Le Deal du moment : -20%
Nike MD Runner 2
Voir le deal
51.97 €
Le Deal du moment : -20%
Bon plan rentrée : PC portable Asus à ...
Voir le deal
319 €

Partagez
 

 [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Darkus
Darkus
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 09/06/2009
Nombre de messages : 4543
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 4590

Techniques
Techniques illimitées : Spirit Cannon / Téléportation / Souls Healer Souls
Techniques 3/combat : Slayers Souls / Souls Healer Souls II
Techniques 1/combat : Souls Stardust Punishment

[Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] Empty
MessageSujet: [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE]   [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] ClockJeu 6 Fév 2020 - 11:44


Le guerrier manchot venait d’arriver sur Dösatz après s’être arrêté sur Hera pour trouver une solution à son problème de bras. Là-bas, il avait fait la connaissance d’une Métamole aux cheveux rouges et au tempérament de feu, il n’arrêtait pas de penser à elle, même en lisant les messages de Fugma sur son émetteur, il n’avait que ce moment passé avec elle en tête. Il se sentait gêné d’avoir eu ce comportement, d’habitude, il ne se portait pas ainsi en charmant compagnie. Peut-être était-il en train de changer ? S’ouvrir à cette femme l’avait quelque peu soulagé un instant alors qu’il avait passé un long moment dans un tunnel  à marcher seul avec pour seule amie, la froideur des ténèbres. Une errance sans autre but que la guerre et la destruction qui l’avait poussé à se forger une carapace pour garder cet air stoïque masquant sa nostalgie et ses émotions. La mécanicienne lui avait donné comme une lueur d'espoir. 
Après avoir quitté la base de lancement, il s’était rendu directement au point de rendez-vous pour attendre environ quinze jours leur prochaine rencontre. Il avait environ un mois avant que son combat ne commence, il aurait largement le temps de s’y préparer si la jeune femme tenait sa promesse. Il avait confiance en elle et pour une fois il ne s’attendait pas au pire, il en avait le l'intuition.
Arrivant à l'hôtel, Darkus pris une très belle chambre, moins tape à l’oeil et provocante que celle sur Hera, mais offrant un calme et une sérénité qui serait propice à la méditation et à la concentration dont il aurait besoin, mais aussi à l’intimité pour que Jade puisse exercer son métier. En entrant dans la chambre, le Sayen senti l’ambiance de la pièce l'apaiser. 
Les murs légèrement bleutés et sobrement décoré par une frise d’une autre teinte arborant des ronces et des roses donnaient un certain caché à la pièce et mettaient en avant ce magnifique lit aux draps de soie rouge comme le sang, plus sombres que les cheveux de la Métamole mais qui les rappelait à l’esprit du guerrier de l’espace. Devant ce lit se trouvait une télévision et un meuble dans lequel se trouvaient un minibar débordant d’alcool issu des quatres coins de la galaxy. Juste à côté de l’entré, un placard sécurisé permettait aux locataires de déposer leurs affaires, Darkus n’y plaça rien, préférant plutôt garder son épée avec lui. Il la plaça contre le mur et alla dans la salle de bain. Sous la lumière tamisé, le guerrier retira ses vêtements pour prendre sa douche. Il laissa tomber lourdement tout son attirail au sol et il tourna le robinet pour faire couler l’eau. Très vite la vapeur embruma la pièce et il entra pour se laver. 
Comme le ruisseau traverse les plaine, le filet d’eau coulait le long de ses muscles et de ses cicatrices, le Sayen ferma les yeux et profita de cette douceur pour retourner à ses pensés. Un sourire se dessina sur son visage balafré, il pris l’éponge et commença à se savonner. 
Une fois propre, le guerrier sorti de la salle de bain avec un peignoir blanc et une serviette dans les cheveux, il se dirigea vers le lit pour s’étendre et s’endormir les bras en croix. 
Fermant les yeux, il se laissa porter par l’ambiance apaisante de cette chambre d'hôtel où il se sentait terriblement bien. Il voguait sur un océan de douceur, quand soudain, il fut réveillé par le service de chambre. 
*Quoi, déjà cette heure là ? Mais, j’ai dormi tout ce temps ?
Sans aucune pudeur, il se leva, le peignoir entrouvert devant la femme de ménage et il partit enfiler un pantalon de kimono et un débardeur dans la salle de bain pour descendre au buffet à volonté du petit déjeuner. Il mangea comme un goret et retourna se terrer dans sa chambre pour travailler les plans que son chef d’alliance lui avait envoyé. Il commença premièrement par méditer longuement afin d’entraîner au combat dans son esprit, visualisant des adversaires à combattre. Il affronta par la pensée les souvenirs de tous ses adversaires, sans exception, de Kratos à Dayu en passant par Warui, Freezer, Candaves, Tentra, Yukko, Wesey, Végéta, Krilin, Light etc… Il revit chacun de ses combats, se remémorant tous les coups reçu, toutes les souffrances pour améliorer sa technique. Un exercice qui lui permettait d'accroître la puissance de son esprit et de donc de ses attaques. La chose pratique étant qu’il pouvait s’exercer ainsi dans n’importe quel lieu et le climat de cette chambre en particulier lui était plutôt favorable car fort propice à l'exercice.
Cependant, il avait du mal à se concentrer, l’image de Jade lui traversait à chaque fois l’esprit, l’empêchant d’exploiter son plein potentiel, comme une entrave dont il ne parvenait à s’extirper. La rouquine avait posé ses griffes sur lui, c’était inéluctable. 
Il resta concentré deux jours d’affilé ainsi, ne se laissant distraire par les servantes qui entraient pour prendre de ses nouvelles et faire leur boulot. Lorsqu’il ouvrit les yeux, il fut pris de douleurs au ventre et se plia en deux alors que des grognements à faire trembler les murs sortirent de son estomac. 
Han... j’ai faim !!...


En sueur, avec une barbe de plusieurs jours, il n’avait plus la force de bouger, son corps si lourd semblait ne faire qu’un avec le sol. Le plus vieux membre des Ganshous trouva le courage pour puiser dans ses dernières ressources pour se retourner et parvenir à ramper au sol. Lentement mais sûrement, il parvint à se redresser en se tirant aux draps du lit. Darkus soufla, épuisé par la faim qui rongeait son corps, il se posa sur ses jambes tremblantes et tel un zombie, il avança vers le restaurant afin de se gaver comme jamais. Les bras en avant pour maintenir son équilibre et l’empêcher de tomber. Concentré, Darkus descendit une par une les marches en sortant de l'ascenseur porté par un courage sorti de l’odeur des cuisines. Quand il eut franchit la porte battante d’où s’échappait les effluves des différents mets à volonté, il jeta sa tête dans la marmite de soupe Pékinoise comme un cowboy après avoir traversé le désert. L’ancien monarque terrien engloutit la soupe d’une traite sous le regard médusé de la clientèle. 
Cette petite rasade de soupe lui redonna assez d’énergie pour reprendre convenablement ses esprits. Un serveur s’approcha doucement de lui pour lui demander de bien se tenir et pour voir s’il allait bien.
Monsieur ?... Allez-vous bien ? Veuillez tout de même respecter les autr..


Je vais mieux, merci. Vous pouvez refaire de la soupe.


    
Ne prêtant pas attention aux autres tant il était guidé par son estomac, Darkus pris un plateau en argent et il le remplit en nouilles avec du poulet aigre-doux dont il avala la moitié avant de s’installer sur une table. A peine assis qu’il avait déjà fini, alors il courut vers le porc au caramel et le boeuf aux oignons qu’il mélangea avec de nouveau des nouilles. Ce second service ne dura pas plus longtemps que la soupe et l’autre service, alors il parti se charger des grillades : quatre araignée de boeuf, trois onglets, un rosbeef, deux côtes à l’os, six ribs et douze bavettes avec un pot de sauce à l'échalote et tout de même une assiette de haricots verts, d’épinard et de brocolis. 
Au bout de plusieurs heures à s’empiffrer pour rassasier sa faim, Darkus venait de terminer le poulet pour le mois et le stock de côte de jambon à griller. Dans la salle du restaurant vide se trouvait le Sayen couvert de sauce sur une petite table ronde masqué par les différents plateaux qui jonchaient le sol et les plats pris directement au buffets qu’il avait pris soin de nettoyer avec du pain. 
Les cuistots qui n’arrivaient plus à tenir la cadence le suppliaient d’arrêter. 
Oui, là j’avoue que c’est un peu de la gourmandise. Veuillez m’excuser, mais je n’avais pas mangé depuis deux jours.. Cela ne se reproduira plus ! Je prendrais simplement une part de gâteau aux pommes et un pichet d’eau s’il vous plaît !


B...Bi...Bien Monsieur !


