-39%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
229.99 € 379 €
Voir le deal

Partagez
 

 Sur les traces de la puissance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Broly
Broly
Saiyan
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 12/06/2016
Nombre de messages : 338
Bon ou mauvais ? : Mauvais.
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Eraser Canon, Omega Blaster, Bouclier d'énergie
Techniques 3/combat : Gigantic Meteor, Ball-Trap
Techniques 1/combat : Planet Geyser

Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sur les traces de la puissance.    Sur les traces de la puissance.  - Page 4 ClockLun 27 Avr 2020 - 23:55
Comme pour ne pas changer, des gens se mettaient en travers de sa route. Mais également comme d'habitude, personne ne comprenait le guerrier millénaire. Ce dernier n'était vu que comme un monstre destructeur sans aucune distinction qui soit ! Et pourtant, il était loin d'être cette personne qui ne pouvait se contrôler, dicté par son pouvoir lorsqu'il n'était encore qu'un enfant. Un être qui a était manipulé dans l'optique de servir de soldat obéissant... Une tâche qui l'avait complètement dégoûté. Comment pourrait-il encore servir quelqu'un ? Lui qui était la perfection même du sang des guerriers de l'espace, comment pouvait-il se résoudre à suivre un Roi, d'un peuple qui l'avait en plus trahi alors qu'il n'était qu'un bébé ? Non... Il n'était plus celui à qui on donnait des ordres. Il était celui qui les donnés. Sa puissance était incontestable... Mais qui pourrait le voir, de toute manière ? On essayait encore de le repousser, de le remettre à son stade de bébé sans défense ! C'était... Tout simplement inadmissible.

Pour une fois, il allait devoir réfléchir à ce qu'il disait. Il en avait marre d'être incompris. "Sephiroth, tu as passé trop de temps loin de moi. Des choses ont complètement changé. Je ne suis plus le faible que tu as rencontré dans le passé. Aujourd'hui, je suis le Roi des Saiyans après avoir vaincu l'ancien monarque. Je dois redorer le blason des guerriers de l'espace qui a était complètement souillé. Ils sont devenus tellement faibles... Les Saiyans ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes. Et pour le fait que ce gars soit le mari de Claire..." Sérieusement ? Comme si cela allait le rebuter. Après-tout, ce dernier avait bien essayé de le tuer également. Il ne pouvait pas s'en sortir impunément ! Mari de Claire ou pas ! "Il a également essayé de me tuer. C'est de bonne guerre." Puis ensuite, il allait répondre à son camarade du froid. "Vaincu ? Tu rigoles ? Ils ont eu besoin de faire appel à l'énergie de tout l'Univers pour me mettre au sol ! Seul, je les aurais écrasés."

Cela pouvait parfaitement répondre donc à l'affirmation de Motta et Fugma qui disaient que Broly a perdu et qu'il devait partir honorablement. "De l'honneur, vous n'en avez pas du tout. Un véritable combat honorable se mène seul à seul, comme Pythar l'a fait. J'ai beau l'avoir vaincu, ce mec est le seul que je respect véritablement. Il fait honneur à son sang en m'ayant affronté seul. Toi, Motta, ton honneur est complètement bafoué. Avoir besoin d'alliés pour affronter ton Roi... Pire encore, avoir besoin de l'Univers ?! Ne me parle pas d'honneur quand tu n'en comprends même pas la moitié du sens." Se portant droit, les bras croisés, il reprenait ensuite pour répondre à chacune des phrases de ses adversaires. "Ce n'est pas une défaite. Ni une victoire d'ailleurs, je l'admets... Mais avoir besoin d'un recours aussi pitoyable, ne venez pas me faire la leçon." Bien sûr, après ce petit interlude sur l'honneur, il était temps de parler du sujet qui fâche véritablement. Cooler... Bien sûr, sa présence ici dérangée énormément le peuple Saiyan ! Mais... Savait-il au moins que son peuple l'avait acceptée... Car il était soumis ?

"Cooler reste ici. Tu sais... J'ai remis les compteurs à zéro avec les Colds. Nous étions à genoux face à eux dans le passé, mais maintenant..." Observant son second, ce dernier savait très bien qu'il n'avait d'autres choix que de se soumettre à Broly en se mettant à genoux. "Les Colds sont nos alliés. Cooler s'est mis à genoux devant toute la planète, pour moi. Il endosse le fardeau de sa faible famille ! Aujourd'hui, les Saiyans sont leurs égaux et non leurs serviteurs. Et encore, il n'y a que Cooler qui mérite ce service. Lui n'a rien fait à notre peuple. Mieux encore, il m'a déjà sauvé la vie. Il m'a toujours servi avec le plus grand dévouement. Ce mec mérite parfaitement de se retrouver ici. Freezer a tué les Saiyans, et je l'ai tué en retour. Mais Cooler... Il n'a rien à voir là-dedans. Les Saiyans l'ont d'ailleurs accepté comme un allié. Actuellement, ils travaillent ensemble pour préparer la flotte." Et d'ailleurs, autant rebondir sur son affirmation d'avoir pris la planète avec les forces de l'Empire Cold... "Et j'ai combattu la planète Vegeta seul. J'ai affronté Pythar complètement seul. Je l'ai défié devant l'état-major, et j'ai remporté le combat... Toujours seul." Bien sûr, ce qui dérangeait le plus Motta était le fait qu'il n'était pas de l'armée ! Cette idée était complètement grotesque...

"Si ce qui te dérange le plus est le fait que je n'étais pas un soldat, je te rassure... Je ne pouvais pas l'être. Tu n'es pas au courant ? Les Saiyans ont voulu me tuer alors que je n'étais qu'un bébé. Simplement car j'étais plus fort que l'élite à ma naissance... C'est d'un ridicule. Banni de son peuple car il est trop puissant pour en faire partie... Hahaha ! Jamais je n'aurais servi sous les ordres d'un peuple qui a voulu me tuer sans me laisser ma chance ! Mais aujourd'hui, j'ai bien vu ce changement... Mais ce changement est encore plus ridicule... Regarde par toi-même ! Les Saiyans ne sont plus assez forts ! Ils sont devenus faibles ! Ils n'ont plus aucun honneur ! Regardes-toi, tu en es la preuve parfaite ! Rejoindre l'armée pour devenir un faible ? Ah ! Je ne le souhaite même pas à Vegeta." En revanche, il était temps d'aborder un sujet très tendu en ce qui concerne ses adversaires. Ces derniers relevaient souvent le fait que l'invasion de Broly signifiée tout détruire sans distinction... Il était temps de remettre les pendules à l'heure.

"Toi le tout feu tout flamme, pour te répondre sur l'invasion... Je ne compte pas massacrer sans distinction." Marchant de gauche à droite, il reprenait. "Où est l'honneur là-dedans ? Mon peuple et moi-même sommes des guerriers. Pas des meurtriers. Notre peuple se base sur l'honneur... Nous allons envahir les planètes en revendiquant le pouvoir. Ainsi, le nom des guerriers de l'espace sera connu de tout l'Univers comme étant les souverains par excellence. Les mondes seront sous notre protection. Une planète qui ne se défend pas ne sera pas réduite à sang. Tu sais qui seront nos victimes ? Juste les armées qui veulent nous tenir tête. Rien de plus. Les citoyens seront épargnés. Il n'y a pas d'honneur à tuer les plus faibles. En revanche, une guerre qui se déclare contre nous, nous l'affronterons avec honneur et mourrons avec honneur. C'est cela, être un Saiyan ! Mais l'Univers nous a trop vus comme un peuple devenu faible et dérisoire. Il est temps de redorer le blason de peuple le plus puissant n'ayant jamais vu le jour ! Ce n'est qu'une croisade pour l'honneur ! Si une planète se rend sans résister, il n'y aura aucun mort à déplorer. Ils garderont également leurs droits, mais les ressources non primordiales aux fonctionnements de leurs civilisations nous reviendront. Mais les Saiyans seront leurs maîtres. Nous serons un Empire." Il n'y avait pas besoin de mort inutile... Dans une croisade pour l'honneur, pour redonner la fierté aux Saiyans qui l'ont perdu.
Kid Sephiroth
Kid Sephiroth
Terrien
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 15/08/2016
Nombre de messages : 365
Bon ou mauvais ? : Héros et légende vivante.
Zénies : 1745

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Magie Maîtresse I / Gravité / Flash lumineux
Techniques 3/combat : Guérison / Magie Maîtresse II
Techniques 1/combat : Comètes

Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sur les traces de la puissance.    Sur les traces de la puissance.  - Page 4 ClockDim 3 Mai 2020 - 12:42
Il était vrai que la remarque du jeune Sephiroth à propos de monter un groupe de hard rock avec Broly était risible, dans une situation pareille. L'on pouvait se demander ce qui était passé dans la tête du gamin. Était-il à ce point immature au point de ne pas se rendre compte de la réalité, du danger de la situation dans laquelle il était désormais impliqué et qui pouvait changer le destin de toute une planète, de tout un peuple, et même plus encore ? En réalité, il était parfaitement conscient de la situation, sous ses airs de gamin immature qui ne prend pas grand chose au sérieux. L'enfant-soldat avait bien constaté que le Broly qu'il avait en face de lui était bien différent de celui qu'il avait rencontré avec Claire, celui contre qui et avec qui il s'était battu, celui avec qui il avait lié une amitié. Physiquement, il était toujours pareil, ça ne restait qu'un gros tas de muscles qui faisait deux fois sa taille et trois à quatre fois sa largeur. Mais sa personnalité avait changé. Il semblait assoiffé de pouvoir. Le pouvoir, ce n'était pas quelque chose qui attirait le garçon aux longs cheveux argentés. Ce dernier avait été élevé pour être une machine à tuer, un bon petit soldat qui obéissait aux ordres, il n'avait donc jamais eu pour ambition de prendre le pouvoir. En réalité, cela ne faisait que récemment qu'il était maître de ses propres décisions, depuis qu'il avait rejoint cet univers et qu'il n'était donc plus soumis aux ordres de la Shinra. Et malgré tout, il avait rejoint une nouvelle armée pour redevenir un soldat et exécuter des ordres, comme s'il en avait le besoin inconscient, au fond de lui, probablement à cause de la façon dont on l'avait éduqué. Mais ce n'était pas pour exécuter un quelconque ordre que Sephiroth s'était mêlé à ce conflit. Il voulait apaiser Broly, lui faire retrouver la raison, et bien sûr préserver Claire du malheur de devenir veuve. Il ne se faisait pas d'illusions, il était plus faible que le général Motta ou que Broly. Cela lui faisait mal de l'admettre, mais ils ne jouaient plus dans la même cour. Il ne pouvait pas prétendre pouvoir sauver la vie du mari de Claire, tout du moins pas par les armes. Alors il jouait avec une autre arme, une arme qu'il avait appris à connaître peu de temps auparavant, celle de l'amitié. S'il avait parlé de Broly du groupe de hard rock et avancé l'argument qu'il ne fallait pas tuer le mari d'une amie, bien que ces arguments pouvaient paraître ridicules et hors de propos dans cette situation tendue, cela avait été pour pouvoir rappeler à Broly les bons moments qu'ils avaient passé ensemble, le ramener dans l'état dans lequel il l'avait connu, lui faire retrouver son humanité, en quelque sorte. Hélas, cela n'avait pas fonctionné.

Le visage de Sephiroth prit un air plus sérieux, alors qu'il écouta, les uns après les autres, les arguments des différentes parties. La situation était difficile pour lui. Motta était son général, son supérieur hiérarchique, en plus d'être le mari d'une guerrière pour qui il avait énormément de respect. Quant à Broly, c'était un ami qu'il n'avait plus vu depuis longtemps, qui avait changé, mais qui semblait avoir pris le pouvoir sur Vegeta de manière traditionnelle selon les lois des Saiyans - dont il ne savait pas grand chose. Pour Motta, Broly était un envahisseur. Mais selon Broly, il était devenu le roi légitime des Saiyans en battant leur ancien roi dans un combat honorable. S'il disait vrai, alors il était également le supérieur de Sephiroth, puisqu'en tant que roi des Saiyans, il paraissait logique de penser qu'il était supérieur au général et avait le contrôle des armées. Bien entendu, Sephiroth n'était pas un Saiyan, ni même un citoyen de Vegeta : Broly n'était donc pas son roi. Sephiroth était juste un simple soldat de l'armée, supposé suivre les ordres que l'on donnait à l'armée. Habituellement, le général recevait ses ordres du roi puis les faisait appliquer au sein de l'armée. Mais que se passait-il quand le général et le roi étaient en désaccord, quand le général ne reconnaissait pas son roi ? Sephiroth n'avait jamais été dans cette situation auparavant, il lui était impossible de faire un choix. D'autant plus qu'il pouvait donner raison à certains arguments de Broly. Il accordait beaucoup d'importance à l'honneur dans un combat, et il trouvait, en effet, qu'il y avait moins de mérite à vaincre un guerrier seul lorsqu'on l'affrontait à plusieurs. En outre, le discours de Broly à propos de la conquête de planètes, ça lui rappelait beaucoup ce que faisait la Shinra dans son propre univers. Elle utilisait son armée - et donc Sephiroth - afin de protéger les populations, y compris sur d'autres continents, mais c'était surtout un prétexte pour pouvoir y implanter leurs réacteurs Mako (équivalent de centrales nucléaires plus ou moins) afin de rendre les citoyens dépendant de leur source d'énergie, et donc de pouvoir les dominer et les contrôler à leur guise.

Le gamin fit un petit saut sur le côté, pour laisser Broly et Motta face à face, ne voulant plus s'interposer. Il se tourna vers eux, et dit d'un ton beaucoup plus sérieux que précédemment, comme s'il avait perdu toute l'innocence enfantine qu'il avait exprimée un peu plus tôt :


"Broly, général Motta. Je suis un soldat de l'armée des Saiyans, je suis donc supposé obéir et exécuter les ordres que l'on me donne. Mais aujourd'hui, je ne sais pas lequel de vous deux je dois considérer comme mon supérieur hiérarchique. Je ne prendrai parti ni pour l'un, ni pour l'autre, et n'exécuterai aucun ordre tant que vous n'aurez pas réglé cette affaire."

Sephiroth avait donc pris position dans la neutralité, car il estimait, maintenant qu'il avait suffisamment d'informations, que cela ne le concernait pas. Mais de son point de vue, cette affaire devait se régler par un combat avec honneur, en un contre un, et sans coup fourré, selon ce qu'il avait compris des lois des Saiyans. Il considérait que si Motta ne pouvait pas reconnaître la légitimité de Broly en tant que monarque, alors il devait le vaincre seul pour prendre le pouvoir, selon les lois de son peuple, puisque vraisemblablement, Broly avait pris le pouvoir en respectant ces lois, en vainquant l'ancien roi dans un combat loyal. Par conséquent, il considérait que les autres protagonistes ne devaient pas non plus intervenir, cela ne devait se jouer qu'entre Broly et Motta.
En ligne
Métal Cooler
Métal Cooler
Cyborg
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 24/01/2020
Nombre de messages : 60
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Auto-Réparation / Rayon de la Mort / Kiaï
Techniques 3/combat : Déplacement Instantané / Buster verroullié
Techniques 1/combat : Supernova

Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sur les traces de la puissance.    Sur les traces de la puissance.  - Page 4 ClockDim 3 Mai 2020 - 17:34
La situation semblait se calmer... 
Les deux partis préféraient à présent le dialogue à l'affrontement, à la grande déception de l'automate, qui se raidit lorsque Broly lui intima rester en retrait, ce qu'il fit. Il croisa les bras, écoutant les échanges de revendications avec un air sévère. Mais Motta semblait être un Saiyan borné, au même titre que Broly. C'est même le caractère insupportable qui prévalait généralement chez cette race de guerriers, comme le montrèrent Son Goku et le prince Végéta par le passé. Ces négociations tomberaient donc sans doute dans des oreilles sourdes. Evidemment, sa présence dérangeait... Et cela allait encore plus corser ce simulacre de débat.

Peu importe les années passées, les Saiyans vouent toujours une haine sans borne pour Freezer, et donc par extension toute sa famille, dont Cooler. Cependant, il ne fallait pas oublier une chose, qui pourtant crevait les yeux.

Sur les traces de la puissance.  - Page 4 P782

"Vous savez... Il y a erreur sur la personne."

L'unité prit la parole lorsqu'il était question d'elle. Le Grand Guédester était l'intelligence artificielle ultime. Il était donc temps de le démontrer en avançant ses propres arguments.

"Premièrement, vous ne faîtes que parler de cet abruti de Freezer lorsque vous parlez du clan Cold. C'est un sale môme borné, lâche et sociopathe, mais je ne vous apprend sans doute rien de bien nouveau. Artic son père, lui, n'était pas comme ça, et bien que son joug sur Végéta fut ferme par le passé, je n'y trouve rien de bien atroce. Deuxièmement, Général Motta, dire que l'Empire vous exploitait tout en étant plus faible que l'ancien roi est un mensonge éhonté lorsqu'on sait que le Roi Végéta, un lâche de la première heure qui ordonna la mort d'un nourrisson, s'est fait démolir par Freezer, pourtant le plus faible du clan à ce moment donné, et ce sous sa forme la plus restreinte."

La machine d'élite marqua une pause en décroisant ses bras avant de pointer son pouce vers lui-même.

"Troisièmement, comme je le disais, il y a grave erreur sur la personne. Vous en voulez aux Cold et rejetez l'idée de ma présence ici. Mais vous omettez quelque chose qui crève pourtant les yeux. Mais il est vrai que je n'ai pas eut le temps de me présenter, mes excuses..."

Le monstre chromé porta alors sa main à son buste, inclinant légèrement son buste en fixant les opposants au régime avec un air on ne peut plus sérieux. Rien ne pouvait trahir une quelconque tentative de supercherie, ni sur son faciès, ni dans sa voix.


"Mon nom est Métal Cooler... Je suis une machine produite et envoyée par une intelligence artificielle tout ce qu'il y a de plus neutre. Et je suis au grand regret de vous apprendre que le prince Cooler Cold est décédé, mis à mort par un Saiyan du nom de Son Goku. N'étant plus de ce monde, je suis tout ce qu'il reste de son sillage. Je n'ai aucune allégeance envers l'Empire Cold, et suis venu sur cette planète aidé de ma propre armée, aux ordres de Broly."

