Le Deal du moment :
Précommande Assassin’s Creed Valhalla sur ...
Voir le deal
54.99 €

Partagez
 

 Un an devant nous [Équipe 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Scalieco
Scalieco
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 10/04/2020
Nombre de messages : 40
Bon ou mauvais ? : Arrogant
Zénies : 2730

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Blitz | Union Scindée
Techniques 3/combat : Nova Strike | Full Counter
Techniques 1/combat : Exploding Finishing Blow

Un an devant nous [Équipe 1] Empty
MessageSujet: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] ClockMer 18 Nov 2020 - 16:46
"Voilà la salle, Végéta vous a déjà expliqué son fonctionnement n'est-ce pas ? Cette dimension est reliée directement au palais par la porte que nous venons d'emprunter. Essayez de ne pas vous perdre, car c'est la seule issue."

D'un pas assuré, je m'avançais au devant du Namek qui venait de nous présenter le lieu, posant le pieds sur le sol immaculé qui s'étendait à perte de vue. Aucun horizon, simplement un ciel aussi blanc que le sol lui même. Un vide pareil était effectivement propice à toute sorte d'entraînement... Mais pouvait tout aussi bien rendre fou.

"Ca fera très bien l'affaire."

S'inclinant doucement, le jeune dieu de la Terre commença à rebrousser chemin, attendant que chacun entre dans la salle, avant de nous adresser une ultime parole.

"Vous avez tout le confort et la nourriture nécessaire ici... N'oubliez pas, cette année que vous allez passer ici représentera une journée pour vos camarades à l'extérieur. Nous ferons notre possible pour que vous puissiez profiter de la salle autant de temps, mais ne traînez pas. Qui sait quand ce Auros pourrait frapper de nouveau."

Acquiesçant à mon tour d'un hochement de tête, je tournais les talons et lui adressais un signe de la main, puis m'avançais plus franchement au coeur de la dimension. Je levais les poings à hauteur de taille, jaugeant l'atmosphère particulièrement lourde, de la même manière que la gravité semblait bien plus importante que sur Terre. Cette condition n'était pas sans rappeler la petite planète du maître Kaïô... Un nouvel entraînement de la sorte n'allait vraiment pas me faire de mal. Relevant le menton, je jetais un coup d'oeil en arrière pour toiser mes deux compères Saiyans. Je grimaçais, ne pouvant m'empêcher de repenser à l'incident de toute à l'heure. Comment pouvais-je espérer apprendre à Jojiba à maîtriser son nouveau pouvoir, après une telle démonstration... Si j'avais moi-même acquis une certaine harmonie avec la forme de Super Saiyan, de par mon long apprentissage aux côtés de Kaito Shan, je me rendais compte avec dépit de l'illégitimité qui pesait sur mes épaules quant à la transmission de ce flambeau.

Fermant les yeux un long instant, je pesais le pour et le contre, avant de prendre ma décision. Nous avions un an devant nous, une année complète. Nous allions ressortir de là transformé, c'était une certitude. J'avais tout autant de travail à fournir que Jojiba, et Setsuka n'allait certainement pas nous laisser progresser seuls. Je commençais à me rendre à l'évidence, ces deux là représentaient tout autant que moi, si ce n'était plus, la défense qui allait faire face à ces fichus dieux. Ainsi, je me retournais pour de bon, faisant face aux concernés.

"Vous avez entendu notre hôte, on a un an devant nous les cocos. Autrement dit, commences par te remettre correctement Jojiba, vous vous tiendrez mutuellement compagnie d'ici mon retour."

Une nouvelle fois, je tournais les talons pour leur montrer mon dos, bien conscient que mes dernières paroles pouvaient soulever quelques interrogations.

"On a beaucoup de choses à se raconter, à s'apprendre, tous les trois. Mais j'aimerais régler quelques petites choses avant de vous faire profiter de ma compagnie légendaire haha."

Lançais-je sur un ton maladroitement humoristique, qui cachait péniblement la discorde qui tenaillait mon esprit.

"A plus !"

