Le Deal du moment : -15%
Roborock S7 Aspirateur Robot en promo chez Cdiscount
Voir le deal
509 €

Partagez
 

 Auros [EVENT AUROS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Pythar
Pythar
MJ
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 25/06/2014
Nombre de messages : 16266
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 4670

Techniques
Techniques illimitées : Vague explosive/Javelot d'energie/Déplacement instantané
Techniques 3/combat : Super canon garric/Cœur Ardent
Techniques 1/combat : Big bang attack

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 ClockVen 18 Juin 2021 - 20:26
Quelques fracas, œuvres salutaires de Pythar qui, dans un combat à retardement, offrait quelques instants de répit à ses camarades. Il s’était élancé seul dans la bataille, ralentissant autant de temps qu’il le put la déité maléfique. Et bien qu’il soit redoutable, le fils de Thalès n’en demeurait pas moins un insecte aux yeux de la sœur de Dabra. C’était indubitable : elle était imbattable. Même en notant son manque d’expérience, elle restait infiniment supérieure à chacun des lutteurs ici présents. Aurait-il été plus sage de négocier avec cette vile sorcière ? Se plier aux exigences d’une monstre en puissance, abreuvé d’une source intarissable de méchanceté ? Jamais ce choix absurde n’ébranla l’esprit du monarque déchu plus d’une seconde.

Humilié et renvoyé au sol à la vitesse de la lumière, le malheureux sentit l’intense pression imposée à ses os, lesquels ne manquèrent pas de faire valoir leur mécontentement dans de vives douleurs. Cette brusque et violente projection plongea Pythar dans une soudaine confusion combinée à une complainte de hurlements. Par chance, Vegeto parvint à rattraper son allié dans un élan de prestesse inégalable ; miracle autorisé par sa seule détermination. Acceptant cette réception préférable à de terribles blessures, le père d’Akari fut déposé en douceur, lui laissant le temps de souffler. Avant que l’être né des boucles ne reparte à l’affrontement, le fils de Thalès vint lui saisir l’épaule, l’arrêtant un instant.

« M-Merci Vegeto. Prends ça, tu en auras plus besoin que moi. »

Déclara-t-il en lui offrant l’un de ses derniers senzus, nul doute que ce médicament magique sera au goût du rival de Super Buu. Le combattant aux cheveux marins observa alors l’œuvre d’un inconnu au pouvoir terrifiant que Towa nomma « Zamasu ». Était-ce un allié de Kaito ? Il aurait pu se présenter plus tôt ! La bataille présente augurait des enjeux sans commune mesure qui n’autorisaient pas la procrastination. Et bien que la gravité de la situation se détendait légèrement à la vue de ce camarade au pouvoir colossal, elle restait importante. Ça, le Kaioshin fusionné ne sembla pas le comprendre, se targuant de pouvoir terminer l’affrontement seul. Cette arrogance n’avait pas sa place au sein d’une telle guerre, Pythar se devait de l’éclairer en l’avertissant du danger que représentait Misha.

« Non ! Tu fais erreur ! Elle est très puissante ! »

S’exclama l’ancien dyarque en vain, ce mystérieux lutteur s’étant déjà lancé au cœur de la mêlée. Ce Shinjin démontra alors d’impressionnantes capacités au contact, faisant un usage calculé et redoutable de sa lame de ki. Pourtant, le niveau de la magicienne maudite dépassait de loin toutes les espérances de victoire, ne subissant aucun dommage, une fois de plus. Le Z-warrior serra les dents quand il se rendit compte que l’immense supernova de Zamasu n’avait servi à rien. L’astre généré par le renégat n’eut aucun effet si ce n’est abîmer davantage le monde des dieux. Le scandale prit en ampleur quand cet intervenant mystérieux fut tout simplement désintégré. Que faire désormais ? Défendre, protéger et atténuer la charge que portait le père de Renko. Lui seul disposait des capacités magiques pouvant espérer mettre en déroute pareille adversaire. Quand la divine s’élança vers Kaito, Pythar la suivit à toute vitesse, futile tentative de secourir son camarade en détresse. Mais ce fut une fois de plus trop tard : le Kaioshin du temps était déjà enfoncé dans le sol, ne parvenant visiblement pas à en sortir. L’apprenti de Chronoa aurait-il perdu tout espoir ? Préférait-il désormais habiter la terre qui l’a vu naître dans son sens le plus littéral ? Non, en sondant ce fantastique guerrier, Pythar se rendit compte qu’il accumulait une grande quantité d’énergie divine. Ce n’était pas tout : sans pouvoir le définir clairement, il ressentait également diverses sources de puissance dont il ignorait la nature. Kaito préparait quelque chose, il allait être nécessaire de le protéger afin qu’il parvienne à ses fins.  

« D’accord… »


L’ami de Charlo se tourna vers l’alliée de Demigra, remarquant que cette dernière manipulait une fois de plus son environnement au grand dam des protecteurs du septième univers. La plus visible des menaces illumina immédiatement le ciel dans une coloration chaude de tout ce qui constituait la surface de ce jardin secret. Towa fit s’écrouler l’une des lunes du Kaioshinkai, présageant une fin anticipée du combat en sa faveur. Fort heureusement, Auros, revigoré par les efforts de Kaito, se rua vers l’astre destructeur dans le but de le dévier de sa trajectoire. Il n’était pas seul car Vegeto suivit les pas de l’hakaishin, sommant Pythar de secourir Tentra. Il avait raison ! Le lutteur en armure Yardat scruta ce second danger : une sphère rougeâtre modeste dont les effets étaient encore inconnus. Quoi que cela puisse être, il était du devoir du Z-warrior d’arrêter ce projectile menaçant indubitablement la sécurité de l’un de ses meilleurs amis.
Sans plan, avec nulle autre chose que sa volonté, il se jeta vers la sphère sombre, se plaçant entre elle et son camarade comme l’avait fait Piccolo pour sauver Son Gohan lors de l’attaque de Nappa. Lors de l’impact contre son abdomen, le super guerrier de l’espace fut immédiatement paralysé par un violent choc électrique, lequel fut accompagné d’un élargissement du Kikoha. En une seconde à peine, le batailleur fut emprisonné dans une bulle de vingt mètres d’envergure. Incité à un rôle passif, le veuf se redressa au centre de sa cellule en lévitant.

« Bordel ! »

Ce cachot était bien étrange : il était quasiment transparent, Pythar était parfaitement en mesure de voir ce qu’il se passait au travers de  sa cage. Il ne le savait pas vraiment, mais l’inverse était aussi vrai, la sphère n’était pas opaque. En revanche, elle était terriblement résistante. Frappant à plusieurs reprises la cloison, l’ancien roi n’obtint rien d’autre que de nouvelles afflictions aux phalanges. Que pouvait-il donc faire désormais ? Il semblait réellement prisonnier. Au moins, cela évitait à Tentra, encore inconscient, de pires empêchements. Le rival de Freezer avait agi simplement par amitié, autant par devoir que par considération pour celui qui l’avait un jour assassiné. Il était impensable d’imaginer pareil scénario 6 ans plus tôt, lors de la guerre de Vegeta. Le fils de Thalès conservait de nets souvenirs de cette triste bataille durant laquelle il fut opposé à Wesey, puis au maléfique enfant des bois.

Mais au cours des années, celui qui fut autrefois un rival de Pythar prit la voie de la rédemption. Il avait suivi les pas du Serein, reprit contact avec sa forêt, éliminé ses démons intérieurs. Il méritait pleinement ce sacrifice, il méritait pleinement ce pardon.

[Résumé des actions :
- Pythar sauve la vie de Tentra
]
Misha
Misha
Féminin Age : 241
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 142
Bon ou mauvais ? : Bon

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 ClockVen 18 Juin 2021 - 20:34
Inutile de se cacher, inutile de tergiverser : Towa pouvait enfin faire écho de sa puissance et pulvériser les vains espoirs de la maigre résistance qu’on lui proposait. Comme le redoutait son auditoire, les paroles de la sorcière s’accompagnèrent d’actes d’une ampleur inégalable, déterminant un nouveau sommet à la pyramide des forces. Misha n’en était pas peu fière elle s’était hissée au niveau des anges, abandonnant tout pour accumuler l’ultime potentiel de la plus dangereuse des espèces. Un tel miracle n’aurait pas été possible sans l’investissement de ses plus proches alliés, une volonté de fer et une préparation draconienne.

Jubilant intérieurement, elle n’éprouvait nul regret à l’aube de la phase finale de son projet. Elle était sur le point de terminer ce que le défunt Demigra avait commencé, se trouvant finalement plus héritière qu’auxiliaire du talentueux démon. Ce rôle lui seyait bien, elle l’assumait parfaitement. Par sa magie sacrée, ultime, son auguste personne plia à sa volonté les forces de la nature. L’astre le plus proche gravitant autour du monde des dieux fut brusquement tiré vers le sol, annonçant un chaos aussi éphémère que brutal.

Cette menace ne manqua pas d’attirer l’attention des différents héros.  Presque aussitôt, Auros et Vegeto se jetèrent vers la lune mortelle, assistés par la magie de Kaito qui multiplia les efforts afin d’ériger plusieurs piliers destinés à retenir la chute de la planète. Cette accumulation de moyens donnait chaud au cœur, aussi futile soit-elle.

Sondant l’ensemble des univers alentours en une seule seconde, l’ange du mal comprit que Zamasu avait été envoyé dans un plan du universel totalement décalé. L’arrogant Shinjin était perdu dans un espace si lointain que Poiko lui-même mettrait des heures à le retrouver. Car manipuler les parchemins du temps était une pratique formidable, cependant, l’associé de Kaito ne pouvait en consulter plusieurs à la fois, condamné à fouiller le flux entier à la recherche d’une anomalie. D’autant plus que cet effort était inutile ! En effet, toute cette œuvre n’affectait aucun parchemin du temps ! Était-ce signe que tout se déroulait normalement ? Que la victoire de Towa lui avait toujours été promise ?

Capable de réaliser une infinité d’exploits en peu de temps, elle parvint à communiquer par la pensée à Poiko, se targuant de n’avoir fomenté aucune entrave au fonctionnement du temps. Le rire cristallin de la succube résonna au sein l’esprit du second de Kaito, suivi de ces quelques paroles.

« Voyons Poiko, ne comprends-tu pas que je n’ai pas affecté le cours du temps ? Toi comme ton maître, vous auriez immédiatement ressenti la gêne d’une énième cassure du flux. »


Fit-elle remarquer, se permettant d’anticiper la cruelle désillusion qui attendait l’habitant de la crypte. En effet, elle disait vrai ; aucune déformation du temps ne pouvait être remarquée, Zamasu était destiné à affronter Towa dans de pareilles circonstances. Et si l’assistant résident à Coton-City décidait de chercher dans les parchemins non corrompus, il en aurait certainement plus plusieurs siècles, traversant une infinité d’âges, de situations et d’univers alternatifs.

Dans le prolongement de sa première tirade, elle leva son bras droit vers le ciel, tirant un modeste éclair mauve qui fila encore les nuages, évant presque immédiatement le Kaioshinkai. Cette émanation fulgurante était à destination du justicier à la crinière argentée, une délivrance, une dernière volonté à son égard. Il était temps que la grande farce que représentait le Shinjin immortel cesse. Néanmoins, Misha sembla ignorer que la technique dont elle venait de faire usage pouvait être filée, menant ainsi sur les traces de Zamasu. En d’autres termes, elle dévoilait, peut-être sans le vouloir, la position de sa cible.

S’il était suffisamment vivace, Poiko pourrait être en mesure de remarquer ce facteur et d’en profiter pour retrouver celui qui fut naguère apprenti à ses côtés.


Ensuite vint la friction du corps de Pythar contre la sphère carmin qu’elle avait lancée quelques instants auparavant, cet imbécile avait épargné à Tentra bien des souffrances. Mais le monarque perdu se rendait-il au moins compte du sort qui était réservé aux malheureux piégés dans cette vaste cellule d’énergie ? Sans le moindre mal, la magicienne traversa les parois de la bulle rougeâtre, se trouvant ainsi isolée face à l’ami de Sharotto. A noter qu’elle avait choisi d’attendre qu’Auros et Vegeto aient déviés la lune avant d’agir. Une fois qu’ils furent tous spectateur de la scène, Misha s’avança vers le Z-warrior sans animosité ; comment en avoir ? Elle maîtrisait parfaitement la situation. L’immense bouclier empêchait toute action extérieure, maintenant Kaito et sa bande dans un rôle passif qui devait bien leur déplaire. Il fallait dire qu’ils devaient tous avoir une idée de l’issue de ce duel fort déraisonnable.

« Tu es bien courageux pour avoir agi de la sorte… »

Commença-t-elle, amusée. Elle jeta un bref regard aux compagnons de ce lutteur émérite : qu’ils devaient être hargneux.

« Tu feras un exemple idéal ! Quand j’en aurais fini avec toi, je tuerai Vegeto, puis Tentra. Quant à Kaito… Le sort qui l’attend dépasse de loin le simple trépas. »


Sussura-t-elle, ne manquant pas une occasion de maudire le dieu du temps et l’ensemble de ses manigances. Évidement, il était fort peu probable que le natif de Vegeta rejoigne son avis : il n’était qu’un rustre idiot. Un potentiel gâché par une témérité insuffisante, une confiance en lui presque nulle, une incrédulité dégoûtante. Finalement, Il représentait le héros moyen de la time patrol, un chien de Chronoa en devenir.

Cet incorrigible ballot ne pouvait pas s’échapper, nul ne pouvait lui venir en aide. Il avait choisi de porter secours à un assassin, un saiyan l’ayant massacré sans la moindre pitié. Si Tentra avait été capable de telles atrocités, qu’est-ce qui justifiait qu’il ne planifiait pas de recommencer un jour ? Combien de temps aurait-il fallu attendre pour que la folie du rival de Charlo ne reprenne le dessus ? Certainement peu de temps, c’est ce qu’elle pensait. Towa ne ressentait pas le besoin d’en savoir plus sur ce duo de guerriers de l’espace. Les membres de cette espèce sont stupides, ne jugent que par la brutalité et n’œuvrent souvent sans aucun but concret.

La sorcière aligna ses bras dans le prolongement de ses épaules, ouvrant totalement sa garde.

« Approche ! »


S’exclama-t-elle. Difficile de croire qu’elle laissait réellement une chance au fils de Thalès. En réalité, elle ne cherchait qu’à étouffer son espoir, le vider de son sang face à ses amis : provoquer un final aussi triste que possible, semant indubitablement la mélancolie dans le cœur des survivants. Car il était possible de les considérer comme rescapés, cette bataille seule comptait déjà 2 morts et un blessé grave. Le bilan risquait de s’aggraver dans les prochaines secondes, ce petit laps de temps pendant lequel Kaito pouvait rassembler davantage de son pouvoir.


Pythar
Pythar
MJ
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 25/06/2014
Nombre de messages : 16266
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 4670

Techniques
Techniques illimitées : Vague explosive/Javelot d'energie/Déplacement instantané
Techniques 3/combat : Super canon garric/Cœur Ardent
Techniques 1/combat : Big bang attack

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 ClockVen 18 Juin 2021 - 20:59
Pythar observa d’un air hébété puis énervé la situation dans laquelle il se trouvait : sa prison était indestructible, la téléportation ne fonctionnait pas, aucune magie ne semblait pouvoir le délivrer. Comment en attendre moins d’une ange ?  Elle avait certainement anticipé que Poiko ou Kaito useraient de sorts pour ramener le fils de Thalès auprès d’eux. Au moins, le spectateur qu’il était put faire constat de l’effort combiné de Vegeto et Auros. Bien qu’ils furent opposés dans un combat à mort quelques minutes plus tôt, le dieu de la destruction s’avérait être un allié formidable. Bien qu’amoché, il conservait un pouvoir incroyable, rappelant à quel point il fut un adversaire coriace.

Mais cette bonne nouvelle ne s’accompagnait d’aucun jour heureux : la bataille n’était pas terminée et le pire restait à venir. Sans le moindre mal, la divine sorcière traversa la bulle transparente, scrutant de haut en bas celui qui fut monarque. Instinctivement, Pythar fit un pas en arrière, intimidé par la pression qu’imposait l’aura de Misha. Il n’y prêtait pas attention, mais il tremblait, ses jambes grelottaient à mesure que l’issue baroudeuse s’annonçait. Il le craignait davantage quand Towa présenta son plan d’exécution pour l’exemple, nouvelle idée accentuant la folie furieuse qui l’animait. Conscient d’avoir le regard de ses amis porté sur lui, le père d’Akari et de Darius ne put se résoudre à l’abandon, autant pour eux que pour tous les innocents dont les espoirs reposaient sur leur victoire.

