-17%
Le deal à ne pas rater :
Jeu Nintendo Switch : New Pokémon Snap à 49,99€
49.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Larcins et bastons [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Treize Nightmare
Treize Nightmare
Demon
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 30/10/2020
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Illusions Rayon noir Morsure du Soleil
Techniques 3/combat : Ball’Ombre Griffes de la nuit
Techniques 1/combat : Réveil du mal

Larcins et bastons [Libre] Empty
MessageSujet: Larcins et bastons [Libre]   Larcins et bastons [Libre] ClockDim 8 Nov 2020 - 13:42
Satan-City était une ville qui avait de quoi offrir beaucoup de choses à ses habitants. Mais il ne faisait pas bon vivre pour les criminels. 

Mais Treize avait su s’imposer dans ce milieu, l’androgyne était perchée sur un toit, goblet cartonné contenant du Coca dérobé à la va-vite à un adolescent qui regardait ailleurs dans une main et une cigarette dans l’autre issue d’un paquet volé à un homme d’affaires. La belle vie en somme: tout prendre mais ne rien donner à personne. 

Telle était devenue sa phrase fétiche. Oui, elle était une délinquante et elle aimait ça. 

Ajustant sa capuche, Treize finit par lâcher son goblet et écrasa son mégot avant de sauter du toit et d’atterrir sur le sol éclatant le béton au passage. 

- Voyons, fit-elle. Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire: tuer, voler, frapper ou juste embêter le monde ? Le choix est difficile. 


Balayant les immeubles gris du regard, ses yeux gris/bleus tombèrent sur une affiche représentant le héros de la ville, Mister Satan. Elle observa le personnage dédaigneusement avant de cracher sur le portrait. 

- Quel guignol celui-là. Et ça se dit l’homme le plus fort du monde. Il a une tête de con et il est nul. Je suis sûre que si je lui flanque une gifle, il vole. 


Elle s’éloigna pour errer sans vraiment de but dans cette ville qui ressemblait à un terrain de jeu à ses yeux. Après tout ? Que craignait-elle vraiment ?
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 673
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2330

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken /Griffes et crocs acérés / ???
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

Larcins et bastons [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Larcins et bastons [Libre]   Larcins et bastons [Libre] ClockDim 8 Nov 2020 - 19:45
Wolfgang sortit du barbier. Après avoir passé des mois sans jamais se raser ni se couper les cheveux, son vieux rival Fox lui avait suggéré de passer par-là afin qu'il n'ait plus l'air d'un homme des cavernes. Sa quête de vengeance était désormais achevée, et Wolfgang commençait tout juste à retrouver goût à la vie. Il était temps pour lui de reprendre les choses en main, et de devenir un homme nouveau, processus qu'il avait pu déjà entamé grâce à sa rencontre avec Narumi qui lui avait permis de regagner confiance en lui après une longue période de dépression.

Il était désormais rasé de près et avait des cheveux courts. Il avait même reprit son habitude de mettre des lunettes de soleil afin de cacher ses yeux à l'iris jaune et aux pupilles ovales, et ce afin de mieux se fondre parmi les humains. En outre, ses vêtements assez élégants et chics pouvaient le faire ressembler à un homme d'affaire.
Devant la porte du barbier, il regarda autour de lui pour chercher la voiture de sport de Fox, qui l'avait conduit ici, mais constata rapidement qu'elle n'était plus là. Aussitôt, il sentit une vibration dans la poche de son pantalon : il sortit le téléphone portable que son mauvais ami lui avait donné, pour y lire un message envoyé à l'instant :


J'ai dû filer, une urgence. Retrouve-moi ce soir au 5 avenue Foxhound.

Wolfgang haussa des épaules avant de ranger le téléphone dans sa poche. Malheureusement, il ne savait où était l'avenue Foxhound.

Il commença à marcher de façon nonchalante, les mains dans les poches, dans une direction au hasard, l'air songeur. Il se fit soudainement bousculer par une jeune femme à qui il ne prêta pas vraiment d'attention.

*Ah les jeunes...* pensa t-il sans même la regarder.

Il continua de marcher quelques temps et vit, de l'autre côté de la rue, un arrêt de bus, avec à l'intérieur, une affiche représentant une carte du quartier, accrochée à la paroi de l'abri.

Il traversa la route avec une certaine imprudence, puis se posta devant l'affiche, qu'il observa durant plusieurs minutes. Puis il se gratta l'arrière de la tête.

*Hm... L'avenue Foxhound ne semble pas être dans cette zone.*

Il allait probablement devoir demander son chemin à des inconnus. Il reprit sa route hasardeuse, et chercha quelque chose dans une poche intérieure de sa veste. Soudain, il s'arrêta tout en affichant un air surpris.

*Mon paquet de clopes...? J'étais pourtant sûr de l'avoir rangé là-dedans...*

Son paquet de cigarettes semblait avoir disparu de sa poche. C'était vraiment fâcheux car il avait, à l'instant, une grande envie de fumer pour se détendre. Il leva légèrement la tête vers le haut et se gratta le menton tout en réfléchissant. Où est-ce qu'il avait bien pu le perdre ? La dernière fois qu'il l'avait sorti, il était avec Narumi. Ensuite il était parti avec Fox en voiture, puis il était allé chez le coiffeur. Ah, entre temps, il y avait eu une petite échauffourée entre lui et Fox, était-ce à ce moment-là qu'il avait fait tomber son paquet ? Il ne s'en souvenait pas mais en même temps, il n'avait pas tous ces esprits à ce moment-là alors il était possible qu'il n'y eût pas fait attention. Ou bien l'avait-il perdu chez le coiffeur ?

Peu importe comment il avait perdu son paquet, il fallait qu'il trouve un moyen de fumer une cigarette. Soudain, un gros bruit le sortit de ses pensées. Il se retourna et vit une jeune femme, qui avait éclaté le béton sous ses pieds.


