Partagez
 

 Un an devant nous [Équipe 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 81
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 65

Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 ClockJeu 14 Jan 2021 - 16:41

L’heure de la pause était bienvenue. Tous les guerriers avaient accepté ce temps mort, mangeant pour la plupart leur senzu dès la première seconde de cette trêve. Présentant le jardin qu’il avait conçu quelques instants auparavant, Shin fut la cible d’une soudaine affection auquel il n’était pas habitué. Il fallait dire que Kibito, lui ou le vieux Kaioshin n’étaient pas très démonstratifs et s’en tenaient aux lettres de noblesses formant les règles de politesses nippones. Un gros calin : Voilà une description plus commune, s’accompagnant bien sûr de remerciements sincères.

« C’est normal ! »

Déclarait-il d’un air gêné, étouffé par la cajolerie de la native de Goräna.

La jouvencelle se jeta alors à l’eau, abandonnant sa tenue de sport pour profiter d’une baignade improvisée. Evidement, elle invita le créateur et son assistant à la rejoindre. Kibito s’occupait de Piku-Piku lorsqu’elle proposa cette petite folie, il fallait dire que la petite créature avait du caractère et n’acceptait pas toutes les formes de nourriture. Néanmoins la proposition avait du charme, laissant le vétéran se redresser et approuver ce plan.

« Je dois dire que c’est une bonne idée ! »


Shin se tourna immédiatement vers son serviteur, éberlue.

« Quoi ?! Depuis quand tu apprécies les baignades ?! »

Il fallait dire que Le second du monde des dieux était rarement porté par de telles initiatives, c’était surprenant. Il fallait aussi dire qu’il était rare de voir Kibito se battre, il était avant tout un soutien pour son maître et avait certainement mérité cet écart. Comprenant l’inédit de la situation, le Kaioshin à la coupe iroquoise laissa son acolyte prendre du bon temps, communiquant simplement par la pensée ce qu’il projetait de faire.

*Je vais surveiller ce qu’il se dit entre Jojiba et Scalieco tout en observant ce qu’il se passe dans l’univers. *


Sonder les forces de la galaxie tout en discutant ou en marchant était dans les cordes du Kaioshin. Certes, une telle Manœuvre était lente mais efficace pour gagner du temps. Il serait bien dommage que le superviseur de l’univers 7 soit contrait de quitter la salle de l’esprit et du temps pour se renseigner sur les agissements du tyran Auros. Le créateur s’éloigna ainsi du jardin, s’asseyant sur les marches du petit palais, l’air de rien.

Le petit travail d’espionnage débuta alors, l’être divin sondant les esprits des deux saiyans discutant à l’écart pour comprendre l’ensemble de l’échange. Globalement, la discussion portait pour le moment sur un point central de la relation de Jojiba à Scalieco : Le meurtre de Scalio. Cette partie intégrante du puissant guerrier fusionné semblait enclin à pardonner son partenaire d’entrainement, allant même jusqu’à concevoir la nécessité d’un tel acte au sein du pervers jeu de Demigra. Des paroles justes, cruciales, celles qu’aurait apprécié entendre Shin lorsqu’il eu le déplaisir de remonter les bretelles du dompteur de bœufs. C’est-à-dire un vœu de cohésion et de miséricorde envers son prochain. Le fermier avait tué le saiyan de l’univers 6 dans un contexte particulier, ne faisant pas plus de lui un monstre que le commun des mortels. Oui, voilà de sages paroles, si seulement Jojiba pouvait faire une liaison entre l’événement actuel et le travail de Shin. Il fallait dire que la haine divine du combattant bedonnant était une épée de Damoclès survolant les plans du magicien.

Pendant ce temps, Kibito avait rejoint Setsuka dans l’eau, contrairement à ce que tous pouvaient penser, l’assistant était un homme solidement bâti, digne des plus émérites martialistes. Étant donné sa grande taille et ses épaules épaisses, il apparaissait comme un colosse musculeux.

« Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas baigné. »

Déclarait le dieu mineur en barbouillant son visage d’eau. Sans doute la non-présence de Shin devait attrister la combattante, heureusement deux nobles gaillards firent vite cadeau de leur présence.

« MIMIMIMIMI ! »


Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Piku_et_Obalie

Incapable de se déplacer seul jusqu’au point d’eau car trop faible, Piku-Piku semblait avoir fait appel au Obalie par l’on ne sait quelle manigance, rejoignant les deux baigneurs pour leur faire part d’un discours incompréhensible.

« MHHHH MIMIMI ! »

« Je ne comprends rien mais il a l’air content. »

Ignorant quelque peu l’étrange créature, le serviteur des cieux profita de cet instant pour rassurer la saiyanne sur le mauvais caractère de ses partenaires.

« Ce groupe est difficile à tenir tranquille, tous ne semblent pas me porter moi et Shin en haute estime. Heureusement qu'il reste des gens comme toi au coeur pur. »


L’égoïsme et la xénophobie touchait une grande partie des espèces intelligentes, menant à termes à des guerres, des massacres, des catastrophes. Setsuka semblait exempte de telles tares. Combien de temps encore pourrait telle conserver cette pureté qui ne semble pas avoir sa place dans un univers en perpétuel conflit ? Pour que la bataille à venir ne soit pas un total drame, il allait être nécessaire de faire front commun et de croire en possibilité de sauver le monde. Chose qui n’était pas encore le cas pour Yukko, par exemple.
Mais était-il pertinent de confier de telles inquiétudes à la jouvencelle balafrée ? Il ne valait mieux pas déposer les graines du doute dans son esprit.

« Et d’ailleurs j’ai remarqué toute l’énergie que tu mets à nouer une amitié avec Yukko. Elle se met immédiatement sur la défensive et n’a pas l’air de te supporter. Malgré tout, elle reste une artiste martial incroyable. »

Avec le peu de gênes propres aux guerriers de l’espace dont elle disposait, la time patroller se hissait comme l’une des plus grandes lutteuses de la galaxie nord.

Soudainement, les pensées de Kibito furent obstruées par une communication de Shin, l’air de rien, le gaillard écouta en silence les dires de son maître.


*Je ressens une forte intensité d’énergie noire, la pression exercée sur Auros se renforce. Je ressens aussi les auras de dangereux membres de l’alliance maléfique ainsi que celle de Freezer sur sa position. Je crains que l’on manque vite de temps. Nous avons de la chance d’être dans cette salle, mais il est probable que nous n’ayons même pas le temps de réaliser un entrainement d’un an. *


Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Chad_kibito_2_blue

*Que suggérez-vous ? *

*Je vais surveiller cet affrontement, nous devons absolument profiter de cette occasion pour attaquer Auros avant qu’il ne soit guéri. Cela nous laisse deux ou trois mois. *


*Entendu, je téléporterais le groupe à votre signal. *

Au sein de la salle du temps et de l’esprit, un mois représente deux heures dans la réalité environ. Cela ne laissait donc pas suffisamment de marge pour réaliser un entrainement « dantesque ». Malgré tout, ce combat ouvrait une porte vers un succès en cas d’assaut sur le dieu de la destruction, il fallait prendre cette option ! L’air de rien, Kibito observa un instant la nature environnante, silencieux, il n'était habituellement pas très causant.
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 91
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1200

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 ClockMer 20 Jan 2021 - 18:03


Un an devant nous



La petite saiyan n’a aucune idée de ce qui se trame entre ses deux homologues au loin et, par ailleurs, cette dernière ne saurait pas non plus imaginer à quel point Yukko ne peut pas l’encadrer. Aussi surprenant que cela puisse paraître ! Ce n’est pas comme si la gestuelle, les mimiques et les paroles de la terrienne n’expriment pas clairement son irritation lorsqu’elle s’adresse à Setsuka. Toutefois, il n’y a pas de place pour le conflit dans l’âme amicale de la jeune native de Vegeta, et peu importe la violence de la martialiste à son encontre, cela ne saurait changer les valeurs actuelles de l’autochtone. Peut-être qu'un jour quelque chose ou quelqu’un parviendrait à corrompre et pervertir ce cœur pur qui est encore sien. Après tout, n’est-il pas agaçant que d’être confronté à quelqu’un de sa trempe parce que l’on a l’impression qu’un être aussi positif ne se rend pas compte de la souffrance immuable dont est recouverte le monde ?

La philosophie s’arrête pour l’instant, car elle laisse place au divertissement ! à la joie, aux rires ! Tout ce qui semble rendre la surdouée terrienne qui fixe Setsuka d’un mauvais œil encore plus grognon. Quoi qu’il en soit, si Shin faisait mine de ne pas avoir entendu l’invitation de la göranienne, Kibito lui venait de la rejoindre. D’ailleurs, Piku-Piku avait grimpé sur la tête d’Obalie afin de les rejoindre. Ce dernier exprimait son contentement dans un langage rudimentaire à l’instar des séquences de “bip” de R2-D2.

