Le Deal du moment : -62%
DODO Oreiller Grand luxe Quallofil Allerban ...
Voir le deal
14.99 €

Partagez
 

 Auros [EVENT AUROS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Scalio
Scalio
Saiyan
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 30/12/2018
Nombre de messages : 359
Bon ou mauvais ? : Bonnes intentions.
Zénies : 1430

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / One-Inch Punch / BLITZ
Techniques 3/combat : Nova Strike / Bakuhatsu ha
Techniques 1/combat : Omega Finishing Blow

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 2 ClockJeu 13 Mai 2021 - 17:23
Un grand flash blanc me poutre les yeux. 
Si on m'avait dit que ça allait se passer comme ça j'aurai pris des lunettes de soleil avant de fusionner, j'aurai pas l'air con mais au moins c'est utile. Après c'est surtout pour le style que j'en prends en vrai, j'aime particulièrement les variantes à verres rondes. Mais ça c'est pour plus tard, le plus important...
C'est que je ne suis pas encore mor-OH MERDE!!! 
Sans vraiment rien comprendre de ce qu'il se passait, je me suis retrouvé projeté contre une montagne pas loin de nous et le choc vient d'anéantir mes capacités locomotives et sensorielles!! Ca fait un mal de chien putain, je vois rien et j'entends rien et je sers à rien la putain!!! Allez remues-toi Scalieco, Auros ne va certainement pas attendre que tu te magnes le cul, allez allez!! J'ai genre un giga pressentiment, et c'est le même que celui qu'ai eu avec le reste de mon escouade pendant la guerre... Jambes, main, bras, pieds, je veux que vous fonctionnez bordel on a pas le temps de faire de pause là!! RAGH FAIT CHIER, je savais que le Kaioken allait juste m'exploser, mais là c'est de la douleur divine que je ressent.... 
Allez Scalieco!! Ce que t'as dis tout à l'heure n'est que du flan, tu te connais t'es un putain de fanfaron qui a hérité un peu de Scalio en lui, le Kaioken aussi n'était que du flan t'es en meilleure forme que ça- TA MÈRE putain! Je crois que des trucs me sont tombés dessus, c'est bon de savoir que je peux toujours ressentir plus de douleur par-dessus ce que j'ai déjà!! Pitié au moins ouvres les yeux mec, tu fais...tu fais pitié là!! 

Un tout petit effort, ouvres bien grand tes paupières .... Oui! Comme ça! Tu vois que t'es pas mauvais Scalie...co? 

*Badump*

Je regarde mon corps. Je vois un homme habillé d'une chemise noir avec un pantalon cargo Kaki. Je peux voir que j'ai une barbe. Oh merde. Je suis de retour, je suis Scalio?? Mais??? Boneco il...Il m'avait dit qu'on était censé fusionner pour la vie! Comment....comment....comment est-ce que je dois me battre contre Auros là? Ni moi ni Boneco ne pouvons nous battre efficacement contre Auros tels que nous sommes. Nan on s'en fout, je dois rétablir mes capacités au plus vite...je regarde plus loin, et je vois Auros. Ses yeux rencontrèrent les miens.

*Badump*

Oh shit.

"N'approches pas plus, sale chien!"

Ma bouche à l'air de marcher au moins, et mon sale tempérament fait évidemment de siennes au pire moment! A ce moment je ressent de la force dans le haut de mon corps, instantanément j'essaye de balader mes bras dans tous les sens pour faire passer un peu le sang, si je peux faire ça je récupérerai l'usage de mes bras très vite!! Ptain j'ai l'impression d'être l'esclave de mon propre corps, si il m'autorise pas à bouger je risque de passer un sale quart d'heure!! Bon sang, il s'approche de manière menaçante, il a un glow bien sombre autour de lui, son visage caractérisé par un distinct manque de contrôle de soi.

"Heheheh.... Alors dis moi le toutou, on t'as assez agacé? Tu veux savoir un truc marrant?"

Et dire....Et dire que tout cette merde aurait pu être réglé d'un coup, sans effusion supplémentaire de sang.

"J'avais proposé à ta pute d'ange de coopérer avec vous pour ce qui s'est passé sur Magnetar....Après tout, réfléchis bien: Comment moi ou Garou, deux péquenauds mortels, aurions-nous pu aller dans ton univers? Tu veux savoir comment? C'est simple, on a été manipulés par Demigra pendant qu'on se tapait sur la gueule!!! C'EST DEMIGRA QUE T'AURAIS DU CHASSER!!! J'ETAIS AUTANT UNE VICTIME DANS CETTE HISTOIRE QUE TOI !!!! ET MISHA, ELLE LE SAIT!! JE LE SAIS!! ELLE A TOUT GARDÉ POUR ELLE, ELLE TE MANIPULES COMME DEMIGRA NOUS AVAIENT MANIPULÉS!!"

Je reprends un instant pour déglutir, la colère au fond de moi refait peu à peu surface et pas pour améliorer mon humeur évidemment.

"T'es content maintenant? HEIN?!! Toi....Misha....Demigra....Vous m'avez forcés à fuir là où je n'avais pas à fuir....Vous m'avez forcé à prendre part à une guerre qui n'aurait JAMAIS du avoir lieu....VOUS...avez ruiné ma vie. C'est fou hein, vous autres dieux êtes adulés comme des êtres d'une grande sagesse, clémence....Et vous voilà, à faire des conneries pareils!!! Vous êtes....vous êtes franchement....pas nécessaires."  
Voilà. J'ai poussé ma gueulante. Toutes mes émotions brûlantes, déversées a vif sur Auros. Maintenant il peut faire ce qu'il veut, je vais me lever et au moins le rencontre pour lui coller une méga mendale. Il est si loin de moi, et pourtant il est si proche...Comme Boneco, que j'aperçois enfin, qui me fait un signe du regard que....
Oh non, non non non non non Boneco qu'est-ce que tu fous aussi près d'Auros?!! Je me secoue frénétiquement, mes bras sont presque opérationnels, bien que forts douloureux aussi, Scalio sale fils de pute, si tu te bouges pas Boneco risque de faire un truc très stupide, t'as déjà perdu bien assez de frères et sœurs d'armes comme ça ALORS MAGNES-TOI PutAIN!! JambES, OBÉISseZ!! 
Le son de Kikohas m'alerte encore plus, il est vraiment passé à l'action ce con!!

"BONECO ARRÊTE CA SALE DEMEURÉ!! J'ARRIVE!!!"
De manière surprenante, la force dans mes jambes sont soudainement revenues, comme si mon corps comprenait soudainement la gravité de la situation! Je peux contracter manuellement mes biceps, donc le reste ne devrait plus trop tarder!! Allez, mets-toi debout espèce d'épave!! Je sais que t'as mal mais je t'en supplie METS DU TIENS QUOI!! ET LES AUTRES SE TOUCHENT AUSSI?? ILS FAIT QUOI KAITO??? IL VA LAISSER TOMBER SON PROTÉGÉ OU IL VA IMITER LES AUTRES DIEUX???!!!

OUI!! Enfin!! un ptit moment court, mais j'ai enfin retrouvé mes capacités! LET'S FUCKING GOO-

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Main-qimg-b2963a2c98c9be2e70e98adbd02048a4

Une gigantesque explosion a prit la place de Boneco et d'Auros.

"NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANNN!!!!!"
Pourquoi?? Pourquoi putain!!! ON AVAIT D'AUTRES OPTIONS MERDE!! Je sais...je sais que ça ne sera pas suffisant....PUTAIN DE MERDE!!! BOUGES-TOI SCALIO!! Je sais désormais que je n'ai plus de rôle à remplir sur cette bataille... J'ai pas envie de voir les deux autres donc je vais juste me contenter de leur dire ça:

"VOUS AVEZ BIEN INTERET A LE FINIR CE MISÉRABLE DIEU, AUTREMENT JE VOUS POURCHASSERAIS JUSQU'A LA FIN DES TEMPS!!!"

Si je suis en vie, alors j'ai de la force à utiliser pour aider ailleurs, mais plus ici! 

Je...Je ferais le deuil plus tard, je n'ai pas le choix.


[Résumé]
-Scalio se fait assommer un court moment contre une montagne à cause de la projection dû à la défusion.
-Scalio pousse une giga gueulante à Auros, comme un dernier acte de bravoure.
-Scalio assiste impuissant au sacrifice de Boneco.
-Il part vers un autre champ de bataille, comme il est désormais inutile sur celui-ci.
En ligne
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7632
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 5 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 2 ClockVen 14 Mai 2021 - 13:03
Quel destin tragique... Perdu dans ses propres abysses, Auros se retrouvait seul face à une ribambelle de guerriers tous plus puissants les uns que les autres. Du guerrier au mage, ils étaient assez nombreux pour faire flancher ce monstre de destruction, à un point où il pourrait facilement rejoindre le statut "état critique". Mais il ne fallait pas le sous-estimer, même s'il était déjà bien blessé et fatiguer de ses anciens affrontements. Des duels comme il en avait fait, ça avait forcément toucher à son endurance pourtant déjà si grande. Face à eux, le fils de Jarvis devait subir ses anciens matchs. Que ce soit Beerus, Broly, Kowel, Le Beau Jack ou tant d'autres, le destructeur avait déjà perdu beaucoup d'énergie. En clair, chacun des combats qu'il avait menés était un petit morceau de sa défaite qui arriverait aujourd'hui. Il était bien fini... Aujourd'hui, il allait être vaincu. Et Kaito se l'était juré. Peu importe comment, le Dieu du Temps donnerait absolument tout ce qu'il avait en réserve pour arrêter son adversaire.

Ses lances n'avaient pas forcément fait mouche comme il l'aurait espéré. C'était bien dommage... En revanche, il allait devoir faire face à ses propres attaques. Ce foutu Dieu de l'Univers 13 contrôlait très bien la télékinésie, lui renvoyant ses propres armes ! "Tss..." Prêt à riposter, il se faisait cependant couper l'herbe sous le pied, Vegetto le soutenant durant cette manœuvre. Grâce à son intervention, le Divin n'avait pas eu besoin d'en faire plus, et il allait une fois de plus se concentrer sur cette sphère de la destruction. "Merci, Vegetto !" Maintenant, de ses mains, il utilisait de nouveau cette technique d'arrêt du temps pour figer la sphère, la privant du principe d'avancement de l'horloge. Car si a chaque instant elle faisait tant de mètres, maintenant, elle ne pouvait même plus se compter en secondes... "Création." De sa main gauche, il érigeait rapidement un monticule de terre, laissant la sphère reprendre sa route, et détruire cette élévation.

"Fiou..."

Respirant rapidement, il accélérait le temps de son corps. Ainsi, En deux ou trois secondes de répit, il gagnait l'équivalent d'une ou deux minutes à se reposer. C'était avantageux, d'être un maître temporel ! Mais pourtant, malgré ses pouvoirs et son emprise sur le flux, il faisait face à un adversaire redoutable. Pourtant, parmi le grand trio de la vie, la destruction, le temps qui passe, et la vie qui suit, le Shan possédait deux de ses éléments primordiaux. Et avec ses deux pouvoirs suprêmes, le Dieu de la destruction savait se défendre. Il pourrait l'enfermé directement dans la prison du temps, celle où il avait enfermer Demigra pour qu'il y périsse, et de là, Auros serait juste figé dans l'espace-temps, vu qu'il ne possède aucune affinité avec la crypte ! Cependant... Une solution de facilité était vouée à l'échec. D'autant qu'il possédait sûrement une manière de s'en tirer, et que sa maîtresse ne resterait pas sans rien faire. Et puis... Il devait aider le damné à retrouver la lumière, non pas le laisser vivre dans les ténèbres pour toujours.

Peu importe comment il voyait la chose... Peu importe comment il réfléchissait à son plan... Les résultats étaient minimes. Il pesait le pour et le contre, et se retrouvait bien souvent sur trop de contres. Des variables pouvant changer inexorablement, et attiré des problèmes là où il n'y en a pas besoin. Et là... "Où est Tentra ?..." De son regard, il avait complètement perdu de vu le nouvel arrivant ! Aussitôt arrivé, aussitôt il s'était fait renvoyer ! *Poiko ! Où est-il !" *La fissure du temps a réagi ! L'ancienne prison de Demigra est devenue tellement instable et fragile à cause de lui, qu'il est devenu simple de s'y rendre, comme d'en sortir...* *C'est pas vrai... On va devoir s'en occuper une fois qu'on en aura fini ici ! Vois si tu peux aider Tentra !* *Je devrais pouvoir lui simplifier le voyage jusqu'à vous, mais là... Son adversaire est trop puissant pour moi.* *Du moment que tu augmentes le temps de Tentra, il sera assez rapide pour s'en sortir.* *Je m'en charge !*

Heureusement qu'il pouvait compter sur son second... Poiko était un précieux atout dans la lutte contre les démons, et même aujourd'hui il faisait preuve de courage, et d'assurance. Peu importe l'ennemi qu'il avait en face de lui, il donnait son meilleur pour aider ses camarades. Bien sûr, il ne pourrait pas rejoindre Tentra, mais au moins, ce dernier obtiendrait un soutien magique temporaire le temps de ce sortir de sa situation. De quoi lui simplifier la tâche... Et ce dernier allait entendre quelqu'un dans sa tête. *Tentra, je suis Poiko, l'assistant du Dieu du Temps. J'ai reçu l'ordre de t'offrir un soutien magique pour que tu puisses revenir le plus rapidement possible. Désolé de ne pas venir en chair et en os, mais je te gênerais plus qu'autre-chose, et ton adversaire reste trop fort pour moi. Bonne chance !* La crypte du temps... Quel endroit maudit. Même pour le Shan, cet endroit était détestable. Il portait en lui les souvenirs d'une damnation de plusieurs millénaires, ayant traumatisé le démon Demigra. C'était bien là, la plus grosse erreur de sa maîtresse... Mais à l'époque, elle était encore trop inexpérimentée pour savoir comment faire. Et quand elle avait enfin ce qu'il fallait, son ancien élève avait déjà sombré dans les abysses de la folie...

Peut-être que le fils de Lyla aurait pu sauver ce pauvre bougre, s'il était présent à l'époque. Malheureusement, ce n'était pas le cas. Et cette prison avait créé le plus terrible ennemi de la Patrouille Temporelle. *Bon...* Durant ce même-temps où Poiko était entré en contact avec le Serein, le père de Renko, lui, s'était remis au travail. Car comme un problème n'arrive jamais seul, c'était au tour de Pythar de se mettre dans l'embarras ! Le veuf se retrouvait complètement soumis au Dieu destructeur, devant faire face en un temps trop court à un adversaire qui s'avérait trop rapide ! Pas le temps de réagir, il... "Mais c'est pas vrai !" Les problèmes s'enchaînaient... Voilà que l'ancien monarque venait de perdre ses jambes. Sous l'influence de l'énergie de la destruction, ce dernier avait complètement perdu le bas de son corps. Comme s'il n'avait jamais existé, d'ailleurs... Car c'était bien ça que faisait la terrible énergie du Hakai. Supprimer ce qui existe, pour que ça tombe dans l'oubli. Même un senzu ne saurait faire repousser ce qui n'existe tout simplement plus...

"Pythar !"

Laisser pour mort, le pauvre Saiyan gisait au sol, complètement impuissant, et au bord de la mort. Maintenant à ses côtés, le Dieu du Temps posait ses mains sur lui. "C'est pas vrai... C'est pas vrai !... Tu n'as pas intérêt à fermer les yeux, tu as compris ?!" La magie du temps entrait en jeu. *Vegetto ! Scalieco ! Couvrez-nous !* Usant de sa télépathie, le guerrier temporel passait sa demande. "Je te préviens, tu vas avoir mal. Je vais faire revenir ton corps dans le temps. Chaque seconde que tu as subi quand tu as perdu tes jambes, tu vas les ressentir en minutes ! T'as intérêt à serrer les dents !" Et le début de l'opération commençait. Il s'appliquait magiquement au paroxysme de ses capacités. Le corps du grand Saiyan allait revenir en arrière, avec son bas qui retrouverait sa place d'origine. Chaque instant de supplice qu'il avait passé au moment de perdre ses membres, il allait le redécouvrir, bien plus longuement.

"En revanche, je ne peux pas régénérer ton énergie... Si tu as un senzu, ou quoi que ce soit qui puisse t'aider après ça, utilise-le."

Et pendant ce temps, alors que les deux autres guerriers venaient de ralentir le sous-fifre de Misha, ils étaient de retour près du grand blessé, et de son médecin. Ils confirmaient bien sûr les doutes du Dieu... Auros était sous le contrôle de quelqu'un. Et ce quelqu'un, c'était probablement sa maîtresse. Confiant envers ses camarades, l'ancien disciple de Chronoa ne voyait aucune raison de douter de la parole de ses alliés. Au contraire, ce qu'ils disaient, c'était du acquis, pour lui. "C'est même sûr... Je m'occuperai de Misha en temps et en heure. Mais avec Auros, nous n'aurons même pas l'occasion de l'approcher. En revanche, si on peut ramener Auros à la raison, alors... On aura une chance." Mais... Scalieco ne l'entendait pas de cette oreille. Pour lui, il était judicieux de tuer l'Empereur. Et sa toute-puissance venait enfin de faire son entrée, alors même qu'il couplait son Super Saiyan 2 au Kaïô-Ken. Un entraînement qu'il avait réalisé avec Boneco, voilà bien des années...

"Attends... Comment ça ?! Qu'est-ce que tu comptes faire ?!"

Comment ça, "pas besoin de discuter" ? Qu'est-ce qu'il sous-entendait par-là ?! Pourtant, la réponse semblait évidente ! Non... C'était hors de question ! "Mais... Non !... Vegetto, fonce ! Je vais boosté tes compétences au maximum !" De sa seconde main, il allait devoir jouer sur deux tableaux. Autant booster Vegetto pour qu'il puisse agir, que continuer ses soins pour sauver Pythar ! De sa magie, il annulait complètement la gravité du corps du guerrier fusionné, et augmentait son temps personnel. Il devrait gagner une vitesse assez conséquente... Mais il fallait également le protéger. Désormais, ce dernier se retrouvait complètement pris par une armure de lumière, disparaissant pour le laisser avec sa tenue de base. Cette armure qu'il portait, c'était ses ailes de lumières qui l'avait recouvert... Son Light Hawk Wings, l'une de ses plus puissantes techniques divine. "Utilise ton épée, elle deviendra bien plus puissante. Ou garde cette protection. Mais s'il te plaît... Aide Scalieco !" Il en était désespéré... Et pourtant, le Dieu protecteur continuait ses soins sur son blessé.

"Et toi, si tu péris maintenant, je te jure que je monte dans l'au-delà pour te mettre une baffe ! Alors fais un peu plus attention !"

Bien sûr, il avait dit ça avec une touche d'humour. Il avait besoin de décompresser... Mais la situation était trop tendu pour pouvoir adoucir les tristesses de chacun. Ses soins étaient bientôt finis... Encore un peu !... Les jambes de Pythar avaient presque fini de revenir !... De re-exister !... Il jetait de rapides coups d'oeils du côté de Scalieco et Vegetto, et... Ce n'était pas très bon non plus. Malgré la toute-puissance de Vegetto, coupler à des boosts de vitesse, une puissance de frappe supérieure, et une défense ultime, si Scalieco se mettait en danger, alors il ne pourrait que regarder. Car c'était ça aussi, l'impuissance... Si on agit imprudemment, l'ennemi pourrait tuer sa cible soumise entre-temps. Et ça... C'était le pire qui puisse arriver. En plus que... La fusion de son disciple venait de perdre sa force, retrouvant sa chevelure ébène, sous un visage ensanglanté et sans force. "Aller... J'en ai pour quelques secondes !..." Ce temps précieux qu'il passait au soin, il aurait pu le passé à aider les siens. Mais... Il ne pouvait pas lâcher son "patient" comme ça.

"Aller !..."

"Tu devrais avoir peur Auros... Parce que tu es seul, ridiculement seul... Et tu fais face à tes échecs, qui eux sont légion..."

Les paroles de Scalieco montaient jusqu'à lui. Elles étaient comme... "Non..." Un adieu déchirant, et sincère. Et là, une déflagration d'énergie de la destruction. Une fin proche, pour celui qui se faisait appeler Scalieco. Une fin proche, pour un héros du temps. "Non... Non !..." L'attaque s'approchait. De plus en plus... Porteuse de la mort de l'un d'entre eux. "Fission de l'âme !" Sa main gauche, tendue vers son disciple fusionné, usé d'une magie déjà préparer pour Vegetto. Il avait dû utiliser la rune offerte à la fusion de Kakarotto et Vegeta, pour forcer la défusion du plus puissant des nouveau-nés. La distance entre-eux étant suffisante pour une telle prouesse... "Désolé, Vegetto... Je devais le faire !... Je te redonnerais une rune !..." Se retournant vers Pythar, il se reconcentrait totalement sur lui. Mais même-là, les soucis n'étaient pas terminés. "Tiens bon, Pythar. C'est bientôt fini !" Les soins... Venaient enfin de finir.

"Tu te sens comment ?"

"BONECO ARRÊTE CA SALE DEMEURÉ!! J'ARRIVE!!!"

