Le Deal du moment : -53%
– 53% sur le Ventilateur sur pied OCEANIC ...
Voir le deal
22.88 €

Partagez
 

 Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tentra
Tentra
Saiyan
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 13/08/2011
Nombre de messages : 6479
Bon ou mauvais ? : Serein
Zénies : 253

Techniques
Techniques illimitées : Portails;Liens de Ki;Paume du Dragon
Techniques 3/combat : Timeskip; Lames de Ki
Techniques 1/combat : Dragon Flash

Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) Empty
MessageSujet: Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya)   Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) ClockMer 20 Mai 2020 - 1:12
Un portail fit son apparition au milieu du désert de Magma, faisant tournoyer le sable autour de lui. Deux prospecteurs magma, ayant observé la scène, prirent la fuite face à cet étrange phénomène. Instable, le portique eut besoin de quelques secondes avant que Tentra puisse en sortir. Celui-ci se referma dès l'instant où le Saiyen posa le pied sur le sol brûlant de Magma. Le crépuscule pointait le bout de son nez, rendant le désert plus supportable qu'en après-midi, le Serein était arrivé à l'heure parfaite.
 
Il était instinctivement revenu en ces lieux, là où il avait commencé son travail sur lui-même avec l'aide de son mentor. Aujourd'hui, son maitre était parti et c'était désormais à lui que revenait la lourde tâche de protéger l'univers des menaces extra-universelles et divines.
 
Il s'approcha des rochers qu'il avait utilisé pour installer son campement à l'époque de son entrainement, il fit à nouveau la même chose en déployant sa capsule maison. À l'ombre de ses immenses rochers, la bâtisse serait à l'abri du soleil la plupart du temps, lui permettant de s'y réfugier lors des fortes chaleurs.
 
Ceci fait, il grimpa sur le plus haut roc et admira le soleil couchant.
 
"La boucle est bouclée, maitre. Je suis revenu à l'endroit exact où j'ai commencé mon apprentissage." Déclara-t-il, une once de fierté pouvait s'entendre dans son timbre. Il s'assit sur le rocher en tailleur et ferma les yeux. "Je suis le maitre maintenant. À moi de trouver des apprentis dignes de suivre votre voie."
 
Il sentait un nouveau pouvoir qui s'était éveillé en lui. Il se doutait bien que son maitre lui avait transmis ses pouvoirs avant de partir. Il ne savait d'ailleurs pas comment il avait pu créer ce portail mais cela lui était venu d'un coup, comme s’il avait toujours su comment faire. Quelle étrange sensation.
 
Il commença sa méditation. Il parvint rapidement à faire le vide en lui et commença à travailler son Ki. Il était aujourd'hui devenu un expert dans la manipulation de l'énergie, capable de former des attaques complexes et variées. Beaucoup de Saiyens se contentait de la force brute mais Tentra avait fait le pari de la technique et de la tactique et cela avait plutôt bien fonctionné jusqu'à aujourd’hui. Il se souvint alors des paroles de Whis, lui disant qu'il était temps pour lui de travailler sa force brute. L'ange avait peut-être raison mais le Saiyen rechignait à s'entrainer seul, il lui fallait un partenaire.
 
Soudain, un flot d'images vint interrompre sa méditation. Déboussolé part tous ces souvenirs qu'il n'avait pas tous vécu, Tentra se redressa d'un coup. Accablé par un mal de tête intense, il laissa échapper un râle de douleur. Toutes ces informations, s'insérant par milliers dans son esprit, tout ça ne pouvait être que l’œuvre de son maitre. Sa souffrance dura plusieurs dizaines de secondes quand tout à coup, toute douleur disparut. L'étrange énergie qu'il sentait au fond de lui était maintenant partout autour de lui et à l'intérieur de son corps. Son mentor ne lui avait pas seulement transmis son pouvoir mais aussi son savoir. Tous les événements et personnes qu'il avait observés, pendant de siècles à travers les univers et dimensions, tout était maintenant gravé dans son esprit. Étonnamment, la douleur maintenant passée, il n'était pas plus désemparé que d'habitude, gardant son habituel calme. Il réalisa alors le cadeau que son mentor venait de lui faire. Plus que de la simple force, il venait de lui offrir de l'expérience. Une expérience digne de plusieurs vies.
 

*Je ferai bon usage de ce cadeau, je vous en fais la promesse. *
 
Le jour ayant fait maintenant place à la nuit, Tentra descendit de son perchoir et rejoignit sa maison. Demain serait un jour nouveau, et le début d'une nouvelle ère pour lui.


Dernière édition par Tentra le Mer 3 Juin 2020 - 18:56, édité 1 fois
Tentra
Tentra
Saiyan
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 13/08/2011
Nombre de messages : 6479
Bon ou mauvais ? : Serein
Zénies : 253

Techniques
Techniques illimitées : Portails;Liens de Ki;Paume du Dragon
Techniques 3/combat : Timeskip; Lames de Ki
Techniques 1/combat : Dragon Flash

Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) Empty
MessageSujet: Re: Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya)   Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) ClockJeu 21 Mai 2020 - 19:01
Le désert de Magma était un véritable enfer pour les non-magmas. Dès la matinée, il commençait déjà à y faire chaud, il n'y avait pas beaucoup d'air ni d'endroit où se mettre à l'ombre. Pourtant, il y régnait un calme olympien, ce qui était parfait pour la méditation. C'était ici que Tentra avait commencé son travail intérieur et c'était ici qu'il s'était soigné et qu'il est devenu un homme meilleur. Ce désert était donc l'un des lieux qu'il privilégiait pour l'entrainement et la méditation. Son climat extrême permettait un entrainement difficilement égalable dans d'autres endroits de l'univers et le silence qu'on y trouvait était excellent pour la méditation.
 
Le Serein s'était levé à l'aube pour démarrer son entrainement. En effet, au vu des fortes chaleurs, il faisait en sorte de s'entrainer un maximum le matin pour ensuite se reposer l'après-midi et méditer le soir, quand le climat était un peu plus supportable. Étant seul et dans un endroit relativement vide, il ne perfectionnait pas sa force physique. Il préférait se concentrer sur la perfection de sa technique de combat ainsi qu'à la perfection de ses nouveaux pouvoirs. Il comprit rapidement l'utilité martiale des portails du Serein puisqu'il parvint rapidement à en faire de plus petits, qui se matérialisent rapidement. Grâce à ces portails ils pouvait se déplacer rapidement mais aussi faire passer des parties de son corps ou des attaques à base de Ki pour attaquer rapidement se adversaires sans se mettre en danger. Ce nouveau pouvoir était tout simplement incroyable. Il avait bien plus d'utilité qu'une simple téléportation et l'ex Z-team était certain que ça pouvait l'aider à mener à bien ses plans.
 