*Ça alors, ce n'est pas courant.*

Il en déduisit qu'elle avait dû atterrir là en tombant de très haut, peut-être du toit d'un immeuble, et donc qu'elle ne devait pas être une humaine lambda, car un humain ordinaire serait mort après pareille chute. La fille commença à marcher un peu hasardeusement, comme si elle errait sans réel but. Lorsqu'elle arriva à proximité, l'odorat fin du Grand Méchant Loup détecta une odeur de cigarette sur les doigts et les lèvres de la jeune femme. Une lueur d'espoir éclaira alors son sombre cœur.

Il s'avança vers elle, enfila métaphoriquement son masque de sympathie, et l'aborda avec un grand sourire amical.


"Excusez-moi, jeune demoiselle, pourriez-vous me dépanner d'une cigarette ? Il se trouve que j'ai malencontreusement perdu le seul paquet que j'avais."

En ces temps difficiles pour l'humanité toute entière, il savait qu'il pourrait compter sur une âme charitable pour lui offrir ces quelques minutes de détente que lui procurait une simple cigarette. Après tout, Narumi venait de lui montrer les bons côté de l'humanité, tels que l'entraide et le partage, alors comment ne pas avoir foi en l'humanité ?
Treize Nightmare
Treize Nightmare
Demon
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 30/10/2020
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Illusions Rayon noir Morsure du Soleil
Techniques 3/combat : Ball’Ombre Griffes de la nuit
Techniques 1/combat : Réveil du mal

Larcins et bastons [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Larcins et bastons [Libre]   Larcins et bastons [Libre] ClockDim 8 Nov 2020 - 22:03
Alors que Treize s’avançait, elle remarqua un homme qui s’avançait vers elle. Il avait un sourire amical et était plutôt bel homme. Mais elle se fichait pas mal de l’apparence physique. Elle aimait amocher ceux qui faisait les beaux juste pour les voir se tordre de douleur et gémir d’avoir perdu leur soi-disante beauté. 

" Excusez-moi, jeune demoiselle, pourriez-vous me dépanner d'une cigarette ? Il se trouve que j'ai malencontreusement perdu le seul paquet que j'avais."

En l’entendant, Treize l’observa un instant et releva sa capuche. Lui filer une clope ? Et puis quoi encore ? 

- Attends un peu, fit-elle en le regardant plus attentivement. Je crois que je te reconnais. 

Ce disant, elle attrapa le paquet de cigarettes et lui mit sous le nez. 

- Il y’a moyen que ce soit moi qui t’aies voler ton paquet. 

Ce disant, elle prit une cigarette et la glissa dans sa bouche avant de l’allumer d’une petite pression de ki du bout de son index. 

- Et je ne pense pas te le rendre. Sauf si tu cherche la bagarre. Mais je te préviens: je suis douée pour casser des gueules. 

Elle se stoppa pour l’observer à nouveau avec un sourire narquois. 

- D’ailleurs, je suis impressionnée que tu aies compris du premier coup, que je suis une fille. Enfin, je m’en fous. 

Et elle s’éloigna l’air de rien les mains dans les poches.
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 673
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2330

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken /Griffes et crocs acérés / ???
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

Larcins et bastons [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Larcins et bastons [Libre]   Larcins et bastons [Libre] ClockLun 9 Nov 2020 - 0:18
Wolfgang haussa un sourcil lorsqu'elle dit peut-être le reconnaître. Elle sortit alors un paquet de cigarettes qu'elle lui montra. Le sourire du ténébreux s'élargit alors, lui donnant un air particulièrement niais.

"Effectivement ! C'est bien mon paquet ! Je reconnais la marque, ha ha !" s'exclama t-il avec un grand enthousiasme tout en l'observant prendre une cigarette.

En réalité, c'était une marque assez courante, et ça aurait pu être le paquet de n'importe qui d'autre. Toutefois, lorsqu'elle le lui avait mis sous le nez, il avait reconnu sa propre odeur sur le paquet grâce à son odorat sur-développé de loup. Et aussitôt, il fit le rapprochement avec la personne qui l'avait bousculé un peu plus tôt, en se rappelant notamment de l'odeur de la jeune femme. Certes, il ne l'avait pas vraiment regardée lorsqu'il l'avait croisée la première fois, mais instinctivement, l'odeur de la jeune femme s'était gravée dans son esprit, comme de nombreuses autres. En temps normal, il aurait oublié cette odeur rapidement, comme celles de toutes les personnes qu'il croisait quand il marchait dans la rue. Mais le fait que cela ne s'était passé que quelques minutes plus tôt lui avait permis de faire la connexion dans son subconscient et de se souvenir de cette odeur.

Elle devait être particulièrement douée et furtive pour parvenir à lui voler ainsi un objet dans la poche de sa veste sans qu'il ne s'en rende compte, juste en le bousculant de façon anodine. C'était à la fois intéressant et impressionnant.

Lorsqu'elle sortit une cigarette du paquet, il s'attendait à ce qu'elle la lui tende, mais à la place, elle la posa entre ses lèvres et l'alluma en usant de son Ki, avant d'affirmer qu'elle ne pensait pas le lui rendre. Wolfgang fit alors une petite moue d'un air désappointé. Elle lui fit ensuite comprendre que le seul moyen pour lui de récupérer son bien serait de se battre contre elle, tout en prétextant qu'elle était douée au combat.

Il feinta alors un air surpris et presque choqué :


"La bagarre ? Juste pour une cigarette, allons, inutile d'aller jusque là !" affirma t-il en souriant de nouveau pour paraître amical.

"Et puis, je ne tape pas les petites filles."
affirma t-il d'un air plus sérieux cette fois.

Avant d'ajouter avec de nouveau un grand sourire, et d'un air plaisantin :


"D'habitude, je les mange !"