A rien ne servait de traîner davantage, la situation n'en devenait que plus gênante. A toute vitesse alors, je m'envolais en direction de l'horizon, m'éloignant le plus possible du seul lieu accueillant de l'immense dimension, ainsi que de mes précieux alliés. Si je ne comptais pas les laisser passer cette année seuls, j'avais terriblement besoin d'un moment de solitude pour remettre les choses en ordre, et me rendre compte du chemin qu'il me restait à parcourir. Et dans le cas où je ne trouvais aucune réponse, alors je me disais que cet endroit sans identité propre ferait parfaitement l'affaire de tombeau pour la chose que j'étais devenu.
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 83
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1200

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Un an devant nous [Équipe 1] Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] ClockVen 20 Nov 2020 - 9:21


Un an devant nous



La petite göranienne suivait de son pas léger et gaie son repère, son flambeau à travers cette période difficile : Scalieco. Celle-ci se sentait capable de tenir le coup tant qu’il restait à ses côtés, et fort heureusement il l’avait convoqué pour venir dans cette salle étrange en sa présence. 


Le Dieu Namek leur rappelle quelques consignes. (et Setsuka lui pose tout un tas de questions sur la fonctionnalité des lieux au passage en fouillant un peu partout dans l’habitat !) Cependant, cette dernière ouvre de grands yeux éberlués lorsqu’elle découvre “l’extérieur” de cet endroit si particulier.


Mais… mais…” chuchotait-elle à voix basse en faisant un 360° degré sur elle-même. “C’est hORRIBLEEEEE !” s'écria-t-elle tout d’un coup en s’envolant, à droite à gauche, à la recherche de la moindre végétation, présence animale ou nature. 


Cette dernière, telle une fusée, s’agite dans tous les sens sans trouver ce qu’elle aimerait.


Je ne vais pas tenir 1 an sans rien de naturel ! Ce n’est pas ce que j’appelle “l’extérieur” ce truc-là !” Dit-elle sur un ton tout affolé, n’arrivant toujours pas à intégrer qu’elle ne trouverait absolument rien dans ce dehors d’un blanc immaculé. “On va devenir complètement zinzin d’ici une année !” s’exclama-t-elle en levant ses bras vers le ciel et en les rabattant, peu de temps après, mollement contre ses flancs. “Est-ce qu’il y a au moins un point d’eau ou même une piscine quelque part ?!” 


Setsuka sentit ses membres se contracter petit à petit, et sa poitrine devenir lourde et douloureuse. Ce phénomène qui, au fil de l’eau, rend son souffle de plus en plus pénible, elle l’a déjà expérimenté il y a peu mais en bien plus violent. C’est ce que l’on appelle une crise d’angoisse. Celle-ci serre les poings et secoue doucement sa tête pour se focaliser sur la réalité et ne pas faillir. 


La saiyan allait devoir s’occuper rudement l’esprit pour ne pas perdre les pédales dans cet endroit qui n’était pas du tout adapté à sa personnalité et son tempérament. 


Les paroles soudaines de Scalieco lui firent l’effet d’un couteau remué dans une plaie encore ouverte. Si elle avait été dotée d’oreilles, ces dernières se seraient repliées sur elle-même d’un air désespéré.


Hé ! Une année ici ça va être super long ! Et lourd… Je n'aime pas l’atmosphère de cet endroit. Et tu t’en vas déjà dans ton coin ?


En remarquant cet étrange rictus sur le visage de son ami, ce sentiment étrange et un peu perdu qu’il semblait ressentir fut communiqué à sa congénère. Cette dernière se mordit la lèvre alors qu’elle sentait les larmes monter, comprenant à moitié pourquoi.


Bonne chance alors, reviens vite ! Tu me manques déjà !” Dit-elle en lui faisant un signe de la main plein de sympathie. Compatissante, la jeune femme se contente de l’encourager plutôt que de l’obliger à expliciter ses raisons. Après tout, il a le droit de ne pas avoir envie d’en parler.


Elle reste pourtant un moment, là, les bras ballants en le regardant partir au loin. Une étrange sensation la tiraille.


Après ce long instant immobile, la göranienne se retourne pour se diriger vers Jojiba. 


