Partagez
 

 Avez-vous du temps?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 453
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Avez-vous du temps? Empty
MessageSujet: Avez-vous du temps?   Avez-vous du temps? ClockVen 30 Oct 2020 - 15:42
Ne serait-ce qu’un instant plus bref qu’un battement de cil, le scientifique au service de l’armée Cold se trouvait au beau milieu d’une ruine antique à moitié enseveli sous des couches épaisses de neige et de glace. L’automate fit surchauffer l’intégralité de ses processeurs high-tech et modifia selon son gré les règles qui régissent la matière grâce à son intellect hors norme. Sa destination est claire, nette est précise, son but est d’aller rendre visite auprès de la patrouille temporelle pour réaliser l’un de ses nombreuses machinations. Une attaque ? Le droïde est bien conscient que seul il lui sera impossible de vaincre une armée aux forces mystique. Se rendre ? Le cyborg n’a jamais pris comme coutume d’abandonner face à une difficulté, sa résolution est bien supérieure à cela. Collaborer ? Cela reviendrait à cracher sur ses propres principes et la raison même de sa naissance. L’entité ferreux est bien plus complexe que les esprits simples puissent ne serait qu’envisager. Il a un plan, et il est certain de parvenir à réaliser. Il ne peut échouer. Et il se téléporta victorieux !
 
*Ah … une erreur de calcul … damnation.*
 
D’après le peu d’information que Rellum a put glaner il sait que les quartiers généraux de la patrouille temporelle, aussi connu sous le nom de Coton City, est visuellement similaire à une ville normale terrienne. Or ce qu’il observe à l’heure actuelle c’est un néant absolu, étrange et hors du temps. Un fond noir sans étoile dont les abysses ne laisse que d’avantage de vide. Seule des fissures et des débris cristalliers flottent ici et là ainsi que des aurores boréales mauve donnent un semblant de vie dans ces contrées impossible. C’est certain, ce n’est point la base des chrono-détracteurs ce qui veux dire que Rellum, contre toute attente, s’est fourvoyer sur sa certitude d’arriver à destination. Flottant et vrombissant de colère d’un tel échec, le docteur se calma en se remettant en question et revu en intégralité ses données.
 
*Il n’y a aucun doute, j’ai bel et bien su extraire la location de leur centre d’opération. De plus je maitrise suffisamment ma distorsion pour être certain d’être allé littéralement à l’origine. Je n’ai également ressenti aucune force néfaste vouloir contrer ma volonté. C’est comme si leur cité se serait volatilisée … ou déplacée. Hummm.*
 
Cette possibilité est sans doute la plus probable, avoir une base mouvante est un luxe grandement appréciable, surtout quand celle-ci est capable de situer là ou rien n’est. En tout cas, la carte secrète du scientifique de titane s’avère au final non impactant. Au moins son entourloupe, dont Bardock et Toriel sont naïvement tombés, lui a permis de débuter sa compréhension du savoir temporel et par la suite de le peaufiner.
 
Reste encore à déterminer ce qu’il peut faire dans l’instant présent, du moins si le temps a encore une signification en ces lieux insolites. Revenir immédiatement auprès du seigneur Freezer n’est pas une très bonne idée. Annoncer à l’empereur, quelques secondes à peine lui avoir promis des résultats triomphants, une telle bourde n’enclenchera qu’une ire glaciale bien souvent synonyme d’une punition mortelle. Non, mieux vaut patienter quelques instants et au moins analyser un minima les environs qui peuvent receler de quelques surprises. Après tout, pour quelqu’un qui s’engage à devenir un chrono-guerrier, cet endroit est peut être idéale pour parfaire quelques processus.
 
Le cyborg fit le vide dans son esprit électronique et mis en avant ses capteurs sensoriels, thermique et métaphysique. Un état de pureté et de sensitive qu’il n’a pas sut mettre en application depuis bien longtemps car alors constamment en travail. Rien, seul le néant et ses décors factices l’accueille. Rien ? Est-ce seulement vrai ? En apparence surement, mais est-il seulement capable de comprendre les lignes complexes qui se trament en arrière-plan ? Oui, mais cela demande ironiquement du temps qui est à l’heure actuelle précieux.
 
*Du temps … et si ?*
 
Peut être n’est-il tout simplement pas encore capable d’arriver à ce stade et qu’il doive encore s’améliorer. Mais comment faire, pour s’optimiser il faut qu’il obtienne ce qu’il désire ce qui est paradoxal. Mais ce genre d’impossibilité est justement ce que brave vaillamment ce héraut biotechnologique, et ce depuis ses balbutiements. Ce qu’il perçoit comme une anomalie technique créée de toute pièce pourrait être usé, voir assimiler, par sa personne. Du temps, il va se l’offrir en appliquant sur sa propre carte-mère le résultat de ses récentes aventures. A la fois dans un calme olympien et dans un torrent idéologique, Rellum distord son propre corps, non pas pour se déplacer à nouveau, mais pour réarranger son être. Mais cela ne put être réaliser qu’à petite échelle.
 
*J’aurais besoin de mon laboratoire pour parfaire correctement cette amélioration.*
 
Comme quoi son erreur ne sera pas vaine, puisqu’il vient de déceler un axe de progression qu’il n’aurait pas alors imaginer. Certes, parvenir à récupérer de l’énergie divine aurait été sans doute bien plus glorieux et rentable, mais arriver à évoluer avec ce rien temporel reste louable. Autant rester encore quelques minutes supplémentaires pour voir si un secret plus profond se terre dans ce monde sans sens.
 
Quelque chose attisa alors l’attention du docteur. Et contrairement à ce qu’il espérait, ce n’est pas une nouvelle source de savoir interdit, mais quelqu’un. Rellum expira virtuellement, sa passion de la science l’a tellement enivré qu’il a presque oublié l’une des raisons premières pour laquelle il s’est retrouvé si loin de tout. Retournant sa carcasse massive vers ce qui vient de le rejoindre, le colosse d’acier engagea la conversation d’une voie confiante et hautaine, la lentille brillant d’une lueur inquisitive et autoritaire.
 
"Patrouilleur temporelle, je constate que vous avez répondu positivement à mon appel. Vous savez sans nul doute ma raison de cette audience alors autant être bref. Je souhaite m’entretenir auprès de Chronoa et exiger réparation pour les méfaits que vous avez engager auprès de ma personne."
 