Dans les quelques bribes de regard qu’il envoyait à ses alliés, il remarqua que Kaito rassemblait encore et toujours un étrange pouvoir, lequel pourrait peut-être causer de sérieux problèmes à la déité infernale. Mais comment gagner du temps ? Ce n’était plus une question de survie, mais bien un baroud d’honneur destiné à offrir à ceux qui lui succéderont une chance, un avenir. Par ce qui lui restait de force et par son infinie volonté, Pythar allait tenir bon et s’opposer durablement à cette succube arrogante !


(ce thème est vraiment bien, je le jure)

« Je sais parfaitement ce qui m’attends, je suis un guerrier de l’espace. »


Il se pointa lui-même du doigt comme le ferait Vegeta, mimant sans le vouloir une scène passée tout aussi mémorable que la sienne.

« Je passe ma vie à la guerre, je me bats sans arrêt et c’est quelque chose qui me passionne au plus haut point. »


Il prit ensuite la pose de son défunt ami prince des saiyans, le bras droit devant au niveau du visage, le gauche en arrière pour la contre-offensive. Son air devint alors plus froid, incisif.

« Mais ce serait se méprendre que d’imaginer que ma vie ne se limite qu’à une succession de batailles. Je ne lutte pas pour moi, je lutte pour un idéal, une famille et des amis précieux. »

Il plongea son regard dans celui de la malicieuse ensorceleuse.

« Et je n’ai pas besoin de lire dans ton esprit pour savoir que tu n’as rien de tout cela. Tu ne luttes que par la frustration d’une existence misérable. Tu te hais ! Tu as parfaitement conscience du calvaire que tu représentes.  »

Car d’aussi dangereux projets ne pouvaient être animés que par un être se détestant lui-même, n’approuvant pas ce qu’il représente et visant un extrême pour tout changer. C’est ce qu’elle était, sans doute comme son associé Demigra, sans doute comme Drichi et tant d’autres monstres dans leur genre.

« Et c’est pour ça que je peux partir tranquille, j’ai fait infiniment plus que toi. Je vivrai continuellement au travers d’histoires, de la mémoire de mes amis et du sang de mes enfants ! »

Termina-t-il en haussant le ton, amorçant une charge ô combien délétère. Il fonça les poings en avant vers la représentante du mal, mêlant son super saiyan bleu à son cœur ardent, provoquant une explosion de son aura aussi soudaine que brutale. Cette émanation intense de Ki s’accompagna d’un hurlement guerrier résonnant au travers du jardin tout entier. A mi course de son élancée chevronnée, le lutteur usa de son vol pour changer de posture, balançant son torse en arrière pour que ses pieds soient les premiers à percuter la sœur de Dabra.

Cet impact fut accompagné d’une cabriole au-dessus de cette dernière. Mais au beau milieu des airs, le natif de Vegeta disparut par le biais de son déplacement instantané, réapparaissant juste en face de la magicienne. Aussitôt, il enfonça son poing droit contre l’abdomen de la plantureuse succube, accompagnant cette frappe d’une prise de ses épaules. Maintenant fermement sa poigne, le saiyan imposa à la divine une rencontre avec son genou droit. Il attrapa ensuite l’un des bras de Towa pour amorcer un geste rotatif destiné à l’envoyer contre les limites de sa propre bulle-prison.

Le père de famille espérait un choc conséquent qu’il amplifia à l’aide d’une poursuite, cherchant à emboutir le dos de la belle d’un coup de coude magistral. Afin de limiter les mouvements de son adversaire, Pythar matérialisa ensuite une sphère de Ki de taille modeste qu’il fit exploser à bout portant. Cette détonation immaculée provoqua la cécité de quiconque la regardait, lui offrant la marge de manœuvre nécessaire pour envoyer son opposante à l’autre bout de la l’arène improvisée. Ce second kikoha affichait faussement une immense quantité d’énergie censée représenter le Z-warrior qui aurait reculé. Mais c’était une illusion, car le véritable dyarque avait dissimulé son pouvoir, enchaînant diverses frappes contre le visage de l’ange maudite.

L’ami du défunt Charlo misait en grande partie sur le manque d’expérience de la sorcière, seul point d’ombre à ses incroyables capacités divines.

Après de nombreux coups, il glissa en arrière, armant une lance de ki d’environ deux mètres de long, une arme impressionnante azurée.

« C’est comme ça doit se finir ! Tooooowaaaaa ! »

Hurla-t-il avant de s’élancer vers diablesse, enfonçant sa lance dans une tentative d’estoc, suivie d’un mouvement rotatoire sur 360°. Le guerrier de l’espace tournoya sur lui-même, infligeait ainsi plusieurs tranches tout en s’assurant une relative protection. Après cet élan giratoire, le saiyan fit une brusque ruade, dissipant son arme au profil de ses seuls poings. Il fit ensuite un salto arrière afin de gagner réellement de la distance.

Après des années d'entraînement, Pythar semblait enfin avoir comblé ses lacunes en terme d’agilité, alliant force, rapidité et souplesse. Ces ensembles de cabrioles furent de toute manière obligatoires : elles rendaient les mouvements du monarque déchu illisibles pour une novice tout en lui permettant des retraites éclair. Une fois à quelques mètres, il lévita, prêt à charger une énième fois vers cette incroyable adversaire. Le poing droit en avant, il mit à rude épreuve son endurance afin d’acculer l’immortelle opposition auquel il faisait face.


Misha
Misha
Féminin Age : 241
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 142
Bon ou mauvais ? : Bon

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 ClockVen 18 Juin 2021 - 21:07
La confrontation était inévitable : Pythar était défait de tout échappatoire, éternellement victime des futurs méfaits de sa geôlière. Misha ne lui fit aucun cadeau, lui annonçant sa fin imminente, dernières paroles précédant son inexorable déclin. A cet instant, Towa pensa voir du désespoir couvrir le visage du protecteur galactique, conséquence simple et directe d’une mort certaine. Pourtant, ce ne fut pas le cas : le fils de Thalès semblait fier comme jamais, affichant dans un élan fou de courage sa détermination. La succube avait peut-être imaginé ce saiyan disposer de moins de volonté, une erreur qu’elle avait déjà faite avec Auros, Vegeto et Kaito. Mais lorsque l’on dispose de capacités aussi impressionnantes, l’erreur est autorisée.
De toute manière, cela ne changeait rien aux prochaines minutes du rival de Broly, il allait souffrir et regretter amèrement son audace. Audace qu’il accompagnait d’ailleurs d’un discours sur ses motivations en totale opposition à celles de la magicienne. Il parlait beaucoup pour quelqu’un qui allait mourir. Et pour qui se prenait-il à jouer au psychologue au  cœur d’une guerre mêlant univers, dieux et anges ?

« Tu peux te justifier autant de temps que tu le souhaites. Ta race, que tu le veuille ou non, n’est qu’un ramassis dangereux de bêtise, de pouvoirs perdus et de despotes pantouflards. »

Rétorqua-t-elle quand il eut fait mention d’une partie de sa vie personnelle.

Le père de Darius insulta alors la légitimité combative de Misha, prétextant qu’elle ne luttait que pour elle et aucun autre. Comment osait-il ? La principale raison d’une telle succession d’événements, de tant de combats, de cette myriade de malheurs, n’avait jamais été autre chose qu’une redevance envers Demigra. N’arriverait-il pas à comprendre que Towa ne luttait pas non pour son simple plaisir ? Pensait-il qu’elle désirait simplement devenir toute puissante ? Non, ce n’était pas aussi simple. Un système entier était à réécrire, toute l’histoire, toutes les histoires. L’ensemble des mondes était affecté par la plus profonde des inégalités : des âmes brisées dans des situations dissemblables. Une chance, un miracle, le vœu d’un pieu et vous devenez le souverain d’un royaume, qu’importe que vous soyez un oisif procrastinateur. Au contraire, naissez au mauvais endroit, au pire moment et vous subirez la famine, la mort et la désolation. Pire, vous pouvez simplement être un ennemi à abattre, sans rien n’avoir fait pour le mériter, et ce par la simple nature de votre âme.

Quel monde juste, quel univers magnifique !

« Foutaises ! »

S’énerva t-elle, piquée à vif.


« Tu ne te rends pas compte de l’injustice qui nous gangrène tous ?! »

Elle jeta un bref regard à l’assemblée à travers la bulle protectrice.

« Si vous étiez nés démons, vous seriez sans doute dans la même situation que moi ! Mis à l’écart, jugés et massacrés sans sommation, éternels rebuts et diables ! »

Elle réorienta son attention vers l’ami de Charlo.


« Vous ne le comprenez pas, vous ne l’avez jamais compris ! Pourquoi pensez-vous que nous luttons désespérément contre l’ordre en place ? Pour nous amuser ? »


Elle poussa un soudain et ample rire.


« Hahahahaha ! De toute façon, ce sera bientôt terminé ! »

Pythar se lança dans son ultime offensive, déployant une puissance imposant le respect chez les mortels. Mais cela ne valait rien pour un être de son acabit, érigeant une barrière qui la protégea sans mal de la charge à pieds joints du Roi. Le lutteur spatial effectua ensuite un bond afin de passer dans le dos de la divine. Alerte, Towa déplaça sa barrière, la réorientant en suivant le parcours de ce dernier. Cependant, une téléportation rompit le mouvement : le défenseur de Vegeta s’était transposé face à la sorcière, enfonçant alors son poing contre l’abdomen de cette dernière.

« ?! »

Bien que l’impact ne lui infligea pas de terribles souffrances, l’ange fut contrainte de reculer, plaçant sa main droite contre son bas ventre avant d’user d’une psychokinésie ralentissant les actions du saiyan. Elle était sous le choc, c’était la première fois qu’elle avait été atteinte par une frappe adverse. Qu’est-ce que cela augurait ? Elle manquait de prudence !

« Rahh ! »

Voyant la prise du fils de Thalès venir, la reine des enfers prit ses distances, évitant le coup de genou au passage. Pythar poursuivit son assaut, s’élançant vers Towa afin d’attraper l’un de ses bras, tentative futile qui fut immédiatement évadée. Là encore, la hargne du monarque déchu était redoutable, il poursuivit encore et encore les attaques, plongeant coude le premier vers la diablesse. Elle parvint à le dévier de sa trajectoire en accompagnant son mouvement. L’alliée de Demigra utilisait habilement la force de l’ancien roi contre lui-même. Malheureusement, une détonation lumineuse perturba le déroulement du duel : la maîtresse d’Auros fut aveuglée et devait se repérer à l’aide de sa seule détection du Ki. Elle remarqua rapidement la présence de l’impétueux saiyan, prête à contre-attaquer. Ainsi, elle tendit son bras droit à l’aveugle, parée à tirer une salve d’éclairs.

Cependant, tout ceci n’était qu’un double leurre de son rival qui s’était secrètement maintenu près d’elle. Comment ? Après avoir subi un premier au crochet au visage, la sœur de Dabra plaça sommairement ses bras en croix, se protégeant ainsi des coups portés par l’allié de Kaito. Quand la vue lui revint, la sorcière put aisément se retirer du contact, observant la technique de manipulation du ki de Pythar.

« C’est tout bonnement ridicule ! »

S’exclama-t-elle avec suffisance, ne manquant pas de faire apparaître plusieurs blocs de différentes matières : lave, katchin, mithril ; tout ce qui lui passa par la tête. Néanmoins, cela ne fut pas suffisant pour arrêter la charge du monarque sortant. En un instant il fut de nouveau à portée de frappe, enfonçant sa lame en direction de Towa. Fort heureusement, la magicienne esquiva chaque coup avec aisance. Elle descendit jusqu’au sol de la sphère, évitant de fait la menace giratoire que devint son opposant.

Tel un faucon dos au soleil, le guerrier de l’espace brandit une énième fois son poing droit, visiblement doté d’une endurance sans fin. Cette détermination était belle à voir, mais tout spectacle savait prendre fin. Ainsi, quand le père d’Akari et Darius se jeta sur elle, Misha fit une seule et unique contre-attaque, suffisante pour clore le combat.

Spoiler:
 

Pythar venait d’être transpercé par une lance de Ki invoquée par Misha. Si le fils de Thalès était capable de concevoir des armes de taille raisonnable, ce n’était pas le cas de son adversaire. La lame ainsi conçue s’étendait sur plus de 5 mètres, constituée d’un Ki divin violacée au potentiel dément. Contente d’avoir enfin pu contrecarrer les assauts incessants de celui qui avait osé insulter la dignité de son combat, la magicienne jubila, affichant un rictus sadique.

Spoiler:
 

« Hahaha ! »


Une gerbe de sang se libéra aussitôt des entrailles du héros. Il fut terrassé par cet unique coup. Les yeux de Pythar revinrent alors vitreux, son liquide carmin perlant sur ce qu’il restait de la verdure du Kaioshinkai. Inhumaine, elle tritura les viscères de sa victime du bout de son arme, le monarque n’était plus. La rage accumulée de l’autre côté de la barrière devait être sans limite, une rage sauvage qui avait le mérite d’être pleinement justifiée. Mais cet élan guerrier n’impressionnait pas la déesse du mal.

« Tu es moins bavard maintenant ! »


Fit-elle remarquer au cadavre encore empalé avec amusement, loisir lugubre mettant en exergue sa frénésie. Elle relâcha finalement le corps en dématérialisant sa lance, faisant disparaitre le champ protecteur au passage. Alors que ce qu’il restait de Pythar s’écrasa au sol, son esprit sembla alors sortir de son corps, navigant paisiblement vers les cieux. Que ce soit une illusion ou le reflet du départ d’un illustre guerrier, tous furent témoin du dernier salut de l’émérite dyarque de Vegeta. Souriant, Il adressa un regard solennel à chacun de ses compagnons d’arme, n’excluant pas l’inconscient Tentra pour qui il avait tout donné. Il comminiquait par cette mimique son unique message : « Ne soyez pas en colère pour moi, combattez avec résolution et vous l’emporterez. »

Spoiler:
 

Sans un mot, l’énergie du fils de Thalès gagna les cieux pour ne plus revenir. C’était terminé.


Vegeto et Auros étaient désormais libre de se jeter le cœur-vaillant dans la bataille. Mais en avaient-ils encore envie ? Le moral devait être au plus bas après l’exécution de leur brave camarade.


Mais avant qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit d’autre, l’intense émanation lumineuse qu’était devenue Kaito fulmina de radiations divines. Cette explosion d’énergie ne manqua pas d’interpeler la déité, intriguée par accumulation scandaleuse de potentiel. Sans avoir le temps de réagir, la représentante des cieux fut emportée dans les méandres spirituelles du plus puissant sort des Shan. Le temps s’était figé de nouveau, la bataille mentale dans laquelle s’engageait les dieux rivaux commençaient.

A quoi ressemblait le lieu de cette guerre de la volonté ? Un désert de glace, une étendue similaire à la salle de l’esprit du temps recouverte d’un épais manteau de neige. Difficile de comprendre les raisons qui poussaient une telle matérialisation de la région de confrontation des deux âmes. Là-bas s’y retrouvèrent ceux que tout opposait, ils étaient seuls au beau milieu d’une tempête. Ici, la puissance était redéfinie par celle de son esprit, de sa détermination, de son cœur. Découvrant avec stupeur cette dimension unique, Towa ne sut immédiatement comprendre sa situation. Kaito avait, l’espace d’un instant limité, confronté leurs esprits. Finalement, l’idée du père de Renko disposait d’une réelle logique : Imposer des échanges équilibrés.

En remarquant qu’elle ne disposait d’aucun pouvoir, d’aucune magie, Misha parvint à pister les intentions de son adversaire. Il voulait l’écraser sur le plan psychique, mettre à mal le pouvoir de sa volonté.

« Tu joues à un jeu dangereux, Kaito ! »


S’exclama-t-elle, n’imaginant pas une seconde faillir face au larbin de Chronoa.

« Je lutte depuis des millions d’années contre des individus de ton genre ! »


Déclara-t-elle en s’approchant de son colossale adversaire, la différence de gabarit étant évidente. Fort heureusement, la force physique était elle aussi régie par la seule détermination. Une fois à quelques 5 mètres, elle brandit son sceptre angélique, projetant un rayon carmin destiné à écraser toute la volonté de son rival. Le duel des deux canalisations était la représentation de cette bataille mentale. Deux lasers s’opposèrent alors dans un dédale lumineux, confrontation fatale de la résolution de deux individus uniques. Cet affrontement fut immédiatement d’un superbe équilibre, augure d’une ténacité suprême au sein du cœur des deux magiciens. Mais laquelle des résolutions était la meilleure ?

