-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile – 5 couleurs dispo
72 € 120 €
Voir le deal

Partagez
 

 Fiche de Riju Stormruler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Raditz.
Raditz.
Saiyan
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Fiche de Riju Stormruler Empty
MessageSujet: Fiche de Riju Stormruler   Fiche de Riju Stormruler ClockLun 6 Mai 2019 - 20:37
Voila ta fiche
Riju Stormruler
Riju Stormruler
Demi-Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 05/05/2019
Nombre de messages : 64
Bon ou mauvais ? : Loyal neutre

Techniques
Techniques illimitées : Lance Solaire/Coup Foudroyant/Esprit Solaire
Techniques 3/combat : Princesse Solaire/Collision Solaire
Techniques 1/combat : Divine Messagère

Fiche de Riju Stormruler Empty
MessageSujet: Re: Fiche de Riju Stormruler   Fiche de Riju Stormruler ClockMer 8 Mai 2019 - 11:26

Riju Stormruler

Fiche de Riju Stormruler Riju_i10

19 ans
Féminin
Demi-Saiyan
Neutre


Riju est une petite femme à l'apparence trompeuse. Ne vous fiez ni à ses 1m47, ni à son allure enfantine. Cette jeune demie-saiyan a bel et bien hérité de la force physique des saiyans, mais aussi d'un ki anormalement élevé venant de sa mère d'une autre race. C'est de cette race "inconnue" (Riju connait cette race mais personne d'autre ne la connais) que lui vient la plupart de ses traits physiques, comme sa peau foncée et ses cheveux rouges, tout les bijoux qu'elle porte seraient même à l'origine des possessions de sa mère et des traditions de sa terre natale. Elle les garde comme les objets les plus chers à son cœur. Sa panoplie de bijoux se constitue de deux colliers, un à son cou en forme d'anneaux et un plus bas qu'elle porte à partir de ses épaules en forme de carreaux avec en son centre un joyaux rouge, et deux disques dorés qui en pendent. Elle porte aussi trois bracelets en forme d'anneau à chaque poignet, un brassard décoré à chaque bras, et une ceinture ornée de joyaux carrés, eux aussi rouges, avec à gauche de cette ceinture une grande fleure d'or contenant elle aussi un joyaux un peu plus gros servant à faire tenir la ceinture. A cette ceinture se tient aussi le tissu qui sert à la demie-saiyan de jupe, vêtement qui lui descend jusqu'au milieu de ses cuisses. D'autres bijoux en forme de pièces pendent de cette jupe. Son haut semble fonctionner de la même manière, il s'agit d'un tissu qui tient à partir de son collier sans aucune ouverture apparente, le tissu lui cache tout son buste, laissant ses épaules et une grande partie du tronc de son corps respirer. Le reste de ses accessoires dorés composent sa coupe de cheveux, mais ils sont assez difficiles à décrire. Riju met du maquillage, du far à paupières rouge comme ses cheveux et un rouge à lèvres de la même couleur que ses yeux turquoises.


