-50%
Le deal à ne pas rater :
Echo Flex : contrôle des appareils connectés par commande vocale ...
14.99 € 29.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Celeks
Celeks
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 11/10/2017
Nombre de messages : 20

Techniques
Techniques illimitées : Impulsion / Trancheuse / Instinct avancé
Techniques 3/combat : Téléportation / Super Canon Garric
Techniques 1/combat : Trancheuse d'espoir

Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya)   Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) - Page 2 ClockSam 9 Jan 2021 - 15:51
La voici de retour. Sa première apparition, qui fut également la dernière en date, remontait à trois ans pour ce monde. Pour Trunks, qui avait passé bien plus d’années dans des dimensions parallèle, cela représentait bien davantage. De toute façon, le temps n’avait plus d’importance dans cette chronologie. Indépendamment de cela, le temps ne saurait avoir d’importance lorsque l’existence-même est menacée par un Dieu de la Destruction rongé par la haine et la vengeance.

Le duo n’avait plus le choix. Ils ne voulaient pas reposer sur elle, puisque les lois régissant l’univers la rendaient incapable de faire long feu. Néanmoins, il n’y avait plus un seul autre choix envisageable. Trunks, en particulier, se sentait réticent malgré la nécessité. Cela ne les empêcha guère d’exécuter une chorégraphie parfaite, preuve du lien étroit qui les unissait. C’était même à cause de ce lien, dont la nature avait évolué pour lui, que Trunks redoutait le retour de Celeks. Il prévoyait que cela détruise leur amitié et brise complètement Celeks elle-même. Étrangement, cela ne se produisit pas : Celerya ne percevait pas en Trunks un simple ami… Mais Celeks intervint alors pour abréger cela et faire taire les détails au grand public.

Seule importait sa présence, plus forte que jamais. Si les deux qui la composaient peinaient grandement à regarder en face toutes les facettes de leur être, la guerrière qui en résultait ne rencontrait aucune difficulté. Elle ne put qu’espérer une prise de conscience des deux policiers du temps, afin que leur cohésion interne se répercute positivement sur sa propre stabilité. En attendant, un certain Serein attendait très patiemment sa raclée. Pour récompenser sa patience, dont elle abusait sans doute, elle redoublerait d’efforts pour le faire redescendre sur Terre. Ce brave guerrier, qu’elle respectait beaucoup, représentait à ses yeux un défi des plus palpitants ! Si Auros demeurait le grand objectif à atteindre pour des raisons de sécurité universelle, Tentra semblait devenir le véritable symbole à transcender. Elle ne connaissait rien de son parcours : aucun des deux patrouilleurs ne s’était renseigné auprès de Dame Chronoa. Elle prétendait cependant qu’il était l’un des mieux placés pour comprendre les frustrations qui rongeaient ses deux moitiés au plus profond d’elles-mêmes. À défaut de forcément suivre la voie de la sérénité, elle comptait assurément dépasser ces futilités. Pour qui la prenez-vous ?

Un sourire solennel et confiant s’esquissa sur le visage de la guerrière, entendant son nom prononcé par son adversaire. Entièrement dévouée à ce qu’elle considérait comme la justice, Celeks incarnait une guerrière impartiale et intraitable. Il relevait de son devoir de se surpasser face à son puissant allié, afin de mieux se préparer face au meurtrier de sa très chère Dame Chronoa. Elle se transforma immédiatement en Super Saiyan 2 sans la moindre difficulté. Désormais, il allait falloir viser le 3, et cela ne serait pas sans accroc même pour quelqu’un comme elle. Son regard demeurait rougeoyant : à défaut de présenter des pulsions meurtrières et destructrices, sa soif de justice garantissait la prédominance de son pathos.

« Enchantée, Tentra. Je suis presque flattée que mon nom ait marqué ta mémoire, parmi tout le savoir que tu as emmagasiné. »

Elle marqua une courte pause.

« Quel plaisir de reprendre la parole, de respirer à nouveau ! Après avoir été tuée par cette ordure de Zamasu, ça doit faire maintenant des années que j’avais pas rouvert les yeux ! M’enfin, ça s’améliorera peut-être lorsque nous soignerons notre ego. »

Oui, elle aussi trouvait perturbant de parler à la première personne du pluriel pour décrire… Sa propre personne, en un sens. Quoi qu’il en fût, son sourire confiant devint temporairement taquin.

« Au moins, je nous ai épargné ce moment inéluctable mais extrêmement gênant où nous aurions dû nous avouer ce que nous cachions chacun derrière notre amitié, haha ! »

Celeks reprit alors son expression sérieuse et inspira puis expira une bonne fois pour toutes. Au travail !