Bon, j’espère que t’es gentil parce que sinon ça risque d’être désagréable de coopérer rien que toi et moi !” Cette dernière se gratte l’arrière de la tête avec un sourire un peu débile qui n’est pas sans rappeler quelqu’un. “Le Tout-puissant m’a dit qu’il y a des outils pour nous aider à nous entraîner, ils sont rangés dans un débarras. On pourrait peut-être y jeter un œil, rien que pour voir s’il y a des choses intéressantes ?


Cette dernière se dirige vers ladite pièce où se trouve des instruments de musculation et autres fantaisies plaisantes pour les sportifs. 


Niveau cuisine ça a l’air bizarre, déjà que j’ai encore du mal à m’habituer à la gastronomie terrienne.. tu sais cuisiner ces trucs-là, toi ?” dit-elle au passage puisqu’ils passent forcément par la cuisine pour rentrer dans l’habitation du lieu. 


Ah ! Le Tout-puissant a aussi dit qu’il y a des tenues pour les entraînements à notre disposition, c’est chouette comme ça on abîme pas nos habits !” Enfin, pour le coup le pauvre fermier était à moitié dévêtu. “J’ai découvert que les terriens sont forts pour faire des vêtements. Je n’avais pas l’habitude de ce genre d’habits. Sur Görana on s’habille de manière pratique, pour se battre et être à l’aise au quotidien quoi ! Enfin on a un esprit artistique aussi, mais c’est différent des créations textiles de cette planète, pour sûr !


Le moulin à parole n’était pas prêt de s’arrêter pour l’instant - au moment où ils passeront à l’attaque cependant, ça sera différent ! 




Jojiba
Jojiba
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 27/04/2019
Nombre de messages : 95
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mowing-Wave / Plantation faciale / Lasso d'énergie
Techniques 3/combat : Plowing-Combo / Brutal-Saiyan-Blast
Techniques 1/combat : Field-Eraser

Un an devant nous [Équipe 1] Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] ClockSam 21 Nov 2020 - 20:23
Voilà plusieurs minutes maintenant qu'il fixait l'horizon. Perdu, incertain. Cet endroit ne faisait aucun sens, et pourtant, il lui était familier. C'était la première fois que Jojiba pénétrait dans cette salle, mais quelque chose lui évoquait des souvenirs, des souvenirs bien trop récents. Cette sensation pesante. Ce sentiment que quelque chose ne tourne pas, que les lois de la nature elles mêmes sont impuissantes ici. Ce lieu artificiel lui rappelait beaucoup un certain village où il aurait préféré ne jamais mettre les pieds. 

Lorsqu'ils étaient tous à l'extérieur, on lui avait expliqué ce qui allait se passer, on lui avait dit qu'il passerait un an dans ce lieu surnaturel, tandis qu'une journée s'écoulerait sur Terre. A peine avait-il eu le temps de comprendre ce concept qu'il était déjà coincé ici. Le saiyan qui semblait être le leader ici lui avait conseillé de se remettre et avait disparu juste après. Mais qui était-il? Pourquoi était-il lui aussi... Ce fameux guerrier légendaire? De part la démonstration qu'il avait fait à Wyatt, tout laissait croire que Jojiba était effectivement le super saiyan, alors pourquoi y en avait-il un autre?

Le fermier aurait surement la réponse à sa question plus tard puisqu'il allait avoir a passer toute une année enfermé avec ces barbares de saiyans. Son sang le maudissait une fois de plus, il fallait toujours qu'il retrouve ses semblables, la vermine semblait se trouver dans chaque coin de la galaxie. 

Bon, j’espère que t’es gentil parce que sinon ça risque d’être désagréable de coopérer rien que toi et moi !

Assis sur le sol, les coudes posés sur ses genoux repliés et les bras balans, Jojiba releva la tête vers celle qui l'avait interpelé. "Gentil"? Ces pillards étaient donc capable d'avoir ce genre de mots dans leur vocabulaire? Voilà qui était une première nouvelle.