"... Hein ?"
Thème:
 
Une accumulation d'énergie venait de se faire dans son dos. Sans réfléchir, sans aucune peur, sans aucune hésitation, le Dieu du Temps venait de s'envoyer dans l'explosion. Un simple geste, sans aucun moment de réflexion. Il y était juste aller. Il avait sauté pour rejoindre Boneco. Son élève... Son protégé... Son... "Décidément, tu m'en fais voir, toi..." La mort. La douce étreinte d'un envol vers le ciel. L'âme qui montait, d'habitude seul, rejoignant le royaume d'Enma. "Pourquoi tu as faits ça ?..." Le passe-droit des divins. Un atout des Dieux, permettant à ces derniers de monter voir les morts. Là, cet atout était utilisé. Sur terre, parmi les vivants. Auprès de Boneco... Auprès de l'âme grimpante de son disciple. De ses ailes de lumières, d'une étreinte chaleureuse du Dieu du Temps, il accompagnait l'âme de ce dernier. Sa route vers le royaume des morts allait être courte... Mais... Ce temps si infime... Ce petit moment qu'ils passaient ensemble, même si de son premier élève il ne restait qu'une âme, il saurait... Il saurait qu'il n'est pas seul.

"Tu aurais dû venir vers moi..."

Une chaleur qui n'était pas celle de l'étreinte de la mort... Ni celle d'un Dieu... Mais celle semblable à un père. Un père pleurant, à chaudes larmes, la mort de son protéger. La mort de la chair de sa chair, sans pour autant l'être. "Je t'ai toujours considéré comme un membre de ma famille, Boneco... Comme mon propre fils..." Le voyage arrivait à son terme. Il y était arrivé. Il était monté au ciel... "Devant Enma, dis-lui bien ceci. Tu as mon aval pour avoir ton corps, et un accès au Paradis... Là-bas, va rejoindre le Dai Kaïô..." Une dernière étreinte, sous couverte de son coeur endeuillé. "Prends soin de toi... Boneco, je viendrais te voir quand tout sera fini... Attends-moi... Je gagnerai, pour le salut de notre Univers, et pour toi... Alors attends-moi..." C'en était fini... Il redescendait, laissant désormais ce qu'il restait du valeureux guerrier du temps. Ce qu'il restait de l'un des plus grands gardiens de la Time Patrol. De l'un... Des plus grands héros que l'Univers, et que l'histoire, n'ait jamais connus.

"Repose en paix, Héros."
Cliquez si vous avez fini de lire.:
 
Pythar
Pythar
MJ
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 25/06/2014
Nombre de messages : 16255
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 4670

Techniques
Techniques illimitées : Vague explosive/Javelot d'energie/Déplacement instantané
Techniques 3/combat : Super canon garric/Cœur Ardent
Techniques 1/combat : Big bang attack

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 2 ClockDim 16 Mai 2021 - 18:19
Pythar se trouvait dans une délicate situation alliant désespoir et morbide. Cloué au sol, vidé de toute son énergie et isolé du combat, il maintenait son regard vers l’affrontement lointain, fixant Auros d’une haine non dissimulée. L’adrénaline chuchotait à l’ancien monarque de puiser dans on-ne-sait qu’elle réserve à et canaliser toute la force vitale qu’il lui restait pour terrasser le tyran. Mais même dans cet état cadavérique, le saiyan conservait une certaine lucidité lui permettant d’anticiper l’instantané rétablissement de son adversaire après une si pitoyable attaque. Si le big bang n’avait pas réellement entraver l’empereur Elyséen, une vulgaire vague déferlante ne changerait pas la donne du combat.

Tendant son bras droit vers le bas de son abdomen, le guerrier de l’espace tentait de rassembler l’énergie qui lui restait pour saisir sa sacoche de senzus : Ces médicaments magiques avaient pour réputation de soigner n’importe quelle blessure et de restaurer l’endurance à son niveau le plus complet. Jusqu’à maintenant, Pythar n’avait qu’une seule fois gouté ces merveilles de la nature. Cette unique expérience avait suffi au monarque déchu pour soutenir la légende des haricots.

Malheureusement les forces du fils de Thalès ne furent pas suffisantes pour se saisir de la précieuse sacoche, le laissant bêtement frôler la toile de son petit baluchon sans parvenir à l’attraper. Une terrible sensation de dépossession parcourait ce qu’il restait du corps de l’ami de Tentra. Il était devenu si faible qu’il ne pouvait pas se soigner, bouger ou même concentrer un tant soit peu de son ki. En plus de cette frustration, les évidentes et terribles douleurs causées par la scission de son être se faisaient chaque secondes plus présentes, manquant à chaque instant de le faire sombrer dans l’inconscience.

Au fil de quelques instants, il abandonna sa tentative puis frappa mollement l’herbe sacrée du kaioshinkai. Allait-on se souvenir de Pythar comme d’un homme handicapé, malheureux privé de l’usage de ses jambes ? Fort heureusement non : Kaito se précipitait vers lui en déclarant qu’il était en mesure de le soigner. Le visage du veuf aurait affiché de la joie s’il n’était pas torturé par la souffrance. Le dieu du temps allait devoir se contenter d’un bref râle accompagné de quelques paroles.

« Fais-ce que tu as à faire ! »

Urgeait le père d’Akari et Darius en serrant les dents, la teinte de sa peau blanchissant progressivement en raison du sang qu’il perdait.

Appliquant sa magie, le time patroller parvint à un parfait miracle en reconstituant progressivement les membres manquant de son allié. Cette opération se fit, comme annoncé, dans une immense affliction. Pythar était confronté à un tourment terrible que l’on pourrait difficilement décrire. Le saiyan sentait ses jambes dans un four à plusieurs centaines de degrés. Dans de telles conditions, le blessé ne pouvait contenir de vifs gémissements de douleur. Mordant ses lèvres à sang, le fils de Thalès regrettait de ne pas avoir demandé à son associé quelque chose de doux à mordre.

Dans son état actuel, le Z warrior entendait tout mais ne comprenait rien. Il mémorisait sans analyser, incapable de réfléchir à quoi que ce soit. Pourtant, il lui aurait été salutaire de savoir Auros dans une difficile position, chose qui aurait regénérer sa détermination à vaincre. Maintenant l’attention de son patient comme il le pouvait, Kaito somma Pythar de ne pas mourir au risque de recevoir une baffe. Si cette boutade semblait anodine, elle accaparait l’attention du monarque et lui évitait de perdre connaissance.

Finalement, le supplice prit fin, laissant une terrible sensation de fatigue ensorceler le guerrier de l’espace. Comprenant qu’il s’agissait du revers de la magie de kaioshin, il se saisit en vitesse d’un haricot qu’il ingurgita dans la foulée.

Aussitôt, le veuf fut pris d’une brusque montée de puissance, la totalité de ses ressources venaient d’être restaurées. Mieux encore, les dommages critiques qui lui avaient été infligés ont en conséquence causés un Zenkai lui octroyant davantage de force. Rapidement remis sur pied, Pythar comprit immédiatement tout ce qui était arrivé, de la disparition de Tentra à la mort de Boneco.


Redressé, le fils de Thalès s’enveloppa de nouveau par la douce et intense aura du super saiyan blue, fixant avec une totale détermination l’auteur de tant et tant de méfaits. Kaito venait d’accompagner l’âme du héro qu’était Boneco au ciel, préparant son pouvoir maximum. Dans une déflagration incompréhensible et unique de puissance, le père de Renko s’enveloppait d’un Ki colossal. Cette brutale explosion du potentiel n’épargna pas la tenue du kaioshinkai qui fut désintégrée lors de la transformation.

A l’aide d’un pouvoir que Pythar ne pouvait définir, l’homme de Leixy se lança dans la bataille, bastonnant le monstre tout en enfermant les héros et la bête au sein d’une vaste cage de lumière. Tout ceci était une audacieuse orchestration privant Misha d’une partie de l’influence certaine qu’elle usait sur Auros. C’était parfait ! Il ne faisait aucun doute que le dieu de la destruction était la marionnette d’un jeu dangereux, privé de ses cordes, il ne tardera pas à tomber.

C’était maintenant et nullement plus tard qu’il fallait frapper. Kaito expliqua au terrible antagoniste la nature de cette prison lumineuse, ouvrant la voie pour les assauts de ses compagnons.

Enveloppé d’un double cœur ardent (2 x3), profitant de son zenkai et de la totalité de son endurance grâce à son senzu, le Z-warrior décolla, misant tout sur cet instant. Autour des poings de Pythar se formait deux sphères de Ki mauves en supplément du reste : Des super canons garrik (2 x3) utilisés au corps à corps comme gants de frappe.  

« Ensemble ! »

Ordonna-t-il au groupe dans un élan guerrier.

A l’aide de ce bref mais totalement dément surplus de potentiel, il se lança dans une mêlée acharnée contre Auros dans des échanges dignes des plus intenses scènes du manga originel.


« Tu n’es pas toi-même n’est-ce pas ?! Tu ne sais pas ce que tu fais et tu commences à t’en rendre compte, hein ?! »

Hurlait le super saiyan blue royal en abattant de multiples frappes son les défenses de son incroyable opposant.

Sans doute à cet instant les différents alliés de Pythar se lanceront aussi dans bataille, donnant un total effrayant d’efficacité. Si certains doutaient du pouvoir de l’amitié, il était temps de réviser à la hausse le pouvoir de cette notion fondamentale. Séparé par la providence du contact avec le tyran, que ce soit par la victoire ou un incident quelconque, le saiyan en profita pour interpeler le magicien et le remercier. (Donc après l’enchainement contre Auros avec potentiellement tout le monde, vous êtes d’ailleurs libres de contrôler Pythar si cela peut aider votre propre combo)

Atterrissant près du maître des flux temporel, il se présenta d’avantage détendu et bienveillant, un air qu’il n’avait pas eu depuis plusieurs mois.

« Kaito ! Pardonne mon pessimisme passé ! »

Déclarait-il avec un fin sourire empli de confiance.

« Tu avais bien raison, la force de l’espoir et l’amitié et forte, plus que jamais. »

Il observa alors leur rival commun, qu’importe l’état de ce dernier.

« Travailler en équipe dans un but commun nous renforce, et la perte de mes amis m’avais éloigné de cette évidence. »


Il se figea, redressant son regard vers les nuages décorant le ciel, ces derniers perdaient de leur noirceur pour laisser s’afficher entre eux les premiers éclats de lumière de cette nouvelle journée.

« Je me sens stupide. »


Il eut alors un petit temps mort pendant lequel il observait les cieux avant de reporter son attention vers Kaito, l’air d’avantage déterminé.

« M’autoriserais-tu à travailler avec toi ? A rejoindre ta time patrol ? »

Sans attendre la réponse de son interlocuteur, il frappa son torse via son poing droit en guise d’allégeance.

« Je suis convaincu que tu œuvres dans l’intérêt de chaque être vivant le méritant ! Je te garantis que tu ne pourras plus jamais mettre ma détermination, mon courage et mon âme en doute ! »

Une telle recrue ne manquerait pas de faire sensation auprès de l’organisation temporelle. Pythar était profondément inspiré par l’humanité et l’espoir que représentait cet étrange demi-saiyan aux attributs célestes. Peut-être que ce dernier était le futur Charlo ? Peut-être serait-il à la hauteur du sanguinaire Majin Vegeta ? Il avait tout d’un guide pour les chevaliers de l’ordre et de la justice, la vraie justice.

[

Résumé des actions :

• Pythar est soigné par Kaito
• Pythar mange un senzu et gagne un zenkai
• Pythar utilise 4 x3 pour renforcer sa puissance (2 "cœur ardent" et 2 "super canon garrik")
• Pythar enchaine au corps à corps Auros à 100% de ses capacités (mêlée dragonballesque comme dans l’anime)
• Pythar est une sorte de « bot » qui va suivre les actions des autres à leur bon vouloir (car sinon impossible de faire un assaut coordonné)
• Auros est surement dans la sauce, Pythar en profite pour échanger avec Kaito (si Auros est vaincu, après combat du coup)
]
Tentra
Tentra
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 13/08/2011
Nombre de messages : 6497
Bon ou mauvais ? : Serein
Zénies : 253

Techniques
Techniques illimitées : Portails;Liens de Ki;Paume du Dragon
Techniques 3/combat : Timeskip; Lames de Ki
Techniques 1/combat : Dragon Flash

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 2 ClockMar 1 Juin 2021 - 4:07
"Je ne crois que tu puisses te targuer que l'on sort le même refrain, Auros. Les gens comme toi ont souvent une tendance à se répéter.'' Répondit Tentra tout en fonçant sur le dieu de la Destruction.
 
L'Elyséen profita des liens de ki qui lui entourait le bras pour tirer d'un coup sec, usant de toute sa force. Cependant, le Saiyen s'attendait à ce genre de contre, ayant étudié le style de combat de l'Empereur en usant des nombreux souvenirs que son mentor lui avait légués.
 
Le Serein augmenta la charge de Ki présente dans ses liens, surchauffant la partie attachée au bras d'Auros. La douleur du ki brûlant pénétrant à l'intérieur de la chair ne devrait pas être agréable. Malheureusement pour Tentra, cet effort ne fut pas suffisant pour distraire le dieu de la Destruction qui put tout de même parer le coup d'épée suivant à l'aide de son pouce et index. Une salve de Kikoha vint ensuite frapper le Serein en plein dans l'abdomen, le repoussant sur quelques mètres. Agissant avec vivacité malgré la douleur, Tentra fit apparaitre un portail devant lui pour ainsi éviter trop de dommages importants. Ne perdant pas de temps, L’ex-Z-Warrior s'élança en avant, usant de ses Paumes du Dragon pour s'attaquer à Auros au corps à corps.
 
Faisant étalage de toutes ses connaissances martiales, Tentra sut prouver à L'Elyséen qu'il n'était pas un adversaire à prendre à la légère. Bien qu'Auros s'amusait parait aisément les assauts du Serein, il serait bientôt surpris du résultat.
 
"Tu ne dois pas te méfier de l'un d'entre nous en particulier..." Répondit le Saiyen alors qu'il regardait le bras mécanique du dieu de la destruction pendre le long de son corps, tel une marionnette sans fils.
 
Soudain, Auros, visiblement courroucé par la vision de son bras inutile, accentua ses frappes. Malheureusement pour l'Empereur, il ne possédait plus qu'un seul bras, réduisant donc sa marge de manœuvre. Toutefois, la différence de force entre les guerriers étaient clairs et Tentra connaissait des difficultés à parer les coups du tyran tout en rendant la pareille. Petit à petit, le dieu de la destruction prenait l'avantage.
 
Tout à coup, Auros changea de style de combat, prenant Tentra de cours. Il attrapa alors le visage du Saiyen de sa main et fonça vers le sol, envoyant l’ex-Z-warrior s'écraser sur le sol. Le souffle coupé sec, Tentra toussa quelques secondes, son corps meurtri refusant de bouger. Heureusement pour lui, ses lames énergétiques firent mouche, transperçant Auros de part en part. Son souffle retrouvé, Tentra, tout en se redressant, s’exclama :
 
"Tu nous affronte tous ensemble Auros. Tu affrontes un groupe. Et ensemble, nous te surpasserons..."
 
Des dizaines orbes de ki fusèrent sur le dieu de la Destruction, propulsée à l'aide de ses liens énergétiques. De plus, un orbe destructeur se mêla à la partie. Souhaitant éviter la déflagration, Tentra disparut à l'aide d'un de ses portails et refit surface plus loin, à l'abri. Il put alors admirer le tyran tenter de se défendre contre sa propre attaque à l'aide d'un bouclier fait de la même énergie. Bien qu'il parvînt à se protéger de la majorité de l'offensive, l'explosion le propulsa sur plusieurs mètres.
 
"Je viens de te prouver que la force ne fait pas tout. Je suis surement l'artiste martial le plus aguerri de cet univers. Et pourtant, je ne suis pas le plus puissant. Face aux meilleurs combattants de la galaxie, même tes propres attaques peuvent se retourner contre toi."
 
Transperçant Tentra d'un regard noir, Auros tendit la main. Pouvant sentir une énergie dangereuse émanait du corps de son adversaire, le Serein bondit en arrière, prêt à réagir. Les yeux du Tyran virèrent au rouge et il fut entouré pendant un instant d'une aura des plus inquiétantes. Tout à coup, un trou de ver fit son apparition et emporta Tentra, ne laissant aucune trace de lui...
 
***
 
Tentra marchait seul, enfermé dans un monde complétement noir et pourtant parfaitement clair à ses yeux, comme piégé dans une salle aux miroirs ébènes. Après quelques secondes de marche, il s'arrêta un instant, ayant entendu un bruit de pas, feutré mais monotone.
 
Des ténèbres émergèrent alors un double de lui, un rictus mauvais déformant son visage. Il était habillé d'une armure Saiyenne qui lui couvrait le corps, une cape écarlate ficelée d'or le long du dos. De nombreuses cicatrices et brûlures pouvaient être aperçues sur le visage du fantôme dont une qui marbrait tout le pourtour de son oeil droit. Plusieurs peintures pouvaient être vues sur l'armure, chacune avait pour signification un combat, une guerre que ce Saiyen avait menée. Les deux guerriers se regardèrent, ne pipant mot.
 
Le silence fut rompu par le double.
 

"Alors c'est donc toi... Toi qui me représentes dans cette réalité. Tu ne me semble peu vaillant. Laisse-moi donc voir."
 
Les miroirs commencèrent à se colorer, diffusant de nombreux souvenirs de l’ex-Z-Warrior Le double laissa échapper un rire sardonique à la vue des images de la vie du Serein.
 
"Alors tu es devenu une sorte d’ermite ? Un de nos doubles t'a rejoint et formé à des arts dont tu ne sembles pas encore comprendre l'étendue. Tu fais honte à notre peuple, à notre sang !" Termina-t-il avec rage, balayant les souvenirs de sa main, une main complètement décharnée et brûlée.
 

"Contemple ce qui aurait pu être ton destin, ton avenir, si tu étais resté dans le chemin qui t'étais destiné."
 
Les miroirs se mouvèrent à nouveau, diffusant cette fois-ci les souvenirs du double. Sang et larmes étaient la principale composante de ceux-ci. Ce Tentra, avec l'aide d'Auros, avait complètement anéanti ses ennemis, gagnant une puissance au-delà de toute imagination.
 

"Auros gouverne mon univers, mais je règne en son nom. L'Empire Saiyen est infini, les Z-Warriors sont morts, les Black Feathers sont retournés se terrer comme les rats qu'ils sont !" Il écarta les bras. "Ah !" S'esclaffa-t-il. "Même la relique qu'est l'Alliance Maléfique a disparue, La chute de Majin Vegeta a précipité sa fin !"
 
Le Serein restait stoïque, ne laissant échapper aucune émotion. Le fantôme pointa du doigt son alter-ego, la rage au bout des lèvres :
 
"Regarde-toi ! Une honte pour notre peuple, tu ne souhaites plus te battre ! Tu ne veux plus gagner gloire dans les conquêtes et tu te terres comme un rat dans ton désert ou ta forêt. Tu me dégouttes !" Dit-il tout en crachant aux pieds du Serein.
 
Les deux guerriers commencèrent alors une ronde, s'observant l'un l'autre. L’Ex-Z-Warrior en profita pour répondre.
 
 
"Et qu'as-tu gagné dans tout ça ? Tu n'a plus personne autour de toi... Pas d'amis, pas d'amour, pas d'enfants... Tu es seul parmi tes conseillers. Certains te disent de garder la tête basse, d'autre de te révolter contre ton maitre. Tu n'es pas libre." Le double grogna. "Tu es peut-être devenu le plus fort, mais tu ne possèdes pas ce qui est nécessaire pour affronter Auros. Tu es incapable de sacrifier ce qui t'es le plus cher pour vaincre : ta force et ce qui fait de toi un Saiyen. Auros le sait et il compte sur ça pour te garder en laisse."
 
"Auros est faible. Son ange cherche à le remplacer. Kintatsu, son héritier, est de mon côté. Ensemble, nous renverserons ce pitoyable Dieu et je deviendrai alors seul maitre de l'Univers et de mon destin !"
 

"Tu n'aspires qu'à ne détruire, qu'à ne posséder les autres et, à cause de cela, tu ne possèdes rien."
 
 
Le double dégaina son épée de rage tout en se transformant en Super Saiyen Bleu. Il s'élança sur Tentra et tenta de le trancher en deux. Le Serein répondit en bloquant le coup de sa propre épée et en se transformant à nouveau en Super Saiyen Divin.
 
Le fantôme éclata de rire tout en reculant de quelques pas. "Tu n'as même pas achevé l'ultime transformation des Saiyens, tu es faible !" Il repartit à la charge, les deux guerriers s'échangèrent de multiples passes à l'aide de leurs lames. L'un usant de sa force brute, l'autre usant de toute son expertise et de son calme olympien.
 
L'affrontement semblait durer une éternité et pourtant, tout se déroulait en quelques secondes. D'un sec et puissant, le Roi Tentra envoya valdinguer la lame du Serein, le forçant à bondir en arrière d'un salto pour esquiver la frappe suivante. Usant de ses liens de Ki, Tentra arracha l'épée des mains de son adversaire et la jeta derrière lui.
 
