-48%
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Redmi Airdots – Ecouteurs sans fils
10.49 € 19.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un saut [Flèche d'argent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nate Kurusawu
Nate Kurusawu
Magma
Masculin Age : 1010
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 4663
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 690

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Black Hole - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

Un saut [Flèche d'argent] Empty
MessageSujet: Un saut [Flèche d'argent]   Un saut [Flèche d'argent] ClockJeu 7 Nov 2019 - 0:55
Au loin, le magma pouvait voir les vestiges du vaisseau. En soit, ce n’était pas compliqué vu la taille de ce dernier. Il se posa quand il arriva enfin à proximité, il s’approcha et s’agenouilla pour toucher une paroi à moitié ancré dans le sol. Trouver ce trésor dans les restes d’un vaisseau gigantesque n’était déjà pas une chose facile, mais si en plus il ne savait pas ce qu’il devait chercher … Bref le magma n’était pas rendu. Il se releva tout en soupirant. Il s’était peut-être enflammé en venant ici ? Il aurait peut-être besoin d’une équipe de recherche ? Pour ratisser un si long périmètre, ce ne serait pas de refus. Ne voyant rien d’intéressant dans les environs, le magma reprit son envol.
 
Le scientifique survola la zone, errant sans conviction. Tout ce qu’il pouvait espérer, c’est trouver quelque chose qui sort de l’ordinaire. Néanmoins connaissant le personnage de Stinger, ce vaisseau devait grouiller de choses pas normales. Il resterait donc à trouver le truc qui pourrait le plus effrayer un vieux capitaliste. Subitement il s’arrêta et trouva un homme en train de farfouiller dans les décombres. Logique, il n’y avait aucune chance que personne ne s’intéresse à ce vaisseau, abritant de nombreuses technologies pouvant être revendus. Le magma avait à présent sa stratégie : trouver un maximum de chercheurs des informations. Bien entendu, il fallait encore arriver à échanger avec eux. Nate s’approcha de ce dernier qui se releva en fixant du regard le magma.
 
« Bonjour, je me présente, le docteur Kurusawu. On m’a contacté pour analyser un cas étrange entourant ce vaisseau. Avez-vous une idée de ce qu’il pourrait s’agir ? »
 
 Le magma se la joua malin. En effet il n’avait pas en face de lui un simple villageois mais un récupérateur. Ce dernier a sans doute pour but de récupérer un maximum d’éléments de valeurs. De ce fait si Nate avait commencé par évoquer un objet mystérieux, il aurait créé de la convoitise. Si ce dernier en avait entendu parler, il n’aurait lâcher aucune information pour se le garder pour lui. Le magma la joua donc à l’envers, cherchant une possible malédiction dans un premier temps.
 
« Euh moi c’est Ramo, jsais po trop moi. Faudrait voir avec l’patron. J’peux vous emmener si vous l’souhaitez. »
 
« Avec grand plaisir. »
 
Autre effet possible qu’il visait : flairer un poisson plus gros. En annonçant qu’il a été contacté, il donna l’impression d’être quelqu’un de tranquille, ne cherchant pas à concurrencer mais aussi à se retrouver vite en contact avec les plus gros influenceurs. Le magma marcha un peu, et arriva avec surprise dans un énorme campement. De nombreuses tentes et abris jonglaient le désert. Les constructions étaient composées essentiellement de débris, lui donnant un côté post-apocalyptique. Le magma se tourna la tête et put lie un panneau avec l’inscription suivante : ‘Flegent’, sans doute le nom du campement.
 
« Jconnais plus le chemin, on va dmander au guide. Guide ! Tpeux nous guider jusqu’au chef ? »
 
« Oui ce sera avec plaisir. Bien le bonjour étranger, je me nomme Itinéris. J’espère que vous ferez un bon voyage. »
 
Le magma se mit en route, n’hésitant pas à explorer du regard les environs. Ils firent quelques pas, et le guide s’arrêta déjà, devant une maison et se retourna :
 
« Vous voilà arrivé à destination ! Passez une agréable journée ! »
 
Le guide s’en alla, sous les yeux abasourdis du scientifique.
 
« Ah oui jsuis con c’est à côté de l’entrée. »
 
Ils rentrèrent dans le bâtiment et il vit au loin plusieurs personnes échanger. Nate attendit quelques minutes, et il vit les différentes personnes disparaître, ne laissant plus qu’une personne. C’était un homme d’une quarantaine d’année, pourvu d’une somptueuse moustache et d’une casquette grise.
 
« Bonjour ! Que puis-je faire pour vous ? »
 
« Ce monsieur dit qu’il y’a un truc chelou qui se passe, et qu’il est là pour ça je crois. C’est bien ça hein ? »
 
« Euh oui, à quelques mots près. »
 
Le chef du campement frappa dans ses mains, et s’approcha de Nate l’air ravis.
 
« Ah parfait ! Je ne pensais pas qu’une personne allait vraiment venir. En effet je vois de quoi il parle. A qui ais-je l’honneur ? »
 
Parfait, il se tramait bien quelque chose, et cela pourrait être peut-être ce qu’il cherche ! Il approcha sa main, et Nate l’attrapa afin de la serrer et répondit :
 
« Je suis le docteur Kurusawu. »
 
« Oh, votre nom me dit quelque chose ! Vous devez être quelqu’un de distingué ? En tout cas je suis subjugué par votre présence. Je me présente Samuel, Vous êtes déjà au courant de tous les éléments ? »
 
Le magma profita de cette question pour récupérer un maximum d’informations.
 
« Je dois avouer que tout n’est pas clair dans ma tête, un petit rappel ne me ferait pas de mal. »
 
« Très bien, suivez-moi. »
 
Les hommes sortirent afin de prendre l’air laissant Ramo seul mais permettra ainsi à Samuel de présenter les lieux en même temps à Nate.
 
« La planète Héra est une planète riche, surtout grâce à ses nombreux marchés. De nombreuses personnes vivent donc ici grâce à ces derniers. Tu comprendras rapidement que le crash d’un vaisseau gigantesque dans un désert est vu comme une bénédiction sur une telle planète. Afin d’éviter que le chaos s’installe, j’ai mis en place cette zone d’échange. Ici toute violence est proscrite, les gens peuvent par contre ici se reposer, échanger des informations, des objets. »
 
« En effet ce contrôle est bénéfique pour tout le monde, et permet d’éviter de partir en guerre. »
 
« Grace à Flegent on a évité beaucoup de batailles, mais il reste tout de même des gens qui ne respectent pas les règles. Nous avons notre propre police pour ça. »
 
« C’est du bon travail en tout cas. »
 
« Oui, mais malgré la paix résident ici, on a remarqué un problème majeur. De nombreuses personnes qui sont parties explorer les ruines, n’en sont jamais revenus. »
 
Le magma ravala sa salive, ce problème pouvait être lié à ce qu’il cherchait, néanmoins il pouvait également juste s’agir d’un piège du vaisseau.
 
« C’est un problème très fâcheux en effet, mais vu la taille du complexe, cela ne serait-il pas surprenant ? Ils ont très bien pu aussi juste partir après avoir trouvé ce qu’ils souhaitaient, non ? »
 
Samuel s’arrêta quelque seconde tout en se mordillant la lèvre, et regarda les environs s’il n’y avait pas trop oreilles indiscrète et s’installe avec le magma dans un coin.
 
« C’est ce que je pensais également au début, mais ils ont laissé toutes leurs affaires ici, et les cas se sont multipliés. Et j’ai ensuite vu l’impensable. J’ai assisté à la disparition de mes propres yeux. Une zone où les gens disparaissent. Depuis on surveille la zone, et on essaye d’évoquer le sujet aux moins de gens possibles, mais cela reste un problème majeur. »
 
En voilà un cas des plus surprenants qui intrigua le magma. Il afficha un léger sourire et il répondit :
 
« Je pense que le mieux à faire, est de le voir de mes propres yeux. »
 
Ils terminèrent leurs discussions et Samuel donna accès à Nate à une pièce. Le magma se prépara ainsi pour le voyage, et au bout d’un long moment il partit accompagné par Samuel et Ramo et plusieurs gardes. Ils décidèrent de partir un peu tard, afin qu’il n’y ait pas trop de mondes dans les environs. C’est au bout d’une longue marche que le magma se retrouva en face … de rien, juste un désert et ses débris.
 
« Concentrez-vous, vous verrez quelques choses d’étranges. »
 
Annonça Samuel, et le magma s’approcha tout en plissant les yeux et remarqua avec stuppeur un étrange mur translucide, faisant visiblement partir d’un immense dôme. C’est donc ici que les gens disparaissent. Nate se baissa pour attraper un caillou, et il en lança un qui disparut au contact du mur.
 
« Wow. »
 
Nate était totalement intrigué par cet étrange effet. Il s’approcha de ce dernier et utilisa sa main pour passer à travers. Il arriva sans mal, tout en ressentant un étrange effet. Il bougea ses doigts, capable encore de se mouvoir, néanmoins il était à présent incapable de retirer sa main, étrange. Néanmoins il savait au moins que les choses ne se faisaient pas détruire, ils étaient sans doute coincés.
 
« Il n’y a pas le choix. »
 
Il y avait visiblement quelque chose de l’autre côté, et il n’y avait qu’une façon pour savoir quoi : traverser. Nate jeta un dernier regard sur ses partenaires et annonça avec le sourire.
 
« Souhaitez moi bonne chance. »
 
Sans attendre la réponse, Nate sauta dans la gueule du loup, se demandant quelle étrange aventure il allait vivre espérant trouver le fameux trésor.
Nate Kurusawu
Nate Kurusawu
Magma
Masculin Age : 1010
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 4663
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 690

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Black Hole - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

Un saut [Flèche d'argent] Empty
MessageSujet: Re: Un saut [Flèche d'argent]   Un saut [Flèche d'argent] ClockLun 20 Jan 2020 - 0:00
« Qu’est-ce que … comment c’est possible ? »
 
Le magma venait tout juste de traverser le dôme et le voilà propulsé dans une toute nouvelle aventure. Néanmoins il ne s’attendait pas à être autant surpris : il venait de se retrouver dans un vaisseau spatial ! Il s’approcha d’un mur et caressa ce dernier. Difficile à dire où il était avec si peu d’éléments mais il vit plusieurs théories, mais 2 sortaient clairement du lot :
 
La première théorie serait que ce soit un endroit secret du vaisseau, mais serait caché et protégé par ce grand dôme. Ceci expliquant donc pourquoi cela aurait survécu au crash, et pourquoi il n’est pas facile d’accès. Comme si c’était pour à la fois cacher quelque chose et le protéger : le trésor maudit de Stinger. Néanmoins pourquoi les gens n’auraient pas profité de cet endroit pour se protéger. A moins qu’il préfèrerait mourir que se retrouver ici ?
 
La seconde c’est que ce dôme n’est pas une protection mais un téléporteur l’emmenant dans un vaisseau caché. C’était cohérent, Nate savait que Stinger était grandement intéressé par la téléportation, il lui avait déjà demandé de lui construire une machine. Cela voudrait dire qu’il avait un lieu secret loin de tout, mais également accessible : le lieu parfait pour un objet dit maudit.
 
Les deux théories se valaient, et le magma savait qu’il aurait prochainement un élément de réponse. Néanmoins, dans tous les cas cela lui semblait indiquer que ce lieu serait là pour cacher et se protéger de cet objet. Vu tous les moyens employés par Stinger le magma commença à redouter ce trésor : ne ferait-il pas mieux de faire machine arrière ? Non, il comptait bien réaliser la dernière demande de Robert. Le magma ferma son poing droit et regarda le plafond revigoré par sa détermination. Il ne comptait pas retomber dans les ténèbres.
 
Avant de se lancer dans l’exploration de cette arche Nate voulait analyser sa zone d’arrivé. Il se retourna et vit une partie du dôme, et de l’autre coté la continuité du vaisseau. Il posa alors sa main et n’arriva pas à passer. Cela semblait cohérent avec le fait qu’il était tout simplement incapable de retirer sa main quand il avait passé le portail. Il s’éloigne un peu et regarda au sol puis il vit quelques cailloux sans doute venu d’Héra. Il sortit un stylo rouge de sa poche et il fit une croix et tenta de balancer le caillou au travers du portail … et cela fonctionna ! Néanmoins il restait capable de voir le caillou de l’autre côté. Par malchance il était tombé du mauvais côté, mais le magma avait au final bien suivis la trajectoire de ce dernier donc cela ne fut pas un problème. Les objets non vivants semblaient bien pouvoir traverser. Plutôt étrange.
 
Le scientifique fit demi-tour, se lançant alors dans l’exploration de ce vaisseau. Mais sans grande surprise ce dernier semblait plutôt imposant : un véritable labyrinthe désertique. Nate soupira et continua son avancé, cherchant avant tout un plan pour se repérer. Il pourrait bien entendu utiliser la stratégie de longer un mur, mais connaissant Stinger cet endroit devait également avoir une taille disproportionnée. Oui, il avait toujours cherché à compenser quelque chose. Nate ne put s’empêcher de lâcher un léger rire. Mais il s’arrêta subitement en entendant un bruit provenant du prochain couloir. Il y avait quelqu’un … ou quelque chose dans les environs.
 
Nate qui avait gardé pendant de nombreuses minutes ses mains dans ses poches les retirèrent brusquement et s’approcha délicatement de la porte. Il entendit quelqu’un tenter de forcer une porte et tenter de jurer. C’était donc bien un humain. Quelqu’un logeait-il en ces lieux ? Cela ne serait pas impossible qu’il y ait un gardien, néanmoins pourquoi ce dernier tenterait de forcer quelque chose. Quoi qu’il arrive il ne fallait pas rater cette opportunité. Rapidement le magma attrapa son épée dans sa poche et fit un bond dans le couloir pour faire face à cet être.
 
« Qui êtes-vous ? »
 
L’étrange créature se retourna. Ce dernier était équipé comme un aventurier des temps modernes, néanmoins son physique était bien particulier. En effet cet être semblait être un lézard humanoïde dépourvu néanmoins de queue. Très rapidement le magma fit le rapprochement et rajouta avant que ce dernier pris au dépourvu puisse répondre :
 
« Tu es un moojuu ! Tu dois être Lezardo. »
 
La créature soupira et sembla bien serein. Il croisa ses bras et se chargea de répondre tout en gardant entre ses mains l’outil qu’il avait utilisé pour tenter de forcer la serrure.
 
« Pourquoi on est toujours pris pour des moojuus. Pourtant ça me semble trivial, on n’a pas de fourrure. Sinon amalgamer mon nom à celui d’un animal je trouve ça un tantinet antisémite, mais bon je ne vais pas t’en tenir rigueur tu ne sembles pas avoir un mauvais fond on va éviter ainsi tout margouillis. Par contre si tu pouvais poser ton tournevis, on pourra alors pénardement faire bonne contenance. »
 
Nate regarda face à lui et il vit en effet un tournevis qu’il s’empressa de ranger. Dans la précipitation il avait attrapé le premier truc qui venait. Le magma fut surpris par le calme émanant de ce type, néanmoins à première vue il semblait tout comme lui en exploration. Voyant que le magma avait ranger son tournevis l’inconnu se présenta.
 
« Je me présente Norops Léopold explorateur et je viens de la planète Lezardia. »
 
* Et c’est lui qui rigolait sur l’amalgame ? *
 
Norops le regarda étrangement pendant quelques secondes. Finalement il rajouta tout en gardant un air neutre blasé et monotone :
 
« Je rigolais, ah ah ah. Je suis originaire de la planète Squatus. Et toi qui es-tu jeune obscure personne ? Jaune attend ? ah ah. »
 
Ce qui perturba le plus Nate, ce n’était pas les blagues étranges de Norops mais le sérieux qu’il gardait en les racontant, c’était très déconcertant. Il oublia cet étrange passage et répondit :
 
« Je me présente Nate Kurusawu, célèbre scientifique de la planète Magma. »
 
« C’est un peu long comme nom Nate Kurusawu, célèbre scientifique de la planète Magma, je rigole ah ah. Tu viens de la planète Magma, je ne connais pas, et je te connais pas célèbre scientifique non plus. Que viens-tu faire par ici ? »
 
Le voilà donc lancé directement dans le grand bain ! Mais hélas pour lui c’est Norops qui prit la parole en premier le mettant directement dos au mur n’ayant pas suffisamment d’informations sur sa personne. Néanmoins il semblerait qu’il soit bien tout comme lui un simple explorateur, néanmoins était-il à la recherche de la même chose que Nate ? Encore est-il que rien n’était sûr, valait donc mieux rester le plus vague possible.
 
« J’ai été appelé pour étudier sur un phénomène étrange ayant lieu dans les environs. »
 
« Je vois tu as été embrigadé ici pour analyser directement ce dôme. Pour ma part je suis un explorateur qui scrutait les vestiges de la flèche d’argent. J’ai découvert cet étrange dôme, et j’ai payé mon avidité et me voilà piégé ici. Je profite tout de même pour sonder les environs, mais je n’ai pas envie de me retrouver parqué ici, donc je tente surtout de trouver une échappatoire. »
 
Le magma était rassuré à son sujet, il pourra échanger tranquillement avec lui, enfin il évitera juste d’évoquer le trésor de Stinger. Ce dernier étant un explorateur il aurait peut-être envie de s’approprier cet objet. Pour le moment le plus important était de se servir de lui pour obtenir plus d’informations. Peut-être même que sans le savoir il avait trouvé un indice capital.
 
« Tu es ici depuis combien de temps ? »
 
« Hum, ça doit faire une dizaine de minutes, et toi ? »
 
Cela ne faisait pas beaucoup de temps il était arrivé à peu près en même temps que lui. Néanmoins vu la taille du dôme cela n’est en soit pas surprenant, quoi que qu’un peu quand même, ils viennent de la même zone.
 
« Quelques minutes, du coup je découvre. Tu sais où on est ? »
 
« J’ai aucune certitude mais je dirais bien qu’on a été téléporté dans un autre vaisseau. »
 
Sa théorie rejoignait une de celle de Nate. Ce type n’avait vraiment visiblement un bon fond n’hésitant pas à donner son avis à ce sujet. Mais à travers cette phrase il put aussi se rendre compte qu’il était à son même niveau. Il allait l’air assez malin, il avait donc tout intérêt à faire équipe avec lui.
 
« Je me suis aussi posé cette question, mais je me suis demandé si ça ne pouvait pas être une pièce cachée de la flèche d’argent. »
 
Norops posa ses doigts sur ses lèvres et se mit à réfléchir avant de répondre :
 
« En effet avec la technologie que possédait Stinger cela n’aurait pas été étonnant qu’il aurait créé un tel lieu, mais pourquoi les gens ne seraient pas venus se protéger ici ? Mais on pourrait aussi se poser la question pour le portail de téléportation. Sauf si...  »
 
 « … c’était un objet scellé. J’en suis également venue à cette conclusion. Et les deux théories redeviennent valable. »
 
« Oui, mais je penche toujours sur ma théorie. Mes sens me semblent indiquer que le vaisseau est en mouvement. Néanmoins cette sensation de mouvement pourrait très bien être une simulation. »
 
Ce serait bien un véritable vaisseau en mouvement ? C’était de toute façon la théorie la plus logique.
 
« Sinon tu as trouvé quelque chose en particulier ou d’étrange ? »
 
« Non. »
 
Subitement une explosion eut lieu au loin alarmant immédiatement les deux protagonistes. Et Norops s’empressa de corriger :
 
« Oui »
 
Ils se regardèrent quelques secondes puis s’avancèrent à toute vitesse dans la direction de cette incident. Ils tombèrent sur une grande pièce, et Norops courut en direction du couloir et frappa sa jambe contre le sol et jura :
 
« Diantre, il est parti, et je ne sens plus son énergie. »
 
Il ? Ils n’étaient donc pas seul. Le magma regarda la pièce et vit un tas de composants réduits en miettes. Visiblement un objet électronique assez conséquent fut détruit. Hélas vu l’état il était tout simplement bonnement impossible de retrouver l’objet d’origine.
 
« Et impossible de définir ce qui a été détruit. Et tu as des informations sur cette personne ? »
 
Le magma qui cherchait un fait étrange fut servis.
 
« Non, mais ce qu’il m’étonne le plus c’est la façon dont il a réussi à disparaitre si brusquement. Ça ne me parait pas très naturel »
 
Cette personne avait de fortes chances d’être lié au trésor, il avait peut-être un adversaire et cette attaque pouvait être une façon d’éloigner Nate de la découverte.
 
« Il ne fait aucun doute qu’on va devoir le retrouver. »
 
« En effet, il peut être notre clé de sortie. »
 
Ils reprirent donc leur marche, regardant le moindre détail. Le magma s’arrêta quelques secondes et tomba sur une étrange photo de Stinger souriant avec sous ses bras un jeune rouquin. Qui était-ce gamin ?
 
« Nate viens voir. »
 
Le magma oublia la photo et s’empressa de se rendre chez son compagnon de voyage qui avait trouvé une pièce étrange plutôt bien caché qu’avait réussi à trouver Norops en appuyant sur un bouton caché derrière un poster.
 
« Qu’est-ce que c’est que ces trucs ? »
 
De nombreux engrenages étaient exposés dans la pièce, sans aucune indication et sans véritable sens. Le magma s’approcha et en décrocha une petite qu’il regarda de plus près. Rien de particulier, on dirait juste un délire particulier. Mais la question : pourquoi vouloir cacher ça. Ils passèrent quelques minutes à regarder puis abandonnèrent. Nate ne se priva pas de cacher l’engrenage dans la poche. Ils reprirent la route avant de finalement tomber sur une immense double porte. Le scientifique afficha un grand sourire alors qu’il prit la parole :
 
« Si ça, ça ne veut pas dire ouvre-moi je ne sais pas ce que c’est ! »
 
« C’est une porte. »
 
Nate se retourna pour regarder Norops n’arrivant pas déceler s’il rigolait ou pas. Il oublia se passage et alors qu’il venait à peine de toucher la porte, cette dernière s’ouvrit immédiatement et laissa place à la surprise.
 
« Bordel de … »
 
« … Gourgandine. »
 
Nate et Norops virent une mini-ville se trouvant dans le vaisseau grouillant de nombreuses personnes.
 
« Nous ne sommes clairement pas seul. Mais à présent je ressens moult personnes. Il semblerait que ces portes cachent l’énergie des gens, ce qui explique donc la disparition soudaine du type. Par contre pour le retrouver maintenant… »
 
« En effet, mais je pense que le plus important à présent c’est de comprendre où on est. »
 
« Je te propose qu’on se sépare un moment et on se retrouve ici pour faire un point de ce qu’on a chacun trouvé. »
 
« J’allais justement te proposer la même ! »
 
Ils partirent chacun dans un sens opposé. Le magma regarda tout autour de lui, regardant les gens vivre complétement leurs vies. C’était totalement hallucinant. Serait-il possible que cet endroit soit un village de gens qui se sont retrouvés coincés ici ? Vu qu’il est impossible de sortir d’ici ça restait envisageable. Le magma attrapa la première personne qu’il trouva et lui demanda :
 
« Pardonnez-moi, où se trouve-t-on ? »
 
Le type sembla surpris de la question et lui répondit :
 
« Dans la flèche d’argent pardi ! Vous en avez des questions étranges vous, vous débarquez de quelle section ? »
 
Il s’en alla directement laissant un grand sourire sur son visage. Il avait raison, c’était bien une zone cachée du vaisseau. S’il voulait un maximum d’informations, il suffirait alors de trouver une personne qui pourrait être suffisamment informé pour répondre rapidement à toutes les questions. Il se retourna et vit Norops déjà revenir vers lui pour annoncer :
 
« J’ai la réponse sur notre question. »
 
« Héhé moi aussi »
 
Les deux protagonistes répondirent en même temps :
 
« J’avais raison. »
 
« J’avais raison. »
 
Les deux se regardèrent étrangement et c’est Nate qui prit en premier la parole :
 
« On vient bien de me confirmer que nous sommes dans la flèche d’argent. »
 
« Et moi on vient qu’on est bien dans l’espace »
 
Qu’est-ce que ça voulait dire ? La flèche d’argent serait séparée en plusieurs parties ? Le magma regarda tout autour de lui, et rapidement une idée germa de son esprit. Une éventualité qui ne lui était pas venu en tête. Il attrapa Norops pour lui parler discrètement :
 
« Il existe une troisième possibilité qui n’a pas été évoqué. Celle que nous trouvions réellement dans la flèche d’argent. »
 
« Comment ce serait possible, le vaisseau est détruit. »
 
« Sauf si on a voyagé dans le temps. »
 
Norops tomba au sol, abasourdit et les yeux grands ouverts.
 
« Non, c’est ubuesque … »
 
« Vraiment ? Plus je regarde autour de moi, plus je me dis que c’est ça. »
 
Tout le monde bougeait tranquillement, et ne semblait pas apeuré : ils étaient dans une routine. Le lézard se releva, laissant le temps à Nate de reprendre la parole.
 
« Bien entendu je peux très bien me tromper. Mais ce dôme peut être non un raccourci dans l’espace mais dans le temps. »
 
Stinger ne jouait pas qu’avec l’espace mais également le temps. Le magma posa sa main dans sa poche se rappelant son passé fraichement récupéré. Il ne restait à présent plus qu’à prouver ça. Le lézard se retourna, et regarda de droite à gauche, ayant la mauvaise impression d’être espionné et il s’en alla finalement aux côtés du magma. Au même moment, une femme au teint mat fixait du regard les deux protagonistes, le visage caché derrière un éventail. Voyant qu’ils s’en allaient elle retira son objet laissant apparaitre un léger sourire et s’éloigna à son tour.
 
Nate et Norops passèrent l’heure à discuter avec les habitants afin de glaner un peu d’informations. Ils tombèrent sur un drôle de type jouant avec des cartes. Ils arrivèrent vers eux et annonça :
 
« Bonjour nobles inconnus, voulez-vous jouer avec moi à un petit jeu ? Je me présente, Zaga le magicien !  Si j’arrive à deviner la carte que je viens de tirer vous allez pouvoir me demander un service, et l’inverse dans le cas contraire. »
 
Il mélangea les cartes et les tendit. Norops se pencha pour regarder les cartes et se releva son visage pour annoncer :
 
« OK, mais joue avec un jeu neuf. »
 
« Bah non pourquoi ? »
 
« Il y a des marques sur tes cartes. »
 
Nate bougea légèrement ses lunettes et s’avança pour essayer de regarder plus attentivement et en effet il remarqua une petite marque, mais il fallait être sacrement attentif pour voir ça.
 
« Wow, tu as une sacrée vue mon cher Norops ! »
 
« Dans mon métier ça m’est très utile. »
 
« Du coup Zaga, vu que tu as triché on peut donc admettre que tu nous dois un service. »
 
Il grimaça, et il lança subitement du sable le couvrant entièrement. Une fois le sable retombé il avait disparu. Norops se baissa et regarda le sable attentivement, et semblait plutôt surpris. Il est vrai que ce magicien était plutôt étrange, que voulait-il ? Ils continuèrent leurs recherches et rapidement ils eurent confirmation de ce qu’ils pensaient impensable : ils étaient bien dans le passé. Tous les deux étaient posés sur deux chaises publics tenant un café provenant d’une machine. Nate prit une gorgée et soupira un peu déçu de la qualité plus que médiocre puis prit la parole, car il fallait bien entendu discuter de la situation.
 
« On a plus qu’à espérer qu’on soit loin dans le temps… »
 
« Sinon on va se crasher avec le vaisseau j’imagine. »
 
« Je n’ai pas réussi à obtenir de date exacte, mais selon ce que j’ai entendu on ne devrait pas y être trop loin. La priorité sera donc de trouver un moyen de faire marche arrière avant ce drame. »
 
« Une situation délicate car on ne va pas pouvoir être honnête avec les gens. On ne peut pas annoncer aux gens que le vaisseau va se cracher, sinon ils voudront fuir avec nous ou pire arriver à se sortir du crash. Ce qui causerait alors un paradoxe, du moins je suppose. »
 
« Pas forcement de paradoxe, cela dépend si ce portail a engendré un univers parallèle… mais néanmoins je ne prendrais pas le risque de vérifier cette hypothèse. »
 
Il est vrai que la situation était tendu. D’ailleurs cette annonce lui changea sa théorie d’origine sur son endroit. Oui, il ne devait pas exister pour le trésor. Nate c’était mis ça en tête, et l’avait mis logiquement au centre de sa théorie. Néanmoins vu la taille du vaisseau, il y avait en effet beaucoup de chances que ces deux faits ne soient pas liées. Le voilà donc bloqué dans le passé pour rien, quelle veine.
 
« Bonjour jeunes voyageurs ! Il paraitrait que vous soyez perdus. » Le magma se retourna et il vit un drôle de type portant une veste polaire un bonnet et des lunettes de soleil. « Je vous invite à me suivre, je pense que j’ai des informations capitales pour vous. »
 
La chance était-elle finalement en train de leur sourire ?
 
« Ce sera avec plaisir. »
 
Nul temps de faire les présentations l’inconnu s’en alla à très grandes enjambés. Nate et Norops durent trottiner pour arriver à le suivre. Au bout de quelques secondes laborieuses ils arrivèrent finalement dans une grande pièce où il se trouvait une vingtaine de personnes. Mais rapidement quelque chose sauta aux yeux du lézard :
 
« Ces gars, on dirait tous des récupérateurs. »
 
« Ils sont comme nous ! »
 
En réalité cela semblait logique qu’il n’y ait pas qu’eux deux qui se soient retrouvés dans le vaisseau. Ils restèrent silencieux dans leurs coins et écoutèrent les environs.
 
« Je sais ce que c’est ! Je paris qu’on va faire une chasse. »
 
« J’obterais plutôt pour un tournoi. »
 
Il analysa la pièce et tout ce qu’il le marqua c’était un type en blouse, et un autre posé contre un mur qui semblait totalement déconnecté de tout ça, et contrairement aux autres il cachait entièrement son aura, ce qui provoqua forcement l’intérêt de Norops. Finalement au bout de quelques minutes où Nate ne put rien apprendre d’intéressant l’étrange type fit sa réapparition face à tout le monde. S’il ne c’était pas présenté c’était sans doute pour gagner du temps et échanger directement avec tout le monde.
 
« Un deux, un deux. Le micro marche bien ? Vu votre tête oui visiblement, bon je commence. Je me présente Professeur Mathison. Je travaille dans ce vaisseau dans divers domaines de recherches, mais ça, ce n’est qu’un détail. Si je vous ai réunis ici, c’est pour une raison des plus simples : c’est parce que quelque chose ne tourne pas rond ici. Oui vous vous êtes retrouvés ici contre votre grès. »
 
Le magma croisa ses bras surpris par la conversation. Serait-il possible que ce dernier soit responsable de tout ça ? Techniquement on est dans le passé donc il n’a pas eu agir ou du moins pas encore agir. Arf le voyage dans le temps c’est compliqué.
 
« J’ai déjà questionné plusieurs d’entre vous, et vous semblez tout provenir de la planète Hera. Moi et mon équipe on en a déjà déduit quelque chose : il y a eu une interférence dans les téléporteur et vous vous êtes retrouvés coincés ici. La carcasse du vaisseau que vous fouilliez devait avoir comme nous des téléporteur et le crash a dû les endommager. »
 
Ce professeur était plutôt malin, il n’était pas loin de la vérité. Néanmoins il était loin d’imaginer comme sans doutes les autres explorateurs qu’ils étaient des voyageurs du futur, enfin il y avait plus qu’à espérer.
 
« On vous hébergera en attendant, mais on va tacher de vous ramener le plus rapidement possible, car disons que si ça se diffuse ça tournera pour nous. En fait ça reste une sacrée brèche de sécurité, donc vous voyez. Bref je vous demanderai de rester le plus discret possible sur ça. »
 
Il fit une courbette face à son public. Il est vrai que si n’importe qui était capable de se téléporter dans le vaisseau se serait très problématique. Même le plus idiot devait comprendre l’importance de se faire discret, et c’était tant mieux. Parmi les types ici présents il devait y avoir pas mal d’ordures et il craignait le pire.
 
« Afin d’arriver à vous renvoyer chez-vous nous avons besoin d’aide pour arriver à inverser cette téléportation. Nous ne pouvons pas faire de détour pour vous renvoyer chez-vous, comme vous l’avez deviné. Etant donc pressé par le temps, j’aimerais que plusieurs d’entre vous m’aide dans cette tâche. Mais pour choisir ses personnes, j’ai décidé de mettre en place un test ! Et ce sont mes tada assistant qui se chargeront de vous remettre les feuilles ! »
 
Un test ? C’est une blague, se demanda le magma. Après tout, c’était peut-être le moyen le plus rapide pour lui de cibler les profils qu’il souhaitait. Plusieurs personnes soupiraient, pensant avoir passer l’âge de ces conneries, mais les yeux de Nate brillèrent, et un léger sourire fit son apparition sur son visage. Les assistants arrivèrent et donnèrent des copies. C’est une fille assez timide qui donna une copie à Nate et Norops :
 
« Tenez … pour vous… »
 
Un jeune brigand arriva par derrière et tenta de lui toucher les fesses, mais dans la seconde elle se retourna et donna un coup de poing dans sa tronche qui l’envoya valser au loin, le posant au pied du mec posé contre le mur. Nate fut surprit par la puissance et fit remarquer :
 
« J’ai bien l’impression qu’il a fait une faute éliminatoire. »
 
L’assistante fit un jolie sourire et s’en alla avec les autres rejoindre le professeur Mathison. Le magma se tourna ensuite vers son compagnon pour lui annoncer :
 
« Bonne chance Norops. »
 
Le magma se posa au sol et commença à regarder le test. Il y avait de tout, des questions physiques de chimie de maths et … des questions étranges. En soit le questionnaire semblait très brouillon en partant dans tous les sens à croire que Mathison avait peur qu’on découvre le profil qu’il cherchait. C’était plutôt malin de sa part.
 
« Aimez-vous le printemps ? »
 
Répéta interloqué Norops qui était bien moins enjoué que Nate pour répondre à ce questionnaire. Une heure s’écoula, et finalement tout le monde rendirent leurs copies au professeur. Comme un enfant Nate attendait avec impatience les résultats. C’était visiblement le seul qui avait répondu à tout, il fallait dire que par exemple Norops n’en avait pas grand-chose à faire de la force de Lorentz. Enfin non, il y en avait visiblement un autre, un jeune homme d’une vingtaine d’années arborant fièrement une blouse que Norops dévisagea.
 
« Je vais vite regarder vos copies, et je vais revenir vers-vous dans une heure. En attendant faites un petit tour. »
 
Nate et Norops sortirent de la pièce et le lézard prit rapidement la parole :
 
« On devrait profiter de ce moment pour faire des prospections supplémentaires. Je n’ai pas confiance en cet endroit, je le sens pas. J’ai besoin d’en avoir le cœur net. »
 
Le lézard s’en alla tout aussitôt, visiblement bien pressé. Nate comprenait qu’il soit si hâtif, il n’avait pas envie de mourir dans le crash du vaisseau, mais actuellement la meilleure chance de survie était d’aider Mathison. Nate prit son temps pour se reposer en trouvant un coin fumeur. Il repensa à toutes ses histoires assit sur ce banc public. Norops n’avait pas tort, cet endroit était étrange, que foutait ce monde dans le vaisseau de Stinger ? Il n’en avait jamais entendu parlé. Bon en soit c’est son fils qui avait repris le flambeau et il avait très bien put vendre une zone à des gens. Le magma continua à se perdre dans ses réflexions, passant de très nombreuses minutes perdu dans les méandres de son esprit.
 
Au même moment Norops ne c’était pas perdu, bien au contraire, il avait compris, et trouvé quelque chose qu’ils n’avaient pas du tout envisagé. Ils n’étaient pas si loin de la vérité, mais il venait de la transpercer, et ce petit voyage lui avait donné la confirmation. Il se trouvait dos à une porte et faisait même face au coupable :
 
« … Il est venu le temps d’abandonner, j’ai gagné. »
 
Il afficha un merveilleux sourire de vainqueur, attendant un présent une réponse de la part du vaincu. Néanmoins son bonheur ne fut que de courte durée. Il ressentit une gêne au niveau de son ventre et posa sa main, et trouva une grosse quantité de sang. Il s’écroula dans une mare de sang. Il était quelqu’un de perspicace, peut-être trop.
 
 
« Bonjour monsieur. »
 
Le magma perdu dans ses pensées se retourna brusquement. Une jeune fille venait de l’interrompre. Que voulait-elle ? Une grosse demi-heure c’était écoulé sans qu’il puisse s’en rendre compte, et Norops n’était toujours pas de retour.
 
« Quelqu’un voudrait vous rencontrer. »
 
Une rencontre ? Bon pourquoi pas, il avait encore un peu de temps, et tant qu’à faire autant bien utiliser ce temps. Il suivit l’étrange fille et rentra dans un appartement très luxueux. Il regarda tout autour de lui, de nombreux éléments étaient en or. Il attrapa une pomme, et se fit surprendre par une voix d’une femme bien plus âgée que la petite.
 
« Vous aimez les pommes ? »
 
« Je préfère les pommes comestibles. »
 
Le magma se retourna et se retrouva face à une femme au teint mat arborant un magnifique éventail. Il ne le savait pas, mais cette dernière l’avait espionnée plus tôt. D’une main elle l’invita à s’assoir en désignant le canapé.  Nate suivit les instructions et se posa sur le canapé d’un moelleux absolu. Quant à elle, elle prit place dans un fauteuil aux allures de trônes, reflétant parfaitement son fort penchant pour le luxe. Le silence perdura alors qu’elle fit signe à un serviteur de venir et lui chuchota quelque chose dans l’oreille. Une fois cette action effectuée l’homme s’en alla et le regard de l’étrange femme se dirigea en direction de Nate.
 
« J’ai abusé suffisamment de votre patience. Je me présente Ir, et vous quel est votre nom ? »
 
* Ir ? *
 
Nate fut surpris du nom, mais ne chercha pas à poursuivre cette analyse et répondit tout simplement.
 
« Nate. »
 
Ir croisa ses jambes et souri suite à l’annonce du nom du magma et répondit.
 
« Quel nom puissant. Souvent on associe les noms à rallonge à la noblesse. Pour ma part je considère que plus un nom est court plus il est puissant. Quand ton nom est connu, juste l’annonce de cette syllabe suffit à faire monter la tension. Nate, Nate, Nate. J’aime bien ça sonne plutôt bien, un bon nom de souverain. Vous avez du pouvoir ? »
 
Le magma croisa les bras et répondit :
 
« Je suis en effet souverain d’un domaine. »
 
Nate pensa d’abord à l’annonce de cette phrase à son laboratoire. Mais en même temps il entendit dans ses pensées Rapabienski lui demander de faire des courses. Quel incroyable souverain il était. Il lui restait Leto, mais disons qu’il avait mis qu’une seule fois les pieds sur son domaine depuis qu’il est au pouvoir.
 
« Cela ne m’étonne pas, votre visage semble indiquer une grosse confiance en soi. Néanmoins ironiquement ça reste friable, j’y vois quelques irrégularités. Attention au coup d’état, mais je pense que votre domaine reste à taille humaine, donc ça devrait aller. Suffit de voir votre tenue des plus déroutantes. Sinon j’ai une question pour vous. A votre avis, à quel niveau se situe mon domaine ? »
 
Le magma fixa du regard Ir dans sa ténue dorée déroutante. Il ne faisait aucun doute qu’elle devait avoir bien plus qu’un laboratoire.
 
« Vous êtes la reine de ce quartier ? »
 
Elle cacha son rire derrière son éventail.
 
« Bien tenté en effet, mais je ne suis comme vous une simple passagère. Mon domaine se situe ailleurs. »
 
« Reine d’une planète. »
 
« Vous rigolez ? Ahahah. Non, c’est bien plus grand que ça. Je suis la reine d’une Galaxie. »
 
Nate et son astéroïde pouvait bien se cacher. Certes dans une galaxie on dénombre de nombreuses planètes inhabités, mais cela reste déroutant. Elle dégageait une aura déconcertante, faisant ressentir sa domination. Juste sa présence pouvait faire soumettre n’importe qui, heureusement que le magma était sensible à l’énergie.
 
« Vous êtes quelqu’un d’imposant en effet. Mais en quel honneur vous m’avez invité dans votre demeure ? »
 
« En effet, il est venu le moment de rentrer dans le vif du sujet, je ne vous ai en effet pas invité ici pour comparer nos propriétés. »
 
Elle se retourna et vit son serviteur revenir avec deux verres de vins. Le magma soupira, disons qu’il n’était pas vraiment l’ami de l’alcool. Il avait une très faible descente, et pouvait très rapidement terminer bourré. Ir attrapa un verre et laissa son serviteur tendre l’autre verre au magma. Ce dernier l’attrapa après s’être montré plutôt réticent.
 
« Vous n’êtes pas friand de l’alcool Nate ? Ne vous inquiétez pas, il n’est pas fort. »
 
Elle souleva son verre en sa direction et commença à boire tranquillement. Nate renifla le sien, et il fut surpris par la douceur qu’il en dégageait. Il ne sentait pas une once d’alcool, un parfum fruité mais surtout très sucré. Il commença à en boire une gorgée, puis même plusieurs. Mais alors qu’il était en train de boire son regard se braque en direction d’une porte, caché partiellement derrière un tapis mural. Il regarda au sol, et il arriva à apercevoir un étrange liquide. Intriguant. Il reposa ensuite son verre sur une petite table se situant à côté de lui.
 
« Bon, je ne vais pas y venir par quatre chemin, je sais très bien que vous n’êtes pas un passager habituel. Comment êtes-vous venu ici ? »
 
La question ne surpris pas le magma, néanmoins il se trouva dans une situation complexe. Jusqu’à quel niveau d’informations pourrait-il annoncer ? Il valait mieux ne pas être l’ennemie d’une personne si influente, du moins pendant son séjour ici. Le magma se leva et prit la parole.
 
« C’est une histoire assez compliquée, je ne sais pas si je vais pouvoir vous en parler. » Il se dirigea dans un premier temps en direction des pommes, et regarda une nouvelle fois celle qu’il avait tenu précédemment. « C’est une histoire secrète, mais je ne pense pas qu’il y ait le moindre mal de vouloir en discuter avec une reine. » Nate se montra volontairement stressé, expliquant ainsi son besoin de bouger. « J’ai reçu un appel de la part de votre vaisseau. Ils m’ont alors expliqué qu’il y avait un problème des plus importants. Je suis donc venu ici pour l’aider à résoudre. »
 
Nate continua de bouger tranquillement dans la pièce, attendant à présent une réponse de la part d’Ir.
 
« Une personne influente comme vous a donc dû se déplacer en personne ? Cela montre en effet que la situation est dangereuse pour que ne vous ne déléguiez pas ça à quelqu’un d’autre. »
 
Le magma longea le mur et répondit juste derrière :
 
« Disons, que c’est également une affaire personnelle. »
 
« Les sentiments sont l’engrais des décisions. »
 
« En effet, que seront nous sans ? D’ailleurs j’ai une question pour vous, qu’est-ce qui se cache derrière cette porte ? »
 
Nate était arrivé à son but. Intrigué par la porte il avait décidé de s’y rendre par lui-même. En arrivant à proximité il avait confirmé sa crainte : le liquide sur le sol était bien du sang. Ir garda son verre en main et se leva et se retourna vers Nate.
 
« La curiosité est un vilain défaut. »
 
« L’avarice aussi. »
 
Il approcha sa main de la poignée, et étrangement Ir dernière ne bougea pas d’un poil. Enfin si, elle semblait se tordre. Non, c’était la pièce entière qui était en train de se mouvoir ! Nate avança d’un pas avant de trébucher. Il arriva à se contenir en plaçant une jambe au sol. Ir s’approcha tranquillement du magma.
 
« Nate, que vous arrive-t-il ? Serait-il possible que vous ayez percuté une irrégularité ? »
 
Elle faisait clairement référence à la précédente discussion. Le magma posa ses deux mains en sol, perdant tout sens de l’équilibre. Non, elle n’a quand même pas pu l’empoisonner ? Etant un magma il était immunisé contre beaucoup de produits, chose qu’elle n’aurait pas pu deviner.
 
« Vous venez de comprendre. Et oui cela affecte également les magmas. Il ne faut pas avoir trop confiance en soi. »
 
Elle fixa son verre et bu une gorgée. Elle était bien entendu au courant pour les magmas. Merde, qui était cette femme ? Nate perdit tout doucement toutes ses forces et se retrouva étalé au sol. Il essaya de réunir ses forces pour composer une phrase :
 
« Qui es-tu ? »
 
« Ce n’est pas la bonne question, la question est, que va t’-il vous arriver, docteur Kurusawu ? »
 
Nate ouvrit grand les yeux en voyant l’immense sourire qui se dessinait vaguement sur le visage d’Ir. Il était tombé dans son piège, et visiblement elle le connaissait déjà. Son regard se porta sur le tapis, et il vit l’engrenage qu’il avait récupéré rouler. C’est sur cette image que son esprit sombra.



Nate Kurusawu
Nate Kurusawu
Magma
Masculin Age : 1010
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 4663
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 690

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Black Hole - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

Un saut [Flèche d'argent] Empty
MessageSujet: Re: Un saut [Flèche d'argent]   Un saut [Flèche d'argent] ClockLun 27 Jan 2020 - 1:25
« Qu’est-ce que … comment c’est possible ? »
 
Le magma venait tout juste de traverser le dôme et le voilà propulsé dans une toute nouvelle aventure. Néanmoins il ne s’attendait pas à être autant surpris : il venait de se retrouver dans un vaisseau spatial ! Il s’approcha d’un mur et caressa ce dernier. Difficile à dire où il était avec si peu d’éléments mais il vit plusieurs théories, mais 2 sortaient clairement du lot :
 
La première théorie serait que ce soit un endroit secret du vaisseau, mais serait caché et protégé par ce grand dôme. Ceci expliquant donc pourquoi cela aurait survécu au crash, et pourquoi il n’est pas facile d’accès. Comme si c’était pour à la fois cacher quelque chose et le protéger : le trésor maudit de Stinger. Néanmoins pourquoi les gens n’auraient pas profité de cet endroit pour se protéger. A moins qu’il préfèrerait mourir que se retrouver ici ?
 
La seconde c’est que ce dôme n’est pas une protection mais un téléporteur l’emmenant dans un vaisseau caché. C’était cohérent, Nate savait que Stinger était grandement intéressé par la téléportation, il lui avait déjà demandé de lui construire une machine. Cela voudrait dire qu’il avait un lieu secret loin de tout, mais également accessible : le lieu parfait pour un objet dit maudit.
 
Les deux théories se valaient, et le magma savait qu’il aurait prochainement un élément de réponse. Néanmoins, dans tous les cas cela lui semblait indiquer que ce lieu serait là pour cacher et se protéger de cet objet. Vu tous les moyens employés par Stinger le magma commença à redouter ce trésor : ne ferait-il pas mieux de faire machine arrière ? Non, il comptait bien réaliser la dernière demande de Robert. Le magma ferma son poing droit et regarda le plafond revigoré par sa détermination. Il ne comptait pas retomber dans les ténèbres.
 
Avant de se lancer dans l’exploration de cette arche Nate voulait analyser sa zone d’arrivé. Il se retourna et vit une partie du dôme, et de l’autre coté la continuité du vaisseau. Il posa alors sa main et n’arriva pas à passer. Cela semblait cohérent avec le fait qu’il était tout simplement incapable de retirer sa main quand il avait passé le portail. Il s’éloigne un peu et regarda au sol puis il vit quelques cailloux sans doute venu d’Héra. Il sortit un stylo rouge de sa poche et il fit une croix et tenta de balancer le caillou au travers du portail … et cela fonctionna ! Néanmoins il restait capable de voir le caillou de l’autre côté. Par malchance il était tombé du mauvais côté, mais le magma avait au final bien suivis la trajectoire de ce dernier donc cela ne fut pas un problème. Les objets non vivants semblaient bien pouvoir traverser. Plutôt étrange.
 
Le scientifique fit demi-tour, se lançant alors dans l’exploration de ce vaisseau. Mais sans grande surprise ce dernier semblait plutôt imposant : un véritable labyrinthe désertique. Nate soupira et continua son avancé, cherchant avant tout un plan pour se repérer. Il pourrait bien entendu utiliser la stratégie de longer un mur, mais connaissant Stinger cet endroit devait également avoir une taille disproportionnée. Oui, il avait toujours cherché à compenser quelque chose. Nate ne put s’empêcher de lâcher un léger rire. Mais il s’arrêta subitement en entendant un bruit provenant du prochain couloir. Il y avait quelqu’un … ou quelque chose dans les environs.
 
Nate qui avait gardé pendant de nombreuses minutes ses mains dans ses poches les retirèrent brusquement et s’approcha délicatement de la porte. Il entendit quelqu’un tenter de forcer une porte et tenter de jurer. C’était donc bien un humain. Quelqu’un logeait-il en ces lieux ? Cela ne serait pas impossible qu’il y ait un gardien, néanmoins pourquoi ce dernier tenterait de forcer quelque chose. Quoi qu’il arrive il ne fallait pas rater cette opportunité. Rapidement le magma attrapa son épée dans sa poche et fit un bond dans le couloir pour faire face à cet être.
 
« Rien… »
 
Nate regarda ses mains et vu avec surprise un tournevis qu’il rangea rapidement. Il était persuadé d’avoir entendu un bruit, avait-il rêvé ? Il analysa le couloir qu’il venait de traverser et vit une étrange porte fermé. Il posa sa main dessus et fut surpris par l’aura qui en sorti. Le magma ressortit son tournevis et commença à essayer de la débloquer. Il pourrait utiliser le trou noir, mais vu l’énergie étrange qu’elle dégageait il ne s’y tenterait pas. Il fit subitement tomber son outil en entendant une explosion au loin. Il y avait donc bien quelqu’un !
 
Il arriva à toute vitesse dans le lieu de l’explosion. Il se dirigea dans un premier temps vers le sol voyant des miettes, il ne restait rien, donc impossible d’en déduire la moindre chose. Il continua ensuite vers le couloir. Il tenta de ressentir son énergie, mais impossible. Dans cette situation Enki aurait été bien utile, ressentir les énergies n’a jamais été le fort de Nate. Tant pis, il comptait continuer de marcher dans l’inconnu, il trouverait peut-être cet inconnu ?
 