Avec tout ça, il n’avait pas fait ce que lui avait demandé le chef Ganshou, il s’en voulait un peu, il s'était laissé distraire pendant son entraînement en oubliant même de se nourrir et la notion du temps. Lorsqu’il eu terminé son repas, il repartit dans sa chambre pour se doucher et se remettre à la tâche. Mais se rendant compte que la nuit était à 50 zénies, Darkus compris que même en gagnant le tournoi, il ne pouvait se permettre de rester 1 mois à l'hôtel, d’autant qu’il possédait une capsule maison pouvant lui fournir mieux que ce qu’il avait à l'hôtel. Comprenant celà, le Sayen rassembla ses affaires et alla régler la note de 150z au comptoir avant de s’installer avec sa capsule sur un emplacement dédié.  
Ainsi, douze jours passèrent, alternant étude des plans et entraînement. Il connaissait maintenant tout sur le bout des doigts, il ne lui restait maintenant qu’à rédiger sa partie et son discours. Même s’il connaissait son sujet, son esprit était toujours occupé par cette mécanicienne aux cheveux de feu. Assis dans le fauteuil de son salon, le guerrier de l’espace avait mis son communicateur en mode prise de note vocale pour qu’il puisse rédiger son discours, mais rien de bien concluant ne sortit de sa tête. Comprenant que l’heure du rendez-vous allait arriver, le guerrier de l’espace se leva pour se préparer.
Il se lava et enfila sa tenu de ville pour le côté décontracté, à savoir un pantalon slack anthracite aux carreaux noirs, un pull uni assorti avec des bottines en cuir et son Perfecto. Il avait placé la manche droite comme s’il avait une attelle et éviter d’avoir l’air con. 
En sortant de la maison, le guerrier de l’espace la rangea et pris une grosse inspiration, le soleil lui réchauffa la peau, il s’éleva dans les airs et partit attendre Jade sur le toit de l’immeuble. Lorsqu’il la sentirait arriver, il se laisserait tomber vers elle. Assit en tailleur, il croisa son bras et se mit à méditer...
transaction:
 
Jade Highwind
Jade Highwind
Autres Races
Féminin Age : 38
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 524
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 970

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

[Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] Empty
MessageSujet: Re: [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE]   [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] ClockLun 2 Mar 2020 - 10:49
Toujours affublée d'une veste bouffante un peu trop grande, de grosses chaussures et d'un pantalon munie d'un nombre respectable de poches, notre mini mécanicienne avança dans les rues de la métropole, suivant son GPS. Les rues fourmillaient de gens et de commerçants, et la vie partout lui rappela le marché de Hera, mais en bien plus ordonnée. Le ciel était magnifique et l'atmosphère douce : elle se rappelait avoir ressenti la même chose en venant à Tropicaland il y avait des années, et constata une nouvelle fois que cette planète n'était pas devenue une destination touristique pour rien.

Du reste ce qui la choqua était le sentiment de sécurité accru que la ville insufflait. Sur Hera, elle s'apprêtait à se faire harceler à tout moment... Ici, la civilisation semblait bizarrement plus évoluée alors qu'elle était un mélange de centaines de peuples différents : comme si le "vivre ensemble" avait instauré une sorte de respect, de status quo, contraignant même les individus les plus violents à la retenue.
Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle aimait ça mais pour le temps d'une visite, c'était agréable. Y vivre, sans doute, le serait beaucoup moins, tant ce voile de faux-semblant était possiblement une simple soupape salie d'hypocrisie.

Quoiqu'il en était elle semblait détendue quand elle arriva devant le bâtiment où ils avaient rendez-vous : un immense building.
"Un hôtel." Elle sourit nerveusement, se disant qu'elle avait ouvert la voie à Darkus en premier en prenant une chambre sur Hera, et qu'elle ne pouvait lui en vouloir... Mais elle avait espéré un endroit moins connoté.
La métamole avait vraiment hâte de revoir le guerrier, de voir son regard de gamin tendre quand il verrait son travail, lui qui semblait si honnête avec ses sentiments... mais justement, ce type était trop sincère et elle avait lu en lui cette solitude et son envie de passer plus de temps avec elle et cela l'avait un peu effrayé : Jade était une femme solitaire et peu enclin à dispenser de la compagnie.
Et puis, il était un sayen.

Elle ferma fort les yeux, comme pour chasser cette pensée, et s'apprêta à entrer dans le bâtiment demander le numéro de chambre de Darkus. Tout irait bien. Bordel pourquoi elle avait tellement d'appréhension ? Pourquoi lui faisait-il cet effet là ?

(T'avais l'air de vouloir bondir du toit, je te laisse l'occas Wink )
Darkus
Darkus
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 09/06/2009
Nombre de messages : 4543
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 4590

Techniques
Techniques illimitées : Spirit Cannon / Téléportation / Souls Healer Souls
Techniques 3/combat : Slayers Souls / Souls Healer Souls II
Techniques 1/combat : Souls Stardust Punishment

[Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] Empty
MessageSujet: Re: [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE]   [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] ClockMar 3 Mar 2020 - 19:43
Les yeux fermés et les bras croisés, le guerrier de l’espace attendait avec impatience l’arrivée de la petite mécanicienne rousse. Il semblait pensif, l’esprit ailleurs, perdu dans sa méditation; en effet, Darkus n’était pas serein à l’idée de se représenter devant le peuple et l’idée des élections ne l'enchantait pas trop : la terre était ravagée, la population décimée, seul une poignée de survivants et certainement des proches des anciens dirigeants, des énarques hostile à l’idée du retour de ce sayen sévère mais juste car ils se retrouveraient puni pour leur crimes durant cette période sombre. Sachant quelles menaces planent sur l’univers et donc la Terre, le guerrier n’avait confiance qu’en lui-même et ne s’étant toujours pas remis de son éviction du pouvoir, il ne savait pas ce qu’il serait capable de faire en cas de défaite. 
Tapis dans l’ombre ses démons se tenaient prêt à bondir sur lui pour libérer son côté sombre, incontrôlable.  
Niché en haut de l’hotel, le Ganshou n’avait pas fait exprès de choisir un tel endroit, il s’était dit que ce serait le meilleur endroit en vue de la configuration de cette planète, de plus ils ne seraient pas loin des salles d’entraînements au cas où si Jade souhaitait faire quelques réglages ou suivre son patient quelques temps pendant son entraînement en cas de dysfonctionnement.

Une légère brise balaya les cheveux du sayen qui restait immobile en tailleur, flottant dans les airs, concentré à l’arrivé de la jeune métamole, focalisé sur son esprit. Il la repéra dans son vaisseau quelques minutes avant qu’elle n'atterisse et il la suivit sur son chemin vers lui, non pas par voyeurisme, mais simplement pour s’entraîner à repérer les esprits. 
C’est lorsqu’elle arriva au pied de l’immense bâtiment que Darkus ouvrit un oeil, puis l’autre avant de retomber doucement sur ses fesses. Il se releva aussitôt pour se laisser tomber au sol avec panache. 
Son corps fendi l’air qui sifflait à ses oreilles, en virevoltant au gré du vent comme une plume légère. Soudain, il disparu. Le guerrier manchot s’était téléporté au sol  pour éviter de le fracasser et pour ne pas faire une entrée menaçante. 

Yo !

Dit-il en la saluant avec la tranche de sa main, alors qu’il venait d’apparaître non loin d’elle, mais suffisamment loin pour ne pas la faire sursauter. Il s'approcha d’elle dans sa tenue de ville et la salua de nouveau d’un signe de tête en souriant avant d’ajouter :

Content de te revoir, tout s’est bien passé pour toi ?
Lorsqu’il s’approcha d’elle, il se sentait bien mieux, comme-ci ses ombres s’envolaient à chacun du claquement des pieds. Il se sentait moins gêné par rapport à la dernière fois, la compagnie de Jade lui occupait l’esprit différemment, en effet, il ne pensait plus trop à ses démons pour le moment. Le guerrier au regard rempli d'innocence lui sourit alors que le soleil brillait de mille feu. Il avait hâte de retrouver l’usage de son bras.  
Jade Highwind
Jade Highwind
Autres Races
Féminin Age : 38
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 524
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 970

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

[Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] Empty
MessageSujet: Re: [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE]   [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] ClockDim 22 Mar 2020 - 23:17
Elle tourna sa tête en entendant sa voix : Le sayen avait une main levée en guise de salut, aussi charmant qu’il savait l’être. Il ne l’attendait donc pas à l’intérieur, c’était plus agréable, elle s’était imaginé devoir frapper à une chambre d’hôtel sans savoir si elle ne dérangerait pas son client dans un moment gênant… Ou pire elle avait craint qu’il l’attende avec une attention particulière, aussi classe ou louche soit-elle.
Mais elle se rassura, tout se passait bien, ils étaient tous les deux réunis de manière tout ce qu’il y avait de plus sain et sympa. D’ailleurs il était dans une tenue moins « guerrière » que la dernière fois, plus adaptée à la vie urbaine de Dösatz et Jade constata que cela lui allait vraiment bien.

« Contente aussi » avoua-t-elle, sans mentir. « Tout s’est très bien passé ! » elle tapota sa poche de veste où sa boite à capsule pour lui montrer qu’elle n’était pas revenu les mains vides. « Je suis prête à te montrer tout ça ! » fit-elle gaiement, réellement hâtive de commencer l’installation et de voir si oui ou non cette prothèse lui plairait.
C’était toujours excitant de montrer le fruit de son labeur à un client.
Re-donner un membre à quelqu’un était loin d’être une chose anodine : est-ce que le patient adoptera vraiment cette prothèse qui n’est pas son corps ? Est-ce qu’une déception n’allait pas naitre de cette personne qui s’attendait parfois à retrouver les mêmes sensations qu’avant l’amputation ? Et puis Jade avait pris l’habitude de donner un caractère à chacune de ses créations, comme pour justement faciliter l’adoption… Mais elle pouvait très bien se tromper et au contraire rendre son design désagréable à l’œil de son futur propriétaire.
Malgré tout Jade adorait ce moment de livraison, ce moment où sa fierté pouvait s’exprimer, où elle voyait l’espoir renaître et surtout… Elle avait besoin de voir l’approbation d’autrui vis-à-vis de son travail. C’était un peu comme recevoir une validation, et cela la rassurait sur ses capacité, sa place dans ce monde… Possiblement son existence même.
Peut-être qu’elle avait besoin de compenser ce manque qu’elle avait depuis qu’elle n’avait plus un précepteur pour recevoir et juger de son niveau… Quel honte d’avoir encore besoin de ce regard extérieur, de ressentir cette manque laissé par… Bon bref.

