Partagez
 

 Marées Sauvages [Warui-Nappa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kopi
Kopi
Autres Races
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 11/11/2019
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : Ça dépends de ta vision des choses...
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation ◊ Bouclier Énergétique ◊ Throwing Darknesse
Techniques 3/combat : Drainage Énergétique ◊ Copie
Techniques 1/combat : Écrasement de Force

Marées Sauvages [Warui-Nappa] Empty
MessageSujet: Marées Sauvages [Warui-Nappa]   Marées Sauvages [Warui-Nappa] ClockLun 18 Nov 2019 - 21:33

Marées Sauvages


La navette empruntée par le nouvel élément chimique avait longtemps bifurqué dans l'espace et passé un temps assez conséquent à traverser le lieu de naissance du copieur.
Celle-ci à une vitesse vertigineuse consommait de plus en plus de carburant, gagnant de l'énergie thermique et augmentant la température de l'objet qui se refroidissait au fur et à mesure, usant de la célèbre technologie de la capsule corporation qui n'avait aucun secret pour Kopi dont les connaissances atteignaient toutes les fonctions qui était ajoutées à ce moyen de transport.
Par ailleurs le voyageur qui traversait la voie lactée avait un constant regard sur les compteurs et sur les statistiques affichées par l'engin, lisant une multitude d'algorithmes défilant sur un petit écran implanté dans le tableau de bord fait d'un plastique assez rigide.
Le temps passait et les ressources utilisées diminuaient sans arrêt, parallèlement l'être doté d'une intelligence supérieure faisait des calcules afin de prévoir son lieu de destination qui ne tardit pas à être choisit.
En effet, l'alter égo de Spopovitche avait enfin décidé après plusieurs heures de vol qu'il allait se poser sur une planète très connue de la population galactique puisqu'il ne s'agissait que de la planète dominé par l'Alliance Maléfique : La planète Kanasa. Les circonstances firent ainsi et l'être était indifférent au régime aristocratique de la planète.
Bientôt,  la capsule contenant le "terrien" pénétra dans l'atmosphère kanasienne gagnant petit à petit une couleur tendant à une radiation égal à 800nm (Rouge) sous l'effet de l'énergie gagnée.
Après quelques secondes de chute constante, le pod vint rencontrer le sol provoquant une explosion et un cratère d'un diamètre assez grand.
La porte s'ouvrit laissant le corps imposant faire son apparition sur la planète de Majin Végéta .
Celui-ci observa les alentours verts et denses.
La créature avait atterrit au milieux des marécages de la planète, d'ailleurs le trou provoqué par l'atterrissage s'était empressé d'être envahi de lianes couvertes de mousse colorant ce dernier d'une teinture verdâtre exotique.
Des bruits sauvages se faisaient entendre au loin et aux alentours, ils pouvaient être parfaitement identifiés par le nouvel arrivant qui ne tardit pas à avancer dans la forêt qu'il allait explorer afin d'atteindre d'autres horizons de la planète choisie.
Kopi, arrachant un bâton depuis un arbres s'enfonçait de plus en plus dans l'environnement naturel, éliminant les obstacles par le biais de l'outil qu'il tenait, écrasant le boue et laissant des traces de pas qui s'effaçaient rapidement après son passage.
C'est après une courte randonné que l'étranger finit arriver à un creux au milieu de la jungle. Il le savait pertinemment, il était entouré, entouré par les individus d'une tribu autochtone dont il avait conscience, mais il ne craignait rien de ces derniers, au contraire, il souriait, il connaissait leur language, mais ce n'est pas ce qu'il le rassurait.
Le géant cria dans leur langue sans scrupules, comme si il se trouvait sur son propre territoire une phrase menaçante :

"Vous n'êtes que de sombres imbéciles. Approchez que je puisse vous analyser de plus près, je vais faire de vous de la purée d'hémoglobine."

Il était indéniable que "Spopovitche" n'était guère inquiété par la présence de ces sauvages, il attendait par ailleurs leur réaction pour se donner à coeur joie et assouvir ses pulsions meurtrières.