Le Tout-puissant m’a dit qu’il y a des outils pour nous aider à nous entraîner, ils sont rangés dans un débarras. On pourrait peut-être y jeter un œil, rien que pour voir s’il y a des choses intéressantes ?

"Le tout-puissant", c'était donc comme ça que se faisait appeler le boss du coin? Un autre "dieu" s'imaginait déjà Jojiba. L'égo de ces créatures n'avait aucune limite. Jetant d'abord un regard sur le côté, comme pour s'esquiver à la saiyanne, le fermier exprima brièvement du nez en remuant la mâchoire. Il valait toujours mieux suivre cette potentielle meurtrière que de fixer l'horizon en attendant de devenir complétement fou. Non sans mal, il se releva et suivit sa congénère.

Dans la seule construction visible, les deux saiyans progressaient dans ce qui ressemblait à une cuisine, il y avait de la nourriture, pas encore préparée certes, mais l'endroit semblait équipé.

Niveau cuisine ça a l’air bizarre, déjà que j’ai encore du mal à m’habituer à la gastronomie terrienne.. tu sais cuisiner ces trucs-là, toi ?

Machinalement, Jojiba posa son regard sur quelques légumes, il n'avait pas les talents culinaires de sa mère, mais il saurait sans aucun doute se débrouiller concocter quelques plats. Il n'accorda à son interlocutrice qu'un "hmpf" affirmatif pour toute réponse. Son esprit improvisant déjà des soupes et autres ragoûts pour trois pers- une seconde, il allait se préparer SES soupes et SES ragoûts, pas question de jouer la nounou pour des pilleurs de planètes assoiffés de sang! 

Ah ! Le Tout-puissant a aussi dit qu’il y a des tenues pour les entraînements à notre disposition, c’est chouette comme ça on abîme pas nos habits ! Reprit-elle de plus belle! Mais pour le coup, elle avait raison, Jojiba était encore vêtu d'une tenue en lambeau couverte de poussière et de sang. Avant même qu'il ne puisse réagir, la voilà qui était reparti, comment faisait-elle pour ne pas tout simplement étouffer? Ne manquait-elle jamais d'air à force de parler sans arrêt? 

Quelque chose n'allait pas avec cette femme. Elle était... Beaucoup trop joviale, bien trop "normale", où était ce regard mauvais qu'on lui avait décrit? Où était ce sourire malsain qu'il avait tant redouté? Pourquoi ses mains ne cherchaient pas à se resserrer sur la gorge du fermier? Tant de questions se bousculaient encore et encore dans l'esprit de Jojiba, en l'espace d'une semaine, sa vie avait tellement changé, mais chaque changement apportait son lot de questions. Pour l'instant, sa seule source de réponses serait cette guerrière, le fermier allait devoir ravaler sa fierté.

-Donc... Heu... Tu es une saiyanne.

Oui, c'est un début, le procédé risquait d'être long.

-Et l'autre avec les boucles d'oreilles, c'est aussi un saiyan...

Il serait question de continuer sinon ça risquait de devenir très gênant.

-Est-ce que... Tous les saiyans sont comme vous? Ou comme nous? Je veux dire... Il y a moins d'une heure j'étais convaincu que j'étais... 

Le mot restait coincé dans sa gorge, retenu par le dégoût de devoir se définir ainsi.

-... Le... Le super-saiyan, votre légende là... Mais l'autre qui m'a sauvé, je suis sûr que lui aussi c'était le super-saiyan... C'est normal? C'est un truc commun chez vous ou...? 

Une dernière question le démangeait. Une question qui pouvait sembler vexante, mais Jojiba devait la poser, il devait comprendre ce qu'il se passait.

-Et qu'est-ce vous y gagner ici? Pourquoi il y a autant de saiyan sur Terre? D'abord Soya, ensuite le prince Vegeta, maintenant vous deux. C'est un accord? C'est politique? Vous préparez une invasion? 

