Partagez
 

 Pas de repos pour le Super Sérieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 323
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Shining Sword Attack | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Épée de l'Espoir | Final Flash
Techniques 1/combat : [???]

Pas de repos pour le Super Sérieux Empty
MessageSujet: Pas de repos pour le Super Sérieux   Pas de repos pour le Super Sérieux ClockMer 21 Aoû 2019 - 23:14
Octobre 1018.

Quelques semaines après son entraînement chez Kaio en septembre, le défunt ne relâcha jamais sa pression. Seuls le sommeil et la faim purent espacer ses longues séances d'exercices comparables aux épreuves de Kaio. Son havre de paix se constituait simplement d'un espace vide, rappelant la salle de l'esprit et du temps. Il pouvait alors s'y dérouler divers phénomènes que visualisait Trunks.

Les visions lui permirent de se mettre en condition. Ainsi, un bon exemple pour illustrer une séance d'entraînement de Trunks serait l'imagination de sa propre ligne temporelle. S'il en venait presque à l'oublier en raison de la résonance et de la Police du Temps, Trunks était originaire d'une chronologie à part entière. Il n'avait pas sauvé son propre monde, alors qu'il s'en était initialement enfui dans ce but. La frustration le pénétra violemment.

Cette réaction ne fut cependant pas négligeable puisqu'elle éveilla en son sang les torrents dilués du Styx - la substance qui constitue le fameux sérum. Bien que maîtrisée par Trunks, l'eau du Styx intensifiait encore brutalement ses émotions négatives et son agressivité. Les idées noires au sujet de la mort de Gohan et Goten - oui, celui-ci existait dans sa chronologie unique - stimulèrent suffisamment le liquide infernal pour créer une épreuve d'endurance psychologique. Parallèlement à cela, il revivait le combat désespéré contre l'armée de cyborgs menée par l'Alliance Maléfique. En effet, ils s'en servirent pour asservir les planètes les plus fréquentées de cette galaxie. Cette réussite pour eux, qui fut peut-être leur seul succès récent toute chronologie connue confondue, en firent les plus dangereux individus de l'univers de Trunks.

Dans son futur alternatif, le grand Son Gohan fut terrassé malgré sa maîtrise du Super Saiyan 2. Cette précision rappela à Trunks que s'il était le seul à pouvoir interférer, il ne serait toutefois pas encore assez puissant pour vaincre l'Alliance. Malgré toutes les années passées, il lui restait maints progrès à faire pour accomplir son objectif initial. Outre le fait de ne pas être encore à la hauteur du Super Saiyan 2, Trunks devait surtout le surpasser de loin.

Était-il d'ailleurs légal de retourner dans sa chronologie au même point malgré quelques années entières passées en dehors de celle-ci ? A priori, le défunt n'aurait d'autre choix que de prier pour qu'il reste quelque chose de vivant huit ans plus tard.

Comme dans les faits réels, Trunks finit par être vaincu, mais ne put cette fois pas s'échapper. Les cyborgs l'achevèrent.

À l'aide nouvelle du Styx, la frustration devint détermination.


Dernière édition par Trunks (Futur) le Lun 9 Sep 2019 - 16:39, édité 1 fois (Raison : Changement de titre)
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 323
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Shining Sword Attack | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Épée de l'Espoir | Final Flash
Techniques 1/combat : [???]

Pas de repos pour le Super Sérieux Empty
MessageSujet: Re: Pas de repos pour le Super Sérieux   Pas de repos pour le Super Sérieux ClockMer 21 Aoû 2019 - 23:57
Décembre 1018.

"Kaioken !"

Depuis deux mois qu'il simulait des situations toutes plus critiques les unes que les autres, Trunks ne cessait d'améliorer son endurance. Lentement mais tout aussi sûrement, il maintenait sa nouvelle technique quelques secondes de plus chaque jour. Sur le chemin de la puissance brute, cette focalisation se révélait parfaitement inutile à son niveau. Or, Trunks insistait tout de même sur son endurance pour sa propre forme, mais également pour ne plus avoir de problème avec des adversaires comme Orrive. Ce Saiyan, face à qui il s'épuisa quelques mois plus tôt, parvint à le tuer malgré une défaite au combat. Presque incrédules, les collègues de la Police du Temps perdirent toute foi en leur meneur. Cependant, ce dernier ne le savait pas : il ne connaissait pas un dixième des effectifs.

Qu'est-ce qu'un meneur qui ne connaît même pas ses compagnons et n'a jamais vu la quasi totalité d'entre eux ? Un simple chef. Quoique le chef connaît un minimum ses partenaires, leurs effectifs et leurs compétences, à défaut de s'attarder sur leur individualité. En cela, Trunks ne ressemblait même pas à un soi-disant chef de bas étage. Il faisait office d'icône pour sa faction dans l'unique mesure où il l'avait fondée avec Chronoa. Personne ne savait qui il était réellement. Seul Kaito Shan, aveuglé par sa fraternité symbolique avec le défunt, entretenait le mythe faisant de celui-ci un héros. Il n'avait pourtant jamais rien accompli d'héroïque et n'avait jamais été assez présent. Ce fut d'ailleurs pour cette raison que la Patrouille n'obtienne toujours pas la même considération que les autres alliances aux yeux des plus puissants. Cependant, ce dernier point n'était pas un problème dramatique dans la mesure où ils agissaient de toute façon dans l'ombre du commun des mortels.

