Partagez
 

 Qui ne tente rien...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jojiba
Jojiba
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 27/04/2019
Nombre de messages : 61
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Mowing-Wave / Plantation faciale / Lasso d'énergie
Techniques 3/combat : Plowing-Combo / Brutal-Saiyan-Blast
Techniques 1/combat : Field-Eraser

Qui ne tente rien... Empty
MessageSujet: Qui ne tente rien...   Qui ne tente rien... ClockDim 10 Nov 2019 - 23:44
Tout avait disparu, et pourtant, il était encore là. La terreur qui l'entourait n'était plus là. Les flammes le brûlaient encore durant quelques secondes puis plus rien. Il ne sentait plus rien. Lorsque le flou incolore qui inondait ses yeux s'évapora, le pauvre saiyan était encore plus perdu que lorsqu'il ne voyait rien. Il était debout, dans une file, une interminable file. Il y avait beaucoup de monde, bien que leur forme soit floue, certains semblait plus tangible que d'autres, la majorité n'était que des sortes de flammèches blanchâtres, mais cependant on y devinait tout de même des formes humanoïdes.

-Qu'est-ce... Qu'est-ce que je fous là?! S'exclama le saiyan. Cet endroit ne ressemblait à rien qu'il ne connaissait. Qu'est-ce que tout ça voulait dire?! Mais alors qu'il avançait au rythme de la file, se laissant porter par un mouvement qu'il ne comprenait qu'à moitié, la raison de sa présence lui frappa l'esprit. Il se souvenu du jeu du diable, des gens qui était avec lui. Il se souvenu de la souffrance endurée et de la façon dont sa vie s'était arrêtée. Tout lui était revenu d'un seul coup, les gens qui était morts sous ses yeux, ceux qui était morts de sa main, mais de tout ce mélange d'émotion, de choc et de trauma, un nom vibrait plus que tous les autres, un nom qui avait été marqué au fer rouge au plus profond de l'âme du saiyan. 

Demigra.

Même si il n'avait osé se l'avoué, Jojiba espérait que la mort lui accorde un repos bien mérité et que son esprit serait libéré du fardeau de la haine, du chagrin et de l'obsession, mais il n'en était rien. C'était donc ça la vie après la mort? C'était étrangement semblable à ma vie normale au fond... Pourtant ce n'était là que la mise en bouche, et ça il le comprit lorsqu'il pénétra dans le bâtiment et qu'il vit ce bureau titanesque, derrière lequel se trouvait un être à la peau rouge encore plus grand. Il n'était pas compliqué de comprendre que ce géant était le juge. Le fameux juge que tout le monde s'imagine, que les religions ont dépeintes, ce juge mythique c'était lui. De sa décision allait dépendre le reste de l'après-vie de chaque cas qui passait sous ses tampons verts et rouges. Très anxieux, Jojiba fit rapidement le point sur sa situation. 

Il avait vécu toute sa vie dans la paix et le respect d'autrui. Il n'avait jamais le mal autour de lui et n'avait pour objectif que de s'occuper de sa ferme, ne visualisant rien de plus que ses champs pour le jour suivant. Cependant, la dernière semaine de sa vie fut sans doute la plus chargée... Et la moins calme également. En ces quelques jours où sa survie avait été mise à mal, il avait tué plusieurs personnes, au moins deux, la dernière comptait-elle? Il était mort avec elle et était celui qui l'avait bloqué certes, mais était-il bien l'assassin dans ce cas là? Qu'importe, les vies qu'il avait volé étaient déjà de trop, sans parler de la haine incendiaire qu'il vouait au dieu-démon. Son âme était tâchée par la colère et le désire de vengeance.