Alors certes, il souhaitait entrer par la grande porte quitte à se faire capturer, mais ce n’est pas la peine de le mentionner.
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 99

Avez-vous du temps? Empty
MessageSujet: Re: Avez-vous du temps?   Avez-vous du temps? ClockSam 31 Oct 2020 - 2:49


Dieu du Temps, mais également protecteur de celui-ci. En tant que suppléant de Kaito Shan, le divin Poiko avait beaucoup à faire ! Quand lui devait s'absenter, c'était à Poiko de prendre la relève, et ainsi de suite. Ainsi, le duo pouvait être le plus rapide possible sur la protection de la crypte. Enfin... Lorsqu'ils n'étaient pas là, c'était Renko, le fils de Kaito et également son nouvel apprenti, qui s'occupait de surveiller. Après-tout, il apprenait à devenir un Dieu, lui aussi ! Actuellement, son attention se portait sur l'Univers 7 de la temporalité scellé. Encore une fois, il y avait des problèmes là-bas... Cette temporalité était scellée pour la simple raison qu'elle semblait s'être accoutumée au changement. Elle suivait sa propre ligne... En grosso-modo, elle n'était pas susceptible de provoquer des désastres dans le cours du temps. En revanche, ce qui était capable d'en faire, c'est un élément interne qui chercherait à toucher au temps...

Et c'est exactement le problème qu'il y avait en ce moment. Une interférence... Un détail oublié... Une mission qui avait laisser une sorte de résonnance qu'un robot couplé à un scientifique fou avait utilisé. Il se déplaçait... Conton-City était tracée. Enfin, heureusement, la ville c'était déplacer, comme elle le faisait toujours d'ailleurs ! Il fallait prendre ce problème en considération. L'entité dans le vide pur, il n'était plus qu'une pauvre machine qui ne pouvait rien faire d'autre que de planer. Oh oui, son avenir serait bien triste... Mais là encore, il n'avait de toute manière rien à faire ici. C'est pour cette raison que l'ancien disciple du Shan décidait de rejoindre l'envahisseur mécanique. Renko étant déjà présent, cela simplifier la tâche au shinjin. Il pouvait partir dès maintenant...

"Je vais m'occuper de ce trouble-fête. Veille au grain."

"Pas besoin de me le dire. Je sais quoi faire !"

Comme d'habitude, Renko était insolent. Enfin... C'était sa façon de faire, mais il faisait un très bon travail. Même si ces idées et ses désirs n'étaient pas les meilleures, il connaissait parfaitement les risques du moindre changement temporel. Et en ce qui concernait Poiko, le Dieu bleu s'en était allé, usant de sa téléportation divine. Il y était... Dans le vide... Impossible d'envoyer un patrouilleur, il y mourrait tout simplement. Non... Les seules capables s'y survivre, ce serait une machine qui ne respire pas et ne ressent rien, ou un Dieu... Les mains dans le dos et le regard sévère, le suppléant observait ce violeur de règle, d'un très mauvais œil d'ailleurs... Tiens ? Il venait également d'être vu ? Parfait. Cela aller faciliter les choses. D'ailleurs, la machine se mettait déjà à parler. Voir Chronoa pour qu'elle répare ses fautes à son encontre ? Il rigolait ?

"Silence ! Il n'y a aucun méfait à se faire pardonner. Votre distorsion temporelle aurait pu détruire toute vie dans l'Univers 7. Vous ne comprenez même pas les risques d'un changement temporelle, aussi infime soit-il ! Comment osez-vous demander réparation ? Nous avons été aimables de juste détruire vos recherches, et de ne pas envoyer l'élite vous mettre aux arrêts dans une prison temporelle ! Aujourd'hui, vous réitérez votre bêtise en violant l'espace-temps. Vous n'avez aucune demande à formulé ! En revanche, vous méritez clairement d'être enfermé à tout jamais dans une prison, privé de votre temps !"

Il était une machine, mais cela ne l'empêchait pas d'être soumis aux lois du temps. Si le temps s'arrête, même s'il chutait, il serait bloqué sur place... Et d'ailleurs, absolument tout ce qui faisait de lui une machine jusqu'au moindre câblage, ou encore même la moindre onde électrique le faisant fonctionner serait mis aux arrêts. Il avait commis un premier crime auquel il n'avait eu droit qu'a une simple réprimande de la part de la Time Patrol... Et maintenant, il recommençait à trifouiller au temps ?! Désirait-il réellement ne devenir qu'une décoration ? La main droite de Poiko était levée, l'autre dans son dos. Il observait cette machine...

"Donnez-moi une bonne raison de ne pas vous arrêter, ici et maintenant. Car si je le fais, votre seule manière d'exister sera en laissant une trace visuelle dans les mémoires de nos patrouilleurs, en tant que simple statue."
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 453
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Avez-vous du temps? Empty
MessageSujet: Re: Avez-vous du temps?   Avez-vous du temps? ClockSam 31 Oct 2020 - 13:09
Un messager a enfin daigné faire charité de sa présence, mais vu la mine agacée et courroucée sur son visage indique que cette intrusion ne l’enchante guère. Dans le meilleur et le plus improbable des cas cela aurait été Chronoa elle-même qui aurait fait acte de présence, mais c’est bien l’un de ses nombreux hérauts qui fait cette basse besogne. Néanmoins, bien qu’il n’ait eu la politesse de se présenter, son apparence physique son absence de ki standard ainsi que son comportement insolent ne laisse planer aucun doute sur sa nature première. Il est de la race des dieux, un simple fait qui fait vite pencher la balance dans les priorités immédiate du docteur de métal dont la lentille carmine brilla d’un intérêt tout particulier. Presque instinctivement ses capteurs scrutèrent minutieusement la morphologie ainsi que tout ce qui peut être intéressant de récolter sur l’orateur azuré. L’idéal serait de récupérer un peu de ses tissus mais l’androïde sait pertinemment que cela sera bien plus compliqué que ce qu’il puisse entrevoir, autant laisser sa faim de savoir de côté et au moins écouter ce que l’entité bleuté a à répondre à l’automate qui réclame rétribution.
 