C'était bien évidemment une allusion au Petit Chaperon Rouge, son premier vrai crime à l'encontre d'un être humain dans le monde d'où il venait. Il faisait passer cela pour une plaisanterie malgré la véracité des faits, et bien qu'il s'efforçait à sourire en jouant le rôle du mec sympa, au fond, cette sombre histoire, ses erreurs du passé, continuaient de le hanter et de le déprimer. Mais il devait vivre avec.

Elle affirma ensuite qu'elle était impressionnée qu'il eût compris qu'elle était une fille du premier coup, avant de s'éloigner.

Wolfgang la suivit du regard tout en répondant :


"Oh, ça, c'est juste parce que je vois à travers les vêtements." mentit-il avec, à son tour, un petit sourire narquois.

Il la suivit ensuite pour marcher à ses côtés.


"Écoute, faisons un deal. Je vais passer l'éponge sur le fait que tu m'aies volé mon paquet, mais en échange, je veux juste une cigarette. Une seule. J'en ai vraiment besoin, là."
Treize Nightmare
Treize Nightmare
Demon
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 30/10/2020
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Illusions Rayon noir Morsure du Soleil
Techniques 3/combat : Ball’Ombre Griffes de la nuit
Techniques 1/combat : Réveil du mal

Larcins et bastons [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Larcins et bastons [Libre]   Larcins et bastons [Libre] ClockLun 9 Nov 2020 - 6:56
Non peu fière de son coup, Treize pensait que l’homme allait la laisser tranquille. Mais apparement, il n’était pas du genre à se laisser faire au vu des répliques qu’il lui adressa. 
 
Il commença par lui dire qu’il ne frappait pas les petites filles. Ce qui lui fit froncer les sourcils et grimacer sous sa capuche qu’elle avait rabattue sur sa tête. 
 
-        Les petites filles ? répéta-t-elle en se tournant vers lui. Si tu savais mon âge, tu serais sur le cul.
 
Six cent treize ans. Tel était son âge malgré son apparence jeune. Son sang de démon la rendait insensible au temps qui passait ou alors ralentissait considérablement son vieillissement. À ce rythme, elle allait pouvoir vivre plusieurs milliers d’années avant de passer l’arme à gauche. Mais ça ne la dérangeait pas de retarder son jugement chez Enma aussi longtemps que possible. Comme ça, sa liste sera aussi longue que la distance de la Terre à la Lune voir même plus. 
 
Son interlocuteur lui fit savoir qu’il mangeait les petites filles au lieu de les frapper. Face à cette remarque, la sang-mêlé éclata de rire dévoilant ses dents semblables à des crocs notamment pour les canines bien trop longues et les molaires trop acérées et coupantes pour appartenir à un humain. 
 
-        Oh, tu es cannibale, alors ? Plutôt dans le genre Hannibal Lecter ? Il paraît que les humains ont un goût qui ressemble à celui du porc, c’est vrai ?
 
Le cannibalisme, un acte qu’elle n’avait pas encore testé. À noter sur sa liste de choses à faire. Mais est-ce que manger un humain serait du cannibalisme ? Après tout, l’hybride ne savait pas ce qu’elle était réellement. Était-elle juste seulement humaine ?
 
Néanmoins au-delà du sous-entendu anthropophagique, Treize sentit que cette petite pique n’était pas une allusion à cela mais à autre chose de plus sombre. Cependant, elle ne dit rien. 
 
*C’est pas mes oignons. Même si je me demande ce qu’il cache* pensa-t-elle.  
 
Tirant une bouffée toxique de sa cigarette, la démone pensait que cet homme était un peu étrange mais humain de son point de vue. Certes, il était diablement observateur pour avoir trouvé son genre biologique du premier coup. D’habitude, on pensait qu’elle était un adolescent de quinze/seize ans. 
 
Elle entendu ensuite l’homme lui dire qu’il voyait à travers les vêtements.
 
N’importe qui aurait mal prit cette information. Mais à l’entente de cette phrase, la jeune femme n’était absolument pas gênée pour un sou. Après tout, elle se fichait bien de se montrer nue devant quelqu’un. 
 
-        Et bien, j’espère que la vue te plaît alors, répliqua-t-elle. 
 
Alors qu’elle s’éloignait, pensant en avoir finit avec ce type, il revenu à nouveau à la charge. Décidément, il semblait ne pas avoir comprit qui elle était. Était-il nouveau dans cette ville ? Un sourire fleurit sur son visage. Très bien, elle allait pouvoir s’amuser avec lui dans ce cas. 
 
Il lui demanda à nouveau une cigarette prétextant qu’il en avait vraiment besoin. Elle ôta celle qu’elle avait en bouche et lui souffla la fumée à la figure. Elle n’aimait pas trop partager ce qui lui appartenait. Mais si elle voulait jouer avec lui, il allait falloir faire quelques concessions certainement. 
 
Elle sortit à nouveau le paquet de sa poche et attrapa une des cigarettes avant de lui tendre. 
 
-        Tient. 
 
Ce disant, sa langue bifide sortit un quart de seconde de sa bouche pour goûter l’air ambiant. Un mélange de pollution et de fumée se fit sentir sur son palais mais elle était habituée à force. Même si elle admettait que changer d’air ne lui ferait peut-être pas de mal. Après tout, cela faisait bien presque six cent ans qu’elle était citadine. 
 
-        D’ailleurs, fit-elle, t’es nouveau à Satan City ? Je ne t’ai jamais vu dans le coin.
 
Questionner sa proie pour mieux la piéger. C’était tout un art mais une discipline à laquelle Treize excellait depuis le temps qu’elle l’utilisait. Jouer avec les gens et en faire ses pantins était très amusant à ses yeux et lui permettait d’avoir une distraction. En six siècles, le monde avait grandement évolué mais la race humaine restait la même : des êtres fragiles qui se croyaient parfaits et tout puissants. Ah, si il savait à quel point ils n’étaient que des marionnettes insignifiantes, bien que divertissantes, à ses yeux. 
 