Riju est une femme qui aime beaucoup le défi, voit de nombreuses étapes de la vie comme des épreuves à surmonter pour prouver sa dignité, et possède une attitude qui combiné à sa force naturelle l'a poussé à se donner le rôle d'une sorte de juge ou de reine : "Ou tu es digne de converser avec moi, ou comme tout les autres je creuserai ta tombe dans le sable." Riju ne voit la richesse que dans la force et la bravoure, possède un sens de l'honneur assez particulier, et a une grande considération pour le respect d'un individu à un autre. La demie-saiyan ne se prend pas pour la meilleure, elle sait parfaitement qu'il existe des êtres d'une puissance qu'elle ne peut encore imaginer clairement, elle sait ce qu'elle n'est pas, et cherche encore ce qu'elle est vraiment. Elle cherche ce qui lui donne le droit de se permettre d'être qui elle est et ce qui lui donne le pouvoir de faire tout ce qu'elle peut faire. Riju montre une grande importance pour ses origines qu'elle tente de découvrir un peu plus chaque jour sans relâche, puisqu'elle n'a jamais pu voir sa véritable terre natale, et puisqu'elle n'a jamais pu vraiment connaître de saiyans. Entendre quelqu'un insulter ses origines peut parfois facilement influencer son humeur, quand c'est fait légitimement et intelligemment, la demie-saiyan se montre d'une attitude assez calme : Les gens intelligents ont le droit de dire des choses intelligentes de manière intelligente, tant que c'est fait intelligemment. Quant aux viles provocations faites envers elle, elles sont soit ignorées, car généralement seul les vieux chiens malades qui ne peuvent plus mordre aboient autant, soit elles reçoivent de violentes réponses, dans le langage des coups et des blessures lors de duels si l'adversaire en vaut le coup. Ça dépend souvent de son humeur d'origine, mais c'est généralement comme ça que les choses se passent. Outre tout cela, Riju est une personne difficile à aborder, elle ne possède pas beaucoup de capacités sociales due au fait de la position de supériorité dans laquelle elle s'est mise (et surtout du au fait qu'elle a passé le plus clair de sa vie seule avec sa mère et des animaux sauvage qu'elle a apprivoisé), elle n'a pas d'intentions méchantes et ne tient pas à faire le mal, mais elle a des difficultés à bien agir malgré son bon vouloir. Jusqu'à présent, le meilleur moyen de se montrer amical envers les autres pour elle fut de trouver des cadeaux à offrir. Elle s'entraîne encore à ce sujet là...


"Je n'étais pas née, mais il s'agit de mes origines, donc d'une partie importante de ma vie."

Tout commence lorsqu'un saiyan de sang pur du nom de Lantain s'écrase sur une planète à bord d'un petit vaisseau tout juste à sa taille, d'une forme sphérique, possédant une sorte de siège à l'intérieur et des boutons de toute les couleurs. Son atterrissage fut très violent, tel un météore il traversa quelques maison d'un village comme du beurre, et s'enfonça d'un puissant choc plusieurs mètres sous le sol. Il était encore assez jeune, il n'avait qu'un peu plus d'une vingtaine d'années, possédait une forme physique respectable, et de nombreux autres attributs qui ne soulevèrent pas moins d'une montagne de questions parmi les habitants de notre planète. Son arrivée l'avait secoué dans tout les sens, sa sphère était cabossée de partout, même partiellement trouée, un peu comme son corps saignant son liquide rouge à flots. Il était dans un état critique.

Ma planète d'origine était très grande, il y avait beaucoup de forêts, de montagnes, des océans gigantesques et quelques grands déserts. L'entièreté de la planète était peuplée, même les océans. L'histoire se passe tout juste à la limite entre trois zone, à l'extrémité d'une forêt, à côté d'une plage, avec le désert un peu plus loin où se trouvait un village avec maintenant quelques maisons trouées. Néanmoins, aucun peuple précis n'est arrivé arrivé sur le lieu ou le petit astre s'était écrasé, mais, par chance, se trouvait là par pur hasard un petit groupe de trois personnes, incluant ma mère, Ulano, qui venait du désert. Le petit groupe se trouvait là à l'origine pour aller pêcher en mer à bord d'une sorte de grand radeau (Ils allaient affronter de gros monstres marins, comme chaque semaines). Lors du crash de la sphère du saiyan sur notre planète, une puissante onde de choc provoqua comme un grand tremblement de terre déformant la terre, soulevant terre et sable, déracinant quelques arbres, et provocant de grandes vagues en mer. Le groupe d'Ulano fut projeté au sol avec la force de l'onde et du tremblement.

Une fois de retour sur leur pieds, les membres du groupe se regardèrent entre eux, yeux remplis d'interrogations sur ce qu'il venait de se produire. Pour trouver les réponses à leur questions, c'était très simple : Il n'avait qu'à suivre la grande ligne droite qu'avait creusé la sphère dans le sol. Alors les trois personne suivirent la trace au pas de course, plus ils avançaient, plus ils s'enfonçaient eux aussi dans le sol. Ce qui venait d'atterrir avait comme creusé un petit tunnel aux parois lisses et très chaudes, il y avait quelques flammes venant de débris ici et là, parfois même dans les murs. Plus ils avançaient, plus la température montait, devenant alors insupportable pour les deux autres membres du groupe. Seul Ulano pouvait supporter une telle chaleur, elle qui vivait dans le désert, alors elle continua seule dans ce tunnel éclairé par de petits restes de flammes.

