Le Deal du moment : -15%
Manette Xbox sans fil Édition Limitée ...
Voir le deal
56.43 €

Partagez
 

 Promenade dans une ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sasuke Uchiha
Sasuke Uchiha
Terrien
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 15/04/2021
Nombre de messages : 70
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Katon- Boule de feu Suprême / Armure de Susanoo / Bras de Susanoo
Techniques 3/combat : Chidori / Amaterasu
Techniques 1/combat : Katon - Feu du Dragon Suprême

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  ClockMar 4 Mai 2021 - 20:46
Déception. Sasuke était déçu. Extrêmement déçu. Il venait de comprendre quelque chose après un petit temps passé dans ce monde. Il ne maitrisera jamais le Ki, il s’en était rendu compte à force de méditation. Et cela s’était avéré vrai lorsqu’il avait remarqué que même en ayant copié le Big Bang Kamehameha de Cortae Shaune, il était dans l’incapacité de l’utiliser. Néanmoins, il a appris quelque chose de fortement utile pour la suite en ce monde : Au fur et à mesure qu’il s’entrainait en ce monde, son chakra s’améliorait. Il maitrisait maintenant la nature du vent, chose qu’il lui était impossible dans son monde d’origine. Il avait émis une théorie : le fait qu’il soit le seul possesseur du Chakra faisait que le chakra du monde l’aidait, vu que les personnes de ce monde utilisait le Ki. Cela lui semblait tout à fait plausible mais il ne savait pas si c’était une vérité ou non.
 
Aujourd’hui, Sasuke avait décidé d’aller vers la ville la plus importante de ce monde : Satan City. Il avait appris qu’elle se nommait autrefois Orange City. Il avait d’ailleurs été extrêmement surpris de la grandeur de la ville. Elle était beaucoup plus grande que Konohagakure no Sato, le Village cachée de la Feuille. Et ici tout était très différent.
Et il se disait aussi qu’il allait avoir besoin d’argent à voir comment était ce village... cette ville plutôt ! Il avait du mal à s’y faire à ce terme. Après tout, quelle était la différence ? Il n’arrivait pas à la saisir du tout mais en effet, bref.
 
Déambulant dans les rues, il observait le peuple d’un air…circonspect. Ils étaient beaucoup trop oisifs et cela le dégoutait au plus haut poin. Cela lui rappelait trop les villageois de Konoha qu’il n’appréciait pas du tout. Incapable de se débrouiller par eux-même, ils requéraient les services des ninjas pour tout ou pour rien. Que ce soit pour le nettoyage ou autre.
 
Qu’ils soient Genin, Chuunin ou Anbu, les Ninja étaient obligé de remplir des missions dont la plupart étaient complètement absurde. Il ne se rappelait plus du nombre de fois où il avait dû capturer le chat Tora de la vieille femme dont il avait oublié le nom.
Poussant alors un profond soupir, Sasuke s’adossa à un arbre de la ville sans rien dire. Il regardera alors le ciel sans un mot, semblant…nostalgique. En effet, tout était si différent en ce monde. Il se demandait même s’il ne devait pas se trouver un autre boulot dans ce monde. Après tout, il allait être coincé pour un bon bout de temps et il n’avait pas de logement. Il n’allait quand même dormir dehors, si ?
Ou alors, il se mettait à voler. Et..
« Non, je ne suis pas le Baka de Naruto…Je prendrais une autre solution, et je prouverai définitivement que je lui suis toujours supérieur. »
 
Il eut alors un petit rire à cette pensée. Un simple rire amusé, pas le genre de rire machiavélique. Non, un simple rire d’un gars totalement perdu qui n’arrive pas à avancer. Car après tout, c’était ce qu’était Sasuke : Un petit garçon n’ayant pas réussi à avancer et toujours à resasser encore et encore le passé. Et tant qu’il n’avancera pas vers l’avenir en voyant ce qu’il avait gagné en perdant sa famille, il sera toujours obnubilé par la haine et l’envie de se venger.
 
S’asseyant alors, son dos toujours collé à l’arbre, il ne fit rien du tout.
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Demon
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 105
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Pincée de déterminisme
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Élément déclencheur
Techniques 1/combat : Fierté écroulée

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  ClockMer 5 Mai 2021 - 2:13
Mars a utilisé une x3 pour se téléporter donc chut.

Seul sur sa colline se trouvait le jeune homme mélancolique dans son état naturel. Dos contre l’arbre pour accentuer son statut social à travers une dégaine je m'en foutiste, il camouflait sa plus grande faiblesse : son adolescence. Un garçon cherchant à prouver au monde ô combien il était génial tout en combattant des changements dans son corps qu’il ne comprenait pas et cherchant à trouver sa place dans une société qui lui était encore inconnue. Fort heureusement il était joint dans ses péripéties contre cette puberté métaphorique par l’héritage de sa lignée, non pas une grande somme d’argent de poche provenant d'ancêtres bourgeois mais un oeil très spécial lui permettant d’accomplir des choses au-delà du réel : copier les pouvoirs des autres si ce n’était payer des cigarettes à ses camarades durant la récréation. Le vent soufflait dans les cheveux longs du gamin qui se croyait si sûr de sa philosophie juvénile, une scène silencieuse déjà bien établie. La population mixte en espèces de Satan-City déambulait loin de lui dans les rues hors du grand jardin. Le roi de la colline regardait ces habitants meurtris par tant de cataclysme jusqu’à ce que les projecteurs tournent enfin vers la raison de votre lecture de ce topic.

”Assis sous le pommier des troubles, on dirait...”


L’herbe qui entourait les racines se mit à frémir avant de se plier pour accueillir sa divine botte. Le regard de Sasuke se tourna vers sa droite pour rencontrer l’incroyable chaussure de l’Archidémon de la Tour lui-même avant d’inévitablement et instinctivement remonter pour voir le visage de celui qui venait de monter sur son estrade. Un croissant de tombes comme sourire et deux soleils de jades comme yeux accueillirent les siens, une vision sensationnelle. La face du Baron Mars Babel, brûlée à jamais dans sa rétine. L’une de ses surpuissantes mains se trouvait dans sa poche tandis que l’autre avait empoigné une pomme de ses doigts, déjà entamée. Une belle morsure se faisait observer dans le fruit.

”Beaucoup de jeunes gens viennent broyer du noir sous cet arbre. Tu n’as pas l’air d’être différent d’eux.”

Splendide ! Incroyable ! Fantastique déduction de la part du premier de tous les antagonistes ! Le vent décida de témoigner de son respect envers sa Majesté chaotique, s'engouffrant dans son manteau afin de titiller la dopamine omniprésente dans les cerveaux des jeunes en quête de classe. Les longs vêtements et les capes, cachant la lumière de soleil comme lune, tremblant face à la tempête sans pourtant céder. Quel glorieux hommage offert à l’incompréhensiblement supérieur par le pitoyable élément ! Il croqua de nouveau dans la pomme avant de mâcher un instant. L’ambiance imposante de sa présence se fit plus lourde sur les épaules du garçon perdu.

”Ils réfléchissent à leurs pouvoirs, à leurs potentiels, aux limites que le monde leur impose. Parfois, ils pensent à des amours qu’ils pourraient tant impressionner si on leur laissait le choix. Parfois, des récompenses qui leur reviennent de droit. Des injustices qu’ils pourraient corriger. Leurs places au sein de leurs familles, leurs héritages... ”

Il observa son fruit déchiré avant de l'ascendre de quelques centimètres.

”Les pommes finissent par en gagner un arrière-goût assez sympathique, à vrai dire.”

Il arracha à nouveau de la chair fruitée à l’aide de ses dents avant de jeter avec un charisme gargantuesque le trognon qui témoignait de la précédente existence de la pomme.

”Mais je comprends le charme de l’endroit. Un dossier improvisé, une vue d’ensemble sur quelques rues et les piétons qui les arpentent, assez de verdure pour se croire en pleine nature et seul avec ses pensées.”

Il inspira l’air pollué de la civilisation qui les entourait, purifiant l’atmosphère par son désir de respirer comme les mortels.

”Si je me fiais au goût de la pomme, je dirais que c’est de la vengeance qui t’habite, garçon. Une vengeance très sucrée et juteuse, avec des pépins assez larges.”

Ses deux mains étaient placées dans ses poches alors que les deux comètes vertes observaient de haut le jeune gamin assis.

”Alors ? C’est qui qui va mourir ?”
Sasuke Uchiha
Sasuke Uchiha
Terrien
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 15/04/2021
Nombre de messages : 70
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Katon- Boule de feu Suprême / Armure de Susanoo / Bras de Susanoo
Techniques 3/combat : Chidori / Amaterasu
Techniques 1/combat : Katon - Feu du Dragon Suprême

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  ClockMer 5 Mai 2021 - 9:09
Sasuke n’avait pas encore remarqué le nouveau venu. De toute façon, il s’en foutait un peu de qui arrivait ou non. Ce lieu n’était pas le sien, bien qu’il aurait aimé afin d’avoir un minimum de tranquillité.
”Assis sous le pommier des troubles, on dirait...”

En entendant cela, son regard se tourna instantanément vers sa droite, l’origine de cette parole s’y trouvant. En voyant une chaussure, il eut alors un petit « hmph » de mécontentement en voyant que quelqu’un venait ternir le calme de ce lieu. Son regard monta instinctivement vers le haut et…Surprise, une personne qui sortait tout à fait de l’ordinaire. Toute son apparence du haut vers le bas sortait complètement de l’ordinaire. Sasuke n’eut pas réellement le temps de s’y attarder car l’homme reprit alors :
”Beaucoup de jeunes gens viennent broyer du noir sous cet arbre. Tu n’as pas l’air d’être différent d’eux.”