Yeux qui passèrent de son nouveau jouet à son environnement. Repérer les lieux était aussi primordial pour que son plan se passe comme prévu. Une rue basique en somme. À part le trou qu’elle avait fait dans le sol en atterrissant. Mais ça, ce n’était pas son problème. Les agents de voirie étaient là pour ça de toute façon. 
 

*Voyons ce que je peux faire de toi* songea-t-elle en observant celui qui sera bientôt son pantin. 
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 673
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2330

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken /Griffes et crocs acérés / ???
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

Larcins et bastons [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Larcins et bastons [Libre]   Larcins et bastons [Libre] ClockLun 9 Nov 2020 - 20:45
Lorsqu'il affirma qu'il ne frappait pas les petites filles, elle sembla légèrement mal le prendre, et sa réponse laissa sous-entendre qu'elle était bien plus vieille que ce qu'elle n'y paraissait. Ce qui leur faisait déjà un point commun, puisque l'homme aux cheveux noirs de jais, sous ses airs de trentenaire, avait en réalité près de sept siècles d'existence. Wolfgang avait fait exprès de la comparer à une petite fille pour voir sa réaction, il voulait voir si elle allait réagir comme une ado en pleine crise, du genre "hey j'suis adulte moi, j'ai 16 ans, j'fais qu'est-ce que je veux, et j'reçois d'ordres de personne, surtout pas de mes parents. J'suis pas venue ici pour souffrir okay ?".  Finalement, sa réaction avait été bien plus intéressante puisque le Loup solitaire avait obtenu une information supplémentaire sur elle, à savoir qu'elle devait avoir un âge bien plus avancé que ce qu'en témoignait son apparence. En soi, savoir ça n'allait rien changer. Il savait déjà qu'elle n'était pas humaine puisque son odeur était trop différente des humains ordinaires bien qu'il y avait quelques similitudes. Habituellement, il savait assez bien reconnaître les races des gens qu'il rencontrait par rapport à leurs odeurs, à condition, bien entendu, qu'il ait déjà rencontré quelqu'un de la même race au cours de son existence. Mais dans le cas de cette jeune, ou vieille, femme, il était incapable de dire à quelle race elle appartenait. Il savait juste qu'elle n'était pas humaine. Au final, qu'elle soit humaine ou non, il s'en fichait un peu. Mais il était tout de même intrigué du fait qu'elle était parvenue à le voler sans qu'il ne s'en rende compte.

Suite à sa plaisanterie à propos des filles qu'il dévorait, elle éclata de rire, dévoilant des crocs qui pouvaient rappeler les siens. La différence, c'était que Wolfgang pouvait choisir de faire apparaître ou non ses crocs en utilisant sa technique, mais la plupart du temps il conservait une dentition humaine afin de se fondre parmi eux. Bien qu'elle semblait prendre sa phrase pour une plaisanterie, elle joua le jeu en continuant sur cette voie, le comparant à Hannibal Lecter et demandant si les humains avaient un goût proche de celui du porc.

Il continua de sourire chaleureusement en répondant :


"C'est plus proche du poulet, en réalité. Et je suis bien moins raffiné que ce cher Hannibal Lecter."

Il connaissait ce personnage de fiction car il avait lu quelques livres sur lui. D'ailleurs, il n'était pas impossible que ce personnage de romans existât dans le monde natal du Grand Méchant Loup, peut-être dans un continent très éloigné, même s'il n'avait jamais entendu parler de lui au Pays des Contes.

Wolfgang était plutôt satisfait. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas pu échanger avec quelqu'un sur un ton léger, en se faisant passer pour ce qu'il n'était pas. Il se rendit compte que cela lui fit un bien fou, après avoir passé des mois à errer en solitaire, traquant et tuant ceux qui avaient massacré sa meute dans sa quête obsessionnelle de vengeance. Même si son sourire n'était qu'une façade, jouer le rôle de Wolfgang l'aidait beaucoup à se sentir mieux. Et son objectif était de réussir à faire en sorte de ne plus avoir à jouer un rôle, mais de véritablement devenir Wolfgang, afin d'enterrer une fois pour toutes son passé de Grand Méchant Loup. Peut-être que s'il parvenait à garder ce rôle suffisamment longtemps, il deviendrait vraiment ce personnage relativement sympathique. Après tout, il s'était déjà beaucoup humanisé au cours des dernières années, à force de côtoyer des humains sous cette fausse identité. Et bien qu'il eût perdu son humanité ces derniers mois durant sa période de dépression et de vengeance, il était récemment parvenu à la retrouver, à renouer avec, et à faire fuir la Bête, l'enfermant au fond de son esprit... Mais pour combien de temps ?

Lorsqu'il dit qu'il voyait à travers les vêtements, encore une fois, c'était pour tester la demoiselle, voir sa réaction. Allait-elle mal le prendre comme on aurait pu s'y attendre, ou allait-elle le surprendre ? Ce fut finalement la surprise qui fut au rendez-vous, puisque, non seulement, elle le crut sur paroles - il fallait dire qu'à force de jouer des rôles, il était devenu plutôt bon à cela - mais surtout, elle ne sembla aucunement gêné, répondant simplement qu'elle espérait que la vue lui plaisait.

Avec un petit sourire en coin, Wolfgang redressa ses lunettes noires, et répondit :


"La vue est, ma foi, fort appétissante !"

Ce qui renvoyait à la discussion précédente à propos de ses tendances cannibales.

Comme il n'avait toujours pas obtenu ce qu'il désirait, il était revenu à la charge, et contre toute attente, elle accepta finalement de lui donner une cigarette. Enfin, lui rendre serait plus juste, puisque c'était son paquet, à la base. Elle lui tendit une cigarette, puis dévoila, l'espace d'un instant, une langue de serpent. Ainsi, il semblait bien qu'il ne fût pas l'unique prédateur ici. Wolfwood était de plus en plus intrigué par cette inhumaine. Il saisit la cigarette qu'elle lui tendit, et la porta à son bec avant de sortir un briquet de sa poche. En parallèle, elle demanda s'il était nouveau dans le coin, affirma qu'elle ne l'avait jamais vu.