Le scientifique avança tranquillement dans le couloir et s’arrêta quelques secondes et tomba sur une étrange photo de Stinger souriant avec sous ses bras un jeune rouquin. Qui était-ce gamin ? Nate tenta de faire fonctionner ses souvenirs, mais aucun élément n’en sorti. Il décida de prendre une photo afin de garder en mémoire cet étrange indice. Il continua sa route passant devant un étrange poster qu’il dévisagea pendant quelques secondes. Il arriva finalement devant une immense double porte. Le scientifique afficha un grand sourire alors qu’il prit la parole :
 
« Si ça, ça ne veut pas dire ouvre-moi je ne sais pas ce que c’est ! »
 
A peine il effleura la porte que cette dernière s’ouvrit laissant place à un village intérieur.
 
« Bordel de merde. »
 
Le magma ne put s’empêcher de jurer. Il était par contre impossible pour lui de retrouver le type, mais qu’importe : il y avait de quoi faire. Le magma regarda tout autour de lui, regardant les gens vivre complétement leurs vies. C’était totalement hallucinant. Serait-il possible que cet endroit soit un village de gens qui se sont retrouvés coincés ici ? Vu qu’il est impossible de sortir d’ici ça restait envisageable. Le magma attrapa la première personne qu’il trouva et lui demanda :
 
« Pardonnez-moi, où se trouve-t-on ? »
 
C’était une femme assez âgée qui regarda étrangement le magma puis répondit au bout de quelques secondes.
 
« Oui. »
 
Nate resta bloqué à son tour suite à la réponse des plus déconcertantes. Une gêne commença à s’installer donnant envie au magma de fuir à toute vitesse. Il se reconcentra et augmenta son volume sonore :
 
« Excusez-moi. J’aimerais savoir où on se trouve. »
 
« Je vous ai dit oui. Roh les jeunes de nos jours. »
 
Elle s’en alla frustré, laissant Nate dans l’ignorance. Il avait la mauvaise sensation que ce genre de rencontre devenait une habitude, jamais il ne pourrait rencontrer un mec cool dès le début ? Subitement un mec tapa sur son épaule et lui demanda :


« Bonjour noble inconnu, voulez-vous jouer avec moi à un petit jeu ? Je me présente, Zaga le magicien !  Si j’arrive à deviner la carte que je viens de tirer vous allez pouvoir me demander un service, et l’inverse dans le cas contraire. »
 
Il mélangea les cartes et les tendit à Nate. Le magma se gratta le menton tout en regardant le paquet et prit une carte dans le tas. Il regarda son 4 de trèfle qu’il venait de piocher et il rendit la carte à Zaga. Ce dernier mélangea une nouvelle fois les cartes et commença son analyse. Il s’arréta soudainement sur une carte et il la montra à Nate :
 
« C’est cette carte. »
 
« Non. »
 
Il venait de montrer un 7 de cœur.
 
« Tu mens ! »
 
« Comment peux-tu en être si sûr ? »
 
« Désolé Zaga, mais il dit vrai. »
 
Un mec arriva de l’arrière de Nate, sans doute un de ses complices. Ce dernier était sans doute là pour empêcher que le joueur mente sur la carte.
 
« Mais ce n’est pas possible ! C’est la bonne mar… mon pouvoir me dit que c’est cette dernière. »
 
« Peut-être car c’est moi qui ai la bonne carte ? »
 
Le magma lui montra le 4 de trèfle.
 
« Tu as triché ! »
 
« En quoi ? Si tu étais vraiment capable de deviner ma carte tu m’aurais simplement dit qu’elle n’était plus dans le jeu, pourtant tu en as tiré une autre. »
 
« Mais d’ailleurs tu m’as rendu la carte ça n’a pas de sens. »
 
« Sauf que j’en ai tiré deux. J’ai gardé collé une carte au dos et j’ai uniquement regardé la carte de face avant de redonner la carte arrière. J’en déduis donc que la carte que tu m’as montrée et celle qui était collé et que tu dois avoir des marques sur la carte. »
 
Nate se doutait d’une supercherie, mais il voulait le démasquer. Ce dernier grimaça, et il lança subitement du sable le couvrant entièrement. Une fois le sable retombé il avait disparu… et se retrouva à côté du magma. Nate venait d’utiliser sa technique Black Hole pour le téléporter contre se grès. En effet il avait placé le portail derrière Zaga pour lui empêcher la fuite. Le scientifique attrapa son bras et lui annonça avec un grand sourire.
 
« Tu ne vas pas partir sans me rendre ce petit service ? »
 
Zaga tourna sa tête vers son partenaire qui haussa les épaules avant de partir, le laissant ainsi seul dans sa propre merde.
 
« Tu vas m’expliquer concrètement où on est, et quel est l’objectif de de cet endroit. »
 
Le gamin sembla soulager que le seul châtiment était une récolte d’informations. Nate libera son bras et écouta ses dires. Ils étaient dans la flèche d’argent vadrouillant dans l’espace. Cette endroit était gouverné par un certain Tommy et permettrait de loger un tas de personnes. Chaque personne a un engagement personnel avec lui. Néanmoins Zaga refusa de donner sa raison personnelle et s’en alla directement après. A partir de ce moment-là il se braqua et s’en alla. Cela faisait beaucoup pour le magma qui trouva une chaise publique près d’une machine à café.
 
« Un voyage dans le temps. »
 
Sa murmura le magma tenant son café entre ses mains. Il n’avait pas pensé à cette théorie, mais elle était embêtante car elle déjouait son idée de la présence du trésor. Nate c’était mis ça en tête, et l’avait mis logiquement au centre de sa théorie. Néanmoins vu la taille du vaisseau, il y avait en effet beaucoup de chances que ces deux faits ne soient pas liées. Le voilà donc bloqué dans le passé pour rien, quelle veine. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’il soit pas trop proche du crache, sinon il risquerait de mourir. Il devrait peut-être chercher ce fameux Tommy ? Subitement une voix sortit de nulle part :
 
« Bonjour jeune voyageur ! Vous me semblez bien perdu. » Le magma se retourna et il vit un drôle de type portant une veste polaire un bonnet et des lunettes de soleil. « Je vous invite à me suivre, je pense que j’ai des informations capitales pour vous. »
 
Alors qu’il était en train de craindre le pire une chance se présenta, et Nate répondit simplement :
 
« Ce sera avec plaisir. »
 
Nul temps de faire les présentations l’inconnu s’en alla à très grandes enjambés obligeant Nate à trottiner pour arriver à le suivre. Au bout de quelques secondes laborieuses il arriva finalement dans une grande pièce où il se trouvait une vingtaine de personnes. Le magma regarda à droite et à gauche, voyant des gens de tous genre, et ne se posa pas de questions. Il se posa dans un coin et commença à écouter.
 
« Je sais ce que c’est ! Je paris qu’on va faire une chasse. »
 
« J’opterais plutôt pour un tournoi. »
 
Il analysa la pièce et comprit rapidement qu’ils étaient comme lui : ils venaient d’Héra. Néanmoins seulement deux personnes semblaient sortir de l’ordinaire : un premier type dans une magnifique blouse blanche ainsi qu’un autre posé contre un mur comme lui et qui semblait déconnecté de tout ça. Logiquement ce fut le mec à la blouse qui intéressa le plus Nate. Finalement au bout de quelques minutes l’étrange type fit sa réapparition face à tout le monde. S’il ne c’était pas présenté c’était sans doute pour gagner du temps et échanger directement avec tout le monde.
 
« Un deux, un deux. Le micro marche bien ? Vu votre tête oui visiblement, bon je commence. Je me présente Professeur Mathison. Je travaille dans ce vaisseau dans divers domaines de recherches, mais ça, ce n’est qu’un détail. Si je vous ai réunis ici, c’est pour une raison des plus simples : c’est parce que quelque chose ne tourne pas rond ici. Oui vous vous êtes retrouvés ici contre votre grès. »
 
Le magma croisa ses bras surpris par la conversation. Serait-il possible que ce dernier soit responsable de tout ça ? Techniquement on est dans le passé donc il n’a pas eu agir ou du moins pas encore agir. Arf le voyage dans le temps c’est compliqué.
 
« J’ai déjà questionné plusieurs d’entre vous, et vous semblez tous provenir de la planète Hera. Moi et mon équipe on en a déjà déduit quelque chose : il y a eu une interférence dans les téléporteur et vous vous êtes retrouvés coincés ici. La carcasse du vaisseau que vous fouilliez devait avoir comme nous des téléporteur et le crash a dû les endommager. »
 
Ce professeur était plutôt malin, il n’était pas loin de la vérité. Néanmoins il était loin d’imaginer comme sans doutes les autres explorateurs qu’ils étaient des voyageurs du futur, enfin il y avait plus qu’à espérer.
 
« On vous hébergera en attendant, mais on va tacher de vous ramener le plus rapidement possible, car disons que si ça se diffuse ça tournera pour nous. En fait ça reste une sacrée brèche de sécurité, donc vous voyez. Bref je vous demanderai de rester le plus discret possible sur ça. »
 
Il fit une courbette face à son public. Il est vrai que si n’importe qui était capable de se téléporter dans le vaisseau se serait très problématique. Même le plus idiot devait comprendre l’importance de se faire discret, et c’était tant mieux. Parmi les types ici présents il devait y avoir pas mal d’ordures et il craignait le pire.
 
« Afin d’arriver à vous renvoyer chez-vous nous avons besoin d’aide pour arriver à inverser cette téléportation. Nous ne pouvons pas faire de détour pour vous renvoyer chez-vous, comme vous l’avez deviné. Etant donc pressé par le temps, j’aimerais que plusieurs d’entre vous m’aide dans cette tâche. Mais pour choisir ses personnes, j’ai décidé de mettre en place un test ! Et ce sont mes tada assistant qui se chargeront de vous remettre les feuilles ! »
 
Un test ? C’est une blague, se demanda le magma. Après tout, c’était peut-être le moyen le plus rapide pour lui de cibler les profils qu’il souhaitait. Plusieurs personnes soupiraient, pensant avoir passer l’âge de ces conneries, mais les yeux de Nate brillèrent, et un léger sourire fit son apparition sur son visage. Les assistants arrivèrent et donnèrent des copies. C’est une fille assez timide qui donna une copie à Nate :
 
« Tenez … pour vous… »
 
Un jeune brigand arriva par derrière et tenta de lui toucher les fesses, mais dans la seconde elle se retourna et donna un coup de poing dans sa tronche qui l’envoya valser au loin, le posant au pied du mec posé contre le mur. Nate fut surprit par la puissance et fit remarquer :
 
« J’ai bien l’impression qu’il a fait une faute éliminatoire. »
 
L’assistante fit un jolie sourire et s’en alla avec les autres rejoindre le professeur Mathison. Le magma se posa au sol et commença à regarder le test. Il y avait de tout, des questions physiques de chimie de maths et … des questions étranges. En soit le questionnaire semblait très brouillon en partant dans tous les sens à croire que Mathison avait peur qu’on découvre le profil qu’il cherchait. C’était plutôt malin de sa part.
 
Une heure s’écoula, et finalement tout le monde rendirent leurs copies au professeur. Comme un enfant Nate attendait avec impatience les résultats. C’était visiblement le seul qui avait répondu à tout. Enfin non, il y en avait visiblement un autre, le fameux jeune homme d’une vingtaine d’années arborant fièrement une blouse qui avait marqué le magma.
 
« Je vais vite regarder vos copies, et je vais revenir vers-vous dans une heure. En attendant faites un petit tour. »
 
Nate sortit, et décida de prendre un peu de temps pour se poser et réfléchir à ce qu’il pouvait faire. Il ressortit dans un premier temps la photo qu’il avait prisé de Stinger avec ce garçon roux. Il n’y avait rien à faire, il était incapable de s’en souvenir. Il rangea et commença à se perdre dans ses pensées, en se demandant quelle relation avait Stinger avec le gérant de cet endroit.
 
« Et si c’était lui ? »
 
Cette pensée titilla le magma. Après tout ce serait logique que ce soit Tommy. Avoir une photo du gérant de l’endroit et de l’ancien propriétaire du vaisseau ne serait-il pas logique ? Il avait déjà une folle envie de rencontrer ce type, mais en rajoutant ces deux informations ensemble son envie se retrouva décuplée … à condition que sa théorie s’avère vrai ! Il avait du temps, il pourrait tenter de le trouver ? Mais alors qu’il venait de se séparer de son mégot, il se retrouva nez à nez avec le jeune type à la blouse blanche.
 
« Bonjour monsieur ! Excusez-moi de vous déranger. En vous voyant avant de partir j’ai vu votre visage et je me demande, s’il serait-il possible que vous soyez le célèbre Nate Kurusawu ? »
 
Ce type le connaissait ? Nate était déjà intrigué de base, mais là il avait totalement son attention.
 
« Oui, lui-même en personne. On se connait ? »
 
« Je doute que vous me connaissiez, je suis un simple doctorant. Pour faire simple J’adore vos travaux. »
 
Rapidement l’égo du magma monta, mais ce dernier resta prudent. Le coup du fan il l’avait déjà eu il n’y a pas si longtemps avec incognito. Néanmoins cela restait toujours terriblement efficace.
 
« Oh, c’est gentil ça ahah. Mais bon voyons, je reste un modeste contributeur de la communauté scientifique. »
 
Annonça Nate d’un air supérieur. Oui il jouait très mal la fausse modestie.
 
« Mais dis-moi sinon, quel est ton nom, jeune doctorant ? »
 
« Mon nom est Rémy Nate James. »
 
« Il y a Nate dans ton nom ? »
 
« Oui les gens de mon peuple utilisent le second prénom pour mettre en avant une personne qu’ils aiment bien. Mes parents sont également des scientifiques et ce sont eux qui m’ont donné goût pour vos travaux. »
 
« Ils ont bon goût tes parents ! »
 
Cela restait tout de même étrange, le magma ne c’était jamais vraiment eu un modèle pour quelqu’un, après tout il en a fait une tonne de conneries.
 
« Tu te spécialises dans quel domaine ? »
 
« Dans la physique quantique ! »
 
« La physique quantique ? Tu ne rigoles pas ahah. Tes parents aussi viennent de ce milieu ? »
 
« Tant qu’à faire autant y aller à fond ! Non mon père est microbiologiste et ma mère chimiste. Mais en soit j’aurais aimé tout apprendre. Il y a tellement de choses à savoir sur tout. Le monde est un livre de savoir sans fin, quand tu finis un chapitre tu en as toujours un autre. Du coup je vous envie, vous avez tout votre temps pour tout connaitre. A force vous deviendrez vous-même ce livre sans fin. »
 
Le magma regarda au loin et répondit d’un air neutre :
 
« Une chance… on peut dire ça. »
 
Une chance ? Il avait gaspillé son temps à chercher à faire revenir son fils. Et puis peut-on parler de chance quand tu vois tout le monde mourir à coté de toi ?
 
« J’ai plein de questions sur vos études monsieur Kurusawu ! »
 
Les deux scientifiques discutèrent un long moment, sous les yeux intrigué d’Ir regardant au loin cette scène. Finalement le moment des résultats étaient arrivés et Nate et Rémy s’avancèrent fièrement vers la salle. Ils y retrouvèrent sans surprise tous les participants, et Mathison fit son arrivé accompagné par ses assistants.
 
« Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins, j’ai noté trois noms. »
 
Un silence s’installa dans la salle alors que le magma et l’apprentis regardèrent le professeur les yeux remplis d’étoiles.
 
« Nate Kurusawu, Rémy Nate James ainsi que Mantus vous pouvez me suivre. Pour les autres, vous pouvez rester ici le temps qu’on s’occupe de régler ce problème. Divers assistants seront là pour vous aider. Si l’on a besoin de mains on viendra vers vous. »
 
Il se recula et se fit suivre par deux assistants, et Nate se retourna pour identifier ce Mantus. Et il vit l’étrange type qui restait appuyé contre le mur. Il était aussi sélectionné ? Pourtant il semblait très loin de tout ça. Cela semblait prouver qu’il ne fallait pas se fier aux apparences. Ils avancèrent tranquillement pendant quelques minutes avant d’arriver dans un étrange laboratoire. Il y avait quelques laborantins, et c’est à ce moment-là que Mathison se décida de donner plus d’explications :
 
« C’est ici que vous allez pouvoir effectuer vos expériences. Sinon je vais vous présenter brièvement mes deux compagnons. Tout d’abord je te présente Alexander. C’est un peu mon partenaire de toujours. On peut dire que sans lui quand suis lui je ne serais là où je suis actuellement. »
 
« Vous me charriez professeur, c’est plutôt moi qui ne serait rien sans vous ! »
 
Rémy le jeune doctorant regarda Nate les yeux remplis d’étoiles, imaginant avoir cette relation avec Nate. Le magma détourna le regard, un peu gêné par ce regard insistant.
 
« J’aimerais également vous présenter Aiko Ophrys ! »
 
C’était l’assistante qui avait foutu une dérouillé à un pervers dans la grande salle.
 
« Aiko a commencé avec moi comme stagiaire, et elle fait à présent pleinement partie de mon équipe. Je n’ai aucun doute sur le fait qu’elle deviendra prochainement professeure avec son propre laboratoire. Qui serais-je pour garder pour moi un tel talent ? »
 
« Merci, et bonjour à tous. »
 
Répondit très sobrement Aiko, visiblement très gêné par la présentation dans laquelle le professeur ne tarissait pas d’éloges.
 
« Je vous laisse à présent quelques minutes pour faire connaissance avec les autres personnes et le lieu. Néanmoins monsieur Mantus pouvez-vous me suivre, j’ai une mission particulière pour vous. »
 
Nate fixa du regard les deux hommes s’éloigner, que pouvait lui demander le professeur ? Nate profita de ce moment pour découvrir l’endroit. Il y avait un tas de machines et de matos de hautes qualités. Il fit le tour des personnes et se posa ensuite à coté de Rémy. C’est donc ici qu’ils allaient chercher un moyen pour rentrer.
 
« Monsieur Kurusawu, j’ai une question. Est-ce que vous faites caca comme tout le monde. »
 
« Euh… oui. »
 
« D’accord ! Et est-ce que du coup vous aussi vous utilisez la chasse d'eau ? Ou bien vous avez un système sophistiqué ? »


« Euh… oui. J'ai une simple chasse d'eau. »
 
Le malaise était profond. Ce dernier semblait un peu trop l’aduler, chose que Nate n’avait pas spécialement l’habitude.
 
« Sinon, est-ce que le temps de cette mission vous pouvez devenir mon maitre de stage ? »
 
« Euh oui. »
 
« Yes ! Ahahah mes parents seront jaloux quand ils sauront ça. »
 
Nate afficha un léger sourire et se retourna pour fixer la porte du couloir. Il avait au moins un allié ici, c’était déjà ça. Néanmoins pouvait-il avoir réellement confiance en lui ? Le magma aurait bien envie de lui dire la vérité sur ce qui est arrivé : qu’ils ont voyagés dans le temps. Mais il était encore jeune, supporterait-il la pression ? Le magma doutait grandement de ça, et préféra pour le moment le laisser tranquille à ce sujet. Voyons déjà ce que Mathison avait à proposer. Et justement en parlant du loup, ce dernier refit son apparition seul, ayant sans doute envoyé en mission l’étrange Mantus.
 
« Bon ! Nous y voilà enfin ! Désolé ce fut long, mais au moins je suis certain d’avoir la crème de la crème, et ne pas avoir de mauvaises surprises. Monsieur Kurusawu et James vous sembliez être plutôt compétents, donc je pense qu’on peut y arriver. »
 
Il sortit alors un tableau et commença à tester le tableau en écrivant :1 2 1 2, tableau fonctionnel puis il effaça. Il commença alors son discours tout en illustrant ce dernier au travers du tableau.
 
« Nous avons deux solutions : régler le problème d’interférence ou de vous téléporter ailleurs. Le premier cas est critique, mais le second l’est encore plus. Comme je vous l’ai déjà dit, si ce problème se fait savoir on risque tous de grave problème. Ensuite comme vous le savez déjà tous, il est toujours plus facile de créer un nouveau truc que de régler un bug, enfin ça doit surtout parler aux informaticiens ici présent. Notre objectif sera de créer un téléporteur capable de vous téléporter sur Héra, on aura ensuite tout le temps pour trouver l’origine de l’interférence. J’ai déjà l’avis de plusieurs d’entre vous, mais j’aimerais avoir le vôtre, Monsieur Kurusawu. Ce projet vous semble-t-il faisable et cohérent ? »
 
Il regarda en direction de Nate qui garda les bras croisés et répondit à son tour tout en étant frustré de ne pas pouvoir faire lui aussi de jolies dessins sur le tableau :
 
« Construire un tel téléporteur ici à partir de rien ? Je pense que c’est largement faisable, néanmoins vu le personnel, le matériel ici présent, on en aura pour au moins un mois. »
 
Il ne fallait absolument pas rester sur cette idée, Nate se retrouvera écrasé avec le vaisseau d’ici là. Il insista donc en disant au moins un mois, et espéra que ce temps paresse trop long pour Mathison. Si ce dernier annonçait que ça allait suffire, il faudra alors que le magma insiste sur le fait que cette idée n’est pas bonne. Heureusement il avait déjà un plan de secours.
 
« Un mois minimum ? C’est en effet long, mais ça reste une estimation beaucoup plus petite que mes employés, on parlait d’années. Il nous faudrait une autre solution, vous n’avez une idée pour optimiser un maximum le temps ? »
 
Le magma afficha un léger sourire : gagné ! Il avait peur que ce dernier insiste sur le fait de partir de rien. En principe Nate aurait préféré cette solution, le temps n’étant habituellement pas un problème pour lui, sauf quand il s’agit bien entendu de sauver un ami.
 
« Ce vaisseau me parait grand, il n’y aurait pas déjà un système de téléportation interne ? »
 
Rémy sembla surpris de l’annonce, mais il fut le seul. Mathison se grata son œil gauche en soulevant légèrement ses lunettes et répondit :
 
« En effet, chaque quartier possède un téléporteur permettant de rejoindre les autres. »
 
Parfait ! Le boulot le plus difficile était ainsi déjà fait, il suffirait alors de faire une mise à jour. Et tout le monde sera sauvé. Néanmoins cela ne réglerait pas le problème de temps. A moins que le magma transforme cette machine pour pouvoir retourner dans le futur ? Trop compliqué, pas assez de temps. Il faudra sans doute se cacher avec les autres jusqu’à la bonne époque : ce sera la mission la plus compliquée. Oui, il n’allait pas se rendre sur magma, au risque de se croiser ? Quoi que… si on se retrouve dans un univers parallèle cela n’aurait aucun impact, et il aura bien besoin de son propre portail pour retourner son univers. En conclusion : il devra infiltrer sa propre maison. Alors que Nate s’embourbait dans ses pensées, Mathison reprit la parole :
 
« Néanmoins en touchant à ce portail, cela risque de remonter. J’avais gardé cette solution de côté, donc si on n’a pas le choix on va donc partir sur ça. Nate, à ton avis combien de temps il faudrait pour le pirater et ajuster sa portée jusqu’à une autre planète ? »
 
Le magma afficha un grand sourire et répondit tout simplement :
 
« Moins d’une journée je pense, mais je vais avoir besoin de voir avant le matériel. »
 
Mathison ferma son poing droit de toutes ses forces.
 
« Yes ! On va y arriver. Je vais préparer notre voyage, on se retrouve dans une vingtaine de minutes. »
 
Le magma attrapa une cigarette dans sa poche, il allait avoir le temps pour une pause clope avant de partir pour sa mission. Il fit signe à son apprenti qu’il sortait prendre l’air. Nate regarda le plafond du vaisseau, rappelant qu’ils étaient bien bloqués. Rémy profita de ce moment pour poser un maximum de questions, beaucoup étant très étranges. Mais alors que le doctorant venait de demander à quelle température il buvait son café, une petite fille fit son apparition et annonça :
 
« Bonjour monsieur et monsieur. Quelqu’un voudrait vous rencontrer tous les deux. »
 
Une rencontre ? Si le magma était curieux il n’avait pas spécialement le temps. Il aurait bien voulu aussi enquêter sur Tommy l’étrange dirigeant de ce lieu.
 
« Désolé ma petite, on n’a pas le temps. »
 
Le magma tenta de poser sa main sur la tête de cette dernière et elle attrapa le bras de Nate. Il tenta de la retirer, mais il n’y arriva pas. D’où venait cette force ? Elle ajouta froidement :
 
« Ce n’était pas une question. »
 
Elle lâcha le bras du magma et ce dernier se le caressa machinalement. Cette petite était folle, mais possédait une grosse puissance. Le plus sage serait de la suivre, mais il n’avait actuellement pas le temps.
 
« Ecoute j’ai un projet ultra important, je te propose qu’on se retrouve un peu plus tard, ça ne te dérange pas ? »
 
Le magma tira son apprenti par la manche pour l’inciter à partir le plus rapidement possible. Mais alors qu’ils venaient de faire un pas, la petite reprit la parole :
 
« Non, suivez-moi de suite. Un pas de plus et je vous anéantis. »
 
Nate s’arrêta net ressentant alors une puissante pression. Cette petite ne dégageait certes aucune énergie mais une impression désagréable se fit ressentir. Comme si la mort était en train de roder autour de lui. Rémy ne supporta pas la pression et mit à courir en direction de la porte. Il se fit tirer subitement dans le dos et tomba au sol.
 
« Rémy ! »
 
Cria le magma. Elle avait visiblement tiré une boule d’énergie, mais par chance elle avait visé son épaule, ne le tuant pas. La situation était tendue, et s’il avait le malheur de bouger le pire pouvait lui arriver. Il devait donc agir sans bouger. Il ne vit qu’une solution : créer un portail. Il pourrait ainsi sauver le petit, mais pour lui il n’aurait visiblement pas le choix que de la suivre pour le sauver. Il comptait mettre son plan en place, quand l’inattendue se produisit :
 
« Fuyez elle est dangereuse ! Je m’occupe de la diversion. »
 
C’était Zaga le magicien qui venait de faire son apparition. Il lança plusieurs cartes qu’il venait de durcir avec son énergie en direction de la petite fille. Au moment de l’impact une multitude de sable en sortie, aveuglant temporairement cette dernière. Nate profita de ce moment pour créer un portail pour téléporter le jeune scientifique plus loin, et prit à son tour les jambes à son coup suivant alors l’étrange magicien. Ils arrivèrent finalement tous les droits dans une maison, se cachant de cette dernière.
 
« Qu’avez-vous fait pour qu’elle s’en prenne à vous ? Qu’avez-vous fait à Ir ? Vous êtes des inconscients ! »
 
Nate regarda la blessure de Rémy qui fut plus impressionnante que grave. Il se retourna en direction de Zaga ne comprenant pas ce qu’il racontait.
 
« Je suis désolé mais qui est Ir ? »
 
C’était la façon la plus simple pour lui faire comprendre qu’il était étranger à tout ça. Nate sortit du matériel de soin et commença à soigner son élève qui semblait avoir du mal à supporter la douleur.
 
« Comment ça vous ne connaissez pas Ir ? Vous vous foutez de moi ? Elle dirige une galaxie à elle seule ! Donc autant dire qu’il est dangereux de jouer avec elle. Et plus tu as du pouvoir plus on a d’ennemies, et crois-moi qu’elle les gère très bien. »
 
Le magma désinfecta la blessure après avoir mis un antidouleur et termina par protéger la blessure. En parallèle il posa une autre question :
 
« Et qui c’est cette gamine ? »
 
« Tout ce que je peux te dire c’est qu’elle ait utilisé quand Ir absolument de faire venir quelqu’un à elle, mort ou vif. D’où le surnom qu’on lui donne : la messagère de la mort. »
 
Un surnom qui faisait froid dans le dos. Nate se releva et se mit à réfléchir à tout ça, une lui vient en tête immédiatement :
 
« Pourquoi tu nous as aidé ? »
 
« Tu as été sympas avec moi alors que j’essayais de t’arnaquer, je me suis senti obligé de t’aider. On va dire qu’à présent on est vraiment quitte. »
 
C’était le moment pour lui poser une autre question qui lui trottait en tête.
 
« Et que pense Tommy de tout ça ? »
 
« Je ne sais pas, c’est quelqu’un de très discret. Comme je te l’avais déjà dit chacun à sa raison d’être ici, et c’est pareil pour elle. »
 
Ce mec était mystérieux, mais c’était le moment de s’assurer une chose.
 
« Je vais te montrer une vieille photo, tu peux me confirme si c’est bien lui ? »
 
« Bien entendu ! »
 
Mais le magma n’eut pas le temps, le messager de la mort venait de faire son apparition.
 
« Comment elle a fait pour nous retrouver? »
 
Se demanda à haute voix Tommy. Subitement il posa sa main sur son torse : du sang coulait à flot. Il s’écroula au sol. Rémy prit de panique, et un peu l’esprit en vrac suite à l’infiltration partit en courant.
 
« Non ne fait pas ça ! »
 
Mais il était trop tard pour le prévenir, la petite fit apparaitre dans sa main droite une épée et transperça le corps du jeune scientifique. Elle retira le sabre et elle balança le cadavre aux pieds du magma effrayé. Il trouva néanmoins la force de lui répondre :
 
« Que voulez-vous ? »
 
La petite tira une fléchette en direction du magma et se posa sur son torse. Il la retira et très rapidement il commença à voir flou. Non il ne pouvait pas se faire piéger comme ça ! Il s'écroula au sol, juste à côté du corps de son apprenti.
 
« J’ai un message pour vous : ce n’est pas la bonne question. La question est, que va t’-il vous arriver, docteur Kurusawu ? »
 
Il se força pour relever la tête et il put apercevoir la petite fille afficher un léger sourire assez angoissant. Qu'allait-il lui arriver ? Il tourna sa tête et revit le cadavre de son apprentis. Le magma se sentit tellement désolé pour lui. C’est sur cette image que son esprit sombra.



Nate Kurusawu
Nate Kurusawu
Magma
Masculin Age : 1010
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 4663
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 690

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Black Hole - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

Un saut [Flèche d'argent] Empty
MessageSujet: Re: Un saut [Flèche d'argent]   Un saut [Flèche d'argent] ClockVen 6 Mar 2020 - 1:56
« Qu’est-ce que … comment c’est possible ? »
 
Le magma venait tout juste de traverser le dôme et le voilà propulsé dans une toute nouvelle aventure. Néanmoins il ne s’attendait pas à être autant surpris : il venait de se retrouver dans un vaisseau spatial ! Il s’approcha d’un mur et caressa ce dernier. Difficile à dire où il était avec si peu d’éléments mais il vit plusieurs théories, mais 2 sortaient clairement du lot : celle du lieu caché et celle de la téléportation. Les deux théories se valaient, et le magma savait qu’il aurait prochainement un élément de réponse. Le magma ferma son poing droit et regarda le plafond revigoré par sa détermination. Il ne comptait pas retomber dans les ténèbres.
 
Avant de se lancer dans l’exploration de cette arche Nate voulait analyser sa zone d’arrivé. Il se retourna et vit une partie du dôme, et de l’autre coté la continuité du vaisseau. Il posa alors sa main et n’arriva pas à passer. Cela semblait cohérent avec le fait qu’il était tout simplement incapable de retirer sa main quand il avait passé le portail. Il s’éloigne un peu et regarda au sol puis il vit quelques cailloux sans doute venu d’Héra. Il sortit un stylo rouge de sa poche et il fit une croix et tenta de balancer le caillou au travers du portail … et cela fonctionna ! Néanmoins il restait capable de voir le caillou de l’autre côté. Par malchance il était tombé du mauvais côté, mais le magma avait au final bien suivis la trajectoire de ce dernier donc cela ne fut pas un problème. Les objets non vivants semblaient bien pouvoir traverser. Plutôt étrange.
 
Le scientifique fit demi-tour, se lançant alors dans l’exploration de ce vaisseau. Mais sans grande surprise ce dernier semblait plutôt imposant : un véritable labyrinthe désertique. Nate soupira et continua son avancé, cherchant avant tout un plan pour se repérer. Et par chance, il en trouva un ! Il s’approcha de ce dernier le touchant du bout des doigts. Il y vit de nombreux couloirs, mais surtout une énorme pièce centrale. Cette dernière intrigua énormément le magma, cette dernière pouvant logiquement contenir à elle seule un village !
 
« Si seulement ça pouvait être aussi simple à chaque fois ! »
 
Le magma prévoyant prit une photo du plan et s’en alla à toute vitesse, pressé de découvrir cet endroit inédit. Il lui fallut peu de temps pour arriver devant la dernière porte. Elle semblait totalement normale, mais pourtant quand il l’ouvrit, il rentra dans un nouvel univers.
 
« Bordel de merde. »
 
Nate ne put s’empêcher de jurer. Il se trouvait face à un village intérieur, et il n’était pas seul ! Il n’avait qu’une seule envie se faufiler dedans. Son premier objectif sera de comprendre la situation. Son intuition le guida plutôt vers la théorie de la téléportation. Il s’avança d’un pas décidé et dans sa précipitation il percuta une personne.
 
« Je suis désolé ! »
 
Le magma s’excusa par réflexe et se retourna ensuite pour constater les dégâts. Il remarqua plusieurs documents au sol que la personne qu’il avait poussée était en train de ramasser. Il s’empressa de l’aider à récupérer ces derniers avant que les feuilles se trouvant à l’intérieur s’éparpille. Il se releva en même temps que l’inconnu et leurs regards se croisèrent pour la première fois.
 
« Ne vous inquiétez pas, c’est de ma faute, je ne regardais pas devant moi. »
 
La personne qu’il venait de bousculer portait une magnifique blouse blanche. Il y avait de fortes chances que ce soit une scientifique ! La personne parfaite pour que le magma puisse poser toutes ses questions : jusqu’où ira sa chance ?
 
« On n’a qu’à dire que la faute est partagée ! Bon tant qu’à faire, je me présente : Docteur Nate Kurusawu. »
 
« Enchanté monsieur Kurusawu, je suis la doctorante Aiko Ophrys. »
 
Une doctorante ? Elle avait en effet l’air relativement jeune mais le magma ne c’était pas arrêté sur ce jugement, il fallait dire qu’il était lui-même le parfait contre-exemple. Quoi qu’il arrive il devait profiter de cette aubaine pour recevoir un maximum d’informations.
 
« Bon, Aiko j’ai un petit problème, je viens d’être téléporté dans ce lieu par accident, de ce fait je n’ai aucune idée d’où je suis. »
 
« Par accident ? Votre histoire me semble assez rocambolesque, j’espère que ce n’est pas une nouvelle tentative de drague foireuse. Le coup du scientifique on me l’a déjà fait. Constante de Planck ? »
 
« 6,63 . 10 -34 joules par seconde. »
 
« Formule brute du Glucose ? »
 
« C6H12O6. »
 
« Qu’est-ce qui vert qui est à la fois collé et pas collé ? »
 
« Le chewing-gum de Schrödinger. »
 
« Cultivé, et drôle, si c’est un canular il est drôlement réaliste, dommage que vous soyez trop moche pour moi. »
 
« Moche ? »
 
Même si le magma n’avait aucune intention de la dragué cela le vexa un tantinet, lui qui aime pourtant bien ce genre de jeu. Il se remit rapidement de ses émotions et rajouta :
 
« Directe et franche ! Quel est votre type de garçon ? »
 
« De garçon ? Pourquoi forcément un garçon monsieur Kurusawu ? Bon je suis prête à répondre aux questions que vous vous posez sur cet endroit, je dois avouer que votre situation m’intrigue. »
 
Le magma multiplia les questions afin de comprendre ce qu’il se passe dans cet endroit. Au fur et à mesure de la conversation il devina où il était : dans la flèche d’argent peu de temps avant le crash. Il avait donc voyagé dans le temps, et se retrouva obligé de fuir le plus vite possible d’ici pour éviter de mourir. Il apprit également l’existence du dirigeant de cet endroit : Tommy. Un être mystérieux qui aurait accepter de faire monter à bord les gens dans un endroit contre une contrepartie avec chacun qui restait secrète. Pour finir elle conclut sur le laboratoire dans lequel elle travaillait, et du docteur Mathison. Aiko se releva subitement en voyant un message :
 
« Nate, vous n’êtes pas le premier cas, vous êtes plusieurs ! Suivez-moi, on va retrouver le Professeur Mathison. »
 
Le magma acquiesça et suivit la scientifique. Tous ensemble ils allaient pouvoir sans doute trouver un moyen pour se sortir de cette situation. Ils se retrouvèrent rapidement tous les deux dans un laboratoire et une étrange personne vêtue d’une best polaire d’un bonnet de lunettes de soleil. Il regarda sa main droite et la ferma et l’ouvrit plusieurs fois tout en annonçant :
 
« Un deux un deux, main fonctionnelle. »
 
Il la tendit ensuite à Nate qui resta quelques secondes de marbres puis finalement l’attrapa pour la serrer. Mathison prit la parole en même temps :
 
« Aiko m’a annoncé qu’elle allait venir avec un brillant scientifique. Je suppose que vous devez être ce brillant scientifique … à moins que vous soyez un brillant cosplayeur. Je me présente, Professeur Mathison. »
 
« Enchanté, je me disais bien que vous deviez être ce brillant professeur. Pour ma part je suis le docteur Kurusawu. »
 
« Très bien ne partons pas de temps. Je viens d’apprendre qu’un nombre n’important de personnes provenant de la planète Héra viennent d’apparaitre. J’en déduis donc qu’il y a eu une interférence dans les téléporteurs et vous vous êtes retrouvés coincés ici. »
 
Sa théorie devait être proche de la réalité, mais la seule différente était qu’ils avaient également voyagés dans le temps. C’était légèrement plus grave, juste un peu.
 
« On va devoir trouver le plus rapidement possible un moyen de vous ramener chez-vous. Si les autorités du vaisseau l’apprennent, cela risque de mal se passé pour nous. Une brèche de sécurité, ce n’est pas forcement bien vu. Un détour n’étant donc pas possible, il faudra donc construire un moyen pour vous renvoyer là-bas. Monsieur Kurusawu, sentez-vous capable de m’aider à trouver un moyen pour régler ce problème ? »
 
Le magma s’étira les doigts tout en répondant tranquillement à cette demande :
 
« Je pense pouvoir briller. »
 
Mathison frappa dans ses mains et se tourna vers un autre scientifique se trouvant à ses côtés.
 
« Vous avez déjà fait la connaissance d’Aiko, mais je ne vous ai pas encore présenté Alexander mon fidèle bras droit. Sans lui je ne serais pas là où j’en suis actuellement. »
 
« Vous me charriez professeur, c’est plutôt moi qui ne serait rien sans vous ! »
 
« On va dire que c’est une relation symbiotique. Bon Alexander je te charge de rassembler ces personnes. On trouvera peut-être parmi eux une autre personne susceptible de nous aider. »  Il imprima des feuilles qu’il tendit ensuite à Alexander. « Tiens, on va utiliser le questionnaire qu’on utilise habituellement pour nos entretiens pour les tester. Prends quelques autres assistants avec toi pour aller plus vite. Quant à nous autres, on va commencer à réfléchir à une solution. »
 
Il redressa ses lunettes de soleil sur son nez et afficha un grand sourire. Le plan était en marche. Le professeur s’approcha du tableau et le magma s’installa au fond en compagnie d’Aiko. Le professeur commença à écrire 1 2 1 2 tableau fonctionnel qu’il effaça dans la foulée. Il se retourna et prit la parole :
 
« Je vois deux solutions : régler le problème d’interférence où vous téléporter ailleurs. Le premier cas est critique mais le second l’est d’avantage. Comme je vous l’avais déjà dit si ce problème se fait savoir on risque tous de graves problèmes, et tous sans exceptions. Vous devez déjà tous le savoir mais il reste plus simple de créer un nouveau truc que de régler un bug. Notre objectif sera de créer un téléporteur capable de vous renvoyer sur Héra. Nous aurons tout le loisir de notre côté de trouver la source de l’origine du problème. J’aimerais connaitre votre avis sur ce sujet. Cela vous semble-t-il réalisable ? »
 
Il regarde en direction de Nate qui garda les bras croisés. Le magma répondit à son tour en étant frustré de ne pas pouvoir faire lui aussi de jolies dessins sur le tableau :
 
« Construire un tel téléporteur ici à partir de rien ? Je pense que c’est largement faisable, néanmoins vu le personnel, le matériel ici présent on en aura pour au moins un mois. »
 
Cette solution restait la pire possible : trop longue pour Nate qui se retrouverait écrasé avant la fin du projet. Le professeur se posa la main sur la bouche, tout en restant interrogatif. Finalement il répondit :
 
« Une telle solution me semblait également une solution inimaginable. Mais je vois un calcul beaucoup plus optimiste que mes employés où le temps se comptait en années. Il n’y aurait pas une possibilité pour optimiser le temps ? »
 
Le magma afficha un léger sourire. Il avait déjà en tête son idée, mais il avait attendu le bon moment pour la placer. Oui il ne pouvait pas s’empêcher de la jouer un peu.
 
« Ce vaisseau me parait grand, il n’y aurait pas déjà un système de téléportation interne ? »
 
« En effet, on en a un dans chaque quartier, permettant de rejoindre les autres. »
 
Parfait ! Il ne restait plus qu’à faire le boulot, le magma aura tout le temps de penser ensuite aux problèmes lié au temps ensuite.
 
« Cependant, si l’on touche à ce portail l’information risque de remonter. J’avais gardé cette solution de côté… mais vu qu’on n’a pas le choix on va partir sur ça. Nate, quelle durée pour le pirater et l’ajuster pour arriver sur une autre planète ? »
 
Le magma afficha un grand sourire et répondit tout simplement :
 
« Moins d’une journée je pense, mais je vais avoir besoin de voir avant le matériel. »
 
« Yes ! Je vais préparer notre voyage, on se retrouve dans quelques minutes. Je te laisse le temps de faire connaissance avec le groupe, restez dans le coin. »
 
Nate aurait bien voulu profiter d’une pause pour aller fumer sa cigarette, mais il restait plus important d’avance le plus rapidement possible. Un mal pour un bien. Il fit le tour du personnel, un tour très rapide en vue des réponses expéditives de chacun. Il retourna rapidement près d’Aiko.
 
« Ils ne sont pas très bavards. »
 
« Oui il ne fait aucun doute que vous êtes bien plus loquace qu’eux. »
 
« C’est dommage, la première forme d’apprentissage se fait aux travers de discours. »
 
« A condition bien entendu d’avoir confiance en l’interlocuteur. »
 
« Voyons, je suis certes moche selon tes critères mais pas un charlatan ! Bon dites-moi en plus sur toi. Comment t’es venu le goût pour la science ? »
 
« Hum, vous me tutoyez à présent ? Pas de soucis, je vais faire de même. Et je vais même par l’occasion te laisser l’honneur de répondre en premier à ta propre question. »
 
Le magma resta bouche bée, elle avait du culot. Il plaça ses mains dans ses cheveux, et leva ses yeux en l’air cherchant ce qu’il pourrait dire. Il cherchait à en savoir plus sur cette dernière au travers de cette question, et n’avait même pas cherché à savoir ce qu’il répondrait à cette dernière. Quoi qu’il arrive elle venait de gagner du temps pour préparer sa réponse. Nate prit la parole pour lui répondre :
 
« Mon père était un scientifique, j’ai hérité de son laboratoire et de son savoir. »
 
« Tu ne réponds pas à la question. C’est ton père qui t’a donné le goût à la science ? Comment ? »
 
Nate avait cherché à être le plus bref possible et le voilà obligé de rentrer dans détails, piégé par sa propre question ! Mais que répondre ? Au début il n’était pas vraiment intéressé, mais au fur et à mesure du temps son père avait réussi à lui donner envie.
 
« Oui c’est bien ça, il a réussi à me transmettre son goût. »
 
« Quand tu veux dire transmettre, veux-tu dire imposer ? Serait-il possible que ton père ait voulu t’utiliser comme objet pour te faire réussir ses rêves inachevés ? »
 
Avec du recul, oui. Les souvenirs du magma remontèrent. Le magma avait d’autres centres d’intérêt et c’est bien son père au fur et à mesure du temps qu’il lui a forcé cette direction. Jamais de façon extrême, de façon à ce que Nate se persuade lui-même que la décision vienne de lui.
 
« Mon père m’a en effet poussé vers cette direction, mais ne m’a jamais forcé. Au final je suis heureux d’être arrivé là, car sans ces connaissances je n’en serais là aujourd’hui. »
 
« Vraiment ? En se trouvant imposé un destin tu ne te sens pas un poids supplémentaire ? Et avec tant de connaissances ne te sens tu pas obligé à chaque fois d’agir ? Et ne pas pouvoir ne fais qu’alourdir ce poids. Je te dis ça car tu dis être heureux, mais ton cœur joue une bien triste mélodie. »
 
Nate resta pantois. Que dire suite à ça ? Elle avait si facilement réussi à le déstabilisé ? A croire que ce sujet lui parlait personnellement. Il chercha tout de même à finalement retourner la question :
 
« Et … »
 
Mais au même moment Mathison fit son retour et prit la parole, coupant au passage celle du magma :
 
« Nate et Aiko, suivez-moi ! »
 
La scientifique jeta un œil sur le magma et rigola tout en se dirigeant vers Mathison. Nate soupira, il comptait bien en savoir plus sur cette dernière qui lui avait attiré l’attention. Ils avancèrent donc tranquillement en direction du téléporteur. Le trajet dura une vingtaine de minutes, dans lequel le silence régna. Le magma avait certes envie de continuer la conversation … mais pas devant Mathison. D’ailleurs ce type avait un toc assez étrange, cherchant souvent à tester n’importe quoi. Ce qu’il refit devant une énorme double porte. Ils sortirent alors du village et continuèrent dans des couloirs, rappelant les débuts des aventures du magma.
 
« Oh Stinger ! »
 
Annonça le magma en voyant une photo de lui avec un étrange enfant roux. Qui était ce gamin ? Le magma oublia rapidement la photo en voyant Aiko et Mathison continuer leur chemin. Ils arrivèrent finalement devant une porte dégageant une étrange aura. Le professeur annonça alors :
 
« On y est, c’est derrière cette porte. »
 
Le moment de vérité était arrivé, il allait pouvoir découvrir ce portail. Néanmoins l’ambiance dégagé était pour le moins étrange. Mathison sortit une clé qu’il entra dans la porte et l’ouvrit laissant apparaitre une petite salle où se trouvait justement le portail. Ils rentrèrent tous les 3 et le magma se précipita vers la machine pour commencer son investigation. Il se baissa et s’approcha de plus près pour annoncer :
 
« La machine semble défectueuse, elle est actuellement inutilisable. »
 
Un mauvais coup du destin ? La machine qui avait un problème au pire des moments. Néanmoins le magma avait identifié la panne du premier coup d’œil, sans l’aide d’un don.
 
« Mais cela ne me semble pas grand-chose, je pense pouvoir réparer ça rapidement. Je pense que ce sera une très bonne première étape. »
 
Mathison s’approcha du magma et répondit :
 
« On ne va pas pouvoir faire ça. »
 
Nate se releva et fixa du regard le professeur. Il était partiellement surpris de l’annonce de ce dernier. Que le portail soit subitement tombé en panne était surprenant, et surtout l’incident semblait intentionnel. Le responsable quant à lui venait tout juste de se montrer.
 
« Vous avez donc coupé le portail pour que personne ne puisse venir ici. Vous avez visiblement fait ça avant notre rencontre, donc avant que vous sachiez qu’il y avait une fuite. Que me cachez-vous ? »
 
Le magma n’y alla pas par quatre chemin et assailli directement le professeur d’une question devant Aiko surprise. Néanmoins le temps était compté, et il n’y avait pas de temps pour les petits secrets. Le professeur soupira puis répondit :
 
« Le temps nous est compté, je vais donc être honnête. Je confirme en effet avoir manuellement coupé le téléporteur. »
 
Aiko tourna son regard vers Mathison, après avoir pensé un instant que Nate fut trop hâtif. Elle aurait en effet également pensé que ce soit suite à la téléportation massive des gens. Sauf que depuis cette annonce il n’avait pas eu le temps pour effectuer cette opération, et si c’était le cas pourquoi le cacher ?
 
« Professeur c’est quand même pas vous le responsable de ces téléportations ? »
 
Ce fut à son tour d’émettre une hypothèse, et ce dernier sembla se trouver dans une situation délicate où même sa partenaire était proie au doute. Il n’eut plus le choix que de partir dans une explication :
 
« Aiko, je ne voulais pas t’en parler, ni à toi ni aux autres. Car le faire vous rendrez également responsable de mes crimes. Si j’ai bloqué le portail c’est pour éviter que des hauts placés viennent m’arrêter. Mais j’ai besoin de temps pour réparer mes erreurs. Et pour en venir à ta supposition Aiko, non je ne suis pas responsable de ces téléportations massives. Et si je souhaite le plus rapidement possible les renvoyer, ce serait pour éviter de trop attirer l’attention sur nous. On risquerait gros. »
 
La chercheuse s’approcha de Mathison pour lui donner une claque qui faillit lui faire tomber ses lunettes.
 
« Professeur, nous sommes une équipe, nous devons partager nos peines, nous sommes une équipe. »
 
Nate resta intrigué par cette histoire. Qu’avait fait Mathison pour se mettre à dos le vaisseau ?  Son histoire compliquait en effet les choses, et obligeait à garder le portail fermé le plus longtemps possible.
 
« Quels crimes avez-vous commis ? Et surtout qu’adviendra t’il de vous une fois qu’on aura le portail ouvert ? »
 
Le professeur soupira, il était acculé. Il ne pouvait pas ignorer la question de Nate et se le mettre à dos, car il ne pouvait pas se priver de Nate : il était la clé pour régler la situation. Néanmoins le moment n’était pas propice aux confessions.
 
« Docteur Kurusawu. Je répondrais plus tard avec plaisir à vos questions, ce sera la moindre des choses de ma part. Cependant j’aimerais retarder ma réponse. Terminons pour le moment ce que nous avons à faire, je vous dirais ensuite toute la vérité, aussi sombre soit-elle. Pour ce qu’il nous adviendra ? Je protégerais mon équipe, coute qu’en coute. »
 
Il regarda en direction d’Aiko lui faisant comprendre qu’elle n’avait clairement pas à payer pour lui. Mathison frappa ensuite dans ses mains afin de retourner sur le sujet principal. Le magma avait pour le moment uniquement analysé sa réparation et non amélioration.
 
