Le deal à ne pas rater :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de 55″ est plus
Voir le deal

Partagez
 

 Ad calibrate perfectum [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 468
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Ad calibrate perfectum [Solo] Empty
MessageSujet: Ad calibrate perfectum [Solo]   Ad calibrate perfectum [Solo] ClockMer 20 Jan 2021 - 16:32
Vegeta, une planète au multiples civilisation et dirigeants qui n’ont de cesse de se succéder pour succomber. Des nobles tsufuls aux différents sayans, de ces barbares au roi Vegeta, du roi Vegeta au néant, du néant à Motta, de Motta à Auros. Cependant ce dernier promet une stabilité et une sérénité que les précédents n’ont su tenir, que cela soit par manque de force militaire ou par pulsions d’autodestructions. Le dieu de la destruction, secondé par l’éminent seigneur Freezer, se doit de rester fort et faire front à la sous-race des guerriers de l’espace ainsi que de la perfidie, récemment dévoilée, de l’alliance maléfique.
 
Rellum, grand scientifique de l’armée Cold, a œuvré corps et âme ces dernières heures pour parfaire le résultat, trop laxiste, de la purge dévastatrice d’Auros. Accompagné de ses troupes de chocs et de l’élite qu’il a lui-même conçu, le colosse d’acier dévala tel un tsunami de fer dans les multiples cités paniqués de la grande rouge afin de la colorer davantage. Via sa technologie supérieure appuyée par le célèbre soutien tactique du roi Cold, nul n’échappa à la sanction du robot génocidaire. Seul les plus saints d’esprit furent récompensé de leur soumission en se faisant cercle la gorge par un collier d’autorité. Au moindre écart de conduite, justifiée ou non, des injections de toxines suffiront pour effacer instantanément les têtes brulées. Heureusement pour cette chienlit que des sujets vivants sont toujours de valeurs.
 
Parmi les rebelles rencontrés par le scientifique de titane, un s’est démarqué du lot et posa une sérieuse résistance ; le général de l’armée sayan, Epina. L’affrontement fit frémir la surface de la planète alors que celle-ci est déjà diablement secoué par la présence de la divinité de l’univers treize. Heureusement, la tête froide mais munie d’une détermination enflammée, Rellum parvint à écarter le macaque des entremetteurs de la conquête planétaire. Une victoire exemplaire, mais qui coûta quelques dommages dont un bras à l’automate inquisiteur. Un double affront, non seulement la purge en sera ralentie mais cela peut aussi démoraliser les troupes Cold de voir l’un de leur leader affaibli. bien que ce second point soit grandement masqué par la défaite du primate, c’est surtout l’égo biomécanique du savant qui est touché.
 
Hélas, se réparer demanderait trop de temps, un luxe qu’il ne peut se permettre de gaspiller alors qu’il y a encore si tant à faire. Comment faire pour accélérer le processus ? Le cyborg se remémora alors ce que le patriarche Cold lui a récemment révélé, le fait qu’il détient la puce-mère du grand Guedester dans sa trésorerie. Un atout technologique caché et formidable, le duplicata d’un univers alternatif a su ramener d’entre les morts le seigneur Cooler et l’amplifier. Néanmoins ce don est terriblement dangereux, car muni d’une conscience gourmande en puissance qui n’existe que pour dévorer et grossir. La prudence est de mise avec cette chose, mais Rellum doit absolument se remettre à neuf et rattraper le fossé qui le sépare avec les super-puissances du cosmos. C’est pourquoi il localisa la position de son nouvel objectif en cherchant dans les registres infinis de l’armada des démons du froid, avant d’user de ses talents transdimentionnel pour changer d’emplacement.
 
En un laps de temps trop court pour être calculable, Rellum apparut dans une vaste pièce dépourvut de lumière. Heureusement ses capteurs et sa lentille frontale lui permirent d’analyser plus en détail les locaux. La salle est de forme parfaitement cubique, chaque côté atteignant la vingtaine de mètre, et vide de toute fioritures. Seule, en son centre, réside une boîte en acier trempée épaisse de cinquante centimètres qui flotte sans doute grâce à un système interne de magnétisme. Tout en ces lieux montre le sérieux que les forces du seigneur Freezer ont envers cet étrange prisonnier. Tenir loin du monde extérieur afin qu’il ne déverse point son chaos.
 
