Le Deal du moment :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de ...
Voir le deal

Partagez
 

 Univers 134, dimension alternative N°8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 257
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

Univers 134, dimension alternative N°8 Empty
MessageSujet: Univers 134, dimension alternative N°8   Univers 134, dimension alternative N°8 ClockMar 15 Juin 2021 - 18:27
Au sein du 134ème univers résidait une dimension temporelle alternative à sa trame principale : la 8 ème. Cet espace du flux était aussi sombre qu’oublié, énième caprice du dieu écervelé suprême que sera éternellement Zenoh. Ce monde unique était aussi vide que vaste, des milliards d’années-lumière de désert si l’on omet la présence de quelques étoiles parsemant le néant. L’origine de ce chaos discret demeurait un mystère, la présence soudaine de Zamasu n’arrangeant rien à la question. L’être parfait était apparu au cœur de ce cosmos pauvre dont rien ne comblait le triste silence.

Observant ce royaume stérile, le Shinjin fut pris d’une immense frustration, dire qu’il était en bataille il y a à quelques secondes à peine. Comment diable cette succube était parvenue à lui résister ? Constituait-elle la magicienne suprême ? Le justicier serrait les dents, seul. Il n’avait aucun interlocuteur sur lequel relâcher sa soudaine dépossession, cette honte immense qui l’envahissait un peu plus à chaque instant. Il jeta un bref regard aux astres lointains, contenant sa rage au profil d’une réflexion salutaire.

La voie de coopération qu’il avait choisit auprès de Kaito Shan était l’une de ses plus grandes interrogations : en laissant cet incapable mener le front pendant qu’il enquêtait, Zamasu avait peut-être perdu un temps précieux. Si Misha n’avait pas directement attaquée et massacrée tout le monde au sein de l’univers 7, Auros y compris, c’est presque obligatoirement car elle n’en avait pas les moyens. Cette sorcière vile n’a pas choisi sa place d’ange par hasard, quelque chose avait prit du temps, une matière, un facteur ou un événement particulier qu’elle ne pouvait ignorer avant de passer à l’action. Qu’était-ce ? Comment était-elle devenue une déesse à l’aura si bienveillante ? Le Kaioshin à la chevelure immaculée regrettait et appréciait l’aide du fils spirituel de Chronoa, ce paradoxe se semait à bien d’autres. L’alignement avec la patrouille temporelle, la négligence du plan 0 mortel, les différentes approches permettant la résolution d’un conflit ; toutes ses choses se dissociaient au sein du cœur de l’immortel.

Il voyait au moins deux chemins, deux routes opposées : la première basée sur une justice modérée mais collaborative, s’uniformisant à la vision du monde de Kaito. En revanche, la seconde voie proposait un anéantissement total, une mort absolue pour tout recommencer, chose qui fut initialement la seule possibilité envisagée par l’intéressé. Le guerrier tout puissant était à la croisée des chemins, paralysé par une décision pouvant altérer l’avenir de toute chose.

Peut être fallait-il repousser cette interrogation, oui, surement.

L’assassin de Gowasu sonda les alentours, puis le lointain, finalement l’infini, traversant les univers et les âges pour parvenir à retrouver le combat l’opposant à Towa. Malheureusement, rien ne vint, pas la moindre image, aucun Ki. La soumise de Demigra avait bien jouée son coup : Zamasu venait d’être isolé à une telle distance de quoi que ce soit qu’il ne retrouvait tout simplement plus le champ de bataille. Rien qui arrangeait l’animosité de l’être fusionné qui fulmina au beau milieu du vide spatial.

« Bordel ! »

Sans point de repère, impossible d’user de la téléportation. Le Kaikai fonctionnait sur la même base que le déplacement instantané, nécessitant de savoir ou l’on veut se rendre. Le chevalier de lumière allait devoir localiser une source d’énergie en sondant l’ensemble des forces l’entourant sur plusieurs univers de portée. Ce travail de titan risquait de prendre du temps, s’alliant au doute croissant que ressentait le Shinjin quant à sa manière d’entrevoir l’avenir.


Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 257
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

Univers 134, dimension alternative N°8 Empty
MessageSujet: Re: Univers 134, dimension alternative N°8   Univers 134, dimension alternative N°8 ClockSam 26 Juin 2021 - 16:32
Les minutes s’enchainent sans apporter avec elles la délivrance d’une source d’énergie viable. Le malheureux était perdu au cœur des limbes d’anciens univers, jouets oubliés de Zenoh. Cette situation s’apparentait à la pire des humiliations ; plutôt qu’une mort honorable méritant un travail de mémoire millénaire, il était simplement isolé là ou personne ne le retrouverait. L’être fusionné était au bord de la panique, ses plus immenses pouvoirs n’étaient pas en mesure de l’aider, il était tout aussi dépourvu que Shin, Kibito ou lui-même par le passé. Que dire ? Fallait-il attendre la providence, une force mystérieuse lui offrant le point d’accroche qu’il attendait tant ? Non, il devait poursuivre son investigation psychique : Localiser à tout prix quelque chose, quelque part.

Il était difficile d’évaluer quelle « distance » le sondage de Zamasu avait parcouru, certainement des milliards d’années-lumière. Mais qu’est-ce que cela représentait dans une course mêlant des centaines de dimensions ? Cela mettait la patience du justicier à rude épreuve, une longue attente qui, il le savait, retardait son plan de purification de l’univers 7. Fort heureusement, une aussi brusque que preste source de Ki se fit sentir : une puissance assurément maléfique que le divin reconnu immédiatement comme celle de Towa. Cette garce aux grands airs ne l’avait pas oublié, usant d’on ne sait quel talent pour lui faire parvenir ce projectile maudit. Cette technique laissait derrière son sillage une trainée énergétique, résultat classique de la libération d’un pareil kikoha. Cette attaque était une aubaine : une fois arrêtée, elle laissait derrière elle la trace du Kaioshinkai, permettant théoriquement à Zamasu de revenir en quelques secondes sur le champ de bataille.

« Quelle idiote »
- Pensa-il immédiatement, remarquant sans difficulté l’éclair abominable de Misha se ruer vers lui. Aussitôt, l’immortel fit exploser son saint potentiel, causant une déflagration d’énergie comme cette galaxie n’en avait jamais vu. Ensuite, il invoqua une barrière, un champ protecteur en forme de bulle à la luminosité incandescente. Cette défense était prévue pour encaisser sans mal le pire des assauts, canalisant la puissance d’une ultime. Le Kaioshin ne voulait prendre aucun risque avec cette bonimenteuse de premier rang, elle était parvenue à mettre en déroute ses meilleures capacités. Pire encore : elle disposait d’un pouvoir qui semblait dépasser le sien, une insulte envers le plus noble des dieux.

La canalisation électrique pourpre frappa violement la sphère, causant une bruit strident long dès le premier instant de la friction. Deux forces de la nature s’opposaient, la volonté de l’un contre l’autre. Ne négligeant pas ses efforts, le rival de kaito fut surpris de remarquer la perte en puissance de son champ protecteur. Au fil des secondes, la qualité de son bouclier baissait, signe qu’il ne conservait pas l’avantage dans ce cruel duel.

« Comment est-ce possible ?! »

Pourtant, Zamasu était hyperpuissant ! Il était au maximum de sa force ! Il était déterminé à l’emporter ! Davantage frustré, le Shinjin se pressa de maudire le nom de cette mégère une fois de plus. Mais les insultes ne suffirent pas et la bulle magique de l’être suprême fut finalement brisée. Abasourdi, le malheureux subit l’attaque de plein fouet, se trouva piégé dans un miasme d’éclairs violacés. Comme Vegeto quelques minutes auparavant, le justicier se trouvait enfermé dans une prison maléfique, l’enveloppant dans la foulée d’une brume rougeâtre inquiétante. Néanmoins, l’intensité de cette dernière se trouvait nettement supérieure, causant immédiatement une totale confusion au sein de l’esprit du combattant parfait.

