu est inaccessible pour les individus de ton genre. Je n’aurais pas imaginé qu’une âme courageuse comme la tienne puisse parvenir jusqu’ici par sa simple volonté. »


Malgré leur dualité quant au sort réservé à Misha, les deux êtres semblaient partager un faux-honneur combiné à un certain pragmatisme.

« En effet, mais les enjeux qui m’animent dépassent ta compréhension. »

Mira poussa un bref soupire, l’air un tant soit peu amusé.

« Ils disent tous ça. Je pourrais te retourner la remarque, je suis persuadé que tu n’as aucune idée de ce que nous trafiquons de notre côté. »

Le corps de l’assassin devint alors translucide, le colosse perdait progressivement sa physique pour ne devenir qu’une vague silhouette emportée par le rétablissement naturel du temps. Mais alors qu’il disparaissait, un sourire similaire à celui de son interlocuteur se dessina.


« Si tu savais… »


Puis, plus rien, aucune trace de ce guerrier exceptionnel. Aussitôt, Mira s’écroula à genoux, subissant presque immédiatement les revers de sa courte bataille. En mêlant sa reconstitution récente et ses nouvelles capacités, le cyborg avait cruellement perdu de son endurance. Après quelques instants, il se redressa, observant les alentours victimes de l’affrontement avant de prendre la direction du château. Misha devait être occupée, elle n’avait peut-être pas prise conscience qu’un combat venait juste d’avoir lieu.


Misha
Misha
Ange
Féminin Age : 244
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 185
Bon ou mauvais ? : Bon

Connexion naturelle Empty
MessageSujet: Re: Connexion naturelle   Connexion naturelle ClockVen 31 Déc 2021 - 13:51
Alors qu’un affrontement avait lieu sous son nez, Misha travaillait sur la définition puis la localisation de la source de pouvoir des anges. Comment faire ? Elle disposait de nombreux savoirs alliant la magie et la technologie pour parvenir à ses fins. En faisant usage de ses propres dons de séraphin, elle était en mesure de tracer la racine de son propre Ki. Malheureusement, ce chemin tracé par l’origine artificielle de sa force devenait rapidement flou, imperceptible. Une brume limitait toute inspection de l’origine de son fantastique potentiel. Mais qu’importe, elle finirait par percer le mystère entourant les anges. Pour accélérer ses recherches, la sorcière s’était rendue au cœur de son laboratoire depuis lequel elle disposait de supercalculateurs fort pratiques. A quoi servaient de tels engins ? Ils permettaient, comme pour nos véritables ordinateurs, de calculer et anticiper des projections, des directions et des évolutions graphiques en fonction de variables. La profondeur du résultat dépendait de la puissance brute que l’on accordait à la machine. Towa inscrivait donc les facteurs qu’elle retenait après ses premiers calculs manuscrits. A l’aide de sa propre sensation de l’énergie, elle avait obtenu les premiers chiffres, assez pour initier quelques fonctions de projection. Comme pour calculer les décimales de π (pi), le PC allait approfondir sans relâche l’expression donnée par Misha, jusqu’aux limites de la physique. Cet exercice prenait du temps, la laissant passive quelques instants.

Pour patienter, la déesse zieutait son laboratoire, fruit de ses durs labeurs. L’une de ses premières tâches au sein de son nouveau domaine fut le remettre en état. Avec sa magie de création, elle pouvait invoquer toutes les pièces mécaniques ainsi que tous les matériaux dont elle pouvait rêver. Le reste, ce sont ses capacités d’ingénieures qui le formalisa.

Mais alors que l’attente devint longue, Mira fit brusquement irruption. Cette précipitation n’était pas habituelle de la part de l’androïde, ce dernier était couvert d’hématomes et vide d’énergie. Aussitôt rentré, il tituba, prenant appui sur une armoire informatique colossale afin d’économiser ses forces.

« Towa… J’ai chassé un intru… Il m’a mis dans un sale état… »

La déesse était pantoise à la vue de son serviteur meurtri. Malgré l’augmentation de son potentiel, Mira n’avait pas échappé à de lourds dégâts. Fort heureusement, les dommages du combat restaient superficiels, il n’avait pas besoin d’être réparé par des machines, juste d’un peu de repos. La magicienne se redressa dès qu’elle en eu le courage, s’avançant vers son protecteur afin de lui prodiguer les soins dont il avait besoin. La nouvelle condition de Misha lui offrait un éventail de possibilité déraisonnable. Apposant ses mains contre le torse du guerrier silencieux, elle projeta une aura bienfaitrice qui purifia les maux, la douleur et le sang séché.