Au bout du tunnel, la fille du désert trouva la sphère qu'elle avait à peine eu le temps d’apercevoir s'écraser, et elle était en très mauvais état. Malgré cela, Ulano ne prit pas plus de temps pour examiner l'objet, car quelque chose attira immédiatement son attention : A travers une sorte de vitre réduite en miettes, elle pouvait voir un corps ! Il n'y avait que peu de flammes, mais la température était bien trop élevée pour qu'un quelconque être vivant normal puisse tenir bien longtemps dans un tel endroit, surtout que la personne dans la sphère était complètement rouge de sang, et ses yeux fermés n'indiquaient que sa perte de conscience. Ulano ne tarda pas à se saisir de la personne et à sortir à pleine vitesse du tunnel, criant à ses deux amis qu'il fallait vite trouver de l'aide. Elle n'avait aucun mal à porter le saiyan malgré son apparence physique. La fille ne mesurait que 1m78, tandis que l'inconnu mesurait 1m90, elle n'était pas spécialement large, mais avait une bonne musculature entretenue, le saiyan quant à lui possédait une musculature encore plus développée et... Une queue de singe ? Une queue de singe.

C'est ainsi que ma mère rencontra mon père.

Le saiyan fut rapidement prit en charge pour des jours entiers de soins intensifs sous la surveillance sans failles d'Ulano. A son réveil assez douloureux à cause de ses blessures encore présente, Lantain avait le regard d'une âme perdue, condamnée à l'amnésie. Ulano avait peur d'une seul chose à la vue de son regard : Que ce ne soit vraiment pas plus intelligent qu'un singe. Mais n'ayant connaissance ni d'où il se trouvait, ni de qui il était, ni de tout ce qui lui était arrivé, Lantain se retrouvait en terre inconnue sans armes, complètement démuni. Ulano continua alors à s'occuper de lui, comprenant que ce n'était pas un animal débile mais un être vivant doué d'intelligence, l'aidant tant bien que mal à retrouver sa mémoire... Sans grands succès. A une exception près. Tout ce que le saiyan avait réussi à récupérer de sa mémoire était son nom, le nom de sa race qui était vraisemblablement très importante à ses yeux, et ce que Ulano considéra comme la confirmation d'une prophétie maudite citée dans les légendes de son peuple : Le monde allait se volatiliser. Traduit par le saiyan : La planète allait se faire détruire. Lantain était certain de ce qu'il disait. Malheureusement, il ne pouvait se souvenir de pourquoi. Impossible de mettre le doigt sur la raison de la destruction de cette planète, mais il savait pour sûr que ça allait arriver, peut-être aujourd'hui, peut-être demain, peut-être dans quelques années, peu importe, dans assez peu de temps pour qu'il soit encore en vie quand ça arrivera.

"Est-ce qu'on peut le combattre ?"

Ce fut la réaction d'Ulano après quelques instants de réflexion. Le... "Combattre" ?
Ulano rétorqua alors par une autre question.

"Notre monde va se volatiliser. Notre peuple connaît une légende comme ça, qui a prédit la fin de notre monde, la disparation subite de nos terre, et l'interruption instantanée de nos vies à tous et à toutes. Est-ce qu'on peut combattre ce qui va causer tout ça ? Ou s'agit-il d'un événement naturel ?"

