-41%
Le deal à ne pas rater :
PNY CS900 – SSD interne – 1 To – 2,5″ SATA 6 Gb/s à 59,99€
59.99 € 101.07 €
Voir le deal

Partagez
 

 La cause la plus juste...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zelen Kurvav
Zelen Kurvav
Demon
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 08/03/2019
Nombre de messages : 81
Bon ou mauvais ? : Loyal

Techniques
Techniques illimitées : Zelena Alebarda / Lilava kozha / Tŭmno zarezhdane
Techniques 3/combat : Noshten koshmar / Vik na banshi
Techniques 1/combat : Pŭtnata veriga

La cause la plus juste... Empty
MessageSujet: La cause la plus juste...   La cause la plus juste... ClockSam 9 Jan 2021 - 15:36


Enfin, elle pouvait ouvrir ses yeux et ressentir la lumière rentré en contact avec sa rétine. Cela faisait depuis combien de temps qu’elle n’avait pas vu le soleil ? Depuis combien de temps était-elle enfermée dans une statue à ne pouvoir plus ressentir ? Elle était de retour parmi les vivants, les dieux lui avaient donné une seconde chance pour les servir et pour retourner sur le chemin qui lui avait été attribué. Cette fois, elle ne s’en échappera pas, elle ne prendra pas de retour douteux dans une optique de vengeance. Elle allait redevenir ce qu’elle avait toujours été destiné d’être. Un outil parmi tant d'autres pour leur divertissement et pour forger l’avenir qu’ils désiraient. Tels étaient les leçons apprises du jeu du Diable et du Duhkoven.  

Elle était de retour dans son armure, cette fois-ci parfaitement fonctionnelle, les batteries à fond. Sa lance brilla de l'électricité qu’elle formait, impatiente de rendre justice aux hérétiques. Elle pouvait sentir le métal sur sa peau… elle était revenue dans la mort que Demigra lui avait offerte, celle d’une terrienne. Elle n’était plus un squelette ambulant, mais dans son sang coulait encore le pouvoir du vice. Ce corps n’était qu’une coquille, elle restera à jamais du démon depuis son pacte. Même si cela l'enchantait peu, elle comprenait l’opportunité que cela lui donner : renvoyer le mal par le mal !

Après avoir pris une grande bouffée d’air, elle reprit confiance de son nouvel environnement. Une ville en plein conflit entre des utilisateurs de ki en tout genre. La destruction provoquée par l’abus d’un pouvoir réservé aux dieux l'épouvantait. Des bâtiments qui s'effondraient de partout et des explosions qui retentissaient partout où elle pouvait poser ses yeux. C'était un chaos des plus abjectes auquel elle devait assister. Peut-être était-ce la raison pourquoi elle avait été ramené en ce monde par le juge : régler ce conflit en purgeant les deux camps. Au moment où cette pensée traversa son esprit, une infrastructure se mit à tomber sur elle. Ele connaissait les procédures à prendre dans ces cas-là et elle ne demandait pas de mouvement de la part de l’armure massive. Une aura violette l'entourait avant l'impact. Quand il ne restait plus que des débris, elle tenait toujours debout au centre, elle se contenta tout simplement de se mettre au-dessus des ruines et de se débarrasser des décombres qui l'entouraient. Peu importe le motif de cette guerre entre hérétiques, elle allait y mettre fin rapidement.

Et les hostilités ne se firent pas attendre. alors qu’un guerrier hurlant se mit à se charger vers elle sans raison. Sans hésitation, elle répondit en utilisant le [Tŭmno zarezhdane] de son armure. Dès en position de contact avec l’individu, elle l’empala directement sur sa lance alors que son corps se fut électrocuté par la justice divine. Quand elle retira la [Zelena  Alebarda] d’un coup sec de sa victime, il observa la dépouille laissée derrière. Elle remarqua directement la queue sismique de son adversaire de courte durée et elle fut gelée sur place. Était-ce l’espèce de son Gospardor, Jojiba ? Elle avait du mal à y croire, mais ça semblait logique. La seule chose qu’elle espérait était qu’il n’était pas comme eux ou qu’il avait survécu le Jeu du Diable en premier lieu…

Le combat entre les hérétiques continua sans qu’elle n’en sache pas plus. Elle devait néanmoins récupérer des informations pour connaître les aboutissants et lequel des deux camps attaquer en premier. Les traditions de Velikolepnata étaient claires là-dessus : un chevalier sans supérieur n’était qu’un être sans but et tout aussi honorable qu’un voleur dans un conflit. Peut-être que quelqu’un ou quelque part, elle pourrait avoir les informations qu’elle désirait tant et en savoir plus…

Dieux savaient qu’elle avait beaucoup à apprendre de cette guerre et surtout du chef de l’un des camps derrière tout ça.
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 487
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

La cause la plus juste... Empty
MessageSujet: Re: La cause la plus juste...   La cause la plus juste... ClockVen 22 Jan 2021 - 21:18
Son retour parmi les valeureux soldats du seigneur Freezer fut reçu avec engouement des plus joyeux. A la vue du cyborg, possédant une allure bien plus fière, une finition bien plus travaillée, une prestance plus saillante que jamais, les troupes s’acharnèrent davantage à leur tâche ardue d’enclaver au maximum la racaille sayan. En soit l’androïde est ravi que sa nouvelle apparence galvanise autant les guerriers impériaux, bien qu’en soit il n’a fait qu’optimiser son physique au mieux. La seule fioriture qu’il s’est permit est cette jupette violacée dont l’intérieure fait écho à un torrent électrique, à croire que sa dévergondée d’apprentie a déteint sur lui. En soit, la vue de la très reconnaissable épée d’Epina, alors clipsé magnétiquement sur son dos, contribue aussi grandement au symbole de victoire face à ces répugnants autochtones simiesques.
 
L’automate roula des épaules, ses rotules reforgées à la perfection, et s’enorgueillit un instant de cette nouveau stade technologique. Avoir pris le risque de combattre physiologiquement et psychologiquement le Guete star était tout sauf conseillé et la prudence de mise, mais le temps est un luxe qui fait terriblement défaut en ces instants troublés. Fort heureusement la détermination et l’égo, que l’ancienne si simple intelligence artificielle ne possédait point, procura une force mentale que Rellum maîtrise et développe de plus en plus et qui lui permit de l’emporter. Cette nouvelle puissance il compte bien en abuser autant que possible afin d’imposer sa vision d’un monde unit sous une autorité inflexible, car tel est l’unique salut des vivants. S’inspirant des mouvements royaux du roi Artic, l’androïde balaya l’air chargé en cendre et d’hémoglobine gazéifiée tout en faisant légèrement osciller son nouvel accoutrement.
 
' Les leaders spirituels de ces vils macaques sont défaits, leur volonté n’est plus qu’une brindille en proies à notre napalm ! Trouvez et exterminez les fuyards, nous avons été suffisamment indulgeant en leur proposant une dernière chance de se rendre encore un minima utile à la suprématie du seigneur Freezer. Leur sanction : le génocide. Continuer la purge jusqu’à ce qu’il n’en reste que des mémoires. POUR L’EMPIRE COLD ! ' Ceci aurait été grandiose, mais Rellum n’est pas très penché dans le discours stimulant.
 
"Progressez jusqu’à annihilation des cibles."
 
Les vaillants fantassins acquiescèrent et se remirent au travail, soit en cherchant les fuyards via divers radars, soit en réarmant les cargos de bombes thyriosiennes, et cetera. Le docteur de titane souhaita se joindre au labeur, mais une lueur violacée attira son attention dont l’épicentre se trouve être à une bonne centaine de mètres d’ici. Les scanneurs high-techs du savant se concentrèrent vers cette direction et y décelèrent des signes de luttes, mais étrangement aucun soldat de l’armada Cold ne se trouvent en ces lieux sur les rapports. Peut être des sayajin belliqueux qui s’entretue pour une quelconque babiole ou d’autre frivolité. Quoi qu’il en soit, Rellum est d’un nature curieux et se plait grandement à changer l’inconnue en savoir, il n’y a aucun défaut à cela. C’est ainsi qu’il se mit à flotter avant de fuser, à une vitesse qui le surpris lui-même, vers les troubles fêtes.
 
 
Une grande partie du scénario qu’il y découvrit fut d’une banalité sans précédent : des bâtiments en ruines, les flammes qui rongent le peu de civilisation que sont capables de développer les guerriers de l’espace, et évidemment des corps sans vie de ces dits singes. Néanmoins l’individu qui a causé tout ce remus décontenança un instant le scientifique de carbone. Bien qu’il ne l’aperçoive que de dos, l’inconnu ne porte nullement les armures typiques et obsolète des chimpanzés, mais un ensemble mécanisé bien plus sophistiqué et volumineux. A moins qu’il ne s’agisse encore d’un trophée de guerre bêtement porté par cette race impie.
 