Il retira la cigarette de sa bouche, en la prenant entre le pouce et l'index, le temps de répondre.


"C'est pas comme si c'était une très grande ville avec des millions d'habitants... Enfin, cela dit, c'est vrai qu'il y a beaucoup moins de monde depuis que les Black Feathers ont tout fait péter."

Il avait dit cela comme s'il s'agissait d'une futilité, comme si le sort de ces millions de victimes ne l'affectait pas. Et il était vrai que ce qu'il s'était passé sur Terre quelques mois plus tôt, les explosions des bombes dans toutes les grandes villes causant des millions de morts, ça ne lui faisait ni chaud, ni froid.

Mais ce qu'il voulait dire par là, c'était qu'il n'était pas étonnant qu'elle ne l'eût jamais vu auparavant étant donné que c'était la plus grande ville de la Terre. Ils auraient très bien pu se croiser sans même s'accorder de l'attention, parmi les milliers de gens qu'ils croisaient chaque jour. Et ce, même si la population avait drastiquement diminué ces derniers mois, depuis la guerre opposant les Saiyans aux anciens dirigeants de la Terre, les maléfiques Black Feathers.

Cela ne faisait que quelques années que le Grand Méchant Loup avait rejoint ce monde. En outre, il n'avait pas passé tout son temps en ville, il avait aussi passé beaucoup de temps à vivre en forêt avec les loups. Sans parler des six derniers mois qu'il avait passés à errer ça et là, dans les ruines de la cité et ses alentours, à la recherche des meurtriers de sa meute. Finalement, il y avait très peu de chances qu'elle eût pu le croiser ou même faire attention à lui. Sauf peut-être cette fois où il avait fait pas mal de grabuge avec Doki Dulicki, poursuivis à la fois par des criminels et par la police, ça avait sûrement dû passer à la télé, ça, à l'époque. C'était d'ailleurs à cause de cela qu'il était parti vivre en forêt la dernière fois, pour se faire oublier des humains, alors qu'il était recherché par les forces de l'ordre. S'il n'avait pas choisi de vivre en forêt à ce moment-là, s'il n'avait pas rejoint une meute de loups pour accomplir son rêve égoïste d'avoir une famille, ses camarades lupins n'auraient jamais été victimes des chasseurs qui étaient venus pour le capturer, lui seul. Il était responsable de la mort de ses proches, autant que les hommes qu'il avait traqués, torturés et massacrés pour satisfaire sa soif de vengeance.

Alors que ses pensées s'étaient égarées quelques instants, son visage s'était assombri. Il chassa ces pensées de son esprit, et reprit la parole d'un air aimable.


"Par contre, si tu me dis ça, j'imagine que c'est parce que tu vis ici depuis un moment, j'en déduis donc que tu dois bien connaître la ville. Tu saurais où se trouve l'avenue Foxhound par hasard ?"

Il n'avait pas oublié sa mission initiale, plus importante qu'obtenir une cigarette. Cigarette qu'il repositionna d'ailleurs entre ses lèvres. Elle allait faire du bien, celle-là. En attendant la réponse de la jeune femme, il approcha son briquet du petit cylindre nocif, et l'enclencha à plusieurs reprises... mais aucune flamme n'en sortit.

"Ch'est pas mon chour..."
marmonna t-il en gardant la cigarette entre ses lèvres, modifiant ainsi sa prononciation.

Il la retira de nouveau de sa bouche tout en s'adressant de nouveau à la fille :


"Hé, tu veux bien refaire ton truc avec le doigt, façon E.T. ?"

Il tendit à son tour la cigarette au petit chaperon noir pour voir si elle allait bien vouloir l'allumer avec son Ki.
Treize Nightmare
Treize Nightmare
Demon
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 30/10/2020
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Illusions Rayon noir Morsure du Soleil
Techniques 3/combat : Ball’Ombre Griffes de la nuit
Techniques 1/combat : Réveil du mal

Larcins et bastons [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Larcins et bastons [Libre]   Larcins et bastons [Libre] ClockMar 10 Nov 2020 - 23:57
Treize espérait que sa proie allait mordre à l’hameçon et c’est ce qu’elle fit en lui répondant que Satan City était grande. Ce n’était pas faux mais au vu de comment son territoire était étendu, elle connaissait le visage d’une grande partie de la population. 
 
Concernant les Black Feathers, elle avait eu envie de les tuer pour avoir envahit son territoire et d’avoir fichu le bazar encore mieux qu’elle. La prochaine fois, elle allait mettre en place un projet de bombes à distance pour les égaliser. 
 
La jeune femme s’en fichait royalement des gens. En fait, elle préférait les voir morts que vivants. Aussi, elle avait envie de faire des dégâts et tout détruire. La destruction, elle s’y complaisait dedans. Se ranger et devenir gentille ? Ce n’était pas pour elle. Elle aimait trop la violence pour ça. C’était comme si dans son sang, du plaisir liquide coulait en elle quand elle frappait ou tuait. C’était de l’amusement pur et magnifique à ses yeux. 
 
En tout cas, sa nouvelle cible savait se servir de son cerveau. Chose rare en cette époque où l’argent semblait avoir établit sa loi. Treize détestait l’argent pour sa part. Elle voulait voir ce monde couler lentement. Déclencher l’apocalypse et faire partit des élus du Chaos qui le sème à travers la Terre entière. Pas qu’elle avait envie d’entrer dans l’histoire mais six siècles de vie parmi les humains lui avait permit de bien les connaître et de constater à quel point c’était une espèce vicieuse et pourrie. Rien de bon à en tirer. C’était pour cette raison qu’elle reniait son humanité.
 
De toute manière, la jeune femme savait depuis longtemps qu’elle n’était pas un être humain. Ou du moins, elle était une hybride. Mais sang-mêlée de quoi ? Elle l’ignorait, elle avait cherché mais sans succès. Elle savait uniquement n’appartenait pas entièrement au genre humain. 
 