Il a dit qu’il est “pouic-content” en effet, c’est pour exprimer sa joie !” commente la jeune femme tout en venant tapoter gentiment Piku-Piku sur le dos.

Celle-ci se tourne vers son allié à la peau rougeoyante par la suite afin de répondre à sa remarque.

Tu ne devrais pas trop t’inquiéter sur ce qu’ils pensent de Shin et toi. Ce n’est de toute évidence pas très intelligent de mettre tout le monde dans le même panier ! Mais ça arrive à tout le monde de ne pas être très pertinent à des moments de sa vie et de dire des grosses bêtises. Le tout c’est qu’ils puissent s’en rendre compte à un moment donné ! Il faut leur laisser du temps.

Une petite bataille d’arrosage avait débuté entre obalie et la göranienne, et Piku-Piku profitait du grabuge pour se trémousser sous l’eau qui lui tombait dessus. Ce n’était pas encore une grande confrontation titanesque à coup de “bulles d'O”, “surf” et “cascade” des techniques propres à ceux de l’espèce du phoque sphérique, ce n’était qu’une mise en bouche appréciable.

La seconde remarque de son acolyte divin fait reprendre un air un peu plus sérieux à Setsuka de nouveau.

Elle n’a peut-être pas d’amis et croit qu’elle n’en a pas besoin. Si durant son existence jusqu’ici rien ne lui a prouvé le contraire, c’est en partie compréhensible ! Peu importe au final, tu sais chacun à ses convictions mais pour rien au monde je laisserai qui que ce soit me faire croire que la compassion et l’amitié sont nuisibles ! Et ouais, elle déchire en combat hein !

Dans les mœurs, l’on croit souvent que la gentillesse veut dire faiblesse, ou à comportement positif manque de maturité ou de conscience des choses, ce qui est l’un des préjugés les plus stupides de l’Humanité. Setsuka ne se détournerait pas de sa personnalité et de ses croyances si facilement. Que cela puisse paraître enfantin ou idiot pour les autres ne l’atteignait pas. Qui pouvait se croire en mesure de juger les autres, après tout ? Personne ne détient jamais la réponse absolue à quoi que ce soit. Tout n’est que question d’interprétation et d’avis personnel. Quoi que l’on fasse, quoi que l’on dise, il y aura toujours un facteur X. Celui qui nous dénigrera, ne cherchera pas à comprendre et qui nous critiquera. Certains vivent pour le regard des autres et cela peut être compréhensible. Pas de bol nonobstant et comme vous l’aurez saisi, notre jeune jouvencelle aux yeux d’un bleu Zima ne compte pas changer de sitôt !

D’ailleurs, Shin est tellement concentré et ailleurs que cela donne une idée fallacieuse à l’étrangère. Rien de bien méchant ou de bien savant toutefois. Juste un simple…

HIHIHI !! à l’EAU TROUILLARD !!!

Que venait de crier Setsuka pendant qu’elle s’était jetée sur le pauvre Dieu à l’iroquoise immaculée, pour l’entraîner dans sa chute jusque dans le bassin d’eau. Rien de particulier, la jeune femme avait juste profité de “l’absence physique” du déité pour tenter de le surprendre et de lui faire faire “trempette”. (sans magicarpe nonobstant)

Cette dernière relâche son étreinte une fois de retour dans l’eau et revient à la surface en éclatant d’un petit rire adorable. Celle-ci tapote gentiment l’épaule de Shin.

Maintenant on pourrait jouer vu qu’on est assez ! Avec un grand filet et une balle ! Deux équipes, l’un de nous pourrait se mettre avec Obalie - il n’arrête pas de dire ce mot alors c’est peut-être son prénom ! Sur Görana les jeux sportifs se passent pratiquement tous dans l’eau, je connais bien ce jeu alors je peux même vous apprendre si vous ne le connaissez pas !

MIMIIII-MI ! PRRRRMI !” s’exclame en sautillant nerveusement Piku-Piku.

Mais bien sûr que tu vas jouer aussi ! Tu restes sur Obalie et tu l’aides à faire rebondir la balle de l’autre côté du filet !” Répond gaiement la demoiselle à son ami touffu.




Jojiba
Jojiba
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 27/04/2019
Nombre de messages : 104
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mowing-Wave / Plantation faciale / Lasso d'énergie
Techniques 3/combat : Plowing-Combo / Brutal-Saiyan-Blast
Techniques 1/combat : Field-Eraser

Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 ClockDim 24 Jan 2021 - 14:49
La révélation de l'homme à deux voix était... Des plus étranges, mais bizarrement faisait du sens. Deux êtres en un, voilà la nature de Scalieco. En temps normal, Jojiba aurait eu une tonne de questions, mais le moment était assez mal choisi.

La fusion commença par avouer au fermier qu'il était heureux que ce dernier regrette son acte, mais il n'y avait pas que ça. A en juger par son attitude, Scalieco allait partager quelque chose de lourd avec son congénère. Effectivement, le sujet de la mort de Scalio n'était pas des plus simples à aborder, pourtant, bien que cela concerne une partie de lui-même, l'homme aux deux voix conforta le fermier dans son choix. Il assurait à Jojiba que ce qu'il avait fait était justifié, qu'il était pardonné. Pour la première fois depuis le début de cette triste aventure, l'agriculteur ne sentait pas son estomac se retourner en repensant aux jeux du diable. Le traumatisme et les regrets étaient toujours là, la mort de Scalio pesait toujours sur sa conscience, mais avec ces quelques mots, la fusion venait d'alléger la souffrance du saiyan. Dans cette période plus que compliqué pour le fermier, il lui rappelait que le véritable ennemi, c'était Demigra, que le mal existait encore et qu'il fallait le combattre, qu'importe les circonstances.

Mais visiblement, Jojiba n'était pas le seul à souffrir, et Scalieco, ou plus précisément une partie de lui, avait également besoin de s'ouvrir, ne serait-ce que pour faire comprendre son point de vue au fermier.

Il lui apprit que Scalio était un saiyan, mais pas une de ces brutes sans cœur qui gangrenait la galaxie, non, des saiyans d'un autre univers, l'univers 6 apparemment. Claire avait déjà évoqué le concept d'univers multiples à son élève mais n'avait pas développé le sujet. D'après le guerrier fusionné, les saiyans de cet univers sont des défenseurs de la paix, de véritables paladins de l'ordre et du bien. Une telle réalité pouvait-elle vraiment exister?! Le fermier n'en croyait pas ses oreilles, un monde dans lequel les saiyans font le bien, c'était un rêve inespéré pour lui. Un univers où il n'aurait pas à avoir honte d'appartenir à cette race. Un monde où il aurait pu grandir sans craindre de voir débarquer des guerriers de l'espace l'enlever pour l'enrôler dans leur armée destructrice. Pourtant, tout n'était pas rose, Scalio avait perdu des amis dans cette lutte pour le bien, des gens qui lui étaient chers. Le reste de son histoire ne s'améliorait pas, d'abord la situation sur Terre, puis Garou et enfin Demigra. Toujours Demigra. Tout revenait à lui. Ce n'était peut-être vrai, mais plus le temps passait, plus Jojiba considérait le dieu-démon comme la source originelle du mal. Mais heureusement, il y avait des gens comme Claire et Scalieco qui étaient prêts à s'opposer à ce mal. Sans compter que, tout comme Jojiba, la queue de singe du guerrier fusionné ne l'empêchait en rien de voir les saiyans comme les barbares sanguinaires qu'ils étaient vraiment. Lui et l'agriculteur étaient définitivement fait pour s'entendre.

Finalement, le double-héros expliqua le fonctionnement de la fusion à son interlocuteur. Ce dernier comprit enfin pourquoi ces "potaras" l'intriguaient, elles étaient du même genre que celles que portait le duo de divinité qui le retenait ici. Cependant, Scalieco soulevait également un point important, si il venait à cesser d'être, ou pourrait aller Scalio? Il n'avait été qu'un pion parmi les autres dans les grandes machinations de Demigra, pourtant il risquait évidemment d'en payer le prix fort... Ce n'était pas juste! Il n'avait pas à souffrir ainsi pour des actes dont il n'avait aucunement le contrôle... Mais que faire? Il y avait surement un moyen d'arranger les choses!... Une silence pesant s'était installé alors que le saiyan emmagasinait toutes ces informations qui lui tombait dessus.