La réponse du saiyan allait grandement influencer le futur de cette planète, car pour les habitants de cette planète, la nature a un pouvoir très important que personne n'a le droit de combattre. Si la nature décidait de tout faire disparaître, alors les habitants de ce monde accepteraient ce choix. Mais, si il s'agissait d'autre chose, peut-être que tout pourrait changer. Ulano n'avait aucune raison de croire Lantain, il ne s'agissait que d'un extraterrestre amnésique ! Mais elle ne sentait aucune mauvaise intention en lui, comme si elle pouvait détecter la véracité de tout ses dires. A ses yeux, le saiyan détenait des informations très précieuses sur lesquelles allaient se jouer le destin de son monde. Le saiyan se plongea alors dans un grand moment de réflexion. "Peut-on"... "le combattre"... Quelques instants plus tard, le saiyan se mettait à trembler de frayeur, comme si il avait déterré à la fois le souvenir dont il avait besoin, mais aussi le souvenir qu'il aurait préféré ne jamais retrouver pour espérer passer de bonnes nuits à l'avenir.

Il avait eu la vision d'une sorte de petit être au visage bien familier, impossible de dire de qui il s'agissait, mais il savait que cet être maléfique allait être la cause de la destruction de la planète. Et il s'avait que c'était un être à craindre. Il répondit alors à la fille du désert que oui. Elle et son peuple pouvait essayer de se défendre, mais il rétorqua que toute tentative de combattre cette chose sera futile : Il balayera tout d'un coup, et il ne restera plus rien à la fin. Ulano resta dubitative face à ces informations. "Un être surpuissant qui détruira son monde d'un coup"... Et dire que les légendes de son peuple parlait du soleil qui allait dévorer son monde ! La fille du désert n'aimait pas beaucoup les croyances de son peuple, et pensa alors que les religions tournées vers le soleil, faisant des offrande pour retarder la fin du monde, étaient définitivement débiles et dénuées de sens. Ulano et Lantain se retrouvèrent alors en plein pétrin : Si ce que Lantain disait venait à se produire, qui les croirais ? Une simple fille du désert et un extraterrestre ? Tout ce qu'ils pouvaient faire à partir de là... Était de vivre leur vie en espérant que le pire n'arrive pas. Chose extrêmement facile pour Ulano qui ne pensait qu'à aller combattre de gros monstres et à passer du bon temps, chose bien plus difficile pour Lantain qui ne pouvait pas retirer cette pensée de son esprit seul. Il faut croire que c'est pour cela que le saiyan et la fille du désert ont finit ensemble ! Lantain amusait Ulano, et Ulano apaisait Lantain. Ils partageaient les mêmes passions pour les combats et les sensations fortes !

Malheureusement, leurs beaux jours ont vu le pire tournant possible. Ça avait été prédit, mais...

"Bon sang, c'était le plus mauvais moment possible !"

Tel des nuées d'insectes, des vaisseaux descendaient des cieux à l'infini, directement au dessus du plus grand village du désert, là où résidaient Ulano et Lantain, et moi, leur fille tout juste née. C'était la panique partout, personne ne comprenait ce qu'il se passait à part mes parents. Seul mon père était légèrement plus calme, car il avait remarqué un fait très important : Il s'attendait à ce que tout soit balayé d'un coup. Pourquoi descendent-ils sur cette planète ? Il ne savait pas pourquoi, mais ce n'était pas normal du tout. Tant mieux, ça lui laissait du temps ! Ma mère étaient exténuée, elle venait tout juste de me mettre au monde, et moi j'étais encore l'être le plus fragile que l'on puisse trouver. Il devait nous protéger et nous sauver la vie, pensait-il, mais comment ? Il avait la solution. Son vaisseau, celui dans lequel il s'est fracassé à atterrissage sur cette planète, il l'avait réparé en quelques mois sans vraiment être sûr de comment il avait fait, mais peu importe tant qu'il était fonctionnel !