Le soleil commençait à arriver à son zénith quand Tentra prit enfin la décision de stopper son entrainement pour aujourd’hui. Grâce à l'expérience accumulée par son maitre, maitriser les portails fut une tâche simpliste pour le Saiyen qui n'avait qu'à piocher dans les nombreux souvenirs qui lui avaient été légués pour comprendre leur complexité. Cependant, Tentra pouvait sentir qu'il restait encore un pouvoir qu'il n'avait pas encore percé à jour. Un pouvoir unique en son jour, qu'aucun Saiyen n'aurait pu apprendre par lui-même. Le Serein avait reçu l'aide d'un Dieu-Démon pour l'acquérir et c'était avec cette faculté, combinée avec les portails, que son mentor pouvait voyager à travers le temps et l'espace. Le soleil était maintenant haut et la chaleur insupportable. Le Serein mit fin à son entrainement et retourna à l'intérieur de sa maison, à l'abri des rayons mortels du Soleil.
 
Il profita de cet instant de pause pour se laver, prenant une bonne douche froide pour se rafraichir un maximum. Il prit ensuite la peine de se préparer un repas copieux, du moins pour un Saiyen. Pour un humain, un tel repas serait un festin. Pendant sa digestion, il commença à s'interroger sur sa première mission : Tuer le Dieu de la Destruction Auros.
 

*Auros...*
 
Grâce aux souvenirs du Serein, il connaissait son adversaire. Un puissant guerrier venu de l'Univers 13. Grâce à sa force, il avait réussi à atteindre le titre de Dieu de la Destruction. De plus, il était l'empereur de tout un empire. Beaucoup de guerriers très puissants lui avaient juré fidélité. Ce que le Saiyen ne comprenait pas, c'était pourquoi Auros s'en prenait à son univers ? Qu'est-ce qui le poussait à se lancer dans une telle croisade ? Son maitre ne semblait pas lui avoir transmis de souvenirs lui permettant de connaitre les motifs de son nouvel ennemi.
 
"J'espère que le Seigneur Beerus lui fera la peau. Après tout, il doit protéger notre univers..." Déclara Tentra, Pensif.
 
Mais quelque chose au fond de lui lui disait que Beerus ne serait pas de la partie, il ne savait pas encore pourquoi mais tout cela n'augurait rien de bon. Et si Beerus était déjà vaincu ? Non, le félin ne pouvait pas perdre, il était l'être le plus puissant de l'univers. Néanmoins, Tentra devait en avoir le cœur net. Il devait trouver un moyen de contacter Whis pour prendre des nouvelles et peut-être, par la même occasion, continuer son entrainement.
 
L'après-midi passa rapidement et le soir commençait déjà à tomber quand le Saiyen se décida enfin à sortir de sa maison et commencer sa méditation habituelle. Il laissa son esprit se perdre dans le calme du désert et Tentra se mit à écouter le chant du sable.
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 356
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Lumière tranchante | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Dôme de chaleur | Final Flash
Techniques 1/combat : Épée de l'Espoir

Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) Empty
MessageSujet: Re: Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya)   Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) ClockMer 3 Juin 2020 - 18:00
« Je ne sais pas si tu avais entendu le message sur les émetteurs, mais pour faire court, on doit surveiller cette chronologie. Aller sur Magma permettrait donc de vérifier que tout y va bien derrière son apparente tranquillité. Quant à ce désert, on peut s'y arrêter et laisser aller tout ce qu'on a sur le cœur. Car on sait tous les deux très bien qu'on est pas en état de réussir quoi que ce soit avec un tel chagrin... Et qu'il ne vaut mieux pas perdre le contrôle. »

Au beau milieu du désert de la planète Magma, le revenant volait à basse altitude. Alors qu'il atterrissait, une objection lui traversa l'esprit : pouvait-il réellement se laisser aller ? Pouvait-il sauvagement hurler les maintes émotions négatives qui le rongeaient si intensément ? Seul, cela ne l'aurait pas dérangé. Aux côtés de Celerya, cela stimulerait probablement son propre sérum, dont découlait celui de Trunks. Ce serait prendre le risque de voir Celerya sombrer à nouveau, que ce soit par culpabilité désespérée ou par pure stimulation. Un seul fait demeurait certain : il pouvait à tout moment flancher, auquel cas ses pupilles passeraient du noir au bordeaux, sa raison s'effaceraient au profit d'une folie chaotique. À voir Trunks sombrer, tout le monde pourrait tressaillir, car ils sauraient que le sérum serait de retour. Or, personne en cet univers ne souhaiterait constater ce que cela impliquerait. Seule une poignée d'individus avaient déjà eu vent de l'existence de ce liquide obscur, les précédentes affirmations relevaient donc de la simple et subjective logique du revenant.

Trunks se devait de rester droit s'il ne voulait pas mettre en danger la très chère Celerya. Il devait s'abstenir de chercher à identifier précisément chacune de ses émotions avec des mots. Cela préciserait sa pensée et l'y concentrerait. Il n'y avait pas de joie, il n'y avait que des chagrins. Il n'y avait pas de haine, il n'y avait que de l'amour profondément blessé. Il n'y avait pas de puissance en lui, seulement trop de faiblesse par rapport à ses collègues. Il n'y avait pas de mérite, il n'y avait que de l'irresponsabilité honteuse. Il n'y avait pas de meneur ou d'ancien chef, il n'y avait qu'un vague revenant n'ayant de vivant que l'enveloppe corporelle.

Il n'y avait plus de Déesse du Temps, il n'y avait qu'une statue à Conton City. Trunks l'avait aperçue en se dirigeant vers les machines. Au vu des réponses évasives qu'il avait entendues, et du silence de Celerya ne lui ayant toujours pas répété ce que Scalieco lui avait dit, Trunks comprenait parfaitement ce que cela signifiait. Il n'y avait plus de Dieu du Temps, il n'y avait qu'un malheureux Shinjin suffisamment débordé pour se voir accablé d'autres charges. La détermination du revenant serait anéantie s'il ne restait pas encore Celerya. Malgré toute sa bonne volonté pour racheter son irresponsabilité et son incompétence, le revenant n'aurait su nier une démoralisation presque totale. Il s'assit sur une dune, calmement. Son intonation s'avéra très formelle, à cause de sa propre gêne.

