Le deal à ne pas rater :
iPhone 13 Pro : où précommander le nouvel iPhone 13 d’Apple ?
Voir le deal

Partagez
 

 Freezer [EVENT AUROS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
En ligne
Yukko
Yukko
Demi-Sayen
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8670
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3910

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Freezer [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Freezer [EVENT AUROS]   Freezer [EVENT AUROS] - Page 3 ClockVen 9 Juil 2021 - 18:50


C’était terminé. L’univers venait d’être débarrassé de l’un de ses plus éminents malfaiteurs, réduit à l’état de poussière. La pléthore de vigilance dont s’était encombrée la pucelle n’avait plus lieu d’être, et cette dernière se jugeait enfin libre de détendre ses bras râblés, encore crispés par le vaste amas d’énergie qu’ils venaient de canaliser. Son buste désenfla au gré d’un caverneux soupir tandis qu’elle prenait conscience du dénouement salutaire de cette épreuve hors du commun. Une chute quelque peu maladroite la porta jusqu’au terroir autrefois resplendissant, ici souillé par la sueur et le sang des différents protagonistes, alors que Yukko accordait finalement à ses guiboles éclopées le repos qu’elles méritaient. Son attention vint à lambiner sur ses deux mains gantées, desquelles suintaient son précieux liquide plasmatique. Ces mains, qui venaient de causer l’extermination du plus vil despote des quatre galaxies, étaient les siennes. L’adolescente venait de réussir là où maintes braves personnes étaient tombées, un triomphe qu’elle pouvait se targuer de partager avec quelques rares champions, au grand soulagement des innombrables peuples du cosmos. Elle l’avait fait, elle s’était hissée au panthéon des héros et accompli le but de toute une vie, aussi courte eut-elle été, un accomplissement qui inspirait des réjouissances toutes indiquées.

Pourtant, point de joie ne pouvait être lu sur le visage de la gamine, inchangé depuis la conjuration de sa vague déferlante. Yukko se sentait vide de toute félicité, en dépit de son incontestable succès. Elle ne ressentait rien d’autre que l’intime frustration qu’elle avait cultivé tout au long d’un affrontement dont le dénouement s’était débondé de toute importance. Ce combat représentait pour elle bien plus qu’une simple occasion de débarrasser l’univers de la vermine gemmée, il devait s’agir de la consécration de son acharnement martial. Des circonstances jusqu’aux acteurs, tout s’était rassemblé par un heureux hasard afin de permettre à la fillette de s’illustrer comme maîtresse parmi les maîtres de l’art du combat. Une opportunité en or qui n’avait hélas que trop rapidement tourné au désastre. Enivrée par la promesse d’un apothéose glorieux à la hauteur de sa maîtrise du noble art, au cours duquel Freezer n’était qu’un pion parmi d’autres, Yukko espérait enfin pouvoir faire exhibition du talent dont elle se pensait douée. Et lorsque le démon du froid la bazarda avec presque autant de facilité que les autres combattants, qu’elle jugeait comparativement insignifiants, son déchantement n’en fut que plus écrasant.

À l’apogée de cette humiliation inopinée, l’intervention de cette prétendue envoyée des dieux, comme un couteau remué dans la plaie de celle qui avait fait l’erreur de se penser à la hauteur. L’ultime preuve de l’image dont se faisaient les résidents de l’au-delà de Yukko, d’une faiblesse que cette dernière refusait de s’imaginer, quand bien même on la lui mettait sous le nez. Freezer avait beau avoir été vaincu, pour elle, l’échec était total. Sa propre faiblesse lui avait dérobé le triomphe égoïste qu’elle chérissait. Elle n’aurait jamais gagné toute seule. Cette victoire n’était pas la sienne, mais bien celle de ses frères d’armes qui se sont battus jusqu’à l’évanouissement. Ironiquement, si les derniers mots du tyran ponctuaient parfaitement son existence égocentrique, ce même “je” ôtait toute satisfaction à la jouvencelle. Ainsi privée de son butin figuratif, la môme ne pouvait réprimer les quelques larmes qui finirent par perler au coin de ses yeux avant de se mêler à l’hémoglobine qui maquillait son minois. Même liquide carmin qui dégoulinait de ses poings serrés, lesquels exécraient le mécontentement infantile de la martialiste en s’abattant mollement contre le sol.