Non il n'y avait pas besoin de refaire les calculs, c'était un meurtrier, jamais il n'accéderait au paradis. Le saiyan se voyait déjà rôtir en enfer et dans un sens comprenait son sort, il s'en voulait encore terriblement et estimait mériter les souffrances infernales. Mais ce sentiment refusait toujours de disparaître, il ne pouvait se reposer sur l'idée de subir sa punition tandis que Demigra continuait ses méfaits à travers le monde. Jamais l'enfer ne pourrait lui faire subir plus grande souffrance que de l'empêcher d'accomplir sa vengeance. La file maigrissait de plus en plus et le moment fatidique arrivait pour le pauvre fermier. Il fallait qu'il arrive à convaincre le juge divin de le laisser... Enfin de lui accorder... qu'importe il lui fallait une solution. La personne devant lui fut alors jugée et, comme pour intimider un peu plus le pauvre agriculteur, fut jetée en enfer. 

C'était maintenant son tour, il n'aurait qu'une seule chance, une et une seule. C'était le moment de tenter le tout pour le tout, avant que le géant ne lui énonce ses pêchés, Jojiba s'exclama :

-Attendez monsieur, s'il vous plaît, je sais que je devrais plonger la tête la première en enfer, mais vous devez m'écouter. Je sais pas si vous êtes au courant, mais chez les vivants, il y a ce démon Demigra, il tue pour le plaisir et a de grands pouvoirs, il torture les vivants et sème la souffrance comme je semais le blé! Je sais de quoi il est capable et je veux l'arrêter! Si on ne fait rien, vous pouvez être sûr que votre bureau sera surpeuplé et que votre charge de travail se multipliera de jour en jour! S'il vous plaît, je vous en supplie donnez moi l'opportunité de stopper Demigra! Vous et moi on serait tous les deux gagnants! 

Ce n'était que des supplications comme le juge devait en entendre des milliers par jour, le fermier avait cependant pensé que pointer du doigt les conséquences des potentiels massacres de Demigra jouerait en sa faveur. Du peu qu'il en avait vu, les choses ici étaient organisées comme une administration de bureaucrates, appuyer sur une éventuelle surcharge de travail était donc peut-être la solution? Le saiyan allait le savoir très vite...
Enma
Enma
PNJ
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 06/08/2007
Nombre de messages : 285

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Qui ne tente rien... Empty
MessageSujet: Re: Qui ne tente rien...   Qui ne tente rien... ClockLun 11 Nov 2019 - 0:42
Le travail était éternel pour ce bon Enma qui était néanmoins bien heureux de voir sa charge régulière réduite. Il fallait noter que les guerres incessantes dans l’univers prenaient toutes lentement fin, un retour au calme bienvenu après près de 13 ans de conflits ouverts dignes des plus grands nanars télévisuels. Le visite d’aujourd’hui était cependant différente, un saiyan sans grande particularité physique portant un message qui l’était plus. Jojiba, ce guerrier avait une certaine histoire, il était un être au cœur pur, fermier extraterrestre qui a été enlevé par le terrible Demigra dans les jeux du diable. Evidement, ce pauvre bougre n’en était pas revenu indemne, pire encore, la malice du démon avait poussé le calme agriculteur aux pires vices, allant jusqu’à l’homicide volontaire. Le défunt s’en défendait bien, il alignait les arguments que le géant attendait pour attendrir à minima sa peine. Ce sera donc un allé simple au néant, équilibré, il pourra réfléchir à ses actes. Enma leva sans répondre son marteau, sans même que son interlocuteur ait fini de parler.

Puis vint quelques paroles au sujet de l’éventuelle lutte contre Demigra, et les conséquences de laisser ce dernier agir, annulant le mouvement du juge des cieux.

« Mh… »


Oui, ce Jojiba parlait beaucoup, mais il disait vrai, son discours juste et son cœur ayant un fond pur ne mentait pas sur ses projets de combat contre les forces du mal.

« Jojiba… Hm… Viens par ici. »

Le titan se leva de sa chaise, chose très rare, et il invita le fermier à le suivre dans le bâtiment du poste frontière. D’un signe de tête vers un de ses serviteurs, Enma assura le relais de sa tâche par un de ses larbins.

Un diable bleu à lunettes, habillé à la manière d’un simple fonctionnaire, s’avança donc face à la file étant donné qu’il était trop petit pour l’immense bureau. Il fixa la première tête, c’était une sorte de magicien de petite taille, fripé, chauve et aux yeux globuleux.

