Le Deal du moment : -29%
Prix cassé sur le PC portable LENOVO IDEAPAD 3 ...
Voir le deal
499.99 €

Partagez
 

 Apesanteur morale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 209
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

Apesanteur morale Empty
MessageSujet: Apesanteur morale   Apesanteur morale ClockMer 29 Avr 2020 - 12:31
La bataille contre le mal prenait lentement fin dans l’esprit blessé du Shinjin justicier. Il venait de vivre un affrontement colossal face à un adversaire n’obéissant à aucune loi ni logique. Mais dans le cœur de ce calvaire, Zamasu avait su trouver la détermination nécessaire à sa victoire contre le diable. Du moins, le substitut de satisfaction qu’il avait su prendre lors du sacrifice de Kaito, ultime décision permettant la suppression de Demigra une fois pour toute. Bien que n’ayant pas porter le coup final, l’immortel restait satisfait de voir ce démon roux vaincu. Alors qu’il se préparait à se charger de l’éducation divine de Poiko, Zamasu fut perturbé par l’arrivée d’un énième acteur, mais pas des moindres. Le fils de Lyla lui-même était de retour : Kaito. Certes, le kaioshin temporel était quelque peu amoché, mais rien de bien grave, il semblait encore apte au combat et prêt à en découvre pour vider la cité des démons qu’il restait. Mais le retour de ce saiyan n’était clairement pas la plus décevante des nouvelles, le pire était certainement l’annonce du retour de Drichi et Demigra. En effet, cet incapable de guerrier de l’espace ne s’était pas sacrifié et avait simplement laissé ses deux plus dangereux rivaux fuir. Serrant les poings et les dents, Zamasu ne pouvait contenir sa rage face à une information qu’il ne pouvait pas croire réelle.

« Non mais tu te moques de moi ?! J’allais tout les deux les vaincre en un rien de temps et tu m’en as empêché et maintenant ils peuvent gentiment partir ?! »


Abaissant son regard, le shinjin aux cheveux d’argent était dans un grand état de frustration, il n’en revenait pas que l’action de son imbécile d’allié ait conduit à la survie du mal en général. Un tel crime ne pouvait pas rester impuni, non, Kaito devait le payer !

« A cause de toi, ils sont encore en vie. »


Déclarait le justicier en relevant son attention vers le maître du temps. Alignant son bras droit dans la prolongation de son épaule, illuminant l’ensemble de cet avant-bras de lumière pour former une épée de Ki. Oui, Zamasu ne pardonnerait jamais à l’apprenti de Chronoa un pareil échec. Par sa faute, il venait de condamner le monde. Par sa cupidité à vouloir la victoire, ou bien son attachement ridicule envers celui qui est sensé être son ennemi, il a sacrifié le monde. Déployant sa divine aura, son épée dans la prolongation de son bras droit, il poursuivit.

Apesanteur morale Maxresdefault

« Je t’ai accordé une chance de m’aider à sauver le monde et a changé l’idée que je me faisais de toi. Mais tu as échoué, tu as échoué comme pour tout ce que tu as entreprit auparavant. Tu es un échec, je vais abréger les souffrances que tu inflige à ton entourage ! »

En claquant des doigts, l’immortel fit réapparaitre sa tenue complète et ses blessures disparurent dans la foulée. Il était temps de se battre de nouveau, et cette fois-ci Kaito n’aurait que peu de chance d’échapper à son destin.
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 52

Apesanteur morale Empty
MessageSujet: Re: Apesanteur morale   Apesanteur morale ClockMer 29 Avr 2020 - 16:18

Décidément, il était bien difficile de faire croire à son bon sens ses derniers temps... Les choses qu'avait vues le guerrier de l'espace laisser pourtant savoir que rien de ce qu'il racontait n'était de son grès. En tout cas, c'était du sien... Pour l'instant, l'affirmation pour le cas de Demigra et Drichi avait totalement énervé Zamasu. Ce gars ne comprenait décidément rien, toujours partant à tuer Kaito. Ah ! Qu'il essaye donc ! Malheureusement, ce n'était pas l'objectif de sa présentation ici... Il devait rallier les patrouilleurs pour bénéficier de l'entièreté du service. Quelque chose qui lui était bénéfique à l'heure actuelle, et avec l'assaut des démons, il ne pouvait pas y arriver correctement. Tellement de problèmes... Voilà qui allait vraiment mettre le guerrier dans la peau de son personnage. Cependant, sa couverture serait immédiatement grillée s'il devait se battre contre ce divin immortel. Réfléchir était nécessaire... Quelle plaie ! "Tss..." Autant ne pas passer par quatre chemins. Il allait faire comprendre la situation à ce guerrier.

"Donc tu aurais préféré mourir inutilement ? Je vois."

Trop direct ? Autant développer. "Tu ne comprends vraiment pas la situation... Je te rappelle que Drichi et Demigra étaient liés. Dès que le Malin a voulu se suicider, Drichi l'a senti et a décidé de s'enfuir. Tu ne vois pas où je veux en venir ? Laisse-moi t'expliquer." Hors de question que Zamasu lui mette des bâtons dans les roues pour l'heure actuelle. Il avait bien trop besoin de sa position ici. "Dès que Demigra à voulu se suicider, Drichi s'est enfui dans son dos. Il s'est camouflé dans le noir du labyrinthe. En se faisant exploser, les barrières du labyrinthe se sont affaiblies et Drichi à pu s'en sortir en capturant une partie de l'âme du démon." Zamasu devait y voir plus clair maintenant... Même s'il était resté là-bas, c'était trop tard. "Quand Demigra s'est tué... Toutes les énergies qu'il avait volées se sont éparpillées autour de lui. Toutes... Sauf une. Drichi. C'est là que j'ai eu la puce à l'oreille. Et j'ai réfléchi, je me suis remémoré la scène... J'ai bien ressenti quelque chose se séparer de lui. Mais la scène s'était déroulé trop rapidement et nous avons été aveugler par le flash."

Voilà qui devrait suffire. Maintenant, il fallait lui faire comprendre sa propre erreur... "Donc... Là où je veux en venir avec tout ceci... C'est que tu tes précipité pour m'accuser inutilement. Tu n'as pas cherché à comprendre. Toi, comme tu le dis, tu étais prêt à mourir... Et avec ta mort, tu nous aurais mis dans l'ombre de la survie de Demigra et Drichi. Cherche dans ton cœur. Tu sauras que c'est la vérité. Nous serions morts inutilement, toi comme moi en laissant un danger permanent planer sur le temps. Ils auraient eu un loisir infini tout en se cachant... Mais j'ai réussi à réfléchir. Fais en de même." Voilà qui était dit. Bien sûr, si Zamasu tenait toujours à se battre, Kaito se tiendrait prêt... Mais en attendant, la cité allait continuer de connaître la guerre. Maintenant si cela ne te dérange pas, j'ai une cité à sauver." Poiko était également prêt à partir pour suivre son maître... Mais qu'en était-il du Dieu vert ? Allait-il suivre le rythme ? Ou bien allait-il continuer de se borner ? L'un comme l'autre, Kaito n'allait pas perdre plus de temps que nécessaire.

"Allons-y Poiko."

"Heu... Oui..."
Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 209
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

Apesanteur morale Empty
MessageSujet: Re: Apesanteur morale   Apesanteur morale ClockJeu 30 Avr 2020 - 13:28
Quelle plaie, ce minable saiyan n’était qu’un fardeau et son entêtement n’en était qu’une preuve de plus. Car quoi qu’il en dise, Kaito a avait fauté, son explication ne tenait pas à la route et le justicier n’allait pas se priver de le mentionner.

« Oh et tu penses qu’il aurait pu fuir ? Tu n’as aucune idée de ce que j’étais en train de faire. »

Répondait au tact Zamasu à l’instant même ou son adversaire mentionnait le plan de Drichi. Néanmoins, ça n’arrêtait pas le maître du temps dans son élan, affirmant que l’allié de Demigra avait survécu à l’explosion. Pour le fusionné, cette déclaration était trop grosse et tout simplement impossible ; Jamais le démon voleur d’âme n’aurait pu s’échapper d’une détonation capable de détruire tout, Zenoh y comprit. Car il était bon de rappeler qu’avec la technique de compression de Zamasu, jamais Drichi n’aurait pu s’évader, bloqué dans le flux énergétique de l’explosion. C’est bien le misérable plan de Kaito qui avait condamné l’univers, tous les univers, à la damnation et au chaos. Plus les secondes se succédaient, plus le Shijin s’en rassurait, bravant les paroles de son rival sans le moindre mal.

« De bien belles théories ! Mais loin d’une quelconque once de vérité. »

Il fit quelques pas vers le Kaioshin temporel et son acolyte, toujours la lame dégainée.