« Ne t'inquiète pas, je serai là pour toi si ça dégénère. Il n'y a de toute façon pas de honte à avoir, tu es comme tu es et c'est justement pour ça que je t'-- je t'apprécie tant. Bref, laisse déferler ce qui te pèse, relâche la pression, nous sommes là pour ça. »

Le revenant n'était pas hypocrite, il n'était simplement pas capable d'éprouver la même indulgence envers lui-même qu'envers les autres. Quoi qu'il en fût, Trunks ne pouvait pas risquer de se laisser aller si Celerya le faisait aussi : qui serait là pour s'assurer que la situation ne dégénérerait pas ? Le revenant souffrait profondément même sur le plan physique, devant perpétuellement censurer et refouler les accès émotionnels liés à son sérum. Il sentait également qu'une source de puissance insoupçonnée en lui n'attendait que de pouvoir être libérée. Il ne préféra pas se poser de question à ce sujet, et la douleur l'en empêcha de toute façon. Cependant, s'il avait tenu tête au Styx jusqu'à présent, ce n'était pas pour s'y noyer maintenant.

Les conditions climatiques sur place paraissaient dérisoires en comparaison. Outre cela, le demi-saiyan ne s'apercevait pas qu'une lointaine mais puissante aura pouvait être ressentie en ces lieux. N'étant pas devin, il n'aurait jamais pu prédire qu'il troublait la méditation d'un puissant guerrier qu'il avait déjà rencontré. Lorsque l'aura capta son attention, le revenant écarquilla les yeux, croyant se rappeler de qui il s'agissait.
Celerya
Celerya
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/09/2015
Nombre de messages : 835
Bon ou mauvais ? : Loyal bon
Zénies : 2980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / Image rémanente / Trancheuse
Techniques 3/combat : Impulsion / Kai'Smash
Techniques 1/combat : Super Canon Garric

Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) Empty
MessageSujet: Re: Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya)   Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) ClockVen 5 Juin 2020 - 23:26


Donc la mission consistait essentiellement à patrouiller sur Magma et ainsi veiller à ce que aucune tentative de modification temporelle n'ait lieu... une tâche qui semblait plutôt facile bien que la vigilance restait de mise. Après-tout, rien ne garantissait à nos protagonistes qu'un scientifique fou à lier se vouerait corps et âme à des expériences temporelles aux risques insensés ou qu'un ennemi de la patrouille temporelle ne se pointe pour tout saccager sur son passage. Quoi qu'il advienne, si quelqu'un devait s'attaquer à notre duo de guerriers alors ce dernier avait mal choisi son jour car ces deux combattants aguerris  avaient justement besoin de se défouler un peu. Ceci étant dit, il y avait bien peu de chance que quelqu'un ne vienne se pointer ici, au beau milieu de ce désert éclairé par la seule présence de la lune. En parlant de la lune justement... ce soir là elle était presque pleine, à la gibbeuse croissante pour être plus précis mais détendez-vous : nos amis saiyans pouvait la contempler sans prendre le risque d'avoir affaire à une transformation inopinée.

« Au sujet de Chronoa...oui, je sais que c'est un peu soudain d'en parler mais il fallait que quelqu'un te le dise. »

La brune pris un court instant de pause pour prendre son inspiration, Trunks se doutait forcément de ce qu'elle allait lui annoncer mais il devait l'entendre.

« Elle est morte, elle aussi. Je ne sais ni quand ni comment mais c'est arrivé. »

Le simple fait d'en énoncer un autre rouvrait chez elle une blessure qui ne s'était même pas encore refermée. Alors qu'elle s'écoutait le dire à l'épéiste, la guerrière plaçait une main contre son cœur, comme pour couvrir cette plaie invisible qui la déchirait de l'intérieur. Nourris par la colère, abreuvé par le chagrin, le sérum noir se faisait un peu plus virulent chez elle. Ses yeux virèrent au rouge alors qu'elle tournait brièvement la tête pour essuyer les larmes qui découlait de son visage. Elle en avait assez de pleurer, assez de tout ses drames et de ses tragédies qui n'en finissaient pas. Pourtant elle devrait fêter sa victoire... mais comment exprimer ne serait-ce qu'une once de joie quand ceux qui se sont battus à vos cotés ne sont plus là pour partager tout ça ? Les mots de Trunks avaient du sens. Il n'était bon pour personne de garder pour soi un tel fardeau, bien au contraire puisque le poids de la colère et des remords ne pouvait mener qu'à la souffrance. Comme nous le dit l'adage, l'amertume est un poisson qui conserve son homme ; il le fait souffrir à chaque fois qu'il se tourne vers le passé et prend bien soin de ne pas le détruire entièrement.

« Putain, j'voulais pas pleurer. »

Sa voix était tremblante... qu'il s'agisse de Kaito Shan, de Chronoa ou même de Trunks, à chaque fois que l'un d'entre s'en est allé vers l'au delà, une indescriptible souffrance se propageait au point d'envahir complètement son esprit. Leur disparition avait laissé un vide à chaque fois, c’était comme si le monde s'arrêtait de tourner pour un rouage qui n'était plus à sa place. En fait, c'était plutôt comme si... la réalité prenait le pas sur l'idéal. Celerya avait déjà atteint la cinquième phase de la maladie depuis longtemps. Par conséquent, elle s'était bien habituée à la présence de sa bête intérieur qui s'agitait encore et encore, tel un prédateur affamé que l'on enchaînait, forcé à regarder un inatteignable et vulgaire morceau de viande... mais qu'en était-il de Trunks ? Comment, lui, faisait-il pour lutter face à cet ennemi insaisissable qui c'était propagé jusqu'à l'intérieur de son esprit tel un parasite aussi cruel que malveillant ?

