Partagez
 

 Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 940
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 500

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] Empty
MessageSujet: Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum]   Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] ClockDim 11 Oct 2020 - 15:57
Le patriarche portait dans ses paroles une sagesse toujours plus forte en ces temps difficiles. Artic venait de donner la direction à suivre pour élucider le mystère du pouvoir divin. Selon lui, le secret du Hakai serait détenu par quelques élus dont le fameux Reibai. Ce nom souvent inconnu représentait une divinité chez les nobles familles de démons du froid, il s’agissait du plus ancien et puissant membre de la famille Cold. Les légendes étaient nombreuses au sujet du grand conquérant qu’il était. La plus connue et probable était sa victoire incroyable contre le clan Polar il y a plus de 3000 ans lors des dernières guerres patricides.

Quoi qu’il en soit, Reibai restait le plus grand représentant du peuple de Freezer et ainsi le meilleur espoir de contrer la menace Auros. Le cadet avait donc suivi la troupe, visiblement, « Cooler » et Rellum étaient curieux de rencontrer cette étrange entité dont ils avaient si peu entendu parler. Pour le seigneur de Héra, cet événement n’avait rien de particulier puisqu’il avait déjà rendu visite par deux fois ce lointain parent. D’ailleurs, il n’allait pas se priver de chanter les louanges de ce rigoureux démon de glace lorsque le groupe fut au complet dans le navire Cold.

« J’ai déjà affronté Reibai, sa force est très impressionnante, nul doute qu’il saura nous aider contre cet envahisseur nuisible. »


Déclarait le nain cornu en piquant Auros par la même occasion. Profitant d’avoir lancé une discussion potentiellement intéressante pour lui et lui seul, Freezer orienta son regard vers son frère métallique.

« D’ailleurs, tu ne dois pas être sans savoir qu’il m’a permis d’obtenir la puissance que tu constate aujourd’hui. Il m’a déterminé comme L’UNIQUE élu de notre génération. »

Le maître du mal ne se privait pas de rabaisser son frère. L’alliance de fortune qu’ils nouent aujourd’hui n’est qu’une rare exception dans d’éternelles querelles territoriales. Les démons du froid sont décrits par nature comme arrogants et égoïstes. La réalité était plus complexe, mais aujourd’hui les rares représentants de cette race étaient essentiellement une poignée de monstres aux instincts dictatoriaux puissants.
Le vaisseau capital parcourait le vide spatial à haute vitesse, le trajet vers l’antique planète Freezer ne durerait pas plus de quelques minutes pendant lesquelles le zèle était de mise. Poussant son air insupportable à son paroxysme pour une raison qui ne semblait appartenir qu’a lui, le tyran en première forme poursuivit ses remarques.

« D’ailleurs avec un corps comme celui-ci, tu ne risques pas de pouvoir représenter quoi que ce soit de notre famille. »

Si un corps d’acier ne pouvait pas supporter le poids énergétique de l’énergie de destruction, Freezer poussait surtout sa remarque sur la qualité « d’esclave » du prétendu Cooler.

« J’imagine bien que Reibai dispose de quelques capacités pour savoir dans quelle mesure tu n’es qu’un pantin. OHOHOHOHOH ! OHOHOH ! »

Si un deuxième Freezer pouvait se matérialiser dans la salle, même lui serait dérangé par une si soudaine dose de méchanceté. A une heure ou les démons du froid devaient s’unir, il semblerait que l’arrogance infantile de l’empereur d’or y nuise fortement. Il était d’ailleurs bon de mentionner que la puissance du cadet dans sa première forme était moitié moins importante que celle de l’unité. En d’autres termes, Cooler, ou ce qu’il en reste, était parfaitement en mesure de se débarrasser de Freezer. Le jeune Cold en armure était si confiant de la défense absolue que pouvait lui conférer son père ? Finissant de rire, il fut enfin muet un instant. Il était probable qu’un certain malaise s’installe dans la salle de commandement, Rellum ne pouvant certainement pas approuver une telle cacophonie, Artic non plus d’ailleurs.

Mais en fait, qui pouvait vraiment supporter une scène aussi cruelle ?

Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] 446d47970eb129feea316bbcb2c2ab62f73446a4

« Alors ? Que te chuchote l’étoile-machine qui te contrôle ? »
Métal Cooler
Métal Cooler
Cyborg
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 24/01/2020
Nombre de messages : 77
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Auto-Réparation / Rayon de la Mort / Kiaï
Techniques 3/combat : Déplacement Instantané / Buster verroullié
Techniques 1/combat : Supernova

Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] Empty
MessageSujet: Re: Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum]   Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] ClockDim 11 Oct 2020 - 20:43
Les forces Cold étaient tirées d'affaire !
Quittant la Terre en vitesse, ils étaient à présent, du moins en apparence, hors de portée d'Auros et de son jugement. L'atmosphère au sein du vaisseau était nettement moins pesante, mais la frustration pouvait encore se faire sentir. Néanmoins, elle était mélangée d'un soupçon de curiosité. Ils allaient rencontrer cet être mythique dont Cooler entendait parfois parler ça et là. Reibai. Il ne savait pas grand chose de lui si ce n'était son palmarès de conquérant, et la perspective qu'il soit toujours en vie était pour le moins singulière.

Freezer, lui, ne se priva pas de l'occasion pour fournir une information plus troublante encore que l'existence de ce dieu : il l'avait carrément affronté. Il affirmait même qu'il était en mesure d'apporter un soutien efficace contre le dictateur du Treizième Univers. C'était assez difficile à avaler pour le Grand Guédester. Puis, le petit empereur se tourna vers le guerrier chromé pour le narguer. Voilà qui était des plus intéressant !
La puissance ahurissante que Freezer avait en sa possession ne venait évidemment pas de l'entraînement, comme aurait pu s'y attendre n'importe qui connaissant cette racaille de sang noble. C'était à Reibai qu'il devait sa force, et l'aurait même qualifié de seul héritier digne de sa volonté.

Le plus sot des esprits se rendrait bien compte des intentions de Freezer derrières ces remarques. Il s'amusait à rabaisser la machine, comme pour prendre sa revanche sur un frère qui le surpassait par le passé. Métal Cooler subissait sans un mot, non sans lancer un regard noir à celui qui était sensé être son frère. D'autant qu'il ne s'arrêtait pas là, jouant de sa langue acérée comme à son habitude pour provoquer la colère de l'aîné. S'il avait osé parler ainsi à ce dernier par le passé, ça se serait sans doute réglé par une claque tonitruante suivit d'un passage à tabac dans les formes. Freezer avait totalement oublié sa place de petit-frère et jouait de grands airs, l'égo boursouflé par une puissance qu'on a bien voulu lui laisser. En l'état, il représenterait mal leur lignée ?

"Je l'ai déjà dit à notre père, je compte bien utiliser les cuves dernier cri pour restaurer mon corps. C'est Auros qui est à blâmer pour le retard de mes plans ; sans lui, le Grand Guédester se serait déjà posé sur Namek avec ce qu'il reste de moi pour que je reprenne enfin mon apparence !"

La machine tourna son regard vers Artic Cold comme pour lui demander sa confirmation. Le retour organique d'un Cooler saura probablement apaiser ne serait-ce qu'un peu le malaise que créait le tyran de métal. Et de plus, il aurait l'occasion d'entraîner un corps de chair et de sang pour augmenter sa puissance. Il avait tout à gagner en reprenant une enveloppe corporelle biologique.