Les deux guerriers se regardaient intensément quand, tout à coup, ils s’élancèrent l'un sur l'autre. Ils s’échangeaient des coups puissants, brutaux. Les miroirs reflétaient à tour de rôle les souvenirs des deux Tentra, comme si le duel qui se déroulait n'était pas seulement physique, mais aussi un test de volonté, d'esprit.
 
Petit à petit, submergé par la force de son adversaire, le Serein perdait de son allure. Il était impossible pour lui d'affronter un Super Saiyen Bleu sous cette forme, surtout un qui semblait avoir vaincu tous ses ennemis. Repoussé de plusieurs mètres par un puissant coup de pied retourné, Tentra se rattrapa en usant de ses mains pour se ralentir. Il était là, un genou au sol, contemplant son alter-ego approchait, la folie et la soif de sang pouvant se lire dans ses yeux.
 
"J'ai vaincu des ennemis cent fois plus forts que toi. Je suis un survivant, moi seul a m'en tirer des nombreuses guerres qui ont suivie l'arrivée d'Auros. Je suis le plus puisant guerrier de mon peuple, je suis L'UNIQUE SUPER GUERRIER."
 
Le Roi fonça à toute vitesse en direction de l’Ex-Z-warrior.
 
"Mais tu n'as pas su te vaincre, toi et tes problèmes. J'ai surmonté mes maux et je suis devenu un homme meilleur..."
 
*Je ne pourrai pas le vaincre sans la technique de mon maitre. * Pensa Tentra
 
Il ferma les yeux, se laissant guider par la sérénité que lui avait enseignée son mentor. Fouillant son âme, il y trouva une énergie insoupçonnée. Il la savait là, enchainée. S'il venait à la libérer, il savait pertinemment bien ce qu'il finirait par arriver.
 
*Advienne que pourra.* Se résolut-il.
 
Ses cheveux repassèrent au noir, une énergie blanche, épaisse fit son apparition autour de son corps. Tout à coup, ses mains s'entourèrent d'une énergie dorée composée de fines particules qui s'échappaient telles des bulles de savon dans l'air. Quand il rouvrit les yeux, ceux-ci étaient couverts d'or. Alors que son double s'apprêtait à infliger le coup fatal, Tentra se releva d'un coup et frappa le torse de son adversaire d'une Paume du Dragon, coupant son opposant dans son élan.
 
"C'est la différence entre toi et moi. Tu t'accroches à un destin funeste qui te mènera vers la destruction. J'ai choisi de vivre parmi les mortels et dans le respect des miens."
 
Frappé de stupeur, le fantôme commença à se désagréger, son énergie comme aspirée par la main du Serein.
 
"Un mortel ne devrait pas devenir un dieu..."
 
Le fantôme disparut. Tentra était de nouveau seul et entouré d'une nouvelle force. Cependant, il devait faire vite ! Il sentait déjà son corps se vider d'une substance bien plus importante que le Ki. Tentra perdait son essence même. Concentrant son énergie, il fit trembler la fissure temporelle. Petit à petit, celle-ci se déchira, révélant alors le Kaioshinkai. Le Serein, comme transcendé, brisa complètement la fissure, se retrouvant en face d'Auros.
 
Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Fjxcku11
 
 
Se relevant, Tentra fixait Auros de ses yeux dorés. D'une voix calme qui imposait une forme de respect quasiment divine, le Serein prit la parole.
 
"Nous te vaincrons Auros. Et nous serons prêt à accomplir des sacrifices que tu serais incapable de comprendre en ta qualité de Dieu. Le divin ne devrait pas se mêler aux mortels..."
 
Tentra se mit à marcher, une puissante énergie immaculée l'entourait. Son aura tout entière faisait trembler le Kaioshinkai. Pourtant, la planète ne semblait pas se briser, bien au contraire. De fines particules de Ki vinrent alimenter l'aura du Serein. Petit à petit, le monde entier des dieux de la création lui venait en aide, de nombreuses bulles d’énergie s'ajoutait à sa propre force, son énergie était telle qu’elle commençait à devenir lourde pour le Saiyen, Il sentait l'intérieur de son corps se dissoudre petit à petit, comme s'il perdait une partie de lui-même à chaque seconde qui passait.
 
 
Alors qu'il ne se retrouvait qu'à plus que quelques mètres du Dieu de la destruction, les yeux du Saiyen s'illuminèrent d'un coup et Auros fut frappé par une puissante décharge d'énergie, à peine visible, qui le repoussa de plusieurs mètres. Décharge après décharge, le Serein isolait le tyran, le repoussant toujours plus loin, l'écartant du combat et des autres défenseurs de l'univers.
 

"Entends-moi, Dieu de la Destruction Auros. Je ne suis qu'un simple mortel. Toute ma vie je me suis battu pour ma survie, contre de multiples guerriers et contre moi-même. J'ai su vaincre mes ennemis et démons. J'ai vécu parmi les miens, j'ai aimé, ri, pleuré..."
 
Les décharges se faisaient de plus en plus intense, une telle pression aurait annihilé un simple guerrier. Seul le statut divin de l'Empereur lui permettait de survivre.
 
"J'ai gagné en force, à tel point qu'à cet instant précis et uniquement cet instant, je peux me targuer d'être l'être le plus puissant de l'existence. Et tu sais quoi, Auros? Je suis prêt à perdre toute cette force, prêt à sacrifier ce qui fait de moi un guerrier, un combattant accompli. Car j'ai su trouver bien mieux que la force en ce monde, j'ai trouvé la paix."
 
Soudain, Tentra asséna un puissant coup à l'aide de son poing gauche en plein dans le torse du tyran. Même si celui-ci parvenait à le parer. La masse d'énergie qui l'entourait et qui se retrouvait propulsée en avant était suffisante pour envoyer Auros dans les airs.
 
"Si je ne te tue pas ici, les autres le feront. Tu as perdu. Tu as décidé de te mêler aux mortels, tu mourras parmi les mortels..."
 
Submergé par le flot D'énergie, Tentra posa un genou au sol et prit une position de coureur prêt à partir de son starting block. La douleur était cuisante, mais il parvint à la contenir. Tout à coup, l'espace se distordit autour de lui et en un flash lumineux, il se retrouva au-dessus d'Auros et lui asséna un violent coup de poing dans le visage, le propulsant en direction du sol. Son temps étant compté, il ne perdit pas une seule seconde et usa de son timeskip, brisant la fabrique même du temps et de l'espace, il empêchait ainsi le dieu de la destruction de se reprendre et en profita pour se déplacer sur sa droite. Pour ceux qui étaient incapable de voir la manœuvre, c'est comme ils venaient de vivre un saut dans le temps, sans même avoir connaissance de ce qu'ils ont fait durant ce laps perdu.
 
Tentra tira un rayon d'énergie doré véloce et concentré de Ki qui envoya valdinguer Auros sur la gauche. Usant de la même technique, il se retrouva sur la gauche et frappa à nouveau d'un rayon similaire. Enfin, alors que son corps commençait à se couvrir de brûlures multiples, il réapparut à nouveau sur au-dessus d'Auros et lui infligea un coup de pied qui le propulsa une dernière fois en direction du sol. Incapable de se mouvoir sous la masse d'énergie qui commençait à consumer son corps, le Serein serra les dents et se laissa tomber dans un portail.
 
Il refit surface sur ses deux jambes, incapable de faire un pas de plus. Crachant une gerbe de sang, il plaça ses mains dans une position bien connue des Z-Warriors.
 
*Je fais enfin pouvoir te retrouver mon ami, ceci est mon dernier hommage. *
 
Alors qu'Auros tombait irrémédiablement vers le sol, probablement sonné de ce qu'il venait de se passer, Tentra lui préparait une dernière surprise.
 
"KA..."
 
Une boule d'énergie bleutée se forma à l'intérieur du creux des mains du Serein.
 
"ME..."
 
Son esprit était calme, il était en paix avec lui-même et avec le sacrifice qu'il s'apprêtait à faire. Il espérait de tout cœur que ses efforts lui permettraient de renverser le combat au profit de ses alliés. Il espérait que ceux-ci arriveraient à mettre un terme à la folie d'Auros et de sa maitresse.
 
"HA..."
 
La sphère d'énergie se fit de plus en plus imposante.
 
"ME..."
 
Le Kaioshinkai tremblait de plus belle, de l'énergie vint s'ajouter à la sphère présente dans les mains de Tentra. Grognant une dernière fois alors que ses bras commençaient à se carboniser, il laissa un dernier filet de sang s'échapper et hurla :
 
"HAAAA!"
 
 
Le rayon d'énergie bleutée partit à toute vitesse en direction d'Auros. La masse azur diffusait une telle lumière par sa taille qu'elle éclaira l'entièreté du Kaioshinkai, l'illuminant de mille feux. Le Kamehameha frappa le dieu de la destruction et l'envoya en direction de l'une des lunes du monde des dieux. Quelques secondes passèrent avant que l'attaque atteigne sa destination finale, déclenchant une explosion lointaine et pourtant si proche. La déflagration se fit ressentir, déplaçant des masses d'airs colossales. Le monde trembla quelque instants, secoué dans ce changement abrupt avant de laisser place au silence.
 
Tentra, le corps meurtri, incapable de se mouvoir, laissa échapper un soupir. Ses mains et ses yeux, toujours dorés, commençaient à perdre de leur éclat. Il ne lui restait plus beaucoup de temps. Concentrant ce qui lui restait d'énergie ainsi que tout ce que le Kaioshinkai pouvait encore lui donner, il forma une dizaine de sphères dorées qui commencèrent à tournoyer autour de lui.
 
A demi-mots, il s’exclama : "Que ce qu'il me reste de force et de potentiel serve aux générations futures qui défendront et aimeront cet univers autant que je l'ai fait..."
 
Les sphères quittèrent son aura et s'élancèrent dans une course effrénée pour rejoindre tout défenseur de l'univers actuellement en train de combattre. Libérant ainsi leur potentiel mais aussi leur apportant le calme et la paix intérieure dont le Serein savait faire preuve. Les sphères représentaient sa volonté, un flambeau qu'il souhaitait dorénavant passer aux suivants.
 
"Adieu forme divine, adieu Super Saiyen..."
 
Noir.
Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 139

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 2 ClockDim 6 Juin 2021 - 16:58
Même face au plus dangereux adversaire de l'univers, cette équipe pourtant réduite est parvenue à réaliser des prouesses que nul n'a été en mesure de réaliser jusqu'à maintenant. Auros, le dieu de la destruction, a pour la première fois été acculé par des mortels. Au pied du mur, le tyran faisait face au fardeau de ses blessures. Cette erreur, aussi stupide soit-elle, n'était autre que le fruit de son arrogance. Le sang qui en découlait n'était rien de plus que des conséquences Désormais plongé au plus profond de l'abîme, voilà que l'empereur tombait de haut : inéluctablement, il était devenu l'esclave de sa propre colère. Voyez-le étrangler sa pauvre victime tel un fou à lier... mais même si sa conscience était sur le point de nous quitter, le combat n'était pas encore terminé.

« Nghh... »

Leurs paroles parvenaient à ses oreilles mais aucune réponse ne ressortait de la bouche de ce tyran. Toutes ses provocations insensées ne faisaient plus qu'alimenter la colère de ce dieu corrompu dont l'esprit faisait face à sa propre impotence. Si ce monstre pensait pouvoir abattre sa cible et en passer à une autre aussi facilement alors il risquait bien d'être déçu car les capacités de Vegeto lui offrait les moyens d'outrepasser ses défenses. Par conséquent, il était en mesure de libérer Scalieco de son étreinte. Comme il l'avait si bien dit, leur ennemi n'était plus lui même. Devenu totalement imprévisible au cours de cette folie qui plongeait son esprit dans les ténèbres, ce monstre enragé lâcha sa proie lorsqu'il sentie une présence s'immiscer dans on champ d'action et déploya une lame de ki en se retournant vivement. Ainsi, les armes énergétiques s'entrechoquèrent violemment, l'une étant bloquée par l'autre dans leur élan, déclenchèrent une violente bourrasque à même de balayer le sol sur plusieurs mètres autour des combattants.

« Graaaah !!! »


Si l'offensive du guerrier fusionné n'avait pas encore fait mouche, son action visant à libérer Scalieco des griffes de ce tyran fut un succès malgré tout. Tout comme lui, le tyran continua son enchaînement dans cette zone de combat dangereusement réduite. Croisant le fer, c'est à une vitesse inouïe que de nombreux échanges eurent lieu. A un tel stade, la moindre erreur aurait pu s’avérer fatale. A l'intérieur de ce dôme qui leur paraissait minuscule, chacun essayait de gagner du terrain sur son adversaire. Fentes, estocs, esquives et parades... le temps eut lieu en moins d'une demi-seconde. Au bout de cet échange, un léger trait de sang se dessina sur la joue droite de ce destructeur acharné. Ce n'était peut-être rien mais une fois de plus, il saignait, prouvant ainsi au monde qu'il était peut-être invaincu, mais pas invincible. L'instant suivant, Vegeto joua la carte de la surprise en envoyant un coup bien placé dans le plastron de son opposant. Se faisant, il déstabilisa son adversaire et offrit à son camarade l'occasion qu'il attendait pour ressortir vivant de ce piège mortel.

*Mais...*

Dans un élan de colère, le balafré fit disparaître  la barrière et s'élança vers le saiyan aux potaras sans même prendre la peine de disperser les kikohas qui fusèrent dans sa direction, les encaissant de plein fouet. Évidemment, procéder de façon aussi téméraire ne jouait pas en sa faveur. Les explosions des kikohas gênaient la vue du guerrier possédé qui perdait en vitesse au fur et à mesure qu'il percutait les projectiles énergétique. Dès lors que Vegeto et Auros arrivèrent, l'un à portée de l'autre, tout deux s'échangèrent une attaque lourde digne des plus grandes confrontations. Le coude du guerrier fusionné vint s’écraser dans la mâchoire dénudée du tyran tandis que ce dernier écrasait son poing contre la joue droite de son opposant. Cet instant pourtant bref semblait se déroulait se dérouler au ralenti pour les combattants qui s'échangeaient leurs regards avant de repartir dans un échange au corps à corps. Étonnamment, le dieu de la destruction ne semblait plus avoir l’ascendant sur ce combat cette fois-ci. En réalité, la force des deux guerriers semblait même s'être équilibrée au fil des secondes qu'ils ont passées à s’entre-tuer.

*Que m'arrive t-il ?*

Simple spectateur de sa propre démence, Auros n'était rien de plus qu'une marionnette aux fils invisibles. Démuni de toute forme de lucidité, ce monstre entrait dans un accès de rage et poussait son corps au delà des limites que son endurance lui permettait. Même un dieu ne pouvait pas forcer de cette façon sans en subir les conséquences et les retombées risquaient bien de lui coûter chers. Ceci dit, le concerné n'avait ni la possibilité, ni le temps de penser à sa propre santé. Voila maintenant que Scalieco prenait le relais. Cette initiative que le dieu-empereur n'attendait pas si tôt donna un effet de surprise avantageux à cet assaillant , même s'il était de courte durée. D'une manière ou d'une autre, il est parvenu à compenser en grande partie cet écart de puissance qui le séparait de ce monstre despotique et corrompu . Néanmoins, cet acharnement avait un coût qui ne pouvait être négligé. Pris dans l’enchaînement, Auros se vit propulsé vers le sol avant même qu'il ne puisse comprendre ce qu'il s'était passé. Pour lui, il était inconcevable qu'un adversaire au précipice de la mort puisse reprendre l'avantage en si peu de temps. C'est cette négligence qui lui coûte chers à présent.

*Quand est-ce que la situation a commencée à m'échapper ?*

Comme on pouvait s'y attendre de sa part, ce type increvable se releva subitement et ce en dépit des blessures qu'il s’efforçait encore et toujours d'ignorer. Sans attendre, il se concentra sur celui dont l'aura tournait au rouge afin de parer partiellement ses attaques et en renvoyer d'autres dans la mêlée... mais la fatigue ne tardait pas à se faire sentir, l'avantage de vitesse et de puissance semblait s'être réduit et ce qui aurait pu sembler impossible pour celui qui lançait l'offensive, paraissait maintenant atteignable. Au bout du compte, ses efforts auront payé : ce coup de tête bien placé fit enrager le Grand Destructeur qui reçut le coup en plein milieu du visage. Reculant sur quelques mètres, non sans chanceler, le cyborg enragé poussa un hurlement de colère. Dans sa fureur, ce tyran cruel déclencha une bourrasque à même de repousser tout ceux qui se trouvaient devant lui, Scalieco compris. Évidemment le pantin de la diablesse n'allait pas s'en arrêter là. De sa main droite, il fit usage de la télékinésie pour figer sa cible dans les airs et profita de son bras d'énergie extensible pour agrandir son volume et refermer sa poigne sur sa cible afin de la désintégrer complètement sous son flux d'énergie destructrice....

« Mh... ?! »


Un flash aveuglant apparut au moment même ou les griffes du monstre se refermaient sur sa proie. Ainsi, l'être issu de la fusion disparu complètement, échappant à une mort certaine tandis que les hommes qui ont composé cet individu se séparèrent au moment opportun. Le moins que l'on pouvait en dire, c'est qu'il n'y aurait pas pu avoir de meilleur timing pour qu'un tel miracle se produise. Malheureusement, Scalio n'a pas eut autant de chance que son compère qui demeurait encore conscient après la chute. Plongé dans l'inconscience à la suite de cette esquive qui n'aurait pu être exécutée sans souffrances, il devenait une proie de choix pour cette entité dont l'esprit se faisait dévorer par la démence. Comme on aurait pu s'en douter, le concerné n'a pas eut une once d'hésitation à prendre pour cible l'ex-officier de police. Afin de lui accorder une mort rapide et définitive, l'empereur fou redirigea son bras destructeur vers son nouvel objectif et l'étira jusqu'à lui... mais cette tentative de meurtre ne fut pas couronnée de succès, bien au contraire : Boneco était sur sa trajectoire, et il comptait bien l'empêcher de commettre l’irrémédiable.

*C'est insensé. Comment font-ils pour s'accrocher autant ?*

« Je me suis posée la même question à ton égard. »

« Cette voix... Père ?! »

Il faisait noir, tout à coup. Noir à ne plus rien y voir.

« Ou suis-je ? Que se passe t-il ? »

« Tu es toujours au même endroit... mais le combat continue sans toi. »

« Que voulez-vous dire ? Qu'est-ce que vous me voulez ?! »

Le fils de Jarvis regarda subitement autour de lui. Les paroles de son paternel résonnaient en écho dans ce vide infini mais il demeurait incapable de déterminer d’où venait cette voix qu'il entendait dans les ténèbres.

« Tu as peut-être hérité de ma force, mais pas de ma volonté. C'est pourquoi tu échoues. »

« Ou êtes vous ?! »

L'instant suivant, le vieil homme apparut devant son fils. Il se tenait là, juste devant lui.  Fier comme un aigle, l'ancien toisait son fils du regard en lui manifestant ainsi sa déception à son égard.

« Que ce soit avant ou après mon trépas, j'ai toujours été là. »

Et un simple geste de main, l’empereur déchu exerça une forte pression sur l'âme de son descendant, forçant se dernier à s'agenouiller devant lui. Désormais, voilà que Auros se retrouvait coincé, les coudes contre le sol pour supporter ce poids écrasant sur son esprit.

« Du début jusqu'à la fin, j'ai assisté à tes combats... ou devrais-je dire tes querelles dénuée d'intérêts avec les mortels ? Au final, vous avez vous-même avez enclenché le mécanisme de votre propre fin. »

Tandis que le défunt insistait sur le dernier mot qu'il prononçait, un bruit cataclysmique se fit entendre. Ce bruit, c'était celui d'un sacrifice désespéré, une explosion pour la liberté.

« Que se passe t-il ?! »

« Je te l'ai déjà dit : le combat continue sans toi. »

Oui, pendant que le fils et son père étaient en train d'avoir une discussion dans les recoins égarés de son âme, l'affrontement continuait et ils n'étaient plus que de simples spectateurs de ce qui se déroulait au travers des yeux de cette marionnette sans fil. Le pauvre Boneco venait tout juste de se faire sauter dans un acte désespéré, sauvant ainsi la vie de son allié. De son coté, Auros se mettait à rire tel le détraqué qu'il était devenu. Son plastron avait visiblement été désintégré sous ce flot d'énergie mais la déflagration ne semblait pas avoir affectée pour autant le conquérant élyséen qui semblait s'en sortir beaucoup mieux que ce que l'on aurait pu s'y attendre. Voila qui ne présageait rien de bon.

« Détruisez cet univers ! Détruisez Elyséa ! Tout ceci n'a plus la moindre importance ! »


*Qui est cet imposteur ? Je refuse de croire que ce soit vraiment moi !*

« TOUT DOIT DISPARAITRE ! »


Son rire fou résonna dans l'ensemble du kaioshinkai... aucun doute là dessus, il avait vraiment perdu la tête. Quoi qu'il en soit, il n'y avait pas une minute à perdre ! Alors que Scalio hurlait sa colère sur le tyran possédé, ce dernier tandis sa main dans la direction du fuyard et le prit pour cible. En moins d'une dixième de seconde, le despote enhardi par sa propre folie lança un barrage de kikohas pour couper toutes possibilités au barbu colérique de s'échapper mais cette intervention n'aura pas suffit à l'empêcher de se faire la malle. Quelque chose s'est passé, quelqu'un s'est interposé entre le chasseur et le chassé. Désormais, les rôles allaient pouvoir s'inverser ! Dans un déluge de puissance, le ciel s'est brisé soudainement, nous révélant Tentra sous une toute nouvelle apparence qui, ironiquement, signerait sa propre déchéance.

