Partagez
 

 [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MαΓκ II
MαΓκ II
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/12/2016
Nombre de messages : 465
Bon ou mauvais ? : On sait pas trop
Zénies : 1280

Techniques
Techniques illimitées : Perce-Temps / Chrono-Bond / Kaboom !
Techniques 3/combat : Pose Dramatique / Temps Mort
Techniques 1/combat : Coup en Traître

[???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ Empty
MessageSujet: [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿   [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ ClockSam 25 Jan 2020 - 18:29



Stop. Avec une précision parfaite, il s’était retrouvé dans un entre deux pour aller dégommer tranquillement l’un des ennemis à Boneco et sa fraternité. D’un mouvement de bassin solide, il lâcha sa proie vers un sol pourpre et lumineux, seule source de clarté dans un monde de ténèbre. Il n’y avait pas de ciel. Il n’y avait pas d’étoiles. C’était généralement les psychistes qui arrivaient ici en méditant pour atteindre une apothéose assez foireuse, une longue traversée de ce désert lumineux pour finir par un pacte avec une entité d’un tout autre monde. Généralement, ça en faisait des types un peu surnaturels, dangereux, et vraiment intéressant à affronter. L’alignement de leur environnement avec leur flot de pensée en faisait de purs combattants. Vous avez jamais eu envie d’affronter un Jedi ? C’était à peu près ça. Toujours kiffants, mais ils finissaient généralement tellement cinglés qu’il fallait mettre fin à leur vie avant qu’elle ne devienne pure souffrance.

”J’appelle ce lieu l’exode spirituel. Mais il doit avoir un autre nom très compliqué. C’est hors de la bordure de tous les prétendus dieux du temps et autre. Il y en a à l’infini, des comme ça. Ils ont beau s’appeler dieux, ils ne maîtrisent pas un centième de l’univers qui est supposément sous leur contrôle. T’as des cultistes ou des psychistes ou scientifiques avec un mauvais téléporteur qui finissent parfois ici, mais généralement il y a personne. Vu ta gueule, t’as pas l’air d’être un simple troufion.”

Il se craqua les doigts avant de se faire à l’aide d’une griffe une petite entaille dans son poignet, afin d’y extraire le fer qui coulait naturellement dans son sang. Il n’avait jamais su pourquoi il en avait tant dans ses veines. Est-ce que c’était censé aider à son apport en oxygène ? Ou bien y avait-il des propriétés qui lui étaient encore inconnues ? Dans tous les cas, sa plaie se referma bien vite. Le sang déjà sorti se mit à jaunir alors qu’un petit tas de liquide gris grimpa jusqu’à sa main droite, pour entourer son majeur, avant de se diviser et de goutter sur sa gauche pour faire le même chemin. Il avait deux maigres anneaux sur chaque doigt d’honneur. C’était assez pour accentuer ses mouvements lorsqu’il usait de son 「Perce-Temps」. Et puis, il remit tout cela dans ses poches, préférant d’abord voir ce que l’autre avait dans le ventre.

”Personne ne viendra nous faire chier ici. On a de quoi s’amuser un peu. J’irais rejoindre les autres une fois que ça sera fini… En attendant, c’est quoi ton nom ?”

L’un en face de l’autre sur cette aurore boréale, ils allaient pouvoir se mettre des caloches sans être interrompu par qui que ce soit. Mais il fallait quelque chose à Mark II pour se souvenir de cette bataille. Après tout, il avait dégommé plusieurs jeunes tâches sur des entre-deux-dimensions comme celle là. Qu’est-ce qui différenciait ce jeune con des autres pour qu’il fasse partie d’un danger plus important que les autres.

Tu ferais pas partie de la petite équipe à Demigra, si ?”
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 130
Bon ou mauvais ? : Introspectif
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Surhomme | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Puissance monstrueuse
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

[???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ Empty
MessageSujet: Re: [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿   [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ ClockDim 26 Jan 2020 - 13:03
Ca n'arrêtait pas. Je ne savais toujours pas dans quel délire j'avais été embarqué, mais une chose était certaine, du monde pour me faire chier il y en avait. Il me fallait de l'air, un espace propice à la destruction, un tombeau pour cet empaffé de Scalio. Ainsi je m'étais élancé à pleine vitesse, espérant l'emporter avec moi à des lieux de ces braillards... Mais c'était sans compter leur acharnement à vouloir niquer mes plans. Ma cible presque à porté, je fus arrêté brusquement dans ma lancé par un nouvel arrivant. Je n'eu pas le temps de distinguer clairement son apparence, si ce n'était ces yeux reptiliens qu'il laissait paraître derrière ces vitres teintés qui lui servaient de lunettes, ainsi que des couleurs criardes qui lui couvraient la peau. Dégages de là, connerie de sauterelle !