« Mon cœur ne fait que confirmer mes dires, tu dois payer pour avoir laissé le mal se répandre. »

Oui, cette fois-ci de belles paroles ne sauveront pas la vie de l’épéiste. Pour Zamasu, jamais Drichi n’aurait pu survivre à une explosion aussi puissante, encore moins l’âme de Demigra. Aussitôt, comprenant le danger imminent, Poiko s’avança afin de protéger son maître, chargeant dans le creux de sa main droite une sphère de Ki paralysante. Il ne souhaitait pas tuer le justicier, mais simplement l’immobiliser pour rendre la tâche de son supérieur plus simple. Cependant, avant même qu’il ne pu lever le bras vers sa cible, il faut projeté par une onde psy envoyée par le bras gauche tendu du fusionné. Le choc fut suffisamment violent pour enfoncer l’apprenti dans le sol et le rendre inapte au combat pour les prochaines minutes.

Abaissant sa main gauche, Zamasu poursuivit sa marche vers Kaito, prêt à transpercer ce dernier par la pointe de son épée.

« Il n’a rien à voir là-dedans. »

Une fois à portée, l’immortel leva lentement sa lame, fixant le saiyan avait un terrible dédain. Ce regard traduisait toute la déception et toute la haine qu’il vouait à cet être perfide qui l’avait tant déçu. Maintenant, il était temps d’appliquer à Kaito la sentence qu’il méritait. Mais en bon prince, le Kaioshin suprême se permit une petite politesse en laissant le luxe à son adversaire de prononcer ses derniers vœux.

« Tu as quelque chose à dire avant de recevoir ton jugement ? »

Quoi qu’il dise, le pauvre élève de Chronoa allait recevoir une frappe verticale de lame énergétique mettant fin à ses jours.
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 52

Apesanteur morale Empty
MessageSujet: Re: Apesanteur morale   Apesanteur morale ClockJeu 30 Avr 2020 - 15:41
"Décidément, tu es plus stupide que je ne l'imaginais."

Zamasu était très loin de la vérité, ne voulant même pas la voir alors qu'elle était sou son nez. Kaito aurait aimé se tromper, surtout sur le compte de Drichi ! Malheureusement, il avait bien raison... Ce dernier avait utilisé un certain stratagème qui avait fonctionné pour un ancien démon bien connu de Chronoa... En tout cas, pour Demigra, il était bel et bien mort. Cela n'aurait été qu'une perte de temps ! "C'est dommage, tu étais pourtant le partenaire parfait pour détruire à jamais ses misérables..." Dès lors qu'il avait enfin entendu la fin du blabla de Zamasu, il pouvait apercevoir ce dernier venir vers lui pour l'embrocher. Après-tout, il n'avait aucune dernière volonté... Car il n'allait pas mourir. "Mais finalement... C'est une occasion parfaite." Ce pauvre Shinjin n'avait pas pu régénérer toute cette énergie qu'il avait brûlé face à Demigra ! Récupérer ses forces allait lui prendre du temps... Un temps très précieux pour le démon qui en souriait.

Attrapant la lame d'énergie de sa main droite, Zamasu devait bien se demander d'où venait une telle force au Saiyan... "Fatigué ? Hahaha !" Tirant donc cette lame vers sa droite, il profitait de cet effet pour embarquer l'ancien disciple de Gowasu dans une danse... En gardant sa main gauche contre son torse... "Je vais t'éliminer pendant que tu es faible... Ainsi, tu ne te mettras plus en travers de ma route." Les cheveux du guerrier prenaient une teinte argentée tandis qu'une aura noire l'envelopper. Demigra lui avait fait un don avant son départ pour Conton-City... Une nouvelle force qu'il n'allait pas se priver d'utiliser. "Sombre dans les ténèbres." Usant de son apprentissage de longue date, il utilisait l'un des stratagèmes préférés des démons. Le contrôle mental... Il était bien plus fort que ses pitoyables Gravy, Poutine, ou encore Shroom. Rien à voir avec la puissance de sa propre magie qui transcende celle de ses idiots !

"Avec ton aide j'aurais pu éliminer Drichi... Ensuite, je me serais occupé de Mechikabura... J'aurais été le seul démon au pouvoir !"

Tout en levant sa main gauche, reculant suffisamment loin de Zamasu qui devrait déjà se sortir du contrôle le ralentissant, le père de Renko affichait cette taillade sur le creux de sa main. Même s'il ne réussissait pas à se défaire de son ennemi, au cas où, il pousserait celui-ci doucement vers son ancien allié pour qu'il puisse le tuer. "Les liens de Drichi lui permettent de voir ce que font les personnes à qui il est lié... Seulement, ces personnes sont corrompues par une partie de son pouvoir, et les empêchent de faire l'effet inverse. Je n'ai jamais arrêté de chercher un moyen de m'émanciper de son contrôle... Et j'ai réussi lorsque Demigra m'a offert le pouvoir ! Ce que je te disais était vrai à une chose prête..." Souriant, il reprenait. "Demigra est bien mort, comme votre idiot de Kaito. Mais Drichi s'est enfui pile au moment du sacrifice de ce rouquin... Il a ensuite utilisé un stratagème que Mechikabura avait fait à l'époque contre la prison de Chronoa. En sacrifiant tout son pouvoir pour survivre, il a laissé la surprise l'aider à s'enfuir ! Il est faible à présent ! Mais sache que vous ne l'auriez jamais eu !"

Il n'allait rien dire concernant le véritable Dieu du temps... Mais pour Drichi, il ne tenait qu'à un fil ! Il avait dû utiliser tellement d'énergie que même Mechikabura sous sa vieillesse était plus puissant ! C'était une aubaine pour lui. "Il est désormais seul, errant dans le flux temporel ! Faible ! Tu veux te rendre utile ? Alors trouve un moyen d'y aller et de mettre fin à sa vie ! Moi, je m'occuperais de Mechikabura... Il sera le dernier sur ma route. Une fois qu'ils seront morts, je t'affronterai avec joie. Mais sache une chose... Ta pitoyable fusion potara ne sert à rien face à moi !" Tout en s'assurant sa fuite, deux portails s'ouvraient sur ses côtés, laissant déferler une nouvelle légion de démons. Mais cette fois, pas l'armée désordonnée de Demigra, non ! Mais bien l'une des nombreuses légions de Drichi... Entrainer pour le combat et complètement souder ! Ils étaient tous les marionnettes de ce dernier... Mais... Ils étaient nécessaires. "Tuez-le ! Et le bleu avec !" Il se fichait pas mal du sort de Poiko. Ce dernier s'était de toute manière fait envoyer ridiculement voler dans l'inconscience... L'un des commandos dépêchés de la 1re légion était d'ailleurs parti s'occuper de lui pendant que le gros des forces allaient s'en prendre à Zamasu qui subissait un flot continu de contrôle de la part de Kaito. Sous un rire bien mérité, il disparaissait de la scène dans un des portails...
Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 209
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

Apesanteur morale Empty
MessageSujet: Re: Apesanteur morale   Apesanteur morale ClockVen 1 Mai 2020 - 11:43



Le voile tombait, et avec lui les moindres espérances de paix de Zamasu. Voici qu’il faisait face à un être qui n’était ni Drichi, ni Demigra, ni Kaito. Ce n’était qu’un usurpateur démoniaque, énième maillon d’une chaine désarticulée de monstres aux ambitions dantesques. Qu’importe qu’il veuille la mort de l’un ou de l’autre, cette créature à l’apparence humanoïde allait connaître le désespoir qu’elle inspirait tant. Car aussitôt son coup dévié, le fusionné senti la chaleur caractéristique de la tension combattive saiyan couler dans ses veines. Cette émotion l’avertissant du danger imminent, mais aussi de la nécessité d’immédiatement détruire ce clone du maître du temps.

Mais de bonnes attentions ne suffisent pas toujours, d’une grande force, Kaito embarqua Zamasu dans une rotation déstabilisante limitant son champ d’action. Pire encore, une emprise vint endiguer la volonté et les capacités du Shinjin à la peau verdoyante, ce dernier se trouvait cible du sortilège de son adversaire. L’esprit de l’immortel fut alors embrouillé, la vision fut floutée à mesure que le maléfice altérait son jugement, rendant chacune de ses actions plus troubles et ternes. Heureusement, le mental de fer de l’être né de la fusion lui accordait une grande résistance psychique qui lui permit de rapidement se concentrer malgré les efforts de l’imposteur en tenue divine. Ses sens revenant, Zamasu découvrit de nouveau Kaito, entouré d’une aura maléfique et de deux portails desquels jaillirent des hordes de monstres en armure. Ces démons ne semblaient pas être de la vermine classique, ils portaient des épées, des haches et parfois des bâtons à cristaux symptomatiques des magiciens de comptoirs.

