-29%
Le deal à ne pas rater :
– 200€ sur le Robot multifonction Moulinex Compagnon – HF802AA1
499.99 € 699.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un cadeau, vraiment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Scalieco
Scalieco
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 10/04/2020
Nombre de messages : 18
Bon ou mauvais ? : Arrogant
Zénies : 2730

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Blitz | Union Scindée
Techniques 3/combat : Nova Strike | Full Counter
Techniques 1/combat : Exploding Finishing Blow

Un cadeau, vraiment ? Empty
MessageSujet: Un cadeau, vraiment ?   Un cadeau, vraiment ? ClockDim 14 Juin 2020 - 19:38
Je venais de laisser mes anciens camarades derrière moi, leur annonçant avec une fermeté nécessaire qu'ils étaient désormais responsable de la cité du temps. Si je délaissais les responsabilités récemment confiés à Boneco, faisant naître une bribe de conflit en mon fort intérieur, mes besoins imminents passaient outre n'importe quel devoir. Je n'étais pas plus Commandant de l'escouade Z que Chef de police, j'avais à ma portée un pouvoir capable d'accomplir tout ce qui jusqu'ici était inatteignable pour les deux Saiyans... Un pouvoir que je devais mettre à l'épreuve. Grandement déçu par cette marionnette d'obsidienne, je savais pertinemment que traîner dans la cité du temps n'allait pas m'apporter ce que je recherchais. Une destination particulière ne manquait pas de guerriers redoutables, cette planète qui ne connaissait aucun répit, qui avait accueilli les deux parties de mon être durant de nombreuses années. J'atteignais finalement les machines, m'empressant de prendre les contrôles de l'une d'entre elle afin d'y entrer les coordonnées de ladite planète. J'allais joindre la Terre. Le sas se refermait, le moteur de l'engin se mettait à frémir avant que ne s'enclenche la poussée. Je jetais ainsi un dernier regard sur la ville en ruine, inspirant longuement en tâchant de chasser les semblants d'hésitations ou de regrets qui subsistaient dans mon subconscient.

Le voyage fut rapide, presque instantané, le paysage dévasté se tordant et s'étirant à l'image du temps lui même, pour que cet amas de couleur ne finisse par reprendre forme. Le ciel bleuté, les chaînes de montagnes et les forêts qui jonchaient le sol ne trompaient pas, j'étais bien de retour sur Terre. La machine se posa doucement, l'ordinateur annonçant le bon déroulement du trajet et la mise en veille du véhicule. Sans plus attendre, je bondi hors du vaisseau pour inspirer une grande bouffée d'air terrestre.

"H'm, ça m'avait manqué..."

Mais je n'étais pas encore totalement libre. Détournant le regard de l'horizon, je posais celui-ci sur la machine qui m'avait transporté jusqu'ici. Il était sage de ne pas la laisser traîner à l'air libre, je m'apprêtais donc à actionner le bouton d'encapsulation, avant de m'arrêter mon doigt à quelques centimètres de ce dernier. Je n'avais aucun droit de garder cette capsule à mes côtés, et encore moins envie que l'on puisse me pister d'une quelconque façon. Une seconde d'hésitation précéda l'ouverture soudaine de ma main, libérant une vague d'énergie destructrice qui réduisit en miettes la machine temporelle. Ainsi, j'étais bel et bien libre.

Je tournais les talons pour m'envoler vers la ville la plus proche, survolant les paysages variés de la planète bleue à une vitesse affolante. J'avais l'impression de disposer d'une énergie illimité, ne pouvais me retenir d'envoyer la purée, me laissant aller de telle sorte que je brisais le mur du son sur mon trajet. Si je n'y avais pas prêté attention au premier abord, je commençais à me rendre compte que quelque chose était arrivé à la Terre. Lorsque je l'avais quitté, celle-ci était en ruine, son ciel et son air pollué par les cendres étaient désormais immaculés. Etait-ce encore une fois le résultat de nos voyages dans le temps ? Tous ces paradoxes me prenaient bien trop la tête, je n'étais pas là pour ça... Que la Terre soit comme neuve n'était qu'un détail, dans l'immédiat tout du moins. J'atteignais finalement l'une des grandes villes terriennes, quand une voix résonna entre les nombreux bâtiments qui la jalonnaient. Une voix que je connaissais, dont le timbre était difficilement oubliable. Qu'est-ce que c'était que ces conneries ?

Je m'arrêtais net, faisant face à l'un des nombreux écrans géants qui décoraient les plus grandes tours des capitales humaines. En face de moi, la face irritante de ce dieu masqué me prenait de haut. Je n'en revenais pas, comment ce type était-il arrivé ici ?! Son affrontement avec Kaito Shan ne l'avait donc pas arrêté, et voilà qu'il s'en prenait à la Terre ? J'en tremblais. Ce n'était pas de la rage, ni de l'effroi... Une excitation sans commune mesure parcourait l'entièreté de mon corps. J'avais craché sur le destin et ses coups-bas de nombreuses fois dans le passé, mais aujourd'hui il me faisait le plus beau des cadeaux. Je cherchais à mettre à l'épreuve ma nouvelle puissance, et voilà que se présentait à moi l'adversaire parfait. Le château du roi, hein ? Il était temps de saluer sa majesté.
 
Un cadeau, vraiment ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-