Ne sachant pas qui était son père, Treize avait beaucoup de mal à se connaître et surtout vis-à-vis de ses pouvoirs. Elle les avaient découverts au hasard et avait du mal à les maîtriser. À part la lévitation et la psychokinésie, elle ne parvenait pas à les utiliser sans faire des dégâts énormes et ce autant à elle qu’aux autres. 
 
Alors qu’elle songeait à comment transformer son interlocuteur en pantin, ce dernier lui demanda si elle connaissait l’avenue Foxhound, elle le regarda avant de sourire de manière malsaine. 
 
-       Peut-être bien que oui. Ou peut-être bien que non. J’y gagne quoi en te montrant le chemin ?
 
Même si ce n’était son lieu favoris, la démone, connaissait plutôt bien cette avenue. Et elle n’avait pas très bonne réputation. Mais ça, elle n’allait certainement pas le dire à sa cible. 
 
Ensuite, elle vit l’homme mettre la cigarette à sa bouche et saisir son briquet. D’accord, lui il allumait ses cigarettes de façon conventionnelle. Les briquets, ne faisaient pas partit des objets qu’elle maniait. Elle avait trop de force et ne savait pas se maîtriser. De ce fait, elle cassait tout et quand elle actionner des briquets, ils cassaient entre ses doigts. Comme les téléphones, les bouteilles d’alcool ou encore le béton quand elle frappait trop fort du pied. 
 
Mais le briquet de son futur pantin ne semblait guère fonctionner ce qui la fit éclater de rire. 
 
-       Ah là là, c’est bien quand ça marche mais quand c’est mort, t’as l’air con. 
 
Décidément, cet homme était plutôt drôle à ses yeux. Et quand il lui demanda si elle pouvait allumer sa cigarette avec son ki, elle rit à nouveau. 
 
-       À la E.T ? C’est qui ça ? Enfin, je m’en fous. Par contre, en quel honneur, devrais-je allumer ta cigarette ? Tu ne peux pas faire ça comme tout le monde ? Ah non, c’est vrai : ton briquet est mort. 
 
Ce disant, elle tendu la main vers un autre homme qui passait par là et se concentra avant que sa main ne soit entourée d’une aura violette avant que quelque chose ne vole dans sa direction et qu’elle attrapa avant de lancer à son interlocuteur le briquet qu’elle venait d’attirer à elle d’une pulsion de psychokinésie. 
 
-       Tient, de quoi l’allumer. 
 

Puis elle ralluma sa propre cigarette qui venait de s’éteindre et souffla vers le ciel des volutes de fumée.
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 673
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2330

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken /Griffes et crocs acérés / ???
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

Larcins et bastons [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Larcins et bastons [Libre]   Larcins et bastons [Libre] ClockMer 11 Nov 2020 - 18:16
Dame Chance semblait avoir délaissé le Grand Méchant Loup depuis qu'il avait retrouvé le Renard Rusé, alias Fox. Ce dernier l'avait laissé en plan au milieu d'une ville qu'il connaissait à peine, il s'était fait voler son paquet de cigarettes, et voilà désormais que son briquet ne fonctionnait plus.

Mais revenons un peu en arrière. Lorsqu'il avait demandé son chemin à la demoiselle, cette dernière avait demandé ce qu'elle avait à y gagner.


*La fourmi n'est pas prêteuse. C'est là son moindre défaut.*
s'était dit Wolfgang.

Il n'avait pas répondu immédiatement puisqu'il n'était pas parvenu à allumer sa cigarette et avait donc demandé à la voleuse de le faire. Cette dernière s'était d'ailleurs moqué de lui puisqu'il allumait sa clope de façon conventionnelle et qu'il était bien embêté quand le briquet ne marchait pas.

Il était vrai que le Grand Méchant Loup ne savait pas manier le Ki en tant que tel, il ne savait pas balancer des boules d'énergie par exemple et n'avait aucun pouvoir pour allumer un feu. Il possédait d'autres techniques et pouvoirs qui le rendaient dangereux, mais contrairement à l'encapuchonnée, il évitait de les montrer. Après tout, son but était de se faire passer pour un être humain normal, il ne voulait pas attirer l'attention sur lui et prenait donc grand soin à se faire passer pour plus faible qu'il n'était.

Il fut quelque peu étonné qu'elle ne connaissait pas E.T.. Ensuite, une fois encore elle lui fit comprendre qu'elle n'avait aucune raison de l'aider. Un fin sourire était peint sur le visage de Wolfgang. D'une certaine manière, cette fille lui rappelait ce qu'il était autrefois, à l'époque où il était un jeune loup égoïste, individualiste, qui prenait un malin plaisir à se moquer de ses proies avant de les dévorer. Mais après plusieurs siècles, il avait fini par se lasser de cette vie qui engendrait forcément la solitude. En effet, puisqu'il avait passé la majeure partie de sa vie à se moquer de ses victimes, à les terroriser, jouer avec elle, pour finalement les dévorer à chaque fois, tout le monde le craignait dans son monde d'origine, ce qui le condamnait à être toujours seul. Cela avait été, en effet, marrant les cinq ou six premiers siècles, mais finalement il s'était lassé de cette petite routine. D'une certaine manière, il faisait un peu sa crise de la quarantaine... mais après plus de six-cent cinquante ans d'existence.

Il ignorait si la jeune femme était aussi méchante qu'elle voulait le faire paraître. Pour le moment, il avait l'impression qu'elle voulait se faire passer pour méchante en ayant un caractère de cochon, mais qu'elle n'était pas si méchante. Il ne l'avait pas vraiment vue faire de mauvaises actions pour le moment, à part voler quelque chose sans grande valeur.


"Tu ne connais pas E.T., l'extra-terrestre ? C'est un film assez culte, pourtant."