*Qu'est-ce que c'est que ça ? Je n'ai jamais vue une forme similaire !*

« Pas une forme, un sacrifice. »

L'arrivée soudaine de Tentra fit définitivement pencher la balance en la faveur de nos protagonistes. Ce retour inopiné allait enfin changer la donne... mais allait-il tenir suffisamment longtemps pour terrasser son adversaire et lui faire mordre la poussière ? Le temps était compté, il n'y avait pas une minute à perdre ! Agacé par cette énième interruption, le monstre corrompu déploya son aura démoniaque et fonça à toute vitesse vers sa cible afin de  lui asséner un puissant coup de poing en plein visage.Malheureusement pour lui, il ne fut ni en mesure d'atteindre sa cible, ni même de l'effleurer. Décharges après décharges, le serein expulsait son opposant et l'éloignait un peu plus de la zone de combat. Auros, lui, semblait impuissant face à cette force et cette vitesse qui dépassaient de loin toutes ses capacités.

« G- ...GRAAAAAAH !!! »


*Sa force peut aller au delà de la mienne ? Mais c'est impossible !*

« Aucune limite n'est insurmontable, même pour un mortel.»

Oui, tout le monde est capable de se dépasser pour atteindre certains objectifs... mais est-ce que ça en valait la peine ? Tentra était le seul à même de répondre à cette question. C'était à lui de montrer que ses efforts n'auront pas servis à rien, de nous prouver que ce sacrifice valait son coût. Au fil de secondes qui passaient, les décharges d'énergies se faisaient plus violentes et la guerrier masqué ne pouvait plus que se défendre sans aucun moyen de répondre directement à ces agressions répétées. Usant d'une fine barrière d’énergie destructrice pour amortir l'impact de ce déferlement de puissance qui lui était destiné, il espérait gagner du temps pour reprendre un peu ses forces mais un autre problème semblait faire son apparition : deux énormes sources de puissances se dirigeaient désormais vers lui ! Kaito Shan n'aura pas chômé. Après avoir sauvée la vie de son camarade, voilà que Pythar et lui même rejoignaient de nouveau le combat. Avec cette puissance nouvelle, nul n'en doutait encore : Auros n'avait plus la moindre chance.

*Dire que je ne les aurais jamais pensé capables d'un tel exploit... je l'admet, je me suis trompé sur leur compte.*

Le combat touchait bientôt à sa fin. Soutenu par un Pythar revigoré et plus fort qu'il ne l'a jamais été, Tentra s'est lancé dans un enchaînement au corps à corps. A ce moment encore, le saiyan aux cheveux longs était la cible principale du fils de Jarvis... ou du moins de ce qu'il restait de lui. Quoi qu'il en soit, il devait surtout se méfier de son bras d’énergies destructrice car un simple toucher suffisait à gâcher ce sacrifice de puissance et mettre fin à son existence. Fort heureusement pour lui, sa concentration semblait imperturbable. Au final, cet échange se termina par un coup de poing envoyé avec une vélocité si extrême qu'il expulsa Auros au moment de l'impact. Impuissante victime de cet enchaînement, le dieu de la destruction voyait ses propres blessures se rouvrir, coup après coup et finit par se faire écraser, face contre terre. C'est à ce moment là que Kaito joua son rôle. Ses pouvoirs divins allaient lui être d'une grande utilité, surtout maintenant. Grâce à elle, il allait enfin pouvoir libérer Auros des ténèbres et mettre fin à l'influence démoniaque qui ne cessait de ronger son esprit... mais ce n'était pas tout, le Light Hawk Wings en surplus assurait que Auros soit contenu, incapable de se mouvoir face à la pression exercée sur lui. Il était maintenant neutralisé... mais l'ermite ne partageait pas cet avis. Pour lui, un dieu n'avait pas à se mêler des affaires aux mortelles et peu lui importait de savoir si sa vison des choses était correcte puisque se sont les mortels qui se sont mêlés aux siennes. D'une façon ou d'une autre, il comptait bel et bien achever l'entité qui se retrouvait clouée sur place.

* Ils ont déjà gagné ! Qu'est-ce qu'il fait !?*

« Tu représentes un trop grand danger pour eux. Je ne suis guère étonné qu'il cherchent à t'éliminer. »

La vague déferlante détonna directement au niveau de la barrière, sans doute pour limiter les dégâts afin que Auros soit touché exclusivement et ainsi épargner le reste du Kaioshinkai. Ainsi, la barrière de lumière fut brisée et Auros fut presque entièrement carbonisé. Avant de tomber dans l'inconscience, le serein sera peut être satisfait de voir le corps fumant de son opposant. D'une façon ou d'une autre, il a réussit à mettre un point final à cette histoire.

Il faisait noir, une nouvelle fois. Il n'y avait plus rien à voir. Auros était vaincu mais il demeurait toujours coincé dans les derniers retranchements de son âme. Le combat était terminé et celui que l'on appelait autrefois le Grand Destructeur était à l'article de la mort. Était-ce donc ainsi que son règne devait s'achever ?

« Non... comment est-ce possible ? Je ne peux pas mourir ainsi ! »

« Et pourtant... voici la fin. »

Le fils jeta un regard noir à son père. Il ne parvenait pas à comprendre comment ce dernier pouvait se montrer aussi serein face à la mort de son dernier héritier.

« Qu'il s'agisse de ma propre mort, de l'attaque sur Magnetar, de l'exécution de Beerus, de l'invasion de l'Univers 7, du massacre des saiyans... je savais. Tous ses événements étaient prédestinés. »

« Hein... ? »

Plongé dans l'incompréhension, le fils de Jarvis n'était pas sûr de comprendre ce à quoi son père faisait référence, avait-il eut un rôle à jouer dans tout cela ?

« Vos incessantes querelles n'étaient rien de plus que le fruit des machinations des démons. J'ai profité de cette occasion pour parfaire ma nouvelle ascension. »

« Que voulez-vous dire ?! »

« Tu as joué ton rôle, mon fils. Maintenant, c'est à moi de jouer le mien. »

« Vous ne pouvez pas m'abandonner ! »



L'image de l'ancien empereur semblait s'éloigner. Elle devenait floue désormais. L'obscurité avait laissée sa place à la lumière et le conquérant du treizième univers commençait peu à peu à reprendre ses esprits... mais pour combien de temps encore ? A en juger de part son état, c'est à peine s'il pouvait bouger sans perdre du sang et se déchirer les muscles. Nul ne doute qu'il était à bout et pourtant... il se relevait ?! Impensable ! Même au précipice de la mort, Auros forçait quitte à s'en briser les os. Il avait beau tenter de ne rien laisser transparaître, son état ne trompait plus personne : il n'était clairement plus en état de se battre ! Dans ce cas, qu’espérait-il vraiment en agissant de la sorte ? Ses membres tremblaient sous son propre poids, il a dû s'y mettre à quatre reprises pour tenir sur ses deux jambes et sa respiration saccadée lui donnait l'air d'un véritable mort-vivant, à peine capable de se déplacer.

*Allez, encore... un dernier effort.*

Refusant l'étreinte de la mort qui ne faisait plus que se rapprocher, le dieu de la destruction s’élevait doucement sur une vingtaine de mètres au dessus du sol en balayant brièvement les lieux du regard. Son regard croisa celui de Kaito Shan, auquel il adressa un clin d’œil puis, de son unique main il généra une sphère de la destruction semblable à celle que Beerus a faillit utiliser pour détruire la Terre. On pouvait deviner à vue d’œil que l'énergie de cette sphère était instable, en fait, c'était déjà un véritable exploit d'en former une plutôt correcte vu l'état critique dans lequel il était. Après avoir prononcé quelques paroles destinées au dieu du temps et ses alliés, le dieu-empereur déploya une dernière fois son énergie et vida ses réserves pour lancer cette ultime offensive...

« M-Merc... »

Le cyborg se tourna subitement en direction de son Ange et lui adressa cette sphère de la destruction sans crier gare ! Notre antagoniste ignorait complètement si l'effet de surprise avait joué son rôle mais il n'a jamais été autant satisfait qu'en recouvrant sa propre liberté de penser et d'agir. Voila maintenant qu'il chutait, replongeant dans l'inconscience, il pouvait au moins se targuer d'avoir été délivré de la démence. Après une courte chute, l'originaire d'Élyséa continuera doucement à se vider de son sang, laissant son destin et celui de ses opposants entre les mains d'une ennemie plus dangereuse qu'ils n'auraient pu l'imaginer. Le travail avait déjà bien été entamé et Misha n'avait plus qu'à le terminer.

La menace n'est toujours pas endiguée,
et la situation semble désespérée.
Vous devez mettre un terme à cette histoire...
... avant qu'il ne soit trop tard.

Misha
Misha
Féminin Age : 241
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 129
Bon ou mauvais ? : Bon

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 2 ClockDim 6 Juin 2021 - 19:09

(Cela fait 3 ans que moi Docteur attendions ce moment, merci à tous pour votre sacrifice)


Les plus lointains abymes scandaient le nom du désormais redoutable Auros. Une danse de paroles, de mots et d’échos à laquelle on avait retiré toute cohérence. Cette envoûtante marche dictait toute chose à son hôte, précipitant l’empereur-dieu dans sa folie et sa chute. Ce maléfice occulte n’était pas né de son imagination, il s’agissait d’un terrible sort orchestré par sa plus proche servante. Misha ne s’était jamais éloigné de son maître, soutenant chaque initiative guerrière qu’il pouvait avoir en orientant chaque fois ses décisions vers celle d’une guerre ouverte contre l’univers 7. Les motivations de cette dame des ombres ne faisaient plus de doute : elle désirait la disparition de la patrouille temporelle et la mise à mort de tous ses représentants.

Mais qu’est-ce qui poussait cette ange à agir ainsi ? N’aurait-elle pas pu, si elle le désirait, détruire directement Kaito et ses alliés ? Une contrainte semblait peser sur les agissements de cette dernière : qu’elle soit justifiée ou non, elle sauvait peut-être la vie de bien des héros en ce jour. Car bien qu’incroyable, Auros restait un mortel accroché à de cruelles limites dont il montrait déjà la présence. La force subjuguant le tyran se fit ainsi de plus en plus pesante, maquillant sa douleur en rage pour prolonger le combat autant de temps que nécessaire. La déesse demandait un délai suffisant pour sa présente affaire, celle qu’aucun ici ne pouvait voir ni comprendre. Car les occupations de Misha n’étaient pas terrestres, elle naviguait par le biais de son esprit dans un océan sombre, éternel et froid. Que cherchait-elle au sein de ce vague domaine des fantômes, simulacre d’un néant anormalement saturé ?

Des fragments : les fondations d’une âme antique privée de sa substance, retirée de l’existant et plongée dans les profondeurs du dernier des mondes. Cette frontière de l’absolu que visitait l’esprit de la sorcière consistait en un espace d’oubli au sein duquel l’on plaçait ce que l’on ne voulait plus voir. Minerais maudits, corps bannis, éléments supprimés par les dieux de la destruction, tout finissait quelque part, quoi qu’il arrive, n’importe quand. Les sinistres manigances de la divine la poussa à scruter les plus anciens débris du temps, à atteindre des abîmes ultimes ou ni la lumière ni le ki n’avaient de droits. Au fond de ce puits se trouvait ce que convoitait tant Misha : quelques éclats violacés, restes d’une entité autrefois renommée, respectée et déterminée comme aucune autre.

La surprise de la sorceleuse fut difficile à contenir quand elle découvrit qu’une infime partie de cet ensemble manquait à l’appel, bribe imperceptible mais infiniment importante de ce trésor. Que faire de cet élément disparu ? L’oublier, puis prier pour que les résultats d’un tel investissement autorisent ce modeste écart. L’esprit qu’elle cherchait à ramener était d’une grande complexité, il fallait espérer que cette composante ne soit pas vitale à la survie de l’entité. Sûre de son choix, elle imposa sa volonté aux quelques pierres, les forçant à se mouvoir dans un espace visuellement indescriptible. Elles se déplacèrent, quittant l’étrange dimension pour revenir dans le monde véritable, résultat de la création.

L’attention de Misha était partagée, sa manigance se mêlait à des observations appuyées du baroud d’honneur que menait son pantin, lequel semblait avoir atteint l’extrême fatigue. Impossible de maintenir davantage l'envoûtement qu’elle lui imposait. Aussitôt libéré, le souverain d’Elyséa concentra son pouvoir au sein d’une ultime et dernière sphère de destruction. Ce projectile instable rassemblait ce qu’il restait de la puissance du cataclysmique tyran, suffisamment terrifiante pour annihiler un système solaire en un instant. Difficile pour les défenseurs galactiques de dévier une telle menace.

La servante des cieux observait cette boule de feu magique avec une grande vigilance : Libéré de tout contrôle, Auros devait bien se rendre compte qu’il avait été manipulé tout ce temps. Pourtant, il ne laissait pas transparaitre cet état de fait, bien au contraire. Peut être était-il devenu réellement fou ? Que les blessures qui lui ont été infligé étaient trop lourdes pour qu’il maintienne un bon état mental ? Non, biensûr que non… Ce colosse réorienta son attention au dernier moment, envoyant sa technique ultime vers l’ensorceleuse. Ce brusque retournement de situation ne manquait pas de surprendre un tant soit peu la belle, mais ne constituait en rien un risque sérieux.

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Misha_affiche


« … »

Aigrie, elle fit usage de son sceptre angélique, illuminant ce dernier qui fut enveloppé d’un douce aura marine. Cette magie eue pour effet de réduire progressivement la taille de la bombe maudite, et ce, jusqu’à la faire entièrement disparaitre. L’attaque d’Auros avait donc été effacée avec une relative facilitée. Fort heureusement, le leader du 13ème univers n’était plus en état de faire ce constat.

« Il ne manque pas de courage. »

Pesta-telle à voix basse, abaissant progressivement son bâton. Le tyran venait d’être terrassé, quelle impensable exploit. La déesse devait bien saluer le courage des défenseurs du lieu saint, eux qui réalisèrent un miracle dans le seul but d’assurer la sauvegarde de leur monde. Elle applaudit, rompant net le silence qu’elle s’imposait depuis le début de l’affrontement. Sa voix cristalline se fit enfin entendre au cours d’un long rire. La phonation de l’ange fut d’une teinte bien plus sombre, plus assurée et incisive que naguère. Sa raillerie brisa toute discussion débutée par les héros, s’assurant au passage de leur totale attention. Les cachotteries n’avaient plus lieu d’être et l’heure était venue d’appliquer la phase ultime d’un plan parfait.

« Quel fabuleux spectacle ! »

Elle narguait l’équipe victorieuse, mettant fin à son ovation au profit de provocations annoncées par un ton d’une arrogance énervante. Difficile d’imaginer que Misha pouvait avoir affiché une apparence si sympathique et bienveillante pour révéler une réalité si mauvaise.


« Mais les jeux sont déjà faits. J’ai déjà en ma possession tout ce que je désire. »


Déclara-t-elle, regardant de haut chacun des protagonistes en scène, puis le corps calciné d’Auros.

« J’ai eu beaucoup de chance d’avoir trouvé un faible d’esprit comme toi. »

Alors qu’elle vilipendait sa marionnette tombée, deux individus rejoignirent le champ de bataille : c’était Shin et Kibito qui, à cause de leur niveau trop faible, n’avaient pas su réellement être utiles au cours du combat. En effet, le moindre contact avec le conquérant de l’univers 13 aurait résulté d’une mort instantanée. Avec la défaite du tyran, les divins se manifestèrent, abasourdis par le brusque changement de personnalité de la magicienne.

« Qu'est-ce que… »


Balbutia le serviteur de Shin, muet de surprise. De son côté, le créateur ne pouvait pas, lui non plus, dissimuler sa stupeur.

« Comment est-ce possible ?! Aucun ange ne peut avoir d’intention maléfique ! »

Objecta l’homme à la coupe iroquoise avec hargne, décidément remonté à l’idée de se voir confronté à un être aussi dangereux. Évidemment, la sorcière jubilait à l’écoute d’une telle réplique.

« Hahaha ! Quelle accablante naïveté. Jamais une organisation n’a été aussi corrompue que celle-ci ! »

Difficile de cerner si les paroles de la belle étaient vraies ou s’il s’agissait d’une énième fomentation destinée à semer la confusion dans les rangs héroïques. L’antagoniste véritable ne laissait transparaître aucun indice sur la véracité de ses propos, préférant poursuivre son avanie.

« Je n’aurais pas été la première à rompre le rang. Tu dois en savoir quelque chose, Shin. »

Ajouta-t-elle avec amusement avant de détourner son attention vers Kaito.

« Et toi aussi, mon bon Kaito, toi qui m’as causé tant de tort. »

Sans doute faisait-elle référence à l’ensemble de cet événement, de cette conquête finalement ratée de l’univers 7. Le fait qu’elle cible le leader de la time patrol ne pouvait être anodin, il avait joué un rôle majeur dans la protection des quatre galaxies.

« Cela doit maintenant faire quelques centaines de millions d’années que tu as mis en déroute mes plans, toi et ta satanée mère. Mais je suis venue reprendre ce que j’ai perdu ce jour-là. »


Ces précisions étaient en mesure de plonger chacun des combattants dans la plus profonde incompréhension. Le fils de Lyla avait-il participé à une guerre antique où il s’était opposé à cet ange ? Cela ne semblait pas le cas et renforçait le caractère nébuleux de toute cette élocution. Dès lors, tous agitèrent leur mémoire afin de déterminer à quelle scène faisait référence la renégate. C’est Shin qui fut le premier à le deviner, braillant brusquement la plus terrible des réponses à son associé.

« NON ! ELLE FAIT MENTION DE TON COMBAT CONTRE DEMIGRA !! »


Un sourire pervers se dessina alors sur le visage de Misha.

« Oui, bien joué ! Hahahahahaha ! »

Kibito prit alors la parole, décontenancé.

« C’est impossible ! Demigra est mort ! Tu ne peux pas être lui ! »


La déesse balaya ces accusations d’un revers de main.

« Je ne suis pas lui, mais je compte bien réparer l’injustice que vous avez causé. »

Elle écarta les bras dans le prolongement de ses épaules, les paumes de ses mains ouvertes. Cette interaction simple n’était pas sans conséquence : elle fit apparaître tout autour d’elle de multiples mini-sphères d’énergie mauve d’une nature indéfinissable. Il s’agissait en réalité d’éléments provenant du néant primitif, lieu duquel elle avait récupéré ce qu’elle désirait. Sans un mot, elle manipula l’ensemble de ces entités pour qu’elles convergent au sein d’un seul et même point. Agglomérés, les fragments s’assemblèrent pour former une unique pierre. Ce rocher de taille modeste fulminait d’une intense puissance maléfique, autant mortelle que divine. Sa teinte charbonneuse était illuminée par un rayonnement de mal pur absolument unique en son genre. Ce minerai cauchemardesque paralysait sur place l’ensemble des héros : impossible de réagir et d’interrompre Misha. Une pression inquantifiable figeait sur place quiconque essayait de se mouvoir.

« Malheur ! Qu'est-ce que c’est que ça ?! »

Grommela Shin, genoux au sol.

Spoiler:
 

Le caillou à peine formé fut alors téléporté vers une destination inconnue, emportant avec lui l’aura dégoulinant de mal qui l’entourait. La force inconnue retenant les guerriers se relâcha immédiatement. Une intense satisfaction s’empara alors du minois de la jeune femme, laquelle ne pouvait s’empêcher d’exulter sa joie.



« Voilà qui est fait… Tout ceci n’a pas été vain… »

Toujours plongé dans la plus totale des incompréhensions, le Kaioshin tenta de nouveau de cerner l’identité véritable de la traîtresse. Mais comment faire ? Les anges ne sont pas recrutés n’importe comment, un jury spécial détermine la validité des candidatures. De plus, le peuple supérieur n’est normalement composé que d’êtres bienveillants n’ayant aucun intérêt à s’opposer au grand prêtre ! Seuls les membres de cette race particulière sont admissibles à ce titre !

! Merci de lire le reste avant !:
 










En ligne
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7632
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 5 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 2 ClockVen 11 Juin 2021 - 11:39
Thème:
 
Jamais l'Univers n'avait connu une telle coalition de guerrier. Jamais l'Univers... N'avait connu un tel danger. Comme naturellement pour se défendre, les plus grands combattants s'étaient ligués, ensemble et sous une même bannière, pour faire front face à l'envahisseur. Même les plus néophytes participaient, ne désirant que prouver leur valeur au sein de l'Alliance. Le courage, la fraternité, la volonté, et la peine... Cette guerre ne laisserait personne indemne, que ce soit physiquement, ou mentalement. Toutes ces émotions qui immergeaient des quatre coins du champ de bataille... Toutes ces émotions qui s'assemblaient, poussant les héros à se dépassaient... Toutes ces émotions... Qui faisaient de ces êtres, des êtres libres. La tyrannie ne gagnerait pas. La zizanie ne l'emporterait pas. Ils connaissaient tous leurs rôles dans cette lutte, et ne désiraient que défendre les leurs. Même aller plus loin. Même être plus grand. Dépasser les espérances, et offrir un avenir aux siens. Un avenir qui ne serait pas dicté par des règles, et dirigé par un Dieu fou. Personne ne le désirait, et ils étaient là pour le prouver.