Elle tourna la tête afin de cacher le fatras rougeaud qui recouvrait ses pommettes aux yeux de Claire. Cette énième démonstration de faiblesse n’avait point besoin d’être partagée, et encore moins avec la femme qui s’était bien gardée de n’intervenir qu’à l’achèvement de cette lutte délétère. Yukko n’avait que peu d’estime pour le gâchis de puissance que représentait la claymore, et n’était guère d’humeur à penser du bien de qui que ce soit, à vrai dire.

Un vrombissement métallique vint alors soudainement tirer la jeune femme de sa torpeur, l’attention de laquelle s’en allait se poser sur l’amas de vérins résonnants. La vue de cet automate menaçant suffit à lui remballer le cœur, tandis qu’elle se hâtait à regagner pied. Elle titube une fois puis deux, lestée par la fatigue née de la précédente confrontation. Elle n’espérait pas devoir se battre à nouveau de sitôt, l’éventualité d’une nouvelle victoire, peut-être plus méritée cette fois-ci, ne l’enchantait même pas. La métisse restait sur ses gardes mais laissait la machine approcher, espérant éviter de futiles hostilités. L’être mécanique se mit alors à la congratuler vis à vis de l’élimination de Freezer, d’un ton d’abord flegmatique mais qui devint rapidement courroucé. D’aucuns comprendraient qu’il s’agissait d’un engin de l’empire Cold, compréhensiblement irrité par la défaite de son maître. Les affermissements de la création mécanique se heurtèrent contre la face sévère de la jouvencelle, qui ne trahissait aucunement l’allégresse qu’il s’imaginait rencontrer. Yukko était toute aussi agacée que le laquais de boulons de Freezer, mais pour des raisons très différentes, et ne pouvait éprouver la moindre sympathie pour quiconque venait à regretter le décès du démon du froid.

La contrariété de la fillette privait l’automate d’une réponse bariolée, celle-ci ne rétorquant que d’une unique et sèche sentence.

« Va te faire foutre. »

Tant pis pour l’amabilité, les étincelles furieuses qui exsudaient de la carcasse mécanique de son interlocuteur ne laissaient que peu de place à une éventuelle trêve. La bagarre lui paraissait inévitable et hélas, Yukko n’était pas au mieux de sa forme. Ses pas, boiteux mais pas moins vifs, ne lui permirent malheureusement d’échapper à l’agressivité de l’être cybernétique seulement l’espace d’un instant, avant que la lutteuse ne soit immanquablement happée par l’étrange serre survoltée. Un courant électrique d’une intensité hors normes parcouru alors le corps mortifié de Yukko, arrachant un effroyable beuglement de douleur à cette dernière. Sa défroque, broyée par cette poigne horrifiante, fut ensuite bazardée avec autant d’attention que ne le méritait une chaussette sale. Sa course prit fin auprès de l’un des nombreux remblais que la dernière bataille avait soulevé, laissant à une Yukko luttant contre son propre poids la chance de se relever.

Ralliant le peu de force qu’il lui restait, la Terrienne, qui se préparait tant bien que mal à cette nouvelle échauffourée, fut dès lors témoin d’un bien étrange, et cocasse spectacle. L’automate avait complètement perdu la tête, le juste sort que méritaient tous ceux qui osaient respecter un tel fils-de-pute que Freezer. Adoptant une posture de combat, Yukko s’apprêtait à cueillir cet adversaire comme il se devait juste avant que celui-ci n’engage quelques pourparlers avec Claire, jugeant l’adolescente indigne de son attention car douée d’un intellect limité, ce qui n’arrangeait en rien son humeur grincheuse. D’un ton incroyablement dédaigneux, le dénommé Rellum exposait son plan follement ambitieux visant à sacrifier une partie de la population Saiyan afin de concevoir un Genkidama. Le ridicule de ce stratagème fit rapidement tilter la gamine, qui savait les quelques maigres pourcents de guerriers de l’espace que le docteur se vantait d’avoir rassemblé incapable de représenter la moindre menace pour un Dieu de la Destruction. Mais là n’était pas même la question, comme le fit comprendre l’épéiste céleste en coupant court à ces piètres négociations avant de s'en aller.