Le Grand Guédester soutint alors sa présentation en ordonnant aux Robots Soldats qui se tenaient proche de la zone de combat de venir se présenter en rang parfaitement alignés derrière Métal Cooler.

"Il n'est donc pas question d'alliance avec d'anciens despotes ici. Je ne suis pas Cooler. Je ne ferais pas ses erreurs, mais préserverait ses qualités. Il était loin d'être le monstre que vous dépeignez. Entre lui et cet infect frère qu'était Freezer, c'était bien le jour et la nuit. Il était un vrai guerrier, impitoyable, honorable et fier, et un leader juste envers ses sujets. Généraliser son cas avec celui de son frère est une simple preuve de bassesse intellectuelle de votre part. A dire vrai, je ne vois pas de grande différence entre son comportement et celui d'un Saiyan..."

Le robot se tînt alors immobile, prêt à écouter la réponse des autres, mais se doutant que son discours ne ferait pas mouche. Les empêcheurs de tourner en rond sont hélas bien souvent ainsi, têtus au point de rendre impossible toute discussion les remettant en cause...
En ligne
Fugma
Fugma
Administrateur
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 15/01/2007
Nombre de messages : 13329
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 220 (+150 pour alliance)

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Hi no Seigyo - Metamorphose
Techniques 3/combat : Akumahi - Shukumei
Techniques 1/combat : Shounetsujigoku

Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sur les traces de la puissance.    Sur les traces de la puissance.  - Page 4 ClockDim 3 Mai 2020 - 21:36
La discussion c’était lancé, et le magma espérait que cela se passe pour le mieux. Tout le monde se lança dans un discours de sourd à l’exception de Beelax resté en retrait et Sephiroth visiblement incapable de choisir un camp, malgré les discours abracadabresques du guerrier légendaire. Mais bon en soit, tant que cela ne venait pas aux mains, cela n’aurait aucune importance. Le magma espérait que cela donne quelque chose, mais généralement une discussion entre tête brulé ne donne rien d’autre que de la fumée.
 
Motta fut le premier à parler, surenchérissant Fugma sur le combat. Il ne faisait aucun doute que le guerrier légendaire n’allait pas en tenir compte, mais bon. Il parla également de l’empire Cold, sujet forcement sensible sur cette planète. Oui cela a toujours été tendu entre les deux peuples, et logiquement Motta montra son mécontentement à ce sujet. Son discours fut dure, mais il démontra au travers de son dernier son amour pour son peuple et mais aussi sa fierté.
 
La réponse de Broly ne se fit pas attendre, partant dans un énorme monologue. Forcement il ignora l’honneur, sortant maintenant que le nombre rendait totalement caduque le résultat. Le magma soupira face à cette réaction ne manquant pas de gaminerie. Attendre d’avoir perdu le combat pour placer cette phrase démontrait tout bonnement qu’il était un mauvais perdant. Fugma ne préféra ne pas répondre, ce débat était futile et Broly continuerait de renier tout ça. L’important c’était le reste de la conversation : le trône de Vegeta.
 
Le guerrier millénaire expliqua qu’il avait remis le compteur à zero. Connaissant les colds, Fugma doutait largement de sa réussite. Il devait être également aveugle visiblement, mais bon inutile de lui expliquer il semblait également sourd, il n’avait visiblement pas eu beaucoup de chance dans sa vie. Et justement il partit dans une tentative de discours émouvant. Si ce type n’avait pas comme objectif ne mettre l’univers au bout d’une laisse, le magma aurait presque pu lâcher une larme. Mais bon il est vrai que les saiyans n’ont pas toujours su faire les bons choix.
 
Il partit ensuite dans monologue macronesque cherchant à vendre son idée d’invasion. Cette idée fit rire intérieurement le magma, ce dernier cherchant à reproduire plus ou moins l’ancien schéma des saiyans, celui qui avait amenée à le bannir. Il annonça que les seules victimes seraient ceux qui aurait le sacrilège de se défendre pour leur liberté. Tout ceci était d’un ridicule, et donnait grandement envie à Fugma de détruire son argumentaire. Bien entendu, cela serait sans doute dans le vent, mais il ne pouvait pas s’empêcher de donner son avis.
 
Mais avant, Métal cooler prit la parole. Il expliqua être indépendant des colds, étant lui-même une intelligence artificielle. En soit c’était cohérent, et le magma n’avait pas grand-chose à redire à ce sujet. Il ne fallait pas se fier aux apparences en effet, Beelax en était le parfait exemple. Néanmoins Metal cooler tenta de défendre Cooler, mais cela ne toucha pas le magma, ce dernier le connaissant. Il était très loin d’être si honorable que ça. Bref, le moment était finallement venu pour le magma d’interagir.
 
« Broly, si je résume bien ce que tu m’as dit, tu cherches à remettre en place le système que tu as détesté, non ? Tu as été congédié de la planète car ta force était différentes des autres. Actuellement tu critiques les gens qui ont une force différente de la tienne, ta mauvaise foi semble être aussi longue que ta crinière. »
 
Fugma croisa les bras, il avait encore pas mal à dire, n’ayant qu’introduit son sujet.
 
« La politique première du Roi Vegeta était la conquête de l’univers, mais au fur et à mesure du temps cet esprit a commencé à diminuer, et cela a été forcement impacté par la présence de Toma et Motta. L’arrivé de Pythar et Sharotto au pouvoir à définitivement détruit cette ancienne politique. Oui l’époque de ta naissance c’était une période abjecte où les gens trop forts étaient bannis par crainte, et trop faibles expédiés sans compassion. D’ailleurs au passage c’était une période où ton roi était manipulé par Freezer il me semble. » Fugma ne put s’empêcher de lancer un regard à Metal Cooler avant de reprendre. « Si tu voulais vraiment te venger de ce que tu avais subis, tu poursuivrais le travail de Pythar. Je te rappel qu’il fait partie de ceux qui se sont battus pour renverser l’ancien Roi. Pythar ne cherchait qu’à protéger ce monde, pas le conquérir. Merci donc de ne pas le citer dans ton argumentaire, par respect par lui. »
 
Le magma n’avait jamais vraiment eu le temps de faire affaire avec l’ancien roi, mais son implication au sein de l’anicienne alliance de la Z-Team en disait gros sur son point de vu.
 
« Pour terminer, ton but est donc de dominer l’univers en limitant le sang versé. En quoi cela serait un honneur pour ton peuple de dominer un univers ? Ne penses-tu pas que tu gagnerais à protéger ce dernier sans le dominer ? A ce moment-là, oui ton peuple sera respecté. Les saiyans seraient alors vu comme le peuple ultime, la barrière ultime contre les forces du mal. Votre nom serait alors réputé dans l’univers. Si tu ne fais qu’imposer ton autorité sur d’autres planètes, tu ne créeras aucune forme de respect, mais juste du dégout. Regarde les images qu’ont les terriens ont actuellement pour les saiyans. »
 
Le magma arriva à la fin de son argumentaire et croisa alors le regard de Motta pendant quelques secondes avant de refixer Broly.
 
« Ne me dit donc pas que c’est juste pour redorer votre blason, car comme je viens de le décrire la meilleure façon de le faire serait de protéger l’univers sans y régner dessus. Tu veux le diriger par pur égoïsme. Cet univers serait alors, par ton empire, cet univers en pire. »
 
Le magma soupira, se doutant qu’il risquerait de frotter à un mur, mais il espérait tout de même que Broly admettre que tout ceci n’avait rien à voir avec les saiyans, et qu’était uniquement de son propre fait. Fugma voulut tout de même ajouter une dernière chose, une proposition.
 
« Après, tu peux toujours essayer de me prouver que je me trompe en passant à ma vision, mais j’en doute. Quoi qu’il arrive le peuple saiyan a été beaucoup tourmenté, et je le peuple est en train de s’y perdre. Le fait que toi et Motta soyez incapable de vous entendre en est le parfait exemple. Une séparation ne me semblerait pas incohérente. Vous avez deux planètes, c’est facile à faire. »
 
Le magma ne fit que lancer le sujet, rester à voir si cela pouvait être un compromis intéressant pour les deux saiyans. A l’heure actuelle cela semblait la meilleure solution, permettant ainsi à Motta et Broly de continuer ce qu’ils avaient en tête. Bien entendu fallait encore que les deux soient d’accord pour faire ce pas, et vu l’égo des deux ce n’était pas gagné. Quoi qu’il arrive cela semblait le meilleur compromis possible aux yeux du magma et il avait lancé l’idée. La décision revenait à Motta et Broly.


Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Fugma10

Sac : clef maison Magma, livre magma
objet : Radar Metamol, Senzu 2, capsule téléportation, Dragon Radar
Vaisseau 10 places : l'Ange de feu
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 37804
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sur les traces de la puissance.    Sur les traces de la puissance.  - Page 4 ClockMer 6 Mai 2020 - 23:57
Prévisible. Le premier argument avancé par Broly concernait l'honneur, que Motta avait mit en avant dans ses paroles juste avant. En effet, s'attaquer à trois contre un n'était pas le genre de combat qu'affectionnaient les Saiyans. Fiers, ils préféraient se charger de l'affrontement en un contre un plutôt que de bénéficier d'une supériorité numérique. C'était une logique à laquelle tout être de cette espèce pouvait être sensible et Motta lui-même y était. Cependant, il ne s'agissait là pas d'un duel traditionnel pour désigner le nouveau roi, bien qu'ayant expulsé Pythar du trône les conséquences de ce combat viendraient à désigner un nouveau souverain, mais plutôt de repousser une menace que le guerrier légendaire ne cessait de démontrer jusqu'ici et son affiliation avec l'Empire Cold ne faisait que confirmer le fait que Broly était un envahisseur. Le gradé soupira face à l'entêtement du guerrier.

"Je ne t'ai pas affronté pour prendre le trône mais pour libérer mon peuple de la menace que tu représente pour lui ! Là est la nuance. Alors qu'importe le moyen utilisé pour te vaincre, ce trône doit revenir à quelqu'un qui le mérite et qui ne méprise pas ses semblables. Maintenant, si tu souhaites te conduire en roi et suivre ses traditions tu sais ce qu'il te reste à faire..."

Motta avait simplement relevé les points importants qui mettaient le doute sur les intentions du guerrier légendaire. Le général savait parfaitement à qui il avait à faire, à un renégat qui semblait assoiffé de vengeance... Et de pouvoir. Ce n'était pas un problème en soi s'il portait ses intentions sur leurs ennemis mais Broly faisait tout le contraire en s'acoquinait avec l'un des plus vieil ennemi des saiyans. Sa position était pour le moins étrange. Il voulait diriger un peuple qui l'avait rejeté mais souhaitait établir une gouvernance semblable à celle qui avait manqué de le tuer. Il avoua d'ailleurs qu'il n'accepterait jamais de servir ce même peuple pour cette raison, ce qui renforçait les doutes que le guerrier à l'armure verte avait à son égard. Il n'avait pas oublié le passé et semblait nourrir encore une rancœur. Un type comme lui pouvait-il vraiment agir pour le peuple et non pas juste pour l'utiliser à des fins personnels ?

Le mari de Claire resta silencieux, écoutant la suite de son discours, mais celui-ci ne fut pas plus éclairé. Broly souhaitait remettre en marche les conquêtes mais il pensait pouvoir le faire sans tuer, ce qui était impossible. Motta se demanda à cet instant s'il était vraiment sérieux. Il fallait être sacrément naïf pour croire que les innocents seraient épargnés dans une guerre. Car c'était ça son projet au final, entrer en guerre contre tout le monde pour dominer l'univers. Les seuls choix était de mourir ou de se plier à sa volonté. A vrai dire Motta ne se considérait pas comme un saint et les meurtres ne lui posaient pas de problèmes, même des innocents. Toutefois l'idée des conquêtes avait été abandonnée depuis longtemps. Même avant le règne de Pythar et Sharotto, avec Toma en principal leader les saiyans n'avaient plus cherché à coloniser et Motta était dans cet état d'esprit. Il estimait que les siens n'avaient plus rien à prouver, ils étaient reconnus dans l'univers comme des êtres dangereux, que l'on craignait rien qu'en entendant leur nom. Leur réputation leur collait à la peau et elle était loin de changer, quoi qu'il en dise.

"Si tu penses que ce peuple n'est pas à la hauteur alors laisses-le ! Si ces soldats sont trop faibles à ton goût alors tu n'en a pas besoin dans ta quête. Ton mépris pour les tiens ne t'apportera pas le soutien des saiyans. Tu sembles déjà avoir l'armée qu'il te faut pour tes projets de grandeurs." Il jeta un œil à Métal Cooler avant de revenir sur Broly. "Tu dois bien avoir conscience que tu ne fera jamais l'unanimité ici, non ? Tu ne penses quand même pas que nous allons te suivre aveuglément ?"

Les désirs de Broly allaient probablement mener le peuple à de nombreuses guerres, et bien que ce soit dans leur nature d'être des guerriers ils n'allaient pas suivre quelqu'un en qui ils ne se reconnaissaient pas. Alors bien sûr il y en avait beaucoup qui ne juraient que par la puissance mais les choses avaient aussi changé depuis toutes ces années. Aujourd'hui, les saiyans se battaient pour le plaisir mais entraient en guerre uniquement contre leurs ennemis. Et justement, l'Empire Cold en faisait toujours parti. Métal Cooler présenta sa différence avec celui dont il imitait les traits et il avait raison sur ce point là : ils n'étaient pas la même personne et n'avaient en plus rien à voir avec Freezer. Toutefois la haine qu'avait les saiyans ne se portait pas seulement sur le frère cadet de Cooler mais sur toute sa famille. Ce n'était même pas les Démons du Froid qu'ils haïssaient, mais bien cette famille à laquelle Broly avait affirmé s'être alliée. Qu'importe au final si le soldat de métal n'était qu'une copie, un lointain cousin ou son jumeau bienfaisant. S'il y avait bien une chose que Motta savait c'est qu'ils ne pouvaient pas leur faire confiance. Le général fixa alors le cyborg à qui il répondit.

"A lui seul Freezer pouvait vaincre le roi Vegeta certes, mais contre une armée de saiyans consciente de la menace qu'il représente ? Je doute sérieusement qu'il avait ses chances, lui et son armée. C'est ce que ce monstre a compris en se servant du roi et je crois que c'est également ce que tu as compris en utilisant Broly. Toi ou ton maître, peu importe. Vôtre histoire d'égalité entre nos deux camps je n'y crois pas un seul instant et si vous pensez que le peuple saiyan va y croire c'est que vous êtes bien plus crédules que ce qu'on pourrait imaginer. Notre peuple ne se laissera pas commander par un Empire comme le vôtre, reconnu pour sa fourberie."

L'affiliation de Broly à l'Empire Cold n'allait certainement pas plaire au peuple et ça il devait le prendre en compte. Peut-être avait-il amené Métal Cooler ici pour montrer qu'ils pouvaient s'allier mais ça semblait mal calculé. Motta n'était pas encore sûr de savoir si le fils de Paragus se faisait manipuler par le sosie de Cooler ou s'il mentait depuis le début et marchait dans leur jeu. Toujours est-il qu'il n'avait pas levé les doutes à son sujet, bien au contraire.

Le discours du guerrier légendaire n'avait pas convaincu le général et désormais Fugma prenait la parole. Il évoquait le fait de redorer le blason des saiyans, en reprenant les mots du rival de Goku, mais plutôt en essayant de protéger l'univers. C'était sensé, c'était d'ailleurs sur cette voie là que Pythar et Sharotto avaient marchés. Si Motta n'était pas totalement d'accord avec le fait de jouer aux super-héros, il approuvait les dires du Magma dans le sens où cette idée serait bien plus appropriée pour que les saiyans obtiennent une meilleur image. Mais le désir du colosse était probablement de montrer que les Saiyans, ou plutôt ceux qui le suivaient, étaient les plus forts. Il y avait peu de chances qu'il soit sensible aux paroles du leader des Ganshous, d'autant qu'il semblait déterminé à aller au bout de ses idées. Vint alors une idée de Fugma, qui sous-entendait que le peuple pouvait se scinder en deux, chacun choisissant son camp en prenant l'une des deux planètes. Il était temps alors pour Motta d'intervenir.

"Il serait intéressant de savoir ce que le peuple penserait de ton arrivée au trône et de ta sympathie pour notre ennemi. Si certains pensent que les saiyans seront mieux lotis en te suivant on ne les retiendra pas. Mais ne te fais pas trop d'illusions, tu ne pourra pas réunir tout les Saiyans. Alors que comptes-tu faire ? "

Fugma avait totalement raison sur un point : le peuple saiyan avait été pas mal tourmenté ces derniers temps entre les changements de directions et les guerres. Un autre changement aussi radical menait forcément à davantage de troubles chez les saiyans.


Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Motta_12
Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Broly
Broly
Saiyan
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 12/06/2016
Nombre de messages : 338
Bon ou mauvais ? : Mauvais.
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Eraser Canon, Omega Blaster, Bouclier d'énergie
Techniques 3/combat : Gigantic Meteor, Ball-Trap
Techniques 1/combat : Planet Geyser

Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sur les traces de la puissance.    Sur les traces de la puissance.  - Page 4 ClockJeu 7 Mai 2020 - 5:51
Décidément, le dialogue prenait une ampleur qui pourrait finalement décider du sort d'une partie des guerriers de l'espace... En quelques secondes, ils avaient été plus loin que lors de l'affrontement contre le guerrier légendaire. Une fois de plus, Broly venait d'apprendre une chose intéressante. En tout cas, il avait également pu en apprendre plus sur son partenaire Metal Cooler ! Et pour ce qui est de Sephiroth, ce dernier ne voulait prendre de parti pour aucun des deux camps. Sans dire autre chose, il écoutait simplement ce que disait les personnes présentes à cette assemblée du désert... En tout cas, il était bon de noter qu'également, Broly n'était pas quelqu'un de très fort en dialogue. Ayant du mal à exprimer ses pensées, c'était tout naturel que ses ennemis le comprenaient de travers. Lui-même n'avait jamais eu l'habitude de papoter comme ça... Et pourtant, être orateur était une qualité requise pour être un bon Roi. Mais cela marchait aussi avec un peuple de guerriers au sang chaud ?