Profitant de la zizanie qu’il avait semé, le démon au corps saiyan recula vers l’un de ses portails dans l’espoir de quitter la scène sans le moindre mal. Agacé, Zamasu comptait bien partir à la poursuite de ce gredin, cependant, une grande partie des monstres invoqués se ruaient vers le corps inerte de Poiko. Comprenant qu’il ne pouvait pas jouer sur deux fronts, l’immortel concentra dans le creux de sa main droite un maléfice majeur de marque. A l’aide de celle-ci, il sera en mesure de marqué l’usurpateur et d’ainsi le reconnaître qu’importe son déguisement futur. Balançant cette sphère au travers des hordes de créatures, le Kaioshin avait bon espoir de percuter son ennemi et d’ainsi lui causer une blessure éternelle au visage. Après cela, le Shinjin ne pouvait rien faire de plus, Kaito n’aura aucun souci à fuir après cela, laissant ses hordes démoniaques ralentir d’avantage les travaux de recherche du fusionné.

« Ce n’est définitivement pas Kaito. »

Se confirmait le combattant à la chevelure d’argent en observant les troupes maléfiques. Puis, d’un élan vif, il se téléporta près du corps de Poiko, pulvérisant à l’aide d’une onde de choc les premières nuées de serviteurs du mal sans la moindre difficulté. L’apprenti de Kaioshin du temps était un être bon, pur et réfléchi. Bien différent de son maître, l’élève était capable de réflexion et philosophie, de comprendre le monde au-delà des apparences. C’était le genre de personnalité qui deviendraient un jour importantes dans le royaume des dieux, le type d’être supérieurs que Zamasu attendait au panthéon des héros. Il était donc hors de question de laisser pareil personnage aux mains crochues des guerriers démons, l’immortel prit donc cette décision nette de le protéger. Dégainant deux lames de Ki, l’éternel défendit donc l’inerte Poiko avec audace, brutalisant chaque attaquant avec une grande aise. D’une agilité le rapprochant de l’elfique, le justicier exécutait une véritable danse de la mort, brisant les lignes de centaines d’adversaires en éliminant plusieurs opposants par secondes. Estocs, taillades et transverses s’enchainaient dans un spectacle qui mériteraient d’être rediffusé, laissant les hordes monstrueuses pantoises d’un tel talent.

Et en deux minutes à peine, le nombre maintenant très réduit des soldats démons indiquaient à leurs quelques officiers l’impossibilité d’une quelconque victoire. Le gout amer du sacrifice hantait les derniers guerriers : Cet être ressemblant à Kaito les avait envoyés en pâture. Mais dans leur rôle parfait de montres, ils poursuivirent les assauts, trouvant une mort rapide et honorable que ne leur offrait certainement pas leur maître.

Et ainsi, les derniers guerriers du mal furent écrasés, quelques fuyards furent exécutés par des rayons de lumière tirés de l’index droit du justicier. La petite légion du magicien démoniaque n’avait pas résisté plus de quelques minutes, laissant Zamasu seul. Ce dernier se tourna alors vers Poiko, ce dernier était encore inconscient, fort heureusement, il était possible de remédier à cela. En s’abaissant au niveau du blessé, l’immortel déposa ses paumes contre le torse de l’apprenti, dégageant alors une grande lumière. Ce sort avait pour effet de soigner et restaurer l’état du Shinjin apprenti. Il était fort probable que Poiko en se réveillant n’est pas une bonne appréhension de la situation, Zamasu se lança donc dans une courte explication.

« Le Kaito que tu as connu est bien mort, ce que tu as vu n’était qu’un démon ayant pris son apparence. »

L’élève postulant au titre de Kaioshin du temps pouvait effectivement voir autour de lui une marée de corps de soldats démons. D’ailleurs, ces derniers prenaient lentement feu, la pureté de Coton City détruisant naturellement les corps emplis d’énergie noire de ces combattants du mal.

« Apparemment Drichi serait vivant mais Demigra mort. C’est déjà ça. »


La victoire totale n’était pas acquise, mais une grande bataille venait d’être remportée. Le plus dangereux des démons avait été vaincu, son allié de fortune ne valait rien en comparaison. Il ne restait donc plus qu’a éliminer ce coupe-jarret, puis Towa, et ainsi le monde serait sauvé. Observant un instant les ruines de la cité, Zamasu se tourna finalement vers son véritable allié.

« Kaito étant mort tout comme Chronoa, tu es le nouveau Kaioshin du temps. Félicitation. »

Déclarait l’immortel sans grand sentimentalisme.

« Je préfère qu’un être sain comme toi dispose de ce titre qu’un félon ignare comme Kaito. Tu devras être un leader sage et ferme. »

Le Shinjin attendait les réactions de son congénère, techniquement, rien ne le retenait plus ici, les autres démons étant à l’heure qu’il est écrasé par les patrouilleurs. En effet, sans chef, les démons de Demigra étaient encore plus désorganisés et faibles, rendant le nettoyage simple.

Courage Poiko, dernier espoir du temps.
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 52

Apesanteur morale Empty
MessageSujet: Re: Apesanteur morale   Apesanteur morale ClockVen 1 Mai 2020 - 15:01
Le goût amer de la défaite... Même pour Poiko, son incapacité ne pouvait le laisser indifférent. Il n'avait en rien les qualités guerrières de son mentor. Pire encore, il n'avait même pas la capacité de se défendre face à Zamasu... Il ne pouvait même pas correctement utiliser la magie du temps ! Comment serait-il en mesure de devenir le gardien du temps ? C'était un rêve utopique quasiment irréalisable pour l'instant. Il se sentait faible et impuissant... Tellement impuissant qu'il ne pouvait même pas protéger les siens. Face à lui, Kaito allait se faire attaquer par le Dieu vert sans qu'il ne puisse réagir. C'était effroyable... Bien sûr, il allait devoir trouver la force de se relevé ! Mais pour l'heure, il ne pouvait strictement rien faire. Cette fois, il sentait le poids de son incapacité sur ses épaules... Un poids qui était finalement aussi lourd que lors de son premier départ du royaume des Dieux. Mais qu'en était-il de l'extérieur ? Qu'en était-il de la scène entre les deux rivaux ? Il semblerait qu'un match entre les deux ait commencé...

Enfin, commencé, il était à sens unique. Ne s'étant toujours pas remis de son précédent combat, l'ancien disciple de Gowasu s'était retrouvé impuissant face à la magie de ténèbres du véritable père de Renko. Ce dernier avait pu, sans mal, repousser son assaillant tout en le laissant se retrouver au sein d'une horde de démons armés, prêt à le massacrer à la moindre occasion. Et cela était également valable pour le Dieu bleu ! Encore une fois, l'être de lumière devait se sacrifier pour protéger l'ancien disciple de Berkin. C'était encore plus froissant... Et pour cette attaque servant à nuire au Makaïô-Shin, elle l'avait toucher ! Une belle cicatrice s'était formé au niveau du torse de ce dernier. Mais cette douleur, il semblait juste sans délecter tandis qu'il partait avec un sourire mauvais. Rien n'était encore terminé... Et les démons étaient encore bien présents. Ils allaient devoir s'en charger d'une manière ou d'une autre, cela devenait impératif. Il n'avait fallu que quelques minutes à Zamasu pour exterminer toute la ribambelle des ombres, se concentrant ensuite sur Poiko qu'il venait de soigner.

"Qu'est-ce que ?..."

Le réveil, aussi violent que la mise à terre, venait de secouer Poiko. Sous ses yeux, une armée de démon jonchait le sol, sans vie... C'était vraiment ignoble. Se secouant la tête doucement pour reprendre ses esprits, il écoutait les dires du guerrier fusionné. "Donc ce n'était pas Kaito..." Disait-il, non sans une pointe de tristesse dans ses paroles. "Drichi... Si il est encore vivant, alors nous devons l'arrêter... Il t'a dit autre-chose ?..." Encore une fois, le fait que Zamasu le félicite pour son titre ne le réjouissait pas. Mais il allait devoir porter ce titre... Car il était le dernier disciple du temps. Cependant, la suite des paroles de son confrère de l'Univers 10 venait de lui arracher un visage plutôt froid. "Arrête ! Tu n'as pas à salir son nom !" Le jeune Shinjin était tout le temps aux côtés de Kaito. Ce dernier le voyait faire tout au long de ses journées. Son travail... C'était la chose la plus importante à ses yeux.

"Tu n'as jamais connu le Kaito qui était ici ! Tu n'as connu que son côté guerrier qui tentait de t'arrêter ! Que sais-tu de lui réellement ?"