« … Tu te ramènes avec un plan aussi foireux et c’est moi qui suis stupide dans l’histoire ? Si tu penses qu’on va perdre notre temps à discuter avec un chien de Freezer, tu te fous le doigt dans l'œil ! Jamais on fera confiance à quelqu’un qui tenait ce bâtard en estime. »

Il était inutile de rester ici plus longtemps, ce type se faisait des films et était tellement vaniteux qu’il en perdait ses boulons. Voilà qu’il proposait à Scalio de lui greffer le bras du défunt despote. N’importe quoi. Le fameux docteur génial qui ne voyait aucun problème à l’anaplastie du membre d’un démon du froid sur un Saiyan. Yukko ne portait pas attention à cette proposition ridicule, s'affairant à hisser le corps de Dabra par-dessus son épaule avant de saisir Jojiba par le poignet. Elle fit volte-face pour ensuite se rapprocher du gardien de la paix, traînant l’épaisse défroque de l’agriculteur avec autant de délicatesse que ne lui permettait son bras contus, avant d’inviter Scalio à lui prendre la main. La réponse de ce dernier à la proposition de l’être mécanique eût de quoi faire sauter un battement de cœur à la jouvencelle. Elle toisa le policier d’un air mêlant aigreur et incrédulité.

« T-t’es pas sérieux, là…? »

Yukko crut déceler une pointe de sarcasme dans la rétorque du guerrier de l’espace mais ne savait trop comment l'interpréter. Enfin de toute manière, elle était trop fatiguée pour chercher à comprendre, trop à cran pour vouloir comprendre, et trop exténuée pour empêcher à cette absurdité d’avoir lieu si tenté que la décision de Scalio eut-été sérieuse. D’un râle las, elle détourna la tête.

« »

D’un coup, Yukko ainsi que les deux combattants inconscients qu’elle charriait disparurent, transportés en lieu sûr grâce à son Shunkan Idō et laissant ainsi Scalio en tête-à-tête avec le bon docteur Rellum ainsi que… Draven ?!
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 463
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Freezer [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Freezer [EVENT AUROS]   Freezer [EVENT AUROS] - Page 3 ClockLun 19 Juil 2021 - 17:07
(Encore désolé du délais.)

Qu’il est difficile de notre temps de trouver des personnes suffisamment évoluées et altruistes pour emprunter la voie de la raison. Rellum sait qu’il est un parfait exemplaire en la matière, c’est un docteur instruit avec des ambitions personnelles et pluridisciplinaires, qui ne cessent de remettre ses calculs en question. Sa psyché et ses méthodes sont fort heureusement les plus optimaux, cela a été suffisamment prouvé pour qu’il puisse l’affirmer. Hélas, le voici dans une situation consternante où il se voit forcé de s’allier temporairement à de la racaille sayajin et les divers bouffons qui lèchent leurs bottes impies.
 
C’est le cas notamment de cette épéiste à l’aura divine et presque auto-aveuglant puisqu’elle persiste dans le même stupide travers : Freezer est méchant, ceux qui le servent sont méchants. Ce genre de mentalité de bas étage couplé à une mauvaise argumentation est terriblement redondant, voir agaçant. La bretteuse eut même l’outrecuidance de se moquer ouvertement de l’importance de la présence de l’automate. Pire, que ses camarades présents seraient actuellement capables de venir à bout de ses rotules d’acier. Rellum lâcha un soupir digital dubitatif en jetant un coup d’œil à ces fameux guerriers : trois à l’agonie, une disparut, et une mioche tenant à peine sur ses membres inférieurs. Soit elle bluffe de manière élogieuse, soit elle croit à la sordide idée du pouvoir de l’amitié. Les deux sans doute. Quoi qu’il en soit, la guerrière de l’haut-delà rejeta catégoriquement de s’accoquiner avec l’androïde, il en va de même pour la gamine qui mâcha nettement moins bien ses mots.
 