« Je te suis ? »
dit-elle attendant à être guidée vers l’endroit que Darkus avait choisi pour la pose de son bras.

Quand ils arrivèrent, Jade entra dans son rôle et comme la dernière fois, elle parue d’un coup plus assurée : l’esprit occupée, sachant exactement quoi faire, elle déplia ses outils, ouvrit ses ordinateurs, installa quelques étranges orbes sur le côté et finit par se poster devant le guerrier avec une grande boite contenant le bras, tel un écrin de 50cm de long.

« Je te laisse découvrir. » dit-elle avec une moue heureuse et impatiente, espérant que le bras serait au coup du sayen.
La prothèse était d’un métal argenté collecté sur la flèche d’argent. Les courbes de l’objet étaient un équilibre parfait entre modernité et le classicisme d’une armure : les articulations étaient incroyablement complexes tout en étant efficace de fluidité et de solidité. « Je ne sais pas trop pourquoi, pour toi j’ai été influencé par un côté chevaleresque. J’essaie de donner à mes prothèses un aspect qui selon moi sierra à mon commanditaire… C’est la première fois que je m’essaie dans ce style. » Elle le laissa continuer sa découverte : les articulations des doigts, en flexion, laissaient apparaître une rotule qui ressemblait à des pierres rougeoyantes. « Ce sont des cristaux Jaspien. Ils ont cette propriété folle qu’ils sont aussi solide que le diamant, tout en résistant aux plus fortes ondes. Ils s’useront bien moins vite que tous les métaux que j’aurai pu trouver : ce sont des trésors que j’ai depuis un moment, mais jamais un client ne m’avait assez payé pour que je puisse lui donner ce luxe. » s’amusa-t-elle. Bon c’était aussi parce qu’avant elle n’avait pas accès au saint laboratoire de Nate et aux outils qui avaient permis de polir comme ils fallait ces pierres. « Pour le reste, tous les composants sont fait pour résister aux forces que j’avais enregistrées lors de notre dernière session. Mais bien sûr on va retester tout ça. »
La petite mécano se posta à côté de lui, se voulant rassurante et amicale. Elle était dans son rôle de soignante, elle ne pensait plus à elle. « Si cela te va, voici le programme : je vais te l’installer et nous allons vérifier et ajuster les connections nerveuses. Ensuite, je t’ai préparer un petit exercice pour t’entrainer à manière ce nouveau bras et… » Elle toucha une zone de la main métallique et une lame sortie du poignée de la prothèse, donnant à la paume de la main une allure d’étrange garde d’épée. « Il faudra que je te briefe sur réussir le tour de magie » Elle rangea la lame et conclut, avec un regard aussi brillant que l’alliage dont était fait le bras : « Prêt ? »


(promis, maintenant je rp vite Wink )
Darkus
Darkus
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 09/06/2009
Nombre de messages : 4543
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 4590

Techniques
Techniques illimitées : Spirit Cannon / Téléportation / Souls Healer Souls
Techniques 3/combat : Slayers Souls / Souls Healer Souls II
Techniques 1/combat : Souls Stardust Punishment

[Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] Empty
MessageSujet: Re: [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE]   [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] ClockSam 25 Avr 2020 - 16:42
Tel un ange tombé du ciel, sous les rayons bienveillants du soleil de Dösatz, le guerrier de l’espace apparu à Jade qui venait d’arriver à lui comme l’espoir qu’il attendait. La savante avait avec elle la commande qu’il lui avait passé, un bras mécanique, puisqu’il avait perdu l’usage de son bras gauche, explosé à l’occasion du quart de final contre une terrible adversaire, la demie-Sayenne venue du futur Yukko. 
Le point de rendez-vous n’était pas anodin,puisque l'hôtel se trouvait non loin des complexes sportifs et directement sur la route menant aux stades pour le tournoi. Ainsi, Darkus aurait l’occasion de s’entraîner pour sa prochaine bataille contre Pythar, qui à cet époque était encore le dyarque de son peuple. Un guerrier qu’il ne connaissait ni d’Eve, ni d’Adam et qui s’était pourtant hissé au sommet de la pyramide Sayenne, chose que Darkus respectait sans toutefois en avoir à faire, il ne l'appellerait pas “monseigneur”, “mon roi”, mais “adversaire”, non pas qu’il le sous-estimait, mais mépriser ou avoir peur de son adversaire n’était pas dans ses moeurs; tous étaient égaux à ses yeux. 


Lorsque Jade se tourna vers lui, son coeur bondit dans sa poitrine, il était excité comme un gosse avant noel, attendant de déchirer le papier des cadeaux. Non pas qu’il voulait lui déchirer ses vêtements dans un élan fougueux pour la dévorer toute entière, pour déguster chaque morceau de sa chaire en pilo-érection, qu’il ferait frissonner par ses caresses, pendant que leurs corps se mélangeraient dans les draps en satin de cette chambre luxueuse, mais bien parce qu’il lui tardait d’enfin retrouver l’usage de son bras et que sa compagnie lui faisait simplement du bien. Jade était la première personne depuis fort longtemps à poser son regard sur lui et à compatir à ses maux. Par sa présence, le terrible molosse ténébreux qu’il traînait derrière lui comme un fardeau s’en retournait à la niche et cette sensation lui apportait une certaine légèreté, il retrouvait son insouciance d'antan. Bien qu’habituellement à l’aise avec les femmes, cette Métamole lui faisait perdre ses moyens, parce que justement peut-être, elle avait accepté de l’aider. Une aide monnayé certes, mais leur rencontre l’avait ému. 


La rouquine avoua qu’elle était contente aussi de le retrouver, ajoutant que tout s’était bien passé pour la conception de son bras. Le sayen qui paraissait gigantesque à côté d’elle avala sa salive doucement alors qu’elle tapota sur sa poitrine, indiquant l’endroit où elle l’avait rangé. 
« Parfait. », souffla-t-il en souriant de bon coeur, assuré qu’elle soit elle aussi contente de le revoir. Elle semblait ravie et pressée, voir même tout aussi excité que Darkus, à l’idée de lui montrer sa création, un peu comme une enfant qui montre son dessin à ses parents et qui espère de tout son coeur que ce dernier soit accroché sur la porte du réfrigérateur de la cuisine, comme un trophé. Elle attendait la validation de son client quand au fruit de son labeur, lui qui n’y connaissait rien, tant que le bras était fonctionnel, ça lui irait, il n’était pas difficile, mais incrédule, il ne se doutait pas une seconde des envies de la jeune femme, pensant qu’elle était simplement excité à l’idée de voir comme lui le résultat une fois monté.


Darkus resta un moment à la fixer, savourant du regard son visage laiteux qui brillait au soleil et qui était sublimé par cette folle crinière, avant qu’elle lui demande, « Je te suis ? », ce à quoi il reprit ses pensé et balbutia « Oui, oui allons-y. », en ajustant le col de son blouson en cuir. Le sayen couvert de cicatrices entra le premier dans le hall, faisant signe à Jade de le suivre. 
Ils montèrent jusqu’à cette fameuse chambre 2023, il laissa la savante entrer la première en tenant la porte, puis il la referma les laissant dans une intimité chaleureuse. Quelque peu timide, Darkus s’avança vers la plus grande pièce, où Jade semblait plus à l’aise que sur Hera, elle dégageait une assurance qui apaisa le Sayen. Il l’observa dans son activité, parfaitement orchestré et millimétré, elle avait déjà déployé tout son attirail. Perdu dans ce foutoir qui masquait quelque peu le côté sensuel de la chambre, mais son regard fut attiré par le magnifique écrin que la scientifique venait de lui tendre comme un présent. 


Ses yeux se remplirent d’émotion, et il resta muet, se saisissant de la précieuse boîte. Il sembla maladroit comme un père qui porte pour la première fois son enfant, si bien qu’il s’assit sur le lit pour ne pas la faire tomber. Il posa le paquet sur le matelas couvert de satin, il retira sa veste en cuir qu’il plia avec soin et qu’il posa à côté. Sous son pull rouge à col roulé, son coeur battait à toute allure. De sa main tremblante, il caressa la boîte de métal, l’émotion monta d’un cran, il était dans sa bulle, ne faisant plus attention à Jade qui le fixait attendant sa réaction. 
Il contemplait amoureusement cet objet qui renfermait son futur bras mécanique. Ses doigts se baladaient sur tous les contours, comme pour savourer l’instant, puis il appuya sur le bouton qui entrouvrit le couvercle dans un léger cliqueti. Le futur finaliste poussa le couvercle, laissant entrevoir une forme oblongue d’une cinquantaine de centimètre sous un voile de carmin pour le protéger, une odeur de métal monta à ses narines qui lui parut fort agréable. De nouveau, il caressa l’enveloppe rougeoyante si légère sous ses doigts, qu’il la souleva comme un magicien.     