Le mal avait ses forces, mais le bien... Il possédait cette incroyable volonté de ne pas céder. Il fallait continuer la lutte, et tous ensemble, ils parviendraient au résultat escompter : la chute d'Auros. Et les plus grands prestataires de l'Univers 7 c'étaient déjà réunis contre lui... Scalieco, Kaito, Vegetto, Pythar et Tentra. Un groupe composé des êtres ayant traversé des épreuves si dangereuses, et si mortels, qu'ils connaissaient déjà l'étreinte d'Enma. Ce groupe... Il montrait à Auros que lui, il n'avait pas ce soutien. Qu'il n'avait pas cette fraternité, crée sur le champ de bataille. Qu'il n'avait pas... La volonté de réussir. *Il est de retour...* Tentra... Ce champion ayant transcendé toutes les limites, venait de refaire son apparition. Plus puissant, plus imposant, plus majestueux que jamais. Un contrecoup terrible, mais qui allait ouvrir la voie à la victoire. Et lui, il était le genre de guerrier qui n'avait clairement plus rien à prouver. Il était l'un de ces héros dont on se souviendra pendant encore si longtemps. Un héros... Qui n'avait aucune limite, du moment qu'il le faisait pour le bien commun.

*C'est dangereux... Bien trop dangereux !...*

Mais... Il fallait saluer cet effort inébranlable. Il fallait respecté ce choix, aussi déraisonnable qu'il puisse paraître. Le mieux à faire, c'était de le soutenir. Oui... Il devait suivre cet exemple, et faire honneur à cet homme que plus rien ne saurait arrêter. "Pythar, Vegetto, ne le laissons pas seul." Car seul, il ne l'était pas. Il avait avec lui ses frères d'armes, prêt à tout pour la victoire ! Sous les rires de l'Empereur, les attaques reprenaient, bien plus ravageuses qu'avant. Bien plus téméraire que précédemment. Le sacrifice de Boneco ne saurait être inutile, et la fin de Scalieco, ignorer. Ils gagneraient, car peu importe leur perte, Auros était seul. Et eux... Leur cœur était uni. Et eux... Ils repoussaient cet homme ravagé. Eux... Ils terrasseraient le Dieu contrôlé ! Les coups soutenus de Pythar et Tentra... Le soutien magique de Kaito... Et l'approche audacieuse de Vegetto. Les chances de l'ennemi diminué. Elles devenaient de plus en plus minces. Elles étaient... Inexistantes.

"Maintenant !"

C'était à cet instant que la magie de lumière faisait son entrée. Elle, qui puisait dans le cœur du Shan, qui puisait dans toute la bonté dont lui seul avait le secret, et qui ouvrait la voie à la raison. Au retour de l'âme du damné. Au retour a la réalité de l'abandonner. Les cartes étaient enfin toutes placées. Auros reviendrait à lui. La dernière attaque de Tentra avait laissé le Dieu de la destruction impuissant, tout en laissant également son assaillant dans un état similaire, mais qui lui, avait la chance d'être rattrapé par le Shan dans sa chute. Ils avaient gagné... C'était terminé... Ils allaient pouvoir souffler. "Auros est vaincu... Nous avons réussi !... L'Univers 7 est libre !..." Et à ses côtés, Pythar. Cette victoire serait à marquée d'une pierre blanche, car elle prouvait que quoi qu'il arrive, personne ne saurait menacer cet Univers si soudé. Si uni. La lumière revenait sur le Kaïôshinkaï, offrant un instant de répit aux guerriers. Un instant d'échange, et autres joyeusetés. "Pythar... Tu possèdes un cœur étincelant." Et cette main droite qui servait au combat, elle servait aujourd'hui à remercier un homme dont le courage était bien plus grand que lui.

"Si tu souhaites me rejoindre, je n'y verrai aucun inconvénient ! Mais... Je te propose d'en parler après. Il nous reste du travail !"

Et à cet instant, durant lequel il regardait le ciel, il pensait également à Chronoa. Sa maîtresse avait perdu la vie contre Auros, et aujourd'hui, elle pouvait reposer en paix, sachant qu'il ne serait plus le pantin de qui que ce soit. Qu'il ne menacerait plus la vie de qui que ce soit. *Nous avons réussi, maîtresse... Reposez en paix, maintenant. Je m'occupe du reste...* L'air frais était réel... Et sur les différents champs de bataille, l'odeur de la victoire virevoltait. Le sentiment de douceur des cœurs, se battant à l'union, ripostant contre Freezer, Lava, Rellum, ou encore Mithra... Les duels allaient prendre fin, car l'ennemi n'avait plus aucune chance de l'emporter. Cette bataille touchait à sa fin, car elle avait connu le tournant qui lui était destiné. Les héros pourraient se reposer, car tout ce qu'il restait à faire, c'était à renvoyer les envahisseurs chez eux. Tout ce qu'il restait à faire, c'était à découvrir toutes les supercheries cachées sous le masque de Misha.

"Misha... C'est à ton tour de faire tomber le masque."

Et il était grand temps d'enfin connaître la vérité sur toute cette histoire... Il était enfin temps de payer pour les crimes passés.
Thème:
 
"H... Hein ?"

Auros était debout, bien que terriblement blesser. Un regard alliant détresse et misère, qui pourtant était bien témoin de sa conscience active. Mais autre-chose... Dans cet échange de regards qui pénétrait au plus profond de l'âme du fils de Nasu, il entrevoyait des choses qu'il n'aurait jamais crû voir. La magie envoûtant Auros s'était enfin dissipé, et donc avec elle, le fait que l'Univers 13 soit resté caché. Comme un écho du temps, le guerrier revoyait la vie de cet homme. Il revoyait la vie de ce pauvre garçon, qui avait tant perdu, mais qui n'avait également que si peu de chose. Un frère... Une mère morte à la naissance... Une vie, qui n'était de base qu'une seule... Un être, qui n'avait de base rien demander. Qui n'avait de base que son frère, part de lui-même, et qu'il avait dû affronté pour prendre sa vie, sous les ordres de son père. Prendre la vie de la seule personne qui lui apportait un tant soi peu de bonheur... Comment pouvait-il avoir vécu comme ça ?... Un destin si triste, si... Cette scène apportait la compréhension qui manquait, et qui expliquait la faiblesse d'esprit du divin destructeur.

Cet esprit qui ne pouvait lutter, que les démons avaient exploités, et qui avait permis son contrôle de manière si simple. Un parfait acteur dans un jeu du Diable renouvelé pour une seule victime, cacher aux yeux de tous, comme ils savaient si bien le faire. Un tourment mental pour celui qui se croyait intouchable, et qui avait été offert sur un plateau d'argent à ses détracteurs. Mais enfin, c'était terminé... Il était libre... Et il comptait bien apporter de sa personne dans cette lutte. De sa main, il préparait une sphère de la destruction... Et avec cette sphère de la destruction, une dernière parole, emplit de sincérité. Merci... Peu importe qu'il n'ait pas réussi à prononcer cette parole jusqu'au bout, l'intention était là. Et elle touchait en plein coeur le Dieu du Temps. Cette simple parole... Elle ne serait pas oubliée.

"Auros..."

Car cette sphère, elle était destinée à la réelle adversaire de cette histoire. Et durant sa chute, quelque chose se produisait, que même le fils de Lyla ne saurait expliquer. Toujours cet instinct, hein... "Je te tiens..." Il avait rattrapé le Dieu, qui n'était enfin plus seul, dans sa chute. "Nous allons la vaincre, je t'en fais la promesse." Le posant doucement au sol, il se relevait, tandis qu'il voyait Misha littéralement annuler la sphère de la destruction. ... Bien sûr..." Et il se plaçait devant le corps du Grand Destructeur, sûrement accompagné de ses alliés. "Notre véritable combat ne fait que commencer maintenant. Nous nous étions trompé sur toute la ligne..." Un dernier regard en arrière adresser au fils de Jarvis, aujourd'hui au sol. "Je vous en demande beaucoup, mes amis. Nos forces sont diminuées, mais... Ensemble, nous sauverons notre foyer. Ensemble... Nous allons rendre justice."

Que le courage était un moteur puissant. Sans crainte, ni frayeur, ni peur, ils se dressaient face à l'Ange, qui applaudissait, souriante et réellement victorieuse. Une situation qui lui plaisait au plus haut point, et qui tournait dans son sens ! Mais elle n'aurait jamais le désespoir qu'elle souhaitait voir, qu'elle voulait engendrer ! Face à elle, les coeurs des gaillards hardis, se tenant fermement contre ses manigances ! Et ses paroles froides, qui ne recevraient qu'un visage froid, duquel émanait cette ferme intention de ne pas se laisser intimider. Mais c'était les paroles envers Auros qui touchait réellement le Shan. "Lui ne se cache pas derrière une fausse identité. Misha, nous allons t'arrêter, et te livré au Grand Prêtre qui jugera de ton sort. N'oublis pas que si tu interviens de toi-même, ton statut d'Ange sera retiré, et tu disparaîtras. Ne fais pas de folie !" Que ses mots étaient faux... Et que ce qu'il pensait si réel, était si iréelle. Mais qu'est-ce qu'il était sérieux... Et prêt à tout.

Et qu'il était insoupçonnable de voir ceux qui allaient arriver, faire pancher la balance vers la vérité !
Thème:
 
Et qu'il était triste d'admettre qu'elle disait partiellement la vérité... "Elle a raison, malheureusement... Ange ou démon, ils ne représentent plus forcément la lumière ou les ténèbres. Ils ont évolué, pour devenir plus vivant... Plus humain." Car le concept d'humanité était désormais le même, même pour ces espèces qui se basaient pourtant sur la logique du bien et du mal. Les Anges, plus grands représentants de bonté, n'étaient plus forcément si lumineux. Les Démons, que l'ont caricaturé comme les forces du mal, n'étaient plus forcément si ténébreux. Ils choisissaient simplement leur destin... Comme n'importe qui. Cependant, ce qui touchait à vif la curiosité du Dieu du Temps, c'était ses paroles concernant les torts qu'il avait causés. Lui ?... "Je m'en souviendrais si je m'étais opposé à une femme aussi dangereuse que toi !" Car voilà qu'elle apportait des précisions. Des centaines... De millions d'années ?... Mais... Il était dans le flux, à ce moment-là ! Non... Attendez... Le temps passait différemment...

"Hein ?..."

Ses souvenirs remontaient... Et... Shin confirmait ses doutes, tandis que Misha acquiessait ! "Quoi ?... Demigra ?!..." Il n'en revenait juste pas ! Qu'est-ce qu'elle pouvait bien raconter, encore ?!... C'était juste impossible... Même Kibito se prononçait, et il avait raison ! Elle ne pouvait pas être Demigra ! "De quelle injustice parles-tu ?! Demigra a lui-même décidé de mettre fin à ses jours ! Je lui ai tendu la main ! Je !..." Et voilà que quelque chose d'autre se produisait. Tandis qu'elle écartaient les bras, les mains ouvertes, une terrible sensation envahissait l'esprit, et le corps des êtres ici-présents. Ce n'était rien de bon... C'était même encore pire que le mal incarné qu'était Majin Buu ! Non... Quelle démence... Où avait-elle attrapé une telle source de noirceur ?!... "Ghhh... Gaaaaah !..." Malgré toutes ses tentatives, même le pouvoir offert par son lien avec le flux temporel ne pouvait l'aider à tenir bon ! Et... Il était encore définitivement trop faible pour puiser bien plus dans son lien, au risque de déchirer son corps ! Mais même là... Il ne savait pas si ça suffirait pour ne serait-ce que bouger.

Et cette pierre qui s'était formée, elle était horrible... Avant de disparaître, offrant aux personnes présentes la capacité de bouger de nouveau. "K... Kaioh ?!" La voix du Dieu du Nord résonnait, tandis que celle de Dabra le suivait. L'identité de cette traîtresse... "Alors voilà qui tu es..." Towa... La sombre magicienne... Elle qui affirmait même qu'elle aurait dû tuer un membre de sa famille. Mais ce n'était que le début de cette histoire... Car la voilà prête à dévoiler absolument toute sa force, tandis qu'elle déployait ce qui était son pouvoir absolu. Inquantifiable... Inqualifiable... C'était si énorme... Kaito n'en revenait pas. La force des Anges était clairement un autre pallier, et il était nécessaire de trouver la bonne solution, bien que l'espoir semblât laisser place au désespoir, aussi vite qu'il s'était installé... Voilà comment les choses étaient présentées. Un goût amer dans la bouche... Pour Shin et Kibito, la situation devait être pire ! Eux, ils n'avaient même pas le loisir d'avoir la force nécessaire de tenir debout ! Quel sort terrible... Quel destin tragique les attendaient, maintenant ?...

Pas le temps de réfléchir, maintenant qu'elle était passé à l'attaque ! Ce qu'il fallait, ce n'était pas bouger, mais bien se protéger ! Car peu importe à quel point elle possède un corps pur, son coeur, lui, restait celui d'un être vil ! Pour diminuer les impacts, le Shan devait user de magie de lumière, érigeant des barrières rapides ne demandant pas de bouger ! Mais au mieux, elles avaient servi à cacher les combattants pour que les lances ne fauchent ailleurs, même d'un centimètre. Et au pire, elles avaient fait mouche, et ce serait bien plus terrible. Et de toute façon... Malgré la nature de cette barrière, elle restait infiniment plus faible que les attaques de cette démone angélique. Puis cette explosion... Elle venait de réduire le Kaïôshinkaï à un état déplorable. Et... Vegetto subissait son courroux, tout en étant également pris dans un sort des plus hostiles. "V... Vegetto !" Misère... Il était impuissant... Kaito était complètement impuissant !... C'était... C'était !...

« A nous deux ! »
Thème:
 
Quelle blague... Comment les choses avaient-elles pu si mal tourner ? Aussi vite ?! Rien n'allait... Absolument rien ! C'en était déconcertant, et plus encore... Il se sentait impuissant, à un point qu'il ne comprenait pas. Cependant, il devait déjà se sentir content de pouvoir rebouger, sentant un gain de force qu'il n'attendait pas. Tentra ?... Oui... C'était probablement cette énergie qu'il avait dispersé un peu partout qui faisait effet. Même inconscient, il restait l'un des alliés les plus remarquables de cette assemblée. Et... Le temps s'arrêtait, alors que lui seul était désormais capable de bouger. Il reconnaissait bien là l'utilisation du pouvoir Freeze. Un sort qui lui servait relativement bien dans ses combats, lui offrant souvent un avantage en terme de vitesse. Ce sort... Lui qui était l'un de ses meilleurs atouts, était dans les mains de cette démone. Après-tout, Freeze était le sort de base de la magie du temps, et ne nécessitait pas nécessairement un partage avec le flux... Demigra en était la plus belle preuve.

C'était... Dur d'y croire. Il était en complète situation d'impuissance, même avec le cadeau du rival de Charlo. Il était si faible... Et si inutile, en l'état des choses. Les mots de Towa résonnaient dans son esprit, tandis qu'il devait l'avouer, elle avait raison. Le désespoir s'accaparer un peu plus du guerrier du temps, maintenant isolé de ses pairs. Il était seul... Et Chronoa lui avait bien appris ceci. Seul, la victoire n'était pas envisageable, à moins d'être comme Towa, maître d'un pouvoir dépassant absolument toutes logiques. Désespérant... Pourquoi les monstres étaient toujours ceux qui avaient tout ?!... Ses jambes se figeaient, tandis qu'il devait faire face à cette horripilante réalité : Il ne gagnerait pas. Pas aujourd'hui, ni demain, ni... *Jamais...* Il s'étonnait lui-même à pensée de manière aussi défaitiste. Pythar rigolerait bien, lui qui avait été remonter par le fils de Lyla... Quelle désagréable sensation. Quelle perte de temps. Aurait-il dû de base laisser le contrôle de la crypte à Demigra ? Un monstre qui affronte un autre monstre, au moins, ils se seraient annulé ensemble, et l'histoire aurait juste recommencé ! Plus personne aux commandes de la crypte... Plus personne pour la convoiter...

Et plus le temps passait, plus il s'en rendait compte. Son coeur se vidait, tandis que son esprit se brisait lui-même. L'abandon... Cela semblait si facile, même pour lui... Devoir affronté tous ses monstres... Drichi... Demigra... Mechikabura... Et maintenant, Towa... Pourquoi devait-il le faire, au fond ?... Pourquoi devait-il se battre, dans le fond ?!... Jamais aucun remerciement... Jamais aucune estimation... Ses pensées égoïstes, qu'il n'aurait jamais pensé avoir un jour. Son coeur vacillait... Lui qui était déjà brisé de par sa vie dans le flux, seul, sans réelle compagnie si ce n'était l'oiseau du Temps. Qui avait pourtant tenu le coup pour ses amis, pour sa famille, et tous ceux qui ne pouvaient même pas se défendre... Pourquoi devait-il continuer, au juste ?... Qu'est-ce qui l'empêcher d'arrêter ?... Il avait combattu absolument toute sa vie, sans jamais se reposer... Il avait lutté, sans jamais penser à lui... Il faisait toujours passer le reste avant lui... Il... Il !... *Si j'abandonne, tout sera fini... Non ?...*

Et ses larmes s'écoulaient doucement sur ses joues, sans même s'en apercevoir, alors qu'il voyait cette sphère de la destruction partir vers Tentra. Encore quelque chose qu'il ne pourrait même pas retenir avec son faible pouvoir... Encore quelque chose qu'il ne pourrait même pas réussir, si dénué de toute force... Physique ou moral, il était devenu un légume... Et cette dernière phrase qu'elle imposait, signe de son ultimatum qu'elle déposait... S'opposer à elle, c'était voir la mort de toutes les personnes ici. S'opposer à elle, c'était voir la fin de toutes choses. Il n'y avait aucune bonne solution... Et il le savait, car encore aujourd'hui, on lui posait sur ses petites épaules de Demi-Dieu l'avenir de bien trop de personnes. Son âme s'était perdue, alors qu'il voyait noir, et que ses lèvres tremblotantes s'apprêtaient à prononcer des mots. Alors qu'il s'apprêtait à prononcer quelque chose, qu'il n'aurait jamais crû prononcer. Qu'il avait même refusé à Demigra. Mais aujourd'hui... Personne ne viendra l'aider. Zamasu était introuvable... Ses alliés étaient figés... Et sa maîtresse... Elle n'était plus de ce monde. *Je suis désolé, maîtresse... J'ai failli à ma mission...* "Tu crois ça ?" "... Hein ?" Où... Où était-il ?! Où était passé Towa ?! Où... Qu'est-ce qu'était cet endroit ?!...
Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Kaito_FB
Un endroit hors du temps. Hors de toutes fractures, où tout se passait tellement vite, tandis qu'à l'extérieur, le temps n'avançait pas. Son esprit... Il était face à ses souvenirs... Trunks... Leixy... Champa... Renko... Hellzetsu... Et Chronoa. "C... C'est quoi tout ça ?..." Alors que son premier fragment de lumière s'illuminait, son esprit allait se remémorer un souvenir. Un atout de son coeur, tandis qu'il voyait tous les fragments s'illuminer, le rejoignant doucement pour doucement se loger à cet emplacement vide qui venait d'être créé. Cet emplacement vide... Qui avait causé tant de tort à l'ainé du clan Shan, durant ces quelques instants de peur, d'inattention, et de désespoir. "Ton coeur est fort, Kaito." Comme un écho, cette voix résonnait, apportant avec elle une si douce chaleur... Une étreinte qu'il n'aurait plus pensé pouvoir ressentir de sitôt, et... Un flash. Une lumière blanche, tandis que sous ses yeux se dessinait Trunks, à ses côtés, assieds sur un rocher à ses côtés.

"Je t'ai manqué ?"

"Trunks ?..."