« J’ai promis ! Je ne peux pas faillir ! »

Monologua-t-elle pendant le dantesque échange, ne pouvant prendre l’avantage sur son redoutable opposant. Cependant, l’inverse fut tout aussi vrai : Match nul, rien ne semblait pouvoir les départager. Sur le plan de la détermination, Kaito faisait jeu égal avec la diablesse. Après un duel d’une durée indéterminable, une profonde instabilité gagna cette dimension spéciale. C’était le signe de la fin de cette connexion si particulière qu’avait imposé le dieu du temps.

Un flash lumineux mit réellement fin à la confrontation, les deux lutteurs étaient de retour au KaioshinKai. Vegeto et Auros ne pouvait le comprendre, pour eux, seule une seconde s’était écoulée : Misha avait été frappée par l’énergie de Kaito sans qu’elle ne subisse de dommages. Néanmoins, l’ange semblait décontenancer par l’ingéniosité du fils de Lyla, il avait trouvé avec brio un terrain davantage utile à leur combat. Les deux magiciens furent naturellement confus après joute, laissant l’initiative au baroudeur terrien comme au conquérant Elyséen.
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7666
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 215 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 ClockJeu 1 Juil 2021 - 11:42
La disparition de Zamasu avait mis un certain mal-être au sein du groupe. De tous les guerriers, il était probablement le meilleur espoir de victoire que l'équipe de défenseurs possédait. Pourtant, parmi l'incroyable panel de magie de la déesse démoniaque, celle-ci avait trouvé le moyen de se débarrasser de ce dernier. Sans aucune chance de se défaire du sortilège, le pauvre fusionné venait d'être écarté du combat, envoyé vers Dieu-ne-sais-où. Si lui-même ne pouvait emporter la victoire face à cet être d'obscurité, il y avait peu de chances que le Dieu du Temps puisse y parvenir également. Les ordres étaient pourtant donnés, et l'assistant de Kaito, son disciple Poiko, devait le chercher parmi les différentes époques, dernier gardien de la crypte sur le terrain. Enfin... C'était le plan. *Mais que dit cette sorcière ?! Pas... Une cassure ?!* Dur à croire, car pourtant, il n'y avait peu de chances que le plus grand justicier soit envoyé dans cette temporalité, à un endroit inconnu. Seulement, il n'avait pas eu la décence d'esprit de vérifier la destination de cet éclair mauve. Il se perdait donc de nouveau dans les parchemins...

*Et Zamasu ?!*

*Désolé... Il va falloir attendre encore un peu !*

"Mince..."

Porteur de bien trop de choses, Kaito se démenait corps et âme dans la lutte contre les ténèbres. Il accumulait cette énergie grandiose, déchirant son corps par cette limite qu'il ne parviendrait probablement jamais à franchir. Il se tenait là, plus fort que jamais, la douleur le parsemant de part et d'autres. Il souffrait, comme il n'avait jamais souffert jusque-là. Pourtant, sa détermination sans failles, elle l'avait poussé à se surpasser. Une minute, une seconde, une bribe de milliseconde ?... L'instant d'un instant, il avait entrecroisé la réalité des choses, qu'il ne pourrait pourtant jamais vaincre Towa sur son terrain. La force brute... Et ainsi, il avait changé de méthode, trouvant cette petite "brèche". S'il n'était pas le meilleur combattant, il allait néanmoins se démarquer par ses talents magiques, vivant entre les deux Royaumes céleste, et mortel. Il était le catalyseur de toute cette incroyable force, parfaite union entre son sang et son corps. Son âme, elle, était la seule chose qui pouvait tenir bon contre la colossale puissance du flux. Ainsi...

Alors que devant ses yeux, un redoutable affrontement se déroulait. Alors que devant ses yeux, la mort d'un compagnon venait de nouveau de se faire... *Pythar...* Ce n'était pas seulement ça, après-tout. Il n'avait pas le droit de s'arrêter. Il n'avait pas le droit de baisser les bras, et de condamner une fois de plus les efforts et les sacrifices héroïques de ses alliés. Non... Il portait sur ses épaules les espoirs de ses paires. Alors... Il allait le faire. Il le ferait, car il donnerait toujours absolument tout pour la cause qu'il défendait. Et... *Hein ?...* Oui... Il s'en rendait compte seulement maintenant. L'étrange dialogue entre Towa et Pythar. La raison pour laquelle la démone se démenait tant pour éliminer les autres. *Pythar !...* Eh oui, car cette vérité venait de lui éclater à la figure. Finalement, l'ami de Charlo était peut-être bien le véritable héros de cette histoire. C'était peut-être bien lui, qui avait réellement trouvé la cause de toute cette lutte, alors que les deux êtres opposés se retrouvaient dans les méandres de l'esprit de l'alliée de Demigra.

Et... "Un jeu dangereux, tu dis ? Pourtant, je pense être le seul qui pourrait te toucher." Entre ses deux phrases, le plus grand duel mental venait de débuter. Dans cette incroyable bras-de-fer sans fin, ni l'un, ni l'autre ne semblait pouvoir soumettre l'esprit de son adversaire. Une égalité si surprenante devait forcément tenir de quelque chose. D'une détermination entre les deux êtres, transcendants toutes les magies et puissances qui pourrait exister. Si Towa devait faire face à une muraille qui ne se briserait pas facilement, l'inverse était tout aussi vrai. Le Shan était confronté à cette puissante volonté de ne pas faillir, alors que cette vague d'énergie était si dense que l'on pourrait presque la croire réelle. Si ici, la force ne primait pas, il fallait trouver un moyen de surprendre l'adversaire, au détriment des manœuvres de combat. Pas besoin de coup, ici... C'était une lutte de volonté. Une lutte qui ne pouvait connaître de victorieux, que celui qui se serait imposer pour faire respecter ses convictions.
Thème:
 
Mais que voulait-il dire par la toucher ? En l'état, même actuellement, c'était impossible. Le duel venait de prendre fin, alors que cette durée ressemblant à une éternité pouvait avoir rapproché les deux êtres, ayant fait face aux convictions de chacun. Quelque chose de plus fort encore que la puissance devait s'être installé entre eux, grâce à ce passage de l'âme chez la demoiselle angélique. "Je te comprends mieux, maintenant..." Oui, la confusion du duo pouvait toucher à sa fin, alors qu'ils reprenaient chacun tous deux consciences d'être de retour dans la réalité. Le Shan observait d'ailleurs le corps de Pythar qui chutait toujours, démontrant bien le peu de temps qu'il était s'écoulé dans la réalité. "Towa ! Je te demande cinq minutes. Si dans ces cinq minutes tu n'es pas convaincu par ce que je te dirais..." Il reprenait sa forme de base, abandonnant toute cette puissance qu'il avait accumulée, et le contrecoup drastique qu'il subissait, le faisant grincer des dents.

"Alors..."

Pointant son pouce droit vers son cœur, il reprenait. "Tu pourras me tuer." Pourquoi maintenant ? Pourquoi comme ça ? Qu'avait-il en tête ? Bien sûr, Towa était libre de refuser, mais... Partons du principe qu'elle accepte, voulez-vous ? "Merci..." Avant de dire quoique ce soit, il usait de son KI pour envelopper l'ancien monarque, le rejoignant pour finalement le prendre dans ses bras. Il descendait, le posant au sol, avec douceur, en lui fermant les yeux. "Tu m'as ouvert les yeux... Tu es vraiment exceptionnel, Pythar." Disait-il, se redressant, les yeux fermés un court instant comme pour prier pour le salut de son âme. Après ça, il s'envolait, observant l'Ange de la destruction dans les yeux. Un regard si perçant, qui pouvait faire de lui un réel livre ouvert, en réalité. "Tu penses sincèrement tout ce que tu disais ?" Hein ? "L'injustice qui nous gangrène tous... Le fait que les démons soient massacrés, jugés, et mis à l'écart..." Bien sûr qu'elle le pensait. "... Je ne suis pas d'accord." Cette fois, il utilisait ce court, et infime petit espace ayant lié l'âme du Shan, et de la démone, durant cet affrontement mental.

Cet infime passage, qui se fermait encore, pourtant toujours présent, un court instant. "Nous revoilà ici, là où tu sauras que je ne te mentirais pas. L'esprit, c'est ton domaine, non ? Alors..." Il s'approchait, et elle devait le voir. Aucune animosité. Aucun désir de l'affronter. Juste... De lui parler. "Towa... Je ne peux pas comprendre ce que tu as vécu, mais... Je n'ai jamais cherché la guerre avec les démons." Que se passait-il ? Ce désert de glace, il changeait, imposé par la volonté du cœur du Saiyan. "De toute ma vie, je n'ai cherché que la paix." Elle pouvait le voir, dans ce désert de glace, maintenant entourer de nombreux miroirs. D'éclats de souvenirs. Tous les combats que le Dieu a menés contre les membres des Abysses... Il n'a jamais ôté la vie à l'un d'entre eux, même le plus infime soldat. "Massacrer sans distinction ? Ce n'est pas mon genre. Jugé hâtivement ? Encore moins... Mis à l'écart ?..." Alors, regarde, Towa...

"Je suis tomber amoureux."

Oui, ça lui faisait une belle jambe, à la démone. Mais justement... "Je suis tombé amoureux, non pas par un sortilège, mais car j'ai appris à la connaître..." Oui, elle s'affichait. Leixy. Une démone... "C'est une démone. Une démone a pris mon coeur, Towa. Elle est devenue Ange, mais elle se bat toujours auprès de ses anciens camarades. Maintenant, observe..." Le discours qu'il avait eu avec le Dieu des Anges. Pas la partie la plus amoureuse pour Leixy, mais autre-chose. "J'ai voulu lui faire ouvrir les yeux. Les démons ne sont plus les représentants de l'obscurité. Les anges, ne sont également plus les représentants de la lumière." Elle pouvait voir la scène. Une scène surréaliste, qui était pourtant bien vraie. "Je lui est dit. J'ai dit au Dieu des Anges que cette guerre était devenue inutile. Que le meilleur moyen qu'il n'y ait plus de massacres... C'est d'être en paix. En paix... Avec les démons. Et... Mes mots l'ont atteint." Et que son regard était sincère, alors qu'il se perdait une fois de plus dans celui de la partenaire de Mira.
Thème:
 
"Towa... Je sais que tu ne me porte pas dans ton coeur, mais..."

Encore une fois, elle pouvait sentir son âme, et toute la sincérité qui en découlait. Alors même qu'il tendait sa main droite à la démone. "J'ai toujours fait le choix de combattre, pour porter sur moi le supplice des autres. J'ai toujours fait le choix de me tenir face à l'injustice, pour montrer que l'entente est possible. J'ai toujours fait le choix... De tendre la main à mes ennemis, car la mort n'est pas une option, et que je ne l'envisagerai jamais." Il prenait une légère inspiration. "Je ne suis pas ma maîtresse... Si j'avais l'opportunité, Towa, rien que Demigra... Je lui tenderais cette main avant qu'il ne soit prisonnier de la fissure. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour sauver son âme, qui s'est brisé durant sa solitude. Et même maintenant, j'essayerai encore. Même s'il a décidé de s'ôter la vie..." Mais là, s'était-elle, à qui il tendait cette main. "Je ne peux pas fermer les yeux face à l'injustice. Je ne peux pas fermer les yeux sur la colère des autres." Et oui... Car il était comme ça, même s'il ressemblait à une armoire à glace devant elle.

"Ton manque de connaissances aux arts martiaux m'a mis la puce à l'oreille. Le combat... Cela n'a jamais été ta première option, hein ? Et ça n'a jamais... Jamais était celle que tu désirais, pas vrai ?"

Son genou gauche se posait à terre, de sorte à pouvoir la toiser du regard au même niveau. Pour être... Son égal. Après-tout, bien qu'elle ne soit que légèrement plus grande que Chronoa, Kaito paraissait toujours si grand face à elle. "Je veux ton aide. Aide-moi à montrer qu'il existe un chemin, autre que la guerre, le conflit, et le sang qui coule. Aide-moi à offrir un avenir à chacun des trois Royaumes. Que ce soit les célestes... Les mortels... Et les abysses." Il n'attendait que sa réponse, alors qu'il était en face d'elle, à quelques mètres. "Towa, montrons qu'il n'y a pas que la place à la guerre, ou aux courtes trêves entre les démons et les autres." Oui... Tout ceci devait cesser. "Tu as été capable de te sacrifier pour les tiens, alors j'en ferais de même pour t'épauler. Toi, tu représentes les démons. Moi, je représente les mortels, et les célestes de par mes deux origines." Alors... Comment prouver qu'une plus grande entente était possible ? "Deviens ma partenaire." Si ils se liaient, Kaito et Towa pourraient probablement montrer que non, la guerre n'était pas la seule option entre les démons, les anges, et les mortels. Un autre chemin pouvait se dessiner... Un chemin plus... Paisible.

"Combattons ensemble l'injustice... Pour un futur radieux, ou la discrimination n'existera plus."

Les cinq minutes étaient écoulées, alors que le Shan sortait de l'esprit de la démone. Alors qu'il était dans cette même position, à genoux pour être à sa taille, avec la main tendue, attendant la réponse de cette dernière. "Aide-moi à changer les choses, Towa..." C'était dit... Qu'allait donc être le choix de l'angélique démone ? Dans tous les cas, comme plus belle preuve qui soit, ce dernier accepterait le choix de cette dernière. Pas un choix imposé par le Dieu du Temps, non... Un choix qu'il voulait réellement offrir à celle qui n'avait jamais combattu avec ses poings, dans le passé. Un choix qui pourrait tout changer, si elle décidait de prendre cette main. Elle était libre de ses choix... Et il comptait bien accepter sa décision, peu importe ce qu'elle soit. Il était temps de mettre un point final à ce combat qui était de toute manière vouer à l'échec. Il était temps... Temps d'offrir ce fameux nouveau chemin, que ses souvenirs avaient tenté de lui faire apercevoir.
Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 155

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 ClockDim 4 Juil 2021 - 21:10
« Bon sang... mais qu'est-ce qu'il se passe ? »

Comme nous pouvions nous y attendre, suivre le déroulement de cette confrontation  était une véritable épreuve pour ceux qui n'avaient absolument aucune emprise sur le temps. A vrai dire, le véritable combat semblait se dérouler d'avantage à travers les mots que par la violence, chose qui sautait au yeux lorsque l'on parvenait à se faire une idée de la puissance d'un Ange dont les pouvoirs ne se limite pas à la force et à la magie. Auros était bien forcé de l'admette l'admettre : Towa était bien trop dangereuse, même pour lui. Ceci étant dit, la question qui se posait demeurait la même : pourquoi était-elle en train de prendre son temps ? Jouait elle avec ses opposants tel un prédateur qui s'amuse de ses proies ? Non, il devait y avoir autre chose. Ce sentiment d'injustice, ce besoin de revanche inassouvi, cette frustration née de l’inégalité... était-ce donc ceci qui animait l'Ange factice ? Quoi qu'on en pense, elle devait vraiment être déterminée au point de tous les exécuter... mais alors, pourquoi n'est-ce pas déjà fait ? La graine du doute, aurait-elle déjà germée ?

*Vite, mon bras !*

Si Kaito Shan avait bien un défaut, c'est qu'il parlait de trop, surtout en plein combat. Si cette mauvaise habitude risquait bien d'influer sur sa concentration, elle allait cette fois-ci être utile, ne serait-ce que pour gagner un peu de temps. Balayant les lieux du regard, le dieu de la destruction n'eut pas besoin de plus d'une poignée de secondes pour repérer la prothèse qu'il avait laissée tomber à la suite du précédent combat. A l'heure actuelle, celle-ci devait avoir recouvrer l'ensemble de ses fonctionnalités et son propriétaire espérait pouvoir s'en ré-équiper. Ainsi, il n'aurait plus besoin de gaspiller son énergie destructrice pour alimenter un bras factice qui, dans cette situation, ne lui était guère plus utile que sa puissance à l'heure actuelle. La fatigue accumulée au fil de ses longs combats se faisait ressentir et la douleur était forte. Néanmoins, le conquérant balafré se devait de tenir, ne serait-ce que pour se débarrasser du problème qu'il a emmené jusqu'ici avec lui.