« Pouvez-vous donc faire une analyse sans réparer la machine ? »
 
Le magma lâcha un sourire et répondit :
 
« Sans soucis, je suis cultivé. »
 
Il jeta un regard à Aiko amusée. Il passa de nombreuses minutes à trifouiller la machine, n’hésitant pas à dévisser le tout pour mieux le comprendre. Il se releva : l’heure était aux informations.
 
« Il n’y a rien à dire, cette machine est une pure merveille, qui dépasse le simple stade de téléporteur. J’ai encore du mal à tout comprendre à son sujet, mais il ne fait aucun doute qu’on devrait arriver au but. Bien entendu à condition d’effectuer plusieurs modifications. On devrait respecter les délais que j’ai annoncé, néanmoins on aura besoin d’effecteur une manipulation assez délicate. »
 
Mathison semblait intrigué par le diagnostique de Nate et répondit :
 
« Et quel est votre stratégie ? »
 
Le magma rangea son matériel dans les poches de sa blouse et donna sa réponse :
 
« On va devoir effectuer quelques petites modifications pour rendre compatible cette extension. Je répartirais les objectifs à vos employés. »
 
Pas rassasié par la réponse trop courte du magma, le professeur rajouta :
 
« Et cette manipulation délicate ? »
 
Nate afficha un grand sourire et répondit ironiquement :
 
« Terminons ce que nous avons pour le moment à faire, je vous dirais ensuite toute la vérité, aussi sombre soit-elle. »
 
Mathison soupira et rétorqua :
 
« Je l’ai mérité celle-là. Très bien, retournons au laboratoire. »
 
Tout le beau monde retourna au laboratoire et le magma exposa aux divers scientifiques les taches à faire. Le téléporteur allait se trouvait dans une version 2.0. Il ne restait plus qu’une tache à effectuer : la délicate. Bien entendu il allait s’en occuper par lui-même, car elle restait la plus complexe, mais aussi car ça lui permettait de garder la main. On n’est jamais trop prudent.
 
« Professeur Mathison, j’ai trouvé une personne intéressante. »
 
« J’arrive ! »
 
Le magma s’approcha légèrement de la porte, pour essayer de découvrir le visage de l’élu. Il découvrit un obscur type, ressemblant en rien en un scientifique. Que pouvait-il faire ici ?
 
« Je me présente, Mantus. »
 
Annonça très sobrement le nouveau venu. Le professeur se frotta les mains et lui annonça :
 
« Monsieur Mantus pouvez-vous me suivre, j’aimerais m’entretenir en privé avec vous. »
 
Alexander entra dans le laboratoire et les deux protagonistes s’en allèrent un peu plus loin. Il regarda tout autour de lui et il remarqua que tout le monde était en train de se mettre sérieusement au boulot.
 
« Je n’ai jamais vu le laboratoire aussi actif, vous avez une véritable nature de leader. Je pense que Mathison aurait beaucoup à apprendre de vous. »
 
« Je pense que tout le monde devrait apprendre de moi ! »
 
Aiko les bras croisés rétorqua :
 
« Je pense que vous devriez apprendre de toute le monde l’humilité. »
 
« Touché, je ne peux rien dire. »
 
C’est à ce moment précis que Mathison fit son grand retour et annonça :
 
« Alors Nate tout est prêt ? »
 
« Oui ! Tout le monde a une part du boulot. Pour ma part je vais m’occuper en compagnie d’Aiko de la partie tendu. Je vous laisse la gestion de votre laboratoire. »
 
« Bonne chance monsieur Kurusawu, je suppose que lors de votre retour nous allons avoir beaucoup de choses à nous dire. »
 
« Oh oui. »
 
Le magma s’en alla rapidement, obligeant Aiko à hâter le pas à son tour. Ils firent quelques pas en dehors du laboratoire et la scientifique resta interrogative alors qu’ils se baladaient dans les couloirs :
 
« Pourquoi on est parti si brusquement ? Notre mission s’annonce longue ? »
 
« Je dois t’avouer qu’on la tâche la plus courte. »
 
« Quoi ? Tu as volontairement menti, et laissé le plus gros du boulot aux autres ? »
 
« J’ai dit tache compliquée, pas tache longue. »
 
« Ahah, enfoiré, je suis sûre que tu es un démon du genre à employer des stagiaires et à te la coller douce. »
 
« Il faut bien leur apprendre la vie à ses jeunes. »
 
« Je n’arrive pas à savoir si je te hais ou apprécie davantage. »
 
« Et encore tu ne me connais pas encore, Ja…Aiko ! »
 
Le magma afficha un court sourire qu’il perdit rapidement. Sa relation avait des similitudes avec celle de Jade lui ayant faillis créer ce lapsus. Néanmoins il perdit son sourire non à cause de cette erreur, mais du retour à la réalité. Il était en train de se lier d’amitié avec elle, alors qu’elle était déjà condamnée. Plus il allait se lier à elle, plus l’abandonné sera difficile. Techniquement elle est déjà morte, il ne peut plus rien pour elle. Mais au fond, ce n’est pas ce qu’il fait déjà, de vivre en sachant son entourage condamné, lui qui vit sans vieillir ? Il réafficha son sourire, cherchant à oublier cette donnée. Porter son masque, c’est le mieux qu’il pouvait faire.
 
« Jaiko ? Visiblement toi non plus tu ne me connais pas assez bien. Bon que cherches-tu à faire ? »
 
Nate s’arrêta brusquement et posa sa main en opposition pour qu’Aiko fasse de même. Elle tourna sa tête surprise, et vit que le magma avait regagné son sérieux. Son regard était fixé droit devant lui et il annonça :
 
« Pour le moment je veux savoir qui est ce Mantus. »
 
En effet l’étrange personnage marchait tranquillement au loin. Son arrivée soudaine avait changé les plans du magma, qui avait dans un premier comme objectif de profiter de son temps gagné pour analyser les environs. Tout ceci devait avoir un rapport avec le passé de Mathison, et le magma voulait savoir ce que c’était.
 
« Je vois. En effet j’étais également surprise, allons voir ce qu’ils cachent. »
 
La poursuite continua ainsi quelques instants, Nate et Aiko suivant donc de loin l’étrange Mantus. Ils se retrouvèrent une nouvelle fois en dehors du village. L’étrange individu poussa un poster pour appuyer sur un bouton, ouvrant une porte cachée.
 
« Tiens donc. »
 
Le magma était intrigué, et il sentait que c’était le moment de connaitre le dernier mot de cette histoire. Il tourna sa tête et il regarda Aiko hocher de la tête, et ils s’avancèrent tous les deux dans la pièce. La pièce était remplie d’engrenages disposés visiblement de manière aléatoire. Mantus se trouvait de dos et n’avait pas encore remarqué leurs présences. Il était en train de déplacer les engrenages. Finalement ce dernier fit rapidement volteface.
 
« Qui êtes-vous ? »
 
Mantus n’ayant jamais rencontré les deux autres protagonistes ne pouvait donc pas savoir qu’ils étaient également en train d’aider le professeur. Nate regarda rapidement son air légèrement paniqué. Cela prouvait que sa mission cachait bien quelque chose.
 
« Nous sommes des assistants du professeur Mathison comme l’atteste notre blouse. Il nous a envoyé en renfort. Il a été bref et nous a dit qu’on devait vous demander de nous expliquer la mission. »
 
Naturellement il n’ira pas donner des informations, c’est pourquoi Nate décida de mentir en se faisant passer pour des renforts. De cette façon ce dernier pourrait être amené à donner par lui-même les informations. Aiko ne fit qu’acquiescer de la tête, ne voulant pas interférer avec le plan du magma.
 
« Très bien. Venez ici, et apportez-moi l’engrenage le plus lourd se trouvant dans le coin. »
 
Le plan sembla se passer sans accroc et les deux scientifiques se dirigèrent dans le coin de la pièce. L’engrenage semblait en effet un peu lourd, mais largement attrapable par une seule personne. Alors qu’ils allaient attraper l’objet le magma se retourna soudainement arborant son épée en bois et contra la lame énergétique rouge de Mantus.
 
« Ce n’était pas dans le programme ça ! »
 
Rétorqua le magma à la suite de l’agression soudaine de la part de Mantus.
 
« C’est vous qui n’étiez pas dans le programme. Mathison m’avait bien précisé qu’il ne m’enverrait personne en soutien. »
 
Pas de chance, ce professeur était quand même bien prudent. Au moins le magma avait tenté sa chance. Heureusement qu’il était resté prudent, trouvant tout de même qu’il avait accepté trop vite.
 
« Les tentatives d’assassinats aussi c’était dans le programme ? Tu ferais un politicien mortel toi. »
 
Il joua avec son arme et répondit directement :
 
« Pas de témoins. Telle était la consigne, et il me semble que la mort est le chemin le plus rapide vers le silence. »
 
« Tu sais, j’ai tendance à parler quand je dors, donc y’a peut-être moyen que parle aussi en étant mort. Bon on va se calmer, on a aucune raison de se battre. Comme toi on vient d’Héra et on veut simplement s’évader de ce vaisseau et on travaille avec le professeur sur ce sujet. On a vu ce dernier parler secrètement avec toi, et ça nous a perturbé. »
 
« Je vois. Je suis certes un mercenaire, mais je tiens parole. »
 
« Un mercenaire assassin archéologue ? »
 
« Totalement, il faut de tout pour faire un monde. »
 
Le magma cerna parfaitement son profil. Son coté assassin lui permettait d’éliminer toute menace nuisible, et son coté archéologue devait lui permettre d’explorer des endroits. Cette zone… devait-être une énigme. Un tas de questions frappèrent le magma, mais hélas il n’allait pas les avoir, du moins pour le moment.
 
« Mais vous, vous allez le quitter. »
 
Il forma une seconde lame d’énergie et se prépara à l’assaut. Nate retourna rapidement sa tête en direction d’Aiko pour lui annoncer :
 
« Eloigne-toi, ça risque d’être dangereux. »
 
La scientifique soupira et rétorqua :
 
« Tu ne serais pas un peu macho ? Tu te bases sur quoi pour décider que je ne pourrais pas me défendre par moi-même ? »
 
Elle passa devant le magma et fit apparaitre deux pistolets d’énergies entre ses mains. Elle laissa dégager son énergie surprenant le magma. Aiko tourna sa tête et le vent provoqué par son explosion d’énergie cacha partiellement son visage derrière ses cheveux.
 
« Eloigne-toi, ça risque d’être dangereux. »
 
Mantus n’attendit pas la fin de ce petit jeu et sauta directement sur l’ancienne stagiaire. Cette dernière tira directement sur les deux lames l’empêchant de continuer son mouvement. Elle s’éloigna et sauta contre un mur et fonça à toute vitesse en direction de son adversaire surpris de la voire si entreprenante. Elle tira une rafale d’attaque, obligeant l’assassin à dévier les attaques avec ses lames. Nate en profita pour s’éloigner en allant directement au niveau de l’entrée.
 
Le combat continua et l’assassin passa de nouveau à l’assaut évitant cette-fois ci les attaques d’Aiko. Sa vitesse augmenta subitement, rendant ses mouvements à peine perceptibles. Il arriva subitement dans le dos de la combattante mais cette dernière esquiva en faisant un pas sur le côté. A son tour elle bougea à toute vitesse dans la pièce, visiblement boosté par des chaussures énergétiques se trouvant à ses pieds. Des coups partirent dans tous les sens, rendant le combat très chaotique, surtout à cause de l’espace réduit de salle.
 
Le combat prit une pause, et Mantus sortit une fourche énergétique. Il lévita cette dernière qu'il lança à toute vitesse vers Aiko. Il avait visiblement misé sur une attaque plus puissante pour empêcher Aiko de le dévier avec ses balles et aussi suffisamment grande pour rendre difficile son esquive. Aiko ne montra aucun mouvement de panique et s'executa très rapidement. Elle fusionna ses deux pistolet et tira une balle bien plus puissante qui s'explosa contre la fourche. Le guerrier grimaça suite à son échec et prépara un autre assaut. Il refabriqua une autre fourche, et prit de l'élan. Mais alors qu’il allait s'avancer vers son adversaire il trébucha, lui laissant une énorme ouverture. Aiko le mit KO sur le coup et corps de ce dernier tomba au sol. Et elle vit une main lâcher une jambe de Mantus. Nate venait d’utiliser sa technique Black Hole pour faire tomber l’assassin.
 
« J’aurais pu le finir toute seule. »
 
Rétorqua la scientifique. Nate s’approcha d’elle et répondit :
 
« Je n’en doute pas une seconde, mais la vraie question aurait été plutôt quand ? »
 
Une fois arrivé il se baissa en direction de Mantus et avança sa main en direction de son front. Il annonça en même temps :
 
« Je ne sais pas faire parler les morts, mais les hommes inconscients oui. »
 
Il utilisa son don Kosou pour fouiller dans les souvenirs de ce dernier pour en savoir plus à son sujet, mais surtout pour connaitre sa discussion avec Mathison. Il passa donc rapidement ses souvenirs, passant sans aucun doute des moments tragiques pour arriver directement à cette rencontre. Mais à sa grande surprise il se retrouva expulsé. Non c’était pire que ça, son corps était … mort. Il se releva rapidement et recula. Il vit face à lui une étrange jeune fille tenant le cœur de Mantus. Aiko recula, horrifié par ce geste.
 
« Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? Qui es-tu. »
 
« Qui suis-je n’a aucune importance. »
 
Elle détourna son regard en direction d’Aiko et se jeta vers elle. Le magma fit subitement apparaitre un portail la faisant téléporter dans une autre pièce, sauvant ainsi son amie.
 
« Fuyons, ne restons pas là. »
 
Le magma n’avait pas réellement de plan pour le moment, mais une explication de la part de Mathison serait bien plus que le bienvenu. Néanmoins une nouvelle personne fit son apparition, cachant sa bouche derrière un éventail.
 
« Moi je veux bien me présenter : Ir, reine d’une galaxie. Heureuse d’enfin vous rencontrer, Nate Kurusawu. »
 
Qui était cette femme ? Comment pouvait-elle connaitre son nom ? Quoi que, cela ne semblait pas si impossible que ça, en tant que scientifique il c’était fait quand même une petite réputation.
 
« Que voulez-vous ? »
 
Le magma se prépara à lancer une nouvelle fois son portail, pour fuir au loin : sa solution de secours.
 
« La fin du jeu… Tue-là, Clepsy. »
 
Le magma fit soudainement apparaitre un portail, mais à sa plus grande surprise c’est la petite fille qui fit son apparition attaquant par derrière Aiko. Elle avait anticipé sa fuite ?
 
« Aiko ! »
 
Il se retourna et vit le corps ensanglanté d’Aiko. Elle était pourtant condamnée et pourtant le magma se put s’empêcher de tomber à genoux. La perte de quelqu’un est encore plus douloureuse quand on y assiste. Aiko lâcha un dernier sourire puis lâcha son dernier sourire. Le magma se releva et se retourna, fixant rouge de rage cette dénommée Ir.
 
« Benizakura. »
 
L’épée de Nate devint noire, amassant une quantité astronomique d’énergie.
 
« … »
 
Le magma ne trouva aucune phrase à placer, seul sa rage pouvait y trouver sa place. Il prépara à déployer son énergie quand soudainement il reçut une flèche dans le dos lui faisant perdre rapidement l’équilibre. Nate lâcha son épée qui retrouva son état initial. Ir s’approcha du magma tout en retirant son éventail pour exposer son plus beau sourire.
 
« Pourquoi la tuer … »
 
« Ce n’est pas la bonne question, la question est que va-t-il vous arriver docteur Kurusawu ? »
 
Le regard de Nate resta braqué sur les jambes d’Ir. Il tenta de redresse ses yeux mais n’arriva pas à trouver la force. C’est sur cette image que son esprit sombra. 


                                                                                                                                                                                                        
Nate Kurusawu
Nate Kurusawu
Magma
Masculin Age : 1010
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 4663
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 690

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Black Hole - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

Un saut [Flèche d'argent] Empty
MessageSujet: Re: Un saut [Flèche d'argent]   Un saut [Flèche d'argent] ClockSam 21 Mar 2020 - 21:14
« Qu’est-ce que … comment c’est possible ? »
 
Le magma venait tout juste de traverser le dôme et le voilà propulsé dans une toute nouvelle aventure. Néanmoins il ne s’attendait pas à être autant surpris : il venait de se retrouver dans un vaisseau spatial ! Il s’approcha d’un mur et caressa ce dernier. Difficile à dire où il était avec si peu d’éléments mais il vit plusieurs théories, mais 2 sortaient clairement du lot : celle du lieu caché et celle de la téléportation. Les deux théories se valaient, et le magma savait qu’il aurait prochainement un élément de réponse. Le magma ferma son poing droit et regarda le plafond revigoré par sa détermination. Il ne comptait pas retomber dans les ténèbres.
 
Avant de se lancer dans l’exploration de cette arche Nate voulait analyser sa zone d’arrivé. Il se retourna et vit une partie du dôme, et de l’autre coté la continuité du vaisseau. Il posa alors sa main et n’arriva pas à passer. Cela semblait cohérent avec le fait qu’il était tout simplement incapable de retirer sa main quand il avait passé le portail. Il s’éloigne un peu et regarda au sol puis il vit quelques cailloux sans doute venus d’Héra. Il sortit un stylo rouge de sa poche et il fit une croix et tenta de balancer le caillou au travers du portail … et cela fonctionna ! Néanmoins il restait capable de voir le caillou de l’autre côté. Par malchance il était tombé du mauvais côté, mais le magma avait au final bien suivis la trajectoire de ce dernier donc cela ne fut pas un problème. Les objets non vivants semblaient bien pouvoir traverser. Plutôt étrange.
 
Le scientifique fit demi-tour, se lançant alors dans l’exploration de ce vaisseau. Mais sans grande surprise ce dernier semblait plutôt imposant : un véritable labyrinthe désertique. Nate soupira et continua son avancé, et ne vit hélas aucun indicatif. Subitement il entendit un objet tomber, et il se dirigea en toute vitesse vers cette zone. Il s’avança vers ce dernier, et découvrit avec sa plus grande surprise un stylo au sol. Il se baissa pour attraper ce dernier, qui était fait d’argent. C’est visiblement ce dernier qui venait de provoquer ce bruit.
 
« Je ne suis pas seul. »
 
Il regarda devant lui, et commença à s’avancer discrètement. Mais alors qu’il allait s’avancer dans une salle cette dernière explosa. Par reflexe le magma posa son Black Hole devant lui pour se protéger des débris. Il le retira rapidement et il vit juste un bras dépasser. Que faisait ce type ici ? Sans perdre une seconde il se décida de le commencer la poursuite et se précipita pour le rejoindre le plus rapidement possible. Il le vit au loin, semblant porter quelque chose. Le magma continua sa course, et commença à le perdre de vue.
 
« Tu ne m’auras pas comme ça. »
 
Une nouvelle fois le magma fit apparaitre son fameux trou noir juste devant-lui, mais il plaça le second juste devant l’emplacement théorique du potentiel criminel pour se téléporter. Le magma se jeta dedans et se stoppa net. Mais à sa grande surprise : il n’y avait personne. Il regarda à droite, et à gauche : rien ! C’était-il planter dans sa trajectoire ? Le magma dos à un poster analysa le couloir pouvoir s’il y avait quelque chose d’étrange : justement il vit une photo de Stinger.
 
« Qu’est-ce que ça ? »
 
Le magma oublia un instant sa frustration et vit Stinger souriant avec sous ses bras un jeune rouquin. Qui pouvait bien être e gamin ? Il était peut-être lié à cet étrange type. Quoi qu’il arrive c’était à présent son seul indice. Il donc ce dernier en photo et continua d’avancer pour se retrouver juste dedans une immense double porte. Nate chercha à reste optimiste et afficha un léger sourire :
 
« Si ça, ça ne veut pas dire ouvre-moi, je ne sais pas ce que c’est. »
 
A peine il effleura la porte que cette dernière s’ouvrit laissant place à un village.
 
« Putain de merde. »
 
Le magma ne put s’empêcher de jurer. La surprise était bien de mise, comment un tel lieu pouvait se retrouver là ? Quoi qu’il en soit il était à présent quasiment impossible de retrouver ce saboteur. Il regarda une nouvelle la photo, son seul indice à présent sur ce type. Mais pour le moment la priorité était de comprendre où il était. Il s’approcha d’une personne et commença alors son interrogatoire.
 
Après quelques minutes à discuter il a réussi à obtenir un lot d’informations assez important. Il se trouvait dans un quartier de la flèche d’argent géré par Tommy qui est en train de naviguer. Le magma prit son temps pour essayer de comprendre l’information, mais visiblement il n’y vit qu’une possibilité : il avait voyagé dans le temps. Il devait donc agir le plus vite possible : au risque de se retrouver écraser avec les autres personnes.
 
« De mieux en mieux. »
 
Le magma attrapa une cigarette et fuma tranquillement en regardant au loin. Il regarda une nouvelle fois la photo, et trouva son objectif. Trouver cette personne sur la photo, qui devait-être Tommy. Et la meilleure chose à faire était de commencer par trouver ce fameux Tommy. Quoi qu’il arrive ce dernier serait sans doute le mieux placé pour l’aiguiller. Il demanda alors à une autre personne sa position, et on lui montra une grosse demeure au loin.
 
« Pourquoi je demande. »
 
Le magma soupira et se mit en route, croisant un tas de personnes intéressantes. Ce village était vraiment multiculturel, lui rappelant Dosatz. Il pensa un instant qu’il aurait été agréable de partager ce moment avec une autre personne, mais il était peut-être mieux seul ? Il ne mettait ainsi personne en danger, hormis sa propre personne. Après un long moment de marche à pied il tomba finalement nez à nez avec la porte du château gardé par deux gardiens. Pas le choix, il fallait devoir passer par là.  Le magma marcha tranquillement et les deux gardiens regardèrent de travers Nate et le magma prit la parole :
 
« Bonjour ! Comment portez-vous ? Vu votre belle musculature je suppose que oui. »
 
Il entendit deux grognements en guise de réponse, à croire que ces deux types soient des frères cachés de Pazuzu. Il reprit sa prise de parole, cherchant cette fois d’aller directement au but.
 
« J’aimerais rencontrer Tommy, c’est assez urgent. »
 
L’un des deux s’avança légèrement et posa sa tête au-dessus du magma, montrant la grande différence de tailles. Nate afficha un grand sourire en guise de réponse, provoquant un nouveau grognement.
 
« Il n’est pas disponible aujourd’hui. »
 
Le magma frappa dans sa main, et répondit :
 
« Sauf que c’est une urgence et comme le défini le mot, c’est que ça urge. Je dois donc le voir aujourd’hui. »
 
Le second garde sortit sa hache et la laissa à quelques centimètres du magma en guise d’avertissement.
 
« Eh ben nous on dit qu’il est po dispo, alors tu reviendras en urgence demain mon coco. Et si tu insistes, tu auras une autre urgence crois-moi mon petit. »
 
Le magma recula tout en levant ses deux mains, et répondit très simplement :
 
« Je comprends, après tout c’est le chef, il doit avoir pleins de priorités dans sa vie. Bah oui il doit bien s’occuper de trucs de chefs. Du genre, faire à manger comme un chef, manger comme un chef, faire caca comme un chef. »
 
Le regard des gardes devint de plus en plus insistant, faisant comprendre au magma qu’il avait dépassé les bornes. Parfait c’était le moment pour lui de placer sa stratégie ultime pour arriver à briser leurs vigilances. Il fit semblant de vouloir partir, et il glissa tranquillement :
 
« Je vais donc dire à Stinger que Tommy a mieux à faire que son urgence. »
 
Nate savait qu’il y avait qu’une seule personne pouvant passer outre tous les droits : Stinger ! Nate connaissait vraiment Stinger donc ça lui donnait un avantage, enfin du moins son père, mais bon c’est presque pareil. Les deux gardes se regardèrent, signe qu’il avait sans doute visé juste. Le premier garde rajouta alors :
 
« Bah écoute si c’est urgent, je pense que Stinger lui dira lui-même en personne, vu qu’il est actuellement en train d’échanger en visio avec lui. Et puis si c’était vraiment très urgent il aurait envoyé Catleia. »
 
La poisse, Nate perdit son grand sourire le laissant dans une mare de sels. Il repartit en ignorant les deux gardes. Visiblement il n’avait pas le choix, s’il voulait rentrer il allait devoir passer par un autre chemin. Non il n’allait pas user de la force, ce qui attirait totalement l’attention sur lui. Non, il allait devoir être plus fin que ça : il allait tout simplement se téléporter à l’intérieur. Le magma hors de porté des gardes posa sa main sur le mur et créa un trou noir et rentra dedans, sautant ainsi dans l’inconnu.
 
Le magma arriva finalement dans la demeure, se trouvant dans un long couloir. La structure était jolie, et lui faisait clairement oublier qu’il était dans un vaisseau. Il avança quelques pas tout en continuant d’admirer les lieux. Il regarda une magnifique peinture représentant un requin. Cette dernière arborait de magnifiques bordures dorées.
 
« Comme Stinger, un petit gout pour le luxe. »
 
D’ailleurs ce requin lui rappela celui que possédait Robert. Il regarda de plus près et il vit une petite description. Nate faillit passer à coter, mais à force de l’analyser c’est apparu dans son champ de vision.
 
« De la part de ton vieil ami, Robert Stinger. »
 
Ce type était sans doute proche de ce dernier. Si les gardes ne ce sont pas montrés spécialement coopératif il n’aura sans doute aucun mal à échanger avec ce Tommy. Il prit une nouvelle fois une photo, et reprit la route. Il resta proche de la grande allée, certes pas le plus discret, mais cela restait la solution la plus évidente pour retrouver sa cible. Néanmoins, il restait surpris par le silence mais surtout par le fait qu’il n’y avait pas une seule personne. Tommy serait seul dans sa maison ? Il était peut-être en train de discuter d’un sujet sérieux avec Stinger, et il aurait demandé d’être seul. Si c’était bien le cas c’était l’occasion en or : personne n’allait pouvoir démasquer sa présence.
 
Nate continua son chemin, découvrant au fur et à mesure de son trajet une multitude d’objets avant de se retrouver nez à nez avec un énorme escalier. Il se retourna et il vit la porte d’entrée : parfait il était enfin arrivé au véritable point de départ. Le magma monta les marches calmement, évitant de faire trop de bruits. Mais subitement il sentit une marche s’enfoncer légèrement au sol.
 
« Hé me… »
 
Une flèche sortit de la rambarde et manqua de peu de toucher le magma qui recula par reflexe.  Le sol était piégé, c’était en effet trop beau pour être vrai. Il allait devoir se montrer plus prudent à l’avenir. Mais alors qu’il s’apprêta à monter une nouvelle marche, il sentit un courant d’air. Le magma n’eut pas le temps de se retourner complétement qu’il se retrouva le cou dans la main d’un type qui monta à toute vitesse les marches pour ensuite le frapper contre le mur.
 
Le magma tomba sur ses fesses et put voir face à lui le premier garde. Il détourna légèrement le regard que la porte d’entrée était bien ouverte, avec juste devant le garde à la hache. Ce piège existait donc pour prévenir les gardes de la présence d’une personne. Nate redressa sa tête et il vit la colère du garde monter.
 
« Je t’avais prévenu, mais j’ai l’impression que les mots ne sont pas suffisants avec toi, il va falloir utiliser d’autres trucs. Mais d’abord laisse-moi me présenter. »
 
Le garde posa ses deux mains l’une en face de l’autre et augmenta subitement sa musculature. Suivit alors une pousse très rapide des poils, et des cornes poussa sur sa tête. Son apparence sembla très similaire à celle d’un buffle. Ce type ne serait quand même pas…
 
« Je suis Bulba premier garde de Tommy, mais également fier d’être un Moojuu. »
 
Ce type avait donc la capacité de cacher son apparence ? Cela n’est au final pas surprenant des types sont bien capables de se transformer en formes animales, pourquoi le contraire ne serait-il pas possible ? Bulba ferma sa main droite, créant ainsi un immense poing. A ce moment-là, le magma ne pensa qu’à une seule chose : il n’avait aucune envie de le prendre.
 
« Tu vas manger ça comme un chef. »
 
« Vas-y défonce moi mon petit Buffly. »
 
Irrité par la nouvelle provocation du magma Bulba s’apprêta à donner une droite majestueuse au magma. Il ne s’attendait néanmoins pas à ce qu’un trou noir fasse son apparition devant lui. Nate plaça la sortie au niveau du crane arrière de son adversaire afin qu’il s’assomme par lui-même. Le scientifique ne perdit pas une seconde et profita de ce moment pour fuir. Néanmoins c’était au magma d’être surpris. Le moojuu s’arrêta net au moment qu’il allait rentrer en contact avec son crâne, montrant un contrôle absolu de ses mouvements.
 
« Petit enfoiré. »
 
Annonça Bulba tout en regardant le magma fuir. Il fallait pour le moment trouver une cachette, histoire de préparer un plan le plus rapidement possible. Mais alors qu’il pensait être tranquille quelques secondes, il vit le second garde sortir subitement du sol et tenta de plaquer à deux mains le magma qui recula au dernier moment. Juste derrière lui il vit Bulba venir vers lui. Il ne lui restait plus qu’une solution : il fit apparaitre un trou noir en dessous de de lui.
 
Nate tomba dans une pièce peu éclairée et se releva rapidement tout en essuyant sa blouse. Il avait pris un endroit au pif du logement. Il était tout de même sauvé pour le moment, mais le problème c’est que lui-même ne savait pas trop où il était. Le scientifique posa ses deux mains sur ses jambes, reprenant sa respiration. Il avait abusé des trous noirs, et avait consommé une partie de son énergie. Il avait certes énormément progressé sur son utilisation, mais il n’avait pas encore rattrapé Azrael. Il se redressa et prit quelques secondes pour observer son environnement.
 
« Des chaises, beaucoup de chaises. »
 
Il s’approcha de ces dernières, elles semblaient très poussiéreuses, il ne faisait aucun doute que cela trainait ici depuis un moment. La dernière fête de Tommy dû remonter à un long moment. Il trouva également des tables empilés … et une jambe, une très grande jambe faisant sans doute partie d’une ancienne statue. Il vit un peu plus loin en soulevant un drap, une tête géante de Robert Stinger. Le magma un peu effrayé par cette étrange découverte recula soudainement.
 
« Le con, il a vraiment fait sa statue de 15 mètres de hauts. »
 
Nate soupira, il regarda en direction de la porte, il devait se concentrer sur sa mission. Sa meilleure solution serait d’arriver à localiser la pièce de Tommy pour pouvoir se téléporter dedans. C’était sans doute sa meilleure chance. Le magma soupira et fit apparaitre devant lui un portail, et tira un bon coup sur sa blouse. Mais alors qu’il allait s’avancer, il se retrouva les jambes piégées.
 
« Quoi ? »
 
Il se retourna et il vit deux bras lui attraper ses jambes. Il se retrouva rapidement plaqué au sol et le garde qui était caché sous terre fit son apparition.
 
« Cette fois-ci tu restes avec moi. »
 
D’un geste rapide et efficace il menotta la main de Nate avec un poteau se trouvant dans la pièce. Heureusement pour le magma, la chaine le reliant au tuyau faisant plusieurs mettre, lui permettant encore d’agir. Néanmoins, il était à présent incapable de fuir, le portail ne lui permettant pas de supprimer cette chaine. Son adversaire avait rapidement identifié le point faible de sa technique.
 
« Désolé, mais je ne suis pas spécialement fan de ce genre de jeu. Tu ne peux pas garder ça pour ton copain Buffly. »
 
« Ce n’est pas Buffly, c’est Bulba. »
 
Subitement la porte fut explosée par la force du poing de ce dernier. Entouré d’une puissante aura, il laissa paraitre une grosse puissance. Merde, d’habitude c’est pour Hikaritatsu ce genre d’adversaire.
 
« Grace à Koala te voilà fait comme un rat. »
 
Le magma ne put s’empêcher de lâcher un petit rire et répondit :
 
« Toi aussi t’es un Moojuu ? »
 
« Pourquoi tu dis ça ? »
 
« Non comme ça, vu ton nom je m’attends plus à un type qui fumerait de l’eucalyptus qu’à un gros mec musclé. »
 
Subitement le magma se prit un puissant coup de poing dans son ventre, lui faisant vomir sur le coup. Koala esquiva de peu la salve du magma et ne put s’empêcher de laisser passer un énorme rire gras.
 
« La dernière fois que j’ai vu autant vomir un type, c’est parce qu’il avait trop mangé. Ah, c’était quoi son nom déjà. »
 
Bulba sortit une serviette de sa poche et essuya son poing recouvert légèrement de vomis et il répondit :
 
« Maurice. »
 
« Ah oui Maurice ! Il était parti dans le défi de bouffer dans tous les quartiers du vaisseau, quel porc celui-là ! Mais je crois qu’on tient notre nouveau champion. »
 
Koala attrapa la tête du magma et fit tremper la tête de ce dernier dans son propre vomi, continuant à rire grassement. Il s’éloigna ensuite du scientifique qui releva sa tête, recouverte de vomi. Le magma avait perdu son sourire et regarda avec mépris Koala. Bulba sortit de sa poche un autre mouchoir en tissu et le lança à Nate. Le magma l’attrapa et hésita un instant, puis décida de se nettoyer.
 
« Il était hors de questions que je te tabasse une tête aussi sale. Maintenant tu vas me dire pour qui tu travailles. Et ne me dis pas Stinger, je sais très bien que tu n’aurais pas tenté de t’introduire après mon discours, où surtout tu m’aurais montré une autorisation spéciale. »
 
Une autorisation spéciale ? Nate envisageait sérieusement de remettre ça sur le tapis, mais c’était visiblement peine perdu. Que devait-il tenter de faire. Être honnête ? Le seul problème c’est qu’il pourrait bien être vu comme un intru du vaisseau, et il pourrait être tout simplement jeté en prison jusqu’à un arrêt sur une autre planète. Le seul problème, c’est que le prochain sera fatal. Le magma se mordilla la langue, cherchant une parade. Mais pour le moment il ne voyait que le silence comme réponse. En effet tant qu’il ne parlait pas, il serait interrogé. Cela lui ferait gagner du temps, mais il risquerait à défaut d’en souffrir physiquement. Mais son frère lui avait subir bien pire.
 
« Aucune réponse ? Tu me sembles bien moins loquasse, mais le moment est venu de cracher le morceau. »
 
Bulba donna un nouveau coup de poing dans le ventre de Nate, mais cela ne changea rien à l’histoire. Le garde prit une grande inspiration et chargea subitement son ennemi empalant ce dernier avec une corne. Il retira Nate de sa corne ce qui qui laissa un trou dans le corps du magma. Le scientifique tomba donc à genoux, positionnant sa main à l’endroit de sa blessure. Le garde quant à lui se redressa et ressortit un autre mouchoir pour essuyer sa corne recouverte de sang de magma. Mais subitement elle se referma. Nate était un magma, donc capable de se regénérer, mais d’habitude c’était bien plus lent.
 
« Est-ce que c’était douloureux ? »
 
« Oui. »
 
Le magma était surpris par la réponse. Il n’avait aucune envie de lui donner cette joie, pourtant il l’avait fait.
 
« Parfait, ma capacité fonctionne bien. »
 
Bulba venait d’utiliser sa technique spéciale. Une fois qu’il a réussi à pénétrer sa corne dans le corps d’une autre personne il injecte son énergie en lui. Cette dernière force alors à la cible de lui répondre uniquement par la vérité. La durée du pouvoir dépend de la race. Le magma n’était pas loin de la vérité à ce sujet, se rappelant de son combat contre Seishiro dans une autre dimension.
 
« Quel est ton nom ? »
 
« Nate Kurusawu. »
 
« Pour quoi travailles-tu ? »
 
« Pour mon propre compte. »
 
La capacité tait pire que celle de Seishiro, son corps l’obligeait à répondre. Il ne pouvait donc pas rester silencieux.  Le temps lui était compté, il ne lui resterait alors plus qu’une solution : combattre. Ses adversaires étaient forts, mais il ne faisait aucun doute que sa force était sous-estimé. Mais il devait trouver avant une méthode d’approche, il n’aura qu’une seule chance. Il avait certes une idée, mais ce pouvoir l’entravait.
 
« Pourquoi tu veux rencontrer Tommy. »
 
 « J’ai besoin de le rencontrer pour trouver un moyen de rentrer chez moi. »
 
Bulba sembla intrigué par la réponse du magma. Nate était dans une situation compliquée, le moojuu disait bien plus que ce qu’il voulait. Le pouvoir lui força à répondre sans choisir ses mots, quelle plaie ! Il n’y a donc aucune faiblesse à cette capacité ? Subitement une idée lui vint en tête, et se chargea de la placer avant de laisser l’interrogatoire continuer ?
 
« Je suis un vrai pilier du bar tu sais. »
 
« Qu’est-ce que j’en ai à foutre ? »
 
« Rien. »
 
Répondit automatiquement le magma, satisfait par la tournure. Il reprit directement la parole juste après et annonça :
 
« En tout cas ce n’est pas bien prudent de laisser l’entrée sans surveillance. »
 
Bulba se retourna rapidement en direction de Koala et ce dernier s’en alla tout aussi vite. Le magma trouva le point faible de la technique de son adversaire : il devait uniquement dire la vérité en réponse aux questions de Bulba. Dans les autres situations il pouvait bien dire ce qu’il voulait. Bulba devait être conscient de sa faiblesse, mais la phrase du magma pouvait laisser un grand doute et il fit exactement ce qu’il ne devait pas faire : éloigner son allié. Il n’avait plus qu’à profiter de l’opportunité pour attaquer Bulba seul.
 
« Combien de personnes vont venir ? »
 
« Aucune »
 
Bulba se retourna pour regarder Nate qui afficha un grand sourire. Le garde avait voulu se montrer prudent en envoyant très rapidement Koala. Ce dernier n’avait pas eu le temps d’avancer pour l’attaquer, il avait donc encore l’avantage. Il prépara son poing droit pour donner une droite monumentale à son prisonnier. Mais il s’arrêta en plein milieu de son action, bloqué par une action surprise du magma dans son dos.
 
« Quoi ? »
 
Nate avait utilisé son Black Hole pour placer son attaque électrique. Il avait profité d’un double effet de surprises pour pouvoir lancer cette attaque tranquillement. Malgré l’intensivité de l’attaque, le garde resta debout. Le magma se déplaça à toute vitesse et profita du chaos actuel pour entourer le cou de son adversaire et le piéger à son tour. C’est à ce moment là que Koala effectuait son retour.
 
« Je te laisse le choix, te retrouver ton pote étranglé, ou tu me détaches.
 
Nate tira légèrement sur la menotte menaçant Koala. Ce dernier se précipita pour aller détacher le magma.
 
« Merci, adieu ! »
 
« Abrutis, tu aurais dû l’attaquer ! »
 
Le scientifique avait obtenu exactement ce qu’il souhaitait, et créa une nouvelle fois un trou noir à ses pieds pour s’enfuir, une nouvelle fois. Son objectif était de rejoindre l’entrée. En effet la meilleure chose à faire pour lui était de s’échapper pour le moment d’ici, il trouvera un autre moyen de retrouver. Néanmoins à sa grande surprise il fut poursuivi par Koala qui l’attrapa.
 
« Merde. »
 
Seule faille dans le plan du magma, il ne s’était pas attendu à un déplacement si rapide d’un adversaire. Il se retrouva ainsi téléporté en compagnie de Koala juste devant la porte d’entrée.
 
« Je ne vais pas te laisser partir ! »
 
Le garde se redéplaça pour bloquer la porte au magma. Nate chercha à reprendre son souffle, toute cette histoire commençait à l’épuiser, il n’allait pas pouvoir continuer à spammer bien longtemps son attaque. Néanmoins, s’il arrivait à se débarrasser de ce dernier, il ne serait pas loin de la victoire. La fuite serait-elle vraiment la solution la plus intéressante ? S’il pouvait le vaincre, il suffirait de donner un dernier coup à Bulba et le champ serait libre ! Et puis parmi les deux c’est bien celui-ci le plus gênant avec sa capacité, l’autre il pourrait le semer sans problème. Son adversaire ressorti sa hache.
 
« Très bien, battons-nous à armes égales. »
 
Le scientifique récupéra son épée en bois et la transforma en véritable arme. Le garde s’amusa à voir le magma tenter de l’affronter à ce jeu-là et put s’empêcher de rire.
 
« Ahahah, je ne sais pas ce qui est le plus ridicule, ton bras ou ton épée. »
 
En effet, Koala était bien plus musclé que Nate et possédait une hache bien plus imposante et aiguisé que son épée. Le magma s’amusa tout en prononçant :
 
« Benizakura. »
 
Nate qui avait arrêté de sourire paraissait réellement serein alors que son épée se retrouva subitement recouverte par une aura noire. Koala se prépara à l’attaque et répondit par une énième provocation.
 
« Ce n’est pas en la changeant de couleur que tu la rendras plus forte ! »
 
« Je vois… »
 
Nate n’alla pas plus loin dans son explication et fonça vers son adversaire qui l’attendait avec sa hache en la tenant au-dessus de lui, prêt à l’écraser avec. Le moment se passa très vite et Nate se retrouva juste derrière son adversaire. Un court silence s’instaura, et l’épée du magma perdit son aura.
 
« … tu n’es pas assez fort pour mon épée. »
 
Au même instant la hache de Koala se brisa en deux, et les deux parties tombèrent au sol. Une énorme blessure verticale fit son apparition sur le torse faisant couler une importante quantité de sang. La blessure ne sera pas fatale pour le garde, mais il était à présent hors de capacité de se battre. Il tomba sur son ventre, créant une légère secousse. Le scientifique se retourna et il vit Bulba qui venait d’arriver. Ce dernier garda son calme en voyant le corps de son allié s’aplatir au sol.
 
« Je dois parler à Tommy. »
 
Le magma avait retourné la situation, et cherchait à mettre la pression sur son adversaire restant. Bien entendu c’était en partie du bluff, vu qu’il avait quasiment utilisé toute son énergie restante pour son attaque. Néanmoins son adversaire devait être aussi dans un sale état suite à l’attaque précédente. Mais subitement il se retrouva plaqué contre un mur. Si Koala avait sous-estimé le magma, le magma lui avait sous-estimé Bulba, très loin d’être hors de se battre.
 
« On va passer, à la vitesse supérieure. »
 
Sous l’impact du coup des objets de la poche tombèrent au sol. Bulba jeta un œil au sol et vit parmi les affaires un cigare. Son regard resta fixé sur ça, il semblait véritablement intrigué. Bulba se libéra une main et se baissa pour attraper ce dernier. Il regarda l’inscription de ce dernier et demanda :
 
« Comment tu as obtenu ça ? »
 
« Je l’ai récupéré du bureau de Robert Stinger. »
 
« Comment tu as eu accès à son bureau ? »
 
« Car je suis le nouveau propriétaire de Leto. »
 
Bulba sembla grandement surpris, son pouvoir étant encore effectif, il disait forcement la vérité. Plus la conversation avançait, plus la prise du moojuu sur le magma devenait plus faible.
 
« Qui étais-tu pour lui ? »
 
« Son père adoptif. »
 
Au même instant Bulba laissa tomber le magma qui s’écroula au sol. Nate se releva avec difficulté et vit son ancien adversaire s’agenouiller devant lui.
 
« Je pensais que vous parliez de Gilean, je suis désolé. Je dois avouer que j’ai gardé un énorme respect pour Robert. Si j’en sui là aujourd’hui, c’est grâce à lui. J’ai d’ailleurs eu le privilège de gouter à l’un de ses cigares. Si une personne si proche de Robert est venue jusqu’ici, je pense que cela doit être réellement important. Suivez-moi. »
 
Nate aurait dû commencer par-là ! Mais bon, il fallait le savoir et par malchance il avait tenté avec la mauvaise approche. Heureusement qu’un coup du destin la sortie de l’impasse. Le magma suivit donc les pas du garde montant les marches puis traversant de nombreux couloirs.
 
« Ces derniers temps Tommy est très distant, et on nous avait expressément demandé de faire rentrer personne. Selon ses propos, seul l’héritier de Robert Stinger aurait le droit de l’approcher. Et vous êtes, en quelque sorte aussi son héritier. »
 
 Bulba montra une étrange porte au magma, et lui donna ses dernières consignes.
 
« Comptez vous faire du mal à Tommy ? »
 
« Non. »
 
« Très bien, au bout de ce couloir se trouve Tommy. Je resterais ici, néanmoins si les choses se passent mal j’interviendrais. »
 
Le moojuu ouvra la porte au magma laissant apparaitre un immense couloir blanc. La porte se referma juste après l’entrée de Nate, et Bulba regarda au travers de la fenêtre. Le magma avança tranquillement tout en regardant autour de lui, et il vit de nombreuses télés, visiblement éteintes. Nate s’arrêta subitement en voyant la porte du bout du couloir s’ouvrir, et laissant apparaitre une ombre. Il plissa ses yeux, cherchant à identifier ce dernier mais n’arriva pas. Le magma chercha à avancer mais l’étrange individu montra sa main droite, lui faisant signe de s’arrêter.
 
« Tommy ? »
 
Questionna le magma qui obéissait en s’arrêtant une nouvelle fois. Le cœur du magma s’accéléra sous l’étrangeté de la scène. Qu’est-ce que c’était ce bordel ?
 
« Oui, c’est bien moi. Puis-je savoir à qui ais-je affaire ? »
 
C’était bien Tommy, du moins s’il disait la vérité, ce qui était encore loin d’être sûr.
 
« Je suis le docteur Nate Kurusawu. Vous êtes bien le dirigeant de ce lieu ? »
 
« Oh un docteur ! Je pense que je ne suis pas le bon interlocuteur, vous aurez dû plutôt rencontrer le professeur Mathison. Sinon oui, je suis bien le dirigeant de ce lieu. Vous semblez un peu sur les nerfs, vous n’avez pas confiance en moi ? »
 
« Je suis un scientifique, je crois uniquement ce que je vois. »
 
« Ah ah, donc vous ne croyez pas en la physique quantique. »
 
Nate qui avait voulu lui envoyer une petite pique fut piégé à son propre jeu. Ce type était donc très loin d’être idiot.
 
« Qu’est-ce lieu ? »
 
« Voyez ce lieu comme une relation symbiotique. Les gens qui sont ici ont besoin d’aide pour arriver à leurs buts, et chacun vient en échange apporter de l’aide aux autres. »
 
Un lieu assez idéal en apparence, et très éloigné du capitalisme, ce type semblait bien différent d’un chef d’entreprise comme Stinger. Le magma allait rentrer au but, mais il avait une dernière question
 
« Et pourquoi autant de télévision dans cette pièce ? »
 
« Pourquoi ? Hum, car c’est très utile pour l’information. »
 
Subitement elles s’allumèrent toutes, montrant des zones différentes de la section. Vu le nombre de télévision, c’était bien plus que de la simple surveillance. Mais bon, il fallait plutôt se concentrer sur un autre sujet.
 
« Bon je vais être honnête, j’ai été téléporté ici par mégarde. Je cherche juste un moyen pour rentrer chez moi. »
 
« Oh je vois, vous êtes donc un invité clandestin. Nous avons déjà du matériel pour nous téléporter au sein du même vaisseau mais on est loin de pouvoir vous ramener chez vous. Néanmoins je sens qu’un brillant scientifique comme vous aurez déjà une idée dans le coin de sa tête non ? Dites-moi, TOUT ce que vous avez besoin. Je regarderais avec Mathison pour vous aider dans votre quête. »
 
Ce type était déjà prêt à l’aider ? Il ne le connaissait pas pourtant. Peut-être qu’il était capable de voir la vérité un peu comme Bulba. Mais cela restait mystérieux, mais peut être que sa présence n’était pas souhaitable et que son départ l’arrangerait en effet.
 
« En boostant un de vos téléporteur on doit pouvoir y arriver. Il suffit quelques petits réglages, ainsi qu’une manipulation assez délicate. »
 
« Très bien, je vous laisserai libre de donner ces détails aux scientifiques de ce vaisseau. Néanmoins j’aurais besoin de connaitre cette manipulation délicate. J'ai certes le bras long, mais j’ai tout de même besoin de me préparer en amont. »
 
Le magma resta silencieux. Sans savoir pourquoi, la situation le gênait énormément. Quelque chose dans cette histoire n’allait pas. Son instinct lui disait de faire attention, sans vraiment comprendre pourquoi. Sans doute car tout allait trop bien, et que le magma n’en avait sans doute pas l’habitude. Nate sortit un papier et commença à gribouiller dessus, et le posa au sol face caché et se redressa.
 
« C’est assez compliqué techniquement à expliquer, j’ai préféré faire un schéma. Je vais reculer, et vous laisser vous y approchez pour le lire. »
 
Nate n’avait pas une confiance absolue en Tommy et avait tenu ce piège. Ce dernier allait devoir donc sortir de l’ombre pour connaitre le dessin du magma. Il allait pouvoir savoir si ce dernier tenait vraiment à son plan et à garder le mystère sur mon visage.
 
« Tu tiens absolument à voir mon visage. Je compte bien t’aider dans ton plan, mais je dois rester dans l’obscurité. »
 
Subitement la pièce devint noire, et toutes les télés s’éteignirent en même temps. Quelques secondes plus tard la lumière refit son apparition et Tommy se retrouva en possession du plan du magma. Nate tenta de s’approcher, mais il se retrouva bloqué contre une vitre.
 
« Merci… je vois que j’ai obtenu ce que je souhaitais au bon moment. Au revoir Nate. »
 
Tommy s’éloigna, et le magma se retourna et vit avec effroi que la vitre était teintée de sang, sans doute de celui de Bulba. La porte s’ouvrit, et Nate put constater que le corps sans vie du garde jonchait le sol. Deux personnes entrèrent : une femme au teint mate cachant sa bouche derrière un éventail accompagnée par une enfant.
 
« Bonjour, très cher docteur. Ravis d’enfin faire votre connaissance. En tout cas très belle démonstration de votre énergie, vous possédez de la ressource. Dommage qu’il n’en reste pas assez pour moi. »
 
Qu’est-ce que c’était que ça ? Le magma ressentit une énorme tension et ne pensa qu’à une chose : fuir. Nate vit toute de même une échappatoire : il allait utiliser son trou noir pour passer de l’autre côté de la glace et retrouver Tommy. Ce dernier qui avait étrangement fuit à la récupération de son plan aura forcement encore besoin de lui : Nate ayant juste donné un vulgaire dessin d’une tortue. Mais il n’y arriva pas ! Il regarda à sa jambe, il y avait une fléchette de planté. Il s’écroula dos à la vitre, commençant à tomber dans un profond sommeil. Les télés se rallumèrent affichant le visage de nombreuses personnes.
 