« Magnifique... », lâcha le sayen subjugué devant la beauté d’un tel objet. Une larme coula de son oeil droit, s’écrasant sur les draps du lit, rapidement, il essuya le coin de son visage avec son coude comme si de rien n’était. Le bras argenté avait des allures seigneuriale et Darkus ne manqua pas de nouveau de passer ses doigts dessus avant de s’en saisir. Malgré la taille, il était plutôt léger et très solide, le poids ne serait pas un frein en combat et il n’aurait pas peur de frapper. Le profil était somptueux et Darkus s’attardait sur chacun des détails, mais ce qui le subjugua le plus, c’était bien l’articulation des doigts qui étaient faites de pierres précieuses.  


La savante aux cheveux couleur d’amarante expliqua que pour lui, elle avait été influencé par un côté chevaleresque et que c’était son premier essaie dans ce style. « Cette attention me touche beaucoup... »  répondit sincèrement l’ancien roi de la Terre qui approcha le bras de ses yeux pour contempler le détail des courbures de plus près. Jade confirma ce que le sayen pensait, les pierres des articulations étaient des cristaux, plus précisément des cristaux Jaspien. Le sayen qui n’y connaissait rien laissa la savante expliquer qu’ils avaient une propriété folle, solides comme du diamant, résistant aux ondes. « Ils s’useront bien moins vite que tous les métaux que j’aurai pu trouver : ce sont des trésors que j’ai depuis un moment, mais jamais un client ne m’avait assez payé pour que je puisse lui donner ce luxe. » poursuivit-elle d’un air enjoué. 
« Pour le reste, tous les composants sont fait pour résister aux forces que j’avais enregistrées lors de notre dernière session. Mais bien sûr on va retester tout ça. »


« Je ne sais comment te remercie, ça dépasse toutes mes espérances… Merci beaucoup...» avoua Darkus encore ému par ce travail, il reposa délicatement, mais avec hésitation l’objet dans la boîte. Jade s’assit à côté de lui, il la regarda en souriant, écoutant de nouveau ses paroles. Elle exposa le programme à venir, puis elle prit le bras et en appuyant à un certain endroit, une lame en sortit comme par magie, c’était parfait, tout ce qu’il avait demandé était respecté. 
« J’avais oublié ce petit détail, c’est parfait. », avoua-t-il en contemplant la lame qu’il utilisait autrefois et qu’il avait brisé en combattant. Il pourrait de nouveau s’en servir. Lorsqu’il regarda Jade de nouveau, il constata qu’elle semblait tout aussi excité que lui. Elle lui demanda s’il était prêt, ce à quoi, il répondit d’un hochement de tête en se levant. 

Il pris sa veste et la mis sur la commode avant d’ôter doucement son pull sous lequel il avait un débardeur gris clair qui épousait parfaitement sa musculature,mais qu’il enleva également. Il posa pliés les vêtements à côté de la veste, puis retira son ses bottines pour se mettre à l’aise avant de revenir vers Jade, torse nue et sexy prêt à subir de sa part les pires sévices.


Jade Highwind
Jade Highwind
Autres Races
Féminin Age : 38
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 524
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 970

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

[Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] Empty
MessageSujet: Re: [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE]   [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] ClockDim 3 Mai 2020 - 17:21


Elle suivit le cowboy solitaire dans son blouson de cuir vers l'intérieur du bâtiment. Il y avait un côté excitant dans ce genre de moment : suivre un inconnu dans un hôtel n'était pas le truc le plus fun au monde, mais se la jouer nonchalante, sans peur, avec le torse bombé de fierté à l'idée d'honorer la requête d'un client de cette trempe lui donnait des ailes.

La petite fille métamole avait rêvé toute sa vie de parcourir les étoiles en solo, sans peur, sans limite, pour découvrir des gens, des mondes, et apprendre toujours plus. Elle ne pouvait pas nier que même si le rêve ne s'était pas avéré si rose qu'elle ne l'avait envisagé, elle l'avait atteint. Suivre Darkus, un guerrier aussi puissant, sur une planète aussi éloignée que Dösatz était la concrétisation du travail d'une vie.
C'est pourquoi la petite peur de femme esseulée n'était qu'un revers de médaille que Jade portait volontiers autour du cou.

Darkus était toujours aussi charmant par ailleurs, c'était peut-être la chose la plus inquiétante ironiquement. Ce grand guerrier sayen qui semblait aussi timide qu'un adolescent... Jade ne pouvait imaginer celui qu'elle avait vu comme un chevalier autrement qu'avec un bon fond, et un grand cœur. Il y avait chez lui une humanité flagrante, une sorte de magnétisme chaleureux qui poussait à la confiance. Même dans son blazer de racaille et sous ses muscles il semblait aussi doux qu'un chiot.
La métamole attendait avec impatience que ce petit chien découvre la surprise qu'elle lui avait confectionné et voir dans son regard s'il appréciait ou non l'attention : elle étira un sourire aussi large que ravissant à la vue de l'expression du sayen qui semblait même ému.
Il n'y avait rien au monde qui pouvait rendre Jade plus heureuse que ce moment, celui là. Celui où celui ou celle pour qui elle avait créé un projet le découvrait, et où elle sentait qu'elle avait réussi.
Coucou le besoin de reconnaissance, et profitons un peu de ce choc d'endorphine du bon travail accompli, tout est bon à prendre.

Jade ajouta les détails sur la conception de la prothèse. Darkus écoutait tout sagement, et semblait vraiment ravi de son achat.
"Je ne sais comment te remercie, ça dépasse toutes mes espérances… Merci beaucoup..."
"Essaie de ne pas l'exploser trop vite, ça me suffira !" fit-elle en souriant.
L'étape suivante était celle de la mise en place : le sayen se dévêtit et Jade prétexta quelques préparatifs pour ne pas le regarder faire son effeuillage. Quand elle tourna enfin les yeux vers lui il semblait s'attendre à une épreuve, tant son regard était déterminé. Ce qui était drôle puisqu'il avait l'assurance guerrière alors qu'il était en chaussette face à une ingénieure miniature.
"Ne t'inquiète pas, la pose ne fais pas vraiment mal. Avant, laisse-moi regarder ton bras s'il te plait."
Elle vint à genoux sur le lit à côté de lui, et lui saisit son bras atrophié qu'elle palpa et massa, comme la dernière fois, remontant jusqu'à l'omoplate. "Tes muscles sont moins tendus que la dernière fois, ça fait plaisir." fit-elle d'une voix apaisante. "Et cela va aider grandement à la pose." Elle posa tout de même une petite balise adhésive sur l'épaule de Darkus après plusieurs manipulations. "C'est pour la suite... Prêt ?" Dit-elle en lui tendant la main robotique. "Tu croyais que j'allais le faire ? Mais c'est le tiens maintenant, tu dois être capable de le mettre sans moi !" La métamole le guida néanmoins en tenant aussi le poignet de sa création, sans trop intervenir. Juste pour empêcher un faux mouvement. L'intérieur de la prothèse épousait parfaitement
les formes des muscles de Darkus, assurant ainsi qu'il était bien positionné. Le matériau interne était assez lisse mais pas trop dur, et respirait tout de même. Une petite merveille technologique. "Ce n'est pas toi qui doit t'adapter à ton bras, c'est à moi d'en faire un qui te va..." elle le lâcha et laissa admirer son nouveau membre chevaleresque. "...comme un gant !"

Elle l'encouragea d'un regard. "Bouge tes doigts." Déjà, le bras répondait aux impulsions de Darkus, parfaitement. Cela pouvait être déroutant devoir à quel point tout était si... simple.
"Tu as perdu ton bras il n'y a pas si longtemps, ton corps n'a donc pas perdu sa capacité à donner des ordres. C'est le seul cas un peu difficile qui demande de la rééducation. Ici, c'était facile de retrouver toutes tes terminaisons nerveuses et de faire un étui capables de les reconnaitre et de mouvoir des moteurs en conséquences." Elle lui demanda des gestes précis, combinaisons de doigts levés, rotations de poignet et même de l'avant-bras, contrôlant qu'elle n'avait pas fait d'erreur de programmation. Le métal se tordait comme un vrai membre organique, démontrant de tout le savoir faire de Jade à la conception d'un telle pièce. "Parfait ! On a tous les deux assurés ! Lève-toi et profite maintenant, enfin sans te brusquer." Elle le retint un peu. Poser ses deux mains sur lui était agréable. "Parfois les clients ont la tête qui tourne de retrouver leur membre." Après s'être assurer qu'il maitrisait bien elle lui donna de nouvelles informations.
"Tu as eu des facilités à le mettre mais il ne faudrait pas que l'on te le retire facilement : je te laisse constater qu'à présent il est impossible de l'enlever. J'ai mis au point un système de verrou qui reste activé tant que tu présentes des signes vitaux. Du coup si tu veux l'enlever il va falloir convenir d'une clef : cela peut-être une combinaison de mouvements de doigts, par exemple. Tant que les nerfs n'enregistrent pas exactement ce signal, la prothèse sera liée à toi. Cela évite qu'un ennemi puisse te l'enlever en appuyant sur un bouton..." Jade avait en effet tout bien pensé et rien n'était laissé au hasard. Elle choisi avec Darkus la combinaison pour programmer le verrou et l'entraina à le réaliser.
"Maintenant que tu as compris le principe, j'aimerai que tu te mettes en situation de combat et que tu t'entraines un peu à bouger." Jade poussa quelques meubles et bibelot. "Pas besoin de faire dans l'énergie, contente-toi de coups dans le vide. Je veux que tu te sentes à l'aise avec ton bras."