Aouch... Cette dernière proposition avait échappé au fermier lourd de préjugés, fallait-il encore espérer que sa congénère ne le prenne pas trop mal.
En ligne
Yukko
Yukko
Demi-Sayen
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8631
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3910

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Un an devant nous [Équipe 1] Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] ClockSam 21 Nov 2020 - 22:36


« Salut Dendé ! Je t’emprunte la salle rapidement ! »

« Atten- ! »

A peine eut-il le temps de formuler cet unique vocable que la porte vers l’autre dimension, aussitôt ouverte se rabattu face au gardien de la Terre, éberlué. Ce dernier, sans que ne lui soit offert le bénéfice d’une simple explication, venait de servir de balise au déplacement instantané de Yukko. Tel un éclair, la gamine à la couette s’était jetée à l’intérieur de la salle magique, à la recherche de l’individu à l’origine de la déflagration de force vitale qu’elle avait ressenti. Menée par sa seule intuition, l’adolescente espérait trouver le concurrent parfait, celui qui saurait mettre à l’épreuve ses talents de martialiste et l’obliger à se surpasser. Malheureusement, loin de la promesse d’un combat dantesque, seul l’attendait de l’autre côté un Sahara de poussière blanche. Un vif mais succinct sentiment de déception vint se frayer un chemin dans son esprit, crispant sa mâchoire par frustration ; l’énergie fulgurante qu’elle avait cru discerner semblait aux abonnés absents. La Super Saiyan s’en voulait d’avoir laisser un tel guerrier passer sous le radar. Son regard précautionneux balayait l’environnement à la recherche d’un indice que sa sensation du Ki aurait omit, et c’est alors qu’une réalisation fort cocasse la frappa.

Pour toutes ses qualités propices à l’entraînement, Yukko ne s’était jamais rendue dans la salle de l’Esprit et du Temps. Non pas que l’occasion ne se soit jamais présentée, la jeune fille avait simplement toujours refusé de s’enfermer dans cette dimension tant austère qu’inhospitalière. Peut-être redoutait-elle de ne pas jouir de la fortitude d’esprit nécessaire pour supporter un séjour dans ce néant opalin, même si personne ne saurait le lui faire avouer. Cela n’en était pas moins pour elle une expérience intimidante et le seul horizon, ou l’absence d’horizon, qu’elle pouvait entrevoir par-delà le porche du gîte lui faisait froid dans le dos. Son regard se perdit dans l’immensité de ce désert limpide avant que quelques échos ne viennent la tirer de son appréhension. Yukko se ressaisit rapidement, décorant son visage d’une risette crânante pour cacher le brin de faiblesse que son égo ne saurait tolérer de laisser à la vue de tous. Un effort nécessaire car effectivement, elle n’était pas toute seule. Même sans parvenir à repérer la force de tout-à-l’heure, cette nouvelle l’ébaudit. Elle laissa ses pas la mener vers l’origine de ce qu’elle devinait être une discussion, trahissant la présence non plus d’une mais bien de plusieurs personnes. L’une d’entre elle était peut-être même son homme.

Rendue dans l’une des salles adjacentes au hall, Yukko découvrait effectivement deux individus. L’un d’entre eux était une jeune femme au visage marqué d’une impressionnante balafre tandis que l’autre était un homme d’un certain âge dont la pilosité tant faciale que crânienne semblait n’avoir d’égal que son gabarit. Des Saiyans, n’en doutait point la jouvencelle en découvrant leur queue de singe et à en constater la guenille qui faisait office d’habit au costaud gaillard, la jouvencelle devinait qu’il sortait d’un rude combat. Yukko présentait ses salutations au couple d’un bref signe de la main levée, la seconde restant portée à la hanche.

« Osu ! Je vous dérange, j’espère ! »

Dit-elle d’un brin d’humour qui ne fera rire qu’elle-même, interrompant allégrement leur conversation dans la plus grande désinvolture.  Elle poursuivit sans porter de réel intérêt à leur potentielle réponse, ses sourcils marquant sa détermination qui ne laissait rien au hasard quant à ses intentions martiales sans être hostiles.