« Qu’est-ce que c’est ce bordel… »
 
Ir fit face à Nate et lui annonça tout en retirant son éventail pour montrer son plus beau sourire :
 
« Ce n’est pas la bonne question, la question est que va t’-il vous arriver docteur Kurusawu ? »



Nate Kurusawu
Nate Kurusawu
Magma
Masculin Age : 1010
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 4663
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 690

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Black Hole - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

Un saut [Flèche d'argent] Empty
MessageSujet: Re: Un saut [Flèche d'argent]   Un saut [Flèche d'argent] ClockLun 6 Avr 2020 - 11:15
« Qu’est-ce que … comment c’est possible ? »
 
Le magma venait tout juste de traverser le dôme et le voilà propulsé dans une toute nouvelle aventure. Néanmoins il ne s’attendait pas à être autant surpris : il venait de se retrouver dans un vaisseau spatial ! Il s’approcha d’un mur et caressa ce dernier. Difficile à dire où il était avec si peu d’éléments mais il vit plusieurs théories, mais 2 sortaient clairement du lot : celle du lieu caché et celle de la téléportation. Les deux théories se valaient, et le magma savait qu’il aurait prochainement un élément de réponse. Le magma ferma son poing droit et regarda le plafond revigoré par sa détermination. Il ne comptait pas retomber dans les ténèbres.
 
Avant de se lancer dans l’exploration de cette arche Nate voulait analyser sa zone d’arrivé. Il se retourna et vit une partie du dôme, et de l’autre coté la continuité du vaisseau. Il posa alors sa main et n’arriva pas à passer. Cela semblait cohérent avec le fait qu’il était tout simplement incapable de retirer sa main quand il avait passé le portail. Il s’éloigne un peu et regarda au sol puis il vit quelques cailloux sans doute venus d’Héra. Il sortit un stylo rouge de sa poche et il fit une croix et tenta de balancer le caillou au travers du portail … et cela fonctionna ! Néanmoins il restait capable de voir le caillou de l’autre côté. Par malchance il était tombé du mauvais côté, mais le magma avait au final bien suivis la trajectoire de ce dernier donc cela ne fut pas un problème. Les objets non vivants semblaient bien pouvoir traverser. Plutôt étrange.
 
Le scientifique fit demi-tour, se lançant alors dans l’exploration de ce vaisseau. Mais sans grande surprise ce dernier semblait plutôt imposant : un véritable labyrinthe désertique. Nate soupira et continua son avancé, et ne vit hélas aucun indicatif. Subitement il entendit un étrange bruit, et il se dirigea en toute vitesse vers cette zone. Il s’avança vers cette dernière, et ne vit rien.
 
« C’était mon imagination ? »
 
Il regarda devant lui, et commença à s’avancer discrètement. Il tourna sa tête pour observer une porte, qui ne lui fit pas garder l’attention. Mais alors qu’il allait rentrer dans une salle cette dernière explosa. Par réflexe le magma posa son Black Hole devant lui pour se protéger des débris. Il le retira rapidement et il vit juste un bras dépasser. Que faisait ce type ici ? Alors que le magma s’apprêtait à partir à sa poursuite une voix provenant du dos du magma le surpris.
 
« Bah alors tu fais quoi ? »
 
Nate se retourna subitement et il vit Ramo, le type qui l’avait dirigé à Samuel. Pourquoi l’avait-il suivi ? L’idiot il allait se retrouver bloquer avec lui à présent ! Par réflexe le scientifique retourna la tête en direction de la zone d’explosion et ne vit bien entendu plus rien. Il soupira en se rendant compte qu’il venait sans aucun doute de perdre la trace de cet étrange énergumène.
 
« Merde, j’ai perdu ma seule piste. »
 
« Tu parles du mec qui porte le même habit que toi qui était dans l’couloir d’en face ? Il avait l’air chelou. »
 
« Quoi, tu as réussi à l’identifier ? »
 
« Non, j’ai juste vu sa tenue, c’est la même que ton truc blanc. »
 
Nate se toucha instinctivement avant de répondre :
 
« Il portait une blouse. »
 
Il n’était donc pas le seul scientifique sur le coup, ce qui était très intéressant à noter. Il n’aura pas la chance de retrouver sa trace de suite, mais au moins l'inconnu lui paraissait moins obscur. Maintenant qu’il n’allait plus être dans l’optique d’une course il avait son temps, et il en usa pour questionner un peu Ramo.
 
« Pourquoi m’avoir suivi ? Tu voyais bien que j’étais incapable de sortir de là. »
 
« Bah ouai, et comme ça fait faisait des heures que tu étais parties, Samuel m’a envoyé ici. »
 
« Des heures ? Non je suis ici depuis quelques minutes. »
 
Le magma regarda interloqué Ramo, se demandant s’il était dans l’exagération ou pas. Non, il ne semblait pas être en train de mentir. Il a été envoyé par Samuel, et ce dernier avait en effet jugé qu’il c’était passé beaucoup de temps.
 
« On est arrivé en même temps, alors qu’on est parti avec une différence temporelle. Ce portail aurait un système de cron, dans lequel il enverrait tout les x temps toutes les personnes dedans ? Non, je n’ai vu aucune coupure, je suis directement arrivé ici. Cela voudrait dire que mes deux théories son fausses. Mais alors dans quel cas, cela arriverait ? »
 
Nate se gratta le menton interrogatif alors qu’il c’était lancé dans un monologue. Ramo quant à lui tourna légèrement la tête, ne comprenant pas du tout ce que racontait le scientifique. Subitement il retira sa main et il resta bouche bée. Oui ça ne pouvait être que ça…
 
« On a voyagé dans le temps. On est donc dans la flèche d’argent avant le crash. »
 
Ce portail le renvoyait dans le passé, à une date précise, donc toutes les personnes le traversant se retrouveraient ici en même temps. Cela voulait aussi dire que Samuel n’allait pas envoyer davantage de gardes, signe que Nate allait bien rentrer ? Le voyage dans le temps, qu’est-ce que ça pouvait être compliqué. 
 
« Quoi ? On a voyagé où ? »
 
« On est dans une copie de la flèche d’argent. »
 
« Ha d’accord ! »
 
Le magma sentait qu’il était perdu d’avance de s’avancer vers une explication. Oui surtout que le temps était compté, car le vaisseau allait se crasher. Mais la bonne nouvelle à cette histoire c’est qu’il devait bien avoir du monde, et donc potentiellement trouver un moyen de rentrer chez lui. Le fait qu’il y ait un type en blouse semble indiquer qu’il y aurait même peut-être une équipe scientifique : parfait. Trouver cette équipe le mènerait vers la possibilité de rentrer chez lui et de débusquer ce type.
 
« Bon suis-moi on va explorer les lieux. »
 
Ils s’avancèrent et passèrent finalement dans la salle de l’explosion, et il n’y restait rien. Il continua sa route qui déboula sur un long couloir. Le magma s’arrêta net à la vue d’un plan. Enfin ! Il regarda attentivement ce dernier et il vit qu’il y avait dessus un village ! Mais cela ne l’étonna pas au final la flèche étant immense. En regardant de plus près il vit qu’il y avait un laboratoire.
 
« Bingo ! »
 
« Je comprends po ce qu’on fait là ? On cherche quoi ? »
 
« Notre objectif est de trouver un moyen de pouvoir rentrer chez nous, car il faut tout de même être certain de pouvoir rentrer avant toute chose. En parallèle on va chercher à enquêter pour comprendre pourquoi ce dôme existe. »
 
Pour le magma cet étrange type qu’il avait croisé était sa plus grande piste et il tentera d’en savoir plus, mais le plus important restait en effet d’éviter de se retrouver coincé dans le crash. Nate prit en photo le plan et il fit quelques mettre avant de cette fois tomber sur une photo de Stinger en compagnie d’un étrange enfant roux. Qui était ce gamin ? Une autre piste qu’il prit en photo. Il ne le connaissait pas, mais cette photo présentée ici pourrait indiquer qu’il soit le maître des lieux. Une information importante à noter.
 
« Bon trouvons ce labo. »
 
Ils arpentèrent les couloirs suivant scrupuleusement le plan. Nate qui espérait tomber encore sur une belle surprise était déçu, il allait se contenter d’avancer dans ces couloirs interminables. Néanmoins ils s’approchaient inexorablement de la cible, plus que quelques pas ! C’est à ce moment qu’ils tombèrent finalement nez à nez avec un scientifique. Le magma se frotta les mains, satisfait que son plan avait bien porté ses fruits.
 
« Bonjour, désolé de vous importuner, mais je dois absolument discuter avec votre manager. Je me présente Docteur Nate Kurusawu. »
 
Le scientifique regarda le magma pendant quelques instants rendant presque le moment gênant. Nate commença à se demander s’il ne parlait pas une autre langue ? Il profita de ce moment pour contempler cette personne, assez grande et baraqué et dont la chevelure était d’un blond étincelant. Heureusement l'inconnu brisa le silence en se présentant à son tour.
 
« Enchanté docteur Kurusawu, je me présente, Alexander, je suis le second du manager donc je pense être totalement légitime pour échanger avec vous. »
 
Parfait ! Le second était déjà une très bonne chose, et il y avait des chances que le manager soit d’avantage pris. C’était donc potentiellement la cible idéale, le magma ne chercha donc pas à le voir et se concentra sur ce fameux bras droit.
 
« Pouvons-nous nous isoler dans une pièce, ces informations devraient rester confidentielles. »
 
Chuchota Nate à l’hôte qui plissa ses yeux suite à cette phrase, lui donnant un air très sérieux. Il hocha simplement de la tête et fit signe de le suivre. Ils avancèrent dans le silence passant juste devant un gros laboratoire où travaillaient de nombreuses personnes. Il identifia au loin une étrange personne très recouverte qui semblait donner des directives. Nate s’arrêta quelques secondes pour le regarder et Alenxander en profita pour donner une explication :
 
« C’est le professeur Mathison, le gérant du laboratoire. Il est en train de donner un cours aux assistants. »
 
La curiosité du magma était apaisée, mais il sentait qu’il y referait un tour. Oui, il gardait en tête l’idée qu’il mettrait un nom sur cet étrange pyromane. Oui qu’importe ce qu’il avait effectué, le fait de fuir prouvait qu’il était en tort. Alexander reprit la route et les deux intrus firent de même. Au bout d’une petite trotte ils rentrèrent dans une petite pièce et l’hôte pensa à ferme derrière lui. Une table séparait la pièce en deux, Alexander partit d’un, Nate et Ramo de l’autre. La discussion allait pouvoir commencer :
 
« On ne vient pas de ce vaisseau, on a été téléporté ici contre notre grès. Notre objectif est de retourner sur notre planète. »
 
« Ouaip, la magnifique planète Hera ! Même si elle perdu de sa splendeur depuis que ce sont les glaçons au pouvoir. »
 
« Glaçon ? »
 
Nate tourna légèrement le regard en direction de son collègue. L’idiot, Freezer n’était pas au pouvoir à l’époque où devait tout juste l’être. Par chance il était resté suffisamment vague pour que ça puisse être rattraper. Le magma quant à lui c’était informé sur la situation d’Hera avant de venir, fort bien lui en a pris.
 
« Notre cher Ramo critique le refroidissement climatique qui menace la planète. Mais bon, en soit cette donnée n’a aucune importance, sachez tout de même que pour ma part je proviens de la planète Magma. »
 
« Eh ben, vous, vous ne devez pas avoir froid. »
 
Répondit sarcastiquement Alexander sans montrer le moindre sourire. Nate rigola suite à la boutade et posa sa main droite sur la cuisse gauche de Ramo. Ce signe, le magma lui avait expliqué pendant le trajet. Nate se doutant que ce dernier pouvait compromettre les discussions, il avait vu avec lui un signe pour que ce dernier se taise à partir de ce moment-là, sauf en cas d’accord du Magma. Ramo tourna sa tête, et comprit qu’il devait rester silencieux à présent.
 
* Jn’ai pas tout compris à notre situation monsieur Nate, mais jvous fais confiance. *
 
Le moment était revenu de se retourner au cœur de la discussion, et Nate reprit donc son discours.
 
« Je ne sais pas par quel moyen on est arrivé ici, mais on aimerait bien repartir au plus vite. Je doute que ce soit bien vu que deux intrus arrivent comme ça par miracle, d’ailleurs il est même possible que nous ne soyons pas les seuls. »
 
Alexander garda son silence, réfléchissant à ce qu’il pourrait faire. Le problème principal c’est le temps, ce dernier pourrait en effet aider le magma, mais il pourrait vouloir prendre son temps, Nate n’étant pas priorité. De ce fait, il fallait trouver un moyen de faire comprendre à Alexander qu’ils vaudraient pour tout le monde qu’ils ne restent pas longtemps.
 
« En effet, cela me semble préférable que vous partiez au plus vite. Je vais vous aider. »
 
A partir de ce moment là se lança une conversation sur le moyen le plus fiable de se téléporter ailleurs, et Ramo fut complètement largué. Très vite, le sujet du téléporteur du vaisseau fit son apparition. Alexander fouilla dans l’ordinateur et lui donna toutes les informations techniques sur le téléporteur. Rapidement Nate put analyser son système et il proposa donc un tas de modifications potentiels à faire, et ne manqua pas ajouter :
 
« Il ne me restera alors plus qu’une grosse tache à faire. »
 
« Je suppose que vous préférez la garder pour vous pour le moment ? »
 
« Exactement ! Pas que je ne vous fais pas confiance, mais j’aime bien faire des surprises. »
 
« On va dire ça. »
 
Répondit ironiquement Alexander qui semblait néanmoins comprendre le secret professionnel, étant lui-même un scientifique. Il se leva et s’approcha de la poignée, et rajouta :
 
« Je vais voir avec l’équipe, comme convenu je pense que cela ne devrait ne prendre que quelques heures. N’hésitez pas à vous servir dans le matériel où de me demander si vous avez besoin d’un assistant. Sur ce on se revoit pour la mise en place du projet. »
 
« Attendez une seconde, j’ai une dernière question. »
 
La tension monta d’un cran alors qu’Alexander allait poser sa main sur la poignée de la porte. Il se retourna, regardant le magma tout en fronçant les sourcils.
 
« Il n’y aurait pas un destructeur chez vous ? »
 
Le second s’avança brusquement vers le magma et l’attrapa par le col, lui faisant toute la démonstration de sa puissance. Sa voix monta d’un cran au moment de sa réponse :
 
« Comment as-tu appris pour ça ? »
 
« J’ai croisé un mec portant une blouse en train d’exploser quelque chose. »
 
« Tu as donc croisé le saboteur, peux-tu m’expliquer ce que tu as vu ? »
 
Le magma expliqua donc la scène ainsi que le lieu, afin qu’Alexander puisse déterminer l’élément détruit. Ce dernier sembla bien intrigué et tourna le dos tout en grattant son bouc bien fourni. La situation semblait en effet bien lui peser également. Quoi qu’il en soit, il ne faisait aucun doute qu’il avait pas mal d’informations. Peut-être même qu’il pourrait le guider jusqu’au trésor maudit.
 
« Ce qu’il a détruit, c’est l’un des deux centres de surveillances. Il ne fait aucun doute qu’il compte bien agir aujourd’hui. »
 
Alexander se retourna une nouvelle fois et posa ses deux mains sur la table et fixa du regard le magma. Son regard semblait démontrer toute sa détermination dans ce qui semblait être une véritable enquête.
 
« Je sais que vous ne pouvez pas être le saboteur, ce dernier agissant bien avant votre arrivé, et ce dernier a accès à pas mal d’informations de notre laboratoire que vous n’aurez pas pu obtenir. Le fait que je ne vous connais pas, vous rends ironiquement plus fiable. J’aurais donc un service à vous demander, en vous impliquant partiellement dans cette histoire en parallèle de votre projet. Je peux néanmoins pas vous obliger, et je respecterais tout de même mes engagements. »
 
Nate afficha un léger sourire, la situation était parfaite. Il avait lui-même envie d’en savoir plus.
 
« On accepte, expliquez-moi la situation. »
 
Alexander continua par fouiller dans ses poches, et il en sortit 3 photos qu’il garda caché pour le moment.
 
« Cela fait un petit moment qu’un traître traîne dans les parages, en détruisant des petits éléments, mais en allant de plus en plus loin. Je n’ai hélas pas réussi à l’identifier ni à comprendre son objectif, néanmoins par analyse j’ai réduit la liste à 3 personnes. »
 
C’était un excellent deal, avec si peu de cibles il serait facile d’agir. Grace à son don, le magma allait pouvoir analyser les souvenirs de ces trois personnes et retrouver facilement le coupable. Si seulement toutes les missions pouvaient être aussi simples. Il commença par poser une première photo.
 
« Je commence par Josserand, un talentueux scientifique Kanasien. Ce dernier a fui la planète, refuser d’utiliser la science pour l’armée de Majin Vegeta. »
 
Il sortit une nouvelle photo la posant précisément juste à côté, montrant un certain coté perfectionniste.
 
« Notre seconde personne est Lukas un ancien dentiste, et sa provenance nous est inconnu. Il reste très agile de ses mains. »
 
Et Alexander termina par mettre la dernière photo avec toujours autant de précision. Le magma ne put cacher sa surprise en voyant la photo.
 
« La dernière personne est tout simplement le professeur Mathison lui-même. J’aimerais vraiment l’enlever de cette liste, mais je n’ai pour le moment pas pu prouver son innocence. Néanmoins il reste difficile de croire qu’il se mettrait lui-même des bâtons dans les roues. »
 
Les trois personnes avaient donc étés présentés, et il allait falloir analyser tout ça.
 
« On va s’occuper chacun d’une personne, je m’occupe de surveiller Mathison, quant à vous occupez vous des deux autres. Je dois de toute façon lui parler de votre projet pour réquisitionner l’équipe. Sur ce, la mission est lancée. »
 
Alexander ouvrit finalement la porte et jeta un dernier regard sur Nate avant de se diriger vers le laboratoire pour brièvement expliquer le soucis deux personnes. Mathison accepta sans sourciller et ils prirent le temps pour expliquer à l’équipe leurs taches. Finalement les deux dirigeant s’en allèrent laissant le champ libre à Nate. Il se dirigea vers Ramo qui avait gardé le silence jusqu’à là.
 
« Tu peux te mettre au fond de la pièce, et surveiller discrètement les deux types qu’on a vu sur les photos ? »
 
« Ouai, pas dsoucis mon gars. »
 
Son compagnon de route se posa au fond de la salle et se fit discret, à croire qu’il était plutôt doué pour ça. Nate marcha tranquillement en direction de Josserand, qui serait sa première cible. Il s’approcha de lui, et lui tendit alors la main. Le Kanasien le regarda étrangement et annonça froidement :
 
« Pas de contact physique, je n’ai pas envie de récupérer vos microbes. »
 
Bon, la première approche du magma fut un échec. Si ce dernier refusait tout contact physique, il serait alors délicat d’utiliser sa technique. Nate joua donc le tout pour le tout en sortant sa technique ultime de sa poche : un gel hydraulique et se lava les mains.
 
« J’ai beaucoup de respect pour votre espèce, et cela serait un manque de respect de vous salir mais également de pas vous saluer. »
 
En voyant que la main du magma était bien propre il n’hésita finalement pas à la serrer. Nate ferma suffisamment fort la main et prit bien son temps pour la secouer, afin de gagner de précieuses secondes, où il irait lire les souvenirs de Josserand.
 
La guerre, du sang, du feu. Ces douloureux souvenirs semblaient hanter le Kanasien, les fuyants sans réussites. Néanmoins, le magma ressentit qu’avec le temps ces derniers étaient de moins en moins violent, ce lieu où il vivait l’apaisait. Il avait finalement trouvé le moyen d’éteindre l’incendie qui brûlait son être. Aucune trace d’une quelconque trahison, il était innocent.
 
Ils retirèrent leurs mains, et dans le doute le Kanasien ne put s’empêcher de se laver tout de même avec son propre gel hydraulique. Il retourna au travail et le magma lui posa tout de même quelques questions banales. Il n’en avait rien à tirer, hormis le fait de rester le plus naturel possible. S’il était juste venu lui serrer la main, cette action aurait put être perçu très étrangement par les autres. C’est pour cette raison qu’il fit ensuite le tour de plusieurs personnes, avant de vouloir se diriger vers le dentiste. Plusieurs heures s'écoulèrent puis le magma alla enfin vers sa cible. Pas de chance, ce dernier venait de fuir. Merde, il avait profité qu’il soit concentré sur une discussion sérieuse sur la reproduction des Lezard d’eau de Kanasa. Il tourna le regard et il vit que Ramo lui faisait signe. Parfait, il avait sans doute gardé un contact visuel sur la cible.
 
« Suivez-moi, il est parti vite fait. »
 
Nate se lança dans une nouvelle course-poursuite. Avait-il finalement trouvé sa cible ? Ce type l’intriguait tout particulièrement. Sa race n’a pas été identifié, cela voulait donc dire qu’il cherchait à la cacher, et ça en général ce n’était pas un bon signe. Pouvait-il craindre le pire ? Il vit au loin une pièce ouverte entendit un léger rire en ressortir. La pression monta d’un coup, qu’allait-il voir ?
 
« Je te tiens. »
 
Nate fit face à la pièce et vit à sa grande surprise Lukas en train de se goinfrer de chocolat. Il tenta de cacher bien que mal la tablette derrière lui. Le magma sembla blasé, mais cela semblait confirmer que ce type était innocent. Mathison serait-il bien le coupable ? Il allait chercher à s’en assurer, mais au même moment il entendit crier dans son dos. C’était Alexander qui se trouvait dans un carrefour à quelques mètres de lui.
 
« Fuyez ! Je connais le coupable, c’est … »
 
Alors qu’il allait bouger le second se retrouva avec un énorme trou dans le corps, laissant une énorme trace de sang au sol. Son corps resta quelques secondes debout avant de s’effondrer au sol. Les bruits des pas s’approchant résonnant dans la tête du magma paniqué. Nate attrapa machinalement Ramo et se téléporta grâce à son trou noir dans une pièce fermé se trouvant à proximité.
 
« Merde… »
 
Le magma se releva tremblotant après avoir effleuré la mort. Les doutes sur le coupable commencèrent à diminuer, mais avec la mort d’Alexander, les choses allaient se compliquer. Que faire. Subitement une voix légère surprit le magma, celle d’un prisonnier qui s’approcha. Nate se retourna et questionna ce dernier :
 
« Qui êtes-vous ? »
 
« Qui-suis-je ? Je pense pouvoir sustenter vos connaissances. Je me présente, Norops Léopold. »
 
L’étrange personne dont le pied était attaché s’avança timidement laissant apparaitre son apparence de lézard humanoïde dépourvu de queue. Rapidement le magma ne put s’empêcher de répondre :
 
« Oh un moojuu ! »
 
« Non mais … oh, pourquoi on est toujours pris pour des moojuus ? Pourtant ça me semble trivial on n’a pas de fourrure… Sinon pouvez me retirer cette chaine qui me ligature mon peton ? »

Ramo s’apprêta à regarder de plus près, mais le magma lui fit signe d’attendre. Si ce type était prisonnier, ce n’était peut-être pas pour rien. Certes il a pu être piégé par le saboteur, mais il pouvait tout aussi bien être un prisonnier.
 
« Désolé d’être prudent, mais je préfère s’assurer que vous ne soyez pas un danger. D’où venez-vous ? »
 
« Je suis un explorateur originaire de la planète Squatus. J’étais en train d’investiguer les ruines de la flèche d’argent et j’ai aboutis dans ce vaisseau. Quelques secondes après je me suis fait brutaliser. J’ai émergé ici même, ne gardant que de brides souvenirs ce mon transport. Je me remémore sa blouse blanche, et il avait prononcé son nom il me semble. Ah, je l’ai sur le bout de ma fourche. »
 
Nate s’approcha de ce dernier et regarda la chaîne de ce dernier, et en profita pour toucher sa jambe. Il vérifia et confirma ses dires, et il arriva à tomber sur ces morceaux de souvenir. Nate insista, et arriva finalement à entendre brièvement le nom. Nate explosa la chaîne et se releva tout en prononçant le nom :
 
« Mathison. »
 
Si des doutes pouvaient encore exister, ils avaient à présent étés totalement galvanisés. Nate profita de ce moment pour brièvement expliquer la situation à Norops. Ce dernier fut abasourdi par tous ces propos, mais il arriva tout de même à le croire.
 
« L’urgence semble être de fuir le plus rapidement possible. Peut-on rabioter les modifications pour le téléporteur ? »
 
« Quand je suis partie, ils avaient terminé. Ils sont sans doute en train de déposer tout le matériel au portail. Dans 30 minutes cela devrait être bon. »
 
« Il se situe où le portail, monsieur Nate ? »
 
« Bonne question… »
 
Il venait de relever le seul point noir de son plan. Subitement une voix se fit entendre, provenant d’un coin de la pièce où la lumière ne passait pas.
 
« Je sais où il se trouve. »
 
La personne derrière la phrase s’approcha, également emprisonné et montra son apparence : c’était également une scientifique.
 
« Je me présente je suis une doctorante, Aiko Ophrys. »
 
En voilà une aide totalement inattendue : visiblement une personne du laboratoire de Mathison. Le magma s’approcha de cette dernière et la libéra directement. Aiko devait savoir des choses également sur Mathison, et c’est pour cette raison qu’il l’avait emprisonné ici. Pas de chance pour le professeur, ça s’est retourné contre lui. Il ne restait plus qu’à savoir ce qu’il c’était passé.
 
« Pourquoi on t’a emprisonné ici ? »
 
Aiko s’avança afin de rejoindre le reste de l’équipe, formé à présent de quatre personnes.
 
« J’ai découvert que quelqu’un avait tenté de saboter le portail. En me voyant il m’a assommé et m’a enfermé ici. Je n’ai hélas pas pu voir son visage, mais j’ai cru en effet reconnaitre la voix de Mathison. »
 
Le groupe continua d’échanger pendant environ une trentaine de minutes. Par chance, Mathison n’était pas venu vérifier la pièce, sans doute voulant éviter de se montrer le plus possible en ce lieu, surtout avec le vas et vient de ses employés qui risqueraient de le voir et de découvrir qu’il avait emprisonné des gens.
 
« C’est l’heure. Je vais nous téléporter le plus près possible du portail, notre objectif sera de l’atteindre le plus rapidement possible, et de finaliser sa construction le plus rapide. »
 
Tout le monde semblait préparé. Le magma jeta un œil sur Aiko qu’il avait appris à connaitre au cours de ces 30 dernières minutes, et elle aurait été une collègue exemplaire. Néanmoins, il ne pouvait se permettre de l’emmener avec, son destin étant attaché à celui de ce vaisseau. Si cette dernière avait voulu le suivre, il aurait dû trouver un moyen de l’en empêcher. Heureusement elle allait l’aider pour la modification mystérieuse, et elle voulait rester ici pour aider ses collègues. En effet le magma l’avait pris à part pour lui expliquer la tâche. Nate ouvrit son trou-noir, et la mission commença.
 
Ils coururent tous, dans le calme le plus absolu, croisant au passage un ou deux assistants qui firent le chemin inverses. Ils ne se posèrent pas plus de question en voyant Aiko en tête de peloton. Sans elle, ils auraient juste étés de parfaits étrangers à leurs yeux. La course sembla durer une éternité, pourtant ils s’approchèrent finalement du lieu sain. Ils s’arrêtèrent devant cette porte, là où au final tout avait commencé pour le magma.
 
« Je vous laisse à présent. Nate, si on ne se revoit pas, bon courage. Cette bataille n’est pas la vôtre, et je compte bien venger Alexander. Sinon désolé vous n’êtes pas mon genre, par contre vous Norops oui, j’espère bien que nos routes se recroiseront. »
 
Elle s’en alla sous le regard interloqué de Norops et Nate. Le magma soupira et ouvrit la porte et il vit au loin le portail et du matériel à coté, très bien, le moment était venu de terminer le boulot. Norops qui fut le dernier rentré prit le soin de refermer la porte derrière eux.  Ils firent quelques pas, et une tête surgit de derrière le portail, un outil à la main.
 
« Mathison ? »
 
Merde, il était déjà là. En soit c’était la meilleure chose à faire pour sa part. Non, il fallait tirer de cet avantage, ils étaient trois et ils encerclaient l’ennemi.
 
« Ah vous-êtes vivant, ouf ! Très bien venez m’aider à terminer rapidement ce portail. »
 
Qu’est-ce qu’il racontait ce type ? Le plus étrange c’est qu’il ne présentait aucune animosité. Le squatus fabriqua un lasso d’énergie et attrapa le scientifique qui laissa tomber sa clé au sol. Nate en profita pour s’approcher et le questionner un peu.
 
« Qui es-tu, pourquoi détruis-tu ce lieu, pourquoi avoir tué Alexander ? On sait que tu es le saboteur. »
 
Mathison sembla étrangement surpris, et regarda tout autour de lui. Il semblât vouloir gesticuler dans tous les sens, mais le fait qu’il soit tenu emprisonné lui en empêcha.
 
« Quoi, moi ? En voyant le grabuge dans le couloir je pensais que vous avez compris. Vous vous trompez de cible, je ne suis pas le saboteur. »
 
Une scène surréaliste était en train de se produire. Que faire, lui faire croire qu’ils le croyaient pour qu’ils finissent le portail et ensuite le prendre par surprise ? Non c’était trop risqué, ils avaient l’avantage maintenant, autant en profiter.
 
« Tu ne tromperas personne Mathison. Tu as enfermé Norops et il se souvient que tu as prononcé ton propre nom. Tu as enfermé Aiko, ta propre employée et elle se souvient de ta voix. Pour une fois dans ta vie soit honnête. »
 
Le scientifique semblait pris de panique, se sentait-il dos au mur ?
 
« Je n’ai pas touché à Aiko que racontez-vous ? Et qui es Norops ? Non vous vous fourvoyez depuis le début. Réfléchissez un peu, je ne suis pas le coupable. »
 
Nate s’approcha de Mathison prêt à le toucher pour en savoir plus sur lui, sans sous-entendu douteux.
 
« Alexander est mort juste après votre rencontre. »
 
Le magma se retourna, entendant un drôle de bruit provenant du couloir. Le professeur en profita pour lui répondre
 
« Êtes-vous vraiment certain de sa mort ? »
 
Nate redirigea son regard vers Mathison, ce dernier semblait bien à court d’arguments.
 
« Vu ses organes anéantis, je n’en doute pas un instant. »
 
« Alexander est un cyborg, la mort ne peut pas l’atteindre. »
 
Au même moment la porte fut explosée, et on pouvait voir Aiko.
 
« Aiko ? »
 
Une autre personne fit son apparition, c’était Alexander tenant prisonnière Aiko. Le cœur du magma s’accéléra. Alexander c’était complètement joué d’eux. Norops libéra immédiatement le professeur et se tourna face au nouvel arrivant.
 
« Nate, j’ai quasiment terminé vos demandes. Il ne vous reste plus qu’à achever le travail. Dites-moi ce qu’il reste à faire, et je vais faire de mon mieux pour y arriver. »
 
Était-ce le moment de penser à ça ? Le cerveau du magma était embrouillé, n’arrivant plus à savoir s’il pouvait le faire confiance ou pas. Alexander resta pour le moment calmement devant la porte, gardant le silence sur son but. Nate dirigea son regard vers Aiko qui semblait confirmer son échec. Le magma s’approcha du professeur pour lui souffler la réponse, mais à ce moment là Norops prit rapidement la parole en haussant la voix.
 
« Attends, Nate ! J’aimerais d’abord la version d’Alexander. »
 
Norops était un homme prudent, et il avait plutôt raison. Même si dans les faits il semblait bien en tort, il n’avait pas encore pris la parole.
 
« Vous-êtes le saboteur Alexander ? »
 
Il afficha un grand sourire, et annonça :
 
« Oui c’est bien-moi, j’ai simulé ma mort pour agir tranquillement. »
 
Norops se retourna et observa le magma et le professeur. La tension était palpable, et Alexander qui semblait économiser sa salive resta un mystère.
 
« Que voulez-vous ? »
 
« Le professeur. »
 
Le professeur soupira et prit la parole :
 
« Laisse-moi au moins les faire rentrer chez eux, ils ne sont pas responsables de tout ça. »
 
« Très bien. »
 
Il se tourna vers Nate, prêt à écouter sa requête. Mais à ce moment Norops, toujours aussi observateur en profita pour s’interposer en criant :
 
« Nate, ne fais rien, c’est son complice. »
 
« Quoi ? Non mais tu ne vas pas m’avoir encore… et merde. » Le professeur soupira et annonça à Alexander. « Emmène-là à Bulba, elle doit savoir l’ingrédient secret. »
 
Le cyborg s’apprêta à partir mais à ce moment là Aiko sortit un pistolet d’énergie et se tira dans la tête.
 
« MERDE. »
 
Nate resta sous le choc de cette action qu’elle entreprit, sentant qu’elle serait incapable de garder le secret. Un secret au final trop lourd pour elle, mais ironiquement cela montra qu’elle était vraiment forte. Alexander lâcha le corps de la scientifique et se dirigea machinalement vers Norops et en fit cette fois son nouveau prisonnier.
 
« Putain Nate, dis-moi pourquoi tu me caches toujours ce putain de détail ? J’ai beau recommencer et recommencer mais tu réussis à toujours garder le mystère ! J'ai tout fait pour qu'on en arrive dans cette situation, qu'on ne fasse plus interrompre. »
 
« Quoi ? Je vais faire de façon que tu ne puisses plus jamais recommencer. »


Nate confus attrapa le professeur par sa blouse. Ce type semblait le connaitre, et il avait visiblement déjà eu affaire à lui. Le magma et se retourna pour regarder Norops.
 
« J’ai compris Nate, … »
 
« TUES-LE ! »
 
Alexander exécuta Norops devant les yeux impuissants de Nate, voyant mourir un second compagnon. Le dernier, Ramo, se cacha dans un coin mais Alexander marcha tranquillement vers lui. Nate prépara de l’énergie dans sa main droite, prêt à exécuter le professeur.
 
« Je te conseille vivement d’arrêter, il te reste encore une chance de sauver tes compagnons. »
 
« Ne te fous pas de moi, ce ne sont pas des putains de cyborgs, eux. »
 
« Oui en effet, mais réfléchis bien à ce que Norops voulait te dire, réfléchis bien à cette histoire, réfléchis bien à mes paroles. Un deux, un deux, tu arrives à me suivre ? »
 
Nate ne se déchargea pas, le professeur devant-être le cerveau de toute cette histoire le tuer reviendrait à gagner. Il pouvait encore se sauver lui et Ramo ! Mais subitement son regard devint trouble : il avait compris.
 
« Nous sommes dans une boucle temporaire. »
 
« Me tuer reviendrais à tuer Norops. Donc si tu abandonnes, tu auras une nouvelle chance. Certes moi aussi, mais ça c’est accessoire tu ne trouves pas ? »
 
Le plus intriguant c’est que Nate n’avait aucun souvenir des anciennes boucles, alors que lui oui. Il y avait une différence, mais laquelle ? Il regarda le portail, se posant un tas de questions. Il retourna ensuite son regard en direction du professeur l’analysant le plus possible. Le magma avait une théorie à son sujet, et même au sujet de la boucle. Il posa finalement sa main droite sur la joue gauche du professeur abandonnant son attaque, ne pouvant refuser cette offre de sauver Norops.
 
« Voilà qui me semble plus sage. »
 
La scène resta ainsi pendant quelques longues secondes, puis le professeur retira la main du magma et s’approcha d’Alexander.
 
« On n’a plus le temps, on s’approche d’une nouvelle boucle. Attendons tranquillement. »
 
Du temps s’écoula, laissant Nate seul dans ses pensées. Finalement le professeur reprit la parole et annonça :
 
« Crois-moi que cela ne se passera pas comme ça à la prochaine boucle. Tu avais une infime chance de t’en sortir, tu l’as raté. Tu vas devoir une nouvelle fois recommencer à zéro. »
 
Une énorme secousse se fit ressentir, le crash était imminent ! Nate ferma les yeux alors que la salle allait s’écraser sur elle-même. Le portail explosa, créant un énorme flash lumineux, avalant l'intérieur de la pièce. C’est sur cette image que son esprit sombra.
 
Nate Kurusawu
Nate Kurusawu
Magma
Masculin Age : 1010
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 4663
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 690

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Black Hole - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

Un saut [Flèche d'argent] Empty
MessageSujet: Re: Un saut [Flèche d'argent]   Un saut [Flèche d'argent] ClockLun 20 Avr 2020 - 0:50
« Qu’est-ce que … comment c’est possible ? »
 
Le magma venait tout juste de traverser le dôme et le voilà propulsé dans une toute nouvelle aventure. Alors qu’il était en train de s’approcher du mur, son téléphone vibra. Comment pouvait-il avoir un message en ces conditions ? Il l’ouvrit sans plus attendre et il lut à haute voix le message :
 
« Cours à gauche, XiO5. »
 
Sans plus attendre le magma se précipita dans le couloir de gauche. Ce message, il a visiblement été envoyé par lui. En effet dans le cas où il perdrait la mémoire il avait créé un code que seul lui pouvait interpréter, pour être sûr que le message venait bien de lui. Savoir comment il a pu s’envoyer ce message était une chose, mais réaliser le message l’était davantage. Le fait qu’il ait dû envoyer ça, voulait donc bien dire qu’il était capitale de le faire. Le magma s’arrêta soudainement en voyant une scène des plus perturbantes. Un étrange lézard était train d’essayer d’ouvrir une porte et derrière lui un scientifique s’apprêtait à l’attaquer.
 
« Attention ! »
 
Annonça le magma qui se rendit compte au même moment qu’il était trop tard pour que ce dernier réagisse. Il décida alors de placer un black hole qui protégea celui qui semblait être un moojuu en déplaçant l’attaque adverse. L’humanoïde se retourna et s’éloigna rapidement pour rejoindre Nate.
 
« Merci, noble scientifique. »
 
« Oh, tu peux juste m’appeler noble Nate. »
 
Le scientifique qui avait tenté d’agresser le lezard détourna le regard en direction de Nate. Il semblait étrangement perturbé, comme si son plan venait de tomber à l’eau. Subitement il tenta de partir à toute allure, mais c’était sans compter sur le moojuu qui créa un lasso d’énergie pour capturer le scientifique. Ce dernier se retrouva plaqué au sol devant l’entrée d’une pièce. Le magma s’approcha de ce dernier, découvrant une pièce avec de nombreuses télévisions.
 
« Qu’est ce truc ? »
 
L’agresseur se releva et lança une puissante boule d’énergie en direction de ce système et arriva à se défaire de son étreinte. Nate évita de peu les débris et fixa du regard l’autre type, et arrivé à lire son nom sur une carte se trouvant sur sa blouse : Alexander.
 
« Ne crois-tu pas que ce serait le moment de se calmer Alexander ? »
 
Ce dernier regarda attentivement le magma et du feu sortit de ses pieds et il s’en alla à toute vitesse. Nate aurait bien tenté de le rattraper, mais ça semblait bien trop difficile. Tout ce scénario semblait surréaliste, et le magma se retourna et Norops ajouta simplement :
 
« Au fait, tu peux me nommer noble Norops. »
 
Le magma s’approcha de lui et il vit Ramo qui regardait depuis le couloir. Etrange, que faisait-il ici ? Nate le ramena et une discussion se lança entre les trois. Très rapidement ils comprirent que plusieurs heures séparèrent le départ du magma et du scientifique, et rapidement une théorie en tombât.
 
« On a voyagé dans le temps. On est donc dans la flèche d’argent avant le crash. »
 
« Quoi on a voyagé où ? »
 
« Diantre, la théorie que j’avais en tête était donc bien fondée. »
 
Cet être qu’il venait de découvrir était drôlement malin et ils avaient rapidement trouvés une explication ensemble. Il avait la conviction qu’il pouvait lui faire confiance et ainsi régler un dernier mystère. Le magma sortit alors son téléphone portable et il montra le message qu’il avait reçu à Norops. Il prit le soin de lui expliquer la signification de ce signe.
 
« Personnellement la première théorie que je vois, c’est qu’on s’est fait laver les méninges. Tu aurais pris le temps d’écrire un message pour éviter l’action de notre ennemi. Néanmoins en lisant ça, je lis plutôt un message, d’un type qui a déjà vécu l’événement. »
 
Nate se posa les mains sur la tête, comprenant où il voulait en venir.
 
« Une boucle temporelle. Mon dieu dans quoi je me suis fourré. Cela voudrait en effet dire que ce message donne deux informations. »
 
Dans ces conditions l’approches de magma était totalement différente. S’il est piégé dans une boucle temporelle il n’était pas grave d’échouer. Néanmoins il n’en gardait aucun souvenir, donc échouer emmènerait indiscutablement à une boucle d’échec.
 
« Cela veut donc dire que j’ai réussi à m’approcher de la source du problème et d’y envoyer un message. Vu qu’on perd nos souvenirs à chaque boucle il faudrait donc récolte un maximum d’informations pour les envoyer ensuite dans la boucle suivante. De cette façon pourra éviter à chaque fois d’éviter nos erreurs. A partir de ces éléments là je peux donc en déduire que tu dois être très important pour déceler la vérité, et vu ta vivacité d’esprit ça me semble logique. Tu es un sacré Moojuu. »
 
« Arf, non je ne suis pas un Moojuu, je viens de la planète Squatus. J’ai l’impression de devoir me répéter. Si je suis ta logique, j’aurais dû être vaincu par cet Alexander, mais pas mort. Tu as dû me sauver plus tard, et on a dû découvrir la vérité trop tardivement. »
 
« Je suppose qu’Alexander doit-être un élément important, mais sans doute pas le responsable. Il semblait pris de cours, et ne pouvant pas trouver une solution il a préféré fuir. Une autre personne aurait dû lui demander de faire ça. »
 
« Mais attends Nate, cela ne voudrait-il pas dire qu’il savait que je pourrais être un problème pour eux, et qu’ils ont voulu me mettre hors courses dès le début ? »
 
« La boucle ne doit pas les affecter. »
 
Si cela s’avérait vrai, cela risquerait de vraiment compliquer la mission : affronter un ennemi pour qui la boucle temporelle n’a aucun effet. Mais en soit cela voulait donc dire qu’une chose.
 
« Je suppose qu’on doit identifier le plus rapidement possible cette personne, pour mettre la main sur la cause de ces boucles temporelles. Au mieux on pourra sortir de cette dernière, au pire on pourra toujours changer le message pour nous donner plus d’informations. »
 
La mission était à présent lancé, et ils s’en allèrent pour explorer les environs. Pendant la recherche ils tombèrent sur la photo de Nate en compagnie d’un étrange jeune homme ainsi que sur une étrange pièce remplie d’engrenage. Le magma se chargea de prendre des photos de tout ça, et ils continuèrent la route en direction du laboratoire, lieu où il y aurait le plus de chance de retrouver Alexander. Au bout de nombreuses minutes de recherches ils tombèrent sur Alexander, du moins plutôt son corps. En effet il était allongé au loin dans une intersection, totalement inerte. Norops en éclaireur leva son bras en signe d’avertissement.
 
« Qu’est-ce lupanar ? »
 
Il s’avança doucement, la partie basse du corps du scientifique étant caché par un mur. Alors qu’il arriva finalement face au nouveau couloir il vit un étrange scientifique ranger un stylo dans sa poche après s’être assuré qu’il fonctionnait bien. Il redressa sa tête et son regard se mêla à celui de Norops. Il calcula à ce moment là qu’il pouvait être potentiellement vu comme un meurtrier et il s’agita dans tous les sens et tenta d’argumenter :
 
« Ce n’est pas ce que vous pensez ! Je l’ai juste désactivé, enfin c’est un robot. »
 
Il ouvrit un léger tiroir se trouvant dans l’arrière du crâne d’Alexander, confirmant visiblement ses dires. Nate s’approcha à son tour contemplant la scène.
 
« Qui-êtes-vous ? Et que fais Alexander au sol ? »
 
Le magma chercha à mettre la pression sur lui en donnant l’identité du robot. L’étrange scientifique qui semblait perdu bougea ses mains nerveusement et répondit :
 
« Je suis le professeur Mathison, je dirige ce laboratoire. Et sinon, comment connaissez-vous ce type ? Quoi qu’il arrive, vous devez savoir qu’il n’est pas celui qu’il parait, je l’ai surpris en train de commettre des crimes. »
 
Il était donc le dirigeant du laboratoire, la personne idéale pour fournir un maximum d’informations. Ce dernier avait donc désactivé Alexander car ce dernier aurait effectué des infractions ? Serait-il possible qu’il soit dans le même camp ?
 
« En effet Alexander nous a attaqué alors qu’on venait d’arriver dans le vaisseau. Et je dois avouer que de le voir coucher à vos pieds est bien plus perturbant que sa tentative avortée de nous tuer. »
 
Mathison emmitouflé sembla perplexe suite à cette révélation et resta quelques secondes à réfléchir. Heureusement il reprit vite la parole en se rendant compte d’une étrangeté :
 
« Comment ça, arriver dans le vaisseau, vous êtes venu comment ? Vous m’expliquerez ensuite. Pour casser tout malentendu, cela fait un moment qu’un saboteur traîne dans les parages, et qu’on tente de le démasquer. Je viens tout juste de découvrir que c’était l’une de mes créations. » Mathison se reperdit dans ses réflexions avant d’ajouter à tue-tête : « Mais que cherche-t-elle à faire ? »
 
« On était sur la planète Héra et on s’est retrouvé téléporté ici. En tout cas très réussi votre création, enfin pas totalement car il vous a trahi. »
 
« Oui en effet. Quoi qu’il arrive je suis désolé pour cet incident, et j’espère que vous n’avez pas eu de blessés. Je m’engage à travailler pour vous ramener sur Héra. Bon, je suis également prêt à tout vous expliquez. Je vous révèlerais qui se cache derrière tout ça. Je vous invite à rejoindre la salle du fond, je vais ramener d’autres personnes et me charger de vous donner une explication. Je vous rejoindrais sous peu. »
 
Le groupe des 3 aventuriers s’en allèrent dans la pièce, prêt à connaitre la vérité derrière tout ça. Le professeur regarda le groupe s’en aller, tout en se mordillant ses lèvres.
 
* Merde, comment ils ont fait pour démasquer Alexander ? La dernière boucle est censée être identique à la dernière, on a fait les mêmes préparations. Se pourrait-il qu’Alexander ait commis une erreur ? C’est le plus probable, il va falloir attendre la prochaine boucle pour avoir la confirmation. J’ai pris la place d’Alexander, mais du coup le plan ne peut plus fonctionner, la boucle est gâchée. Je vais donc rester sur mon idée et jouer ce coup de poker. *
 
Plusieurs personnes arrivèrent dans la pièce après 30 minutes d’attentes et Mathison commença par échanger un peu avec le groupe de Nate pour mieux connaitre le groupe. Il s’éloigna pour se lancer dans son discours.
 
« Bonjour à tous, comme vous le savez déjà, je suis le professeur Mathison. Si vous-êtes ici, c’est pour parler de deux histoires : celle du cas Alexander, et la seconde de l’arrivée massive de nombreuses personnes. Je vais commencer par la deuxième, de nombreuses personnes sont arrivés massivement aujourd’hui de la planète Hera. Notre objectif prioritaire sera de vous ramener chez-vous. »
 
Il prit une grande inspiration et s’approcha d’une personne en blouse.
 
« Et je vais en profiter pour vous présenter l’équipe ici présente. Je vous présente deux de mes employés : Josserand et Lukas. Ils auront pour mission de m’assister pour construire ce moyen pour vous faire rentrer chez-vous. J’en profite pour également présenter Aiko, une doctorante et sans doute une future grande professeure. Elle pour mission de rester à vos côtés. »
 
Il s’éloigna de son équipe et s’approcha du groupe des 5 aventuriers.
 
« Vous aurez l’occasion de rapidement faire connaissance, mais je vais rapidement vous présenter. Nate, Ramo, Norops, Rémy et Mantus. »
 
Nate tourna le regard pour observer Rémy arborant une blouse qui semblait l’admirer du regard. Il continua en regardant Mantus qui restait silencieusement dans un coin. Ils avaient l’air d’une véritable équipe.
 
« Bon comme j’ai expliqué Alexander est un robot que j’avais construit. Il a été piraté par une personne du nom d’Ir. Ir est la reine d’une galaxie, nul besoin de préciser qu’elle a de l’influence et il impossible pour moi d’agir. En arrivant à retourner Alexander contre moi elle a réussi à me retirer la menace que j’avais sur elle. A présent je suis vulnérable. »
 
Norops profita de cette petite pause pour lui poser directement une question
 
« Et pourquoi elle vous veut du mal ? »
 
« C’est en effet une bonne question. Elle cherche simplement à étendre son empire en récupérant ce laboratoire. Tu vois bien ce que j’ai réussi à faire avec Alexander, je te laisse deviner ce qu’elle me demanderait. »
 
« Je peux me charger de l’éliminer. »
 
Répondit subitement Mantus qui sortit de l’ombre.
 
« Je ne dois pas me cacher que s’en débarrasser serait une véritable délivrance. Néanmoins tout seul, je doute que tu puisses y parvenir. »
 
« Et si on y allait tout ensemble ? »
 
Demanda le magma qui voulait profiter de cette opportunité pour gagner quelques informations. Si cette dernière est bien la personne responsable les boucles temporelles, il se devait de la voir. En arrivant à faire fuir Alexander il venait de provoquer un véritable effet papillon, et cet évènement devait être bien différent de d’habitude. Une opportunité en or donc. Norops vit ça du même œil et acquiesça, tout comme Ramo ne voulant pas se retrouver seul et Rémy comptant bien suivre Nate.
 
« Je ne peux pas vous demander ça…, c’est risqué. Même à 5. »
 
« On sera 6, je compte bien protéger le laboratoire. »
 
« Ne vous inquiétez pas pour nous. Occupez-vous de trouver un moyen de nous ramener chez-nous, on se charge d’Ir. »
 
« Bon très bien, je vais vous donner toutes les informations, mais vous pouvez faire encore marche arrière. »
 
Le professeur se chargea de donner toutes les informations, et au bout d’une bonne heure il regarda le groupe de 6 personnes s’en aller vers le domicile d’Ir. Un léger sourire s’afficha sur son visage en voyant le petit groupe s’éloigner. Il s’en alla juste après, il avait du boulot à faire, même s’il y avait peu de chance des les revoir dans cette boucle.
 