Elle le regarda faire, assise en tailleur sur le lit, où elle avait emporté son matériel. Darkus était aussi délicat dans sa façon de bouger que dans sa façon d'être calme et doux. Il était un guerrier bien différent de tous ceux qu’elle avait côtoyé... Comment pouvait-il donner des coups aussi violents et vifs en étant aussi précis et serein ? Le regarder n'avait rien d'oppressant, c'était au contraire comme regarder un danseur : et pourtant, il ne pratiquait pas un art martial spécialement léger. Peut-être que c'était ça son secret, la raison de sa personnalité aussi chaleureuse : il était capable de faire la part des choses entre la colère, la haine, la force et la maîtrise totale de son corps. Combien de batailles avait-il dû mener avant d'arriver à ce stade de contrôle de lui-même ?
Elle afficha un nouveau sourire, après plusieurs minute : "Bien. Maintenant, ne réfléchis pas. Ferme les yeux. A la fin de ton prochain enchainement, demande instinctivement à ta lame de sortir. continues, Ne regarde pas si cela a marché, et continue quelques coups avant de lui demander de rentrer." Elle eut un petit rire. "Oh là ma phrase a un super double sens dis comme ça !" Elle eut un rire gênée mais s'en amusa de bon cœur : bienveillante, elle le laissa faire, et regarda son écran. La balise qu'elle avait installée sur l'épaule de Darkus au début de la séance captait les impulsions nerveuses, notamment quand il commandait à la lame de se déployer. Pour l'instant, la lame n'était associée à aucun stimuli et Darkus ne pouvait que l'imaginer. Elle avait aussi apporté un matériel de réalité virtuelle au cas où le combattant ne parvienne pas à projeter son mental sur une nouvelle capacité de son corps, mais elle avait espéré que son client n'en aurait pas besoin... Et elle ne s'était pas trompé car son écran validait avoir bien reconnu un ordre clair donné aux terminaisons nerveuses sur la paume de la main du guerrier. Il ne suffisait plus qu'à programmer ces signaux dans la prothèses pour que la lame réponde au bon vouloir du beau brun qui deviendrait un homme augmenté.
"Tu es... Merveilleux." lâcha-t-elle, ayant déjà tout ce qui lui fallait pour finaliser ses dernier réglages. Elle se rendit compte que cette phrase était non professionnelle et loin d'être neutre et rougit. "... félicitations. ... Tu t'en sors super bien !" compléta-t-elle pour ne pas rester là-dessus. Elle lui demanda de retira sa prothèse pour activer les fonctions de la lame dissimulée. La rouquine n'en revenait pas que tout ait été aussi facile... Elle était douée, bon, elle commençait à avoir de l'expérience et les pouvoirs surnaturels d'Ajito l'avait déjà poussé dans des situations bien plus délicates mais... ici, avec Darkus, c'était comme s'ils avait déjà répété avant. Il comprenait tout ce qui était demandé, et Jade avait rarement été aussi touché de voir son travail porté par quelqu'un. Il sublimait tout. Il était sublime... C'était comme mettre à l'eau un bateau sur une mer calme et paradisiaque. Tout était idyllique et agréable, facile.
"Tu pourras bientôt t'entrainer pleinement, avec la lame et ton énergie déployées. Tes capacités d'adaptations sont vraiment bluffantes, je ne m'inquiète pas pour toi vis à vis de tes aptitudes à utiliser à pleins potentiel ton nouveau jouet..." Elle ajouta, un peu hésitante. "Au point que pour une fois je vais regarder le tournois de Dösatz." Elle rougit un peu à nouveau. "Je n'ai pas fait de recherches sur toi au cas où tu t'en inquiète, j'ai juste vu ton nom sur les news diffusées sur les écrans géants en arrivant sur Dösatz. Cette planète est loin d'être la plus discrète." Jade regarda ailleurs, se caressant la nuque. "J'ai été curieuse de tes techniques et je suis tombée sur ton match contre cette guerrière. J'ai donc vu ce qui t'étais arrivé..." dit-elle en regardant le bras. "Bravo pour ta qualification au prochain round... c'est mérité." Jade savait qu'elle allait un temps rester dans les parages, craignant qu'il ne lui arrive un autre incident sur son bras... Mais elle se rendit compte qu'elle ne s'inquiétait pas vraiment pour la prothèse mais bien pour l'homme. Comment pouvez-elle lui dire de faire attention sans paraitre vexante ou manquer de professionnalisme ? Il faisait ce qu'il voulait, s'il avait envie de perdre un autre bras pour un prix, c'était son droit ! Elle était payée, tant mieux !
... Bien que cela l'agaçait fortement. "J'imagine que ce n'est rien comparé à ce que ton corps a déjà subit sur des champs de bataille... Mais de mon point de vue de simple civile c'est impressionnant." Ouais plutôt carrément flippant oui ! Ce tournois était un truc de tarés.
Jade était toujours sur le lit, en tailleur, et dans cette position le métal de sa propre jambe artificielle se voyait au niveau de la cheville. "Bref euh... Tu as peut-être des questions ?" rebondit-elle pour ne pas s'éterniser sur le sujet. La femme plongea alors son regard dans le sien, sondant si elle lisait une quelconque inquiétude ou doute. Mais au vue de tout ce qu'elle y voyait de beauté et d'humanité dans ses yeux, clairement, elle avait du mal à imaginer qu'il restait de la place pour d'autres choses.
Darkus
Darkus
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 09/06/2009
Nombre de messages : 4543
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 4590

Techniques
Techniques illimitées : Spirit Cannon / Téléportation / Souls Healer Souls
Techniques 3/combat : Slayers Souls / Souls Healer Souls II
Techniques 1/combat : Souls Stardust Punishment

[Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] Empty
MessageSujet: Re: [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE]   [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] ClockLun 4 Mai 2020 - 5:07



Les deux âmes s’étaient enfin retrouvés sur cette planète très éloigné de l’univers. Ils s’étaient donné rendez-vous dans cet hotel pour tenir une promesse. Ivre de ces retrouvailles sincères, ils montèrent dans la chambre reprendre le fil de leur existence, légèrement avorté sur Hera. 
Une séparation pour remplir un contrat, honorer une commande. Le cowboy solitaire avait mis son destin entre les doigts experts de cette petite mécanicienne Métamole. 
Il venait de découvrir son nouveau membre avec ses yeux d’enfants, remplis de naïveté et d’émotion que ce présent pouvait lui procurer. Un bras mécanique de toute beauté dont il avait observé savoureusement tous les détails. Perdre son bras lui avait beaucoup fait de dégâts mentalement et même s’il accédait à la demi-final du tournois le plus prestigieux qui puisse exister, amoindri il ne valait plus rien, aujourd’hui était un autre jour, ses futures adversaires n’auraient qu’à bien se tenir.
  
Assis sur le lit drapé de soie de cette chambre, Jade expliquait à son chevalier les détails sur la conception de cette sublime prothèse, il lui exprima sa gratitude, avec les premiers mots qui lui vinrent à l’esprit. Des mots simples, directs et sincères. Il ne savait pas comment la remercier, elle lui demanda de ne pas l’exploser trop vite en souriant, ce qui décocha un sublime rictus au coin des lèvres du sayen qui plongea son regard dans celui de son ange gardien. Un regard qui pouvait dire “j’essaierais, mais toi comme moi savons d’avance que c’est un serment impossible.”. La prodigieuse mécanicienne lui présenta ensuite l’ingéniosité du mécanisme qu’elle avait intégré à sa demande et qu’il avait presque oublié tant l’objet en lui même était parfait. Il s’agissait de cette lame dissimulée issue de l’ancienne lame qu’il utilisait avant sa Demon Slayer, une épée Sayenne. Elle lui serait fort utile dans le futur au cas où il rencontrerait un adversaire trop récalcitrant. 


Le Ganshou se leva avec détermination pour se dévêtir pour qu’il puisse essayer son nouveau membre. Il plia correctement ses vêtements avant de retourner vers la demoiselle, le regard rempli d’espoir, brillant d’une flamme qui rappelait celle qu’avaient tous les jeunes guerriers avant de surmonter leurs premiers obstacles, combattre leurs premiers adversaires. 
Elle le rassura en lui demandant de ne pas s’inquiéter car la pose n’était pas douloureuse, puis elle voulut regarder son bras avant, afin de s’assurer que tout allait bien. Il s'exécuta en s'asseyant de nouveau sur ce lit.     


La mécanicienne s’agenouilla pour l'ausculter, ce qui ne manqua pas de faire rougir le guerrier qui se laissa faire. Son coeur bondit d’un coup dans sa poitrine et lorsqu’elle posa ses mains sur son moignon atrophié, il détourna le regard pour ne pas plonger ses yeux sur sa poitrine et ne pas se laisser prendre par ses instincts primaires. Lui qui avait réussi à réprimer sa nature sayenne pour garder sa sérénité, était maintenant tout penaud face à cette petite femme qui lui massait le bras. Il avait soudain envie de la sentir contre son corps, mais très vite, sous ces massages, il parvint à se détendre. Au passage des menottes de la Métamole contre sa chaire déformée par les années de combat, un intense frisson parcouru son corps, plus intense encore que la première fois. Il sourit bêtement. La mécanicienne constata d’une voix douce et rassurante que ses muscles étaient bien moins tendus que lors cette première fois justement et cela lui faisait plaisir, ajoutant que ça l’aiderait beaucoup pour la pose de la prothèse. 