Ses paroles accompagnaient ses sentiments, qui pour le coup, eux, étaient forts. "Tu ne le connais pas... Cet homme... Il s'est sacrifié corps et âme pour la crypte. Dès son arrivée, en voyant que Chronoa passait tout son temps dans la crypte, fatiguée sans pouvoir vraiment s'occuper d'elle-même, il a pris sur lui et à redoubler sa cadence pour apprendre... Il a tellement mîs du sien pour être prêt qu'il en avait oublié sa propre santé ! Au final, il a appris les parchemins, les allées, le travail qu'il avait à faire, même sur son temps libre ! Chronoa... Il s'est partagé la tâche avec elle, une fois qu'il était prêt... Il lui a offert de partager le travail en lui accordant du temps libre tous les deux jours... Mais lui, jusqu'à temps que son heure n'arrivait pas, il restait à la crypte sans vivre, juste à protéger le temps de ces personnes qu'il ne connaissait même pas... Il a protégé ton temps à toi aussi... Et il l'a fait avec le sourire. Il était devenu plus faible car il ne s'entraînait quasiment plus... Un guerrier de l'espace qui laisse de côté sa nature pour son travail... Il a réalisé l'irréalisable pour la plupart d'entre eux... Sais-tu pourquoi je suis devenu son disciple ? Il m'a sauvé ! Alors que je m'étais égaré, il m'a retrouvé pour m'offrir l'occasion de redevenir celui que j'étais !... J'avais abandonné ma tâche..." Poiko lui-même avait eu un apprentissage plus doux. Là où le maître du temps se tuait à la tâche pour couvrir ses lacunes le plus rapidement possible, il ne voulait pas mettre la santé physique et mentale de son disciple à mal.

"Tout ce que tu vois... C'est que c'était un Saiyan... Tu ne pouvais pas voir ce qu'il a fait en tant que Dieu... Il a assuré un avenir à tous les Univers de chaque temporalité, tandis que les autres Kaïô-Shins ne s'occupaient que de leurs Univers... Une seule personne pour toutes les époques, pour l'infinité d'époques dont laquelle nous vivons... Son travail, c'était la chose la plus importante à ses yeux... Et c'était toi qui lui avais ouvert les yeux au niveau de l'importance d'un Dieu qui agit..." Le regardant dans les yeux, il devait en finir avec cette guerre ridicule entre les deux Dieux. "Je ne te demanderais pas grand-chose... Juste de ne pas salir son nom... Tu n'es pas obligé de comprendre, mais ne parles pas de lui comme ça devant moi... De celui qui t'a donné son avenir et qui t'avait tendu sa main..." Et maintenant, il comprenait également l'importance de son sacrifice... Et sa place dans tout cela, en réfléchissant à ce qu'avait redit Zamasu quelques minutes plus tôt. "Si... Si je n'étais pas là... Il n'aurait pas sacrifié sa vie... Car si je n'étais pas là... Il n'y aurait plus de KaïôShin du temps... C'est de ma faute... Il a bien trop confiance en moi..."

Regardant à son tour la cité du temps en ruine, il devait aller aidé les survivants et voir les blessés... C'était primordial. "Je... Je vais partir aidés les survivants et les blessés... Fais ce que tu veux..." Ainsi, sans attendre de réponse de Zamasu, il s'envolait vers les ruines de sa ville.
Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 209
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

Apesanteur morale Empty
MessageSujet: Re: Apesanteur morale   Apesanteur morale ClockSam 2 Mai 2020 - 11:41
La scène que venait de vivre Zamasu était difficile à appréhender. Bien que le personnage qu’il venait d’affronter était totalement identique physiquement au Kaito qu’il avait connu, ce dernier portait pourtant une grande énergie maléfique ainsi qu’une grande force de commandement démoniaque. Pour l’immortel, il était probable qu’un tel être ne soit qu’un changeforme aux capacités incroyables, opportuniste anciennement à la solde d’un des deux dieux démons. Renégats par fierté ou par une ambition dévorante, il aurait trahi ses précédents maîtres. Une idée simple, mais c’est ce que le fusionné s’en faisait, loin de lui l’hypothèse d’un Kaito alternatif maléfique. Mais plus tard viendra le temps des grandes réflexions, la situation au sein de la ville temporelle n’était toujours pas stable malgré les allégations du justicier quant au moral affaissé des troupes de Demigra. Néanmoins, Zamasu ne pouvait rester indifférent des réactions de son allié à la peau d’azur. Si Poiko était bon candidat pour un titre demandant sagesse et retenue, il n’en restait pas moins un fervent défenseur de son formateur. Ainsi, les remarques piquantes du Shinjin à la chevelure d’ivoire ne furent pas accueillies avec beaucoup d’entrain, bien au contraire. Le jeune maître du temps affichait une claire virulence dans ses propos, ripostant quant à la légitimité du respect de tout un chacun envers Kaito.

L’apprenti avait le don de communiquer, expliquant que l’investissement de son maître fut important et sa contribution à la patrouille temporelle portait bien au-delà du travail d’un simple élève. Il mentionnait aussi les actions de gardien du temps de son supérieur dans les timelines concernant Zamasu lui-même, affirmant avoir déjà sauver ce dernier. Que cherchait à démontrer Poiko ? Que Kaito était essentiel ? Si ce n’était pas lui qui était intervenu, ce serait un autre, et de toute manière, la confiance de l’immortel en ses capacités le conforter dans le fait « fondé » qu’il n’aurait pas vaincu avec ou sans aide. Néanmoins, le justicier devait accepter la détermination de son rival comme un élément distinct, honorable et unique pour un représentant de sa race. Mais était-ce suffisant pour faire de lui un héros respectable ? Doué de bonnes intentions, il restait malgré tout un être ayant fauté jusqu’à sa bataille contre Demigra.

Poiko n’hésitait pas à définir la considération de Zamasu envers Kaito, jugeant qu’il ne voyait qu’un saiyan et rien d’autre. Non, les saiyans étaient des brutes sans cervelles, la différence ici se jouait dans le fait qu’une Shinjin folle avait laissé le droit à l’un de ces singes le droit d’obtenir bien plus qu’une force herculéenne. En soit, le chouchou de Chronoa disposait de capacités bien supérieures à celle d’un guerrier de l’espace. De toute manière, le souhait de Poiko n’était pas d’une grande complexité, il désirait ne pas entendre les complaintes de son compagnon Kaioshin au sujet de son défunt maître. Malheureusement, même un sage tel que lui n’était pas en mesure de limiter le jugement de l’être de lumière. Zamasu se permit donc une courte réponse, lui qui était de toute manière désintéressée du cas de Kaito qu’il ne souhaitait que détruire pour une faute qu’il jugeait sienne.

« Je n’ai jamais douté de sa détermination ou de son engagement. Mais quoi qu’il arrive, il reste une abomination et un imbécile. Il s’est sacrifié et a ainsi laissé Drichi survivre. Même s’il ne s’en est pas rendu compte, il aurait dû me laisser agir tel que je l’ai décidé. L’entêtement n’est pas toujours une bonne chose. »

L’éternel fit quelques pas, scrutant de ses yeux d’argent le ciel déchiré par plusieurs affrontements à l’avantage évident des patrouilleurs.

« La faute n’est pas sur toi, c’est lui qui a choisi de se sacrifier. S’il l’a fait, c’est qu’il a jugé que tu étais prêt. »


Le Kaioshin se tourna alors vers son interlocuteur divin, sa grande chevelure au vent.

« Si tu souhaites faire respecter ton maître, commence par te respecter, toi. »


Apesanteur morale Zamasu_vent

Mais l’urgence de la situation poussait le nouveau régent du temps à partir pour porter secours aux nombreux blessés dispersés dans la cité magique, coupant court à tout élan de discussion supplémentaire. Il était vrai que la situation des meurtris dans la ville était préoccupante, beaucoup d’entre eux possédaient un cœur pur et de nobles attentions, ils méritaient d’avoir la vie sauve. C’est donc tout naturellement que Zamasu rejoignit la décision de Poiko, il poursuivrait sa discussion après le soin des infirmes.

« Bien, je vais t’aider. »

Les deux dieux se mirent donc au travail. L’immortel se téléporta près des faibles émanations énergétiques, et à l’aide de son Ki infini, il parvint sans aucun problème à restaurer l’état de tous les blessés qu’il croisait à l’aide de son sort de soin. Oui, il n’obéissait pas à la règle n’autorisant que les apprentis à user de cette magie. Il fallait bien admettre, oui vous lecteur, que cette limitation stupide n’avait pas lieu d’être.

L’opération fut néanmoins longue à cause du nombre important de combattants affaiblis. La faute à une bataille dantesque dans les rues de la cité, causant de nombreuses pertes dans les deux camps. Mais à force d’efforts résolus, le Shinjin à la chevelure d’argent fut en mesure de soigner plusieurs secteurs de la ville, et au fil d’une bonne heure, tous les patients furent soignés ; du moins presque. Certains étaient touchés par des maléfices temporaires demandant des soins intensifs via un traitement sur la durée, laissant quelques tentes médicales hanter les rues commerciales de Coton.