Fragment de l'Espoir:
 
Fragment de la Détermination:
 
Fragment du Sang 1/2:
 
Fragment du Sang 2/2:
 
Fragment du Coeur:
 
Fragment de la Volonté:
 


Dernière édition par Kaito Shan le Ven 11 Juin 2021 - 12:43, édité 3 fois
En ligne
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7632
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 5 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 2 ClockVen 11 Juin 2021 - 11:39
Lisez tout avant de cliquer !:
 
Vegeto
Vegeto
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 01/04/2021
Nombre de messages : 5
Bon ou mauvais ? : Bon

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Barrière - Renzoku Kikōha
Techniques 3/combat : Spirit Sword - Shunkan Idō
Techniques 1/combat : Final Kamehameha

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 2 ClockSam 12 Juin 2021 - 0:16
Au plus proche du danger, Vegeto croisait le fer avec son divin adversaire. Doué d’une témérité qui n’avait d’égale que les limites de son effroyable potentiel, le guerrier fusionné s’était élancé au sein même de la clôture destructrice afin de sauver son confrère. Les lames d’énergies des deux opposants s’entrechoquèrent à maintes reprises, illuminant la terre céleste d’un scintillement aussi ardent qu’il en était alarmant, nul des deux combattants n’ayant le droit à l’erreur au cours de cette danse assassine. Les seules bourrasques nées de chacun de leurs mouvements seraient venues à bout de plus piètres baroudeurs, mais les champions de puissance qu’ils étaient ne sauraient se laisser abattre, et ainsi abandonner le destin de l’Univers, par de si maigres efforts. Jusqu’alors dépassé en termes de force brute, Vegeto parvenait ici, et contre toute attente, à faire jeu égal avec le Dieu de la Destruction, une réalisation à l’origine de l’insolent rictus qui habillait le visage de la fusion. Brisant soudainement le rythme de cet échange martial, il décocha une atroce ruade face à laquelle la tenace déité n’eût d’autre choix que de ployer, allouant suffisamment de temps au Saiyan Divin pour qu’il puisse achever son opération de sauvetage en téléportant Scalieco hors de danger.

Ceci fait, le guerrier né des potaras repartit à l’assaut de plus-belle, submergeant son ennemi d’une véritable giboulée de kikohas que ce dernier ne prit guère la peine d’éviter. Hélas pour Auros, la diminution constante de ses réserves d’énergie ne lui laissait plus le loisir de simplement ignorer ces assauts qui lui auraient autrefois été inoffensifs. Alors ralenti par les multiples déflagrations de ki, l’empereur élyséen fut victime d’une frappe ahurissante en pleine mâchoire. Cela dit, il ne comptait pas être en reste et répliqua quasi-simultanément à l’aide d’un coup de poing détonnant, foudroyant la joue du guerrier de l’espace. Une longue gerbe de sang s’esbigna du coin des lèvres de ce dernier, qui comprenait délétère de penser son adversaire hors-jeu malgré son état faiblissant. Un second échange guerrier naquit de leur accablante rencontre, les deux opposants se rendant coup pour coup au cours d’un duel manifestement équilibré. Pourtant, au fur et à mesure que la confrontation se poursuivait, l’esprit attentif et averti de Vegeto s’accomodait davantage au style de combat de son adversaire, comblant inévitablement l’écart de puissance qui séparait le héros du despote. Devinant une faille dans l’enchaînement de son concurrent, la fusion fit jaillir une vague déferlante de sa main à bout portant, engendrant une explosion qui souffla un Auros dépenaillé à quelques lieues.

De retour auprès de ses frères d’armes, Vegeto vint trouver confirmation à son intuition quant à l’apparente dégénérescence du conquérant balafré. Ainsi donc, une fameuse Misha serait parvenue à faire du dieu son pantin, un acte témoignant d’un pouvoir certain auquel la coalition n’aura bientôt d’autre choix que de s’opposer.

“ Dans ce cas, finissons-en rapidement, histoire qu’on puisse s’attaquer au plat de résistance. ”

Auros était sans nul doute l’individu le plus puissant qu’il lui eût été donné de voir, et avait nécessité les efforts de la coalition des plus éminents champions des quatre galaxies pour ne serait-ce que l’éreinter. L’idée qu’un être plus puissant encore, et maléfique de surcroît, lui était autant excitante que terrifiante. En guise de réconfort néanmoins, Vegeto découvrait les efforts de Kaito pour tenter de stabiliser l’état de santé de Pythar. Bien que cela ne soit pas certain de réussir, le dieu du temps se présentait comme capable de régénérer l’enveloppe corporelle de l’ancien monarque tombé au combat. Une telle opération le laissait toutefois vulnérable aux éventuels assauts d’Auros face auxquels le couple de fusions avaient tout intérêt à le protéger.

“ Compte sur nous. ”

L’énergie de Vegeto explosa sans crier gare, détonnant avec la force irrésistible d’un ouragan qu’il comptait bien employer afin de mettre l’empereur hors d’état de nuire. Cependant, avant qu’il ne puisse mener une nouvelle et, il l’espérait, ultime offensive à l’encontre de la déité, le champion de la Terre découvrit avec stupéfaction une nouvelle éruption d’énergie qui faisait mine de rivaliser avec la sienne. Son regard abasourdi vint aiguiller le guerrier à l’origine d’une telle prouesse, le parangon de force irrépressible qu’était Scalieco. Cet unique coup d'œil lui suffit à deviner la manigance de son camarade, une manœuvre toute bonnement déraisonnable.

* Le Kaiōken…?! Il est complètement fou ! *

Utiliser l’aura de Kaio en conjonction avec la forme de super guerrier était une catastrophe en devenir. Même doué du pouvoir cumulé de la coalescence, Vegeto ne s’y serait jamais essayé. Cet élan de folie n’avait pas échappé au Kaio Shin du temps, qui implorait à l’union divine d’aider Scalieco dans sa charge délétère. Acquiesçant d’un bref mouvement de la tête, le Super Saiyan à l’aura enflammée se lança à la poursuite de son allié zélé. Fusant de toute sa sainte vitesse, Vegeto comptait bien alléger les efforts de ce dernier mais hélas, il était déjà trop tard. À l’issue d’un enchaînement aussi court que féroce, l’utilisateur du Kaiōken avait déjà atteint et même dépassé le point de non-retour. Son corps, durablement affecté par la démente combinaison de la technique du gardien du nord et de la transformation légendaire du peuple de Vegeta, avait excédé ses limites et ne demandait désormais plus qu’à s’effondrer. Qu’il ait survécu jusqu’alors était déjà preuve d’un incontestable talent et d’une volonté à l’épreuve de la mort, mais cette insanité avait hélas laissé Scalieco à la merci de leur adversaire. Dégainant sa lame d’énergie, la coalescence de Vegeta et Kakarotto s’apprêtait à suriner l’élyséen, résolue à le liquider contre son gré si cela pouvait endiguer l’annihilation d’un énième champion.

Ce fut alors qu’une incroyable déflagration de lumière retentit, aveuglant l’ensemble des participants de cette lutte infernale et stoppant le super guerrier divin dans sa lancée. De ce flash inopiné surgirent les corps de deux Saiyan que Vegeto devinait être le couple d'âmes qui s’étaient unies pour donner naissance à Scalieco. L’un d’eux, un homme à la pilosité faciale très développée, s’adressa à Auros d’un ton désobligeant, ce qui n’était sans doute pas la meilleure chose à faire compte tenu de son état. Sans la magie des potaras, il n’avait que peu de chances de survivre sur ce champ de bataille, même face à un Auros affaibli. Pourtant, les quelques paroles qu’il vociféra à l’égard du pantin de Misha frappèrent ce dernier avec davantage de force qu’il n’en aurait autrement été capable avec son corps meurtri. Vegeto essayait tant bien que mal de mettre de l’ordre dans le discours du gardien de la paix, mais trop de noms et de détails continuaient d’échapper à sa compréhension. Le second parent de Scalieco avait profité de cet interlude pour s’approcher du tyran et, une fois arrivé à portée, il fit jaillir du plus profond de son être une sphère de force vitale incandescente qui l’engloba lui ainsi qu’Auros. Une sueur froide parcourue l’échine du Super Saiyan Divin, auquel la vision d’une pareille concentration d’énergie évoquait quelques sincères mais pas moins malheureux souvenirs. La suite était évidente et, portée par la volonté inflexible d’un héros au grand cœur, inévitable.

“ N-non ! Ne fais pas ça !!! ”

Hélas, aucun appel à la raison ne pouvait dissuader le Saiyan au visage couturé. Une gigantesque explosion vint l’envelopper, colorant la voûte céleste de sa lueur décadente. Une déflagration de ki horrifiante qui était certaine d’emporter au moins l’un des deux batailleurs piégés à son épicentre jusqu’au Poste des frontières. Le rire épouvantable qui s’évada de la nébuleuse de poussière soulevée par l’acte ultime de Boneco ne laissait hélas aucun doute quant à la survie d’Auros, et la progression irrémédiable de la folie qui le rongeait.

“ … Ça te fais rire, toi !? ”

Cette fois-ci, s’en était trop. Cet homme blessé ne pouvait continuer à exiger le départ de tant d’âmes nobles. Il fallait en finir immédiatement. Kaito n’en pensait pas moins, affichant une fureur que l’apparente quiétude ne rendait que davantage inquiétante. L’énergie dont s’était habillé le dieu du temps, dépassant toute compréhension, trahissait sa volonté de mettre un point final à cette lutte futile. Et puis…

“ Pythar ! ”

L’ancien roi de Vegeta s’était levé, rétablit grâce aux soins prodigués par le chef de la Patrouille Temporelle et paré d’une aura sans commune mesure. C’était le moment ou jamais. Joignant ses forces à celles de ses frères d’armes, Vegeto se lança à l’assaut du fou dangereux. Entremêlant son offensive avec celles de ses alliés, qui faisaient preuve d’une coordination que l’on aurait autrement pensé possible de la part d’un groupe de guerriers qui ne se connaissaient que depuis relativement peu longtemps, il enchaîna les attaques de tout genre afin de contribuer à l’inévitable chute du tyran de l’Univers 13. Une envolée de la jambe vint broyer ce qu’il restait des côtes de la divinité déchue, exposées suite à l’anéantissement du plastron de son armure. Cette frappe laissait Auros d’autant plus vulnérable à l’intervention soudaine d’un nouveau champion. Non, d’un revenant !

“ Tentra ! ”

L’ami de Pythar refit son apparition, et pas des moindres. L’énergie qui émanait de son corps était faramineuse, dépassant largement celle du Dieu de la Destruction. C’était terminé. Les plus infimes chances de victoire du conquérant extra-universel venaient définitivement de s’envoler, anéanties à l’instant même où le Kamehameha suprême du Serein s’abattit contre lui.

“ On a réussi. ”

Oui. Ils étaient venus à bout de la plus grande menace à n’avoir jamais pesé sur l’Univers. Ou presque. La coalition des héros avait bien mérité un instant de répit, mais celui-ci allait rester de courte durée, car il leur restait bien du travail. Sans même parler de la fameuse maîtresse d’Auros, le cas de ce dernier n’était encore point clôturé. En effet, de l’explosion née de la vague déferlante de la tortue naquit le corps carbonisé d’un être en la vie et la mort. Ayant tout perdu de sa superbe, Auros chutait impuissant vers un trépas qui, bien qu’il ne paraisse inévitable, avait eu la clémence de lui accorder quelques minutes de plus parmi les vivants. Kaito s’en alla le délivrer de cette chute. Vegeto le regardait quant à lui d’un air mêlant dégoût et empathie. Pour tout le mal qu’il avait causé à l’univers et à ses défenseurs, le guerrier fusionné ne pouvait décemment faire le choix d’ôter la vie à une vulgaire marionnette, esclave de la volonté d’autrui. Il fallait le juger pour ses propres actes, non ceux nés des désirs de sa maîtresse, et Vegeto avouait ne pas disposer du savoir nécessaire pour porter un tel jugement.

“ Auros. Tu as de la chance qu’on ne soit pas les monstres sanguinaires que tu nous pensais. Ton sort m’importe peu mais ta maîtresse, elle, va répondre de ses actes, sois-en sûr. ”

Luttant contre son inévitable destin, le dieu de la destruction parvint contre toute attente à canaliser suffisamment d’énergie pour conjurer une ultime sphère violette. Attentif à ce risque soudain, Vegeto habilla son avant-bras d’une nouvelle lame spirituelle.

“ I-imbécile ! Ne fais rien de stupide ! ”

Aussi dangereuse puisse être cette orbe destructrice, Auros n’était aucunement en mesure de la diriger efficacement vers l’un des survivants de l’affrontement titanesque. Ignorant du véritable dessein de l’être céleste, Vegeto était quant à lui prêt à mettre un terme à son existence, refusant de voir un nouveau paladin périr. Ce fut seulement alors, à l’issue de cet ultime geste qui vit Auros se retourner, non, se soulever contre sa présumée maîtresse que l’ancien prince des Saiyans saisit la sincère motivation de l’élyséen. Épousant la sphère zinzolin du regard, qu’il suivit durant l’intégralité de sa course folle, Vegeto aperçu enfin la silhouette de leur ennemi commun. Une figure chétive, endimanchée d’un artéfact providentiel qui n’éprouva aucune difficulté à anéantir le dernier effort du conquérant balafré. Cette seule action suggérait le maniement d’un pouvoir qui dépassait l’entendement, transgressant manifestement les limites de l’être jusqu’alors connu comme étant le plus fort de tous les Univers.

Les longs applaudissements de la mystérieuse femme vinrent taire le silence qui avait succédé à sa démonstration de puissance surnaturelle. Ainsi donc, un adversaire plus dangereux encore qu’Auros se dressait face à une alliance déjà rompue par l’affrontement avec celui-ci. Vegeto espérait au moins qu’ils auraient eu le temps d’établir un semblant de stratégie, puisque la force brute n’avait absolument aucune chance de l’emporter face à un tel antagoniste, mais cette chance leur avait été refusée. Il n’était pas question de s’abandonner au désespoir pour autant, pas alors qu’ils étaient si prêts du but. Cette sorcière était l’unique obstacle restant à la garantie de la préservation de leur Univers.

“ Si ce spectacle te plaît autant, que dirais-tu de te joindre à nous ! ”

S’écria-t-il en brandissant les poings. S’il fallait absolument affronter Misha en combat régulier, Vegeto voulait être en première ligne, quitte à subir le gros des dégâts si cela pouvait préserver la vie de ses camarades. Après tout, la déesse paraissait partager un certain passif avec Kaito, ce dernier était donc sans nul doute le plus à même d’ériger une stratégie pour pouvoir la vaincre. Le guerrier potara ne comprenait que peu de choses aux longues élucubrations de la maîtresse de l’élyséen, mais croyait deviner un vœu de vengeance contre l’ordre divin auquel appartenait le demi-Shinjin.

Misha écarta alors les bras, un geste que Vegeto compris comme prélude à une attaque certaine. Amassant une importante quantité de ki au sein de sa poigne, la fusion s’apprêtait à libérer une puissante vague déferlante en direction de la sorcière avant de se retrouver soudainement paralysé.

* Qu’est-ce que…! *

Redoublant d’efforts, comme en témoignait les veines gonflées qui parcouraient son corps musculeux, le Saiyan Divin ne parvint pourtant pas à se tirer de cette inexplicable torpeur. Il ne pouvait qu’assister impuissant à l’étrange démonstration de manipulation télékinésique de la femme au teint bleu, laquelle manoeuvrait cinq fragments de minerai indescriptible jusqu’à occasionner leur juxtaposition. De cette caillasse nouvellement formée émanait une aura de pure malice, douée d’un vice qui ne connaissait aucun égal dans toute l’histoire de l’Univers; pas même Majin Buu ne pouvait prétendre rivaliser avec ce tourment léthargique.

Lorsqu’enfin disparu l’infâme granit, Vegeto fut de nouveau maître de ses mouvements. Haletant bruyamment pour récupérer le souffle qui lui fut indirectement coupé, il jeta une rapide oeillade en direction de ses amis afin de s’assurer que rien ne leur était arrivé durant cet instant de faiblesse.

* C’était quoi, ça ?! Est-ce que c’est la source de son pouvoir…? *

Enfin, une voix familière vint percer le train de pensées de Vegeto comme des autres. Il s’agissait du gardien de la galaxie nord en personne, qui passa immédiatement le relais à un second intervenant. Dabra ! L’ancien laquais en chef de Babidi ! Il affirmait que cette sorcière n’était en réalité nulle autre que sa sœur, ce qui expliquait sa véritable nature. Mais comment est-ce qu’un être aussi évidemment maléfique avait-il pu passer inaperçu pendant aussi longtemps ? Qu’importe. Connaître la vraie identité de son adversaire ne changeait rien aux intentions de Vegeto, ni à celles de ses camarades. Il fallait la mettre hors d’état de nuire.

Cette révélation n’était aucunement aussi inquiétante que celle de la véritable puissance dont était douée la démone. Son aura explosa avec une force inénarrable, surpassant d'infiniment loin celle d’Auros à son meilleur état. Son énergie était telle que Vegeto s’était retrouvé irrémédiablement plaqué au sol malgré ses meilleurs efforts, et ce alors qu’il venait tout juste de se libérer de sa précédente paralysie. Même l’aura flamboyante du super guerrier divin vacillait visiblement devant l’infinie pression qu’exerçait Towa. Qu’un pareil pouvoir puisse exister était tout simplement affolant, au point que même l’union de deux des plus vaillants combattants de l’histoire commençait à douter de l’éventualité d’une issue positive à cette confrontation. En l’état, et avec une telle puissance, rien ne pouvait empêcher la sorcière de supprimer l’Univers purement et simplement, eût-ce été son objectif. Face à l’averse de lames qu’avait conjuré la sœur de Dabra, Vegeto n’avait pu compter que sur la barrière de lumière dressée par Kaito pour éviter une mort certaine. Hélas, cette situation rageante le laissait tout de même à la merci des assauts au corps-à-corps de Towa. Le plus important labeur du guerrier fusionné ne lui permit à peine de hisser un semblant de garde à l’aide de ses bras caducs, garde qui se serait de toute manière révélée inutile face à la force irrésistible de l’ange déchue. L’abdomen du natif de Vegeta ploya sous le genou de cette dernière, arrachant un braillement de douleur à l’impuissant qui fut instantanément séparé d’un litron de précieux liquide plasmatique. Sa nuque fut ensuite la malheureuse victime de la suite de l’assaut de Towa, la démone attaquant la connexion nerveuse du martialiste épargné de l’évanouissement par sa seule et faiblissante volonté.

“ … Aarrghhh… ”

Et malheureusement pour Vegeto, le pire restait à venir. Tandis qu’il gisait au sol, en proie aux contorsions nées d’une effroyable douleur dont il peinait à faire abstraction, son corps meurtri fut élevé dans l’azur par la poigne invisible de son tortionnaire. Il était aisé d’imaginer que la vilaine s’apprêtait à faire exploser sa victime à l’instar d’un certain Terrien, et la mort aurait possiblement été une issue moins douloureuse que ce que réservait Towa au Saiyan aux effluves écarlates. Un voile cramoisi vint alors recouvrir le champ de vision de Vegeto tout comme l’ensemble de son corps, privant celui-ci de la force qui lui faisait de toute évidence déjà défaut. Les hurlements du natif de la planète des singes se multiplièrent face à cette attaque d’un genre nouveau. L’amplitude de ses gesticulades, désespérément veines, s’amenuisait à chaque seconde tandis que la seule continuation des fonctions vitales de son corps paraissait lui échapper petit à petit.
Pythar
Pythar
MJ
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 25/06/2014
Nombre de messages : 16255
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 4670

Techniques
Techniques illimitées : Vague explosive/Javelot d'energie/Déplacement instantané
Techniques 3/combat : Super canon garric/Cœur Ardent
Techniques 1/combat : Big bang attack

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 2 ClockSam 12 Juin 2021 - 13:41
La lutte pour la sauvegarde de l’univers prenait fin dans l’union sacrée de combattant aussi émérites que braves. Du plus humble monarque au plus grand héros de tous les temps, chacun construisait à sa manière l’une des nombreuses fondations de la victoire. Cette bataille finale offrait son lot de détresse, de souffrance et de haine : la disparition de Scalieco puis de Boneco en première ligne. Malgré tout, les différents lutteurs parvinrent à s’allier dans une ultime mêlée menée par le maître du temps. Ensemble, Kaito, Vegeto, Pythar et Tentra portèrent un dernier assaut, aboutissement d’un combat dantesque. Joignant ses mains au cours du plus puissant des kamehameha, le disciple du serein réitéra un énième exploit en dépassant le niveau des dieux de la destruction.

L’ancien monarque ne parvenait pas à y croire, son vieil ami avait rassemblé une énergie grandiose que Beerus lui-même n’aurait pas pu contenir. Ce fin rayon marin, aube et crépuscule de l’apogée de l’ermite, fut libéré dans un râle de Ki fulgurant. Finalement c’était lui le plus fort, la différence fondamentale entre lui et un autre guerrier, c’est qu’il ne ressentait pas le besoin de faire part d’en faire part. Mais le fils de Thalès n’en devenait pas jaloux, il comprit presque immédiatement les revers de la technique du Z-warrior ; il se sacrifiait pour le salut de son monde. Comment ne pas tomber en admiration face à une figure héroïque si perfectionnée ?  C’est d’ailleurs cette convergence magistrale qui eut raison de ce qu’il restait d’Auros : C’était enfin terminé.

Accablé d’une quantité excessive de blessures, le dictateur en charge du treizième univers n’avait pas manqué à sa réputation de combattant hors-pair. Mais tout homme qui saigne peut-être vaincu, même parmi les dieux.