L’attroupement arrivèrent devant une luxueuse maison. Ils étaient enfin arrivés et il se regardèrent tous, légèrement effrayé par la situation. A quoi s’attendre ? Telle était la question qui trottait dans toutes les têtes. Normalement il devait n’y avoir 3 personnes dans le logement : Ir la cible, Clepsy une dangereuse petite fille et pour terminer Geoffrey le serviteur. Si l’on exclut le dernier qui ne devrait pas être une véritable menace, ils étaient en surnombre et il fallait en profiter.
 
« Très bien à partir de maintenant on va devoir faire attention. Grace à nos compétences respectives on va pouvoir s’en sortir. On va se tenir au plan, mais avant il faudrait ouvrir la porte. »
 
« Je viens de le faire. »
 
Rétorqua Mantus qui n’avait pas perdu de temps. Les 6 protagonistes avaient profité du voyage pour échanger des informations sur chaque personne. Grace à ça Nate a mis en place une stratégie pour rapidement piéger Ir. Il n’y avait plus qu’à espérer que cela fonctionne, et ils n’allaient pas tarder à le savoir.
 
« Merci bien. Bon on a une reine à vaincre. »
 
Le magma eut l’amer sensation de trop régulièrement infiltrer des bâtiments. Le petit comité entra discrètement dans la demeure, et ils dirent face à un grand escalier, comme prévu. Ils passèrent sur le côté, se trouvant un petit escalier, bien plus discret. En continuant s’avancer ils se trouvèrent à l’embranchement d’un nouveau couloir. Ils se repâtissèrent de chaque cotés. Norops ferma les yeux quelques secondes puis donna des explications avec ses doigts. Il montra le chiffre 3 pour montrer qu’ils étaient tous là puis un rond pour faire comprendre qu’elle semblait bien sur son trône. Pour terminer il mima deux doigts qui marche pour faire comprendre que quelqu’un était en marche vers ici, sans doute le serveur. Et cela ne manquait pas il traversa le couloir et il fit son apparition
 
« … »
 
Il n’eut pas fallu une seconde de plus pour que Norops capture le serveur avec son lasso. Dans la foulée Ramo posa un étrange tissue sur la bouche de Geoffrey. Rapidement il tombât dans les vapes et l’éloigna le plus possible du couloir. Très bien la première étape était à présent terminé, Ramo avait utilisé un tissue imbibé par un produit de la collection de Rémy. Norops retira son lasso laissant Ramo gérer le serviteur.
 
La seconde partie du plan s’exécuta et Aiko s’avança dans le couloir et entra dans la pièce, faisant directement face à Ir. Elle tenait dans ses deux mains des revolvers d’énergies, montrant qu’elle comptait bien être prise au sérieux.
 
« Bonjour ma reine, nous allons devoir parler. »
 
La reine était en train de regarder son magnifique verre de vin, et ignora la nouvelle arrivante. Aiko frustrée de ne pas être pris un peu en considération pointa ses deux armes en direction d’Ir. La femme ciblée posa son verre sur la table et soupira.
 
« Le parfum amer provenant de votre frustration gâche l’odeur de ce vin. Ce n’est pas en pointant vos jouets sur moi que cela changera mon intérêt en votre égard. Sachez, qu’en un claquement de doigt je pourrais vous tuer. »
 
Elle claqua trois fois des doigts, créant à chaque exécution une petite frayeur à Aiko. La scientifique n’en avait pas grand-chose à faire qu’elle soit une reine, pourtant sa prestance était si imposante qu’elle ressentait réellement le danger. Elle avala sa salive et vit ses bras trembler alors qu’elle tenait toujours Ir comme cible.
 
« Et si je vous dis que je suis ici car je connais votre secret ? »
 
Ir lâcha un léger sourire et posa sa main sur son visage.
 
« Mon secret ? Lequel de mes secrets ? Je suis une reine, je vis dans le secret. Donc au final si tu viens me dire que tu en as trouvé qu’un seul, je trouverais ça un peu différent. »
 
Le reste du groupe qui suivait la conversation se lança dans la finalisation du plan. Aiko avait pour but de détourner l’attention de la reine. Pendant ce temps Mantus se prépara en formant une lame d’énergie. Rémy pour sa part imbiba cette dernière d’un puissant poison paralysant. Norops quant à lui resta concentré sur la rencontre entre Aiko et la reine. Il arborait un fusil de précision d’énergie à angle. Cela lui permettait de rester cacher tout en observant ce qu’il passait, et il pouvait tirer à tout moment pour protéger Aiko.
 
Tout le monde était prêt, et Ir semblait suffisamment occupée par la doctorante. Nate forma devant Mantus et le laissa préparer son attaque. Il comptait l’attaquer par surprise, et grâce au poison elle sera hors d’état de nuire. Il ne voulait pas l’éliminer directement, voulant absolument des réponses de sa part. Ils auraient pu tenter de laisser Aiko négocier, mais cela semblait trop risqué, et ils risquaient d’être rapidement démasqué.
 
Mantus passa uniquement son bras, prêt à l’attaquer par derrière. La machine était lancée, et il donna un puissant coup. Avait-il réussi ? Rapidement l’assassin retira son bras et il put constater avec horreur qu’il était découpé ! Que c’était-il passé ?
 
« Ferme le portail ! »
 
Hurla Norops, mais il était trop tard Ir passa en partie à travers le portail tout en montrant dans sa main droite un éventail recouvert de sang. Elle croisa le regard de Rémy qui était juste à côté de Mantus souffrant. Elle regarda la carte de ce dernier où il était inscrit Rémy Nate James.
 
« Oh Nate ! »
 
Elle ne l’attrapa ni une ni deux et le ramena avec sa main gauche de l’autre côté du portail. Ce dernier se ferma juste après. Le magma n’avait pas la capacité de fermer le portail tant que quelque chose l’obstruait. Ce dernier se ferma donc automatiquement une fois la condition respectée. Rémy terrifié se retrouva à côté d’Ir d’humeur joyeuse. Norops avait toujours le fusil en main, et tenta de tirer. Néanmoins son coup fut arrêté par l’éventail d’Ir.
 
« Vous pouvez posez vos armes, elles seront inutiles contre moi. Bon sinon Geoffrey tu peux revenir. »
 
« Oui Madame. »
 
Subitement le serviteur se releva alors qu’il était supposé endormi et se retira facilement de l’étreinte de Ramo. Il évita tout le monde sur son passage et se retrouva très rapidement à côté de la reine.
 
« Tu peux aller au piano s’il te plait ? »
 
« Oui ma reine. »
 
Il s’exécuta et Ir en profita pour claquer des doigts, faisant reculer machinalement Aiko qui était resté inerte, impuissante.
 
« Vous savez quoi Nate, j’ai une folle envie de chanter et danser. Je tuerais pour ça. »
 
Rémy chercha à s’éloigner mais la reine attrapa son poignet pour le bloquer, et commença à taper sur pied et se mit à chantonner. Nate quant à lui resta interloqué, cette dernière connaissait visiblement bien son nom, mais elle l’avait confondu avec lui. Qu’est-ce que cela pouvait bien dire ?
 
« Je garde mon vin de la Terre,
Dans ma jolie demeure,
Laissez donc les boire de l’eau
Comme dirait ce cher Stinger. »
 
Tout le monde regarda nerveusement la scène, n’ayant aucune idée de comment se sortir de cette situation. Devaient-ils interrompre cette scène ? Si personne ne s’y risqua, c’est qu’ils se doutaient qu’en faisant ça il risquerait l’exécution de Rémy, clairement prit en otage.
 
« Un remède inédit,
Pour SK et Kennedy,
N’importe quand, une invitation, qu’il faut accepter.
Aubaine pour prédateurs, »


Norops visa une nouvelle fois la tête de son adversaire, mais impossible d’avoir un bon angle, il avait droit devant lui Rémy, Ir l’avait placé volontairement là ? Il se tourna alors vers Nate, voulant une nouvelle fois utiliser le portail de ce dernier.
« A tendance conspirateurs,
Qui tombent dans le piège. »
 
Nate comprit le plan de Norops, mais préféra pour le moment attendre le bon moment.
 
« Je suis la reine des tueurs,
Souveraine, précurseur
Eventail qui entraine la terreur,
Garanti pour te trancher ton cou, 
N’importe où ! »
 
Elle brandit son éventail le collant contre la gorge de Rémy. Un léger filet de sang coula, et ce dernier sembla terrifier à l’idée de pouvoir mourir. Mais toujours bloqué par la reine il ne put strictement rien faire. Nate craignait alors le pire, et se prépara à former son portail pour que Norops puisse tirer dedans. Il n’allait pas faire un coup mortel, donc l’erreur était permise.
 
« Recommandé à la qualité,
Insatiable à l’appétit, 
On essaye ? »
 
Nate ouvrit le portail et au même moment Norops tenta de tirer dedans, mais à sa grande surprise c’est la tête que Rémy qui fit le sens inverse. La terreur s’installa davantage dans la tête des protagonistes.
 
« Eviter les complications,
Jamais deux fois la même attaque.
En conversation,
Je parle sans user de tact.
J’ai rencontré un scientifique,
Arrivé à son heure fatidique,
Mais il doit être maudit,
Car c’est l’autre que je voulais. »
 
Aiko ne pouvait pas rester d’avantage inerte et tenta de tirer à de nombreuses reprises avec ses armes tout en restant en mouvement. Ir esquiva les attaques à l’aide de son éventail et de ses pas de danses.
 
« Son parfum était incorrect,
Je corrigerais mon erreur abjecte,
Avec l’autre intellect »
 
Elle dirigea son regard en direction de l’autre scientifique, et tenta de s’y approcher, mais elle fit barrer la route par Aiko.
 
« Je suis la reine des tueurs,
Souveraine, précurseur
Eventail qui entraine la terreur,
Garanti pour te trancher un bout, 
N’importe où ! »
 
Elle visa le torse de la doctorante qui recula au dernier moment grâce à ces jambières d’énergies. Du sang s’écoula légèrement, montrant qu’elle avait esquivé de justesse l’attaque. Ir enchaina, profita d’un petit moment de battement pour montrer toute sa justesse technique. Sans l’ombre d’un doute elle mena la dance, forçant sans cesse Aiko de reculer.
 
« Tu vas aller baisser tes armes,
Tant qu’il est encore temps,
Soit momentanément hors de l’action,
Temporairement hors de toi,
Rapidement tu vas fuir, fuir.
Je vais tout obtenir de toi. »
 
Malgré la peur qui l’abritait la scientifique ne bougea pas et resta en face de son adversaire qui comptait repartir à la charge. Au même moment Nate rouvrit un portail et cette fois-ci, ce sont Norops et Mantus qui chargèrent en même temps.
 
« Je suis la reine des tueurs,
Souveraine, précurseur
Eventail qui entraîne la terreur,
Garanti pour te trancher un bout, 
N’importe où ! »
 
Norops utilisa son lasso pour bloquer les bras d’Ir, et ainsi l’empêcher d’utiliser son éventail. Mantus utilisa son seul bras restant pour tenter d’attaquer Ir. Aiko chargea à son tour ses armes, prête à l’assaut.
 
« Recommandé à la qualité,
Insatiable à l’appétit, 
On essaye ?
On essaye ? »
 
Elle lâcha son éventail et le garda en équilibre avec son pied et tourna sur elle-même. Elle arriva à couper une jambe de Mantus qui s’écroula au sol. Norops recula par reflexe et Aiko se retrouva avec un pied en moins. Comment pouvait-elle être si forte ? Non ce n’était pas elle, ça devait-être cet éventail. Ir lança en l’air son arme découpant au passage le lasso et passa à coté de la doctorante hurlant de douleur.
 
« Je vois que vous arrivez pour le rappel. »
 
Le magma fit son apparition en face d’elle. Il ne pouvait pas ignorèrent davantage ses nombreux appels. Quoi qu’il arrive il était étrange de voir à quel point elle en avait après lui. Etant dans une boucle temporelle il allait pouvoir sauver Rémy et les autres dans démarrant la prochaine, mais pour cela il devait absolument avoir des réponses. S’il ne met pas à jour le message, ils seraient alors bloqués dans le même scénario.
 
« Laisse les autres en dehors de tout ça, et dis-moi plutôt pourquoi vous en avez après moi ? »
 
« C’est vous qui venez m’attaquer pendant ma dégustation, vous n’avez que ce que vous méritez. Mais bon je veux bien te faire cette fleur. Clepsy occupe-toi des invités. Pour ma part je vais m’entretenir avec notre cher docteur Kurusawu. »
 
Elle bougea son éventail et subitement les deux protagonistes disparurent, laissant les 4 survivants face à Clepsy. Nate était inquiet pour eux, mais il garda en tête cette histoire de boucle temporelle. Il était arrivé au face à face, il devait absolument découvrir un maximum de choses pour arriver à préparer au mieux la prochaine. Ils arrivèrent sur le toit, montrant une magnifique vue de la zone.
 
« J’attendais notre rencontre, mais je ne m’attendais pas à ce que vous veniez directement à moi. »
 
« Qui êtes-vous, comment vous pouviez savoir qu’on allait se rencontrer ? »
 
Elle colla son éventail encore imbibé de sang et le posa contre le cou du magma, lui rappelant ainsi la mort de Rémy.
 
« C’est moi qui pose les questions. Nate, pourquoi vous-êtes ici ? »
 
Si le magma voulait des réponses, il allait devoir se servir de ses réponses pour ouvrir le débat sur le sujet qu’il l’intéressait.
 
« Car je sais qu’on est dans une boucle temporelle, et je veux y mettre fin. »
 
Il joua carte sur table. Sa réaction lui permettra de savoir si c’est bien elle la responsable. Si c’était bien le cas, il devra alors reproduire sa manipulation pour envoyer un autre message dans le passé, cette boucle étant compromise.
 
« Une quoi ? Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? »
 
Elle sembla totalement honnête dans sa réponse, rendant confus le magma. Soit elle jouait sacrément bien la comédie, soit ce n’était pas elle.
 
« Votre sbire Alexander, il a tenté de nous tuer. Mais il a échoué son attaque et Mathison l’a désactivé. »
 
Ir sembla à son tour totalement confuse, et fixa du regard un long moment Nate avant de lui répondre :
 
« Je ne sais pas de quoi vous parlez, mes seuls sbires sont Clepsy et Geoffrey. Alexander a toujours été le larbin de Mathison. Même s’il est vrai qu’Alexander et Clepsy ont un énorme point commun, ils sont tous les deux une création de Mathison. »
 
Ir cherchait-elle à embrouiller l’esprit du magma ? En y réfléchissant bien, Norops avait déjà trouvé louche l’histoire de Mathison. Cela voudrait-il dire que c’était lui le véritable responsable ? Il était scientifique, il avait plus de chance d’arriver à provoquer une boucle temporelle que lui. Mais elle pouvait très bien cacher son jeu également. Il ne faisait plus aucun doute, c’était l’un ou l’autre.
 
« Je suppose donc que c’est Mathison qui vous envoie ici ? »
 
Il n’avait aucun intérêt à le cacher. Bien entendu si ce dernier était innocent il le condamnerait automatiquement, mais techniquement il reviendra dans la prochaine boucle. Mais bon en allant plus loin… il est techniquement déjà mort.
 
« Il l’a fait indirectement, il nous a poussé pour le faire sans nous le demander. J’ai accepté cette mission pour trouver le responsable de cette boucle. »
 
Ir rigola tout en regardant au loin l’endroit où se situait le laboratoire.
 
« Notre relation est très compliqué. J’ai pu récupérer Clepsy en échange de sa tranquillité. Néanmoins il est plutôt malin, il l’a paramétré pour pas qu’elle puisse s’approcher de lui. »
 
« Pourquoi avoir besoin d’un robot ? Vous semblez très bien vous en sortir seule. »
 
« Plus tu as de pouvoir, plus il est difficile d’avoir des gens fiables. De plus j’ai tendance à donner des fois des directives très difficiles à accepter. J’ai besoin d’une personne autant capable de sauver une ville que de la détruire. Rassurez-vous, il ne faut pas croire que le fais forcement par plaisir sadique, même si je pense tout de même l’être. Figurez-vous que votre amie, enfin ce qu’il doit en rester, avait vu juste. J’ai en effet bien un grand secret. »
 
La conversation allait envie arriver sur du concret. Allait-elle avouer pour la boucle temporelle ? Au final cela expliquerait le fait qu’elle connaisse le nom de Nate ! Utilise t’elle le même moyen que lui pour garder les souvenirs.
 
« J’ai un pouvoir bien particulier. Chaque nuit je fais un rêve prémonitoire. »
 
Nate ne s’attendait pas du tout à cette révélation. Si ce n’était pas une blague de sa part, elle a dû rêver de lui ?  
 
« C’est compliqué à estimer, mais chaque rêve possède un couleur qui lui est propre, et cette dernière défini l’importance de l’information. Celle que j’ai eu cette nuit, était d’un noir absolu, la pire couleur possible dans mes rêves. »
 
Elle se tourna vers lui et reprit tout aussi vite la conversation.
 
« L’autre point à savoir c’est que mes prémonitions sont assez floues, et généralement j’en ressors une phrase. »
 
« Et quelle est cette phrase ? »
 
« Vous avez pris la confiance, j’avais pourtant dit que je serais la seule à poser des questions ! Mais voilà je vais y venir. Ma phrase est la suivante. »
 
Nate sentait que ce moment était capital, et qu’il devrait absolument conserver cette dernière.
 
« Tel un animal emprisonné
Nate Kurusawu tente de s’échapper
Rester dans la flèche d’argent est sa destiné
Par tous les moyens tu dois l’empêcher
Le scientifique ne doit pas achever son projet
Ce dernier doit rester inachevé.
 
Ce message est un appel de l’univers,
Il faut retenir le robot solitaire,
Le magma ne doit pas lui donner la clé
Afin que son plan ne puisse pas être bouclé
 
La flèche d’argent doit être le tombeau,
De cet être égoïste qui menace, 
l’engrenage du temps »
 
C’était une bien longue phrase. Mais ce qui surprit le magma c’était le robot solitaire.
 
« En me parlant de boucle temporelle je comprends peut-être mieux l’engrenage du temps. Je ne sais hélas pas ce que ça implique, ni qui est le véritable ennemi, car sauf preuve de contraire tu n’es pas un robot. Hélas pour toi tu es indirectement lié à ce type, et la meilleure façon d’éviter le chaos, est de te mettre hors circuit. »
 
Ir bougea une nouvelle fois son éventail téléportant le magma dans la pièce principale, pouvant apercevoir avec effroi le cadavre de ses alliés jonchant le sol.
 
« C’est pour cette raison que je dois m’assurer que tu restes prêt de moi. Rassure-toi, je ne vais pas te tuer. Clepsy, endors-le. »
 
Nate ne pouvait pas se permettre de rester ici. Il devait retrouver Mathison qui était sans doute le responsable de cette boucle. Alexandre serait le robot solitaire ? Techniquement il était accompagné de Mathison, mais bon.
 
« Désolé, je dois faire un détour avant. »
 
Subitement le magma disparut, ce dernier ayant utilisé son trou noir pour se téléporter en dehors. Il se lança dans une course contre le temps abusant de sa technique pour se téléporter en masse le plus de fois possible. De cette façon il arriva finalement dans le laboratoire et l’un des scientifiques le mena à Mathison qui était seul dans une étrange pièce. Nate entra à l’intérieur exténué. Le professeur se retourna et lui demanda :
 
« Ah bonne nouvelle j’ai presque terminé mon boulot ! »
 
Le magma regarda ce qu’il semblait être un portail.
 
« C’est avec ça que tu dois nous faire revenir sur Héra ? »
 
« Totalement, néanmoins il me manque juste un truc. Pourrez-vous me le donner ? Sinon comment ça s’est passé, où sont les autres ?»
 
Nate qui avait encore en tête sa discussion avec Ir, vit en cette demande, la clé qu’il venait d’entendre parler.
 
« Laisse-moi d’abord jeter un œil, et je te réponds à tout ça ensuite. »
 
Nate remarqua qu’il manquait deux trucs, ce dernier était cassé, et il manquait en effet un dernier truc pour que ce dernier puisse fonctionner. Le magma se redressa et tourna sa tête en direction de Mathison. Etrangement les modifications qui étaient visiblement faites ressemblaient vraiment à celles qu’il aurait en effet recommandé.
 
« Je vois, je pense avoir compris. »
 
 Il s’approcha de Mathison et le colla contre le mur et montra sa rage.
 
« Ils sont morts ! Ils sont tous mort, voilà ce qu’il s’est passé ! Tu nous as conduit à une mort certaine. Ne dit pas le contraire, si tu aurais vraiment voulu nous empêcher de partir tu l’aurais fait. Pourquoi... Pourquoi ! J’ai fui lâchement, et à présent je dois une nouvelle fois fuir ? Je ne sais pas si je mérite cela. »
 
Le magma semblait tourmenté et libéra Mathison qui était toujours collé à lui. Ce dernier lui répondit simplement :
 
« J’assumerais mes actes. Donnez-moi la modification à faire, et vous n’aurez pas à vous soucier de ce qu’il se passe ici. »
 
« Quand je parlais d’avoir compris, c’est d’être dans une boucle temporelle. »
 
« Enfoiré…, encore une fois. »
 
Mathison se libéra de Nate et claqua des doigts et Alexander fit son arrivé quelques secondes ensuite.
 
« On n’aura rien une nouvelle fois. »
 
Il tourna sa tête, et grimaça.
 
« Je vois qu’Ir est à ta poursuite. Je pense que le plus simple est de te livrer à elle. Je te dirais bien n’oublie pas, mais hélas ce sera le cas. »
 
Alexander attrapa Nate sans se débattre et s’en alla avec lui le déposant dans le couloir. Le magma attendit quelques secondes avant de croiser Clepsy qui lui tira une flèche sans attendre. Nate garda le silence, mais arbora un étrange sourire. C’est sur cette image que son esprit sombrât.



Nate Kurusawu
Nate Kurusawu
Magma
Masculin Age : 1010
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 4663
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 690

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Black Hole - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

Un saut [Flèche d'argent] Empty
MessageSujet: Re: Un saut [Flèche d'argent]   Un saut [Flèche d'argent] ClockJeu 4 Juin 2020 - 16:53
« Qu’est-ce que… comment c’est possible ? »
 
Le magma venait tout juste de traverser le dôme et le voilà propulsé dans une toute nouvelle aventure. Alors qu’il était en train de s’approcher du mur, son téléphone vibra. Comment pouvait-il avoir un message en ces conditions ? Il l’ouvrit sans plus attendre et il lut à haute voix le message :
 
« Cours à gauche, XiO5. »
 
Sans plus attendre, le magma se précipita dans le couloir de gauche. Ce message, il a visiblement été envoyé par lui. En effet dans le cas où il perdrait la mémoire il avait créé un code que seul lui pouvait interpréter, pour être sûr que le message venait bien de lui. Savoir comment il a pu s’envoyer ce message était une chose, mais réaliser le message l’était davantage. Le fait qu’il ait dû envoyer ça voulait donc bien dire qu’il était capital de le faire. Le magma s’arrêta soudainement en voyant une scène des plus perturbantes. Un étrange lézard était en train d’essayer d’ouvrir une porte et derrière lui un scientifique s’apprêtait à l’attaquer.
 
« Attention ! »
 
Annonça le magma qui s’en rendit compte au même moment, mais il était trop tard pour que ce dernier réagisse. Il décida alors de placer un Black Hole qui protégea celui qui semblait être un moojuu en déplaçant l’attaque adverse. L’humanoïde se retourna et s’éloigna rapidement pour rejoindre Nate.
 
« Merci, noble scientifique. »
 
« Oh, tu peux juste m’appeler noble Nate. »
 
Le scientifique qui avait tenté d’agresser le lézard venait de disparaître, provoquant une explosion dans la pièce voisine au passage, laissant Nate seul avec Norops sans le moindre indice. Ils se présentèrent, et à ce moment-là Ramo fit son apparition. Rapidement, le magma chercha à comprendre la situation. Il avait envisagé dans un premier temps que sa mémoire fut effacée, mais en suite à sa discussion avec Ramo il en déduit :
 
« On a voyagé dans le temps. On est donc dans la flèche d’argent avant le crash. »
 
« Quoi, on a voyagé où ? »
 
« Diantre, la théorie que j’avais en tête était donc bien fondée. »
 
Mais alors que Norops allait faire un commentaire au sujet du message de Nate, le magma en reçut un second provenant du même destinataire. Pourquoi envoyer un second message en décalé ? Sans doute pour que le scientifique se concentre sans aucun doute sur le sauvetage du lézard. Il ouvrit le message et le lut à haute voix.
 
« XiO5, Mission : retrouver dirigeant Tommy. Attention a Ir : Il faut retenir le robot solitaire. Alexander Cyborg frap Norops, Mathison méchant boucle »
 
« C’est un mot croisé ton truc ? Jsuis pas trop bon à ces jeux-là. »
 
« Il y a un tas d’informations là-dedans, déjà cela confirme ce que je pensais, on est dans une boucle temporelle. Sinon le fait que ce soit compressé semble en tout cas montrer que tu étais relativement pressé. »
 
« Une boucle temporelle. Mon dieu dans quoi je me suis fourré. En effet, j’étais pressé, mais le fait que je m’envoie des informations montre qu’on perd la mémoire à chaque boucle. Ce message est là pour nous faire changer de chemins par rapport à la dernière boucle. J’en déduis donc que tu es vital pour la réussite, et vu ta vivacité d’esprit ça me semble logique. Je vais aussi compléter ce que tu disais : le fait que je commence par le code semble montrer que j’ai essayé de placer un maximum d’informations à la suite. On peut en déduire que j’ai placé ça par ordre de priorité. »
 
« Ce qui m’étonne le plus c’est que l’information de la boucle temporelle ne semble pas la plus importante. »
 
« Sans doute, car on l’avait deviné sans mal, c’est cohérent. »
 
« Encore heureux que tu trouves tes actions cohérentes. »
 
« Ahah oui. Bon, de ce que je comprends nous sommes dans un lieu habité, et le chef se nomme Tommy, chose qu’on n’a pas encore dû faire, et cela doit être notre priorité. Il a sans doute les clés pour notre sortir de la boucle ou du moins on l’espérait. On doit faire attention à Ir qui risque de nous barrer la route. Par contre, je n’arrive pas à comprendre le message qu’il suit… »
 
« Ce qui est étrange c’est que contrairement aux autres informations, tu as fait une phrase en entière, comme si était important de l’avoir dans son intégralité. Sinon vu la tournure, Ir n’est pas le robot solitaire. Cet Alexander qui est évoqué il pourrait être le robot, mais un point sépare les deux informations, ce qu’il semble indiquer qu’on n’a aucune certitude. »
 
« Peut-on en déduire que c’est Ir qui a donné cette information et qu’il ne faut pas faire attention à cette personne, mais à l’information ? Bon, restons prudents et si l’on voit un robot on le retient. On arrive derrière à l’information sur Alexander, qui semble être le type qui t’a attaqué. Pour terminer, le responsable de la boucle serait un certain Mathison, mais je n’ai pas eu le temps d’en dire plus. »
 
« On en a déjà beaucoup. »
 
« Il a l’air vachement complexe vos mots croisés. On fait quoi ? »
 
« On va en finir avec tout ça bien entendu. »
 
Annonça Nate, d’un air déterminé. Ils avancèrent et trouvèrent une carte du lieu. Visiblement, c’était bien plus grand que le magma pouvait l’imaginer. Ils trouvèrent le lieu sur la carte et ils reprirent donc la route avant de s’arrêter une nouvelle fois : Nate venait de trouver une photo représentant Stinger en compagnie d’un étrange enfant roux. Serait-il possible que Tommy soit ce garçon ? Le magma profita de ce moment pour photographier cette information. Il se retourna ensuite pour regarder ce que Norops était en train de faire. Norops avait trouvé une étrange pièce remplie d’engrenage. Qu’est-ce que c’était que ce truc ? Le magma prit une nouvelle photo et ils s’en allèrent.
 
Ils arrivèrent devant une grande porte qu’ils ouvrirent, et purent contempler la beauté de ce village. Ils se doutaient qu’ils allaient voir un lieu impressionnant, mais le voir en vrai faisait tout de même un effet. Tout en prenant le temps d’observer les environs, ils se dirigèrent vers la demeure de Tommy, mais ils se firent interrompre par un étrange type qui annonça :
 
« Bonjour nobles inconnus, voulez-vous jouer avec moi à un petit jeu ? Je me présente, Zaga le magicien ! Si j’arrive à deviner la carte que je viens de tirer, vous allez pouvoir me demander un service, et l’inverse dans le cas contraire. »
 
« Moi jveux bin. »
 
Annonça d’un air motivé Ramo, préférant les cartes aux mots croisés. Norops voulait intervenir, mais le magma l’empêcha de le faire. Il ne faisait aucun doute qu’il y avait une escroquerie sous ce tour, mais en le dénichant si vite ils risquaient de faire fuir ce type. En soi, ils perdaient du temps, mais il pouvait peut-être fournir des informations intéressantes. Oui en général les truands sont souvent très informés. Zaga mélangea ses cartes et proposa d’en choisir une. L’allié de Nate attrapa une carte et chercha à la rendre au magicien, mais le magma la récupéra, constata le 9 de pique avant puis la rendit. Un nouveau mélange s’effectua, puis il montra un valet de trèfle.
 
« Ouais j’ai gagné, c’est po celle-là. »
 
« Tu mens ! »
 
« C’était le 9 de piques. Je t’ai volé une carte pour la coller au dos. J’en déduis donc que tu dois avoir une marque. »
 
Nate avait utilisé Black Hole pour lui voler une carte.
 
« Je confirme la présence de marques sur les cartes. »
 
« Désolé Zaga, mais ce qu’il dit est vrai. »
 
Un autre personnage arriva de l’arrière de Nate, sans doute un de ses complices. Ce dernier était visiblement là pour empêcher que le joueur mente sur la carte.
 
« Tu as triché ! »
 
« Si tu avais vraiment un pouvoir, tu aurais su qu’il manquait une carte. J’ai juste retourné ton astuce contre toi. Du coup, tu nous dois un petit service. »
 
Forcément, le magicien grimaça, mais il ne pouvait plus faire marche arrière. Le magma craignant tout de même une fuite il lui posa directement une question.
 
« Je vais te donner 3 noms, peux-tu me dire ce que tu sais sur eux ? Ir, Alexander et Mathison. »
 
À l’annonce d’Ir, le magicien sembla pris de panique, confirmant la menace que cette personne pouvait représenter.
 
« Ir est une reine, elle dirige une galaxie à elle seule, c’est une personne extrêmement dangereuse, je vous supplierais d’éviter tout contact avec elle, je n’aimerais pas être impliqué là-dedans. Alexander, je ne connais pas et Mathison, il me semble qu’il dirige l’équipe de recherche. J’ai rendu votre service, on est quitte. »
 
Il lança du sable et il disparut juste après. Ils avaient au moins une information intéressante sur Mathison, mais surtout la confirmation de la menace qu’était Ir.
 
« Il ne fait aucun doute qu’on a rencontré par le passé Ir, et que la rencontre fut douloureuse. La phrase que j’ai envoyée sera peut-être une clé pour s’en sortir, ça me semble logique, mais je n’arrive pas à comprendre son sens. »
 
Ils continuèrent le trajet et le magma resta interrogatif. Au loin, on pouvait apercevoir une petite fille observant la scène et annonça alors à tue-tête :
 
« Nate Kurusawu trouvé, je dois en informer Ir. »
 
Le trio se trouva juste devant le petit château de Tommy. Ce dernier était protégé par deux gardes baraqués. Nate consulta Norops avant d’aller au contact. Il fallait en effet trouver une stratégie pour pouvoir passer. Ils décidèrent de passer pour des agents de Stinger.
 
« Bonjour monsieur, nous sommes ici pour rencontrer Tommy de toute urgence. C’est Stinger qui nous envoie. »
 
Le premier garde tendit alors la main, semblant attendre une autorisation. Le magma se tourna par réflexe vers Norops qui desserra son col tout en répondant :
 
« Nous n’avons aucune autorisation. Si nous en portons une, toute personne aurait pu savoir que nous venions de la part de Stinger. Mais notre message devant rester confidentiel on a donc évité de le faire. »
 
Le magma apprécia l’improvisation de Norops, et les gardes semblaient pris au dépourvu. Dans le doute, Nate fouilla dans ses poches, il allait peut-être trouver quelque chose d’utile ? Simultanément, le premier garde s’approcha du scientifique et annonça :
 
« Ce cigare, montrez-le-moi. »
 
 Le garde le regarda avec attention, et le rendit ensuite tout en ajoutant :
 
« Comment connaissez-vous Robert ? »
 
« Je suis le nouveau propriétaire de Léto, et j’étais en quelques sortes son père adoptif. »
 
Nate récupéra son téléphone portable rapidement et il montra une vieille photo qu’il avait de lui et Robert et la montra au garde qui semblait bien pris au dépourvu.
 
« Vous venez de la part de ce Stinger alors. J’ai un énorme respect pour Robert, j’en suis où j’en suis grâce à lui. Je connais ces cigares, ayant déjà eu le privilège d’en avoir un. Par contre, je vous demanderai juste quelques secondes afin que je vérifie la véracité de vos propos. Au passage, je me présente, Bulba. »
 
Le garde se transforma en buffle et pendant cette transition Nate approcha sa tête de Norops pour lui annoncer discrètement :
 
« Il est Moojuu, comme toi. »
 
« Diantre, je ne suis point un Moojuu ! »
 
« Très bien, je vais juste poser ma corne sur votre corps. »
 
Le magma acquiesça, il fallait le faire. Subitement, le magma se prit doucement la corne du garde, et ce dernier se redressa. Il venait de faire une petite coupure sur le bras du magma.
 
« Pouvez-vous me redire ce que vous avez dit ? »
 
« Je suis le propriétaire de Léto et en quelque sorte le père adoptif de Robert Stinger. »
 
« Très bien. Tommy m’avait demandé de ne faire rentrer personne en dehors de l’héritier de Robert Stinger. Vous êtes dans une certaine mesure son héritier, donc je vais vous laisser entrer. »
 
Bulba se retourna et ouvrit alors la porte. Un énorme sourire s’afficha sur le visage de Nate qui avait réussi avec ses compagnons à rentrer par la grande porte. Il n’osa pas imaginer comment ça serait passé s’il avait fait ça sans Norops. Il aurait sans doute dû entrer par effraction.
 
« Je peux également rentrer ? »
 
Tout le monde se retourna à l’entente de cette voix féminine. Très vite, la tension monta d’un cran à la vue de cette personne arborant fièrement son éventail. Elle semblait accompagnée d’une étrange jeune fille.
 
« Madame Ir ! Que faites-vous ici ? »
 
Annonça inquiet le garde. Très rapidement, la peur irradia le trio. La fameuse Ir tant redoutée se tenait donc là face à eux. Comment avait-elle fait pour les retrouver ? Et comment se faisait-il qu’ils fussent poursuivis par cette dernière ? C’était peut-être une coïncidence, elle pouvait avoir choisi de venir voir Tommy.
 
« Je suis ici pour ce monsieur ! »
 
Elle pointa de sa main libre Nate Kurusawu, ôtant le doute d’une coïncidence. Le magma sentit que la situation pouvait dérailler à tout moment et il se décida de tenter le tout pour le tout en avançant vers cette dernière en annonçant :
 
« Nous ne sommes pas ennemies, il faut retenir le robot solitaire. »
 
L’intervention du magma pouvait sembler étrange, mais c’était la seule information qu’il avait. Il y avait des chances que cette phrase vienne d’Ir elle-même. Un silence régna, la reine ayant perdu sa voix à l’écoute de ce discours inattendu, mais il fut de courte durée.
 
« Comment sais-tu ça toi ? »
 
La colère s’empara d’Ir et une aura rouge dévastatrice entoura cette dernière. Elle attrapa Nate par son cou et le colla contre le mur. Afin que le magma puisse répondre, elle évita de le serrer trop fort. Bulba inquiet s’approcha doucement de la reine et lui demanda :
 
« Madame, je pense qu’il doit y avoir un malentendu, j’ai sondé ce… »
 
Le garde n’eut pas le temps de terminer sa phrase qu’Ir se retourna pour fusiller du regard celui qui l’avait interrompue. Ce dernier se retrouva tétanisé sur place et se rendit compte que l’éventail de la dame était recouvert de sang. Très rapidement, une vive douleur et la vue de son bras voltigeant lui firent comprendre que c’était le sien. Il s’agenouilla et posa sa main sur sa plaie.
 
« Personne ne t’a permis de prendre la parole, putride créature. »
 
Cette intervention servit également d’avertissement pour le magma. Il avait intérêt à bien choisir ses mots, sinon cette boucle risquerait d’être fatale. Elle retourna son visage en direction du magma qui arriva à garder son calme.
 
« Je t’écoute, comment as-tu appris ça ? »
 
Il avait intérêt à être le plus bref possible, Ir semblant un tantinet lunatique.
 
« Pour faire simple, nous nous sommes déjà croisés, et vous m’avez vous-même annoncé ce message. »
 
« Impossible ! C’est ma première rencontre avec toi, et en plus je n’ai cette information que depuis peu. »
 
« Cela est possible, tout simplement, car nous sommes enfermés dans une boucle temporelle. J’ai d’ailleurs dans ma poche la preuve. »
 
Le magma chercha tant bien que mal son téléphone et le sortit pour montrer finalement son message.
 
« Dans la boucle précédente, j’ai visiblement réussi à envoyer ce message dans le passé, permettant de l’avoir lors de notre boucle actuelle. »
 
Ir regarda le téléphone et constata avec effroi la présence de ce message. Elle relâcha alors le magma, mais resta prudente. En effet même si ce message semblait aller dans le sens du scientifique, cela ne demeurait pas une preuve absolue.
 
« Si ce que tu dis est vrai, c’était quasiment la meilleure chose en effet pour me convaincre. Je peux hélas, ne pas en être certaine, de ce fait je vais de suite te donner un mot qu’il faudra me donner si l’on tombe dans une nouvelle boucle. »
 
Elle murmura alors quelque chose dans l’oreille du scientifique. C’était malin de sa part, elle allait pouvoir s’assurer que ce soit bien vrai, bien entendu à condition qu’ils se retrouvent dans une nouvelle boucle. Nate retourna aux côtés des siens et Ir resta silencieuse quelques secondes, le temps de réfléchir. Il fallait dire que la situation était plus inattendue, elle qui comptait juste empêcher le magma de s’enfuir.
 
« Chaque nuit, je fais un rêve prémonitoire me permettant d’en ressortir une phrase, et la phrase que vous m’avez donnée en est une partie. C’est d’ailleurs la partie la plus importante. Je vais te la donner, car ta boucle temporelle semble en effet corréler avec. »
 
Parfait, c’était sans doute la situation que le précédent Nate voulait obtenir : recevoir la prémonition en entier et éviter de se faire capturer par cette dernière.
 
« Tel un animal emprisonné
Nate Kurusawu tente de s’échapper
Rester dans la flèche d’argent est sa destinée
Par tous les moyens, tu dois l’empêcher
Le scientifique ne doit pas achever son projet
Ce dernier doit rester inachevé.
 
Ce message est un appel de l’univers,
Il faut retenir le robot solitaire,
Le magma ne doit pas lui donner la clé
Afin que son plan ne puisse pas être bouclé
 
La flèche d’argent doit être le tombeau,
De cet être égoïste qui menace,
L’engrenage du temps »
 
Nate n’ayant pas encore rencontré Mathison dans cette boucle, il n’était donc pas au courant de cedit projet. Il était donc pour lui très difficile d’en comprendre son sens. Cependant, il comprenait mieux pourquoi elle en avait après lui, la fuite du magma du vaisseau pouvant être un danger. Néanmoins, ce qui perturba le plus le magma, c’est que son rêve parlait plutôt d’une fuite que la destruction du vaisseau ! Cela voulait donc dire que la fuite engendrait un problème bien plus grave que la destruction de ce vaisseau en lui-même.
 
« Selon mon message, Mathison est responsable de la boucle temporelle. Ce dernier doit forcément être lié avec ce robot solitaire. L’objectif sera donc d’empêcher que je donne la moindre information à l’équipe de Mathison. »
 
« En effet, nous verrons ça dans la prochaine boucle. »
 
Merde ! Ir ne devait pas le mettre hors service, Nate n’ayant pas encore trouvé le moyen d’envoyer un message lors de la prochaine boucle.
 
« J’ai besoin de retrouver Mathison pour envoyer un message dans la prochaine boucle. Si je ne fais pas cette rencontre, je ne pourrais pas transmettre votre code et l’on revivra potentiellement toujours cette même rencontre. »
 
Sauf si le clan de Mathison intervenait là-dedans bien entendu.
 
« Je dois avouer, n’avoir aucune envie d’être piégé dans une boucle temporelle. Le risque est trop grand, je vais donc te laisser faire ce que tu as faire, pour le moment. Néanmoins, je vais garder ces deux types en assurance. »
 
Elle s’approcha de Norops et de Ramo C’était en effet la meilleure chose à faire pour elle, et le lézard acquiesça. Le magma répondit alors :
 
« Merci, mais avant de rencontrer Mathison j’aurais besoin de voir Tommy. J’ai la conviction que je trouverais une information cruciale. »
 
« Aucun souci, tu peux aller le voir. Je t’attendrais ici. Si je te sens partir, je n’hésiterai pas à envoyer Clepsy pour te poursuivre. Et je n’hésiterai pas à tuer tes compagnons. »
 
Utiliser ses deux compagnons de voyage comme monnaie d’échange ne plaisait pas à Nate, mais il n’y avait aucun autre moyen. Il se retourna alors vers les deux gardes. Bulba était en train d’être soigné par le second garde et il annonça :
 
« Koala, tu peux me laisser, je terminerais seul. Emmène ce type voir Tommy. »
 
Il acquiesça de la tête silencieusement et rentra dans le bâtiment. Il se retourna pour inviter le scientifique à le suivre. Nate ravala sa salive et retourna pour saluer ses compagnons. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’il puisse les revoir, dans cette boucle. Il avait à présent toutes les cartes pour briser cette boucle. Ce Tommy était peut-être la clé de tout ça. Nate monta les marches et contempla le lieu qui était étrangement vide. En arrivant à l’étage Koala lui montra un étrange couloir.
 
« C’est ici, je vous souhaite un bon échange. »
 
Nate avança au rythme du battement de son cœur. Il découvrit à sa grande surprise un long couloir blanc, dans lequel étaient entreposées de nombreuses télévisions éteintes. Il vit au loin une étrange ombre lui faisant signe de s’arrêter.
 
« Tommy ? »
 
Questionna le magma, se demandant s’il n’avait pas à faire avec un autre garde. Mais la scène était des plus troublantes et ne manqua pas de le déstabiliser.
 
« C’est bien moi, oui. Que puis-je faire pour vous ? »
 
La situation était pesante, mais Nate ne se laissa pas distraire et se lança dans la conversation.
 
« J’aimerais poser quelques questions à Tommy. Je me présente, le docteur Nate Kurusawu, une vieille connaissance de Robert Stinger. »
 
L’information de Robert avait grandement aidé dans la discussion avec Bulba. En montant les escaliers, il avait vu une autre photo de ce dernier, montrant définitivement que lui aussi devait être un proche de lui. L’inconnu resta silencieux quelques secondes, visiblement perturbé par l’information.
 
« Une vieille connaissance de Robert ? Intéressant, très intéressant. Laissez-moi juste quelques secondes. »
 
Ce dernier resta immobile quelques secondes avant de finalement reprendre.
 
« Docteur Kurusawu donc, enchanté de faire votre connaissance. Je pense néanmoins que le professeur Mathison aurait été un meilleur interlocuteur pour vous. »
 
Très rapidement, le nom de ce dernier apparut dans la conversation. C’était une bonne chose, cela allait permettre à Nate de plus facilement rentrer dans le cœur du sujet.
 
« J’aimerais déjà savoir, qu’est-ce que ce lieu exactement ? »
 
Tellement concentré sur sa mission il n’avait pas pris le temps de s’informer sur l’environnement. Satanée boucle temporelle l’obligeant sans doute de refaire chaque fois les mêmes démarches.
 
« J’aime bien comparer cet endroit à une relation symbiotique. Les personnes qui viennent ici avaient besoin d’aide et en échange aident les autres. »
 
« Je vois et vous quel est votre but ? »
 
Le magma se posa légitimement la question.
 
« Ahah, c’est en effet une bonne question. Disons que financièrement cette relation m’arrange. Et vous docteur, quel est le vôtre ? »
 
Tommy ne se cacha pas derrière des idéaux, mais afficha pleinement sa quête d’argent, il n’y avait aucun doute, ce type ne pouvait que plaire à Robert.
 
« Je vais être honnête avec vous, comme vous l’aviez sans doute deviné je suis un voyageur clandestin. Néanmoins, j’ai découvert qu’il se tramait quelque chose de grave dans ce vaisseau. Je voulais d’abord savoir si vous étiez au courant ? »
 
« Quelque chose de grave ? Je n’ai rien remarqué en tout cas, malgré ma surveillance. »
 
Subitement, toutes les télévisions s’allumèrent et montrèrent différents endroits de la zone.
 
« Deux yeux pour tant de télévisions, vous devez être sacrément attentif. »
 
« Je le suis en effet. Je me pose une question donc, qu’est-ce que j’ai pu rater, mais qu’un type qui vient de débarquer a pu remarquer ? »
 
« Ce que je vais vous annoncer va vous sembler absurde, mais je vous prierai d’être tout de même attentif. Le professeur Mathison que vous avez cité précédemment nous a piégés dans une boucle temporelle, il est potentiellement aidé par un certain Alexander. Je ne connais pas leurs finalités, mais tout cela pourrait être lié à un robot solitaire. »
 
L’ombre se gratta la tête, semblant totalement se perdre dans les propos volontairement distordus du magma.
 
« En effet, on dirait la bande-annonce d’un film. Avez-vous la moindre preuve de ce que vous avancez ? »
 
« Hélas non, il est difficile de prouver ce genre de choses. Si je suis là, c’est pour que vous m’aidiez dans cette tâche. Si j’ai tort, vous n’aurez qu’à m’enfermer, et si j’ai raison je sauverai ce vaisseau. Pour résumer : soit vous arrêtez un fou, soit vous sauvez le vaisseau, gagnant à tous les coups ! »
 
Annonça ironiquement le magma sachant que le vaisseau se dirige inéluctablement vers sa perte. Il préféra également garder cachée pour le moment sa preuve.
 
« En effet, c’est tentant. Je suppose que vous ne faites pas tout ça pour rien, vous aurez également envie de vous enfuir d’ici non ? »
 
« Oui, j’aimerais bien partir la mission terminée. »
 
Nate n’avait pas spécialement envie de s’écraser avec le vaisseau. Néanmoins, il ne pouvait pas se permettre de partir tant qu’il n’avait pas réussi à briser la boucle. C’était une bonne chose qu’il évoquait ce point, le magma devait également prévoir sa fuite, ne sachant pas dans combien de temps ce dernier allait se cracher.
 
« Je dois avouer que je n’aimerais pas que vous restiez trop longtemps ici, non pas que votre présence me dérange, mais que j’aurais des problèmes si Stinger l’apprenait. Heureusement pour vous on a un moyen de vous expédier d’ici, on a un téléporteur. Hélas, ce dernier n’est pas assez puissant et ne pourra pas vous envoyer jusqu’à la planète la plus proche. »
 
« Aucun souci pour ça. Je peux me débrouiller pour corriger ça. »
 
« Oh ? Super ! Je vous donne les plans, dites-moi juste ce qu’il y a à faire et on lancera les travaux en parallèle. »
 
Subitement, les télévisions montrèrent des plans du téléporteur et le magma regarda avec attention. Très rapidement, il vit la chose qu’il manquait et se retourna pour répondre à Tommy :
 
« C’est simple il suffit… de trois fois rien, je pourrais m’en occuper moi-même au dernier moment. »
 
Le magma tellement concentré sur sa mission principale qu’il ne pensa pas dans un premier temps à garder son plan secret, mais soudainement le poème d’Ir résonna dans sa tête. Tout devint clair dans sa tête à ce moment-là : le projet était sans aucun doute ce téléporteur, en le terminant il pourrait s’échapper tout comme le robot solitaire. La clé serait alors le moyen de terminer ce téléporteur. Mathison devait sans doute chercher à obtenir ce moyen, mais à aucun moment le magma ne le lui avait donné.
 
« Je comprends. Faites comme vous souhaitez, néanmoins n’oubliez pas que pour le moment à mes yeux vous restez juste un fou. Bon, trouvons un moyen de contrer cette boucle. Je vous invite à rentrer chez moi. »
 
Finalement, il allait voir ce qu’il se cachait derrière l’ombre et Nate s’avança d’un pas déterminé alors que l’ombre s’évapora devant lui. Il arriva finalement dans une autre chambre où il vit une nouvelle photo de Stinger enfant en compagnie… de l’enfant roux. Qu’est-ce que c’était ce bordel, ce gamin n’aurait pas grandi ? Brusquement, quelqu’un surgit de l’arrière, c’était Tommy qui fit son apparition.
 
« Merde alors. »
 
Le Tommy qui faisait face à Nate était exactement le même garçon que sur la photo, c’était un enfant.
 
« Surpris de voir un enfant au pouvoir, je peux comprendre que c’est perturbant. Mais bon, ça ne reste pas aussi saugrenu que vos histoires. Mais je suppose que vous pouvez me croire, vu que vous pouvez me voir. »
 
Drôle de phrase qu’il avait annoncé, mais en effet comme le magma pensait souvent : il devait le voir pour le croire.
 