Cependant, Scalieco le sorti de sa torpeur avec une question qui le secoua :

“... Scuses moi pour ça mon gars, je voulais pas t’étaler la vie de merde de Scalio non plus, alors bon je suis prêt à te tendre mon oreille aussi si tu le souhaites. Evacuer physiquement c’est cool, mais avoir l’esprit un peu plus léger c’est bien aussi. Nous en avons tous besoin. Mais avant ça je dois te demander...Qu’est-t-il devenu de Cabba, mon camarade de l’Univers 6?”
-C... Cabba?!
Les images défilaient devant les yeux de Jojiba alors que ce dernier se remémorait les dernières minutes du jeu du diable.
-Je... Je ne sais pas où il est maintenant, la dernière fois que je l'ai vu, c'était dans ce maudit village. Nous n'étions plus que trois. Il y avait Cabba, moi, et cette fille complétement folle... La? Lé? Lou! C'était son nom, Lou. Si tu veux mon avis elle n'était déjà pas très saine d'esprit avant d'arriver là-bas. On était donc plus que trois. J'étais blessé, épuisé, et cette dingue m'a sauté sur le dos pour me mettre un couteau sous la gorge. Du peu que j'ai compris, elle voulait me prendre en otage pour déstabiliser Cabba... Mais... Ses yeux. 
Jojiba marqua une pause, à la fois pour ravaler le nœud qui lui serait la gorge à l'idée de revisualiser ces terribles événements, mais également pour ne pas brusquer Scalieco qui était apparemment proche du vainqueur du jeu mortel.
-... Cabba était... absent. Ses yeux étaient dénués de toute personnalité, il n'y avait qu'un guerrier, une enveloppe qui ne répondait qu'à l'adrénaline. Il avait une bouteille dans la main et il mettait le feu à un espèce de chiffon qui en dépassait. Quand j'ai compris ce qu'il allait faire je savais que j'étais condamné alors j'ai fais la seule chose que j'ai jugé correcte à faire. Je me suis empalé sur la lame de Lou pour l'écraser sous mon poids et l'emporter avec moi dans la mort. Après ça, je n'étais plus dans le village, mais il n'y a aucun doute au fait que Cabba à remporter les jeux du diable.
Le fermier pris le temps de respirer profondément avant de continuer, il voulait aussi donner le temps à son interlocuteur d'assimiler ce qu'il lui révélait, ça ne devait pas être facile d'entendre ça à propos d'un ami.
-Je ne sais pas ce que Demigra à fait de lui ensuite. Je ne peux qu'espérer qu'il ai trouvé un moyen de lui échapper... De mon côté, une fois arrivé dans le royaume des morts, j'ai conclus un accord avec Enma, je dois stopper Demigra, et pour ça je dois devenir plus fort. C'est pour ça que je suis parti m'entraîner avec Claire, il m'a aussi conseillé de partir à la rencontre de Chronoa, mais de ce que j'ai compris ce n'est plus une option... Claire m'a ouvert les yeux sur beaucoup de choses et son entraînement m'a été plus que bénéfique, hélas il a du être écourté lorsque Auros s'en est prit à notre univers. J'ai été renvoyé sur Terre, j'ai retrouvé que Draven et... et Riju, deux personnes que je connaissais d'avant le chutelière. Draven étant devenu le roi de la Terre, je l'ai accompagné pour aller négocier avec Auros, je t'assures que ce dingue n'a pas hésité un instant à aller à la rencontre d'un foutu dieu de la destruction pour négocier, si ça c'est pas du courage! Avec nous il y avait aussi une autre saiyanne, Soya... En bref, le conquérant n'était prêt à nous écouter seulement si on s'en prenait à Garou et Wyatt, soit disant pour prouver notre implication dans la sécurité de la Terre. On y est allé et... Ca ne s'est pas super bien passé... La saiyanne n'a pas survécu, et Riju... 
Sa voix semblait s'embourber dans sa gorge alors qu'il ravalait un sanglot soudain.
-C'était juste une gamine putain... 
Un reniflement et une légère pause plus tard, Jojiba reprit.
-... Suite à ça... J'ai découvert qu'apparemment je suis un super-guerrier légendaire d'un peuple que je déteste mais visiblement je ne suis pas le seul et la légende semble avoir oublié de préciser que le super-saiyan n'était pas un homme mais en fait une armée. La suite tu la connais Setsuka et toi êtes arrivés, vous nous avez sauvé, et nous voilà maintenant ici.
Effectivement, voilà qui résumait approximativement les derniers événements. Scalieco avait raison, se confier de cette façon soulageait l'esprit, réfléchir devenait plus facile une fois que ces fardeaux étaient allégés. Contemplant l'horizon vide, Jojiba se permit justement une réflexion que certains jugeraient philosophiques.
-Tu sais Scalieco, depuis que tout ce foutoir à commencé, je vois défiler des héros légendaires, des tueurs de héros, des dieux, des démons, des combattants d'élite et j'en passe. Mais moi, je suis juste un fermier. La seule raison pour laquelle j'ai appris à me battre c'est pour me protéger moi-même et mes terres. Alors pourquoi quand un diable avec beaucoup trop de temps libre veut réunir des gladiateurs qui vont s'entretuer c'est moi qu'on vient chercher? Pourquoi quand un dieu venu d'ailleurs menace notre univers, c'est moi qu'on vient chercher? J'ai bien conscience du danger que représente Auros, je l'ai rencontré en personne et ce type me terrifie, mais ces foutus dieux, j'ai l'impression qu'ils s'en rendent pas compte. Plus j'y réfléchis et plus j'ai l'impression qu'on est que des pantins, je te paris que quand on affrontera Auros, il nous sortira lui aussi une équipe de clampins entraînés pour l'occasion.
Ses préjugés embrumaient la vision du fermier, mais sa crainte était réelle.
-Je crois que les dieux ont oublié ce que ça fait que de vivre les pieds sur terre. Pendant qu'ils jouaient à déplacer des planètes et à décidé du sort de civilisations entière, moi je déplaçais des plants de tomates et je redirigeais mon bétail, et ben pour rien au monde je ne changerais de place avec les divins. C'est bien beau de s'imposer comme tout-puissant et responsable de l'univers, mais je serais curieux de savoir à quand remonte la dernière fois où ils se sont baladé dans un champ pied nus et on senti la terre se glisser entre leurs orteils. Il est là moi mon paradis divin, dans le terreau et parmi les bêtes, nul part ailleurs.
La dernière fois que Jojiba s'était ouvert à ce point là, c'était avec Claire, qui était depuis devenu sa mentor et sa plus précieuse alliée et voilà qu'il recommençait ce procédé avec Scalieco, c'était peut-être là le début d'une, certes nouvelle, mais inattendue coopération.


Dernière édition par Jojiba le Dim 31 Jan 2021 - 20:07, édité 1 fois
Yukko
Yukko
Demi-Sayen
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8646
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3910

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 ClockLun 25 Jan 2021 - 3:14


Avare en échauffourées de qualité, la lutteuse savait néanmoins reconnaître que cette courte pause était la bienvenue. Sa silhouette juvénile mais costaude saluait cet instant de répit, s’attelant à recouvrer du mieux qu’elle ne le pouvait en vue de satisfaire l'irrésistible passion du combat de sa détentrice. Isolée par choix, Yukko profitait de cette réclusion pour gamberger sur les épreuves futures. Même si elle jugeait avoir été suffisamment vocale concernant sa non-volonté de se jeter dans cette lutte désespérée contre Auros, celle-ci était restée au centre de sa présente réflexion. Contrairement à ce que la présence du Kaio Shin semblait suggérer, Beerus avait supposément été vaincu par le tyran extra-universel. C’était une réalité qui allait à l’encontre de tout ce que l’adolescente savait du lien unique qui unissait un créateur et un destructeur, une érudition qu’elle n’était pas encore prête à remettre en question. Il était fort plus aisé pour elle de douter du jugement de la divinité à la courte stature, le manque de fiabilité duquel ne lui étant guère inconnu. Cela dit, dans l’éventualité où l’être au crin iroquois serait détenteur de la vérité, cela ferait alors d’Auros le plus puissant des dieux destructeurs. Plus encore que le seigneur aux allures de félin, pourtant unique détenteur parmi ses confrères d’un pouvoir inouï que l’on dit apogée du chemin de l’Artiste Martial.

Cela voulait dire que le conquérant masqué était parvenu à saisir ce que la Super Saiyan rêverait de pouvoir ne serait-ce que toucher du bout des doigts. Un savoir voué aux plus grands esprits des arts martiaux, auquel elle se pensait, non, se savait destinée. Hélas, le monarque élyséen l’avait devancé dans cette course vers la transcendance. Un monstre aux yeux des mortels, il était malgré lui devenu une idole pour celle qui n’avait d’yeux que pour la perfection de la maîtrise martiale. Une figure qu’elle n’avait d’autre choix que d’admirer pour son exploit mais, par amour de la compétition, qu’elle devait et ferait tout pour surpasser. Quiconque par son seul statut se croyait à l’abri de l’ascension de la terrienne, qu’il soit divin ou autre, était un idiot à l’obsolescence toute programmée. Auros serait, comme tous ses congénères, contraint d’admettre plus tôt que tard qu’une pugiliste d’origine anecdotique l’avait surclassé à la seule force de ses efforts. Avec honte, il se soumettra à l’irrévocable, qu’une gamine s’était un jour réveillée avec l’ambition d’inscrire son nom au panthéon des maîtres de l’art du combat, et qu’aucun dieu n’aura su endiguer son dessein. Ce n’était qu’une question de temps, elle le savait.