Alors, en l'espace d'un instant, toute matière sembla se distordre. Je ne sentais pas réellement un quelconque effet de vitesse, mais je sentais qu'on m'extirpait de ce lieu... Pour un autre bien plus lointains. Mes yeux ne m'étaient d'aucune utilité pour comprendre et percevoir les chemins que nous empruntions, et je recouvrais la vue qu'après une bonne seconde à valdinguer au bout de ses griffes. Propulsé à toute allure, ressentant enfin la vitesse que nous avions accumulé dans le déplacement, je m'écrasais contre le sol d'un désert carmin. J'étais encastré profondément dans le sol, comme enterré vivant. Tsk, il sautait les étapes cet enfoiré. Après de multiples efforts pour lutter contre la pression de la matière m'ayant enseveli, je m'extirpais de cette prison luminescente en un rugissement sourd.

Il se tenait plus loin, cet être insectoïde à l'allure ridicule, droit comme un piquet au milieu de cet endroit qui n'avait ni ciel ni véritable relief. Finalement, sa voix s'éleva, m'introduisant à l'endroit qui servirait de champ de bataille pour cette rencontre imprévue. Il parlait de dieux, des Dieux, comme si un seul ne suffisait pas. Je commençais à comprendre dans quel pétrin je me trouvais, puisque si ce connard d'insecte disait vrai j'étais bien plus éloigné que prévu de mes cibles ainsi que de mon monde. Je grimaçais, balayant l'infime panique qui s'installait en remuant la tête. Quel que soit ce monde, je trouverais la sortie après avoir arraché tout ce qui maintenait cette chose en vie.

"J'en ai rien à foutre de tes histoires mecs, t'as choisi le mauvais bougre à emporter dans ton ring géant. Mon nom c'est Garou, enfonce le bien profond dans ton crâne d'insecte, je suis le seul et unique monstre qui soi et tu viens de m'arracher à ma proie. Enfin, cela dit, tu m'as au moins offert le terrain de chasse parfait, où personne ne viendra plus m'arrêter... Dommage que tu ne prennes la place de proie... Dommage pour toi."

Je souriais largement, laissant paraître mes crocs ensanglantés de la même manière que l'était mon corps tout entier. L'insecte traficotait quelque chose de son côté, je ne voyais pas bien quoi, mais ça n'allait certainement pas le sauver. Mine de rien, et à en juger par ses capacités spatio-temporelles, ce type devait être plutôt fortiche. A moins que ce ne soit que de la gueule ? Je n'allais pas tarder à en avoir le coeur net. Mon visage se fermait, alors qu'il me posait une fâcheuse question.

"Demigra ? Putain mais j'ai un gueule à servir cette enflure ? Je prendrais la peau de ce type après celle des autres gus' de ma liste, et après ta carapace désormais. Dis-moi plutôt ton nom l'insecte, que je le grave sur ta carcasse en guise de pierre tombale."

Là il m'avait chauffé, c'était le moment de lui montrer qu'il avait fait la plus grosse boulette de sa vie. Je contractait chaque muscle de mon corps, laissant suinter le sang qui s'accumulait dans mes bandes, tandis qu'un râle redoutable s'élevait à mesure que je préparais mon assaut. Une décharge d'énergie provoqué par la réaction d'un corps tout entier, j'usais de toute la force accumulée dans ma préparation pour me propulser à une vitesse encore supérieure à toutes celles que j'avais atteinte. Ma rencontre avec Demigra, puis mon passage dans le monde des damnés, le face à face avec leur maître, et finalement cette infusion ténébreuse que je devais au dit Démon, toutes ces étapes avaient marqué une évolution grotesque de mon propre corps, de ma propre force. Depuis, je ne cessais d'évoluer, chaque rencontre me rendant plus fort, chaque blessure renforçant mon corps. Aujourd'hui plus que jamais, je me sentais monstrueusement fort, prêt à abattre chaque être qui se dressait face à moi. Mes os craquaient, mes muscles se crispaient, cette Puissance monstrueuse s'éveillait pour me permettre de vaincre.