« Bon, concentrons-nous sur Mathison. Notre objectif sera de l’arrêter lui et Alexander. Étant le chef il sera obligé de m’obéir. On trouvera comment il s’est pris pour la boucle temporelle, puis on pourra ensuite vous renvoyer chez vous. »
 
« Excellent plan ! Mais avant j’ai une dernière question. »
 
« Aucun souci quelle est votre question ? »
 
« J’ai remarqué que votre maison est étrange vide, et que des ondes émettent depuis votre corps impérissable. Je me demande si tu n’es pas le robot solitaire. »
 
Tommy resta immobile, semblant surpris de la question du magma. Nate avait des doutes depuis que ce dernier lui avait demandé la clé pour le téléporteur. Le chef souffla et répondit simplement :
 
« Vous êtes capable de sentir les ondes mécaniques ? Voilà une capacité fâcheuse. Suis-je ce robot solitaire ? Je ne sais pas d’où vous tirez ce nom, mais je pense qu’il serait juste de dire oui et à la fois non. »
 
Nate avait donc vu juste. Le coupable serait donc lui, et non Mathison ? Cela semble improbable vu qu’il avait réussi à envoyer un message dans le passé et qu’il avait cité son nom. Les deux devaient donc collaborer. Le scientifique était proche du but : il ne manquait plus qu’à comprendre l’objectif de ce Tommy pour empêcher que le drame puisse se produire puis stopper Mathison.
 
« Que cherches-tu à faire avec Mathison ? »
 
« Votre question est extrêmement drôle. Vous me voyiez comme un robot solitaire et vous évoquez une collaboration avec une autre personne. Il n’y a pas quelque chose qui cloche dans votre théorie. »
 
Ce dernier arriva à semer le doute dans l’esprit du magma. Néanmoins, cela semblait couler sous le sens que ce soit lui et puis le poème était assez imprécis à ce sujet.
 
« Réponds à ma question. »
 
« Laquelle ? »
 
Le magma se retourna, Mathison venait de faire son apparition ! Ir et ses alliés étaient à l’entrée, serait-il possible qu’il ait fait quelque chose ? Non, il avait dû utiliser une autre entrée. Quoiqu’il arrive, cette venue était parfaite et arrangeait parfaitement Nate. La victoire était proche.
 
« Que cherchez-vous à faire ? »
 
« Je n’aime pas cette question. Je suis plus intrigué par le fait que tu connaisses Robert. »
 
« Comment tu sais…, je vois, vous étiez en contact tous le long, logique. »
 
« Et oui, le robot solitaire et Mathison sont toujours en contact. »
 
« J’ai travaillé pour Robert sur Léto. »
 
« Je comprends mieux. Très intéressant, vraiment très intéressant. Nous sommes donc bien liés. Je vais donc en avoir besoin, j’ai bien fait d’envoyer ce Mantus. »
 
« Mantus ? »
 
« Tu l’avais rencontré dans une boucle précédente, mais ne t’inquiètes pas, c’est sans importance. D’ailleurs en parlant de boucles, comment as-tu trouvé cette information ? Je trouvais déjà ça bizarre que tu arrives à bloquer l’attaque d’Alexander, mais voilà que maintenant vous changez subitement de trajectoire par rapport à la dernière boucle. J’en ai donc déduit que tu as sans doute trouvé un moyen pour te fournir des informations. Comment as-tu fait ? »
 
Ce type était visiblement capable de garder la mémoire, ce qu’il voulait dire qu’il pouvait potentiellement stopper ses messages. Cela était dangereux, car l’arrêt de ses messages annoncerait la fin pour Nate qui repartirait à zéro à la prochaine boucle. Le plus simple serait d’en finir maintenant.
 
« Cette question n’est pas intéressante, je me demande plutôt comment tu fais pour garder la mémoire. »
 
Une façon détournée de faire comprendre qu’il ne comptait pas répondre. Le magma ne s’attendait pas à une réponse et commença à chercher une explication. Nate avait réussi à envoyer un message dans le passé et Mathison en avait fait de même avec sa mémoire. D’ailleurs, il était aussi fort possible que Tommy puisse aussi. Subitement, il eut une révélation. Il comprit comment il faisait et en parallèle comment le docteur avait fait pour envoyer le message.
 
« Tu es également un robot. »
 
Il envoyait directement ses données dans le passé.
 
« Oh, je suis démasqué ? »
 
Mathison retira alors son écharpe et tout son équipement qui le cachait partiellement, faisant face pour la première fois à Nate sous cette forme.
 
« Je vois, tu arrivais à cacher tes ondes, très fort. »
 
Mais le magma était réellement perturbé par l’apparence qu’il abordait à présent, il semblait l’avoir déjà vu, mais où ?
 
« Mais tu n’es pas au bout de tes surprises, et moi non plus. Oh, mais voilà notre cher Mantus. »
 
Une nouvelle fois, le docteur se retourna pour constater l’arrivée d’un étrange personnage et ce dernier tendit une capsule à Mathison. Ir attendait-elle vraiment sagement en bas ? Non, il devrait bien y avoir une autre entrée.
 
« Je te remercie, tu peux disposer. »
 
L’homme disparut aussi vite qu’il était apparu et Mathison s’avança vers Nate. Il fallait comprendre le fin but de cette histoire, et le magma chercha alors la réponse. Il s’apprêta à relancer le sujet, mais il se fit surprendre par Mathison qui fut plus rapide.
 
« Tu es quelqu’un de malin, tu as réussi à percer mon secret et celui de Mathison. Néanmoins, il y en a plus gros que tu as raté. »
 
Allait-il recevoir la réponse qu’il attendait ?
 
« Moi et Tommy ne sommes qu’une seule et même personne. »
 
Les deux robots annoncèrent la phrase en même temps, prouvant cette révélation.
 
« Que… quoi ? »
 
Le magma n’avait pas envisagé une seule seconde cette éventualité. Il était en effet possible qu’une IA possède deux corps, mais cela était des plus étranges. Il se retrouva pas vraiment aidé dans la compréhension de cette histoire, bien au contraire il était davantage perturbé.
 
« Tu dois te demander qui est techniquement le vrai et le faux. Dans une certaine mesure, je suis l’original. »
 
« Mais dans une certaine mesure, c’est plutôt moi. »
 
Mathison ouvrit alors la capsule, laissant apparaitre une petite clé USB qu’il avala. Subitement, il se mit à rire et fixa du regard le magma.
 
« Ahahahahah, mais oui, ça devient logique ! Normal que mon apparence te dit quelque chose, car tu m’as déjà vu. Le professeur Thomasin, cela te dit quelque chose ? »
 
Subitement comme un flash, le magma se rappela ce personnage.
 
« Impossible, tu es Alan Thomasin ? »
 
Alan Thomasin était un scientifique qui avait travaillé avec Nate sur le portail. Ce dernier ayant vieilli le magma ne l’avait pas reconnu. Néanmoins lors de sa dernière rencontre il était encore un humain.
 
« En quelques sortes oui. Mais non. »
 
Nate se retourna pour regarder ensuite Tommy.
 
« Et toi tu es Tommy Thomasin, son fils. »
 
Une très vieille histoire qui remonta dans l’esprit du magma comme un flash. Nate sauta alors sur Mathison, l’agrippant pendant quelques secondes et ce dernier se libéra rapidement de l’étreinte du magma.
 
« Sacrée coïncidence. »
 
Le magma qui s’était retrouvé au sol regarda le robot. Le moment était venu d’agir et le magma prépara de l’électricité pour attaquer sournoisement Mathison. Inopinément, Alexander fit son apparition et se plaça juste à côté de Nate le frappant dans la nuque, le stoppant instantanément. Le magma allongé se retrouva paralysé. Ce type lui avait injecté quelque chose ? Voyant la victoire se profiler il s’était vu trop beau et le voilà perdant.
 
« Tu pensais m’avoir piégé ? En réalité, je ne faisais qu’obtenir un maximum d’informations de ta part. Crois-moi, je trouverais comment tu fais pour envoyer des informations d’ici la prochaine boucle, et la victoire sera mienne. La liberté sera mienne, et Mathison perdurera. »
 
Impuissant, le magma regarda Mathison et ce dernier lui posa alors une télévision.
 
« Le temps risque d’être un peu long pour toi, surtout si tu espères la venue d’Ir. Je te laisse de quoi t’occuper. »
 
Mathison posa alors sa main sur le poste pendant quelques secondes avant d’en aller, en compagnie d’Alexander. Le magma resta ainsi seul avec Tommy. Bien entendu, il espérait la venue d’Ir, qui ne vint jamais. Mathison avait visiblement trouvé un moyen de l’occuper. Son corps ne répondait toujours pas, et se contenta de regarder ce film et il sombra en même temps que le vaisseau.
 



Dernière édition par Nate Kurusawu le Dim 7 Juin 2020 - 1:13, édité 1 fois
Nate Kurusawu
Nate Kurusawu
Magma
Masculin Age : 1010
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 4663
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 690

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Black Hole - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

Un saut [Flèche d'argent] Empty
MessageSujet: Re: Un saut [Flèche d'argent]   Un saut [Flèche d'argent] ClockDim 7 Juin 2020 - 1:11
FÉVRIER 979
 
Au loin, on pouvait voir deux enfants en train de jouer dans un jardin éclairé par de la lumière artificielle. C’était une belle soirée, enfin selon l’horloge de l’astéroïde. Plusieurs scientifiques posés sur de relaxantes chaises étaient en train de savourer une glace. Dans un lieu artificiel comme celui-là il restait difficile de prendre l’air pour s’aérer l’esprit, donc ce genre de moment sonnait tout comme. Nous nous trouvons sur Léto, 41 ans avant les événements actuels. 
 
Nate Kurusawu avait rejoint cet astéroïde dans le but de réaliser l’objectif du richissime dirigeant de la Stinger Industry, Victor White. Ce but était la création d’une machine à voyager dans le temps. Si le magma avait voulu participer à ce projet, c’est qu’il souhaitait lui-même l’utiliser, dans le but de sauver son fils dans le passé. Il avait ramené avec lui Rapabienski, un jeune chercheur pourchassé par la police terrienne à cause des crimes causés par son frère Edmund Enolc sur la planète Terre. Les autres scientifiques ont été recrutés par la Stinger Industry, mais le magma chargé de l’unité scientifique avait fait passer les entretiens en compagnie de Victor.
 
La journée ressemblait aux précédentes et pour cause ils étaient piégés dans un cercle vicieux. Néanmoins aujourd’hui les quatre compères avaient décidé de prendre leur journée pour se détendre et ainsi faire un break. Par chance, Rapabienski avait terminé juste à temps sa nouvelle machine à faire des glaces. Le goût était somptueux et même Nate, qui n'était pas spécialement fan du froid, adorait ce goûter. L’objectif ultime de ce dernier était de créer le café ultime, mais tant qu’il sera sur Léto il ne pourra pas mener son projet à bout.
 
« Alors Rapa, c’est pour quand le bébé ? »
 
Demanda Nate dans le but d’importuner son ami. Rapabienski avait fui avec sa femme et ces deux derniers hésitaient depuis de nombreuses années à concevoir l’enfant, se disant que Léto ne serait pas forcément l’endroit rêvé pour lui. Johan de son vrai nom pris le temps de terminer sa glace avant de répondre après un long soupire :
 
« En réalité, on envisage d’en faire un, il peut être venu le temps, je vais avoir 29 ans dans quelques jours. Après, je me dis qu’il vaudrait peut-être attendre des jours meilleurs. Je ne me sens pas encore prêt pour faire une machine à biberon. »
 
Nate comprenait, il avait également pris le temps par le passé. Néanmoins, il fut surpris de voir son ami si bavard, lui qui était habituellement si concis dans ses réponses. L’un des autres scientifiques prit la parole à son tour :
 
« Fonce Rapa. Mon enfant, reste et restera ma meilleure création. »
 
C’était le professeur Alan Thomasin, un scientifique de 37 ans spécialisé dans la robotique, excellent dans son domaine, faisant de lui un potentiel futur meneur. Il a également trouvé refuge sur la planète Léto, fuyant sa propre tristesse après la mort de sa femme. En plus d’être sa raison de vivre son fils était également son inspiration pour ses IA. 
 
« Ok. »
 
Répondit brièvement Rapabienski, retombant dans ses travers provoquant le rire incontrôlé de Nate Kurusawu. Le dernier scientifique présent à la table se leva et prit la parole :
 
« Bon, je dois y aller. »
 
C’était Isaac, le plus jeune du groupe, âgé de 25 ans seulement, il était néanmoins extrêmement prometteur. Au même moment, Alan se leva et empêcha ce dernier de partir, du moins pour le moment.
 
« Attends Isaac ! Laisse-moi prendre une photo de nous tous avant ! Ce n’est pas tous les jours qu’on voit les 4 grands génies de Léto prendre congé en même temps. »
 
Un peu timide, le jeune scientifique marcha tranquillement vers Alan. Au même moment, Nate attrapa Rapabienski par le col alors qu’il s’apprêtait à s’échapper discrètement. Le professeur Thomasin installa son appareil et s’installa à côté de ses compères, affichant un grand sourire. La photo fut prise automatiquement et dans la foulée elle fut imprimée. Alan attrapa le papier et le secoua avant de rigoler en voyant cette dernière. Elle reflétait parfaitement le caractère de chacun :  Isaac détournait le regard, rougissant un peu. Rapabienski les bras croisés semblait tirer la tronche alors que Nate lui faisait des oreilles des lapins, cachant très mal son envie de rire.
 
« Merci à tous, on refera ça avec plaisir. »
                                                            
Rapabienski et Isaac s’en allèrent alors que Nate accompagné par Thomasin se dirigea vers les enfants. Un peu surpris de voir le magma l’accompagner, Alan prit la parole :
 
« Victor t’a encore demandé de t’occuper de son fils ? Je n’arrive pas le comprendre, s’occuper de son enfant n’est pas une corvée, mais un plaisir. Je sais que je me mêle de ce qu’il ne me regarde pas, mais sa froideur en son égard ne me laisse pas indifférent. »
 
Le magma afficha un sourire gêné, ne sachant pas quoi répondre. Il scruta en direction d’une fenêtre, devant laquelle Victor White était installé, observant ce qu’il passait à l’extérieur. Agitant son verre qu’il tenait dans la main, la froideur dégagée par son œillade ne montra aucun sentiment.
 
« C’est compliqué oui. »
 
Nate préféra éviter de se mouiller. Victor avait confiance au magma, et c’est pour cette raison qu’il était amené à s’occuper de plus en plus souvent de son fils. Voulant éviter les conflits, le magma accepta ce genre de mission sans sourciller. La plus difficile restait d’éviter de trop s’attacher à lui, le docteur Kurusawu ne pouvant pas se permettre d’être vu comme un père pour lui. Il avait déjà un fils à sauver.
 
« On rentre Robert. »
 
Annonça calmement le magma. Le futur successeur de la Stinger Industry semblait déçu, voulant encore jouer avec son ami. Il fallait dire que ce genre d’occasion était rare, son père trouvant abject le fait que son fils puisse s’amuser avec un autre enfant. C’était une perte de temps dans l'objectif de reprendre le flambeau. Nate attrapa la main de ce dernier et s’en alla en direction du domicile. Robert s’arrêta soudainement et se retourna pour annoncer :
 
« On reprendra très vite Tommy ! »
 
Il l'annonça en affichant un énorme sourire, alors que son ami était sur le point de pleurer. Le message réchauffa le cœur du fils du professeur Thomasin. Il essuya ses larmes avec son bras gauche et secoua sa main tout en criant :
 
« Avec plaisir ! »
 
Tommy se sentait relativement seul sur Léto et Robert était le seul garçon de son âge avec qui il pouvait s’amuser. Son père posa sa main sur ses cheveux roux puis s’en alla ensuite avec lui. Nate quant à lui marchait tranquillement en compagnie de Stinger. Ce dernier était en avance sur son âge, pas uniquement intellectuellement, mais humainement aussi. Il avait volontairement fait mine qu’il n’était pas triste dans le but de redonner le moral à son ami. Néanmoins, Nate craignait que la relation de Robert avec son père le détruise.
 
« Robert, te voilà. Ton cours de gestion va commencer, suis-moi. Merci, Nate tu peux disposer. »
 
Robert suivit alors les pas de son pas, marchant sur son ombre. Il était normal que Nate et Alan aient du mal avec cette relation, Victor n’élevait pas un fils, mais un successeur.
 
----------
 
MARS 979
 
Alan s’essuya son front dégoulinant de transpiration. La ventilation était en panne et avec les nombreuses machines déployées la température avait grimpé. Il regarda envieux Nate, partir en sifflotant, qui avait réussi à travailler tranquillement. La chaleur n'eut aucun effet sur lui. Ne pouvant supporter davantage ce fléau, le professeur se décida de partir réparer ça lui-même. Il fit quelques pas et vit avec désarrois deux personnes en galère. Dans un premier temps, Thomasin soupira puis dans un second il toussota pour interrompre les deux types.
 
« J’ai l’impression qu’un coup de main s’impose. »
 
Il ouvrit sa poche et attrapa un tournevis qu’il fit tourner sur lui-même. Il était capable de bâtir d’incroyables choses et ce n’est pas une simple ventilation qui aurait raison de lui. Pendant ce temps, Tommy fit son apparition à l’entrée de la pièce où les scientifiques travaillaient sur le portail.
 
« Je peux rentrer ? Je veux voir papa. »
 
Isaac qui était la seule personne présente dans la pièce était en train de s’essuyer la tête avec un chiffon et répondit simplement :
 
« Ton papa est parti, tu peux attendre ici. »
 
L’enfant rentra et se posa une caisse et balança ses jambes en attendant. Ils restèrent ainsi pendant de nombreuses minutes. Subitement, une explosion provenant de l’extérieur se fit entendre. Isaac sortit à toute vitesse craignant le pire. Il vit Alan couché par terre, les cheveux frisés. Les deux réparateurs étaient quant à eux cachés dans un coin. Isaac leva sa tête et vit quelques souris partir à toute vitesse.
 
« Comment ces souris peuvent-elles être sur Léto ? Elles en ont fait de sacrés dégâts. »
 
Les souris avaient grignoté des câbles et avait rendu instable le matériel. Ces dernières se sont infiltrées sur l’astéroïde via une livraison. Le professeur se releva tant bien que mal et fixa du regard son ami et lui répondit :
 
« Je t’en supplie, n’en parle pas à Nate. »
 
« Ahah ne t’inquiète pas. Sinon il y a ton fils qui t’attend dans la pièce. »
 
« Tu as laissé mon fils seul là-dedans ? C’est dangereux, tu sais. »
 
En théorie, cette pièce était interdite aux personnes non autorisées, et bien entendu son fils ne faisait pas partie de la liste. Thomasin tapota sur sa blouse pour retirer un maximum de poussière et attrapa une brosse qu’il fit tourner sur elle-même puis se coiffa. Il se retourna vers les deux pseudos mécanos.
 
« Il ne reste plus qu’à la remplacer. Il faudra également dératiser. »
 
« Ça ne risque pas d’être compliqué de travailler dans ces conditions ? »
 
« C’est dangereux, on va devoir stopper la production. On risque de créer une surchauffe, et si ces souris viennent grignoter notre boulot, cela pourrait être bien pire. »
 
Un étrange bruit provint de la salle et Alan qui était déjà sur le départ se précipita pour aller voir. En tant que père, il était forcément paranoïaque, surtout quand on travaille dans un tel environnement. Il vit avec soulagement l’ombre de son fils debout face au portail.
 
« Je suis là Tommy. Tu viens ? On rentre. »
 
Il se retourna et demanda à Isaac.
 
« Tu pourras résumer la situation à Nate ? »
 
Nate étant chargé de l’équipe, c’était à lui que revenait la décision de stopper le travail et d’en informer Robert Stinger. Isaac s’en alla alors, à la recherche du magma. Alan retourna alors sa tête et il vit toujours son fils debout. 
 
« Tu viens ? »
 
Ce dernier finit par bouger, il était intrigué par cette machine. Pour Tommy, tout ceci n’était qu’une console géante et ne lui donna qu’une seule envie de l’essayer. Il effleura la machine tout en continuant de l’inspecter et s’arrêta devant un magnifique bouton. Il ne put s’empêcher d’appuyer dessus et c’est avec déception que rien ne se passa. Un peu déçu, il réessaya plusieurs fois. Son père voyant qu’il commençait à faire des bêtises s’approcha de ce dernier.
 
« Bon, ça suff… »
 
Si le père ne s’inquiéta pas, c’est qu’il pensait que la machine n’était pas sous courant. En effet habituellement la dernière personne à partir devait l’éteindre. Néanmoins, il venait d’envoyer ailleurs celui qui devait s’en occuper. Cette pensée n’arriva que trop tard, un étrange faisceau électrique émanant depuis les prémices du portail.
 
« ATTRAPE MA MAIN. »
 
Alan tendit sa main et son fils fit de même, mais une secousse eut lieu et projeta le père à l’extérieur de la salle. Il rentra en collision avec le mur et s’écroula au sol. Comme une malédiction, il était face à la porte, le laissant graver dans sa mémoire les images de son fils agonisant. À l’entente de ces cris, plusieurs personnes firent leurs apparitions et la première fut Rapabienski. Ce dernier ouvrit le boitier des fusibles et déconnecta dans la foulée la pièce. Le calme reprit, avant la tempête.
 
Le professeur Thomasin se releva oubliant ses douleurs physiques bien en deçà de sa peine. Marchant comme un zombie, ses yeux s’écarquillèrent en s’approchant du corps de son fils jonchant le sol. Il s’écroula au sol regardant ce dernier, le regard éteint. Rapabienski entra également dans la pièce et en profita pour regarder l’état de la machine. Après une longue analyse, il annonça :
 
« Des souris ont bouffé nos câbles, et avec la chaleur ça a créé un énorme court-circuit, c’est vraiment … »
 
Le scientifique regarda Alan fondre en larme tout en gardant près de lui le corps de son fils. Cette image marqua alors le scientifique, remettant en cause sa propre envie d’avoir un enfant en ce lieu. 
 
« Mes condoléances Alan. »
 
Il était utile d’enfoncer davantage le pauvre homme. Nate arriva accompagner avec Isaac. Logiquement, le jeune scientifique fit le rapprochement avec l’oubli de la coupure du portail. Alan était un excellent employé et il avait lui-même annoncé qu’il devait arrêter de travailler sur la machine. Il avait eu raison, mais hélas trop tard. Son fils était tout et aujourd’hui il ne lui resta plus rien, rien, sauf des remords.
 
----------
 
AVRIL 979
 
« Monsieur Thomasin vous pouvez entrer. »
 
Le professeur rentra dans le bureau de Victor White. Le dirigeant étant en déplacement, le rendez-vous avait donc pris du temps pour avoir lieu. Remuant son verre Victor attendait patiemment sur son fauteuil assassinant du regard son employé. Ce que vit le boss, ce n’était pas un endeuillé père, mais un employé qui avait manqué à la sécurité de son entreprise. 
 
Son fils n’avait pas le droit de rentrer dans cette zone, et en tant que tuteur responsable il était à sa charge de veiller à ce qu’il n’accède pas aux lieux interdits. Bien entendu, Isaac était responsable de cette venue, mais Alan préféra prendre l’entière responsabilité, étant quoiqu’il arrive fautif aux yeux de la Stinger Industry. Le professeur n’en voulut pas au jeune scientifique, le véritable coupable était la malchance. Le boss tendit un papier et posa ses coudes sur la table pour rejoindre ensuite ses mains ensemble.
 
« Pour commencer, j’aimerais que vous signiez ce papier. On est bien d’accord ? »
 
Ce papier retirait toute responsabilité à la Stinger Industry de la mort de Tommy Thomasin. Forcément, c’était la première inquiétude de Victor. Sans sourciller une seule seconde le scientifique attrapa le document et y greffa sa signature. Qu’avait-il à gagner à attaquer son employeur ? Cela ne ramènerait pas son fils et puis honnêtement, il n’avait aucune chance de gagner. Il risquerait surtout de se prendre un procès en retour.
 
« Très bien, nous partons ainsi sur de bonnes bases. Je suis navré pour la mort de votre fils, mais votre erreur nous a coûté cher. Une partie de l’équipement étant détruite, on peut estimer la perte proche des cent-mille zénies. »
 
Logiquement, il vint à ce point. Néanmoins, le professeur n’était pas spécialement riche, et il ne pourrait jamais rembourser cette somme. Stinger le savait bien, mais ce dernier avait sans doute une idée derrière la tête. Conscient qu’il rentrait dans le piège de son patron, il répondit machinalement, tel un robot :
 
« Et que puis-je faire pour rattraper mon erreur ? »
 
Un sourire fit son apparition sur le visage de Victor. Ce dernier rangea son papier et il sortit alors un porte-document qu’il glissa doucement sur la table. Le dirigeant attrapa un cigare qu’il alluma et se dirigea près de la fenêtre pour observer l’extérieur. Il regarda son fils accompagné par un professeur spécialisé. Néanmoins, on pouvait voir que le petit Robert semblait incapable de suivre le cours.
 
« Le projet Turing ? »
 
Annonça Alan à l’ouverture du porte-document. Victor resta silencieux, laissant son employé prendre le temps de lire le document. Et puis, un cigare, ça se dégustait. Au bout de quelques minutes, il se retourna pour regarder le professeur intrigué par ce plan.
 
« Un robot avec une IA proche d’un humain. C’est en effet un projet fascinant. »
 
Ce projet semblait en attente depuis de nombreuses années et était un défi rudement intéressant. Le professeur était sans doute très doué dans ce domaine, mais à ses yeux un tel projet était plus une récompense qu’une punition. Mais pourquoi aussi vouloir sortir ce projet ? Voulait-il simplement le dégager de l’autre projet ? Non, s’il voulait vraiment le faire partir il lui aurait fait effacer la mémoire. Victor s’approcha et posa son cigare dans un cendrier en or et il répondit :
 
« C’était un projet en attente, mais à présent ayant trouvé la nécessité je le relance. Néanmoins, j’ai une contrainte supplémentaire à y rajouter. »
 
« Aucun problème monsieur, laquelle ? »
 
Ce projet pourrait être sa nouvelle raison de vivre. En arrêt depuis 1 mois le professeur était incapable de faire la moindre chose. Il allait pouvoir trouver une échappatoire autre que sa propre mort qu’il avait envisagée. Mais il ne s’attendit pas une seconde à ce qu’il pensait que la délivrance allait prendre la forme de torture.
 
« La mort de votre fils n’a pas uniquement engendré un problème au niveau de mon entreprise, mais également de ma famille. Mon fils était visiblement attaché au vôtre, et la disparition de ce dernier semble mettre en péril sa réussite. »
 
Thomasin ne comprit pas le message de ce dernier. Où voulait-il en venir ? Il tenta néanmoins de partir dans une théorie par politesse. 
 
« Vous voulez que je lui fasse un nouveau compagnon ? »
 
« Pas exactement.  La perte de sa mère a déjà eu un impact négatif sur lui, alors, il est hors de question qu’on surenchérisse. Ce que je voudrais, c’est que ce robot soit une copie de votre fils. »
 
« Quoi ? »
 
Lâcha par instinct Alan. Ce discours devait être une blague, pas spécialement drôle. Néanmoins, c’est à ce moment-là qu’il comprit qu’il était véritablement tombé dans le piège de Victor.
 
« Cette situation est intéressante, car je pourrais profiter de ce moment pour apprendre de nombreuses choses à mon fils au travers de cette IA. Au travers de ce qu’il pense être un compagnon de jeu, il sera le professeur qui le guidera vers la réussite. »
 
Alan posa sa main sur la table et se leva, offusqué par la proposition indécente de son patron. Il lui demandait sérieusement de recréer son fils ? Il espérait pouvoir arriver à l’acceptation avec ce projet, mais il se retrouva à devoir rester bloqué dans le déni.
 
« Vous me demandez de vivre avec le fantôme de mon passé ? »
 
« Totalement, et ce sera votre châtiment. Mais croyez-moi, plus on a de pouvoir, plus les fantômes sont nombreux. »
 
Il retourna au niveau de sa fenêtre, regardant alors son fils, qui était le fantôme du passé de sa défunte femme. 
 
« Vous espériez sans doute oublier votre douleur. Il ne faut pas l’oublier, bien au contraire, elle sera votre force. Mettez la rage dans votre projet, et vous pouvez me croire… » Le boss se retourna pour refaire face à Thomasin. « … Vous deviendrez un nouvel homme. Vous avez le potentiel pour devenir l’un des plus grands scientifiques, Alan Thomasin. Si vous suivez mon conseil, acceptez cette douleur et votre nom sera au côté du mien, dans la légende. »
 
Alan ne put s’empêcher de fondre en larmes. Il était incapable de savoir si le boss jouait de lui, mais c’était de toute façon la seule voie possible. Il essuya ses larmes et répondit :
 
« J’accepte la mission. »
 
« Très bien. Je vous donnerais tout le matériel nécessaire. Bien entendu, ce projet restera entre nous. »
 
Thomasin fut invité à partir, et ce dernier s’exécuta. Stinger avait-il commandité ça dans le but de protéger son fils ou il le fit vraiment par pur intérêt ? Il était difficile de savoir ce qui se cachait derrière cette pierre qui protégeait son cœur.
 
----------
 
SEPTEMBRE 979
 
Nate travaillait tranquillement en compagnie de ses compagnons, ils étaient en train de réfléchir à un moyen d’économiser de l’énergie. Ils avaient clairement sous-estimé son utilisation, et s’ils continuaient sur cette voie, la machine viderait en l’espace de quelques secondes la réserve d’énergie du satellite. C’est au même moment que le professeur Thomasin fit son apparition. C’était depuis l’accident que ce dernier n’était pas revenu ici.
 
« Alan ! Comment vas-tu ? »
 
Demanda Nate. Le professeur n'avait néanmoins plus la même coupe de cheveux, ces derniers étant juste frisés. Isaac également présent dans la pièce détourna le regard, dès qu’il le voyait, il sentait la culpabilité monter. Le professeur s’approcha de ce dernier et posa simplement la main sur son épaule.
 
« Je vais bien, je travaille sur un autre projet. »
 
« C’est super, comme je n’avais pas de nouvelles, je craignais le pire pour toi. Que fais-tu là ? »
 
« Stinger m’a demandé de récupérer une personne de confiance. »
 
« Très bien, je te suis ! »
 
« Désolé, mais c’est Rapabienski que je vais réquisitionner. »
 
Rapa posa sa main sur l’épaule de Nate à son tour.
 
« Non, mais je n’ai pas besoin d’être consolé. Je dois laisser un peu de gloire aux autres. »
 
Le magma s’en alla dans un autre coin de la pièce tout et commença à grogner. Thomasin s’en alla en compagnie de Rapabienski. Ils marchèrent tranquillement, et le professeur en profita pour donner plus d’explications sur le choix.
 
« Ce n’est pas que Nate ne soit pas une personne de confiance, mais disons que tu es moins bavard que lui, donc, disons ça limitera les risques de fuites. »
 
« Oui. »
 
« Même si en vrai ce n’est pas le véritable argument. Je sais que Nate a perdu son fils et qu’il l'a mal vécu. Je ne suis pas certain que lui montrer ce que j’ai dû réaliser pour Stinger, soit la meilleure des choses. »
 
« Oui. »
 
Thomasin profita de la route pour expliquer le projet Turing. Ils rentrèrent dans la pièce dans laquelle se trouvait Victor White assit sur une chaise. Un peu plus loin, on pouvait voir ce qu’il semblait être le fils de Alan debout, mais dénudé. Rapabienski resta bouche bée en voyant cette scène.
 
« Rapabienski, je te présente le projet Turing. »
 
Il jeta un œil à Stinger qui semblait insensible à la vue de ce robot. Rapabienski ne put s’empêcher de serrer sa main droite. Non seulement Alan avait perdu tout ce qu’il avait, mais il a passé ces derniers mois à se le rappeler constamment.
 
« Le projet s’est passé en deux phases. La première, la création du corps. J’avais déjà construit des modèles proches des humains, ce ne fut pas compliqué. Via la technologie de Stinger Industry, on a plus ou moins réussi à photographier le corps de mon fils pour créer le corps de ce robot. »
 
Utiliser le cadavre de son fils, ils étaient allés assez loin. Le plus troublant restait Alan qui semblait approuver le projet. En effet, il valait mieux ne pas mêler Nate à cette histoire. 
 
« La seconde partie est la création d’une IA parfaite. Je suis partie sur la meilleure version que j’avais créée et j’ai passé plusieurs mois à travailler d’arrachepied dessus. Il y a encore du boulot, mais nous ne sommes pas loin de la perfection. Non seulement ses réactions seront les plus humaines possible, mais en plus il sera capable d’évoluer en fonction de son environnement. »
 
Une telle prouesse était déjà incroyable, mais le fait de l’avoir fait en si peu de temps relevait du génie. Bien entendu, il ne faisait aucun doute qu’il devait y avoir encore une longue phase d’ajustement. Mais quelle était la finalité de ce funeste projet ? Rapabienski ne comptait pas approfondir le sujet, il ne comptait pas risquer de mettre la vie de sa famille en danger.
 
« Que dois-je faire ? »
 
C’est ainsi que l’ami de Nate aida à la finalisation de la première version de ce robot. Il évita de trop s’intéresser au sujet, mais une question lui resta en tête.
 
« Comment allez-vous faire pour récupérer son caractère et ses anciens souvenirs ? »
 
« Pour le moment à l’aide de variables j’ai réussi à recréer un caractère similaire. J’ai implémenté quelques souvenirs basiques. Au fur et à mesure du temps je compléterais ça. L’avantage c’est que je pourrais changer ce qu’il y aura besoin d’être changé, afin qu’il soit toujours heureux. Et puis je vais tenter de faire quelque chose d’incroyable par la suite, de la récupération de données à partir d’un cerveau. »
 
Rapabienski avait envie de lui rappeler que ce robot ne remplacera jamais son fils, mais il devait déjà le savoir. Après quelques ajustements, ils allumèrent ce dernier : la renaissance avait commencé.
 
« Salut, Tommy. »
 
« Salut, Papa. »
 
Les deux se regardèrent pendant quelques secondes puis Victor Stinger annonça avec un grand sourire :
 
« Bon, il est venu le temps pour toi de retrouver mon fils. »
 
Ils s’en allèrent sous le regard désemparé de Rapabienski. Cette histoire ne pouvait pas bien finir, pensa-t-il.
----------
 
JANVIER 980
 
Le projet Turing marchait à merveille : plus personne n’arrivait à distinguer un humain de sa création. Sa mémoire était parfaite, comprenait tous les bons souvenirs de son fils, réagissait exactement comme il le faisait avant. Il était devenu plus qu’une copie de son fils, il était devenu le fils parfait. Il marchait tranquillement dans Léto quand soudainement il surprit une conversation entre le jeune Robert et Nate Kurusawu :
 
« Nate, j’ai un copain avec qui j’ai du mal. On se voyait rarement, mais quand on se voyait on s’amusait. Maintenant, il n’arrête pas de tout ramener au boulot et c’est fatigant. Qu’importe qui je vois, tout se ramène aux études. Tu es bien le seul à me prendre pour ce que je suis et non ce que je dois devenir. »
 
Alan qui était resté en retrait ferma son poing droit. Plus le temps passait, plus Robert devenait proche de Nate. Non, il devait être le meilleur ami de Tommy. La recherche de la perfection avait changé le professeur Thomasin. Ce dernier pouvant modéliser son fils comme il le voulait refusait que tout ce qu’il l’entourait ne se passe pas comme prévu. Il rentra chez lui en colère, et il vit son fils tristement assis sur son lit.
 
« Qu’est-ce qu’il se passe, Tommy ? »
 
« Pourquoi Robert ne m’aime plus ? »
 
« Ne t’inquiète pas, je vais arranger ça. »
 
Trop attaché au fantôme de son fils, il décida de changer son code, et retira la partie dédiée à la Stinger Industry. Son plan n’avait pas marché, il fallait se rendre à l’évidence. Si son fils n’était pas heureux, c’est uniquement à cause de ce fichu code. Sans ça, il deviendrait de nouveau un humain. La nuit passa, et le lendemain Victor Stinger rendu visite au professeur Thomasin accompagné de gardes.
 
« Bonjour, monsieur Thomasin, il semblerait que vous ayez rompu une des clauses du projet. Je viens vous annoncer que le projet Turing vous ait retiré. »
 
« Ahahah, vous ne pouvez pas faire ça, c’est mon fils ! »
 
« Je ne vois pas de quoi vous parlez, c’est juste un robot appartenant à la Stinger Industry. Bref, vous savez ce qu’il arrive aux traîtres. »
 
« Non, vous n’aurez pas ma mémoire ! »
 
Mais un des gardes attrapa le professeur, et mena ce dernier vers la machine pour se faire effacer la mémoire, comme il était coutume. Une nouvelle fois, il venait de tout perdre.
 
----------
 
FÉVRIER 980
 
« Monsieur White, je suis venu vous annoncer que le professeur Thomasin est bien parti de Léto. »
 
« Merci de l’information. »
 
Après avoir effacé la mémoire Victor, c’était assuré que ce dernier n’ait plus rien en mémoire en rapport avec le portail ou Tommy. Ce dernier faisait peine à voir, l’effacement de mémoire l’ayant fait oublier trop d’éléments. Ce dernier était parti sans savoir qu’il avait un fils sur cette planète. Néanmoins, il partit avec certaines de ses machines, dont son travail sur le transfert des données à partir de son cerveau.
 
Il jeta une nouvelle fois un œil par la fenêtre, observant son fils prendre du temps avec le jeune Tommy. Qu’allait-il faire de lui ? Logiquement, il devrait demander à Rapabienski de prendre la relève, mais ce dernier n’était pas du tout spécialisé en IA et il faisait une trop bonne équipe avec Nate. En regardant bien, ce projet était peut-être tout simplement un échec.
 
----------
 
MARS 980
 
Que suis-je ? Mon père est soudainement parti de Léto et depuis tout est devenu si étrange. Pourquoi tout le monde est-il si froid avec moi ? Pourquoi suis-je le seul à ne pas manger, et faire toutes les choses de quotidien ? Plus le temps passe, plus j’ai l’impression d’être différent. Non, ce n’est pas juste une impression, je le suis. En écoutant les gens parler, j’ai réussi à donner une réponse à ma question : je suis un robot.
 
Pourquoi j’existe ? Je ne suis rien pour les gens, mon père a disparu et je perds de vu ce que je considérais comme mon seul ami. Mon passé est clair, mon futur sombre. Si je n’ai personne à qui compter mon histoire, quel intérêt ai-je à la vivre ? De ce que j’ai compris, un robot est créé dans le but de servir, mais je n’ai personne à servir. La réponse est pourtant simple, si je suis autonome, c’est que je dois vivre pour moi.
 
En regardant les informations que j’avais en mémoire, je m’étais rendu compte qu’une partie n’avait aucun sens, et je l’avais supprimé. C’était une voix que j’entendais qui me disait de pousser Robert à suivre les cours de son père. Je suis parfait à présent, mais alors pourquoi suis-je toujours seul ? J’ai résolu un tas de mystère et pourtant une question subsiste. Oui, j’ai beau fouiller dans ma mémoire, tous mes souvenirs sont joyeux. Logiquement, je devrais être heureux, alors pourquoi suis-je triste ?
 
« Bonne nuit Tommy. »
 
Le jeune robot était entreposé dans un carton, Rapabienski le débranchant sous le regard de Victor. Il venait de rajouter un fantôme à sa liste.
 
----------
 
989
 
9 années se sont écoulées. Entre-temps, Victor White avait étrangement disparu après avoir laissé le pouvoir à son fils. Le portail fut finalement terminé, mais le travail était loin d’être terminé. Ce dernier se promena tranquillement dans le vaisseau.
 
« C’est donc ici ? »
 
« Oui. »
 
« Merci, Rapabienski, tu peux nous laisser ! »
 
Il n’en fallut pas plus pour que le scientifique s’éloigne de Robert. Il n’avait aucune envie de retourner sur cette erreur du passé. Y repenser, lui retira chaque fois toute envie d'avoir un enfant. Heureusement pour Rapa, il passera à l’acte deux ans plus tard. 
 
« Ne prends pas peur, c’est un robot. »
 
Robert White ouvrit alors la boite dans laquelle était entreposé un jeune garçon. Il n’avait que peu de souvenirs de lui, son père ayant rapidement abandonné ce projet. Il tourna alors sa tête en direction de la personne l’accompagnant.
 
« C’est une ancienne création de mon père… j’ai appris de la bouche de Rapabienski son histoire. Je pense que le moment est venu de le relancer. Tu penses que tu pourrais le redémarrer, Jade ? »
 
Les deux protagonistes s’installèrent dans une autre salle, et le robot se leva. Très rapidement, Boss Stinger lui expliqua la situation et lui donna même les coordonnées de son père. De cette façon, il comptait réparer cette erreur de son père. Mais avant de partir, Tommy se retourna et lui demanda : pourrait-on prendre une photo avant de partir ? C’est ainsi que Jade prit la photo de Stinger tenant Tommy sous son bras.
 
----------
 
Décembre 989
 
Alan Thomasin vivait une vie tranquille, travaillant sur son projet de transformation du cerveau en données numérique. S’il était incapable d’utiliser son travail dans le but de cyberniser un individu, il était vraiment capable de convertir des souvenirs. Il avait réussi à implémenter sur une clé USB de nombreuses données. Il entendit une sonnerie, et il vit alors un jeune garçon, ce dernier avait un tas de questions à lui poser, mais en fin de compte il posa celle qui résonna dans sa tête :
 
« Papa, qui suis-je ? »
 
Du temps s’était passé depuis son départ de Léto, mais le robot était tout bonnement incapable de comprendre son existence. Seul son créateur pourrait lui dire.
 
« Désolé, tu fais erreur, je n’ai pas de fils. »
 
« Mais papa, je suis ton robot. »
 
Au courant qu’il était amnésique, le scientifique accepta de faire entrer le robot et l’ausculta. Très rapidement, il se rendit compte qu’il ne pouvait être que sa création. Il trouva un comportement secret dans sa mémoire, des notes de lui-même. C’est ainsi qu’il se rendit compte que ce robot était fait à partir de son enfant. Dégouté par son propre passé, il chercha à détruire sa création. Mais alors qu’il allait s’exécuter, son fils l’attrapa et le propulsa contre un mur. Ce dernier avait réussi à détruire la limite physique qu’avait posée Thomasin sur son robot.
 
« J’ai appris de nombreuses choses. Tu n’es pas mon père. Mon père est mort. Mais rassure-toi, je vais te sauver. »
 
Voyant que son père ne le reconnait pas et cherchait à le tuer, Tommy pensa de suite que ce type était un imposteur. Mais que faire ? Il lui manquait des informations. Le jeune robot regarda autour de lui et attrapa la clé USB et ingéra les données. S’il le fit machinalement, c’est, car son père lui transmettait régulièrement de nouvelles mises à jour. Il apprit que son père l’avait ressuscité sous cette forme robotique, il comptait donc faire de même avec son père. Non, il allait même faire mieux. D’un coup, il brisa la nuque de son créateur. Il posa la machine de son père sur sa tête et fouilla dans ses données. Il arriva à débloquer ses souvenirs perdus, et se les rajouta dans une nouvelle clé USB.
 
Il travailla jour et nuit et transforma son père en robot. C’est alors qu’il inséra des données dans ce dernier. Tommy s’écroula, et le professeur Thomasin se releva. Il vivait au travers de son père, il avait réussi. Il lui fallait à présent un nom, il était techniquement un peu Tommy, mais un peu Alan également. Ce qui réunissait les deux, c’était le nom de famille. Comme sa vie était un recommencement, il décida de mélanger les lettres, et décida de porter le nom de Mathison. Il avait ainsi la réponse à sa question.
 
Par la suite, il travailla sur le corps de Tommy pour chercher à le contrôler à distance. Manier deux corps lui permettra ainsi de n’être plus jamais seul. Il allait être heureux.  Pourtant, pourquoi ressent-il toujours cette tristesse ? Il allait devoir chercher la réponse ailleurs. Ayant terminé son boulot Mathison décida de partir. Sur la table trainait le dossier Turing que Robert avait donné à Tommy avant son départ. Une photo qui était en équilibre s’exfiltra et tomba au sol. C’était la photo que Mathison avait prise en compagnie de Rapabienski, Nate et Isaac.

Photo:
 
Nate Kurusawu
Nate Kurusawu
Magma
Masculin Age : 1010
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 4663
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 690

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Black Hole - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

Un saut [Flèche d'argent] Empty
MessageSujet: Re: Un saut [Flèche d'argent]   Un saut [Flèche d'argent] ClockDim 14 Juin 2020 - 18:20
Mise à jour système détecté.
 
Réceptions des données en cours, veuillez patienter…
 
Mise à jour terminé, vos souvenirs ont étés restaurés. Rebienvenue Mathison.
 
« Un deux, un deux. Cerveau opérationnel. »
 
Le professeur Mathison ouvrit ses yeux et regarda tout autour de lui. Il se trouvait dans son bureau en compagnie d’Alexander, travaillant dans le calme. Rien n’avait jamais changé, une nouvelle boucle venait de démarrer. Le dirigeant du laboratoire se leva et s’orienta en direction d’Alexander. Subitement, il transforma son doigt en clé USB et l’inséra dans le dos de son partenaire. Au fur et à mesure des boucles, le professeur eut tout le loisir de trouver les moyens les plus efficaces pour gagner du temps.
 
« Je me mets en route. »
 
« Juste avant, j’aimerais juste faire un ajustement. J’aimerais que tu te déplaces sans ta blouse et que tu utilises un masque. Si tu fais face à une résistance de la part Norops revient le plus vite possible. Surtout, n’oublie pas de détruire les caméras de surveillances. »
 
Grâce à ses capacités impressionnantes, le robot s’en alla à toute allure laissant le professeur seul. Maintenant qu’il venait d’effectuer son mouvement habituel, il reprit place sur sa chaise et ferma les yeux, dans le but de se concentrer. Nate Kurusawu avait réussi à trouver un moyen de s’envoyer des informations dans le temps et il fallait absolument trouver comment pour empêcher ça. De cette façon, il aura de nouveau la maitrise parfaite du temps. Il ne sera alors plus qu’une question de persévérance pour obtenir le renseignement manquant pour pouvoir s’échapper du vaisseau.
 
Pour avoir un maximum de données, il s’obstina à envoyer Alexander malgré un échec répétitif dans les 2 dernières boucles. Cela lui permettait de confirmer que le magma ait reçu des informations de l’itération antérieure, mais également voir s’il y a un changement de stratégie de leur côté. Maintenant, il était venu le temps d’innover. Depuis le début de cette nouvelle boucle, il avait mis son système en alerte afin de chercher toute anomalie. Il ne restait plus qu’à attendre les analyses. Néanmoins, il savait qu’il allait être dérangé.
 
« Professeur Mathison, puis-je entrer ? »
 
L’avantage de vivre plusieurs fois une boucle, c’est de connaitre parfaitement les événements qui allaient en découler. Néanmoins, cela engendre un problème : la lassitude. Comme revoir en boucle le même épisode, revivre les mêmes événements chaque fois est très grandement lassant. Le fait d’être une IA pourrait épargner Mathison de cela, mais bien au contraire. Cette dernière a été faite dans le modèle de se rapprocher le plus d’un homme, et de sa capacité à apprendre par elle-même. Mais après de nombreuses boucles, il n’y a rien de nouveau à découvrir, provoquant cette sensation d’écœurement.
 
« Oui, Aiko. »
 
Mais le plus triste c’est que ceci engendrait une profonde solitude, comme si l’on était la seule personne encore capable de se mouvoir dans un environnement figé. Ironiquement, Mathison avait l’impression d’être le seul être vivant perdu dans un monde de robots. Il n’y avait donc plus qu’à attendre l’habituelle phrase de sa subordonnée.
 
« J’aimerais parler avec vous de mon futur. J’ai toujours eu beaucoup de respect en votre égard donc je viens de parler de ça en toute transparence. En fait, j’envisagerais d’avoir à terme mon propre laboratoire. Je voudrais avoir votre avis à ce sujet, approuvez-vous mon projet et pensez-vous que j’en ai les capacités ? »
 
Le professeur Mathison connaissait cette tirade par cœur. Dans un second temps, elle demanderait un maximum d’informations et de conseils. N’ayant pas vraiment envie de s’éterniser il utilisa sa parade habituelle pour se sortir de cette situation.
 
« Je comprends que tu te poses un tas de questions. J’ai une journée assez chargée, alors je te proposerais qu’on prenne du temps pour parler tranquillement de ça. C’est un sujet visiblement important à tes yeux, il serait irresponsable de ma part d’expédier ça. »
 
« Merci Professeur. »
 
Elle s’en alla, satisfaite d’avoir obtenu un rendez-vous pour discuter de son avenir. Hélas, elle se réjouissait pour une journée dont le soleil ne se lèvera jamais. Maintenant qu’il en avait terminé avec elle, il savait qu’il ne serait pas dérangé dans les prochaines minutes. Il pouvait totalement se concentrer. Même si son IA le rendait le plus humain possible il avait appris à utiliser également ses capacités. Il avait commencé par débrider sa puissance, puis grâce aux connaissances de son créateur d’utiliser des fonctionnalités.
 
Il avait justement utilisé l’une d’entre elles pour analyser son système et il venait d’avoir un résultat. Visiblement, son système a été infecté, et cela à 3 reprises. Le plus étonnant, c’est qu’il semblerait même qu’il y avait du flux de données sortant non souhaité. En y regardant de plus près, le professeur resta bouche bée. Il y a 3 messages qui venait d’être envoyés depuis sa propre IA, comment était-ce juste possible ? Il regarda l’intérieur des messages et il put voir des informations.
 
« Cet enfoiré de Nate. »
 
Mathison s’exprima à haute après avoir compris le stratagème de ce dernier. Le magma avait compris qu’il envoyait ses données dans le passé, lui permettant donc ainsi de conserver la mémoire après chaque boucle. Il a donc ancré dans son système du code, sachant pertinemment que le professeur le conserverait et qu’il pourrait s’exécuter. Et ce script était tout simplement un envoi de message programmé à une heure du passé. De cette façon, il s’assurait que son message soit bien envoyé au moment souhaité. Il n’y avait rien à dire, ce type était ingénieux. L’IA s’empressa de retirer le code, gagnant une bataille importante.
 
« Cette itération sera la dernière de ta liberté. »
 
Il ne restait plus qu’à trouver comment il prenait son compte. Le professeur se remémora les événements passés afin d’y trouver une convergence entre les 3 dernières rencontres. Au bout de quelques secondes d’analyse, il trouva finalement cette information. À chaque reprise, le magma s’obstinait à garder un contact physique avec lui. Plus le temps était long, plus le message l’était aussi. Ce dernier avait donc la capacité à insérer du code rien qu’en touchant la personne, rien à dire, il était une personne remarquable. En effet, Nate avait utilisé son don Kosou pour réussir cet exploit. Il avait tout simplement repris ce qu’il avait lorsqu’il avait infiltré la mémoire d’Incognito.
 