*Que des voleurs.*
 
En se posant sereinement sur le sol rougeâtre, le colosse de fer souhaita en finir simplement d’un simple mais efficace tir oculaire. Mais il se ravisa immédiatement lorsque ses capteurs reconnurent l’impressionnant scaphandre. Les résultats sont incontestables, il s’agit bien d’une originale Velikolepnata ! Pourtant cette civilisation, qui refusa l’offre habituelle du seigneur Freezer il y a plusieurs d’années de cela, fut réduite littéralement en cendre. A l’exception de la technologie locale, la planète ne possédait aucune ressource intéressante et fut laisser sobrement à l’agonie bien trop loin du secteur actuel et de l’attention sayajin. Hélas les détails ne mentionnent pas d’avantage de détails pour des raisons inconnus, ce qui déplait énormément au savant. En ajoutant le fait que ce genre d’attirail ne correspond nullement aux traditions barbares de ces gorilles. Celui ou celle qui se trouve devant lui a de forte probabilité d’être un ou une Velikolepnata.
 
Soit, mais qu’est-ce qu’une telle personnalité fait sur ce champ de bataille aux conséquences qui vont bouleverser le cosmos ? Il y a eu suffisamment de twist scénaristique alambiqués durant cette saga, une nouvelle indésirable pourrait être compliqué à gérer. Armant véritablement sa lentille vers ce problème, Rellum pris en premier la parole et s’annonça.
 
"Enchanté, je suis le docteur Rellum, scientifique en chef de l’armée du seigneur Freezer. Vous êtes bien loin de vos terres, habitant de Velikolepnata. Quelles sont vos intérêts sur ces landes désolées ?"
Zelen Kurvav
Zelen Kurvav
Demon
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 08/03/2019
Nombre de messages : 81
Bon ou mauvais ? : Loyal

Techniques
Techniques illimitées : Zelena Alebarda / Lilava kozha / Tŭmno zarezhdane
Techniques 3/combat : Noshten koshmar / Vik na banshi
Techniques 1/combat : Pŭtnata veriga

La cause la plus juste... Empty
MessageSujet: Re: La cause la plus juste...   La cause la plus juste... ClockVen 22 Jan 2021 - 22:32
Elle regardait le ciel en espérant y trouver une réponse à ses questions ou un signe divin sur la méthode à prendre pour la suite des évènements. Revenir dans une cité en ruine où des humanoïdes s'affrontaient pour des motifs encore inconnus n'était pas une erreur. Les dieux sont incapables d'erreurs comme eux, simples mortelles. Néanmoins, sans la bénédiction d'un supérieur, elle ne valait rien sur-le-champ de bataille, elle n'avait aucun honneur ou piété à se battre pour son propre compte. Comment savoir qu'elle était la cause la plus juste sans hiérarchie plus sage pour la guider ? Le firmament pouvait être source de conseil pour les créatures perdues et elle en faisait partie à présent.

C’était à ce moment-là qu’une voix clairement robotique se fit entendre à la chevalière dans l’armure mécanisée. Elle se retourna vers son interlocuteur, ce dernier s'introduisit d’une manière qui ne laissa pas de glace l’originaire de Velikolepnata. Scientifique des armées du seigneur Freezer et il avait la connaissance de sa patrie ? Quel était ce cyborg et quelle était la raison de sa création ? Le royaume Zelen, tout comme une bonne partie des nations, avaient déjà expérimenté avec la création de telles inventions. Des créatures faites de métaux et de circuit électronique pour les aider dans la vie de tous les jours et dans les batailles. C’était le cas avant que le Saint-Patron désigna leurs créations comme vouloir jouer l’égal des dieux en créant leurs propres serviteurs. Néanmoins, ces êtres électriques ne furent pas purger, ils existaient encore dans la communauté de la planète avant l’attaque des aliens. Les représentants du Dukhoven avaient jugé qu'agir ainsi avec leurs égaux mécaniques seraient d’une cruauté sans précédent. Leurs existences étaient tolérées, mais leurs fabrications interdites. Néanmoins, une chose était certaine : ils ne pouvaient pas manier le ki, ils n’étaient pas un danger pour le reste du monde autant que l’ahuri qui lui avait sauté dessus auparavant.

Mettre une machine à une position aussi importante était à la fois logique et insensé. Sûr, le cyborg pourrait calculer beaucoup d’informations qu’un mortel ne pourrait pas faire, mais ça limiterait également la créativité et le progrès possible sauf si l’intelligence artificielle était bien plus avancée que ce que les habitants de Velikolepnata avaient pu produire. Néanmoins, l’autre question était bien plus importante que les origines de la création en face d’elle : comment connaissait-il sa planète natale. Un serviteur des envahisseurs ? Une aide qui aurait découvert la planète après les années passées qu’elle avait perdu à se déplacer dans le cosmos ? Allié ou ennemi ? Tellement de questions sans réponse. Pour le moment, la diplomatie restait la meilleure option pour savoir où se diriger dans ce monde, que ce soit en se laissant guider par le mastodonte de fer ou en lui offrant une dernière danse.

“Zelen Kurvav, champion du royaume Zelen de Velikolepnata. Les dieux m’ont offert une seconde chance de les servir et de me battre pour la cause que je jugerait comme étant la plus juste.”

Elle planta sa lance dans le sol comme signe de non-agression envers son interlocuteur, mais la gardait bien en main en cas d'hostilité de la part de la machine. Bien que ces pouvoirs donnés par le démon pouvaient lui venir en aide, elle refusait du mieux qu’elle pouvait de se battre avec cette malédiction.

“Peut-être que vous pouvez m'aider à me guider, docteur Rellum. La raison de mon apparition en ces lieux me sont inconnus en dehors du conflit que ses hérétiques se livrent dans cette ville. Pouvez-vous me donner un contexte dans cette guerre, serviteur du Seigneur Freezer ?”

C'était en prononçant son nom que la mémoire de la championne d'un monde détruit se mit à marcher. Son détour sur la planète Hera où un tyran avait interdit toutes formes de religions en dehors de la sienne où il devait être considéré comme un dieu vivant. Bien que la visière du casque empêchait à la machine de voir directement le regard de la guerrière, ils devinrent directement encore plus sombres. Un détail qui n'allait pas échapper à la machine serait la main qui s'agrippait davantage sur la hallebarde électrique. Il était au service d'un imposteur, mais avant de passer au combat, elle désirait plus d'informations concernant ce faux être divin.

“Freezer… ne s’agirait pas du nom du souverain de la planète Hera ?”

Le destin était cruel, il l'avait directement envoyé face à l'un des sous-fifres les plus loyaux du monstre derrière la destruction de sa patrie et de ses congénères. Elle savait à ce point que la confrontation était presque inévitable. Peut-être que le mauvais docteur pourrait éviter cela si son intelligence artificielle jouait correctement ses cartes. Encore, s’il le désirait !
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 487
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

La cause la plus juste... Empty
MessageSujet: Re: La cause la plus juste...   La cause la plus juste... ClockSam 23 Jan 2021 - 11:59
L’entité en scaphandre se retourna suite à la très brève présentation du docteur Rellum, révélant par la même occasion sa visière vitrée par une glace de couleur lavande, concordant d’avantage avec les fichiers récemment déterré du dark web. Seconde particularité, l’inconnu est armé d’une arme d’hast d’une qualité intrigante dont la forme de la pointe correspond à la perfection à l’entaille béante d’un cadavre sayajin à quelques mètres de là. Ceci s’est donc battu avec succès face à un macaque et ne semble pas avoir reçu de séquelles en retour. Muni de ces informations supplémentaires, le cyborg peut aisément assumer que la lueur pourpre aperçu plus tôt est issu d’une technique de cet évident combattant affirmé, ce qui força l’androïde à calibrer plus efficacement la précision de sa lentille assassine.
 
Bien heureusement, cette personne se montra bien plus civilisé que les autochtones de Vegeta et eu la rare politesse de se nommer : Zelen Kurvav. C’est déjà bien plus que ce satané shinjin de la patrouille temporelle. Zelen … ce nom de famille pêcha un nouveau dossier dans l’immense bibliothèque numérique du droïde, il s’agit de l’une des factions de Velikoleptana qui, comme ses semblables, se faisaient des guerre internes sans fin avant l’arrivée de l’armada Cold. Rien que ce nom prouve ultimement, et sans l’ombre d’un doute, que l’origine de la lancière est véridique.
 
Elle continua en affirmant une histoire et des faits extrêmement étranges et d’un hasard inouï. Elle avoue avoir été missionné par des êtres divins, ce qui l’exclus d’être un partisan d’Auros vu qu’elle a employé le pluriel. De toute manière Rellum sait que trop l’importance surestimé que l’on apporte à ces dieux qui s’avèrent être, soit d’un pacifisme affligeant comme Shin, soit d’une paresse honteuse comme Beerus, soit d’un obscur nihilisme comme Rebai. Seul l’élyséen remonte le niveau malgré des excès de colère capable de raser des systèmes solaires tout entier. C’est pourquoi l’androïde se méfit grandement des croyant qui servent ces pseudos entités supérieurs, qu’ils soient réels ou non, sans réfléchir ou faire preuve d’un minimum de jugeote. C’est bien que cela que Rellum est devenu bien plus critique à l’égard de ses maîtres de gel démoniaque. Donc quand Kurvav affirme faire ce qui est juste, le docteur compte bien évaluer ce qu’elle nomme si pieusement ‘justice’.
 