*Pas de temps à perdre !*

Mais à peine eut-il eut le temps de récupérer sa prothèse de katchin qu'une tragédie s'en précédent s'est produite. Pythar, le monarque déchu, venait tout juste de rendre son dernier souffle. Ce fier guerrier s'est battu jusqu'à la fin, porté par les souvenirs de ceux qu'il a autrefois aimé pour combattre au nom de ceux qu'il chérissait. Il était peut être un adversaire mais ses dernières paroles méritaient de rester graver dans la mémoire de cet Empereur qui n'a cessé de se faire manipuler depuis son arrivée dans cet univers. Qu'il lui était difficile de ne pas souvenir avec animosités de tous les torts que cette sorcière lui a fait subir jusqu'à maintenant. Réalisant à quel point il était impuissant au cours de cet instant, le tyran rassembla ses forces  afin de préparer une attaque en mesure de stopper un tant soit peu cette succube aux cheveux blancs.

*Elle espère vraiment s'en tirer à si bon compte ?!*

Si Towa devait s'attendre à quelque chose, c'est que son larbin face l'usage de son pouvoir de la destruction sur elle directement. Ça, Auros s'en doutait fortement et il s'imaginait bien que ce pouvoir finirait par être retourné contre lui d'une manière ou d'une autre s'il en abusait. Il était grand temps pour lui de changer de méthode et de trouver une autre solution pour mettre dos au mur cette magicienne aux ambitions démentielles... mais comment s'y prendre face à une individue capable de stopper le temps et de prédire n’importe quel de ses mouvements ? Il fallait l'avouer, l'état de celle qui se faisait appeler Misha s'approchait beaucoup de l'omnipotence mais les premières failles ont déjà été révélées : elle ne maîtrisait ni ses pouvoirs, ni l'art du combat. Au final, c'était comme si elle était obligée d'en arriver là, bien qu'elle ait tout manigancé par choix.

« Ne te fiche pas de moi ! »


Enfin, Auros prenait la parole. Sa fureur n'a jamais été aussi grande et peu s'imaginaient réellement la frustration qui l'habitait en cet instant. Outre les mensonges, subir la manipulation et l'abandon à deux reprises au cours de la même journée ne l'aura pas laissé de marbre. Un fort ressentiment naissait en cette entité dont les émotions se perdaient entre la peine et la colère. Il n'y avait certes rien de bon à tirer de tous ses sentiments néfastes mais le concerné se fichait éperdument des répercussions à venir. Plus que la vengeance, il voulait effacer cette engeance qui l'a plongé dans la démence.

« Cesse de gaspiller ta salive ! Tes propos sonnent faux, tout comme ta morale ! »

Sur ses paroles, le dieu au visage brûlé révéla sa prothèse désormais chargée d'une importante quantité d’électricité. Cette dernière semblait si puissante qu'il était difficile de croire qu'il aurait pu préparer une telle attaque aussi rapidement. Même pour un dieu, c'était difficilement explicable... comment diable avait-il pu en accumuler autant d'énergie en si peu de temps ?! La joute verbale entre le kaioshin et la traîtresse ne lui en avait pas apporté suffisamment pour qu'il puisse emmagasiner autant d'énergie. En d'autres termes, il avait du préparer et peaufiner son attaque bien avant. Se pourrait-il qu'il ait prévu d'en avoir recours avant même qu'il se soit débarrassé de sa prothèse, un peu plus tôt ? Cela n'aurait pas été improbable, surtout qu'il ne s'imaginait pas avoir à recourir à de pareilles méthodes lors de son arrivée.

« Des injustices ? Des promesses ?! Moi, j'avais confiance en toi !»

Dans un élan de colère, il se jeta sur elle en passant juste à coté du kaioshin qui tentait vainement de convaincre cette sorcière bien qu'elle n'avait que faire des propos qui lui étaient adressés. Après-tout, ce n'est pas la rédemption qu'elle recherchait.

« Je peine à imaginer que tu te moquais de moi après chaque combat. Tu jubilais en silence pendant tout ce temps, pas vrai ? Tu te retenais de rire alors même je faisais face à la mort ? Même pendant que tu étais en train de soigner mes blessures ?! Réponds ! »

Soudainement, la prothèse mécanique s'illumina d'une vive lueur tandis que son porteur tenta de lui assener une frappe en plein cœur. Que cette attaque finisse ou non par l'atteindre, cela n'avait plus aucune importance. L'énergie canalisée dans le bras de métal fut libérer et une puissante décharge électrique fut libérée autour de cette prothèse, électrisant donc la cible et le lanceur de cette attaque.

« Dire que j'ai osé croire que tu me comprenais... au final, tu es comme tous les autres ! »

Le fils de Jarvis tenta de bouger aussi vite qu'il le pouvait alors que le courant le tétanisait presque complètement. Dans un effort surhumain, il attrapa les bras de l'ange maléfique afin de limiter ses chances d'échapper à la prochaine attaque. En d'autre terme, Towa devra se débarrasser de monstre increvable avant que ses alliés ne lance la prochaine offensive... mais même avec toute cette puissance, sera t-elle en mesure d'échapper à la rancœur d'Auros ? Intérieurement, le guerroyeur élyséen ne souhaitait qu'une chose : il tenait à ce que ses souvenirs la hante à chaque fois qu'elle fermerait les yeux, que sa culpabilité ne finisse par la dévorer... mais au fond, il savait qu'il se faisait des idées.

« Je donnerais n'importe quoi pour te voir chuter, même si ça doit tout me coûter ! »

Nous approchions du point de non retour. L’émotion et la douleur se mêlèrent à sa voix alors que de nombreuses étincelles commencèrent à s'échapper des mécanismes en surchauffe. En quelques secondes, de nombreux arcs électriques s’échappèrent de la prothèse du dieu élyséen qui ne put s'empêcher de hurler sous l’intensité de la douleur. De toute évidence, il n’espérait nullement un scenario ou il pourrait remporter la victoire autrement qu'en arrivant à de telles extrémités. En mettant sa vie en jeu, il misait ses dernières chances de victoire sur cette attaque et celles qui s'ensuivraient derrière, quitte à rejoindre cette démone en enfer pour l'emporter, quitte à y laisser sa propre peau.

*Il est un peu tard pour les remords, toi et moi on a causé assez de torts !*
Vegeto
Vegeto
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 01/04/2021
Nombre de messages : 11
Bon ou mauvais ? : Bon

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Barrière - Renzoku Kikōha
Techniques 3/combat : Spirit Sword - Shunkan Idō
Techniques 1/combat : Final Kamehameha

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 ClockMer 7 Juil 2021 - 23:27
Les efforts conjoints des adversaires d’autrefois étaient parvenus à mettre un frein à la chute de l’astre d’acier, épargnant au Kaioshinkai un énième cataclysme. Une victoire qui, hélas, ne déroutait aucunement la domination de la démone. Inarrêtable, cette dernière récidivait sa prédation en s’attaquant à un Tentra laissé invalide par sa contribution à la précédente bataille. Amoché plus que de raison, le Serein qui eût été à la merci du bon vouloir de la déité fut préservé d’un funeste destin par la prestesse de Pythar, lequel s’était élancé sur la trajectoire de la menaçante orbe parme. Si sa remarquable robustesse lui avait permit d’éviter l’éradication pure et simple, le dyarque n’en était pas moins dans un regrettable pétrin, prisonnier de cette sphère aux parois inébranlables.

* Merde…! *

Enrobé d’un halo enflammé, le guerrier fusionné jaillit en direction de son camarade séquestré. De cette charge folle naquit l’élan animant un coup de poing d’une puissance toute bonnement absurde, mettant le terroir immaculé du domaine divin sans dessus dessous. Malheureusement, rien n’y fit. La barrière tint bon en dépit de cette féroce agression, maquillant le visage de Vegeto d’un ennui profond. Redoublant d’efforts, le champion aux potaras habilla cette fois-ci son avant-bras d’une lame de force vitale étincelante avant de porter un coup d’estoc, tout en prenant soin à ce que l’ancien monarque ne soit pas menacé par la trajectoire de sa frappe. Cette précaution se révéla bien vite oisive, l’épée spirituelle faillissant à pénétrer la cloison pernicieuse au point d’en perdre son intégrité sous le regard mécontent, mais fort peu surpris, de Vegeto. Celui-ci se rendit ensuite compte, à l’issue d’une brève et vaine tentative de téléportation, que l’étrange magie de l’Ange rendait cette petite poche dimensionnelle insensible à la technique du peuple Yardrat.

Les options commençaient à faire défaut au guerrier à l’aura ardente qui ne pouvait qu’admettre, dans un élan de frustration, son incapacité à tirer son ami de ce bourbier. Heureusement, il n’était pas nécessaire pour lui d’être seul face à cette nouvelle épreuve. 

“ Tiens bon, Pythar. On va te sortir de là. ”

S’écria-t-il tout en faisant volte-face avant de fuser vers le guerrier à la longue chevelure, alors épargné grâce au sacrifice du précédent roi des Saiyan. Les quelques dizaines de mètres qui les séparaient furent rapidement couvertes par la course du diligent Vegeto, lequel s’agenouilla auprès de Tentra dont il redressa légèrement le buste. Dans le creux de sa main libre se trouvait le haricot magique que Pythar lui avait confié peu avant. Le Saiyan Divin fit de son mieux afin d’administrer le fameux médicament au Serein, dans l’espoir que ce dernier ne s’oppose à ce traitement opportun. Lui qui s’était démené afin de rendre possible la victoire des héros de l’Univers 7 face à Auros allait être tiré de son répit miséricordieux, car l’on quêtait son aide une fois de plus. Il était certain que celui qui était parvenu, ne serait-ce que temporairement, à faire jeu égal avec le dieu empereur disposait de plus d’un tour dans son sac, et que son assistance serait primordiale à l’exécution du sauvetage de Pythar.

Un sauvetage qui n’était hélas plus d’actualité. En effet, ce bref interlude fut tout ce dont eût besoin Towa pour mettre un terme à la vie du dirigeant des guerriers de l’espace qu’elle embrocha à l’aide d’un épieu d’énergie sous les yeux ébahis de Vegeto.

“ NON !!! ” Hurlait-il finalement après qu’une poignée de secondes se soient écoulées, au cours desquelles le combattant aux potaras était resté immanquablement immobile, paralysé tant par le choc que par l’impuissance dont il se savait victime. “ N-non, Pythar… Pas toi… Fais chier…! ”

Les dents aussi serrées que ses poings, la fusion observait avec dégoût la meurtrière triturer la dépouille de sa proie vers laquelle il s’élança dès la disparition de la sphère de séquestration. Il rattrapa promptement le corps inanimé de Pythar juste avant qu’il ne heurte le sol, scrutant ses signes vitaux en quête de la moindre germe d’espoir. Sans succès. Il était mort sur le coup. Pourtant, tous le voyaient s’animer sous leur yeux, tel un mirage né de leurs convictions euphoriques, pour s’en aller rejoindre le là-haut lointain au fil d’une dernière révérence bienveillante. Il était parti guilleret, décédé en faisant ce qui lui tenait le plus à cœur : se battre. Pour les autres, et ceux qu’il chérissait parce qu’il était un héros mais aussi pour lui-même, parce qu’il était un Saiyan.

Sa dernière requête aura été de ne pas céder à la colère, mais comment ne pas s’abandonner à la frustration face à une telle injustice, mue d’une pareille impuissance. En l’état, le guerrier à la double voix ne pouvait qu’espérer connaître la même fin que le dyarque, une mort guerrière à la hauteur de ses nobles idéaux.

“ … Pythar… Je crains qu’on soit tous condamnés à te retrouver dans l’au-delà, sinon pire. ” Une maigre détonation retentit tout-à-coup tandis qu’aux pieds de Vegeto se profilait une petite cavité dans laquelle il déposa avec soin le cadavre de son ami, avant de le recouvrir de fin sablon. Une brève sépulture, hélas indigne d’un tel personnage. “ Mais quoi qu’il en soit, c’est en me battant que je rendrais mon dernier souffle ! ”

La lutte se poursuivait quant-à-elle dans la voûte céleste. Résolu à suivre les traces de l’illustre champion à l’accoutrement Yardrat, Vegeto se précipita vers les autres batailleurs. Ce faisant, il constatait non sans une certaine admiration qu’Auros était parvenu à saisir et presqu’à immobiliser l’Ange déchue, jouissant d’une force que personne ne soupçonnait. Malheureusement, cet exploit se répercutait irrémédiablement sur la vitalité de l’élyséen qui était tout autant victime de sa propre attaque que Towa, sinon plus. C’était le meilleur moment pour frapper, et il devait le faire rapidement au risque de perdre un énième compagnon de bataille. Une foudroyante déflagration ensevelit la silhouette du guerrier né de la coalescence, trahissant la concoction d’une technique hors normes. Les bras écartés de part-et-d’autre de son buste, Vegeto entamait la canalisation d’une quantité absolument folle de Ki.

“ Final… ”

Deux orbes de force vitale naquirent dans chacune des paumes du guerrier de l’espace, qu’il congloméra par la suite en joignant ses deux mains face à lui puis, dans un même mouvement, conduit jusqu’à sa ceinture.

“ … Kamehame… ”

La sphère palpitante, jusqu’alors paré d’une teinte flavescente, adoptait le bleu majestueux si caractéristique de la technique de l’école de la tortue, gagnant en intensité à chaque seconde qui s’écoulait. Alors que la préparation de cette vague déferlante infernale semblait toucher à sa fin, Vegeto paru disparaître sans crier gare avant de surgir directement face à Towa. Grâce au Shunkan Idō, il s’était transposé directement entre sa cible et Auros, rompant volontairement l’emprise de ce dernier sur la démone afin d’interrompre sa querelle autodestructrice et épargner à ce conflit un nouveau sacrifice. Projetant pour lors ses deux mains en direction de l’Ange, le champion de la Terre conjura à bout portant sa plus puissante déflagration d’énergie, inondant Towa d’un torrent céruléen.

“ HA !!! ”
Misha
Misha
Féminin Age : 241
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 142
Bon ou mauvais ? : Bon

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 ClockJeu 8 Juil 2021 - 21:14


La fin guettait ce qu’il restait de la maigre défense de l’univers 7, accablés de pertes aussi difficiles que punitives pour la résolution de l’affrontement. Les trois combattants encore valides ne manquaient pourtant pas de courage, multipliant les assauts, toujours emplis de cette fougue guerrière que jamais Towa ne comprendrait. Malheureusement pour les quelques baroudeurs, l’issue ne semblait pas se tordre avec des kikohas, des crochets ou des hurlements, rien n’arrêtait la puissante magicienne. La désorganisation du groupe était telle qu’ils firent cavalier seul : Auros semblait errer sur le champ de bataille, Vegeto accompagnait le trépas de Pythar, laissant Kaito seul face à la déesse.

C’était une bonne chose, le champ semblait libre pour éliminer le dieu du temps sans que personne ne s’interpose. Misha comptait bien en finir de cet éternel rival qu’elle n’affrontait pourtant que depuis une poignée d’années. Néanmoins, ce dernier semblait animé d’une énergie particulière, abandonnant toute la puissance qu’il avait accumulé quelques instants auparavant. A quoi jouait-il ? Towa ne put dissimuler sa surprise ; peut-être que le disciple de Chronoa rendait les armes, demandant pitié pour sa vie au passage. Pourtant, le constat fut bien différent : le saiyan demandait un peu de temps, quelques minutes lui offrant la possibilité de justifier ses actes, son combat, sa noblesse. En échange, il promettait de ne plus se défendre, une offre alléchante, mais qui n’intéressait pas l’ange maléfique. Il fallait admettre qu’elle pouvait facilement se débarrasser de Kaito, qu’il se défende ou non.

Pourtant, elle prit une décision contraire à la logique démoniaque qu’on pourrait lui préférer.

« D’accord, parle. »

Etrange, qu’est-ce qui pouvait provoquer la curiosité de la sorcière ? Tout simplement que pour prendre autant de risque, le fils de Lyla devait avoir découvert quelque chose d’intéressant, il était certainement prolifique de savoir quoi.  Elle fixait donc son adversaire, restant vigilante aux faits et gestes d’Auros et Vegeto. Le Kaioshin commença par faire part de son ressenti quant à la situation des démons, notamment de l’injustice qu’ils subissaient. Sans détour, il nia les déclarations de sa rivale tout en faisant usage de l’étrange lien formé précédemment. Ce fut un mouvement de trop, Kaito était terriblement imprudent en abusant de la patience la time breaker. Aussitôt qu’il constitua sa technique, il fut interrompu par un vif tourment électrique lancé par Towa. Le bras droit tendu, elle s’était dépêchée de ruiner l’effort du guerrier de l’espace, refusant d’être amené sur un terrain qui ne l’avantageait pas.