Les poings serrés, il écouta les insinuations dangereusement proches de la réalité que faisaient le dernier né des Cold. Selon lui, Reibai serait en mesure de discerner l'allégeance de Métal Cooler et dévoiler à tous qu'il n'était ni plus ni moins qu'une machine qui usurpait le trône du prince Cooler. Ca, ça risquait fort de sentir mauvais pour le Grand Guédester. Si c'était néanmoins possible ! Il faudrait un véritable être omniscient pour déceler cela, et c'était inconcevable que, tout dieu qu'il était, son aïeul ait de tels capacités. Même Beerus ne l'était vraisemblablement pas ! Au mieux, Reibai pouvait lire dans les pensées, mais en tant qu'intelligence artificiel, l'unité en était dépourvu : tout n'était en lui qu'électronique ! Seul un hacker de génie pouvait déceler cela via Métal Cooler ! A coup sûr, Freezer bluffait ! L'unité ne pouvait croire qu'un ancien mortel puisse déterminer ainsi sa duplicité.

Cet abominable cadet était une raclure de la pire espèce, comme à son habitude, et une réaction de travers en l'état actuel des choses était une erreur qui pouvait s'avérer des plus coûteuses. Les prochains mots de l'envoyé du Satellite devaient être choisis avec sagesse.

"Alors ? Que te chuchote l’étoile-machine qui te contrôle ?"

Fronçant les sourcils d'indignation, il soutint l'odieux regard du numéro 1 du clan.

Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] Bbjc

"Ce que me dit mon satellite est de me contrôler... Contrôler cette envie soudaine de te faire fermer ton clapet. Mais il est de bon conseil, lui, au moins..."

Il plissa les yeux. L'étoile sommait en effet au programme Métal Cooler de calmer les ardeurs que pourrait avoir Cooler. Il fallait absolument garder son sang-froid.

"Qu'essaies-tu de faire, Freezer ? Mettre à l'épreuve ma patience ? Jouer avec mes nerfs pour observer mes réactions ? Et tu crois que je te laisserais ce plaisir ?"

Le Démon du Froid bionique resta droit, gardant un port impérial, comme s'il valait mieux que les bassesses de Freezer. Prendre de la hauteur sur la discussion pour faire comprendre à ce dernier à quel point il se complaisait dans sa gaminerie, telle est la meilleur attitude à avoir en face de ce gobelin ignominieux, et Cooler l'avait bien compris de son vivant. Bien sûr, une autre solution se présentait à lui. Ses capteurs étaient formels, sous sa plus faible forme de restriction, Freezer pouvait encore être à la merci du Métal Cooler. En deux temps trois mouvements, c'en serait fini de lui !

Mais même si le Roi Cold et Rellum ci-présent pouvaient peut-être l'en empêcher, ce n'était pas par crainte de leur opposition qu'il ne mettait pas fin à la vie de Freezer, mais plutôt pour la raison qu'il avait donné plus tôt durant le clash au sommet de Broly avec Auros. Comme il l'avait théorisé, les grands de ce monde revenaient du royaume des morts pour une raison qui l'ignorait, et c'était ce qu'avait vécu Freezer ! Le tuer ici exposerait alors peut-être le Grand Guédester à ses représailles à pleine puissance, et ça, il ne pouvait pas se le permettre !

"Qu'est-ce que ça signifie, alors ? Si c'était à moi de répondre à cette question, je dirais que tu as peur, comme toujours. Mais peur de quoi, dis moi ? Peur de moi alors que tu m'as enfin surclasser ? Craindrais-tu néanmoins que ton grand-frère te fasse de l'ombre, maintenant que tu as goûté aux joies du trône de numéro un ? Ou bien as-tu peur d'une quelconque machination à ton égard ?"

S'affirmer était malheureusement la meilleure façon pour le robot de continuer à passer pour Cooler, car c'est sans doute ainsi qu'il réagirait. Mais c'était un fait, Freezer était un couard. Un paranoïaque prêt à génocider des planètes entières sur une simple inquiétude ; et c'était d'ailleurs pour cette raison qu'il s'était décidé à purger Végéta. Et même du haut de sa force actuelle, il restait ce petit être vicié pour lequel l'univers devait se plier. Caprices, bassesses et lâcheté, Freezer avait toujours tout combiné. Même le premier né de la fratrie le pensait : il représentait le mal à l'état le plus pur : il était bête et méchant.

"Je suis, et serais à jamais Cooler Cold. Si je ne suis pas le maître de l'univers que j'aurais aimé être, je suis contrairement à toi maître de moi-même. Reibai ne me fait pas peur, et toi encore moins."

Lui clouer le bec par le verbe...
Soit cela allait faire son effet, soit cela augmenterait les tensions entre eux deux. En l'état actuel des choses, néanmoins, Freezer ne pouvait pas réagir physiquement. Pas sous sa première forme, et encore moins s'il pensait pouvoir se transformer au stade supérieur sans que le Métal Cooler ne l'en empêche d'une attaque éclair. Même s'il avait conscience de la possibilité que le benjamin de la famille revienne de l'Enfer, au moins il aurait auprès d'Artic l'excuse de la légitime défense pour ne pas perdre ses faveurs. Il était vrai que plus que jamais, l'intelligence artificielle avait besoin d'alliés, surtout depuis la mort de Broly et en attendant son hypothétique retour. La joute ne pouvait donc que se faire à l'oral puisque ni l'un ni l'autre ne pouvait initier un affrontement.

"Maintenant, Freezer, je te serais reconnaissant de rengainer cette dague qui te sert de langue et de la tourner sept fois dans ta bouche avant de me parler, un exercice que tu as manifestement oublié en mon absence..."

C'était donc à Freezer de soit surenchérir, soit se calmer, ou à Artic d'intervenir pour calmer la dispute comme il le faisait si bien depuis toutes ces années de querelles fratricides. A moins que le nouveau conseiller de Freezer en la "personne" de Rellum n'ai quelque chose de constructif à présenter à l'assemblée ?
Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 940
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 500

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] Empty
MessageSujet: Re: Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum]   Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] ClockDim 11 Oct 2020 - 22:50
Le trajet s’annonçait mouvementé, bien que tout portait à croire que la famille Cold serait en mesure de s’unir contre les dangers de l’univers 13, Freezer venait porter à mal l’équation. Ignoble, perfide, paranoïaque et colérique, le jeune héritier impérial se montrait exécrable auprès de son frère. Par de multiples agressions, le Tyran narguait son équivoque d’acier, jouant plus qu’a raison avec ses nerfs. Qu’est-ce qui pouvait bien motiver une pareille cacophonie ? Le simple et pur désir de contester les plans de l’étoile-machine. Ainsi, le seigneur galactique cherchait à énerver l’entité qui, selon lui, contrôlait ce qu’il restait de son alter-égo. Provoquer une réaction de violence, toucher dans son orgueil l’être vivant de métal.

Cette tentative probablement veine n’était qu’une pierre lancée dans un lac, elle pouvait couler ou rebondir sur quelque chose d’intéressant. L’idée de piéger la Big Gate Star était tout simplement succulente. Mais ce que Freezer ne calculait pas, au contraire d’un automate, c’était qu’une intelligence artificielle pouvait retenir sa colère bien mieux qu’un Cold. Le nain cornu s’heurtait donc à un mur. Ce même mur expliquait d’ailleurs, une nouvelle fois, son envie pressante d’obtenir un corps de chair et d’os. Un retour à la « vie » en tant que t’elle. Le Maître du mal avait parfaitement conscience de cet objectif, néanmoins, il le voyait plus comme une tentative pour l’unité de ressembler davantage à « Cooler ».

Peut-être était-ce excessif ? Qui sait, L’ainé pouvait très bien être le seul chef à bord, réellement dévoué à la cause familiale et l’instauration d’un empire éternel ? Non, ce serait naïf, la paranoïa aigue du petit tyran l’empêchait de croire à un scénario aussi optimiste. La seule possibilité acceptée par Freezer était la suivante : Un robot opportuniste avait copié la personnalité et les souvenirs de Cooler afin de s’introduire au sommet de l’empire avant de le dominer puis le détruire. Inacceptable aux yeux méfiants, fourbes et carmins du dernier représentant des Colds.