"Quelle étroitesse d’esprit. Vous me percevez par pur stéréotype comme le diable alors que je vous propose une issue ainsi que ma pitié. J’avoue avoir émis une erreur en vous surestimant intellectuellement. Vous périrez donc de la même manière que vous viviez, dans la sauvagerie et le mensonge."
 
Quelle perte de matière ! Le savant proposait une solution de secours qui ne pouvais qu’être positif pour les deux camps en générant une genkidama en usant les ressources du clan Cold. Mais non, que les guerriers de l’espace et leurs cliques sont nées avec des oreillères si clos qu’ils n’en verraient pas leur ego surdimensionné. Le voila contraint de devoir planifier un nouveau stratagème afin de pouvoir vaincre cette garce de Towa alors que les sources de solution disparaissent unes à unes. A ce rythme-ci seule une retraite tactique ou un deus ex machina sont à opter. La seconde étant absolument inenvisageable, c’est la fuite qui va être primaire … mais avant cela il y a une expérimentation à effectuer.
 
Alors que le colosse de titane alla récupérer un artefact glacial, il ressentit l’énergie vital du terroriste nommé Scalio revenir à plein potentiel. Pris de cours, le cyborg se retourna pour constater que l’escrimeuse de lumière est en possession de haricot magique : cette denrée rare cultivée par Karin qui permet de recouvrir instantanément ses forces au maximum, bien que cela ne puisse pas faire repousser les membres perdus. Une goutte froide et huileuse perla le long de son échine mécanique, si d’avantage de senzus sont distribuer, l’équipe tueur d’empereur reviendra à bloc et lui poseront sans nul doute des problèmes … jusqu’à ce que la malice de Towa ne se manifeste et emporte la guérisseuse instantanément dans l’autre monde. Un mal pour bien, non envisagé certes mais positif tout de même.

"Je constate déjà l’étendue négative de vos projets. Je vais néanmoins, par pure magnanimité, faire abstraction de votre habituelle bêtise pour vous proposer un avenir plus convenable."
 
Ainsi l’être métallique fit son étrange proposition : greffer le bras tranché du seigneur Freezer durant la récente bataille au moignon révoltant du sayajin. Comme convenu, la petite grincheuse continua à déformer son visage par la haine affirmant sa parenté proche des guenons, mais l’intéressé resta plus dubitatif et son égoïsme semble avoir été titillé.
 
Cette étrange atmosphère fut brusquement stoppée par une annonce pompante et menaçante issue d’un émetteur radio non loin. Cette voie, charismatique et princière, ainsi que la silhouette titubante ne laisse aucune place au doute. Le président Draven est dans la place, et malgré ses blessures il déborde toujours autant de classe et de détermination. Rellum est … quelque peu sous le choc ! Il savait le représentant de la Terre en personne au Kaïoshinkaï, mais il ne le savait désormais si proche. Et étrangement sa venue semble être solitaire, qu’est-il advenu de celui qui était sensé lui prêter main forte ? Aucune trace énergétique du tisseur en question. Tant mieux, le scientifique de carbone n’est pas encore prêt à rediscuter avec cet énergumène sous stéroïde. Quoi qu’il en soit, il est du devoir du bon docteur de s’assurer de la santé de cette éminente perle terrienne.
 
"Mes hommages, président Draven, je suis le docteur Rellum et …"
 
C’est là que Scalio beugla comme un attardé comme quoi il accepte avec véhémence la proposition chirurgicale. Oui, cela va dans le sens de l’ingénieux droïde, mais cette façon de s’exprimer est bien plus qu’insultant. Même la morveuse hirsute tira une gueule stupéfiée avant de se téléporter avec ses blessées afin d’esquiver autant que possible cette honte. Rellum, sentant que son ire frôle les limites, fut moins clément et gifla le goujat en usa la main encore serrer du défunt Freezer comme d’un bâton récriminateur.
 