Les films n'existaient pas dans le monde d'où il venait, mais en arrivant ici, il avait regardé beaucoup de films et lu beaucoup de livres pour approfondir sa connaissance de la société humaine et mieux se faire passer pour eux. Il avait donc quelques références de pop-culture.

Lorsqu'elle brandit sa main vers un inconnu qui passait non loin de là, il plissa légèrement les yeux, ce qui ne se vit pas derrière ses lunettes de soleil. Sa main fut entourée d'un aura violette. Que s'apprêtait-elle à faire ? Allait-elle tuer un inconnu devant lui ? C'était une possibilité qui n'était pas à exclure. Devait-il intervenir ? D'un côté, il se fichait pas mal de la vie des gens qu'il ne connaissait pas. Mais il avait envie de devenir quelqu'un de bien pour être apprécié. S'il devait être un héros, il devait empêcher un crime de se produire. Mais il ne voulait pas non plus attirer l'attention et se compromettre. Il attendit de voir ce qui allait se passer, se disant qu'il pourrait toujours tenter d'intervenir au dernier moment pour empêcher un meurtre, avec le risque qu'il agisse trop tardivement.

Finalement, un objet quitta une poche de l'homme sans qu'il ne s'aperçoive, pour atterrir dans la main de l'adolescente à la langue fourchue. Elle pouvait donc pratiquer la télékinésie.

Elle lui passa ensuite le briquet volé, qu'il utilisa pour allumer sa cigarette. Puis il se tourna vers l'inconnu et s'exclama :


"Monsieur ?"

L'homme se retourna alors, surpris. D'un air amical, Wolfgang lui dit :

"Je crois que vous avez fait tomber ça."

Puis il lui lança le briquet. L'homme rattrapa son objet, le regarda avec étonnement, puis répondit :

"Oh, merci !", avant de se retourner et de reprendre son chemin.

Wolfgang put enfin tirer une taffe sur sa cigarette, avant de souffler sur le côté.


"A propos de l'avenue, je n'ai pas grand chose à te proposer de plus. Mais étant donné que je t'offre déjà mon paquet de clopes, tu peux bien me rendre ce petit service en échange."

Il n'avait pas non plus absolument besoin de cette réponse, car il pourrait toujours interroger n'importe quelle autre personne autour de lui, et il n'était pas très pressé.
Toutefois, Wolfgang se demandait quoi faire de cette fille. Il ignorait si elle avait déjà commis des crimes, mais ce qui était sûr, c'est qu'elle pouvait facilement mal tourner. Et au vu de ses pouvoirs, il serait dangereux de la laisser mal tourner. Elle avait prétendu être plus vieille que ce qu'elle paraissait, mais, à l'instar d'une adolescente, peut-être qu'elle se cherchait encore et qu'elle avait simplement besoin que quelqu'un lui tende la main pour lui montrer une meilleure voie, tout comme lui ? Il avait le sentiment que la laisser errer ainsi dans la nature était une mauvaise idée et risquait de mettre en danger les citoyens de cette ville.
Treize Nightmare
Treize Nightmare
Demon
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 30/10/2020
Nombre de messages : 21
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées : Illusions Rayon noir Morsure du Soleil
Techniques 3/combat : Ball’Ombre Griffes de la nuit
Techniques 1/combat : Réveil du mal

Larcins et bastons [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Larcins et bastons [Libre]   Larcins et bastons [Libre] ClockMar 17 Nov 2020 - 10:52
Alors que Treize venait de lui donner le briquet, elle pensait qu’il allait le garder pour les prochaines fois. 
 
Elle afficha sa surprise quand il rendu son briquet à l’inconnu. Elle pensait qu’il allait le garder et non le remettre à son propriétaire.
 
Un soupir manqua de franchir ses lèvres fines. D’accord, alors c’était le genre de personnes à être droite dans ses bottes et de dire que voler c’était mal ? La jeune femme se retenu de soupirer une nouvelle fois suite à cette conclusion. Elle ne comprenait pas pourquoi l’humanité se cachait derrière des phrases toutes faites et établissaient des lois qu’eux-mêmes enfreignaient de façon régulière. Jamais le « fais ce que je dis pas ce que je fais » n’aura été aussi véridique à son sens. 
 
*La logique des humains me dépasse* songea-t-elle. 
 
Une des raisons pour lesquelles Treize était aussi mauvaise, en dehors qu’elle semblait être née pour faire le mal, c’était que les humains étaient à ses yeux des créatures complexes. Ils étaient attirants mais également détestables par bien des aspects. Ils inventaient plein de choses plus extraordinaires les unes que les autres mais anéantissaient la nature et ne commençaient à s’en plaindre que quand il était trop tard. Et ce n’était qu’un exemple parmi tant d’autres. Non, décidément elle ne comprenait pas la race humaine. Ou plutôt avait-elle laissé tomber tout espoir de les comprendre un jour. L’humain était tout en nuances de gris plus ou moins sombres selon l’individu et il était difficile de brosser un portrait tellement c’était abstrait. Et manifestement, l’homme qu’elle avait devant elle était comme les autres.
 
Mais en observant cet homme, l’hybride se demandait si il était humain. Quelque chose en lui l’intriguait mais elle ne savait ce que c’était exactement. Une chose sombre et malfaisante qui semblait vivre au plus profond de lui. Du moins, c’était son impression. Lire à travers les gens, n’était pas son truc et elle ne savait pas interpréter ce qu’elle ressentait chez eux. Ou alors très difficilement. 
 
En tout cas, il allait tomber dans ses filets et elle en était persuadée. Il suffisait juste de jouer le jeu jusqu’au bout et de le piéger. Peut-être pouvait-elle tirer quelque chose de lui après tout. Quoi exactement ? Elle l’ignorait mais c’était excitant pour ça. En espérant qu’elle ne sera pas déçue de la fin. 
 