« J’ai donc simplement à te tuer en évitant tout contact physique. Je sens que l’on va s’amuser. »
 
Mathison se leva de sa chaise afin de sortir de son bureau. Il partit errer dans les couloirs, attendant à présent le retour de son assistant, Alexander. Heureusement qu’il avait ce dernier pour effectuer ces tâches ingrates, il n’y avait aucun doute qu’il ne serait pas à cette place aujourd’hui sans lui.
 
----------
 
« Peut-on en déduire que c’est Ir qui a donné cette information et qu’il ne faut pas faire attention à cette personne, mais à l’information ? Bon, restons prudents et si l’on voit un robot on le retient. On arrive derrière à l’information sur Alexander, qui semble être le type qui t’a attaqué. Pour terminer, le responsable de la boucle serait un certain Mathison, mais je n’ai pas eu le temps d’en dire plus. »
 
Nate, Norops et Ramo étaient arrivés au même point que la boucle précédente. Les changements demandés par Mathison n’eurent aucun impact. Norops allait s’apprêter à répondre, mais le magma reçut un troisième message. Il fut surpris d’en recevoir un autre et il s’empressa de l’ouvrir et de le lire à haute voix.
 
« XiO5, Mathison = Tommy = Meme IA = RS = fam Thomasin. Trouv Mat, IR cod… »
 
Nate ne prononça pas le code, et Norops donna sa première impression.
 
« On a donc déjà effectué cette mission, et voici donc notre résultat. C’est sans aucun doute pour qu’on puisse bien arriver à cette hypothèse que nous a envoyée ce message à cet instant précis. »
 
Il ne faisait aussi aucun doute qu’il n’avait que peu de temps pour l’écrire, Nate ayant utilisé le plus d’abréviations possible. Heureusement, le message restait clair et le magma put de suite le décrypter.
 
« Ce fameux Mathison responsable de la boucle serait le robot solitaire, et notre mission n’est plus de retrouver le dirigeant, mais bien le professeur. Ceci dit, le plus intrigant c’est que ces deux-là ne semblent ne faire qu’un au travers d’une même IA. Il suffirait donc de le trouver, de l’empêcher visiblement de fuir et de régler ce problème de boucle temporelle. Bien entendu, il nous restera ensuite plus qu’à fuir. »
 
« À ton avis, que veut dire le passage sur Thomasin ? »
 
« Thomasin était l’un de mes camarades scientifiques. Il était justement spécialisé dans l’intelligence artificielle. J’en déduis donc que cette IA doit être l’une de ses créations. Je ne vois pas le rapport avec sa famille par contre. Il avait une femme et un fils, mais ces deux derniers sont décédés. »
 
Il ne faisait aucun doute que cette information devait être importante, mais le magma ne vit pour le moment aucun intérêt. Il se doutait qu’il comprendrait plus tard cette signification et se décida de se concentrer plutôt sur la recherche du professeur. Nate reçut alors un 4e message et de suite Norops s’intrigua :
 
« Une boucle qu’on a encore réalisée ? Donc d’autres informations, une bonne nouvelle donc. »
 
« Non, c’est une mauvaise. »
 
Norops s’approcha du téléphone pour lire le message à haute voix :
 
« Données supprimées, XiO5. Qu’est-ce que cela voudrait dire ? »
 
« Que le clone que j’avais implémenté a été supprimé. Il ne fait aucun doute que j’ai été prudent et j’ai dû garder un système pour annoncer la suppression de mon propre code. Cela veut donc dire qu’à la prochaine boucle on n’aura plus ces messages, mais encore plus grave que Mathison doit être au courant de ces messages. Il fera donc le tout pour empêcher des nouveaux. »
 
« Cela veut donc dire… »
 
« Que oui, on n’a pas le choix, cette boucle doit être la dernière. »
 
----------
 
Mathison marchait tranquillement dans le couloir, croisant les mêmes personnes qu’à l’accoutumée. Il s’amusa à prendre des positions différentes à chaque boucle, histoire qu’il y ait potentiellement un peu d’innovation. Bien entendu, cela n’eut quasiment aucun effet, ce qu’il devait se passer se réalisa toujours. Un de ses assistants, Lukas allait éternuer dans le prochain couloir.
 
« Atchoum ! »
 
Cette action à priori anodine va surprendre et effrayer Josserand, un de ses assistants traversant le parcours, mais dans l’autre sens. Ce dernier extrêmement craintif des microbes fera un bond en arrière, et il perdra accidentellement son café. Mathison qui se retrouvait sur le passage fit un pas sur le côté, esquivant de justesse le liquide, qui s’écoula alors sur Lukas.
 
« Oh non, ma blouse, cette journée sera mauvaise… Désolé Josserand ! »
 
Cette action engendrera deux conséquences. Dans un premier temps, Josserand sera plus prudent que d’habitude et abusera de son gel hydroalcoolique. Dans un second temps, Lukas fuira du regard son collègue et ira se conforter dans du chocolat. Mathison continua son chemin jusqu’à finalement retomber sur Alexander.
 
« Alors, comme ça s’est passé ? »
 
« Ils l’ont vu venir. J’ai fui et j’ai détruit le centre de surveillance. »
 
« Prévisible. Très bien, il ne fait aucun doute qu’avec ce que j’ai vu, qu’ils vont tenter de nous retrouver. Il va être de notre devoir de les accueillir de la meilleure des façons possibles. »
 
« Et comment allons-nous les accueillir ? »
 
« Je pense que nous allons leur faire passer un petit test. »
 
Mathison comptait réutiliser cette stratégie qu’il avait utilisée pendant de très nombreuses boucles dans le but de trouver une personne capable de l’aider à s’échapper de ce vaisseau. De cette manière, Nate passera par cette voie pour le rencontrer et Mathison sera mieux préparé. Le choix de la sécurité. Oui, même si le contexte était différent il connaissait ce chemin, et ce qui devra arriver arrivera.
 
----------
 
Le trio avança tranquillement à la recherche du laboratoire espérant ainsi faire la rencontre de Mathison. Subitement, Nate s’arrêta devant une photo et resta bouche bée. Elle représentait une scène de Stinger accompagné d’un enfant. Vu la morphologie de Stinger qui devait être dans la vingtaine, Nate parvint à situer la photo dans le temps. Le cliché avait donc dans les 30 ans. Rapidement, le scientifique fit le lien entre le dirigeant de ce secteur et ce visuel. Si cette image avec sa place sur ce mur, il y avait donc de fortes chances que ce gamin soit Tommy. Néanmoins, ce dernier était sous le contrôle de la même IA que Mathison, et ces deux derniers faisaient partie de la famille Thomasin. Le scientifique lâcha subitement un cri, venant de réaliser l’évidence qui était cachée devant ses yeux.
 
« Merde ! C’est Tommy Thomasin, le défunt fils d’Alan Thomasin. »
 
Le souvenir de cet enfant n’était pas resté gravé dans son esprit, ne l’ayant que très peu vu. C’est en se remémorant le prénom de son fils qu’il fit le rapprochement. Néanmoins, quelque chose ne collait pas, quand il était mort Robert était encore un enfant. Il repensa alors à cette époque et le départ précipité d’Alan expédié dans un autre projet qui semblaient le ravir. Par simple calcul logique, ce projet devait être la construction d’une IA. Et cette IA n’était pas n’importe qui, cela devait être son fils. Cela expliquerait donc comment cette photo a pu exister ainsi que son message.
 
« Alan, qu’est-ce que tu as foutu avec Victor ? »
 
Nate ferma fermement sa main droite, allant jusqu’à rentrer ses ongles dans sa propre chair. Il n’avait pas eu vent de ce projet. Alan avait volontairement pris une autre personne que lui sachant qu’il avait perdu son fils. Rapabienski quant à lui avait pendant cette période été assez étrange, n’hésitant pas à l’éloigner de Stinger. Nate pensait à ce moment-là que ce dernier, encore sous le choc de la mort de Tommy, avait juste besoin d’attentions. La vérité était tout autre, il cherchait juste à le protéger. Le projet aurait en effet bouleversé le magma.
 
« Johan, t’es un abruti. »
 
Ce projet fut sans doute mis ensuite aux oubliettes et remis en service des années plus tard, sans doute à l’époque de cette photo. La suite restera un mystère, mais le robot avait retrouvé son père ou plutôt son créateur. D’une façon ou d’une autre, Alan a dû succomber afin de faire partie de cette IA qu’il avait créée, et devenir Mathison.
 
« Ça craint cette histoire. »
 
Il commençait à voir clair dans cette histoire, mais ce qu’il lui échappa, c’était la finalité de ce dernier. Que voulait-il vraiment ? Voyant que Nate prenait son temps devant cette photo, Norops fit de même et analysa une pièce secrète qu’il avait trouvée, rempli d’engrenages. Si dans les dernières boucles il ne s’y était pas attardé, il le fit et commença alors à remarquer quelque chose d’étrange. Le magma fit son apparition à ce moment-là et Norops prit la parole :
 
« Notre cible est un robot et cette pièce semble faire écho à lui. Dans un premier temps, je me suis dit que c’était juste un étrange musée. Mais avec du recul, je me suis rendu compte qu’en quelque sorte, un robot ce sont des engrenages qui fonctionnent ensemble. Je me suis donc dit : et s’il ne fallait pas assembler ces engrenages pour faire apparaitre le véritable but de cet endroit ? »
 
 « Ce serait logique ! On aurait peut-être derrière l’explication de la boucle temporelle. Je pense qu’habituellement on doit ignorer cette pièce, donc prenons notre temps pour essayer de résoudre cette énigme. »
 
Nate profita donc de la phase de réflexion pour donner à ses deux compagnons les informations qu’il avait obtenues après avoir vu la photo. Très à l’aise dans l’exercice de cette énigme Nate et Norops arrivèrent à assembler de façon cohérente les engrenages. Subitement, une porte fit son apparition sur un mur.
 
« Super, voyons ce qu’il se cache derrière cette histoire. »
 
----------
 
Mathison se trouvait dans son bureau en compagnie d’Alexander et imprima des feuilles : c’était les questions qu’il allait poser. Son assistant attrapa l’une des feuilles et analysa cette dernière. Au bout d’une très rapide question, il tourna sa tête et demanda :
 
« Pourquoi la question : aimez-vous le printemps ? »
 
Le robot ricana machinalement et attrapa la feuille.  
 
« Il y a très longtemps, un test a été imaginé pour chercher à différencier un être humain d’une IA. C’était la première question de ce test imaginé. »
 
« Pourquoi voulez-vous différencier l’homme de l’IA ? »
 
« Je ne cherche pas à pratiquer le test en tant que tel. Non, cette question est un message. Une IA tellement évoluée qu’elle va faire passer un test cherchant à détecter des IA à des humains. C’est une façon de montrer ma supériorité. Ce concept est un peu trop abstrait pour toi, je suppose. »
 
Alexander resta intrigué, mais ne chercha pas à en savoir plus. Subitement, cela toqua à la porte. Cela tombait bien, le professeur attendait justement cette nouvelle visite. Il ouvrit alors la porte et il revit Aiko. Cette dernière semblait essoufflée, mais reprit rapidement le souffle, montrant qu’elle avait une excellente condition physique.
 
« Professeur, vous n’allez pas croire, on a des gens qui proviennent de la planète d’Héra qui vient de débarquer ! Qu’est-ce qu’on doit faire ? »
 
« Intrigant. Bon, réunis-les dans la grande salle. On va chercher à éclaircir au plus vite la situation. Notre objectif sera aussi de chercher à les renvoyer le plus vite possible chez eux, avant que Stinger ne s’aperçoive que quelque chose ne va pas. »
 
« Très bien ! »
 
Mathison regarda l’ancienne doctorante s’éloigner en courant et afficha un grand sourire. Il n’y avait à présent plus qu’à attendre.
 
« Nate, on t’attend avec impatience. J’ai hâte de découvrir ce que tu as préparé pour moi. »
 
----------
 
Le trio qui venait de découvrir la zone cachée avait fait une découverte inattendue et ils avaient décidé de garder ceci de côté pour le moment. Ils décidèrent de continuer leur route et se retrouvèrent non loin du laboratoire. Cependant, ils croisèrent une scientifique leur courant après.
 
« Attendez ! »
 
En toute logique, le magma craignait le pire, il était possible que l’accès soit interdit. Continuer le chemin en l’ignorant, n’aller clairement pas arranger les choses. Nate s’arrêta et se retourna. Avec un léger temps d’arrêt, ses compagnons firent de même. Finalement, la personne qui les avait interpellés s’approcha tout en s’expliquant :
 
« Je ne vous ai jamais vu ici ! Je suppose que vous devez également venir d’Héra. »
 
Dans un premier temps, le magma craignait le pire avant de rassurer en comprenant la situation. Obnubilé par Mathison, il n’avait pas réfléchi au fait qu’ils ne devaient en effet pas être le seul dans cette situation. S’il voulait sauver un maximum de personnes, il devait logiquement rassembler tous les émigrés d’Héra. Cette personne pourrait potentiellement l’aider dans cette quête.
 
« En effet bien vu ! On vient de débarquer dans le vaisseau et nous sommes un peu perdus ! Vous rassemblez tous les clandestins ? »
 
« Oui, nous sommes en train de les récupérer dans le but de leur venir en aide. Disons que la situation est assez compliquée. »
 
C’était une très bonne chose. Mais le magma voulait aller plus loin, elle allait pouvoir l’aider également dans sa quête principale.
 
« Pour être honnête, je suis un scientifique réputé et je voulais discuter de cette situation directement avec le professeur Mathison. »
 
Maintenant qu’il savait qu’ils étaient bien assemblés, il n’avait pas à s’y concentrer, car il n’aurait pas à le faire. Son objectif était d’établir la confrontation le plus rapidement possible. Aiko croisa les bras, amusée, et questionna le magma.
 
« Réputé donc ? J’espère que ce n’est pas une nouvelle tentative de drague foireuse. Le coup du scientifique, on me l’a déjà fait. Bon, faisons vite. Constante de Planck, formule brute du glucose et qu’est-ce qui est vert qui est à la fois collé et pas ? »
 
« 6,63 .10 -34 joules par seconde, C6H12O6 et le chewing-gum de Schrödinger. »
 
« Cultivé et drôle. Tu ne sembles pas une blague, je te prendrais donc au sérieux. Sinon je te trouve plutôt mignon, toi. Quel est ton nom ? »
 
Le magma fier de lui redressa ses lunettes tout en arborant un grand sourire.
 
« Nate Ku… »
 
« Non pas toi, je te trouve moche et ton nom est marqué sur ta blouse. Je parlais au lézard de derrière toi. »
 
Le magma soupira, Aiko venait de lui enfoncer un poignard directement dans son cœur. Norops quant à lui se montra du doigt, confus par la situation, regardant de droite et à gauche. Finalement, il salua la scientifique puis se présenta.
 
« Je me prénomme Norops ! Et vous, quelle est votre nom, ma très chère ? »
 
« Enchantée, mon très cher Norops, je suis Aiko Ophrys. Bon Nate, le plus simple c’est d’aller rejoindre tes camarades, le professeur Mathison compte justement s’y rendre pour expliquer la situation. »
 
Le magma soupira une nouvelle fois, Aiko venait tout simplement de perdre tout respect pour lui après avoir fait la connaissance de Norops. Néanmoins, il allait enfin pouvoir refaire la rencontre de cette IA. L’avantage c’est qu’ils allaient se retrouver en surnombre, ce qui agrémentait davantage sa propre sécurité. La victoire s’approchait à grands pas. Aiko mena alors l’équipe directement sur le lieu et ils purent voir une vingtaine de personnes.
 
« Je vous laisse pour le moment. Nous arriverons, je pense, dans un petit moment en compagnie de Mathison. »
 
Elle fit un clin d’œil à Norops et s’en alla, laissant ce dernier rougir. Nate l’attrapa par le cou et lui annonça :
 
« Tu lui as tapé dans l’œil. »
 
« Euh oui. »
 
« Elle m’a l’air d’être une superbe personne. Néanmoins, ne t’attache pas trop à elle, elle est déjà condamnée. »
 
Norops regarda la jeune femme partir, sachant pertinemment que le magma avait raison. Il avait l’habitude d’être malchanceux dans ce domaine, et une nouvelle fois cela ne manqua pas. Il continua à regarder devant lui, accompagnant du regard le départ de la scientifique avant de finalement de retourner, prêt à continuer dans cette aventure.
 
« Une de perdue, une dent de retrouvée. »
 
Annonça étrangement Ramo à son compagnon. C’était sans doute sa façon à lui d’être compatissant. Norops arbora un magnifique sourire en guise de réponse.
 
Pendant ce temps, le magma observa les environs. Ils étaient visiblement tous des récupérateurs. Cela semblait cohérent, ils étaient tous en train de chercher des trésors dans le vaisseau et ils sont rentrés dans la boucle par mégarde. Il regarda si des gens sortaient de l’ordinaire et il en vit. La toute première personne était un type arborant une magnifique blouse blanche contrastant avec la tenue des autres personnes. La seconde était un étrange type adossé contre le mur. Ce dernier semblait totalement déconnecté de son environnement. La troisième chose était tout simplement un scientifique surveillant la salle d’une carrure assez impressionnante.
 
« Je me demande si ce type n’est pas Alexander. »
 
Murmura Norops à Nate, confirmant son impression. Caché derrière un masque, il était impossible d’en avoir la confirmation. Néanmoins, sa carrure y ressemblait, et sa présence semble logique, vu qu’il était lié à Mathison. Ils décidèrent d’éviter de s’occuper de lui pour le moment, il serait dommage que le professeur annule sa venue. De plus s’ils se mettaient à s’en prendre à lui ils risquaient de se mettre à dos l’intégralité de la salle, et les conséquences seraient désastreuses si en plus ils venaient de se tromper sur la personne. Le magma se décida alors, de tâter un peu le terrain, et s’approcha de l’autre scientifique.
 
« Salut ! »
 
Le jeune scientifique se retourna et resta silencieux pendant quelques secondes. Le magma se demanda alors s’il était possible qu’il ne puisse pas comprendre ce qu’il disait ? Mais subitement, ce dernier prit la parole :
 
« Bonjour monsieur ! Serait-il possible que vous soyez le célèbre Nate Kurusawu ? »
 
Le magma fut extrêmement surpris par la réponse. Très rapidement, un sourire radieux s’installa sur son visage et il rehaussa sa blouse tout en répondant :
 
« Oui, c’est bien moi, le grand, Nate Kurusawu. »
 
Il ne faisait aucun doute aux yeux du magma que ce type avait plus de goûts qu’Aiko. Quoi qu’il arrive, Nate ne s’attendait pas à trouver un fan dans ce vaisseau. Oui en général il trouve des détracteurs, comme quoi, il fallait de tout. La bonne chose, c’est que ça faisait un autre potentiel allié. Le magma reprit ses esprits et par politesse demanda :
 
« Sinon, quel est ton nom jeune homme ? »
 
« Je suis Rémy, Rémy Nate James. »
 
« Il y a Nate dans ton nom ? »
 
Simple coïncidence ou bien ce type était un fan absolu de ses travaux ?
 
« Oui, les gens de mon peuple utilisent le second prénom pour mettre en avant une personne qu’ils aiment bien. Mes parents sont comme moi, des scientifiques. Étant fan de vos travaux, ils m’ont ajouté ce prénom. J’ai également récupéré ce goût, et c’est surtout grave à ça que je sois devenu un doctorant. »
 
Quelle histoire, le magma ne s’attendait pas à être vu comme un modèle, lui qui était pourtant loin d’en être un. Nate se tourna vers Norops pour lui faire signe qu’il allait prendre l’air. Le magma sortit donc ainsi en compagnie de Rémy tout en continuant de discuter. Il put apprendre de cette façon qu’il travaillait dans la physique quantique et de la spécialité de ses parents.
 
Se retrouvant à l’extérieur de la pièce il fit face pour la première fois au village, une vue tout bonnement impressionnante. Nate s’empressa d’attraper une cigarette et observa les environnements, laissant ainsi planer un silence.
 
« Je fus également impressionné lors de mon arrivée. Bon, j’ai oublié ça ensuite en me faisant arnaquer. »
 
Le magma se retourna, il avait réussi l’exploit à se faire truander en si peu de temps ? Ce type n’avait visiblement pas beaucoup de chances dans sa vie. Mais bon, cela n’était pas si étonnant, son modèle étant Nate.
 
« C’est ce type. »
 
Le magma regarda au loin et il vit un étrange personnage se balader des cartes en main. Son regard croisa le sien et finalement il se décida d’avancer vers eux.
 
« Je vois que tu as fait la rencontre d’une autre personne ! Tu m’as sans doute déjà présenté, mais je permets de compléter ses informations. Je me présente, Zaga le magicien ! Je te propose de jouer à ton tour à mon jeu, tu auras peut-être plus de chance ? »
 
Il proposa comme à son habitude de tirer une carte, le vainqueur gagnant un service. Le magma se prêta au jeu et tira un deux de carreau. Il refit la même stratégie que durant les dernières boucles, piégeant ainsi le magicien à son propre jeu. Ce dernier tenta alors de fuir et le magma arriva à l’en empêcher tout en annonçant :
 
« Tu ne vas pas partir sans ce service ? J’aimerais que tu rendes ce que tu as pris à Rémy. »
 
Zaga grimaça et sortit un portefeuille qu’il rendit au jeune scientifique qui s’empressa de vérifier son contenu avant d’acquiescer. Nate libéra l’escroc, le laissant fuir. Le docteur termina ensuite sa cigarette tout en reprenant la discussion avec le jeune homme, puis retourna dans la salle. La venue de Mathison était imminente. Accompagné de Rémy, le magma se dirigea en direction de Norops qui lui indiqua qu’il n’avait rien vu. Quelques instants plus tard, la porte principale s’ouvrit. Il en surgit Mathison, escorté d’Aiko ainsi que d’autres assistants. Ce dernier se dirigea vers un micro alors que ses adjoints gardaient des feuilles en main.
 
« Un deux, un deux. »
 
Il tapota en même temps dessus et reprit la parole, voyant que le silence régnait à présent dans la salle.
 
« Je me présente, je suis le professeur Mathison. Je dirige l’équipe de recherche de ce vaisseau. »
 
Le moment de vérité approchait et le magma observa dans les moindres ce type. Il était caché derrière une tonne de vêtements, rendant difficile son identification. Il pouvait en effet bien être l’apparence d’Alan, mais plus âgée comme l’attesteraient ses cheveux gris. Sur ce point-là, il allait avoir besoin d’être plus près de lui pour s’en rendre compte.
 
Le magma commença alors à réfléchir sur l’objectif de cette réunion. Il ne semblait pas spécialement se préoccuper de Nate, et en toute logique le scientifique pouvait se poser la question de ce que le professeur pouvait chercher. En effet, ce n’est pas en mêlant à la foule le docteur que Mathison arrivera à gagner cette boucle. Quel était son but ?
 
« On vous a réunis ici, car nous avons remarqué qu’un grand nombre de personnes provenant de la planète Héra se sont retrouvées ici. On en a déduit qu’il y a une interférence dans les téléporteurs et vous vous êtes retrouvés ici, alors que vous étiez en train de fouiller la carcasse d’un vaisseau. Ne vous inquiétez pas, on vous hébergera en attendant. Néanmoins, notre objectif sera de vous ramener chez vous le plus rapidement possible. Une brèche de sécurité ce n’est jamais bon, donc on préférait que cela reste le plus discret possible. »
 
Il était en train d’expliquer la situation. S’il faisait ça, c’est sans doute dans le but de canaliser les gens et ainsi éviter de se retrouver avec une foule de personnes dans ses pattes. Il éviterait ainsi tout imprévu. C’est ainsi que le magma comprit le vrai but. Mathison devait effectuer cette manœuvre dans chacune des boucles. En continuant de rester sur le même déroulement, il demeurait ainsi maitre de la situation et pouvait donc connaitre les prochains événements. Cette boucle étant déterminante pour les deux camps, il ne pouvait pas en effet, prendre le moindre risque.
 
« Afin de vous renvoyer chez vous, on a besoin d’aide pour inverser cette téléportation. Nous ne pouvons pas faire détour comme vous l’aurez sans doute deviné. Pressé par le temps, j’aimerais être aidé par plusieurs d’entre vous. Afin de sélectionner cette personne, on va mettre un test. Et ce sont mes tada assistants qui vont se charger de vous fournir les feuilles. »
 
Le magma resta interrogatif. Un test ? C’était en effet le moyen le plus efficace de réussir à trouver la meilleure équipe. Son objectif de base serait de renvoyer les gens chez eux ? Non, en y réfléchissant bien, son but était de partir d’ici. Oui, il cherchait à former un bataillon pour fuir d’ici. Nate devait être alors dans les différentes boucles celui qui avait trouvé la solution pour s’échapper de ce lieu, et vraisemblablement Mathison devait courir après.
 
« Tiens pour toi, Nate. »
 
Aiko tendit la feuille au magma. Au même moment, un jeune brigand tenta de lui toucher les fesses par-derrière. Mais alors qu’elle se retourna, elle vit Norops attraper le bras de ce dernier et le fusilla du regard. Très rapidement, le criminel se braqua et s’éloigna du groupe, gêné par la situation. Aiko lâcha un sourire à Norops et lui tendit à son tour une feuille. Au loin, le professeur Mathison s’éloigna, accompagné par quelques assistants, ainsi que l’étrange type qui était adossé contre le mur.
 
« Bonne chance à vous. »
 
Annonça le magma à ses compagnons, même s’il se doutait vraiment de l’intérêt de ce test. Néanmoins, il devait jouer le jeu pour le moment. Le questionnaire était bien fourni, il y avait un peu de tout, de la chimie aux mathématiques en passant par la physique. Bien entendu, il y avait des questions plus étranges.
 
« Aimez-vous le printemps ? »
 
Souleva Norops, intrigué par cette question sortant du lot. Ramo fit de même, mais il semblait pour sa part juste être dans un milieu ne le concernant pas.
 
« Comment ça, mol, je suis certain que ça peut-être dure. »
 
« Je ne le connais pas. »
 
Annonça automatiquement le magma, se reconcentrant sur sa feuille. En temps normal, il ferait de son mieux pour avoir la meilleure note possible, néanmoins le contexte ne s’y prêta pas. Il préféra se concentrer sur son environnement, voir si quelque chose sortait de l’ordinaire. La seule chose qu’il remarqua était le regard glaçant du supposé Alexander surveillant la pièce.
 
----------
 
Mathison venait de se libérer de ses assistants et se retrouva seul avec Mantus, le type qu’il avait récupéré. Il comptait respecter au maximum ce qu’il faisait lors des dernières boucles alors il effectua cette action une nouvelle fois.
 
« J’aimerais que tu récupères quelque chose pour moi. J’aimerais que tu récupères une clé USB pour moi. Cette dernière se trouve dans une pièce secrète, et je vais te donner les accès. Je te prierais néanmoins d’éviter de fouiller dans cette dernière. »
 
Il sortit alors une feuille qu’il tendit à son allié. Sur cette dernière était dessiné d’un côté le plan pour accéder à la pièce et de l’autre l’astuce pour résoudre l’énigme.
 
« Bien, je m’en charge. J’attendrais en échange un payement comme convenu. »
 
 
Mathison lui donna un sac et ce dernier regarda rapidement à l’intérieur puis s’en alla à toute vitesse. Tout était à présent en place, il ne restait plus qu’à actionner son piège. Le professeur ne put s’empêcher de rire, touchant du doigt la victoire.
 
* Nate, tu es fort, mais tu as atteint tes limites, celles d’un humain. En cherchant à rester prudent, tu viens de causer ta propre perte. Tu pensais vraiment que je cherchais uniquement à respecter les boucles ? Certes, c’était le but premier, mais je me suis vite rendu compte que cette situation m’apportait une chance unique. Toutes les personnes provenant d’Héra réunie dans une seule pièce. Il suffit de faire le ménage et ma victoire est assurée.
 
Dans le meilleur des cas, Nate va périr et il n’aura pas eu le temps d’avoir le moindre contact avec moins. S’il survit, il verra la mort de nombreux de ses congénères, et il n’aura pas le choix que de vouloir une autre boucle. Sauf que je ne lui laisserais pas l’occasion de renvoyer des informations par le passé. *
 
----------
 
Subitement, Alexander se mit à avancer étrangement sous le regard inquiet de Norops. Il montra ses mains face au public et il tira des missiles sur le plafond, cherchant à détruire les lieux. Le magma releva sa tête et il vit un bout de plafond lui tomber sur la tête. Il tomba brusquement au sol et peina à rester éveiller.
 
« Non pas maintenant, c’est trop tôt… »
 
Il vit le robot semer la terreur dans ce lieu, sous le regard impuissant du docteur qui était tombé le premier. C’est sur cette image que son esprit sombrât.
Nate Kurusawu
Nate Kurusawu
Magma
Masculin Age : 1010
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 4663
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 690

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Black Hole - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

Un saut [Flèche d'argent] Empty
MessageSujet: Re: Un saut [Flèche d'argent]   Un saut [Flèche d'argent] ClockLun 22 Juin 2020 - 23:37
« Qu’est-ce que… comment c’est possible ? »
 
Le magma venait tout juste de traverser le dôme et le voilà propulsé dans une toute nouvelle aventure. Alors qu’il était en train de s’approcher du mur, son téléphone vibra. Comment pouvait-il avoir un message en ces conditions ?
 
« … »
 
Le message était simplement vide, sans doute une mauvaise blague. Il s’apprêta alors à investiguer davantage les environnements, mais il entendit un bruit assourdissant. Il se décida de courir vers ce dernier, mais il découvrit avec effrois la présence d’un cadavre au sol. Il se baissa pour observer le corps et il vit ce qu’il semblait être les restes d’un moojuu.
 
« Je t’attendais. »
 
Le docteur redressa subitement la tête et il vit un imposant scientifique blond pointer deux canons sur lui. Nate pensa à prendre la fuite, mais face à cet adversaire ne semblait pas être une bonne idée. La première chose à faire était de comprendre ce que désirait ce type.
 
« Désolé de t’avoir fait attendre alors. Qu’est-ce que tu me veux ? »
 
Le magma croisa les bras après avoir rétorqué avec ironie. Dépourvu d’émotions, le robot ne perdit pas de temps pour répondre :
 
« Libère-nous de ce vaisseau. Mathison doit vivre. »
 
« Qu’est-ce que tu racontes ? »
 
« Suis-moi. »
 
Alexander attrapa le docteur par le bras et le tira de force. Nate tenta tant bien que mal de se libérer, mais il avait le sentiment que sa puissance le quittait. Il se contenta de regarder autour de lui de nombreux cadavres. Ceux d’un jeune scientifique et d’une jeune scientifique, celui d’un joueur de cartes ou encore celui de Ramo ! Mais que faisait-il ici ?
 
« Nate ! »
 
Le magma se retourna, il avait l’impression de reconnaître cette voix. Il ne vit personne, se demandant s'il commençait à avoir des hallucinations. Alexander prolongea sa route, continuant de traîner de force son prisonnier. Il vit au loin une étrange porte blanche. Quelle était cette pièce vers laquelle il s’approchait inexorablement ?
 
« Fichtre, Nate ! »
 
Une nouvelle fois, le docteur regarda derrière lui, mais il vit cette fois une étonnante main bleue. Sans trop comprendre pourquoi elle lui semblait étrangement familière. Sans hésitation, il l’attrapa.
 
« Réveille-toi, Nate ! »
 
Subitement, le magma se releva non sans difficulté et l’esprit embrouillé. Sa blouse était parsemée de poussière et le décor rempli de détritus ressemblait à une scène apocalyptique. Machinalement, il posa sa main sur sa tête, une petite bosse s’y était installée. Il la déplaça ensuite sur sa figure regagnant ses pensées, se demandant comment il s’était échappé de ce scientifique. Quelques secondes plus tard, il arriva à séparer les rêves de réalité. Le magma venait de se remémorer les derniers événements avec l’attaque-surprise d’Alexander pendant l’examen.
 
« Comment vont les gens ? »
 
Annonça le magma tout en regardant Norops qui se tenait à ses côtés dans le blanc de ses yeux. En toute logique, il craignait une grosse perte, l’obligeant à miser une nouvelle fois sur une autre boucle. Une tâche qui se promettrait compliquée, Mathison ayant pris un avantage considérable. Le docteur resserra sa main droite, regrettant sa naïveté. Pourquoi n’avait-il pas pensé à cette éventualité ? Mathison avait tout intérêt à contraindre le magma à réaliser une nouvelle itération.
 
N’ayant pas de temps à perdre le scientifique posa sa main sur le corps de son compagnon afin de comprendre rapidement ce qu’il venait de se passer.
 
----------
 
Norops qui gardait un œil Alexander remarqua un étrange changement de comportement. Ce dernier s’approcha d’un air menaçant, allait-il tenter quelque chose ? Le lézard conserva sa patte droite allongée contre son corps, prêt à fabriquer une arme d’énergie. Il ne pouvait pas se permettre de tirer le premier et décida de patienter. Néanmoins, l’attente ne fut pas longue, le robot envoyant des missiles contre le plafond.
 
« Ce faquin. »
 
Norops forma son arme et tira à son tour au niveau du plafond, créant ainsi un filet énergétique pour contenir l’espace d’un instant les débris. Néanmoins par manque de chances quelques-unes furent projetées avant et l’une d’entre elles était tombée sur la tête du magma. Heureusement, il ne semblait qu’inconscient, mais l’archéologue se retrouvait à présent isolé, étant visiblement le seul à savoir se battre.
 
« Qu’est-ce que tu fous, Alexander ? »
 
Également présente dans la pièce, Aiko resta abasourdie par la scène. Son collègue venait de tenter de massacrer tout le monde et en plus il semblait tirer des missiles. Voyant que sa première offensive avait échoué, le robot s’avança et changea d’arme.
 
« Désolé, je dois tous vous tuer. Ne vous inquiétez pas, cela est fait pour votre bien. »
 
Norops grinça des dents, hésitant sur ce qu’il devait faire. Il concentrait sa force pour faire tenir le filet et cette dernière lâcherait lorsqu’il devra se défendre lors de la prochaine offensive.
 
« Tout le monde … »
 
Alors qu’il s’apprêtait à donner une consigne, Aiko se déplaça à toute vitesse à l’aide de chaussures énergétiques, le stoppant dans son dialogue. Elle arriva à proximité d’Alexander juste avant que ce dernier ne tire. D’un puissant coup de pied, elle frappa dans les bras de son adversaire lui faisant mitrailler un mur. Elle fit apparaitre deux pistolets d’énergies en main et commença à attaque le robot, profitant de la faille. Norops qui était simple spectateur était épaté par la prestation.
 
« Saperlipopette. »
 
Il fallait absolument profiter de la situation.
 
« Les gens, tous au fond ! »
 
Les gens trop effrayés pour réagir reculèrent. Rémy et Ramo attrapèrent le magma et le tirèrent. Norops se reconcentra vers le combat et attendit que tout le monde fût en place et cria cette fois à Aiko.
 
« Viens ici ! »
 
Elle se retourna et vit la scène et comprit le plan de son allié. Elle recula tout en continuant à tirer sur sa cible. Néanmoins, elle avait beau vider ses chargeurs, le robot ne subissait aucun dégât. Alexander suivit sa collègue et alors qu’il était au milieu de la pièce, Aiko se précipita aux côtés de Norops. Le lézard afficha un grand sourire et libéra les décombres du toit sur l'adversaire. Suite à la violence du coup le sol commença à s’effriter et les gens se retrouvèrent à l’étage inférieur. Norops utilisa une nouvelle fois un filet énergétique pour aider ses alliés à bien retomber.
 
« Fort bien. »
 
Ils coururent le plus possible afin de s’éloigner de cette zone. Il se retourna ensuite vers Nate toujours évanoui qui venait d’être déposé par Rémy et Ramo. Alexander s’étant retrouvé sous une tonne de bétons était temporairement hors service, c’était le moment ou jamais de s’occuper de son compagnon. Il lui attrapa sa main, et cria :
 
« Nate ! »
 
----------
 
Le docteur retira sa main de Norops après cette courte pause. Le lézard se décala montrant la présence de tout le monde dans ce long couloir.
 
« On a eu beaucoup de chances. »
 
En effet, tout le monde semblait encore là. Rien n’était encore perdu dans cette boucle. Nate regarda en direction des décombres. Il fallait réagir le plus rapidement possible, Alexander n’allant pas tarder à sortir.
 
« Il faut qu’on retrouve Mathison très vite. Néanmoins, on ne peut pas se permettre d’y aller avec tout ce monde, il faudrait les emmener le plus loin possible d’ici. »
 
Aiko s’approcha du magma et ne perdit pas de temps pour lui suggérer un plan d’action.
 
« Vous semblez en savoir beaucoup sur les motivations d’Alexander. N’ayant pas le temps de discuter je fais donc vous faire confiance à ce sujet. Ce qu’il a fait est mal, et je vais compenser ça en emmenant les gens dans une salle sécurisée. Je ne sais pas à quel point Mathison est impliqué, mais tout ce que je vous demande, c’est de ne pas lui faire du mal. »
 
Elle afficha un sourire légèrement forcé et elle commença à courir, suivie par la foule. Il ne restait plus que ceux qui étaient avaient la force ou la motivation pour se battre contre le temps. Nate regarda tout autour de lui et il vit alors Norops, Rémy et Ramo qui étaient tous les trois restés. S’il se doutait que Norops n’allait pas fuir, il était surpris de voir Rémy et Ramo présent, malgré le manque de forces.
 
« Ce qu’on va vivre risque d’être très dangereux, vous ferez mieux de les suivre. »
 
Rémy ferma ses deux poings et fixa du regard le docteur et lui annonça :
 
« Il est hors de question que je reste les bras croisés dans cette situation. Je ne suis certes pas très fort, mais je suis certain que mes compétences pourront être utiles. Le moment n’a jamais été aussi propice à faire honneur à mon nom. »
 
Ramo un peu plus distant regarda au loin tout en annonçant :
 
« Jcomprends rien à cette histoire, mais quand je peux rendre service, je le fais. »
 
Juste derrière une explosion se fit entendre et l’équipe se retourna pour voir au loin avec effrois le retour d’Alexandre. Ils avaient pris trop de temps et voilà qu’Alexander allait une nouvelle fois leur sauter dessus. Nate posa sa main dans sa poche pour attraper son bâton, mais Norops posa sa main en opposition devant lui.
 
« C’est mon baroud. Tu devrais plutôt aller chercher le tien. »
 
C’était la meilleure solution, mais le magma n’avait aucune envie de laisser son compagnon face à cette brute qui avait manqué de peu d’effectuer un massacre. Néanmoins, cela lui permettrait de retrouver Mathison en toute sécurité. Privé de ce qu’il lui semblait être son gardien, il sera d’autant plus facile de réaliser le face-à-face.
 
« Tu n’as pas intérêt à perdre, histoire que je ne t’ai pas sauvé pour rien. »
 
« Si c’est ta seule crainte, ça ira. Je compte bien prendre ma revanche. »
 
Nate accompagné de Rémy et Ramo commença à s’en aller tout en criant en se retournant.
 
« Je suis certain que tu feras honneur à Baelfire, mon petit moojuu. »
 
Norops se retourna pour lui répondre, mais son compagnon de route était déjà parti.
 
« Je veux bien leur faire honneur… mais je ne suis pas un moojuu. »
 
Alexander arriva face à lui et se prépara à l’affrontement. Norops ravala sa salive, ne sachant pas comment il allait pouvoir s’en sortir.
 
« Dès le début, tu as voulu me prendre la tête. Tu ne t’échapperas pas cette fois, mon gaillard. »
 
----------
 
Tommy assis en tailleur resta scotché devant les nombreuses télévisions regardant les actions de Nate et de ses compagnons. Mathison avait en effet décidé d’utiliser ce corps pour observer ce qu’il se passait et ainsi être au courant de tout ce qu’il passait. C’est ainsi qu’il put découvrir l’échec de l’attaque d’Alexander. Le robot frappa sa main contre le sol par mécontentement. Il se releva subitement.
 
« Tu fais chier Alexander, comment as-tu pu rater un truc si basique ? »
 
Si Mathison et Nate se battaient pour la présence de Norops dans chaque boucle, ce n’était pas pour rien. Ce type avait la désagréable habitude de voir ce que les autres n’arrivaient pas à remarquer. Sans lui, il sera compliqué pour le magma d’arriver à son but. Ce n’était pas une mauvaise affaire si Alexander pouvait s’occuper de lui. Néanmoins, il devait faire quelque chose pour Nate, devant éviter tout contact direct avec lui. Il ne vit alors plus qu’une seule chose à faire et attrapa un appareil :
 
« Vous pouvez venir ? »
 
Agir dès maintenant semblait être la solution la plus sage, il devait éviter de prendre le moindre risque. Le roi adverse était en mouvement, et c’était le moment ou jamais de le faire chuter. La meilleure chose à faire quand la reine est bloquée est d’envoyer ses cavaliers.
 
« Un problème, monsieur Tommy ? »
 
Le dirigeant de ce lieu se retourna et afficha un grand sourire en voyant ses deux gardes.
 
« J’ai une nouvelle mission pour vous, d’une extrême importance. Le vaisseau subit une attaque et j’ai besoin que vous éliminiez cette menace. Votre cible est Nate Kurusawu. »
 
----------
 
Nate et son équipe avancèrent aveuglément pendant quelques minutes avant de s’arrêter brutalement. L’objectif était de s’éloigner d’Alexander le plus possible avant de réfléchir au reste. Rémy chercha à reprendre son souffle pendant que Ramo questionna tranquillement le magma :
 
« On va par où chef ? »
 
Ils étaient arrivés dans un croisement et le magma se gratta la tête machinalement. Par où allait-il passer ? Ne connaissant pas du tout le quartier, les trois compères étaient totalement perdus. Dans la précipitation, Nate avait oublié de demander la localisation à Aiko. Comment retrouver le plus facilement possible le professeur Mathison ? Se rendre dans son bureau semblait la meilleure solution. Même s’il ne le trouvait il y aurait sans aucun doute un tas d’informations. Il sera alors peut-être envisageable de dénicher sa position ou bien l’explication sur la boucle temporelle.
 
« Nous devons aller au bureau du professeur Mathison, il ne reste plus qu’à trouver la bonne direction. »
 
Ce n’était pas gagné, il n’y avait tout simplement aucune indication. Rémy qui s’était courbé pour reprendre son souffle se redressa et donna son avis.
 
« Son bureau ne devait pas être trop loin de la salle dans laquelle on était attaqué. La meilleure chose à faire serait sans doute de monter le plus rapidement à l’étage, et de repartir sur nos pas. »
 
« Cela me semble en effet la meilleure piste. Sur le trajet on trouvera forcément une indication. »
 
Ils regardèrent dans toutes les directions et dans le couloir de droite ils virent un escalier au loin. Le moment de continuer le chemin était venu.
 
----------
 
Norops faisait face à son adversaire la boule au ventre. Les enjeux étaient trop grands pour échouer maintenant. Commençant à comprendre le magma il avait compris que sa mort pourrait engendrer l’obligation à Nate de repartir sur une mauvaise boucle, ce qui en l’état, était inimaginable. Il fit apparaitre dans sa main gauche un lasso et dans sa main droite un fusil énergétique.
 
« Ce combat est futile. Selon les données que j’ai obtenues de Mathison, tu as toujours perdu contre moi. »
 
Le lézard se prépara au combat tout en affichant un sourire légèrement nerveux.
 
« Ce sera l’occasion de les mettre à jour dans ta calculatrice Ranger T9 »
 
Alexander resta silencieux pendant quelques secondes avant de finalement lui répondre :
 
« Une calculatrice Ranger T9 ? Cela fait un long moment que ce modèle n’existe plus, tu es plutôt démodé. »
 
L’allié du docteur Kurusawu soupira suite à cette remarque.
 
« Même dans le passé je suis démodé, ça craint. »
 
Ces derniers mots furent le lancement du combat. Le robot s’élança à toute vitesse en direction de Norops, poings en avant, cherchant à l’attraper. Son adversaire utilisa son lasso pour le bloquer et le stopper dans son élan. Il enchaina en mitraillant de coup son adversaire. Hélas, ceci n’eut que pour effet d’uniquement détruire une partie des vêtements de l’assistant de Mathison. Voyant son échec il n’eut pas le choix que de reculer alors qu’Alexander détruisit le lasso par sa seule force. Ce premier tour fut un échec, mais Norops en tira tout de même des enseignements.
 
Le robot passa à l’action et commença à mitrailler les environs. La cadence de tir était impressionnante et faire face pourrait s’avérer fatal. En usant bien de cette technique, il lui serait facile d’éliminer tout ce qui lui ferait face. Le lézard profita de ce moment pour sauter contre un mur et y resta coller contre afin d’éviter cette vague. Le robot arrêta son action et donna un coup de poing de toutes ses forces contre le mur afin de détruire ce dernier. N’ayant pas le choix, Norops se laissa tomber et recula machinalement.
 
* Je me trompe peut-être, mais j’ai l’impression qu’il lui est difficile de faire des mouvements amples lorsqu’il utilise son mode mitraillette. Je suppose également qu’il est limité dans le nombre de balles dans chaque salve. *
 
La présence d’une faiblesse était un soulagement, Norops ayant craint le pire en voyant la démonstration de cette attaque. En usant de sa vitesse, il serait alors capable d’esquiver cette attaque, mais en plus de passer outre sa garde. Néanmoins, il restait plus qu’à trouver comment endommager ce type, ayant jusqu’à présent réussi à encaisser tout. Alexander voyant que son adversaire lui refit face prépara une nouvelle fois ses mitraillettes et lança un nouvel assaut. L’allié de Nate fit un saut imposant et se fixa cette fois-ci au plafond.
 
* C’est parti *
 
Alors qu’Alexander peina à remonter ses bras pendant son attaque, Norops remonta à toute allure le plafond. Le lézard étant plus rapide, il se retrouva juste au-dessus de son adversaire et dirigea sa main droite en sa direction. Il tira une nouvelle fois un filet d’énergie, cherchant à le bloquer. Le robot voyant qu’il ne pouvait plus compter sur sa mitraillette l’arrêta net, mais il était trop tard. Le compagnon de Nate venait de redescendre pour se positionner derrière lui, avec un sniper d’énergie à la main. Il visa et attendit quelques secondes avant de pouvoir actionner le tir.
 
Mais avant qu’il puisse ouvrir le feu, Alexander transforma ses mains en turbo et recula à toute allure, brisant au passage le filet d’énergie. Grâce à cette action, il prit de vitesse Norops et le percuta avec son dos. Il continua son mouvement, cherchant à coincer le lézard contre un mur. Son adversaire incapable de mouvoir son corps, voyant le mur s’approcher de lui, créa un grappin d’énergie. Voyant un autre couloir, il lança son utilitaire et arriva à s’agripper à quelque chose. Il tira sur ce dernier, lui permettant d’échapper de peu de l’impact. Ayant tiré rapidement sur son outil, il se retrouva propulsé à une trop grosse vitesse et se retrouva rejeté au loin. Il roula au sol pendant plusieurs secondes avant de se percuter contre une poubelle. Il se releva tant bien que mal tout en prenant le soin de jeter un papier de chocolat qui était tombé sur sa tête.
 
« Ce n’est pas gagné. »
 
Alexander qui se retrouva à l’autre bout du couloir lui répondit :
 
« Car tu penses avoir la moindre chance ? Mathison a fait de moi l’homme ultime et tu n’es qu’un simple lézard, le calcul me semble très simple. »
 
« Ça tombe mal, je suis mauvais en calcul mental. »
 
----------
 
Mathison attendait tranquillement dans son bureau, se demandant comment allaient se dérouler les événements. Il regarda avec attention le plan du téléporteur sur son ordinateur, se demandant éperdument ce qui pouvait être ce détail. Il avait hérité des connaissances d’Alan Thomasin, comment se faisait-il qu’il lui fût impossible de trouver cette solution ? Ce Nate Kurusawu semblait avoir toujours été au-dessus de lui. Le regard du robot se tourna subitement en direction de la porte : quelqu’un était en train de la franchir.
 
« Te voilà enfin, Mantus. Puis-je avoir ma clé USB ? »
 
L’homme de l’ombre fut étrangement plus long que d’habitude. Sans doute que la pagaille causée par l’attaque d’Alexander eut un impact directement sur ça. Il s’approcha du robot et répondit :
 
« J’ai fouillé dans la pièce et je n’ai trouvé aucune clé USB. »
 
Mathison se leva, surpris par la réponse, mais cela expliqua son retard. Il avait pourtant donné tous les éléments et habituellement Mantus finissait toujours par la trouver. Qu’est-ce qui avait changé par rapport à d’habitude ?
 
« J’ai retrouvé les engrenages quasiment dans le bon ordre, je me demande si une autre personne ne serait pas passée avant moi. »
 
« Impossible ! »
 
Le robot semblait paniqué, ne comprenant pas ce qu’il y avait pu se passer. Il utilisa alors son second corps pour regarder un enregistrement de la surveillance de la pièce des engrenages. Il découvrit alors avec effroi que Nate et ses compagnons avaient réussi à rentrer dans sa salle secrète. Ils avaient réussi à dérober la clé USB, contenant les informations sur les souvenirs d’Alan Thomasin. Par chance, Mathison avait récupéré ces données lors de la dernière boucle. Néanmoins si Nate lisait ces données, il pourrait y voir un tas d’informations très utiles, comme son point faible. Mais ce qu’il l’inquiéta le plus, c’est qu’il avait vu ce qu’il cachait dans cette pièce !
 
Mantus attendait calmement, se demandant ce qu’allait lui rétorquer son client. Mathison était resté silencieux pendant de longues minutes, ayant passé son temps à analyser la situation et regarder les archives de surveillances.
 
« Ils sont bientôt là, je ne vais pas pouvoir rester plus longtemps. »
 
Tommy avait repris la surveillance de Nate, et il vit que ce dernier s’approchait dangereusement de son bureau. N’étant pas au courant de cette histoire, la réponse fut trop obscure pour Mantus qui ne sut pas quoi répondre. Mathison ne perdit pas de temps et expliqua :
 
« Tant pis pour la clé. Je vais te donner un supplément pour une autre mission. »
 
----------
 
Nate qui avançait en courant tenait la clé USB de Mathison dans sa main. Cette dernière pouvait contenir un tas d’informations importantes et restait une solution de replis pour continuer les investigations. En effet s’il ne trouvait rien, il comptait utiliser l’ordinateur du professeur pour fouiller dans ces données.
 