"SILENCE BÊTE ! Patiente quelques secondes ou ce n’est pas qu’une greffe qu’il te faudra !"
 
L’androïde souffla intérieurement, évacua la vapeur ainsi que sa rage sous pression, et se dirigea amicalement vers l’humanoïde fait de chair, de sang et de bulletins électoral.
 
"Mes excuses, je suis le docteur Rellum, serviteur scientifique en chef de l’armée Cold. J’espère que l’aide que je vous ai expédier vous fut d’un quelconque secours, il s’agit d’une brute azurée à la crinière de feu nommé Zannin. Quoi qu’il en soit, votre survie me rassure énormément ainsi que l’intégralité de la Terre. Je vous suggère néanmoins de laisser reposer votre jambe endoloris le temps que je sauve cet être pathétique qui paille derrière moi."
 
Affrima-t-il avant de presser précisément sur le nœud musculaire qui faisait souffrir démocrate afin de délier les tensions et permettre ainsi une auto-récupération bien plus acceptable. Mais c’est maintenant que le gros du travail est à venir ! Le surplombant de toute sa hauteur, Rellum jeta un ultime regard dédaignant à l’égard du vil Scalio dont la vue le débecte davantage à chaque seconde. Heureusement dans ce torrent d’abominations, il reste un sujet plus décent que la moyenne. Suffisamment pour que le savant lui porte de l’intérêt. Le titan s’accroupit pour être à hauteur de travail et scanna rapidement le corps amoindrit mais revigorer du macaque … oui, son projet peut fonctionner où à minima prouver son point de vue. Place à l’opération.
 
"Au juste non, pas d‘anesthésie."
 
Aussitôt, le mastodonte de métal plia sans briser les membres encore existant du jeunot afin de les regrouper leur extrémité en un même point. De là, un sabot d’onyx s’y pressa vigoureusement bloquant ainsi les pieds et la main du sayajin désormais immobilisé. Oh, son geôlier perçoit déjà les probables regrets du primate, bien que cela soit plaisant à percevoir ce n’est pas par pure vengeance qu’il agit, mais par nécessité, comme il en a toujours été.
 
"Endormir vos muscles risque de créer un rejet lors de leur réveil, ce qui conduira à l’échec de mes travaux et passablement de votre trépas. Je vous prie formellement de cesser de gigoter et pour une fois dans l’histoire du cosmos d’user de votre force bestiale pour vous obliger à vous la fermer !"
 
Sans crier gare, le chirurgien tira un rayon occulaire à pleine puissance sur le moignon déformé de l’estropié faisant une coupure nette et parfaitement perpendiculaire à l’axe osseux. Bien entendu du fluide vital dégoulina sur le gazon ravagé par les batailles. Faire perdre de l’hémoglobine à ce têtu est primordiale pour la suite des opérations. Rellum observa pendant ce temps d’écoulement les reste du défunt Freezer, heureusement il n’y a besoin ici que de l’intégralité de la main ainsi qu’une faible partie reliée au bras. Le reste de la zone nommé ainsi que l’avant-bras pourront être conserver pour de futurs expérimentations plus poussées et approfondies. D’un nouveau coup de cutter optique, le docteur sépara les deux morceaux macchabée, rangea celle actuellement inutile, et positionna avec grande attention la seconde en face de la blessure béant sous contrainte d’une poigne d’acier.
 
Et c’est là que la science opère, usa de sa lentille optique, l’artiste mécanique souda un à un les diverses fibres musculeuses du macaque à celui du démon du froid. Les radius et cubitus joignirent leur masse osseuse ainsi que leur moelle afin de n’être plus qu’un. Les nerfs fusionnèrent sous le plasma pour que la liaison nerveuse s’établisse, même si celle d’un chimpanzé est ridicule. Et enfin les dermes fondirent pour être resculpter en une jointure moins nette et plus naturelle. Et, c’est tout! Cela a duré un maximum d’une simple minute particulièrement douloureuse ! Ce genre de travail est plutôt anecdotique pour un artisan du calibre de Rellum, le plus dur ici et de vouloir faire cette besogne. Il y a néanmoins encore un détail à effectuer pour conclure.
 