Mais… Était-ce là une raison suffisante pour motiver la fillette à participer à l’effort de cette coalition au sort manifestement funeste ? Yukko était immensément ambitieuse, se comparant sans mal, souvent favorablement, aux plus grands guerriers de l’Histoire. Ce brin de pragmatisme pouvait donc naturellement en surprendre plus d’un. Malgré son arrogance déraisonnable, la sportive de sang mêlé pouvait faire preuve d’un discernement insoupçonné, sa vantardise non pas le fruit de son seul ego mais bien d’un talent dont elle restait consciente des limites, même temporaires. La martialiste savait qu’elle finirait un jour par dépasser Auros comme le reste des destructeurs, mais elle se doutait tout autant que ce jour n’était pas encore arrivé. En l’état, elle ne pouvait espérer arriver à la cheville d’un tel adversaire, et il lui semblait peu probable qu’une unique année dans cette dimension magique puisse changer quoique ce soit à cette fatalité. Le reste du groupe partageait manifestement cet avis, ayant dès le départ mis l’accent sur le travail en équipe. Mais jusqu’où est-ce qu’une pareille coopération pouvait porter les bidasses de cette troupe face à un Dieu de la Destruction ? Quel bien pouvait accomplir la réunion d’autant de braves âmes si le tyran pouvait balayer chacune d’entre elles avec autant de facilité que l’on chasserait un moustique ?

Et quelle était donc la fameuse stratégie dont Kibito avait évoqué l’élaboration ? Rien de ce que Yukko n’avait vu ou entendu jusqu’à présent ne suggérait autre chose qu’une simple bataille d’attrition, où le groupuscule espérait submerger Auros pour l’éreinter et ultimement le vaincre. Cette idée ne les avait déjà pas porté bien loin face à la terrienne, alors autant dire que c’était peine perdue contre l’empereur élyséen. La Super Saiyan ne se sentait pas particulièrement investie dans l’affrontement futur mais s’il existait un stratagème permettant à des guerriers d’un si maigre niveau d’abattre un tel monstre, elle était curieuse d’en apprendre les tenants et aboutissants. Peut-être même qu’un jour, lorsque cessera l'insupportable brouhaha de Setsuka, Yukko pourra cogiter sur sa manière de battre un Dieu de la Destruction.
Scalieco
Scalieco
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 10/04/2020
Nombre de messages : 48
Bon ou mauvais ? : Arrogant
Zénies : 2730

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Blitz | Union Scindée
Techniques 3/combat : Nova Strike | Full Counter
Techniques 1/combat : Exploding Finishing Blow

Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 ClockDim 31 Jan 2021 - 19:58
Ce que disait Jojiba était-il vrai ? Cabba, mon précieux compagnon d'arme, avait remporté ce maudit jeu ? Si cette nouvelle m'apporta d'abord un soulagement somme toute naturel, un mauvais pressentiment ne tarda pas à prendre le pas. Etait-ce seulement une bonne nouvelle ? Si je savais désormais que la plupart des participants, des perdants, avaient retrouvés la vie quelques temps après leur mort, le sort du gagnant m'était totalement inconnu. Comment imaginer une seule seconde que ce misérable diable allait se contenter d'applaudir le vainqueur et lui rendre sa liberté ? Et même en admettant que ce soit le cas, quelles pouvaient être les répercussions d'un tel drame sur l'esprit d'un homme aussi sage que mon camarade d'univers. Tandis que Jojiba continuait son histoire, que je l'écoutais d'une oreille, mon esprit se tordait dans tous les sens en envisageant tous les avenirs qu'aurait pu réserver Demigra au jeune Saiyan. Je pinçais mon menton de mon pouce et mon index dans ma réflexion, avant que le sanglot retenu du colosse ne me rappelle à l'instant présent. Le sort de Cabba était ce qu'il était, et pour l'instant il ne m'était possible que d'espérer son intégrité physique et mental... Je n'avais que peu de doute quant au fait que nos chemins finiraient par se recroiser, et j'allais devoir faire face à cette maudite appréhension jusqu'à ce que ce jour finisse par arriver.

"Cet ennemi, ce "Wyatt" comme tu l'appelles, j'avoue ne pas savoir grand chose à son sujet. Une chose est certaine cependant, c'est qu'il n'agit pas de mèche avec Auros ni Demigra. Ou bien le dieu-roi vous a volontairement envoyé au casse-pipe en vous ordonnant de l'arrêter, mais j'en doute... Il est un tyran, mais pas un démon, et semble posséder un certain sens de l'honneur et de principes. Si il y a bien un avantage que je peux avoir dans toute cette histoire, c'est les connaissances des deux guerriers desquels je suis né. Une existence composée de deux sources de souvenirs différentes n'est pas simple à mener, en revanche je bénéficie de deux fois plus d'informations et de points de vue que tous les autres guerriers impliqués dans cette bataille. En fait, je suis intimement convaincu que tout ce qui nous arrive depuis le jeu du diable est lié. Si nous avons Auros sur le dos aujourd'hui, c'est bien parce que Demigra a monté Garou et Scalio l'un contre l'autre au cours de son jeu mortel, et c'est encore lui qui les a envoyé régler leurs comptes au sein même du royaume du dieu-roi colérique. Si ce dernier n'a pas l'air conscient des sombres entités qu'il sert dans sa croisade vengeresse contre notre univers, nul doute qu'il est bien l'un de leurs outils... Et c'est sans parlé de cette femme qui l'accompagne sans cesse... Quelque chose ne tourne vraiment pas rond avec elle. Je me suis frotté à ce duo -j’avais même cassé le bras d’Auros avant qu’il me poutre d’ailleurs- et des deux c'est bien elle qui m'a semblé la plus terrifiante."

Je plissais les yeux, fixant l'horizon opaque.

"En fait, cette impression qu'elle m'a donnée, était similaire à celle que je pouvais ressentir face à Demigra."

Revenant rapidement à notre conversation, je fini par revenir au sujet soulevé par Jojiba.

"Tu pourras obtenir vengeance pour tes amis, quelque chose me dit que ce monstre qui a pris leurs vie finira tôt ou tard par réapparaître. D'ici là, concentrons nos efforts sur les menaces les plus immédiates. Que tu ais été choisi par Enma, et entraîné par une habitante de l'au-delà, signifie beaucoup plus que tu ne le crois. Je ne porte pas ces êtres divins dans mon coeur, loin de là, mais force est d'admettre qu'ils possèdent un certain pouvoir, comme celui des boucles d’oreilles qui ont permit ma naissance. Te choisir comme le vaisseau de leur justice est une preuve irréfutable de ton importance dans cette guerre. L'important maintenant, ce n'est pas de satisfaire leurs désirs, mais de profiter et tirer parti de ces alliés pour mettre fin à cet engrenage malfaisant qui a chamboulé nos vies, qui nous a tant pris."

Jojiba continua en me partageant les doutes qui le rongeaient concernant sa place dans cette bataille. En peu de temps, on l'avait chargé de responsabilités qu'un être seul n'aurait jamais dû endosser. Il avait raison, d'un côté comme de l'autre, nous autres mortels n'étions que des instruments entre les mains des dieux et des démons, des pions qu'ils utilisaient pour mener leurs guerres incessantes et qu'ils jetaient à la moindre occasion. Moi-même, j'étais issu d'un patrouilleur au service des dieux du temps... J'avais peut-être rencontré de nombreux compagnons et vécu d'incroyables aventures, mais je n'en restais pas moins qu'un outil au service de forces et de concepts qui me dépassaient totalement. Aujourd'hui, mon existence même était paradoxale, né grâce au pouvoir des dieux pour défendre leur cité... Et pourtant, chacun des deux êtres qui avaient formé ma conscience étaient formellement opposés à l'idée de servir les divins.

"Je sais exactement ce que tu ressens Jojiba. Enfin, d'un côté comme de l'autre, j'ai toujours été un combattant, alors je ne peux totalement te rejoindre dans ton idée de l'existence. Mais en prenant un peu de recul, je crois bien que toi et moi sommes bien placés pour mener un tel combat. Non pas au nom des dieux et des démons, comme ils l'aimeraient, mais en notre propre nom. Toi qui a repoussé l'essence même du sang guerrier qui coule dans tes veines, ce sont les divins qui t'ont tiré de force sur le chemin du combattant, t'ont permis d'éveiller la puissance même du guerrier de légende, faisant de toi l'incarnation de ce que tu détestais. Il ne tient qu'à toi d'utiliser cette même force contre eux pour regagner ta vie d'avant, ton paradis. Et moi, qui existe uniquement grâce au pouvoir des dieux, dont les âmes à l'origine de la fusion ont été marqués au fer rouge par les démons, je compte bien utiliser ce pouvoir que je méprise tant pour mettre fin à cette folie divine."