« Dites, j’ai ressenti un Ki énorme au palais. J’en doute fortement mais, à tout hasard, ça ne proviendrait pas de l’un de vous deux ? »
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 81
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 55

Un an devant nous [Équipe 1] Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] ClockDim 22 Nov 2020 - 18:40

L’arrivée des dieux de la création n’avait rien arrangé au grabuge d’une situation aussi tendue que difficile. Le monde était en danger et rares étaient les acteurs en mesure de changer quoi que ce soit. Cette angoisse de Damoclès pesait sur tous les guerriers, Scalieco en premier, ce dernier à bout de patience. Mais avant d’exploser, il eu la patience de laisser un premier petit conflit éclater entre Shin et l’être qui l’opposait, Dabra. Le petit Kaioshin avait effectivement pris peur en découvrant le visage de l’ancien Roi des enfers, être puissant au passif destructeur, notamment aux cotés du vil Babidi. Heureusement, le démon eu la meilleure des réactions : D’un air aussi embarrassé qu’amical, il fit comprendre qu’il n’était en rien le fauteur de trouble qu’il a été.

Effectivement, si Dabra avait été un serviteur du mal, c’était maintenant passé, le diable disposait d’un cœur bon, ironique pour le représentant d’une race globalement mauvaise. Malgré tout, l’appartenance à un groupe ne défini pas la pureté de ses intentions, le frère de Towa en était la preuve vivante par sa bravoure. Après quelques instants d’hésitations, Shin pris la parole pour prendre considération de la défense de son confrère.

« Très bien, comprends que l’on… »


« FERMEZ-LA »


Oui, la chaudière de l’espace (oui oui) venait d’exploser et coupa net le dieu de la création dans sa plus simple allocution. Qu’importe, Dabra avait certainement compris qu’il s’était montré suffisamment convainquant aux yeux de son interlocuteur. Neptune resta ainsi muet, respectant l’acte colérique de l’être né de la fusion. Alors que le temps semblait propre à l’organisation de l’entrainement, Setsuka fit une petite halte, fière de découvrir de nouveaux visages à dessiner. Lorsque Shin découvrit les croquis de sa propre personne, il fut quelque peu gêné par l’incroyable dynamisme de la saiyan.

« Oh heu… C’est vraiment un très beau dessin. »


Kibito quant à lui se pencha vers le carnet, découvrant alors une figure de lui-même qui le fit sourire.

« Mh, j’apprécie ton style. »

Commentait le serviteur senior en se redressant, comme si lui-même était un fin dessinateur.

« Je suis moi-même un fin dessinateur, mais ce n’est pas le sujet. »

Ah ouais ouais ouais, ça c’est du storyTelling !

Après quelques suggestions de Jojiba et Draven, tous furent orientés vers un groupe. Shin s’avance ainsi, suivit de Kibito, vers la salle de l’esprit et du temps, rejoignant le premier groupe. Une fois à l’intérieur de l’immense dimension, les deux très-hauts constatèrent le départ rapide de Scalieco, ce dernier semblait avoir besoin de temps pour méditer, soit. Un an, c’était une longue période qui offrait à chacun le temps de revenir sur leurs actes et paroles, tout en profitant d’un massif entrainement.

C’est là qu’entraient en jeu les habitants du Kaioshinkai, Shin et Kibito disposaient de pouvoirs magiques utiles à l’entrainement, tout comme d’une grande sensibilité des flux énergétiques. Alors que le saiyan disparu à l’horizon, Neptune s’avança vers le trio Jojiba-Setsuka-Yukko, n’ayant entendu que l’interrogation de la dernière venue sur la mystérieuse source de puissance.

« L’homme dont tu parles vient juste de partir à l’horizon, il dispose en effet d’un immense pouvoir. Il va sans dire qu’il s’agit d’un hyper guerrier. »


Déclarait Shin en portant son attention vers la jouvencelle martialiste, lui adressant alors son plus malicieux sourire.

Un an devant nous [Équipe 1] Supreme-Kai-Shin-Smile-supreme-kai-42923002-1268-686

Après quelques instants de cet étrange regard, il prit de nouveau la parole, sondant l’ensemble des membres de la salle.