Rellum a déjà rencontrer des êtres bien désagréables ; des sayans dont l’intellect dépasse difficilement celui d’un poulpe, des pseudo défenseur de la justice qui ont juste un complexe du héros compulsif, des cinglés qui pensent réaliser l’œuvre d’une entité supérieure, un dieu oisif qui préfère mourir que de bouger le petit doigt. Mais par les Cold que celui-ci fait preuve d’une bêtise qui dépasse tout ce qu’aurait put calculer le cyborg, à tel point qu’un moment il vérifia s’il n’y avait pas quelqu’un d’autre présent qui aurait attisé le courroux de la divinité, mais non ses vociférations sont réellement beuglées en sa direction. Bien que cela ne serve physiquement à rien, le colosse de titane expira virtuellement un long soupir, avant de répondre à l’intégralité du charabia qu’a pu expulser ce malotru.
 
"Inutile d’envenimer cette discussion qui vient à peine de débuter patrouilleur. Comme vous le savez je suis le docteur Rellum et je suis enchanté de faire votre connaissance. J’ai cherché à vous joindre, non pas dans un but destructeur, mais bien pour que nous puissions nous comprendre mutuellement. Après tout je suis venu seul et sans renfort en ces lieux désertiques de toutes formes."
 
Et cela n’est que la simple et pure vérité, libre à l’interlocuteur de le croire ou non. Il aurait été tout simplement suicidaire que d’enfoncer la porte d’entrée en solo face à une armée. Oui Auros l’a fait, mais ce n’est pas le même gabarit de puissance. Bref, il est temps maintenant de mettre les points sur les i.
 
"Avant toute chose je vous propose de vous informer de ce qui a eu attrait entre ma personne et tout ce qui a eut affaire avec le temps :"
 
"Premièrement moi ainsi que le roi Cold furent piégé par l’infâme Towa qui usurpait l’identité de Chronoa et nous a forcer contre notre conscience à modifier une temporalité alternative. Cela a notamment consisté à supprimer Goku ainsi que Vegeta et à sauver la vie du docteur Gero. Ce n’est qu’après que nous avions pris en conte notre erreur et avons put rentrer dans notre dimension grâce à mes talents. Vous n’êtes jamais intervenu."

Depuis cet évènement, l’androïde s’était alors renseigné et à découvert la supercherie mais jamais put retracer ce que Towa et son compagnon Mira mijotait.
 
"Deuxièmement, je suis allé sur la planète Couquiz afin d’analyser une étrange faille spatio-temporelle qui y est soudainement apparut. Bien entendu j’ai pu ainsi créer deux flacons rempli d’un jus temporel et en prime je suis parvenu à colmater la brèche avec brio via ma technologie. Je vous aie rendu service."
 
"Troisièmement et sans doute le plus chaotique, l’incident du mont Paozu. Oui, je l’admets, j’ai bel et bien usé de l’une de mes fioles pour subtiliser les ossements d’un Goku alternatif, néanmoins à cet instant je n’avais encore aucunes informations quant à votre existence ou encore vos règles dont je mentionnerais plus tard. A cela vous m’avez envoyé un quator afin de m’interpelé et c’est là que vous avez notamment fait preuve de bêtises."
 
Aussitôt la voie, alors stoïque du cyborg, devint plus lourde et bien plus accusatrice. Et des éclairs fushia commencèrent à parcourir sa carcasse, signe de sa frustration.
 
"Nous seulement vous avez envoyé un messager dont vous savez éperdument ma haine, c’est-à-dire Bardock. Mais surtout Zannin ! Est-ce que vous savez au moins ce que cet abruti imbibé de testostérone à fait ? C’est le premier à m’aborder, et alors que je réclamais explication il m’a juste agressé. Je suis certain que vous avez les capacités de vérifier mes dires et de constater l’incompétence de vos troupes. Une bataille s’en est suivi que j’ai remporter, et au lieu d’achever vos détracteurs j’ai décider de les épargner et de leur fournir les informations nécessaires pour récupérer le second flacon alors dans mon laboratoire sur Freezer. Sur ce point-ci vous auriez put faire d’une discrétion plus exemplaire. Vous vous êtes fourvoyés."
 
La tension retomba d’un coup et l’ambiance électrique cessa pour redevenir neutre. Mais Rellum leva un doigt en l’air pour mentionner encore quelques faits sur lequel le messager azur semble encore s’être tromper. Décidément les dieux ont majoritairement de l’audace et de l’orgueil cela n’en fait pas des êtres omnipotents ou même omniscients.
 
"Quatrièmement et dernièrement, concernant ma technique de distorsion il est bien évident que vous fassiez preuve d’un manque de savoir scientifique. Il ne s’agit nullement de cassure temporelle, mais de calculs mathématiques d’effet à causalité qui engendre une singularité que je contrôle parfaitement et qui ne s’applique que sur ma propre existence."
 
Grosso modo ce que la brigade temporelle pense être une violation du temps n’en est pas une, Rellum utilise tout simplement la science métaphysique pour se téléporter. C’est comme le déplacement instantané, mais au lieu d’utiliser une quelconque magie propre au yardrats le scientifique use de la science. Le docteur de titane écarta alors les bras et haussa avec dédain les épaules.
 
"Bien qu’ils soient nombreux, ce ne sont que des erreurs que vous avez commises et que vous n’avez point compris. Cela, je peux le concevoir mais il vous impute de les réparer. Et je vous prie ne pas me faire croire que les lois divines sont absolues, les récents évènements nous l’ont bien fait comprendre."

Rellum sous-entend bien entendu les évènement lié à Auros, où ce dernier s'est fait envahir par d'odieux membres de la patrouille temporel. Quand qu'il en soit, la véracité de tout ce qui a été cité par l'ingénieur métallique est conforme. De plus s'il y a bien une chose que le docteur ferreux dégage est qu'il ne craint nullement l'organisation à laquelle il fait face.
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 99

Avez-vous du temps? Empty
MessageSujet: Re: Avez-vous du temps?   Avez-vous du temps? ClockMer 4 Nov 2020 - 0:55
Les choses ne l'enchantaient guère. En tant que Dieu du Temps, il ne pouvait clairement pas laisser passer une telle violation... Dire que des simples machines sont capables de distordre l'espace-temps maintenant... Jusqu'où irait le futur de cette fichue temporalité sceller ? Ils avaient déjà droit à un traitement particulier en étant à part, privé du flux normal du temps pour que les changements qui s'y passent ne provoquent aucun cataclysme ! Et voilà que maintenant, un des êtres peuplant cette temporalité se retrouvait ici, se déplaçant sans aucun souci dans un endroit qu'il n'avait clairement pas le droit de visiter... Quelle irritante situation... Bien que légèrement agacé, Poiko gardait un sang-froid parfait, tant dans ces gestes que dans ces mots. Il devait être sévère, mais autant écouter ce que ce bandit du temps avait à dire... Après-tout, il n'avait pas appris à juger hâtivement. Son maître avait veillé à lui apprendre la patience d'une écoute propre...