En effet, il broyait du noir, bien qu’il ne l’assumerait pas. C’était un Uchiha et un Uchiha se devait de rester fier envers et contre tout. Aussi, il décida de ne pas laisser passer cela. Et tandis que le Baron croquait dans sa pomme, Sasuke se sentit…sous une pression énorme en la présence de cet homme étrange.
”Ils réfléchissent à leurs pouvoirs, à leurs potentiels, aux limites que le monde leur impose. Parfois, ils pensent à des amours qu’ils pourraient tant impressionner si on leur laissait le choix. Parfois, des récompenses qui leur reviennent de droit. Des injustices qu’ils pourraient corriger. Leurs places au sein de leurs familles, leurs héritages... ”

Sasuke avait ouvert la bouche afin de répliquer, afin de contredire l’homme bien que celui-ci avait raison. Seulement, il se rendit compte qu’il n’arrivait pas à parler, ses cordes vocaux refusant de lui obéir sans qu’il ne comprenne pourquoi. Avait-il peu de cet homme au point d’en avoir perdu sa langue ? Non, en réalité, Sasuke éprouvait du Respect envers cet être. Tout dans sa présence forçait le respect. Il écouta donc attentivement ce que lui disait donc cet homme afin de comprendre où il venait en venir.
”Les pommes finissent par en gagner un arrière-goût assez sympathique, à vrai dire.”
Quel était le rapport entre les pommes et ce qu’il se passait actuellement ? Sasuke n’arrivait pas du tout à faire le lien. Se moquait-il de lui ? Il le vit alors lancer le trognon de pomme et le jeune Uchiha ne put s’empêcher de penser qu’au moins, il n’entendra plus parler de pomme :
 
”Mais je comprends le charme de l’endroit. Un dossier improvisé, une vue d’ensemble sur quelques rues et les piétons qui les arpentent, assez de verdure pour se croire en pleine nature et seul avec ses pensées.”
 
Etait-il obligé de psychanalyser Sasuke ? Celui-ci avait haussé un sourcil en l’écoutant parler, n’ayant toujours pas retrouvé l’usage de la parole. Après tout, le Baron parlait encore.
”Si je me fiais au goût de la pomme, je dirais que c’est de la vengeance qui t’habite, garçon. Une vengeance très sucrée et juteuse, avec des pépins assez larges.”


Sasuke ne comprit alors pas du tout comment cet être avait-il pu analyser Sasuke de A à Z….avec une pomme ? Non, il y avait anguille sous roche, ce n’était pas possible ! Et sa marque à son cou pulsait doucement mais sans douleur, lui prouvant alors que cet être n’était clairement pas n’importe qui. Mais comment avait-il pu deviner que Sasuke souhaitait se venger ?
 
”Alors ? C’est qui qui va mourir ?”
 
Il déglutit alors sous le regard des deux yeux totalement verts du Baron. Si c’était n’importe qui qui venait lui parler de cette manière, Sasuke l’aurait certainement envoyé balader et de voir ailleurs s’il y était. Pourtant, il n’osait pas faire pareil à cet homme qui puait la classe et le charisme et de loin. Aussi, Sasuke répondit, lorsqu’il vit qu’il avait retrouvé l’usage de la parole :
 
« C’est mon frère, Itachi Uchiha qui doit mourir de ma main. Il a Sali le nom de ma famille en l’exterminant. »
Il eut alors un petit rire amusé qui sonnait...froid tandis qu’il continua :
« En réalité, j’ai le devoir de le tuer. Après tout….c’est bien pour cela qu’il m’a laissé en vie, n’est-ce pas ? Afin que je puisse le tuer, le délivrer de la culpabilité qui l’accable. Il fallait qu’un Uchiha en finisse avec lui. »
Il garda un petit sourire aux lèvres tandis qu’il se tourna alors vers l’Homme :
 
« N’est-ce pas ? »
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Demon
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 105
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Pincée de déterminisme
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Élément déclencheur
Techniques 1/combat : Fierté écroulée

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  ClockJeu 6 Mai 2021 - 13:06
”N’est-ce pas quoi ? Je ne suis pas sa tête.”

Le grand, l’incroyable, le suprême Baron Mars Babel venait d’esquisser de son pinceau de maître un petit sourire narquois sur son visage, clignant deux fois de ses yeux ronds avec la force d’éclairs qui s’abattent. Il reproduisait avec perfection et charisme la naïveté d’un enfant, tant et si bien qu’on aurait pu croire entendre des grelots accompagner ses clignements.

”Essayer de l’imaginer couvant de la culpabilité, ce n’est pas tenter de lui trouver bon fond ? Ce n’est pas essayer de l’excuser, ne serait-ce qu’un petit peu ? Si ta mission est de te venger, humaniser ta proie ne fera que rendre le coup fatal d’autant plus difficile.”

Ses bras s’élevèrent avec puissance et volonté, avant de se croiser comme le fer des héros d’antan. L’un de ses invisibles sourcils se releva afin de marquer sa divine pondération.

”Mais c’est peut-être une bonne initiative. Un massacre illogique de ce genre, il devait y avoir quelque chose en dessous, non ? Était-il possédé ? Avait-on lavé son cerveau ? Peut-être qu’on lui faisait faire du chantage ? Peut-être était-il malade mental et personne n’avait tenté de l’envoyer chez un thérapeute avant qu’il ne perde la boule ?”

Il décrocha l’un de ses bras afin d’en lever l’index vers le ciel tout en penchant très légèrement sa fantastique tête vers la gauche.

”Ca veut dire qu’il peut toujours être sauvé. S’il peut toujours être sauvé, tu auras peut-être encore accès à une famille. Peut-être pas une vie normale, mais tu n’as pas l’air d’en vouloir une, de toute façon. Mais peut-être que cette dernière attache émotionnelle pourrait être épargnée. Il y a toujours une possibilité qu’il t’ait laissé en vie par amour, après tout.”

Il décroisa complètement ses avant-bras avant d’élever ses deux mains au niveau de ses épaules. Ce geste incroyablement supérieur s’accompagna d’un tour de talon, tournant son dos au jeune gringalet à l’air ahuri.

”S’il n’y a plus de Uchihas, il n’y a plus personne pour t’empêcher de lui trouver une rédemption, après tout.”

Il empoigna l’un de ses poignets avec l’autre dans son dos, avant de mouvoir son cou pour observer le jeune garçon sans lui faire complètement face.

”Dans tous les cas, tu ne peux pas le confronter à l’heure actuelle. Tu ne sais pas ce que tu veux faire de lui. Tu le dis toi-même : tu nettoies le nom de ta famille avant tout. Devenir l’outil d’une vengeance sans vraiment y croire ne te mèneras à rien. Une vengeance pour l’honneur, pour la fierté, en plus. Une pression sociétale exercée par des morts.”

Le sourire du Baron Mars Babel se fit plus visible alors qu’il se mit à observer l’horizon urbain, caressant de ses puissants doigts son menton tandis qu’il musait à haute voix.

”Faut savoir que j’ai demandé à beaucoup de cadavres si l’honneur était si important que ça. Au final, pas un n’a ouvert sa bouche.”

Il se retourna à nouveau tout en haussant des épaules, remettant ses extrémités derrière son dos tout en s’adressant directement au jeune garçon, signant le cerveau inférieur et adolescent de son interlocuteur de son immense sourire.

”Tellement de raisons possibles à ses actes, tellement de fin possibles à sa vie. Tellement de scénarios à répéter et répéter et répéter. Et au final rien n’est vraiment décidé.”

Ses paumes s’entrechoquèrent alors avant de se frotter l’une contre l’autre.

”Alors ! Décidons immédiatement ! Que vas-tu faire, toi qui est seul et affamé au milieu d'un parc ?”
Sasuke Uchiha
Sasuke Uchiha
Terrien
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 15/04/2021
Nombre de messages : 70
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Katon- Boule de feu Suprême / Armure de Susanoo / Bras de Susanoo
Techniques 3/combat : Chidori / Amaterasu
Techniques 1/combat : Katon - Feu du Dragon Suprême

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  ClockVen 7 Mai 2021 - 0:14
Le Baron avait émis la réflexion que Sasuke aurait émis en 3 ans. Après tout, en réfléchissant bien, Itachi Uchiha n’avait jamais voulu exterminer son clan à la base. Certes, il y avait de la rancœur envers eux mais pas à ce point-là. Et puis, en réfléchissant bien, Sasuke se rendit alors compte de plusieurs choses.
 
Primo, le clan voulait faire une révolution dans le sang. Cela aurait fait de nombreuses victimes dans le village de Konohagakure no Sato. Ainsi…en y réfléchissant bien, suite aux propos du Baron, Sasuke se rendit alors compte de quelque chose : c’était les hauts placé qui avaient ordonné le massacre du clan car ils savaient qu’Itachi était contre cette révolution. Le fait qu’il soit contre n’était pas inconnu de tous.
Sous la colère, ses yeux rougirent alors, adoptant rapidement le Sharingan à 3 Tomoe. Il y avait une autre chose qui prouvait que son raisonnement était juste : Itachi était en tenue d’Anbu, ce qui prouvait amplement qu’il agissait sous leurs ordres. Sasuke se sentait très con de ne pas avoir fait le lien. Il avait fallu que le Baron lui mette la puce à l’oreille alors qu’il ne connaissait rien à cette histoire.
 
‘’Les enfoirés… » avait alors murmuré l’héritier du funeste clan au Sharingan.
 
Et maintenant, il savait pourquoi il avait épargné son petit frère. Le Baron avait raison. Itachi Uchiha avait été incapable de tuer son petit frère par amour. Il serra alors les poings sous la colère. Si Itachi Uchiha avait deserté Konoha, c’était parce que le Haut Placé ne voulait pas être mêlé publiquement à cela. Et Itachi avait accepté cela par amour envers le village…Afin de le protéger ! Et le village ne lui en était pas reconnaissant du tout, voulant sa mort alors qu’ils n’avaient aucun rapport avec le clan Uchiha.
 
Sous la tristesse de ses soudaines déductions qui étaient plus que logiques, les yeux du jeune Uchiha changèrent brusquement pendant l’espace d’une bonne dizaine de secondes. On aurait dit une espace d’étoiles. En réalité, cela était le Mangekyo Sharingan, un œil spécial qui permettait à son possesseur d’utiliser quelques techniques lorsque celle-ci était apprise.
Son œil se désactivant rapidement, Sasuke n’avait pas fait gaffe à cela. Il va alors se tourner vers le Baron, cet Homme qui lui avait permis de se rendre compte de la Vérité. Il avait totalement raison et…
”Dans tous les cas, tu ne peux pas le confronter à l’heure actuelle. Tu ne sais pas ce que tu veux faire de lui. Tu le dis toi-même : tu nettoies le nom de ta famille avant tout. Devenir l’outil d’une vengeance sans vraiment y croire ne te mèneras à rien. Une vengeance pour l’honneur, pour la fierté, en plus. Une pression sociétale exercée par des morts.”
 