Je serrais les poings, une veine gonflant sur mon front tandis qu'une intense colère grimpait en me remémorant chaque maudits instants qui m'avaient amenés jusqu'ici.

Grrr:
 
"J'en ai ma claque de tout ça. Ils vont récolter les fruits qu'ils ont semés, dieux comme démons, et je peux t'assurer que jamais ils n'auront goûté à une telle amertume."

Je fermais les yeux, inspirant un grand coup avant de relâcher la pression. C'était vrai, de tous les défenseurs, Jojiba et moi étions les seuls marqués directement par la main du malin, choisi par les dieux pour notre rancoeur à son encontre et utilisés comme une arme à leur compte. Seul restait Cabba, dont le sort m'était encore inconnu... Avait-il lui aussi était touché par les divins, tout comme nous, ou bien... Si la mort n'avait pu le jeter dans les bras des dieux... Non, je refusais d'imaginer une telle chose.

"Enfin. C'est bien pour ça qu'on est là aujourd'hui, qu'on le veuille ou non. Cette responsabilité qui t'incombe et que tu n'as pas demandé, libre à toi de t'en débarrasser Jojiba. Seulement, peut-être que te battre pour sauver ce qui t'es cher, pour cette vie qu'on t'a volé, tes amis qu'on ta pris, est la meilleure façon de panser tes blessures. J'avoue t'avoir entraîné ici un peu égoïstement, tu représentes la seule personne qui comprend véritablement ce que j'ai pu vivre, et échanger avec toi à ce sujet était un caprice que je n'ai pas pu m'empêcher d'accomplir. Mais désormais, je suis convaincu que ta place est à nos côtés. Beaucoup ont choisi de nous prêter main forte sans même avoir rencontré ou être simplement conscient de ce que nous nous apprêtons à affronter... Les laisserais-tu combattre à ta place ? Je pense que toi comme moi connaissons la réponse."

Je jetais un coup d'oeil en arrière, avant de revenir à mon compagnon d'infortune.

"Maintenant que nous sommes au clair, peut-être pouvons-nous nous remettre au travail, je sens que Yukko meeeeururt d'envie de collaborer avec toi."

Cette dernière taquinerie m'arracha un sourire moqueur, balayant l'air de rien la conversation lourde de sens que nous venions d'avoir. Au fond de moi, pourtant, je n'avais pas envie de rire. Si Jojiba se battait avant tout pour récupérer ce qu'on lui avait volé, je réalisais que ce qui dirigeait mon choix à moi, ce n'était autre qu'une envie brûlante, irrépressible et malsaine de vengeance.
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 81
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 65

Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 ClockJeu 4 Fév 2021 - 19:24
Au-delà de la curieuse détente dont profitait Kibito et Setsuka, l’ensemble du groupe trempait dans la morosité. Si pour certains l’heure était à la discussion, pour d’autre elle ne laissait place qu’à une vague attente. Oui, la narration de Yukko s’attelait à un dur travail de procrastination pour ne passer ses tours, chose qui était alors de même pour Shin. Le magicien était passif, toujours assis sur les marches immaculées du palais dimensionnel. Silencieux, il guettait mentalement les dialogues qui l’entourait, sondant l’esprit de chacun des protagonistes afin de déceler la moindre tentative de rébellion. Cela pouvait paraitre bien autoritaire de perfectionner le système chinois de surveillance mondial en lisant directement dans l’esprit de ses congénères. Pourtant, le créateur ne voulait que le bien du groupuscule : Jusqu’à 1 an séparait ces combattants d’une bataille épique mais désespérante, rien ne devait briser la fine collaboration qui subsistait depuis le début de l’entrainement.

Fort heureusement, Scalieco et Jojiba s’offraient une empathie bienvenue, de même pour son assistant et la Goräcienne. Seule restait la martialiste aux cheveux électrisées, découragée mais toujours présente. Peut être serait-il bon d’aller à sa rencontre et de lui porter quelques paroles réconfortantes. Bien qu’elle ne soit pas modeste, la demi-saiyanne se maintenait comme une guerrière incroyable et ingénieuse. Il était important qu’elle se galvanise pour la lutte prochaine. Quittant sa solitude, le Kaioshin se dirigea lentement vers la guerrière de l’espace.


« Tu as l’air… »


Coupé dans son élan, le superviseur de l’univers 7 venait d’être emporté dans une furieuse et vigoureuse charge de Setsuka. L’indigène était sortie de sa baignade pour y inclure de force le pauvre Shin. Piqué par la surprise, le magicien ne pu rien faire, balancé dans l’eau comme une bombe.

« HAAAAAAAAAAAAA ! »

Hurla-t-il dans sa rapide chute avant d’être totalement immergé, remontant alors à la surface, l’air confus, vidant son gosier de l’eau s’y étant installé. Visiblement Yukko allait devoir attendre pour recevoir ses paroles héroïques.

« Qu’est-ce qu’il se passe ? »


Béguait-il vaguement en comprenant lentement qu’il avait été embarqué dans une authentique compétition sportive. Mais nous ne parlons pas ici d’art martiaux mais de volley ball. Enjouée, la saiyanne expliquait vouloir associer un Obalie à l’un des trois personnages. Bien que cet animal soit intelligent et sensible, Shin doutait des probabilités de victoire d’un participant sans bras.

En parallèle, Kibito s’était placé aux cotés de Setsuka, bien décidé à former une équipe de « winners ».

« Excusez-moi maître mais je vais m’associer avec elle pour ce match. »


Le dieu orienta son regard vers le fond de la piscine, découvrant le fameux Pokémon surmonté d’une sorte de petite boule de poils.

Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Setsuka_piscine

« D’accord… »


Déclarait l’être à la coupe iroquoise en remarquant la jojo pose étrange de son serviteur tout en comprenant l’impossibilité de sa victoire. En effet, l’Obalie ne semblait pas comprendre qu’un jeu de balle allait se jouait, nageant simplement dans l’eau comme s’il se promenait. Mais soudain Piku Piku se mit à crier des « pik-pik ! », la créature flottante y semblait réceptive et rejoignit immédiatement son partenaire divin.

« MIMIMIMIMIMIMIMIMIMIMI »

Visiblement, cet invité à moustache commandait le Pokémon dans ses moindres mouvements, un peu comme un mécha. Setsuka l’avait compris, indiquant que la petite créature aurait un rôle à jouer dans la partie. Kibito fit alors apparaitre un filet, puis une balle de plage multi couleurs qui lança à son supérieur, signe qu’il pouvait commencer à jouer.

« Je n’ai jamais joué à ce genre de jeu, je ne promets rien. »


Le Kaioshin était embarqué dans une drôle d’aventure, l’insouciance de la jouvencelle jouait sur le moral d’une partie du groupe de manière démesurée. Shin aurait pu mettre fin à ce moment de détente en expliquant que la situation ne le permettait pas, Auros menaçait actuellement le monde. Mais comme le fermier de légende l’aurait dit : Il est inutile de pousser à bout son corps et son esprit. Cette sage philosophie qu’il exposa à Vegeta lors du Cell game eut d’ailleurs raison du monstre : C’est l’attachement de Son Gohan à sa famille, ses amis et sa foi d’un monde meilleur qui le rendit victorieux. Cultiver son bonheur, c’était peut-être aussi un entrainement après tout, et s’il pouvait aider ses champions à devenir plus fort par ce biais, autant en profiter.

« Attention au service ! »

Déclarait-il gaillardement avant de tirer mollement dans la balle en la heurtant de ses mains jointes par-dessus le filet. Aussitôt, Kibito se rua sur cette dernière pour la renvoyer avec force à l’autre bout du terrain. Peu mobile dans l’eau, Shin ne pouvait compter que sur l’aide éventuelle de ses deux petits associés ! C’est alors que le Obalie se projeta en l’air en tirant jet d’eau sous pression, percutant la balle au passage pour la renvoyer vers Setsuka !

« Il est balèze ! »

« Woah ! »

« Oba-oba. »

Répondait modestement le Pokémon en retombant dans la flotte. Il ne fallait pas sous-estimer un être majoritairement aquatique dans un milieu marin comme celui-ci !

Le match ne s’éternisa pas, Shin était incontestablement mauvais et se voyait sauvé d’une humiliation grâce aux talents et à la rapidité de son partenaire Obalie. Une fois la partie terminée, le groupe put se réunir devant le palais. Shin se permit de répéter ce que la fusion avait elle-même déclarée quelques minutes auparavant.