« Comme je l’ai expliqué avant d’entrer dans la salle, moi et mon associé ici présents sommes là pour vous aider à affronter le tyran Auros. »

Shin se tourna ensuite vers l’étendue désertique composant l’intégralité de cette dimension, puis tendit son bras pour y désigner un point situé à quelques mètres. En un instant, un mannequin d’entrainement de bois apparu, ce dernier ressemblant en tout point à un objet conçu par l’homme.

« Je suis capable de créer des objets de petite et moyenne taille quasiment instantanément, ce qui comprend les vêtements ou la nourriture. »

Précisait le Kaioshin en faisant volte-face vers les trois héros.

« Je suis aussi en mesure de ressentir les énergies en dehors de cette salle. Si jamais Auros venait à déployer sa puissance, nous vous l’indiquerions immédiatement et vous téléporterions auprès de lui pour que vous poussiez l’affronter. »

Le second personnage, visiblement très réservé, prit à son tour la parole.

« Mais il semble évident que même tous ensemble, vous n’avez pas le niveau pour vous mesurer à lui. En l’observant, nous avons découvert que ce monstre dispose d’alliés puissants plus forts que certains d’entre vous. »

Il pointa alors hasardeusement Yukko du doigt.

« Plus fort que toi aussi. »


Shin reprit alors la parole en toussotant.

« Bien que nous espérions vous être utiles, nous ne sommes en rien les acteurs de vos efforts. Comment pensez-vous commencer votre entrainement ? »

Malgré leurs pouvoirs variés, les deux dieux ici présents n’étaient pas vraiment des guerriers, par conséquent, ils n’avaient pas réellement de plan pour entrainer les différents guerriers. Yukko, Jojiba et Setsuka allaient devoir s’organiser eux même et demander ensuite de l’aide à Shin si nécessaire.


Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 83
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1200

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Un an devant nous [Équipe 1] Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] ClockHier à 13:58


Un an devant nous



Lorsque Jojiba affirme qu’elle est une saiyan, l’étrangère lui lance un regard à moitié approbateur.


Génétiquement je suis une saiyan, oui ! Mais j’ai passé toute ma vie sur la planète Görana. En fait ça ne fait qu’environ trois mois que je découvre le reste du monde ! C’est grâce à Sharotto, c’est lui qui m’a trouvé ! Comme bon nombre d’entre-nous j’avais été envoyée sur une planète quand j’étais bébé pour la conquérir. Mais à la place j’ai été accueillie et élevée par les habitants de Görana, alors je suis göranienne ! Et simplement saiyan de naissance. Tout ça est encore très récent pour moi à vrai dire, j’ai encore du mal à me dire que j'appartient à la race qui est la nôtre !


Celle-ci opine du chef lorsqu’il dit que Scalieco en est un également. Ensuite, il pose des questions qui font hausser les épaules à la petite sauvageonne.


Je ne suis pas la mieux placée pour répondre à tes interrogations. J’ai vu plusieurs Super Saiyan depuis que je voyage en dehors de Görana. Je connais encore très mal notre peuple du reste !


Les dernières questions de son semblable lui laissent une impression étrange qui la met mal à l’aise. Setsuka le dévisage un moment de ses deux grands yeux curieux qui ont perdu de leur éclat de gaieté. Une sorte de peur l'envahit tout d’un coup lorsque cette dernière se dit qu’elle va devoir rester seule près de cet homme qui lui paraît tout d’un coup hostile. 


Je suis venue ici pour mon ami Sharotto, je n’ai pas compris tous les enjeux de ce conflit. J’ai juste entendu des terriens dire que les guerres sont plutôt monnaie courante, et ça me dépasse. Sur ma planète, Görana, on vit en paix avec les autres. Je ne comprends même pas ce qui peut justifier de tuer, à la base, alors euh…” Cette dernière se masse l’arrière de la nuque d’un air gêné. “On m’a toujours encouragé à exprimer mes sentiments, parce que les garder ça génère de la frustration et du mal être. Alors je dois te dire que ton regard et tes questions me mettent très mal à l’aise ! J’ai l’impression que tu me veux du mal.