"Cela nous fait, plus ou moins, un point commun."
 
La velikoleptanienne, visiblement sincère et mise ne confiance, planta son pique dans le sol rocheux hissant ainsi un pacte de non-agression que le cyborg ne refusa point. Ce dernier dégaina l’espadon d’Epina de sa coque dorsale et la planta à l’horizontale contre l’un des rares mur encore debout, puis s’asseye sur le plat de l’épée s’en servant comme une simple chaise suspendue. En prenant ainsi cette posture décontractée tout en croisant sereinement des bras, l’automate invite son homologue à continuer la conversation. En apprendre plus sur cette civilisation et sur ce spécimen enjaille grandement le chercheur biotechnologique.
 
La réaction première de Zelen étonna le colosse d’acier, elle se mit à quérir son aide comme quoi elle désire savoir ce qu’elle fiche sur ces terres désolées ou bien ce qui s’y trame. Elle n’a donc aucune connaissance vis-à-vis du dieu de la destruction Auros, alors que son nom fait trembler l’univers, ou de tout ce qui l’entoure qui est pourtant d’une actualité inévitable. Mais cette ignorance fait écho avec l’isolation de Velikoleptana par rapport au reste de la galaxie. De plus, les téléportations surprise et incongrue Rellum en a déjà subit les frais via la fourberie de Towa, il serait hypocrite de ne pas laisser cette théorie applicable pour la guerrière armurée.
 
Pour le moment, le tout reste cohérent, jusqu’à ce que Kurvav semble avoir un tic de langage vis-à-vis du seigneur Freezer et d’Héra tout resserrant sa poigne autour de son arme blanche. Un détail qui n’étonna nullement le cyborg étant donné que la planète natale de la lancière a été assimiler par l’empire Cold sans qu’elle ne puisse réellement en comprendre l’utilité cosmique. Cependant cela créer un paradoxe, comment puisse-t-elle en savoir si peu sur la bataille entre les forces du dieu de la destruction et du démon du froid face au guerrier de l’espace et l’alliance maléfique ? Il faudra que les circonstances soient orchestrées d’une main de maître tout en que les planètes soient alignées.
 
Il est terriblement difficile et complexe de déterminer si la scaphandrière est une alliée probable ou un adversaire supplémentaire. En revanche, en se basant sur sa gestuelles et ses paroles, le cyborg devine qu’elle est plutôt perdue. Par conséquence, plutôt que de simplement éliminer une menace par peur de l’inconnue, il est du devoir de Rellum de l’éduquer un maximum et ainsi éveiller sa conscience comme il se doit. Ce n’est qu’en ayant pris connaissance de l’univers qui nous englobe que nous devenons une personne avec des ambitions claires et net. Reste à savoir si Zelen est capable de comprendre la vision de l’androïde.
 
"Revenons à ce qui est le plus important dame Kurvav. Vous vous situez actuellement sur la planète autrefois nommé Plant et berceau des tsufuls avant d’être conquit par les barbares sayan qui la renommèrent Vegeta. Une place, ravagée par la débauche sanguinaire de ces primates ainsi que des sombres agissements des démons de l’alliance maléfique, qui est en train d’être conquit par le seigneur Auros secondé par le seigneur Freezer. Effectivement la situation actuelle est complexe et tendue, comprenez donc ma légère méfiance à votre égard."
 
Le docteur marqua une seconde de pause alors que le bruit d’une rafale de blaster ionique suivit d’un râle d’agonie d’un macaque s’entendit non loin d’ici. Ensuite revint un calme apaisant et paisible, malgré le regard interrogateur cyclopéen du mastodonte de carbone qui continue de scruter la guerrière issue de nulle part. Mais il resta courtois, et fit preuve de politesse en répondant avant de questionner à son tour.
 
"C’est exact, la planète Héra a été libérée de son système monarchique par le seigneur Freezer il y a une paire d’année de cela, elle a ensuite été colonisée pour créer une société capitalo-méritocratique. A l’heure actuelle elle prospère et apporte son soutien envers l’armada Cold de son plein gré."
 
Tout ce qui sort de l’hautparleur du docteur n’est que la pure vérité, celui-ci a d’ailleurs joué un grand rôle quant à la rééducation des héras et à l’écrémage de cette dites population. Tout le monde à désormais un rôle dans la société et vit pleinement son existence. Hélas le cyborg se doute bien que ce genre de discours ne plait guère aux adversaires planétaires du seigneur Freezer. Accepter que l’on détruise son foyer ainsi que les fondements de sa culture pour en façonner une bien plus saine et glorieuse n’est guère chose aisée, et pour les moins intellectuels, et ils sont majoritaires, il s’agit d’un crime contre l’humanité. Mais maintenant que la purge sayan arrive tout doucement à son terme, Rellum se permet le plaisir de continuer son interrogation inquisitoriale et éducative.
 
"Je serais ravi de vous aider autant que possible, heureusement la victoire est notre depuis peu donc il n’y a guère à se presser. Il serait plus profitable pour chacun d’entre nous à se comprendre mutuellement. A mon grand désarroi je ne possède que peu de savoir quant à vos traditions ou de la vie d’antan de votre civilisation. Etiez vous aussi une nation unie qui visait une paix mondiale ? Ce ne serait point étonnant vu la technologie de votre impressionnante armure."
 
Le robot sait que non, mais il veut l’avis de l’intéressée. Si elle décide de s’accrocher à un mensonge, alors elle n’a rien à faire dans le monde des vivants.
Zelen Kurvav
Zelen Kurvav
Demon
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 08/03/2019
Nombre de messages : 81
Bon ou mauvais ? : Loyal

Techniques
Techniques illimitées : Zelena Alebarda / Lilava kozha / Tŭmno zarezhdane
Techniques 3/combat : Noshten koshmar / Vik na banshi
Techniques 1/combat : Pŭtnata veriga

La cause la plus juste... Empty
MessageSujet: Re: La cause la plus juste...   La cause la plus juste... ClockSam 23 Jan 2021 - 15:14
La machine dégaina une épée avant de l'enfoncer dans un mur pour s'en servir de chaise. Il déclarait ainsi qu'il n'avait pas d'envie hostile envers le dernier espoir du royaume Zelen, du moins pour l'instant. Ceci rassura la championne dans un sens que les armes ne seront pas levées uniquement par l'échec de la diplomatie et non par agression digne d'un animal sans laisse.

“Dame ?”

Ainsi le géant de métal commença son discours sur ce qui se passait : une guerre entre les soit-disant primates et une alliance maléfique contre son seigneur et un autre nommé Auros. Elle pouvait sentir le dédain que le cyborg devant elle avait pour le camp adverse. L'hostilité envers ces derniers étaient compréhensible, ils étaient en guerre, mais cela voulait dire également que son interlocuteur servait des hérétiques qui utilisaient du ki de façon abondante. Néanmoins, elle allait laisser cela couler concernant le mauvais docteur pour le moment. Il n'était qu'un serviteur créé par les mains mortelles pour servir ces maîtres, comme c'était le cas de toute êtres vivants pour les dieux.

“Sur le champ de bataille et face à une personne non-alignée au conflit, la méfiance est requise, je ne peux pas vous en vouloir pour être prudent. À vrai dire, ceci prouve que vous n’êtes pas naïf des horreurs de la guerre et des opportunistes qui s’y cachent. Notre royaume aurait eu du respect pour votre pragmatisme, Docteur Rellum.”

La mort les entourait, mais cela ne faisait pas perdre la concentration de Kurvav sur Rellum, ce n’était que des sales utilisateurs de ki, après tout. Puis vint la deuxième réponse à ses questions. Freezer était bel et bien le dictateur qui avait interdit toute religion sur la planète Hera pour s'offrir un culte de la personnalité constant. Ils avaient détruit une monarchie pour un gouvernement encore inconnu pour la chevalière pourpre. Bien qu’elle ne montrait pas de signe d’agression envers le serviteur robotique, elle l’aurait certainement déjà attaqué un autre si ce dernier était un être de chair et utilisation du ki comme la majorité de l’armée et de l’armada Cold. Après, elle ne pouvait pas critiquer la conquête en elle-même. Velikolepnata était tiraillée par des guerres territoriales jusqu’à sa destruction par les envahisseurs. La seule chose qui les retenait de se détruire dans un conflit basé sur des armes de destruction massive était le Dukhoven et le Saint-Patron qui réussissait à maintenir un certain pied d'égalité entre toutes les nations de la planète.

Selon le béhémoth métallique, leur victoire était proche et il était plus intéressé par l'échange d'informations qu'une bataille supplémentaire au milieu du chaos ambiant. La championne de Zelen ne pouvait que gagner d'un tel procédé, à comprendre son rôle dans le nouveau chemin que les divins lui avaient offert en la ramenant à la vie ici-bas. La question posée par le docteur était intéressante. Une paix mondiale ? Si seulement...