« Regarde Nate, un panneau ! On y est presque. »
 
Finalement, au bout de couloir se trouvait le bureau du professeur. Au-delà d’espérer le rencontrer, il souhaitait y trouver des réponses. Ils avancèrent à toute allure, et il ne semblait que rien ne pouvait se mettre au travers de leurs chemins. Nate agrippa la poignée et rentra dans le bureau avec ses compagnons. Le bureau était hélas vide, mais c’était totalement prévisible.
 
« Bon, cherchons toute information qui pourrait être utile. »
 
Les trois protagonistes se séparèrent pour se lancer dans la phase de recherche. Le magma s’approcha de l’ordinateur de Mathison. Ce dernier ne semblait pas éteint, mais uniquement en veille. C’était une opportunité pour connaitre sa dernière action dessus. Mais alors que le docteur allait s’approcher de la souris, il vit un étrange papier sur la table qu’il attrapa.
 
« Demande d’une nouvelle blouse. »
 
Ce papier n’avait en fait aucun intérêt, et le magma se chargea de la reposer au même moment. L’ordinateur de Mathison semblait la priorité.
 
* En y réfléchissant pourquoi un robot aurait-il besoin d’un ordinateur ? *
 
Alors que Nate était en train de réaliser cette pensée, l’obscurité gagna subitement la pièce. Quelqu’un avait éteint la lumière ? Pourtant Rémy et Ramo semblaient éloignés de l’interrupteur. Le magma se demanda alors si ce n’était pas une coupure de courant, mais il vit une légère lumière d’un bouton de l’ordinateur.
 
« Baissez-vous ! »
 
Ne voyant aucune explication logique le magma préféra partir sur le pire scénario possible restant : le piège. Sans chercher à comprendre, les deux alliés de Nate s’exécutèrent et alors que le docteur comptait faire de même il vit une étrange lumière rouge s’approcher de lui. Il toucha son épaule suite à ça, sentant des goutes de sangs couler. Il venait de se faire attaquer par surprise, mais par chance il venait d’échapper au pire. Par réflexe, il claqua des doigts avec sa main gauche et il fit apparaitre un peu de feu, suffisamment pour éclairer ses alentours.
 
« Montre-toi, je pense que le mieux serait que l’on discute. »
 
Difficile de pouvoir prévoir un plan d’action sans connaitre son adversaire. Avait-il affaire à un autre robot ou bien à l'un des assistants de Mathison ? Si ce type était l’un de ses assistants, il serait alors possible de lui faire comprendre à quel point il se fourvoie sur son chef. Nate resta alors sur ses gardes et il sentit quelque chose s’approcher de lui par-derrière. Il se retourna et sortit son bâton pour contrer l’attaque de son adversaire avec sa main droite. Grâce à sa main gauche qui continuait d’éclairer, il put voir ce qu’il se cachait derrière cette étrange lumière rouge.
 
« Toi ? »
 
Il reconnut Mantus, qu’il avait aperçu juste avant l’examen. Ce type venait également d’Héra, et n’avait donc tout simplement aucune raison d’aider Mathison. D’une certaine façon ou d’une autre, le robot avait réussi à le manipuler, mais comment ? La plupart des types qui étaient présents dans la salle étaient des mercenaires, il ne serait pas surprenant qu’il fût payé.
 
« Toute discussion est futile, je dois t’éliminer. »
 
Mantus chercha à pousser son épée pour prendre le dessus sur l’arme du magma. Voyant qu’il n’allait réussir à rien il utilisa sa seconde main pour former devant lui une fourche d’énergie. Il comptait profiter du fait que Nate ait sa seconde main d’utilisée pour l’attaquer avec une autre attaque en parallèle. Il lança subitement son attaque et le docteur fit apparaitre devant lui un trou noir pour dévier l’attaque. C’était le moment parfait pour chercher à le convaincre.
 
« Nous sommes bloqués dans une boucle temporelle à cause de Mathison. Il cherche à en provoquer une nouvelle. De ce fait, tu perdras tout l’argent qu’il te doit. »
 
Le magma utilisa la logique pour chercher à le convaincre. Néanmoins pour cela, fallait-il encore que le mercenaire croie cette histoire.
 
« Une boucle temporelle ? Bien entendu. »
 
Nate s’en doutait, il était difficile de croire en cette histoire. Hélas, il n’avait pas assez de temps pour lui expliquer clairement la chose. Mantus chercha à repartir à la charge, mais subitement il reçut un livre sur sa tête. Il se retourna et il vit Ramo faire face à lui. Il avait pu le voir grâce à la lumière toujours émise par Nate.
 
« Les livres, c’est comme ça que jmen sers perso. »
 
« Vous ne faites pas partie du contrat, mais si vous interférez je n’aurai pas le choix. »
 
Le magma afficha un léger sourire, Ramo venait de lui rendre un grand service. Il lâcha subitement son épée et fonça directement vers son adversaire qui venait de baisser la garder. Nate plaça sa main dans le ventre de Mantus et lâcha une puissante décharge électrique. Sonné par le coup, le mercenaire s’écroula au sol.
 
« Merci pour la diversion. »
 
Ramo le salua en retour et Nate se précipita vers l’interrupteur pour remettre la lumière. Ils avaient déjoué le piège, il ne restait à présent plus qu’à chercher des informations.
 
----------
 
Norops esquiva les différentes valses de son adversaire qui semblaient commencer à perdre patience. N’ayant pas encore trouvé de solution viable pour gagner son combat, il décida de jouer sur la défensive pour le moment. Il avait confiance en son sens de l’observation pour trouver une faille. Alexander s’approcha à toute vitesse vers lui en usant de ses turbos. Afin de ne pas se retrouver sur la route, Norops s’agrippa une nouvelle fois sur un mur. Néanmoins, contre toute attente, Alexander s’arrêta net et fonça directement vers son adversaire. Sous la puissance du coup le mur fut détruit, et l’allié de Nate fut projeté au loin dans la pièce qu’il venait d’atterrir.
 
Il regarda tout autour de lui et remarqua qu’il venait de rentrer dans une pissoire. Il se releva, légèrement saoulé par cette situation. Alexander l’attendait devant le trou qu’il avait créé dans le mur, Norops était coincé dans les toilettes.  Il tourna sa tête pour trouver la porte de sortir, lui permettant ainsi d’éviter d’être à la merci de son adversaire.
 
« Tu ne dois pas vraiment connaitre ce lieu, non ? »
 
 « Je vais également aux toilettes. Je suis contraint de boire certaines choses, et à un moment il faut que je vide ce que j’ai accumulé. »
 
« Ah. »
 
Au même moment, Alexander changea ses deux bras, préparant visiblement une attaque beaucoup plus puissante qu’à l’accoutumée. Il voulait profiter de ce moment où il avait une vue dégagée pour faire un maximum de dégâts. Norops se demanda alors s’il ne devrait pas utiliser son filet pour amortir l’attaque, mais il ne faisait aucun doute que ce serait inutile. Subitement, il se précipita pour rentrer dans l’une des cabines, provoquant le rire d’Alexander, qui s’apprêtait à lancer son attaque.
 
« Une petite envie ? Ne te gêne pas. »
 
Deux puissants rayons sortirent des bras du cyborg qui se chargea de détruire la pièce en balayant complètement la zone. Le robot se doutant qu’il risquait de s’accrocher au plafond était resté vigilant en vérifiant cette partie. Une fois son attaque terminée il s’avança pour aller observer les décombres. Néanmoins, il n’arriva pas à trouver le corps de ce dernier, pire encore, il découvrit la présence d’un trou dans le mur, suffisamment grand pour que Norops puisse y passer dedans. C’est que trop tard qu’il comprit ce que comptait faire son adversaire. En effet, Norops l’attendait sagement là où Alexander se trouvait quelques secondes auparavant. Il tenait dans sa main son fusil de précision, chargée à son maximum.
 
« Hasta la vista, baby. »
 
Annonça ironiquement Norops avant de lancer son attaque pleine puissance sur son adversaire. Le robot fut projeté contre le mur. Le lézard espérait que cette attaque ait porté ses fruits, ayant usé de sa plus puissante attaque. Néanmoins, tous ses espoirs s’enlevèrent à la vue de son adversaire. On pouvait voir un petit trou provoqué par l’attaque de Norops sur son corps. Il n’y avait rien à faire, il était impossible de le vaincre.
 
« Même sur tes références, tu dates. »
 
Alexander fonça à toute vitesse vers son adversaire, l’attrapant avec sa main droite par le cou et le plaqua contre un mur. Dépité par cet échec, le lézard fut totalement pris au dépourvu et il se retrouva dans une situation critique.
 
« Désolé de te le dire, mais celui qui va terminer sa mission, c’est moi. »
 
Sans comprendre comment, Alexander se fit projeter au loin dans le couloir. Norops tomba au sol et se caressa le cou tout en se relevant pour regarder à sa droite.
 
« Je suis de retour. Je ne pouvais pas laisser dépérir un si beau lézard. »
 
Aiko qui avait terminé de ramener tout le monde se présenta donc devant Norops, après avoir assené un puissant coup de pied. Elle était équipée de ses bottes d’énergies, expliquant comment elle avait réussi son attaque. Le combat allait s’équilibrer, mais il n’allait pas être facile pour autant : Alexander se relevant tranquillement.
 
----------
 
Mantus toujours inconscient était à présent attaché dans un coin. Nate et ses compagnons reprirent leurs recherches et le magma s’était logiquement dirigé vers l’ordinateur. Il y vit alors en le sortant de sa veille, un plan pour un téléporteur. Nate prit alors place sur la chaise pour analyser avec attention ce dernier.
 
« Mais oui, c’est clair. Son objectif est d’améliorer le téléporteur interne du vaisseau pour arriver à se diriger sur la planète la plus proche et ainsi réussir à s’échapper. Mais selon le message qu’il avait reçu, il devait absolument éviter de le faire. »
 
L’histoire commençait à s’éclaircir, il ne restait plus qu’à savoir quel était le véritable risque si ce dernier s’échappait, et comment cette boucle temporelle était créée. Il y avait également un dernier point obscur : qui était cette Ir qui était évoqué dans ses messages ? Serait-il possible que le chemin emprunté les eût éloignés de cette dernière ? S’il pouvait se permettre d’éviter de se retrouver face à nouvel obstacle, ils seraient forcement ravi.
 
« Nate, j’ai trouvé quelque chose d’intrigant. »
 
Le magma se dirigea naturellement vers son camarade. Rémy avait fouillé dans les archives physiques, et il était tombé sur un très vieux dossier. Sur ce dernier, il était indiqué « Projet Turing ». Serait-il possible que ce soit l’archive du projet que Stinger avait donné à Thomasin ? Nate l’attrapa et en voulant l’ouvrir, une vieille photo en noir et blanc tomba au sol. Il se baissa pour l’attraper et il vit avec surprise une photo où l'on pouvait voir Nate, Rapabienski, Alan et Isaac. Tout en la regardant, il se rappela de cette journée. C’était peu de temps avant la mort du fils de Thomasin. Nate plia la photo et la rangea dans sa poche droite. Il regarda alors dans le dossier, curieux de savoir ce qu’il allait pouvoir trouver dedans. Il passa quelques minutes à le feuilleter avant d’annoncer :
 
« Ce dossier confirme ce que je pensais. Victor Stinger cherchait à créer un robot à l’IA la plus humaine possible. » Le magma sortit ensuite un des brouillons en mauvais état se trouvant dans le dossier. « Ce plan semble indiquer que Thomasin s’était bien basé sur son fils pour créer ce robot. Tommy semble donc bien être la version originale. »
 
Devait-il se concentrer plutôt sur lui, se questionna alors le magma. Son message semblait indiquer spécifiquement Mathison, il avait peut-être déjà eu cette information par le passé et qu’il avait décrété que le professeur restait la priorité. En soit, étant une IA, il avait très bien pu changer de corps principal sans trop de difficultés.
 
« On a déjà pas mal d’informations, avec tout ça on devrait … »
 
Nate s’arrêta de parler en sentant une énergie oppressante s’approcher d’ici. Il était resté attentif depuis la capture de Mantus, se doutant que Mathison risquerait d’envoyer une autre personne. Ce robot ne comptait pas leur laisser le moindre répit. Étant le seul capable de se défendre il se dirigea vers la porte et annonça à ses compagnons :
 
« Je reviens dans un instant, une personne s’approche d’ici. »
 
Le magma ouvrit la porte, tout en restant prêt à l’utilisation de sa technique Black Hole. C’était la meilleure chose à faire, pour éviter de prendre trop de risques. Dans le pire des cas, il utilisera sa technique pour fuir avec ses compagnons. En sortant, il fit face à une femme arborant un éventail et une étrange petite fille.
 
« Oh merveilleux ! Nate qui vient directement à moi. »  
 
Le magma se questionna sur le fait qu'elle puisse connaitre son prénom. Serait-il possible qu’elle soit au courant pour les boucles ? Son nom était évoqué avec le second SMS, comme quoi il fallait faire attention à elle. Le message qu’il avait reçu sur le robot solitaire devait venir d’elle. De ce fait, elle ne devrait pas être en théorie un obstacle, vu que Mathison était un ennemi en commun. Sans doute qu’un certain malentendu devait se créer, il fallait éviter ça.
 
« Ir, tout ceci … »
 
Nate regarda sa jambe droite, et il vit une flèche plantée dedans. Trop concentré sur Ir, il avait oublié de faire attention à la petite fille qui venait de l’attaquer. Il chercha alors à retirer cette dernière, mais il était trop tard. Son corps s’arrêta de répondre et s’écroula au sol, ses forces le quittant. Il ne pouvait pas perdre comme ça, si près du but.
 
« Pourquoi ne pas me laisser terminer... »
 
« Ce n’est pas la bonne question, la question est : que va-t-il vous arriver, docteur Kurusawu ? »
 
Dans un dernier élan, le magma arriva à terminer sa phrase. La voix était à peine audible, mais cela suffisait pour que la reine surprise puisse entendre.
 
« … Itzpapalotl. »
 
C’est sur cette image que l’esprit de Nate sombra.  
Nate Kurusawu
Nate Kurusawu
Magma
Masculin Age : 1010
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 4663
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 690

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Black Hole - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

Un saut [Flèche d'argent] Empty
MessageSujet: Re: Un saut [Flèche d'argent]   Un saut [Flèche d'argent] ClockDim 26 Juil 2020 - 21:00
Un brouhaha pouvait se faire entendre, mais tout cela resta flou, l’esprit du magma étant confus. Il rouvrit ses yeux et il vit Ir le tenir contre un mur. C’est à ce moment-là qu’il reprit totalement conscience de la situation. Nate regarda dans la main de la reine et il vit une seringue, contenant sans doute un produit pour neutraliser le poison. Visiblement sur les nerfs, Ir prit rapidement la parole :
 
« Comment connais-tu ce nom ? »
 
Visiblement, ce mot avait fait bien mouche, il pouvait remercier son lui de la boucle précédente. Le plus important allait être de comprendre pourquoi elle en avait après lui, et de lui faire comprendre qu’ils devaient absolument arrêter cette boucle temporelle. La première chose qu’il pouvait faire était d’évoquer la seconde indication qu’il a eue dans les messages.
 
« Je sais également qu’il faut retenir le robot solitaire. »
 
Ir resta perplexe, n’arrivant pas à comprendre ce qu’il s’était passé. Il avait à présent donné assez d’arguments pour justifier ce qu’il allait dire.
 
« Nous nous sommes déjà croisés, et vous m’avez vous-même annoncé ces informations. Bien entendu, vous n’avez aucun souvenir de cette rencontre, et c’est logique : nous sommes bloqués dans une boucle temporelle. Et j’ai pour preuve ce message. »
 
Le scientifique sortit de sa poche son téléphone portable pour montrer son dernier message. Elle put constater que le nom qu’il avait évoqué se trouvait bien dans le message. Cela prouvait donc qu’il n’avait pas utilisé de télépathie. Toujours silencieuse, elle lâcha le magma.
 
« Si je devais me convaincre qu’on était dans une nouvelle boucle, c’est exactement le message que j’aurais passé en effet. »
 
La reine s’éloigna, totalement perdue. Sachant qu’une catastrophe allait venir, elle avait choisi de se concentrer sur Nate pour empêcher que la prédiction ne se réalise. Néanmoins en faisant ça, elle se condamnait à démarrer une nouvelle boucle, créant un statu quo éternel. Pour avoir un lendemain, elle allait devoir libérer le magma.
 
« Chaque nuit, je fais un rêve prémonitoire me permettant d’en ressortir une phrase, et la phrase que vous m’avez donnée en est une partie. C’est d’ailleurs la partie la plus importante. Je vais te la donner, car ta boucle temporelle semble en effet corréler avec. »
 
Ir lui redonna alors le texte, permettant à Nate de comprendre le danger qu’était Mathison.
 
« Je pense que je devais me fourvoyer lors de mes dernières boucles. J’avais pris au mot le texte, en cherchant de tenter de t’échapper physiquement. Ce que je devais faire était de te donner le message. Je ne te connais pas vraiment, mais la flamme que je vois dans tes yeux dégage une agréable chaleur. »
 
Elle s’approcha du magma et reprit son discours après ce court silence.
 
« Nate, tu es né avec un prénom idéal pour régner. Le mien ne me convenait pas, j’avais dû le changer. J’ai abandonné mon passé pour me concentrer sur mon futur. Mon avenir est actuellement scellé et tu as la clé. Tu es sans doute le seul capable d’arrêter cette boucle temporelle, permettant ainsi à la fois de sauver l’univers et de donner un nouveau chapitre à ma vie. »
 
Le magma ne savait pas comment réagir à ce monologue. Cette dernière avait visiblement obtenu une totale confiance en lui. Elle ne pouvait rien faire dans un domaine qui la dépassait, tout ce qu’elle pouvait faire était de déléguer.
 
« Tu devrais te dépêcher de rejoindre Mathison et de stopper cette boucle temporelle. »
 
Nate fixa dans les yeux la reine, qui n’était pas au courant de l’ironie de la situation. En arrêtant la boucle, il la condamnait. S’il donnait cette information, il n’y avait aucun doute que son avis pourrait différer.
 
« Je t’aiderais bien, mais … »
 
Itzpapalotl se retourna et contra un tir de Clepsy. Sa subordonnée s’était soudainement retournée contre eux.
 
« … je vais devoir rester ici. Mathison avait bien caché un mode pour prendre son contrôle. »
 
Le dirigeant de la ville avait compris le danger qu’était Ir, et lui avait donné un robot afin de garder une certaine sécurité. Le magma ne perdit pas une seconde et retourna dans sa pièce pour retrouver ses deux compagnons, pour ensuite fuir via un portail. Au même moment, Ir annonça :
 
« La flèche d’argent doit être le tombeau. »
 
----------
 
Norops et Aiko continuaient le combat contre Alexander. Ce dernier semblait invulnérable, malgré différentes tentatives pour percer sa carapace d’acier. Il serait forcément préférable de trouver un moyen de s’en débarrasser, mais au moins il gagnait du temps pour laisser un champ libre à Nate. Le lézard profita d’un moment où l’adversaire était suffisamment éloigné pour poser sa demande sans crainte d’écoute à sa camarade :
 
« On ne pourra pas le vaincre avec nos aptitudes. Il n’y aurait pas une méthode dans le vaisseau pour s’en débarrasser ? »
 
« J’étais en train de me poser la question. Oui, il existe bien une solution, mais le problème c’est qu’il va falloir l’y emmener. Je doute qu’il soit très coopératif. »
 
« Ne t’inquiète pas, il va s’y rendre par lui-même. »
 
La scientifique comprit le message qu’il venait de passer et hocha de la tête. Au même moment, le cyborg changea ses bras en fusils et commença à tirer dans le tas. Aiko ne perdit pas de temps et attrapa son partenaire et s’en alla à toute vitesse grâce à ses bottes d’énergies. Alexander allait forcément les poursuivre, il suffisait donc de feindre une fuite et d’aller directement dans ce lieu. Craignant de perdre de vue ses adversaires, le second de Mathison tira un missile sur un plafond au loin. La zone s’écroula partiellement, bloquant la route des alliés de Nate : Alexander venait de créer un cul-de-sac.
 
« Vous n’irez pas plus loin. »
 
Norops grimaça tout en faisant poser au sol, il allait falloir trouver une alternative. Il profita de ce moment pour chercher à gagner du temps en posant une question.
 
« Pourquoi es-tu devenu un robot ? »
 
Le cyborg s’arrêta subitement de marcher, surprit par les paroles de son adversaire. Il lâcha un léger rire avant de répondre :
 
« Tu dates, donc tu cherches à te mettre à jour ? Si tu veux tout savoir, je vais tout te dire. »
 
Le lézard fut surpris, ne s’attendant pas à ce que ce dernier se livre. Cela allait lui laisser du temps pour préparer une échappatoire, mais également d’en savoir plus sur cet étrange cyborg.
 
« Tout a commencé alors que j’étais un jeune scientifique voué à devenir important. Tous les laboratoires me voulaient pour que j’effectue ma thèse chez eux. Autant dire que ma route était tracée … jusqu’à ce jour fatidique. Cette chaussée que j’avais pris tant de peine à construire s’effrita au moment où j’ai appris que j’étais touché par une maladie dégénérative incurable. Mon esprit allait être condamné dans un corps qui refuserait de lui répondre.
 
Je fus battu, mais pas vaincu. J’avais décidé de consacrer ces quelques années qu’il me restait pour donner le meilleur de moi-même, le temps que je pouvais. Hélas, mon état de santé fut connu de tous, et rapidement tous les laboratoires annulèrent un par un leur proposition, détruisant définitivement cette route. N’ayant aucun avenir, plus aucun laboratoire ne voulait de moi. En me retirant mon futur, on m’a également retiré mon présent.
 
Du moins, jusqu’à ma rencontre avec Mathison. Ce dernier m’avait accepté comme j’étais. Il est même allé plus loin, il m’a donné une solution pour que je puisse avoir un avenir. En me transformant en cyborg, en plus de m’avoir retiré cette malédiction, il m’a transformé en un surhomme me proposant un avenir encore plus brillant que ce que je ne pouvais prétendre. »
 
Difficile de pouvoir juger Alexander pour son choix. Perdu dans un corps dont il avait perdu le contrôle, il avait pris la décision de changer de véhicule. Néanmoins, une question pouvait se poser, et c’est ce que fit Aiko.
 
« Dis-moi, tu ne serais pas plutôt une copie d’Alexander ? Tu prétends que Mathison t’a sauvé, mais ne t’aurais t’-il au final pas achevé ? »
 
« Peut-être en effet. Mais je suis moi, donc pourquoi devrais en vouloir en Mathison ? Si je suis ton point de vue, Mathison m’a plutôt créé, celui qu’il a tué serait un autre Alexander. »
 
Au même moment, Norops créa un trou dans un mur, rouvrant une sortie. Il eut largement le loisir de se préparer pendant le long monologue du cyborg. Les deux compagnons prirent cette sortie et reprirent la course.
 
----------
 
Le trio était lancé dans une nouvelle course, ayant à présent pour objectif de stopper Mathison. Nate avait profité du trajet pour expliquer la situation ainsi que sa rencontre avec Ir. Le magma avait un plan d’attaque et pour se faire il devait se rendre au seul endroit où devait se trouver sa cible : au niveau du téléporteur. Nate regarda son téléphone, ayant pris le plan en photo pour retrouver cette salle. La victoire était proche, ils n’étaient plus qu’à quelques pas. Ils s’arrêtèrent non loin de la porte, le cœur s’accélérant.
 
« Nous y sommes. Une fois que nous serons rentrés, nous ne pourrons plus faire marche arrière. Je nous impose une pause pour qu’on ait l’esprit le plus clair possible. La précipitation risquerait de nous pénaliser. Partageons un dernier moment, avant la bataille finale. »
 
Le magma sortit une cigarette, afin de se détendre quelques secondes. Il en proposa également une à ses compagnons. Ramo accepta volontiers et piocha dans le paquet, chose que refusa poliment le jeune scientifique.
 
« Désolé, je n’ai jamais fumé, et je ne compte pas commencer. »
 
Rémy était un peu frustré, il avait bien envie de partager ce moment. Néanmoins il oublia rapidement ça, en voyant qu’il était accompagné de son idole. La pause commença, et les trois compagnons étaient crispés et ils n’arrivèrent pas à lancer une conversation. C’est dans un silence religieux que la pause se termina. Ils jetèrent les détritus et le magma ne perdit pas davantage de temps et poussa la porte et entra avec ses compagnons.
 
« Nous y voilà. »
 
Le magma regarda tout autour de lui, observant une salle vide relativement grande. Pour le moment, aucun téléporteur en vue, il devait être entreposé quelque part. Subitement, les portes se fermèrent et un étrange bruit se fit entendre.
 
« Merde, c’est un piège. »
 
En y réfléchissant, Mathison avait très bien pu laisser délibérément le plan sur son ordinateur. De ce fait il avait créé une fausse carte, faisant emmener le trio là où il le voulait. L’attaque de Mantus n’était pas son plan principal. Il ne les avait pas sous-estimés, bien au contraire, c’est le magma qui avait sous-estimé son adversaire.
 
« Tenez, prenez-en un chacun ! »
 
Nate sortit de la poche de sa blouse, trois masques à gaz. Rémy resta bloqué un instant sur la scène étrange qu’il venait de voir : comment avait-il pu sortir tout ça de sa blouse ? Voyant que le jeune interrogatif, le magma qui venait d’enfiler sa protection répondit :
 
« Mes poches sont plus grandes à l’intérieur qu’à l’extérieur. »
 
Une étrange fumée verte commençait à apparaître, confirmant la crainte du magma.
 
« On n’a qu’à sortir par ton portail. »
 
« J’aimerais bien, mais en faisant ça, on risque de contaminer le reste du vaisseau. »
 
Il serait fâcheux qu’en tentant de s’échapper il tue les autres passagers. En allant vite, tout cela pourrait très bien se passer, mais hélas, il n’avait aucune idée du produit se propageant, donc il devait trouver un moyen pour éviter de propager le produit. Subitement, une voix se fit entendre dans un haut-parleur : celle de Mathison.
 
« Un deux, un deux, micro fonctionnel. Quel réflexe Nate, félicitations ! Ce gaz est extrêmement mortel, il pourrait même venir à bout d’un magma, je vous conseille donc d’éviter de faire les malins. Si je te dis Nastrada, cela devrait te parler non ? »
 
Nate resta fixé quelques secondes sur le haut-parleur avant de répondre machinalement :
 
« Le massacre de Nastrada ? Mais comment… enfoiré. »
 
Le massacre de Nastrada est un scandale datant d’il y a quelques années, où les habitants d’un village d’une lointaine planète furent anéantis via ce gaz. Il suffit d’en respirer une petite quantité pour être impacté. Le plus terrifiant est que la mort est instantanée et qu’il faut attendre de nombreuses minutes avant de mourir. Laissant ainsi tout le temps à la personne de se perdre dans le désespoir avant de lâcher son dernier soupire.
 
« Exactement, c’est le même produit. Comme tu le sais déjà, il n’existe aucun antidote. Toute respiration sera donc une condamnation à mort. Certes, j’en ai en quantité réduite, mais suffisamment pour vous tuer. D’ailleurs si vous tentez de fuir, vous risquerez de tuer certains de vos alliés. »
 
Nate tapota du doigt sur son corps, se demandant comment il allait pouvoir sortir de cette situation. Il n’existait encore aucun antidote… du moins à cette époque. Deux années s’étaient écoulés depuis et très rapidement un antidote a découlé, mais cela fut après le crash. Nate pourrait tenter d’en refaire un, mais il n’aurait clairement pas le temps. Il fallait donc s’échapper sans prendre le moindre risque. Le magma avait envisagé d’utiliser son portail pour s’échapper d’ici, mais en faisant ça il risquerait d’emporter une partie du gaz en dehors de cette pièce et risquerait alors de tuer par exemple Norops. Mathison ayant terminé son monologue il ajouta :
 
« Ce sera tout pour moi, Bulba, tu peux y aller. »
 
Soudainement, une personne surgit d’un carton. Ce dernier était plutôt imposant et pour cause c’était un moojuu buffle arborant un masque.
 
« Vous êtes une menace, je vais devoir m’occuper de vous. Néanmoins, je dois avant tout récupérer quelque chose. Quelle est l’information que vous cachez à Mathison ? »
 
Ce dernier cherchait donc également à récupérer cette clé, bien heureusement le magma ne comptait rien dire. Subitement le buffle fonça vers lui à toute allure, mais Nate esquiva de peu la corne de son adversaire. Voyant qu’il ne se montrait pas coopératif il se dirigea alors vers Ramo et l’attrapa.
 
« Laisse-toi faire. »
 
Il menaça Ramo, provoquant une situation tendue. Pourquoi voulait-il absolument frapper le magma ? Espérait-il obtenir quelque chose par la torture ?
 
« Que veux-tu me faire exactement ? »
 
« Juste planter une corne pour activer ma capacité. Si tu te laisses faire, je vous laisserais tous en vie, du moment que vous ne tentez pas de vous échapper. »
 
Quelle pourrait être sa capacité ? Cette dernière devrait lui permettre d’obtenir l’information manquante : d’où le fait que Bulba n’aurait plus besoin de les éliminer.
 
« J’accepte si tu m’expliques ta capacité. »
 
« Très bien, de toute façon tu n’as pas vraiment le choix. Je vais pouvoir te forcer à me dire la vérité. »
 
La situation était plus que compliquée. S’il disait la vérité, il donnerait indirectement la clé à Mathison, et le combat sera alors perdu. Le moins risqué serait de risque la vie de Ramo, quitte à tenter de provoquer une nouvelle boucle s’il venait à mourir. Le magma fit face à son adversaire et leva les bras, cherchant à faire comprendre à Bulba qu’il était prêt pour subir sa capacité. Néanmoins, son plan était de tenter d’utiliser son portail pour détourner l’attaque de son adversaire. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’il soit suffisamment agile. Le garde fonça, tête en avant en direction de Nate, mais à la surprise générale Rémy s’interposa et l’allié de Mathison rentra sa corne dans le ventre du jeune scientifique.
 
« Rémy ! »
 
Au final, c’était la meilleure situation possible. Le coup ne pouvait pas être mortel, il avait donc décidé de s’interposer pour offrir le champ libre au magma. Nate ne se fit pas prier, il contourna pour être dos à son adversaire. Il utilisa son œil pour lancer une attaque psychique sur son adversaire, et créer ainsi une vive douleur dans tout son corps. Bulba qui venait de retirer sa corne se coucha au sol se tordant de douleur. Nate sortit son bâton qu’il transforma en épée et la plaça près du masque de ce dernier.
 
« Finalement, on va faire autrement. Tu vas plutôt me dire comment nous échapper d’ici. »
 
« Enfoiré…, tu crois vraiment que je vais venir en aide à des terroristes ? Je préfère encore mourir ici. »
 
Le moojuu s’apprêta à bouger obligeant le magma à agir. Ce dernier rechangea son épée en bois et donna un puissant coup dans son cou pour le mettre KO. 
 
« On s’en est plutôt bien sorti. »
 
Annonça soulager le magma. Il craignait le pire dans cette situation, mais grâce à l’intervention de son jeune fan, tout s’était mieux passé comme prévu. Le scientifique se baissa pour fouiller les poches du Moojuu, Mathison lui ayant sans doute un moyen de fuir cet endroit. Au bout de quelques secondes, il tomba sur un étrange pass. Rapidement, Nate fit le rapprochement, il devait y avoir une zone de décontamination, permettant de fuir d’ici. Il redressa sa tête pour voir si Rémy n’avait pas trop souffert de l’attaque du garde.
 
« Je suis désolé, Nate. »
 
Il fallut quelques secondes pour le magma comprenne : le masque du scientifique était partiellement détruit. L’air avait eu le temps de s’introduire dans ses poumons. Le magma s’approcha d’un mur et frappa ce dernier tout en criant :
 
« Merde ! »
 
Rémy ayant absorbé le poison était condamné. Que faire à présent ? Il était impossible de pouvoir le soigner, il était condamné. Néanmoins, en effectuant une nouvelle boucle, il pourrait le sauver. Tant pis pour cette boucle, il suffirait de trouver un moyen d’envoyer un dernier message dans le passé pour expliquer ce qu’il devrait faire. Cependant, il fallait encore y arriver, Mathison ayant compris le truc, il pourrait lui en empêcher. Le jeune scientifique s’écroula au sol, au pied du corps de Bulba. Le magma se précipita vers ce dernier.
 
« Rémy ne t’inquiète pas, je vais te sauver. Nous allons faire une dernière boucle, et on la terminera sans souci. »
 
Affaibli par le poison, il attrapa le bras du magma avec difficulté. Il attendit quelques secondes pour trouver les forces pour donner une longue réponse puis répondit :
 
« Nate, j’ai réalisé l’un de mes rêves en te rencontrant et en t’accompagnant. Je sais que tu veux sauver un maximum d’entre-nous, mais c’est impossible, il y aura toujours des victimes. Néanmoins, tu as l’occasion d’enfin stopper tout ça. Ne sacrifie pas la chance d’enfin arrêter la boucle temporelle et Mathison. On ne sait pas ce que donnerait une prochaine boucle, surtout si tu repars à partir de rien. »
 
Le magma ferma sa main, refusant d’abandonner ce jeune homme. Cependant, il savait au fond de lui qu’il avait raison.
 
« Non, je ne peux pas. Et puis te laisser mourir ici et comme ça. »
 
Ramo qui avait gardé le silence jusqu’à présent s’approcha larmoyant.
 
« Nate, jsuis pas malin ni fort. En réalité jsuis qu’un poids pour vous et cela me pèse depuis tout ctemps. Je vous vois progresser, trouver des idées pour avancer alors que moi je cherche toujours à comprendre on est. Il est venu le temps pour moi d’agir, et je vais me charger de rester auprès de ce gars. Je ne suis pas très utile habituellement, mais là j’ai l’occasion de l’être. Laisse-moi m’occuper de Rémy. Toi, va faire tes trucs de scientifiques. »
 
Le scientifique resta sans voix : il n’avait plus aucune raison pour rester, et cela le frustrait énormément, refusant au fond de lui de le laisser comme ça. Rémy qui était toujours à ses côtés reprit la parole afin de convaincre définitivement Nate de poursuivre sans lui le combat.
 
« Je sens qu’au fond de toi tu as toujours envie de relancer cette boucle. C’est dans ta nature de vouloir sauver un maximum de gens. Tu as sans doute dû connaitre de nombreuses pertes, et je suis désolé d’allonger cette liste. Néanmoins, ne gâche pas cette opportunité pour moi, sache que j’étais de toute façon déjà condamné. »
 
Nate soupira et fouilla dans ses poches et lui donna un cigare.
 
« Tu avais refusé ma cigarette pour protéger ta santé… je pense donc que c’est plus une priorité et qu’il n’est pas trop tard pour qu’on partage quelque chose. Je doute que tu puisses vraiment l’apprécier, mais j’espère que cela puisse te donner tout de même un tant soit peu de réconfort. »
 
« Merci…, Nate. »
 
Le magma soupira, cachant avec difficulté sa peine et fixa du regard Ramo. Ce dernier allait au moins permettre d’empêcher à Rémy d’être seul pour ses derniers instants. Il rajouta alors juste avant son départ :
 
« Ramo, je compte sur toi pour lui tenir compagnie et pense à surveiller le garde. »
 
Il fixa ensuite une dernière fois Rémy et lui demanda :
 
« Tu souhaites une dernière chose ? »
 
« Oui, j’aimerais que tu retrouves mes parents, pour leur dire que je les aimais et que ta venue soit mon dernier cadeau. »
 
« Je le ferais. »
 
S’ils apprenaient que leur fils était mort après avoir côtoyé le magma, pas certain qu’ils restent des fans. Ils rejoindraient alors la grosse majorité, voyant le scientifique comme un fou. Nate se retourna et partit en direction d’une porte où se trouvait un lecteur de cartes. Il vit un sas dans lequel il allait pouvoir sortir grâce à ce dernier. Il s’en alla tout en laissant la carte dans la pièce, afin de laisser à Ramo la possibilité de fuir. Le magma ne se retourna pas, ne pouvant supporter de voir cette vie dépérir.
 
----------
 
Mathison marchait tranquillement dans le couloir, se rendant dans la salle du téléporteur. Il ouvrit la porte et rentra afin de terminer les préparatifs de ce dernier. Grâce à sa stratégie, il pourrait enfin recevoir l’information manquante de Nate et enfin s’échapper de ce vaisseau. Mais alors qu’il était en train d’amorcer ses travaux, il se rendit compte au travers des yeux de son autre corps que le magma avait encore réussi.
 
« Décidément, rien ne t’arrête. »
 
Il vit néanmoins une information importante : l’un de ses amis fut touché par le poison et était condamné. Il pouvait se servir de ce point pour forcer le déroulement d’une nouvelle boucle. Il sortit de sa poche une télécommande.
 
« Tu as déjà perdu. »
 
----------
 
Nate qui s’était déjà décontaminé courait seul dans le couloir. Il espérait trouver la salle, se doutant qu’elle ne devait pas être loin. Mais en partant au hasard, il était compliqué de réussir. Surtout que son esprit était préoccupé par le sort de Rémy. Peut-être que ce dernier mentait sur le fait qu’il était déjà condamné ? Peut-être que Mathison avait un antidote ? Difficile alors de prêter son attention sur une autre tâche, et encore moins sur un événement inattendu.
 
« Ah ! »
 
Subitement, un homme surgit du sol et donna un coup de poing dans le menton du magma, le propulsant au loin. Sous la puissance du coup son corps percuta un mur et il se retrouva assis.
 
« Te voilà enfin mon coco, tu as peut-être échappé à Bulba, mais tu ne peux rien contre Koala. »
 
Légèrement sonné par le coup, Nate se caressa la tête. Encore un satané soldat, Mathison avait vraiment une petite armée. Le garde s’approcha de lui et plaça sa hache près de sa gorge. Le magma se demandait si ce dernier allait également chercher à lui retirer des informations, ou bien simplement tenter de lui faire perdre la tête.
 
« Halte ! Lâchez votre hache ou bien je tire ! »
 
Un homme qui se trouvait derrière Koala visait ce dernier avec un pistolet laser. Caché par le garde, Nate ne put pas voir la tête de son sauveur. Il profita de ce moment pour se relever et se décaler et ainsi découvrir l’identité de l’inconnu.
 
« Zaga, le magicien ? Qu’est-ce que tu fais ici ? »
 
Le nouvel arrivant ne put s’empêcher de lâcher un rire suite à l’évocation de ce surnom. Sentant que la situation allait se compliquer, Koala posa quant à lui sa hache au sol.
 
« J’ai entendu du bruit, je suis venu voir ce qu’il se passait. »
 
Étrangement, il semblait totalement serein, comme s’il était habitué à ce genre d’événement, ce qui intrigua au plus haut point le magma qui s’approcha de lui.
 
« Qui es-tu ? »
 
« Je suis bien Zaga. Néanmoins actuellement tu ne dois plus me nommer le magicien, mais le patrouilleur galactique. »
 
Il montra alors un insigne se trouvant sur son costume. Nate avait déjà entendu parler de ce groupe de maintien de l’ordre de l’univers. Ces derniers n’étaient d’ailleurs pas très friands du voyage dans le temps.
 
 « J’ai intégré ce vaisseau dans le but d’enquêter sur ce quartier. Voyant le bordel qu’il se passait, je n’avais pas le choix que d’intervenir. Reste à comprendre ce qu’il se passe. »
 
Le magma profita de ce moment pour lui expliquer brièvement la situation, alors qu’il était en train de menotter Koala. Il n’hésita pas à rentrer dans les détails, même au sujet du sort du vaisseau. Cette conversation rendit perplexe le garde.
 
« Une boucle temporelle, je vois. Mon matériel avait en effet détecté une anomalie, je comptais aller dans cette direction, mais je t’ai croisé avant. Quoiqu’il arrive, il faut impérativement arrêter cette boucle. Aucune personne originaire de ce vaisseau ne doit s’enfuir, moi compris. Nous sommes condamnés à périr, le destin est déjà scellé. Aller contre ce dernier risquerait de créer un paradoxe et entrainerait une déchirure dans l’espace-temps, pouvant entrainer la destruction de l’univers. Que ce soit par cette déchirure ou par un dieu ne voulant prendre aucun risque. »
 
Nate se doutait déjà de cette conséquence et il en avait à présent la confirmation.
 
« Je vais détruire cette boucle et arrêter Mathison. »
 
« Tu me sembles apte à remplir cette quête. Je vais m’occuper de ce type puis je viendrais t’aider. »
 
Il lui donna son matériel lui permettant de localiser la faille. Nate acquiesça et ne perdit pas une seconde. Plus rien à présent n’allait se mettre sur son chemin, la confrontation finale allait finalement arriver.
 
----------
 
Après une longue course-poursuite, Aiko et Norops arrivèrent finalement à destination. La scientifique avait profité du trajet pour donner ponctuellement quand ils avaient l’occasion des informations sur le plan. Elle ouvrit finalement la porte pour rentrer dans cette salle de taille raisonnable. Le lézard suivit le mouvement et scruta le lieu pour trouver l’arme pouvant abattre le cyborg. Juste derrière Alexander suivit le pas et soupira en reconnaissant l’endroit où ils s’étaient retrouvés.
 
« Je me doutais que tu cherchais à m’emmener quelque part. J’étais curieux de savoir où tu voulais m’emmener, Aiko. Hélas, je suis déçu, tu continues dans la lignée de Norops : tu cherches à me faire fondre dans une cuve en fusion. »
 
La scientifique grimaça, elle espérait qu’il ne se rende pas compte de suite de son plan. Elle appuya alors sur un bouton, déclenchant un mécanisme. Le mur s’ouvrit pour faire place à la cuve en fusion, protégé par du Kacchin, le métal le plus solide de l’univers, résistant même à fortes chaleurs.
 
« Tu te doutes bien que je ne prendrais aucun risque et que je vais rester à l’entrée et vous allumer ? Si vous ne mouriez pas de mes armes, ce serait la cuve en fusion qui se renversera sur vous. Votre piège c’est retourné contre vous, n’est-ce pas ironique ? Si vous avez continué à fuir, vous aurez peut-être eu une chance de survivre. Hélas, vous avez préféré chercher un moyen de me renverser et cela vous a conduit à votre perte. »
 
La scientifique lança une boule énergétique dans la cuve de façon à renverser une partie sur son adversaire, mais la quantité fut trop faible et Alexander évita sans le moindre souci. L’ennemi refit son apparition et utilisa sa main droite comme un grappin et attrapa alors la jambe droite d’Aiko. Elle se retrouva tirée de force vers l’entrée.
 
« Aiko ! »
 
Le second de Mathison comptait ne prendre aucun risque et ramena à lui l’une de ses cibles. Il fit quelques pas pour s’éloigner le plus possible de la salle. Il changea sa prise en l’attrapant par le cou avec sa main gauche, et plaqua son ancienne collègue contre un mur. Elle tenta de se débattre, mais en vain. Maintenant qu’elle était sous les griffes de l’ennemi, elle se retrouva en grand danger.
 
« Inutile de te débattre, c’est terminé. Même ton ami a compris, ce n’est pas pour rien qu’il n’est pas venu. Il a compris qu’il serait futile de tenter de te sauver, car je ne referais pas la même erreur. Il va rester le plus possible à proximité de ma faiblesse, pour se protéger. En soit, c’est la meilleure chose qu’il avait à faire. Ou bien de profiter de cet instant pour fuir. Car oui, tu auras risqué ta vie pour le sauver, mais lui ne te rendra pas la pareille. Il est la représentation de la nature humaine : égoïste et ingrate. »
 
À moitié étranglée, Aiko tenta tant bien que mal de répondre :
 
« Si j’ai sauvé sa vie, c’est justement pour qu’il puisse vivre. De ce fait, j’ai plutôt réussi mon coup, non ? »

Le cyborg ne manqua pas de se moquer ouvertement de la réponse de la scientifique.
 
« Ahah, tu te caches derrière un argument aussi puéril ? Tout comme mon ancien moi, tu es trop lumineuse pour ce monde de ténèbres. »
 
« C’est toi qui es puéril en faisant de ton cas une généralité. Sous prétexte que quelques personnes t’ont causé du tort dans le passé, toutes les autres le sont aussi ? Il est logique que ton cœur s’obscurcisse en le noyant dans l’ombre de ton passé. »
 
« ASSEZ ! »
 
Vexé par cette conversation, Alexander prépara des missiles avec sa seconde main pour détruire son adversaire à bout portant. Néanmoins, un coup de feu retentit et contre toute attente le bras tenant la scientifique fondit, permettant à Aiko de s’échapper. Le cyborg perplexe se retourna pour voir ce qu’il venait de se passer. Il vit Norops avec un fusil de précision en énergie en main.
 
« Comment… »
 
Il remarqua que le bout était légèrement rougeâtre et il comprit de suite.
 
« Tu as tiré du métal en fusion, comment est-ce possible ? »
 
La scientifique se plaça juste à côté de son compagnon et se caressa son cou encore marqué par l’emprise d’Alexander. Norops afficha un léger air satisfait et répondit :
 
« Je n’ai pas évoqué cette aptitude ? Fort dommage. Je suis capable d’utiliser des éléments m’entourant comme munition. »
 
Norops garda son arme encore chargée en direction de son adversaire. La donne avait totalement changé, Alexander n’ayant pas prévu une telle capacité. Le lézard avait bien fait de garder au chaud cette capacité.
 
« Je vois, malin. Néanmoins ce bras, ce sera tout ce que tu pourras avoir. »
 
Pour la première fois, Norops et Aiko avaient entre leurs mains un moyen pour vaincre leur adversaire, mais cela sera-t-il suffisant ?
 
----------
 
Nate qui avait suivi le trajet grâce à l’objet de Zaga, arriva finalement devant une porte. Il regarda les environs et se rappela de cette zone. C’est ici qu’il avait fait la connaissance de Norops, alors qu’il s’était fait agresser par Alexander. Il ferma les yeux, le temps d’un cours instant. Il les rouvrit et appuya sur la poignée pour entrer dans la salle. Il vit Mathison assit debout au coté du portail.
 
« Bravo. Tu es insubmersible, vraiment impressionnant. Enfin, du moins, en apparence, non ? Perdre quelqu’un c’est toujours difficile. Si seulement tu avais un moyen de le sauver. »
 
Mathison chercha d’entrée à déstabiliser le magma, cherchant à presser là où ça faisait mal.
 
« Je sais ce que tu cherches à faire, mais ça ne marchera pas. Tu as assez joué avec le temps. »
 
Le combat final était finalement arrivé.
----------
 
Rémy était allongé aux côtés de Ramo, le cigare de Nate à la main. Cet objet était le dernier cadeau qu’il recevrait. Assez ironiquement, il n’était pas adapté pour lui, n’ayant jamais touché à une cigarette de sa vie.
 
« J’ai toujours refusé de toucher à ce genre de chose, pour préserver ma santé. Au final, j’aurais pu suivre mon modèle, haha. »
 
Le jeune scientifique toussota, crachant du sang sous le regard désemparé de son compagnon. Ramo s’empressa alors d’allumer le cigare pour le donner à son compagnon qui tenta alors tant bien que mal de fumer. Il toussa ensuite, n’arrivant pas à s’habituer.
 
« C’est comment ? »
 
« Très amer. Je ne comprends vraiment pas comme Nate puisse aimer ce genre de chose. »
 
« Je ne suis pas certain qu’il soit fan de cigare, il te l’a peut-être donné pour s’en débarrasser ? »
 
« Ahah, sans doute. Ramo… je peux t’avouer un truc ? Je ne vois plus rien. »
 
Ramo s’approcha davantage de ce dernier, qui semblait avoir de plus en plus de mal à respirer.
 
« Je suis là. Dis-moi, ma question pourrait être déplacée, mais j’aimerais savoir quelque chose. Tu étais vraiment condamné ? »
 
Il garda le silence, ne voulant pas vraiment répondre à cette question, néanmoins il fut brisé par une autre personne. En effet, le garde venait de se réveiller.
 
« Tu étais condamné ? »
 
« Non. »
 
Le jeune scientifique posa sa main devant la bouche. Il avait répondu sans le vouloir. En effet, il était encore sous le coup de sa technique.
 
« Je vous écoutais depuis quelques secondes, je dois vous avouer. J’ai remarqué le cigare et j’ai de suite compris que tu étais un proche de Stinger. Je suis vraiment désolé. »
 
Le moojuu se releva tout en prenant le soin de se courber en signe de respect.
 
« C’est un cadeau de Nate, c’est lui qui était proche de Stinger. »
 
Répondit avec beaucoup de difficulté le jeune scientifique qui toussota une nouvelle fois, libérant une quantité importante de sang. Il laissa tomber son cigare, perdant progressivement toutes ses forces.
 
« Je dois avouer ne plus vraiment comprendre ce qu’il se passe. Mathison m’avait dit que vous étiez des terroristes. Je n’ai vu qu’un seul terroriste et c’était Mathison lui-même. Je compte donc vous aider dans votre quête. Je vais m’éloigner et vous laisser tranquille tous les deux. N’hésitez pas à me solliciter quand vous aurez besoin de moi. »
 
L’état de santé de Rémy s’aggravait, sous les yeux impuissants de Ramo.
 
« Ramo s’il te plait, ne le dit pas à Nate. Même s’il doit se douter que je mentais. »
 
« Pas de problème Rémy. »
 
« Ramo ? »
 
« Oui ? »
 
« Je me sens bien. Je pensais souffrir, mais au final j’ai l’impression de flotter… Ramo, tu es là ? »
 
« Oui, je suis là. »
 
« Tu prendras soin de Nate, hein ? Je m’en veux de lui imposer un tel choix… Ramo ? »
 
« Oui Rémy ? »
 
Cette fois-ci, Ramo n’eut aucune réponse. C’est sur cette dernière question que l’esprit de Rémy sombra.
Contenu sponsorisé

Un saut [Flèche d'argent] Empty
MessageSujet: Re: Un saut [Flèche d'argent]   Un saut [Flèche d'argent] Clock
 
Un saut [Flèche d'argent]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Hera :: Sables mouvants-