Partagez
 

 Paradise of Lust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 43
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 158
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1663

Techniques
Techniques illimitées : Luck Control / Master Card / Golden Boy
Techniques 3/combat : Golden Gun / Free-Fire
Techniques 1/combat : Dernière Chance

Paradise of Lust  Empty
MessageSujet: Paradise of Lust    Paradise of Lust  ClockLun 24 Fév 2020 - 23:40
Une jeune femme s'approcha de l'entrée du Harem. D'une taille d'1m66, elle était relativement petite, mais sa tenue légère laissait entrevoir de magnifiques courbes généreuses et parfaitement bien sculptées. De longs cheveux rouges détachés glissaient dans son dos nu. Son regard, de la même couleur, était pétillant. Un charmant sourire se dessinait sur ses lèvres irrésistibles.

Mais lorsqu'elle voulut entrer dans la propriété privée, deux gardes lui barrèrent la route.


"Halte. Il faut un laisser-passer pour entrer. Ce bâtiment est réservé aux plus haut placés du gouvernement du Seigneur Freezer."

Lunae leur offrit un sourire taquin, et les aguicha légèrement en passant délicatement ses mains sur leurs joues, tout en affirmant de sa voix agréablement douce :

"Allons messieurs, vous n'allez tout de même pas refuser l'hospitalité à une pauvre et belle jeune femme telle que moi, si ?"


"Vous... Vous avez raison... Désolé, Madame, vous pouvez entrer, évidemment."

Influencés par les phéromones séduisantes qui se dégageaient de Lunae, ils succombèrent à son charme et n'eurent d'autres choix que d'accepter sa requête. Ils la laissèrent passer.

Elle s'engouffra dans le bâtiment et avança à l'intérieur en roulant des fesses. Son regard émerveillé balaya les quatre coins du hall principal, où de magnifiques femmes Héras dansaient et séduisaient les visiteurs - essentiellement masculins. Quel lieu magnifique pour la Déesse de la Luxure ! Un temple à son effigie. Mais cela restait encore plutôt soft.

Elle poussa un agréable soupir, presque d'extase, tout en écartant les bras de part et d'autres, disséminant ses phéromones dans tout le bâtiment. Aussitôt, tous les êtres situés à l'intérieur furent pris d'un désir sexuel irrépressibles, et devinrent beaucoup moins sages. Ils commencèrent alors à se déshabiller, se caresser et s'embrasser, et bien vite entamèrent diverses pratiques sexuelles en groupes. Le sourire de Lunae s'élargit.


"Voilà qui est beaucoup mieux !"

Elle était dans son élément, comme un poisson dans l'eau, un poison dans les veines des autres. De nombreuses personnes l'avaient d'ores et déjà repérée et étaient inexorablement attirées par elle, elles s'approchèrent d'elle et lui offrirent caresses et tendresses, tout en la suivant tandis qu'elle s'avança vers un grand canapé sur lequel d'autres personnes étaient en train de forniquer.

Elle s'assit sur le canapé, bien vite rejointe par ses nouveaux adeptes, hommes comme femmes, qui lui étaient fatalement soumis, et qui la comblèrent de caresses, de baisers, et d'autres choses encore, alors qu'elle passa ses délicates mains dans leurs cheveux, leurs nuques et leur dos.


"Hmmm... Je crois que je vais passer ma journée ici." affirma t-elle sur un ton enjoué en appréciant les nombreuses marques d'affection que les inconnus lui témoignaient.

Tout en fermant les yeux, elle inspira profondément pour s'emplir les poumons de cet air enivrant, cette odeur charnelle qui se répandait dans toute la pièce. Comme c'était agréable ! Bien vite, elle ressentait en elle cette chaleur, cette fougue, l'appel du sexe auquel tout le monde, dans cette pièce, avait déjà répondu !
Les individus ici présents sauraient-ils la combler pour le reste de la journée ?


Dernière édition par Seven Deadly Sins le Mar 26 Mai 2020 - 19:20, édité 1 fois
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 43
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 158
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1663

Techniques
Techniques illimitées : Luck Control / Master Card / Golden Boy
Techniques 3/combat : Golden Gun / Free-Fire
Techniques 1/combat : Dernière Chance