En effet, les doutes emmagasinés depuis sa création revinrent à la surface, synthèse grossière des différences fines, mais réelles, opposant les deux Zamasu. Pourtant, il paraitrait impossible qu’une telle situation arrive, c’est deux mentalités identiques qui furent unies il y a maintenant 5 ans ! Et pourtant, il semblerait que le corps de Son Goku, composé de cellules mortelles, mais surtout saiyajin, ont influencés la psyché de Black. Ainsi, le sadisme, la soif de sang et la brutalité propre aux guerriers de l’espace à fini par déteindre sur l’esprit du premier Zamasu. En conséquence, la fusion intègre en elle deux versions alternatives du renégat : un modéré : influencé par la bonté de Kaito, leurs batailles communes et la reconnaissance de l’utilité de ce dernier. Mais aussi un mauvais : réceptacle maléfique de la méchanceté humaine, mais aussi de l’extrémisme « religieux » qu’impose le plan 0 mortel.

Dos au mur, l’être divin sentit la scission opérer au sein de son être, mais que faire ? Impossible de simplement s’en défaire, la technique de Misha était bien trop puissante. L’attaque de la diablesse plongeait l’éternel champion dans une paralysie mentale totale, totalement indécis à cause de la dualité profonde qui l’affectait. Il le savait : S’il disparaissait, Black et le Zamasu original s’affronteront dans une lutte inutile. En effet, l’un était immortel et l’autre surpuissant, offrant un combat aussi long que stupide.

S’inquiéter ne sauve pas ; le corps du fusionné s’illumina pour libérer les deux représentations de lui-même dans une modeste détonation. Cette explosion pure projeta d’un côté le Shinjin, bien conscient de la rivalité immédiatement qu’il devait entretenir à l’égard de son double. En face fut libéré l’homme ayant volé le corps de Son Goku, tout aussi éveillé quant aux objectifs différents l’animant lui et son ancien associé. Les justiciers s’adressèrent pendant quelques secondes de simples regards méfiants, avant que celui portant une coupe iroquoise ne prenne la parole.

« Donc, tu vas m’expliquer que tu n’as pas changé en cinq ans, que tu n’as jamais compris que même ensemble, nous ne pouvons pas éliminer autant de monde ? »


La mine sceptique du saiyan fut prise d’une soudaine déception, il s’attendait sans doute à autre chose.

« Et tu vas me dire que tu veux rejoindre la time patrol, t’allier à Kaito et vivre dans l’insouciance tout en oubliant le combat que tu portes ? »

Les mines furent d’avantage refroidies. Le Zamasu immortel poussa un bref soupire, il s’attendait à ce genre de discussion mais ne pouvait pas passer outre.

« De quelle insouciance tu parles ? Bien qu’il ne soit pas plus intelligent que nous, il faut lui reconnaître un bon talent de commandement, il inspire l’espoir, il donne confiance aux mortels ! »

Black fut étonné d’une pareille réponse, pour lui, Kaito était talentueux sur le plan combattif uniquement. Il fallait admettre que le fils de Lyla était tout aussi imprévisible, maladroit et crédule qu’un enfant. Cette stupidité liée à un profond manque de sagesse en faisait un faible, un allié inutile, voir un poids mort.

« Je parle de la négligence de notre combat, de l’investissement que nous lui avons donné. Réfléchis, nous avons énormément sacrifié pour se trouver plus proches du but que jamais auparavant ! »

Il écartait les bras, jouant de ses mimiques corporelles pour donner du volume à son récit.