Mais ce possible désordre, Rellum est équipé à le freiner voir à le nullifier. Ainsi, d’un mouvement leste de sa main encore présente, le colosse de carbone supprima par électro-statisme le champ gravitationnel de la caisse de métal brut qui tomba au sol dans un fracas épouvantable. Le choc, lourd et bruyant, fit sauter les parois du coffre qui peinait depuis tout ce temps à garder son prisonnier en lui. Le caisson détruit dévoila son horrible détenu : un sordide amalgame de câbles, de pièces électroniques jointent par un sinistre liquide chromé à une petite puce d’ordinateur d’où une diode électroluminescente rosée brilla de mille feux.
 
*Aussi infect que son homologue.*
 
A la vue de cet infâme bouillie biomécanique, Rellum commença à douter de son plan qui est de plagier la prouesse du seigneur Cooler de soumettre une aussi dangereuse créature. La détruire serait la pensée la plus raisonnable, mais hélas la moins rentable. Le docteur mis son dégoût de côté, et tendit son moignon de bras mécanique en direction de la bête. Celle-ci frétilla un bref instant avant de se ruer en se mouvant de manière erratique et répugnante avant de bondir vers la blessure cybernétique. Lorsque les deux entités firent contacts, leur connections respectives s’enlacèrent et un lien perfide entre les deux protagonistes fut établi.
 
Ce qui passe par la suite est hors du temps, dans un espace non quantifiable qui se produit à vitesse lumière dans la psyché fusionner des deux individus. Rellum se représenta par sa forme actuelle mais entier dont il n’est pas peu fier, le grand guedester pris comme avatar l’une des répliques connues de métal Cooler afin de mieux commencer l’entretien. Comme forcé de transmettre leur données internes et surtout personnel, les duos électroniques échangèrent leur souvenir à autrui. Les secrets de l’un ne sont désormais plus, après tout dépend de ce que le cœur de chacun souhaite en faire. Et c’est Rellum qui débuta la conversation d’un fort ton réprobateur.
 
"Cesse immédiatement de tenter de m’assimiler, tu sais désormais que je surpasse ton sosie pourtant bien plus développé."
 
Le clone de Cooler haussa simplement des épaules tout en arborant un sourire amusé.
 
"Qui ne tente rien n’a rien, c’est pourtant bien connu. De toute manière tu as besoin de moi, et de ce fait tu t’es donc condamnée tôt ou tard à ton asservissement."
 
"Je ne te crains pas, tu n’es qu’une bête assoiffée de pouvoir. Un monstre qui existe dans ce vaste univers uniquement que pour vivre, et dévorer pour être certain de vivre pour mieux dévorer. Aucun but, pas une once d’ambition d’avenir qu’être pour être. Un potentiel gâché que je compte bien corriger."
 
"Oh, et en quoi est-ce différent de ce que tu fomentes ?"
 
Intrigué, mais ne comprenant nullement, Rellum inclina dubitativement et virtuellement de la tête. Comprenant cela comme une question, le Cooler secoua la sienne de manière exaspérée.
 
"Réfléchi un instant, tu es vivant car tu te nourris également. Tu croques chaque piste qui te rend plus puissant, moi je le fais avec des planètes, toi avec le savoir. Ce nutriment pour permet d’exister, moi pour vivre avec sérénité, toi pour amener à terme tes ambitions utopiques pour créer un espace que je tu juges convenable où tu puisses te sentir bien et vivre avec sérénité. Et ainsi nous recommençons dès que cette quiétude est perturbée. Je ne suis pas un cas isolé comme tu le prétend si égocentriquement, tu es pareil, tout le monde est pareil. Alors pourquoi ne pas mettre en commun notre envie de vivre ? Divisée, nous nous entretuons, rassemblé, nous nous unissons. N’est pas par ailleurs l’un de tes crédos ? Rassembler l’univers sous une même bannière afin de créer une paix universelle ?"
 