Ainsi je couvrais la distance qui me séparait de mon adversaire en un court instant, dressant ma main comme les griffes d'un prédateur s'apprêtant à éviscérer sa proie, et j'abattais ce coup meurtrier. Le sol trembla, se fissura, vola en éclat, se reformait même par endroit. J'allais plier ce monde à ma volonté, le façonner comme je façonnais mon corps, tandis que je dominais mon ennemi. Ce premier assaut n'allait pas être le dernier, loin de là, je me relevais instantanément en envoyant un coup de pied fouetté rencontrer la nuque de l'insecte. Un tel choc briserait le cou de n'importe quel être vivant, et il n'allait pas déroger à la règle. Je donnais d'avantage de poids à mon attaque en penchant mon corps dans la direction du coup, effectuant une contraction explosive afin de propulser l'insecte à des mètres de là. Enfin, je bondissais dans sa direction, poings levé, avant d'atterrir en abattant une frappe terrible qui fissura une nouvelle fois le sol en un milliers d'éclats rougeâtres.

J'expirais, laissant la pression redescendre. J'espérais pouvoir m'amuser encore un peu avec lui.
MαΓκ II
MαΓκ II
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/12/2016
Nombre de messages : 465
Bon ou mauvais ? : On sait pas trop
Zénies : 1280

Techniques
Techniques illimitées : Perce-Temps / Chrono-Bond / Kaboom !
Techniques 3/combat : Pose Dramatique / Temps Mort
Techniques 1/combat : Coup en Traître

[???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ Empty
MessageSujet: Re: [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿   [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ ClockMer 29 Jan 2020 - 19:09

Il était… triangulaire. Ses dents étaient limées pour prendre l’apparence de crocs. Ses cheveux étaient élagués pour prendre l’apparence de deux triangles posé vers l’arrière. Son menton était pointu. Amaigri comme il l’était, cela lui faisait un buste taillé en V. Son pif était aussi pointu qu’un pilum, ses yeux étaient rectangulaires comme s’ils étaient constitué de deux équerres empilées les unes comme les autres. Oh mon dieu inexistant ! Il était complètement ridicule ! Un amas de triangles ! C’était ça ce que ce mec était. Alors que l’autre commençait à se prétendre pour le plus gros monstre qui soit machin chose, Monsieur Odo se mit à caqueter, puis à ricaner et à rire aux éclats. Qui c’est qu’il tentait d’impressionner, le tiers-point avec sa momification ratée ? Le type était couvert de bandages et son corps était entièrement constituée de pyramide ! Le pauvre ! Il était entièrement fait de cônes ! On pourrait lui décrocher chaque partie du corps et mettre des boules de glace dedans pour les vendre aux gamins sur la plage !

”J-je !... Je m’excuse mec ! Mais je viens de me rendre compte que t’es un tas de triangles maintenu ensemble par des bandelettes ! Gah ah ah ah ah ah !...”

Il ne parvint pas à se calmer alors que le type en face commençait à gronder comme un enrhumé tentant de faire sortir le dernier mollard. Quelque chose sortait de son corps. Une nouvelle aura ? Non, bien connue, au finale. Ténébreuse, mais pas seulement. Il y avait un peu de Leech, là dedans. Tout ce qui était démoniaque. L’autre avait la niaque et l’unique Mark II lui faisait la nique. Pas étonnant qu’il enrageait comme un maniaque. Cette rage manichéenne, le papillon la reconnaissait sans manique. Il y avait un hic. Un truc pas reconnaissable. Un truc inexplicable. Un truc qui pourrait lui percer la patience comme un clou dans un ballon d’eau. Il accourut en face de monsieur Odo, avec sa main ouverte comme un chiard qui se prenait pour un ours. Mais c’était plus qu’une tatane d’ursidé qui s’abattit alors vers la carapace de l’insecte. Un choc. Un bruit de craquement. Un vacarme d’une seule seconde qui se propagea dans l’espace vide du terrain plat. Le sol craqua, déformé par le poids d’une telle attaque en un seul point. Une poussière pourpre s’éleva de partout, avant de retomber pour rejoindre leurs collègues restées au sol, tandis que les ombres du papillon et des pyramides devenaient de plus en plus visible. Apparut le spectacle : le poignet de Garou, maintenue entre le cou et l’épaule de l’insecte qui n’avait pas daigné sortir les mains de ses poches. 「」

”Garou, comme le chanteur ?”

Il lâcha l’emprise maintenue par deux des zones les plus fragiles de son corps, observant la suite de contraction bien visible avec le moulage des bandelettes. Dans cette position défavorable, le gamin tentait de donner un coup de pied. Les yeux de Mark II, malgré les lunettes de soleil qui pouvaient obstruer sa vision, pouvait limite voir l’électricité parcourir les nerfs de son adversaire pour envoyer l’information à sa jambe de s’éclater contre sa nuque. Tordant son dos pour se baisser en arrière, l’insecte laissa les pauvre tibias et rotules du jeune homme entrer en contact avec les pointes de ses cornes. Quand bien leurs bouts étaient ronds, le contre-coup aller laisser des jolis bleus et quelques fractures possible dans l’os. Meh, il n’avait pas besoin de marcher pendant les prochaines heures de toute façon.

