Le Deal du moment : -24%
Samsung Galaxy S20FE 6.5″ Double SIM 128 Go ...
Voir le deal
499 €

Partagez
 

 "L'Effondrement des Certitudes." [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
En ligne
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 137
Bon ou mauvais ? : Introspectif
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Surhomme | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Puissance monstrueuse
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

"L'Effondrement des Certitudes." [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: "L'Effondrement des Certitudes." [PV]   "L'Effondrement des Certitudes." [PV] - Page 2 ClockMer 9 Juin 2021 - 23:45
Voilà, je me retrouvais à nouveau plongé dans cette satanée obscurité. Finalement, peut-être que fuir cet endroit sordide n'était pas possible. Jusqu'ici, je n'avais cesse de contourner la mort, sûrement fallait-il que je me confronte à celle-ci pour de bon pour qu'elle se décide à arrêter de me pourchasser comme ça. Quoi qu'il en était, j'avais fini par passer l'arme à gauche une fois encore, et j'étais fatigué de lutter contre. Si c'était mon heure, alors soit, qu'il en soit ainsi. J'avais de toutes manières pas grand chose à accomplir, si ce n'était me fabriquer une toute nouvelle vie. Mais à quoi bon, quand l'ancienne s'accrochait désespérément et me rappelait à chaque fois que j'essayais de la laisser derrière... Peut-être qu'accepter cette nouvelle place était la meilleure chose à faire, et que je finirais pas m'y habituer. Ouais, ça devait pas être si terrible que ça la mort. Quoi que le fait que je puisse réfléchir à ça, cette simple possibilité, ne me rassurait pas grandement sur le déroulement de cette potentielle éternité de rien.

Alors, perçant les ténèbres, une lueur carmine surgit du noir absolu. La silhouette qui se dessinait par dessus cet halo terrifiant ne m'était aucunement étrangère, et cette chevelure presque cornue me permettait facilement de reconnaître cet enfoiré de Demigra. A l'instant où il était apparu, une vive douleur s'était éveillée dans ma poitrine, l'impression que l'on me déchirait le coeur. Je grognais, haletait, le malaise s'intensifiant à mesure que le vil personnage n'approchait et ne s'appropriait les ténèbres dans lesquelles j'étais pourtant prêt à me complaire. Tombant à genou tant la souffrance était intense, la main sur la poitrine, je dressais ma main fébrilement face à l'apparition du démon.

"Dégage salopard, t'as eu ce que tu voulais alors bordel laisses-moi crever en paix !"

Sans succès, mes injonctions n'aidèrent en rien à ralentir la progression du mal. Aussi, au bord des larmes, je me recroquevillait sur moi-même, me maudissant pour ma faiblesse. Je donnerais tout, tout pour lui serrer le cou, pour lui faire payer. Tout pour qu'il me laisse seul. Je donnerais tout... Alors, comme réponse à ma complainte, la douleur s'évanouit subitement, tout comme les ténèbres avalèrent d'une traite le malin et son aura perverse. Relevant la tête doucement, autant soulagé que sur mes gardes, j'aperçu dans la pénombre une forme se dessiner. Les traits tirés d'un visage déformé, cette teinte pâle laissant distinguer d'énorme trous difformes lui servant d'orifice oculaires, une rangée de dents innombrables et s'étirant sur son visage entier... Je reconnaissais là l'autre démon qui jouait avec ma vie, la chose qui m'avait servi de compagnon d'arme comme d'ami.

"Putain... Bray... N'y penses même pas..."


"L'Effondrement des Certitudes." [PV] - Page 2 No_Way_Out

Mes poumons accueillirent une grande quantité d'air d'un seul coup, tandis que je rouvrais les yeux sur le monde des vivants. Haletant, peinant à reprendre un rythme respiratoire correct, mes paupières papillonnaient d'incrédulité, tandis que je prenais conscience de mon retour. Tournant la tête à ma droite, je découvrais un Marcos méconnaissable, complètement avachi sur lui-même, tremblotant presque. Apparemment, je lui devais en partie cette résurrection. Déglutissant difficilement, je pris un instant pour faire le point sur mon intégrité physique, mon corps étonnement préservé de cette chute mortelle, fait que j'attribuais facilement à mon camarade le papillon. Plus étonnant encore, mes blessures ne semblaient pas refermées, mais mon sang n'en coulait plus et je n'en ressentais pas non plus la même douleur. Globalement, je sentais bien que mon corps était en charpie, mais je me portais suspicieusement bien.

"'fais chier, qu'est-ce que c'est encore que ces conneries..."