Avant que la conversation ne puisse avancer ou dégénérer, les deux compères se firent interrompre par l’arrivée d’une personne. La göranienne observe méticuleusement ce nouvel arrivant - toujours peu à l’aise pour distinguer les hommes et les femmes. Les vêtements un peu ample de ce protagoniste ne facilitent pas les choses. Toutefois, Setsuka trouve que cet individu a du style ! Ses yeux redeviennent étincelants de curiosité. Intéressée par cette personne à la désinvolture plus que probante, l’étrangère lui fait un grand coucou sympathique de la main pour la saluer.


Salut ! Moi c’est Setsuka, bienvenue ! Je ne savais pas qu’on avait un compagnon en plus de prévu, c’est cool ! En plus t’as une super coupe de cheveux !!


Sa voix tremble légèrement à cause du stress provoqué par la situation précédente, mais il est clair que cela la rassure un peu qu’un nouvel entrant se soit présenté. 


Alors que la sauvageonne ouvre la bouche pour répondre à l’interrogation de l’individu, une voix se fait entendre derrière eux. Celle-ci fait volte-face et reconnaît l’un des “spécimens rares” que la saiyan a dessiné il y a peu. Son sourire fallacieux lui tire un grand sourire jusqu’aux oreilles : la queue de singe de la göranienne se met à frétiller. Elle est plus que contente de voir qu’elle ne va pas se retrouver seule avec cet étrange homme qui a l’air plein de rancune. En plus, Setsuka ne le fait pas encore trop ressentir mais être séparé subitement de Scalieco, son seul véritable repère rassurant ces derniers temps, la déstabilise beaucoup. 


Ouaaaaaaaaaaaaaaais !!! Alors vous restez tous les deux avec nous !!!!


Cette dernière sautille joyeusement jusqu’à Shin et Kibito et leur saute à moitié dans les bras à tous les deux. Cette réaction qui a l’air excessive n’est pourtant qu’une manifestation naturelle de sa joie au regard de Setsuka. 


Lorsque ce dernier exprime le fait qu’il peut créer des choses diverses, les yeux de Setsuka brillent d’autant plus fort.


Alors tu pourrais me créer un coin de végétation, dis !! Avec un grand point d’eau, des arbres, des végétaux et tout !


Shin et Kibito apparaissent tels des sauveurs de la santé mentale de la petite saiyan à cet instant, et c’est un véritable soulagement qui vient alléger ses membres. 


Par la suite, ils délivrent des informations concernant Auros et ses alliés. Les choses s’annoncent mal, mais pour l’instant seulement ! Setsuka reste positive. Et puis la personne avec du style semble être très balèze ! Même si le grand monsieur à la peau rouge précise qu’Auros a des alliés même plus puissants encore que ce protagoniste. 


On va devenir plus costaud ensemble ! Et l’amitié ça facilite les actions synchronisées lors des combats car on a une meilleure compréhension de ses partenaires !” Celle-ci lance un sourire amical aux deux combattants là pour s’entraîner à ses côtés. “Je ne sais pas si on s’affronte directement ou si on s'entraide dans le but de faire des exercices pour améliorer nos capacités physiques ?” S'interroge-t-elle en même temps que ses compagnons.


Euh, d’ailleurs, j’ai un ami qui est caché dans ma sacoche...” Dit-elle d’un air embarrassé, particulièrement à l’intention de Shin et Kibito. “Je le récupérerai après mes entraînements si ça vous va. Il est très maladroit par contre, faites attention à ce qu’il ne tombe pas s’il vous plaît ! Il s’appelle Piku-piku.”  


La göranienne ouvre sa bandoulière et en un éclair quelque chose glisse dans la manche de Kibito. Une petite queue soyeuse dépasse mais c’est tout ce qu’on en voit pour l’instant. C’est relativement petit et touffu. 


Pis c’est quoi vos prénoms ? Faudrait que tu me montre ta technique de dessin aussi, ça pourrait me permettre de m’améliorer !” Dit-elle en faisant un grand sourire à Kibito.






Contenu sponsorisé

Un an devant nous [Équipe 1] Empty
MessageSujet: Re: Un an devant nous [Équipe 1]   Un an devant nous [Équipe 1] Clock
 
Un an devant nous [Équipe 1]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Salle de l'Esprit et du Temps-