« C’est gentil, mais non. »


Un second écart comme celui-ci risquait de faire échouer toute tentative de discussion. Le leader de la time patrol reprit ses pourparlers, précisant qu’il ne cherchait pas le conflit avec les démons, ni la guerre. Bien que ce soit vrai, il n’en restait pas moins l’un des plus flagrants fautifs. D’une manière ou d’une autre, il s’opposait à une révolution légitime, affrontant de facto les créatures des enfers pour des raisons égoïste. Qu’il le veuille ou non, Kaito défendait un système prônant la partialité et la hiérarchisation raciale ; qui peut vivre en paix dans un monde dirigé par d’arrogants oligarques ? Maîtres de tout, de la pensée, de l’existant et de la mort, dictant le destin et la vie de n’importe quelle chose.  

Confondant l’opinion et la lutte effective, le disciple de Chronoa fit part de son attachement sincère envers Leixy, le visage de cette succube sembla d’ailleurs apparaitre, dessinée dans l’aura du Kaioshin. Que pensait-il faire en précisant que sa bien-aimée provenait du même peuple que Towa ? Imaginait-il qu’elle s’apitoierait du sort d’une des siennes ? La déesse se fichait totalement des relations et avis de Kaito, seul ses actes comptaient.

Poursuivant ses pérégrinations, le saiyan transmis l’écho d’un de ses souvenirs, un bout de conversation avec l’ultime représentant des anges. Cet être spécial, divin, représentation pantouflarde et autoritaire d’une personnalité aussi égocentrique que dégoutante. Pourquoi ce dieu serait-il nombriliste ? Il suffisait de prendre conscience de ce qu’il représentait pour les siens : l’ultime innommable, le tout, un être parfaitement bon ; quel hypocrite.

Et avec sincérité, le père de Renko admit avoir réussi à atteindre la psyché de ce personnage détestable en argumentant que la guerre éternelle était évitable. D’accord, c’est bien, mais que cherchait-il à démontrer ? Qu’il était bon diplomate ? Qu’il constituait un pont entre les forces angéliques et démoniaques ? Son discours était flou, parsemé d’imprécisions et de maladresses qui rendaient l’objectif de son monologue confus. Il fit ensuite écho de sa bonne volonté en annonçant que jamais il n’aurait enfermé Demigra dans la fissure temporelle ; de bien belles paroles qui n’engageaient rien, du vent.

Il tendit alors sa main droite, paume ouverte. Il cherchait un rapprochement, promettant une aide pleine de sympathie. Towa pouvait lire l’immense franchise du dieu temporel, il était franc, loyal et disposait d’une grande pureté de cœur qui le menait à penser au sort des autres avant le sien. Difficile de ne pas accorder une chose à un tel personnage ? Il combinait la tendresse morale, la puissance et la magie… nombre de qualités utiles aux plus grandes batailles.

« Je… »

Kaito se permit ensuite une petite blague afin détendre l’atmosphère, du moins un trait d’humour léger. En effet, depuis toujours Misha n’a recherchée que la discussion, la paix et l’entente entre tous. Peu de gens pouvaient en prendre conscience, la nature de succube de la déesse, mais aussi ses actes violents et tyranniques lui offraient une image terrible. D’ailleurs, cela ne faisait qu’empirer les préjugés ciblant sa race, peut être qu’elle était un peu responsable du mal qui la rongeait.

Le guerrier de l’espace posa un genou au sol, yeux fermés, demandant sincèrement l’aide de cette dernière pour sauver le monde. Cette disposition ne pouvait la laisser indifférence, un certain mal-être vint hanter son visage. Semblait-elle désolée ? Oui, un peu. L’énergie que déployait le Shinjin ne pouvait pas la maintenir indifférente, il lui proposait ce qu’elle avait attendue de d’autres il y a des millions d’années de ça. Elle baissa la tête, les yeux rivés vers le sol.

« Tu… Tu promets de me comprendre ? Tu veux vraiment m’aider ? »

Déclarât-elle non sans émotion. L’investissement du régisseur du nid du temps ne faisait aucun doute.

TIC.


« Eh bien, si tu penses avoir compris, si tu me fais confiance, j’espère que tu comprendras toute l’importance de ce que je m’apprête à faire. »


Aussitôt elle dégaina une nouvelle lance d’énergie, celle dernière était un concentré de pure destruction. Cette lame pourpre aussi brillante que puissante vint immédiatement transpercer le torse du malheureux. L’attaque fut presque instantanée, inévitable, parfaitement exécutée. Condamné, le Shan disparu en une dizaine de seconde, incapable d’agir offensivement pendant cette très maigre marge de manœuvre. Le corps de ce dernier fut finalement explosé en une pluie de particules de lumières succédant à ses probables dernières paroles.

Cette énième cruauté fut de trop pour le duo restant, lesquels se ruèrent corps et âme à la bataille. Auros fut le premier à se ruer vers Misha, n’oubliant pas de braillait contre elle. En effet, il avait été mené par la baguette parce qu’il était trop faible, omnibulé par le pouvoir, par l’idée de surpasser son père. Rééquipé de sa prothèse mécanique, le souverain-empereur illumina le ciel en chargeant à son paroxysme l’appareil de katchin. Elle s’attendait fatalement à l’impact de cette redoutable technique. En conséquence, elle agita son bâton qui fut braqué du sol vers le ciel, élevant des piliers sortis de terre qui vinrent créer un mur entre elle et lui. Mais le terreau divin ne fut pas une protection suffisante, la détonation provoquée par la friction brisa instantanément la sommaire protection. Towa avait indubitablement négligée la force de son ancien serviteur, se trouvant balayée par la frappe d’Auros. Mais la magicienne ne fut pas projetée, le dieu de la destruction concentrait l’ensemble de ses ressources pour la maintenir sur place. Luttant contre vent et marée, l’Elyséen paralysait Misha en lui agrippant les bras.



« Imbécile ! Dégage ! »


L’ange était lucide, elle avait facilement remarqué la technique de Vegeto, cette dernière canalisait une rage qui risquait de lui couter cher si elle ne constituait pas un bouclier pour couvrir ses arrières. Ainsi, elle invoqua un champ protecteur en forme de bulle autour d’elle, incluant également le seigneur d’Elyséa. Ainsi, la démone était garantie de survive sans encombre à la pathétique attaque du guerrier fusionné.

Cependant, la rage intense du saiyan combiné à sa détermination illimitée vint créer un étrange miracle : Le final Kamehameha ne fut pas qu’une simple ultime, elle parvint à atteindre un nouveau stade dépassant toute autre capacité. Par la force du désespoir, Vegeto venait d’utiliser un super-ultime, absurde désignation pour une attaque plus terrifiante qu’a l’accoutumé. Le rayon produisit un bruit gargantuesque, combinant des sonorités graves et stridentes, des lumières chaudes et glaciales et une puissant sans limite.
Ecarquillant les yeux, la time breaker vint comprendre qu’elle y laisserait des plumes.

« Tu vas mourir si tu continues à me retenir ! »

Hurla-t-elle de vive voix à l’encontre d’Auros qui semblait inarrêtable.

Mais c’était trop tard : La technique de pulvérisation par la lumière finale percuta le bouclier qui fut presque instantanément brisé dans une déflagration apocalyptique. Emporté par le déferlante de Ki, Towa fut pour la première fois depuis bien longtemps victime de dommages, modérés, mais réels. Le sort de l’Hakaishin fut bien moins noble, son endurance avait été mise à rude épreuve lors de ses précédentes actions, la fulgurante technique l’avait tout simplement désintégré. Triste fin pour un triste sire qui n’avait de toute manière plus de raison de vivre. Tué par la destruction de son autoritaire, puis de son honneur, Auros était devenu l’ombre de lui-même, tout ce qu’il avait juré de détruire : Un paria faible d’esprit.

Quand le rayon ultime débuta une rapide ascension vers les nuages. Seule Misha parvint à s’en extraire, sa tenue légèrement abimée, son visage constellé de blessures sommaires. Le visage de cette dernière laissait transparaitre une grande surprise, comment un simple saiyan pouvait être aussi fort ? Il n’y avait plus de place pour les jeux.

« Je vais en finir avec toi, ta légende se termine ici ! »


(lets goooo vieux dessin de 2019):
 

Déclarât-elle en canalisant un arc électrique entre les deux paumes de main jointes. Le résultat de cette concentration fut dirigé vers le malheureux sous la forme d’une pluie de chaotiques projectiles. Une dizaine de matérialisation vinrent s’abattre vers Vegeto, lesquelles furent les prémisses d’une ultime charge de la succube. Préférant la lame aux échanges saillants, elle dégaina une énième épée de lumière lors d’une ruade supersonique vers le guerrier légendaire. Une fois au contact, elle croisa le fer avec le dernier combattant, profitant de sa honteuse supériorité pour dominer les échanges. Après quelques secondes de bataille, elle parvint finalement à entailler à plusieurs reprise le défenseur terrien. Cette première défaite s’en suivi rapidement d’une seconde plus houleuse : Défait, le saiyan fut soumis aux pouvoirs télékinétiques de la sorcière, écrasé au sol et progressivement vidé de ses forces. Afin d’achever le saiyan mourant, Towa infligea un dernier coup de lame visant les cervicales, sectionnant ainsi le corps de Vegeto.

Ce fut le dernier adversaire de Misha qui devait encore s’occuper des autres lutteurs de ce monde perdu.
(lets gooo vieux dessin de 2019):
 
Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 93

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 ClockSam 10 Juil 2021 - 10:43



Alors que tout semblait perdu, que tout était déjà terminé, le temps sembla ralentir jusqu’à se figer. Les jubilations de la servante divine se turent à mesure que le monde se plongeait dans l’immobilisme le plus profond. Une fois encore, une étrange magie jouait son rôle, parasitant le déroulement du combat. Mais d’où provenait cette force mystérieuse ? Elle semblait écrasante et insaisissable, pliant à sa volonté toute chose. Misha n’échappait pas à ce phénomène d’une rare intensité. Puis, le fil se rembobina, les mouvements s’inversaient, tout retrouvait son origine. La scène fut entièrement décomposée, chaque héros récupérant la vie. Le cours du temps fut rétabli juste avant la mise à mort de Kaito, une minute dans le passé. Tous les souvenirs précédents furent conservés, tous avaient conscience de ce qui venait de se produire. La douleur de la mort, les regrets, la colère et les dernières paroles de chacun furent conservés dans leurs esprits.

Towa venait de brandir sa lame, prête à mettre fin aux jours de son rival saiyan. Cependant, son élan fut interrompu par une soudaine déflagration de lumière. Tous furent éblouis par un laser céleste plongeant vers le sol, la déesse du mal y compris. Elle en était certaine : Quelque chose de puissant, redoutable, invincible venait l’arrêter. L’émission de Ki provoqué par la déferlante témoignait d’une grande puissance. Le rayon immaculé traversa les nuages pour s’abattre contre le sol, libérant dans son sillage deux silhouettes familières. La stupéfaction de la sorcière fut totale quand elle découvrit l’identité de ces fauteurs de trouble.

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 1516963348-375-artwork

« Hein ?! »

Le premier, chétif, le teint mauve n’était clairement pas un anonyme. Son allure de fauve sédentaire et sa tenue minimaliste ne trompait personne quant à son caractère casanier. Le second se montrait bien plus noble : Un ange à la peau marine, aux cheveux d’ivoire fins et à la tenue travaillée.

Aucun doute n’était possible, Beerus et Whis étaient de retour. Comment était-ce possible ? Le dieu de la destruction avait péri de la main d’Auros il y a maintenant plusieurs jours ! La pierre fondatrice du plan de Towa venait de s’écrouler, dissipant tous ses espoirs d’une victoire facile. Indécise quant à la posture à adopter, la renégate s’éloigna de Kaito qu’elle aurait autrement tué, préparant un inévitable règlement de compte. Le félin divin fixa un court instant les quelques survivants sans grande considération avant de dévisager la responsable de ce drame.

« Whis, Tues-la. »

Sans animosité, son serviteur s’avança vers la succube, brandissant son sceptre en direction de cette dernière.

« A vos ordres, maître Beerus. »


Abasourdie, la déesse cherchait malgré tout à comprendre comment le retour du frère de Champa avait été possible, haussant le ton pour se faire entendre de tous.

« C’est impossible ! Beerus, tu étais mort ! Qui t’as ressuscité ?! »


Le matou plissa son regard, un fin sourire se dessina sur son visage à mesure qu’il savourait l’instant.

« Tu devrais plutôt te demander qui pourra te tirer de là, cette fois. »

Constatant le refus net de coopération de l’Hakaishin, Towa fut contrainte aux plus promptes suppositions, lesquelles furent mises au placard par l’immense de la bataille. En effet allait attaquer, mettant à l’épreuve les capacités de la maîtresse d’Auros dans un combat qui ne l’avantageait plus guère. Pourtant, elle conservait une farouche arrogance combinée à une détermination qui la maintenait vaillante. Cette force de caractère se combinait à une certaine frustration multipliant sa hargne guerrière.


« Tsk ! Finissons-en, Whis. Voyons qui est l’être le plus puissant de l’univers 7 ! »


Hurla-t-elle en se jetant vers l’ange discipliné qui ne sembla guère surpris d’être mis sur la défensive. Afin de se préparer au contact, le serviteur de Beerus amorça un mouvement de garde basique, un bras devant l’autre, les paumes ouvertes. Puis, plus rien, la vitesse de la sorcière et celle du servant légitime furent-elle que personne ne put comprendre les actions qui s’en suivirent. Les plus habiles purent remarquer un affrontement de mêlée, un balais aérien supersonique dont il était difficile de tirer un quelconque enseignement. Malgré la performance unique des deux belligérants, l’environnement du monde divin ne suffit plus le moindre dommages, trêve prolifique à la sauvegarde du noyau planétaire.

Ces petits échanges ne furent pas bien longs ; peut-être une dizaine de seconde ? Ce court laps de temps fut suffisant pour que la malheureuse démone soit envoyée au sol dans un fracas terrifiant. Dans la fumée due à l’impact fut dissipée, chacun sut y découvrir une Misha totalement défaite : Elle était couverte de plaies, de sang et d’hématomes témoignant de l’écart immense que Whis entrainait à son encontre. Relevée avec difficulté, la time breaker tituba en arrière, muette d’incompréhension.

« Mais… Je suis devenue une ange… »

Rejoignant le sol, le vainqueur éclair se permis quelques vagues explications.

« Mais tu ne maîtrise rien, ni tes pouvoirs, ni tes limites. Croire que le potentiel seul suffit est une terrible erreur. »

« Achève-la, Whis ! »

Brailla Beerus sans la moindre compassion, enfin, il fallait bien admettre que la magicienne ne méritait aucune pitié. Paniquée, la déesse reculait à chaque pas de son invincible adversaire, trébuchant en arrière pour retomber sur son postérieur. Que devait-elle faire ? Elle disposait d’un pouvoir énorme, mais se voyait humiliée, vaincue comme la plus misérable des fillettes, encore une fois victime de l’injustice d’un monde incohérent. Elle n’avait que peu d’options, peut-être pouvait-elle se sacrifier comme Demigra ? Avec l’énergie qu’elle avait accumulée, elle était en mesure de détruire l’univers 7 tout entier… Malheureusement, c’était loin de suffire à la complétion de ses objectifs.

Elle ne pouvait pas se résoudre à la destruction, si elle disparaissait, les derniers espoirs d’un monde libéré du dictat divin disparaissaient. L’issue baroudeuse ne lui apporterait rien non plus, Whis l’avait d’ailleurs bien compris. Une ne restait plus qu’une chance à la sorcière : Jouer sur le temps long, profiter de sa nouvelle nature pour influencer le flux temporel. Elle se redressa, regagnant en confiance à mesure qu’elle réalisait que son échappatoire n’était pas qu’une défaite. La bataille continuerait tôt ou tard, ce n’était qu’un aurevoir.

La démone adressa un bref regard à Kaito, transmettant le même sentiment de désolation et de tristesse qu’elle avait pu émettre lorsqu’elle l’assassina quelques minutes auparavant. Finalement, elle rassembla l’ensemble de ses ressources pour disparaitre dans une étrange téléportation auréolée d’un ki d’or, évitant toute exécution de la part de Whis. Aussitôt, le serviteur de Beerus se disparu de la même manière.

Que c’était-il passé ? Misha venait d’utiliser une technique lui permettant de parcourir une distance presque infinie sans délai, traversant le temps et les âges pour échapper à son rival.