Poussant sur mes genoux pour me redresser, je failli trébucher en constatant un manque d'équilibre flagrant. Mon bras droit manquait à l'appel, et la section nette qui avait pris sa place goûtait encore d'un sang plus vraiment frais. Je grimaçais, prenant un instant pour chercher dans les alentours la trace de ce membre que je ne comptais pas laisser derrière moi. Quoi qu'il soit arrivé à mon corps, j'étais loin d'accepter qu'il soit séparé en plusieurs morceaux. Repérant rapidement une flaque de sang séché au sein des cendres qui avaient remplacés la ville, j'y découvrais rapidement l'objet de mes recherches. Soupirant en soulevant le bras, je pouvais au moins m'estimer heureux de la propreté de la découpe, puisque les deux parties semblaient encore s'assembler parfaitement. Aussi, m'approchant de mon sauveteur présumé, je lui montrais mon trophée macabre.

"Tu pourrais... M'aider à le recoller ? Tu dois bien avoir de quoi coudre un bras, hein ?"
En ligne
Marcos Smith
Marcos Smith
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 03/10/2020
Nombre de messages : 60

Techniques
Techniques illimitées : Goliath / Trucage / Furtivité
Techniques 3/combat : Battes Watergate mk ULTRA / Amorti
Techniques 1/combat : Homerun

"L'Effondrement des Certitudes." [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: "L'Effondrement des Certitudes." [PV]   "L'Effondrement des Certitudes." [PV] - Page 2 ClockVen 11 Juin 2021 - 0:24
Mal à la tête. C’est la fatigue, ça. La fatigue et la faim. Putain, pourquoi j’ai pas mangé hier ? Parce que j’avais pas la motivation. Jamais la motivation. Au moins à un moment je vais finir par mourir de faim. Est-ce que c’est un suicide si c’est causé par le malaise ? Est-ce que je suis en train de chercher des loopholes ? Est-ce que je suis assez intelligent pour chercher des loopholes ? Je suis pas assez malin pour ce genre de connerie. Je suis juste fort pour faire du mal aux gens. Mais j’ai pas les capacités autour. Genre pour soulever des trucs avec une super-force, faut avoir suffisamment d’appuis dans les jambes. J’ai pas assez de sadisme. Ou peut-être que t’es sadique mais que tu te l’avoues pas ? Peut-être que tous les reproches qu’on te fait sont vrais, hein ? Tu te concentres sur tes ressentis mais, et ceux des autres, hein ? Hein ?! Sale merde ! Tu mérites ta putain de faim. Tu mérites ta putain de migraine. Sale légume catatonique qui chiale sur le trottoir. Tu mérites ce qui t’arrives. C’est ta faute si tu t’es fait casser la gueule, hein ?! Tu le sais, ça ! Tu mérites le fait que ton pè -

”AAAH PUTAIN !”

Marcos avait été surpris par la reprise soudaine d’air de Garou. Sa tête s’était retourné immédiatement vers le corps soudainement haletant de son compère, un spasme glissant sur le reste de son épiderme dégueulasse. Il savait qu’il allait se redresser, c’était ça le pire. Il était à ce point pitoyable ! Il s’était fait surprendre par un truc prévu ! Pour le meilleur, probablement. Ses réflexions allaient probablement l’amener à une autre crise d’anxiété en public. Genre sa gueule de sang et de sueurs et de débris c’était pas assez. Au rouge naturel de ses yeux s’ajoutait celui du globe gonflé par les larmes. Il se releva avec faiblesse, traînant naturellement des pieds pour se remettre en place. Ses doigts glissèrent deux fois avant d’arriver à empoigner sa malette. Il se regarda dans le verre d’un bâtiment en face. N’étant pas spécialement fan de ce qu’il voyait, il se frotta le visage comme il put dans une manche de sa veste, avant de tenter de faire un sourire dans le miroir. Mais au final, il n’avait même plus envie de garder la façade. Il tourna la tête vers Garou, l’entendant maugréer vis-à-vis de son incompréhension. Inévitablement, il observa le trou béant dans son torse.

CRUNCH !!

TOUTE UNE PORTÉE AU CR NE OUVERTE PAR UN CLUB DE GOLF

Il secoua rapidement la tête en fermant les yeux, dents serrées. Il prit une grande inspiration, et puis une autre, et enfin une dernière tout en écartant ses pupilles, son regard trahissant une sacrée gène tandis que Garou titubait pour se remettre en place. Il prit une dernière inspiration - vraiment la dernière cette fois-ci, avant d’avancer vers son cadet qui se dirigeait vers une flaque rouge. Son bras. L’inspection qu’il fit en ramassant le membre ayant chuté d’une bonne centaine de mètres ne faisait pas de doute quant à ses objectifs : il voulait le remettre en place. La taillade était impeccable… c’était sûr mais… mais il avait tombé de bien haut le bras. La moitié de la peau et des muscles était éclatée et un bout d’os sortait et… et… le reste était trop dégueu pour être décrit. Garou lui fit face, lui demandant s’il pouvait recoudre un bras, avec son torse ouvert et sa cage thoracique percée et son coeur en vue et son -

CRUNCH !!