« Hein ?! »

Elle avait fondu en larme depuis quelques seconde déjà...  mais quelque chose d'inattendue s'est produit. Alors même que les yeux de la jeune femme reprenait leur couleur violacée, le monde semblait avoir changé tout autour d'elle. Cela n'avait duré qu'un très bref instant instant mais Trunks  avait subitement disparu de son champ de vision alors qu'un horrible monstre, semblable à un ver gigantesque, surgissait du sable dans l'optique de dévorer une silhouette humaine qu'elle ne parvenait malheureusement pas à discerner à cause de la pénombre. C'était aussi étonnant que surprenant, est-ce que d'autres bêtes semblables à celle-ci se terraient sous le sable en attendant que leurs proies viennent à elle ? Prise de cours, la jeune femme lança immédiatement un barrage de kikohas dans la direction de cette hideuse créature mais l'offensive traversa la bête comme s'il s'agissait d'un fantôme... la seconde suivante, le prédateur et sa proie avaient tout deux disparus du paysage tandis que le fils de Bulma était tout juste réapparut aux yeux de la jeune femme, ce qui la laissait dans l'incompréhension la plus totale.

« Tu-... tu as vu ça ?! »

Bien sûr que non, il ne l'avait pas vu. En vérité, elle était la seule capable de le voir. Ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi la chevelure et les yeux de la patrouilleuse avait changé de coloris subitement ? Pensiez-vous sérieusement qu'il s'agissait d'un choix superficiel ? Non, même si, je vous accorde qu'on ne le dirait pas, tout avait un sens. Au moment même ou Celerya avait pénétré au cœur de cette anomalie temporelle qui jadis la retenait prisonnière, elle avait déclenché une série d’événements qui ne pouvait être enrayée. Pour survivre dans un monde ou le temps avait cessé de s'écouler, elle avait dû faire la rencontre d'une étrange forme de vie : un globe oculaire dont la pupille améthyste illuminait le néant, cette chose qui n'aurait pas dû exister lui a fait don d'une capacité qu'elle n'avait même pas conscience d'avoir obtenu : celle de déchiffrer le passé.

*Bon sang, il doit me croire folle maintenant !*

Et il n'aurait pas tort de le croire ! Après tout, on pouvait même affirmer que la saiyanne était le genre de fille qui tentait de tuer les garçons à la première rencontre si on se fiait aux fâcheux événements qui ont eut lieu au Palais du tout-puissant mais revenons aux choses sérieuses. Même si la combattante n'avait fait que détruire quelques dunes de sable avec cette dernière intervention qu'elle ne saurait justifier, tout ce remue-ménage risquait bien d'attiser l'attention et même si à priori il n'y avait personne aux alentours, la femme à queue de singe n'avait pas manqué cette maison au beau milieu de nulle-part. Pour tout vous dire, elle espérait secrètement n'avoir causé d'ennuis à qui que ce soit mais... ces deux là, n'étaient-ils pas en train de perturber la méditation d'une vieille connaissance ? Je n'ose pas imaginer la surprise qui s'affichera sur le visage de cet ermite lorsqu'il apercevra ses deux là. Même si certains affirmeront qu'il n'en est rien,  il faut bien croire que certaines choses soient liées à la volonté du destin.
Tentra
Tentra
Saiyan
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 13/08/2011
Nombre de messages : 6479
Bon ou mauvais ? : Serein
Zénies : 253

Techniques
Techniques illimitées : Portails;Liens de Ki;Paume du Dragon
Techniques 3/combat : Timeskip; Lames de Ki
Techniques 1/combat : Dragon Flash

Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) Empty
MessageSujet: Re: Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya)   Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) ClockMar 9 Juin 2020 - 20:19
Il faisait nuit noire quand Tentra quitta sa transe. Le froid commençait d'ailleurs à tomber sur le désert de Magma, refroidissant le sable brûlant et permettant à la vie animale de sortir sans succomber aux rayons mortels du soleil. Le Saiyen pouvait sentir leur énergie venir ça et là, du plus petit insecte au plus grand reptile. Soudain, il sentit deux puissantes énergies approcher de son ermitage. Ces deux-là n'appartenaient définitivement pas à la faune du désert. Il scruta plus précisément le Ki des arrivants pour tenter de les identifier. Un léger sourire se dessina sur son visage, voilà deux êtres qu'il n'avait pas vu depuis longtemps.

Tentra se leva et ouvrit un portail et entra dans celui-ci. En un instant il se retrouva en face de Celerya et de Trunks.

"Eh bien eh bien, regardez ce que m'apporte les dunes de Magma. Moi qui n'attendais pas de visiteurs..." Déclara Tentra, les bras écartés en signe d'accueil.

Le Serein changea rapidement d'attitude en voyant l'air abattu des deux compères.

"Vous semblez bien mal en point. Laissez-moi vous offrir mon humble hospitalité pour que vous puissiez vous remettre. Un repas chaud vous attend, suivez-moi."

Tentra leur fit signe de le suivre et il se dirigea tranquillement vers sa maison. Il poussa alors la porte et laissa ses invités entrer en premier.

"Bienvenue chez moi. C'est modeste mais ça me protège du temps. Asseyez-vous, je vais préparer du thé." Il indiqua la salle à manger la table qui trônait au milieu. De simple facture, elle était accompagnée de quatre chaises, au cas où des invités se présentaient.

L'Ex Z-warrior revint rapidement près de Celerya et Trunks et s'installa avec eux. Il posa sur la table trois tasses de thé chaud ainsi que quelques boulettes de riz.

"Bien. Je sens que cela ne va pas trop pour vous..." Il marqua une pause, affichant sa réflexion "Hmm, combien de temps déjà? 2 ans, 3 ans que l'on ne s'est plus vu? j'ai tellement de choses en tête, je ne sais plus faire le tri." s'esclaffa t-il.

Voyant que leur mine ne semblait pas réellement s'améliorer et ce même avec le bon thé qu'il avait préparé, il prit alors une mine plus sérieuse.

"Il s'est passé quelque chose de grave de votre côté? Je suppose que cela a un rapport avec la Time Patrol? Désolé je n'ai pas connaissance des événements récents mais au vu de votre mine et des informations que je possède, je peux deviner que tout ne s'est pas passé comme prévu, n'est-ce pas?"

Son maitre lui ayant transmis de nombreux souvenirs, Tentra connaissait l'existence de la Time Patrol et son but dans la défense de l'univers. Cependant, il n'était pas au courant des derniers événements et il ne pouvait prédire le futur. Il espérait être éclairé par ses invités mais il ne voulait pas les pousser.