A peine avait-il eu le temps d'y réfléchir que Lantain entendait des cris venant de dehors ainsi que des tirs et des explosions, et d'autres bruits de combat. Heureusement, cette planète abritait des populations qui savaient se défendre, ce qui était particulièrement le cas pour les membres du peuple du désert. Même saiyan n'arrivait pas à vaincre sa propre femme ! Il devait profiter de ce moment, car il savait que ça n'allait pas durer. Il revêtit alors l'armure qu'il portait en guise de protection à son atterrissage il y a quelques années, elle avait été réparée et améliorée. Il devait maintenant amener ma mère et moi jusqu'à son vaisseau pour nous faire partir, il savait qu'il y aurait assez de place pour nous. Juste pour nous. Le problème... C'est que le vaisseau se trouvait toujours au même endroit depuis tout ce temps, caché dans le trou qu'il avait creusé lors du crash, à l'autre bout du désert...! Ulano ne savait pas voler, elle ne savait que courir très vite, seul mon père en était capable et avec un tel épuisement ma mère ne pourrait pas faire autant de chemin en courant. Mon père allait devoir nous porter jusque là bas. Alors il prit ma mère dans ses bras, avec moi dans mes draps dans les bras de ma mère, et il se mit d'abord à courir jusqu'à dehors. Il faisait nuit noire, et tout était éclairé par des flammes, les rues décorées de cadavres d'habitants du désert et d'extraterrestres, et le ciel brouillé par cette nuée de vaisseaux.

Mon père allait tout juste se mettre à voler, mais il s'arrêta net devant un cadavre qu'il venait de faire à l'aide d'une boule de feu d'énergie. Il n'était pas choqué, mais il venait de se souvenir de quelque chose d'effroyablement important pour sa fuite. L'appareil que l'alien portait à sa tête à travers lequel il regardait... Lantain en avait un comme ça un jour, ça servait à... Détecter l'énergie ?! Impossible de voler ! Si il utilisait de l'énergie, alors il se ferait remarquer ! Mais... Ne venait-il pas de tirer une boule de feu avec son énergie...?

Il se retourna, et vit immédiatement une troupe de 3 soldats aliens lui foncer dessus en volant à pleine vitesse. Il n'avait pas d'autres choix, il allait devoir faire vite, et même très vite ! Il fila à travers les airs à pleine vitesse s'en s'économiser en esquivant les tirs de blaster des 3 aliens derrière lui du mieux qu'il pouvait. Il a su en encaisser quelques uns, ce qui lui fit se rendre compte d'une chose : Ces 3 aliens... Ne font absolument rien avec leur jouets ! Vivre sur cette planète en combattant des monstres géants devait l'avoir bien endurci, assez pour qu'il abatte les aliens en un rien de temps. Nous traversions alors le désert en très peu de temps, puisque les aliens n'étaient pas si dangereux que ça face au saiyan. Malheureusement, nous étions attendus au vaisseau. Lantain se posa devant le tunnel dans lequel se trouvait notre seul chance de fuir, et y entra, puis y fait quelques pas. Mais un instant après, c'était une embuscade. Des aliens devant, des aliens derrière, nous étions tous pris au piège. Avec autant de blasters pointés sur nous, mon père n'allait pas réussir à nous protéger. Enfin, ça aurait été le cas si il était resté là sans rien faire. Il frappa le mur du tunnel pour le faire s'effondrer, et brisa le plafond avec un tir d'énergie, créant un trou pour que l'on puisse sortir de là. Lantain allait devoir nettoyer vite la zone avant de nous placer dans le vaisseau.

Alors, il alla un peu plus loin dans la forêt, et cacha ma mère et moi à l'intérieur d'un tronc d'arbre, nous faisant la promesse qu'il reviendrait dans un instant. Il se remit à courir en direction du vaisseau et de tout les aliens qui nous y attendions. Il semblait qu'un n'avait été tué par l'éboulement dans le tunnel, ou alors de nombreux autres aliens nous attendaient dehors et nous ne les avions pas vu. Là, le saiyan les a tous combattu, un par un, ils n'étaient pas une grande menace, et en nombre non plus. Ils n'arrivaient qu'à détruire l'armure de Lantain, autrement, aucune égratignure. Il n'en restait plus qu'un à éliminer, un qui tenta de prendre la fuite en s'écriant : "Maître Freezeeeeeeeeer !!!!!"
Lantain l'élimina, puis resta immobile quelques instants, le nom prononcé vibrant sans arrêt dans son esprit. Puis il se mit à trembler, comme lorsqu'il s'était souvenu de son visage, le visage de ce "Freezer"... Ce Freezer... Ce personnage craint de tous... Il se souvenait, Lantain retrouvait sa mémoire en un instant, il se souvenait de pourquoi il était sur cette planète, il se souvenait de qui il était réellement, il se souvenait de tout ! Même de son esprit saiyan barbare ! Malgré cela, il ne pouvait pas effacer tout ce qu'il avait vécu ici, non, tout cela avait bien trop de valeur pour lui, tout ce qu'il venait de récupérer, ce n'était que de maudits souvenirs, aujourd'hui il n'est plus le même saiyan, il n'est plus sous les ordres de qui que ce soit !