La magie était bien utile après de tels combats, les combattants soignés reprenaient déjà les travaux d’organisation et de reconstruction. Certains mentalistes parvenaient à reconstruire les bâtiments à l’aide de la pensée, d’autres possédaient des pouvoirs temporels permettant de restaurer un état antérieur sur plusieurs bâtisses. Pendant cette démonstration de capacités de soutien, Zamasu revint vers Poiko. Si ce dernier se doutait de la haine que vouait le justicier envers son maître, il devait aussi avoir conscience de son engagement contre la menace démoniaque. Et la présence prolongée de l’immortel était justement motivée par cette guerre sans fin. Il était temps de reprendre les discussions là où elles s’étaient arrêtées.

« Il faut savoir que cet être portant l’apparence de Kaito était un esclave de Drichi. Il me l’a bêtement avoué avant de nous attaquer. Il est fort probable qu’il se soit émancipé de son contrôle et qu’il se soit approprié l’armée de son ancien maître. »

Cela signifiait deux choses : La première était une guerre interne entre démons, la lutte de pouvoir entre un Drichi affaibli et un pseudo Kaito risquait de prochainement faire rage. La seconde était l’apparition d’un nouvel ennemi maléfique portant l’apparence du défunt maître du temps. Ces nouvelles n’étaient pas réjouissantes, elles annonçaient de nombreux conflits à venir, des batailles et des guerres portées par la lutte pour un pouvoir damné.

« Tu dois être prêt à l’affronter. J’ai sondé son pouvoir, il n’est pas une menace du niveau de Demigra, mais reste assez puissant pour t’éliminer sans effort. Je propose donc de t’entrainer. »


Une demande qui semblait naturelle pour un être habituellement loin d’être coopératif. Il ne fallait pas oublier que la seule motivation de Zamasu était de sauver le monde, et qu’aucune considération ou sacrifice ne serait suffisant pour l’empêcher d’agir. Entrainer Poiko serait un moyen d'assurer la sécurité du nid du temps pour l'avenir. Bien qu'il ne soit pas un guerrier, des fondamentaux en art martiaux et en magie pourraient s'avérer utile pour les luttes futures.
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 52

Apesanteur morale Empty
MessageSujet: Re: Apesanteur morale   Apesanteur morale ClockSam 2 Mai 2020 - 21:24
Défendre la mémoire de son maître était l'une des choses que Poiko ferait quoi qu'il en coûte... Celui-ci lui avait offert le pardon, ainsi qu'un nouvel avenir à ses côtés. En prime, sa vie passée aux côtés du Dieu rouge lui avait permis de voir à quel point ce dernier était dévoué à sa tâche... Actuellement, en dehors de sa famille et de ses amis, personne ne pouvait dire connaître réellement le Dieu du temps. En tout cas, maintenant, il n'était plus là lui-même pour assurer la défense de sa cité... Désormais, c'était à lui et ses compagnons d'armes de défendre la ville de Conton-City... D'ailleurs, il n'allait pas forcément attendre de réponse de la part de Zamasu quant à ses paroles. Il voulait à tout prix aider le maximum de personnes en état d'être sauvé... Ainsi, un mouvement pourrait se faire entre survivants pour employés le plus de monde à la charge des rassemblements des blessés. Mais avant de partir, durant la conversation, l'ancien disciple se doutait bien que le nouveau maître de l'Univers 10 avait des choses à répondre. Il qualifiait Kaito d'abomination et d'imbécile...

"Zamasu, je ne suis pas sourd, je te rappelle. Cet usurpateur... Il a bien confirmé que Drichi s'est enfui avant le sacrifice de Demigra. Et pourtant, à ce moment-là, vous étiez tous les deux là-bas ! Quoi qu'il arrive, toi comme lui, vous avez laissé échapper Drichi ! Ne l'accuse pas pour rien. Ce démon à toujours était un opportuniste... Il n'aurait pas survécu des milliards d'années s'il n'était pas capable de saisir l'occasion idéale de sauver son existence... Comprends que cette fois, toi comme Kaito, vous n'y êtes pour rien dans sa fuite. Demigra lui a offert toutes les cartes nécessaires... Et sa porte de sortie."

Drichi était désormais bien connu de la Time Patrol. Les différentes enquêtes sur lui le montrent toujours avec un coup d'avance, ou bien sachant parfaitement quoi faire pour prendre l'avantage sur l'ennemi. Si la puissance de ce démon n'était pas forcément à craindre, c'était surtout son intelligence qui primait sur le reste... La preuve avec sa libération qu'il avait planifiée sur plusieurs milliers d'années, au moment clé où l'Univers l'avait oublié. S'assurer d'une parfaite tranquillité pour obtenir ce que l'on veut... La seule chose qu'il n'avait pas prévue à ce moment-là, c'est que ce pauvre Demigra avait créé son adversaire le jour de l'attaque de Namek. Mais si la patrouille du temps aurait été bloquer... Alors Drichi ne serait toujours pas découvert, ses larbins agissant dans l'ombre, étant eux-mêmes connus pour être sous les ordres de Mechikabura. Un plan rudement bien mené qui lui aurait permis de mettre la main sur l'ensemble des Univers dans l'ombre ! Sans être connu, il était impossible de savoir de qui il s'agit... Et d'ailleurs, pour le sauvetage de Conton-City alors ?

"Merci de venir m'aider, Zamasu..."

Tout de même, il devait reconnaître l'aide bénéfique qu'apportait le Dieu vert. Ce dernier offrait un soutien incontestable à la cité du temps. Bien sûr, il y avait encore certains quartiers chauds où des démons se trouvaient. Les guerriers encore en position de se battre partaient rejoindre le mouvement pour augmenter la cadence de nettoyage. Une très bonne chose en vue des circonstances actuelles ! Après-tout, ce serait bête de freiner la reconstruction qui commençait déjà très bien. Par ailleurs, juste avant que Zamasu et Poiko ne se rejoignent, le Dieu bleu avait fait une petite demande aux guerriers possédant une magie temporelle ! "Si vous pouviez me remettre la crypte sur pied, ce serait parfait. Vous ne pourrez pas reconstruire les parchemins c'est sûr... Mais nous avons besoin d'elle pour les nouvelles timelines qui..." Eh oui ! Pour l'instant, le flux du temps était considérablement affaibli. Aucun moyen d'avoir de nouvelles timelines étant donné que TokiToki était mort...

Et il n'avait même pas laissé d’œuf étrangement... Revenons cette fois vers les deux Dieux qui s'étaient dorénavant rejoints. Cette fois, Zamasu entamait la conversation. "Oui. Nous le connaissons plutôt bien... Ce "Kaito" est le véritable père de Renko. Il a tué tous les autres Kaito de chaque temporalité en étant aidé de Drichi. Malheureusement, il cachait ses méfaits avec la magie de Drichi... Chronoa ne pouvait pas voir ses changements. Il voulait montrer qu'il était le plus puissant des "lui"." Bien sûr, Zamasu ne devait pas connaître grand-chose aux versions alternatives de sa propre personne ! S'il savait que l'une des versions de lui était devenu un Dieu psychopathe et meurtrier, il en deviendrait probablement fou... "Très bien... J'accepte ton entraînement. Il faudrait réunir tout le monde maintenant... Pour annoncer que leurs deux défenseurs sont morts..." Puis respirant un coup, il devait également faire cette demande au Dieu vert se trouvant devant lui.

"Beaucoup des nôtres auront du mal à t'accepter avec le passif qu'ils ont eu avec toi... Mais... Je te demanderais de ne pas en tenir rigueur. Et également... Jusqu'à ce que je sois prêt... Accepterais-tu de protéger la cité du temps à mes côtés ? Tu serais en quelque sorte... Mon Dieu de la destruction du temps ?" Pour bien faire comprendre l'ironie pour adoucir la situation, il accentuait sa demande avec un léger sourire, suivant un regard amical. C'était une forme d'ironie qu'il avait apprise auprès de Chronoa et Kaito !
Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 209
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

Apesanteur morale Empty
MessageSujet: Re: Apesanteur morale   Apesanteur morale ClockDim 3 Mai 2020 - 17:45
La situation avait bien changé, que Zamasu ou Poiko ait raison, la fuite de Drichi en demeurait inchangée. Bien triste ironie, c’était bien le démon que l’on pensait neutralisé qui œuvrait aujourd’hui en toute liberté. Et bien que les dires du Kaito parallèle semblait discriminer la version des faits de l’immortel, l’intéressé se pensait toujours détenteur de la vérité. Car en sa condition difficile, jamais l’allié de Demigra n’aurait été en mesure de fuir le corps de son hôte le retenant prisonnier en toute discrétion. Pire encore, il semblait sûr que le diable n’avait aucunement l’intention de laisser partir son congénère au moment ou il avait besoin de la totalité de son pouvoir. Mais il était inutile de tergiverser d’avantage, Zamasu n’adressa donc qu’un regard partageant la consternation et l’indifférence à Poiko avant de secourir les mourants.