Mais on dirait que ça lui suffisait pas, car il fit tout de suite après un bond avec ses deux poings en avant, pour tenter de lui mettre une double patate dans la figure. Dégageant les mains de ses poches avec plus de grâce que le rendu HD d’un écran plasma, il croisa les avants bras tout en laissant ses paumes intercepter les phalanges de son adversaires. Il eut bon sens de faire ce mouvement, car l’impact qu’il reçut fut plus grand qu’il n’eut cru. Fort heureusement, la repartition du choc dans l’ensemble de son corps fut aisé grâce à cette position. Le seul résultat de cette attaque : une petite poussée en arrière. Rien de bien terrifiant.

”Okay, t’es pas juste un simple troufion, j’avais peur. C’est quand que tu commences à te battre sérieusement ?”

Il leva alors sa jambe gauche avant de tourner le bassin, puis le buste, puis tout le corps, faisant un tour sur lui-même en sautant, avant de décroiser les bras, envoie toute l’énergie cinétique sur Garou et le transformant en tout bien tout honneur en beyblade, tournant dans les airs, tandis que l’insecte atterrissait dos à ce phénomène, avant de se retourner, lançant son poing brutalement accéléré par le「Perce-Temps」en plein dans son plexus solaire afin de laisser ses côtes entrer dans une relation très proche avec ses poumons. Le contact fait, il appuya davantage, jusqu’à soulever et propulser le sac à patate derrière lui, l’oreille ouverte pour entendre le magnifique “tonk !” qui annoncerait son encontre merveilleuse avec le sol violet-rouge.

”Maruko Odo, monsieur le monstre. Mais pour un monstre, tu te bats drôlement comme un humain. Laisse moi deviner, t’as buté une dizaine de personnes et tu te crois pire que toutes les autres personnes qui ont jamais commis des contraventions et des délits. Crois-moi, frérot, tu peux pas faire plus monstrueux que ce que j’ai été avant.”

dit-il en remettant ses mains dans ses poches.
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 130
Bon ou mauvais ? : Introspectif
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Surhomme | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Puissance monstrueuse
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

[???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ Empty
MessageSujet: Re: [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿   [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ ClockVen 31 Jan 2020 - 23:01
Cette raclure d'insecte se payait ma tête. Il apparaissant clairement plus capable que je ne me l'étais figuré, encaissant mais coup comme si de rien n'était. Pire encore, il trouvait le temps de blaguer entre deux assauts, effectuant des mouvements surréalistes pour dévier certaines de mes attaques. Plutôt que sa nuque, ce fut mon tibia qui se fissura sous l'impact de mon coup de pied. Je ne pu qu'encaisser, serrer les crocs plus qu'ils ne l'étaient déjà, pour continuer de ma lancé. Il était impossible qu'il ne soit pas affecté par cette force nouvelle que j'avais développé, et je comptais bien le mener au bout de son petit jeu. Bientôt, son air dédaigneux allait disparaître pour laisser place à des supplices auxquels je n'accorderais pas d'attention. Alors que j'étais parvenu à l'envoyer valser plus loin, au prix d'une fracture du tibia, j'avais rejoins les airs pour lui porter un assaut descendant duquel il n'allait pas se relever. Pourtant, voilà qu'il parait mon attaque en accueillant chacun de mes poings au creux de ses mains, résistant à la pression faramineuse créé par l'impact. Je tirais pour me défaire de son emprise, en vain.

"Espèces d'enflure, mais qu'est-ce que tu es ?!"

Rien qu'un énième bonhomme aux pouvoirs dépassant toute logique, qui se plaignait de me voir y aller "sérieusement". Mon corps n'avait pourtant jamais atteint une telle limite, mes coups n'avaient jamais été aussi puissants, alors pourquoi parvenait-il à résister ? Un mouvement ample de sa part, et je me retrouvais à tournoyer face à lui, à une vitesse qui m'empêchait de me mouvoir. Tout ce que je pu ressentir fut son attaque, un coup direct en plein thorax, qui ne manqua pas de m'arracher une gerbe de sang provenant tout droit de mes poumons comprimés. A la manière d'un ballon dans lequel on venait de frapper, je valsais à travers les airs avant de m'écraser lourdement contre le sol rougeoyant, roulant sur un bon mètre supplémentaire. Je toussais, tâchant tant bien que mal de reprendre le souffle qu'il m'avait arraché.