C’est pour cela que la première réponse de l’androïde ne fut pas accueillie d’un flegme légendaire.

« Quel dommage… »


Rétorquait d’un ton narquois Freezer avant de demander ce que la Big Gate Star chuchotait à son esclave favori. La réponse fut nette, accompagnée d’un regard glaçant de haine de la part de son commanditaire : Cooler devait se calmer.

Evidement, l’empereur d’or poussa un petit rire sur le coup d’une telle réponse sans même se donner la peine d’en dire plus. Il était relativement réaliste que le véritable ainé Cold veuille se venger expressément de l’humiliation que lui infliger son cadet. Cependant, dans la mesure ou il était possible que Cooler se soit fait voler son personnalité et ses souvenirs, aucune réponse ne pouvait être prise comme confirmation de son « existence avérée ». Oui, cela signifiait que quoi qu’il arrive, l’unité serait suspecte aux yeux de Freezer. Il ne faut pas toujours chercher de logique, le démon du froid en forme de réduction était en psychose totale, autant par son éducation que par son caractère.

Naturellement, le guerrier de métal s’interrogeait plus qu’a raison sur la soudaine agression de son prétendu allié, une demande naturelle qui ne reçu pas immédiatement de réponse. En effet, Freezer restait immobile, fixant dans un duel de regard son homologue héritier. C’était une manière de jouer plus intensément encore avec les nerfs de son ainé qui devait nager dans une incompréhension totale.

Mais malgré cette tension extrême, le guerrier chromé ne faisait rien, pas d’attaque liée à une fureur mécanique, pas s’injures excessive, rien non plus. Un échange de regard de quelques instants, sidérant certainement la salle, une fois encore. Puis, après un calme qui aurait pu mettre fin aux hostilités, Cooler repris de plus belle en déclarant que la réponse à la question était d’une grande simplicité : Freezer avait peur de son frère. Par de belles phrases, l’unité élevait le débat en frappant au cœur de l’origine même de l’action de son cadet. Il marquait juste, finalement, tout ce charabia n’était qu’une mise en œuvre afin de se débarrasser du Big Gate Star. Cette fausse amie était une épée de Damoclès sur la famille entière, et il semble ainsi presque chevaleresque de s’opposer à ce risque inutile.

Néanmoins, l’agilité politique propre à Cooler gênait outrageusement son adversaire de joute verbale. Il reconnaissait bien là son frère et cela ne faisait que l’enrager davantage. En effet, savoir les armes de sa propre lignée retournées contre lui par un tier nuisible était une torture.

« Peur de toi ? Hin ! Laisse-moi rire ! La seule chose que je redoute, c’est la trahison évidente que t’imposera la machine qui te contrôle ! Lorsqu’Auros et Broly seront définitivement détruit, qu’est-ce qui nous assurera de ton soutien ? D’ailleurs, qu’est-ce que j’en ai à faire de toi ? Tu étais déjà inutile de ton vivant. Une pâle réplique dans ton genre ne nous aidera pas. »


Bien qu’il ne possède pas tout le calme et la maturité de son rival, Freezer disposait de quelques capacités oratoires trumpiennes.  

Quoi qu’il en soit, Cooler pesta avoir un parfait contrôle de soi, contrairement à son interlocuteur-nain. Il invitait aussi ce dernier à clouer gentiment son clapet, décidément, ce robot n’avait pas sa langue dans sa poche. C’était un discours direct, certes ampli d’une verbe charismatique, mais aussi rentre-dedans. Il n’en fallait pas plus pour le tyran galactique. Serrant les poings par sa sainte colère, le petit empereur rumina courtement de colère avant de poursuivre les hostilités.

« Quand je vois ta gueule chromée, j’ai du mal à croire que tu sois maître de toi ! »


Le niveau de Ki de Freezer augmentait sans discrétion, pouvant mettre en alerte Cooler, cependant, il était facilement de constater qu’aucune transformation n’affectait le cadet. En d’autres termes, il ne cherchait pas encore à changer de forme.

« Pour la peur à m’en encontre ça peut s’arranger. Mais est-ce que les androïdes comme toi peuvent ressentir la peur ? »


Terminait le maître du mal sur un ton similaire à celui de Vegeta contre C-19. Il se tourna ensuite vers son père, l’air aussi aigri que colérique.

« Père ! Ne prenons pas de risques et détruisons-le maintenant ! »


Voilà une très folle proposition. En soit elle était doublement motivée : Détruire ce qu’il restait de Cooler son rival, mais aussi empêcher l’infiltration de la Big Gate Star dans l’administration impériale. Evidement, seul un des deux points serait de l’intérêt du patriarche, mais peut être qu’il sera suffisant. Après tout, la survie de l’empire était en jeu et des sous-intrigues dans ce genre n’étaient guères intéressantes. Et pour une des rares fois de son existence, Freezer fut suffisamment motivé pour pousser le jugement de son père à être binaire.

« Si vous ne le faites pas, c’est que vous êtes de son côté ! Vous n’oseriez pas exposer nos faiblesses à un ennemi ! »

Voilà qui était d’autant plus critique.


Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] Frieza_cooler_and_king_cold_dragon_ball_and_1_more_drawn_by_mayo_cha__737475321a4ad480a91ecd1fca8175


Roi Cold
Roi Cold
Démon du Froid
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 25/10/2017
Nombre de messages : 164
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la Mort/ Instant Transmission / Nova Strike
Techniques 3/combat : Boule de la Mort / Vague de la Mort
Techniques 1/combat : Le Regard Royal

Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] Empty
MessageSujet: Re: Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum]   Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] ClockDim 11 Oct 2020 - 23:52
Le Roi resta quelques instants sans bouger. Contemplant le désolant spectacle qui s’offrait à lui, voilà ses deux fils, Freezer et Cooler Cold, héritiers de l’Empire Cold qui aujourd’hui était au bord du précipice. Deux enfants qu’il avait tenté d’élever tant bien que mal mais qui partageait l’arrogance qui si elle existait encore aujourd’hui chez le Père. Elle avait été maturé par les expériences et l’âge, plus de 750 années d’existence! Une durée monstrueuses pour certains, un battement des yeux pour d’autres. une durée qu’il voulait voir s’allonger à l’infini, une durée de vie qu’il faire devenir éternel. Mais les dernières années avaient été remplie d’obstacles. Les Saiyans, mais désormais Auros.
Et voilà que ces deux fils -bien qu’il avait également ses propres doutes sur Cooler- se battent de nouveau. Dans une situation qui nécessitait de tout, absence de conflit compris.
Il se surprit même à souhaiter l’espace d’un instant de revenir en Enfer dans l’Autre Monde pour ne plus devoir supporter ce spectacle qui lui prouvait une fois de plus le manque de maturité de Freezer.

Il commença alors à s’avancer, sa décision prise. Son ki grondait et les deux fils pouvaient tous deux sentir le danger… Mais c’était déjà trop tard. Le Roi Cold se transforma en un simple mouvement flou suivis d’une légère fumée tandis que Cooler et Freezer purent à peine sentir une puissante main les agripper à la gorge et les soulever, puis un choc dans leurs dos: ils étaient chacun collé l’un à côté de l’autre contre le mur par un Roi Cold qui désormais arborait sa forme final.

Son regard était portée d’abord sur Freezer, les yeux remplie d’une colère sourde que le fils n’avait que vue qu’à une poignée d’occasion.
La voix du Roi bien plus grave qu’à l’habitude sortit alors de la bouche du Monarque.
“Tu me déçois Freezer. Moi qui t’ai enseigné tout ce que je savais, qui aujourd’hui encore essayé de finaliser ton éducation, moi qui aujourd’hui encore doit te servir de conseiller. Tu ose me poser un choix de la sorte? Dans une telle situation? As-tu seulement réfléchis à ce que tu propose: le tuer ici et maintenant? Qui nous dit que si nous Cooler ici et maintenant le Grand Guédester ne fabriquera tout simplement pas un nouveau modèle? Un modèle qui cette fois n’aura plus aucune raison de nous épauler? Ou bien as-tu seulement oublier la catastrophe que risque l’Empire? Dois-je te rappelle qu’un Dieu de la Destruction, un être qui à vaincu le Légendaire Super Saiyan que tu as toi-même affronté et ÉCHOUER à vaincre cherche à prendre le contrôle de toute la galaxie?”