« Tout ce qui compte, c’est ta victoire. »

La concerné poussa un petit soupire, balançant son regard tantôt vers les calculateurs, tantôt vers le sol, toujours en évitant sa maitresse.

« Pf… Tu m’as rendue plus fort, mais ça a à peine suffit. »

Il observa ses bras partiellement balafrés.

« Quelle quantité d’énergie vais-je devoir absorber pour t’être réellement utile ? »

L’ange porta d’avantage d’attention à sa créature, diminuant légèrement la qualité du soin pour se permettre de lui répondre. Mira doutait de ses capacités et était frustré de ne pas pouvoir mettre en exergue sa fierté ; il fallait simplement le rassurer.

« Tu es utile depuis le début. Pourquoi je t’aurais ramené si tu ne servais à rien. Sois un peu sérieux, je serais morte à plusieurs reprise sans tes interventions. »

L’androïde abaissa son regard dans le silence, laissant la délivrance de sa restauration complète lui offrir une excuse pour se mettre à l’écart à l’autre bout de la pièce. Le colosse s’adossa à un des rares pan de murs non couvert de machines, fixant sa supérieure les bras croisés.

« Ce type, c’était un martialiste de quatre mètres de haut. Il disposait d’une maîtrise parfaite du corps à corps, il savait utiliser son Ki à un stade presque divin. Je ne sais pas comment quelqu’un peut obtenir une telle expérience. Il disait vouloir te tuer toi, et toi seule. »

Malheureusement, la reine des Enfers ne savait pas qui était cet assassin des ombres. Ce qui la préoccupait le plus, c’était qu’elle n’était en sécurité nulle part, ni elle, ni ses inventions. Si un ange venait à la retrouver de la même manière, elle finirait supprimée définitivement. Néanmoins, cet agent inconnu était très certainement lié au grand prêtre. Car au-delà de la time patrol, seul un très puissant sorcier comme Demigra pouvait envoyer un combattant dans cette dimension. Le domaine de Misha n’était pas qu’une simple planète reculée ou une simple faille temporelle. Il s’agissait d’une dimension parallèle située dans une faille dans un makaioshinkai alternatif ancien et oublié. Pour la retrouver, l’auteur de ce miracle devait avoir mobiliser des forces pharamineuses au détriment d’une grande partie de ses propres capacités.

« Et donc… Tu l’as vaincu ? Ou est son corps ? »

En analysant le défunt, la sœur de Dabra pouvait en tirer d’importants savoirs. Si le concerné était un mercenaire du grand prêtre, cela se refléterait par le biais d’un enchantement, d’un sort, il devait forcément rester une trace. De plus, peut être que la séraphine reconnaitrait l’individu en question, au moins sa race. Cependant, Mira brisa immédiatement les espoirs de sa créatrice.

« Je ne l’ai pas tué, il semble avoir été « happé » par le temps lui-même. »

La time breaker s’exclama alors, visiblement sur la piste d’une réponse.

« Il a disparu en devenant flou ? Il se décomposait ? »

Haussant les sourcils, l’androïde se frotta le menton, tentant de catégoriser ce qu’il a observé avant d’opiner du chef.

« Oui. »

L’ange fit alors les cent pas, ressassant son savoir temporel pour mieux cerner le niveau, la vision et l’ambition de son « adversaire », qui qu’il soit. Une disparition relativement brusque de ce genre indique que l’assassin à été projeté en brisant certaines lois temporelles. Quand un guerrier traverse illégalement le temps au dépit de la logique physique, il est rapidement rappelé dans son monde d’origine. Cette technique était pratique car elle faisait fi des lois primordiales de la matière et du temps, elle permettait d’envoyer un éclaireur ou d’effectuer des actions rapides. Mais il ne fallait pas se méprendre, elle disposait aussi de gros désavantages. Le guerrier projeté perdait une partie de sa force dans le processus et il n’était envoyé qu’environ cinq minutes maximum. Finalement, et heureusement, il n’était pas possible de retrouver le chemin emprunté, le grand prêtre ne saura pas se matérialiser ici de lui-même après l’envoi de son agent. On pouvait ici remercier de très nombreux facteurs : L’expansion de l’univers déplaçant tous les objets et le l’avancement du temps créant une multitude de nouvelles failles et temporalités.