"J’ai désormais besoin de faire circuler le sang afin d’homogénéifié votre système sanguin."
 
Lâchant soudainement la prothèse flambant neuve du singe, le colosse joignit ses deux gants de fer et l’abattit tel un marteau contre la poitrine, plus précisément au niveau du cœur, de Scalio qui fit office d’enclume. L’impact accéléra violemment le rythme cardiaque du cogné, le forçant à assimiler dans son corps le sang aux couleurs abyssal de feu démon du froid. Désormais ce n’est pas qu’une simple main de marbre aux ongles d’améthyste que possède le détracteur d’univers, mais bel et bien l’essence même du seigneur Freezer. Le travail est terminé, un chef d’œuvre mi-figue mi-raisin. C’est étrange à décrire. Quelques mots suffiront à rester sur le droit chemin.
 
"La prochaine fois que je recroise tes semblables, je serais en possession de bocaux pour récupérer la matière première."
 
Satisfait du résultat, et confiant en son talent médical, l’automate quitte son chevet de fortune et recula d’un pas. Il garda néanmoins son attention à son patient principal … Draven qui doit être encore fortement engourdit de ses péripéties. Heureusement c’est une pépite de la planète bleue, un homme comme rarement l’humanité en a vue. Qu’il est dommage qu’il doive lui aussi s’associer avec des êtres aussi belliqueux que les sayan pour parvenir à un futur meilleur.
 
"J’espère que votre guérison se fera sans accroc. Je vous suggère également de faire retraite pour le moment, l’ascension de Towa semble être pour le moment hors de contrôle. Il faut nous préparer au pire et amasser nos ressources et nos forces autant que nous le puissions. Vous êtes quelqu’un de respectable et qui mérite confiance, je vais vous prodiguer mon numéro personnel si vous désirez me joindre pour une quelconque urgence. Vivez bien, et voyez loin."
 
Et sur ces mots solennels, Rellum usa de sa distorsion pour quitter le champ de bataille sans se douter que la menace principale a bel et bien été réglé de manière divine.
Draven
Draven
Terrien
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 10/05/2019
Nombre de messages : 39
Bon ou mauvais ? : Neutre bon

Techniques
Techniques illimitées : Contre favorable
Techniques 3/combat : Cobra Clutch /// Disqualification
Techniques 1/combat : Ola public!

Freezer [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Freezer [EVENT AUROS]   Freezer [EVENT AUROS] - Page 3 ClockDim 1 Aoû 2021 - 12:14
Plus je m’approche et plus je remarque que les personnes présentes s’en vont, à commencer par les blessés. Les rochers et autres obstacles ne me facilitent pas la tâche tandis que je les entends baragouiner de loin. Je profite d’une légère brise venant rafraîchir l’atmosphère plombante. Arrivant finalement à proximité, il n’y a plus que Scalio, un robot et moi un peu hagard, dans un décor morne et sans vie.


"Mais qu’est-ce que c’est que ces simagrées? Encore un ennemi? Il veut tâter du terrien peut-être? Je ne suis pas en grande forme mais je tiens debout!" pensais-je.


Pourtant, dans la plus grande des politesses l’androïde s’adresse à moi, comme s’il me respectait ou pire, comme s’il me connaissait. S’en suivit un échange brutal entre lui et le bougre mal en point, duquel j’allais immédiatement réagir mais il ne m’en laissa pas le temps. Le voilà qui se présente et je dois avouer en être ravi! Enfin quelqu’un qui a la justesse d’esprit de faire connaissance avant de distribuer des torgnoles.


Auros me vint alors soudainement en tête. Cette manière de parler, cette aura menaçante accompagnée d’un discours poli et franc. J’assimile chaque information débitée par l’amas métallique sans une once d’émotion. Il me faut revoir Auros, ce n’est pas négociable. Par ailleurs c’est par un simple mais honnête "merci" que je lui réponds après qu’il ait soulagé la douleur de ma jambe boiteuse.