Ah oui ?” murmura Darkus en se tournant vers Jade, “C’est rassurant.
Elle posa ensuite un de ses engins sur son omoplate comme lors de leur dernière rencontre, il était à la fois excité et effrayé par la pose de ce corps étranger, se demandant ce qu’il se passerait si ça ne fonctionnerait pas. Mais il avait confiance en la rouquine et ses pensées négatives s’envolèrent lorsqu’elle lui tendit son bien.  
"Tu croyais que j'allais le faire ? Mais c'est le tiens maintenant, tu dois être capable de le mettre sans moi !", lança-t-elle plein de malice.
Ah euh… Oui…” balbutia le guerrier comme un gamin qui enfile sa protection pour la première fois en se saisissant du bras bionique. Il souffla, ferma les yeux et approcha la prothèse à son moignon. Guidée par la jeune femme, il l’enfonça jusqu’au bout et tressaillit lorsqu’il tapa au fond. Il ressenti une bien étrange sensation lorsque les connexions se firent, comme un coup de jus qui parcourait tout son corps en partant du moignon, passant par l’épaule, jusqu’à la racine de ses cheveux. Ses yeux s’écarquillèrent. Il était très surpris de voir à quel point l’intérieur était d’une douceur incomparable, mais aussi de voir que le sentiment de membre manquant avait quasiment disparu. Jade expliqua que ce n’était pas à lui de s’adapter à son bras, mais à elle d’en concevoir un sur mesure pour lui qui lui conviendrait parfaitement, “comme un gant” se permit-elle. Il ricana, toujours plongé sur elle, oubliant presque pourquoi il était là avant qu’elle lui demande de bouger ses doigts en insistant du regard et il s’exécuta.


*C’est le moment de vérité…* pensa-t-il alors que son poignet de métal était toujours entre les doigts de la jeune femme. Il fut agréablement surpris de voir avec quelle aisance remuaient ses doigts de fer, ouvrant grand les yeux et la bouche, fière comme quand il s’est transformé pour la première fois en super sayen. C’était un grand moment pour lui, même si ce n’était que de petits mouvements et qu’il n’osait pas encore en faire de plus amples, par peur de faire du mal à Jade.   


"Tu as perdu ton bras il n'y a pas si longtemps, ton corps n'a donc pas perdu sa capacité à donner des ordres. C'est le seul cas un peu difficile qui demande de la rééducation. Ici, c'était facile de retrouver toutes tes terminaisons nerveuses et de faire un étui capables de les reconnaître et de mouvoir des moteurs en conséquences." observa-t-elle. Darkus acquiesça d’un hochement de tête, “C’est fascinant.”, ajouta-t-il alors qu’elle lui demandait des geste plus précis qu’il exécuta avec une incroyable facilité. Il était ému de retrouver l’usage de ce bras perdu que seul la mort aurait pu lui rendre dans l’au-delà. La mécanicienne observait tous ses gestes avec minutie pour contrôler son travail, le métal à la fois souple et solide plaisait parfaitement au guerrier de l’espace qui s’amusait à le tordre dans tous les sens comme il le faisait avec son ancien bras. Il souriait comme un enfant qui découvre un nouveau jouet et lâcha un petit rire en pensant à ce que dirait Warui s’ils devaient se retrouver en finale du tournoi. “Tu peux être fière de toi. C’est mieux que ce que je ne l’imaginait.” se permit-il de commenter, aillant l'air de se répéter, même s’il n’y connaissait rien, après tout, il devrait le porter jusqu’à ce que la mort l’en sépare. Jade l’invita ensuite à se lever pour l’essayer. Elle posa ses mains sur lui pour le soutenir, prétextant que certaines personne ont la tête qui tournent en retrouvant l’usage d’un de leurs membres, il se laissa faire et se hissa sur ses jambes. Effectivement, il ressenti une légère perte d’équilibre qu’il s’efforça de contenir pour ne pas écraser Jade, mais à pieds de chaussettes, il glissa en arrière, entraînant la jeune femme avec lui dans sa chute sur le lit.
Le chevalier balafré à la poigne de fer s’écroula dans le lit avec la jeune femme posée sur lui, les bras en croix, les yeux grands ouverts regardant le plafond. “Oups… J’suis allé trop vite...” lâcha-t-il, honteux. 
Le sayen avait pris soin de ne pas blesser la jeune femme dans cette dégringolade loufoque, il l’avait soutenu dans ses deux bras, ayant parfaitement contrôlé son nouveau membre, comme porté par un élan de bienveillance. Peau contre peau, il sentit son coeur bondir dans sa poitrine de nouveau, si proche de la Métamol, il se contrôlait pour ne pas l’avoir dure car au delà du plaisir charnelle, ce contact le rassurait. Il aurait pu rester des heures entières dans cette position à contempler ce plafond richement décoré, enlacés à elle, mais, ce n’était pas le propos. Ce moment suspendu sembla durer de longues minutes, alors qu’il ne se passa que quelques secondes. Il rompi le temps en posant ses mains sur le dos de sa cavalière improvisé pour la faire glisser doucement sur le côté,“Pardon… Reprenons.” murmura-t-il avant de se relever plus doucement en prenant bien soin de ne pas chuter de nouveau tout en posant sa nouvelle main dans ses cheveux en ricanant lorsqu’il fut sur droit sur ses guiboles. Le contact avec le métal lui procura une étrange sensation. Il sentait que c’était son bras, mais il ne ressentait quasiment aucune sensation dans ses doigts, un peu comme-si ce dernier était engourdi. Il sentit alors comme une lourdeur à la place de son bras.  


Sentant qu’il avait retrouvé parfaitement l’équilibre en faisant quelques pas sur les côtés, en avant et en arrière, il regarda Jade qui lui donna de nouvelles information. Elle était très pédagogue et l’accompagnait parfaitement dans sa rééducation. Elle expliqua qu’il avait eu des facilités à poser son bras, mais qu’il ne fallait pas qu’on lui ôte avec cette même aisance, l’invitant à essayer de le retirer. Il tira doucement dessus, mais effectivement, il n’y parvint pas. 
J'ai mis au point un système de verrou qui reste activé tant que tu présentes des signes vitaux. Du coup si tu veux l'enlever il va falloir convenir d'une clef : cela peut-être une combinaison de mouvements de doigts, par exemple. Tant que les nerfs n'enregistrent pas exactement ce signal, la prothèse sera liée à toi. Cela évite qu'un ennemi puisse te l'enlever en appuyant sur un bouton..." poursuivit-elle sous le regard intéressé du Sayen qui n’avait pas pensé à cela. Ensemble nos héros élaborèrent une combinaison secrète de mouvements mécanique qu’ils allaient garder mystérieusement pour eux. Lorsque le guerrier marqué par ses années de combat put parfaitement verrouiller et déverrouiller son bras, la jeune rouquine lui demanda de se mettre en position de combat pour s’entraîner à bouger. Elle précisa “sans utiliser ton énergie”, il n’avait  juste qu’à mettre des coups dans le vide pour se sentir à l’aise avec son bras.  


Il hocha la tête, se recula d’un léger bond en arrière et se mis en garde à la manière d’un boxer d'abord, envoyant une petite série de coup de poing en mettant tout son corps en mouvement. Il ne fut finalement pas surpris par la légèreté de ce bras qu’il avait constaté en le portant tout à l’heure. Puis il varia ses poses de combat, jouant avec son corps qu’il faisait danser sur le sol de la pièce, calme, serein, il retrouvait des sensations qu’il croyait perdu à jamais. Il s’arrêta une seconde et son sourire s’effaça, laissant place à de la perplexité. Il se frotta le menton avec son index de métal, puis frappa de quelques mouvements fluides et léger dans le vide avant de se positionner droit comme un piquet, les yeux fermés. Il avait comprit qu’il devrait reprendre à la base ce que lui avait appris autrefois maître Karine pour éviter de faire des mouvements trop inutiles, car il n’était pas encore habitué à ce corps étranger. 
Ainsi, les yeux fermés, il vida sa tête et se concentra sur ce bras, il sortit une petite clochette qu’il y avait dans la table de chevet et la pris dans cette main. Puis, il s'exerça à fendre l’air sans faire tinter cet objet qui pouvait sembler insolite aux yeux de Jade. Il était primordiale pour lui de retrouver cet équilibre qu’il avait entre son esprit et son corps. L’exercice fut difficile au début, mais faisant preuve de concentration, bien vite, fendant l’air avec une extrême rapidité et fluidité, le son de la cloche se tu. Il la reposa alors sur la table de chevet, la faisant tinter en lançant un regard malicieux à Jade pour lui montrer qu’elle n’était pas cassée.


Elle assistait au spectacle assise à l’Indienne sur le plumard, son matériel éparpillé sur les draps que Darkus n’avait heureusement pas cassé en tombant. Jade semblait fasciné par chacun des mouvements du guerrier, un sourire apparut sur sa mine. "Bien. Maintenant, ne réfléchis pas. Ferme les yeux. A la fin de ton prochain enchaînement, demande instinctivement à ta lame de sortir. continues, Ne regarde pas si cela a marché, et continue quelques coups avant de lui demander de rentrer."