La tâche fut aisée en raison des capacités incroyables du justicier, donnant rapidement la suite de la discussion. Etablissant la nécessité de faire de l’apprenti de Kaito un véritable Kaioshin aux pouvoirs suffisants pour tenir son titre, le fusionné proposa de l’entraîner autant au combat qu’à la magie.

Evidemment, Poiko comprenait l’importance d’une telle proposition, saisissant que le rôle qui lui incombait lui demandait de la sagesse, mais aussi de la force. Les troupes qu’il mènera un jour à la bataille auront besoin d’un leader capable de dégager une présence lors des combats. Mais alors que le nouveau maître du temps s’accordait sur la portée de cette décision, il fit mention d’une curieuse demande : Inclure, en quelque sortes, Zamasu dans la patrouille temporelle. Oui, Poiko affirmait bien son désir de sociabiliser le Kaioshin auprès des autres défenseurs de la cité du temps et de le faire rejoindre les rangs. Et bien qu’il usât d’un ton potentiellement ironique, le Shinjin à la peau marine proposa également à son congénère de devenir un « dieu de la destruction du temps ». L’audition d’une telle nomination fit immédiatement exploser de rire le concerné.

« BUHAHAHAHAHAHHA ! »


Apesanteur morale Zamasu_laghing

Oui, Zamasu s’esclaffa de rire face à un titre aussi ridicule, ce clown de poiko n’avait vraiment rien de mieux à proposer ? Calmant son court mais intense raillerie, le combattant aux cheveux d’argent se permit de répondre non sans conserver un petit sourire en coin.

« Tu m’as bien fait rire. Je me fiche de ce que pense tes larbins, je prends la décision de t’entrainer et s’ils se révèlent qu’ils ne sont que d’hostiles misérables, je me débarrasserais d’eux. »

Soudain, un petit tremblement de terre vint interrompre les paroles de l’immortel. Quelques rues plus loin, un ensemble de patrouilles comprenant d’ailleurs Lyla vinrent user de leurs pouvoirs pour déplacer la crypte vers le centre de la cité. Cette dernière était dans un sale état mais serait rapidement restaurée par l’action de quelques dieux de la création. D’autant plus que certains Kaioshins d’univers divers pouvaient être invités à la reconstruction bénévole. La plateforme étant replacée sur son sommet, Zamasu fut libre de parler à nouveau.

« Je ne compte pas te former en contact avec eux de toute manière, nous pouvons aller dans un endroit tranquille. Libre à toi la charge de choisir lequel. »

Oui, l’être né de la fusion n’avait pas envie de s’entrainer en extérieur à 4 mètres de Scalieco, il préférait une zone dédiée depuis laquelle il ne serait que peu dérangé. Biensur, Poiko était libre d’exiger un lieu ouvert pour rester en contact avec les siens, mais ceci forcerait des interactions entre Zamasu et l’ensemble des time patrollers susceptibles de le rencontrer.
PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 52

Apesanteur morale Empty
MessageSujet: Re: Apesanteur morale   Apesanteur morale ClockDim 3 Mai 2020 - 19:24
L'occasion était bonne. Finalement, les deux divins semblaient commencer à partir sur une meilleure base, en plus de mieux se comprendre. La situation était enfin redevenue calme... Un calme qui pourrait être avantageux pour la suite des opérations. La reconstruction de la cité était une chose, mais s'occuper des blessés en était une autre qui, finalement, était bien plus importante. Et comme prévu, les nombreux camps de réfugiés voyaient déjà le jour pour s'entraider à remettre sur pieds les membres de la communauté... C'était tout de même beau à voir. Pour en revenir aux deux Dieux, Zamasu avait apprécié la petite touche d'humour de Poiko ! D'ailleurs, le sourire partagé des deux Shinjins pouvait désormais faire place à la suite. Le guerrier fusionné avouait qu'il n'hésiterait tout de même pas à éliminer les patrouilleurs qui l'attaqueraient... Sur cela, il fallait tout de même faire attention, car il est vrai que ce dernier avait le sang chaud. Son appartenance de moitié avec un corps de Saiyan se ressentait bien.

"C'est surtout le temps qu'ils comprennent que tu n'es pas là pour les affronter ou faire quoi que ce soit de mortel... Mais je suis sûr que tu finiras par être accepté, et même que tu seras étonné de voir que toi-même, tu vas les apprécier ! Ce sont de sacrées personnes qui ont une personnalité délicieuse avec qui je m'entends très bien. Je te demanderais juste de la patience sur ce point ! Tu es d'accord ?"

Le premier contact ayant été établi sur une base de violence, et parfois de meurtre comme pour le cas de Trunks, c'était sûr qu'il y aurait tout de même des allusions ou autres moments tendus entre les deux partis... Mais le temps fait bien les choses ! Ainsi, la patience était de rigueur pour pardonner... Ainsi que les bonnes actions de chacun. En y mettant du sien, c'était sûr que tout le monde finirait par, au mieux, se tolérer sans chercher à s'entretuer à la moindre occasion. En tout cas, les deux Dieux pouvaient assister à la renaissance de la crypte ! Il était d'ailleurs comique de voir que certains des Kaïô-Shins étant venus aidés, étaient parfois les mêmes personnes mais d'une temporalité différente. Chacun, pourtant étant la même personne, avait une histoire quelque peu différente d'une autre version ! "Tu vois ? C'est ce genre de chose que j'aime observer... La solidarité qui se fait entre différentes personnes pour remettre sur pied quelque chose ou encore aidé son prochain... J'aime vraiment voir cela."

Puis écoutant ensuite les dires de son camarade, Zamasu était sur l'optique de laisser Poiko choisir le lieu de l'entraînement. "Pour l'instant nous nous entraînerons à la crypte. Je parlerais de toi aux membres de la patrouille et, si tu es d'accord, nous irons progressivement vers eux. J'aimerais vraiment que tu puisses les voir comme je les vois. Et que eux te voient comme moi je te vois." Sur ses belles paroles, il devait tout de même annoncer la nouvelle concernant son maître à ses membres... Quelque chose qui allait être compliqué aux vues de la situation déjà dramatique de la mort de Chronoa. Le même jour, l'élève avait rejoint sa maîtresse... Franchement, qui aurait pu penser qu'une telle chose arriverait ? En tout cas, maintenant, le jeune Dieu bleu devait tenir son rôle comme il se devait. Et pour l'instant, il allait directement prendre en main sa première responsabilité... Celle d'informateur. "Je te laisse rejoindre la crypte en attendant. Je dois prévenir les autres du décès de Kaito. Lyla doit être restée à la crypte... Je pense qu'elle a dû voir l'une des versions de son fils tournée vers quelque chose qu'elle n'aurait pas pensé possible..."
Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 209
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

Apesanteur morale Empty
MessageSujet: Re: Apesanteur morale   Apesanteur morale ClockLun 4 Mai 2020 - 14:53
Zamasu se retrouvait embarqué dans une bien originale aventure, lui qui foulait aujourd’hui la terre de ses ennemis. Mais avec le temps, le justicier aux ailes de lumière avait appris à appréhender les situations les plus étranges à s’en accommoder. D’une manière ou d’une autre, Poiko devait être formé et entrainé aux arts magiques, aux rudiments du combat et à la gestion d’un monde. Car en l’état des choses, la patrouille temporelle est entre de bien débutantes mains, ne laissant aucune marge de manœuvre en cas de retour des forces du mal. Et dans son éternelle lutte contre les hordes démoniaques, le fusionné avait besoin du plus de forces possibles, lui qui avait finalement compris qu’une aide bien qu’imparfaite pouvait se montrer utile. L’être immortel scellait donc la demande de Kaito en restant aux cotés de son apprenti, une bien surprenante manœuvre plutôt guidée par l’optique de sauver le monde que de respecter le souhait de l’ancien maître du temps. Et qu’importe le regard des autres, Zamasu avait ses raisons d’agir et demeurait encore suffisamment zélé pour être sûr de bien faire.

Poiko prévint son congénère des réactions potentiellement réprobateurs de ses associés, appelant au calme vis-à-vis d’un probable accueil de glace. Comme l’eu précisé le justicier, l’avis des autres ne comptait pas, et si ses derniers s’efforçaient de ralentir ses plans, il les détruirait. Le sujet n’était pas compliqué et ne méritait pas de l’être, ce n’est pas le sacrifice de quelques lutteurs aveugles qui changerait le destin du Kaioshin à la chevelure dressée d’ivoire. Mais il fut plus surprenant d’apprendre que l’élève de Kaito désirait provoquer la rencontre de Zamasu et des autres membres de la patrouille temporelle. Un détail qui ne laissa pas indifférent l’éternel qui voyait d’un mauvais œil un contact prolongé avec d’intéressant personnages. Du moins, ils étaient insignifiants de son point de vue pragmatique, mais son objectif divin l’empêchait de reconnaître les qualités de ces derniers.