C’était vrai ce que disait Mars. Sasuke ne pouvait l’affronter pour le moment, n’étant pas spécialement motivé suite à ses nombreuses révélations. Bien entendu qu’il en voulait encore à Itachi pour avoir tué leurs parents. Mais voulait-il réellement sa mort ? Il n’arrivait pas à le savoir réellement.
”Tellement de raisons possibles à ses actes, tellement de fin possibles à sa vie. Tellement de scénarios à répéter et répéter et répéter. Et au final rien n’est vraiment décidé.”
 
C’était vrai. Ses actes pouvaient avoir plusieurs raisons…pour ceux qui n’étaient pas du clan Uchiha. Non, c’était clairement cela, obligatoirement. Et Sasuke se sentait de plus en plus débile de voir qu’il a fallu l’aide d’un ignorant pour comprendre la face caché de l’iceberg qu’était cette tragédie. Il fut brusquement tiré de ses pensées par les propos de son interlocuteur :
 
”Alors ! Décidons immédiatement ! Que vas-tu faire, toi qui est seul et affamé au milieu d'un parc ?”
 
Il est vrai. Pour la première fois de sa vie, Sasuke Uchiha était réellement seul dans un monde qu’il ne connaissait pas le moins du monde. Et affamé comme il était, il ne risquait pas d’aller bien loin. S’il était dans son monde d’origine, il aurait été attaqué Konoha sans sommation. Mais là, il n’avait pas accès à son monde d’origine. Et il s’en rendait compte : Il ne saurait pas rentrer chez lui. La raison de sa haine et sa soif de vengeance n’avait donc plus de raisons d’être.
 
Il n’aurait pas dû tuer son meilleur ami si c’était pour en arriver à un tel résultat, et cela l’agaçait quelque peu.  Soupirant doucement, il va alors se relever calmement et retirer les quelques herbes qui étaient collé à sa tenue. Il avait maintenant la possibilité d’entrer dans deux chemins différents : Soit il continuait sur le chemin sanglant, continuant sur sa lancée et tuer jusqu’à plus soif…Ou soit il essayait de se faire pardonner du meurtre de Naruto Uzumaki et tentait donc dans ce cas d’aider un maximum. Non, c’était fini toutes ces hésitations au fur et à mesure. Il était temps de montrer un peu plus de Volonté. Ici, il pouvait être qui il voulait. Et comme il était le seul utilisateur de chakra, il était donc le meilleur utilisateur de chakra, c’était logique. Il n’avait rien à se prouver de ce côté-là. Même s’il abandonnait sa soif de vengeance, sa soif de puissance ne s’éteindrait pas si facilement. Il prit alors la parole, afin de répondre au Baron, l’air determiné :
«  Pour commencer, je vais dévorer chacune des pommes de cet arbre afin de calmer la faim qui me tenaille ! »


Et sans dire quoique ce soit plus, il fit un petit bond, attrapant une pomme qu’il commença à manger rapidement tandis qu’il continua :
« Ensuite, vu que ma vengeance ne m’est pas disponible, je vais plutôt faire en sorte que le monde connaisse mon nom ! »
Il fit un second croc sur la pomme, laissant le jus s’écouler sur sa joue, continuant de parler :
« Et je ne vais pas m’arrêter à la Terre. J’ai bien vu qu’il n’y a pas que des Humains ici. Ce monde ne connait pas les Uchiha ? Ils vont vite les connaitre. Nous étions les meilleurs policiers à l’époque et ce n’est pas prêt de changer ! »
 
Et puis…Il allait devenir Patrouilleur du Temps, vu ce que lui a dit Raziel. Et de ce qu’il avait compris, c’était comme être un Policier.
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Demon
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 105
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Pincée de déterminisme
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Élément déclencheur
Techniques 1/combat : Fierté écroulée

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  ClockMer 12 Mai 2021 - 14:00
Mars observa le changement de comportement soudain du petit ignare qui s’était mis à sautiller pour attrapper des pommes comme un vulgaire lapin. Ses yeux se plissèrent avant de complètement clore tandis que ses mains se relevèrent pour applaudir une demi-douzaine de fois, apportant en six occasions le plus puissant de tous les tonnerres. Les deux étoiles firent de nouveau apparition devant le jeune Uchiha. Déterminé à faire connaître son nom, il n’était qu’un bélier s’approchant d’un mur d’acier. Les égos des jeunes étaient aussi fébriles que les flammes des bougies, brûlant ceux qui restaient à leurs proximités mais n’étant qu’une distraction lumineuse pour ceux qui se tenaient loin. D’un coup de vent, cela pouvait s’éteindre. Sans suffisamment de cire, ce n’était qu’éphémère. Il voulait devenir… policier.

”Mmmh. Bon choix de carrière. Tu aides les gens à basse échelle. Tu protèges les démunis. Tu abandonnes ton nom au profit d’un matricule. Tu rejoins des rangs sans visages. Tu n’as aucun espoir de carrière hormis si la chance t’offre miraculeusement une occasion de rayonner et peut-être gagner un rang… si tu n’es pas sacrifié par tes supérieurs comme un pion.”

Il plaça l’une de ses mains dans sa poche avant de relever l’autre au niveau de son torse, dans la direction du jeune homme, ses mouvements accompagnant ses dires alors qu’il commença une petite marche pour remonter la colline.

”Les Uchihas étaient connus, certes. Ils devaient exercer, si je comprends bien, un certain pouvoir. Mais étaient-ils connus individuellement ? De ce que j’ai cru entendre, il semblerait qu’il n’y ait eu qu’un groupe. “Les Uchihas”. Une entité sans individus. Des têtes qui réflechissent et des muscles qui agissent. Mais Itachi, lui, on se souviendra de lui. Tu sais pourquoi ?”

Il se retourna vers l’horizon avant de balayer son bras devant lui, fendant le vent avec toute la puissance de l’être supérieur qu’il était, bénissant la colline de ses bottes divines. Un geste plus grand que nature qui accompagna les mots clés de sa nouvelle tirade :

”Il a fait changer les choses !”

Les pointes de ses chaussures firent de nouveau face au jeune homme tandis que son regard si incalculablement paternel et paradoxalement dominant plongea dans les yeux du misérable morveux qui ne méritait pas l’attention qu’on lui portait.

”Il a chamboulé la hiérarchie. Il a fait disparaître une puissance majeure de la carte. On se souviendra d’Itachi à tout jamais, car Itachi aura été la cause d’un changement ! L’incarnation d’un bouleversement !”

Sa main à la paume relevée se transforma en poing qui s’approcha du visage de l’ahuri avant de s’arrêter, laissant son index le pointer.

”Être policier, c’est empêcher le changement. C’est maintenir le statu quo. C’est nier toute possibilité que le monde puisse se transformer et évoluer parce que tu le maintiendras comme tel. Par la protection du système, tu l’empêches de devenir autre chose. Et nous savons tous les deux que ce n’est pas là où ton potentiel peut te conduire.”

Il replaça ses mains dans ses poches avant de regarder le ciel, transformant son sourire en une grimace fatiguée.

”Ces fantassins de l’ordre se complaisent dans leur confort et leur certitude...”

Il descendit son menton. Son visage était neutre, aussi neutre qu’il pouvait l’être avec ses yeux grand ouverts. Deux diamants verts dans lequel on ne pouvait lire quoi que ce soit.

”Tu n’as pas à t'enrôler dans une milice qui ne te respectera pas afin de sauver des gens, malgré les mensonges que l’on t’apporte. Tu as cette… cette, euh...”

Une forte réflexion se fit observer sur son visage alors qu’il claqua plusieurs fois des doigts avant de soudainement se remémorer ce qu’il cherchait.

”Patrouille Temporelle ! Voilà ! Des imbéciles qui n’ont pour but que de maintenir en place l’idée de destinées, de causalités et de futurs déjà écrits. Aucun libre-arbitre. Aucune vraie liberté. Il n’y a que des plans arbitraires faits par des êtres sans nous laisser de choix.”

Il attrapa finalement les épaules du jeune garçon.

”Tu vaux mieux que ça. Tu n’es pas l’outil d’un statu quo que tu ne comprends pas. Si tu cherches la reconnaissance et à la gloire, alors prend le sentier qui te permet de te la bâtir. Ne cherches pas le despotisme d’organisations qui cherchent à t’exploiter !”

Il remonta soudainement ses mains tout en se redressant de tout son long.

”Le monde est à toi !”
Sasuke Uchiha
Sasuke Uchiha
Terrien
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 15/04/2021
Nombre de messages : 70
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Katon- Boule de feu Suprême / Armure de Susanoo / Bras de Susanoo
Techniques 3/combat : Chidori / Amaterasu
Techniques 1/combat : Katon - Feu du Dragon Suprême

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  ClockMer 12 Mai 2021 - 18:51
En l’entendant applaudir, Sasuke s’était rapidement tourné vers le Baron, l’écoutant sans un mot. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il avait totalement raison. Policier n’était définitivement pas un bon métier. Certes, c’était ce que faisait les Uchiha mais était-il obligé de suivre l’héritage du clan dans son intégralité ? Après tout, le clan n’avait pas survécu, il était donc faible. Non, Sasuke ne devrait donc pas devenir Policier et le Baron le convainquait réellement.
En voyant le Baron se mettre à marcher, Sasuke le suivit rapidement. La discussion n’était pas terminé après tout…n’est-ce pas ? Il eut rapidement sa réponse lorsque l’Homme reprit la parole :
 
”Les Uchihas étaient connus, certes. Ils devaient exercer, si je comprends bien, un certain pouvoir. Mais étaient-ils connus individuellement ? De ce que j’ai cru entendre, il semblerait qu’il n’y ait eu qu’un groupe. “Les Uchihas”. Une entité sans individus. Des têtes qui réfléchissent et des muscles qui agissent. Mais Itachi, lui, on se souviendra de lui. Tu sais pourquoi ?”
 
