Partagez
 

 Stheno rentre chez elle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Stheno Alala
Stheno Alala
Autres Races
Féminin Age : 19
Date d'inscription : 21/02/2019
Nombre de messages : 38
Bon ou mauvais ? : Très bon !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Énergie Mécanique / Énergie Électrique / Énergie Thermique
Techniques 3/combat : Absorption Complète / Relâchement Incroyable
Techniques 1/combat : Maîtrise Énergétique Totale

Stheno rentre chez elle Empty
MessageSujet: Stheno rentre chez elle   Stheno rentre chez elle ClockSam 27 Juil 2019 - 15:39
”P’pa… P’pa… Non, écoute, écoute, tout va bien. Tout va bien, j’étais pas sur Terre… Non, j’ai personne que je connais sur Terre. Ouais, non, je vais bien aussi… Je sors d’une mission… assez foireuse. Oui, t’inquiète pas, je mange bien, je dors bien j’ai… oui, t’inquiète, j’ai tout ce qu’il me faut… Oui ! Putain ! Comment elle encaisse, elle ?... Okay… ça me rassure. Et Eury ?... Ouais, c’est son genre… Ecoute, P’pa, faut que je te laisse, je suis plus morte que morte là… J’ai passé toute la journée à courir sur Héra… Non ! Non, j’ai pas d’emmerdes avec Freezer. Non, ils vont rien me faire ! Repose-toi. Ouais, je devrais avoir le moyen d’économiser pour visiter… Non, non, je vis toujours seule. Ecoute, arrête de vouloir que je me trouve quelqu’un; j’ai déjà suffisamment d’emmerdes comme ça ! P’pa… P’pa… la terre est détruite, je me suis trouvée une petite cagnotte de mille zénies, là, j’ai juste envie de ronfler. Je t’appellerais demain, si tu veux… Oui, P’pa. Gros Bisous à toi et au reste ! T’cho !"

Un appel du père adoptif de Stheno était toujours quelque chose de bienvenue. Sortant enfin des bases de lancement après être coincée dans les embouteillages causés par l’immigration massive de survivants terriens traumatisés, elle eut beaucoup de mal à acheter un simple sandwich à l’épicerie du coin. C’était pas leur faute, toute cette merde. Les pauvres ont tout perdu en un clin d’oeil, mais restaient nonobstant la civilisation qui s’était le plus entretué de toutes les planètes. Ces humains se cassaient la gueule pour un tout ou pour un rien. C’était un truc culturel, okay ? Pas du racisme, c’est pas dans leurs gènes, ce désir de s’entretuer. C’était juste qu’ils ont évolué sous des régimes autoritaires pendant un bail et qu’à chaque fois il fallait un mec pour se laisser corrompre dès qu’il gagnait une place importante dans son régime politique. Pff. Franchement, les pauvres. Ils sont passés d’empires esclavagistes à des monarchies incestueuses avant de retomber dans des républiques oligarchiques, avant de se faire conquérir à nouveau par des mongoles royalistes ici et là. Qui va les loger ? Qui va les aider à s’implanter ? Elle et son salaire de misère ? L’entreprise de ce Maruko Odo qui disparaît pile au moment où il décide de se faire passer comme un super-gentil ? Ouais, merci monsieur le gigamilliardaire qui dépense que deux douze-chiffres à défaut de tous d’un coup. Tu sais pas combien de gens tu pourrais sauver si tu droppais toute ton oseille d’un coup ? Ah mais oui, Stheno avait oublié, c’était que de la propagande d’une grosse merde qui avait une maladie incurable et voulait impérativement laissé une jolie trace dans l’histoire. Pourvu qu’on l’oublie bien vite, en mode Ozymandias, à ce bâtard.

Elle arriva enfin devant chez elle, sa demi-baguette pleine de poulet, de légumes et de condiment sous l’aisselle, et le poids de la mauvaise journée sur son corps. Mademoiselle Alala s’était cogné un kilomètre à pieds dans ses chaussures usées, avant de laisser son front cogner contre la porte. Toute l’adrénaline qui retombait de son corps manquait de la faire chialer à nouveau. Entre le sable encore dans ses canaux lacrymatoires, et la mort de Beelax et de son assassin de deux mètres, puis l’apocalypse terrienne, elle n’avait plus envie de faire quoi que ce soit… Mille zénies. Si elle restait sur son régime habituel à base de macaronis, de viandes, et d’autre trucs pas chèr, elle pourrait survivre un bail. 50 Zénies le mois… Elle pourrait peut-être réparer son scooter de cette manière ? Mais elle pouvait peut-être s’offrir quelques bêtises… Posant le front contre la porte, n’en déplaise au serpent-frange qui se faisait écraser, elle réfléchissait à ce qu’elle allait faire du reste de sa journée. Son corps était épuisé, mais peut-être que c’était juste la dalle ? Valait mieux y réfléchir une fois à l’intérieur. La pleurnicheuse attrapa ses clés à l’intérieur de sa blouse, et parvint après de multiples essais à trouver la bonne pour rentrer chez elle. L’odeur de renfermé la toucha en pleine face, mais comme après chaque mission dure, c’était accueillant. Le signe olfactif d’une journée bien remplie. Elle était enfin putain de peinarde !

Elle tituba jusqu’à la table, y déposant son repas du soir avant de se traîner vers son porte-manteau, y déposant avec attention sa veste, avant de jeter le reste des ses fringues aux alentours et de s’avachir sur le canapé. Un moment de vague l’envahit, avant qu’elle ne se souvienne que son ventilateur était dans sa chambre. Après un effort titanesque, elle parvint à se bouger le cul suffisament pour transporter la machine à fraicheur vers là où elle végétait habituellement. Ouvrant sans difficulté grâce à sa maîtrise cinétique le plastique dans lequel reposait la bouffe, elle prit son portable dans l’autre main. Pas de réseaux sociaux aujourd’hui, car les débats “c’est qui qu’a tout détruit sur terre” puaient déjà le racisme Saiyanophobe à dix kilomètres à la ronde. Elle était trop crevée pour regarder du porno et effectuer le geste qui va avec. C’était donc avec une moue incroyable qu’elle lança une playlist de Synthwave afin de sombrer lentement dans le sommeil réparateur typique des jeunes adultes incapables de se lever du canapé pour aller dans leurs lits. Son sandwich fut rapidement terminé.

Ce n’était pas cette aventure qui allait lui niquer son optimisme. Elle en avait vu des pires… L’anthropophage, la machine à battre les chiens, et ce qui était arrivé à l’agresseur de Duduse… À walpé entre les coussins, dans son cocon de détente personnel, elle réfléchissait juste à quoi faire demain. Puis à si elle devait prendre les conseils de Papa à la lettre. Est-ce qu’il lui fallait se trouver un mec ? Est-ce que ça arrangerait les choses ? Boarf. Tout ça viendrait assez tôt. Déjà, faire piger à Papounet que son goût des pantalons longs faisait pas d’elle une lesbo était déjà dûr. Ou alors il l’avait déjà compris et se foutait de sa gueule ? C’était très clairement son délire aussi. M’enfin, c’était des questions pour plus tard. Elle s’était trouvée mille balles. Fallait en profiter !
 
Stheno rentre chez elle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» La Reine me recevera-t-elle ?
» Scandale chez les motards de la police
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» Juliette 2 ans et Créole sa fille en Fa chez moi(80)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dösatz :: Base de lancement-