“Velikolepnata n'a jamais connu de paix mondial, du moins durant mon vivant. Nous avons toujours été dans des conflits territoriaux et politiques avec comme seul point d'accroche le Dukhoven. Vu notre situation, même sans un envahisseur venu d'ailleurs, jamais on aurait réussi à unifier la planète sous une seule bannière. Le royaume Zelen était le plus pieux et était bien placé dans la course aux armements contre ses rivaux avant sa perte à la main des utilisateurs de ki. Je suis, à ce jour, le dernier vestige de l'étendard Zelen.”

Elle n'était pas naïve, elle savait qu'elle disait certainement cela à l'envahisseur en question. Dans les discours du robot en lui-même, son seigneur était un conquérant et qui aurait un intérêt quelconque dans une planète ruinée avec quelques survivants qui essayèrent de la reconstruire. La championne allait néanmoins jouer le jeu de l'ignorance pour en apprendre davantage sur le seigneur de Rellum et de son allié.

“Pouvez-vous m’éclairer concernant le Seigneur Freezer et le Seigneur Auros ? Si nos chemins se croisent, peut-être que c’est pour finir sous leurs ordres, tout comme les dieux le souhaitaient."

La combattante réincarnée ne savait rien d’eux. Connaître son adversaire était aussi primordiale que la force brute, la technologie et les tactiques sur le champ de bataille. Pour le moment, elle avait également menti sur ses intentions de rejoindre Rellum dans les rangs du tyran de Hera. De ce qu’elle voyait, elle était venue faire une purge de l’armée Cold, mais à elle seule et sans informations ou chef, elle était aussi honorable et fourbe qu’un voleur de bas étage et serait aussi victorieuse que sa planète face aux aliens.
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 487
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

La cause la plus juste... Empty
MessageSujet: Re: La cause la plus juste...   La cause la plus juste... ClockDim 24 Jan 2021 - 17:01
Ah, qu’il est agréable d’avoir enfin une conversation intelligente, cela fait bien des mois que le cyborg n’ait point eu l’occasion d’apprécier autant ce genre d’échange, depuis sa rencontre avec Gray Ashura pour être précis. Il est également sympathique de discutailler avec le patriarche Cold, mais celui-ci est bien trop obnubilé par la gestion de sa gloire d’autrefois et de la supervision de ses fils qui est des plus délicates. Les adversaires verbaux furent soit trop pompeux et égocentrique comme l’émissaire de chrono-brigade, soit muni d’un quotient cérébral négatif comme les guerriers de l’espace, soit trop spéciaux comme Zannin qui … Zannin. Rellum sens bien que derrière les mots soutenus et chevaleresque de la guerrière armurée se cache un désir ardent de savoir, de compréhension et surtout d’inquisition. Le docteur n’a rien à cacher et ne souhaite point sombrer dans l’art du mensonge, mais il est avare de savoir et réflexion.
 
Kurvav rejoignit le savant sur le fait qu’ils ne peuvent pas se faire confiance l’un à l’autre et que ce n’est qu’en échangeant leur connaissance personnelle ainsi que leur motivation qu’ils pourront décider de leur destin. Si jamais cela tourne au drame, l’androïde ne souhaite absolument pas éliminer cette souche rare d’âme critique.
 
Ensuite la dame de lavande répondit poliment à l’interrogation de l’androïde, qui avait respectueusement révélé les grandes lignes des évènements centraux récents. Comme supputé plus tôt, Velikoleptana fut jonché par des maisons rivales qui ne cessèrent de disputer les hectares, les ressources et les haut-faits. Cette division planétaire et sans nul doute ce qui a signé leur déchéance face à l’armada Cold, leur union forcée fut bien trop tardive pour avoir des lignes de défense cohérentes. En ajouta qu’elle fait partie de la court Zelen, d’où son nom familial, qui fut la nation la plus versée dans ce qu’elle nomme le Duvokhen. La façon que la pieuse en réfère laisse imager qu’il s’agisse d’un crédo ou bien d’une ligne de conduite, ce qui n’est pas une mauvaise chose sauf s’il s’avère être juste une interprétation floue d’autorité de leurs fameuses divinités inutiles voire inexistantes. Rellum nota une étrange manière de nommer les soldats du démon du froid ‘d’utilisateur de ki’, un point sur lequel il faudra creuser davantage, mais pas immédiatement. Quoi qu’il en, et malgré sa défaite, Velikoleptana possède une fantastique et morale histoire.
 
"Ne prenez pas ce que je vais dire comme un acte de grossièreté bien qu’elle semble déplacée, mais j’aurais fort souhaité avoir des tels alliés au moment de leur union. Votre serment, ce Duvokhen comme vous le mentionner, m’as l’air incroyablement puissant et instructif pour parvenir à une telle prouesse. Il faudra que vous m’instruisiez de quelques-uns de ces préceptes principaux."
 
Et ceux qui ne colle pas à la vision du scientifique devront être reformer si besoin, bien entendu. Mais ce genre d’écart de conduite risque fort de déplaire à la lancière survivante, c’est bien pour cela qu’il faut absolument lui inculquer une révélation. Elle sera douloureuse et est capable de briser tout son être si elle ne possède pas une volonté et une conscience suffisamment ouvert d’esprit. Par chance, elle le transitionna vers cette piste, sans qu’il ait besoin de s’y introduire, en souhaitant en apprendre plus sur les fortes personnalités de Freezer et d’Auros.
 
"Commençons par le lord Frieza si vous le souhaitez bien."
 
Dès lors, sa lentille se calibra différemment de son protocole offensif pour créer un hologramme du fils d’Artic à quelques mètres de la scaphandrière. Forme finale, un air sournois et hautain, une allure supérieure, une peau de marbre blanc parsemé d’améthystes, ainsi des yeux en amande qui inspire une grande malice.
 
"Le seigneur Freezer est le plus célèbre et le plus influent des membres de la race des démons du froid. Malgré sa jeunesse parmi les siens, c’est l’empereur qui possède le plus grand territoire de l’univers. C’est un personnage muni d’une détermination sans faille qui est prêt à tout pour accaparer le cosmos pour le placer sous sa domination, que cela soit de gré ou de force. Cela fait quelques années que je me suis volontairement engager dans l’armada Cold afin de créer une société qui ne sera que diriger de sa main de fer."
 
La copie du tyran lâcha son petit rire signature avant de s’avanouir dans l’atmosphère âcre de Vegeta.
 
"Maintenant … Auros."
 
Le cyborg marqua une brève pause pour scanner les environs ainsi que les réseaux de communication afin d’être sur qu’aucune oreille indiscrète ne puisse interpréter à mal ce qui va être dit. Les faibles d’âmes ont toujours tendance à comprendre de travers les pensées philosophiques. Certains d’être en sécurité, le cyborg créa cette fois-ci un duplicata du dieu de la destruction. Fier, imposant et surtout insufflé d’un regard empreint de colère. Derrière celui-ci, en plus petit, trois figures damnées sont représentées.
 
"Auros est un dieu de la destruction issue d’un autre univers d’où il fut attaqué par les sayans Bardock et Scalio ainsi que du terrien fou Garou. Emotionnellement blessé, il décida de faire réparer cet affront plaçant notre monde stellaire sous son joug, à l’image du seigneur Freezer qui a ainsi décidé de s’associer à lui. Malgré ses sautes d’humeurs, son objectif est noble et entre en concordance avec mes projets."
 
A nouveau, les figures disparaissent dans un flux de pixels. Toujours assis sur la lame d’Epina, le cyborg enchaina avec ce qu’il conte enfin faire comprendre envers la nonne de fer.
 
"Oui, les dieux existent, les vôtres potentiellement aussi … que de titre. Ils sont certes d’une puissance qui frôle l’omnipotence, ils n’en certes pas moins des simples êtres vivants comme n’importe quels mortels. J’ai moi-même déjà défié indirectement la déesse du temps ainsi que son odieux ordre, elle a subi une défaite. Je vous évite également les détails de la divinité peureuse Rebai. C’est bien pour cette raison que j’éradique les sectes religieuses qui ne servent que de vulgaire pantin pour ces entités égoïstes. Auros étant le seul qui mérite soutien."
 
Une leçon qui ébranlera sans l’ombre d’un doute la psyché de Kurvav quant à ses propres fondations et pourquoi elle se bats. Rellum compatit grandement de ce genre de torture éducatifs psychologique, il en a fait lui-même les frais lorsqu’il réalisa que la vérité qu’il a récemment énoncé sur les dieux s’appliquent également aux démons du froid et ne souhaite nullement que cet esprit-ci ne reste cantonner dans de tels mensonges. C’est bien pour cela qu’il marqua une petite pause de quelques secondes avant d’enchainer de manière naturelle, comme si tout était parfaitement normal et serein, sur une question qui le taraude.
 