"En tout cas, je suis content de vous revoir. Le but de ma réclusion est de ne voir personne mais si c'est pour revoir des personnes telle que vous, je suis prêt à me permettre un petit écart."

Il se leva alors et se dirigea vers la cuisine. Il tourna la tête vers Celerya et Trunks et prit la parole : "Je connais deux choses qui réconfortent un Saiyen : le combat et la nourriture. D'abord nous mangeons, ensuite, si vous le voulez, nous irons nous entrainer. Dans le désert, il vaut mieux se battre le matin ou la nuit, on évite les coups de soleil." Dit-il en souriant.

Il laissa les deux arrivants seuls le temps de préparer le repas. Il revint alors auprès d'eux avec plusieurs plats, mélangeant viande et poisson, riz et pâtes, c'était bien plus que ce qu'un humain pouvait ingérer mais les Saiyens mangeaient comme quatre.

Il s'attabla et commença son repas.

"Alors, vous vous êtes améliorés depuis la dernière fois que l'on s'est vu? Je me souviens que vous étiez en train d'affronter Broly, le fameux guerrier légendaire. Il a pris un chemin bien différent du vôtre. Son ambition est démesurée, il cherche à devenir le nouveau Roi des Saiyens, il va se heurter à un mur."

Le Saiyen ne pouvait s'empêcher d'avoir une pointe d'inquiétude pour son ami Pythar, il espérait qu'il ait pu vaincre la menace que représente le Super Saiyen légendaire.
Celerya
Celerya
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/09/2015
Nombre de messages : 835
Bon ou mauvais ? : Loyal bon
Zénies : 2980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / Image rémanente / Trancheuse
Techniques 3/combat : Impulsion / Kai'Smash
Techniques 1/combat : Super Canon Garric

Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) Empty
MessageSujet: Re: Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya)   Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) ClockVen 26 Juin 2020 - 22:14
Même dans l'infinité de cet immense désert, nos patrouilleurs n'étaient pas seuls. Cela dit, il était étonnant de constater à quel point le hasard faisait bien les choses car la rencontre qui s'est ensuivi défiait toutes les probabilités. Qui aurait pu penser un seul instant que dans toute cette galaxie, une vieille connaissance fasse son apparition ici et maintenant ? Tentra, ce saiyan qui autrefois avait rejoins les rangs de l'Alliance Maléfique, s'est repenti depuis longtemps. Oui, celui qui a été guidé par le « Serein » jusqu'ici l'avait guidé vers une toute autre voie ainsi qu'une nouvelle forme de liberté. Ironiquement, les deux prétendus héros qui ont croisé son chemin étaient devenus plus enclin à basculer du mauvais coté. Empoisonnés par cette eau prélevée d'un fleuve des enfers, ils étaient constamment en proie à cette horrible malédiction qu'était le sérum noir. Aujourd'hui encore,   les voyageurs se demandaient s'ils allaient trouver un remède à leur cauchemar.

"Eh bien eh bien, regardez ce que m'apporte les dunes de Magma. Moi qui n'attendais pas de visiteurs..."

« Qui va-là ?! »

Fidèle à elle-même, la paranoïaque de ce duo s'était tout de suite mise en garde. Si au yeux de l'ermite, cette jeune femme n'était pas une inconnue, il demeurait un étranger aux yeux de celle qui n'avait plus aucun souvenir de ce qu'il s'était passé au sein même du palais divin.

"Vous semblez bien mal en point. Laissez-moi vous offrir mon humble hospitalité pour que vous puissiez vous remettre. Un repas chaud vous attend, suivez-moi."

En principe mais surtout par pure méfiance, Celerya aurait tôt fait d'accepter la proposition d'un inconnu, surtout s'il sortait de nulle part voire même d'une sorte de portail spatio-temporel. Après tout, la brigade temporelle n'était pas présente ici justement pour contrôler la présence d'anomalie ? C'était du moins ce que Trunks avait laissé entendre au cours de leur voyage jusqu'en l'an 1020. Quoi qu'il en soit, la brune est restée sur ses gardes jusqu'à ce que son partenaire prenne la décision de suivre le sage jusqu'à sa demeure.

*J'ai beau chercher encore et encore, je ne me souviens toujours pas de lui.*

Et elle pouvait continuer de chercher. Il y avait de faibles chances que les souvenirs perdus puissent refaire surface un jour et puis... Celerya, voulait-elle vraiment se remémorer son passé criminel ? Certainement pas. Imaginez un peu sa tête si elle apprenait le nombre d'innocents qu'elle avait massacré sur Vegeta ou sur Terre ? Ce serait un choc trop grand à encaisser, même pour une personne aussi combative qu'elle et n'importe quel autre saiyan doué de conscience alors.. évitons le sujet pour le moment. Enfin, les inquiétudes de la guerrière se sont dissipées et cette dernière est redevenue un peu plus docile. Tout comme Trunks, elle s'installa près de la table mais la tristesse encore palpable sur le visage de nos héros n'est visiblement pas passée inaperçue et leur hôte n'a pas hésité à leur en faire part.

"Il s'est passé quelque chose de grave de votre côté? Je suppose que cela a un rapport avec la Time Patrol? Désolé je n'ai pas connaissance des événements récents mais au vu de votre mine et des informations que je possède, je peux deviner que tout ne s'est pas passé comme prévu, n'est-ce pas?"

« Vous connaissez la Time Patrol ?! »

Cette  révélation était pour le moins... soudaine ! Le sursaut ne se fit pas attendre. La combattante avait bondit de sa chaise en réaction à cette grande surprise. Comment, non... quand est-ce que ce parfait inconnu avait eut vent de l'existence de leur organisation et dans quelles circonstances ?! Si les rumeurs se sont un peu ébruitées dans cette ligne temporelle, jamais la renégate n'aurait un jour pensé que n'importe qui en aurait eut connaissance mais c'est là qu'elle se trompait justement : Tentra n'était pas n'importe-qui et par conséquent il avait accès à des connaissances sur des choses et des enjeux dont il n'aurait jamais imaginé l'existence il y a seulement trois ans de cela. Le changement était soudain, pas vrai ? Encaisser ainsi toutes le savoir accumulé par son guide spirituel aurait pu être fatal pour cet homme qui autrefois n'était pas sein d'esprit mais comme je l'ai dis plus haut, il ne s'agissait pas de n'importe qui.