*Il faut que je le sème à travers le flux, puis que je dissimule mes forces !*


An 767 – Tournoi de Cell


« J’abandonne, Cell, tu as gagné. J’ai compris au cours de notre combat que je n’avais pas une chance. »

Son Goku était sincère, il avait tout donné dans son match l’opposant à l’être parfait, autant sur le plan technique que celui de l’endurance. Aussitôt son annonce faite, le jeune saiyan provoqua la surprise de l’ensemble des spectateurs.

« Quoi ? »


« Hein ? »

« Son Goku ! T’es complétement malade ? »

Remarqua Piccolo, désemparé.

« Cesse de jouer l’enfant, tu es le plus puissant combattant sur Terre. Qui comptes-tu envoyer désormais ? Vegeta ? Trunks ? »


S’impatienta la créature du Docteur Géro, frustré par la décision délétère de son plus notable adversaire. Le fils de Bardock s’avança vers le public, balayant son regard vers chacun des guerriers ici présents. Cependant, l’attention du super saiyan se focalisa finalement sur l’être qui était le plus cher à ses yeux.

« Celui qui affrontera Cell, ce sera Krillin ! »

Le terrien au crâne luisant se pointa alors du doigt, ne pouvant dissimuler sa surprise.

« Quoi ? Moi ? »


« C’est n’importe quoi Son Gokuuu ! »

Brailla l’être suprême en croisant les bras, visiblement fort mécontent du choix du défenseur galactique.

« Cachalot, tu fais pitié ! »


Même Vegeta était en position de force pour critiquer son plus vieil ennemi. Le fermier légendaire balaya de sa main droite sa chevelure ardente, peut-être qu’il n’avait pas visé juste.

« Héhé… Oui vous avez peut-être raison. Ce sera toi dans ce cas : Son Gohan ! »



« Moi ? »


Répondit avec stupeur le jeune garçon. Encore une fois, des hués se firent entendre au sien des spectateurs.

Cependant, un événement improbable vint gêner cette scène alternative n’entravant pourtant rien à l’histoire dans sa globalité : L’apparition soudaine d’une jeune femme en bien mauvais état. Cette inconnue à la chevelure immaculée se trouvait être la fuyarde Misha.  Elle s’était réfugiée au sein d’une branche variant légèrement avec la réalité légitime. S’écrasant au sol, la malheureuse se redressa en vitesse, dissipant du mieux qu’elle pouvait sa puissance.

« C’est une de tes amies, Son Goku ? »

Interrogea Cell à la découverte de cette mystérieuse magicienne.

« Non, je ne la connais pas. Quelque chose ne va pas. »


Déclara l’artiste martial en s’avançant vers la blessée sans quelconque agressivité. Mais alors que le père de Son Gohan s’approchait, un second personnage au style similaire s’immisça dans l’étrange scène, ce dernier se rua immédiatement vers la première. Sans n’avoir rien le temps de faire, Kakarotto vit les deux inconnus disparaitre l’un après l’autre.

Towa venait de fuir de nouveau, traversant une distance sans limite pour échapper à la vigilance de son futur bourreau.

An 768 – Univers 11


« Jiren, en prenant cette décision, tu promets d’accorder tes principes sur ceux de notre organisation, de prêter allégeance aux prides troopers. »


La fin du discours de Kahseral marquait un tournant dans l’existence du guerrier solitaire : S’offrait maintenant à lui une myriade de défis pendant lesquels il repoussera une énième fois ses limites. L’idée de travailler en équipe ne l’enchantait pas, mais le combattant émérite qu’il souhaitait devenir ne pouvait se ridiculiser en refusant la possibilité de faire face aux plus grandes menaces. Par respect envers son rêve, sa détermination et ses promesses, il hocha la tête, acceptant finalement l’offre du général cyborg.

« Je promets de faire honneur à notre groupe. »

Au sein du QG des pride troopers, l’heure était aux réjouissances solennelles, les autres membres saluèrent un à un le nouveau, et pourtant déjà éminent, représentant de l’ordre. La planète Netfiss comptait un nouveau héros qui ne manquerait pas de s’illustrer. Prenant ses distances, le colosse se sépara quelques instants du groupe, préférant prendre l’air sur l’un des nombreux balcons décorant l’immeuble de l’alliance. Accueillant les lumières citadines avec modestie, Jiren bascula son regard vers les quelques étoiles qui lui furent visiblement accessibles. Son esprit fut immédiatement perdu dans un océan de pensées et souvenirs. Il repensait à ses expériences passées, à sa vie d’entrainement l’ayant mené aujourd’hui à représenter, en partie, l’élite de la défense galactique. Pourtant, aucune de ses œuvres ne lui avait permit de s’opposer à son plus farouche et cruel adversaire. Un homme maléfique aux intentions aussi floues que dérangées.

« El Hermano… »

Voilà le nom de l’assassin de son maître, le responsable du massacre de son village, de ses parents, de sa famille et de tant d’autres. Le poing serré, il s’impatientait à l’idée de rencontrer cet affreux bandit, de lui faire payer ses crimes.

Mais le guerrier pâle fut tiré de ses pensées par une téléportation. Une femme à la tenue déchirée par de durs combat apparue sous ses yeux, cette dernière semblait avoir luttée contre une force de la nature pour se retrouver dans un pareil état. Le redoutable aventurier interpela cette dame aux considérations mystérieuse.

« Que vous arrive-t-il ? »

Importunée par Jiren, la déesse démoniaque s’apprêtait à se téléporter vers une troisième destination avant de comprendre tout l’intérêt que pouvait avoir l’intervention du pride trooper. Elle se tourna vers ce dernier, profitant de son allure féline pour jouer la frêle victime d’un tyran autoritaire.


« Il… Un fou me pourchasse, pitié, arrêtez-le ! »


Se pressa-t-elle de déclarer avant d’être immédiatement coupée par la transposition de Whis. Encore une fois, l’ange en charge de l’univers 7 n’avait eut aucun mal à pourchasser sa cible.

« Inutile de fuir. »


Précisa-t-il en toute simplicité avant d’armer une charge menaçant fatalement l’intégrité de la plantureuse sorcière. Aussitôt, cette dernière balaya un regard paniqué vers Jiren dont le sang ne fit qu’un tour.

« Tu ne la toucheras pas ! »


S’écria le colosse, résolu à ne pas pouvoir laisser une femme aussi pure en pleurs. Le guerrier des forces spéciale se jeta sur Whis, décochant plusieurs frappes d’une grande rapidité qui furent parées sans grande difficulté par le serviteur de Beerus. Cependant, le niveau de résistance qu’opposait Jiren fut suffisant pour maintenir sur place le chasseur quelques secondes. Dégageant finalement le justicier baroudeur tout en le plongeant dans l’inconscience, l’ange sonda les univers environnants, ne retrouvant malheureusement pas la piste de la démone.

« On dira que c’est un coup de chance. »

Que s’est-il passé pendant ce temps ?

Beerus se retrouvait seul au Kaioshinkai, au-delà des morts, des héros et des diables, son sang ne fit qu’un tour à la vue d’Auros qu’il haïssait naturellement au plus haut point. Malgré tout, les remontrances devaient attendre, bien que le destin de l’univers 7 ait été en grand danger, plusieurs défenseurs au cœurs vaillants sont parvenus à le défendre à l’aide d’un courage sans commune mesure. Cet investissement méritait un respect total, et pourquoi pas un pardon tout relatif envers l’empereur Elyséen. Malgré tout, les agissements du conquérant devaient être pointés du doigt et ce dernier devait assumer sa bêtise.


« Toi ! Enfoiré ! »

Beugla-t-il en désignant son collègue dieu de la destruction.

« Tu nous as tous mis dans la merde ! Je te garantis que tu n’as pas fini de douiller ! »


Ajouta-t-il, sévèrement remonté. Auros était totalement libre de se défendre et pourquoi pas de préciser qu’il était victime d’un puissant contrôle mental. De toute manière, rien ne semblait suffire pour apaiser la rancœur du félin enragé. Fort heureusement, le retour de Whis su restaurer un temps soit peu de calme : Avait-il vaincu et achevé Towa ? Non.

« Maître Beerus, j’ai perdu sa trace, cependant je reste à l’affut du moindre de ses mouvements. »

Interpelé, l’hakaishin de l’univers 7 ne pu dissimuler sa déception. Néanmoins, il devait admettre que tout danger était écarté, laissant la place à de prochains jours tranquilles pour les 4 galaxies. Avant de se perdre en décisions et explications, le matou hargneux donna un nouvel ordre à son serviteur.

« Bon… On en discutera lorsque tu auras soigné tout le monde et restauré cette planète. »

« Biensûr. »

L’ange agita son sceptre qui s’illumina une fois de plus. Cette incantation simpliste dissimulait un formidable pouvoir de soin, lequel matérialisa un immense cercle de lumière au-dessus du Kaioshinkai. En quelques secondes, la vigueur puis l’énergie de chacun des héros fut restaurée et les blessures de la planète furent dissipées. L'Elyséen fut le seul épargné par le processus médical, ne recevant que le strict minimum pour assurer sa survie ; en d’autres termes, il ne pouvait pas se battre ou fuir.


« J'espère que tu as de bonnes explications, Auros.»



Il est certain que le combattant cybernétique allait avoir besoin de l'appui de ses compagnons d'arme s'il espérait pouvoir finir ses jours autre-part que dans la plus lugubre prison galactique.



Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7666
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 215 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 ClockMer 14 Juil 2021 - 13:22
[Avec l'accord de Tentra, je passe avant lui.]
Thème:
 
Quelle tristesse... Malheureusement, malgré ses mots, le Shan ne semblait pas être parvenu à percer la coque sentimentale de Towa. Bien que visiblement, il ait quelque peu réussi, ce n'était pas suffisant pour lui faire lâcher les armes. Non... Cette dernière était toujours autant déterminée, préférant néanmoins adresser un regard désolé au fils de Nasu. Ce regard... Il était autant sincère que les regrets qu'elle semblait émettre à cet instant. S'en voulait-elle ? N'y voyait-elle donc aucune autre manière de régler ce conflit ? Elle avait dû passer tellement... Tellement de temps à chercher un moyen de survivre, à devoir se battre, et à régler ses problèmes par d'autres manières que les paroles, qu'elle en était devenue ce qu'elle cherchait à éviter. Cette réalité, c'était ce qui avait frapper le guerrier du temps à cet instant. En aucun cas, cette dernière ne pouvait se résigner à baisser les bras. Il l'avait compris... Elle avait besoin de continuer cette histoire, car elle n'y trouvait simplement pas d'autres solutions. Car si Kaito comprenait, d'autres ne la comprendraient pas. Et il n'était pas un menteur... Il acceptait son choix, apportant sa main gauche à la joue de la demoiselle, pendant que cette dernière lui enfonçait cette lance d'énergie destructrice.

"Towa... Je ne t'en veux pas... J'espère qu'un jour... Tu retrouveras la lumière..."

Disait-il, alors que sa voix s'éteignait dans cette disparition douloureuse de son corps, rejoignant les poussières d'étoiles des victimes d'un Hakaï. Oui... Il venait de se faire détruire, tout simplement. Et pourtant... Au plus profond de lui, il n'éprouvait aucun regret à son geste. Il n'éprouvait aucun regret, car peut-être qu'un jour, cette lumière qui était si profondément cachée en elle, referait surface. Ses yeux l'avaient montré... Elle n'était pas complètement perdue... Elle avait encore des sentiments, des choses capables de la ramener vers le bon côté. Chacun y voyait sa propre version, mais ce regard ne mentait pas... Les Anges dissimulaient souvent leurs émotions pour paraître insensible, mais les démons... Eux, c'était tout l'inverse. Les émotions qui les habitaient, c'était souvent cette preuve, qui les rendaient parfois plus humains que les propres représentants de l'humanité. Cette preuve était suffisante pour que le guerrier du temps accepte cette finalité, bien qu'il aurait tellement aimé pouvoir faire plus... Bien qu'il aurait tellement aimé pouvoir offrir autre-chose à cette pauvre femme, perdue dans ses choix.

Car il n'existait plus, maintenant. Il n'y avait plus rien... Du vide, et une existence caduque. Un souvenir de lui, qui n'était qu'une bribe, d'un passage refouler. Car il était comme complètement inexistant, maintenant que ni son corps, ni son âme ne pouvaient être rencontrés. Il n'appartenait plus à rien, ni à l'au-delà, ni à la vie, ni à la mort. Cette sensation d'inexistence... C'était peut-être le passage le plus douloureux, celui que le châtiment d'un Hakai pouvait infliger. Celui qui laissait comprendre une chose, si il aurait pu penser... Qu'il n'y avait plus rien chez lui qui pouvait communiquer, et que plus jamais... Il n'aurait le loisir d'aimer. Il n'y avait rien... Rien après ça, rien après la destruction. Et si la création venait après elle, ce n'était pas pour rebâtir... Mais pour remplacer. Quel meilleur moyen de le comprendre, que de le vivre ? Quel meilleur moyen de l'apprécier, que de le subir ? Quel meilleur moyen d'enfin savoir ce qu'était réellement la création... Qu'en étant soi-même victime de la destruction ? Et quel meilleur moyen de savoir que tout ça n'était pas fini... Qu'en sachant qu'il continuait de penser ?

La finalité qui ne trouvait pas de fin. La destruction, qui n'avait rien arrêté. La destruction, qui n'avait rien supprimé. Comment pouvait-il penser ? Comment pouvait-il avoir un sens de réflexion ? Aujourd'hui, maintenant, alors que tout semblait si loin, alors que tout ce qu'il avait connu... Ne lui rappelaient que des bribes de souvenirs. Que des bribes de rappel, d'une existence caduque, qui ne le concernait plus, d'une époque lointaine et oubliée. Que sa seule manière d'exister, c'était des souvenirs de ses amis, dans leurs cœurs, au plus profond d'eux. Car quand on existe plus, on ne possède plus le sens des réalités. On ne comprend pas combien de temps s'était écoulé, si par magie, comme pour lui, on parvenait à se réveiller. Mais la question restait toujours la même. La question sur cette tragédie, qui lui offrait toujours un sens d'existence, qu'il ne comprenait toujours pas. Comment pouvait-il penser ? Comment... Pouvait-il imaginer ? Comment... Pouvait-il comprendre, qu'il existait toujours ? Il était d'autant plus perdu, alors qu'il avait cessé d'être. Alors qu'il avait cessé de penser. Alors qu'il... Qu'il pensait.


*Je pense, donc je suis...*

Mais pourquoi pouvait-il penser ? Pourquoi, malgré son extinction d'existence, il avait encore le loisir... D'exister ? Son essence était-elle préservée au travers du temps ? Ou bien... Non... C'était autre-chose. Alors que l'histoire revenait en arrière. Alors qu'il se souvenait de tout. Alors... Qu'étrangement, il entrevoyait cette sombre destinée, se changeait pour devenir autre-chose. Oui... Là où le désespoir s'installait, une bribe d'espoir persistait. Encore une fois, il était sauvé par Whis et Beerus. Encore une fois, il devait tant, à ce Dieu de la destruction, alors qu'il avait enfin payé sa dette envers lui, en arrêtant Auros... Encore une fois, il se retrouvait spectateur, alors que le plus important, c'était de comprendre qu'il existait toujours... Car ses mains... Ses deux mains, qu'il observait, sans comprendre... Après avoir été détruit... Après avoir goûté au supplice de l'inexistence... De l'oubli... Il se voyait toujours-là, revenu dans le temps, ramener par l'Ange de la destruction. Comment... Comment pouvait-il bien se sentir, maintenant qu'il venait de revenir de ce voyage... Traumatisant ?...

Oh... Il ne pouvait même pas prêter attention au combat entre les deux Anges... Il était encore perdu, ne réalisant toujours pas qu'il était réellement là. Exister... Ce n'était plus juste "quelque chose". Non, c'était un privilège... C'était devenu quelque chose qu'il fallait chérir, car même la mort n'était pas aussi déchirante que ça. Lui qui était mort par trois fois, il était aujourd'hui revenu d'encore pire... De la destruction... Et il ne s'en remettait pas. Pas dans les secondes qui suivaient... Pas dans la minute même... Non, son cerveau traitait cette information capitale, celle qui lui faisait comprendre sa place dans l'Univers, alors qu'il était à genoux au sol, toujours déchirer par ce qu'il s'était passé. *Je pense, donc je suis...* Il se répétait cette phrase inlassablement, se tirant doucement de sa torpeur. Se tirant doucement de sa rêverie. De ce droit qu'était l'existence, alors qu'il en avait été arracher, durant une si petite partie, aussi infime soit-elle, de temps. Car pour lui... Quand on existe plus, on en perd le fil de la réalité... On ne sait plus combien de temps s'est écoulé... Des petites secondes, qui s'étaient pourtant changées en infinité... En déchirure mentale, pire que lorsqu'il était perdu dans le flux. Quel destin... Quelle tragédie, le touchant à chaque fois.