Dernière édition par Kopi le Ven 29 Nov 2019 - 21:31, édité 1 fois
Kopi
Kopi
Autres Races
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 11/11/2019
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : Ça dépends de ta vision des choses...
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation ◊ Bouclier Énergétique ◊ Throwing Darknesse
Techniques 3/combat : Drainage Énergétique ◊ Copie
Techniques 1/combat : Écrasement de Force

Marées Sauvages [Warui-Nappa] Empty
MessageSujet: Re: Marées Sauvages [Warui-Nappa]   Marées Sauvages [Warui-Nappa] ClockJeu 28 Nov 2019 - 20:44
L'endroit était très vert, humide et sombre, comme ces endroits qu'on avait l'habitude de décrire dans les contes de fée lorsque nous étions enfants, lors de ces moments de lecture, plongés dans d'autres mondes imaginaires, absorbés par ces symboles latins, ces moments d'évasion et d'imagination profondes qui perturbaient notre quotidien de manière magique, qui nous attribuaient un tout autre état d'esprit, une force mystérieuse, une volonté d'aller de l'avant de suivre l'exemple de son héros préféré, ou de son anti héros à sa façon...
Tel était les caractéristiques de l'arrière plan qui mettait en scène Kopi, qui comme par magie, comme dans un filme indien ou dans un roman d'aventures pour adolescents, s'était fait encerclé cerné, "piégé" par le cliché des sauvages affamés, sauvages prêt à en découdre avec l'inconnu, qui n'avait en tête que la nourriture et la survie, cette fameuse images créé par notre société de consommation qui l'illustrait si bien et qui n'était autre que l'image de cette dernière.
En réalité, l'élément chimique n'en avait pas peur, il était loin de douter de ses capacités au point de craindre ces êtres primitifs, il connaissait parfaitement les limites de sa puissance, et la force de ces avortons réunis n'atteignait pas des valeurs astronomiques, par ailleurs leur affront, cette inconscience dont ils font preuve, cette volonté sauvage d'attaquer l'inconnu, d'attaquer n'importe qui n'importe quoi et n'importe quand, cette logique ridicule de "territoire" qu'ils avaient adapté pour faire de ces marécages leur propriété avait fait ressurgir chez Spopovitche des pulsions meurtrière d'une violence insoupçonnée, violence qui allait s'abattre sur ces ignares, les dévaster, les ridiculiser et effacer leur existence définitivement afin nettoyer ce paysage qui nous est si nostalgique.
Des motifs tribaux commençaient à se former autour du personnage principal, animés par des danses grivoises, symétriques et culturelles, brusque de la même façon, ils préparaient une attaque groupée sur leur "proie", sur leur dîner, sur l'individu qu'il croyaient avoir réussi à capturer, probablement sur leur nième victime,  clairement sur leur dernière.
À l'unisson, en phase, comme deux ondes issues d'une source cohérente, le cercle formé vint se rassembler en un point, le point qui correspondait aux coordonnées du copieur dont le sourire ne cessait d'apparaître au milieu de cette chorégraphie folle. Serrant le poing, après avoir effectué quelques calculs de manière systématique, calculant une trajectoire, prévoyant un futur proche, le corps imposant vint rencontrer le sol d'une rapidité fulgurant créant une onde de choc qui n'avait pas de points divergents par rapport à l'onde destructrice provoquée par le tir d'un bazooka. En une fraction de secondes, il avait redessiné le schéma de la terreur qu'était celui de la guerre, une explosion, des victimes, du sang.
Rapide et efficace, Kopi était infaillible, ses calculs avaient aboutit comme il l'avait prévu, aucune erreur, tout les assaillants ne possédaient plus d'enveloppe charnelle, leur ossements ici, réformant le cercle formé précédemment, cette fois-ci avec une touche personnelle, une touche de rouge qui révolutionna le "chef d'œuvre".
Le bras du génocidaire formant un angle droit vint se situer en face de lui, la main ouverte de manière fixe, s'illuminant petit à petit d'une lueur violette, sombre, absorbant toute la lumière qui s'abattait sur lui, tel un trou noir prêt à tout avaler, à tout dévaster sur son passage.

" Quatre... Trois...Deux...Un...Bienvenue en enfer!"