Il trembla de rage sur place au souvenir de Freezer et resta plongé dans ses pensées pendant quelques instants. A l'époque... Une telle armée face à lui seul... Il se serait fait réduire en poussière, mais... Tout a changé non ? Il n'a pas une seule égratignure...! Peut-être que... Peut-être peut-il sauver le monde ? Dans tout les cas, il ne jouera pas la vie de sa femme et de sa fille sur un "peut-être". Il revint nous chercher, puis nous accompagna jusqu'à son vaisseau, creusant un nouveau tunnel à tirs d'énergie puisqu'il avait détruit l'ancien précédemment. Une fois ma mère installée, avec moi toujours dans ses bras, mon père annonça qu'il se souvenait d'une planète sur laquelle il pourrait nous envoyer, une planète plus petite, mais très ressemblante à celle sur laquelle nous étions, loin, très loin d'ici. Il annonça aussi à ma mère qu'il se souvenait de tout. Et qu'il est très heureux d'avoir perdu la mémoire, grâce à elle, il a pu devenir quelqu'un de bien. Mais maintenant qu'il avait retrouvé la mémoire, il avait quelque chose important à faire. Il jura de venir nous retrouver si il survivait à ça. Il y a une chance qu'il puisse sauver ce monde. Après quelques larmes et des adieux, il ferma le petit vaisseau, et se servit d'une télécommande pour nous faire décoller.

A partir de là, nous n'en savons pas plus sur mon père et ce qu'il est devenu après l'attaque. Ni sur notre planète natale. Si elle a été détruire ou sauvée... Personne ne peut nous le dire.

Le voyage d'une planète à l'autre ne fut pas très long, ce petit vaisseau était très véloce, heureusement. Sinon, nous n'aurions pas eu de quoi survivre, dans la panique, et manque de moyens, mes parents n'ont pas pu prendre de quelconque vivres pour nous. La planète sur laquelle nous allions s'appelait Terre, c'était effectivement une planète très ressemblante, mais aussi bien plus petite, et bien moins dangereuse, d'après ma mère en tout cas. Nous avions atterrit au bord d'une mer. Ma mère était si fatiguée que l'atterrissage ne l'avait même pas réveillé, il a fallu attendre que les vagues frappent contre notre vaisseau et que mes pleurs surgissent pour qu'elle ouvre enfin les yeux. Nous avions atterrit sur une sorte d'île déserte assez grande, beaucoup de sable, quelques forêts, de la vie sauvage... Tout ce qu'il fallait pour vivre correctement.

Depuis...

C'est sur cette île que j'ai grandi, ma mère y avait rapidement construit une maison qu'elle avait amélioré au fil des années, passant d'un petit cabanon à un joli palace en bois et orné de plein de minerais brillants. Elle a fait toute mon éducation, et n'a manqué à aucun de ses devoirs de mère. Elle m'a tout apprit, comment vivre, comment survivre, comment me comporter et comment penser... Je lui dois tout. Pendant toute ces années, nous avons vécu seules ensemble avec les animaux sauvages que nous avons apprivoisé, comme des espaces de gros chattons, des oiseaux pas si méchants qu'ils en ont l'air, et d'autres petits monstres mignons comme ça. Sur cette île, ma mère disait que nous attendions quelqu'un. Quelqu'un qui nous avait promit de revenir vers nous une fois qu'il aurait sauvé notre véritable terre natale. Ma mère a toujours eu espoir que mon père revienne nous retrouver, nous dire que nous allions pouvoir retourner de là d'où nous venions, elle m'a raconté leur histoire des dizaines et des dizaines de fois, mais... Leur histoire s'est déroulée avant ma naissance, et s'est terminée juste après. Depuis, cela fait 19 ans. J'espère moi aussi que je verrais mon père un jour ! Mais... Je ne suis pas aussi certaine que cela arrive que ma mère aimerait me le faire croire.