Le Dieu azur avait dit ses mots. Désormais, c'était à Rellum de se défendre de son intrusion ici... Qu'allait-il donc bien trouvé comme excuse ? Il avait l'air fort pour ça... Sa première remarque concernait donc Towa qui s'était fait passer pour Chronoa. Sous ses paroles, il affirmait que la patrouille du temps n'était jamais intervenu. Seul bémol, ce n'était pas qu'elle ne voulait pas... C'était qu'elle n'avait pas pu. La magie des démons brouille le secteur de repérage d'une temporalité, et le temps que le parchemin soit enfin capable de passer cette défense, un nouveau futur s'était ouvert. C'était justement pour cette raison qu'en observant le parchemin, les patrouilleurs pouvaient voir ce futur alternatif... Car il s'était réalisé. Et la seule manière d'y remédier, c'était de repartir dans le temps, retourner dans le passé de ce parchemin pour en arrêter les instigateurs.

Deuxièmement, il s'assumait comme ayant aidé la patrouille du temps avec une fissure. Là encore, cette fissure avait déjà été remarquer, et une équipe se montait déjà pour aller la fermer. Pas besoin d'usé de violence pour ce genre de mission, une simple équipe de fermeture suffisait... Néanmoins, avec les patrouilleurs en sous-effectif, il fallait souvent attendre que d'autres membres finissent leurs missions. Coupler à ça l'obligation de laisser les personnes revenir de mission se reposer, il était forcément impossible de tout de suite enchaîner les missions les unes derrière les autres... Enfin, pour ce point, Poiko ne dirait pas grand-chose, bien que cela ne soit pas du ressort du docteur. Il l'a fait de sa propre volonté, sans y être forcé. S'attendait-il à une récompense ? Si tel est le cas, il recevrait la même récompense que les patrouilleurs : une paie en conséquence du niveau de la mission. Et encore... La récupération de ces fioles ne fait clairement pas partie d'un contrat de patrouilleur.

Tout en se défendant de la non-connaissance des règles du temps ainsi que de la présence de la Time Patrol, Rellum continuait d'aborder ses points. Cette fois, il mélangeait un point qui n'avait strictement rien à voir dans un dialogue... Son racisme envers les Saiyans, les Dieux, ou même les mortels n'en n'avaient que faire. Bardock était un membre excellent, et il était libre... Alors une mission devait lui être confiée pour assuré son rôle de patrouilleur. En ce qui concerne Zannin, il s'agissait d'une toute nouvelle recrue apprenant le métier ! Il ne pouvait clairement pas être parfait, et sa première mission était celle-ci. C'était comme insulter un nouvel employé venant tout juste de terminer sa formation... En clair, c'était ridicule et ne mérité même pas la moindre attention. Enfin, il était vrai qu'il avait laissé vivre ses patrouilleurs. Seulement, c'était au risque d'avoir l'élite sur le dos.

Et enfin, sa dernière explication qui était également la plus stupide, sa défense sur sa présence ici. Sous prétexte qu'il use de science, il avait le droit d'être présent ici ? C'était absurde ! C'était comme si une machine temporelle, preuve de la science permettant le voyage dans le temps, était légale ! Sous prétexte que c'était d'une autre façon, cela ne causerait pas de problème ? S'entendait-il seulement parler ? Après cela, il exigeait bel et bien des réparations. Mais à son tour, Poiko soupirait... Décidément, il espérait réellement avoir quelque chose ? Remettant ses mains dans le dos en appliquant la fameuse posture des Kaïô-Shins, il allait pouvoir parler à son tour.

"Bien, à mon tour de vous répondre, docteur Rellum. Pour votre premier point, il n'y avait malheureusement rien que la patrouille pouvait faire. La magie de la démone Towa camoufle ses actes, et nous n'avons malheureusement pu agir qu'en retard. C'est là une des raisons qui fait que la guerre contre ces Dieux démons est aussi longue. Il faut du temps pour percer leurs manigances, mais nous essayons d'arrêter cette menace le plus rapidement possible. Pour preuve, le démon Demigra, lui, est bel est bien vaincu."

Reprenant doucement, il accompagnait ses paroles de geste. "Pour votre second point, vous comprenez que ce n'est véritablement pas un bon point, non ? Enfin, pour votre aide, vous pouvez en effet demander une paie à la hauteur de la difficulté de la mission. De plus, personne ne vous a demandé de le faire. Il en va de votre propre chef. Sachez qu'une équipe était déjà prévue pour les lieux... En revanche, là où ça bloque, c'est en effet votre récupération des deux fioles. Voilà votre erreur qui nous mène directement au troisième point. Je veux bien pardonner votre ignorance, est encore, vous ne pouviez juste pas savoir que la patrouille existe. En revanche... Vous parlez d'erreur car j'ai envoyé Bardock ? Qu'est-ce que votre racisme à avoir avec mes patrouilleurs ? Qui pensez-vous que ça intéresse vraiment ? Il fait son travail, et c'est tout. Pour Zannin, il a en effet commis une erreur, car c'était sa toute première mission. Néanmoins, il était entouré exactement dans ce but : pour apprendre de ses pairs. Toriel, la plus sage, était à ses côtés dans ce but.