« Je me fiche bien de voir d’une certaine manière tes acolytes. Je ne suis ici que pour te former et ne t’imagine pas que je vais m’efforcer de leur être agréable. Nous avons mieux à faire que discuter de la pluie et du beau temps, nous devons sauver le monde. C’est plus important que de se faire des amis. »

Il semblerait que l’influence bienveillante de Kaito ait directement affecté Poiko, Zamasu s’en rendait compte mais préférait croire que le Shinjin apprenti n’eu pas compris la grandeur de leur mission. Alors que le duo s’apprêtait à partir vers la crypte du temps, cette dernière étant bientôt reconstruite, Poiko annonça finalement qu’il allait partir annoncer le décès de son maître. Le Kaioshin au teint pomme reconnaissait l’importance d’une telle déclaration et n’avait aucun souci à se rendre seul à la crypte. Du moment qu’il ne se faisait pas alpaguer dans la moindre ruelle, tout devrait se dérouler à merveille.

« Très bien, fait ce que tu as à faire. Je t’attendrais au pied de la crypte. »

Annonçait l’être de lumière avant de se tourner vers le bâtiment en question, lui qui culminait au sommet du seul pic de Coton City. L’immortel ne perdit d’ailleurs pas plus de temps, il se mit en route, marchant vers le temple. Il se doutait bien que l’annonce de son congénère ne se réduirait pas à quelques brides de phrases et qu’il avait ainsi le temps d’avancer sans se presser. Une dizaine de minutes se déroulaient pendant lesquelles le Kaioshin observait les alentours, la reconstruction, les ruines, le parc. Si le paysage n’avait rien d’exceptionnel, il concentra malgré tout une forte diversité. Cette « cité du temps » semblait être un ensemble de micro-climats alliant les zones rurales et urbaines sur une plateforme d’a peine 5 kilomètres d’envergure. Mais bien qu’originale, cette zone spéciale de l’univers n’avait rien qu’envirait le KaioshinKai. Le monde des dieux était bien plus pur et tranquille que cet amalgame de biomes.

Quand il eu terminé sa marche, Zamasu fut confronté à une ouverture brute dans la roche menant directement au dôme de la crypte du temps. Par souci de temps, les dieux ayant restauré ce lieu sacré ne l’avaient pas encore envoyé dans une dimension alternative comme en temps normal. Ainsi le gigantesque portail aux couleurs galactique était éteint, laissant derrière lui un passage de fortune vers la crypte qui était cachée dans la montagne en attendant. Une fois à l’intérieur, il redécouvrit un parc dominé par une bâtisse presque totalement similaire à ce qu’elle était avant le combat l’opposant à Demigra. Retrouver aussi rapidement cet endroit restauré pourrait en réjouir certains, mais pas l’éternel. Car s’il était aussi facile de reconstruire ce lieu divin, il serait tout aussi simple pour ce « Kaito » d’accaparer les forces et pouvoirs de son très faible maître. Il était plus que probable que Zamasu s’oppose rapidement à cette version alternative de son rival.

En parcourant le jardin, le justicier ne tarda pas à découvrir la mine déconfite de Lyla. Cette dernière devait être bien triste de savoir que son fils était finalement bel et bien décédé. Pire encore, un être mauvais à la même génétique rodait dans le temps, jouant certainement de ses grandes capacités pour inspirer les forces du mal à reprendre le combat. Touché d’un clair trait sociopathe, le fusionné s’approcha de cette dernière qui déambulait dans les prairies pour la « rassurer ».

« Lyla, sache que je détruirais ce Kaito maléfique à la première occasion. Je déteste la chose que tu considère comme ton fils, mais je sais lui reconnaître des qualités que je ne retrouve pas auprès de ses équivalents de d’autres dimensions. »


Oui, il avait des valeurs de sacrifice, il était un être social et déterminé au grand cœur.

« Il voulait faire le bien et croyait en ce qu’il faisait, que ce soit bon ou non. Il s’est sacrifié avec l’espoir de sauver le monde. »


Mais Zamasu n’était tout simplement pas capable de juger Kaito comme un être dénué de tout défaut.

« Bien qu’il soit impulsif par instant, abruti par ses sentiments et attaché à des valeurs qui le trainent, il a fait du mieux qu’il pouvait. »

Néanmoins, il avait fauté, et par sa faute, Drichi était libre, il fallait maintenant que le justicier termine le travail.

« Je vais former Poiko pour qu’il remplace ton fils. Passe à autre chose rapidement. »

Pragmatique et d’un regard glacial, il se tourna vers la crypte et fit quelques pas avant de se stopper net, ajoutant un détail.

« Ah, aussi. Si tu n’étais pas venu vers nous, tu serais morte aujourd’hui. Si tu es fier de ce qu’a été Kaito, conçois cette fois-ci un noble et digne héritier ou héritière de ta race. »

Termina-t-il, emboitant le pas vers le temple. Il ne restait plus qu'a Poiko de ce manifester, ce dernier représentant à lui seul le dernier espoir du temps.



PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 52

Apesanteur morale Empty
MessageSujet: Re: Apesanteur morale   Apesanteur morale ClockMar 5 Mai 2020 - 6:47
Zamasu était quelqu'un de très froid et distant... Triste constat, mais la situation en elle-même ne pouvait pas non plus faire changer quelqu'un vers la direction souhaitée. En tout cas, il serait probablement préférable de garder le fusionné éloigné de la patrouille temporelle pour l'instant. Certains des blessés l'avaient reconnu et lui était reconnaissant, mais cela ne pouvait pas marcher avec tout le monde. Il fallait faire attention à comment appréhender la chose... Ici, chaque guerrier pourrait provoquer l'énervement du Dieu vert. Ce n'était pas du tout souhaitable ! En tout cas, Poiko avait dû laisser son camarade pour le moment. Ce dernier devant se tourner vers la nouvelle du décès de Kaito... Comment le prendraient les membres de son groupe ? Et de son cercle d'amis ? Les complications allaient certainement commencer d'ici peu... Il fallait profiter au maximum du calme qui était de retour... C'était la meilleure chose à faire. "Je comprends ce que tu veux dire... Cela devrait bien se passer, j'imagine ?" Suivant son départ, le guerrier bleu se dirigeait donc vers le groupe de défenseur le plus proche du Dieu du temps, ainsi que de son disciple qui...

En ce qui concernait Lyla, cette dernière était toujours mal à l'aise vis-à-vis de la situation... Autant elle pouvait être fière du chemin qu'avait parcouru le Kaito de Chronoa, autant elle pouvait également se sentir mal par rapport à celui qui avait mal tourné... Pire encore, qui avait tué chacune des personnes portant le même nom que lui. En tout cas, le retour aux sources de la crypte semblait très bien parti. Le seul problème allait être les parchemins qui, d'une manière, n'existaient plus... Et donc avec eux, la mort de plusieurs infinités de timelines... Demigra avait réussi son coup. Il avait emporté avec lui un nombre incalculable d'innocents dans sa manœuvre dévastatrice... Les seuls parchemins restants sont ceux qui étaient mis en retrait, car sous sceller pour leurs mauvaises tournures ou leurs dangerosités de mission. Ce constat, même Poiko ne le savait pas encore ! Mais une fois qu'il serait de retour à la crypte, il en aurait la mauvaise surprise devant les yeux... Plus aucune temporalité ne pouvait alimenter le flux du temps... Et plus aucun Dieu ne pouvait s'assurer de la tranquillité de ses dernières.

En tout cas, la voilà désormais avec Zamasu. Ce dernier essayait donc de rassurer la Déesse ? "Merci Zamasu... Mais ce Kaito, peu importe de quelle époque il vient, reste mon fils... Je devrais donc m'en charger moi-même. L'époque d'où il vient ne doit probablement plus exister avec la destruction des parchemins. Comme la mienne d'ailleurs... Je devrais me mettre à sa recherche et m'occuper de lui..." Le cœur lourd, elle savait ce qu'elle avait à faire... Malgré que ce soit son enfant, elle n'avait pas créé ce guerrier pour être un assassin, mais un défenseur à la hauteur de son sang et de son rang... Qu'avait donc bien pu faire Nasu dans son époque ? Ou bien... Est-ce la faute à autre chose ? "Poiko ? Ah oui, son disciple... Excuse-moi, je ne le connais pas vraiment." Elle devait se ressaisir... Après-tout, peut-être restait-il un espoir ?... Mais si le Dieu du temps était le dernier Kaito au bon cœur, alors... Le démon qui porte son nom est le dernier représentant de son nom...