« A quoi bon donner de l’espoir à des êtres qui n’en méritent pas ? N’oublie pas notre rêve. Cette vision parfaite n’est possible qu’en écartant toute considération humaine ! »

Le Zamasu aux cheveux d’argent abaissa son regard, contemplant l’espace se trouvant sous ses pieds, yeux clos, presque songeur.

« Tout évolue, Black. Beaucoup des criminels que nous avons rencontré ont démontrés une détermination et un engagement rachetant largement leurs erreurs. Ils méritent le pardon pour la plus simple des raisons : Ils luttent pour le bien commun. »


Ebahis par divergence totale d’opinion entre lui et son camarade, il poussa un petit rire nerveux avant de prendre à son tour la parole.

« Mais quel est le prix de ce pardon ? la plupart des héros que tu as en tête ne sont qu’une myriade d’exceptions dans un océan de bandits profitant du caractère pantois de nos ainés. Ils profitent d’un système failli et laxiste. »


L’homme en tenue Kaioshin releva son menton, le regard plongé dans celui de son interlocuteur.

« Un prix qu’il va falloir accepter, il semblerait que nous ne puissions pas tout contrôler seuls. Je pense qu’un certain chaos doit se maintenir au sein de l’univers, il assure une évolution prolifique à l’ensemble des espèces peuplant le monde. »

Le saiyan haussa un cil, cela faisait longtemps qu’ils n’avaient pas pris le temps de discuter, cet écart n’avait pas joué en leur faveur.

« Tu es en train de dire qu’il faut laisser faire ? C’est ridicule, j’ai l’impression que plus le temps passe, plus tu te rapproche de la mentalité pantouflarde des Kaioshins vaniteux que nous détestons tant. »

Cette déclaration ne manqua de pas faire réagir le premier Zamasu qui répondit d’un ton davantage relevé.

« Ne te moque pas de moi ! Je lutte toujours aussi ardemment pour un monde plus juste, plus noble ! »

« Et donc tu t’allie avec un saiyan qui se prend pour un dieu ? Qui concubine avec une catin de succube ? Il n’a rien de noble tout en disposant des nombreux défauts que j’ai énumérés il y a à peine 30 secondes. »


Le Shinjin était crispé, la tension montait comme les décibels.

« Il a brisé des règles mais semble plus utile qu’un imbécile comme Shin. »

Le dieu ayant volé le corps de Son Goku plissa son regard, intrigué.

« Oh ? A ma connaissance, Shin n’a pas causé une immense guerre au sein de l’univers 7 en attisant les tensions avec Auros. »


« Il était influencé par Towa, la bataille aurait été inévitable. »

« Peut-être, mais elle n’aurait pas été immédiate, je pense même que Chronoa aurait survécu. »

Les deux personnages semblaient inconciliables, les discussions tournaient rapidement en rond et la confrontation apparaissait de plus en plus probable. Les rivaux d’idées s’opposèrent durant quelques minutes supplémentaires avant qu’ils ne soient contraints de prendre la pire des décisions.

« Je ne te laisserait pas détruire tout ce que j’ai construit ! Je vais te tuer, ici, maintenant !»

« Tu plaisante ? tu n’as fait que ralentir mes projets depuis le départ ! Jamais ne n’aurait dû venir quérir ton aide, j’aurais dû demander l’immortalité pour moi et MOI SEUL ! »

Le Zamasu immortel dégaina immédiatement une lame de Ki, ce qui fit également le second. Débuta alors une petite mêlée au corps à corps, de vifs échanges à l’épée. Agiles, les deux lutteurs firent un bon usage de leur équipement sans qu’aucun ne prenne l’avantage. Séparés par le hasard d’une frappe commune provoquant une déflagration d’énergie, de spontanés mais courtes discussions reprirent.

« Tu ne peux pas me vaincre ! Je suis immortel ! Je suis tout puissant ! »

« Tu parles beaucoup pour quelqu’un qui va mourir ! »

Hurla Black en se transformant en super guerrier, chose qu’il avait appris à faire avant la fusion, il y a cinq longues années.