Il y a peu, je suis partie de chez moi, sans rien dire. J'ai juste laissé une lettre pour ma mère lui expliquant mon envie de partir à l'aventure. J'en ai assez d'attendre sur cette île à rien faire d'autre que m'entraîner. Je veux voir la vie comme elle est vraiment maintenant, ailleurs que sur cette île. Et puis, elle m'a dit que mon père était quelqu'un de très fort, non ? Alors j'ai besoin d'être à la hauteur quand il reviendra, si il revient. Peut-être qu'il est déjà sur Terre et qu'il nous cherche ? Dans tout les cas, j'ai besoin de sortir et de gagner en expérience. Une fille telle que moi en a grandement besoin et elle le sait, elle qui chassait autre fois des monstres marins géants ! La question qui se pose désormais, la voici :

"Serez vous digne de faire ma rencontre ? J'ai du mal avec les inconnus, surtout s'ils n'en valent pas la peine."





Lance Solaire
Par le pouvoir de son ki foudroyant, Riju invoque une lance dont la grandeur n'a d'égale que la beauté de ses pierres précieuses. La Guerrière Solaire peut s'en servir comme d'une arme de corps à corps pour planter, trancher, mais aussi électriser sa cible !


Coup Foudroyant
Riju remplit son corps d'électricité, son prochain coup déversera toute l'électricité contenue dans son corps jusque dans celui de sa cible en un instant comme si la foudre venait le frapper.


Esprit Solaire
Riju fait jaillir son aura sous la forme d'un ou de plusieurs poings de ki pour rouer ses adversaires de coups !




Princesse Solaire
Riju libère son pouvoir et fait exploser son énergie tout autour d'elle ! Elle brille comme véritable Soleil et brûle tout ce qui se trouve dans la zone de l'explosion !


Collision Solaire
Riju créer deux gros orbes solaires dans chacune de ses mains. Si la première des deux orbes n'a encore touché aucune cible ou a été esquivée, et que Riju a attendu avant de tirer la deuxième, elle peut lancer sa seconde orbe de sorte à ce qu'elle entre en collision avec la première créant ainsi la Collision Solaire: Une explosion dévastatrice capable de rayer bien des choses de la carte.




Divine Messagère
Riju se concentre sur l'astre le plus proche, s'y connectant de cette manière. Elle absorbe de l'énergie de l'astre lié et surcharge son énergie. Si l'astre le plus proche est un astre solaire, son corps se met à briller d'une lumière intense tandis que la température monte rapidement, réduisant en cendres tout ce qui s'approche de la Guerrière Solaire dans une puissante décharge d'énergie. Si c'est un astre lunaire, Riju soigne ses blessures et celles de ceux que sa conscience désigne comme ses alliés.






Don des cieux
Riju porte une grande affinité avec l'énergie électrique, son corps étant capable d'en contenir une énorme quantité et de la manipuler comme elle manipule son ki. Elle est capable de convertir son ki en électricité, et non l'inverse. Ce don ne la rend pas immunisée à l'électricité, puisque les attaques adverses à base de cet élément peuvent lui infliger des dégâts.


Fille du désert
Comme tout ses ancêtres du désert, Riju est capable de vivre dans des lieux hostiles à des températures très basses ou très élevées comme le désert de nuit ou de jour, comme si il s'agissait de températures normales. Néanmoins, elle ne pourra pas aller trop loin non plus, les températures extrêmes restent dangereuses pour elle.


 
Fiche de Riju Stormruler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: Personnages :: Fiche de personnages :: Fiches validées-