« Pour cet entrainement Yukko et Jojiba feront équipe contre Setsuka Scalieco. Vous pouvez vous arranger comme vous le souhaitez sur les tactiques et les modalités de l’affrontement. Le travail en équipe et l’aspect qui doit être le plus privilégié dans les entrainements de cette année. »

Les deux êtres divins se détachèrent du groupe, placés en retrait pour une observation consciencieuse du match qui se profilait.

Spoiler:
 
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 91
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1200

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 ClockDim 14 Fév 2021 - 19:24
[HRP : Désolée pour l'attente, d'hab j'essaie de mettre moins d'une semaine à rep avec ce compte. ^^' Je souhaite juste ne pas vous faire attendre davantage. D: J'essaierai de me requinquer d'ici la prochaine fois où ce sera mon tour pour un poste plus rapide et qualitatif !]



Un an devant nous



S'il était question d'un entracte pour se détendre avant la reprise de l'entraînement, de son côté, la göranienne avait choisi des activités sportives tout de même. Une petite partie de volley dans l'eau, de quoi se maintenir en forme et se chauffer les muscles en amont de la prochaine bataille amicale ! Et tout ça dans le fun et la bonne humeur, entourée d'êtres tout aussi jovial qu'elle. Voilà ce qui constituait la parfaite pause pour la saiyan.

Le pauvre Shin avait été embarqué dans cette histoire malgré lui. N'ayant jamais joué au volley (pas de CHANCE. :chance:) il se trouvait être le maillon faible de son équipe - mais ce n'était pas contre lui, après tout il n'avait jamais pratiqué ce sport auparavant ! Le corps Kenshrio-esque de Kibito lui donnait en plus l'avantage de frapper comme un colosse.

"Alors ce n'est pas que de la décoration ce corps super musclé ! T'as une sacrée force !" s'enthousiasmait la jeune femme sous le regard navrant de Shin qui ne faisait que subir cette partie.

Obalie, surmonté par Piku-Piku, formait un duo particulièrement dur à vaincre. Heureusement, l'expérience de Setsuka dans ce sport lui permettait de justesse d'arriver à bout de ses opposants. Et puis, accompagnée par Kibito - qui bizarrement, lui, se débrouillait très bien comparé à Shin - l'aube d'une fin de partie gagnante pour eux pointait son nez.

"MIMIMIH PRRRRR MIII !" s'exclama Piku-Piku à la fin du match, sautant agilement du Obalie jusque sur la tête de Shin. Une fois sur son crâne, il sautillait nerveusement sur celui-ci.

"Hé ! ça ne se fait pas de dire ça ! Il n'avait jamais joué encore ! Et puis Obalie avait l'avantage de ses attaques d'eau ! Alors soit un peu fairplay Piku !" rétorquait Setsuka, les mains sur les hanches et les sourcils froncés.

Kibito et elle avaient réussi par miracle à venir à bout de leurs adversaires, et cela semblait contrarier la minuscule créature. Toutefois, cette dernière se calma après les remontrances de Setsuka et commença à se faufiler dans le cou de Shin pour lui faire des chatouilles, avant de revenir se blottir contre Kibito.

L'autochtone fit un "check" à Kibito, tout sourire.

"Bien joué partenaire !" dit-elle gaiement, faisant ensuite pat-pat sur le Obalie pour le féliciter de ses performances hors du commun durant le match.

Enfin, il était l'heure de reprendre le coeur de l'entraînement. L'étrangère enfila à nouveau ses vêtements, fit quelques étirement sommaires histoire de dire - la partie endiablée de volley l'ayant maintenue en forme - et se déplaça jusqu'au terrain d'entraînement. Les deux brutes qui lui faisaient maintenant face avaient encore plus d'un tour dans leurs sacs, bien que Setsuka les avaient déjà un peu vu à l'œuvre.

Lorsque Scalieco se montre disponible, la göranienne le prend par la main pour l'emmener un peu plus bas et lui dire ses intentions à voie basse :

"Je vais faire en sorte de les ralentir et les entraver le plus possible. Les attaquer sous d'autres angles pendant que tu les bastonnes les forcerons aussi à garder un oeil partout à la fois, ça leur compliquera la tâche ! Je vais aussi faire en sorte de te protéger du mieux que je le peux. Mais pour faire tout ça il faudra que tu sois au taquet pour me couvrir ! T'es trop fort alors je sais que tu vas y arriver, mais ils sont super costaud aussi alors ne te reposes pas trop sur tes capacités !"

Toujours avec ce sourire agréable et amical, la jeune fille lui donne un petit coup de coude complice dans les côtes. Par la suite, elle se place à distance et en position de combat, prête à en découdre !


Jojiba
Jojiba
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 27/04/2019
Nombre de messages : 104
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mowing-Wave / Plantation faciale / Lasso d'énergie
Techniques 3/combat : Plowing-Combo / Brutal-Saiyan-Blast
Techniques 1/combat : Field-Eraser

Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 ClockDim 21 Fév 2021 - 7:22
Cette conversation avec Scalieco se révélait être plus libératrice et informative que prévue. L'un comme l'autre, ils avaient tous deux beaucoup de choses à se dire. Jojiba voyait bien que les révélations faites sur le destin encore inconnu de Cabba affectaient son interlocuteur. Pourtant, c'était une vérité qu'il devait connaître, il n'y avait aucune utilité à lui servir un mensonge qui pouvait se montrer encore plus assassin que les faits avec le temps. La conversation se dirigea ensuite vers les antagonistes de cette terrible odyssée. Le guerrier fusionné confirma au fermier que Wyatt n'avait rien à voir avec Demigra ou Auros, le rendant encore plus terrifiant. Il ne servait aucun maître, si ce n'était son esprit pervers et corrompu. Nul ne sait où ce monstre pouvait se trouver ou ce qu'il préparait, mais une chose était sûre,  le garder à l'œil serait une nécessité une fois l'invasion d'Auros réglée, si un jour ils arrivaient à régler ce problème... 

A ce propos, Scalieco exprima son inquiétude à propos de l'ange qui accompagnait Auros. Quel était son nom déjà? Le fermier était sûr d'avoir entendu Auros le prononcer à travers son masque métallique.

-Misha? Finit-il par demander à haute voix. Effectivement, la femme bleue lui avait laissé une sensation étrange, mais toute l'attention de Jojiba était occultée par l'Empereur stellaire lors de la rencontre au sommet. En revanche, le guerrier fusionné, lui, était formel : Elle lui rappelait beaucoup Demigra. Une allié? Une congénère peut-être? Ou simplement une pratiquante des mêmes arts sombres? 

Au delà de tout ça, un détail prit Jojiba de court. Scalieco avait brisé le bras d'Auros?! Il en était arrivé à ce niveau? Avec une telle puissance alors... Ils avaient peut-être une chance...

La conversation continua ensuite sur les dieux, leur façon de gérer l'univers et les mortels. Autant dire que les deux "élus" n'étaient pas tout à fait satisfaits des résultats apportés par les divins. Le discours de Scalieco fit beaucoup réfléchir l'agriculteur. L'homme qu'il avait en face de lui n'en était pas un, au sens philosophique du terme. Il pourrait plutôt être qualifié d'arme, et ce constat était à la fois terrifiant et attristant. Scalio et Boneco était chacun des êtres vivants "légitimes", mais Scalieco, il n'avait été conçu que pour le combat. Son existence elle-même ne dépendait que de son adversité.

Ce n'était que fantasme, mais une fois tout ceci terminé, Jojiba aurait aimé emmener le guerrier fusionné dans sa ferme, l'invité à lui aussi cultiver la terre, lui partager un but qui ne demandait ni sang, ni violence. Evidemment, Scalio et Boneco avaient déjà eu connaissance de ce sentiment dans leur vie, qu'en était-il de Scalieco? Il vivait et se battait pour les mortels, au même titre que ceux qui avaient sacrifié leur individualité pour le faire naître, il avait le droit de connaître cette paix lui aussi.

Son discours était encourageant, mais surtout réel. Après c'était vrai : si Jojiba ne se battait pas, laisserait-il d'autres gens le faire à sa place? L'idée de revivre l'horreur qu'était la perte de Riju le révulsait, pas question de se défiler et de laisser d'autres innocents perdre la vie.

"Maintenant que nous sommes au clair, peut-être pouvons-nous nous remettre au travail, je sens que Yukko meeeeurrt d'envie de collaborer avec toi."

Jojiba se releva à son tour.

-Oooh, combattre aux côté d'une gamine saiyanne aux pouvoirs beaucoup trop grands pour son âge et qui se la ramène à la première occasion, que demande le peuple? Haha!