Cette fois, c'était au tour de Fugma de parler. Ce dernier expliquait son point de vue, mais également ce qu'il avait compris des dires du colosse. Lui-même se rendait compte que ce qu'il demandait été légèrement, voire énormément ridicule. Il devait réfléchir correctement... Après-tout, il avait été combattre Pythar sans véritable plan. Il ne connaissait rien d'une souveraineté. La seule chose qu'il connaissait là-dedans, c'était que les Rois devaient être des enfoirés de première. Bien sûr, il donnait raison à certaines choses du Magma, comme d'autres non. Mais en soi, son avis éclairait un peu mieux l'idée qu'avait le renégat du peuple sur sa nouvelle position, et sur ses propres choix... En y réfléchissant mieux, il devait probablement faire quelque chose de plus cohérent. Mais il avait besoin de conseil... Un conseiller ? Peut-être bien qu'Epina aurait pu être ce genre de Saiyan, même si ce dernier ne connaissait même pas vraiment la haute société Saiyan... Comme le colosse, en vérité.

"Deux planètes ? Je pensais que c'était juste une planète de réserve !"

En effet, cette seconde planète, il la connaissait car c'était sur celle-ci que Paragus, son père, avait posé un piège pour le prince Vegeta. Sa vengeance aurait pu fonctionner si Broly n'avait pas tout fait échouer... Mais la vue de Kakarotto l'avait rendu complètement fou. Puis à cette époque, le moindre excès d'énergie de la part de son corps le rendait fou... Cette douleur qui l’enivrait le rendait incontrôlable. Par ailleurs, Motta avait également expliqué pourquoi il s'était dressé contre le Saiyan. Ce dernier semblait donc être aussi menaçant pour sa propre fratrie ? Même adulte, ils essayaient encore de lui faire passer le titre de monstre ambulant. Pour ne pas changer, bien sûr ! En tout cas, Motta ouvrait également les yeux au colosse sur son propre avis. Il aurait donc encore du mépris pour les siens ? Seulement, c'était un match de ping pong perpétuel... L'un comme l'autre, ils avaient du mal à s'accepter. Car si Broly avait autant de rancune envers ceux qui l'avait trahi, eux en avaient autant... Sans raison apparente.

"Je vois..."

Passant sa main gauche devant Cooler, il faisait comprendre à son partenaire de ne rien dire pour l'instant. Reprenant sa forme de base dans une étincelle lumineuse, il semblait ainsi bien plus calme qu'auparavant. Sa situation avait évolué, comme son avis. "J'ai besoin de quelques instants." Ainsi, une réflexion sur sa propre idéologie avait lieu. Il comprenait à quel point les complications de son titre de Roi étaient présentes... Et également les problèmes qu'il avait avec son propre peuple. "J'ai écouté ce que vous aviez à dire. Donc je vais vous répondre à mon tour." Faisant un effort, il essayait de se remémorer le nom du Magma qui lui avait fait courageusement face. "Fugma, c'est ça ?" Ainsi, il continuait. "Tu as raison... J'ai été aveugler par ma rancœur envers mon peuple. Une rancune partagée car nous ne parvenons pas à nous comprendre convenablement. Néanmoins, les Saiyans ne sont pas des héros. Nous ne sommes pas tous comme cet abruti de Cachalot."

Réfléchissant un instant, il pesait le pour et le contre... Pour évolué, il devait aller de l'avant, loin de toute cette colère qu'il avait pour son peuple. Souhaitait-il réellement l'évolution de ce dernier ? "Je vais faire autrement... Je ne protégerais pas cet Univers. Comme j'ai dit, nous ne sommes pas des gardiens. Nous sommes un peuple de guerriers. Nous devons combattre et faire la guerre. C'est dans nos gênes. Mais nous avons besoin de nous affirmer de nouveau... Je ne sais pas ce que tu en pense Motta, mais ton ami le bleu le dit d'ailleurs très bien. Plus personnes ne nous craints. C'est ce blason que je vais essayer de redorer. Le mal ou le bien n'a que peu d'importance. Mais je ne régnerais pas sur l'Univers... Je vais plutôt simplement faire la guerre. Ce sera mieux." Abandonner ses idées de conquête pour juste combattre... Peut-être était-ce la meilleure alternative à laquelle il pouvait se résigner. Mais en tant que nouveau défenseur de la Terre, il allait également reprendre le point sur cette dernière.

"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé sur la planète Terre. Mais sache que j'ai faits la promesse à Pythar de la protéger. C'est ce qu'il m'a demandé. Je ne sais pas trop pourquoi, mais ce monde semble faire beaucoup de bruit pour un petit bout de caillou... En revanche, je la protégerais seul. Sans mon peuple."

Regardant Motta, il allait également rétorquer. "Tu t'y connais bien mieux que moi en tradition Saiyan, et tu connais le peuple bien mieux que moi. Mon père m'a élevé pour être un revanchard. Cela me fait mal à dire, mais tu as raison. J'ai été aveugler par cette irrépressible envie de vengeance envers les miens. Mais encore une fois, tu as raison... J'ai méprisé les miens car eux aussi m'ont méprisé." Respirant un coup, les bras croisés et fermant les yeux, il pensait quelques instants. Finalement, reprenant son air décontracter, il regardait le général dans les yeux. "Je dois faire abstraction de cette haine... Je vais avoir besoin de temps, mais je vais faire au mieux pour les miens le plus rapidement possible. Je mettrais ma rancœur de côté. Ensuite, je vais changer certaines choses... Un entraînement régulier pour les Saiyans sera mis en place. Ils se sont affaiblies, j'ai vu qu'ils ne peuvent même plus se défendre. Mais pour te répondre... Ils seront un jour à la hauteur. Je vais remonter leurs niveaux. Pour eux. Ensuite, comme tu l'as dit, Cooler, même si ce n'est pas le vrai, ne fera pas forcément l'unanimité ici. Mais les Colds ne sont pas nos alliés, je répète. Ils sont nos larbins. Et d'ailleurs, ce cher robot clone que tu vois n'a aucun ordre à donner aux Saiyans. Les seuls ordres qu'il donne, c'est à ses machines." En effet, jamais il ne demanderait à son peuple d'écouter les ordres du Cold. Si ce dernier voulait être respecté, alors ce sera en combat pour prouver sa dévotion envers Broly, et également gagner le respect des Saiyans.

"Je ne compte pas laisser les Saiyans. Ni laisser la seconde planète. Vous m'avez beaucoup appris, aujourd'hui. Seulement, si moi je fais une concession, j'en attends de même de ta part, Motta. Je te laisserais la seconde planète, et tu pourras partir avec les guerriers qui ne sont pas d'accord avec mes idées de guerre. Nous ne ferons pas de conquête. Néanmoins, si je te cède cette planète, j'en reste le Roi. Nous collaborerons ensemble pour le meilleur de notre peuple. Tu me tiendras informé de l'évolution de la situation de ton côté. Et si tu as besoin de quoi que ce soit, préviens-moi. Et dans ce cas, j'aurai également une petite demande à te faire... Je suis loin d'avoir de l'expérience en matière de royauté. Tes conseils me seront favorables, toi qui as été sous plusieurs règnes. Alors, qu'en dis-tu ? On tiens un accord ?"

Une guerre juste pour le sport. La planète Vegeta 2 aux ordres de Motta, mais qui reste en collaboration avec Broly. Une remise en question pour le bien du peuple. Un futur apprentissage pour devenir un bon monarque... Un programme bien charger. Seulement, est-ce que l'idée du Roi satisferait le général et ses acolytes ? Dur à dire. Mais là, c'était le maximum qu'il pouvait faire. "Après, si vous avez d'autres idées, je vous écoute ! Mais Fugma, ne compte pas sur nous pour être des gardiens de l'Univers. En tout cas, pas sur Vegeta 1."
Kid Sephiroth
Kid Sephiroth
Terrien
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 15/08/2016
Nombre de messages : 365
Bon ou mauvais ? : Héros et légende vivante.
Zénies : 1745

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Magie Maîtresse I / Gravité / Flash lumineux
Techniques 3/combat : Guérison / Magie Maîtresse II
Techniques 1/combat : Comètes

Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sur les traces de la puissance.    Sur les traces de la puissance.  - Page 4 ClockSam 9 Mai 2020 - 15:53
Le jeune SOLDAT continua d'écouter les discours de chacun des intervenants, sans prendre parti. Il n'avait pas de réelle opinion sur la question. Le bien, le mal, c'était des principes qui lui échappaient quelque peu. Qu'il s'agisse de protéger l'univers ou de conquérir des planètes, au fond, il s'en fichait. Tout ce qu'il voulait, c'était être un soldat, aller sur un champ de bataille et être libre de tuer ses ennemis, c'était ça qui le faisait se sentir vivant, c'était pour cela qu'il était né et c'était ainsi qu'on l'avait éduqué. L'organisation pour laquelle il travaillait autrefois était loin d'être toute blanche, il le savait bien. Bien sûr, la Shinra faisait de grands efforts pour passer pour des gentils aux yeux du monde, via la propagande, ils se faisaient passer pour des sauveurs, des protecteurs de la population, un peu comme les Saiyans sous les ordres de Pythar et Sharotto justement. Mais Sephiroth n'était pas dupe, il savait bien pour qui il travaillait, et il savait pertinemment que ce n'était pas des gens biens et que leurs seuls motifs étaient d'asseoir leur pouvoir. Cela ne devait pas être très différent avec les Saiyans. Alors au fond, il s'en fichait des raisons pour lesquelles il était envoyé en guerre, tant que lui prenait du plaisir dans son travail. Bien sûr, il ne prenait aucun plaisir à tuer des innocents sans défense, parce qu'il n'y avait aucun mérite à le faire, ce qui lui plaisait c'était d'affronter de vrais guerriers et d'avoir du challenge. Tout ça pour dire que quelque soit ce qu'allaient décider Motta et Broly, ça lui était égal. Tout ce qu'il voulait, c'était réussir à reconnaître son supérieur hiérarchique légitime entre ces deux-là, pour savoir à qui il devait obéir. Il ne connaissait pas les lois Saiyannes, et au fond, il se fichait bien de ce peuple. Il avait juste voulu rejoindre cette armée parce qu'il était ami avec Raditz, et parce qu'il voulait rencontrer le mari de Claire, mais en dehors de cela, il aurait pu rejoindre n'importe quelle armée de n'importe quel peuple, même l'Empire Cold, s'il en avait eu l'opportunité.

Il continua d'attendre sans rien faire, jusqu'à pouvoir être fixé sur son propre sort. Dans le pire des cas, il pourrait toujours quitter l'armée des Saiyans et se faire recruter au sein d'une autre armée, il en avait largement les compétences. Mais il voulait demander des nouvelles de Claire à Motta, et puis maintenant qu'il avait commencé sa mission de traque du Ruban Rouge, il voulait la mener à bien et donc anéantir les derniers membres du Ruban Rouge qui s'étaient cachés sur Dark, et notamment leur chef, Kefka Palazzo.
En ligne
Métal Cooler
Métal Cooler
Cyborg
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 24/01/2020
Nombre de messages : 60
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Auto-Réparation / Rayon de la Mort / Kiaï
Techniques 3/combat : Déplacement Instantané / Buster verroullié
Techniques 1/combat : Supernova

Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sur les traces de la puissance.    Sur les traces de la puissance.  - Page 4 ClockMar 12 Mai 2020 - 17:43
Le Métal Cooler resta immobile dans sa position, écoutant attentivement les arguments jetés à droite à gauche et retranscrivant les informations au superordinateur du Grand Guédester. Il n'aimait pas la tournure des négociations, mais s'efforça de ne rien en montrer.

Encore une fois, la stratégie du Grand Guédester était compromise par des données archaïques et donc obsolètes. Trop de choses avaient changées, même du côté des Saiyans. Leur peuple aurait complètement changé de mœurs, comme ça, en l'espace de quelques années ? Eux, les barbares sanguinaires et primitifs ?!
C'était... Bien trop abrupte pour que l'intelligence artificielle l'ai pris en compte. Mais pourtant, cette invraisemblance était vraie. Enfer...

*Mais il nous faudra prendre notre mal en patience... Ne surtout pas montrer ses faiblesses, garder le bluff. Nous ne sommes pas en mesure de faire autrement, de toute façon...*

D'autant plus que ses interlocuteurs, comme il s'y attendait, naviguaient en pleine nébuleuse !
Croire que les Saiyans, il y a trente ans, pouvaient mettre à mal Freezer était une idiotie comme ses capteurs en ont rarement entendu... Même avec des millions de soldats, même avec des Oozarus, Il était évident que même son Commando Blindé à lui seul pouvait à l'époque envahir cette planète et écraser ses plus puissants guerriers, eux qui surpassaient même les capacités du terrifiant Commando Ginyu... 
En ce sens, un membre de la lignée Cold n'aurait eut aucun problème pour les écraser, même en faisant face à leur puissance combinée. 

De plus, ils affirmaient que la domination des Cold sur les Saiyans a été basée sur la manipulation, alors qu'il s'agissait tout simplement d'une annexion de leur armée par un rapport de force, ni plus ni moins. Ce n'était pas comme si Freezer était de toute façon assez intelligent pour mener une telle manœuvre lorsqu'il leur commandait. Si tel était le cas, il n'aurait pas eut à les exterminer, après tout.
Mais que se passait-il, exactement ? Se faisaient-ils passer pour des victimes ? Pleuraient-ils sur le sort de cette bande de singes bas-de-plafond ? 

N'avaient-ils donc aucune fierté de nier le passé en bloc ? A se dire "les plus forts de l'univers" ?
C'est donc ainsi qu'on évolué les primates barbares ? En des macaques coincés, maniérés et plein de désillusion ?
Tsk, en dehors des rares élus de la légende des Super Saiyans, les Saiyans normaux ne valaient guère pas mieux qu'un soldat impérial classique. Qu'une poignée d'entre eux soit assez forte pour éclipser Cooler est déjà assez difficile à avaler comme ça pour ne pas entendre pareils fadaises...

Le prince chromé aurait bien trouvé une façon de rétorquer pareille démagogie, mais Broly lui intima de rester en retrait. Probablement afin de le laisser finir cette affaire entre Saiyans...
L'unité plissa les yeux, fixant du coin de l'oeil ceux qui ne prirent pas part au débat : le jeune garçon à chevelure argentée et le Démon du Froid, qui croyait sans doute faire une bonne action en participant à la chaotique opposition chez le peuple haï de ses pairs. Mais en réalité, il complique les affaires de l'Empire en s'y immisçant ainsi...

C'est alors que le Grand Guédester fit parvenir une information nouvelle à son envoyé qui en débuta la lecture. C'était un message reçu depuis le croiseur de guerre de Métal Cooler, de la part de l'Etat-Major de l'Empire Cold...
Et il était sur le pied de guerre, et s'apprêtait à conquérir une nouvelle planète. Pour se faire, il avait apparemment besoin de toute l'aide disponible. Toute l'aide disponible ? Quelle planète peut bien lui demander de telles précau-

*Tu comptes donc remettre ça...*

Namek.
Freezer voulait faire sienne la planète Namek... Intéressant... Et ironique, quand on sait que le Grand Guédester avait déjà par le passé subjugué la planète verte. Mais ce serait une occasion de montrer à son frère l'étendue de la puissance métallique que le superordinateur peut fournir. Il pourrait même y envoyer une moitié du satellite pour effectuer la visite que sa chère "famille" désiraient tant...
Mais le moment était mal choisi.

Très mal choisi, vis-à-vis des affaires compliqués de Broly. Il était fort compliqué de tenir un tel double jeu, et encore plus lorsque les deux camps sont aussi explosifs... 
Le Grand Guédester aurait-il surestimé ses capacités, maintenant qu'il est enchevêtré dans un tel bourbier ? Pouvait-il démêler un tel casse-tête ? Seul l'avenir le dira.
Mais être aussi dépendant du facteur chance est quelque chose qu’exécrerait n'importe quelle machine un tant soit peu dotée d'une imitation de conscience.
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 37804
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sur les traces de la puissance.    Sur les traces de la puissance.  - Page 4 ClockLun 18 Mai 2020 - 23:34
Si la haine de Broly existait pour ceux qui l'avaient autrefois chassé, la réciproque n'était pas vraie, ou du moins elle ne l'était pas dans le cas de Motta. Le reste du peuple devait d'ailleurs ignorer cette histoire qui concernait Paragus et son fils, les saiyans n'avaient donc pas de haine envers lui. L'ex-Roi Vegeta était le responsable de cela et c'était ce que l'on pouvait apprendre dans cette discussion. Le général avait vu juste, le guerrier légendaire nourrissait un sentiment fortement négatif envers ses semblables et c'était un point qui dérangeait forcément le gradé. Peut-être que l'ancien roi était quelqu'un de dur mais il savait aussi reconnaître la valeur des siens. Sa peur l'avait conduit à chasser Broly et son père, et c'était certes une bonne raison de la haïr mais de là à en faire de même avec tout le reste de la population...

"Le peuple n'a pas de rancœur envers toi en particulier, bien que tes agissements n'ont pas été en nôtre faveur..."

En revanche c'était différent avec l'Empire Cold, l'ennemi héréditaire. Le voir sympathiser avec eux était probablement le point le plus important pour comprendre cette méfiance. Broly n'avait par ailleurs pas fait de passages très remarquable sur la planète mère des saiyans, ou en tout il n'avait rien fait pour se mettre le peuple dans la poche. Difficile d'avancer qu'il ferait l'unanimité, bien au contraire.