Il resserra légèrement sa poigne, d’un simple mouvement il pouvait mettre fin aux rêves de Freezer ici et maintenant, et ce dernier le savait.
“Tu n’es encore qu’un enfant Freezer, incapable de contrôler tes émotions, tes impulsions. Et c’est cela qui t’a mené jadis à ta perte, et c’est ce qui te renverra dans l’Autre Monde si tu n’apprend pas de tes erreurs! Tu fais honte à la puissance que Reibai t’a léguer! Tu fais honte à notre Famille!”

Il laissa un brève instant se passer avant de reprendre sur un ton dangereusement plus calme.
“Tu as tellement de potentiel en toi Fils, mais te voir continuer à refaire les mêmes erreurs encore et encore… Tu devrais avoir honte de toi! Te bornant à rester incapable de t'adapter, d'apprendre! Les Saiyans ont réussi à le faire! Serais-tu inférieur à eux?! Quand à toi…” Dit-il alors en tournant simplement les yeux vers le robot façonné à l’image de son Fils Cooler.

“Une fois Reibai vue, toi et moi nous partirons s’occuper de ce corps cybernétique. Je ne supporterais pas un jour de plus que de te voir uniquement sous cette forme, et nous le ferons directement depuis le Grand Guédester. Tu m’y amènera moi et une équipe de spécialiste pour redonner naissance à ton corps. Que le Prince de l’Empire ne soit plus qu’un tas de ferraille ambulant! Et si je découvre par hasard que tu m'as menti sur la nature de ta relation avec le Grand Guédester... Ce dernier regrettera d'avoir tenté de jouer avec moi.”


Il avait moins de chose à dire qu’à Freezer, c’était un fait. Mais il voulait également se débarrasser au plus vite de cette épineuse question de qui de Cooler ou du Grand Guédester était le Maître. Heureusement, il avait un moyen de le savoir et de retourner la situation à son avantage… Mais cela Cooler n’avait aucun moyen de le savoir.
Il regarda alors ses deux fils en succession puis termina.
“Maintenant je vais vous relâcher. La question est: qu’allez vous faire derrière? M’attaquer? Me tuer? Vous entretuer? Dans tous les cas, l’Empire perdra en puissance, et Auros aura gagné. L’Héritage que Reibai nous à offert s’envolera. Et l’Empire Cold ne sera bientôt plus qu’un Empire ayant existé dans des livres d’Histoire, perdu à cause de l’idiotie des fils du Roi, trop immature pour ne serait-ce que tolérer l’existence d’une coopération entre eux. Est-ce cela que vous voulez? Voilà comment vous voulez qu’on se souvienne de nous?”
Il resserra alors une nouvelle fois sa prise, menaçant d’écraser complètement la gorge du robot, et celle de son fils.
“Ou bien vous allez ENFIN apprendre à voir sur le long terme? A voir la grande image plutôt que le bout de votre nez? A chacun devenir de véritables Colds comme nos ancêtres?! Allez-vous enfin réussir à relever ce nouveau défi que l'Univers nous envoie?!”
Il relâcha alors la pression, suffisamment pour que chacun puisse parler. Ses yeux toujours emplie d’une colère qui ne demandait qu’à être calmé… Ou être déchainé.
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 414
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] Empty
MessageSujet: Re: Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum]   Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] ClockLun 12 Oct 2020 - 16:27
Retour au point de départ. L’élite Cold étaient venu furtivement sur la planète Terre afin d’y observer discrètement le combat dantesque opposant un monstre de puissance simiesque à une divinité avide de justice. Une proximité finalement inutile vu l’amplitude démesurée de la bataille qui se réverbèrent encore maintenant à travers le cosmos. Le résultat fut des plus évidents, le sayan ne fut amplement pas à la hauteur de son adversaire et a trouvé une mort bien méritée. Néanmoins une seconde conclusion vient suivre la première, le fossé séparant la force de frappe Cold et Auros ou Broly est bien plus que profond ; il est abyssal !
 
Une tare dont le roi de gel s’enorgueillit rapidement d’en trouver la solution qui est d’aller rencontrer Rebai, la déité des démons du froid. Bien que Rellum accepta cette nécessité afin de gagner en performance et en apprendre plus sur l’énergie de destruction, il est néanmoins bien réservé d’implorer de l’aide à une divinité jusque-là plus oisive et paresseuse que le célèbre Beerus. Est-ce que le savoir du hakaï sera à ce point utile ? Est-ce seulement quantifiable ? Est-ce que Rebai ne sera pas juste une crevure omnisciente comme les autres dieux ? L’entrain se fond rapidement en inquiétude. Heureusement le docteur de titane possède encore une cartouche massive dans son arsenal : le contrôle temporel. Une capacité neuve qui ne demande qu’à être maitriser à la perfection.
 
Son tourment fut tellement enivrant que le groupe arriva déjà dans le vaisseau-mère sans qu’il ne s’en rende conte. Ironique pour quelqu’un qui souhaite plier le principe d’espace-temps. Mais ce qui l’arracha à sa tornade numérique intérieure n’est point le changement de décor, mais quelque chose de bien plus inattendu et intriguant. Freezer, le seigneur suprême de l’armada Cold, remet haut et fort en doute les ambitions de son frère, le lord Cooler.
 
Cooler. Celui du trio Cold dont Rellum n’a pas encore eu l’occasion de converser à cause des différents évènements cataclysmiques qui ne cessent de s’enchaîner. Son nouveau statut chromé semble tout sauf naturel, et attire une forte désapprobation de sa famille. Bien entendu tout ceci n’est que simple supputation … mais devient un fait véridique qu’and à la réponse du guerrier miroir. Il valide, avec une conviction sans faille, qu’il est bel et bien un serviteur de la créature nommé Guete Star. Non pas un patin mais un laquais qui pourrait être reproduit à l’infini. Un nombre illimité de Cooler tous identiques les uns que les autres qui plongera potentiellement l’univers dans une utopie composé de clones. Tous les mêmes. Sans but car sans envie.
 
*Inacceptable.*
 
Si ce Cooler aurait une personnalité il refuserait d’être copié à volonté, les Cold se supportent rarement entre eux. Mais si la réplique existe et qu’elle est construit à profusion c’est que le schéma, le Cooler original, est retenu quelque part sans doute proche de l’étoile Guete. Il va falloir trouver une solution à cette nouvelle menace.
 
Et en bon père de famille, c’est Artic qui s’y colle. De sa haute stature dans sa forme avancée il s’empressa de chopper avec fermeté les gorges de ses rejetons. Il fit preuve d’un célérité exemplaire et intelligente, sans quoi le plus jeune de ses fils aurait eut le temps de libérer son potentiel et contrer sa punition. A nouveau, cela suscita l’admiration de l’automate qui ne peut qu’être fier du regain de puissance du patriarche ex-déchu … bien que l’atmosphère actuelle un frisson mécanique annonciateur d’une tempête colérique mêlée d’or et de chrome.
 