La sphère noirâtre s'élança à toute vitesse, animé d'un mouvement rectiligne. Parallèlement, de manière "imprévu" pour nous le commun des mortels, une horde d'autres sauvages surgit à partir des arbres se trouvant en face, subjugués par la surprise que le copieur leur avait préparé, terrifié, découragés par les ondes que cette dernière émettait, ne firent rien et furent annihilés comme une partie de leur habitat qui brûlait désormais d'un feu sombre. Un feu qui pour certains d'entre nous pourrait paraître apaisant, un feu sans réelle lumière, une lumière douce, contraire à celle d'une étoile, une lumière...sombre qui nous ferait revivre ces nuits paisibles, calmes et apaisantes.
La technique utilisée était largement suffisante pour décimer la population de cet endroit autre fois hostile, désormais touristique. Un chef d'œuvre illustrant parfaitement la beauté de la couleur qu'est la couleur rouge, couleur symbolique, de l'amour, du danger, de la violence, et de bien d'autre significations lacunaires...
Attribuer un sens à une radiation, voilà un fait typiquement humain.
Attribuer à une valeur, un sens humain, l'être vivant veut réellement tout s'attribuer, personnaliser à sa façon, se centraliser, devenir l'origine, le milieu. L'ethniocentrisme est un défaut qui touche décidément tout les domaines que nous avions pu toucher, nous les poussières que nous représentant dans l'univers.
À côté de cette Décoration osseuse, un paysage unique, représentant une oxymore parfaite. Une forêt rendue sombre par des flammes apaisantes, un fond très agréable à observer.
Cette partie des marécage n'est plus vraiment "humide". Il est dommage que cette vision est vouée à disparaître après l'extinction du feu...
Quoiqu'il en soit, Kopi n'allait pas demeurer dans ces lieux pour observer ses chef d'œuvres, il avait déjà déterminé sa future position, le lieu où il allait repasser à l'action, en effet il s'agissait là que d'un pré échauffement, ni plus ni moins. L'intervention de ces indigènes aurait décidément par servi à rien...
En plus des sculptures créées, le copieur avait pu évaluer ses capacités avec le corps qu'il avait emprunté. En effet Spopovitche n'était pas d'une puissance colossale, mais il l'était de façon suffisante étant donné son omniscience totale.
De plus, la force est certes un facteur important, mais les capacités de l'élément sont bien plus utile que cette simple dénotation, cette précision qui a causé la perte de plus d'un.
Nappa
Nappa
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 25/07/2019
Nombre de messages : 24
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Explosion Volcanique | Ouragan | Rayon laser
Techniques 3/combat : Bombardier | Puissance Saiyen
Techniques 1/combat : Canon destructeur

Marées Sauvages [Warui-Nappa] Empty
MessageSujet: Re: Marées Sauvages [Warui-Nappa]   Marées Sauvages [Warui-Nappa] ClockSam 30 Nov 2019 - 3:42
Nappa se dirigeait vers le château de son ancien coéquipier, désirant lui faire subir les mêmes sévices. Notre brute traversa la plupart des endroits de la planète, mais soudainement alors qu'il survolait les marécages une force destructrice vint l’interpeller. Nappa s'arrêta et regarda autour de lui, il activa son détecteur qui lui indiquait la puissance ainsi que l'endroit où se trouvait cette force surhumaine. Nappa pensant qu'il s'agissait de Végéta, se mit à rire et fonça.


- Tu crois pouvoir m'échapper ? Je suis sur tes traces, et tu vas payer ton impertinence !


Nappa arriva dans un désert, étrange il y avait plusieurs morceaux de Kanasien qui étaient par-ci par-là. Nappa regardait l'immense cratère en laissant sa queue flottait au gré du vent, puis il détecta une force aussi grande que la sienne. Puis il s'envola vers elle, il était pensif s'il s'agissait de Végéta cela serait dur de le combattre de façon loyale. Nappa n'était pas un idiot comme le laissait supposer son apparence, il était certes athlétisme mais il avait de l'expérience et un esprit vif. Il savait que son ancien élève et ami, devait s'être rendu compte qu'il était poursuivi. Donc pour Nappa l'effet de surprise était tombé à l'eau, mais peu importe le Saiyan s'en moquait. Il était aussi certain que Végéta malgré les nombreuses années qui avaient séparé les deux compagnons, avait dû progresser énormément. Nappa avait lui aussi fait des prouesses, mais il avait toujours était en dessous de son maître. C'était encore le cas aujourd'hui, même en sachant cela Nappa était du genre acharné il n'allait tout même pas abandonné un combat sous prétexte que l'adversaire est plus fort que lui.


- Je vais réduire cet avorton en miette, ce n'est que justice !


Nappa arriva en dessus de la puissance qu'il avait repérée, il voyait un homme en bas. Impossible à cette hauteur de distinguer la silhouette, Nappa avait tout de même un nœud au ventre. Le fait de revoir son ami de toujours le réjouissait, mais le fait qu'il l'avait trahi l'énervait. Il était indécis, mais les pulsions Saiyan le poussèrent à tout de même choisir la confrontation. Nappa se posa de tout son poids, le sol trembla et de la poussière fut soulevé. La marque des bottes de Nappa étaient présentes dans le sol, le chauve était dans un désert assez original. Il n'y avait pas de montagne, ni de rocher étrange n'est-ce pas. Il y avait de la terre, à perte de vue. Le ciel était bleu, avec quelques nuages blancs. La queue de Saiyan flottait dans les airs, pour la première fois depuis sa mort, il se sentit dominant. Il s'avança vers l'homme, qui était de dos. Nappa constata que le destructeur n'était pas son vieil ami, mais un guerrier provenant d'une planète qu'il avait déjà visitée.