« Vous êtes… »

« Je suis un magicien ! Un gentil magicien ! Les Kaioshins me connaissent et m’ont dit de vous dire de me renvoyer chez les vivants près d’un être nommé Majin Buu. »

Naif, le gringalet en charge de la file acquièsa sans réfléchir, craignant la fureur d’un très-haut en colère.

« Oh biensur, je vous y envoie tout de suite. »


D’un claquement de doigt, le légendaire sorcier maléfique fut renvoyé chez les vivants.

Pendant ce temps, le géant se rendit dans un bureau à l’intérieur du bâtiment, c’était un office classique, adapté à la taille du titan. Jojiba allait donc devoir se rendre sur le bureau directement pour pouvoir parler à Enma qui lui s’était assis normalement.


« Bon, je t’ai mené ici car je ne veux pas faire trop de bruit chez les autres défunts, avoir des privilégiés, ça en énerve plus d’un. Je veux aussi faire vite, j’ai nommé un de mes larbins comme remplaçant et j’ai peur qu’il fasse des bêtises, genre de libérer Babidi ou un truc du genre ! »


Le maître des lieux explosa de rire, ne croyant nullement que cette histoire pourrait être la vraie…

« HAHAHAH ! Ce serait ridicule ! »

Après avoir bien rigolé, le titan reprit, calmement.

« Je cherche effectivement des gens pour s’occuper de lui, ça fait bien 2 ans qu’il met sans dessus dessous l’univers, il est moins discret qu’il ne le croit. Je vais donc t’aider en te filant deux adresses. »

Il nota alors sur un carnet géant deux noms.

« Claire, Claire tout court, c’est une guerrière décédée depuis bien un an, mais elle s’y connait en combat. Je t’y envoie surtout car je sens encore sur toi l’influence de Démigra. Cette femme a un don pour apaiser les cœurs troublés, ou quelque chose du genre. »


Il déposa la feuille qui se réduisit en taille, le second nom apparaissait, avec des informations en dessous.

« La deuxième source, c’est Chronoa de la time patrol, elle lutte depuis, boarf, 80 millions d’années contre des gens comme Demigra. C’est elle qui a participé à son enfermement précédent, elle sait le vaincre. Tu ne pourras pas la rencontrer directement par contre, il faut que tu ailles voir les noms que j’ai mis en dessous. Y a aussi un moyen de les trouver ou les attirer. »

Sur la liste, plusieurs noms : Kaito Shan, Trunks, Celerya.

« Trunks : Taille moyenne, cheveux violets, long trenchcoat, épéiste. Saiyan.
Kaito : Cheveux courts en pétard, porte une tunique large bleue, boucle d’oreilles, saiyan.
Celerya : Cheveux mi-longs, s’habille en armure, yeux rouges. Saiyan. »

La note continue : « Celerya est accessible sur Vegeta 2, elle est recluse dans les montagnes en compagnie d’un certain Epina, c’est un saiyan possédant un scooter. »

Finalement, le géant fit apparaitre un scooter juste devant Jojiba.

« Bon, ça, tu le dis à personne, je suis pas sensé t’aider comme ça. Mais si tu pouvais m’amener ce sale démon dans ma file, je te remercierais chaleureusement. »

Il se leva ensuite, s’assurant que son interlocuteur récupère l’équipement communicateur, mais aussi la feuille notant quelques conseils. Il accompagna ensuite son invité vers le hall du bâtiment, donnant un dernier cadeau à Jojiba.

« Pour t’emmener à Claire, ce sera facile, je vais t’y téléporter, je viendrais te chercher quand tu voudras, oublie l’histoire des jours. »


Il claqua des doigts, laissant le jeune homme disparaitre du poste frontière. Il sera ainsi directement emmené au sanctuaire de Claire. C’est un lieu réservé à cette dernière, comme tous les résidents du paradis, elle possède une parcelle aménagée depuis laquelle elle pourra l’accueillir.  

 
Qui ne tente rien...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: L'autre monde :: Poste des frontières-