« C'est toi qui lui en a parlé ? »

Son regard accusateur se dirigea directement vers l'ancien chef des policiers du temps. Si quelqu'un avait bien le droit de communiquer des informations à ce sujet, c'était sans doute lui. Ceci étant dit, les mots de leur interlocuteur auraient très bien pu laisser imaginer qu'il avait un lien quelconque avec des membres de leur ordre mais il était trop tôt pour l'affirmer et il s'agissait sans doute d'un sujet qu'il valait mieux éviter. Après-tout, les départs de Chronoa et de Kaito Shan et de beaucoup d'autres ont laissé un vide bien trop gros pour être comblé aussi simplement que par le temps. Oui, ça pouvait sembler ironique pour des gens comme eux mais telle était la vérité : même pour ceux qui voyageaient à travers le temps, il y avait toujours des catastrophes qu'ils ne pouvaient eux-même pas empêcher.

« C'est assez compliquer d'en parler... j’espère juste que tout va s'arranger. »

L'espoir fait vivre comme on dit, espérons seulement que Trunks n'a pas laissé son émetteur allumé, sans quoi le peu d'espoir qui leur restait finirait par être anéanti. Après-tout, c'est parce que la Time Patrol n'a pas été en mesure d'empêcher un changement majeure dans l'histoire originelle que nous en sommes ici aujourd'hui: l'intervention des patrouilleurs s'est montrée inefficace, pire encore, elle a profité au dieu-démon et sa compère qui se sont arrangés pour tout mettre sur le dos de Beerus et de l'Univers 7, déclenchant ainsi la colère d'Auros et son souhait de vengeance par la domination totale. Si seulement il comprenait qu'il n'était qu'un laquais dans les plans de ces horribles instigateurs... en serions-nous là à l'heure actuelle ?

"Je connais deux choses qui réconfortent un Saiyen : le combat et la nourriture. D'abord nous mangeons, ensuite, si vous le voulez, nous irons nous entrainer. Dans le désert, il vaut mieux se battre le matin ou la nuit, on évite les coups de soleil.

« Ah ! Vous avez dit le mot magique. »

Des combats et de la nourriture. Aussi étonnant que ça puisse paraître, il n'en fallait pas d'avantage pour remonter le moral d'un guerrier de l'espace,  même quand il était au plus bas ! Cela dit, il valait mieux attendre que le soleil se fasse moins présent en effet. En tout cas, il valait mieux que de se brûler à petit feu à l’extérieur. Puis vint enfin la politique. Oui, Broly l'écraseur, le destructeur et maintenant le dictateur. Vous y croyez, vous ? Broly, ce pauvre fou qui auparavant voulait monter un groupe de rock’n’roll se retrouve aujourd'hui à diriger le peuple saiyan sur l'étendu de tous leurs territoires ? Comme l'avait dit Tentra, il avait emprunté une voie bien différente et malheureusement ce n'était pas la bonne. Après avoir cédé à ses pulsions meurtrières, le guerrier millénaire ne réclamait plus que la guerre. Son discours à la fois machiste et élitiste n'était pas passé inaperçu dernièrement et nombreux étaient ceux qui se sont mis en tête de lui coller une raclée bien méritée.

« C'est pire que ça, il est devenu le roi. De ce qu'on raconte, il aurait vaincu le Roi Pythar en combat singulier puis il a pris sa place après avoir obtenu la victoire. »

L'heure était grave, ce n'était plus qu'une question de temps avant que de nouvelles guerres se déclenchent. Cela dit, Celerya n'aurait sans doute jamais dû en  révêler autant. Après-tout, elle était sensé être morte dans cette ligne temporelle et cette information n'aurait jamais dû arriver jusqu'aux oreilles de son interlocuteur aux cheveux longs. Espérons maintenant qu'il ne prenne pas la décision d'agir en conséquence car ces mêmes conséquences pourraient en entraîner d'autres bien plus lourdes.

« Je n'aurais pas dû vous en parler, désolée. Vous parliez d'un combat ? »

Oh oui, il valait mieux changer de sujet avant que la situation ne soit plus sous contrôle et puis de toute façon aucun d'eux ne pouvait changer quoi que ce soit à ce qu'il s'est passé là bas. Aussi cruel puisse être, le flot du temps ne cessait pas de s'écouler, non sans imposer une course contre la montre à tout ceux qui voulaient influencer le destin en dépit de la volonté de ce dernier. Tentra, cherchera t-il un jour à changer l'histoire ou-bien la laissera t-elle ainsi quoi qu'il advienne ? Voila une question qui méritait d'être étudiée mais chaque chose en son temps car même les héros les plus occupés devaient se reposer pour se préparer aux épreuves qui les attendent...

... car elles ne leur feront aucun cadeau !
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 356
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Lumière tranchante | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Dôme de chaleur | Final Flash
Techniques 1/combat : Épée de l'Espoir

Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) Empty
MessageSujet: Re: Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya)   Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) ClockDim 28 Juin 2020 - 23:01
« Au sujet de Chronoa... Oui, je sais que c'est un peu soudain d'en parler mais il fallait que quelqu'un te le dise. »

Celerya chercha alors en elle le courage de dire ce dont Trunks se doutait déjà au plus profond de lui-même. Elle souhaitait se soulager du silence qu’elle portait comme un fardeau, en trouvant les mots justes pour exprimer ce que Trunks avait déjà pu constater malgré lui en passant devant une immense statue. Elle avait raison : si les deux devaient vider leurs sacs afin d’extérioriser leurs maux, il allait falloir faire face à la réalité.

« Elle est morte, elle aussi. Je ne sais ni quand ni comment mais c'est arrivé. »

Trunks demeura silencieux quelques secondes.

« Merci, Celerya. »

La gratitude du revenant trouvait plusieurs sources. D’abord, Celerya se libérait du tracas qui l’entravait, à travers une formulation crue mais franche. Deuxièmement, Celerya faisait alors face à la réalité en plus de s’alléger le cœur. Par extension, elle inquiéterait donc moins Trunks. Enfin, elle aidait ce dernier à reconnaître et accepter les faits.