« Bon, assez bavardé. En garde ! »

L’air stoïque, Celeks inspira à nouveau. La pluie vivifiante ? La pression divine ? Tout ce qui pouvait constituer l’impressionnante divinité du Serein devant eux ? Peu importait : Celeks en faisait fi depuis le début. En son for intérieur, elle ne fut toutefois pas ingrate à l’idée de mieux respirer pour une fois qu’elle voyait le jour. Lorsqu’elle expira l’air si longuement inspiré au préalable, elle se trouva alors sous le nez du saiyan transcendé, une Trancheuse à la main. Celeks ne s’était pas téléportée, mais bel et bien déplacée sous ses yeux, prête à trancher tout ce qui rencontrerait la trajectoire de sa main. Celle-ci balaya justement d’un coup horizontal l’espace droit devant elle. Elle n’avait probablement fauché que des gouttes de pluie et l’air lui-même avec une terrifiante précision. Aucune molécule d’hydrogène présent sur sa main ne provenait des gouttes qu’elle avait scindées, et cela indépendamment de ce qui allait suivre.

Afin de tromper la vigilance du Serein, elle n’utilisa l’Impulsion qu’une fois le mouvement commencé. Elle aurait volontiers attendu de le terminer, mais ne pouvait pas se permettre la moindre imprudence trop longue face à un adversaire comme Tentra. Il serait peut-être plus facile à atteindre maintenant que la première impression de ce dernier, tout comme l’habitude prise avec Celerya puis Trunks séparément, s’ancrait en son esprit. L’Impulsion avait donc pour objectif de changer radicalement le rythme afin de prendre la divinité de court. Afin d’optimiser au maximum cette technique, Celeks éveilla son instinct approfondi par Trunks. Elle compensa ainsi sa puissance par une visibilité quasiment certaine dans le jeu de son adversaire.

Téméraire en apparence, Celeks se voulait en réalité bien plus sage et mesurée que sa moitié masculine. En poursuivant son adversaire pour échanger des coups, elle cherchait toujours à adapter son rythme et sa précision en fonction des éventuelles failles que le Serein révélait malgré lui. Elle maintint toutefois sa pleine puissance dans le but de maintenir le peu de pression qu’elle parvenait tant bien que mal à exercer.

En parallèle, elle libéra son aura dorée, chargeant ouvertement son énergie sans se soucier d’être prévisible. Elle savait de toute façon qu’elle ne disposait pas de véritable moyen de surprendre Tentra. Aussi bien par faiblesse que par état d’esprit, ses deux moitiés n’en étaient pas encore capables. Il valait donc mieux accepter ce handicap, et briser sa garde en l’amenuisant sans lui laisser le temps de la recouvrer. Quel délice ! Quel enthousiasme ! Quelle extase provoquait l’ardeur d’un combat, même inégal et désespéré, face à un adversaire de ce niveau ! Si Tentra était un ennemi, elle ne serait même pas frustrée de mourir à la loyale contre lui – quoiqu’elle n’aurait pas digéré les probables injustices qu’auraient commises un ennemi.

Face à ce guerrier qui avait trouvé la paix intérieure, Celeks joignit ses mains, se positionnant pour une technique bien connu de tous les saiyans. De plus, elle en prépara d’office le niveau supérieur.

« SUPER… »

C’est alors qu’elle se téléporta… Droit devant lui, afin de le distraire sans pour autant attaquer sur un angle mort déshonorable.

« …CANON GARRIC ! »

Rassurez-vous : Celeks a bonne mémoire. Si elle ne s’estimait pas capable de perturber la divine quiétude du Serein, elle ne voulait toutefois pas laisser entendre qu’elle avait compris la leçon. Cela la rendrait d’autant plus prévisible qu’elle ne l’était déjà, si jamais elle ne l’était pas encore totalement. Ne pas être étonné n’impliquait effectivement pas d’avoir deviné au préalable quelle possibilité, parmi tant d’autres, se produirait assurément. Alors qu’elle dosait sans modération sa vague déferlante, elle s’assura d’emporter sa cible avant de soudainement lâcher son rayon. En tant que vague d’énergie, il continuerait à déferler jusqu’au prochain obstacle ou que le Serein le dissipe.

Celeks fit de son mieux pour s’assurer du contraire. Elle se téléporta dans le dos du Super Saiyan divin, armé d’un deuxième Super Canon Garric déjà presque prêt grâce à l’énergie qu’elle avait accumulée durant tout ce temps d’échange de coups. Elle asséna alors un violent coup de pied tout droit dans le dos du saiyan. Poussée par sa propre vague à toute vitesse, elle augmentait ainsi la pression physique exercée par le premier Super Canon Garric et son propre coup de pied, sans pour autant arrêter l’attaque sur sa trajectoire. Cela lui octroierait les quelques secondes nécessaires pour terminer son chargement sans encombre. Elle retira alors brièvement son pied pour déchaîner sa deuxième vague.