"FOIS TROIS !"

Pour la première fois depuis son apprentissage du Kaioken, Trunks augmentait le multiplicateur. Malgré l'habitude de son corps, la différence s'avéra déstabilisante tant elle fut flagrante.

“Fais bien attention à toi. N’utilise jamais le Kaioken à un niveau supérieur au x3. Si tu le fais, tu risqueras de mourir sur le coup, je ne rigole pas Trunks.”

L'avertissement du maître Kaio, que Trunks avait mémorisé mot pour mot, résonna dans sa tête au même moment. Bien que Trunks prît ce jour-là conscience des enjeux, il eût enfin l'occasion de réaliser que son mentor pesait ses mots avec une précision déconcertante. Le défunt allait déjà avoir de quoi s'endurcir sérieusement à travers ce stade. Néanmoins, s'il parvint une fois à combiner le Super Saiyan et le Kaioken, maintenir un Kaioken multiplié par trois ressemblerait presque à une sinécure en comparaison. La douleur ne fut pourtant pas insignifiante. De ce fait, Trunks put terminer la journée sous le format habituel avant de s'effondrer. La durée finale se révéla techniquement bien plus longue que celle du Super Kaioken.

En reprenant conscience le lendemain, Trunks s'autorisa quelques jours de repos : Noël approchait. Il s'octroya la permission de consacrer ses pensées à Kaito, Chronoa et avant tout Celerya.

Ce doux réconfort l'aveugla suffisamment pour qu'il ne réalise pas qu'il vivait continuellement dans le passé au lieu d'aller de l'avant comme il se l'était promis. Sa vie, beau gâchis de jeunesse, ne se concentrait que sur ces évènements et ces personnes. Quelle que soit la trame chronologique qu'il ait vécue, en plus des évènements faisant suite à son voyage dans le temps, Trunks n'avait finalement jamais pu jouir des plaisirs habituels de la vie. S'était-il déjà réellement amusé ou reposé sans avoir une quelconque prochaine tâche que ce soit à l'esprit ? Le guerrier ne put aucunement s'en douter : ne l'ayant pas vécu, il n'en ressentit jamais le manque. En cela, le néant de sa vie semblait d'autant plus terne.

Malgré les moments forts et les quelques solides liens qu'il avait noué, Trunks ne vivait que par ses mésaventures et ses missions temporelles. En d'autres termes, il n'existait qu'à travers cela, ainsi qu'éventuellement l'esprit de ses deux plus chers compagnons et celui de sa déesse.
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 323
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Shining Sword Attack | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Épée de l'Espoir | Final Flash
Techniques 1/combat : [???]

Pas de repos pour le Super Sérieux Empty
MessageSujet: Re: Pas de repos pour le Super Sérieux   Pas de repos pour le Super Sérieux ClockLun 9 Sep 2019 - 17:16
[HRP : Désolé, j'étais occupé]

Février 1019.

"KAIOKEN FOIS TROIS !"

Le détriplement de la force à travers le Kaioken ne représentait désormais plus un défi pour Trunks.

Par son trépas et son inactivité, le défunt se révélait indigne d'une de ses techniques. Il l'avait acquise il y a de cela des années, en dehors du temps, et en avait fait un de ses principaux atouts. Cependant, le temps eut raison de cette maîtrise, et le meneur irresponsable réutilisait désormais son dôme de chaleur. Ressenti comme une régression, ce constat porta sérieux coup au moral de Trunks. Il compensa ce manque à travers l'approfondissement de ses réflexes. Quitte à régresser, le guerrier déshonoré préférait se remémorer les paroles du Dieu de la Destruction au sujet de l'instinct.

Afin de progresser sur cette voie, Trunks devait apprendre à faire abstraction du poids qui le ralentissait constamment. Ce poids était avant tout moral : le corps et l'esprit sont liés, et seule sa raison se laissait encombrer. Essayer de s'insensibiliser aurait été une erreur, en plus de s'opposer à l'instinct. Au-delà même du simple détachement, il lui fallait absorber l'intensité de ses émotions pour en faire une force. Tout ce mal-être qui régnait en lui pourrait bientôt lui permettre de transcender sa perception habituelle. L'instinct "surhumain" qu'il utilisait comme une technique atteindrait bientôt un stade avancé. "Surhumain" deviendrait alors un épithète inutile, imprécis et inexact.

Néanmoins, l'ampleur des émotions du défunt devait s'exprimer d'une manière ou d'une autre, sans qu'il en perde le contrôle. C'est pourquoi, en profitant des "simulations" pour se laisser aller, il parvint simplement à résoudre cette contrainte en adaptant son style de combat. Ce dernier s'avéra certes bien plus agressif, mais également plus ferme et précis. Le demi-saiyan à la démarche simplement passionnée et persévérante laissa peu à peu place à un compère implacable et résolu. Le Styx coulant en son sang vint consolider cet endurcissement. En vidant son esprit grâce à une approche presque impitoyable, il s'empêcha de se laisser aveugler par la passion. Cela ne changerait probablement pas sa façon de raisonner, mais il agirait de façon plus efficace. Ainsi, il aurait quand même frappé le seigneur Beerus il y a de cela bien longtemps. Néanmoins, il ne se serait pas contenté de relâcher toute son énergie dessus. Il aurait dévoilé une férocité bien plus dangereuse.