J'étais faible, bien trop faible. Et la réponse à ma question se précisait. Pourquoi résistait-il ? Pourquoi m'était-il supérieur, après tous mes progrès, cette évolution fulgurante de mes capacités ? C'était simple, j'étais loin d'avoir achevé mon évolution. Si ces limites m'empêchaient de le surpasser, alors il ne tenait qu'à moi de les briser, continuer à évoluer, atteindre l'apogée de mon existence. Je me relevais, vomissant une fois encore ce fluide carmin qui composait mon corps, qui représentait mes limites. Il était bon que je m'en débarrasse, je n'en avais pas besoin.

"Ne me fais pas rire. T'as peut-être pas été gâté par la nature, avec ta tronche de cake, mais c'est pas ça qui fait de toi un monstre abruti. Mais t'as de la patate, je te l'accorde, tu fais une proie bien plus digne que je ne m'y attendais."

Je me tenais enfin droit, faisant face à cet adversaire insectoïde armé d'une confiance renouvelé. J'écartais les bras, faisant mine d'accueillir notre affrontement en bon et du forme.

"Tu auras l'honneur de m'aider à briser mes chaines, faire de moi le monstre ultime et incontesté qui ne demande qu'à s'éveiller. Maruko Odo, je ne vous attendais pas, ni toi ni ce lieu, mais c'est pourtant bien ici, en ta compagnie, que j'achèverais mon évolution. Et pour ce faire, je prendrais ta tête."

Sur ces mots, je disparaissant en soulevant une poussière scintillante sous mon emplacement, apparaissant sur le flanc de l'insecte. Ma jambe blessé craquait, se tordait, mais n'empêchait en rien mon corps de se mouvoir. J'usais de mon Analyse pour prévoir les assauts possible du combattant à l'allure ridicule, décidant en une fraction de seconde de l'angle le plus avantageux. Ainsi, j'envoyais mon poing gauche s'écraser contre en plein sur sa carapace, tournant mon buste dans l'offensive de 180° afin de maximiser l'impact ainsi que limiter ma zone d'exposition. Je comprenais que sous ses airs ahuris, cette bizarrerie était doué d'un sens extrêmement développé du combat, puisque chacun de ses gestes, aussi ridicules soient-ils, s'avéraient redoutablement optimisés et efficaces. Je me devais donc de pousser la réflexion plus loin encore, l'empêcher de placer ses pions sur le plateau, prendre l'avantage et frapper un grand coup avant qu'il ne puisse jouer ses cartes. Ainsi, tout en déployant une Puissance monstrueuse, je passais sur son autre flanc en poursuivant ma rotation, collant mon échine à la sienne pour le contourner au contact. Profitant de cet élan, je brandissais cette fois mon autre main en forme de griffes pour frapper cette fois une zone que sa carapace de couvrait pas. Son flanc droit comportait justement une de ces liaisons qui laissait sa chair apparaître, il ne me fallait qu'un centième de seconde de réflexion pour décider d'y plonger ma main afin de lui bousiller les entrailles. Mon coeur battait à m'en rompre les tympans, mes muscles menaçaient d'exploser au moindre geste, tandis que mes os chancelaient et se fissurer sous la pression que je leur imposait. Je vivais cet instant de chasse plus intensément que jamais.

"Tu finiras bien pas à comprendre, l'insecte, que je n'ai rien d'humain !"
MαΓκ II
MαΓκ II
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/12/2016
Nombre de messages : 465
Bon ou mauvais ? : On sait pas trop
Zénies : 1280

Techniques
Techniques illimitées : Perce-Temps / Chrono-Bond / Kaboom !
Techniques 3/combat : Pose Dramatique / Temps Mort
Techniques 1/combat : Coup en Traître

[???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ Empty
MessageSujet: Re: [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿   [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ ClockLun 3 Fév 2020 - 18:32

“L’honneur de l’aider à briser ses chaînes” ? Ouais, il avait quelque chose à prouver. Il disait que Demigra ne l’avait pas embauché. Oh, il avait peut-être été possédé pendant un court instant, avant d’être catapulté dans une temporalité qui n’était pas la sienne. Ouais, ça se comprenait tout de suite. Visible à deux kilomètres. Mais sa façon de parler et de se battre montrait très bien que c’était pas du tout une victime dans l’affaire. Tant pis pour lui. Il se disait “monstre” non-stop. Une mitrailleuse à répéter en boucle ce même mot comme s’il n’était rien d’autre qu’un algorithme. Il voulait être un cerbère, il devenait un ordinateur. Loup-garou, machine à dire de la merde. Cleverbot de chair organique et de déception. Il méritait un poing dans sa gueule, oui !

”Essaie pas.”