Puis reprenant doucement son souffle, il reprenait ses mains dans le dos. "Zannin a était incontrôlable, et il est le seul fautif. Il est actuellement en apprentissage pour parfaire son mental et sa patience, ainsi que son calme. Allez-vous réellement être un enfant au point d'en vouloir à un novice ? C'est petit, je trouve. Pour ce qui est d'avoir laissé les patrouilleurs en vie, ils n'avaient pas pour mission de vous combattre. Zannin à enrageait une situation qui n'avait pas lieu d'être, et ses compères ont décidé de le défendre. C'est normal. Allez-vous laisser Freezer attaquer seul un adversaire qui pourrait nuire à sa vie ? Pour le reste, nous aurions envoyé dans tous les cas l'équipe au bon endroit après avoir scruté le temps. Ils avaient pour mission de colmater cette fameuse brèche, et de récupérer les deux fioles. La seconde allait justement être découverte."

Puis enfin, le moment de répondre à la finalité de cette défense. "Pour votre science, il n'y a aucune excuse. Ce serait comme dire que la machine à voyager dans le temps n'était pas un crime sous prétexte qu'elle est créée par la science ! Il n'y a pas de cause de cassure, certes, mais vous êtes bien devant moi. Et il est là, le problème. Sans invitation, vous n'avez clairement pas à être ici. Alors, je vais être sympathique et vous proposez un compromis tout simple. Je vous laisse repartir d'où vous venez pour payer l'erreur de Zannin. En revanche, n'essayez plus jamais de venir ici. Je ferme les yeux sur cette violation cachée sous la banderole de la science. Voilà mon offre."
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 453
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Avez-vous du temps? Empty
MessageSujet: Re: Avez-vous du temps?   Avez-vous du temps? ClockJeu 5 Nov 2020 - 22:45
Comme quoi, faire preuve de criticisme et s’armer d’argument solide suffit à faire plier n’importe quel individu, peu importe son origine. Le premier point du docteur en est bel et bien la preuve puisque la divinité a avoué elle-même que son organisation n’a pas put agir comme il se doit. Pire, elle aurait bien agi mais en retard ? La patrouille temporelle qui n’est pas capable d’intervenir dans les temps ? Le scientifique a cru à une mauvaise blague mais c’est bel et bien la vérité, ce qui trahit une forme de limite de champs d’action de Coton City. Une information intéressante à stocker en mémoire. La mention d’un certain Demigra laissa Rellum de marbre qui n’y vit qu’une forme d’excuse à laquelle il répondit d’un simple haussement d’épaules.
 
Vint ensuite le sujet où le colosse d’acier a fermer la brèche temporelle à la place de ses accusateurs, un fait qui lui aussi força la considération du héraut azuré. L’automate se délecta intérieurement de ce début de descente verbale de son opposant : une divinité contrainte de laisser raison à un simple mortel alors connu comme ennemi à abattre. Et ce n’est que le début, hors de question de lui permettre de regagner confiance à cette troupe de vandales spatio-temporelle.
 
Et enfin vint l’instant qu’il attendait avec impatience, la réponse concernant l’incident au mont Paozu et la bataille opposant Rellum à un quator des plus atypiques : Zirah la Thyrionis, Toriel la chèvre magique, Bardock le sayan renégat et Zannin le pirate cinglé. Le docteur écouta attentivement les explications et les excuses maladroites de son adversaire tandis qu’il continu d’analyser avec avarice ce dernier. Comme il l’attendait, son discours ne tient pas la route et trahit l’organisation foireuse de la patrouille temporelle. Un gros détail sur lequel le droïde savant n’hésita pas à contre-argumenter avec sa voie gentleman.
 
"Concernant Bardock bien au contraire, messire Kaïo sans nom. Si vous désirez expédier quelqu’un en mission diplomatique il est bon de se renseigner sur les opinions d’autrui, et ma sélection élitiste raciale en fait partie. Le sayan à bien réaliser son … travail … mais je ne peux en dire autant de votre structure."
 
"Pour cette andouille de Zannin, qui est bien plus à blâmer, c’est exactement la même logique. Vous qui le comparer à un jeunot inexpérimenté, nous allons suivre le même raisonnement. Je pardonne aisément aux erreurs de jeunesses, mais difficilement à la responsabilité parentale qui vous incombe. Expédier ce garnement ainsi que ses trois camarades de classes dans une mission dont ils sont incapables de respecter les consignes frôle l’intolérable. Heureusement que ma magnanimité et ma raison m’a permis d’épargner vos protégés."
 
A nouveau, Rellum tacle directement la time patrol pour ses nombreuses erreurs. Hors de question de laisser cette arrogante divinité le réprimander pour ses propres fautes. Surtout qu’il reste un point final à exposer pour rabattre définitivement le caquet de l’entité bleutée, que ce dernier aborda de lui-même en s’obstinant à pointer du doigt la technique de distorsion du docteur qui secoua négativement la tête.
 
"Ma méthode de téléportation est similaire au déplacement instantané qu’use allégrement les Yardrats et d’autres malfrat tels que Son Goku. A ce que je sache leur usage n’a jamais brisé notre réalité, d’autant que je n’ai jamais voyager dans le temps avec celle-ci. D’autant plus que vous m’invitez vous-même à la réutiliser pour sortir de cette dimension."
 
L’androïde laissa un instant pour son opposant de ravaler son orgueil ou bien de vomir son indignation tout en caressant des doigts les vitraux transparentes bien présentes mais pourtant inexistantes. Puis il se mit à ricaner de manière moqueuse avant de reprendre la parole de manière hautaine, certain de mettre à mal l’arrogance que la patrouille temporelle ose afficher.
 
"Maintenant que vous le mentionnez. Quid des véritables délits volontaires qui ont modifié le cours de l’existence dont vous prétendez sauver si ardemment ? A ce que je sache, la machine temporelle multiplement créé par Bulma Brief à sévit à beaucoup de reprise. Cela fait de nombreuses années depuis ces crimes, mais elles sont toujours présentes. De ces faits qui n’auraient jamais dû être, il m’est difficile de vous accorder une once de crédit."
 
Sur ces mots, Rellum afficha divers hologrammes pour soutenir ses propos. La scène ou Trunks découpa en morceau le seigneur Freezer et oblitéra le roi Cold, l’instant ou le jeune Brief revint pour combattre les androïdes, et celui où Cell retourna dans le passé pour attendre son heure. Pourquoi ces actions restent toujours impunies ? Le docteur de titane attend avec impatience une réponse.
 