Paradise of Lust  Empty
MessageSujet: Re: Paradise of Lust    Paradise of Lust  ClockLun 25 Mai 2020 - 23:49
Les heures défilèrent, et ils baisèrent, encore et encore, tous autant qu'ils étaient. Peu importe leurs sexes, leurs orientations sexuelles, leurs races, leurs apparences physiques ou même leurs âges. Rien de tout cela ne comptait, désormais. À partir du moment où ils appartenaient à une espèce capable de ressentir du désir sexuel - et pour venir dans un tel lieu, il fallait forcément avoir un goût pour la chose - alors ils s'aimaient les uns les autres et se désiraient ardemment. Rien ne pouvait plus les rassasier. Au fil de la journée, d'autres visiteurs se joignirent à l'orgie géante qui se déroulait dans le harem. Une fois qu'on y mettait les pieds, l'on ne pouvait plus en sortir. La déesse de la Luxure était, ici, devenue la seule maîtresse des lieux, la seule qui avait le contrôle. Tous les autres ressentaient une irrésistible envie de forniquer, une soif insatiable de sexe. Peu importe les heures qui passaient, peu importe le nombre de fois où ils jouissaient, ils paraissaient tous infatigables et débordant d'énergie. Ils avaient beau changé de partenaire, changer de positions, tester de nouvelles choses, ils n'en avaient jamais assez. Ils devaient continuer, ce n'était pas seulement une obsession chez eux, c'était comme un besoin vital, aussi vital que celui de respirer.

Ils prirent tous beaucoup de plaisir, au début. Mais, au bout d'un moment, cela commençait à devenir douloureux pour certains d'entre eux. Ils ressentaient toujours ce désir ardent, ils étaient incapables de se calmer, piégés dans une excitation folle qu'ils ne parvenaient pas à combler, mais la fatigue physique s'installait, et à la longue, les frottements commençaient à être irritants et douloureux. Pourtant, ils se sentaient obligés de continuer, malgré la douleur. Leurs corps entrelacés se convulsaient dans tous les sens, ils haletaient et poussaient des petits cris d'orgasmes et de douleur. Puis, ils furent de plus en plus à ressentir cette douleur. Ils savaient que quelque chose n'allait pas. Qu'ils auraient dû s'arrêter bien plus tôt. Ils ne comprenaient pas pourquoi l'excitation ne se calmait jamais ni pourquoi ils se sentaient contraints de continuer ces exercices physiques comme si leur vie en dépendait, alors même que cela leur faisait du mal. Le plaisir céda petit-à-petit la place à la douleur, de plus en plus présente, de plus en plus forte, sauf pour celle qui avait déclenchait tout cela. Cette dernière continuait de prendre du plaisir depuis des heures et des heures, elle semblait même être la seule. Se rendait-elle seulement compte que tous les autres souffraient d'être forcés à continuer ces mouvements, de plus en plus secs, de plus en plus brutaux ? Probablement pas, bien trop focalisée sur son propre plaisir.

Ils s'essoufflaient, ils suintaient de sueur et certains saignaient mais continuaient tout de même. Leurs cœurs battaient à tout rompre. Et, après de nombreuses heures d'exercice intense sans interruption, les plus fragiles lâchèrent en premier. Des crises cardiaques causées par un effort trop intense et trop long, alors qu'ils étaient en pleine activité. Cela n'arrêta pas les autres pour autant, peu importe que leurs partenaires ne bougent plus, peu importe qu'il s'agisse de cadavre, un trou reste un trou. Et puis, au fur et à mesure, ils tombèrent, les uns après les autres. Leurs cœurs finissaient toujours par lâcher. Les bruits, les mouvements, les activités, se firent de moins en moins présents. Ce fut l'hécatombe.

A la tombée de la nuit, les derniers actifs finirent par mourir d'effort, eux aussi. Les seuls bruits que l'on pouvait désormais entendre étaient les bruits humides provoqués par les frottements et sécrétions de Lunae, qui continuait en solo, au milieu des cadavres nus qui jonchaient le sol dans toute la salle, sans que cela ne semblât la gêner. Il lui fallut encore quelques dizaines de minutes seule avec son intimité pour qu'elle se décide enfin à arrêter. Ce ne fut alors qu'à cet instant qu'elle sembla prendre conscience de l'environnement qui l'entourait, comme si elle venait de sortir d'une sorte de transe. Elle se releva, entièrement nue, au milieu des cadavres, et regarda tout autour d'elle.


"Oh, on dirait que je me suis encore laissée aller..."

Elle se lécha les bouts des doigts puis passa une main dans sa longue chevelure sang avant de s'étirer et de pousser un soupir de soulagement, un sourire béat peint sur son magnifique visage. Elle se sentait revigorée.

"Aaaah, quelle magnifique journée. Dommage qu'elle soit passée aussi rapidement..."

Il ne lui restait plus beaucoup de temps. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas autant adonné à ces petits plaisirs, elle n'en avait pas souvent l'occasion, et ce lieu était parfait pour cela. Malheureusement, elle allait devoir attendre une semaine avant de refaire des petites folies, et une semaine, c'était vraiment trop long.

Elle prit tout de même la peine de se rhabiller, puis enjamba les dizaines de cadavres dénudés en se dirigeant vers la sortie du bâtiment, ne laissant plus aucune trace de vie derrière elle. Le Harem était devenu un lieu désert, au sein duquel toutes les esclaves Héras, ainsi que tous les visiteurs de cette journée, avaient fini par trouver la paix.


(Je quitte ce sujet)
 
Paradise of Lust
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Requiem for a Dream [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Hera :: Harem-