"Cela fait deux fois que vous mentionner une quelconque forme de résurrection, j’avoue être partiellement perdu. Est-ce une forme figurative de rédemption du Duvokhen ?"
Zelen Kurvav
Zelen Kurvav
Demon
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 08/03/2019
Nombre de messages : 81
Bon ou mauvais ? : Loyal

Techniques
Techniques illimitées : Zelena Alebarda / Lilava kozha / Tŭmno zarezhdane
Techniques 3/combat : Noshten koshmar / Vik na banshi
Techniques 1/combat : Pŭtnata veriga

La cause la plus juste... Empty
MessageSujet: Re: La cause la plus juste...   La cause la plus juste... ClockLun 25 Jan 2021 - 11:49
Les deux individus étaient avares de connaissances et d’informations. L’une comme l’autre pouvaient en ressortir grandis et plus compréhensible des différences évidentes qui avaient entre eux. Pour le moment, Zelen Kurvav n’avait aucune envie de se battre véritablement face à la machine. C’était rare de pouvoir converser avec un potentiel ennemi de la foi sans en venir directement à la confrontation physique. Après tout, la religion de Velikoleptana était claire concernant les gens ou les machines qui n’y croyaient pas à leur serment : les laisser vivre pour les comprendre et en ressortir avec de nouvelles connaissances tant qu'ils ne présentaient pas un danger direct pour eux. Bien que cette règle semblait sortir d’un temps que la championne n’a jamais eu la chance de connaître, bien avant que le Dukhoven soit l’unique et véritable religion de la planète, elle comptait bien la suivre face au Docteur Rellum.

Le robot semblait même être intéressé davantage sur le culte divin. Même si c’était clair qu’il était dans le camp adverse pour l’instant, l'intérêt que portait l’intelligence artificielle ne pouvait être ignoré par la croyante.

“Ce serait avec joie que je vous expliquerait les règles primordiales du Dukhoven, Docteur Rellum. Néanmoins, permettez-moi d’insister sur la présentation de vos alliées dans un premier temps.”

Et ainsi commença la présentation du Seigneur Freezer avec une représentation holographique du tyran. Cette technologie ne choqua pas la chevalière, bien que sa patrie et ses voisins suivaient tous un système feudal, la course à la technologie était belle et bien au centre de leurs occupations avec la foi envers les dieux. La créature présentée par le dispositif oculaire néanmoins n’aspirait pas la confiance de la guerrière dans l’armure motorisé. Rien qu’à son expression, elle pouvait sentir toute la cruauté perfide de sa future cible. C’était loin d’être assez, heureusement, le loyau servant du monstre devant elle. Son désir était la conquête complète de l’univers pour y faire régner ses lois. Là où beaucoup de personnes seraient devenues agressives pour une envie de pouvoir, le dernier espoir de Zelen comprenait un tel souhait. C’était bien la raison pour laquelle elle se battait au nom de son seigneur, une planète unie sous l'étendard vert et violet. Au moins, il y avait une raison compréhensible à la soif de puissance de l’alien.

Puis passa le tour du Seigneur Auros avec le Docteur Rellum semblait peu motivé à faire l’introduction contrairement au démon du froid. Il s’agissait donc d’un Dieu de la Destruction qui venait prendre sa revanche sur l’assaut de personnes dont elle ne connaissait rien.

“Il s’agit donc d’une guerre de représailles inter-universelle divine. Je me serais attendu que le Seigneur Beerus défende son territoire ? A-t-il déjà échoué ?”

Oui, Velikoleptana avait été touchée par l’influence de Beerus et la nourriture locale ainsi que le respect que ses habitants lui portèrent immédiatement les avaient sauvés de l’annihilation. Bien que l’utilisation du Ki soit interdite, tous les champions ainsi que leurs rois ou empereurs étaient inculqués de la détection de cette technique pour différencier les mortels des dieux ainsi que des machines. Néanmoins, l’idée d’une entité mécanique divine était un sujet que le Saint-Patron avait adressé négativement et était la raison principale de l’arrêt de la programmation d’intelligence artificielle capable d’apprendre par eux-même avant de décider d’arrêter la production des androïdes entièrement.

Puis Rellum exposa son idéologie qui allait entièrement contre celle de Kurvav. Il n'avait aucun respect pour les dieux. Bien qu’il mettait en avant la puissance qu’ils possédaient, il les considérait comme des mortels et rien d’autre avant de prononcer son désir d’éradiquer toutes religions qui se laisseraient être des pantins pour ses êtres supérieurs. Ainsi commença la division véritable d’idéologie entre les deux interlocuteurs.

“Avant de vous parler de ma résurrection, permettez-moi de répondre à l'un de vos désirs : en connaître plus sur le Duhkoven. Le Dukhoven est la seule et véritable religion de Velikoleptana et a été rétabli ainsi depuis des millénaires. Elle repose sur trois principes : la piété, l’honneur et le respect des lois hiérarchiques. Je pense que la dernière notion vous sera plus intéressante à entendre que le reste.”

Elle lâcha son arme avant de se mettre à genou, encore l’un de codes d’honneur du royaume Zelen. Si une personne devait en parler à un étranger désireux de connaissance sur ces lois divines.

“Voyez-vous, la hiérarchie de notre planète marche ainsi : nous commençons par le caste le plus bas, les forgerons et les paysans, puis au fiefs les dirigeants, des champions comme moi, suivi des gospadors, puis des rois et des seigneurs sous le contrôle du Saint-Patron du Duhkoven…”

Elle marqua un temps de pause pour se redresser pour faire face au Docteur Rellum, mais en ne reprenant pas les armes pour autant.

“... pour terminer par les dieux. Comme vous pouvez le constater, nos idéologies sont bien différentes. Nous avons étés enseignés que ces êtres divins sont à la base même de notre création et par conséquent, nous devons respecter leurs souhaits et accepter notre rôle de pions sur un échiquier donc le créateur nous déplacent pour changer le monde ou les divertir. Néanmoins, bien qu’il y ait un fossé entre nos points de vue sur les êtres divins, je n'ai ni le désir ou l'intérêt de vous affronter pour autant. Nous avons tellement de savoir à se transmettre qu’un duel serait idiot.”

Elle avait tant à apprendre du colosse de fer que de tout simplement le combattre pour une gloire inexistante. Elle voulait apprendre, tout comme son auditeur. En finir à la confrontation physique n'aurait aucun intérêt que de perdre de précieuses informations sur le monde chaotique autour d’eux.

“Quand à la résurrection, c’est à prendre littéralement. Je suis un mort dont les dieux ont fait revenir pour servir une cause juste de mon choix. Pour l’instant, je suis encore perdu pour définir quel serait cette cause. J’avais dédié ma vie à la vengeance de mon royaume, mais je sais que c’est futile sans un seigneur pour me guider. Un champion sans seigneur ou gospador est aussi bas qu’un voleur de bas étage.”

Oui, le système d’honneur du Dukhoven faisait qu’elle ne pouvait pas servir de cause juste sans un supérieur pour la diriger. C’était la fameuse partie du code de l’honneur de fette religion dont l’étendard de Zelen respectait encore, malgré sa disparition dans les cendres de  Velikoleptana.
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 487
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

La cause la plus juste... Empty
MessageSujet: Re: La cause la plus juste...   La cause la plus juste... ClockJeu 28 Jan 2021 - 22:28
Toujours dans une ambiance mêlant méfiance et curiosité, les deux individus de rouages s’échangent sans retenu leurs informations ainsi que leur point de vue. La majorité du temps c’est de gré, mais il arrive quelques fois qu’un toc de langage ou qu’une réaction non anticipée donnent des détails croustillants. Par exemple, lorsque le cyborg révéla volontairement le profil du dieu de la destruction Auros, la lancière laissa échapper qu’elle sait qui est le seigneur Beerus ainsi que son importance dans le cosmos. Les populaces qui ont survécu au passage ravageur de la divinité féline sont extrêmement peu nombreuses, la famille Cold en étant un exemple en acceptant de faire le travail de tri planétaire du dieu paresseux. Par conséquent, pour cette réponse-ci le droïde se montra un peu plus réservé.
 
"Chaque chose en son temps, veuillez d’abord répondre à mes questions je vous prie."
 
Comme l’étiquette l’exige, Kurvav accepta et commença tout d’abord, tout en se désarmant et en se mettant à genou de manière pieuse, à expliquer ce qu’est le fameux Duvokhen. Comme ce que doutait Rellum, il s’agit bel et bien d’un ancien credo religieux qui impose à ses sujets à faire preuve d’obéissance, de justesse et de piété. Bien évidemment, comme ce que devine la velikoleptanienne, la notion d’honneur et de zèle catholique sont des facteurs que l’automate n’accorde que peu d’intérêt. Amusé, ce dernier hocha de la tête.
 
"Je constate que vous commencez à me cerner."
 
La dame de fer continua son explication et détailla plus en profondeur le système hiérarchique de son ordre qui, et cela n’est guère surprenant, est très similaire à celui de l’armée Cold. Ici le seigneur Freezer prenant le rôle du saint patron. Une qualité d’organisation que respecte énormément le scientifique qui apprécie que tout soit agencé de la meilleure manière possible, tout le contraire de la société sayajin qui ne parle que par le muscle.
 