Est-ce... Est-ce qu'il venait de rire? Ce n'était pas arrivé depuis... Depuis trop longtemps maintenant. A croire que ce moment avec Scalieco l'avait réellement soulagé d'un poids. Revenant vers les autres le cœur léger, il était maintenant temps de se préparer au prochain combat. Affronter Scalieco? Voilà qui promettait d'être compliqué... Au moins la jeune Yukko allait fournir la puissance de feu, Jojiba lui, allait surement encaisser les coups et aiguisé son esprit tactique, après tout, une bonne stratégie serait leur seul espoir face à un adversaire littéralement divin. Parlant de tactique, il ne fallait pas non plus oublier Setsuka, la sauvageonne avait montré d'étrange pouvoir liés à la terre lors de leur dernier combat, contrairement à l'accoutumé, le sol serait un obstacle pour le fermier.  

Une fois les combattants en place, Jojiba adressa un regard à son alliée imposée, avant de rediriger ses yeux vers ses adversaires.

-Tâchons de mettre l'égo de côté sur ce round, petite. Si on veut avoir une chance il va falloir rester coordonné.

Certes, ces mots étaient destinés à l'adolescente, mais Jojiba se mettait en garde lui-même également. La perte de contrôle du dernier combat lui avait laissé un goût amer dans la bouche, et bien que sa rage lui avait semblé justifiée, il se devait d'appliquer les leçons de Claire, même dans ce genre de situations délicates.
Yukko
Yukko
Demi-Sayen
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8646
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3910

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 ClockLun 22 Fév 2021 - 17:16


Yukko entamait son troisième post de trêve solitaire, une réalisation exaspérante tant pour le personnage que son joueur. Cette monotonie, ponctuée ici et là par les quelques cogitations vides de verdicts de la donzelle, fit presque mine de prendre fin lorsque la déité locale décida de s’enquérir de l’état d’âme de Yukko. Hélas, cette entreprise se vit sabotée par les enfantillages de la Göranienne, ôtant à ce post tout éventuel intérêt. La demi-Saiyan se retrouvait donc seule, comme souvent, mais elle ne s’en plaignait pas. Je pense avoir suffisamment clair vis-à-vis des qualités sociales de la demoiselle, l’absence desquelles n’étant plus un secret pour personne et ainsi, la dérobade de cette éventuelle discussion avec le Kaio Shin épargnait à la super guerrière l’humiliation de devoir faire étalage de sa médiocre affabilité. L’échange n’était pas son fort et il aurait été hypocrite de sa part de se plaindre de son délaissement après avoir si vigoureusement envoyé paître la sauvageonne.

Non, c’était la patience qui commençait à lui faire défaut. Et quoi de plus normal pour quelqu’un qui, après avoir passé des mois à se tourner les pouces dans l’au-delà, s’était vu refuser sa première opportunité de croiser de nouveau le fer avec un pair. Il n’était déjà que peu sage de s’attendre à beaucoup de placidité de la part d’une gamine. Heureusement, ce calvaire touchait manifestement à sa fin, l’adolescente voyant l’ensemble de ses compères s’agglomérer au devant de l’unique bâtisse. Le pauvre Neptune, enfin libéré des gamineries de l’autochtone, prit le soin de rappeler la teneur du prochain exercice. Alors ennuyée par l’attente, Yukko fit parade de son sourire le plus infatué. La raison de sa venue, le guerrier fusionné qu’elle épiait avec attention, se trouvait enfin devant-elle, presqu’à portée de poings. Aidée de sa main gantée, elle se relevait pour accueillir son partenaire du moment.

Yukko, dans la plus pure tradition Dragonballesque, était habituée aux combats en solo. Faire équipe avec un lutteur qu’elle venait tout juste de rencontrer n’était pas le genre d’exercice auquel elle avait pour habitude de s’affairer, mais l’enjeu était important : il s’agissait d’une occasion parfaite pour l’enthousiaste pugiliste de faire montre de sa capacité à performer dans n’importe quelle facette du combat. Une revendication audacieuse, alors que Jojiba lui priait de ne pas se laisser aller à ses élans d’égo. Mais que lui resterait-elle de personnalité sans son autolâtrie ? Gloussant, elle répondait d’un sarcasme flagrant.

« Je promets rien ! »

Jaugeant de la composition de l’équipe adverse, son regard jonglait entre ses opposants et son épais acolyte. Malgré son attitude, le plissement de ses sourcils ambrés ne laissait aucun doute quant au sérieux avec lequel la martialiste comptait aborder ce combat. Elle ne savait pas grand-chose du guerrier fusionné, mais se doutait qu’il était coriace. La Göranienne était, en termes de puissance, comparativement insignifiante, mais son maniement de la terre n’en faisait pas moins une adversaire agaçante doublée d’un appui efficace. Dans la mesure où Yukko n’était pas une combattante tactique, préférant se reposer sur sa maîtrise pure de l’art du combat et se laisser porter par le flot de la compétition, elle ne parvint à façonner que deux plans d’attaque.

« On pourrait concentrer nos forces pour abattre Scalieco en premier. A nous deux et en maintenant constamment la pression, même Setsuka ne pourra rien faire pour l’aider. Ou alors, on s’occupe d’abord de Setsuka pour laisser Scalieco sans soutien. Sans elle dans mes pattes, je suis confiante de pouvoir me charger de lui. »

Brandissant ses deux bras vers le simili-ciel, la jouvencelle entreprit maintes extensions et torsions en tout genre afin de préparer son corps à la bataille.

« C’est toi qui vois, les deux cas me vont. »
Scalieco
Scalieco
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 10/04/2020
Nombre de messages : 48
Bon ou mauvais ? : Arrogant
Zénies : 2730

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Blitz | Union Scindée
Techniques 3/combat : Nova Strike | Full Counter
Techniques 1/combat : Exploding Finishing Blow

Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 ClockDim 28 Fév 2021 - 20:22
Cet entracte avait au moins eu pour bénéfice de nous délester de certains de nos fardeaux. Le colérique Jojiba semblait déjà plus à même de collaborer, toujours prêt à mettre sa vie en jeu pour recouvrer celle qu'il avait laissé derrière lui, mais en acceptant l'aide qui lui était offerte. De mon côté, j'avais appris des nouvelles qui m'offraient une nouvelle perspective au-delà de la mise à mort du dieu-roi et des démoniaques entités qui le manipulaient. Un objectif plus noble... Je l'espérais. Nous nous quittions sur une touche plus légère, accordant à chacun une réplique décontractée, avant de rejoindre nos partenaires respectives. Je m’avançais vers un Setsuka visiblement toujours aussi enjouée, si ce n'était plus qu'à l'accoutumé. Ces rigolos de dieux avaient dû trouver de quoi l'occuper, assurément. Mon regard s'attarda un instant sur la gamine à la couette, qui s'étirait tout en échangeant quelques mots à Jojiba. Un sourire en coin naquit sur mon visage, amusé de constater qu'ils semblaient déjà prêt à jouer le jeu de la coopération malgré l'échange brutal qu'ils avaient eu précédemment.

De mon côté, la main de la sauvageonne m'entraîna soudainement à bonne distance des oreilles de nos deux adversaires. Setsuka aussi semblait prendre l'exercice au sérieux. Sans grande surprise, elle proposa d'agir comme un support durant notre affrontement, me chargeant de rentrer dans le tas et de la protéger du mieux que je le pouvais tandis qu'elle s'assurait d'entraver les mouvements de nos cibles. Une stratégie qui s'annonçait somme-toute la plus optimale à en juger par nos capacités respectives. Les poings sur les hanches, j'acquiesçai d'un signe de tête avant de porter une nouvelle fois mon regard dans la direction des deux combattants adverses.

"Tu as raison, ils sont fortiches. Je connais particulièrement Yukko, c'est d'elle dont il faut se méfier en priorité. C'est une combattante qui a su transcender son niveau de puissance pure par sa technique et son expérience du combat, à l'époque je ne faisais pas le poids face à elle. Ce point-là a changé depuis que je suis Scalieco, je dirais même que la balance a été renversée, mais elle reste pleine de surprises. Quant à Jojiba, même s'il découvre encore sa force nouvellement acquise, il dégage quelque chose de particulièrement intéressant. Je ne saurais pas l'expliquer précisément, mais son état de Super Saiyan est une anomalie qui l'a profondément changé. A la différence de beaucoup d'entre nous, il a réveillé l'instinct primaire des Saiyans qu'il s'efforçait de garder enfoui jusqu'ici, ce changement radical n'est pas anodin."

Je plissai les yeux, tandis qu'un rictus presque sadique déchirait mes joues, mon regard se plantant dans celui de la martialiste à l'éternelle chevelure dorée.

"Ils doivent déjà être en train de mettre en place une stratégie pour nous mettre en échec dès le départ, ils savent que nos forces se complémentent particulièrement bien. En d'autres termes, ils sont préparés à nous voir opérer comme tu l'as proposé."

Je reposais mes yeux sur la Göranienne, lui adressant un regard plus doux.

"Nous aussi on va leur réserver quelques surprises, quand dis-tu ?"