Toujours agir pour son profit personnel. C’était le mot d’ordre de Treize. De toute façon, on ne pouvait compter sur personne dans ce monde alors autant profiter un maximum des autres. Ça, la démone l’avait apprit à la dure quand elle vivait dehors et qu’elle avait une quinzaine d’années. La trahison était monnaie courante et les soi-disants amis, bien vite partis quand on se retrouvait dans la mouise. Autant agir pour soi-même et être égoïste. De toute façon, qui mériterait son intérêt total si ce n’est pas pour des raisons personnelles ? Et puis, est-ce que l’on pouvait s’intéresser à quelqu’un de manière totalement désintéressée ? Treize en doutait fortement. 
 
Quand sa cible insista de nouveau à propos de l’avenue Foxhound, la jeune femme comprit que cet endroit devait être important pour lui. 
 
-        D’accord, capitula-t-elle. Tu semble vraiment tenir à y aller. Mais je te mets en garde : c’est un repaire de bandits. Toujours certain de vouloir y aller ? 
 
Ce disant, elle pivota avant d’écraser son mégot au sol du talon de sa botte droite. 
 
-        Tient, maintenant que j’y pense, on ne s’est pas encore présentés.  
 
Pas que son nom l’intéresse réellement mais il fallait bien tenir le jeu. 
 
-        C’est quoi ton nom ? Moi c’est Treize. 
 
Un numéro pour prénom… sa mère n’avait pas trouvé mieux que de la nommer ainsi. Aucune imagination, celle-là ! Enfin, elle s’en fichait même si ça lui attirait quelques moqueries ou regards étonnés. 
 
-        Au fait, tu viens faire quoi à Satan City ? Pour ma part, c’est mon terrain de jeu. 
 
Amadouer toujours davantage sa victime pour qu’elle ne se méfie pas. Même si cette personne ne semblait pas se méfier d’elle. Enfin, les apparences étaient trompeuses. Après tout, qui était-il réellement et quelles étaient ses intentions ? 
 

Autant le cuisiner un peu tant qu’à faire. Elle pourrait apprendre des choses intéressantes.
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 673
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2330

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken /Griffes et crocs acérés / ???
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

Larcins et bastons [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Larcins et bastons [Libre]   Larcins et bastons [Libre] ClockMar 17 Nov 2020 - 22:59
Wolfgang fut satisfait qu'elle finisse par accepter de lui montrer le chemin, bien qu'il s'était attendu à ce qu'elle négocie davantage. Au moins, il n'avait pas besoin de trouver une raison foireuse pour rester près d'elle et surveiller qu'elle ne fasse pas de bêtises. Elle lui apprit qu'il s'agissait d'une rue malfamée. Connaissant son vieux rival Fox, ça ne l'étonnait pas plus que ça. En effet, Fox était un roublard habitué à fréquenter les gens peu fréquentables - c'était probablement pour cela qu'il collait tant aux basques du Grand Méchant Loup d'ailleurs. Comme Maître Renard travaillait en tant qu'avocat dans son déguisement d'humain, il avait une bonne connaissance des milieux mafieux et du grand banditisme de la ville, et était assez connu et apprécié d'eux car talentueux pour les défendre.

Au fond de lui, il trouvait cela amusant qu'elle le prévienne du danger. Le Loup ne craignait pas grand chose. Mais il préférait éviter d'avoir recours à la violence, il essayait de ne plus tuer, mais il risquait de rapidement perdre son calme et de se laisser aller si jamais une situation s'envenimait.
Elle lui demanda s'il était toujours certain d'y aller.


"Tu m'as dit que tu étais douée pour casser des gueules. Dans ce cas, je compte sur toi pour me protéger, ha ha !" fit-il d'un air toujours amical.

Vint ensuite le moment des présentations. Elle dit s'appeler Treize. Le fait qu'elle portait un numéro comme prénom ne l'interpella pas plus que ça, pour lui, c'était un nom comme un autre. Il fallait dire qu'à la base, lui-même n'avait même pas de nom. On l'avait appelé le Grand Méchant Loup parce qu'on le craignait, mais il n'avait jamais demandé à être appelé ainsi. En venant ici et en arborant une apparence humaine, il s'était lui-même inventé une identité, celle de Wolfgang Wolfwood, un nom tout droit sorti de son imagination.


"Enchanté Treize, moi c'est Wolfgang !"

Elle lui demanda ce qu'il venait faire à Satan City.

"Et bien, disons que je suis à la recherche d'opportunités."
répondit-il en restant volontairement vague.

"Ton terrain de jeu ? Hm, oui, c'est une grande ville, il y a beaucoup de choses à faire. Alors, dis-moi, à quoi tu aimes jouer ?" demanda t-il innocemment.

Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 673
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2330

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken /Griffes et crocs acérés / ???
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

Larcins et bastons [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Larcins et bastons [Libre]   Larcins et bastons [Libre] ClockMar 22 Déc 2020 - 20:08
Soudain, un bolide décapotable arriva à toute allure et s'arrêta en dérapage à côté de Wolfgang. Le Renard était au volant, il s'adressa à son ami avec un sourire.

"Ah, tu es toujours là. Désolé j'ai eu un petit contretemps. Allez monte !"

Wolfgang salua la mystérieuse femme qu'il venait de rencontrer et entra dans la voiture de Fox qui le conduisit à l'adresse qu'il lui avait laissée. En effet, leurs affaires étaient plus importantes que surveiller cette femme. De toutes façons, des êtres dangereux avec des pouvoirs, il y en avait plein partout et LGML ne pouvait pas passer son temps à les surveiller. Et puis elle n'avait pas l'air si dangereuse que cela, donc autant la laisser tranquille.


[HRP : N'ayant pas de nouvelles de Treize qui ne s'est pas connecté depuis plus d'un mois, je quitte ce sujet. ]
Contenu sponsorisé

Larcins et bastons [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Larcins et bastons [Libre]   Larcins et bastons [Libre] Clock
 
Larcins et bastons [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-