Ce qui était difficile à entendre aussi était le fait qu'il considère l'armée saiyanne faible. Venant d'un membre de l'Empire Cold ça portait tout son sens, mais de sa part c'était différent. Motta n'était pas d'accord avec ça mais c'était aussi peut-être le moment de prendre cette réflexion. Pour un saiyan il n'était pas acceptable d'être considéré comme faible ou même juste un peu moins fort qu'avant. Ils avaient leur fierté. Mais Broly avait-il vraiment tort ? Après la prise de pouvoir de Sharotto et Pythar, les guerriers de l'espace n'avaient guère fait parler d'eux, excepté sur Terre tout récemment. Un sujet que le colosse évoqua brièvement. Motta ne savait pas trop quoi en penser, il n'avait pas fait parti des négociations et ne pouvait pas se faire un avis là-dessus. D'autant qu'il n'avait jamais rencontré un seul de ces guerriers de la Z-Team qu'il avait fallut aider à tout prix. Motta devait prendre en compte le résultat et celui-ci était simple. C'était un échec. Mais les saiyans sont-ils vraiment destinés à sauver autrui ? Peut-être certains d'entre eux, mais on ne pouvait en tout cas pas dire que c'était dans leurs traditions ou dans leurs gênes... Par ailleurs le guerrier de la légende affirma avoir promis à Pythar de protéger la Terre. Encore un élément qui posait question pour le général, qui se demandait comment un guerrier ayant des idéaux aussi destructeurs pouvait protéger un monde et ses habitants, tout ça pour une promesse. Ce Broly était décidément un sacré personnage. Imprévisible. Et s'il était vraiment le roi des saiyans alors il fallait s'attendre à ce que son règne soit terriblement mouvementé.

"Vraiment ? Tu as promis ça à Pythar ? J'ignore pourquoi tu as accepté cette promesse mais je pense que les terriens seront heureux d'être épargnés par ta puissance. Personnellement je n'ai pas d'attache avec la Terre donc ça ne m'intéresse pas vraiment."

La Terre restait tout de même pour lui le souvenir de Claire. Là où il l'avait aimé pour la première fois, là où il l'avait vue pour la dernière fois. Alors, cette planète représentait tout de même quelque chose pour lui : Un bon souvenir. Mais à choisir il se battrait davantage pour Vegeta et pour ses compatriotes que pour ce monde bleu qui n'avait pas vraiment d'importance pour lui.

Le discours de Broly changea, il semblait être vraiment dans une grande réflexion en ce moment, comme si les paroles de Fugma et de Motta avaient réussit à atteindre son esprit, bien trop souvent dissimulé par cette puissance démesurée qu'il dégageait. Cette fois il sous-entendait qu'il pouvait agir en collaboration avec le général. Et bien, il aurait dû commencer par ça ! Le disciple de Toma garda toutefois un visage impassible, il espérait sans doute gagner l'award du perso le plus sérieux cette année encore. Il réfléchissait en fait à la proposition de Broly mais en vérité il n'avait pas énormément de choix. Motta se retrouvait seul à défendre les siens face à un être qui avait prit le pouvoir et risquait de bouleverser encore le peuple saiyan. Mais que devait-il donc faire ? Se battre encore ? L'idée de le laisser guider les saiyans ne lui plaisait guère, devenir roi ne l’enchantait pas plus et entamer des affrontements sans fins ne semblait pas plus judicieux. Se présentait ici une opportunité, celle de garder de l'influence sur le peuple saiyan et de voir de près comment évoluaient les choses afin d'en tirer parti. C'était un peu ce qu'était en train de faire le sosie de Cooler, qui lui s'était lancé dans un jeu de manipulation. Il craignait sûrement la force du colosse et préférait agir avec sa tête plutôt que ses poings. C'était sans doute plus intelligent. Toutefois sa présence représentait un problème et bien que Broly assurait qu'il maîtrisait la situation le guerrier à l'armure verte avait de gros doutes. Motta reprit finalement la parole après avoir lui aussi prit le temps de la réflexion.

"Bien... J'irais faire un discours au peuple saiyan pour leur expliquer la situation. Si tu veux une collaboration je garderais ma position dans l'armée. Je jugerais si tes actions sont en accord avec ce que nous sommes... Si j'estime que tes actions sont les bonnes, alors, tu aura mon soutien et ceux qui me suivront. C'est un peu comme si tu devais faire tes preuves au final. Par contre je ne veux pas voir de trace de l'Empire Cold ici : pas d'armée, rien. Ils n'ont pas à s'établir sur notre territoire. C'est une condition à laquelle je tiens."

C'était peut-être la meilleure chose à faire. Le peuple était voué à se scinder mais ainsi ils pourraient peut-être éviter une guerre civile. Motta était certain d'une chose : les saiyans étaient beaucoup plus forts lorsqu'ils étaient unis. Maintenant restait le cas Métal Cooler. Broly pouvait sans doute décider de le garder à ses côtés mais c'était une nouvelle opportunité, celle de pouvoir observer ses agissements.


Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Motta_12
Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Broly
Broly
Saiyan
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 12/06/2016
Nombre de messages : 338
Bon ou mauvais ? : Mauvais.
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Eraser Canon, Omega Blaster, Bouclier d'énergie
Techniques 3/combat : Gigantic Meteor, Ball-Trap
Techniques 1/combat : Planet Geyser

Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sur les traces de la puissance.    Sur les traces de la puissance.  - Page 4 ClockJeu 21 Mai 2020 - 1:58
Incroyable ! Au bout d'un si long combat, il semblerait que les deux dirigeants des Saiyans aient enfin trouvé un terrain d'entente ! Loin de toute querelle, il était clair que Broly avait encore du mal avec son propre peuple. Jusqu'à preuve du contraire, à chaque fois qu'il se présentait sur Vegeta, les guerriers de l'espace l'avaient attaqué sans relâche. Lui-même ne comprenait pas trop cette raison, mais au moins maintenant... Il savait que finalement, c'était peut-être des cas isolés. Enfin bon, à l'écoute de Motta, c'était bien ce qu'il se disait. Donc en vérité, les siens n'avaient pas d'animosité à son égard ? Dur d'y croire, lui-même avait été témoin de plusieurs assauts contre sa personne alors qu'il n'avait strictement rien fait. Le guerrier millénaire était pensif sur le coup... Dans tous les cas, il continuerait sur l’honnêteté dont il faisait preuve jusque-là. "Je veux bien te croire, mais c'était difficile de le voir. Dès qu'ils me voyaient, les Saiyans me foncer dessus dans le but de me tuer."

En tout cas, la suite du dialogue se posait une fois de plus sur les lacunes niveau puissance de l'armée des guerriers de l'espace... Motta ne l'avait peut-être pas remarqué, mais pour avoir affronté les guerriers de l'espace à de multiples reprises... Il était plutôt bien renseigné sur le sujet. Il ne pouvait laisser les siens sombrer dans l'impuissance la plus totale. Voilà pourquoi il allait de nouveau ouvrir les guerres et les entraînements. Les Saiyans s'étaient véritablement affaiblis avec le temps, pendant cette Dyarchie. En tout cas, il ne comptait clairement pas chômer maintenant qu'il était sur le trône ! Et il savait qu'avec le général en face de lui, il y avait des chances que ce peuple se relève de cette lacune si flagrante. Mais il semblerait que la chose qui ait interpellé son confrère soit la promesse à Pythar ! Eh bien oui, il lui avait offert deux demandes en guise de respect pour ce magnifique duel au sommet qu'il lui avait offert. Une manière d’honorer ce Roi qu'il avait déjà affronté à deux reprises...

"Je te remercie du compliment ! Je lui ai fait cette promesse en guise de respect pour sa force. Je n'ai jamais connu un guerrier aussi puissant que lui... Que ce soit Majin Vegeta, Claire ou encore SK, il a dépassé ses guerriers d'une belle marge. Je ne pouvais que saluer sa détermination."

Bien que ce monde était complètement inutile pour Broly, il devait se tenir à la promesse qu'il avait faite ce jour-là. Un guerrier comme Pythar ne méritait pas d'être simplement éradiqué sans que l'on honore son nom. Aujourd'hui, qui sait ce qu'il était en train de faire... Mais une chose est sûre... Le jour où il reviendra pour affronter de nouveau le colosse, ce dernier sera prêt également. Et cette fois, il n'y aura pas d'échappatoire. Il attendrait patiemment que le guerrier apparaisse avec la puissance ultime... Et lorsque ce sera fait, il le terrassera pour prendre la place de numéro un qui lui revenait de droit. Rien que cette pensée faisait frémir le titan. Affronter un adversaire d'une telle puissance ne pouvait être qu'un véritable privilège pour sa personne... Mais aujourd'hui, il était bien obligé d'admettre qu'avoir des partenaires était très utile ! La preuve étant que ce cher Metal Cooler venait de lui sauver la vie. Une chose que le guerrier de la légende n'oublierait pas de sitôt, d'ailleurs.

"Très bien. De toute manière, tu m'as montré que tu étais digne de ton poste en plus de ta force personnelle. Nos anciens gradés ne pouvaient même pas tenir tête contre Epina alors qu'il était seul... Je suis content de te savoir dans l'équipe. Pas de soucis pour les Cold's. Comme nous t'avons déjà expliqué, ce robot n'est pas Cooler, et il vient d'une machine de l'espace sans rapport avec eux. Mais l'Empire Cold, ou du moins ce qu'il en reste, ne viendra jamais s'établir chez nous. Je ne le permettrais pas. D'ailleurs, tu n'as qu'à l’appeler Metal !"