Je levais le doigt, énonçant mon idée.

"Ils s'attendent certainement à ce que tu restes exposée, ou du moins en retrait. Ma vitesse me permettrait en temps normal de rappliquer en deux temps trois mouvements, mais si on me colle l'un des deux au cul même pour moi ça deviendra compliqué. Pas que je doute de tes capacités à leur faire face seule, sauf qu'on perdrait tous deux notre soutien respectif."

Alors, je posais ce même doigt contre le buste de Setsuka, me penchant pour aligner nos regards.

"Et ça, pas question que ça n'arrive. Nous combattrons côtes à côtes, tes pouvoirs nous appuierons tous deux et ma force nous protégera. On les aura à l'usure, une défense parfaite et des attaques coordonnés."

Enfin, je me redressais pour poser ma main gantée sur la chevelure de la sauvageonne, lui adressant un large sourire confiant. Puis, je tournais les talons, me plaçant de telle sorte à ce que ma silhouette dissimule totalement Setsuka des yeux de nos adversaires. Je serrais les poings, avant de déployer mon aura de Super Saiyan, actant par cette démonstration le début des hostilités.


On va s'marrer:
 

"Accroches-toi."

Lançais-je tout bas, avant de contracter chacun des muscles de mon corps, ployer les genoux, et m'élancer à une vitesse effarante droit vers le second duo. Ma charge s'arrêta net à la rencontre de Jojiba, espérant le prendre de court, en lui enfonçant mon épaule dans son épais abdomen. Si je le savais capable d'encaisser un tel choc, nul doute que celui-ci ne le déstabilise suffisamment longtemps pour nous permettre de prendre nos marques. Une rotation du bassin emporta un swing du droit frapper Yukko à hauteur d'épaule, avant que je ne reprenne mes appuis en prenant une position de combat semblable à celle que Boneco employait... De quoi rappeler de bons souvenirs à la martialiste.
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 91
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1200

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 ClockHier à 10:14


Un an devant nous


La petite saiyan écoute son compagnon attentivement. Il est le plus expérimenté dans le cadre de combats contre les races peuplant l’univers. Setsuka ne connaît que les “points clés” - les points forts et faibles - des spécimens qui habitent Görana. Elle a découvert toutefois ceux des saiyans, d’ordre général, durant son séjour sur Vegeta. Quoi qu’il en soit, la göranienne est encore nouvelle ici et ne peut pas prétendre prendre les directives sur ce coup-là.

J’ai du mal à savoir qui est le plus agressif en termes de combat entre Yukko et Jojiba ! Leur style est différent mais ils arrachent tout les deux, hein !” fit-elle remarquer en lançant un sourire penaud à leurs deux adversaires en face.

Le visage de Scalieco se métamorphose en une drôle de grimace lorsqu’il regarde leurs opposants. Ce dernier affirme qu’ils s’attendent à ce que le duo agisse tel que Setsuka l’a décrit auparavant.

Voui, c’est ce qui semble le plus logique par rapport à nos capacités respectives, mais c’est l’ingéniosité dont chacun de nous quatre fera preuve qui changera l’issue du combat ! Enfin je pense.” commente t-elle.

Cette dernière acquiesce donc vivement lorsque son compagnon, d’un regard vivace mais adoucit, lui propose de leur montrer qu’ils ont plus d’un tour dans leur sac.

C’est l’occasion de leur montrer ma botte secrète ! et à toi aussi en plus ! Je ne pensais pas que j’avais un avantage quelconque jusqu’à ce que je me rende compte durant mon séjour sur Vegeta.” Dit-elle en restant cependant énigmatique quant au supposé avantage en question.

Quand il leva le doigt pour lui décrire son idée, la queue de singe de Setsuka se mit à battre vivement de gauche à droite, comme un chien tout excité le ferait. En réalité, ce phénomène de transmission d’émotion naturel pour un être disposant d’une queue se manifeste plus souvent que d’habitude lorsque c’est Scalieco qui s’adresse à elle. L’amitié étant l’un des moteurs phares de l’autochtone, cela est primordial pour cette dernière d’être auprès d’un ami en ces temps sombres.

Le grand gaillard se penche vers l’étrangère. Cette dernière prend cela comme une invitation à un gros câlin ! Un sourire jusqu’aux oreilles gagne le visage de la sauvageonne et du coup, elle accroche ses bras autour sa nuque et l’enlace gentiment.

Je vais enfin pouvoir découvrir ta pleine puissance sans risquer ma vie, n'empêche, hihi !” plaisante-t-elle avant de reprendre sa place initiale en se décollant de lui.

Hochant la tête par l’affirmative pour confirmer les dires suivants de son partenaire, celle-ci fait un bond électrisé alors que son copain pose le doigt sur son buste. Elle ne tient pas en place, trop pressée de se jeter dans le combat avec lui !

Super idée, alors je vais rester plus proche de toi ! Tu es vraiment trop fort !” Chuchote-t-elle gaiement alors que sa queue de singe continue de sautiller.
Je n’ai pas autant de force physique que vous tous, mais mon atout c’est ma capacité à me rendre insaisissable ! Je vais me concentrer sur l’esquive et les petites attaques agaçantes pour les déconcentrer !

En effet, la véritable chance de Setsuka est d’être vraiment véloce. Sa petite taille lui permet de se faufiler rapidement un peu partout. Sa musculature est développée, assez tout du moins pour supporter son propre poids sans encombre. Et puis surtout, il y a ce fameux atout surprise qu’elle va pouvoir déployer durant ce combat !

Il pose sa main sur le crâne de la petite saiyan avec un étincelant sourire que sa compagne lui rend. Son attitude lui donne encore plus d’énergie ! Elle est au taquet !

Son partenaire fait volte-face et déploie sa puissance de Super Saiyan. La göranienne en profite de son côté pour faire appel à ses pouvoirs liés à l’esprit de Terre. Le terrain s’anime sous leurs pieds, le sable s'agglutine sous leurs pieds à tous mais ne semble rien faire d’autre pour l’instant. Nonobstant le fait que ce dernier semble prêt à “bondir” sous les ordres de son manieur.

Bien que la stature de Scalieco cache l’étrangère dans son dos, cette dernière se tient prête à le suivre dans ses mouvements pour rester à portée de lui. Lorsqu’il décolle pour foncer sur le dresseur de boeufs, la göranienne le suit. Non seulement sa course est preste, mais le sable sous ses pieds semble la porter, la faire galoper d'autant plus vivement. Heureusement qu’elle ne maîtrise pas l’art de la téléportation, qui pourrait néanmoins être un atout dans son arsenal spécialisé dans le fait de filer comme l’air.

Une fois sur le flanc gauche de Jojiba, la queue de singe de Setsuka s’enroule autour des deux genoux du colosse, alors que Scalieco vient de lui rentrer dedans. D’un coup sec, la queue de l’autochtone emporte les membres inférieurs de son adversaire pour le faire tomber à la renverse sur le dos et ainsi renforcer l’impact de son partenaire.

D’une part, la blondinette à la couette et le fermier ne s’attendaient probablement pas à ce que Setsuka vienne en soutien aussi direct. De l’autre, la puissance impressionnante dans sa queue de singe doit également surprendre. Et c’est là l’avantage dont cette dernière parlait tout à l’heure.

Effectivement, notre petite saiyan durant son séjour sur Vegeta avait découvert que ses semblables avaient pour point faible… leur queue de singe ! Ce qui, à l’époque, lui avait paru invraisemblable puisque de son côté elle l’utilisait depuis sa prime enfance dans son quotidien. Il était tout à fait commun de la voir se suspendre à celle-ci durant ses traques pour mieux observer depuis les arbres, ou de déplacer de lourdes charges pour des constructions ou des récupérations, justement, de butin de chasse. C’est en fréquentant ses congénères que Setsuka a assimilé le fait que la force dans sa queue aux poils soyeux était un atout.

Suite à cette première entrave qui - possiblement a fait tomber à la renverse notre ami Jojiba, et je vais m’inspirer de ce cas de figure -  l’autochtone saute sur le ventre du dompteur de bovins à pieds joint, comme sur un trampoline ! Et hop, elle s’envole vers d’autres cieux !
Si haut que Setsuka se retrouve à sauter par-dessus Yukko ! Pendant que cette dernière est visée par un joli swing, la queue de la göranienne vient percuter abruptement en pleine tempe, sur son passage, l’adolescente ennemie.

La gymnaste termine son saut en atterrissant aux côtés de Scalieco, qu’elle suit comme son ombre. Le sable se met à crépiter dans la zone où se trouve le duo, annonçant le déploiement prochain de ses aptitudes liées à l’esprit de Terre.  



Contenu sponsorisé

Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] - Page 3 Clock
 
Un an devant nous [Équipe 1]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Salle de l'Esprit et du Temps-