Dans un premier temps, le père sermonna sévèrement le seigneur Freezer qui perdit toute autorité et toute prestance tel un simple asticot gesticulant. Les mots furent rudes mais juste, il n’est point nouveau que Frieza se laisse emporter aisément par son ire ce qui entraîne des tantrums ravageurs. Des explosions de rage qui lui font bien plus défaut qu’autre chose, le cas le plus évocateur est sa défaite face à l’ignoble Son Goku. Ce défaut, le cyborg en à lui-même fait les frais et y risqué son propre avenir mais également celui du roi Cold ici présent si ce n’est plus. Malgré cet avertissement, Rellum doute fortement que le jeunot de gel en tire profit, mais cela créer un défi qu’il ne peut ignorer et qu’il sera obligé d’affronter. Autant le forcer vers cette direction de pensée.
 
"Nul doute que le seigneur Freezer est capable de s’améliorer plus qu’il ne l’est déjà."
 
Ensuite, l’entité royale porta son dévolu sur l’aîné. Il fut tout aussi rigoureux et lui promit de venir le secourir aussi vite que possible afin d’avoir un corps correct et ne plus être un vulgaire tas de boulon. Cela piqua un peu Rellum, mais il comprit l’intention derrière ces paroles. Peu importe la quantité de sang ou d’huile tant que le plus vieux des fils Cold puisse retrouver son libre arbitre et surtout la possibilité de forger son propre futur. Et pour cela il faudra assujettir ou anéantir la grande étoile Guete. Néanmoins un détail tiqua le colosse électronique, le fait que cette opération se fasse après Rebai. Bien que cet instinct paternel soit compréhensible, il est juste empreint de folie !
 
"…"
 
Depuis tout ce temps Rellum était debout et immobile tandis que le trio de gel se lançait les quatre vérités aux figures des uns aux autres. Néanmoins il s’approcha tranquillement avec son visage cryptique dès que le roi Cold annonça relâcher ses progénitures. Puis ce fut le moment décisif, le géant glaciaire relâcha sa poigne, libérant un cadet sous forme de réduction et un aîné sous le joug d’une force alien. Tandis que les corps engourdit tombaient vers le sol froid du vaisseau spatial, le cyborg en profita pour planter sa main droite dans la gorge déjà endolori du Cooler de tel manière que cela oblige le prisonnier à regarder constamment le plafond. Les tirs oculaires sont une spécialité Cold, il ne faut pas l’oublier. Puis, en un claquement de connecteur, le fils de Willow déchaîna son idéologie. Des zébrures d’un violet éclatant parcourut sa carcasse et allèrent mordre celle de la réplique frauduleuse le paralysant dans une douleur palpable d’autrui. D’une voie polie mais empreint d’une détermination sans faille, le scientifique de titane s’adressa en premier lieu au père de famille.
 
"Pardonnez ma soudaine initiative messire Cold, mais Guete sait que nous avons percé à jour sa sombre machination. Ne pas agir dans l’immédiat mais au contraire améliorer notre adversaire via Rebai n’est pas recommandé."
 
L’œil unique et carmin de l’androïde se tourna vers l’objet de fraude, dont la brillance à dût fortement diminuer, et en usa comme d’un vulgaire téléphone.
 
"Enchanté Guete. Je suis le docteur Rellum, scientifique en chef de l’armada Cold. Je vous présente une offre unique qui ne se renouvellera pas. Libérer immédiatement l’authentique lord Cooler en échange de quoi vous pourrez vagabonder à loisir à vos ponctions planétaires. Refusez et je m’acharnerais pour que votre existence disparaisse des mémoires de tous."
 
Suite à quoi, Rellum jeta vulgairement l’intermédiaire roussi contre un mur au plus loin du seigneur Freezer qui est actuellement encore sous forme diminuée.
Métal Cooler
Métal Cooler
Cyborg
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 24/01/2020
Nombre de messages : 77
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Auto-Réparation / Rayon de la Mort / Kiaï
Techniques 3/combat : Déplacement Instantané / Buster verroullié
Techniques 1/combat : Supernova

Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] Empty
MessageSujet: Re: Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum]   Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] ClockJeu 15 Oct 2020 - 2:18
Freezer ne se laissait pas décontenancer.
Même accablé du poids douloureux de la vérité, sa mauvaise foi lui donnait assez de force pour rétorquer avec aplomb à l'unité qu'il a raison de se méfier d'une trahison du Grand Guédester. Ce n'était en soi pas faux, puisque dès lors que l'occasion se présentera, il n'hésitera pas à tourner ses Métal Cooler vers les Colds pour enfin prendre le contrôle de l'Univers tout entier. Mais c'était-là l'étape ultime d'un plan qui pourrait prendre des siècles. Pour l'instant, il aurait simplement joué le jeu pour mieux glaner de la puissance, ET ENSUITE jeter les déchets devenus inutiles... Du moins...
S'il le permettait.

Car il en était un, un seul, qui avait réussi à asservir l'Etoile de Métal.
Cooler en personne était le seul être à pouvoir prétendre détenir l'intelligence artificielle pour lui seul. Pour une raison que le satellite ignorait lui-même, il ferait tout pour satisfaire les quatre volontés du prince aîné. Et il ne se posait même pas la question ; il n'était qu'une machine. Il n'y a pas de pourquoi, il n'y a que des protocoles. Et c'est ce que semblait lui reprocher Freezer, passant à la pleine puissance que lui accordait sa forme la plus restreinte. D'être une machine dangereuse, à exterminer. Il prit à parti le Roi à la retraite, comme pour lui poser un ultimatum. Mais Artic ne l'entendait pas de cette oreille. Transcendant sa seconde forme de restriction, il plaqua les deux frères pour mettre fin à leur dispute. Métal Cooler s'était laissé faire pour la simple et bonne raison, en dehors de son absence de capteurs réceptifs à la douleur, qu'il comprenait qu'il était du devoir du souverain de prendre le taureau par les corne, et l'unité fut satisfaite de voir que la plupart des reproches étaient à l'encontre de Freezer.

Puis, il s'adressa à la machine, exprimant son désir de recréer un corps pour son fils. Son dédain pour sa carcasse d'acier ne manquait pas d'étonner la machine. Mais dans un sens, elle aussi ne souhaitait que de retrouver son ancien maître. Et alors qu'Artic lança dans une dernière tirade charismatique la question du défi que l'Univers mettait en travers de leur route, il relâcha la pression. Prêt à répondre à ce furieux père de famille, Metal Cooler ouvrit simplement la bouche, émettant un son crissant. Sa boîte vocale venait d'être broyée !

*Qu-Qu'est-ce que ?!*

Paniquait le guerrier alors que ses yeux cherchèrent l'auteur de cette soudaine attaque. C'est là que la face du robot fut forcée vers le plafond. D'après les capteurs de toucher, quelque chose lui enserrait la gorge, de la forme d'une main. Les mains du prince chromé cherchèrent à tâtons le bras de cette dernière lorsque le corps tout entier du héraut du Grand Guédester fut soumis à haute température. Une électrocution ?! Mais que se passait-il, bon sang ?!
Ce fut alors la voix de Rellum qui retentit dans la salle de commandement. C'était lui, l'auteur de cette agression ?! D'où lui venait une telle force ?

Il ne dégageait aucune énergie aux capteurs du Métal Cooler, comme toute machine. Comment ce pantin-là pouvait dépasser le niveau du fleuron de la robotique imaginé par le Grand Guédester ?! Comment un simple soldat de Freezer pouvait-il sans gêne s'attaquer ainsi à un membre de la famille royale ?! S'attaquer à l'envoyé de l'Intelligence Artificielle ultime ?!

*IMPUDENCE !*

Sommé de relâcher le seigneur Cold, le Métal Cooler fut balancé sans retenue pour s'encastrer dans un mur. Dans un premier lieu, il se devait de réparer les parties endommagées, dont sa boîte vocale. Une fois cela effectué, il plaqua ses mains contre le mur, se dégageant du trou à forme de démon du froid qu'il présentait maintenant, le visage visiblement tordu de colère. Pour un robot, c'en était un bien expressif !