En y réfléchissant bien, Sasuke comprit rapidement que le Baron avait totalement raison. Après tout, parmi les Uchiha…Qui était réellement connu individuellement, sans le nom qui allait avec ? En y réfléchissant attentivement, Sasuke n’y vit que 3 personnes : Son père Fugaku Uchiha, son frère Itachi Uchiha ainsi que Madara Uchiha. Et ils avaient tous fait quelque chose qui les avait fait connaitre. Ils ont changé les choses.
Le Baron le lui confirma en expliquant ce qu’a fait Itachi. C’était totalement vrai. En faisant cela, il avait définitivement inscrit son nom dans l’histoire. Non pas en tant qu’Itachi Uchiha mais en tant qu’Itachi.


”Être policier, c’est empêcher le changement. C’est maintenir le statu quo. C’est nier toute possibilité que le monde puisse se transformer et évoluer parce que tu le maintiendras comme tel. Par la protection du système, tu l’empêches de devenir autre chose. Et nous savons tous les deux que ce n’est pas là où ton potentiel peut te conduire.”
En entendant parler de son potentiel, Sasuke fronça des sourcils, d’un air complètement ahuri. Ce n’était pas la première fois qu’on lui en parlait sans que la personne ne le connaisse réellement. Il se souvient des paroles de Raviel dans les ruines :


‘’Tu as du potentiel. Ton art du combat est farouche, mais tes techniques ne semblent pas non plus faites pour tenir un front. L'art de la nuit te semble bien mieux approprier..."
L’art de la nuit…signifiait être un assassin n’est-ce pas ? Bien que le sang ou un cadavre ne lui faisait ni chaud ni froid, Sasuke n’avait jamais réellement voulu tuer. Mais peut-être était-ce un bon choix en réalité ? Après tout, le Baron le lui avait dit : un défenseur de l’ordre empêchait une évolution et freinait l’humanité. Tandis qu’un Assassin forçait le monde à évoluer, à s’adapter. Cela lui semblait être l’idéal. Et après tout…n’était-ce pas ce qu’avait fait Itachi ? Il ne savait pas s’il devait être dégouté ou non de vouloir copier son frère.
Lorsque le Baron se mit à lui parler de la Patrouille Temporelle, Sasuke fut surpris bien qu’il fit de son mieux afin de rester impassible. Pour commencer, il se demandait comment cet homme pouvait connaitre la Patrouille Temporelle. Et au bout du compte, il n’y prêta pas plus d’attention, tout en réalisant qu’il avait raison. La Patrouille Temporelle ne voulait pas de changement dans le temps. Elle allait à l’encontre des choix. Mais était-ce réellement ce qu’ils faisaient ? Après tout, en intervenant, ne changeaient-ils pas l’Histoire juste par leur présence ?

Sasuke réfléchit quelques secondes. C’était vrai.  En temps normal, il n’aurait peut-être pas rejoint la Patrouille Temporelle. Mais la rejoindre aurait-il fait de lui un pion ? Non, il comptait bien rester libre et signer chaque époque de sa présence et… soudain, le Baron lui attrapa les épaules, et…le plaça sur un piédestal ? Non, ce n’était pas le bon terme. Il n’était pas un pion, c’était vrai. Il n’avait pas à se faire manipuler constamment. Il était libre son chemin, libre de son avenir. Libre de faire ce qu’il voulait de sa vie.
 
”Le monde est à toi !”
 
Mais alors que tout cela montrait que Sasuke était libre de ses décisions et qu’il ne devait pas s’enchainer volontairement dans une société, celui-ci se posa une seule question : Qui était son interlocuteur ? Après tout, il sortait de nulle part pour commencer. Ensuite, il avait parfaitement analysé Sasuke sans même le connaitre. Pour continuer la chose, il semblait guider Sasuke vers son avenir…comme s’il semblait connaitre les choses jusqu’au bout des doigts. Et son apparence complètement différente du commun des mortels prouvait au jeune Uchiha qu’il n’était pas n’importe qui. Affichant alors au bout d’un moment un petit sourire, le dernier des Uchiha prit enfin la parole :
 
‘’C’est vrai. Que ce soit le Gouvernement, la Police ou même le peuple lambda, leur présence tel quel empêche le monde de réellement évoluer. Et me joindre à eux ne ferait pas de moi une personne connue ou autre. Non, je ne deviendrai rien d’autre qu’un simple mouton. Et cela, il en est hors de question. Il est temps pour le monde d’évoluer un peu. ‘’
 
Il marqua alors une pause, observant alors la ville sans prononcer un seul mot, son sourire disparaissant lentement. Il reprit alors, un peu plus sombrement :

’Je comprends aisément ce que vous voulez dire. Le Gouvernement instaure une loi, la plupart du temps sans l’avis du peuple. Et la police veille donc à ce que tout cela reste ainsi. Non, m’engager dans la milice serait une mauvaise chose. Les choses resteraient toujours dans l’état à laquelle elles sont. Et tout ce que je ferai serait arrêter les personnes souhaitant un changement. Ce qui serait en réalité complètement immoral. Après tout, que ce soit un voleur ou un tueur, il ne nait pas mauvais de la sorte. Il le devint à cause de la société. Et les mauvais à grandes échelles le sont par nature pour leur part. Mais pourquoi discriminer quelqu’un à cause de sa nature ? Les gens n’essayent jamais de comprendre. Ils stoppent le différent et c’est tout.’’
 
Il semblait réellement persuadé par ce qu’il disait. Car après tout, il était bien passé par là. N’était-ce pas lui qui avait été mis à l’écart car étant le dernier des Uchiha ? Les Uchiha n’avaient-ils pas été tué de par leur soif de changement dans le village ?
 
L’exemple qui le convainquait encore plus était Naruto. Après tout, c’était lui qui avait toujours été rejeté pour une raison que Sasuke ne savait pas encore. Il poussa un petit rire avant de reprendre :
‘’Quelqu’un d’autre m’a répété que j’avais un potentiel. Si on l’avait dit à moi, il y a un mois, j’aurai ri et aurait dit que c’était normal car j’étais un Uchiha. Mais aujourd’hui, après bientôt un mois passé dans ce monde, je répondrais plutôt que « c’est normal car je suis Sasuke ». Je sais exactement comment faire pour provoquer un changement du système. En embrassant le système, je ne pourrai pas provoquer de changement. C’était à cause de cela que j’ai quitté Konoha. Je recherchais de la puissance et ce qu’ils me proposaient ne me convenait plus.’’
 
Il ne dira rien d’autre pendant quelques secondes avant d’avouer calmement :
‘’Je sais comment faire mais je n’ai pas envie. Mon but initial n’est pas le changement mais le pouvoir et la reconnaissance. Si un changement est provoqué en conséquence de mes actions, grand bien leur fasse. Mais qu’ils ne comptent pas sur moi pour leur mâcher le travail.’’
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Demon
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 105
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Pincée de déterminisme
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Élément déclencheur
Techniques 1/combat : Fierté écroulée

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  ClockSam 22 Mai 2021 - 2:18
Il y avait trente-deux dans sa mâchoire mais on ne saurait les compter. Son sourire rayonnait plus que le croissant de la lune qu’il avait inspiré. Il était splendidement heureux de voir le gamin se lancer dans sa propre tirade, l’esprit social rendu fertile par les excellentes paroles de son supérieur. Du haut de ses treize ans, il était apte à manipuler sa trogne habituellement boudeuse pour enfin s’exprimer sans cesse comme chaque gosse taciturne trop longtemps en tête-à-tête avec lui-même. Derrière chaque penseur mystérieux ne s’étant pas débarassé de ses dents de lait demeurait un autre collégien croyant tout connaître de la vie après avoir compris que ses parents étaient capables de se tromper.

Les incroyablement bien imaginées paroles à thèmes métaphysiques et universelles du Baron furent adapté à un contexte politique par l’ignare ne dépassant pas le mètre quarante. Cela n’avait que l’effet très probablement escompté ! Uchiha Junior utilisait les informations prodiguées pour améliorer sa propre réflexion. Il réfléchissait véritablement à haute voix, et le monologue moult fois susmentionné aurait été maintes reprises coupé par un auditeur n’ayant pas la patience légendaire et bienveillante du Baron Mars Babel. Il n’y eut qu’un sourire accompagnant les réalisations juvéniles et vocales de l’adolescent quant au monde qui l’entourait. Le gouvernement était donc corrompu ? Qui l’aurait cru ?! Et ainsi filèrent les réalisations de l’enfant, jusqu’à ce qu’il installe les fondations de son désir : le pouvoir et la reconnaissance.

”Le pouvoir et la reconnaissance...”

D’un coup de maître, il se gratta le menton.

”Cela dépend quel type de pouvoir et quel type de reconnaissance tu désires, après tout.”

Il détacha ses doigts de sa mâchoire avant de lever la main vers la droite.

”’Pouvoir’ veut dire ‘être capable de faire quelque chose’. ‘Avoir les moyens de faire quelque chose’. Être riche, c’est du pouvoir : on peut obtenir ce que l’on désire, on peut finir en possession de ce qui est nécessaire à ses plans, on peut se trouver là où l’on a besoin d’être. Être maître de ses émotions, c’est du pouvoir : on reste fidèle à sa logique, on ne perd jamais le contrôle de soi face à l’imprévu, chaque geste finit par être celui que l’on veut.”

Son autre poignet se dressa de même tandis qu’il haussait les épaules.

”La reconnaissance, c’est généralement de la gratitude. Cela peut-être la joie de voir ses bonnes actions être remerciées. Cela devient des faveurs… en soi, du pouvoir : les bonnes opinions des autres finissent par être un outil pour les pousser dans la bonne direction, obtenir d’eux les services que l’on désire...”

Il joignit ses mains dans un entrechoquement caverneux digne des premiers volcans.

”Mais c’est pas ça, hein ?”