Au tour du guerrier au membre absent de subir une petite opération. En effet, je n’ai constaté que très tard que Scalio avait perdu son avant bras mais Rellum, s’il s’agit bel et bien de son matricule, semble avoir la situation en main, sans mauvais jeu de mot. J’observe en silence la scène. La précision parfaite du robot m’impressionne, il relie petit à petit chaque détail du bras du blessé. En même temps je ne comprends pas d’où vient ce dédain qu’il lui accorde alors qu’il me porte dans son estime. Qui est-il? Pourquoi me connaît-il? Quels sont ces objectifs? Il parle de bocaux, de matière première... Le voile qui plane sur mes doutes ne cesse de s’épaissir à chaque mots qu’il prononce.


"J’espère que votre guérison se fera sans accroc. Je vous suggère également de faire retraite pour le moment, l’ascension de Towa semble être pour le moment hors de contrôle. Il faut nous préparer au pire et amasser nos ressources et nos forces autant que nous le puissions. Vous êtes quelqu’un de respectable et qui mérite confiance, je vais vous prodiguer mon numéro personnel si vous désirez me joindre pour une quelconque urgence. Vivez bien, et voyez loin."


Et il partit. Sans rien de plus qu’une sorte de carte de visite.


"Towa… Respectable et qui mérite confiance… Vivez bien… Mais qui est ce type ?!" marmonnais-je inintelligiblement dans ma barbe.


Je n’ai pour l’instant que faire de questions trop vagues, il faut que je me reconcentre sur ce qui est important, Auros.


"Scalio! Vous vous sentez bien? J’ai besoin de savoir, où est Auros?! Il faut que je m’adresse à lui dans les plus brefs délais. Et puis la Terre! Il va falloir que j’y retourne! S’il n’y a plus la menace pesante sur nous, je pourrais enfin faire vivre les projets que j’ai promis au peuple. Mais d’abord Auros, par tous les Saints Scalio, menez-moi à lui."


Je l’aide à se relever même si je doute que je sois véritablement nécessaire pour cette force de la nature, sans le quitter une fois du regard. J’ai retrouvé mon calme olympien, le même lors de ma rencontre avec Auros. Ce froid mordant mais engagé, ne laissant place à aucun doute sur le sens des mots. C’est peut-être la première fois que le combattant me voit ainsi. Le regard du Président Draven, plongeant jusqu’à l’âme et duquel on ne peut s’enfuir.

(Désolé pour le délai de réponse)
Scalio
Scalio
Saiyan
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 30/12/2018
Nombre de messages : 383
Bon ou mauvais ? : Bonnes intentions.
Zénies : 1430

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / One-Inch Punch / BLITZ
Techniques 3/combat : Nova Strike / Bakuhatsu ha
Techniques 1/combat : Omega Finishing Blow

Freezer [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Freezer [EVENT AUROS]   Freezer [EVENT AUROS] - Page 3 ClockDim 1 Aoû 2021 - 18:21
Nique sa mère je viens de prendre une gifle monumentale. Avec les veines de mon front qui commencent a pop, l'envie de démonter le robot est plutôt massive. Mais je vais garder mon calme, je ne veux pas me saboter maintenant.

*Je vais t'ignorer pour le moment sale IA de mes deux, tu vas péter un boulon si je commence à m'énerver...*

Connaissant de souvenir le tempérament de Rellum envers les Saiyans, je vais aussi éviter de l'agacer lui davantage, je ne veux certainement pas lui donner raison sur MA version de mon espèce et me comparer aux échecs de cet univers. Même s'ils sont pas tous mauvais.

"Mes excuses, je suis le docteur Rellum, serviteur scientifique en chef de l’armée Cold. J’espère que l’aide que je vous ai expédier vous fut d’un quelconque secours, il s’agit d’une brute azurée à la crinière de feu nommé Zannin. Quoi qu’il en soit, votre survie me rassure énormément ainsi que l’intégralité de la Terre. Je vous suggère néanmoins de laisser reposer votre jambe endoloris le temps que je sauve cet être pathétique qui paille derrière moi."