Revenir d'une destruction, ça ne laisse pas indemne... Non, ça laisse des séquelles irréversibles.

"Je..."

Il résonnait enfin. Tournant la tête, il voyait où il était. Comme si rien n'avait bougé. Au lieu de ça, les choses s'étaient amélioré. Oui... Towa allait prendre la fuite, pourchasser par Whis au travers des époques. *Kaito, réveil-toi !* "Je..." *Vite !* Cette voix qui l'appelait, elle avait raison... Il se réveillait, réalisant où il était. Ce qu'il se passait. Ce qu'il faisait. Et ce qu'il devait faire... Pourtant, un long moment avait été nécessaire à ce retour à la réalité, qui n'était pourtant pas si plaisant que ça. "J'existe..." Pouvait-il se vanter d'être le premier à être revenu de la destruction ? Non... Il s'en plaignait, plus qu'autre-chose. "J'y vais..." Et il y allait. Il entrait dans les couloirs du temps, pourchassant à son tour Towa. Le seul à pouvoir le faire. Le seul qui devait le faire. Car il ne pouvait déjà pas laisser cette dernière, mais aussi car c'était son travail de veiller à l'intégrité du temps. Et ces époques qu'il visitait, témoins de la présence de la succube, devaient être réinitialisé. Car de ses pouvoirs, il figeait dans le temps les héros légendaires de cette histoire.

*Oubliez... Oubliez tout...*

Et ils oubliaient, altérant leurs mémoires pour que jamais... Ils n'aient rencontré la demoiselle à la peau bleue. Et il recommençait. Il repartait, poursuivant encore une fois cette dernière... Tombant sur une nouvelle histoire, sous laquelle Jiren était présent. Un Jiren ayant fait face à Whis, qui l'avait assommé. Un Jiren qui allait oublier encore une fois ce qu'il s'était passé, et qui pouvait désormais laisser Kaito repartir à la poursuite de cette rescapée. Oui... Car ils étaient enfin arrivé dans un nouvel endroit. Une nouvelle histoire, sans l'Ange de Beerus, une où elle avait réussi à s'échapper. Il l'avait poursuivi jusqu'au bout du chemin, sa dernière destination, où elle pourrait faire une pause pour reprendre ses esprits. "Towa..." D'une voix douce, mais également hésitante, il l'appelait, alors qu'il se trouvait dans son dos. L'un comme l'autre, de leur combat, ils avaient tant subits. La violence ne pourrait probablement rien résoudre, cette fois-ci, car de toute manière, ils n'en avaient probablement plus la force... Et malgré sa précédente "réponse", le Shan ne pouvait également se résigner à l'abandonner. Elle avait commis des péchés, oui... Mais...

"Comment te sens-tu ?..."

Car comme d'habitude, il préférait se soucier des autres, plutôt que lui-même. Peu importe ce qu'il avait enduré, peu importe ce qu'il avait dû subir, il ne pouvait lâcher cette infime partie de lumière qu'il avait aperçue, alors qu'il réalisait toujours qu'il existait réellement. Et pourtant... Il se souciait de Towa, maintenant qu'il avait pu voir réellement ce qu'elle représentait, et ce qu'elle pouvait représenter, si quelqu'un lui en donnait l'occasion. Si quelqu'un... Lui tendait la main, sans pour autant désirer la tuer, comme le ferait ce qui préférait recourir à la facilité. "Dis-moi... Parle-moi... La guerre... C'est vraiment ce que tu désires ?..." Car même s'il était encore quelque perdu, il faisait le tri dans ses pensées, se remémorant ce qu'il s'était passé. Il devait agir... Il allait agir, pour le bien de tous. Et peu importe ce que cela impliquait, il ne pouvait se résoudre à baisser les bras maintenant. *Kaito, c'est l'occasion ! Elle à été bien trop affaiblie par Whis, tu peux la capturer !* *Non...* Car il ne pouvait se résoudre lui-même... À la facilité, à laquelle les autres avaient recours, pour régler leurs problèmes.

*Je te préviens ! S'il y a le moindre problème, je fais venir Whis !*

*C'est à moi d'en juger...*

Car il avait décidé d'affronter de face ce débat compliqué. Car il y voyait ce qu'il y avait de pire, comme interlocuteur. Car il voyait un partenaire de dialogue, probablement plus délicat encore que Zamasu, Demigra, ou même le Dieu des Anges... Car Towa, elle, elle avait vécu pour survivre, et que tous ses choix avaient conduit à cet instinct de survie si incroyable. Car tous ses choix, eux, étaient portés sur le fait de tenir bon, ne serait-ce qu'un jour de plus... Car elle n'avait jamais eu le choix de faire autrement, qu'en affrontant ses démons, et ses pensées les plus lugubres, en étant victime de la cruauté de la vie. Et pourtant, malgré cette complication de haut niveau, le fils de Nasu ne baisserait pas les bras... Il devait le faire, car sa personne à toujours était ainsi. Détourner le regard de ceux qui en ont besoin... C'était impossible... "Pouvons-nous parler ?..." Il n'y avait rien d'autre à faire. Le combat était fini, et désormais, un nouveau combat allait être mené. Mais lui, ce ne serait pas par les poings qu'il le mènerait. Et ce ne serait pas par la violence, qu'il trouverait la solution.
Tentra
Tentra
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 13/08/2011
Nombre de messages : 6501
Bon ou mauvais ? : Serein
Zénies : 253

Techniques
Techniques illimitées : Portails;Liens de Ki;Paume du Dragon
Techniques 3/combat : Timeskip; Lames de Ki
Techniques 1/combat : Dragon Flash

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 ClockVen 23 Juil 2021 - 22:52
Tentra ouvrit les yeux, le coeur battant, cherchant désespérément de l'air. Les soins apportés par Kaito et le Senzu furent suffisants pour guérir ses blessures mais il se sentait faible. Une douleur intense lui parcourait le corps, comme si quelqu'un l'avait volé de sa substance. Dans un effort important, il parvint à s'assoir, il suait à grosse goutes. Ses yeux étaient vides.
 
Le Serein venait d'accomplir un sacrifice que peu de guerriers auraient pu faire. Certains auraient même préféré la plutôt que de perdre ce qui faisait d'eux des combattants : leur force. Le potentiel du Saiyen était maintenant éteint, vidé. Pendant un bref instant, Tentra fut le mortel le plus puissant de l'univers, dieux de la destruction compris. Il avait réussi à surpasser tout le monde. Cependant, sa flamme s'était rapidement éteinte.
 
Prenant le temps de se calmer, il se releva doucement. Petit à petit, il recouvra son calme habituel et commença à analyser la situation. L'ange Misha semblait avoir disparue, Vegeto et Kaito semblait en état. Auros était là aussi. Le sang de Tentra ne fit qu'un tour, il commença à s'avancer en direction de l'Elyséen, prêt à frapper.
 
"Tu t'en es tiré, hein ? Tu penses pouvoir demander la paix après tout ce que tu as fait !?"
 
Alors qu'il s'apprêtait à délivrer une frappe, sentant tout son corps trembler après tant d'efforts, il s'arrêta. Où était Pythar? Il se retourna vers Kaito, l'air inquiet.
 
"Où est Pythar ?" Il se dirigea devant lui, les mains tremblantes. "Où est-il ? Où est mon ami ?" Il regarda autour de lui, balayant le Kaioshinkai des yeux. Son cœur recommença à battre alors qu'il ne trouvait pas son compagnon et rival. Son regard se posa sur un ilot non loin de là. Son cœur se serra. Le regard, il quitta sans un mot et s'envola en direction de l'île.
 
Il posa un genou en terre et découvrit le corps gisant de son ami. Incapable de garder son calme et de contrôler ses émotions, les yeux du Saiyen se mouillèrent, ses mains, tremblante de tristesse et de désespoir, se refermèrent en poings de rage. Il frappa le sol de son poing gauche, plusieurs fois, laissant ses larmes couler.
 
"Ça aurait dû être moi, je l'avais prévu." Dit-il, la voix tremblante. "J'aurai dû mourir. J’aurai dû vaincre nos adversaires, quitte à en perdre la vie, j'ai..." Les mots devenaient difficiles à prononcer, Tentra semblait incapable de parler. "Encore une fois j'ai échoué... Et encore une fois, j'ai perdu un proche à cause de mes erreurs..."
 
Tentra ferma les yeux de Pythar et le prit dans ses bras. Le visage fermé, il quitta l’ilot avec le corps du Roi des Saiyens et se dirigea vers les dernières personnes qu'il n'avait pas encore interpellé, le dieu de la destruction Beerus et l'ange Whis. Ignorant le félin, il jeta un regard noir et froid au mentor de Beerus.
 
"Vous êtes censé observer notre univers, être garant de sa sécurité, pas seulement vous plier à tous les désirs de votre dieu de la destruction. Si vous ne vous battez même pas contre des menaces extra-universelles, des menaces qui mènent en péril la réalité elle-même, à quoi servez-vous !?" Termina le Saiyen, le visage déformé par la colère.
 
Le Serein ne semblait plus capable de contrôler les émotions qu'il tenait tant à contenir. La tristesse et la culpabilité le rongeait. Il avait perdu Charlo et Pythar et tant d'autres partenaires et amis à travers son voyage. Et aujourd'hui, il était seul. Un guerrier sans pouvoir, voué à une vie d'ermite.
 
"Si vous êtes incapables de nous défendre, ni de vous occuper de votre propre dieu, quittez cet univers, laissez les mortels en paix. Nous faisons déjà le travail à votre place !" Il cracha au pied de Whis. "Vous ne valez rien au final, faux Dieux !"
 
Il tourna les talons et ouvrit un portail. Il se tourna vers Kaito et Vegetto.
 
"Je ne veux plus me battre, défendez l'univers pour moi..."
 
Il disparut.
 
***
 
L'on pense souvent que tout guerrier a pour but de devenir le plus fort, d'atteindre la gloire éternelle. Ainsi, on pense que le plus puissant des hommes est celui qui domine tous les autres, qui arrive à vaincre systématiquement ses adversaires pour imposer son idéal, qu'il soit bon ou mauvais. Finalement, force ou non, le plus puissant des hommes est celui qui est capable de sacrifier tout ce qu'il possède pour sauver les siens, car on ne porte pas un idéal seul. Le sacrifié devient alors une torche, un flambeau à porter pour ses successeurs. Ce qui fait la force de l'homme, c'est sa capacité à transmettre ce qu'il a de meilleur en lui à ses camarades. Des hommes comme Kaito, Pythar, Charlo et Tentra, peu importe leur nombre de victoires ou de défaites, peu importe leur puissance brute, ces hommes sont les plus forts du monde.
Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 93

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 ClockSam 24 Juil 2021 - 10:51
(Ceci est un petit patch incluant une réaction d’Auros face au comportement de Tentra)

Misha avait fui, cette lâche ne paierait rien pour attendre : un conseil angélique exceptionnel allait surement être formé pour surveiller et capturer cette diablesse. Rares étaient les situations autorisant les opérations spéciales et isolées des représentants du grand prêtre. Cependant, l’idée d’avoir une ange renégate capable de voyager dans le temps constituait une opposition inacceptable tant elle était dangereuse. Et alors que Beerus demandait des comptes au laquais de cette dernière, le terrible Auros, un individu se permis de couper court à toute réponse.

C’était Tentra, le fabuleux lutteur qui s’était illustré lors du premier affrontement en libérant un potentiel similaire à celui d’un dieu de la destruction. Cette capacité éphémère à multiplier sa puissance n’avait trompée personne : Le jeune homme avait sacrifié toute sa force au profit de la victoire. Cet ultime combat était sa dernière bataille au cours de laquelle il parvint à atteindre ce plafond de verre mortel. Néanmoins, l’ermite n’était pas aussi sage que ce le félin espérait. Ne pouvant dissimuler sa colère, l’ami de Charlo pesta Whis comme personne ne l’avait jamais fait au sein de l’univers 7. Le saiyan n’hésita pas à remettre en question l’utilité du séraphin, crachant à ses pieds, assimilant l’ange à un faux dieu : un imposteur.

Pourtant, la victime de cette agression resta stoïque, fixant d’un air hautain et désintéressé les jérémiades de son interlocuteur. C’est Beerus qui fut le premier à réellement réagir, s’enflammant au quart de tour face à ces affronts stupides. Fronçant son regard, haussant le ton plus qu’a raison, l’irritation du matou pourpre s’envolait à toute allure.

« Hé toi ! Qu’est-ce que tu viens de faire ?! »


L’Hakaishin se rua vers Tentra, le chopant par les épaules, négligeant le corps de Pythar qui tomba à la renverse, l’homme élevé par les loups ne pouvait plus se permettre de faire une lutte de force contre un tel personnage.

« Je vais t’apprendre les bonnes manières ! »

Hurla-t-il en encastrant son genou droit contre le bas ventre du guerrier de l’espace avant de lui exploser le visage à l’aide d’un crochet droit qui le projeta violement contre le sol. Un petit cratère fut formé en conséquence, et Tentra se trouvait de nouveau dans une situation dangereuse.

« Comment tu oses, sale hypocrite, critiquer le travail de MON ANGE ?! »

Libérant son énergie de destruction, Beerus était à cran. Les événements récents n’aidaient pas à la conversation et la réaction immédiate de Tentra à la vue du duo divin était une colossale bêtise. L’être surpuissant tendit son bras droit vers l’impétueux, prêt à en finir avec lui à l’aide de sa technique la plus redoutable.

« De toute façon, tu ne sers plus à rien ! »

Pendant ce temps, Whis était parti récupérer le corps du défunt, évitant à la carcasse de Pythar d’être malmené par un atterrissage brutal. Le servant était d’une rapidité telle que l’enveloppe du héros ne chuta presque pas. Immobile, l’ange observait la réaction des autres protagonistes, peut être qu’il n’aurait pas à intervenir de lui-même.

Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 155

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 ClockSam 24 Juil 2021 - 17:45
Vaincu et humilié, jamais le dieu de la destruction n'aurait un jour pensé être autant accablé par ce sentiment de honte. Depuis le tout début, il n'aura été rien de plus qu'un jouet qui passait de main en main et ce au grand plaisir des manipulateurs de la pire espèce. Qu'il s'agisse de Jarvis ou bien de Towa, cela ne faisait aucune différence. Ces deux êtres, quelque soient leurs objectifs, n'ont pas hésité une seule seconde à se servir d'Auros comme d'un vulgaire outil, chose qu'ils continueront de faire avec d'autres larbins dès qu'ils en trouveront un à se mettre sous la main. Genoux au sol, le conquérant abandonné serraient dents et poings, supportant silencieusement la douleur de cet affront. A quel moment avait-il succombé à la corruption ? Quand avait-il commis une erreur ? Même pour lui, tout semblait flou et les questions demeuraient encore sans réponses.

*A quel moment est-ce arrivé ?*

A quoi bon de toute façon ? Il était trop tard pour revenir en arrière. Beerus, visiblement sur pied, laissa son Ange s'occuper de l'usurpatrice et interpella sans attendre celui qui ne fut pas soigné après la bataille. Ne cherchant nullement à masquer sa colère, le matou divin manifesta sa rancune à celui qui l'avait laissé pour mort à la suite d'un mémorable duel. Les menaces suivirent l'insulte qui fut adressée tyran mais celui ne semblait guerre d'humeur à réagir. Après-tout, que voulait-il de plus ? Il avait gagné en fin de compte. N'était-ce pas ce qu'il voulait réellement... ou bien le sort de cet univers l'intéressait d'avantage qu'il ne voulait bien le faire croire ? Réclamant des explications, le sphynx s'imaginait peut-être obtenir des excuses ou encore une raison valable d'épargner son interlocuteur... mais il n'en était rien. Au contraire, ce dernier valorisait ses actions en dépit de ce qu'elles ont engendrées.

« Beerus... espèce d'imbécile. »

Pris d'une quinte de toux, le guerrier cyborg ravala difficilement le sang qu'il avait encore en bouche avant de reprendre parole. Il avait certes beaucoup de choses à dire mais le temps et la patience qui lui étaient alloués s’avéraient plutôt limités.