Il laissa s'échapper un rire d’une seule syllabe avant de continuer.
”Par ‘pouvoir’, tu veux dire ‘puissance’, et par ‘reconnaissance’, tu veux dire ‘validation’.”

Il rangea ses mains dans son manteau avant de procéder dans sa rhétorique.

”Le second est la raison de l’existence du premier. Tu veux convaincre les autres de quelque chose que tu sais déjà : t’es fantastique. Et tu veux le prouver. Donc, tu veux obtenir beaucoup de puissance pour le démontrer. Un énorme nombre, de quoi faire des grandes explosions et annihiler tous ceux sur ta route.”

Il réhaussa légèrement ses mains à l’intérieur de ses poches tout en inclinant son visage vers la droite.

”On te dira que l’excellence n’est que le fruit de l’entraînement. Que la perfection n’est que ce qui est répété jusqu’à la maîtrise. On te dira que c’est pareil pour la puissance. Des exercices, suivis d’exercices, suivis d’exercices...”

Il pencha la tête vers la gauche.

”Et si tu finis par obtenir cette puissance barbante et répétée, tu ne finiras que par être un nomade invincible mais inconnu. Tu pourras tenter d’établir une légende en combattant d’autres guerriers mais ton héritage finira par être celui d’un duelliste très costaud. Et puis un jour tu attraperas la tuberculose et tu ne laisseras rien derrière toi.”

Son visage avait perdu son sourire depuis longtemps, ses lèvres adoptant un air dépité tandis que ses yeux restaient lumineusement écarquillés à leur habitude.

”Et ça, ça craint. Le temps rattrapera tout le monde.”

Son sourire revint alors qu’il dégaina son index pour le lever vers le haut après avoir tendu son bras vers l’avant.

”Mais il y a une solution ! Et c’est pour ça que nous revenons vers le changement.”

Ses doigts se refermèrent et son poignet se retourna sur lui-même.

”Celui qui force le changement sera celui dont on se souviendra. C’est donc de sa puissance dont on sera témoin. C’est lui qui sera reconnu et admiré et jamais oublié. Il y a des dizaines de gouvernements perfides stagnant au prix de leur peuple. Il existe des dizaines de civilisations ne désirant qu’un héros pour les sauver et les guider.”

Sa main se rangea de nouveau dans son manteau.

”Le respect vient plus aisément avec la gratitude. Avec le respect vient la validation. Pour qu’il y ait de la puissance, il faut du potentiel. Et par un bon usage de sa puissance, on obtient de la gratitude.”
Il laissa s’échapper une dernière pause.

”Tu n’es plus à Konoha. Tu n’es plus porté socialement par un nom de famille et par les actes indignes de ton frère. Personne ne te connaît. Et c’est pour ça que sortir du lot serait d’autant plus facile par l’héroïsme. Utiliser la puissance que tu possèdes déjà pour faire un choc et en sortir avec la validation de tes pairs. ‘Sasuke Uchiha’, remémoré à jamais. Cela sonne pas trop mal.”
Sasuke Uchiha
Sasuke Uchiha
Terrien
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 15/04/2021
Nombre de messages : 70
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Katon- Boule de feu Suprême / Armure de Susanoo / Bras de Susanoo
Techniques 3/combat : Chidori / Amaterasu
Techniques 1/combat : Katon - Feu du Dragon Suprême

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  ClockSam 22 Mai 2021 - 4:15
Cette journée était réellement devenue beaucoup plus intéressante que prévu. Lui qui pensait qu’il allait seulement observer la ville, le voilà réellement confronté à ses choix, son mental. Mais la question qu’on pourrait se poser serait : Est-ce qu’il allait grandir suite à cette discussion ou va-t’il continuer à être l’enfant qu’il est ?
 
La réponse ? Et bien, tout dépendait de ce que lui répondrait le Baron. Justement, celui-ci lui répondit assez rapidement et Sasuke fut…forcé de réfléchir. Car encore une fois, Mars avait raison. Le Pouvoir et la Reconnaissance avaient plusieurs définitions. Plusieurs…significations dépendant du point de vue de la personne. Donc d’après Sasuke selon Baron, le Pouvoir était la Puissance et la Reconnaissance était la Validation.
 
Ce qu’il n’arrivait pas à comprendre était…Quel Validation recherche-t’il ? Jusqu’ici, son objectif était de trouver et de tuer Itachi Uchiha. Mais pourquoi voulait-il cela à la base ? Il n’arrivait pas trop à le comprendre. Et sans cet objectif qui lui était désormais inaccessible, Sasuke Uchiha n’était rien d’autre qu’un agneau perdu qui cherche son troupe…son pouvoir.
 
Il fronça légèrement des sourcils en entendant ce que lui disait le Baron. Et qu’il lui parlait de légendes et d’héritage. Mais a-t’il réellement envie d’avoir un héritage ? Il ne le savait pas trop, il était encore…NON ! Il se devait de créer un héritage ! L’héritage Uchiha. En ce nouveau monde, le nom des Uchiha était inconnu. Et si au départ, Sasuke trouvait cela…irrespectueux envers son clan, force était de constater que non, c’était une opportunité car…
 

 
Il fronça des sourcils encore plus, l’air complètement perplexe comme s’il était totalement perdu et ce pour la première fois depuis longtemps.  Le Baron lui disait-il d’être un Héros des opportunités ? Un Nouveau…Messie ? Non, ce n’était pas son style mais plutôt celui de Uzumaki Naru…Une minute. Non, au fond de lui, il était totalement d’accord en réalité. Et rien que ce qu’il planifiait pour un possible retour dans son monde le lui prouvait. S’il était dans son monde, il aurait été à Konoha afin de tout faire pour devenir Hokage afin de pouvoir changer les choses.


Mais à la lueur des nouvelles paroles du Baron, il comprenait que ce n’était pas une option envisageable. En devenant Hokage, il suivrait juste le mouvement et quoiqu’il ferait, ses changements resteraient minimes.
”Celui qui force le changement sera celui dont on se souviendra. C’est donc de sa puissance dont on sera témoin. C’est lui qui sera reconnu et admiré et jamais oublié. Il y a des dizaines de gouvernements perfides stagnant au prix de leur peuple. Il existe des dizaines de civilisations ne désirant qu’un héros pour les sauver et les guider.”
 
Oui, il pouvait devenir un Héros. En a-t’il réellement envie ? Il était persuadé que non, il n’en avait pas envie. Mais..
 
”Tu n’es plus à Konoha. Tu n’es plus porté socialement par un nom de famille et par les actes indignes de ton frère. Personne ne te connaît. Et c’est pour ça que sortir du lot serait d’autant plus facile par l’héroïsme. Utiliser la puissance que tu possèdes déjà pour faire un choc et en sortir avec la validation de tes pairs. ‘Sasuke Uchiha’, remémoré à jamais. Cela sonne pas trop mal.”

C’est vrai. Il n’était plus à Konoha. Ici, il pouvait faire tout ce qu’il voulait, il ne serait pas comparé à son frère. Ses actes ne seraient pas dénigré car « il était un Uchiha ». Non, ici il était libre de faire ce qu’il voulait, il pouvait créer sa propre légende. Son propre héritage. Ici, il était particulier. Il était le seul à maitriser son chakra, ce qui faisait de lui quelqu’un de formidable en ce monde.

 
Il eut un profond sourire à ce moment-là, terminant ses pensées. Oui, il pourrait devenir un Héros. Mais il n’était pas obligé de le faire de manière commune. Son autre lui…Sa marque Maudite voulait du sang. Par définition, un Héros ne tuait pas. Même ses ennemis. Mais Sasuke était quelqu’un d’autre. Il n’était pas un Héros de Lumière. Non, il était un Héros des Ténèbres. Il ne pouvait renier ce qu’il était réellement. Sasuke Uchiha avait certes bon fond mais il n’utiliserait pas des méthodes recommandables. Et c’était un début pour pouvoir instaurer un changement. Il n’était pas obligé de suivre le sentier
 
Il releva alors ses yeux, encore une fois changé, un air plein de détermination. Oui, il était temps pour lui de suivre sa propre voie. Il était temps pour lui de se charger de faux fardeaux comme il l’avait toujours fait. Mais…Une minute. Depuis le début de la conversation, il semblait être comme un livre ouvert pour son interlocuteur. Depuis le début de la conversation, il s’était posé une question. Mais il n’y avait pas eu de réel questionnement, devant surtout se focaliser sur une chose à la fois afin d’être sûr de ce qu’il faisait. Non, cette fois, il avait réellement besoin de savoir. Poussant un petit soupir, il poussa alors la fameuse question :
 ‘’Mais qui êtes-vous ? Êtes-vous un Dieu ?’’
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Demon
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 105
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Pincée de déterminisme
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Élément déclencheur
Techniques 1/combat : Fierté écroulée

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  ClockSam 22 Mai 2021 - 14:11
Le jeune Uchiha disposa d’une bonne minute pour accomplir sa réflexion, établissant à coup de soupirs répété et de grimaces un silence très fortement gênant. Le Baron dans sa magnificence n’en avait que faire, observant son jeune interlocuteur de haut, son regard étincelant perçant la lumière qui l’entourait. Deux étoiles si brillantes qu’on aurait cru que cette après-midi n’était qu’une autre nuit. Le genre de ciel sombre qui consolait Sasuke dans son malheur, qui lui rappelait que la vie pouvait être dure et que la souffrance existait dans l’existence. Le genre de réflexions typiques d’un nez pointé vers les nuages et de larmes mélangées aux gouttes de pluie. De la philosophie qui ne monte que très bas. Mais cette métaphysique pitoyablement prépubère étaient couverte par l’observation bienveillante de son excellence du changement et du chaos. La borne de fin de toutes ces machinations fut brusquement amenée en une question : qui était donc l’incroyable, le magnifique, l’omnipotent Baron Mars Babel, destructeur de la première langue, premier antagoniste, Archidémon de la Tour ? Croyait-il vraiment pouvoir ne serait-ce que comprendre la supériorité de l’être qui l’avait entendu déblatérer depuis maintenant une bonne demi-heure ?

”Heh ! Un ‘dieu’, tout de suite. Je n’ai fait que manger une pomme avant de te donner des outils pour améliorer ta réflexion.”