“Abruti”. Qui était le vrai abruti, ici ? Celui qui fonçait tête baissée sur un être qui maîtrisait cent fois mieux l’art du combat que chacun des maîtres d’art-martiaux de l’univers ? Ou ce même être qui calculait déjà dans sa tête chaque angle d’attaque de son ennemi. Il avait relevé ses poings, plié ses genoux, et recentré sa vision sur le regard de son adversaire. Chaque petite pensée lui revenaient. Chaque angle de vue se réflétait dans le blanc de ses yeux. Est-ce qu’un abruti pourrait trouver quel serait la prochaine approche de son adversaire à la simple vue d’un reflet de lumière dans une sclère ? Première attaque, attaque dans le buste. Pli de l’avant-bras gauche pour contrer. Descente du coude. Tout est intercepté par la carapace. Contour sur son flanc pour lancer une attaque plus douloureuse. Il ne le savait pas encore, mais il avait déjà perdu. Pourquoi donc ? Parce qu’il n’était pas face à un abruti. Son genou intercepte l’attaque en forme de griffe. Une déchirure de ses entrailles probables si ce coup avait connecté. Comme s’il n’aurait pas pu se soigner. Ses jambes à trois doigts lui offraient une excellente capacité de mouvement, une que personne ne pouvait comprendre. Il avait fait un tour sur lui-même avec une seule, tout en relevant la deuxième. Il avait déjà préparé son enchaînement en un seul quart de tour. Comment ? En n’étant pas un abruti.

”T’es aussi orgueilleux que chacun d’entre eux.”



Son genou levé dans les airs était une parfaite exagération de sa position directement inspirée du Muay Thai. Une「Pose Dramatique」, qui ne dura pas longtemps. Un coup qui transperça le temps déjà affaibli par la simple existence de leur champ de bataille. Un petit saut que suivit un coup de genou dans son front. Traumatisme crânien. Choc dans le lobe frontal. Perte momentanée des mouvements. Reprise de sa position première. Coup de poing dans l’épaule amenant à un déboitage complet. Coup de poing dans le torse pour briser une côte. Uppercut pour déstabiliser la mâchoire. Autre coup de poing dans l’autre partie du torse, choc dans le coeur pour anéantir les battements et amener à l’endolorissement des muscles. Coup de pied dans la jambe intacte afin de complètement limiter la mobilité de son adversaire. Coup de poing dans la gorge pour stopper la respiration. Pas assez pour l’étouffer avec sa propre pomme d’adam. Tête attrapée suivi d’un coup de genou dans le nez. Coup de poing dans le torse. Coup de poing dans le torse. Coup de poing dans le torse. Enchaînement dans chaque côte et chaque pli de peau. Chaque organe réduit en bouillie. Chaque petit morceau de incapable à jamais de se battre. Il ne le laisserait pas crever. Mais il lui montrait qui était l’abruti.

Chacun de ses coups faisait trembler davantage la réalité qui les entourait. C’était un son aigu qui résonnait partout dans ce terrain de bataille pourpre. C’était un ding sévère qui sévissait dans l’air pour ouvrir le constant brouhaha qui faisait sévir mère nature. Le temps se cassait. Le temps se broyait. Le temps était le mur qui empêchait Garou de se faire anéantir. Il le démontait, brique par brique, l’ensevelissait sous cette constante qui ne l’était plus. Il fracassait ce mur de règles qui l’empêchait de profiter du monde. Il détruisait ce destin qui l’avait séparé de tout. Le temps devenait un autre clébard écrasé par un camion-citerne. Ses muscles étaient crispés. Maruko Odo était frustré. Frustré d’être encore appelé un abruti. Frustré d’être seul avec un tâcheron dans un univers délaissé de tous. Frustré d’être toujours le mec qui survivait tous les assauts parce qu’il était trop con pour comprendre la simple définition de sa propre mort. Et sous sa haine, la fatalité s’écroula à nouveau. Le destin s’écroula à nouveau. Il venait en un coup un seul de traverser un autre univers.

Tout était bleu cyan autour d’eux maintenant. On pourrait se croire dans une mer, un cytoplasme luminescent, et pourtant la gravité était la même. Mais son enchaînement ne s’arrêta pas. On passa au vert. Au jaune. Il faisait plier l’échine à l’espace, il trouait le tissu des secondes, il éclatait l’horloge en face de lui jusqu’à ce qu’entre l’aiguille des heures et des minutes il ne resta que Garou par terre.