« Toi et moi sommes victimes d'une conspiration qui nous dépasse. Il en aurait été autrement si tu ne m'avais pas attendu de pied ferme ! »

En y repensant, il fallait bien avouer que l'idée d'un dialogue a très vite été abandonné. Le simple fait que Beerus se soit attendu à voir le fils de Jarvis débarquer dans son univers avec des intentions hostiles concordait parfaitement avec les dires de cette traîtresse de Misha. Cette démone vile et calculatrice savait précisément ce qui allait se passer. Maintenant, tout portait à croire que les circonstances de la rencontre de ces titans avait été arrangée... comme si certains individus avaient prévus qu'ils se rencontrent à un certain endroit à un certain moment.

« Tsh. Tout ce que tu as fait, c'est de jouer ton rôle dans ce stratagème qui nous visait... et maintenant tu viens jouer les héros ?! J'aurais pu unifier cet univers sous une seule et même bannière ! »

Le guerroyeur lâcha un rire nerveux avant d'annoncer une terrible vérité.

« Avant que l'idée de me détruire ne te traverse l'esprit, saches que ma disparition ne réglera absolument rien. Aux yeux de mes partisans, je serais vu comme martyr, victime de la conspiration des dieux du septième univers. Si cela venait à arriver alors quelqu'un prendra ma place pour relancer cette guerre. »

Adressant un regard défiant à son interlocuteur, il rajouta...

« Je suis le seul à même de restaurer la vérité. »

Bien qu'ils soient difficiles à entendre, ces propos reflétaient la réalité. Tuer Auros ou le détruire revenait à sacrifier toutes les chances de voir cette guerre cesser. Aussi puissant puisse t-il être, même Beerus n'était pas capable de faire face à l'ensemble de l'Empire d'Elyséa. En clair, il reproduirait  l'erreur de ce despote en s'y essayant. Envisager une telle solution n'amènerait rien de bon et il en était bien conscient. Quelque fut sa décision, l'empereur laissa son homologue du septième univers vider son sac jusqu'à l'intervention de ce saiyan dont les actions étaient régies par ses émotions. Sans la moindre crainte, le guerrier privé de ses pouvoirs s'avança vers cet envahisseur pour lui délivrer une frappe. Une bien maigre punition, finalement interrompue, que le maître du treizième univers n'aurait pas esquivé de toute façon. Peinant à se relever, le balafré plaça son bras organique contre ses côtes, révélant malgré ses efforts que perdurerait la douleur qui parcourait son corps.

« Il a perdu la tête ? »

En voyant le « Serein » agir de la sorte, la déité ne pouvait que s'attendre à le voir disparaître, c'est le châtiment qui lui aurait été réservé si le leader élyséen avait été la cible d'un pareil affront. Bien heureusement pour le saiyan dont il était question, il en fut décidé autrement... mais cette offense ne fut pas sans conséquence. Si Whis ne réagissait nullement aux réactions de l'ermite, Beerus , encore agacé, n'était pas rester là  à regarder sans rien faire. Il exprima sa réponse en témoignant d'une extrême violence, menaçant de détruire l'impertinent qui manquait de respect envers son serviteur. Auros, quand à lui, ne sen mêla nullement. Laissant cette affaire entre les mains du matou divin, il préferait vérifier ou se trouvaient les autres survivants de la précédente confrontation.

*Attends moi, Misha... je te le ferais payer un jour ou l'autre.*
Vegeto
Vegeto
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 01/04/2021
Nombre de messages : 11
Bon ou mauvais ? : Bon

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Barrière - Renzoku Kikōha
Techniques 3/combat : Spirit Sword - Shunkan Idō
Techniques 1/combat : Final Kamehameha

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 ClockMer 28 Juil 2021 - 0:54
La déferlante d’énergie suprême du guerrier né de la coalescence s’en était allé s’abattre sur la succube. Faisant front tel le plus insurmontable des brise-vagues, cette dernière n'eut finalement d’autre choix que de se laisser emporter par la concentration irrésistible de force vitale que Vegeto était parvenu à canaliser au sein de cette technique de pulvérisation par la lumière. La vague déferlante azurée scindait la voûte céleste, emportant la traîtresse dans son flux tant indomptable qu’assourdissant. Pourtant, l’être fusionné se doutait qu’une pareille attaque ne pouvait suffire à venir à bout de la mégère, et il ne fut donc que peu surpris de voir celle-ci s’extirper de l’éruption de Ki qui menaçait jusqu’alors de la charrier jusqu’au là-haut. Un rire jaune ponctua le long soupire qu’émit le guerrier de l’espace au sourire résolu. Lui qui venait d’employer son plein potentiel et n’était parvenu qu’à maquiller le visage de la démone d’une paire d’écorchures frivoles se résignait à l’inéluctabilité de son décès prochain.

“ J’arrive, Pythar…! ”

Dégainant une nouvelle et, sans grand doute, dernière fois sa lame spirituelle, Vegeto fit fi de la douleur suscitée par l’averse de projectiles chaotiques face à laquelle il ne pouvait que si peu, et s’élança droit vers Towa, la boule à la gorge. Son trépas n’était désormais plus qu’une question de temps, du temps qu’il espérait juste faire gagner à Kaito, lui-seul disposant de pouvoirs magiques éventuellement à mesure de faire jeu égal avec la sorcière. L’échange qui s’ensuivit fut prévisiblement déséquilibré, le Saiyan Divin échouant à asséner le moindre coup à sa cible tout en se faisant lui-même entailler à de nombreuses reprises. L’affliction viscérale qui se répandait tout au long du réseau veineux de sa dépouille lui arracha maints mugissements mais le guerrier de l’espace continuait pourtant à participer à cette danse macabre, ayant longtemps abandonné tout espoir de vaincre mais néanmoins désireux d’entraver tant que possible l’inévitable conquête de l’Ange factice.

Néanmoins, alors que tout semblait pointer vers la mort du combattant aux potaras qui éprouvait une douleur atroce en concordance avec la rupture de son tronc, violence aberrante à même de lui couper le souffle définitivement, ce dernier se surprit à percevoir son corps qu’il pensait meurtri en un seul morceau. Face à lui se dressait une immense colonne de lumière dont l’origine lui était inconnu, mais dont il préféra s’éloigner par sécurité. Deux personnages à l’allure insolite en sortirent, tous deux doués d’une énergie divine à mille lieues de ce que les quelques défenseurs survivants étaient capables de conjurer.

* B-Beerus…!? *

Cela ne faisait aucun doute, le dieu de la destruction de leur univers venait donc d’arriver afin de mettre sa main au feu, ou en l'occurrence celle de son serviteur. Vegeto était tout bonnement incapable de suivre du regard le duel qui s’ensuivit, ne pouvant que maudire sa faiblesse. Cette providence aurait dû être source de réjouissances pour les gardiens de l’univers mais le prince des Saiyans savait le félin particulièrement dangereux, tant pour ses ennemis que pour quiconque avait le malheur de le regarder de travers. Vegeto, qui éprouvait un certain effroi à l’égard de Beerus à cause de la mise en garde proférée par son père lorsqu’il n’était encore que le jeune prince des guerriers de l’espace, ne se serait autrement jamais permis d’interférer avec la conduite d’une telle personnalité. Cependant, il ne pouvait en bonne conscience laisser le sphinx décharger sa bile sur Auros, qui était tout autant victime des machinations de Towa, qu’eux tous.

“ Je suis d’avis qu’Auros en a déjà eu pour son compte, vous ne pensez pas ? ” Dit-il en élevant la double-voix sans pour autant s’interposer physiquement. “ Il n’a été pendant tout son temps qu’un pion, tout comme nous-autres ! Pour un type dans son genre, je pense que savoir s’être fait manipuler comme une marionnette par sa serviteuse est déjà une bonne punition. ”

Même après avoir regagné l’ensemble de son énergie grâce à la magie de l’Ange de Beerus, Vegeto savait que faire preuve de la moindre hostilité envers ce dernier ne pouvait qu’être source de complications dont ils pouvaient honnêtement bien se passer, là tout de suite. Qu’elle ne fut alors sa déception lorsque Tentra s'affranchit de toute notion de respect pour raconter tout haut ce que beaucoup pensaient. Il était vrai que l’intervention tardive de la déité destructrice, qui aurait sans doute pu mettre bien plus rapidement un terme à cette lutte infâme, et potentiellement préserver les vies de Boneco et de Pythar, était un poil rageante. Vegeto comprenait, et partageait l’amertume du natif de Vegeta à la longue crinière mais le moment était mal choisi pour vider son sac.

Beerus répondit à l’affront de Tentra avec l'agressivité attendue, mettant à terre le Serein avec une facilité déconcertante. La combattant fusionné n’avait cette fois-ci d’autre choix que d'accourir au secours de son allié, s’insérant entre lui et la divinité courroucée.

“ Allez, c’est vraiment pas le moment de se prendre la tête ! Cette Towa courre toujours, je vous rappelle ! ” Il avala distinctement sa salive avant de poursuivre d’un ton ferme, craignant une éventuelle montée des hostilités qui serait bien la dernière chose dont le groupuscule avait actuellement besoin. “ Il vient de voir son ami perdre la vie, je comprends qu’il soit un peu sur les nerfs. Il a eu un moment de faiblesse et ses émotions ont pris le dessus, vous l'en excuserez, Seigneur Beerus !”
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7666
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 215 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 ClockMer 28 Juil 2021 - 10:31
L'air inquiet, perdu dans ses pensées, le Shan ne savait plus réellement quoi faire. Lui qui avait tant combattu pour la survie de tous, il réfléchissait sincèrement à ses dires, grâce à Poiko. Ce Dieu bleu était sûrement son meilleur soutien en ce bas monde, et il devait l'avouer, sa présence était toujours réconfortante. Que ce soit dans l'aide de ses choix, ou encore ses précieux conseils, son assistant était une part de lumière plus éblouissante qu'aucune autre. Mais... Que devait-il donc faire, réellement ? Se posant quelques instants, après être revenu en cet endroit, il observait le sol. Et... Quelqu'un le sortait de son état, désireux de lui adresser la parole. Il écoutait donc, s'apercevant qu'il s'agissait du héros ayant tenu un front complet contre Auros. Tentra... Ce guerrier qui avait sacrifié son incroyable potentiel dans un duel au sommet, préférant ainsi le salut de tous. Un cœur noble, ayant compris l'intérêt d'emporter ce qu'il avait de plus précieux, pour assurer le lendemain de ses confrères. Qu'il était louable, comme personne... Ce genre d'être mérité la plus belle des bénédictions, et pourtant, il était toujours celui qui payait le plus cher.

"Je l'ai posé sur un petit îlot, là où son corps ne sera pas entraîné dans le combat..."

Pythar... Une dernière pensée était faite, envers ce guerrier tout aussi incroyable que puissant. Il était un véritable phare dans les ténèbres, et méritait bien plus qu'une simple sépulture. On devait lui rendre honneur, comme il le méritait véritablement. Peut-être qu'aller visiter son âme après tout ceci serait une bonne idée... Il avait encore un dernier cadeau à lui faire, et il le méritait amplement. Accompagnant le Serein dans sa démarche, main gauche sur son épaule en guise du peu de réconfort que cela pouvait représenter, il écoutait ses dires. "Mais, c'est grâce à toi, que la liberté se lève encore sur l'Univers aujourd'hui. Nous avons tous agi de notre volonté, comme Pythar. Sa bravoure ne sera jamais oubliée, et je sais que toi, tu sauras comment lui rendre honneur." De simples paroles, pourtant empli de la vérité qu'il voyait sous ses yeux. Bien... Il était temps de se tourner vers le félin, et son Ange. Ils avaient sauvé la vie de tous les guerriers ici présents, hormis ceux qui n'ont malheureusement pas eu la chance de survivre jusque-là... Il fallait également aider Auros à s'en sortir.

Là... Tentra s'était lancer dans un jeu bien dangereux, alors qu'il était privé de tout moyen de se défendre. Ses paroles fortes, ils les annonçaient comme porteuse de sa rage. Qu'il était triste de voir un homme comme lui sombrer dans sa colère... Kaito s'apprêtait à intervenir, pourtant, Beerus prit les devants. Protégeant son angélique serviteur, il corrigeait Tentra, sans aucune explication. Il était un Dieu, et n'avait donc pas besoin de se justifier. Pourtant... Il aurait pu régler ça en une seule phrase, avouant avoir touché la mort du doigt. Whis avait probablement dû passer tout son temps à la survie de son maître, usant de ses pouvoirs autant qu'il le pouvait. Après-tout, la mort de son Dieu de la destruction l'aurait poussé à la stase, sans véritablement aucun moyen d'agir. Au final, c'était Vegetto qui était intervenu, préférant prendre le devant de la scène pour empêcher le félin d'aller plus loin. Il avait raison, lui aussi... La tristesse de la scène avait poussé le pauvre ami de la nature à agir de la sorte, perdant le peu de sang-froid qu'il se démenait à sauvegarder. Et... Il avait sacrifié tout ce qu'il possédait pour cet Univers.

Maintenant, c'était à son tour d'agir. Observateur jusque-là, il allait devenir acteur de cette scène. S'avançant légèrement entre Beerus et Vegetto, il observait un coup le Serein, et ensuite le fils de Jarvis. "Seigneur Beerus ? Puis-je vous parlez en privé ?" Peut-être avait-il accepté, peut-être que non. Dans tous les cas, ce serait proche de son oreille, à une intonation suffisamment basse pour que le divin destructeur soit le seul à entendre, qu'il prenait la parole. "Ce Tentra mérite la grâce... Son moment de faiblesse est survenu après un courage exemplaire, pour le salut de notre Univers... Et regardez-le, maintenant... Pour un guerrier, tout perdre de cette façon est une bien meilleure punition que le privé de ce fardeau, non ? Ne pensez-vous pas qu'il devrait vivre ainsi, souffrant de son infinie faiblesse, et de ses regrets du passé ?..." Il ne désirait que la survie de Tentra, qui avait tant sacrifié pour les siens. Ses paroles s'annonçaient autrement, mais au vu de la situation, il devait également jouer de cette façon, pour convaincre le matou. Après-tout... Beerus devait l'admettre, mais le pauvre guerroyeur était déjà suffisamment puni en vivant dans la faiblesse.

Et... Ensuite, il se tournait vers les alliés de Pythar, prenant sa posture de Dieu de la création, main dans le dos. "Les choses sont comme elles sont... Vegetto... Tentra... Si le Seigneur Beerus a décidé de punir cet affront, alors il le punira. Pour autant, sa Grandeur sait être raisonnable. Le Seigneur Whis n'a pas eu le choix, que de ne pas pouvoir agir. Pour des raisons confidentielles, je ne peux les énoncés. Mais si vous avez un tant soi peu de confiance en moi... Ne cherchez pas plus loin, et excusez-vous d'avoir défié le Seigneur Beerus de la sorte... Peut-être qu'il acceptera de vous pardonner." Vegetto pour s'être mis devant son allié pour le protéger, et Tentra pour avoir manqué de respect aux gérants de cet Univers. "Et... Je tiens à annoncer autre-chose, Seigneur Beerus." Cette fois, il se tournait vers le Dieu de la destruction Auros. "Cet homme a été tout autant victime que nous, des manigances de cette sorcière. Pour preuve, je pense que malgré sa non-présence, le Seigneur Whis gardait un œil sur nous. Son omniscience a dû être révélateur de beaucoup de choses." Mais... Le vrai problème était ailleurs, non ?

"Ce qui gêne, c'est plutôt l'incapacité du Seigneur Auros à résister à un contrôle mental, non ?" Car après-tout... "Un Dieu de la destruction incapable de résister à des démons, c'est un Dieu facilement manipulable, et qui risque de causer plus de dommages, qu'autre-chose... Seulement..." Car encore une fois, après-tout... "Avant votre affrontement, le Seigneur Auros n'était qu'à moitié éveiller. Son esprit était scindé depuis... Très longtemps. Il était donc aisé de le manipuler. La sorcière Towa en a profité, et dès leur rencontre, avant son ascension au titre de Dieu de la destruction, il a perdu son libre-arbitre. Après votre affrontement, il a récupéré toute son âme, mais encore une fois..." Car le malheur semblait le suivre, même en étant plus... Présent. "À ce moment-là, il avait déjà été trop profondément marquer par Towa. Nul doute que désormais, son esprit est vaillant, et résisterait sans problème." C'était ainsi qu'il se taisait, attendant désormais la suite de cette histoire. Mais au moins... Il avait fait ce qu'il pouvait.
Contenu sponsorisé

Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 3 Clock
 
Auros [EVENT AUROS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Kaioshinkai-