Il tira sur son col afin de remettre son manteau en place sur ses épaules.

”Y avait-il si peu d’adultes capable de faire preuve d’empathie à Konoha ? Personne pour se dire qu’un jeune garçon qui s’isolait du reste de la population avait beaucoup de poids sur son coeur ne cherchant qu’une oreille attentive ?”

Son sourire n’était plus. Il n’y avait que sa bouche ouverte aux dents serrées, gardant un air neutre tandis que l’un de ses sourcils se relevait.

”En toute honnêteté, je ne m’attendais pas à ce qu’une seule famille serve de figure d’autorité pour toute une contrée, ni qu’il n’y ait besoin que d’un individu de cette famille si puissante pour les anéantir. C’est pas très simple à suivre, tout ça.”

Il inclina la tête vers l’arrière tout en continuant sa réflexion vocale.

”Pour le coup, je pensais les adultes capables de bien plus d’empathie. Peut-être que se dire “je comprends ce qu’il a vécu car je l’ai vécu moi aussi” n’est plus à la mode. Ou peut-être que ça l’a jamais été. Mais après, ton village d’origine semblait excessivement défini par l’eugénisme et l’élevage d’héritiers capable de porter le drapeau de la famille dont ils héritent le nom. Peut-être que ton frère a mis fin à des traditions de sang pur et de races supérieures. Ou peut-être que je me trompe dans mon interprétation.”

Il ferma les yeux tout en haussant des épaules, paumes levées vers le ciel, avant de joindre ses mains et de reposer son regard sur Sasuke.

”Mais… oui, j’imagine pouvoir être considéré comme un dieu, quoi que ça veuille dire. Mais ce que j’ai fait jusqu’à présent, n’importe qui avec un minimum d’intelligence sociale aurait pu accomplir de même. Ou bien des télépathes lisant ton passé en passant par ta tête. Des traqueurs ayant espionné tes conversations depuis ton départ de ton village. Vraiment, il serait sage de ne pas considérer chaque personne t’aidant à réfléchir comme un dieu. Mais ! J’apprécie le compliment. Vraiment.”

Ses mains se replacèrent dans ses poches.

”Si je voulais m’établir véritablement comme un individu d’ordre divin, j’aurais fait pleuvoir les éclairs tout en apparaissant dans un halo de lumière, mon corps indescriptible traumatisant les passants et remplissant ton esprit d’un sentiment de terreur sauvage et primitive.”

Il sortit l’une de ses mains avant de l’agiter devant lui pour accompagner ses paroles.

”J’aurais entamé un discours plein de métaphores incroyables avant de t’offrir sur un plateau d’argent toute la puissance que tu désires et bla bla bla et bla bla bla. Tu as l’air de vouloir obtenir ce que tu veux par toi-même sans l’aide de quiconque, après tout.”

Il laissa son poignet retomber au niveau de sa hanche.

”Ou peut-être que je me trompe, peut-être que tu aurais voulu avoir rapidement la force qui te revient de droit et la reconnaissance d’un être divin. Je suis pas dans ta tête.”

Il haussa à nouveau des épaules.
Sasuke Uchiha
Sasuke Uchiha
Terrien
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 15/04/2021
Nombre de messages : 70
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Katon- Boule de feu Suprême / Armure de Susanoo / Bras de Susanoo
Techniques 3/combat : Chidori / Amaterasu
Techniques 1/combat : Katon - Feu du Dragon Suprême

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  ClockSam 22 Mai 2021 - 17:10
Non, ce n’était pas cela qui lui faisait penser que le Baron était un Dieu. Non, ce qui lui faisait penser cela était la prestance du gars, son apparence qui sortait de l’ordinaire tandis que ses connaissances semblaient…infini. Dommage, il ne pouvait toujours pas mettre de nom sur le visage de son interlocuteur. Observant un long moment les yeux…hypnotisant ? de Mars, Sasuke l’écouta sans rien dire. De toute façon, il n’aurait pas voulu, voire pu le couper. Lorsque son interlocuteur finit de lui parler, Sasuke n’avait même pas besoin de réfléchir à sa réponse :
 
‘’Il n’y avait personne. Il n’y avait que de l’hypocrisie. Ils faisaient tous la bouche en cœur et faisait mine de compatir. Mais non, personne n’a compati. Comment peut-on laisser un enfant de 7 ans vivre seul ? Comment peut-on laisser un enfant essayer d’obtenir sa vengeance sans même réellement lui discuter ?’’
 
Il fronça alors des sourcils. Plus, il était dans ce monde et plus il comprenait Naruto Uzumaki. Après tout, celui-ci avait subi exactement pareil, voire pire. Serrant le poing droit, il reprit alors :
‘’Non, ils faisaient mine d’être les gentils qui aidaient tout le monde et qui protégeait tout le monde mais ce n’était pas le cas ! Tout ce qui les intéressait, c’étaient mes pupilles ! Mes Sharingan !’’
Il shoota sur l’arbre, tel l’enfant puéril qu’il était. Konoha l’insupportait de plus en plus. Les adultes là-bas ne s’intéressaient qu’au pouvoir ! Et c’en aurait été compréhensible s’il y avait quelque chose derrière. Sasuke avait bien une raison d’obtenir du pouvoir…même si cette raison semblait détruite, il y avait toujours un but derrière.
 
Il reprit alors, un peu plus calmement et plus froidement :
‘’Et lorsqu’ils risquent de tomber, ils créent un bouc émissaire….tel fut le cas de Itachi Uchiha. Tout n’est qu’artifice et manipulation en réalité.’’
 
Il fit un pas à ce moment-là, observant la ville sans un mot. Cette ville devait subir la même chose, il en était persuadé. Le Gouvernement était toujours mauvais. Mais pourtant, tout le monde semblait aimer cela et il n’arrivait pas du tout à comprendre pourquoi. Après tout, c’était pareil à Konoha. Il y avait toujours un danger certain mais tout le monde était si..oisif. C’en était presque répugnant en réalité. Il ferma les yeux un instant, semblant réfléchir. C’était vrai. Sasuke n’était pas du genre à obtenir de la puissance via autrui de manière volontaire. Du moins, pas tout de suite. La Marque Maudite du Ciel lui avait été greffé contre son gré et s’il l’utilisait, c’était parce qu’il ne savait pas faire autrement. Sa main droite passa à son cou, effleurant la marque dont il n’arrivait plus à utiliser pour le moment. Il reprit alors la parole, rouvrant les yeux :
 
‘’S’il y a bien une seule chose qui fut positive à Konoha, ce fut les Ninja. Et encore, ce n’était pas totalement au point à bien y réfléchir. Comment protéger les civils lorsque Konoha est la cible première du monde ? C’est juste contre-productif, cette oisiveté.’’
 
Il se tourna alors vers le Baron, ses yeux passant alors au rouge :
‘’En effet, vous n’êtes pas dans ma tête. Et c’est tant mieux. Qu’est-ce que ça aurait donné si même sans, vous pouvez savoir autant de choses sur moi ? Je ne veux même pas le savoir. Et en effet, vous n’êtes pas un Dieu, malgré vos connaissances et votre manière  de réfléchir.’’
 
Il se tut alors, attrapant une énième pomme qu’il croqua avidement, réobservant la ville.
 
‘’Quand j’observe cette ville, je me rends compte que ce pourrait bien être le futur de Konoha. Et cela, je ne pourrai pas l’accepter. Non, pas que ce soit négatif mais plutôt parce que Konoha n’en a pas le droit. Que ce soit les clans, le gouvernement ou même les civils, on ne peut pas demander une paix seulement après avoir commis son massacre. C’est juste profondément égoïste.’’

Il va se retourner alors vers le Baron et dire :
 
‘’Je vais reformuler ma question. Quel est le nom qui est attribué à votre existence ?’’
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Demon
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 105
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Pincée de déterminisme
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Élément déclencheur
Techniques 1/combat : Fierté écroulée

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  ClockLun 24 Mai 2021 - 2:08
Mesdames et messieurs, vous assistez à présent à un caprice tout ce qu’il y a de plus classique. Il est difficile pour nous autres êtres intelligents civilisés et sociaux de comprendre comment au moins une bonne trentaine d’adultes pouvait être entièrement incapable de compatir avec un gosse perdu ayant assisté au massacre de sa famille et de sa lignée. N’y avait-il vraiment aucune personne ayant eu la sagesse de lui choisir un orphelinat, une famille d’accueil et un psychologue ? Il ne semblait pas être terrifié par la technologie omniprésente en ses alentours. Les avancées sociales suivaient celles scientifiques. Il devait y avoir un minimum de thérapie disponible à Konoha, ou au moins dans sa bordure. Aucune métropole ? Aucune grande municipalité ? Cela semblait ridiculement arriéré. Mais toutes ces histoires de familles et d’héritages semblaient pousser dans une direction très particulière : il y avait probablement de l’inceste qui circulait dans cette communauté isolée et arriérée de Konoha ! Le petit consanguin continuait à s'énerver sous l'œil incroyable et magnifique de son supérieur en tous points, fracassant son tibia sur l’arbre après avoir mentionné ses pupilles à l’Archidémon qui n’en avait pas.

Baron, ô, Baron, ton sourire protège les plans que tu concoctes ! Quelles machinations circulent dans ton incompréhensible esprit ? Quelles idées se cachent sous ce perpétuel sourire ? Face au monologue larmoyant du marmot tu ne cesses de t’amuser. Tu ne clignes ni frémis alors qu’il déballe son cœur. Toi qui lui avoue humblement être un dieu, il pense le contraire. Il ne comprend rien et pense tout mériter. Que vas-tu donc faire ? Que vas-tu donc faire ? Lui qui parle de l’histoire de son peuple, qui déballe l’entièreté de son identité à plein moteur, que comptes-tu lui répondre quand il te demande ton nom ?

”...”

Le silence écrasa l’atmosphère, aussi pesant que la pantagruélique présence du Baron lui-même qui soudainement ricana calmement avant de soupirer avec joie.