Darkus ne pu s’empêcher de pouffer de rire et Jade souligna qu’elle venait de sortir une phrase à double sens. “Oui. Ca arrive !” ricana le Sayen aux cicatrices, bien vite accompagné par celui de la Métamole. “Bon, allons-y.” reprit-il sérieux. 
De nouveau, l’aigle balafré ferma ses yeux écartant son bras de son corps et ordonna à son épée de sortir. Il ressentit alors un légère douleur au niveau de son épaule qui pouvait être pesante si un combat devait durer. Mais un vrai chevalier doit pouvoir ensanglanter son épée sans en éprouver le poid, il devait s’exercer. L’élancement le fit grimacer, mais il était parvenu à faire sortir la lame complètement. C’était assez cool à regarder, mais aussi très terrifiant, il était devenu une arme vivante. Le ténébreux guerrier pansa sa douleur à l’aide de ses âmes salvatrices mineur, car après avoir rentré et sorti Saiyanata, il se sentit toutefois essoufflé, il devrait s’habituer. Toutefois, satisfait, il lança un regard vers sa sauveuse qui lui dit sans aucun filtre qu’il était merveilleux. Elle sembla gêné d’avoir employé sa phrase, "... félicitations. ... Tu t'en sors super bien !”, se reprit-elle, rouge comme une pivoine. Il rentra son épée et se frotta la nuque en ricanant : “Merci, mais il s’agit de ton travail ! C’est grâce à toi si le bras s'adapte à moi. ”. Il avait raison, elle y était pour grand chose, c’était un travail exceptionnel, elle avait de l’or dans ses mains. 
Enfin, elle le pria de retirer son bras pour bidouiller de nouveau quelques réglages. Il exécuta le verrou dont eux seuls connaissaient le secret. Pendant qu’elle s’employait avec minutie à la tâche, elle lui dit qu’il pourrait bientôt s’entraîner pleinement avec son énergie, ajoutant que ses capacité d’adaptations étaient bluffante, qu’elle n’était pas inquiète pour lui, il serait capable d’utiliser son jouet au maximum de ses capacités. C’est vrai, Darkus bouillonnait d’excitation à l’idée de s’exercer au complexe sportif, à l’instar des combats, ce qu’il aimait par dessus tout, c’était bien l’entraînement ! “Oh oui, j’ai hâte de m’y mettre !” lança-t-il. 


D’une voix hésitante, la petite rousse avoua que pour une fois elle allait regarder le tournoi de Dösatz. Puis légèrement moins rouge que sa chevelure, elle ajouta rapidement pour le rassurer qu’elle n’avait pas fait de recherche sur lui, mais qu’elle avait vu les rediffusions de son match sur les écrans géants en ville, ajoutant que Dösatz n’était pas une planète très discrète. Le guerrier solitaire fut touché par cette attention, “C’est vrai que les combattants du tournoi ont une place importante ici. Je suis très touché, si tu veux, je te ferais une surprise avant mon match dans les tribunes ! Et si je gagne, je t'enverrais un signe !”, dit-il.


La jeune femme semblait gênée de se dévoiler ainsi, elle se frotta elle aussi la nuque en ajoutant qu’elle avait été curieuse de voir ses techniques et qu’elle avait vu son match contre Yukko. Elle le félicita pour sa qualification. “Oui, c’est lors de ce combat que j’ai perdu mon bras… Et mes vêtements ! Ce n’était pas un combat facile, Yukko était une redoutable adversaire ! Ici, aucun guerrier n’est meilleur qu’un autre ici. Ce sont les meilleurs et tous ont leurs places à gagner. Tout se joue sur des détails !”, commenta-t-il sans aucune gêne pour parler de sa nudité, tout ceci est normal pour lui. “Mais au delà de la gloire, affronter les meilleurs me permet de perfectionner ma technique et de devenir plus fort.


La Métamole semblait inquiète pour le guerrier qui à la vue de son bras ne semblait pas prendre soin de son corps, cela se lisait dans ses yeux, elle avait la même expression que sur Hera lorsqu’elle avait passé ses doigts sur ses cicatrices. Son expression s’intesifia, "J'imagine que ce n'est rien comparé à ce que ton corps a déjà subit sur des champs de bataille... Mais de mon point de vue de simple civile c'est impressionnant." se permit-elle de commenter, toujours assise sur le lit. “Oh… Oui, ce n’est qu’un bobo ça, c’est vrai que j’ai vu et connu bien pire… L’horreur revêt de multiples visages…” répondit de manière évasive le Sayen qui fut frappé par la brillance du fer. Il comprit qu’elle aussi était faite en partie de métal. Mais avant qu’il ne la questionne à ce sujet, elle lui demanda s’il avait peut-être d’autres questions, comme pour changer de sujet. Elle sauta dans les yeux du guerrier de l'espace qui lui sourit et oublia momentanément sa question, “Qu’aimerais-tu manger de bon ? J’ai bien envie d’essayer de préparer un bon repas. Il faut aussi que je m’exerce à autre chose qu’au combat.”. Il se dirigea vers l’interphone et demanda à ce qu’on lui apporte de quoi faire la cuisine d’après ce que Jade avait demandé.


L’ancien souverain terrien avait appris quelques recettes sur Terre auprès de son cuisinier attitré par simple curiosité. “J’ai appris quelques recettes auprès des Terriens. Ce peuple est une bénédiction.” déclara-t-il alors que le serveur, qui se rappelait de lui, apportait les différents mets et ustensiles qu’ils avaient commandés. “Après, j’y ai pris goût. Nous autres sayens, on aime manger.” commenta Darkus en rigolant, pensant au chef cuisto de l’hôtel qui l’avait supplié d'arrêter de manger.  Le Ganshou se tourna vers la jolie jeune femme alors qu’il s'apprêtait à découper les ingrédients, “Viens m’aider, faut pas que j’me coupe de doigts hein !” dit-il en lâchant un clin d’oeil, car, même s’il s’était entraîné à manier un couteau, comme n’importe quel instrument (sauf les stylos) des deux mains, le droitier ambidextre blaguait, il voulait simplement partager cet instant avec sa nouvelle amie. “La cuisine c’est avant tout une histoire de coeur, il faut se laisser aller à ses intuitions, à ses humeurs. Quand on aime un produit, on sait ce qui va avec. Après bien-sûr il faut connaîtres quelques petites techniques !”, poursuivit-il avec enthousiasme. 


Le guerrier Ganshou affichait un superbe sourire, il espérait se rapprocher un peu de Jade pour échanger avec elle. Non pas qu’il soit mal intentionné, au contraire. En cuisinant, ils pourraient plus facilement se livrer et en même temps, ils partageraient un bon souvenir de cet instant. 
Je pense que ce vin sera parfait pour accompagner ce plat ! Je vais en mettre un peu dans la sauce, tiens.” ajouta-t-il un peu plus bavard que d’ordinaire tout en terminant la préparation du plat. La cuisine lui permettait d’éviter de penser à d’autres choses et mettait le chien noir de la dépression à la niche. “A taaaable !”, cria-t-il en salivant. 


A l’aide de son énergie spirituelle, il souleva les assiettes qu’il envoya sur la table accompagné des verres et des couverts. Il pris le plat dans sa main de métal et la bouteille de vin dans l’autre et les installa également sur la table. Bien-sûr, la quantité n’était pas au rendez-vous pour le morfale, mais il s’était déjà enfilé un camion de ramen avant de venir, c’était de la simple gourmandise. Il servi son amie de vin et en la regardant dans les yeux et finalement, il demanda :

J’ai quand-même un regret, c’est la sensation du touché qui va me manquer… Caresser une joue, consoler quelqu’un quand on ne peut pas vraiment la toucher, c’est ce qui va me manquer le plus… Comment fait-on pour maintenir cette douceur sans faire de mal à l'autre avec un tel engin ?
Jade Highwind
Jade Highwind
Autres Races
Féminin Age : 38
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 524
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 970

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

[Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] Empty
MessageSujet: Re: [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE]   [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] ClockSam 23 Mai 2020 - 23:55
L'expérience de la femme avait vu juste : Darkus, trop hâtif, sous-estima le trouble que pouvait éprouver son corps et retomba dès sa première tentative de remise sur pied, entraina sa mécanicienne dans sa chute.
Ce que l'expérience de la femme n'avait pas prévu était qu'elle se retrouve ainsi, dans ses bras, posée sur son torse, allongée sur le lit.

Elle sentait ses deux mains autour d'elle : le contact chaud qui l'empoignait n'était que sur un seul de ses flancs mais cela suffisait à l'inonder de cette singulière chaleur que l'on ressent dans les bras de quelqu'un. Jade se sentait si petite au creux de lui... Et pourtant si protégée. Quel inhabituel sentiment pour elle.
C'était vieux, comme sensation. Elle n'avait pas été dans agrippée par un homme de la sorte depuis... Rosten. Leurs carrures d'ailleurs étaient similaires... Mais le kanasien avait eut le défaut d'être une créature au sang froid et une étreinte chaleureuse était chose "nouvelle" dans la mémoire de Highwind. Son petit corps de femme qui aurait dû se braquer sembla ainsi intrigué par ce contact si agréable d'un être aussi rassurant et ardent. Comment était-il possible de se sentir fragile et petite mais d'apprécier cela ?

Un frisson parcourut la métamole alors qu'il glissa sa main dans son dos : elle comprit avec un gros délai que c'était pour la reposer et se défaire d'elle et se senti honteuse de ne pas avoir eu le réflexe d'accompagner ce mouvement de séparer, voire de l'initier plus tôt.