Au moment où Trunks l’invitait à lâcher prise, défouler complètement ce qu’il restait en son cœur, elle fondit silencieusement en larmes. Ses yeux rougeoyants, magnifiques mais inquiétants, n’impliquèrent cependant pas un abandon du contrôle. Le revenant le savait rationnellement et le croyait par amour. Afin de ne pas devenir trop envahissant, il demeura immobile alors qu’elle semblait avoir vu un fantôme. Dans tous ses états, la guerrière libéra un barrage de kikohas droit devant elle. Fort heureusement, l’instinct avancé de Trunks lui fit s’échapper à temps. Ses esprits recouvrés, la guerrière parut aussi confuse que son interlocuteur.

« Tu-... tu as vu ça ?! »

« Ta détresse, oui. Ce qui est apparu à tes yeux, non. »

Pourquoi Trunks, tout amoureux qu’il fût, ne s’attardait-il pas sur les détails des expressions de celle qu’il aimait ? Tout simplement parce que le revenant n’avait pas complètement ressuscité intérieurement. Lui-même luttait encore sans avoir pu laisser défiler le moindre signe de mal-être ou de difficulté à faire son deuil. Il patientait encore jusqu’au bon moment ou la bonne occasion de laisser déferler tout ce qui l’animait encore un tant fût peu. Il aurait du mal à assumer en face de Celerya, et ne s’attendait pas à obtenir un moment de confort relationnel quelques temps. La véritable difficulté de ce début de mission serait d’extérioriser malgré la proximité de Celerya.

Un portail s’ouvrit et interrompit ses pensées. Le revenant imagina immédiatement un portail spatio-temporel et eut techniquement raison. Il en sortit alors le maître des lieux : Tentra.

« Eh bien eh bien, regardez ce que m'apporte les dunes de Magma. Moi qui n'attendais pas de visiteurs… »

« Qui va-là ?! »

Silencieusement, le revenant ne tourna que légèrement la tête en sa direction. Stoïque, il sortit néanmoins un senzu et l’envoya à sa vieille connaissance.

« Avant que j’oublie. »

Cette étrange façon de saluer quelqu’un n’avait rien d’ordinaire venant de Trunks. Ce dernier cherchait tout simplement à encaisser encore un peu son état émotionnel, malgré des yeux écarlates.

« Vous semblez bien mal en point. Laissez-moi vous offrir mon humble hospitalité pour que vous puissiez vous remettre. Un repas chaud vous attend, suivez-moi. »

Le revenant acquiesça aussitôt, faisant signe à Celerya que tout irait bien. Il n’était pas étonné qu’elle ne se souvienne pas de lui.

« C’est Tentra. Il était intervenu au Palais y a quelques années. Il m’a sauvé de Black qui avait failli m’avoir, puis m’a filé un senzu. C’était un peu avant que je parvienne à t’arrêter. »

Une fois sur place, Trunks ne prêta pas attention à la modestie de l’intérieur, mais purement et simplement au geste d’hospitalité de Tentra.

« Bienvenue chez moi. C'est modeste mais ça me protège du temps. Asseyez-vous, je vais préparer du thé. »

« Merci. »

« Il s'est passé quelque chose de grave de votre côté? Je suppose que cela a un rapport avec la Time Patrol ? Désolé je n'ai pas connaissance des événements récents mais au vu de votre mine et des informations que je possède, je peux deviner que tout ne s'est pas passé comme prévu, n'est-ce pas ? »

Cette fois, même Trunks écarquilla les yeux.

« Vous connaissez la Time Patrol ?! »

Trunks se demanda s’il n’avait pas simplement retenu sa déclaration en débarquant au palais divin pour emmener Celerya, mais se souvint qu’il était intervenu bien après son arrivée. C’était même pour cette raison qu’il l’avait sauvé de Black et l’avait guéri avec un senzu, d’où la dette du revenant.

« C'est toi qui lui en a parlé ? »

« Pour le coup, non. Moi, j’étais mort. »

Cependant, et contrairement à sa partenaire, le revenant ne s’inquiéta pas. Il avait déjà confiance en leur interlocuteur. Le regard accusateur de Celerya ne le blessait pas, car il la comprenait et avait de toute façons divers autres torts à se reprocher.

« C'est assez compliqué d'en parler... j’espère juste que tout va s'arranger. »

« Au point où nous en sommes, Celerya… Pour faire court, notre déesse Chronoa est morte, et Kaito aussi. Je présume que tu visualises ne serait-ce que vaguement qui ils sont, puisque tu nous a reconnus en tant que patrouilleurs. »

Malgré l’amour, le désespoir et le deuil, Trunks conservait les pieds sur Terre. C’est pourquoi il n’avait pas peur de défier les choix de sa collègue à travers des réactions différentes à chaque fois, bien qu’il n’y eût évidemment aucune motivation d’ordre personnel. De plus, malheureusement pour elle, il avait laissé son émetteur allumé. Il le sortit immédiatement lorsqu’une transmission débuta : elle ne venait pas de leur organisation, s’avérant logiquement anormale.

« Citoyens de l'Univers, j'ai une annonce à vous faire ! »

« Quoi ? Qui est-ce ? Comment peut-il parvenir jusqu’à NOS détecteurs !? »

« Je me prénomme Auros, Empereur d'Elyséa et dieu de la destruction du treizième univers. »

« Y en a pas que douze ? »

Trunks désappréciait déjà ce clown.

« Pour nombre d'entre-vous, ses propos ne signifient rien alors j'en viens aux explications : il existe un total de treize univers et chacun d'entre eux sont maintenus dans un équilibre reposant sur le travail des divins. »

Le revenant avait un mauvais pressentiment. Il croyait déjà comprendre et priait pour se tromper. Mais que pouvaient valoir des prières envers une déesse qui n’était plus ?

« Mais tout ce qu'il vous faut savoir, c'est que vos dieux ainsi que certains habitants de votre univers sont venus massacrer des innocents gratuitement chez moi avant d'attenter à ma vie. »

Le revenant décela, dans l’intonation et l’œil du dieu, une colère noire et une frustration qui lui rappelait celle de Celerya et la sienne. Même s’il savait déjà qu’il avait affaire à un ennemi, il ne put pas s’abstenir de compatir. En revanche, ce ton transpirait la soif de vengeance, que Trunks avait déjà ressenti à la mort de Kaito sur Namek, ou qu’il refoulait encore actuellement avec celles de Chronoa et à nouveau de Kaito.