Il avait craqué, encore. Il avait fait craqué la rivière fragile de l’univers. Il avait encore fait des siennes. Son bac à sable était le temps, mais il l’avait jeté partout aux alentours. Il ne restait aucun morceau, aucun éclat de cette vitre qui bloquait la réalisation de chacun de nos rêves et la continuation de nos meilleurs moments. Il y avait lui, et garou, et un vide noir qui pourtant n’empêchait aucune de leurs visions. Monsieur Odo disparut un instant, et réapparut avec son costume sur son corps. Il avait de nouveau ce costard à l’alliage mystérieux qui dans chacune de ses poches contenait une arme en métal différente, demandant de pouvoir être utilisé dans son prochain affrontement. Mais la vérité, c’était qu’il voulait juste être un peu plus présentable en ramenant ce clébard chez les potes de Boneco…
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 130
Bon ou mauvais ? : Introspectif
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Surhomme | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Puissance monstrueuse
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

[???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ Empty
MessageSujet: Re: [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿   [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ ClockMar 11 Fév 2020 - 23:50

Mes mouvements étaient précis, incisifs, donnés pour tuer. Mon but était simple, éviscérer cette créature ridicule, l'écraser sous le poids de sa propre carapace, lui apprendre à rester à sa place alors qu'il faisait face au plus redoutable adversaire qu'il n'avait jamais rencontré. J'allais lui montrer, lui faire comprendre ce qu'il en coûtait de se mesurer à un véritable monstre. Il était ma proie, j'étais le chasseur, c'était pas compliqué à comprendre, non ? Pourtant, malgré tous mes efforts, malgré ces limites que je repoussais sans cesse, cette gestuelle imprévisible et ces assauts pensés des milliers de coups à l'avance, mes griffes rencontrèrent une fois encore un obstacle dans leur course. Impossible, c'était tout bonnement impossible. J'avais imaginé toutes les approches imaginables et celle-ci, allié à mes mouvements de préparations ainsi qu'à cette vitesse qui mettait mon propre corps à rude épreuve, n'avait pas été suffisante.

"Quoi ?!"

Son genou s'était dressé, encaissant le coup à la place de ses entrailles, son regard se posa sur moi. Cette sensation, il préparait un truc pas net, je devais réagir rapidement ! Tout alla extrêmement vite. J'essayais de me dégager, le temps paraissant se dilater tant nos mouvements atteignaient une vitesse inimaginable par le commun des mortels. Il prenait appuie sur sa jambe, il préparait un coup. Pas le temps d'esquiver, il était trop rapide, il fallait encaisser... Avais-je seulement le temps de dresser mes avants-bras ? Je pouvais voir son coup arriver, j'avais encore le temps de me positionner, une contre attaque était envisageable. Toutefois, elle aurait dû l'être. Sans que je ne perçoive la suite de son mouvement, voilà que sa jambe me balaya instantanément, avant même que je ne puisse réaliser une quelconque couverture. Je devais retenir le relent ensanglanté qui menaçait de s'échappait de ma gorge, tandis que sa jambe faisait pression sur mon thorax. Un geste similaire, tout aussi indiscernable, et voilà que son genou venait à la rencontre de mon crâne. J'avais bien dû perdre connaissance l'espace d'un court instant, puisqu'en reprenant mes esprits je me retrouvais enseveli sous ses assauts interminables. Il visait chaque partie de mon corps, comme pour m'anéantir totalement, et frappait à une vitesse telle que je n'avais pas le temps de ressentir la douleur. Tout ce que je pouvais envisager, désormais, était une mort certaine. Qu'avait-il pu se passer pour qu'il me surclasse à ce point, pourquoi étais-je si faible ? Cet enfoiré s'amusait à me montrer à quel point j'avais tort, et ne semblait pas vouloir m'accorder une mort rapide, cherchant plutôt à me réduire en bouillie.

"Pas... Question..."