”Hin hin hin… Hiiiiiiiiiin… Excuse-moi mais… des “ninjas”. Des “clans”. Je ne m’attendais aucunement à ce que tu proviennes du Japon féodal. Tu as été entouré par des terroristes et des mercenaires depuis ta naissance. Ce n’est pas une origine très chanceuse.”

Il leva l’un de ses indexes tout en se grattant la tête tout en plissant des yeux pour signifier sa catégorique réflexion.

”Les shinobis, des acteurs d’escarmouches civiles rendus héroïques par la restauration de Meiji - je crois que c’est ça. Ils se regroupent en tribus avant de chercher à se massacrer, arborant le nom de terroristes pour protéger leurs bouts de territoire. Utiliser des mots dans le sens contraire à leurs véritables significations, tout en se concentrant sur leurs héritages, leurs lignées, leurs familles, incapable de faire preuve d’empathie en dehors de ce qui leur aura été enseigné. Cela me rappelle des cultes. Des mafias centrées sur des pouvoirs contenus dans des pupilles, toutes localisées en un seul village. Un coin perdu et rural tailladé des guerres de territoire.”

Il laissa son doigt descendre tandis que sa tête se relevait quelque peu.

”Un massacre familial déroulé lors d’une seule nuit par un seul individu. Nous parlions de bouc émissaire, as-tu considéré l’idée qu’il n’y ait même pas participé ? Qu’on t’ai juste répété l’idée que ce soit sa faute jusqu’à ce que tu finisses par y croire ?”

Il rangea ses mains derrière lui tout en secouant tristement de la tête, abattant de sa mélancolie l’entièreté de la joie accumulée par le parc.

”Comme si tout était centré en cet unique village. Peut-être que les Sharingan étaient développés dans les villes. Peut-être que ces pouvoirs légendaires et mystérieux étaient communs, centrés en une seule famille dans un village sans contact avec la civilisation par des accouplements calculés durant de multiples générations.”

Il soupira. L’air froid sortant de son corps fit buée dans l’atmosphère printanière de la ville ensoleillée. Des nuages commençaient à couvrir le ciel.

”Peut-être que tu es tout simplement né dans un patelin arriéré où la propagande paysanne s’était immiscée dans chaque tête jusqu’à ce qu’ils ne soient rien d’autre que des abrutis sectaires. C’est à s’en demander si tu ne devrais par remercier les circonstances te faisant venir ici, loin de ces guerres stupides pour contrôler une poignée d'hectares. On croirait entendre parler d’escarmouches entre agriculteurs.”

Il se fit statue un instant, regardant devant lui d’un air pensif, perçant les bâtiments comme des carreaux de balistes. Il n’y avait pas de sourire, juste deux fragments de comète fixement installés dans la toile de cet instant, illuminant un maigre faisceau dans la ville qui les entourait. Il n’avait pas placé quelconque émotion sur son visage, baignant cette parcelle mortelle par la neutralité de son faciès tout en laissant le silence s’installer pendant une poignée de secondes.

”Un état sordide empestant la tradition et la stagnation...”

Quelques secondes de plus furent bénies par son silence jusqu’à cette misérable paix sonore se fasse briser par une soudaine grande inspiration, alors qu’il tournait ses épaules en direction de Sasuke.

”J’ai oublié mon nom. Mais !”

Le visage du jeune homme se reflétait dans l’incroyable sourire de son sénior tandis que ce dernier sortit de sa poche un biscuit avant de l’avancer vers son faciès. Un cookie avec en son centre trois pépites noires, rondes et pourtant terminées par une pointe. Un symbole qui n’était plus dans le cou de Sasuke. Sur les côtés, deux petits ronds rouges ornés de points noirs décoraient les limites. Deux cercles qui ne seraient plus jamais dans les yeux du garçon.

”Mais… j’ai toujours avec moi de quoi me souvenir.”

Il grignota l’héritage de son interlocuteur un instant, englobant de sa mâchoire l’entièreté du petit gâteau imposée sans consentement par une lignée antipathique avant d’écarquiller les yeux avec une naïveté adorable.

”Je me rappelle !”

Il remonta ses mains vers sa poitrine avant de poser ses doigts contre son torse.

”Je suis...”


”Le Baron Mars Babel !!”

Un torrent de vent s’engouffra dans son manteau alors qu’il écarta soudainement les bras, torse bombé, le ciel non plus bleu mais noir ! Noir d’orages et de grondement de tonnerres. La tempête avalait-elle Satan City ? Non, ce n’était pas une tempête. C’était un ouragan. Pitoyables étaient les mortels qui fuyaient la scène pour s’abriter ! Par son incommensurable surpuissance, l’oeil du cyclone pliait ses coudes tout en approchant ses poings de son visage.

”L’Archidémon de la Tour !”

Il redressa son bras droit avant de balayer l’Ouest de son poignet, déracinant les arbres et brisant les fenêtres des bâtiments dans cette direction.

”Destructeur de la première langue !”

Il fit de même avec son bras gauche. Chacun de ses mouvements était rendu plus intense par des son perçants comme ceux accompagnant les trous d’air.

”Premier Antagoniste !”

Son coude gauche se désarticula comme s’il était tendu par le fil d’une marionnette tandis que sa paume droite s’approchait de son faciès, laissant passer la lumière des jades immaculées qui lui servaient d’yeux. L’éclat de ses dents accentuait à quel point son glorieux visage était recouvert d’ombres. Son manteau ample volait dans le vent tandis que ses jambes raides laissaient ses bottes s’enfoncer dans la colline. Une pose grandiose pour le plus charismatique, le plus incroyable, le plus fantastique de tous les méchants de l’Histoire ! Il semblait grand, tellement grand, si grand face aux yeux de Sasuke !

”Je suis la peur la plus naturelle des orgueils mortels ! La chute de leurs fiertés ! L’élément déclencheur ayant inspiré tous les autres ! Je précède les dieux et les enterrerai ! Je brise le temps par ma simple présence ! Mon rire est Malheur, ma personne est Chaos, mes gestes sont Guerres et ma parole est Révélation !”

Son membre précédément disloqué se redressa dans un craquement odieux avant de pointer son doigt vers le gamin terrifié tandis que le reste de son corps s’arquait vers l’arrière, ses gestes plus grand que nature marquant l’enthousiasme qui l’habitait. Ô Baron, comme votre rôle vous sied !

”Et toi, Sasuke, n’es plus un Uchiha ! Ton Sharingan n’est plus ! Le tatouage qui marquait l’intérêt de tes poursuivants n’est plus ! Je t’ai enlevé ce qui te rendait spécial ! Je t’ai offert la normalité que tu désirais ! Tu es à présent apte à réaliser ta destinée par tes efforts et non ce qui t’es inné !”

Des éclairs s’écroulèrent derrière lui tandis qu’il continuait sa tirade, sa personne se fondait avec les ténèbres qui l’entourait, ses dents et iris brûlant la mémoire du jeune garçon au fer rouge. Cette expérience serait présente en lui pour le restant de ses jours ! Car personne ne pouvait oublier un tel présent de la part du Baron Mars Babel lui-même !

”Que réponds-tu, jeune guerrier aux origines prodigieuses, face à l’humilité qui t’es offerte ?! Prends conscience de la puissance de tes mots et parle donc !”
Sasuke Uchiha
Sasuke Uchiha
Terrien
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 15/04/2021
Nombre de messages : 70
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Katon- Boule de feu Suprême / Armure de Susanoo / Bras de Susanoo
Techniques 3/combat : Chidori / Amaterasu
Techniques 1/combat : Katon - Feu du Dragon Suprême

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  ClockLun 24 Mai 2021 - 3:05
Certes, Le Baron Mars avait raison sur bien des points dans son monologue. Et certes, être arrivé ici était une aubaine pour lui. Mais quelque chose clochait grandement. Ce fut à ce moment-là que le Baron daigna enfin se présenter, allumant quelque chose dans le gosse.
Il poussa une profonde grimace, serrant les dents sous…la tension qui arriva d’abord. Il ne s’attendait certainement pas à cela. Pourquoi ? Posant un genou au sol malgré lui, il sentit…un respect ? Une pure terreur l’envahir. C’était encore plus poussé que ce qu’il avait ressenti face à Itachi. Et cela simplement car le Baron s’était présenté. Il se sentait à ce moment-là si inférieur à son interlocuteur. Et cela lui rappelait trop bien l’événement qui était arrivé avec son grand frère. Il jurerait même avoir entendu sa voix.
 
‘’Petit imbécile… si tu veux être en mesure de me tuer un jour… remplis ton cœur de ressentiment ! Hais-moi ! Sauve ta vie lâchement… Fuis… Fuis ! Accroche-toi à la vie… et puis, quand tu posséderas la même pupille que moi… viens à moi !’’
 
Une profonde terreur avait envahi Sasuke tandis qu’une douleur s’était manifestée à son cou. La Marque s’agitait et…Plus rien. Il ne sentait plus rien du tout. La marque semblait avoir disparu. Et même dans son mental, ce n’était donc pas qu’une disparition physique. Ainsi, donc il les avait perdu ?! Mais pourquoi ?! Pourtant de cruauté de la part du Baron. Il lui avait même retiré son identité
 
 
Sasuke n’arrivait pas à réfléchir correctement.  Son esprit semblait morcelé, complètement détruit. Il connaissait cette sensation. Il l’avait déjà subi, enduré et ressenti. Difficilement, il ferma les yeux. C’était comme…Il avait oublié. Ce n’était pas normal. Et surtout… Il pouvait enfin avoir la tranquillité d’une vie normale. Et en y pensant réellement, il le voulait réellement.
 
Il se sentit alors serein, totalement. Comme si avoir perdu ses pouvoirs lui étaient égal. Et c’était le cas. Il n’en avait rien à foutre à ce moment-là. Il avait le droit à une vie normale. Mais soudain, il réentendit la voix de son frère à ce moment-là et il révisa alors son choix.
''Fuis… Fuis ! Accroche-toi à la vie… et puis, quand tu posséderas la même pupille que moi… viens à moi !’’
 