"Contrairement à la science, vos règles semblent bien faillibles."
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 99

Avez-vous du temps? Empty
MessageSujet: Re: Avez-vous du temps?   Avez-vous du temps? ClockVen 6 Nov 2020 - 2:04
Décidément, le Dieu du Temps faisait face à un adversaire verbal des plus spéciales. Si déjà il redoutait le jour où il devrait faire face au Dieu des Anges dans un échange de dialogue, il avait un bon entraînement avec celui en face de lui. Car oui, Poiko apprenait encore à parfaire sa maîtrise... Lui, il n'était pas né au milieu des mortels comme son maître. Le dialogue, il ne le connaissait que grâce aux instructions de Berkin. Alors, c'était un excellent entraînement ! Comme Kaito lui avait appris, l'ayant lui-même appris de Chronoa, il devait bien jouer sur les mots pour voir où voulait aller son détracteur. Il n'était pas hostile, certes, mais sa façon de parler était des plus désagréables... Pour le coup, le Dieu azuré essayait tout de même d'apporter une touche de légèreté dans l'intonation de sa voix. Chose que ne semblait même pas désiré faire l'automate... Enfin bon, de toute façon, le problème restait le même. Il n'avait strictement rien à faire ici. Et même s'il désirait une récompense pour son travail envers la brèche qu'il avait colmaté, il n'obtiendrait rien de plus qu'une prime...

Oh, il trouvait toujours quelque chose à redire. Et là où Poiko avouait les fautes de la Time Patrol, il n'en était clairement pas de même pour ce robot qui se voulait avoir la science infuse. Clairement, c'était le cas de le dire ! Petit à petit, l'apprenti du Shan se demandait si cette conversation n'allait pas tourner au ridicule par deux parties qui ne faisaient que se répéter. Il semblait apprécier tacler la patrouille, que tant bien lui fasse. Après-tout, il ne travaillait pas avec eux pour savoir comment étaient gérer les quelques infinités de temporalités à surveiller ! Surtout pour un groupe en sous-effectif. Soupirant légèrement, il reprenait. "Ah... Essayez de comprendre. Bardock est un Saiyan, il est donc un parfait guerrier, et un membre idéal pour la protection rapprochée. Pour la diplomatie, c'était Toriel qui pouvait gérer. Comme vous le dites si bien, il a parfaitement rempli sa mission de protecteur. Ne savez-vous pas faire fi des autres pour vous concentrer sur la personne adéquate ?"

Cette fois, c'était encore au tour de Zannin. Décidément... "Oh mais, il était entouré. Encore une fois, et j'ai peur de me répéter, il apprenait sur le terrain. Après la théorie, la pratique ! Allez-vous me dire que vous ne pratiquez jamais vos théories, cher Docteur ? Et encore une fois, ses "camarades de classe" comme vous les appelez, ont juste défendu le nouveau membre. L'expertise n'arrive pas du jour au lendemain, il faut de l'entraînement. Nos agents étaient tout à fait capables de remplir cette mission, si Zannin n'avait pas attaqué. Nous ne pouvons pas non plus savoir ce pense nos membres. Je doute que toutes vos escouades dans vos armées réussissent les missions du premier coup..." En réalité, il le savait déjà. Son rôle était de voir les parchemins. De connaître l'histoire... Et à de nombreuses reprises, les troupes de Freezer avaient échoué sur des missions.

"Allons... Dois-je sans cesse me répéter ? Encore une fois, ce n'est pas votre technique qui pose problème. C'est là où vous êtes. Vous n'avez strictement rien à faire ici. Je parle bien de cet endroit, où se trouve votre corps."

Toujours avec sa touche de légèreté dans la voix, il ne montrait clairement aucune émotion, et aucune transparence. L'intimidation était passé pour laisser place à la simplicité. S'il voulait jouer au plus fin, il était tombé sur la mauvaise personne... Peu importe ce qu'il voulait, il avait commis un crime en se trouvant dans ce secteur, peu importe la méthode de déplacement. Non seulement c'est une violation de l'espace-temps, car même si'l n'y a pas de cassure, il avait bien forcé le passage pour se trouver dans cet endroit en dehors du temps et de toute logique, mais c'est également une violation de propriété. Rentrez chez les gens sans y être invité... Enfin, non, là c'était pousser par les cheveux ! Mais la première raison était bien valable.

"Ah... Ces crimes-là ? Ils ne sont plus considérés comme des crimes. Voyez-vous, lors de la création de la toute première temporalité, la Terre a était ravagé par des droïdes. Trunks s'est enfui pour aller dans la seconde temporalité, elle aussi toute neuve. Je vous parle de ça, mais cela remonte à bien des années... Au tout commencement. Et à ce moment-là, la patrouille du temps n'existait pas encore. Cette boucle qui s'est créé à perduré sur toutes les temporalités qui existent, donnant naissance à une normalité. Ces scènes sont désormais ancrées dans le destin de chaque nouvelle chronologie. Seulement, il y a maintenant tellement de temporalités qui existent qu'en changer une seule reviendrait à perturber le cours de l'histoire, et déchirer absolument tout ce qui existe... La patrouille du temps se doit d'empêcher ces anomalies. Nous ne sommes ni bons, ni parfaits, ni mauvais. Nous le faisons, car sinon il n'y aurait absolument plus rien."

Et enfin, pour simplement terminer sur les machines, il reprenait tout aussi naturellement. "C'est pour cela que les machines sont détruites. Néanmoins, et je pense que vous êtes en mesure de le comprendre, nous ne percevons que les changements temporels. Nous ne sommes pas informés si quelqu'un créer une machine... Vous imaginez si nous sommes interpellés à chaque fois qu'un appareil est créé ? Cela pourrait être un banal micro-onde. Du moment qu'il n'y a aucune infraction, nous ne pouvons intervenir. Même en tant que Dieu du Temps, savoir qu'une personne créée une machine ne suffit pas. Elle pourrait ne pas fonctionner. Enfin... Pour votre retour, je me suis mal expliqué. je ne vous proposais pas de réutiliser votre technologie, mais de vous renvoyer moi-même. C'est la moindre des choses ! Un hôte renvoi ses invités, même indésirables, par lui-même. En revanche, vous vous doutez bien que vous êtes maintenant surveillé... Alors évitez de jouer avec le temps."
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 453
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Avez-vous du temps? Empty
MessageSujet: Re: Avez-vous du temps?   Avez-vous du temps? ClockSam 7 Nov 2020 - 14:16
Mine de rien la patience du robot commence à vibrer d’une forte envie meurtrière, mais ses circuits de refroidissement au mégazothe liquide parviennent à le guider vers un stoïcisme exemplaire. Il faut avouer que l’obstination de son opposant est vraiment impressionnant et digne d’un dieu égocentrique. Heureusement cela ne change rien à la donne, il ne fait que répéter le même charabia sans valeur ajouter et s’enfonce de plus en plus vers une défaite sociale abyssale.
 