« SUPER CANON GARRIC ! »

Le corps de Tentra empêcha fort heureusement les deux vagues de s’entrechoquer et d’exploser. Le but de Celeks, si elle ne parvenait pas à vaincre le Serein, serait de maximiser les dégâts infliger pour tester ses limites avec ferveur. Le plus difficile fut de doser sa seconde attaque au même niveau que la première afin d’arrêter de se faire emporter avec. Celeks elle-même s’étonna d’avoir autant chargé la vague initiale, mais se réjouit de sentir aussi rapidement ses efforts face à sa propre puissance.

Pris entre deux feux, ou plutôt deux vagues, Celeks espérait être parvenue à capturer son divin adversaire entre deux énergies cinétiques très fortes. Elles s’annulaient mutuellement, provoquant de facto une forme d’écrasement sur le corps qui les séparait. Au vu de la puissance incommensurable du Super Saiyan divin, Celeks ne s’inquiétait guère pour l’état dans lequel ressortirait ledit corps – si tant est qu’il ressente cet écrasement.

Avec une Impulsion et un instinct surmené qu’elle surmenait depuis si longtemps sans relâche, Celeks se devait de conclure son évaluation au plus vite.

« Toi qui espérais que je me montre à la hauteur de tes attentes… »

Une bien étrange Trancheuse apparut alors sur sa main droite. Malgré sa puissance autrement plus élevée que l’originelle, elle prit une couleur blanche empreinte de pureté.

« Moi qui espérais te vaincre même si je n’ai aucune chance… »

Son apparente matière énergétique rappelait celle de la redoutable Épée de l’Espoir de Trunks.

« Nous avons été naïf. L’espoir n’est-il pas bien faillible, en fin de compte ? Il implique une ombre de crainte, de doute, de désespoir. »

Néanmoins, elle brillait d’une toute autre lueur. Elle semblait moins vivante, dénuée d’émotion, et pourtant plus tranchante. Les yeux rouges de Celeks étincelèrent alors comme des étoiles.

« Mais l’heure n’est pas à s’éterniser sur une question philosophique… »

Il n’y avait rien de visionnaire à rappeler qu’espoir et désespoir n’étaient que deux faces d’une même pièce. Justement, Celeks entendait bien se débarrasser de cette pièce en utilisant cette technique. La Trancheuse d’espoir, malgré son nom peu rassurant au premier abord, réduisait à néant toute hésitation, toute frustration, ou toute autre forme de voile dont mortels et divinités pouvaient se couvrir le visage. Il n’y aurait alors que constat et certitude en l’instant présent, libérant ainsi les êtres concernés du moindre fardeau. Ils pourraient alors ressentir  et vivre librement, sans crainte.

« Il est temps pour moi de trancher nos fragiles espoirs avec une lame résolue, imprégnée de conviction ! »

Le Serein lui-même n’avait techniquement pas échappé à la règle, comme elle l’avait elle-même fait remarquer à l’instant. La volonté de Celeks valait également pour les démons de Celerya et Trunks, qu’elle entendait tout aussi fermement détruire. Qu’ils se résolvent à se regarder tels qu’ils sont, aussi bien en eux qu’entre eux !

Enfin prête, Celeks asséna un coup de taille des plus puissants, visant à faucher non seulement Tentra, mais aussi les deux bouts portants des vagues. Elle se téléporta alors en altitude pour éviter l’immense explosion que cela produirait, et dont Tentra devait se trouver entre les deux épicentres. Elle s’attendit à ce que le Serein échappe à cet assaut, mais se demandait encore de quelle manière il s’y prendrait, sans pour autant se ménager.

« Encore un effort ! SUPER CANON GARRIC ! »

La troisième vague déferlante de Celeks viserait à renforcer drastiquement l’explosion en y joignant une dernière force, ou à atteindre Tentra s’il se montrait en dehors. Ceci fait, Celeks relâcha son Impulsion et son instinct auxquels elle recourait depuis trop longtemps. À combien d’utilisations séparées cela pouvait-il équivaloir ? Elle se sentit déjà fière de tenir debout après un usage aussi excessif et brutal de son énergie. Elle économisa désormais ses forces sur la défense, en espérant tenir debout après la réplique divine qui l’attendait.

Tel un premier pas vers le redoutable stade du Super Saiyan 3, sa puissance augmentait progressivement mais sûrement. Elle devrait assurément s’entraîner davantage après le combat pour y parvenir, mais ce début se révéla positif.
 
Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Magma :: Désert-