LES YEUX ! LES YEUX ! REGARDE UNIQUEMENT DANS SES YEUX !!

”N-non ! Pas recoudre… Je, euh, non. Non, j’ai pas de quoi recoudre, mais j’ai des agrafes médicales pour, genre, pour des animaux à la base. Mais elles sont stérilisées et elles fonctionnent sur des humains aussi donc bon - putain, désolé, faut que je - ”

Il maintint alors son souffle : Garou ne vit probablement pas venir la suite : l’un des bras du Mothman ouvrit la mallette tandis qu’un second prit l'agrafeuse blanche. Un troisième lui ouvrit davantage la brèche dans son justaucorps qui suivait celle dans son torse, tandis que son quatrième attrapa les bouts de peau écartée par l’entaille pour les rapprocher. Le plastique froid se posa contre sa poitrine -

Clac ! Clac ! Clac ! Clac !

La voilà refermée ! La mallette tomba sur le sol, et le bras maintenant libre attrapa celui qui était sectionné avant de pousser l’os à l’intérieur de la chair. Ses doigts rassemblèrent la peau par dessus le peu de muscle qui restait, deux extrémités d’épiderme -

Clac ! Clac !

L’os était à l’intérieur et les muscles aussi. On pourrait presque croire ce membre saint. Le moignon sanglant fut attrapé et posé contre ce qu’il avait perdu -

Clac ! Clac ! Clac ! Clac ! Clac ! Clac ! Clac ! Clac !

Et voilà ! La peau était de nouveau liée à la peau ! Le bras de Garou avait l’air neuf, excepté que la perte de chair le rendait disproportionné par rapport à l’autre. Le torse était agrafé, et le manque clair de sternum ne devait pas être trop visible si le pugiliste venait à porter autre chose que son vêtement moulant habituel. L’immense insecte avait posé un genou à terre afin de rassembler les quelques objets qui étaient sortis de sa valise après l’impact suivant sa manœuvre hasardeuse. Une bouteille de CBD, une batterie portable pour son téléphone, un bout de batte de baseball, un sachet de lexapro, ce genre de conneries banales.

”Désolé, désolé, j’ai vraiment du mal avec ce qui est organes et, et muscles hors du corps et genre - j’ai pas de problèmes avec le sang et les bleus et genre, les os qui craquent ou quoi. Mais tant qu’il y a que du rouge qui sort, normalement j’ai pas de problèmes. J’ai pas de problèmes. C’est juste le, le gore, là. J’ai du mal. Je peux pas. Ca me nique la tête.”

Il se redressa alors, ses possessions tranquilles dans son porte-possessions. Il avait l'œil hagard, fatigué. Il n’avait aucune source d’énergie dans son corps à l’heure actuelle. Mais il restait debout ! Il devrait probablement pas.

”On lui a botté le cul, d’ailleurs. On lui a cassé la gueule à Razael. Puis il a fait une grosse épée rouge et, et Bray s’est mis devant et ils ont disparu tous les deux. Mais ça veut dire qu’à deux on a pu dégommer un mec qui se prônait l’égal d’Auros ! C’était… cool...”

Ses yeux… il a l’air vide dans ses yeux. C’est distrayant, putain.

”Putain, mec. T’as l’air d’un zombie. C’était ton dernier strike avant le out mais Bray voulait pas te laisser sortir, c’est ça ?”

Le Mothman releva la tête immédiatement en continuant cette phrase, enchaînant les questions sans attendre les réponses dans sa maladresse sociale et anxieuse.

”Qui t’as cassé la gueule ? Un autre connard d’Auros ?"

Il fut stoppé par un pic de migraine, fermant les yeux en secouant la tête un instant. Il aurait aimé s'écrouler, inconscient, avoir une pause de quelques secondes. Mais c'était pas le cas. Il rouvrit les paupières, le blanc de ses iris rosé par l'excursion émotionnelle qui s'était déroulée il y a quelques minutes.

”Désolé. Je sais pas quel est ton état mental, là. Si, genre, si je pousse trop, dis-le moi..."
 
"L'Effondrement des Certitudes." [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Château du roi-