Hélas, la bonne humeur du colosse de titane commença à fortement de dégradé lorsque la nonne armuré commença à plaider sa litanie, dont les failles sont nombreuses et béantes. L’être robotique du se faire violence intérieurement pour écouter le monologue de Zelen ainsi que son charabia décérébré. Il le tarde de faire voler en éclat ce genre d’ineptie que seul un lavage de cerveau est capable de faire comprendre. Heureusement, l’instant de raison de la valkyrie d’acier, qui privilégie la discussion que la baston, fait descendre le niveau d’ire de la machine.
 
"Les idiots sont légions dans l’univers."
 
Et enfin, Kurvav avoua avoir été littéralement ressuscité d’entre les morts. Elle scanda alors que c’est grâce à la volonté des dieux qu’elle a le droit à une seconde chance. Cela ressemble plus à une interprétation hasardeuse qu’à un fait authentique, mais si tel est le cas cela montre uniquement que ces pseudos divinités ont un étrange sens de l’humour. Envoyer l’un de leur rare protégés directement en territoire ennemie, en plein milieu d’un champ de bataille de surcroit, n’est pas un cadeau, mais une sinistre tentative de meurtre. Malgré son absence de poumons, Rellum lâcha un long soupir avant de se courber davantage en avant, tel un ancêtre racontant une histoire à ses pupilles.
 
"Vous avez raisons dans le fond. Les dieux de la créations, nommés shinjins, sont les pionniers de la vie en plantant les premières graines d’humanité dans le cosmos. Indirectement c’est grâce à eux que nous respirons et pouvons profiter de la vie et méritent effectivement un minimum de respect. Ils sont de pairs avec eux qui régulent et protègent l’univers ; les hakaishins comme le seigneur Beerus. Oui, ce sont nos parents cependant …"
 
Dès lors, le mastodonte de carbone désigna de ses mains l’environnement qui les entourent. Des ruines à pertes de vues, un horizon dévoré par les flammes, le bruit de la guerre, le ciel et la terre rougit par tant d’hémoglobine.
 
"Quel genre de père infligerait cela à ses enfants ? Pourquoi est ce que les créateurs restent sourd quand aux râles d’agonie de ses progénitures après tant de millénaire de souffrances ? Vous souhaitez vous venger des ravages exercés sur votre planète, alors j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne c’est que le fautif est mort grâce au seigneur Auros, la mauvaise est que son identité n’est autre que le seigneur Beerus qui a bénit le seigneur Freezer dans ses choix de conquêtes galactiques."
 
Sentant la colère remonter, le cyborg se dégourdit en se levant de sa chaise de fortune tout en la délogeant de son débris mural. Dans un pas lourd et furieux, l’automate s’approcha de lancière et imposa, à quelques centimètres, la vue de sa lentille irisant de mille feux d’où des gerbes de foudres fushia zébrèrent les environs.
 
"Cela vous convient tant que cela d’être un simple et vulgaire pion d’entités moqueuses ? J’ose à peine espérer que vous n’avez pas choisit de chemin sans avenir de votre plein gré. Expliquez-moi donc pourquoi je ne devrais pas vous réduire à l’état de composte, car je n’ai que faire des pantins incapables de vouloir. Vous êtes bien plus une machine que moi !"
 
Rellum voulut la punir d’une telle stupidité, d’une telle étourderie … d’une telle erreur. Par cette simple réflexion, le géant robotique comprit ce qui manque cruellement à la femme armurée : l’expérience. Confiné dans son couvent religieux, elle n’a pas pu explorer la galaxie et comprendre ses méandres. Conscient de cela, sa rage s’effaça et il se redressa afin de reprendre une allure à nouveau sophistiquée.
 
"Mes excuses pour mon écart de conduite, mais comprenez moi bien et je ne le répèterais pas deux fois. Ce n’est pas votre foi que je remets en question, mais votre personne. Je perçois et respecte bien votre aspect Zelen, mais Kurvav est nulle."
 
L’éveiller, ceci est désormais une priorité.
Zelen Kurvav
Zelen Kurvav
Demon
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 08/03/2019
Nombre de messages : 81
Bon ou mauvais ? : Loyal

Techniques
Techniques illimitées : Zelena Alebarda / Lilava kozha / Tŭmno zarezhdane
Techniques 3/combat : Noshten koshmar / Vik na banshi
Techniques 1/combat : Pŭtnata veriga

La cause la plus juste... Empty
MessageSujet: Re: La cause la plus juste...   La cause la plus juste... ClockSam 30 Jan 2021 - 11:02


La tension commençait à devenir de plus en plus palpable entre la machine, création des mortels et l'inquisitrice, invention des dieux. Au début, le mauvais docteur semblait être d’accord sur le respect qu’ils devaient envers leurs parents et leurs supérieurs. Néanmoins, son monologue prit une tournure que Kurvav s’attendait de la part d’un non-croyant. Un discours qui aurait pu faire vaciller la foi et la confiance en ces êtres divins si le Dukhoven ne l’avait pas préparé mentalement à ce genre de blasphème. Ils étaient des pions sur un échiquier et leur seul devoir est de suivre le chemin qui lui était préparé à l’avance. Dérailler de ce parcours n’apporte que plus de douleurs et de souffrance et pour la réincarnée, le jeu dont Demigra lui avait fait participer en était la preuve ultime. Certainement, la ville était délabrée et le conflit sanglant, mais voici ce qui se passait quand les dieux ont laissé ces êtres à utiliser le Ki sans modération. Vu l’ampleur des dégâts, ça ne serait pas choquant si le reste de la planète était sous le feu divin et du ki utilisé à mauvais escient.

Néanmoins, la prochaine nouvelle fut un véritable coup de l’estomac du dernier espoir de Zelen. Sa quête de vengeance se serait terminée par une confrontation directe avec le seigneur Beerus si ce dernier était encore en vie, la source même de la disparition de Velikolepnata. L’envahisseur l’avait tué et le Seigneur Freezer ne faisait que suivre les instructions données par son supérieur hiérarchique. Dans sa tête, des centaines de questions fusèrent sans arrêt en vue, mais elle tournait tout autour d’une seule question : pourquoi le dieu de la destruction a ordonné à cet être impur et malicieux de détruire le berceau même du Duhkoven ? Étaient-ils des hérétiques depuis le début ? Les dieux voulaient-ils en finir définitivement avec la piété du Saint-Patron ? Le piédestal envers les dieux venait de se fissurer.

Il semblait que le Docteur était prêt à donner le coup de grâce, autant physique que mental, en déloguant son épée du mur. Elle pouvait voir son œil robotique se concentrer sur elle tout en émettant des étincelles et des éclairs autour. Bien que sa vision du monde venait de prendre un coup fatal, elle n’allait pas se laisser attaquer pour autant, mais elle ne voulait pas démarrer un combat pour autant. Autour de son armure, une aura violette s’en dégagea progressivement, prêt à encaisser n’importe quel offensive du docteur alors que ce dernier la menaçait de la détruire vu qu’elle était prête à rester un pion joué par des êtres égoïstes.

Néanmoins, l'électricité qui survoltait le viseur du cyclope de fer s'atténua avant de reprendre une pose moins aggressive.La luminosité autour de Zelen Kurvav disparut aussitôt par la même occasion, même si elle s’attendait toujours à une offensive. Le colosse affirma qu’il ne questionnait pas la foi du royaume de Zelen, mais la championne directement. Le message était clair, elle devait changer. Avec la révélation précédente, elle ne savait plus quoi penser.

“Seigneur Beerus aurait-il accepté la conquête du seigneur Freezer sur ma planète ? Tu marques un point, docteur. Les dieux peuvent être cruels et insensés. Mon apprentissage m’a toujours appris à les respecter pour nous avoir donné vie, mais la hiérarchie que le Saint-Patron avait mis en place avait surtout comme but de les garder satisfaits pour éviter ce genre de situation. Vous êtes une machine pragmatique, vous pouvez comprendre pourquoi nous avons joué le jeu… pour éviter la destruction de notre monde.”

Un jeu dont il avait été les perdants. Les dieux les avaient abandonnés pour l’empire galactique d’un mégalomaniaque fourbe. Même sa nation qui avait tant dévoué à leurs services avait été rasée ainsi que le Saint-Patron. Il n’en restait plus qu’un tas de cendre fumant au milieu d’un océan d’astres.

“Bien que je hais devoir l’admettre, je dois constater que le Dukhoven m’a partiellement rendu aveugle. Je pensais que c’était une attaque de hérétiques vu l'utilisation en masse de ki, mais si elle a été approuvé par Beerus… peut-être mon pacte avait le diable était plus sensé que je ne l’aurais pensé.”

Elle agrippa sa lance, mais sans montrer de gestes hostiles ou un envie de se battre. Elle avait échapper à son destin, mais si ce dernier dans le plan divin était de mourir après une telle trahison, elle avait bien fait.

“Je ne suis plus un pion depuis et je dois agir ainsi. Je respecterai les codes que le Dukhoven et le royaume Zelen m’ont donnés, mais je ne serais plus un pion pour les dieux sauf si j’en juge que la cause de l'un d'entre eux me paraisse raisonnable et justifiable. Je me suis déraillé de mon destin depuis ma survie sur Velikolepnata en l’échange de la damnation, je ne leur dois plus rien.”