Retrouver Misha, c’était comme se lancer depuis un quai sur un TGV infini avançant à 1200 km/h en espérant sauter à travers l’une des vitres du train. Ce n’est pas impossible, mais elle restait virtuellement inatteignable.

« Ne t’inquiète pas Mira. La manière dont il est arrivé ici ne lui permettra pas de revenir de sitôt. »

Indiqua-t-elle après rassise, l’air confiante.

Quoi qu’il en soit, l’heure n’était pas pour autant à la passivité maladive. Les anges étaient en partie ligués contre elle, elle était victime d’une attention trop appuyée. Towa manquait cruellement d’effectifs pour accomplir les missions nécessaires à son projet. Il lui fallait des alliés, des individus capables de canaliser une partie des regards. Elle se concentra un instant, guettant l’univers à la recherche de quelques personnalités atypiques dont elle avait connaissance. Son esprit observa Rellum, Tentra puis finalement Scalio. Trois candidats qu’elle pensait crédibles tant leurs désirs de défaire les dieux se rejoignaient.

Cependant, l’automate au service du Roi Cold était déjà embrigadé dans une faction aux intérêts contraires à ceux de la séraphine. De plus, la création de Gero restait une invention délirante et imprévisible, difficile de lui faire confiance. Finalement, sa défiance envers les bienfaits de la magie était un véritable blocage.

Ensuite, Tentra aurait pu être un excellent choix s’il n’avait pas été l’ami de Pythar. En Exécutant froidement le Roi des saiyans, Misha s’était mis dans une fâcheuse posture, emportée dans un combat qu’elle pensait gagné d’avance.

Le seul candidat restant était Scalio, le guerrier de l’espace traumatisé par le jeu du diable. Un être tout aussi imprévisible que le premier pour des raisons différentes. Malheureusement, elle n’avait pas de meilleurs choix pour l’instant, il allait falloir composer avec ce suprémaciste pro-Terre. Car la divine n’était pas dupe, elle remarquait bien le plan qu’actionnait le natif de Salada. A l’aide son ami Draven, les deux hommes posaient les bases d’un régime autoritaire, profitant de l’appui de l’armée pour se maintenir en place. Ce n’était pas bien important au final, cet aspect de la faction ne la dérangeait pas, elle désirait des alliés, rien de plus. Quand on souhaite sauver le monde, on ne fait pas la difficile.

Son regard se porta vers Mira, elle était restée silencieuse une vingtaine de seconde, il était bon de l’informer de la suite des opérations.

« Je vais partir pour la Terre, je dois rencontrer quelqu’un. »

L’être artificiel se redressa immédiatement, interloqué par la soudaine décision de sa maîtresse.

« Quoi ? Mais tu te mets en danger ! Tu es devenue folle ?! »

Même cachée dans les plus lointaines dimensions, elle avait été victime d’une tentative de meurtre en à peine une semaine. Comment imaginer que se rendre sur la planète la plus populaire de l’univers 7 était une bonne idée ? Towa défendit son choix dans la foulée.

« J’y suis contrainte. Si nous restons dans notre coin en permanence, nous finiront encore davantage acculés. »


Le protecteur ne pouvait pas dire le contraire, se réadossant au mur brusquement, sans un mot.

« Je vais m’infiltrer au sein de leur armée, un simple sort de confusion suffira, je dissimulerais mon énergie et je me déguiserais. Tu devras veiller sur le château en mon absence, il s’y trouve des travaux de recherche très importants. »


« Je n’en doute pas… »

Rétorqua l’androïde en baladant son regard sur chaque objet bizarre de la pièce, tous selon lui. L’heure était maintenant… à la politique ; Misha quitta la pièce afin de se préparer et de se rendre sur la planète de toutes les convoitises.
Contenu sponsorisé

Connexion naturelle Empty
MessageSujet: Re: Connexion naturelle   Connexion naturelle Clock
 
Connexion naturelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Makaioshinkai-