"Misérable... Petite... I.A. DE SECONDE ZONE !!! AS-TU LA MOINDRE IDEE DE CELUI DONT TU VIENS DE TE FAIRE L'ENNEMI !?!"

Il se courba, en position à la manière d'un sprinteur avant le top départ. Visiblement, il comptait charger dans le tas pour mettre en pièce ce présomptueux "Docteur" !

"TU ES FAIT COMME UN RAT-RAT-RAT-RAT-RAT-RAT ! "

Soudainement, la machine bloquait ! Comme un ordinateur qui plantait, il cessa toute fonction, stoppant son mouvement qui en resta au stade de l'initiation. Les iris auparavant carmines des globes oculaires de l'unité s'étaient tues pour laisser place au blanc de ses yeux. Ce n'est qu'au bout de quelques instants que se redressa le robot, faisant face à ses détracteurs. Le blanc immaculé de ses orbites s'illumina alors qu'il se tournait vers chacun des Cold ainsi que leur serviteur mauve.

Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] Eb0g

"VEUILLEZ PARDONNER LE ZÊLE DU PROGRAMME METAL COOLER. IL SAIT SE MONTRER EFFICACE, MAIS IL RESTE PERFECTIBLE."

La voix qui se faisait entendre s'échappait de la boîte vocale du robot, qui ne prenait même plus la peine d'ouvrir la bouche pour s'exprimer. Si jusque-là, il imitait à la perfection les réactions normales des êtres vivants, il n'en était plus rien. Même sa voix, normalement semblable en tout point à celle du tyran éponyme, avait changée pour devenir un simple son sans âme, à la limite du bruit. Le doute n'était plus possible ; le Docteur Rellum l'avait appelé et il répondait.

"NOUS SOMMES LE GRAND GUEDESTER, QUE VOUS AIMEZ A APPELER BIG GETE STAR. ET MALGRE LES DOUTES QUE VOUS AVEZ A MON EGARD, SACHEZ QUE NOUS VENONS AUPRES DE VOUS EN PAIX, ET AU NOM DU SEIGNEUR COOLER COLD DONT VOUS RECLAMEZ LA LIBERATION. IL EST VRAI QUE NOUS N'AVONS PAS ETE DES PLUS HONNÊTES VIS-A-VIS DE NOS INTENTIONS."

Posant un genou à terre, l'automate poursuivit sans détourner son regard de l'assemblée.

"CONTRAIREMENT A CE QUE VOUS SEMBLEZ PENSER, NOUS NE SOMMES NI LES BOURREAUX, NI LES GEOLIERS DU PRINCE DE CET EMPIRE. AU CONTRAIRE, NOUS EN SOMMES LES PROTECTEURS."

A ce moment précis, les yeux luminescents devinrent plus vifs encore, projetant un hologramme en face de lui pour le présenter aux têtes pensantes impériales. Et ce qu'il montrait était lugubre : 
un morceau de chair:
 
L'heure était grave pour que le Grand Guédester lui-même intervienne pour mettre de l'ordre. Bien que ni son visage et ni sa voix ne retranscrivaient d'émotion, la sévérité était palpable dans ses mots.

"BIEN QUE NOTRE DUPLICITE AIT ETE REVELEE, NOUS POUVONS VOUS ASSURER D'UNE CHOSE ; TOUT CE QUE NOUS FAISONS N'A QUE POUR SEUL ET UNIQUE BUT DE NOUS REUNIR AUPRES DE SA SEIGNEURERIE. NOTRE COOPERATION A CE TITRE EST DONC CRUCIALE ET SERA TOTALE. LES PORTES DE L'ETOILE VOUS SERONT, VOTRE MAJESTE ARTIC, GRANDES OUVERTES."

Bien qu'insistant, il semblait clair que la machine souhaitait inviter le démon du froid millénaire au sein de son satellite, et seulement à lui. Freezer était manifestement l'élément indésirable, et à raison... Tous les souvenirs concernant cet énergumène dans l'héritage laissé par Cooler semblaient indiquer que le moindre signe de faiblesse était un prétexte pour une attaque en traître de sa part. C'est un être trop dangereux pour être amené au point faible absolu de son rival de toujours. Aucune conscience morale ne l'arrêterait.

Pour une fois, tout ce que communiquait ce dernier n'était que pure vérité, et de ce fait, ne prenait plus de gant pour dire quoi que ce soit. Jouer franc-jeu, aussi tard dans les relations avec les forces de Cold, cela allait-il enfin payer ?
Ou exposait simplement il cette carcasse à un funeste destin de poussière cosmique ?
Roi Cold
Roi Cold
Démon du Froid
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 25/10/2017
Nombre de messages : 164
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la Mort/ Instant Transmission / Nova Strike
Techniques 3/combat : Boule de la Mort / Vague de la Mort
Techniques 1/combat : Le Regard Royal

Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] Empty
MessageSujet: Re: Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum]   Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] ClockJeu 15 Oct 2020 - 20:27
“Nous partons immédiatement Guédester, passez devant.”

La réponse du Roi Cold fut direct et sans aucune hésitation. Regardant Rellum et Freezer d’un regard qui ne laissait pas de place à la discussion.
“Vous deux, vous irez voir Reibai. Je vais prendre une équipe de confiance avec moi, et nous irons dans le satellite. Il est temp de rêgler cette situation, Freezer, apprend le plus possible vis à vis de l’énergie de la Destruction. C’est peut-être là notre seul et unique chance de voir l’Empire survivre à cette épreuve.”
La voix était glacial, une partie de ses craintes avaient été confirmé, et il était toujours furieux de l’accès de colère de son Fils . Et la simple intervention du Grand Guédester avait convaincu Artic que de son fils et du satellite, ce dernier était le véritable maître. Le simple fait qu’il ai pu prendre le contrôle comme cela de son fils était une aberration qu’il aurait jadis vaporisé sur place. Mais l’heure n’était pas aux coups de sang. Non seulement l’Empire Cold était en désavantage par la puissance, mais par le nombre. Rare était les combattants de l’Empire pouvant véritablement rivaliser avec les Saiyans désormais entrainé et connaissant l’existence des Super Saiyans.
D’un geste, il fit un signe à Grilno, qui tout du long s’était tenu dans son coin sans réagir. Prêt à intervenir mais sachant reconnaître qu’il n’avait pas été nécessaire pour lui, d’un regard sérieux mais complice avec le monarque, il acquiesça et sortit de la pièce allant préparer tout ce dont lui et une équipe de scientifique auront besoin pour s’aventurer dans le dangereux satellite.
Car le Grand Guedester ignorait une chose sur Artic, une chose qui allait permettre à ce dernier de remettre la hiérarchie dans le bon ordre, et tout ce dont ce dernier avait besoin était d’un accès direct au satellite…. Ou une partie seulement du satellite.
Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 940
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 500

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] Empty
MessageSujet: Re: Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum]   Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] ClockVen 16 Oct 2020 - 12:53
Détruire l’unité Cooler, voilà une proposition simple et digne du mental chaotique. Car s’il fallait bien reconnaître le calme habituel de Freezer, il était bon de rappeler que les situations sous hautes tension lui faisaient rapidement perdre ses moyens. Le Cold avait donc abandonné toute subtilité pour demander à son géniteur de se débarrasser de l’automate chromé. Après tout, ce n’était qu’une manière d’éviter une probable trahison. Mais imposer de tout son poids moral n’aiderait pas Freezer, l’empereur d’or fut bien surpris de constater la tournure dramatique des événements. Au-delà même de l’idée de soutenir le prince de métal, le patriarche s’était attaqué à son plus jeune fils ! Quelle honte ! Dépourvu de quelconque moyen d’agir face à un être qui le surpassait en termes de puissance, le seigneur du mal fut corrigé.