Se tournant vers son partenaire de Metal, il reprenait. "C'est bien ton vrai nom, non ?" Bien sûr, il se souvenait très bien des dires de Cooler. Mais mieux valait lui redemander confirmation. En tout cas, il fallait également s'occuper du cas de Sephiroth... "Sephiroth, à toi de voir également. Sache que moi, j'enverrais les Saiyans de Vegeta faire la guerre. Je sais que tu es du genre bagarreur, ça t'intéresserait peut-être !" Il se souvenait tout de même de son ami comme étant un bon combattant. Il avait largement de quoi faire sur le terrain... Comme il était libre de rejoindre Vegeta 2 aux côtés de Motta pour être plus posé. En tout cas, suite à sa réponse, le guerrier millénaire se tournait vers le général en armure verte. "Bon, je te propose que nous y allions maintenant. Je te laisse le temps de saluer tes camarades. Une fois que Motta aura dit au revoir, Broly s'envolerait avec ce dernier pour faire ce fameux discours. (Si il s'envole, bien sûr.)
Kid Sephiroth
Kid Sephiroth
Terrien
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 15/08/2016
Nombre de messages : 365
Bon ou mauvais ? : Héros et légende vivante.
Zénies : 1745

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Magie Maîtresse I / Gravité / Flash lumineux
Techniques 3/combat : Guérison / Magie Maîtresse II
Techniques 1/combat : Comètes

Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sur les traces de la puissance.    Sur les traces de la puissance.  - Page 4 ClockHier à 12:11
Sephi le Kid restait les bras croisés, toujours à écouter les uns les autres sans intervenir vu que tout cela ne le concernait pas. Finalement, le général Motta et le nouveau roi Broly semblèrent trouver un début d'arrangement. Quant au jeune garçon, il continuerait de faire parti de l'armée Saiyan pour le moment et de remplir les missions qu'on lui donnerait, tant qu'il n'aurait rien de mieux à faire. Toutefois, il tenait tout d'abord à achever la mission que lui avait confié l'ex-roi Sharotto et qu'il avait entamée avec Raditz : celle d'éliminer totalement le Ruban Rouge. Ce n'était pas une question de fidélité envers Sharotto, il s'en fichait pas mal de ce type au final. C'était plus une question d'orgueil. Il avait laissé échapper une partie du RR sur Dark lorsque Raditz et lui avaient attaqué leur base principale, et il voyait cela comme un échec. Or, il ne pouvait accepter d'échouer, alors il les traquerait jusqu'au bout de la galaxie, le Ruban Rouge et leur chef Kefka, information qu'il avait pu obtenir sur Terre par les derniers vestiges du RR. Ce Kefka, il avait bien l'intention de le mettre à genoux pour mener à bien sa première mission au sein de l'armée Saiyanne.

Le gros tas de muscles affirma que le mec métallique s'appelait juste Métal. Sephiroth sourit et s'exclama :


"Métal ? Putain, je kiff ! On devrait même l'appeler Heavy Metal !"

Le jeune garçon aux longs cheveux argentés avait une grande passion pour ce style de musique, d'ailleurs autrefois il voulait former un groupe avec Broly à la batterie et lui à la guitare. Mais tout bon groupe de Heavy Metal avait une icône, tel le Eddie d'Iron Maiden. Alors il se tourna vers Metal Cooler.

"Mais mec, tu pourrais carrément être l'icône de notre futur groupe de métal en fait ! Tu serais notre Eddie à nous !"

Broly s'adressa ensuite à lui pour savoir s'il serait partant d'être envoyé en guerre à droite à gauche. Il acquiesça d'un signe de tête.

"Bien sûr ! Je suis né pour faire la guerre ! Mais avant ça, je dois finir la mission qu'on m'a confiée, je veux éliminer les derniers membres du Ruban Rouge. "

Sephiroth voulait aussi parler un peu à Motta pour prendre des nouvelles de Claire, vu qu'il ignorait qu'elle était morte. Il ne pensait d'ailleurs pas que sa première rencontre avec le général se déroulerait ainsi. Avant que Motta ne s'envole éventuellement pour suivre Broly, le jeune SOLDAT se tourna vers le Saiyan à l'armure verte.

"Au fait général, vous savez où je pourrais trouver Claire ?"
En ligne
Métal Cooler
Métal Cooler
Cyborg
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 24/01/2020
Nombre de messages : 60
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Auto-Réparation / Rayon de la Mort / Kiaï
Techniques 3/combat : Déplacement Instantané / Buster verroullié
Techniques 1/combat : Supernova

Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sur les traces de la puissance.    Sur les traces de la puissance.  - Page 4 ClockAujourd'hui à 2:12
L'unité d'élite ferma les yeux, constatant bien qu'il venait de perdre la manche.

Une division chez les Saiyans, c'est une division chez les abrutis qui suivraient Broly, qui servirait bien malgré lui l'intérêt du Grand Guédester. C'est donc une défaite pour le Superordinateur, mais il compte bien se rattraper...
Après tout, il était impuissant dans cette situation. Il n'avait rien de mieux à faire que d'attendre son heure.

Broly réaffirma l'affiliation de Métal Cooler avec ses forces, ce qui rassura en un sens l'intelligence artificielle, qui pouvait au moins se rabattre sur cela. La défaite n'est pas totale, et il n'appartient qu'à lui de remonter la pente. Lorsque Broly décida de l'appeler simplement "Métal", le tyran d'acier ne su pas bien comment réagir, et encore moins avec la surenchère du petit être à chevelure argentée, qui voulait carrément l'appeler "Heavy Métal". 
Au final, avoir un nom lui importait bien peu... Il n'était pas doté d'individualité à proprement parler, après tout. Il n'était qu'un programme d'un gigantesque réseau, animant des carcasses de combat chromées. Ses émotions et désirs ne sont que des simulations basées sur la personnalité du véritable Cooler.

Sur les traces de la puissance.  - Page 4 2rrq

"Vous pouvez m'appeler comme bon vous semble, cela m'est égal... Le nom de mon programme est Métal Cooler, mais s'il ne vous convient pas, libre à vous de me nommer autrement. Évitez simplement de vous montrer trop familier avec moi. Bien que factice, j'ai ma fierté..."

Il soupira tandis que le jeune homme l’assaillait à nouveau. Un groupe de métal ? Eddie ? Devenir une icône ? Quel charabia est-ce là ? Aucune occurrence n'apparaissait à son processeur interne, et le Grand Guédester, dans toute sa connaissance scientifique, ne parvenait même pas à déchiffrer son sens. Quel étrange personnage... C'était donc là un proche de Broly ? Il était étonnant qu'il soit ami avec qui que ce soit, mais cet être semblait à des lieux du caractère brutal et tyrannique du Saiyan de la Légende. Curieux...

"Je n'ai rien compris de tout ce qui a été dit, mais je me doute que ce n'est pas grave... Il me semble que vous et vos supérieurs en les personnes de Broly et du Général Motta avez plus urgent à discuter."

L'automate se mit alors peu à peu en retrait, envoyant quelques Robots Soldats pour accompagner Broly s'il le souhaite. C'est une affaire entre Saiyan qui doit ici avoir lieu, et il semblait évident qu'il était de trop. Il était donc temps pour lui de tirer sa révérence et de mettre le cap vers l'Empire Cold pour rejoindre Freezer.
Prendre Namek n'était pas chose difficile, comme l'ont clairement montré le Grand Guédester et Freezer en leur temps. Le problème était toujours de garder la situation sous contrôle, et elle avait souvent tendance à dégénérer, si bien que même avec la force déroutante qui parcourt aujourd'hui le corps de l'Empereur d'Ivoire, il y avait toujours une chance pour que son plan tombe à l'eau.

Le Grand Guédester ne sera sûrement pas de trop pour cette affaire, et c'était l'occasion parfaite de faire montre de son effroyable capacité. Il valait donc mieux partir au plus vite, laisser les singes à leur singeries pour ne pas les froisser et s'occuper directement du "petit frère" geignard et de son empire de loubards...

"Même un idiot comprendrait que ma présence à ce discours n'est pas souhaitée ni souhaitable... Comme je l'ai dit, je n'ai nullement l'ambition d'interférer dans la politique de cette planète et n'apporterait qu'une aide militaire. Permettez moi donc de vous souhaiter mes plus sincères voeux de succès dans votre entreprise et de me retirer."

Il inclinera son torse en face des deux partis avant de quitter la scène. Une courbette qui, même s'il n'en paraîtra rien, sera incroyablement forcée tant l'unité est courroucée et frustrée d'en arriver à de tels ronds de jambe pour parvenir à ses fins. Cruel destin pour celui qui, il fut un temps, culminait au sommet de l'univers connu.
Métal Cooler se dirigea donc vers la base de lancement pour rejoindre le vaisseau de l'armada de Broly qu'il acheta plutôt sur la planète Freezer et qu'il investit pour venir sur cette planète lors du duel entre Broly et Pythar.
Contenu sponsorisé

Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sur les traces de la puissance.    Sur les traces de la puissance.  - Page 4 Clock
 
Sur les traces de la puissance.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta :: Désert-