"Je le sais bien. Les temporalités se sont toutes brisées. Le temps n'a jamais été aussi faible... La crypte... Elle a perdu de son aura. Elle semble comme... Couper... Pour ce qui est de mon héritier, je vais plutôt m'occuper moi-même de son éducation. L'Univers était en danger avec Majin Buu. J'avais dans l'idée de le laisser sous stase avec son père pendant plusieurs années, le temps que le démon soit vaincu, mais c'est une mauvaise idée finalement..." Comme une pause qu'elle aurait voulu gérer, elle ne savait pas qu'à ce moment-là, elle serait elle-même victime du démon Buu. Et donc, jamais elle n'aurait pu sortir son fils de sa stase, pas avant les années dans laquelle Ryu aura libéré Nasu et Kaito. Les années où, étrangement, la planète Vegeta venait de revenir d'entre les morts avec le peuple de guerriers de l'espace. Une histoire compliquée... Mais le fait que Ryu, un descendant du Saiyan Moyashi de l'époque Salada, avait libéré les deux Saiyans de ce "vaisseau" perdu, avait permis aux deux de recommencer à vivre... Plutôt de commencer à vivre pour Kaito ! Ainsi, pendant longtemps, le guerrier avait dû porter le nom de Moyashi avec Nasu, par souvenir envers un ami mort depuis très très longtemps...

"Dis-moi Zamasu... De quel Univers venais-tu à l'origine ?"
Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 209
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

Apesanteur morale Empty
MessageSujet: Re: Apesanteur morale   Apesanteur morale ClockMar 5 Mai 2020 - 18:55
Zamasu s’était séparé de la présence amicale de Poiko, il se trouvait désormais isolé dans la crypte en compagnie de Lyla. Cette dernière tirait une mine âcre, déboussolée par les événements passés. C’était prévisible, la révélation de la mort de son seul et unique fils bienfaiteur la laissait plongée dans le regret d’avoir mené son projet. Désormais, elle se sentait responsable de la naissance d’un monstre aux ambitions démoniaques. Et elle avait bien raison, c’était sa faute. Mais l’immortel était un être bon capable de penser au-delà de l’erreur de cette mère indigne. Il prit donc le temps de prévenir de ses intentions de détruire la version alternative de son héritier tout en mentionnant quelques qualités du défunt héros du temps. C’était tout ce que pouvait faire Zamasu, il n’appréciait pas Kaito mais se devait de rendre justice en énonçant certains des attraits de ce dernier. Finalement, Lyla avoua l’erreur qu’était la conception de son fils, chose à laquelle le justicier ne pouvait que porter assistance.

« Oui, c’est une erreur qui a certainement couter la vie à des milliards d’innocents. Surtout lorsque l’on sait qu’un seul Kaito parmi les milliards qui ont existés a été bon. »

Il se retourna, fixant la crypte en poursuivant.

« En d’autres termes, votre plan a causé une tragédie aux proportions terrifiantes. »

Il fit quelques pas, tournant lentement autour de cette dernière.

« Il faut que tu comprennes que je ne pourrais pas te laisser conserver cet enfant. Tu dois le détruire car il deviendra un monstre. »

Il se figea net, s’approchant de cette dernière.

« Et je n’apprécierais pas d’avoir à châtier un être au cœur pur comme le tiens. J’espère que tu comprends le danger que cela représente. »


Elle l’avait elle-même avouée, mais il était bon de s’en assurer. La survie de ce projet ignoble entrainerait forcément la mort de milliers ou de millions d’innocents.

S’en suivit après cela d’une interrogation sur les origines de Zamasu. Il fallait avouer que le Kaioshin avait eu un parcours original.

« Je suis originaire de l’univers 6, j’y ait été formé pendant quelques 900 ans. Cependant, un incident majeur dans l’univers 10 incluant la mort des Kaioshin et une forte instabilité m’obligea d’y vivre. J’ai donc supervisé l’univers 6 et 10. »

Mais bien qu’il n’était rebuté à l’idée de conter son histoire, le fusionné restait perplexe quant au but d’une telle question. Quelle information pourrait tirer Lyla de cette demande ?

« En quoi cela t’intéresse ? Il me semble que tu proviennes de l’univers 7. J’ai été triste de constater votre impuissance face au démon Buu. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi vous n’avez pas arrêté le magicien Bibidi avant qu’il n’invoque ce monstre. »

Zamasu leva alors un instant les yeux au ciel, l’air narquois.

« Au moins, tu sais que la solution pour vaincre cette créature n’est pas d’en produire une pire. Hahaha… »

Remarquait-il d’un ton peu appréciable par son cynisme. Cette shinjin n’avait pas de chance dans ses projets, être la mère de Kaito et se trouver confronté à Zamasu ne devait pas être simple. Pourtant, elle pouvait se trouver chanceuse d’être face à l’une des versions les plus calmes et « raisonnables » du justicier fusionné.





PNJ Kaito
PNJ Kaito
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 19/01/2020
Nombre de messages : 52

Apesanteur morale Empty
MessageSujet: Re: Apesanteur morale   Apesanteur morale ClockMer 6 Mai 2020 - 12:34
Les choses auraient pu être bien pires pour Lyla. La Déesse avait après-tout pu constater d'une des nombreuses versions de son fils... Mais qu'en était-il donc des autres ? Il y en avait bien un qui avait bien tourné, mais également un qui a fait l'effet inverse. Pour la Dame de l'Univers 7, c'était impossible que son fils ait mal agi dans absolument toutes les temporalités. Elle espérait, en tout cas, que ce ne soit pas le cas... Au vu des connaissances qu'elle avait avec les autres Dieux, les théories allaient que chaque temporalité possédait un avenir unique pour chaque type de personne... Alors si une avait mal tourné, il était fort probable que d'autres aient continué une vie sereine, ou inversement. Voire même d'une neutralité à toute épreuve... Comment le savoir, après-tout ? Il n'y avait que les Dieux du temps qui auraient pu répondre à cette fameuse théorie... Déjà que les Dieux devaient également être conviés à la cité du temps pour s'y rendre, il fallait en plus en entendre parler.

"Oh ? Comment le sais-tu ? Il me semblait que seuls les Dieux du temps aient accès aux savoirs des versions de chaque personne... Tu en es un ?"

Il était en effet possible que ce soit le cas... Lyla ne connaissait que Chronoa, et savoir que Poiko était un Dieu du temps, que son propre fils en était un, était une véritable surprise pour elle. Alors peut-être que Zamasu l'était également... Ce dernier de toute façon, continuait de parler du danger que représentait Kaito. "Le mien est mort comme ma temporalité, de toute façon. Cela dépendra des autres moi. Mais je suis persuadée que si un a pu devenir aussi bon, alors d'autres le peuvent également. Le destin est différent d'une époque à une autre. C'est ce qui fait le flux..." Oui, cet espoir, elle le garderait probablement toute sa vie. Après-tout, même si à l'origine les Shinjins étaient asexués, elle s'identifiait comme une femme. Mais également comme une mère. Et l'instinct maternel était probablement plus fort que tout ce qui pouvait régir l'Univers... En tout cas, elle serait surprise d'apprendre que ce dernier vient en effet de l'Univers 6... Avant d'aller dans le 10.

"Un bien beau parcours que voilà. Je te demandais cela par simple envie de faire la conversation. Je ne sais pas quand Poiko reviendra... Cela pourrait être long."

Et pourtant, la petite pique envers sa création n'était pas passé inaperçue pour la demoiselle. "Pour Majin Buu, nous sommes encore en guerre avec lui. Les autres veulent attendre, mais avant de venir ici avec le Kaïô-Shin du Sud, j'allais le laisser pour partir l'affronter. Je ne sais pas pourquoi mes confrères voulaient attendre... Nous avons justement trop attendu. Tu as raison sur un point, nous aurions dû arrêter Bibidi avant. Mais tu sais, le Dai Kaïô-Shin donne les ordres et nous, nous les suivons." C'était d'ailleurs bien pour cela qu'elle était la première victime du démon... Car elle avait eu le courage de partir l'affronter alors que les autres, eh bien, ils sont resté en retrait ! "Ce que tu dis et ce que j'ai vu sont un bon contraste, Zamasu. Celui qui s'est fait passer pour votre ami était un monstre, mais celui qui s'est sacrifié... Il a vaincu une créature pire que Majin Buu." Elle faisait bien sûre référence à Demigra. Mais là encore, le dialogue allait sûrement partir dans un dialogue de sourds. Enfin bon, cette version de Lyla en ayant vu tout cela avait changer d'optique pour s'occuper elle-même de son fils ! Donc... Quelle version de lui aurait elle pu crée ?
Contenu sponsorisé

Apesanteur morale Empty
MessageSujet: Re: Apesanteur morale   Apesanteur morale Clock
 
Apesanteur morale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Conton-City-