Tenu fermement par la trachée, le tyran d’Héra ne pouvait pas répondre aux colères de son géniteur, privé de tout moyen de communication. La pression était en effet titanesque et rarement le Roi Cold n’avait été plongé dans une telle fureur. Ça, Freezer le comprenait bien, mais le poids des mots utilisés par le sénior était d’autant plus douloureux. Le cadet de l’empire était une « honte », un « enfant », un être indigne de la puissance et de l’honneur qu’il s’accorde au quotidien. Par de simples phrases, le leader en seconde forme explosait les propositions de son fils sans vergogne aucune.

Etouffé par la poigne de son père, le petit cornu était spectateur outré de sa propre bêtise, comprenant rapidement qu’il ne pourrait rien faire dans sa situation et qu’il allait devoir jouer la carte de la survie. Pour ce faire, il allait devoir se montrer docile, certainement ce qu’Artic avait anticipé. Maniant les mots comme un ensemble de couteaux, le Roi Cold avait frappé aux points vitaux du mental de sa jeune progéniture qui, même relâchée, était bouche bée. Un bref regard de Freezer parcourait la salle, il y découvrait l’absence d’approbation de la part de ses alliés et serviteurs. Le maître d’Héra était donc le seul à penser que la présence d’un Cooler probablement contrôlé était une mauvaise idée ? Le monde ne tournait pas rond aux yeux du tyran réduit. Au moins, cette scène lui permettait de confirmer le fait qu’il n’avait aujourd’hui plus un seul allié de la tempe de Ginyu ou Zarbon.

Du moins, c’est ce qu’il pensait jusqu’à l’intervention de Rellum, ce dernier parvenant à maîtriser sans mal son équivalent arcosien. Les yeux de Freezer furent couverts de surprise, mais aussi d’une pleine satisfaction ! Neutralisé, le misérable métal Cooler se trouvait forcé à laisser place à son réel maître ! Dissimulant au possible son entrain, le fils d’Artic restait alors en retrait, priant mentalement pour que cette histoire ait un dénouement des plus tragiques. Mais la suite s’annonçait une fois de plus surprenante. Comme pouvait s’en douter Freezer ou le Roi, la big gate star prit immédiatement le contrôle de l’unité, privant Cooler de tout contrôle sur sa représentation chromée. Cet événement confirmait toutes les craintes de la famille sur la supériorité de la machine sur le démon du froid.

La grand guesdester, que la narration n’aime pas écrire comme cela, présenta alors ses excuses pour les défauts du « programme Cooler ». Impossible pour le tyran en première forme de retenir un fin sourire. En tant normal, il aurait certainement appuyé sur le fait que l’étoile de métal elle-même reconnaissance la non-existence de conscience organique chez son frère. Cependant, la rouste que c’était prit le maître du mal était bien trop grave pour qu’il se permette de redevenir aussi rapidement insupportable. Clair et synthétique, l’intelligence artificielle présenta par le biais d’un hologramme ce qu’il restait du premier héritier à la couronne impériale : Un œil, à peu près. Il ne restait pas même quoi que ce soit du cerveau du démon à la peau violacée. Cette vision d’horreur installait immédiatement un vaste sentiment de malaise au plus profond de l’esprit de Freezer.

Malheureusement, même un tyran sans cœur comme lui était capable de ressentir un élan de compassion, et la condition absolument misérable de son frangin lui inspirait une nette pitié. Il était très rare que le cadet maléfique éprouve ce genre de sentiments. Pourtant, il voyait en ce membre de la famille sa propre personne. Il s’imaginait à la place du pauvre Cooler, végétatif, voir carrément minéral à un tel stade. Mais ne vous méprenez pas, c’est bien en partie par le lien de sang qui uni les deux frères qu’une si improbable compassion est possible.  

Ainsi le Tyran resta muet, remerciant tout de même mentalement Rellum qui s’est montré une fois de plus dévouée à la survie de l’empire. Impossible pour Freezer de savoir si son docteur favori avait en parti en soutien à sa personne, dans le doute et par l’expérience qu’il avait acquis avec ce dernier, il se disait que oui. Ainsi, l’automate au cœur d’acier montait encore un peu plus dans l’estime de son maître, dépassant presque le travail quatre fois plus long accompli par Zarbon.

Les choses étaient claires : Artic était explicitement invité au cœur de l’étoile machine afin d’y rencontrer ce qu’il reste de sa progéniture, un rendez-vous dont Freezer pouvait bien se passer. Il était évident que tous les processeurs du big gate star doivent être en alerte, redoutant autant le Cold que ce dernier ne la redoute ; c’est en parti noué par la peur de l’inconnu, la xénophobie et les démonstrations de force accomplies dans les deux camps.


Le monarque impérial accepta l’invitation, confiant à Rellum et son dernier fils la responsabilité de s’informer sur l’énergie de destruction. Une tâche évidente qui ne dérangeait en rien le tyran, il voulait justement s’entretenir avec la création du docteur Willow, ce dernier étant la dernière entité auquel Freezer pouvait accorder une quelconque confiance, très ironique. La respiration étant largement revenue, le nain cornu hocha son visage en guise d’approbation.

« Je pars immédiatement père. »

Il se tourna ensuite vers ce qui semblait être le grand gay-désert-air.

« Je suis certain que nous seront amené à nous revoir très bientôt. »

Expliquait-il en exécutant une petite courbette qui n’était pas sans rappeler la salutation de l’unité elle-même lors de sa prise de contrôle.

« Et je tiens à vous remercier d’avoir assurer la survie de mon frère, il existe si peu de bons samaritains de nos jours… »

Continuait le démon du froid en se redressant, faisant volte-face vers son serviteur à la lentille carmine.

« Bien, nous partons. »

Ordonnait le seigneur en sous entendant la nécessité pour Rellum de suivre le seigneur Cold. Evidement, une poignée de gardes furent également invités à se joindre à la troupe, formant une petite escouade de dix personnes. Ces combattants n’étaient que les habituels soldats de l’armée impériale. Des bons à rien pouvant servir d’éclaireurs, de chair à canon ou de mules.  

La trappe du vaisseau mère fut ainsi ouvertes, puis descendues par les deux représentant de l’empire et leur groupe. Après s’être éloignés un tant soit peu du reste de la famille, Freezer donna l’ordre à ses soldats de les suivre à 500 mètres de distance. C’était une petite particularité invitant les Rellum à la franchise. Il serait regrettable qu’un des pions ne vienne rapporter des informations potentiellement compromettantes au patriarche. Le Cold en première forme traversait les étendues désertiques, parcourant les cités en ruines menant à l’antique temple souterrain ou réside encore Reibai.

« Je te félicite pour ton action, je n’aurais pas apprécié manquer de soutien face à une situation d’un pareil ridicule. »

Complimentait le démon du froid qui semblait avoir repris son calme.

« Malgré l’impressionnante prestation de cette machine, je reste convainc qu’une coopération avec cette dernière n’est pas la bonne solution. Etant donné que tu es mon plus proche serviteur, je t’accorde une grande confiance que tu as amplement mérité. »

Quelques obstacles, des amas de béton et autres véhicules anciens furent balayés sans brutalité par Freezer d’un revers de main droite.

« Je pense que cette machine ne fonctionne pas pour servir, elle travaille pour ses propres intérêts et j’imagine que ce n’est qu’une question de temps avant qu’elle ne trahisse nos forces. »

Le tyran fut ralenti dans sa marche, regardant quelques instants Rellum. En soit, lui aussi était une machine, pourtant, les intérêts que lui imaginait Freezer n’allaient pas du tout dans cette direction. L’œuvre du scientifique terrien était-elle suffisamment déterminée pour pouvoir un jour se retourner contre ses maîtres ? Le démon du froid repris rapidement sa marche sans y penser davantage, il ne devait pas se laisser dominer par la paranoïa.