Le fameux savant ne répondit pas, il ne trouve pas quoi répondre à cet argument si pertinent. Il ne sait pas s’il doit être apaisé de trouver un confrère qui puisse comprendre aussi bien son point de vue, s’il doit honteusement accepter cette immuable vérité, s’il doit juste embrasser avec passion ce point de vue bien plus simple mais pourtant si limpide. Cette solution semble être statistiquement la meilleure en tout point, alors pourquoi n’arrive-t-il pas la validée ? Le faux démon du froid s’approcha tout en susurrant son verset.
 
"Tu es uniquement énervé de ne pas y avoir pensé plus tôt. Une tare uniquement dût à ton ignorance quant à mon existence. Maintenant, ensemble, apportant une paix authentique à la galaxie sous notre unique conscience. Sans adversité. Sans guerre. Sans fin. Sans …"
 
Dès lors, les bras impitoyables du scientifique saisir la gorge de ce fichu serpent chromé et serra avec une pulsion meurtrière. Le sosie de Cooler commença à vainement se débattre, son regard consumé par une incompréhension totale. Doucement mais surement, les pouces du savant s’enfoncèrent dans la pomme d’Adam de son opposant.
 
"Tu as raison sur toute la ligne. Il y a cependant un fait sur lequel tu t’es lourdement trompé."
 
Les doigts suffisamment enfoncé par la chair virtuelle, les mains gantés du robot débutèrent à s’écarter. Sous cette pression implacable la créature chromée s’agite de plus belle, mais heureusement pour elle le docteur n’est point du genre à faire souffrir gratuitement ses cobayes et offrit son diagnostic sans tarder.
 
"Je n’ai besoin que de tes connaissances, pas de ton existence."
 
L’avatar de Rellum déchira en deux celle du grand Guedester. La salle virtuelle s’évapora dans des particules pixélisées, tandis que le scientifique revint à la raison dans le monde véritable. De sa main fonctionnelle, d’où son idéologie pris la forme d’un déluge de foudre pourpre, il frappa dans le cœur de la chose qui a osée tenter de l’assujettir comme un simple pantin dénué de conscience. Oui, le cyborg sait qu’il a développé un égo et il le chérit comme une bénédiction positive, hors de question de s’en séparer. La petite puce électronique subit le courroux de l’automate et fut mise hors d’état de nuire ad vitam aeternam.
 
Bien que la conscience du Guete star soit réduite à néant, son étrange mucus subsiste toujours au bout du membre manque du savant de titane. Heureusement pour ce dernier, il est désormais en possession de secret biotechnologique jusque là jamais également, et la composition de la gelée chromée en fait partie. De sa blessure béante, il aspira la marmelade électronique et la rependit dans l’intégralité de son être. Chaque fibre de son exosquelette, chaque pores de sa carcasse protectrice et chaque parcelles de son lui se délectèrent de cette ressources et de ce savoir.
 
L’intégralité de son corps chauffa à blanc afin de parfaite sa refonte. Ses circuits enclenchèrent des calculs impossibles à résoudre ou même à exprimer. Le temps se mua de variable inconnue à une solution évidente. Son composé interne se restructura pour osciller vers une infinité d’amélioration. Ceci est l’accumulation de toute la technologie qu’a sut emmagasiner ce maniaque high-tech : les vertus biologiques, les prouesses mécaniques, la perception de la temporalité et surtout sa propre volonté.
 
Rellum V3:
 

Au point culminant, le taux de lumen explosa pour révéler un personnage imbibé de conviction et d’omniscience. Ce Rellum est prêt à reprendre le travail, et cette fois-ci elle sera sans bavure. Plus aisément que d’ordinaire, le docteur revint à son emplacement d’origine via distorsion, sur Vegeta. Il est venu l’heure faire régner sa vision d’un monde parfait.
 
Ad calibrate perfectum [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Espace-