Entre deux dislocations, je parvenais à former ces deux mots. Il était absolument hors de question qu'il ne s'amuse avec moi plus longtemps, m'avait-il simplement écouté ? C'était moi, le chasseur ! Il venait d'écraser ce nez qui ne fonctionnait plus depuis quelques bonnes heures déjà, et commençait à frapper au torse. Des coups à répétitions, tout ce qu'il me fallait pour reprendre le rythme. Tordant mon buste affreusement, j'encaissais volontairement son second coup de poing avec l'épaule de manière à ce qu'il remboîte ce qu'il avait déboîté. Un craquement plus sourd que les autres retentis, m'arrachant un râle de douleur comme de satisfaction. Je venais de retrouver l'usage de mon bras, et voilà que le troisième coup de poing s'annonçait. Tordant cette fois ma nuque afin de laisser son bras passer derrière ma tête, je m'avançais au même instant en faisant glisser mon bras droit contre le sien de manière à entraver toute tentative de repli tout en assurant un chemin direct jusqu'à sa sale petite tronche. Coup pour coup, mon poing était prêt à obtenir vengeance en mon nom. Malheureusement, celui-ci fini sa course un millième de centimètre avant d'atteindre sa cible, puisque la réaction de l'insecte avait été la plus rapide. Mes côtes venaient d'être touchés, repoussant mon corps suffisamment pour que mon coup ne fasse pas mouche. Surpris une fois encore, alors même que je venais de rattraper mon retard, mon adversaire parvint à me réintégrer à sa chorégraphie morbide. Ainsi, ayant entraperçu un espoir de revanche, je me retrouvais de nouveau complètement dépassé par une vitesse et une brutalité que ne cessait de croître. J'avais beau repousser les limites de mon propre corps, il semblait que le sien n'en avait aucune. A moins peut-être que je n'y étais toujours pas parvenu totalement, à briser ces limites à la con. C'était ridicule, déplorable, il ne méritait pas toute cette puissance. Voilà qu'il m'entraînait à travers le temps lui même pour poursuivre son enchaînement, emmenant notre affrontement à un stade que je ne pouvais pas même comprendre... Mais comprendre n'était pas l'objectif, il fallait agir, c'était tout ce qui importait.

"Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !"

Résonnant à travers les multiples dimensions que nous traversions, mon rugissement accompagna mon ultime riposte. Usant du Poing destructeur fluctuant pour placer mes coups, mon corps défiant les lois de la physique elles-même sous l'influence de l'insecte et de ses talents surréalistes, j'échangeais une quantité astronomique de coups avec cet adversaire qui répondait encore plus vite à chacun d'entres eux. Nos poings se rencontrèrent à de multiples reprises, souvent les siens vinrent briser un autre de mes os, écraser un autre de mes organes, tandis que je commençais petit à petit à m'adapter à ce rythme inatteignable. C'est alors qu'enfin, une ouverture s'offrait à moi, mon corps ayant répété suffisamment de mouvements de ce genre pour commencer à développer un semblant d'adaptation. Mon coup l'atteint à la joue, repoussant légèrement sa tête sur le côté, au même instant où son poing venait de porter le coup fatal. Mon visage complètement écrasé, le temps cessa soudainement de se distordre pour prendre une forme tangible, bien que brisée. Mon corps quand à lui, privé de ma conscience, s'écrasait aux pieds de l'insecte. Alors voilà, c'était comme ça que j'allais mourir ?
Légion
Légion
Masculin Age : 37
Date d'inscription : 04/03/2017
Nombre de messages : 740
Bon ou mauvais ? : "Bon"
Zénies : 1570

Techniques
Techniques illimitées : Boureau des Âmes / Présage Funeste / Armée Infernale
Techniques 3/combat : Réalité Insaisissable / Libération Antagoniste
Techniques 1/combat : Apocalypse

[???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ Empty
MessageSujet: Re: [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿   [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ ClockVen 14 Fév 2020 - 15:22
”Il est à moi.”


Violence. Violence. Violence sur le temps. Violence sur l’espace. Violon morbide pour les fondements de la science. Physique. Science exacte ? Inexacte dans le monde gouverné par les mots. Les mots changent tout dans ce monde. Légion est le maître lyriste. Chaque ligne à son importance. Chaque vers décrit sa victoire. Ce qu’il décrit est inimaginable. Et dans ce monde inimaginable dans lequel se retrouva Garou, c’était le maître de cette réalité indescriptible qui se retrouva derrière l’insecte. Bien sûr, il ne pourrait rien lui faire. Sa stupidité était trop importante pour lui permettre d’être entièrement mis hors d’état de nuire. Celui qui pouvait résoudre un paradoxe était la pire cible possible pour celui qui anéantissait l’entendement de ses cibles. S’il n’y avait pas d’entendement, ses pouvoirs étaient inutiles. Mais le papillon avait assez de jugeotte pour être assommé un instant. Le temps de fuir, et de lui faire oublier ce qu’il avait fait durant la dernière heure. Un petit départ sur Terre serait la suite de ses évènements.

”Tu ne mourras pas sans que je ne t’en donne l’ordre, Garou.”
Contenu sponsorisé

[???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ Empty
MessageSujet: Re: [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿   [???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿ Clock
 
[???] h̳͒ͯ̽͝a̎́̎͞f̫̃ͫ̒͒h̗̻͚̹̳͖͍͑͜ ͓̲̹̭͓͍̥̓̕y̵̥̣̽̇a̻̩̣̅̄̇ͬ͐ͣ̿
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-