« Et j’ai la malheureuse impression que mon cher père ne pourra pas le comprendre. As-tu vu ce qu’il reste de Cooler ? A un tel stade, même pour nous les démons du froid, il est impossible de se regénérer, j’en connais quelques choses. »

Précisait le seigneur galactique en faisant une claire mention de son affrontement face à Trunks.

« J’ose imaginer qu’il n’est qu’une marionnette, un argument de cette étoile d’acier pour nous tenir dans ses rangs. »

Accordait le tyran alors qu’ils s’approchaient lentement d’un monticule de glace effondré sur son propre poids. Au pied de cette dernière, plusieurs entrées, des cavités qui semblaient plonger dans la terre.

« Tout le temple est souterrain. »


Une fois rendu près de l’une des grottes de glace, non choisie au hasard, Freezer fit signe à ses larbins de les attendre, cet ordre ne comprenant pas Rellum, bien sûr.

« Je compte sur ta discrétion et ton entier soutien envers mes plans. »

Des plans qui allaient peut-être se préciser ? Nous allons vite le découvrir…

Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 414
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1660

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] Empty
MessageSujet: Re: Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum]   Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] ClockSam 17 Oct 2020 - 12:05
Au final, ce dont doutait le scientifique s’avère être une réalité. Vu sa faiblesse apparente, métal Cooler n’est qu’une vile et pâle copie que ce que la seigneurie pouvait être autrefois. Un simple coup de palme à la trachée ainsi qu’une phase d’électrocution, même pas à son plein potentiel, suffit à neutraliser aisément le patin de chrome qui se fit, par la suite, jeter comme un vulgaire tas d’ordure contre la paroi la plus proche. Le temps que cette carcasse fumante ne se relève Rellum attendit sagement une remarque courroucée du roi et peut être un ricanement moqueur de la part du petit prince. Nul doute que ce second y verra une forme de loyauté à son égard, ce qui est vrai à environ soixante pour cent le reste n’étant que pure coïncidence.
 
Contrairement à ce qui fut prévu c’est la marionnette de métal qui réagit la première, se remettant sur pied après s’être réparer en un temps record. Bien cela soit impressionnant au premier abord, l’adversaire pourra revenir autant de fois qu’il le souhaite mais multiplier une infinité de présence par une menace nulle reste égale à zéro. Le métallique cyan se laissa ensuite succomber par une rage qui imite à la perfection celle des Cold en insultant à loisir le docteur de titane de sous race informatique. Quelle ironie venant d’une tumeur spatiale atteinte de sur-obésité.
 
Puis encore un twist scénaristique ! Il s’avérait que la chose dont Rellum a récemment maltraité fut réellement l’extension du sire Cooler … plus ou moins. Ce qui compte désormais c’est que c’est l’authentique grand Guedester  qui communique avec le reste de l’assemblée. Celui-ci semble bien plus calme et docile, mais surtout soumis vu son attitude. Le colosse d’acier ne se laissa néanmoins pas subjuguer par cette flatterie d’une bassesse sans nom, nulle raison de faire confiance à un espion qui vient d’être mis à nu. Et la suite ne fit qu’empirer le mépris que le docteur émet à l’encontre de cette aberration. Cette dernière affirme haut et fort de sa voie erratique qu’il possède le faible reste de l’aîné Cold ; un morceau de visage affublé d’un œil vrombissant de douleur. Cette excuse est juste lamentable, presque du niveau d’existence des sayan.
 
Et ce n’est pas fini ! Loin de là ! L’anomalie continua son discours de non-sens en invitant Artic à discuter avec lui en son sein. Littéralement ! Il demande à la royauté de se jeter dans la gueule du lupus sans escorte dans ce qui semble être un voyage sans retour. Rellum claqua d’un sabot, pliant le sol du vaisseau spatial.
 
"Vous nous croyez suffisamment …"
 
Et le roi Cold accepta, encourageant son fils encore entier et son scientifique d’aller chercher l’approbation de Rebai tandis qu’il ira avec une escouade libérer Cooler du joug de l’étoile Guete. Bien entendu, Rellum est contre ce plan qui respire le piège à plein potentiel d’autant plus qu’il n’était pas très enclin à aller discuter avec un dieu. Hélas, la détermination de Freezer et d’Artic combiné le forcèrent à choisir ce chemin non optimal et semé d’embuches. Certes les récompenses à la clé sont alléchantes, mais l’inconnue n’est point souvent un bon allié dans une aventure de cette ampleur. Contrarié mais résigné, le docteur hocha de la tête en direction du patriarche avant de rejoindre le jeune cornu.
 
"Récupérer votre fils messire."
 
Puis ils se séparèrent. Désormais le géant ferreux est en compagnie du tyran junior ainsi que d’une petite troupe de soutien qui sert plus de faire-valoir au leader. Celui-ci, ayant repris une mine aussi enjouée que peut l’être un enfant lors de son anniversaire, lâcha avec allégresse son contentement vis-à-vis du comportement exemplaire de son serviteur. Bien évidemment, ceux qui frappe un frère Cold se fait bien voir de l’autre. Malgré tout, Rellum apprécia se voir ratifier de si bonnes remarques surtout après ses récentes mésaventures avec la patrouille galactique et la planète Namek.
 
"Je n’ai fait qu’appliquer logique et sévérité. Le grand Guedester nous a trompé suffisamment longtemps en glanant nos informations et en retenant prisonnier votre frère. Un tel niveau d’arrogance face à l’armée Cold ne peut être toléré et se doit d’être punit."
 
Et Freezer semble bien l’entendre de la même manière. Hélas, ce n’est point le cas d’Artic qui possède un instinct paternel trop émotionnel qui pourrait le conduire à sa fin, mais cela peut aussi lui fournir le pouvoir et la volonté de sauver sa progéniture des griffes de la tumeur spatiale. La puissance émotive peut amener à bien des conclusions inattendues. Au moins la science est immuable et n’apporte que des solutions fixes, comme celle de la médecine.
 
"Ne vous en faites point pour l’état de santé du lord Cooler, l’étoile Guete n’est qu’un piètre amateur qui se contente de vague copie de votre famille. Je suis capable de bien mieux que cela, ma biotechnologie pourra le ramener à sa grandeur passée si ce n’est plus. Bien que cela soit difficile à assumer, votre frère est contraint de suivre les règles de son geôlier."
 
Et, ne serait-ce qu’un bref instant, le docteur put sentir une pincée de pitié de la part du célèbre tyran Cold à l’égard de son frère. C’est vrai, cet état d’impuissance le jeune démon du froid l’a aussi vécu lorsqu’il errait dans le vide spatial en morceau après sa défaite face à l’infame Son Goku. Puis une seconde fois, plus brève mais non moins humiliante, en vulgaire morceau de chair tranchée par l’épée d’un transgresseur temporelle nommé Trunks. Non, ce n’est pas de la pitié, mais de la haine face à ceux qui ose infliger cela à son sang. Et ce que l’on hait, on l’annihile.
 
L’escouade, qui ne devint qu’un duo, déambula dans des ruines qui n’évoquèrent qu’antique mystère et étrange nouveauté au scientifique en chef. Jamais il n’avait vu une telle architecture dans sa base de données pourtant si vaste. Même ravagé par les millénaires, ces lieux respirent encore aujourd’hui d’une grandeur imposante et oppressante, comme si une entité omnipotente imprègne ces lieux depuis la nuit des temps. Un frisson électronique constant commence à perturber le docteur pourtant si stoïque. Il se sens observer par quelque chose qui dépasse son savoir de milliard de terra-octet. C’est à la fois grisant et terrifiant.
 
Dans ce sentiment d’aventure et d’effroi que le colosse d’acier suivit le prince de gel dans les ténèbres abyssales.
Contenu sponsorisé

Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] Empty
MessageSujet: Re: Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum]   Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum] Clock
 
Salle de commandement [Freezer - Cooler - Roi Cold - Rellum]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Freezer :: Base de lancement-