*Vas niquer ton père sinon en fait?*

Sur ses mots il se dirige vers moi, me faisant de l'ombre de sa taille immense et provoquant des envies de meurtre en moi tellement il me regarde mal. Finalement il se baisse pour m'analyser j'imagine avant de- WOW!!

-"Au juste non, pas d‘anesthésie.

-Non?

-Endormir vos muscles risque de créer un rejet lors de leur réveil, ce qui conduira à l’échec de mes travaux et passablement de votre trépas. Je vous prie formellement de cesser de gigoter et pour une fois dans l’histoire du cosmos d’user de votre force bestiale pour vous obliger à vous la fermer !"

Je roule des yeux, il est fort désagréable mais j'ai compris le message. Usant de ma main fonctionnelle, je couvre ma bouche en posant la paume de ma main sur le menton, histoire de pousser ma mâchoire inférieur pour....aaaaah....fermer ma gueule. 

Et là, c'est le moment de regret.

*MMMNNGH!!!*

Une puissante douleur très aigue, non pas sans rappeler la technique de Freezer qui lui a originellement amputé la main, parcours tout mon corps! Je peux sentir mon sang évacuer mon corps alors que c'est vraiment pas une bonne idée, réfléchissez un peu là les globules rouge putain!! Aussi vite qu'il a coupé mon moignon, Rellum prends la main de Freezer et l'applique contre mon avant bras, est avec le même rayon qui avait juste coupé ma main il...ressoude tout, afin de faciliter la liaison entre les membres étrangers. Et c'était fini. Je retire ma main de ma bouche, c'est tellement allé vite que-

"J’ai désormais besoin de faire circuler le sang afin d’homogénéifié votre système sanguin."

*BOUARF*

-j'avais pas eu le temps de me préparer au martelage de ma poitrine au niveau de mon cœur!!!

*KOF KOF!!*

'Tain ça te tuerais de me prévenir de ces choses là putain de génie attardé???! Quand bien même je me plains, je peux voir que je commence déjà à retrouver un semblant de fonctionnalité dans ma nouvelle main, je peux déjà faire bouger mes doigts!! Je me relève pour être dans une position fort plus agréable pour respirer un bon coup....Je ne peux pas m'empêcher de regarder mon nouveau trophée et dire tout haut:

Impressionnant:
 
-"La prochaine fois que je recroise tes semblables, je serais en possession de bocaux pour récupérer la matière première.

-Fait ce que tu veux, les saiyans de cet Univers sont en effet une sale race dans sa grande majorité. Et ne me compare plus jamais à eux aussi."

Je suis légitimement impressionné par ce travail, admiratif même. Ce qui explique ma réponse relativement calme à son commentaire presque menaçant. Pendant que j'étais en train de rêvasser, j'avais même pas remarqué que le bot était parti, et c'est le bon président qui m'a tiré de mon nouveau monde.

-"Scalio! Vous vous sentez bien? J’ai besoin de savoir, où est Auros?! Il faut que je m’adresse à lui dans les plus brefs délais. Et puis la Terre! Il va falloir que j’y retourne! S’il n’y a plus la menace pesante sur nous, je pourrais enfin faire vivre les projets que j’ai promis au peuple. Mais d’abord Auros, par tous les Saints Scalio, menez-moi à lui.

-Euh ouais je vais bien oui. *Comment il me connait?* Très bien même. Et du calme putain... C'est bon, je ne sens plus que des signatures de Ki "alliés" qu'Auros maintenant. Donc on va y aller prudemment, ok? Auros est toujours possiblement dangereux donc va éviter les trucs trop hâtifs.  On retournera sur Terre tranquillement je peux t'en assurer. Donc, calme ton slip encore une fois. Maintenant, accroches-toi à moi, on va y aller en volant m'kay?"

Et sur ces mots, je partais une nouvelle fois à la rencontre de l'Empereux de mes deux.
Contenu sponsorisé

Freezer [EVENT AUROS] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Freezer [EVENT AUROS]   Freezer [EVENT AUROS] - Page 3 Clock
 
Freezer [EVENT AUROS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Kaioshinkai-