« C’est terminé… »


Balbutia Pythar ; d’incommensurables efforts avaient été faits pour parvenir à saisir cette victoire, tant qu’il ne parvint pas à profiter des lauriers du succès immédiatement. Le corps de Tentra fut récupéré par Kaito, puis déposé avec attention au sol, cet élan délétère que beaucoup pourraient critiquer avait offert un avantage certain au cours de l’offensive finale. Profitant de cet instant de repos, l’ami de Charlo fit alors son officielle demande d’adhésion à l’organisation temporelle. La prestation du leader de la time patrol fut empreinte d’une détermination unique qui n’eut pas manqué de toucher le baroudeur aux cheveux d’azur. C’est cette énergie spirituelle, cette capacité à tout entreprendre, tout essayer et tout risquer qui plaisait tant au guerrier en armure yardat. Bien sûr, Pythar ignorait tout de l’alliance du Kaioshin, demeurant ignorant sur nombre d’aspects du monde divin. Mais cela importait peu ; il reconnaissait en Kaito la fibre d’un honorable saiyan, un martialiste aux compétences multiples apte à renverser n’importe quelle situation. Cette preuve de force s’alliait à un esprit risiblement clairvoyant et bienveillant, essentiel pour mener les bons combats et veiller aux meilleures décisions.

Pressé par la tension de la situation, notamment liée au règlement de compte inévitable auprès de Misha, le gardien du flux accepta en vitesse la proposition du dyarque déchu. Il fallait dire qu’il eut bien raison dans sa prestesse : La sorcière responsable de cette terrible guerre se trouvait sous leurs yeux depuis le départ. Maquillée en ange enthousiaste, la véritable antagoniste n’était qu’une manipulatrice dont l’égoïsme n’avait d’égal que la puissance.

Elle applaudissait, saluant avec cynisme les performances du groupe des défenseurs d’un ton qu’on ne lui aurait jamais deviné auparavant. Elle était hautaine, mauvaise, perverse, la pire des démones dans le corps du meilleur des séraphins. Cette révélation ne manquait pas d’accentuer l’aigreur du père d’Akari et Darius ; une nouvelle bataille s’annonçait, plus difficile que jamais. C’est ici que les limites de volonté de chacun des guerriers allait être piquée à vif.

Mais un événement inespéré eut lieu : tiré de son évidente torpeur, l’empereur Elyséen rassembla le peu de force qui lui resta pour matérialiser une grande sphère de destruction. Cet ultime effort concentra une fantastique quantité de Ki, suffisamment pour anéantir plusieurs planètes dans son sillage. Il était difficile d’imaginer Auros capable d’une t’elle prouesse après tout ce qu’il avait subi. Pourtant, le maître de Kintatsu forçait l’admiration en puisant des forces au seins de réserves insoupçonnés. Malheureusement, le projectile maudit fut presque immédiatement dissipé par la magicienne maléfique. Pythar en fut abasourdi, jamais il n’aurait pensé possible de faire disparaitre un Hakai gigantesque à distance ! Le groupuscule était dans de beaux draps, fatigués, moins nombreux et face à un adversaire doté d’un pouvoir infini. Shin et Kibito, malgré eux observateurs du conflit, prirent la parole afin de comprendre les motivations de cette ange déchue. Elles étaient simples : Elle disposait d’un passif l’opposant naturellement à Kaito sur une affaire qui semblait remonter aux origines de toute chose. Le veuf était perdu, comment un mortel pouvait saisir de telles informations, que c’était-il passé au cours de cette antique combat ?

Les informations venaient au compte-goutte en fonction des questions et réponses des différents protagonistes. Le protecteur galactique appris ainsi que cette femme fut une alliée du défunt Demigra, un démon aux pouvoirs occultes que Pythar avait déjà rencontré ! Lors de son combat contre Freezer, le fils de Thalès avait remarqué le soutien substantiel d’un être à la chevelure de feu et au teint sombre répondant à ce nom. Ce monstre avait donc été défait et cette agente du chaos désirait ardemment son retour. L’affaire devenait d’avantage personnelle : Un lien indirect se formait entre Freezer et Misha.

Pour parfaire son méfait, la sorcière invoqua plusieurs pierres enveloppées d’une aura d’un mal pur, total. Cette répugnante manifestation fut concentrée pour provoquer la fusion des artefacts en une relique d’un tourment sans commune mesure. Comme ses camarades, Pythar ploya un genou, forcé malgré tout le potentiel de son super saiyan divin à l’inaction la plus ferme. Cette roche disparue aussi rapidement qu’elle fut assemblée, relâchant la pression relative à sa diabolique émanation. Se redressant immédiatement, la hargne combattive de l’ami de Vegeta fut pleinement regénérée.

L’identité de cette Circé des cieux fut alors révélée : Il s’agissait en fait d’une démone du nom de Towa ayant, d’une manière ou d’une autre, usurpé le statut d’un ange. Cette dernière ne manquait pas de souhaiter la mort de son frère Dabra pour avoir rapporté cette information, appuyant sa cruauté sans borne.

« Quel monstre ! Elle nous a mené en bateau depuis le début ! »

S’indigna l’homme barbu en levant ses poings, paré à la plus déraisonnable des batailles.
Il fut servi : La déesse démoniaque libéra un pouvoir fou, inquantifiable, illimité. Une aura pure berça la région entière tant elle fut vaste, inondant chaque des lutteurs dans un voile de lumière. L’aura du monarque sortant fut totalement balayée, écrasée par la sainte énergie de sa rivale.

« Elle attaque ! »

Prévint inutilement Pythar en remarquant l’apparition d’un mur lames, sortilège puissant provoquant une pluie de feu divin. Face à l’imminence d’un pareil contact, le super saiyan prit la voie des airs, jugeant plus opportun de danser contre ces épées assassines que de s’en protéger. La défense érigée par Kaito ne fut d’un petit temps mort permettant au lutteur barbu de s’envoler. Une fois au cœur des nuages, le défenseur fut contraint aux plus dangereuses manœuvres pour s’évader : loopings, esquives latérales, bonds et autres cabrioles pour parvenir à l’exploit survivaliste qu’imposait Towa. Malheureusement, multiplier les miracles demande une chance que Pythar n’eut pas : Un projectile érafla son bras gauche pendant qu’un second fit de même en balafrant le flanc de sa jambe droite. Un râle de souffrance s’en suivit, difficilement contenu par la tension ambiante interdisant les lamentations. Lorsque le déluge prit fin, le fils de Thalès se rua vers Misha, elle qui maltraitait son ami Vegeto sans la moindre considération morale. Son caractère alerte était totalement justifié, il avait consommé un senzu à peine trois minutes auparavant, regénérant son endurance et ses réserves de Ki. Cette rallonge offrait au père d’Akari une meilleure marge de manœuvre, d’autant qu’il disposait d’encore plusieurs haricots magiques. Bien évidemment, l’idée d’aller soigner Tentra fut la première qui traversa l’esprit du dyarque déchu, cependant, la perte de potentiel engendré par l’ultime technique du serein faisait de lui une cible facile. Il était inutile de restaurer le saiyan à la longue chevelure qui, même vidé de toute puissance, sacrifierait presque immanquablement pour ne rien changer.

S’approchant de la démone, Pythar eut néanmoins la mauvaise surprise de se voir trop lent pour agir. Même en volant à pleine vitesse, il n’arriva que trop tard, constatant le triste état dans lequel se trouvait son camarade. La plus redoutable des fusions avait été mise dans un sale état, désormais enveloppé d’un voile sanguin inquiétant qui semblait retirer progressivement ses forces.

« Vegeto ! »


S’exclama-t-il en tentant de saisir les épaules de son ami, chose bien futile. En effet, une fulguration noirâtre percuta l’ancien Roi dès qu’il abordait un contact. Cet éclair maléfique, douloureuse punition en réponse son audace, ne manqua pas de le faire gémir de douleur. Cette barrière sombre qui s’opposait à tout sauvetage semblait indestructible. Comment parvenir à libérer l’homme plus fort que Gogeta ? Peut être que le fusionné et lui seul pouvait se délivrait de la malédiction. Nul doute que la détermination demandée par un sort si puissant devait être dantesque, s’en décharger n’était pas une mince affaire. Que pouvait-faire Pythar dans une pareille situation ? Il devait participer à la motivation du martialiste aux boucles. Il ne partait pas sans un avantage : Il connaissait bien Son Goku et Vegeta et savait qu’elle approche adopter.

« Vegeto, si tu ne te libères pas, que tu ne te bats pas, tout le monde va mourir. Tous les terriens seront exterminés, nous perdront tous tout pour que cette garce soit contente ! »

Bien que cela sembla inutile, le veuf multiplia les frappes contre manteau démoniaque, ne manquant pas d’en souffrir à diverses reprises. Uniquement dialoguer ne suffisait pas, il devait lui aussi faire écho de sa volonté.  
« Ça comprend aussi Gohan, Goten, Chichi, Trunks et Bulma ! Si tu ne bouges pas ; ils vont tous disparaitre ! »


D’expérience, l’ami de Charlo avait conscience que le plus puissant moteur de Vegeta était, avec le temps, devenu sa famille. Il était fort probable que ce trait de caractère primordiale soit tout autant exacerbé chez Vegeto. Tendant son bras droit vers son associé et ce aux limites de la barrière, Pythar désirait tenter le tout pour le tout en l’aidant à se hisser hors de ce voile maudit.

« Bouges-toi ! »


Hurla le saiyan en tentant d’extirper le lutteur aux cheveux enflammés, flammes qui eurent peut-être virées au bleu, ça aurait été mérité.

Le duo put alors comprendre que Towa avait été paralysée pendant quelques instants par Kaito, offrant le temps nécessaire à ce dernier pour soigner en partie Auros à l’aide d’un senzu. Fantastique ! A l’aide de ce médicament magique, le seigneur d’Elyséen était en mesure de retrouver ses forces et de rejoindre la bataille ! Il fallait juste prier pour que la sorcière ne reprenne pas le contrôle de son pantin.

Ce temps mort était prolifique : Pythar s’élança vers la démone, priant intérieurement pour que la providence lui offre l’occasion de frapper juste. Pendant sa charge, le Z-warrior illumina le ciel dans une pluie de kikoha. Ces attaques faibles avaient pour but de ralentir Towa dans un combat à retardement. Le fils de Thalès avait conscience de l’écart de titan qui le séparait de la mauvaise, son seul objectif était de gagner du temps pour ses alliés.

Une fois au contact, il s’empressa d’atteindre le visage de cette femme fatale avec son lourd poing droit. Il accompagna son geste d’une pirouette en arrière, cabriole empruntée au style de Son Goku. Cette distance lui permit de canaliser un canon garrik qui fut immédiatement relâché vers l’incroyable adversaire.

[
Résumé des actions :
• Pythar s’envole à toute vitesse pour éviter les lames
• Il se prend une lame au bras gauche et une dans la jambe droite
• Il fonce vers Vegeto pour tenter de l’aider quand Misha attaque mais est trop lent
• Il motive Vegeto à rompre le mauvais sort
• Il s’élance vers Towa en la mitraillant de kikoha
• Une fois au contact, il met un crochet au visage, fait une cabriole en arrière et tire un super canon garrik x3
]
Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 216
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 2 ClockSam 12 Juin 2021 - 13:52
Le temps se disloquait, inévitable conséquence d’un déplacement entre le temps et les âges directement provoquée par la téléportation d’un être au-dessus de toute chose. Revenu de son long voyage, Zamasu avait expérimenté la douloureuse expérience de visiter le monde des démons, maison mère d’un ordre aussi ancien que maléfique. C’est là-bas qu’il avait découvert la prison dans laquelle était enfermée l’une des sombres occultes projets de Demigra. Il y avait également trouvé le premier point de passage de cette prétendue ange. Mais pourquoi diable aurait-il engagé une pareille aventure ? N’aurait-il pas jugé bon de rejoindre directement la bataille opposant les mondes libres au terrible Auros ? Certainement pas, le justicier séraphin avait médité son action en prenant le temps de tracer les sombres manigances de Towa. Lui qui avait deviné par sa propre enquête en quoi la magie envoutant l’empereur Elyséen était lié aux obscures capacités des time breaker. Et alors que Pythar mit fin à sa pitoyable tentative d’attaque, le divin entra en scène.  


Assuré de frapper juste, l’être céleste se matérialisa dans une fulgurante explosion d’énergie naissant au sein des cieux du Kaioshinkai. Cette détonation de lumière immaculée provoqua l’ouverture d’un portail duquel il entra en scène. Imbu de lui-même, l’invincible fusion toisa du regard cette folle de Misha, ignorant totalement la présence de ce qui semblait être ses alliés. Comme à son habitude, le shinjin s’affichait comme un individu à part, totalement certain de sa fantasque victoire.

« Nous nous retrouvons, Towa… »

Déclarait l’être de lumière alors que sa porte illuminée se refermait derrière lui.

« Tu ne peux pas échapper à ton destin, je vais mettre fin à ta misérable existence, ici et maintenant. »

Ajouta-t-il, plissant son visage dans un sourire mêlant sadisme et confiance.

Les paroles durent accompagnées d’actes, il exposa aussitôt sa colossale puissance, affichant une immense aura. La force de Zamasu restait inférieure à celle de Towa, malgré tout, il entretenait à lui seul l’espoir de vaincre cette fausse ange. En plus de cette émanation s’affichèrent dans son dos plusieurs arcs de lumière, énième démonstration de son potentiel dément. Après quelques instants, des éclairs jaillirent de cet ensemble de cerceaux divins, ces derniers étaient tous d’une grande puissance et traquaient la dame des ombres sans répit. S’alliait à cela une charge sabre clair. Le Kaioshin avait dégainé une lame de Ki dans le prolongement de sa main droite, laquelle devint une épée d’un mètre de long.

« Hahaha… HAHAHAHA ! »

Il éclata de rire quand il entra au contact, un braillement fou qui accompagnait d’innombrables estocs, coupes et tranches destinées à réduire en poussière l’impertinente sœur de Dabra. La vitesse des coups était prodigieuse, mais est-ce que Zamasu disposait d’une réelle chance de terrasser un tel adversaire ? Lui-même ne le savait pas, il était trop aveuglé par la qualité de ses propres performances, convaincu qu’elles étaient fatalement les meilleures. Après des centaines d’échanges supersoniques, il fit disparaitre sa lame, abattant un coup de pied ravageur contre la mâchoire de la démone. Cette dernière fut alors projetée dans les airs à toute allure, atteignant les nuages dans l’instant.

« Ce n’est pas terminé ! »

Hurlât-il, plaçant son majeur et son index contre son front afin de se téléporter dans le dos de Misha, sur la trajectoire d’inertie de cette dernière. Les mains jointes, il abattit son courroux dans une frappe marteau, forçant la malheureuse à rejoindre le sol dans une nouvelle détonation. Pour terminer en beauté la première phase de son assaut, il concentra dans le creux de sa main droite une fantastique quantité d’énergie, un ki formidable qui forma une immense sphère solaire. Bien vite, même les plus confus parvinrent à reconnaître une supernova ; l’astre fut lancé vers la magicienne dans un dédale d’éclats rocheux. Le chaos fut total et le Kaioshinkai fut une fois de plus marqué par la violence des affrontements. La moitié de la planète était déjà ravagée par des luttes ayant débutées il y a à peine trente minutes. Après l’explosion, un vaste champignon atomique diminuait la vision des protagonistes. Vainqueur, l’être né de la fusion se posa au sol, prêtant enfin attention à Kaito et son groupe. Evidement, le renégat ne manqua pas une occasion de dévisager son collègue.

« Tu peux te retirer, Kaito. Un véritable Dieu aux pouvoirs illimités prend ta relève. »


Déclara-t-il d’une suffisance accablante, réorientant son attention vers Auros partiellement soigné.

« Ne me dis pas que tu as choisi de venir en aide à ce scélérat ! »

S’indigna-t-il avec un certain dégoût. Pour Zamasu, le conquérant de l’univers treize ne fut qu’un jouet à la volonté nulle ; une menace en puissance car trop faible pour manier lui-même son pouvoir. Bien que n’ayant jamais rencontré Jarvis, l’immortel eut vent par des ragots passés de sa grande détermination, de son implication et de sa puissance. Visiblement, il n’avait légué qu’une seule de ses qualités à son fils : un pouvoir déraisonnable. Un être aussi imparfait ne méritait ni pardon, ni fonction.

« Nous discuteront de ça quand j’aurais achevé l’ange. »

Son regard se plongea quelques instants contre celui de Pythar. Que dire ? Ce guerrier représentait bien ce que Kaito désire plus que tout, une armée de pions stupides qui ne peuvent rien faire eux-mêmes. Cette relique de la Z-Team fut si inintéressante que le dieu suprême du se retenir de bailler.

Zamasu observa un instant ensuite Vegeto et Tentra. Ces guerriers partageaient un passé mêlant des massacres et divers crimes impardonnables que seuls des cœurs maléfiques peuvent perpétuer. Jamais ils ne recevront le pardon ; malgré tout, leurs efforts restaient bénéfiques à la cause du Shinjin qui n’avait pas encore de raison de les éliminer. Il ignora donc ce groupe d’incapables pour fouler le sol, traversant le vaste nuage de poussière pour atteindre le corps certainement calciné et mourant de la sorcière.

Dégainant une nouvelle lame de Ki dans le prolongement de son bras droit, il s’approchait tout en invectivant cette rivale au titre d’ultime régisseur.

« Quelle pitoyable gamine. Tu n’es pas une ange, tu n’es qu’une succube, une garce qui se vend au premier venu. Quelle espèce pitoyable. »

Le manteau opaque de débris disparu alors, affichant effectivement Towa au sol. C’était évident, elle n’avait pas une chance contre le Kaioshin né des boucles.

« Je vais mettre fin à tes jours, puis j’exterminerais toute ton espèce. »

Il provoquait sans crainte de représailles, levant sa lame, paré à l’exécution de cette diablesse.

[Résumé des actions
• Zamasu arrive après que Pythar ait attaqué et qu’Auros soit soigné
• Il tire plusieurs éclairs à tête chercheuse vers Towa (x3)
• Il fonce vers Towa avec sa lame de Ki et l’enchaine longuement
• Il inflige un coup de pied contre la mâchoire de Towa pour la projeter
• Il se téléporte derrière elle et lui met un coup marteau pour l’enfoncer au sol
• Il lance une supernova sur Towa
• Il se pose et s’apprête à l’achever
• Il traite Towa de pute
]
Misha
Misha
Féminin Age : 241
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 129
Bon ou mauvais ? : Bon

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 2 ClockDim 13 Juin 2021 - 10:50


Après avoir lutter corps et âmes, les défenseurs de l’univers sept n’eurent aucune récompense, aucun salut. Bien au contraire, ils étaient maintenant opposés au plus puissant des adversaires imaginables. D’une manière ou d’une autre, Towa était devenue une ange, lui octroyant des facultés dépassant l’imagination. Cet écart immense entre le monde des plus hauts séraphins et celui des Hommes si fit intensément ressentir : Vegeto avait été corrigé sous le regard impuissant de ses associés en quelques secondes seulement. Mais le sort de la fusion des boucles importait peu à la déesse du mal ; son objectif restait la prise de contrôle du flux temporel, dernière magie échappant à son contrôle total.

C’est pour cela que le KaioshinKai fut figé, ne laissant qu’elle et Kaito en capacité d’agir. Privé de ses alliés, seul contre un être qui le dépassait en tous points, le malheureux n’avait pas une chance de l’emporter. L’ange imposa son ultimatum : Le dieu du temps était sommé de rendre son titre, s’il refusait, Towa détruirait l’univers entier. Une manière de mettre à l’épreuve l’égoïsme du maître de Coton City. Jusqu’où irait-il pour conserver son précieux grade ? La magicienne ne pouvait dissimuler son amusement, bien heureuse de pouvoir enfin mater de haut cet impétueux gamin. Le père de Renko avait contrecarré la totalité des plans des time breaker, le voir sans issu était l’aboutissement du plus grand projet de Towa. Lentement, Misha senti le désespoir l’envahir, le champion du flux doutait de la justesse de son combat. Il pouvait être remis en question, cela signifiait qu’il était possible de le faire changer de camp comme tant de ses versions alternatives.

Soudainement, un sursaut dans l’âme du Kaioshin vint surprendre la succube. Le cœur de Kaito s’enflammait sans raison apparente, donnant lieu à un élan de détermination aussi brusque que délétère. Ce flambeau retrouvé le galvanisa suffisamment pour prendre le risque de combattre, sommant son disciple Poiko de mettre en sécurité Tentra. Cette discussion avait lieu dans les pensées des dieux du temps, espace privé impalpable pour quiconque d’autre. Dans une belle synchronisation, les créateurs firent usage de leurs sorts pour figer la sorcière tout en téléportant le disciple du serein. Un acte charitable et bien organisé qui méritait un déroulement complication ; malheureusement, leur adversaire est si incroyable que même ce plan idéalement ficelé n’était pas à la hauteur.

Misha fut immédiatement entravé par la magie temporelle, cependant la paralysie complète ne fut effectivement qu’après une longue seconde. Quest-ce que cela signifiait ? Que Towa ralentissait progressivement, lui laissant le temps d’effectuer au moins une action. Ce miracle n’était possible que par la sainte puissance de cette dernière, mais aussi de son anticipation. La divine pouvait lire dans les pensées, captant sans mal le court échange entre les deux entités. Elle se doutait que l’insubordination de Kaito le forcerait à puiser dans ses innombrables alliés.