- Dis-moi, s'est toi qui dégages autant d'énergie ?


Nappa était aussi musclé que Kopi, mais il était plus grand. Il n'avait plus aucun sentiment agressif envers cet homme, mais un début de compétition naquit dans le cœur du Saiyan.
Warui
Warui
Magma
Masculin Age : 234
Date d'inscription : 19/04/2008
Nombre de messages : 1983
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : FirePunch - Illusion - Vitesse - HidanBeam
Techniques 3/combat : Fire Bomber - Maboroshi
Techniques 1/combat : Assaku Kuuki

Marées Sauvages [Warui-Nappa] Empty
MessageSujet: Re: Marées Sauvages [Warui-Nappa]   Marées Sauvages [Warui-Nappa] ClockVen 6 Déc 2019 - 0:24
Le magma satisfait volait dans le ciel tout en chantonnant du Nicki Minaj, étant grand fan de cette personne. Bon soyons honnête, il était surtout fan de son déhanché. Il continua sa route se dirigeant vers une destination bien précise. A son arrivé il avait de suite senti deux énergies étrangers. Majin Vegeta n’étant visiblement pas dans son château il était bien entendu de sa responsabilité de se rendre directement sur les lieux. Il espérait tout de même ne pas y trouver une tentative de conquête. Quoi qu’il arrive, Warui ne tombera pas dans le panneau.

Sa route terminée il posa doucement ses deux pieds au sol, afin d’éviter une arrivé trop brusque. Il regarda les environs complètements dévastés, prouvant qu’il avait bien fait de venir ici. Il se baissa et ramassa un bras de Kanasien. Une tonne d’idée salaces lui vinrent en tête, mais il préfera les oublier. Il était certes pervers, mais il n’était pas crado non plus. Il lança le bras au loin et s’approcha des deux personnes visiblement en pleine discussion.

Le premier ressemblait à une monocouille avec un M sur le front, et portait la moitié d’un habit, comme s’il n’avait pas assez de zénies pour s’en acheter un en entier. Le second arborait un habit de saiyan, ce qui n’augurait non rien de bon. Mais il n’avait peut-être rien à craindre, ce dernier était chauve il ne pouvait peut-être pas se transformer. D’ailleurs s’il se transforme en super saiyan 3, c’est son bouc qui devient long ? Ou bien d’autres poils ? Tellement de questionnements, mais finalement le magma préféra se concentrer sur ce qu’il y a de plus importants : la raison de la présence de ces deux garnements.

« Salut les gusses, c’est lequel de vous deux qui a confondu cuisine et extermination ? Ne me dite pas le chauve. »

Il y a pas mal de possibilités, qu’il travaille ensemble par exemple, même si la façon qu’ils avaient de se regarder semblait prouver le contraire. Quoi qu’il arrive il allait très rapidement avoir la réponse, le responsable allait sans doute s’en venter. Le magma laissa donc un peu de temps pour qu’ils puissent réagir sur sa question, histoire d’avoir une première analyse. Chose à présent faite, il ajouta tout simplement :

« Ah oui au fait, je suis un des dirigeants de cette planète, donc vous comprendrez que voir une partie de cette dernière ne me fait pas plaisir.  Je compte recevoir quelque chose en retour et vu vos gueules, c’est pas en nature que vous allez pouvoir me rembourser. »

Il rentra directement dans le vif du sujet, passant d’un mec lambda à une menace réel. S’ils n’avaient pas pris au sérieux le magma, ils allaient à présent le prendre. Peut-être que ces deux types lui fournirons quelque chose d’utile ? Bon en réalité il y avait peu de chance, mais Warui avait tout de même envie d’être un peu sympas avant de casser la gueule. Et puis, ce serait utile de connaître le responsable, ça lui éviterait de se tapper deux types en même temps. Et ne voyait pas un truc pervers derrière ça. Ni ça.
Contenu sponsorisé

Marées Sauvages [Warui-Nappa] Empty
MessageSujet: Re: Marées Sauvages [Warui-Nappa]   Marées Sauvages [Warui-Nappa] Clock
 
Marées Sauvages [Warui-Nappa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Oies sauvages [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Kanasa :: Marécage-