« Tsk… »

La confrontation reprit, le bras droit de Kakarotto parvenant à parer l’épée de son rival sans grande difficulté dans un clash bruyant.

« Je te suis déjà infiniment supérieur ! »

« On en reparlera quand ton endurance te fera défaut ! »


Univers 134, dimension alternative N°8 Eudt9nwVEAAkY-e?format=jpg&name=4096x4096


S’en suivit une courte mêlée mêlant coups de poings, crochets, frappes du coude et cabrioles. L’ascendant était clairement en faveur de Black qui s’illustrait comme peu d’autres dans l’art martial. En plus de son corps puissant, il disposait de grandes connaissances en arts martiaux, exécutant ses assauts sans problèmes. Il attrapa finalement son opposant, matérialisant une sphère de Ki rougeâtre prête à pulvériser son adversaire.

« HAHAHAHAHHA ! »

Univers 134, dimension alternative N°8 Black_-_zamasu

L’impact provoqua une énième explosion sans le moindre effet pour le Shinjin qui lança un regard hautain à son rival.

« Tu me fais rire, quel imbécile ! Gaspille ton énergie tant que tu veux ! »

Les assauts et affrontements se poursuivirent quelques minutes durant pendant lesquelles Black assurait une domination de plus en plus appuyée. Au fil des échanges, Zamasu devint plus un sac de frappe d’autre chose et le match tournait maintenant davantage à la torture qu’autre chose. Cette supériorité était évidemment caduque, le dieu ne manqua pas de le faire savoir à son opposant saiyan. Entre deux frappes, l’invincible justicier s’extirpa de la mêlée, ses blessures disparaissant à vue d’œil.

« Je sens que tes réserves s’épuisent ! Je vais prendre l’avantage et t’exterminer ! »

Le super guerrier de l’espace ne répondit que par un rire narquois, lequel fut suivit d’explications bienvenues.

« Tu n’as pas compris ? Chaque minute que j’expérimente avec ce corps me rend plus fort ! Je sais très que je n’ai pas une chance de te vaincre. »


Une goutte de sueur perla le long du front du Kaioshin, Black n’était pas totalement inconscient, bien au contraire. Ce dernier observa alors un instant les étoiles au loin, ignorant son rival shinjin au profit de la lueur chaleureux des soleils lointain.

« D’ailleurs, je manque de temps, la trace de l’attaque de Towa va disparaitre. »

Il fit alors volteface, retournant son attention vers Zamasu.

« Ce fut un bel entrainement. J’imagine que ce ne sera pas le dernier. Laisse-moi deviner : Tu vas accourir dans les jupons de Kaito, le supplier de bien vouloir s’occuper de moi. »

L’immortel grommela avant de répondre avec hargne.

« Tu ne paie rien pour attendre, misérable. J’utiliserais tous les moyens en mon pouvoir pour me débarrasser de toi, même si je dois dialoguer avec lui. »

Le sosie de Son Goku fit alors une courte révérence, plaçant ensuite son majeur et son index contre son front.

« Dans ce cas, nous nous reverrons bientôt… »


Déclara le saiyan avant de se téléporter. Zamasu se trouvait maintenant seul, fort heureusement, il retrouva lui aussi la trace de l’univers 7. Cependant, l’invincible justicier ne pouvait pas retrouver la signature le Black. Qu’importe, l’important pour le moment était de sortir d’ici. A son tour, le modéré se transposa au sein de la galaxie nord. Aucun des deux belligérants n’avait choisi de se rendre au Kaioshinkai, conscients du danger trop important que représentait Misha pour eux. D’un côté, le Shinjin n’était qu’un sac de frappe, de l’autre, Black refusait totalement la coopération avec le dieu du temps. Cette dualité ne manquera pas de compliqué encore davantage les tensions frappant ce pauvre univers.


 
 
Univers 134, dimension alternative N°8
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Espace-