« Imbécile, tu… n…e… »



S’exclama-t-elle avant d’être parfaitement immobilisée. Avec ce faible laps de temps, elle était parvenue à lever le bras droit vers le corps de Tentra, effort couplé à la matérialisation d’une bulle autour de ce dernier. Ce champ de force n’était pas anodin, il isolait l’ami de Pythar de toute manipulation extérieure, rendant le sauvetage de Poiko impossible. La seule chose que pu faire ce dernier fut de soulever le sol rocheux sur lequel reposait le guerrier émérite. Manipulant cet ensemble comme une plateforme qu’il déposa hors du champ d’action de la sphère de destruction. Si le rival de Charlo venait d’être sauvé de la supernova mauve sombre, il restait une cible vulnérable à n’importe quel assaut. Le jeune Shinjin fut contraint de faire état de la réussite en demi-teinte du projet de son maître.


« Pardonne-moi Kaito, je ne suis pas parvenu à le transposer à la cité du temps. Au moins, je l’ai mis à l’abri du hakai ! »


Le temps reprenait son cours, chose dont ne fut que témoin la sœur de Dabra. Paralysée, elle ressentait toujours le monde autour d’elle, comprenant que Pythar, ce figurant sans intérêt, c’était élancé au secours de Vegeto. Une futile intervention, l’union de Son Goku et Vegeta était la seule capable de se libérer de ce sortilège. Seul ses efforts personnels et l’intensité de sa volonté étaient en mesure de briser la malédiction. En parallèle, le fils de Lyla se rendit auprès de la carcasse d’Auros, profitant certainement de la léthargie de Towa pour soigner l’empereur. Ce n’était pas un mauvais plan, d’autant plus que cette fois-ci, elle ne put rien faire pour l’en empêcher. Qu’importe : Le dieu de la destruction de l’univers treize n’avait pas la moindre chance lui non plus.


Finalement, l’entrave disparaissait, laissant la magicienne reprendre le contrôle de son corps. Aussitôt, elle remarqua la charge désespérée du précédent Roi des saiyans vers sa position ; quel imbécile ! Il accompagnait sa stupide approche d’une myriade de projectiles inutiles qui n’entravèrent en rien les moyens de Misha.

« C’est ça ! Approche-donc ! »

Somma la déesse maléfique sans prendre la peine de se mettre en posture de garde.

Une fois au contact, le super guerrier de l’espace tenta un crochet qui fut esquivé par une simple rotation pivot. Prenant ses distances, le misérable canalisa un rayon d’énergie violacée. Cette puissante déferlante n’était rien, elle fut déviée d’un simple revers de la main droite sans causer le moindre dommage à l’alliée de Démigra. Comment ce saiyan pouvait penser avoir la moindre chance de la retenir ? Tendant son bras droit vers ce dernier, elle provoqua une violente onde de choc qui lui imposa le contact au sol. L’impact fut brutal, imposant une force G proche de celle provoquée par une étoile naine. C’était l’occasion parfaite pour l’achever et faire disparaitre tout espoir au sein de l’univers sept.  

Cependant, au même moment une déflagration perturba l’ange. Un être sorti d’un portail de magie pure, ce dernier affichait un colossal pouvoir et n’était pas inconnu aux yeux de la déesse.

« Zamasu… »


Le Kaioshin à la chevelure d’ivoire ne targuait d’avoir rattrapé la prétendue fuite de Towa, annonçant sa fin prochaine. Quelle ridicule déclaration, ce Shinjin avait perdu le sens des réalités depuis longtemps, trop imbu de lui-même pour imaginer la défaite. Cela constituait en partie son incroyable détermination, cette force insoupçonnée dont il usa pour vaincre Démigra aux côtés de Kaito. Qui aurait cru que l’obstination bête de ce renégat le rendrait aussi redoutable ? Fort heureusement, les notions de puissances ne comptaient plus pour la magicienne, elle était infiniment supérieure à tout, quoi qu’il arrive, n’importe quand.

Ce baroudeur malpoli ne lui faisait pas peur, son immortalité ne le sauverait pas du sort de destruction.

« Je ne te pensais pas assez idiot pour t’opposer à moi. Je suis constamment déçue. »

S’exclama-t-elle en matérialisant sa propre lame d’énergie, cette dernière en tout point similaire à celle de son adversaire.

« Voyons ce que tu sais faire… »


Ajouta-t-elle une fois qu’ils furent au contact, brandissant son épée dans une mêlée dragonballesque à l’arme blanche. Aucune attaque de Zamasu ne touchait au but, il ne semblait y avoir aucune faille dans la défense de la manipulatrice du temps. Pourtant, les plus avisés purent remarquer que la championne universelle ne faisait que se protéger, elle ne tentait aucune contre-offensive. Comment expliquer ce manque de moyen ? Bien Towa n’est pas une combattante, c’est une magicienne qui n’a aucune expérience en combat, que ce soit au sabre ou aux poings. Par conséquent, ce cruel manque de technique se faisait ressentir et permit à l’immortel de ne pas simplement se faire humilier. Il ne fallait pas se méprendre pour autant : Elle conservait un total avantage qui ne faisait du Shinjin qu’une entrave à ses plans.

Lorsque ce dernier eut fini ses gesticulations, il arma un coup de pied ravageur destiné à projeter Misha dans le décor. Cette attaque frivole s’heurta à une barrière enveloppant la belle. Elle fut donc envoyée vers le ciel, mais sans subir le moindre dommage.

« J’ai cru comprendre que tu disposais d’un corps indestructible et d’une quantité de Ki illimité, non ? »


Remarquât-elle alors qu’elle prenait de l’altitude pour être finalement renvoyée au sol, toujours sans rien vraiment subir. Quand le choc de la supernova eut lieu, la protection érigée par la magicienne tint bon et fut encore active après l’explosion. Elle dissipa cet artifice, se redressa dans un tumulte de poussière. Elle était bien dérangée par ce nouvel arrivant : Bien qu’elle ne subisse aucun dégât, elle était contrainte de répliquer contre cet ennemi imbattable conventionnellement. Il était nécessaire de changer de stratégie. Quand le justicier frénétique fit de nouveau son apparition, il n’hésita pas une seconde à considérer la victoire sienne, insultant honteusement Misha au passage.

Ses paroles furent bien inutiles, la sœur de Dabra assumait parfaitement ses actes, qui elle était et ce qu’elle était prête à faire pour réussir. Quant au sort de ses comparses, elle s’en fichait éperdument. Pour user de si basses provocations Zamasu devait être un individu bien susceptible. Ennuyée par ce gêneur, elle prit donc la décision de le faire disparaitre.

« La différence entre toi et moi, c’est que je suis parfaitement consciente de ce que je fais. »

Déclara-elle pendant que son adversaire s’approchait.

« Tu n’es qu’un aliéné, tu me fais pitié. Dégage ! »


Elle tendit le bras, canalisant en un instant un sortilège plus puissant que les précédents. Zamasu disparu alors, sans effet impressionnant, sans aura et sans détonation. Il venait d’être transposé ailleurs, difficile de dire s’il venait d’être détruit définitivement, s’il avait été défusionné ou s’il était encore au cœur du monde des dieux. En tout cas il était maintenant absent, son Ki avait disparu et il était désormais impossible de le détecter ou que ce soit.

La déesse abaissa son bras, visiblement étonnée par ce qu’elle venait de faire. Elle ne semblait pas maîtriser les pouvoirs d’un ange, produisant des sorts dont elle ignorait les effets. Confuse, elle se maintint stoïque quelques instants avant d’hausser les épaules, d’avantage confiante.

« Bon, c’est très bien aussi. »


Elle n’avait aucune idée de l'effet du sort qu'elle avait utilisé, réorientant son attention vers Kaito.

« On dirait que tu as fait ton choix, quel dommage. »



Déclara-elle avant de prendre la voie des airs, se ruant vers le maître du temps pour lui infliger un coup de coude détonnant. Cette entrée en mêlée fut enchainée par un coup de pied fauchant les jambes du Kaioshin. Ces frappes anodines disposaient toutes d’une brutalité sans nom, chaque coup se comparait à une déferlante survolté. Brandissant ses bras, elle fit usage de la télékinésie afin d’enfoncer le fils de Lyla dans le sol, le bas du corps prisonnier de la roche. Elle concentra ensuite son attention vers Auros, ce dernier était peut-être en état de combattre, si c’était le cas, il fut paralysé par un champ d’énergie similaire à celui ayant entravé Vegeto.

La divine prit alors ses distances, bien décidée à massacrer Tentra, de loin le combat s’étant montré le plus dangereux. Towa ne respectait pas l’œuvre posthume du serein, préparant une nouvelle technique pour mettre fin à ses jours. La sorcière canalisa dans le creux de sa main droite une grande quantité de Ki au sein d’une modeste boule rougeâtre. Personne n’en avait conscience, mais il s’agissait d’un bouclier à taille variable. L’objectif de ce projectile était d’enfermer l’ange et le saiyan blessé dans un espace privé de toute aide extérieure. Une fois isolé, le corps de héros ne pourra plus être sauvé in-extremis.

Ce n’était pas tout, une menace d’avantage probante se matérialisa. La time breaker désigna de de son index gauche une lune similaire à celle sur Terre, cette dernière était l’une des nombreuses gravitant autour du monde des dieux. Animé par la volonté maléfique Misha, le satellite naguère immobile débuta une inexorable chute vers le champ de bataille. Cette planète naine constituée de Katchin ne pouvait pas être démolie par un simple kikoha comme l’aurait fait Piccolo, il était nécessaire de la repousser, d’une manière ou d’une autre. Car au moindre contact avec le Kaioshinkai, l’impact massif provoquerait la destruction de l’astre divin tout entier, tuant certainement Tentra, Auros et n’importe quel combattant en mauvaise condition physique. Sans parler des autres batailles dans lesquelles de nombreux martialistes aux puissances modestes n’auraient pas une chance face à une telle détonation. Cette dernière attaque était certainement la plus dangereuse, capable à elle seule de mettre en péril les efforts du groupe entier. Encore une fois, des efforts colossaux allaient être nécessaires pour assurer la sauvegarde du septième univers.

[Résumé des actions
• Towa parvient, avant d’être freeze, à empêcher la téléportation de tentra via un champ de force (qui se dissipe quand le temps reprend pour elle)
• Poiko arrive quand même à déplacer Tentra hors de portée du hakai
• Towa évite facilement les attaques de Pythar
• Elle balance Pythar contre le sol en appliquant une pression folle (au moins les dégâts d’une x3)
• Zamasu arrive
• Towa et Zamasu font des échanges à la lame de Ki équilibrés (du au fait que Towa ne sache pas se battre)
• Towa forme une bulle qui la protège du coup de pied, du coup marteau et de la supernova
• Elle répond à Zamasu et le fait disparaitre (?!)
• Elle s’attaque à Kaito, elle lui met un coup de coude contre l’abdomen puis un coup de pied faucheur
• Elle enfonce Kaito dans le sol avec une brutale télékinésie, il sera très difficile de s’en échapper
• Elle paralyse totalement Auros pour le tour à l’aide d’un sort d’entrave similaire à celui utilisé contre Vegeto
• Elle lance un projectile vers le corps de Tentra afin de l’isoler du reste du groupe
• Elle manipule une planète gravitant autour du KaioshinKai pour la faire s’écraser et tuer tout le monde
]


Auros
Auros
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 05/01/2020
Nombre de messages : 139

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 2 ClockDim 13 Juin 2021 - 22:41
A la frontière séparant les morts des vivants gisait le corps sanglant d'un conquérant. Après tous ses efforts, Auros se trouvait là, inconscient, tandis que l'espoir de ses adversaires furent réduit à néant. Comment aurait-on pu penser que la situation pouvait encore empirer ? Cette guerre, n'était-elle rien d'autre qu'une distraction finalement ? C'était difficile à croire et pourtant la vérité n'a jamais semblé aussi évidente que maintenant. Chaque état, chaque groupuscule, chaque individu avait eut un rôle à jouer dans tout ça. Ce n'était pas certes celui qu'il espérait mais il était celui qui leur avait été attribué au détriment de leur propre volonté. Tous les pions ont été avancés dans ce jeu de conspiration et le camp en faveur de la liberté était sur le point d'être renversé... mais en dépit de tout cela, un rugissement résonnait dans le néant. C'était comme une lueur d'espoir au beau milieu des ténèbres, un cri pour guider ceux qui se sont perdus entre ciel et terre. Lui qui pensait être laissé pour mort, jamais l'empereur élyséen n'aurait cru entendre ses adversaire lui venir en aide... et encore moins lui appeler à l'aide.

*Je veux juste dormir un peu...*

Le repos, voilait ce qui manquait à cet inconscient qui n'a cessé de se malmener depuis son arrivé en territoire étranger... mais en de telles circonstances, se laisser tomber dans les bras de Morphée le conduirait tout droit vers une mort inéluctable. Voyez ce misérable maintenant, abandonné par sa servante et par son propre paternel, voilà que l'humiliation de sa défaite avait un goût plus amer qu'il n'aurait pu l'imaginer. Malgré cela, ce surhomme n'allait pas s'abandonner à son sort. Depuis le début, c'était sa colère, sa frustration et sa rancune qui l'ont conduit à ce triste sort. Ironiquement, ce sont ses éléments néfastes qui animaient encore sa volonté... à une seule différence.

*... mais je suis libre, à présent.*

La liberté, oui. Une fois redevenu le maître de ses décisions, le meneur élyséen s'était accablé d'un sentiment de honte. Comment avait-il pu se laisser manipuler aussi longtemps ? Tout restait encore flou dans son esprit alors qu'il 'était qu'à peine conscient et pourtant il lui revenait quelques images de ses actions qui n'étaient pas réellement les siennes. Avait-il vraiment été manipulé depuis le début ? Et si oui, alors à quel point ? Malheureusement, toutes ses questions devaient rester en suspend. Parmi les vivants, des gens se battaient contre l'immensité du désespoir qu'il avait lui même engendré. Il avait beau être un vil dictateur, lui aussi savait reconnaître ses erreurs.

*Si j'avais été plus fort, rien de tout cela ne serait arrivé...*

Oui, la faiblesse d'Auros était à blâmer mais il n'était clairement pas le plus fautif de cette histoire. Ceux qui devaient payer le prix du sang qui a été versé, c'était sans aucun doute la vile instigatrice de cette guerre extra-universelle. Towa ne savait que trop bien se jouer des hommes et de leurs esprits si faibles mais jamais personne n'aurait un jour pu imaginer qu'elle aurait pu avoir un dieu de la destruction à sa botte... mais les masques sont tombés. Désormais, il était temps pour Auros de se faire justice, ne serait-ce que pour trouver un soupçon de rédemption. Ayant avalé difficilement le senzu qui lui fut donné, le balafré parvint à se relever mais il était encore blessé. Visiblement, l'effet d'un seul haricot magique était encore trop léger pour soigner totalement un guerrier de cet acabit. Ses forces se sont drastiquement réduites et pourtant, il s’apprêtait à faire face à l'impossible.

« Ce n'est pas terminé ! »

Il avait beau dire mais mais ça semblait être tout le contraire. A peine eut-il le temps de se remettre sur pied que le guerroyeur enragé s'est retrouvé paralysé. Quelque soit cette magie, elle n'avait rien à voir avec les chaînes de lumières que Kaito Shan a utilisé pour le bloquer dans ses mouvements. Non, c'était d'un tout autre niveau. La puissance de cette magie était si effroyable que n'importe-qui n'aurait pu s'empêcher d'y succomber. Une fois de plus, le cyborg n'était rien de plus qu'un simple spectateur de ce combat dont il état à l'origine. Pestant intérieurement, il ne pouvait rien faire d'autre que de regarder Zamasu lutter pour s'accaparer une victoire qui semblait tout bonnement inaccessible. C'en était si frustrant... comment cet ange factice pouvait bloquer ces attaques avant tant de facilité ? Ceci étant dit, quelque chose ne semblait pas se passer correctement de son coté à elle non-plus. Pourquoi ne répliquait-elle pas ? De nombreuses occasions se sont offertes à elle et pourtant elle les avait bêtement laissées passées, tel un chat qui jouait avec ses proies.

*Elle est incroyablement puissante mais ses mouvements... non, elle ne peut quand même pas être...*

« … une débutante ? »

Le fils de Jarvis n'était pas encore certains de ce qu'il avait remarqué mais il avait comme l'intuition que cette soit-disant ange gardienne n'était réellement le cauchemar qu'elle prétendait être. Évidemment, rien n'était encore sûr et vérifier cette supposition relevait d'avantage de la folie que du courage mais dans une situation aussi critique, personne ici ne pouvait être plus en péril que maintenant. Malheureusement, il n'avait ni les moyens d'effectuer une quelconque vérification, ni de s'occuper de ça maintenant. Zamasu a été envoyé vers une destination inconnue et le pire était encore à prévoir. Tentra et Kaito se retrouvaient déjà en très mauvaise posture face à cette magicienne aux idées folles. Dans un râle de douleur et de rage, le guerrier élyséen rassembla ses forces pour se libérer de ce mauvais sort mais son calvaire était loin d'être terminé. Tout ce qu'il voulait à ce moment, c'était se faire justice. Bien entendu, ça semblait impossible dit comme ça mais ce conquérant préférait trouver la mort au cours de la bataille plutôt que de périr en lâche. Ceci dit, il fallait encore gagner du temps pour trouver une solution viable.

« Misha ! Attends ! »

Interpellant la belle par son faux nom, il espérait un tant soit peu captiver son attention.

« Arrête cette folie ! Tu ignores tout de ce que tu fais ! »

Évidemment, une aussi piètre argumentation n'allait clairement pas inciter la démone à la chevelure immaculée à changer d'avis. Ceci dit, ce n'est pas réellement ce que cherchais Auros dans cette histoire. Levant les bras en les mettant ses mains en évidence vers le ciel, il semblait capituler. Un numéro fort peu convainquant pour celle qui l'avait accompagné mais ses paroles avaient tout de même de quoi poser le doute.

« Tu ignores tout des limites de ton pouvoir ! Plus tu en feras usage et plus tu deviendras dangereuse pour nous comme pour toi même ! Si... si tu continues, tu vas t’autodétruire et tous nous emporter dans ta chute ! »

Mais qu'est-ce que c'était que cette blague encore ? Un ange, pouvait-il seulement s'autodétruire ? Cela dit, Towa avait-elle fait l'effort de regarder dans le passé des Anges pour vérifier les informations qu'il donnait ? A l'entendre, comme ça, on pourrait penser que non mais son visage ne mentait pas : il était couvert de sueurs froides et ses yeux tremblaient légèrement. Si la démone était assez perspicace pour s'en rendre compte alors peut-être qu'elle devrait jeter un coup d’œil rapide sur ce qu'il s'est passé il y a bien longtemps ?

« Maintenant ! »


Quelque fut sa décision, tout ce charabia n'était qu'un mensonge évident. Ce que cherchait Auros à cet instant, c'était de gagner du temps. S'il levait les bras depuis le début, ce n'était pas pour capituler mais pour s'emparer de quelque chose, s'il transpirait de façon exagérée, ce n'était pas à cause de la peur mais à cause de la fatigue et si ses yeux tremblaient, ce n'était pas à cause de la terreur mais de la rage qu'il s'efforçait de contenir. Depuis le début de cette conversation futile, Auros levait les bras pour faire usage de son pouvoir télékinétique. Vous l'avez sans doute compris, il utilisait ce même pouvoir qu'il lui permettait d'arracher la terre pour l'envoyer vers le ciel afin de repousser lentement la menace qui planait au dessus des défenseurs du kaioshinkai. Cela dit, il fallait admettre que l'insolence avait ses limites : les capacités réduites de cet envahisseur ne lui permettaient pas vraiment de jouer son rôle avec efficacité. A lui seul, il était incapable de repousser cette planète et il le découvrait à ses dépens.

*Il m'en coûte de l'admettre mais on n'est plus à ça près...*

« Qu'est-ce que vous attendez ?! Venez m'aider ! »

Cet appel était destiné à tout ceux qui était encore en état de battre ou de se mouvoir. Constatant que la télékinésie n'était pas suffisamment efficace, le balafré jeta un regard impétueux à la perfide vipère qui s'est joué de son esprit puis effectua un bond de plusieurs centaines de mètres pour entrer au contact de cette sphère de Katchin. A cet instant, son objectif n'était pas simplement de dévier cet immense projectile de sa trajectoire mais aussi de le renvoyer à l’expéditeur, quitte à abîmer un peu plus le Kaioshinkai. Il y avait d'autres priorité à avoir de toute façon et ce prix était bien faible à payer en comparaison à ce qu'il resterait si Towa venait à remporter cette bataille, bien qu'elle semblait perdue d'avance.

*Crois moi, ça ne se terminera pas comme ça !*

Résumé des actions :

Auros se réveille grâce à Kaito Shan.
Il se libère de sa paralysie après la disparition de Zamasu.
Il essaie de capter l'attention de Misha en usant de la Télékinésie pour repousser la planète de Katchin.
Voyant que sa tentative en fonctionne pas directement, il entre au contact de la sphère gigantesque et demande de l'aide.
Contenu sponsorisé

Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Auros [EVENT AUROS]   Auros [EVENT AUROS] - Page 2 Clock
 
Auros [EVENT AUROS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Kaioshinkai-