Un grand soupir pouvait s’entendre à travers du casque de l’armure motorisée. Elle haïssait tout ce qu’elle venait de dire, mais c’était un fait. Pourquoi respecter un acte aussi lâche et perfide que Beerus avait fait à sa patrie malgré tous les sacrifices qu’ils avaient fait pour eux ? Néanmoins, le fait que ce soit des hérétiques ayant utilisé le Ki comme arme principale laissa Kurvav pensif. Elle devait en avoir le cœur net.

“Néanmoins, permettez-moi cette question, Le Dukhoven nous interdisait l’utilisation du Ki à des termes militaires pour des raisons qui semblent évidentes vu ce qui nous entourent. Est-ce que le reste de la galaxie est rempli d’inconscients que ce pouvoir leur donne et l’utilise à mauvais escient?”
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 487
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

La cause la plus juste... Empty
MessageSujet: Re: La cause la plus juste...   La cause la plus juste... ClockMar 2 Fév 2021 - 15:16
Visiblement, les efforts tenaces du cyborg envers la dame armurée ont enfin porté leurs fruits. A coup d’arguments implacables suivi d’exemples concret, Rellum a sut prouver de manière exemplaire que les dieux ne sont absolument pas les êtres suprêmes qu’ils osent tant faire imager. Puissant, c’es tune évidence, mais bien loin d’être invincible ou encore parfait, bien loin de là. Certes, le docteur s’est un tantinet laisser emporté par sa fougue philosophique sous la forme de foudre agressive, mais il s’est vite remis de sa pointe de colère. De plus cela lui a permis d’’apercevoir en exclusivité l’aura énergétique violacée de la valkyrie, une volute pourpre éphémère qui possède le même teint que celle vu au loin.
 
S’en suivit un instant de panique psychologique de la part de Kurvav qui, enfin, remis toutes son éducation en question. Tant de questions tabous et interdits sur lesquelles elles se pencha et remarqua les incohérences aussi affligeantes soient-elles. C’est essentiellement le syndrome de Stockholm envers le perfide Beerus qui l’ébranla le plus. Vénérer une furie féline divine égoïste et satisfaire ses caprices afin d’espérer que la planète ne se fasse pas rayer de la carte, ce fut une étape nécessaire pour les ancêtres de Velikoleptana pour survivre. Hélas, cet instinct de survie se muta en une fascination religieuse, un changement de perspective qui lobotomisera les générations suivantes qui œuvreront dans le mensonge et la décadence. Au moins le seigneur Freezer conserve les planètes intactes et tente d’élever la populace locale en ouvrier, leur offrant ainsi un but qui concorde avec l’empire galactique.
 
Le scientifique laissa la dame de fer s’éveiller de sa torpeur psychique en évitant de l’interrompre dans son monologue. Durant celui-ci, deux choses interloquèrent le savant. La première est cette nouvelle mention du ki connoté si négativement, la seconde est celle du contrat diabolique qu’elle aurait effectué. Décidément, même pour une velikoleptanienne, cette Zelen possède des capacités ainsi qu’une histoire qui sort de la normal. Des détails croustillants qu’il tarde à Rellum d’apprendre mais, politesse oblige, il se doit de guider un minima les pensées embrumés de Zelen.
 
"Le seigneur Freezer fut également soumis au seigneur Beerus, fort heureusement ses méthodes sont bien moins capricieuses et propose un avenir profitable. Néanmoins il est inutile de remettre totalement en question votre Duvokhen, après tout celui-ci a permit à votre maison d’être respecté et de prospérer un minimum possible. Néanmoins, vous et vous seule, êtes capable de la rénover pour qu’elle entre en communion avec votre essence sans pour autant être bridé par des sornettes divines. Seul le temps et le voyage vous permettras d’y parvenir."
 
Ces conseils avisés, le cyborg aurait tellement souhaité se les recommander bien plus tôt, cela lui aurait éviter des déboires inutiles. Mais il ne reniera pas son passé, il sait que c’est en acceptant ses erreurs qu’il peut évoluer en une entité meilleure.
 
Kurvav s’accrocha à son arme d’hast, comme un grappin pour la hisser vers un nouveau futur, et accepta ce nouveau projet. Une nouvelle fois elle évoqua vaguement son étrange pacte occulte, mais de manière bien plus explicite son point de vue vis-à-vis du ki. Celle-ci serait qu’une chose abominable que seul les fous et les monstres useraient. Comme ce que le cyborg redoutait, bien que tout aille vers un sens positif, il y a encore bien des leçons qu’il faille inculquer à lancière en scaphandre.
 
"Bien que je sois incapable de faire usage de ki, je préfère personnellement l’aspect technologique, je n’en abhorre absolument l’utilisation. Cette énergie guerrière est un outil comme le peut être un sabre. Mettez ce dangereux instruments dans la main d’individus psychopathiques et vous n’obtiendrez que la destruction. A contrario, ces appareils peuvent créer ou concrétiser un avenir brillant si mis en possession d’artistes ou de meneurs. Bien que je sois méprisant à l’égard de la magie, force m’est de constater son utilité."
 
*Fichu Baba*
 
"Hélas, ce n’est qu’en régulant la population que nous pouvons vérifier s’ils sont adaptés ou non de porter de tels dons. C’est bien la raison primaire pour laquelle j’opère en tant que scientifique en chef de l’armada Cold."
 
Le cyborg marqua une courte pause en remarquant que la température actuelle des environs vient de s’élever de quelques degrés. Cela pourrait provenir des affres de la guerre ou des résidus du napalm tyriosien environnant, ou est-ce un effet secondaire de l’aura pourpre de l’habitante de Velikoleptana ? Quoi qu’il en soit, cet effet étrange reste pour le moment mineur bien qu’inquiétant. C’est pourquoi il continua de satisfaire son envie de savoir.
 
"J’avoue être encore sceptique quant à votre résurrection. Certes, plusieurs individus ont déjà joui de ce luxe incroyable, le seigneur Freezer en est un exemple parmi d’autres, mais cela semble être à chaque réservé à des personnalités qui sortent de l’ordinaire. Cela a-t-il un quelconque rapport avec votre pacte avec le … diable ? L’identité de ce dernier ainsi que son impact me sont complétement inconnue."
Zelen Kurvav
Zelen Kurvav
Demon
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 08/03/2019
Nombre de messages : 81
Bon ou mauvais ? : Loyal

Techniques
Techniques illimitées : Zelena Alebarda / Lilava kozha / Tŭmno zarezhdane
Techniques 3/combat : Noshten koshmar / Vik na banshi
Techniques 1/combat : Pŭtnata veriga

La cause la plus juste... Empty
MessageSujet: Re: La cause la plus juste...   La cause la plus juste... ClockMar 2 Fév 2021 - 20:24


Tourner le dos aux dieux capricieux et égoïstes alors que sa religion s'assurer de la sagesse de ces derniers. Une telle pensée l’aurait mise dans de nombreux soucis avec le peuple entier de Velikolepnata, mais qui allait pouvoir la juger maintenant ? Les hautes autorités sont morts et elle représentait à elle seule le dernier étendard du royaume Zelen. Elle donnait peu de chance de survie pour les rescapés du massacre des forces de Freezer sur son peuple. Uniquement les observateurs stellaires pouvaient connaître la destinée de la planète, mais à l'avis de la championne, elle était vraiment le dernier de son espèce. Cela par un pacte avec un diable qui l’avait tourné en statue après un jeu sadique pour enfin revenir parmi les mortels par un dieu qui souhaitait qu’elle joigne la cause qu’elle désirait être la plus juste. La vengeance était en dehors de la question à ce point, elle avait été faite par le Seigneur Auros. Le rejoindre était-il la chose la plus noble à faire ? Le faire la rendrait indirectement l’allié du sous-fifre qui avait ordonné la destruction toute une culture qu’elle chérissait tant. Non, ça ne pouvait pas être cela, ceci semblait être entièrement la chose la plus traitre qu’elle pouvait faire à ses anciens seigneurs et le Saint-Patron : pactiser avec les destructeurs du Dukhoven.

Rellum admetta que Freezer s’était directement rangé dans les rangs à l’arrivée du dieu-empereur que le bon docteur essaya de justifier par les méthodes moins capricieuses et l’avenir utopique qu’il pouvait leur proposer. Elle n’allait pas le croire uniquement avec des mots sur les intentions de l’envahisseur par simple méfiance. Oui, elle pouvait le croire sur le la mort de Beerus de la main de l’un de ses collègues, mais elle n’avait aucune preuve pour ce dernier. À vrai dire, elle s’était elle-même justifié la mort du chat surpuissant avec son arrivée à Chutelière IX. Après tout… son contrat avec le malin sur sa survie aurait expiré à cause de ça.

Puis vint le questionnement sur le ki, la fameuse interrogation sur l’état de ce monde décadent et les peurs de Kurvav furent confirmées : les gens s’en servaient comme ils le voulaient. Le robot scientifique en face d’elle justifiait son utilisation en disant qu’entre les bonnes mains, celle de meneurs et de gens sensés, elle pourrait ouvrir vers un futur radieux comme tout autres armes en passant rapidement par dessus la magie qu’il méprisait. Il admettait ensuite sa raison pourquoi il était du côté de l’être perfide pour pouvoir réguler les populations à s’en servir correctement.