« Évidemment, je ne vous demande pas de me croire sur parole. C'est justement pour cette raison qu'un extrait des enregistrements vidéo de ce terrible massacre vous sera diffusé dans quelques secondes. Cela ne durera pas plus d'une trentaine de secondes alors prenez le temps de prendre conscience des faits qui vous sont reprochés, aussi choquant puissent-ils être. »

Face aux horreurs qui furent diffusées, Trunks eut l’impression de voir une version allégée de ses propres tragédies. Il se surprit à remarquer une impression de déjà vu face à l’un des saiyans mais ne le reconnut pas. Dans la mesure où son propre passé demeurerait éternellement gravé dans sa mémoire, il ne broncha pas physiquement. En effet, il fut un  lointain temps pour lui où ce genre de massacre se révélait quotidien, voire presque cléments.

« En revanche, que fait BARDOCK là-bas ? Il est censé être mort ! On dirait pourtant pas une version alternative, surtout qu’il vient de chez nous, apparemment… »

« Beerus, le dieu de la destruction de votre univers était le responsable de ce complot dont je ne saurais nommer l’infamie. Par conséquent, je l'ai exécuté de mes mains pour rendre justice à mon peuple... mais le sang d'un seul coupable ne peut pas suffire à faire amende équitable. C'est pourquoi je suis venu sur votre planète dans le but de faire un exemple en la détruisant... »

Le poing du revenant se serra immédiatement. Son autre main manqua de fissurer l’émetteur mais il trouva la force de la modérer au maximum. Beerus, aussi antipathique parût-il au premier abord, n’aurait jamais fait ça. A fortiori, Trunks devait à Beerus l’apprentissage progressif d’un style de combat qui lui sauva plus d’une fois la mise.

« …mais j'ai eu pitié. Dès lors que je suis arrivé sur vos terres désolés, j'ai très vite pu constater que vous étiez les victimes de vos propres erreurs, de vos guerres... de vos bêtises. »

Commence déjà par constater la tienne, ordure !

Le revenant avait longtemps demeuré étranger à la haine. Ce sentiment nouveau ne lui facilitait pas la tâche dans le cadre de sa lutte parallèle. Son cœur en devenait physiquement douloureux.

« Voilà pourquoi votre planète et vos vies ont été épargnées. Mieux encore, nous vous avons donné l'opportunité de saisir une seconde chance en redonnant vie à la flore et en faisant réapparaître les bâtiments que vous avez perdus au cours de vos dernières confrontations. Seulement, j'agis davantage par nécessité que par générosité. Dorénavant, L'Empire d'Elyséa supervisera les actions de chacun des gouvernements de votre univers et je serais le seul à même de décider si vos mondes méritent de continuer d'exister ou s’ils doivent disparaître à tout jamais. »

Bien que le revenant n’eût aucun droit d’agir directement pour protéger l’univers, il ne saurait tolérer que ses travaux soient réduits à néant. S’il atteignait même les émetteurs de la police du temps, alors il était nécessairement impliqué de près ou de loin dans leur mort. Le revenant ne pouvait pas tolérer cela. Quiconque se faisait l’ennemi de leur organisation avait des intentions néfastes envers l’équilibre chronologique, le rendant bien plus dangereux qu’un simple antagoniste classique.

« Les gouvernements qui accepteront la supervision d'Elyséa conserveront le commandement de leurs mondes, leurs titres ainsi que leurs possessions. Ils pourront aussi bénéficier de l'appui de nos guerriers pour défendre leurs mondes face aux invasions ennemies. Ceux qui opposeront de la résistance, en revanche, seront écrasés et remplacés par des dirigeants plus fidèles et dignes de diriger une société fondée sur l'ordre... et la sécurité ! »

Trunks peinait à se retenir de briser son émetteur de rage.

« En l'absence du Roi de la Terre, je fais de ce château une ambassade temporaire. Des primes allant jusqu'à un millier de zénies se verront offertes à toutes personnes qui identifieront et livreront morts ou vifs les criminels de la vidéo aux autorités. Aussi, sachez que le dénommé Kaito Shan et les malfaiteurs appartenant à la soi-disant ''Patrouille Temporelle'' sont aussi recherchés. Leurs actions cruelles et illégitimes ne sauraient rester impunies trop longtemps. C'est pourquoi toutes personne parvenant à nous apporter les têtes de ces hors-la-loi se verront généreusement récompensés. »

Instinctivement, le revenant resserra son autre main d’une pression soudaine qui annihila immédiatement l’émetteur. L’électricité libérée lors du court-circuit ne le dérangea même pas. Le vague « objet » que relâcha Trunks ne fut en aucun cas reconnaissable comme tel.

« Je connais deux choses qui réconfortent un Saiyen : le combat et la nourriture. D'abord nous mangeons, ensuite, si vous le voulez, nous irons nous entrainer. Dans le désert, il vaut mieux se battre le matin ou la nuit, on évite les coups de soleil. »

« Ah ! Vous avez dit le mot magique. »

Trunks acquiesça d’un signe de tête puis s’attabla à son tour en silence. Sans mot dire ni écouter de tout le repas concernant Broly, il rumina ardemment sa nouvelle haine contre ce maudit dieu. Il ne pardonnerait jamais à cette pourriture inqualifiable. Le rouge de ses yeux procura presque des sensations des plus effrayantes pour l’œil extérieur. Lorsque le trio sortit après le repas et s’échauffa avant l’entraînement, le lugubre revenant annonça calmement :

« Allez-y, je vous laisse commencer. »

Je tiens beaucoup plus de ma mère que de Vegeta.

Trunks avait effectivement grandi avec celle-ci et non son père, initialement défunt très tôt. Son ton trop calme pourrait inquiéter, voire sérieusement apeurer ceux qui le connaissaient un tant soit peu. S’il était effectivement solennel, il n’était toutefois pas un modèle de sang-froid et de sérénité apparente. Il aurait été légitime pour eux d’y percevoir une incohérence, au point de croire avoir affaire à une personne complètement inconnue. Son aura n’émana rien de maléfique, paraissant juste trouble. Cela ne contribua pas à le rendre plus rassurant. Le fait qu'il n'y ait pourtant aucun danger apparent n'arrangea rien non plus.

Assis dans le sable, il attendit et contempla stoïquement l'affrontement entre les deux saiyans de pure souche.
Contenu sponsorisé

Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) Empty
MessageSujet: Re: Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya)   Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya) Clock
 
Le chant du sable (PV: Trunks et Celerya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Magma :: Désert-