"Pardon… Reprenons."
avait-il murmuré avant de réitérer une tentative cette fois-ci victorieuse de se relever.Assise seule sur le lit à présent, elle le regarda. Jade ressentait encore dans sa nuque et sous sa poitrine cette charge électrique causée par cette pulsion de plaisir d'être au contact d'une autre personne bienveillante. C'était... Affreusement inapproprié, et elle réajusta ses lunettes comme si cela pouvait réajuster également son professionnalisme qui était en train de flamber au même rythme que son petit cœur de femme distante battait une envie de replonger contre lui.

Fort heureusement elle avait encore beaucoup de features à expliquer à Darkus et elle put se reconcentrer sur les systèmes de verrouillages. L'ingénieure reprit son calme et continua de le guider dans les procédures d'appropriation de la main robotique.
Rire des contre-sens était une habitude qu'elle avait, et sa première rencontre avec Nate l'avait bien démontré. C'était un reste de son passage à l'armée kanasienne : cernée par des hommes, elle avait pris le contre-pied en devenant la première à faire les remarques désobligeante pour ne pas les subir. Aujourd'hui c'était simplement un bon moyen de griser la glace, de paraître détachée et sympathique et de dédramatisé le sérieux que pouvait avoir une telle livraison médicale : cependant, après l'épisode du lit elle se demanda après coup si elle avait bien fait de revenir sur ce terrain.
Darkus resta totalement adorable suite à cela, ce qui en devenait choquant tant il était élégant et dans la retenue. Un peu de plus et Jade aurait envie de forcer dans le vulgaire pour le débrider ! ... S'ils n'avaient pas été dans une chambre, seuls, et si elle ne se sentait pas aussi mal d'avoir tressailli un peu plus tôt !
Quand vint le moment des retouches, elle avait confessé avoir vu le match, en partie, sur les écrans de la planète au tournois. Darkus réagit comme il l'avait fait jusque là, de façon désinvolte et douce, lui promettant même des attentions particulières pour elle l'encourager dans les gradins. "Je ne pensais pas aux tribunes... mais à un écran bien à l'abri loin du stade. Ce n'est pas trop mon truc les foules hurlante et les combats... Mais j'y réfléchirais." Fit Jade ne se voyant vraiment pas prendre une place pour un spectacle aussi violent.
Le guerrier revint sur le fameux affrontement contre Yukko : il semblait fier et satisfait, et quand il évoqua la perte de ses vêtements elle rougit. "Ah oui, ça... " avait-elle balbutié se préparant à se justifier d'avoir regardé, mais déjà le chevaleresque combattant faisait l'éloge de son adversaire, n'ayant aucune gêne vis-à-vis de tout ceci. Elle se calma donc et le trouva presque mignon à parler avec tant de passion du duel qui lui avait causé la perte d'un bras... Ce mec avait un sacré grain de folie.
Ce même grain de folie qui surprit Jade alors qu'il bondit d'un coup pour proposer un repas. Manifestement c'était la deuxième passion du bellâtre qui avait envie, à son tour, de montrer ce qu'il était capable de concevoir.Jade sourit en le regardant, tout guilleret, réceptionner les choses qu'il avait réclamé au service de l'hôtel.
“J’ai appris quelques recettes auprès des Terriens. Ce peuple est une bénédiction.”
Jade inclina la tête sur le côté en signe de surprise : elle quand elle était passé sur Terre n'avait absolument pas aimé les rencontres qu'elle avait faite et restait sur un avis très mitigé vis-à-vis de cette planète pleine de fous. "ça pour être pleins de surprises..." ne put s'empêcher de lâcher la femme en se rapprochant de lui. Il avait également dit être sayen par la suite, et elle inspira à l'entente du mot. Elle le savait, elle l'avait compris à leur première rencontre mais... Diable c'était dur à encaisser de passer un bon moment avec l'un des leurs.
“Viens m’aider, faut pas que j’me coupe de doigts hein !” Elle étira un large sourire pour répondre au clin d’œil qui l'invitait à venir aux fourneaux. Sacré Darkus...
L'homme si timide et calme devint alors par magie loquace et ouvert à propos de son art.
"Je me demandais ce que ça doit faire aux client de m'entendre parler sans pouvoir me retenir de visserie et de capteurs, sans m'arrêter, mais je crois comprendre à présent."
s'amusa-t-elle constatant que chacun son tour il ne pouvait taire leur amour pour leurs activités favorites. Elle joua le jeu et coupa à sa demande ce qu'il lui indiquait avec une adresse plus que discutable. "Eh, je suis une piètre assistante... Je n'ai pas cuisiné depuis facile une décennie !" fit-elle en parvenant tout de même à un résultat convenable : durant son enfance, sa mère très traditionnelle lui avait enseigné la cuisine mais cela remontait à la préhistoire et la pratique manquait.

“J’ai quand-même un regret, c’est la sensation du touché qui va me manquer… Caresser une joue, consoler quelqu’un quand on ne peut pas vraiment la toucher, c’est ce qui va me manquer le plus… Comment fait-on pour maintenir cette douceur sans faire de mal à l'autre avec un tel engin ?”

Jade dû prendre sur elle pour ne pas relever le double-sens de cette dernière phrase et pinça ses lèvres pour retenir une ânerie, mais peut-être que son regard malicieux et amusé ferait tilter Darkus sur l'énormité de ce qu'il venait de dire.
Elle enchaina, bienveillante et pédagogue, non sans un sourire en coin : "Tout à l'heure, tu m'as retenu parfaitement, sans me faire mal alors que tu ne portais la prothèse que depuis quelques instants. Ne sous-estime pas ton corps et ses réflexes..." Elle sembla un peu gênée de reparler de ça mais c'était en effet un exemple parfait de la délicatesse qu'il avait retrouvé sans mal. La table fut dressée et elle se saisit du verre de vin. Le contact du verre était frais, et elle fit glisser ses doigts sur la paroi quand elle le reposa après une gorgée. "Il est délicieux." fit-elle, ravie qu'on lui serve de l'alcool.
Cela lui donna une idée. "Ton bras est métallique. Il a cet avantage d'être d'un matériau conducteur. Bien sûr j'ai sécurisé un minimum les décharges que tu peux te prendre par son biais -notamment pour protéger l'électronique qu'il embarque...- mais globalement tu devras te méfier des courants électriques comme si tu avais une main en chair et en os." Elle se saisit d'une mini tomate dans son assiette. "Il y a pas mal de cas de gens aux sens aiguisés qui apprennent doucement à ressentir les charges électriques des objets conducteurs qu'ils touchent." Elle lui lança la tomate, sachant qu'il la rattraperait sans mal. "Les gens développent des sens incroyables au-delà des capacités physiques qu'ils perdent et cela me fascinent. Je suis sûre que tu seras un cas plus que remarquables..." Elle profita du fait qu'il devait avoir la main tendue pour tendre la sienne et toucher, un peu hésitante, l'index metalique du bout de son doigt. Elle ne rougit pas mais ses tripes lui envoyèrent des décharges qu'elle ignora. "Les corps organiques véhiculent des micros courants électriques... Tu jongles avec les âmes errantes, j'espère que tu parviendras à sentir à nouveau les gens bien vivants..." Elle le regarda dans les yeux, et un peu penaude retira sa main, sentant le danger de trop longtemps plonger dans le regard de ce type au charme ridiculement efficace.
Elle se saisissant d'une bouchée de son plat, qu'elle ne connaissait pas. Une recette terrienne donc, bien différente de ce qu'elle avait l'habitude de manger : mais le fait qu'il y ait versé pas mal de vin rendait confiante la métamole qui avait mordu à pleine dent sa fourchette. Et elle ne regretta pas ! "Ouah, mais c'est succulent ! Tu es doué !" fit-elle, séduite par cette découverte gustative.
Les bouchées s'enchainèrent et Jade remplit son verre plusieurs fois, fidèle à elle-même : quel plaisir d'avoir un plat et un vin qui s'accordaient à ce point !
"Merci." ajouta-t-elle un peu gauche. "J'avais entrevu ton côté chevaleresque mais ton humanité va bien au delà de ça... Je veux dire, merci beaucoup de m'avoir offert un bon repas, et un moment agréable. Cela ne m'arrive pas tant que ça !" Ses petits yeux myopes se plissèrent de plaisir dans une nouvelle bouchée. "J'espère ne pas te froisser mais venant d'un sayen je suis plus impressionnée..." Elle fit la moue. "Ceci dit j'avais aussi une mauvaise image des terriens, je vais devoir revoir mes a priori. Et pourtant, je suis bien placée pour savoir qu'on ne peut ranger les gens dans des cases préfaites." Avoua t-elle confuse. "Bon, j'ai jamais refusé d'aider qui que ce soit, qu'importe son camp, sa race, ou sa coiffure mais... Tu es une agréable surprise." Sourit-elle, sincèrement réjouis de ne pas avoir eu à livrer un monstre sanguinaire à la philosophie militaire.
Contenu sponsorisé

[Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] Empty
MessageSujet: Re: [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE]   [Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE] Clock
 
[Potentiellement +18] Retour dans la chambre 2023 [PV JADE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UPTOBOX] Le Retour des bidasses en folie [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Retour des Charlots [DVDRiP]
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dösatz :: Métropole :: Hôtel-