“Je pense que nous sommes encore une fois dans une impasse, Docteur. Même au-delà de mes croyances, je suis persuadé que le Ki reste une chose qu’aucun être vivant, divin ou non, devrait utiliser. C’est une arme de destruction massive. La seule chose de bon qui peut s’en sortir est une guerre froide par peur d’une destruction mutuelle simultanée. Le Dukhoven nous tenait en ordre en terme d’armement pour éviter un tel scénario et plusieurs croisades à travers les siècles contre des groupes d’individus voulant s'octroyer ce qu’on pensait être le droit des dieux nous ont trouvés que son utilisation devrait être interdite à tout prix ! Il semblerait que dans la galaxie néanmoins, tout le monde en est armé et donc, le principe de sauvegarde mutuelle n’existe même pas.”

Plus le monologue passait, plus de la colère pouvait se ressentir dans la voix de la démone. Le monde semblait devenir fou plus elle passait de temps à apprendre sur le monde qu’elle vivait ! Les dieux les avaient trahis malgré leurs dévotions et le ki semblait être aussi commun que des épées sur un champ de bataille. Est-ce que l’univers entier était devenu fou ou était-elle folle ? Sa vision de toutes les astres prenait coup après coup ! La seule chose qui l’empêcha de continuer à déverser sa frustration fut l’indicateur de son casque qui indiqua une forte montée en chaleur autour d’eux. Ceci n’était pas bon signe, mais Rellum ne semblait pas être gêné le moins du monde. Elle, néanmoins, n’était pas confortable à continuer alors qu’un danger sans nom semblait se présenter à l’horizon. Elle allait néanmoins répondre au mauvais scientifique pour le combler dans sa curiosité.

“Je ne pense pas que ma réincarnation à avoir avec ma damnation. J’ai déjà payé le prix de mon pacte quand le Seigneur Auros à tuer Beerus. C’était un dieu qui m’a ramené d’entre les morts pour décider de mon destin. Si tu veux en savoir plus sur le démon, je ne connais ni son nom, ni son apparence. Il n’était qu’une voix dans ma tête qui m’a proposé le pouvoir de vous repousser et de me venger contre mon âme. Certainement à cause la mort de Beerus, j’ai participé à un jeu mortel par le dieu-démon Demigra en enfer dont j’ai été disqualifié avant de pouvoir avancer bien loin, certainement pour tourmenter mon gospador. J’étais devenu une statue de pierre avant que je sois libéré d’une manière qui m’est encore inconnue.”

Elle retira son hallebarde du sol avant de se retourner et s’éloigner un peu du docteur impérial. Elle ne comptait par contre ne pas dévoiler son passé en tant qu'armure possédée ou son nouveau corps de mortelle ou rentrer dans les détails du divertissement cruel de Demigra.

“Je ne connais pas la raison qui m’a valu de revenir d’entre les morts, mais ce n’est pas ici, que ce soit contre ou avec vous. Néanmoins, je vous suis redevable pour m’avoir ouvert les yeux sur les divinités et de la perversité dont la majorité pouvait faire preuve. Vous avez ma parole que je vous aiderait à l’avenir, quand je serais plus expérimenté concernant l’univers qui nous entoure. Je ne compte pas rester sur cette planète. La température augmente et ceci est rarement un bon signe, surtout autour de ki utilisé pour des raisons militaires. Nous nous reverrons, Docteur Rellum et je tiendrais ma promesse ce jour.”

Sur ces mots, elle continua à avancer dans les ruines en direction d'un lieu moins délabré dans l'espoir de trouver un vaisseau pour partir d'ici, mais peut-être que le docteur n’en avait pas fini avec elle.
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 487
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

La cause la plus juste... Empty
MessageSujet: Re: La cause la plus juste...   La cause la plus juste... ClockJeu 4 Fév 2021 - 15:36
A nouveau, la conversation entre les individus éduqués devint bien plus agréable, avec des arguments constructifs ainsi que des exemples ou du savoir à exposer. Notamment au sujet du ki, si Rellum le considère comme un outil à double tranchant que l’on peut exploiter mais avec certaines restrictions, Kurvav estime, avec une rare fermeté, que cet afflux de pouvoir démentiel est bien trop dangereux pour être ne serait-ce touché du doigt. Bien que l’androïde affirme que ce genre de raisonnement est plus têtu que bien fondé, il est bien obligé que le raisonnement de la vierge d’acier possède une forme cohérente et plausible.
 
"Il est possible que vous ayez raison, mais si vous appliquer ce thème à tout ce qui vous entoure vous ne ferez que brider la réalité et non régler le problème. Nous verrons, en temps et en heure, laquelle de nos méthodes soit la plus profitable. Pour le moment l’éradication des factions adverses est ma priorité, comment calibrer la populace est un sujet dont je n’ai pas encore trouvé une solution amplement satisfaisante. Peut-être que le Duvokhen affiné peut apporter un enseignement bénéfique, je serais ravi d’en débattre avec vous."
 
Vint ensuite les révélations qu’attendit impatiemment le docteur de titane, ce qui fait l’originalité de cette Zelen-ci. La vérité qui sortit des vocalisateurs de l’armure interloquèrent le scientifique qui ne s’attendait pas à ce que Kurvav ne fasse pas un, mais bien deux rencontres avec des entités douteuses. Bien que cela ne soit point très louable, cela prouve au moins que Kurvav n’était pas si parfaitement et bêtement que cela, ce qui enchante le cyborg un chouillat plus. Le premier pacte reste néanmoins très flou et apporte une atmosphère mystérieusement occulte. En revanche, la seconde interlocution est bien plus nette mais bien plus étrange ; une divinité démoniaque nommée Démigra aurait organisé un jeu sordide où des individus aurait lutté dans le but unique de combler son désir de violence. Bien que le nom ne coïncide point, cette description rappelle fortement Towa au savant de carbone, qui frémit encore de haine envers cette diablesse.
 
"Pour une sainte vous avez pactisé avec de bien ésotériques créatures contre votre crédo. Faites bien attention à ne pas confondre honneur de contrat et pure folie."
 
En guise de réponse, la valkyrie décocha sa pique du sol rouge de Végéta, tourner le dos à son camarade de bavardage, et commença à se diriger vers l’horizon. Elle conclut la discussion en avouant être encore trop inexpérimenté dans ce vaste monde, ce cosmos qui regorge d’aventure diverses et variées qui permettront à son être de se forger et d’évoluer en une personne intelligente capable d’agir selon ses propres principes et non ceux d’usurpateurs.
 
Certes, Rellum pourrait aisément la neutraliser, la désarmer, l’attacher à une table d’opération pour la disséquer de part en part afin d’étudier son premier habitant de Velikoleptana. Peut être pourra-t-il en apprendre plus sur la pépite technologique de ce scaphandre si développé, ou encore découvrir des secret interdit à l’intérieur de ce dernier. Mais ce serait céder à un caprice de curiosité, il est bien plus profitable de laisser Zelen devenir Kurvav, de plus cela attristerait le cyborg de supprimer une source si plaisante d’avenir.
 
Disons que c’est un investissement pour plus tard. Cela fait penser, que dans l’immédiat, la remarque concernant la température montante est très inquiétante. Via les différents scanner des modules de transport qui sont reliés au réseau Cold, le scientifique de métal analysa rapidement l’état de la croute terrestre de la planète rouge. Quelque chose ne va pas, ce genre de mouvement de plaque et de secousses non naturelles sont de mauvais augure. Selon une estimation grotesque, Végéta se disloquera d’ici cinq minutes à deux heures. Il ne vaut mieux pas prendre de risque et évacuer, de toute manière l’odieuse plèbe sayajin n’est quasiment plus qu’un vil souvenir. Rellum contacta par radio ses troupes personnelles du GSE ainsi qu’au roi Cold qui réagira en conséquence.
 
'Code : Mars-Tour-Congé. Quitter la planète sans plus tarder, et veuiller larguer une capsule aux coordonnées qui vont suivre.'
 
"J’espère avec sincérité que votre voyage sera fructueux dame Zelen, et que nous échangeront nos contes et savoir afin de grandir davantage. D’ici moins d’une minute, un pod se posera près de cet ruine … un simple témoignage de remerciement pour cette rencontre."
 
Sur ces mots emplit de bons sentiments, ce dont n’est point habitué l’être mécanique, celui-ci disparut dans une distorsion de l’espace-temps. Laissant ainsi Zelen Kurvav seule et parée à conquérir son futur.
Contenu sponsorisé

La cause la plus juste... Empty
MessageSujet: Re: La cause la plus juste...   La cause la plus juste... Clock
 
La cause la plus juste...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kai kai ! Ah non, c'est juste une demande de RP...
» Juste de passage
» Juste un au revoir
» Le juste prix RPGDBZ
» Juste une ruelle sombre [PV Lilyth]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta :: Ville-