Effectivement la divinité azurée, qui n’a toujours pas eu l’amabilité de se présenter, réitère toujours son propos que normalement si tout se serait passer comme prévu tout serait bien. Hélas les faits parlent d’eux même, ils ont échoué et en beauté. Oui, si Bardock se serait contenter d’être en retrait en guise de renfort cela n’aurait pas attiser un certain mépris. Si Zannin aurait respecter son rôle de garde du corps il aurait prouvé être devenu quelqu’un de plus obéissant et droit. Si Toriel aurait fait suffisamment preuve de courage et d’ingéniosité elle aurait tout de suite engager la conversation au lieu de bêtement gâcher les travaux du docteur d’acier. Et Zirah … fut correcte, mais elle reste partie intégrante d’une race belliqueuse ce qui n’arrange en rien le dénouement de la rencontre. Tellement de variables si aisément contrôlable par simplement un management plus propre. Pour une entité supérieure, elle fait preuve d’un nihilisme affligeant.
 
Et encore, ce benêt bleuté se permet d’affirmer de manière triomphante que son équipe était parfaite, ce qui est, en toute objectivité, faux. Pire, la patrouille temporelle les aurait envoyés au casse-pipe dans un but formateur ? Une évaluation d’étudiants qu’il ne faut absofactolument pas louper sous peine de mort et conséquentielle ? Même l’armée du seigneur Freezer n’est pas aussi cinglé que cela, elle n’envoie qu’en mission suicide les rebuts de la société et au minima ceux qui ont prêté serment et qui sont équipé pour. L’armée Cold ne va jeter des atouts dans de telles circonstances ! A cela Rellum se permit d’interrompre son adversaire.
 
"Non seulement vous avez créer une escouade qui, de toute évidence, fut voué à l’échec. Mais en plus vous affirmez que ce fut que des débutant en formation. Mes expérimentations, que vous pointez du doigts, je les teste, les affine, les perfectionne avant de les mettre en pratique. Certes tantôt cela sera couronné de succès tantôt hué de défaite, mais je n’use pas du pifomètre pour en attendre des résultats. Et dans le cas où j’échoue j’en prend acte et je m’améliore pour devenir meilleur. Une remise en question que, non vos ouvriers, mais bien votre structure semble incapable de prendre en considération. Vous qui rejetez vos responsabilités sur l’inexpérience de vos troupes."
 
Encore une fois, c’est Coton city en tant que cité-état qu’accuse Rellum. La brigade temporelle qui ne sait évoluer, il faut avouer que c’est cocasse. Vint par la suite la mention que ce dernier a pénétré l’enceinte et la propriété de la patrouille temporelle. Ce … vide inexploité … leur appartiendrait. Une remarque qui n’attira qu’un regard légèrement surpris mais surtout amusé du scientifique.
 
"L’empire Cold daigne au minima de dresser un drapeau et installer des avant-postes sur les planètes qu’elle colonise, or ici je n’aperçois même pas un panneau de bienvenue. J’ajoute que, contrairement à vous, mon entrée n’a nullement détruit du précieux matériel. Et encore je vous avais fournis l’intégralité des informations pour que cela se fasse en douceur. Allez-vous à nouveau me rebattre que c’est parce que vos théories sont faussement juste ?"
 
Bien qu’il devienne plus incisif à chaque contestation, le docteur de titane ne cesse de poser les arguments les uns derrières les autres. Ceux-ci ne sont par ailleurs toujours pas nullifier par la déité de saphir. De toute manière il est certain que la machine et le divin ne parvienne pas à s’entendre sur le sujet, et que ce débat stérile pourrait durer des siècles.
 
Et enfin il y a le sujet le plus important de la discussion : Trunks et sa machine à voyager dans le temps. Pour être franc, Rellum s’attendait à ce que la time patrol pleure encore en avouant qu’ils ne sont tout simplement pas suffisamment talentueux pour régler ce secret de Polichinelle. Mais la vérité fit vibrer de colère la totalité de la carcasse métallique du professeur. La transgression du fils de Bulma, qui est sans doute la plus catastrophique d’après les étranges critères de la patrouille temporelle, est tout simplement ignorée. Comme ça ! Avec en prime la piètre excuse que c’est trop compliqué de régler ce souci, et qu’en plus l’existence même de la chrono-brigade est issue de cette anomalie. Ils se battent littéralement contre et avec ce qui les a engendrés … cela couplé avec tout ce qui a déjà été révélé au grand jour amène à une conclusion nette et précise.
 
"Pathétique."
 
"Sous prétexte que vous vous heurtez à un mur trop dur à franchir vous décidez de baisser la tête et faire marche arrière. A vous entendre cela vous convient alors que cela va à l’encontre de vos propres lois, comment peut-on faire confiance à votre organisation contradictoire ? Avec acquis de conscience vous osez cependant dicter vos règles qui ne sont point respectés ou impartiaux. Vous prétendez être neutre mais agissez pour un supposé équilibre temporel qui est purement subjectif. A nouveau ce ne sont pas vos méthodes qui me déplaisent, bien qu’elles soient diablement inefficaces, mais vos décisions discutables et votre hideuse hypocrisie."
 
Aussitôt, bien que ce terme n’ait pas réellement de sens en ces lieux insolites, des éclairs pourpre menaçant jaillirent de l’exosquelette de carbone. Cette nouvelle présence électrique fit frémir l’environnement locale, les aurores reculèrent, les vitres éthérées se dépecèrent. Si le docteur mécanique le souhaite il briserait cette dimension et son odieux propriétaire, mais ce n’est nullement son intention. Son Objectif, il l’a déjà atteint, il sait désormais ce qu’il doit faire.
 