Il était un Uchiha. L’arrogance des Uchiha coulait à flot en Sasuke. Ce qu’il venait d’obtenir. Il l’aurait certes souhaité mais il voulait l’obtenir de ses propres mains. Hors de question de recevoir une aide pour ce genre de chose. Et surtout, il ne voulait pas déshonorer sa famille qui avait été tué par Itachi. Cela n’avait pas été maquillé. Il le savait très bien, il l’avait même vécu. Itachi Uchiha avait été présent à ce moment-là.
 
En y réfléchissant bien, Sasuke aurait bien sacrifié ces pouvoirs en échange de quelque chose. Mais là, il n’obtenait rien en échange. Une vie normale ? Pas du tout. Que se passera-t’il lorsque les alliés du démon voudraient le buter pour ce qu’il avait fait il y a bien une semaine ou deux ? Que se passerait-il lorsqu’il retournerait dans son monde ? Non, décidément, cette chose n’arrivait pas en temps voulu. C’était trop tôt
 
Son visage gouttant à ce moment-là de sueur et de larmes, il se rendit compte de son erreur. C’était un beau présent certes. Mais dans le cas de Sasuke, c’était un présent empoisonné. Et en temps normal, il se serait relevé et aurait assassiné la personne qui avait osé faire cela. Mais ici, il n’en avait pas le courage. Il était un enfant totalement ordinaire. Mais était-il satisfait ? Au fond de lui, oui. Mais pas comme ça. C’était beaucoup trop simple. Se relevant difficilement, il entendit la question du Baron et grinça des dents. Il se foutait de lui ? Pensait-il réellement que Sasuke serait tranquille toute sa vie ? Il avait bien compris que ses pouvoirs seraient alors irrécupérables désormais et cela l’enrageait à un point. Il ouvrit alors la bouche et répondit difficilement :


‘’De quel droit osez-vous me retirer mes pouvoirs ?!’’
 
Difficilement, il fit un pas vers cet être si mauvais dans l’âme. Il avait même failli tomber juste en effectuant ce mouvement. Etait-ce la peur qu’il ressentait ? Sans aucun doute possible ! Il osait s’en prendre à ce gars qui avait alors osé lui faire subir cette humiliation.
‘’J’exige…’’
Il fit un autre pas qui menaça de le faire tomber et continua alors :
‘’De récupérer…’’
Il arriva alors devant le Baron Mars Babel et dira alors en hurlant et titubant :
‘’MON IDENTITE !’’
 
Sa réponse était claire : Il ne voulait pas de cadeau et voulait à tout prix récupérer ses pouvoirs…Non, son identité. Il serait même prêt à tuer s’il le fallait à son réveil. Il trouvait cela totalement injuste.
 
Et sans pouvoir dire quoique ce soit d’autre, il s’écroula à genoux. Ca avait été un véritable effort de juste lui dire cela. Car après tout, la présence de l’Archidémon terrifiait désormais. Son dernier regard fut alors suppliant. Et ce fut la dernière chose qu’il dira, s’étalant tout son long, par terre. Il avait bel et bien perdu connaissance par la peur et la colère d’avoir perdu ce qui le définissait tant.
Et même s’il ne pouvait pas récupérer son pouvoir normalement, il continuerait de faire ce qu’il savait faire. Il était hors de question de s’arrêter ainsi. Et même s’il récupérait son pouvoir, son esprit resterait à jamais gravé par cette effroyable expérience. Un tel traumatisme envers les personnes d’apparence hors du commun subsisterait.
Baron Mars Babel
Baron Mars Babel
Demon
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2020
Nombre de messages : 105
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sycophantes / Lame manxome / Pincée de déterminisme
Techniques 3/combat : Dramatique démonstration de supériorité / Élément déclencheur
Techniques 1/combat : Fierté écroulée

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  ClockLun 31 Mai 2021 - 15:56
Il y eut pendant un long moment le silence et le vent. La grimace de Sasuke annonçait un voyage interne sombre dans des souvenirs refoulés et des pensées inatteignables. Comment donc savoir ce qui se passait dans la tête d’un jeune adolescent ? Ces derniers ont eux-même des difficultés à reconnaître leurs propres sentiments et d’autant plus à les avouer et les accepter. Le Baron restait debout, son manteau volant sous la puissance de la tempête, ses coudes légèrement repliés et ses doigts écartés près de ses hanches. Son visage entièrement recouvert d’ombre ne laissait apparaître que ses luminescents yeux verts. Lui qui était divin et ascendant à ses pairs mortels, son apparence d’outre-monde annonçait ainsi son statut. Sasuke ne pouvait rien faire hormis subir le simple fait de subir sa supériorité. Absorber l’ouragan de flammes et de tonnerre qui fit s’écrouler temps et temps encore l’arrogance des mortels.

Soudainement le gosse se releva pitoyablement avant d’enclencher une marche visiblement difficile et hardueuse, la sueur sur son visage trahissant l’immense effort effectué par le dernier des consanguins Uchiha. Non seulement il bravait le cyclone mais également sa propre fatigue commune à tous les sacs de chair qui rencontraient des formes de vie indépendantes aux constitutions physiques. Comme une mouche qui défiait le soleil, Sasuke se rapprochait, les veines gonflées sur sa nuque et son front témoignant de l’immense colère qui l’assaillait à présent. Il hurlait, rugissait de sa voix prépubère, avant d’ordonner avec culot le retour de ses handicaps cultivés par des générations d’eugénisme. Dans son infinie miséricorde, le Baron ne se défendit pas face à ce misérable insecte qui s’attachait à l’idée de lui être encore supérieur. D’un mouvement ample et élégant, il écarta les bras comme pour se préparer à un câlin ou pour présenter une étendue de terre.

”Nous nous sommes éloignés du stade des exigences depuis un long moment.”

Sasuke s’écroula loin de ses bras, son égo fragmenté se transformant en un regard de chien battu avant de s’effondrer dans une tragique inconscience. Le Baron leva sa main droite vers son visage avant d’enfoncer son menton entre son majeur et son indexe, attrapant son coude de sa paume libre.

”J’ai passé le dernier quart d’heure à t’expliquer que ton Sharingan n’était pas ton identité et qu’il était davantage forcé sur ta personne par une famille abusive et égoïste. Ce n’est pas un outil pour ta quête, simplement une laisse pour te contrôler. Une pression de la part d’un clan disparu. Un poids fantomatique pour tes épaules.”

Cette voix était désormais un écho dans la tête du Uchiha qui désirait tant rester un Uchiha.

”Désires-tu tant que ça ignorer mon présent et redevenir le sbire d’une organisation qui te marche dessus ? Refuser ainsi le don qui ouvrirait le premier chapitre de ta nouvelle histoire ? Cracher sur ton potentiel et ton futur au nom de tes facilités innées ?”

La tempête faisait rage, rage, si rage que le quartier autour du parc devenait noir comme nuit.

”Soit. Il te sera possible de reprendre ton Sharingan. Reprendre ta pupille pathétique. Reprendre une botte sur ta nuque et une chaîne autour de tes mains. Redevenir un chien de chasse au lieu d’un loup solitaire. Mais de qui serais-tu donc le pion ?”

Sasuke fut posé sur le lit d’un hôtel, endolori confortablement contre le coussin et le matelas. Son visage était pointé vers la droite afin qu’il ne s’étouffe pas dans son vomi. Sa chambre était validée pour la nuit, quand bien même personne ne pourrait se souvenir de quand la transaction fut faite.

”Je suppose que tu pourrais être le miens !”

Un cookie était posé sur la table de chevet à côté du gosse endormi.

”À ton réveil, tu trouveras un biscuit près de toi. Un choix. Croque et récupère ta misérable pupille, perds ta liberté et deviens mon soldat, un Uchiha comme les autres. Ignore-le et prend ta vie en main, réalise ton destin et devient le Sasuke que tu as toujours souhaité être, sans le Sharingan qui te fut imposé.”

Une ombre se trouvait dans le coin de la chambre, emmitouflée dans son manteau d’âmes et de changement. Le tissu de son vêtement se mélangea à celui des rideaux avant que la forme ne s’élance hors de la chambre par la fenêtre.

”Choisis bien...”
Sasuke Uchiha
Sasuke Uchiha
Terrien
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 15/04/2021
Nombre de messages : 70
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Katon- Boule de feu Suprême / Armure de Susanoo / Bras de Susanoo
Techniques 3/combat : Chidori / Amaterasu
Techniques 1/combat : Katon - Feu du Dragon Suprême

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  ClockMer 2 Juin 2021 - 21:28
A son réveil, le jeune enfant puéril qu’était Sasuke était un peu perdu. Il ne se souvenait plus de ce qu’il avait fait pour se retrouver ici, dans cet hôtel. A son chevet, il prit alors un cookie. Les paroles du Baron lui revinrent immédiatement en tête :
”À ton réveil, tu trouveras un biscuit près de toi. Un choix. Croque et récupère ta misérable pupille…’’

Il ne se souvenait plus de la suite, mais cela lui importait peu. Il mit immédiatement le cookie en bouche mais ne le mordit pas. En effet, la suite lui était revenue de force, comme s’il devait réellement y faire attention.
‘’…perds ta liberté et deviens mon soldat, un Uchiha comme les autres. Ignore-le et prend ta vie en main, réalise ton destin et devient le Sasuke que tu as toujours souhaité être, sans le Sharingan qui te fut imposé.”

Il recracha ce cookie, source de ses pouvoirs. S’il n’avait pas eu toute cette discussion avec le Baron, hier, il l’aurait avalé directement  Aussi, il préféra plutôt attendre. Il voulait montrer au monde entier que même sans Sharingan, Sasuke n’était pas un minable. Qu’il n’en était pas dépendant du tout. Lorsque la situation l’exigerait, il récupererait immédiatement les pouvoirs. Mais pour le moment, c’était un non. Il était un peu plus faible mais qu’importe. Avec un Genjutsu, il va cacher ce Biscuit dans un endroit connu uniquement de lui.

‘’Il est temps de montrer au monde le nouveau Sasuke.’’

Dira-t’il avant de sauter par la fenêtre. Il était temps de quitter la ville et d’aller voir ailleurs. Il était plus que temps pour Sasuke de réellement murir.
Contenu sponsorisé

Promenade dans une ville  Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans une ville    Promenade dans une ville  Clock
 
Promenade dans une ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan City-