Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

Partagez
 

 Capsule d'Osiris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Osiris
Osiris
Cyborg
Autre / Ne pas divulguer Age : 222
Date d'inscription : 31/03/2021
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Champ d'annulation / Vraie vision / Savoir
Techniques 3/combat : Omniscience / Omniprésence
Techniques 1/combat : Coeur de fer

Capsule d'Osiris Empty
MessageSujet: Capsule d'Osiris   Capsule d'Osiris ClockDim 4 Avr 2021 - 2:02
Sorts aux pouvoirs inégalés,
Ce monde n’était qu’une grande question.
À toute réponse dévoilée
Un prix invisible nous payons

 
La planète bleue grossissait dans le hublot. Ironiquement, la terre faisait partie des lieux les moins renseignés dans les bases de la Stinger Industry. Classée comme « globalement inoffensive », elle gardait un aspect fluctuant, changeant au gré des désirs humains. Certains la voyaient comme un outil, d’autre comme une fin en soi. En entrant dans l’atmosphère, Osiris se demanda ce que cette planète avait comme importance pour lui. « Globalement aucune », de dit-il.
 
En sortant de la capsule Corporation, il se dirigea vers un magasin bien particulier du nom de « Iregalin - Arcanes et Exorcismes ». La suite de sa mission attendait là-bas.
Osiris
Osiris
Cyborg
Autre / Ne pas divulguer Age : 222
Date d'inscription : 31/03/2021
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Champ d'annulation / Vraie vision / Savoir
Techniques 3/combat : Omniscience / Omniprésence
Techniques 1/combat : Coeur de fer

Capsule d'Osiris Empty
MessageSujet: Re: Capsule d'Osiris   Capsule d'Osiris ClockJeu 4 Nov 2021 - 22:27

Dans les rues bondées, les terriens s’affairaient à la vie de tous les jours. Au-dessus d’androïde, un flux discontinu de capsules, de navettes. Sans peur, ces dernières plongeaient dans l’abysse cosmique avec une aisance fabuleuse. Les vrombissements légers de la coque rappelaient celui de la libellule, le rugissement des moteurs s’apparentait à celui du lion. Les fils du temps tissé décrivaient un futur décidé par la magicienne et le robot. Jade devait l’attendre, elle se trouvait là, il en était certain. Dans peu de temps, Osiris trouverait à nouveau un sens à cette étrange existence.

« Hors de question qu’on voyage dans ces saletés de tacot fourni de la Capsule Corp. » annonça Catleia, au centre de la pensée de l’androïde.

« Je suis bien d’accord, confirma Sobek. Oz, je suis certain que l’accès à la capsule privée de Stinger nous est encore accessible. On a les codes, je le sais »

Sans un mot, il acquiesça face aux esprits au sein du sien. Sans tarder, il se dirigea vers l’accueil et déposa un holodisque. L’hôtesse s’exécuta rapidement et inséra la carte dans un lecteur. Son visage, alors souriant, se métamorphose en voyant le logo de la Stinger Industry apparaître sur son moniteur. Elle bredouilla :

« Les codes d’accès des Whites… Je vous croyais disparu… Je…»

La voix de Robert White retentit depuis la machine, ronronnant de viles paroles sans quitter son interlocutrice du regard

« Je vous ai autorisé à parler ? À penser ? À respirer ? Mon enfant, voyons… Dirigeons-nous vers ma capsule privée avant que vous ne soyez obligé de récurer mes chiottes jusqu’à la fin de votre misérable vie. »

Ce Stinger n’avait aucun pouvoir sur cette pauvre âme. Pourtant, par la simple réputation familiale, il instillait immédiatement la peur. Malgré sa disparition de la surface de cet univers, de nombreux économistes parlaient de la survie de l’homme d’affaires. Dans les bars, après les heures passées à la bourse, les traders s’imaginaient le plan savamment orchestré par Robert White pour annoncer son retour en fanfare. Pourtant, tout cela n’était que des rumeurs, des rêves qu’Osiris savait infondés. L’hôtesse déglutit, rajusta son petit chapeau et reprit un sourire de façade. Ses mains tremblaient.

Un hangar s’illumina pour la première fois depuis plusieurs années. Des néons d’argent éclairaient le sol en direction d’une capsule en forme de prisme, chaque face parfaitement polie jusqu’à en refléter parfaitement le moindre détail autour de lui. Aucune entrée n’était visible, aucun réacteur ne dépassait de la figure géométrique. Sans un bruit, la capsule réagit à la présence de l’androïde. Seuls les cliquetis des pas robotiques d’Osiris résonnaient dans la pièce tandis que la caisse s’éleva légèrement. D’un geste de la main, la surface devant le robot s’éclata en une centaine de pièces parfaitement découpées. Aucun crissement, aucun frottement, le calme qui régnait n’en devenaient effrayants. De petites pièces se mirent à l’éviter au niveau de la base, formant un escalier. Au même moment, deux battants écartèrent, puis cernèrent l’escalier pour former deux battants. L’intérieur se révéla aux yeux de chacun, une relique ayant appartenu au Stinger depuis des générations. Au sol et aux murs, des bois nobles, des sculptures de marbres ainsi que quelques panneaux de contrôle savamment dissimulé. Au centre, un fauteuil rouge sombre, géométrique, attendait patiemment. Malgré la taille limitée à un siège à peine, l’intérieur parut spacieux. L’odeur de cigare et de bois envahissant l’espace.

Sans un mot, Osiris prit place tandis que le véhicule se referait derrière lui. À nouveau, la surface polie divine parfaite, sans la moindre ouverture. Le robot s’assit, se connecta au système embarqué et entra sa destination : Metamol. Dans les bases de donnés, le Cœur de Fer semblait encore atteignable. La balise de la Flèche d’argent, quant à elle, resta silencieuse.

Les coordonnés entrés, la capsule firent le reste. S’avançant en silence vers le sas, récupérant les autorisations de décoller, la machine prit de la hauteur en l’espace d’un instant, sans bruit, sans frictions. À l’intérieur, comme par magie, aucune accélération n’était ressentie. Quand la capsule gagna en altitude, les miroirs devinrent transparents aux yeux d’Osiris, comme d’immenses vitres triangulaires face au vide.

La sortie de l’atmosphère se fit sans encombre, les coordonnés de saut furent acceptés par le spatioport de Satan City. Dans le même silence, cette fois-ci de l’espace, l’étrange machine se lança en direction de Metamol.

 
Capsule d'Osiris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Capsule de Troy & capsule de John
» capsule de Mr Brief.
» Capsule de Gun
» Capsule Ike
» Capsule ix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Base de lancement-