Trunks, au-delà d'une instinctivité accrue, devint désormais plus observateur et réactif - ce qui constituait une étape essentielle pour développer l'instinct en tant que tel. Il devint, par la même occasion, plus lucide sur sa personne et plus rationnel.

S'ensuivit alors une idée émergeant dans son esprit. Le défunt ressusciterait avec un véritable nouvel atout lorsque le temps viendrait. Cela serait d'ailleurs plus pertinent que la simple amélioration du Kaioken comme ce fut initialement prévu.
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 323
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Shining Sword Attack | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Épée de l'Espoir | Final Flash
Techniques 1/combat : [???]

Pas de repos pour le Super Sérieux Empty
MessageSujet: Re: Pas de repos pour le Super Sérieux   Pas de repos pour le Super Sérieux ClockMar 24 Sep 2019 - 15:21
Mars 2019.

Grâce au Styx, la frustration était devenue détermination. Grâce à l'instinct avancé, cette détermination était devenue une résolution.

Trunks éveilla une certaine part de son énergie et tenta de la concentrer dans sa main. La première étape pour réaliser la nouvelle technique qu'il avait imaginé était de maîtriser intégralement son énergie. Dans ce but, il devait se rendre capable de déchaîner un Canon Garric avec une seule main. Si cela paraissait anodin aux yeux extérieurs, cet aspect s'avérerait décisif par la suite. Sans la deuxième main, la vague déferlante se révéla incomparablement plus difficile à contrôler. Lorsqu'elle ne partait pas dans tous les sens, sa puissance et son rayon étaient mal dosés.

Seuls d'immenses efforts de concentration et de maîtrise de soi parvinrent à pacifier son flux énergétique. En effet, s'il pouvait déchaîner son ressentiment à travers le combat, il lui restait encore à le faire correctement. Le mois précédent, Trunks avait évolué sur le plan purement physique, mais avait omis de préparer son ki.

Le niveau supérieur fut le Final Flash. Cette redoutable technique, au chargement déjà peu efficace à deux mains, sembla devenir un calvaire aux yeux du défunt. Le temps passé à familiariser ses deux mains séparément avec son Canon Garric parut rapidement bien court, en comparaison. Le but n'était pas de faire vite, mais de maîtriser.

Grâce à l'entraînement, la résolution deviendrait un ultime atout. À partir de ce perfectionnement, Trunks serait en mesure d'achever les deux premières phases de sa nouvelle technique.

Inspirée du dôme de chaleur, la première étape consistait à emprisonner l'adversaire dans une zone de ki, sous forme de globe flottant. De taille humanoïde et adaptable à celle de la cible, l'emprisonnement dans la zone se constituait par le rayon que déchaînait le dôme de chaleur originel. Qui peut le plus, peut le moins : le défunt manipula son énergie avec suffisamment d'habileté pour donner un tel aspect à son déploiement. Pendant ce temps, il libérait son bras gauche dans le but de charger l'équivalent d'un Final Flash. Lorsque celui-ci fut prêt, il ajouta la vague déferlante puis y mêla également un Canon Garric relativement raté.

Il s'interrompit immédiatement et opta finalement pour un maintient plus difficile du ki, mais qui libérerait ses deux mains. Tandis que le dôme continuait d'alimenter matériellement la zone, il dut se concentrer suffisamment pour charger ses techniques à côté. Il put alors enchaîner en commençant cette fois par un Canon Garric digne de ce nom et un véritable Final Flash. Les deux vagues déferlantes s'introduisirent au sein de la vague initiale et s'y mêlèrent, tout comme elle s'intégrèrent ensuite à la zone. La rapidité d'exécution s'expliquait par le flux constant d'énergie entre son dôme, la zone et lui-même, dont le lien était matérialisé par la vague principale - celle du dôme de chaleur. Baigner dans sa propre vitalité s'avérait en effet utile pour gagner du temps, malgré l'épuisement qui allait suivre.

L'exécution se révéla pour le moins perfectible et devint sa nouvelle démarche au point d'en paraître mécanique. Quant à l'utilisation paradoxale de deux techniques au flagrant écart de puissance, l'explication relevait d'une approche émotionnelle de Trunks. Plus précisément passionnée, elle consistait à rassembler toutes ses capacités en une seule. C'est également pour cette raison que l'accomplissement de cet enchaînement ne marquait que les deux premières phases de sa nouvelle botte secrète.
Contenu sponsorisé

Pas de repos pour le Super Sérieux Empty
MessageSujet: Re: Pas de repos pour le Super Sérieux   Pas de repos pour le Super Sérieux Clock
 
Pas de repos pour le Super Sérieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: L'autre monde :: Paradis-