"Je n’ai pas d’ordre à recevoir d’aberrations tel que vous. Mais n’ayez craintes, votre ligne temporelle je n’ai pas besoin de la triturer pour créer un avenir, restez donc dans votre bulle de stagnation. Mais surtout, ne vous avisez pas de stopper le futur que je vais bâtir."
 
Et Rellum, faisant tourner à plein régime ses turbines ainsi que ses cartes mères, disparu de ces terres chaotiques. Il est parti de la même manière dont il est venu. Certes il aurait été intéressant de se laisser transporter par ce ‘dieu’ et emmagasiner davantage de données sur le ki divin, mais le docteur ne fait nullement confiance en cet engeance de pommier. La tournure des évènements prend finalement un sens qui l’arrange ; il sait que ses ennemies sont loin d’être aussi puissants qu’il se laissait s’imaginer, il a acquis un savoir du néant distordu et il a pu, maigrement mais surement, analyser un shinjin.
 
L’horloge tourne encore d’un cadran et la date butoir d’un climax se profile.
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 99

Avez-vous du temps? Empty
MessageSujet: Re: Avez-vous du temps?   Avez-vous du temps? ClockSam 7 Nov 2020 - 23:21
Eh bien, son adversaire du jour ne manquait pas de toupet ! Entre son insolence et ses manières de "je-sais-tout", il avait absolument tout ce qu'il fallait pour être détestable au possible. Oh oui, la patrouille galactique n'était pas parfaite. Néanmoins, personne ne l'est, et cela vaut aussi pour Rellum. Qu'il se trompe s'il pensait le contraire ! Heureusement pour lui, le Dieu du Temps suppléant avait appris à rester calme, et à porter un jugement plus lointain que sur la première impression. Poiko s'était retrouvé être plus conciliant que ce docteur... Bien que ce soit ce dernier qui a commis une détestable infraction.

"Nos troupes doivent justement apprendre. Et le terrain est le meilleur endroit possible pour ça. Vous êtes un scientifique, que savez-vous des vrais combats ? Vous avez déjà combattu, certes, mais en aucun cas vous ne pouvez mettre votre vie en péril. Ceux qui risquent la mort, ils sont rapatrié illico presto, et cela vaut pour n'importe quel novice. En revanche, qu'est-ce que vous en avez à faire, vous qui pouvez changer de corps comme bon vous semble en implémentant votre mémoire ailleurs ? De base, ils n'étaient pas là pour combattre. Je me répète encore, ils étaient en mission de récupération. Le tord qu'à causé Zannin, je vous le rembourse en vous laissant déjà partir d'ici simplement. Alors n'abusez pas de ma bonté."

Pour ce qui était de son matériel, en revanche, il n'y avait aucune excuse à offrir. Il a fait des recherches sur quelque chose d'interdit. "Cet endroit est sous la protection de la patrouille du temps. Dans la galaxie, vous vous mettez bien en avance pour votre domination, non ? Même sans prévenir, un monde peut être à vous, et le simple fait de s'en approcher constitue une violation de propriété. Si je savais que vous étiez pile poil ici, c'est que je suis également connecté à cet endroit. Réfléchissez un peu, bon Dieu. Et votre matériel devait être détruit. Heureusement que vous nous avez signalé l'endroit correct, sinon absolument toutes vos recherches y seraient passé. Vous avez fait des recherches sur quelque chose d'interdit, après-tout."

Oh oui, Rellum s'amusait à monter le ton. Pour un robot, il avait une sacrée personnalité... Mais pour le coup, il ressemblait à un enfant qui s'outrait de ne pas avoir ce qu'il voulait. En face de lui, le Dieu azuré gardait le même sérieux et la même simplicité dans chaque intonation de voix. Et voilà qu'il se mettait même à l'insulter de pathétique... Décidément, il tombait bien bas. "Cette boucle s'est formé avant la création de la Time Patrol. Et en tant que seconde temporalité, il n'y avait encore rien d'écrit. Celle-ci s'est auto-régulée pour former une chronologie basique. Désormais, la seconde temporalité et la première sont liés, tout simplement. Dans chaque nouvelle temporalité, ce "voyage temporel" est devenu commun, car faisant partie intégrante de la trame. Il n'y a aucune difficulté ou abandon, nous n'allons justes pas contre le flux et ses choix. Vous êtes le toutou de Freezer, nous sommes celui du temps."

Qu'il était difficile de dialoguer avec quelqu'un qui se pensait absolu... Encore une fois, le shinjin s'amusait à voir à quel genre de bassesse le robot se résignait, insultant une fois de plus sa personne. Décidément, il n'avait plus rien à voir avec une personne capable de raisonner logiquement. Un enfant... Voilà ce que Poiko voyait devant lui. "Aberration ? Vous m'insultez encore ? Décidément, j'ai l'impression d'avoir affaire avec un enfant à qui on retire sa tétine. Vous n'entendrez plus parler de la Time Patrol si vous ne jouez pas avec le temps. Créer un avenir, faites donc ! Mais rien qui ne touche au flux. La prochaine fois, ce ne sera pas une équipe de récupération que j'enverrais. Mais quelqu'un qui vous mettra aux arrêts pour de bon."

Et voilà... Il s'en était allé de la même manière qu'il était venu. Cette fois, hors de question de lui laisser ne serait-ce que la possibilité de remettre un boulon ici. Usant de sa magie, le Dieu du Temps décantait la position du vide temporel, usant de sa connexion avec le flux pour tout simplement écraser cette réalité. Sur une nouvelle base, l'ancienne n’emmènerait Rellum qu'à la pure désintégration. Sans parler que de ça, Poiko avait également modifié la magie des "résidus" des portails... Ceux-ci étaient donc bloqués par une magie de scellement. Par ailleurs, ce changement serait apporté par sa personne à chaque portail qui serait ouvert pour envoyé les patrouilleurs. Aujourd'hui, la magie du Dieu du Temps battait de son plein, privant les portails d'une destination, ou encore de la moindre trace spirituelle possible. Rien. Il ne resterait que du vide pur. Ce genre de choses avait assez duré, provoquant également les attaques de Demigra et compagnie... Il fallait empêcher cela à l'avenir.
Contenu sponsorisé

Avez-vous du temps? Empty
MessageSujet: Re: Avez-vous du temps?   Avez-vous du temps? Clock
 
Avez-vous du temps?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-